Page 1


SOMMAIRE

MAGENTA 20 JUILLET-AOUT-SEPTEMBRE 2019

activités défi jeunes..................................................................................................................................................... 4-5 Appel à candidature : nouveau CA.................................................................................................................... 6 Europe : conclusions année thématique..................................................................................... 7-13 Appel à candidature : sous-commission CCOJ.............................................................................. 14 Sondage « notre europe » : résultats...........................................................................................15-18 PUB Siep................................................................................................................................................................................................. 19 Coin des Oj.............................................................................................................................................................................: 20-21 Bar burger ..................................................................................................................................................................................... 22 entre nous.............................................................................................................................................................................23-25 E-media........................................................................................................................................................................................26-27 défi Jeunes rayonne.................................................................................................................................................28-29 qui sommes nous ?................................................................................................................................................................. 30 who’s - who ?................................................................................................................................................................................ 31 agenda.................................................................................................................................................................................................... 32 ÉDITRICE RESPONSABLE : Deborah Lorenzino COORDINATION ET RÉDACTION : Mélanie Dupriez et Nadège Quenon GRAPHISME ET MISE EN PAGE : Cédric Léonard COMITÉ DE RÉDACTION : Ariane de Lobkowicz-d’Ursel, Jonathan de Patoul, Deborah Lorenzino, Sophie Rohonyi, Michaël Vossaert. Sachez que vos coordonnées figurent dans le fichier des correspondants de DéFI Jeunes. La loi sur la protection de la vie privée vous permet de consulter ou de rectifier les données vous concernant dans le fichier ou de ne plus y figurer. Par ailleurs, si vous ne souhaitez plus recevoir le périodique ou si vous vous apprêtez à changer d’adresse ou si vos coordonnées ne sont pas correctes sur l’étiquette, merci

Magenta 2

de renvoyer un mail à info@defijeunes.be.


ÉDITO

édito C’est avec émotion que je prends ma plume pour rédiger ce dernier édito en tant que présidente des DéFI Jeunes ! Comme vous avez pu le voir sur nos différents médias, le mandat de notre Conseil d’administration étant terminé, nous avons lancé l’appel à candidature pour notre succession. Ces 3 années de présidence de notre organisation de jeunesse politique m’ont permis de découvrir et d’apprendre tout un secteur, tout un monde que l’on n’imagine même pas quand on est de l’autre côté du miroir ! Des heures et des heures de travail bénévole pour boucler des dossiers, des projets, des évènements, des enjeux collectifs à réfléchir, à construire, à défendre et à porter auprès des instances ; un vrai projet étalé sur 4 années à étaler, des rencontres fabuleuses et uniques … Bref, un apprentissage insoupçonnable et aussi un vrai métier à apprendre tant pour moi que pour les membres de mon équipe. C’est pourquoi je profite de ce magenta pour vous remercier chacune et chacun. C’est grâce à vous que DéFI Jeunes est ce qu’il est aujourd’hui ! Merci à chaque membre pour sa présence, pour son investissement, pour le temps qu’il/elle a pu consacrer à notre organisation. Merci aux présidentes et présidents de section, à nos représentants au Conseil de la jeunesse, à la Sous-commission Citoyenneté et au Service Citoyen.

Merci à toute l’équipe du CA. Et un merci tout particulier à ceux sans qui rien de ce que nous pensons, projetons, organisons ne pourrait se faire. Ceux qui sont toujours là pour nous, pour nous épauler : nos permanents : Cédric, Jacqueline, Mélanie et Nadège. Mais avant de se projeter à demain, petit retour sur cet été où nous avons pu tirer les conclusions de notre année thématique sur l’Europe et porter nos propositions. Durant cette année, nous avons également réalisé un sondage auprès des jeunes sur leurs connaissances à propos de l’Europe, l’équipe de DéFI Jeunes l’a analysé et vous présente le résultat ici également. Si cette période est toujours très incertaine d’un point de vue politique, l’avenir de Défi jeunes s’écrira le 9 novembre lors de l’AG élective ! Elle sera suivie d’un Bar Burger afin de fêter notre départ et surtout l’arrivée de la nouvelle équipe. Au plaisir de vous y retrouver !

Deborah LORENZINO Présidente DéFI Jeunes

Magenta

3


ACTIVITÉS

20 06 2019

UNIVERSITÉ D’ÉTÉ - KRIEK & FRITES

DÉFI JEUNES

« Une fois de plus, l’Université d’été aura été un moment d’échanges entre les DéFI Jeunes. Les thématiques européennes se sont en effet succédées dans une ambiance studieuse et agréable. Grâce à la participation d’une assemblée enthousiaste, plusieurs amendements ont également été adoptés. Recueillant à chaque thématique un large suffrage positif, ce moment de réflexion, nécessaire, aura été très positif ! »

Thomas dechaineux Administrateur DéFI Jeunes Président section Liège-Seraing

Magenta 4


ACTIVITÉS

« La Kriek & Frites m’a permis de rencontrer l’équipe DéFI Jeunes autour d’un bon verre et surtout d’une bonne frite. L’occasion de partager un moment chill, de détente et de bonne humeur. Une opportunité aussi pour aller à la rencontre des membres ! Des activités pour apprendre à se connaitre davantage sont toujours les bienvenues ! »

Jean Kitenge Membre DéFI Jeunes

13 - 15 09 2019

FÊTES DE WALLONIE STAND DÉFI / DÉFI JEUNES DéFI Jeunes et DéFI étaient en terre namuroise pour célébrer les Fêtes de Wallonie. L’occasion d’aller à la rencontre des jeunes venus très nombreux visiter notre stand.

Magenta

5


Le 9 novembre 2019, les membres de l’Assemblée Générale seront appelés à élire un nouveau Conseil d’administration. Conditions pour pouvoir se présenter conformément aux statuts : • Les candidats au CA doivent se présenter en équipe de minimum 5 personnes. • Les candidats doivent être membres de l’association depuis plus d’un an. • Les candidats ne peuvent exercer de mandat exécutif local ou de mandat parlementaire.

CLÔTURE DES DÉPÔTS DE CANDIDATURES : le 18 octobre 2019 à 12 H Toutes les informations sont disponibles sur defijeunes.be | Plus de renseignements via info@defijeunes.be


DOSSIER DOSSIER

Conclusions de l’année thématique 2018-2019 Face à la période trouble dans laquelle l’Union européenne se trouve, nous avons souhaité approfondir nos connaissances dans le cadre de notre année thématique 2018-2019. De par nos Bureaux politiques qui ont notamment permis des rencontres avec des experts et de nombreuses recherches, nous avons questionné ce vaste sujet sous différents angles. En structurant les débats, cinq axes de positionnement ont émergé : la migration, l’environnement, l’emploi, la mobilité et les institutions européennes. Le samedi 22 juin, DéFI Jeunes a clôturé le thème de l’Union européenne lors de l’Université d’été, une occasion de synthétiser les différentes discussions et réflexions de l’année et de faire place aux derniers débats avant de se positionner sur des propositions concrètes. Voici un résumé des différentes positions adoptées.

Magenta

7


DOSSIER

La crise migratoire n’en est pas une

Les spécialistes de la question migratoire s’accordent à dire que nous ne vivons pas une crise mais bien un phénomène. En effet, migrer n’est pas un fait d’actualité car cela a toujours existé. Cependant, l’ampleur prise par les mouvements migratoires depuis quelques années a changé la nature des problèmes que ceux-ci engendraient. Pourtant, la migration, pour au moins qu’elle soit réglementée, est indispensable pour relever le défi du vieillissement de la population en Europe. C’est autour de cet enjeu commun que les 28 Etats membres doivent se rassembler pour dépasser leurs désaccords et avancer ensemble dans une politique plus digne et humaine. Car parler de migration, c’est également évoquer le respect des droits de l’homme, socle des valeurs européennes, dont nous nous devons de nous porter garants.

Pour DéFI Jeunes, il est essentiel que les Etats membres s’unissent autour d’une politique extérieure unanime et forte. Cet esprit de solidarité doit également transparaitre à travers la mise en place d’un système d’asile commun, où les migrants arrivés dans des pays européens submergés sont répartis dans d’autres de l’Union. Pour ce faire, une réforme de la convention de Dublin s’impose. En effet, le système de relocalisation mis en place précédemment n’est pas efficace, une grande majorité des pays refusant d’assumer leur part. Dans cette même dynamique, nous souhaitons rappeler et insister sur la primauté du principe d’humanité. Celui-ci doit se manifester par : • des mesures empêchant les migrants de se tuer sur les routes migratoires (terre et mer). • une prise de responsabilités des pouvoirs politiques dans la gestion des migrants au sein des villes en proposant, par exemple, des centres ouverts d’accueil. Enfin, une amélioration de la communication de la Commission européenne, et des institutions européennes de manière plus globale, est indispensable afin que les citoyens prennent davantage conscience de la réalité des migrants. Cette dernière ne peut plus être déformée ou arrangée par les opposants.

Magenta 8


DOSSIER

La protection de l’environnement, un fondement de toute politique européenne ! L’environnement fait partie intégrante de l’ADN européen. Si l’on se penche sur le Traité de l’Union européenne, dès l’article 3, nous pouvons y retrouver une obligation de respect de la protection de l’environnement lors des mises en œuvre de toute politique européenne.  La lutte contre le réchauffement climatique doit davantage pousser les Etats membres à agir de concert en vue de réduire les émissions de dioxyde carbone CO2 et ainsi respecter l’Accord de Paris. A elle seule, l’Union européenne représente la troisième nation du monde et la 1ère puissance mondiale. Dès lors, pour DéFI Jeunes, un panel de mesures touchant les différentes sphères de la société doit être entrepris. De nouvelles taxes environnementales comme celle sur le kérosène sont impératives.

destiné aux entreprises européennes. Il ne leur sera ainsi plus permis de polluer davantage que le seuil autorisé. En parallèle, nous souhaitons taxer de manière généralisée tous les rejets de CO2 émis par ces mêmes entreprises. Quelles soient de grandes ou de petites tailles, toutes se doivent de payer pour la pollution engendrée. Prévue dans le pacte énergétique belge, cette mesure doit s’étendre au niveau européen. Enfin, concernant la Politique Agricole Commune (PAC), qui représente la part la plus importante du budget européen, un point d’honneur doit être mis sur la transparence de l’octroi des subventions aux infrastructures agricoles. Leur obtention doit davantage dépendre de leur portée écologique.

Par ailleurs, afin de réduire la pollution atmosphérique, nous proposons d’interdire les vols en avion d’une durée de maximum 2h au sein de l’Union européenne (exemple : Bruxelles-Amsterdam). En parallèle, il faut dans un même temps travailler sur le redéploiement du rail européen, en veillant notamment à plus d’interconnections entre les grandes métropoles. Pour gagner la bataille climatique, il s’agit également de mettre fin au système d’achat et de vente des quotas d’émissions de CO2

Magenta

9


DOSSIER

Une Union économique saine au service de l’emploi Grâce à la finalisation de l’Union économique, le marché unique et ses quatre libertés (circulation des biens, de personnes, des services et des capitaux) ont créé un véritable espace économique commun. L’approfondissement de ces libertés a créé un grand nombre d’emplois à travers l’Europe. Outre ses bienfaits, force est de constater qu’il a aussi engendré un certain nombre de limites portant atteinte au bon fonctionnement européen. En outre, notre économie se trouve à un tournant dans lequel de nouveaux marchés et métiers émergent sur la scène internationale. La concurrence est rude en Europe et dans le monde. Seul un marché économique solidaire et fort nous permettra de résister. C’est pourquoi, DéFI jeunes plaide pour une économie européenne soucieuse de l’intérêt de ses citoyens et qui ne tue pas les entreprises. Nous souhaitons une concurrence plus saine entre les Etats membres afin d’inclure davantage

d’acteurs et encourager des synergies entre les entreprises pour qu’elles soient plus solides sur les marchés. Dans cette perspective, instaurer une politique fiscale et sociale commune est essentiel afin d’éviter le dumping social et les évasions fiscales. En parallèle, nous souhaitons une plus grande équité fiscale en vue de garantir plus de justice sociale. Pour ce faire, les grands acteurs économiques tels que les GAFAM1 doivent être taxés dans l’ensemble de l’Union européenne. Par aileurs, des emplois stables et non délocalisables reposent sur une formation de qualité car celle-ci permet de garder les talents sur nos terres. A cette fin, nous demandons de communiquer davantage sur le programme Erasmus + et, plus précisément, sur les opportunités qu’il y a à saisir dans le cadre de l’apprentissage d’un métier plus qualifiant. En effet, l’échange des talents est également une grande ressource pour stimuler la créativité et les pratiques. Enfin, il est nécessaire de simplifier les démarches administratives pour encourager les plus petites structures à envoyer leurs étudiants dans une autre région d’Europe, voire du monde. 1. GAFAM est l’acronyme des géants du Web : Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft.

Magenta 10


DOSSIER

Une meilleure mobilité pour optimiser le marché unique Afin de répondre aux objectifs en matière d’énergie et de climat, l’Union européenne veille à la mise en œuvre de moyens de transport plus durables et innovants. Dans un monde où les citoyens sont de plus en plus mobiles, l’Europe soutient les différents systèmes de transport en vue de relever différents défis tels que la densité du trafic aussi bien aérien que routier, la trop grande dépendance au pétrole et l’amélioration de la qualité de l’air ainsi que des infrastructures. C’est pourquoi, il est nécessaire de développer davantage une mobilité qui permette de se déplacer plus vite tout en respectant la nature. Comme évoqué dans le point sur l’environnement, offrir une alternative au transport aérien et routier constitue un des grands enjeux des prochaines années. Afin d’y parvenir, DéFI Jeunes est favorable à une libéralisation des marchés du transport. Cette dernière permettra de les rendre plus compétitifs pour faire face à

une concurrence mondiale grandissante et de les recentrer sur leurs missions de service public afin qu’ils soient davantage qualitatifs. En parallèle, nous plaidons également pour la mise en place du ciel unique européen pour gérer de manière optimale le trafic aérien. Une telle mesure réduira les distances parcourues, les coûts et offrira une meilleure stabilité des emplois. Cependant, si on souhaite réellement que les vols intérieurs de courte durée ne soient plus une réalité, cela devra obligatoirement s’accompagner du renforcement du rail européen. Encourager les citoyens à utiliser d’autres modes de transport ne peut se faire sans une sensibilisation. Dès lors, il est essentiel de développer d’autres actions que la semaine de la mobilité européenne partout à travers l’Europe, dans les villes et les campagnes.

Magenta

11


DOSSIER

Des institutions européennes aux pouvoirs renforcés Le projet européen ne fait plus l’unanimité, tel est le constat posé depuis bientôt dix ans. Pourtant l’Europe, c’est une communauté d’Etats qui s’agglomèrent autour d’une histoire et de valeurs démocratiques communes. Pourquoi le projet européen ne trouve plus donc l’impulsion politique nécessaire à sa pérennité ? Manque d’intérêt du citoyen ? Manque d’accessibilité au contenu ? Une conclusion semble évidente : l’Europe a un problème de communication. Les décisions populaires se retrouvent appropriées par les gouvernements nationaux, les décisions impopulaires sont « de la faute » de l’Europe ! Afin de permettre aux Européens de se réapproprier l’espace démocratique, l’Union européenne doit intégrer davantage le concept de démocratie participative au sein de son projet. Pour DéFI Jeunes, un premier pas vers la création d’une agora européenne peut reposer sur la constitution de listes transnationales à l’occasion des élections. Par ailleurs, afin de rendre l’UE plus performante, nous désirons procéder à une redistribution des compétences entre les Etats membres et l’Union. La subsidiarité est un principe élémentaire du projet européen. Il signifie que l’action publique doit se faire par le pouvoir politique le plus adéquat. Bien que l’UE n’a pas la vocation de tout légiférer, surtout lorsque les pouvoir locaux, régionaux ou nationaux sont les plus adaptés, il est indéniable que les politiques fiscales, migratoires,

Magenta 12

sociales, étrangères et de la défense seraient plus efficaces si elles étaient gérées au niveau européen. Dans cette perspective, nous souhaitons également donner au Parlement européen l’initiative législative. En effet, il n’est pas acceptable que cela ne soit que du ressort de la Commission européenne, institution composée d’élus désignés par les Etats membres et non par le peuple. Enfin, afin de renforcer le sentiment d’appartenance des citoyens européens, il semble nécessaire de : *travailler sur la communication afin de rendre les élections européennes plus claires et transparentes. On y explique que tel parti national appartient à tel groupe européen, celui-ci ayant telles valeurs et étant dirigé par tel leader. *Instaurer des documents légaux communs à tous les citoyens européens comme une carte d’identité européenne.


DOSSIER DOSSIER

En guise de conclusion, nous souhaitons remercier chaleureusement tous nos membres qui ont participé, à des degrés divers, à cette réflexion sur l’Union européenne. Ce thème d’année fût loin d’être facile mais nous sommes fiers du travail accompli ! Les positions adoptées sur ces cinq grands enjeux (la migration, l’environnement, l’emploi, la mobilité et les institutions européennes) sont à présent portées par notre jeunesse Démocrate, Fédéraliste et Indépendante. N.B : L’ensemble de ces propositions est également à mettre en parallèle avec les résultats du sondage consacré au ressenti des jeunes vis-à-vis de l’Union européenne. Cette enquête a été menée à l’occasion des Salons Siep de Bruxelles et de Namur. Le compte-rendu est disponible en page 15.

Les permanents DéFI Jeunes

Magenta

13


APPEL À CANDIDATURE ! Envie de stimuler l’esprit démocratique des jeunes ? Mener des projets d’éducation à la citoyenneté ? Travailler avec les autres jeunesses politiques francophones ? En tant qu’organisation de jeunesse politique, DéFI Jeunes siège au sein de la Sous-commission Citoyenneté de la Commission Consultative des Organisations de Jeunesse (CCOJ). Son objectif ? Mettre en place des activités d’éducation à la citoyenneté à destination des jeunes afin de les former à devenir des Citoyens Responsables, Actifs, Critiques et Solidaires (CRACS). Chaque Organisation de jeunesse politique compte 2 représentants au sein de cette sous-commission. Actuellement, seul Jean KITENGE représente DéFI Jeunes. Les candidatures sont donc ouvertes pour pouvoir y siéger. Les lettres de motivation sont à envoyer pour le 20 octobre à presidente@defijeunes.be. Plus d’infos via info@defijeunes.be.

Magenta 14


DOSSIER

Comme chaque année, les DéFI Jeunes ont sondé la jeunesse sur des sujets qui la concernent.

répondants sont des filles. Cela est aussi à prendre en compte dans l’ensemble de l’analyse du sondage.

Pour cette nouvelle édition, vous avez été plus de 200 à répondre à notre sondage sur l’Europe ! A travers cette enquête, nous avons souhaité connaitre le ressenti des jeunes vis-à-vis de l’Union européenne. Notre objectif était de prendre le pouls d’autres jeunes que nos membres afin de nourrir nos réflexions, élargir notre champ de pensée, faire des propositions et prendre des positions qui représentent une plus large partie de la jeunesse. En voici les conclusions.

A noter également que nous ne pouvons pas comparer le niveau de connaissance des jeunes sur l’Europe par rapport à leur orientation et choix d’études. En effet, nous n’avons que 5% de répondants du supérieur, 95% étant issus de l’enseignement secondaire et principalement du général. La répartition est trop inégale pour être en mesure de voir des tendances et des profils significatifs.

Avant toute chose, quelques précautions avec les chiffres. Certes, 204 répondants, c’est super ! Il faut toutefois rester prudent car cela reste un petit nombre pour tirer des conclusions. Nous avons donc dans ces résultats plutôt des tendances, des orientations. Par ailleurs, 2/3 de nos

Magenta

15


DOSSIER

Le sentiment d’attachement à l’Europe Les filles se sentent davantage attachées au monde (38%), puis à leur pays (32%) et ensuite à leur ville (21%). Seules 5% d’entre elles se sentent européennes. A contrario, les garçons se sentent davantage attachés à leur pays (40%), ensuite au monde (29%) et enfin à leur ville (18%). Ils sont tout de même 11% à se sentir européens. Globalement, les jeunes se sentent appartenir d’abord au monde ou à leur pays (de manière équivalente).

Au niveau des garçons, environ 1/3 d’entre eux connaissent le Parlement européen (33%) et la Commission européenne (27%). De manière générale, il semble que les jeunes sondés connaissent les institutions européennes les plus médiatisées.

Le système électoral européen Une petite majorité de filles (55%) trouve que les dirigeants sont élus démocratiquement et les garçons sont complètement partagés sur la question. (Pour rappel, petit panel de la gent masculine).

Le résultat « ville/village » est à prendre en compte avec beaucoup de précautions étant donné qu’il figurait en première position dans la liste des réponses. Lorsqu’un jeune en a donné plusieurs, ne répondant pas correctement à la question, c’est la première qui a été considérée « par défaut ».

Les institutions européennes connues

OUI NON

Sur l’ensemble des répondants, seules 9 filles déclarent ne pas savoir quelles sont les institutions européennes. Le Parlement européen est largement le plus populaire auprès des filles (30%), suivi de la 7%seules Commission européenne (24%). Ensuite, 15% des filles et 15% des garçons ont connaissance des trois autres institutions, à savoir : la Cour de justice de L’Union européenne, le Conseil européen et le Conseil de L’Union européenne.

Magenta 16

35%

AUTRES

FILLES

GARÇONS

Presque tous les jeunes de notre sondage s’accordent sur le fait qu’il faut une élection directe pour désigner nos représentants européens. Ceux-ci sont donc en demande d’une Union européenne davantage participative et démocratique.

34%


DOSSIER

Le sentiment d’appartenance à l’Europe

Les apports positifs de l’Europe

En tant que jeunes, je me sens citoyen européen parce que … Je vis en Europe ! Globalement, le fait de vivre au sein de l’Union donne aux jeunes le sentiment d’être un citoyen européen. Le fait de voter pour les élections renforce ce sentiment suivi de près par le fait de pouvoir circuler librement au sein de l’Union et d’avoir la nationalité d’un pays européen.

Près d’1/3 de notre échantillon voit en la paix, le point le plus positif de l’Union. Est-ce dû aux devoirs de mémoire ou au cours de citoyenneté ? Le sondage ne le dit pas. Les autres points positifs sont la liberté de circulation et le programme Erasmus (20%), viennent ensuite : l’euro (15%) et la charte des droits fondamentaux (14 %).

25

20 15

20

10

1,0 0,8 0,6 0,4 0,2 0,0

5

15

OUI NON 10

0

GARCONS

FILLES

AUTRES

CIRCULATION LIBRE DROITS FONDAMENTAUX DE L’UE ERASMUS LA PAIX L’EURO

5

0 AVOIR LA NATIONALITÉ D’UN PAYS EUROPÉEN

DROIT DE CIRCULER

JE NE SAIS PAS

VIVRE AU SEIN DE L’UE

VOTER AUX ELECTIONS

Magenta

17


DOSSIER

Les actions futures de l’Europe Pour les jeunes sondés, le climat est le domaine dans lequel l’Europe doit investir. C’est pourtant déjà le cas ! On peut dès lors se poser la question de la communication des institutions auprès des jeunes (et moins jeunes) pour faire savoir ce qu’elle met en place pour légiférer et agir en la matière. L’immigration est suivie de près. Là aussi, l’Europe donne des impulsions et des directives qui sont appliquées ou non par ses Etats. C’est également un domaine où la communication des instances fait défaut, comme nous avons pu le constater lors de notre visite au Parlementarium et de notre Université d’Eté. L’importance accordée au chômage, et donc à la mise à l’emploi chez les jeunes, n’est pas à négliger puisque 19% d’entre eux souhaitent que l’Europe intervienne dans cette matière.

20 %

AUTRES FILLES GARCONS

15 %

10 %

5%

0

CHÔMAGE

CLIMAT

IMMIGRATION

PROTECTION SÉCURITÉ & DES DONNÉES DÉFENSE

Conclusion Sur base de notre sondage, nous pouvons dire que les jeunes de notre échantillon qui ont entre 15 et 19 ans connaissent assez bien l’Europe et s’y intéressent. Ils semblent vouloir s’en rapprocher puisqu’ils demandent d’instaurer un vote plus direct et demandent à ce que l’Europe s’implique dans des matières nouvelles ou de manière plus marquées.

Les permanents DéFI Jeunes

Magenta 18


Magenta

19


LE COIN DES OJ

Logan VERHOEVEN Coordinateur du CEF Quelle est l’histoire du CEF ? Dans quel contexte a-t-il été créé ? Le CEF a été créé en 2005 par des élèves de différentes écoles à Liège. Initialement, nous nous appelions d’ailleurs le Comité des Elèves Liégeois. Le changement de nom a vite eu lieu puisque les élèves se sont rendu compte que les problèmes qu’ils et elles vivaient étaient présents partout en Wallonie et à Bruxelles. A l’origine, ces derniers se sont mobilisé·es pour la fermeture d’une librairie fasciste, avant de le faire contre les Partenariats Publics Privés. Cela a réellement donné l’impulsion au CEF et sa volonté de porter la voix des élèves sur les sujets qui les concernent, autour de quatre axes : • Porter la voix des élèves • Ouvrir l’école à la société • Agir sur les problèmes liés à l’enseignement • Renforcer le rôle des élèves dans leur école

Le CEF « est le syndicat des élèves du secondaire », pourriez-vous nous en dire plus à ce sujet ?

LE CEF est une organisation de jeunesse qui, comme nous, est membre de Relie-F.

Place à nos partenaires ! Magenta 20

Le CEF, au même titre que les syndicats reconnus, offre un service de défense des droits des élèves. Nous tâchons donc de les faire valoir dans un monde scolaire qui oublie souvent qu’au-delà des devoirs, ces derniers ont d’abord et avant tout des droits. De plus, en tant que syndicat, nous revendiquons aussi une place pour les élèves, à tous les niveaux de participation et de pouvoir, au même titre que les autres acteurs et actrices de l’école.


LE COIN DES OJ

Le syndicat des élèves du secondaire Concrètement, quel est le rôle du CEF au sein des écoles ? Le CEF dans les écoles, c’est deux choses. La première, c’est par le biais des élèves. En effet, nos membres – qui sont encore élèves dans le secondaire – représentent le CEF dans leur école et constituent les locales. A termes, elles seront organisées afin d’y avoir des élèves formé·e·s au droit scolaire, à l’animation, à la gestion d’une petite structure. Le deuxième rôle du CEF dans les écoles se fait par le biais des animations et formations destinées aux élèves directement. Nous répondons aux demandes des enseignant·es pour des animations sur la politique, la participation des élèves, la lutte contre le harcèlement ou des animations et formations sur demande.

Vous êtes également très actifs concernant les questions d’harcèlement et de discriminations à l’école. Pourriez-vous nous expliquer votre campagne «Tous les élèves sont des élèves» ?

chaque élève. Et ce, peu importe son identité (de genre, d’origine, d’orientation sexuelle, d’handicap visible ou invisible, etc.). Cette campagne vise à montrer que l’élève parfaitement adapté à l’école n’existe simplement pas. Chacun·e, au moins une fois au cours de sa scolarité, aura vécu une difficulté (être harcelé, des parents qui ne peuvent pas payer le matériel nécessaire, des difficultés en math, en langues, etc.).

Comment peut-il s’engager auprès du CEF ? Il/elle peut s’engager en devenant ambassadeur, représentant du CEF dans son école, être membre, etc. Chacun·e le fait de la façon qu’il/elle le souhaite mais il y a toujours moyen de s’engager auprès de nous, de près ou de loin... Un jeune peut le faire en soutenant l’action de l’association tout simplement, mais participer serait encore mieux.

La campagne « Tou·s·tes les élèves sont des élèves » est basée sur le constat que chaque élève est un·e être à part entier·e. Dès lors, ce n’est pas à elles et eux de s’adapter à l’école (qui a souvent une seule forme de fonctionnement et d’apprentissage) mais plutôt à l’école de se conformer à

Magenta

21


PROGRAMME : • 17h-19h : Assemblée Générale élective (Ouverte aux membres de l’ AG)

• à partir de 19h : BAR BURGER & SURPRISES (ouvert à tous) Accueil du nouveau CA ! Magenta 22

INFO & INSCRIPTION : www.defijeunes.be


ENTRE NOUS

Au vu du contexte politique de ces derniers mois (voire années), quels sont, selon toi, les chantiers importants pour cette mandature ? Les défis que doivent relever notre génération sont immenses: le réchauffement climatique, la libération de la parole raciste, la crise migratoire, les inégalités entre les hommes et les femmes, l’état de délabrement du pouvoir judiciaire... Ce sont précisément ces sujets sur lesquels il faudra travailler, et ce de manière transversale. De manière plus générale, les partis démocratiques devront s’unir dans leur lutte contre l’extrême-droite, le populisme et le nationalisme. Car c’est précisément l’absence de sanction politique à l’égard des discours extrémistes pendant la précédente législature qui a eu pour effet de les banaliser dans les médias, dans l’opinion publique et ensuite dans les urnes. Il faudra enfin avoir une réflexion sur un meilleur fonctionnement de nos institutions (ce qui implique la refédéralisation de certaines compétences) plutôt que de se diriger vers une nouvelle réforme de l’Etat qui n’aurait que pour effet d’en faire une coquille vide.

Sophie ROHONYI Députée fédérale

Magenta

23


ENTRE NOUS

Arianne DE LOBKOWICZ D’URSEL Députée bruxelloise

A 23 ans, tu es la plus jeune députée de l’hémicycle bruxellois. Dans quelle mesure la nouvelle génération de mandataires peut vraiment changer la donne La plus jeune bruxelloise…et de Belgique. Pour être franche, je crois que le fait d’être jeune n’est pas un plus. C’est plutôt un handicap. Par contre, les assemblées ont besoin de « nouveaux ». En ce sens, c’est intéressant. Mais, honnêtement, je crois qu’une personne de 60 ans, avec une belle expérience de vie et qui n’a jamais fait de politique, peut apporter autant qu’un jeune qui, de son coté, soulèvera plus facilement de nouvelles questions. Par ailleurs, il me semble évident que le Parlement doit représenter toutes les couches de la population et il faut bien constater que les jeunes sont en sous-nombre. Ce n’est pas normal ! La jeunesse a également son mot à dire et se doit d’être représentée davantage.

Si tu pouvais te téléporter dans le futur, comment verrais-tu la Région bruxelloise dans cinq ans ? Les réalités de la Région bruxelloise sont complexes. Bien que certains aimeraient sans doute qu’elle soit ingouvernable, je reste optimiste. Dans cinq ans, je désirerais voir une Région bruxelloise engagée ! Une Région qui s’engage pour le climat et la santé de ses habitants en œuvrant, entre autres, à une meilleure qualité de l’air. Cela passe également par une amélioration de la fluidité du trafic. Comment y parvenir ? En diminuant le nombre de voiture et en augmentant l’offre de transport en commun. J’imagine également une Région qui combat les inégalités grâce à un meilleur accès à la formation et au logement. Enfin, en tant que capitale de l’Europe, Bruxelles serait un exemple de bonne gouvernance et favoriserait un vivre ensemble multiculturel tout en défendant les francophones. Magenta 24

Jonathan DE PATOUL Député bruxellois


ENTRE NOUS

Tu entames ton deuxième mandat au Parlement bruxellois. Penses-tu que celui-ci servira à concrétiser certains dossiers entamés ces dernières années ? Je remercie tout d’abord ceux et celles qui m’ont permis de continuer mon engagement au Parlement bruxellois. Ce nouveau mandat me permettra de poursuivre mon investissement par rapport à la gestion des logements publics. Le scandale du logement molenbeekois a marqué la précédente législature et je souhaite que l’on puisse concrétiser les recommandations proposées par le groupe de travail que j’ai pu présider.  Un autre dossier sera celui de la formation professionnelle et, en particulier, des jeunes. Précédemment, j’avais initié une réflexion sur les partenariats entre le secteur de l’insertion socioprofessionnelle et les acteurs publics. Je voulais notamment faire sortir les institutions s’occupant de l’emploi et de la formation pour qu’elles aillent à la rencontre des jeunes au sein des clubs sportifs et de maisons de jeunes. J’aimerais que ce type d’initiatives soit généralisé en région bruxelloise. Ce sera l’une de mes priorités pour cette nouvelle législature. 

Michael VOSSAERT Député bruxellois

Magenta

25


E-MEDIA

TEC : succès pour la ligne reliant Wavre à Auderghem Lancée en mars 2018, la ligne Conforto 3 a transporté plus de 45.400 voyageurs ! Une très bonne nouvelle pour la mobilité douce et ses utilisateurs. La raison de ce succès ? Une ponctualité assurée grâce à un bus qui peut dépasser les files de voitures sur la E411 à l’heure de pointe. Donc, même lorsqu’il y a des bouchons, le trajet de Wavre jusqu’à Auderghem ne prend que 18 à 24 minutes.

Wifi.brussels : de nouveaux spots annoncés Actuellement, la Région bruxelloise compte 221 spots Wifi.brussels permettant de se connecter gratuitement à Internet. Selon Bernard Clerfayt (DéFI), ministre en charge de la Transition numérique, d’autres vont être installés dans les mois et années à venir. Pour l’implantation de ces nouveaux spots, les priorités seront mises sur les lieux d’attractions touristiques et sur ceux fréquentés par les étudiants.

Discriminations : le football pas épargné Ces derniers mois, des comportements racistes et des chants à caractère homophobes se sont multipliés au sein des stades européens de football. Un de nos attaquants belges en a tristement fait les frais à diverses reprises. Les actes discriminatoires n’ont pas leur place dans le foot, ni dans quelconque sport. Il est urgent de prendre ce problème à bras le corps en travaillant sur l’éducation mais aussi sur les sanctions.

Magenta 26

Magenta

26


E-MEDIA

La Manche : nouveau cimetière des migrants

Réduction des inégalités : 34 multinationales s’y engagent Lors du sommet du G7, 34 multinationales ont assuré intensifier leur action pour rendre leur modèle d’affaires moins inégalitaire. L’objectif est bien de faire en sorte que les bénéfices de la croissance économique soient plus largement partagés. Quelques-uns de leurs engagements : faire progresser les droits humains dans leurs chaînes de valeur, instaurer des revenus décents pour tous les travailleurs de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, promouvoir de la diversité.

Pour rejoindre le Royaume-Uni, de plus en plus de migrants tentent la traversée de la Manche avec des canots pneumatiques. Ce détroit d’une trentaine de kilomètres est réputé comme étant l’un des plus dangereux au monde. Pourtant, le nombre de tentatives a doublé par rapport à l’année passée. Face à des contrôles accrus au niveau des ports, les exilés changent de méthode au péril de leur vie.

Rapport du GIEC : une montée des eaux inquiétante Le dernier rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), qui est sorti officiellement le 25 septembre, suscite de grandes inquiétudes. En effet, ce document sur les océans et la cryosphère (banquise, glaciers, calottes polaires et sols gelés) révèle des conséquences dramatiques sur les individus : déplacement des populations, augmentation du nombre de cyclones et diminution des réserves de poissons.

Magenta

27


DÉFI JEUNES RAYONNE

défi jeunes DéFI Jeunes est une organisation de jeunesse fondée en 1966, soutenant les valeurs de Démocrate Fédéraliste Indépendant, son parti politique. Tu trouveras ci-dessous la liste des sections ainsi que leur président respectif. N’hésite pas à les contacter !

Sections locales de Bruxelles 1070 Anderlecht Présidente : Dorothée Scheveneels Email : dorothee@defijeunes.be

1090 Jette. Présidente : Eden Liondjo. Email : edenliondjo@gmail.com

1160 Auderghem. Présidente : Eloïse Defosset Email : defosseteloise@hotmail.fr

1081 Koekelberg Président : Arnaud Van Bogaert Email : vanbogaertarnaud@hotmail.com

1080 Berchem-Sainte-Agathe Présidente : Houda Zekhnini Email : houdazekhnini@hotmail.fr

1080 Molenbeek Président : Rachid Ben Salah Email : rachidbensalah@live.fr

1000 Bruxelles Présidente : Providence Ingabire Email : ingabire83@hotmail.com

1210 Saint-Josse-Ten-Noode Président : Yannick de Wilde d’Estmael Email : dwyannick@gmail.com

1040 Etterbeek Président : Fadel Yousfi Email : fadel@tonerplus.be

1030 Schaerbeek. Co-Présidente : Samia Hamzi Co-Présidente : Maya Ben Chibani Email : info@defijeunes.be

1140 Evere Président : En cours d’élection Email : info@defijeunes.be 1190 Forest Président : En cours d’élection Email : info@defijeunes.be 1093 Ganshoren Présidente : Sarah Derouich Email : sarahderouich@icloud.com 1050 Ixelles Président : Alexandra Philippe Email : aphilippe@defiixelles.eu Magenta 28

1180 Uccle. Président : Francisco Gonçalves Dias. Email : fr.g@outlook.be 1170 Watermael - Boitsfort Présidente : Laura Squartini Email : laurasquartini92@gmail.com 1200 Woluwe-Saint-Lambert Présidente : Adelaïde de Patoul Email : defijeunes.1200@gmail.com 1150 Woluwe-Saint-Pierre Présidente : Roxane Dupire Email : roxanedupire@hotmail.com


DÉFI JEUNES RAYONNE

Sections de la périphérie 1950 Crainhem Présidente : Anne-Charlotte Sala Email : annecharlottesala@hotmail.com

Province du Luxembourg Président : En cours d’élection Email : info@defijeunes.be

1620 Drogenbos Président : Grégory Boen Email : gregory_boen@hotmail.com

Province de Namur Président : Laurent Katz Email : laurent.katz.23@gmail.com

1640 Rhode-Saint-Genèse Présidente a.i. : Sophie Rohonyi Email : srohonyi@defi.eu

Sections locales de Wallonie

Région de la périphérie Président : Lauren Kolinksy Email : info@defijeunes.be

cercleS universitaireS De l’ULB : 1050 Bruxelles Président : Thomas Dechaineux Email : thomasdechaineux@hotmail.com Co-Président : Sacha Dumoulin Email : sacha_well@hotmail.com De l’ULg : 4000 Liège Président : François Pottié Email : francois-16@hotmail.com

Sections provinciales de Wallonie Province du Brabant wallon Président : Kevin Charlier Email : kevincharlier@defibla.eu Province du Hainaut Président : Mickaël Coulon Email : mickael.coulon@live.be Province de Liège Président : En cours d’élection Email : info@defijeunes.be

4260 Braives Présidente: Marine Fontaine Email : marine.fontaine@me.com 6000 Charleroi Président : Jean-Noël Gillard Email : jnoel.gillard@hotmail.com 6747 Châtillon Président : Jean-Luc André Email : andrejl@proximus.be 5030 Gembloux Président : Amaury Alexandre Email : amaury@defi.eu 4000 Liège-Seraing Président : Thomas Dechaineux Email : thomasdechaineux@hotmail.com 7331 Mons Borinage. Présidente : Lise Lefèbvre Email : llefebvre@defi.eu 1400 Nivelles Président : Daniel Bohm Email : daniel.bohm1@gmail.com 7340 Wasmes Président : Mickaël Coulon Email : mickael.coulon@live.be

Magenta

29


INFO

DÉFI JEUNES A PLUSIEURS OBJECTIFS :

DÉFI JEUNES A PLUSIEURS MISSIONS :

ºº INTÉRESSER ET SENSIBILISER les jeunes aux enjeux poitiques et à l’actualité.

ºº ORGANISATION de moments de réflexion (Bureau Politique, université d’été, visite...).

ºº DÉCRYPTER des problèmes de société, les analyser, en débattre.

ºº PRÉSENCE à divers évènements (Fêtes de Wallonie, salon Siep, débat Apprenti Citoyen).

ºº CONSTRUIRE DES POSITIONS et les défendre lors de différentes activités.

ºº ACTIONS de sensibilisation et de prévention sur le terrain.

ºº MENER DES ACTIVITÉS dans le respect des valeurs et des règles de la démocratie.

ºº PARTICIPATION aux élections à différents niveaux du pouvoir.

ºº SOUTENIR LES JEUNES et leur donner la possibilité d’ÊTRE DES CRACS en acquérant des aptitudes et compétences responsables et citoyennes.

ºº PROPOSITION d’activités sportives, de conférences, de sorties culturelles.

ºº DÉFENDRE LES DROITS des francophones de la Fédération Wallonie-Bruxelles . ºº PROMOUVOIR LA SOLIDARITÉ au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles et au-delà, dans la francophonie internationale.

Magenta 30

ºº ÉLABORATION de fiches pratiques. ºº Journées et soirées festives permettant la RENCONTRE entre les différents membres de l’organisation.


INFO

4 permanents

pour vous soutenir dans votre engagement citoyen Parce que faire partie d’une organisation de jeunesse comme la nôtre, c’est participer aux différents événements organisés par les uns et les autres ! Vous l’aurez compris au travers de ce MAGenta, vous pouvez occuper une place presque sur mesure chez DéFI Jeunes : une idée d’article à rédiger, de thématique à développer, d’action à mener, de réflexion à partager ? En section locale, en groupe de travail, en Bureau Politique, en AG ? DéFI Jeunes a la chance d’avoir 4 permanents pour soutenir et développer les idées de tous nos membres et sympathisants en fonction de leurs multiples compétences : ºº Envie de créer une activité, de lui donner de l’ampleur et de la profondeur ? Un débat politique ? Besoin de conseils pour organiser un événement, organiser et animer une réunion ? Contactez MÉLANIE via melanie@defijeunes.be ºº Une information à relayer sur les réseaux sociaux ou dans la newsletter ? Un article à proposer pour notre MAG ou notre site ? Envie de d’améliorer la visibilité de votre section ? Contactez NADÈGE via communication@defijeunes.be 

ºº Une question d’ordre administratif ? Un problème à régler au sein de votre section ? Des besoins logistiques ? Contactez JACQUELINE via jac@defijeunes.be ºº Un visuel à élaborer ? Besoin d’un regard pro sur tes supports médiatiques ? Contactez  CÉDRIC via cedric@defijeunes.be

Magenta

31


09-11- 2019

09-11- 2019

-AG ÉLECTORALE DÉFI JEUNES ATELIER PAIN -ACCUEIL DU NOUVEAU CA DÉFI JEUNES -BAR BURGER WOLUWE-SAINT-PIERRE

22 ET 23-11 2019 STAND DÉFI JEUNES SIEP

( EN PARTENARIAT AVEC DÉFI JEUNES )

Profile for DéFI Jeunes

Magenta 20  

Magenta 20  

Advertisement