Issuu on Google+


N° 22

Sommaire P. 04 Grégory Lejeune Directeur de publication g.lejeune@decliccar.com

Depuis quelques années et notamment depuis le début de la crise, on constate que les ambitions stratégiques de plusieurs constructeurs sont tournées vers le low cost. « Stars » parmi les autres stars dites Premium sur les différents salons internationaux, ces véhicules à bas coûts deviennent aujourd’hui incontournables auprès d’un grand nombre de marques. Renault l’a bien compris, et ses différents modèles lui permettent de s’en sortir quand on voit que le marché mondial est en récession. Volkswagen se pose toujours la question de venir ou non sur ce marché low cost. Fiat, Peugeot, Chevrolet, Datsun, Toyota, General Motors et bien d’autres s’engouffrent également dans la brèche.

Actu/News

Spécial Salon de Francfort

P. 10

DOSSIER

A qui s’adressent ces véhicules ? Officiellement, aux marchés émergeants : l’Afrique, l’Inde et l’Amérique du Sud. Mais ces derniers ont malgré tout réussi à s’imposer en Europe, le pouvoir d’achat des européens facilitant les achats malins et moins lourds. D’autant que ces véhicules proposent un ratio qualités/performances/prix imbattable. Ces low cost n’ont, pour certains, rien à envier aux véhicules classiques. La plupart sont des voitures sûres, polyvalentes et pratiques. Le low cost est également très rentable pour les groupes en difficulté sur leur marché domestique. Les ventes dans ces pays émergents tirent les constructeurs vers le haut et permettent de compenser des ventes moroses aux Etats-Unis et en Europe. Les marges sont confortables et les économies d’échelle importantes.

SUZUKI MOTORS À LA CONQUÊTE DU MONDE Le 9ème constructeur mondial met le cap sur les marchés émergents

P. 28

Conseils pratiques

Conseils pour lutter contre la fatigue au volant

L’absorption d’une multitude de marques par les géants du secteur facilitant l’utilisation des mêmes plateformes et la standardisation des pièces utilisables sur plusieurs modèles sont deux facteurs clés qui permettent aux entreprises de proposer des tarifs toujours plus attractifs. Ces stratégies à l’enjeu majeur et déterminant  ont poussé les constructeurs généralistes depuis quelques années à segmenter à outrance leur gamme ou leurs marques. Beaucoup ont créé des marques premium telles que Infiniti et Lexus, ou une ligne spécifique en parallèle de leur gamme classique. C’est le cas avec la ligne DS du français Citroën. À l’inverse, les low cost sont aussi vendus via une nouvelle marque. Ce sera le cas prochainement avec Volkswagen et Fiat pour ne citer qu’eux. La crise a ainsi permis aux entreprises de coller à la réalité du marché mondial et le constat est le suivant : les voitures haut de gamme ne connaissent pas la crise, les ventes low cost sont, elles, en pleine croissance, quand les gammes intermédiaires peinent à évoluer.

P. 28

Le prochain Salon de Paris nous permettra de voir si les marques proposent encore plus de véhicules à bas coûts. Nous saurons aussi, sur le long terme, si l’image des constructeurs généralistes ne sera pas trop écornée. Nous constaterons enfin si cette stratégie du low cost est viable dans le temps et nous saurons si les investissements massifs de certains industriels, consacrés au développement de cette gamme de voiture permettront un réel retour sur investissements d’ici une dizaine d’année.

Afrique Info : AFRIQUE DU SUD Nissan va relancer sa marque Datsun

P. 30

Pour ma part, je mettrai volontiers un petit billet sur la table quant à la probable pérennité de cette stratégie adoptée par les multinationales. La croissance des pays émergents et le potentiel vertigineux de pays comme la Chine, l’Inde ou le Brésil me rassurent dans mon idée. Les low cost arrivent et leur succès ne fait que commencer. Porsche, Audi et les autres n’ont qu’à bien se tenir.

Directeur de Publication Grégory Lejeune g.lejeune@decliccar.com Edité par Declicom

Discover : AUSTRALIE Un voyage renversant

P. 32

P. 00

Argus du neuf

Retrouvez les prix de plus de 220 véhicules commercialisés au Sénégal

SARL au capital de 1.000.000 FCFA Siège social : Nord Foire, Azur II Dakar Sénégal Tel : 77.698.42.96

Rédaction Grégory Lejeune Stephanie Borg s.borg@decliccar.com Mamadou Diallo mamadoudiallo3@gmail.com Thomas Felix thomas.felix75@gmail.com Ont participé à ce numéro Stéphane Larroumet

Crédits photos Layepro Photos Guillaume Bassinet Fotolia.com Design & Ergonomie Manden Impression Polykrome Direction Commerciale commercial@decliccar.com

PU B LICITé 77 740 17 49

PAGE 3


PAGE 4

N° 22

actus / news

SPÉCIAL SALON DE FRANCFORT

Par Grégory Lejeune (g.lejeune@decliccar.com)

Voici la nouvelle i10, citadine de chez Hyundai. Le véhicule 5 portes est donc plus volumineux que sa devancière et offre ainsi un volume de coffre 10% plus grand. En terme d’équipements, elle devrait offrir de série la climatisation automatique, le régulateur et le limiteur de vitesse, les airbags frontaux, ainsi que l’ESP. La citadine sera fabriquée en Turquie dans l’usine d’Ismit. Son entrée en production est prévue pour ce mois-ci.

Renault se retrouve sans numéro 2

Renault se retrouve sans numéro deux avec le départ annoncé de Carlos Tavares. D’origine portugaise et ne manquant pas d’ambition, C. Tavares parle de ses projets : “Mon expérience serait appréciable pour n’importe quelle grande compagnie”, a déclaré M. Tavares. “Pourquoi pas GM ? Ce serait un grand honneur de diriger une entreprise comme GM”. Cette démission aurait donc été remise par le numéro 2, faute d’espoir de succéder un jour à Carlos Ghosn.

Michelin de retour en Formule 1 dès cette année ?

Michelin de retour en F1 ? L’idée n’est pas saugrenue et le manufacturier français étudie la possibilité de faire son grand retour. Le groupe Clermontois « est prêt à étudier un éventuel retour » et devrait prochainement entamer des pourparlers avec la FIA. Michelin avait quitté la F1 en 2006 au moment du passage à un manufacturier. Pirelli, l’actuel équipementier n’a pas encore été reconduit pour la saison prochaine.

Le constructeur anglais Lotus recrute cette année Après ses nombreux déboires, notamment financiers et de gestion, Lotus vient d’annoncer le recrutement de plus de 100 personnes. 45 seront des ingénieurs spécialisés, 40 autres seront des techniciens d’usine et les 18 derniers seront des étudiants en fin de cursus.

Euro NCAP : Cinq étoiles pour trois modèles

Les crash-tests de l’Euro NCAP ont accordé cinq étoiles aux Mazda6, Lexus IS 300h et Toyota Corolla (2014). La Mazda6 a reçu la note de 92% en matière de protection adulte, entre la Corolla (94%) et l’IS 300h (91%). Elle le doit à ses systèmes de sécurité embarqués avec un score de 81% alors que ses deux rivales y plafonnent à 66%. À l’inverse, les Lexus IS 300h et Toyota Corolla (2014) font mieux en matière de protection enfant (85% et 82% contre 77%). Enfin, le meilleur total dans le domaine de la protection des piétons est pour l’IS 300h avec 80%.

Volvo présente son Concept Coupé. Ce prototype préfigure le style des prochaines réalisations de la marque. La face avant dévoile une large calandre cerclée de chrome et de surprenants blocs optiques LED en forme de T. A l’arrière, on retrouve des feux qui reprennent eux aussi la technologie à LED et qui délimitent les extrémités de la poupe. Côté moteur, une motorisation hybride essence/électrique composée d’un bloc Drive-E essence de 2,0 l offrira près de 400 chevaux.

Le petit constructeur Allemand Wiesmann entame actuellement une procédure de mise en faillite. Impactée par de graves problèmes financiers, la société artisanale a vu ses deux fondateurs quitter la société. En espérant qu’un repreneur se manifeste afin de sauver l’entreprise et ses salariés, il serait dommage de voir disparaître du marché, des modèles tels que les magnifiques MF4 et MF5 aux moteurs BMW. À Francfort, Kia présente le concept Niro, futur concurrent du Nissan Juke ou encore Renault Captur. Développé en Europe, ce véhicule compact à la silhouette surélevée ressemble plus à un crossover urbain. Avec ses airs de baroudeur, grâce notamment à ses feux additionnels juste en dessous de la calandre, le Niro se caractérise aussi par une face avant agressive et dynamique. Dans l’habitacle, l’esprit futuriste est de mise avec des sièges moulés et une planche de bord très design.


N째 22

PAGE 5


PAGE 6

N° 22

actus / news

SPÉCIAL SALON DE FRANCFORT

Les plus chanceux présents au Salon Allemand pourront découvrir la Peugeot 308 R Concept, grande rivale de la VW Golf. Cette version ultra sportive, dotée d’un bloc de 270 ch 1.6 THP associé à une boite manuelle 6, est équipée d’un capot et de boucliers avant et arrière en fibre de carbone. Le prototype conserve sa calandre flottante, signature stylistique de la marque Française.

Le Salon de Francfort est pour Dacia l’occasion de présenter son Duster restylé. Après les sorties des nouvelles Sandero et Logan, le constructeur roumain dévoile un SUV au design plus jeune et équipé d’une nouvelle grille d’entrée d’air rabaissée. Il se dote aussi de phares avant et arrière redessinés et proposés avec des feux de jour. Au Salon, Porsche présente sa nouvelle Panamera Diesel prévue pour 2014. La principale nouveauté concerne le V6 de litres d’origine Audi, qui revendique désormais 300 ch. Un nouveau turbo fait son apparition, désormais refroidi par eau. Côté chiffres, on note en tout cas un progrès sensible, avec un 0 à 100 km/h abattu en 6 s contre 6,8 s auparavant. En même temps, la vitesse de pointe passe de 244 à 259 km/h. La consommation soit la même voie grimpe très légèrement, avec 6,4 l/100 km annoncés (soit 0,1 l /100 km de plus en cycle mixte).

Au stand Jaguar, lors de cette biennale allemande, la XJ 2014 est belle et bien présente. Vue de l’extérieure, il est bien difficile de trouver des différences avec le modèle actuel! C’est à l’intérieur que les changements sont les plus notables. Pour la version longue, les passagers arrière seront chouchoutés. Les sièges, inclinables, ont également un programme de massage intégré et offrent plusieurs nouveautés. Un nouvel écran tactile de 10,2 pouces trouve également sa place à bord pour permettre aux passagers de passer un agréable voyage ou de pouvoir travailler. Sous le capot il y aura également quelques petites évolutions avec l’apparition du système Star&Stop sur le moteur essence quatre cylindres 2,0 l turbo.


N째 21

PAGE 7


PAGE 8

N° 22

actus / news

SPÉCIAL SALON DE FRANCFORT

Pour concurrencer la Série 3 de BMW, Hyundai développe une auto qui se rapprocherait du concept HCD-14 Genesis, une routière premium qui pourrait voir le jour à l’horizon 2016. Le futur modèle serait plus grand que sa concurrente et serait doté d’une transmission aux roues arrière. Elle serait enfin proposée avec un quatre-cylindres 2.0 turbo développant 277 chevaux ou un V6 3.3 fort de 296 chevaux.

Ford va prochainement lancer une ligne haut de gamme pour l’Europe baptisée Vignale. A ce titre, le Salon de Francfort sera l’occasion pour l’américain de dévoiler la Mondeo Vignale Concept, un avant-goût du modèle de série de cette future gamme. On découvre une grille de calandre, un pare-chocs avant ou encore des antibrouillards redessinés par rapport à la version classique de la voiture. Plus premium, on retrouve du chrome au niveau des poignées de portes, des jantes en alliage de 20’ et le logo « Vignale ».

En attendant la possible arrivée d’un crossover dans la gamme, Lexus présente le Concept LF-NX en Allemagne. Ce concept car devrait ressembler a priori au futur modèle de série. La marque premium de Toyota nous propose un véhicule aux lignes tendues, fluides et dynamiques. Comme sur ses derniers modèles, on retrouve une calandre trapézoïdale au look futuriste et une face arrière aux lignes futuristes. Sur le stand d’Infiniti, le modèle phare est ce Q30 Concept, probable et prochaine compacte de la marque japonaise. Selon un dirigeant de la marque “Il ne s’agit ni d’un coupé, ni d’une berline à hayon, ni d’un crossover, il s’agit d’une fusion de ces trois styles de carrosserie”. Infiniti souhaite proposer une alternative aux traditionnelles compactes premium existantes sur le marché et tentera de toucher une clientèle jeune. À la vue de ce concept aux lignes fluides et racées, Infiniti devrait vraisemblablement atteindre son objectif.


N° 22

Audi nous offre une surprise de taille avec la présentation d’un nouveau prototype à la silhouette sportive, le Nanuk Quattro Concept. Les entrées d’air sur les extrémités du bouclier avant donnent une image agressive au véhicule et font penser aux ouïes d’un requin. Le prototype est propulsé par le nouveau moteur Diesel V10 TDI de 5,0 l développant la puissance maximale de 544 chevaux et 1.000 Nm de couple. Il réaliserait l’exercice du 0 à 100 km/h en 3,8 secondes pour une vitesse de pointe annoncée à 305 km/h. Selon Audi, cette nouvelle motorisation permet au véhicule d’avoir une consommation moyenne de 7,8 l/100 km.

PAGE 9

Un showroom Citroën DS à Paris

Avec le succès de sa ligne DS et l’ouverture d’un premier showroom à Shanghai, Citroën va ouvrir à Paris un showroom dédié exclusivement à sa gamme Premium. Dans ce DS World en plein cœur de la capitale française, les amateurs de la ligne DS pourront venir acheter leur véhicule ou encore profiter de services inédits. À Paris, le DS World s’étalera sur trois niveaux et permettra aux fans, ainsi qu’aux amateurs d’automobile en général, de visiter un lieu inspiré par les premières DS.

Tony Parker ambassadeur du Renault Koléos

Renault travail sur ce modèle qui devrait préfigurer le prochain Espace 6. Nommé Initiale Paris Concept, il reprend cette même calandre avant, commune à tous les modèles de la gamme et s’inspire de l’aéronautique avec, entre autres, la custode arrière qui ressemble à un empennage d’avion. À bord l’habitacle est dépouillé et on retrouve une console centrale « flottante ». Ce concept embarque enfin un bloc diesel dCi de 130 chevaux, mais ses deux turbos, sa boîte à double embrayage et ses pistons en acier lui permettent de faire des économies de carburant d’environ 25%. Le concept Smart FourJoy sera dévoilé en exclusivité au Salon de Francfort. Dépouillé au strict minimum, cette nouvelle étude de style de 3,49m de long n’embarque ni de portes ni de toit. Un style, qui pour le constructeur Allemand « permettra d’offrir plus de place et de luminosité à ses occupants ». A bord, l’habitacle est soigné et moderne avec des sièges arrière faisant penser à ceux d’un salon. Le concept intègre un moteur électrique de 55 kW qui se recharge en sept heures. Le stand Jaguar sera cette année sous le feu des projecteurs. Avec la XJ, Jaguar présente son conceptcar de SUV nommé C-X17, subtil mélange de berline et de crossover. La présence de Land Rover et de Jaguar dans le même groupe n’y est sans doute pas étrangère. Nous n’avons pour le moment pas d’informations sur ce véhicule qui est, rappelons le, le premier SUV de la marque anglaise !

Pour promouvoir son nouveau Koléos restylé, Renault a choisi Tony Parker. Le partenariat a été officialisé en Chine lors du Salon de Chengdu. Un choix qui n’est pas anodin de la part du constructeur français. Pour son modèle qui est un des portedrapeaux de la marque à l’étranger, il lui fallait quelqu’un reconnu à l’international. Champion NBA outreAtlantique et véritable star dans son sport, Tony Parker bénéficie d’une belle côte de popularité en Chine, pays dans lequel il est connu par un chinois sur deux.

Le marché russe leader européen

Après une baisse de ses ventes de 5%, les ventes sur le marché automobile allemand se sont élevées à 214.100 unités au mois d’août. Son homologue russe a, lui, écoulé 240.000 véhicules. Un total suffisant pour acquérir le statut de premier marché d’Europe. Reste aujourd’hui à voir si cette position s’inscrira dans la durée.

+9,5% pour Hyundai en Juillet

Le groupe a vu ses ventes augmenter de 9,5% en Juillet par rapport à Juillet 2012. Au premier semestre, Hyundai a écoulé 2 390 900 véhicules. En Corée du Sud, ses ventes ont baissé de 0,7% au premier semestre, mais ont augmenté de 11,4% à l’étranger, soit une hausse de 5,8% de son chiffre d’affaires. Pour maintenir sa croissance, le constructeur mise sur une gamme de véhicules écologiques.


PAGE 10

N° 22

EN COUVERTURE

Par Mamadou Diallo et Grégory Lejeune


N° 22

Suzuki Motors

cap sur les marchés émergents Suzuki, constructeur automobile, gagne à être connu au Sénégal. Il s’agit du 9ème constructeur mondial. Cette notoriété encore réduite de la marque japonaise sous nos latitudes est amenée à changer dans les années qui viennent. Aujourd’hui, après s’être taillée la part du lion sur le marché indien, la firme se tourne résolument vers d’autres marchés émergents, parmi lesquels ceux africains. Déjà, en Algérie et au Nigéria, la marque a remporté ces dernières années d’importantes parts de marché sur plusieurs segments.

PAGE 11


PAGE 12

N° 22

EN COUVERTURE

Le siège social de Suzuki au Japon

À

u cours de son histoire, Suzuki a su innover et se transformer pour créer le segment du petit 4x4 et s’établir une solide réputation comme constructeur de véhicules fiables. Michio Suzuki est un ingénieur de 22 ans lorsqu’il fonde, en 1909, « Suzuki Loom Works», une compagnie de confection de machines à coudre. À partir de 1937, la firme planche sur la production de moteurs à explosion dont la production est freinée par la survenue du deuxième conflit mondial et la participation des usines Suzuki à l’effort de guerre. Il faudra attendre 1952 pour qu’enfin sorte des usines Suzuki le « Power Free », vélo équipé d’un monocylindre 2 temps de 36cm3. En 1954, la firme marque la redéfinition de son cœur d’activité en devenant « Suzuki Motor Co » et en produisant la motocyclette Colleda, première du nom.

Le fondateur de la marque, Michio Suzuki

En 1956 sort la « Colleda TT », une moto exceptionnelle pour l’époque et capable d’atteindre les 130km/h. Très vite sort d’usine la « Suzu-light », première voiture construite par l’entreprise de Michio Suzuki. À la fin de la décennie, Suzuki est le deuxième constructeur japonais. Les années 60-70 : Expansion de la production et diversification Pour Suzuki, les années 60 riment avec diversification et expansion de la production. À son cœur de métier, la fabrication de motos et de voitures, Suzuki ajoute la production de moteurs de bateau et de véhicules utilitaires notamment. Les volumes de ses ventes, notamment de la voiture Suzu-

Le ‘‘Power Free’’ , monocylindre de 36cm3

light, augmentent. À ses installations originelles d’Hamamatsu, s’ajoutent des usines qui ouvrent à Osaka, Iwata, Toyama et Kosai. En 1967 Suzuki s’attaque spécifiquement au marché international avec la « Fronte 360 » et, quelques années plus tard, la « Fronte Alto ». La « Jimny » apparaît un an plus tard et fait de Suzuki le premier constructeur à commercialiser un 4x4 grand public. C’est aussi avec ce modèle, qui invente un segment, que la marque japonaise enregistre son premier grand succès international et installe dans le monde une image de marque qui associe fiabilité et innovation.


PAGE 14

N° 22

EN COUVERTURE

La Suzuki GSV-R

L’un des plus grands fabricants de motos

La Suzuki Suzulight fut produite entre 1955 et 1955

Suzuki s’ouvre au Monde Au début des années 80 se noue entre Suzuki et GM un partenariat stratégique pour répondre à la demande croissante de petites voitures sur le marché américain. « La Suzuki Cultus » devient aux États-Unis la « Chevrolet Sprint », équipée d’un 3 cylindres de 993 cm 3 et qui annonce une consommation de 4 l aux 100km. Quelques mois plus tard, en février 1981, Suzuki s’associe au gouvernement indien et donne naissance à Maruti/Suzuki qui voit ses premiers véhicules sortir d’usines en 1983.

La marque est réputée pour sa fiabilité et ses innovations

Pour la production européenne, le Jimny et le Grand Vitara sont désormais fabriqués en Espagne. Plus récemment, Suzuki a développé en commun avec Fiat le compact « SX4 » et le géant VW a pris 20% de son capital. Aujourd’hui le chiffre d’affaires de Suzuki est de 12 milliards d’euros et ses bénéfices sont en progression. De fabricant de machines à coudre il y a un peu plus d’un siècle, la firme d’Hamamatsu est devenue, avec une production de 2.893.000 voitures par an, le 9e constructeur mondial devant Renault. Mais avec la rupture des accords qui liaient la marque aux géants que sont VW et GM, dont les contrecoups se font déjà sentir en Europe et en Amérique, l’avenir de la marque sur les marchés développés est fortement compromise.

La Suzuki GSX-R

Avec Honda, Yamaha et Kawasaki, Suzuki fait partie des meilleurs fabricants mondiaux de motos (le big four). Ses deux roues, qu’elles soient routières ou de cross, ont remporté plusieurs compétitions sportives depuis les années 60. La gamme de motos citadines de Suzuki s’étend de la « Boulevard » à la légendaire « GSX-R » qui a été modernisée en 2013. Si Suzuki retire aujourd’hui son offre automobile du marché nord-américain, ses motos, elles, continuent à y remporter un franc succès.

L’Inde dans la stratégie Suzuki

L’usine de production indienne compte plus de 2000 employés

Maruti Suzuki, premier constructeur indien, produit notamment l’Alto

L’usine indienne de Manesar dans l’état de Haryana

Depuis l’an dernier, et après trois décennies de présence, Suzuki a retiré son offre automobile des marchés américains et canadiens. Les petites voitures qui sont la marque de fabrique de Suzuki sont en revanche promises à un bel avenir sur les marchés émergents, dont l’Inde et le Brésil. En Inde, avec 37% de parts de marchés, Suzuki est le premier constructeur. Maruti/Suzuki, sa filiale locale, assure déjà la moitié de la production du groupe nippon. C’est en Inde, au sein de sa filiale, que se réfléchit désormais la stratégie de Suzuki pour l’Afrique, le Moyen-Orient et quelques pays d’Asie du Sud-Est. Un centre de R&D, consacré au renouvellement de l’offre Suzuki sur les marchés émergents, doit y voir le jour d’ici 2016. Une fois achevée, cette nouvelle unité de R&D permettra à la filiale indienne, qui emploie un millier d’ingénieurs, de concevoir, tester et commercialiser de nouveaux modèles. Depuis 2012 ce n’est plus au Japon, mais en Inde que sont définis les modèles à commercialiser sur ces marchés et leurs lieux de fabrication. L’Afrique est déjà la première zone d’exportation de la filiale indienne de Suzuki.


PAGE 16

N° 22

EN COUVERTURE

“Suzuki c’est une fiabilité absolue” GÉrard Genova Directeur Commercial et Marketing de CFAO Motors Sénégal

Suzuki AU SÉNÉGAL Le Suzuki Grand Vitara restylé demeure encore et toujours un véritable 4X4. Doté de quatre roues motrices, c’est hors des routes que le Grand Vitara se sent le plus à l’aise. Ce 4x4 compact vient de subir un relifting, mais conserve sa vocation de baroudeur. Il s’offre une nouvelle calandre à barrettes et un bouclier inédit, de nouvelles jantes en alliage, des projecteurs redessinés, de nouveaux coloris. Les amateurs du modèle seront vite rassurés en observant que la roue de secours est toujours présente à l’arrière du véhicule. Ouf !

Depuis quand CFAO distribue-t-elle la marqua Suzuki ? CFAO est distributeur agréé de Suzuki au Sénégal depuis 2003. Comment décririez-vous l’offre automobile de Suzuki ? L’origine du constructeur détermine le type de voitures qu’il construit. Suzuki est un constructeur japonais et la particularité de ce constructeur est de fabriquer des véhicules de grande qualité. Ce sont des voitures simples, complètement adaptées à des conditions de roulage difficiles (humidité, chaleur, routes cassantes). La spécificité de Suzuki est d’avoir conservé sa capacité à construire des véhicules adaptés à notre environnement. Ce qui est de plus en plus rare. Quand vous achetez une Suzuki à Dakar ou à Douala, vous pouvez être sûr que la voiture fonctionnera dans cet environnement-là. Aujourd’hui, de nombreux Grand Vitara de plus de 8 ans roulent au Sénégal, sans aucun problème technique et rendent chaque jour le même service à leurs propriétaires. Sur le marché sénégalais, comment se situent les Suzuki, en terme de rapport qualité/prix ? Nous proposons des tarifs très attractifs, avec cette particularité d’offrir de vrais 4x4 avec une réelle capacité de franchissement, avec un blocage de différentiel et une boite de vitesse courte, comme sur le Grand Vitara par exemple. Quel est, sur le marché sénégalais, le best-seller de Suzuki ? Ça reste le Grand Vitara, parce que parfaitement adapté. C’est un véhicule 4x4, qui a une garde au sol importante, qui permet notamment, avec les inondations, de rouler sans aucun problème. Le deuxième véhicule de Suzuki le plus vendu c’est la « Swift Dzire », qui est une berline de taille intermédiaire, très bien positionnée en terme de prix, très bien équipée et qui dispose d’une motorisation très économique. En quoi le nouveau Vitara diffère de l’ancien ? Il a bénéficié d’un facelift intervenu en mai 2013 avec une calandre modifiée, de nouvelles jantes et quelques autres éléments esthétiques. Mais fondamentalement, ça reste le même véhicule avec la même motorisation et les mêmes qualités. D’ailleurs pourquoi changer? Ce véhicule est la parfaite réponse à de nombreux clients : robustesse, durabilité et facilité d’entretien.

Berline dérivée de la compacte Swift, la Dzire embarque un moteur à injection 4 cylindres d’1.2l. Son habitacle, avec ses couleurs chaudes, ses finitions en bois et chrome, est une agréable surprise pour un modèle de cette gamme. De l’extérieur, la Dzire affiche un look agressif, des lignes fluides et plutôt agréables. On notera aussi ses clignotants intégrés aux rétroviseurs externes et le béquet arrière intégré au coffre. L’ABS est de série, de même qu’une chaine CD/MP3 avec port USB. Le Suzuki SX4 est un mélange de break, de petit monospace et de 4x4. En un mot, c’est un crossover. Il est équipé de jantes en alu de 16 pouces, d’airbags avant, de l’ABS et son intérieur sobre dévoile un volant en cuir derrière lequel le conducteur jouit d’une vision sans angle mort. Côté conduite, le Suzuki SX4 offre un passage de rapports fluide et une excellente tenue de route. Disponible en 4 roues motrices d’1.6L essence


N° 22

PAGE 17

EN DIRECT DU SALON DE FRANCFORT

L’événement de cette fin d’année concerne ce concept de SUV compact baptisé iV-4 qui a pour l’heure, mission de concurrencer le Nissan Juke, le Renault Captur ou le Peugeot 2008. Quelques mois après le Salon de Genève et la présentation de la deuxième génération du

SX4, Suzuki dévoile ce nouveau concept qui doit préfigurer le futur style de la marque. Ce concept, qui se situe en gamme au-dessus du SX4 S-Cross, semblerait être le prochain Vitara, d’où le «V» de «iV-4».

Avec ses 4,31 m de long, pour 1,84 m de large et 1,60 m de haut, le S-Cross compte évidemment concurrencer le Nissan Qashqai, le Volkswagen Tiguan, le Kia Sportage et le Ford Kuga, leaders de la catégorie des SUV compacts. Doté d’une transmission intégrale nouvelle génération, le SX4 S-Cross offre quatre modes de fonctionnement (auto, sport, snow et

lock), sélectionnables par le conducteur via une commande située sur la console centrale. Deux motorisations sont disponibles au lancement : deux quatre cylindres 1.6-litre, essence ou diesel, de même puissance (120 ch). Le Suzuki S-Cross sera d’abord disponible en 4x2 ou 4x4 sur le marché japonais et européen.

Après 15 ans de bons et loyaux services, le Jimny, véritable petit 4x4 ultra fiable et efficace à la bouille indémodable, évolue en matière de design. Il adopte une nouvelle face avant avec capot moteur surélevé. Toujours immédiatement reconnaissable, il conserve sa bouille sympathique, maintenant à peine plus agressive. Les petites améliorations apportées à l’habitacle concernent les appuis-tête redessinés, le garnissage central des sièges qui revêt un discret motif strié tandis que les parties latérales sont noires. Les sièges arrière reçoivent des points d’ancrage Isofix pour siège de sécurité enfant. Il conserve l’avantage en usage toutterrain sévère, tout comme en fiabilité.

Plutôt que les habituelles retouches esthétiques, cette septième génération d’Alto a préféré concentrer ses évolutions de mi-carrière sur son moteur, moins polluant. La gamme se compose toujours d’une version de base, dotée de la direction assistée et du double airbag et d’une version dotée airbags latéraux, une radio CD MP3, des vitres avant électriques et un verrouillage centralisé. Urbaine très pratique pour la ville, pas chère, économique et très agréable à conduire, elle nous surprend par sa polyvalence et son habitabilité.


PAGE 18

N° 22

CONSEILS PRATIQUES

www.securite-routiere.gouv.fr

Conseils pour lutter contre la fatigue au volant Petit rappel Un voyage, cela se prépare. Et cela est vrai également pour le conducteur qui, avant comme pendant le trajet, doit respecter un certain nombre de consignes favorisant sa vigilance. Bouclage des dossiers professionnels, préparatif des bagages, excitation du départ, réveil anticipé pour partir avant les encombrements, toutes ces situations font que beaucoup d’usagers prennent la route des vacances avec un temps de sommeil insuffisant.  1. Écouter son corps Les yeux qui picotent, la nuque qui se raidit, quelques douleurs dans le dos et le regard qui se fixe… vous êtes fatigué, il est grand temps de vous arrêter ! Dégourdissez-vous les jambes, puis reposezvous 20 minutes, voire plus, avant de reprendre le volant. Bâillements, paupières lourdes ? Vous souffrez d’un manque de sommeil. Une seule solution : arrêtez-vous et dormez ! Dans tous les cas, souvenez-vous de la première règle simple : il ne faut pas prendre la route en étant fatigué.

2. Adapter son alimentation Pour un départ matinal : il est important de privilégier un petit-déjeuner consistant accompagné d’une boisson stimulante (thé, café) à dose modérée. Pour un départ prévu après le déjeuner : le repas doit être léger et sans alcool.  3. Choisir son créneau Éviter les heures où le risque de somnolence augmente sensiblement, soit entre 13h et 16h, et entre 2h et 5h. Dans le cas d’un voyage s’effectuant en soirée, il est ainsi recommandé de s’arrêter de conduire avant minuit et de ne pas reprendre le volant avant 6h du matin. 4. Ralentir Respecter les limitations de vitesse car rouler vite fatigue : le cerveau doit alors traiter davantage d’informations. 5. La pause c’est sacré S’arrêter et se reposer dès qu’on ressent les premiers signes de fatigue (raideurs dans la nuque, douleurs dans le dos, fixité du regard). Une pause de 15 à 20 minutes au minimum toutes les deux heures au minimum s’impose. La nuit, période propice à la somnolence, il ne faut pas hésiter à s’arrêter plus fréquemment.

6. Faire la sieste Appliquer le principe de la «sieste dynamisante» pour récupérer rapidement : prendre un ou deux cafés avant de faire une courte sieste. La caféine mettant 15 à 30 minutes avant d’agir, son absorption ne gêne pas l’endormissement et permet de recouvrer l’ensemble de ses capacités au réveil (pas d’inertie du sommeil). 7. «S’aérer les esprits» La température dans votre habitacle influe sur votre état. N’oubliez pas d’aérer le plus souvent possible le véhicule, et de régler correctement la ventilation et/ou la climatisation. Ne vous habillez pas trop chaudement. 8. Ouvrir l’œil Respecter les règles élémentaires de conduite pour éviter les risques de fatigue et de somnolence : ne pas fixer son regard sur le véhicule qui précède mais bien regarder dans ses rétroviseurs et faire attention à la signalisation ; respecter les limitations de vitesse et les distances de sécurité.  9. Passer le volant Si vous n’êtes pas seul et que votre passager a son permis de conduire, n’hésitez pas à lui passer le volant ! Changez vos places et profitezen pour dormir.


N째 21

PAGE 19


PAGE 20

N° 21

EN COUVERTURE

Par Stéphanie Borg (s.borg@decliccar.com) & Mamadou Diallo (m.diallo@decliccar.com)


N째 21

PAGE 21


PAGE 22

N° 22

Plein phare

Par Thomas Félix (thomas.felix75@gmail.com)

RENAULT LOGAN et SANDERO

un style, deux visions

Pourquoi traiter les deux modèles de la marque au losange ensemble ? Parce qu’à peu de chose près, ce sont quasiment les mêmes voitures. Conception commune, avec près de 70% de pièces inchangées, les deux sœurs présentent les mêmes idées, économie, fiabilité et robustesse. Seule réelle différence, le coffre, pièce majeure sur la Logan, transformé en hayon sur la Sandero. La Logan est même annoncée comme le modèle qui doit être capable de fonctionner sous tous les climats, sur toutes les routes avec des qualités d’essence disparates et des révisions très espacées, tout un programme. Pour la Sandero, même esprit mais en plus compacte. DESIGN Relookés, les modèles Logan et Sandero sont attirants. Pour la Logan, on est loin du modèle 2004 que l’on peut croiser sur les artères de la capitale sénégalaise, grimé en taxi jaune. Calandre avant revue, moins brutale et plus souple, ligne de caisse fluide et sculptée, flancs marqués, idem pour la Sandero calquée sur la Logan, ou l’inverse. On est dans l’air du temps, moderne et stylisé, qui donne un sentiment de qualité et de force, dans l’esprit de la marque aussi, mais sans se démarquer par une originalité déroutante.

COMPORTEMENT Facile, la Logan se conduit très aisément dans le trafic dakarois, on est à la fois serein et tranquille au volant de cette nouvelle version. Pas d’emballement, les rapports se passent simplement et la vitesse grimpe crescendo, mais si on appuie, les 80 chevaux du moteur 1,6l essence sauront se faire connaître. La souplesse du volant et l’aisance de conduite font que l’on se sent bien à la manœuvre.

À bord, le tableau de bord gagne en qualité perçue et intègre un système multimédia MEDIA NAV 7 pouces.

VIE A BORD Ces nouvelles versions restent en tout cas de vrais modèles dits « familiale ». La Logan, comme la Sandero, offre tout le confort et la praticité à cinq adultes. À l’intérieur, pas de révolution, mais de la discrétion et du classique dans la finition. Nouvelle planche de bord carbone foncé ou bi-ton selon les versions, à l’instrumentation complète, contours des cadrans chromés, commandes de dernière génération, fonctionnelles, dont l ‘ergonomie a été complètement repensée. La gestuelle est simple pour le conducteur, et les commandes au volant sont toujours appréciables. Selon les versions, toute une batterie d’équipements rendra encore plus agréable le temps passé à bord.

MOTEUR Trois types de motorisation seront offerts au conducteur sénégalais qui va pouvoir faire son choix. Un premier moteur 1,2l essence développant une puissance de 75 chevaux, un 1,6l essence de 80 chevaux et également une version 1,5l diesel de 85 chevaux. Pas de boite automatique, les trois motorisations sont exclusivement en boite manuelle à cinq rapport, c’est peutêtre un peu dommage. On aurait aimé une boite automatique, Niveau consommation, Renault annonce de 7,8 à 9,5 l/100 km en cycle urbain pour ses moteurs essence, tandis que le moteur diesel est bien entendu imbattable avec un petit 5,3 l dans les mêmes conditions.


N° 22

PAGE 23

Le design extérieur propose des rondeurs plus marquées et un style plus statutaire.

La calandre est identique sur les deux modèles.

ÉQUIPEMENT Il y en aura pour toutes les bourses puisque les Logan et Sandero seront déclinées en trois versions, Authentique, Expression et Dynamique, pour chacun des modèles. Trois appellations qui se différencient principalement par l’équipement. Si le combi Radio-CD-MP3-bluetooth sera présent sur toutes les versions, ainsi que la climatisation manuelle ou les commandes au volant, l’ordinateur de bord ne sera présent qu’en version Expression et Dynamique. Dans ces deux versions on retrouvera également les lève-vitres électriques, tout comme les rétroviseurs. Seules les versions Dynamique des deux modèles seront équipées de l’ABS et de l’AFU(freinage d’urgence), d’un écran média, d’un régulateur de vitesse ou encore du fameux radar de recul très utile après quelques minutes d’adaptation. Question coffre, la Logan est imbattable avec 1257l annoncés après rabattage des banquettes, c’est un réel plus.

La Logan gagne 6 cm en longueur (4,36 m) mais perd quelques mm en largeur (1,73 m) et 1 cm en largeur (1,53 m).

VERDICT Annoncées en trois versions sur les deux modèles, Renault compte mettre le paquet sur les Logan et Sandero. Il peut, annoncés à un peu moins de 9 millions d’exemplaires pour la version Authentique en entrée de gamme, et 12 millions pour la version Dynamique, ces deux modèles présentent de sérieux avantages pour des familles à petit budget qui voudraient tout de même bénéficier d’une berline avec de l’espace et de la fiabilité. La Logan présente parfaitement ce portrait, tandis que la Sandero, avec son côté plus compacte, ajoute une touche un poil moins vieillotte et pourrait se destiner à un public moins familial et plus jeune.


PAGE 26

N° 22 21

EN COUVERTURE Plein phare

Par Borg (s.borg@decliccar.com) & Mamadou Diallo (m.diallo@decliccar.com) Par Stéphanie Grégory Lejeune (g.lejeune@decliccar.com)

MERCEDES CLASSE E

Un pouvoir de séduction intact

Le segment des routières « Premium » est aujourd’hui majoritairement dominé par les allemandes. Pour rester au contact des leaders du marché que sont les Audi A6 et BMW Serie 5, aux designs novateurs et dynamiques, la Class E de Mercedes se devait de corriger le tir et offrir à sa clientèle un modèle renouvelé afin de rester dans le trio de tête. Après 4 ans d’existence, la Class E s’offre donc une nouvelle jeunesse au travers d’un profond restyling et se sent prête à affronter une concurrence de très haut niveau à armes égales.

DESIGN Les principaux changements sur cette Class E concernent bien sur le design. Les designers n’ont pas fait dans la demi-mesure et c’est peu dire ! L’auto redessine son apparence et Mercedes rentre dans une nouvelle ère. Ce qui saute aux yeux c’est son nouveau regard. Comme sur la Classe C, la E propose deux calandres et démarque ainsi clairement la version entrée de gamme de celle plus haut de gamme. La première reprend les trois barrettes ainsi que l’étoile au dessus du capot. La seconde propose un look plus sportif et agressif avec deux barrettes et le logo au centre de la calandre. Les doubles optiques sont donc abandonnées pour un monobloc très design. Les phares full LED sont eux en option. La calandre est plus imposante et les lignes de caractère sont plus marquées sur le capot. Le bouclier a lui aussi eu droit a un nouveau traitement, plus torturé pour plus de dynamisme. Et pour marquer son nouveau style, des inserts chromés ont été ajoutés sur la face avant et à l’arrière.

ÉQUIPEMENT Le contenu de la Classe E a été revu à la hausse et cela ne déplaira à personne ! La voiture embarque désormais pas moins de onze systèmes d’aide à la conduite. La gamme de la Classe E restylée est composée de 2 niveaux de finition : Elégance et Avantgarde. Dès l’entrée de gamme, vous disposerez de jantes alu 16 pouces, des inserts en aluminium, de l’aide active au parking avant et arrière, du système de contrôle de l’attention, du dispositif anti-collision, du régulateur et limiteur de vitesse, des sièges avant partiellement électriques et de la banquette rabattable 2/3-1/3. Le niveau Avantgarde se caractérise par la grille de calandre spécifique, les jantes 17 pouces, les suspensions surbaissées avec réglage sport, les sorties d’échappement visibles, la sellerie et les garnitures en cuir, les projecteurs à LED adaptatifs ainsi que les rétroviseurs automatiques.

Comme pour sa petite sœur Classe C, la « E » souhaite démarquer clairement la version d’entrée de gamme de celle plus huppée. Celle-ci reste fidèle aux trois barrettes comme au logo implanté à la pointe du capot.


N° 22 21

PAGE 27

MOTEUR La Sénégalaise vous propose la E200 et la E300 en version essence, toutes deux en boîte automatique. La Classe E est équipée de composants techniques haut de gamme et ses motorisations puissantes vous offriront d’excellentes prestations routières. La E200 vous propose le tout nouveau moteur 4 cylindres de 2,0 litres à injection directe de 184 chevaux et 270 Nm de couple. Il propose une vitesse de pointe de 233 km/h, un chrono de 8 secondes pour effectuer un 0 à 100 km/h. En terme de consommation, Mercedes annonce 7,7l aux 100 km en cycle urbain, 5,1l en cycle extra-urbain et 6,1l en cycle mixte. La version E300, quant à elle, étonne par ses valeurs annoncées : V6 de 3,5l de cylindrée, 253 chevaux, 240 NM de couple, un 0 à 100 en 7,1 secondes et une vitesse de pointe de 250 km/h. Rien que ça ! En terme de consommation, elle affiche seulement 5,6l sur autoroute. Ces deux modèles vous proposent des accélérations soutenues et des reprises énergiques, et sa boîte de vitesses bien étagée permet enfin de gérer au mieux votre consommation, grâce notamment au Stop & Start de série.

COMPORTEMENT Vous vous en doutiez, la Classe E est une berline au comportement exemplaire. À bord, le confort routier qu’elle apporte à ses occupants est remarquable. C’est naturellement sur autoroute et sur de longs trajets que cette routière s’épanouit le mieux. Le silence dans l’habitacle est bluffant et son excellente filtration des bruits de l’air nous a impressionnés. Ses amortisseurs absorbent avec efficacité les nombreux trous et irrégularités de la route. En ville, la Classe E est également à son aise grâce à son excellent rayon de braquage qui lui procure une belle maniabilité. La direction précise permet de facilement placer la voiture. Tandis que l’équilibre général sait se montrer assez rassurant en grandes courbes, permettant une certaine agilité sur les routes sinueuses.

Cette seconde version arbore une calandre à deux barrettes et une étoile au centre de la calandre. Deux personnalités s’offrent donc à vous.

VIE À BORD Quelques transformations se sont imposées dans l’habitacle avec l’objectif pour Mercedes d’améliorer « encore » la qualité perçue. Cela passe par la mise en place d’une horloge au centre de la planche de bord, d’un bloc instrumentations inédit, d’un volant (trois ou quatre branches) redessiné, et de quelques inserts en chrome supplémentaires. Indéniablement, la Classe E propose un univers élégant et de bon goût. En terme d’esthétisme, les changements se signalent à l’intérieur par l’apparition d’une baguette décorative en deux parties et d’une nouvelle console centrale. Au niveau de l’habitabilité, les sièges avant offrent un niveau de confort optimal grâce à d’excellents sièges. A l’arrière, les sièges spacieux sont conçus de série sous forme de banquette trois places confortable. On retrouve un accoudoir très pratique avec vide-poche et porte-gobelets. L’ensemble respire le luxe et la qualité. Enfin, au niveau du coffre, le volume de chargement n’évolue pas mais se classe toujours comme l’un des meilleurs de la catégorie avec 555 litres.

Afin d’améliorer la qualité perçue, Mercedes a mis en place une horloge au centre de la planche de bord et propose un volant redessiné.

VERDICT Ce restylage fait du bien à la Class E qui gagne en pouvoir de séduction. Dotée de nouvelles motorisations plus puissantes et plus économes, et de nombreuses aides électroniques, la Class E saura séduire une clientèle exigeante. Enfin, ses qualités de routière, son incroyable confort et son habitabilité sauront satisfaire une clientèle intransigeante. Avec ce nouveau modèle, Mercedes va donner des sueurs froides à ses concurrents directs que sont Audi et BMW.


PAGE 28

N° 22 AFRIQUE DU SUD

AFRIQUE INFO

La rédaction avec l’AFP

NISSAN VA RELANCER SA MARQUE DATSUN AUSSI EN AFRIQUE DU SUD

À environ 3,5M FCFA, la nouvelle Go - une Nissan Micra rebadgée - veut marquer le retour de Dastun sur les marchés émergents. À droite, la Datsun Sedan de 1956.

L

e constructeur automobile japonais Nissan a annoncé lundi qu’il allait relancer sa marque bon marché Datsun également en Afrique du Sud, en plus de l’Inde, de l’Indonésie et de la Russie. «Datsun va revenir en Afrique du Sud. Le premier modèle sera une voiture qui sortira d’ici à 2014», a expliqué dans un communiqué le constructeur nippon, dont le français Renault est le premier actionnaire. En mars 2012, le PDG de Nissan, Carlos Ghosn, avait annoncé que des Datsun seraient vendues en Inde, Indonésie et Russie à partir de 2014. Les véhicules de cette marque seront fabriqués dans chacun de ces trois pays, en revanche le constructeur ne prévoit pas pour l’instant d’assembler des Datsun en Afrique

du Sud, a précisé lundi un porte-parole de Nissan à l’AFP. La relance de Datsun entre dans le cadre de la stratégie de développement de Nissan qui veut élever sa part de marché mondial à 8% d’ici à 2016. La marque Datsun avait été développée une première fois par le constructeur japonais dans les années 1930, rencontrant un certain succès, en particulier aux EtatsUnis, parmi le segment des voitures bon marché. Elle avait été progressivement abandonnée à partir de 1981, afin de donner plus de visibilité à Nissan. En la ressuscitant, le groupe nippon veut renforcer sa présence dans les pays émergents, notamment en Asie du sud et du sud-est où la classe moyenne s’agrandit. D’après le quotidien japonais Nikkei,

Nissan va investir, en partenariat avec Renault, l’équivalent de 250 millions d’euros (30 milliards de yens) dans la construction d’une usine en Inde pour assembler des voitures bon marché. L’alliance franco-nippone prévoirait de bâtir un nouveau site de production dans la banlieue de Chennai (sud) pour y fabriquer notamment des Datsun, ainsi que des modèles Renault à bas coût en cours de développement. Les Datsun attendues l’année prochaine pourraient être vendues autour de 500.000 yens (4.000 euros), d’après la presse japonaise. Un modèle spécifiquement développé en Inde sortirait de la nouvelle usine de Chennai pour être commercialisé autour de 300.000 yens (2.500 euros), a ajouté le Nikkei.


N째 14

PAGE 29


PAGE 30

N° N°21 22

afrique AUSTRALIE du sud

DISCOVER

Par Par Xxxxxx Stéphane Larroumet

UN VOYAGE RENVERSANT

C’est vrai, il y a plus loin que l’Australie. Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande ou encore Tahiti se situent à quelques heures d’avion de plus du Sénégal. Pour Sydney, depuis Dakar, comptez une escale en Europe plus deux tours de cadran si tout va bien. C’est-à-dire que votre correspondance à Singapour ou Hong Kong n’excède pas deux heures. Mais ce voyage au long cours vaut bien ses heures de vol.

Qantas est la principale compagnie aérienne australienne. Elle dessert 37 destinations à travers le monde.

U

L’opéra de Sydney est l’un des plus célèbres bâtiments du XXe siècle. Son architecture en forme de voilier a été imaginée par le Danois Jorn Utzon.

n jour et demi après avoir décollé de Paris - car à l’est de l’Australie, il y a 10 heures de plus qu’en France -, nous atterrissons à l’aéroport de Sydney, la ville la plus peuplée (4,5 millions d’habitants) du seul paysîle-continent du globe. La météo clémente de cette fin de printemps dans l’hémisphère Sud nous fait vite oublier la grisaille parisienne de début décembre. Mais le parc automobile très européen ou japonais, la conduite à gauche et la langue anglaise nous donnent l’impression de débarquer en Afrique du Sud. Surtout, l’accent so british et la courtoisie au volant de George, notre contact ici, donne une première indication : les Australiens ne semblent pas énervés en voiture. Ça tombe bien car, pour découvrir Sydney au volant de notre Audi A4, nous lambinons volontiers mais sans jamais recevoir un coup de klaxon malgré une circulation dense dans le centre-ville et un volant à droite qui demande un temps d’adaptation, surtout pour faire un créneau. Le cœur de la capitale de la Nouvelle-Galles du Sud ressemble à celui d’une grande cité américaine avec des gratte-ciels de verre et de béton. Mais la patte anglaise demeure. Le premier Britannique à débarquer en Australie fut William Dampier en 1688, avant que le

célèbre navigateur James Cook n’y accoste en 1770 et marque le début de la colonisation. À ce propos, les pubs et petits magasins de Sydney évoquent ceux du centre de Londres. En revanche, la plage de sable fin que l’on rejoint en 15 minutes en voiture depuis le quartier des affaires fait vite oublier les bords de la Tamise. L’anse de Bondi Beach, la plus célèbre plage de Sydney, apparaît colorée et joyeuse, invitation au sport ou au farniente. On y déguste à l’arrière de copieux plats de sea food, assis sur l’herbe avec pour voisins des cadres en costume-cravate ou des jeunes en maillot de bain. Et le surf s’y taille une bonne place. Ils sont plusieurs dizaines dans l’eau à atteindre LA vague. Notre halte sera de courte durée. L’excellent GPS de notre A4 nous emmène dans le quartier de Kirribili, de l’autre côté de l’immense baie de Sydney. De ce côté-ci, le Sydney Opera House semble minuscule. Pourtant cet édifice, célèbre pour sa forme de coquillage et dont la construction a démarré en 1959 et a duré quatorze ans, possède deux salles de 1507 et 2690 places. C’est l’attraction touristique la plus courue de Sydney mais aussi, et surtout, l’image que l’on retient de la ville dans le monde entier. Moins connu mais tout aussi spectaculaire, le Harbour Bridge, dont le tablier culmine


N° N°21 22

à 59 mètres du sol, évite depuis 1932 aux habitants de Sydney de prendre le bac ou de faire un détour de 20 km pour aller du centre-ville, situé au sud du port, jusqu’aux quartiers résidentiels du nord. Mais cette terre du Commonwealth est immense et nous ne pouvions nous contenter de Sydney. Seize fois plus grand que le Sénégal, l’Australie ne compte pourtant que 25,6 millions d’habitants qui sont, de surcroît, concentrés sur les côtés. Direction donc la deuxième ville la plus peuplée du pays, Melbourne et ses 4 millions d’habitants. Les 900 km qui séparent les deux villes sont tout ce qu’il y a de plus ennuyeux. Impossible d’utiliser les 272 ch du 3 litres V6 de notre A4. Une freeway limitée à 110 km/h, très respectés, une police omniprésente, des paysages monotones et un revêtement bruyant rendent le trajet pénible. Heureusement, certains camions américains aux chromes rutilants égayent un peu notre parcours. Limités à 100 km/h, dotés de deux remorques, il faut du temps pour les dépasser sans affoler la maréchaussée.

Le Harbour Bridge est le principal point de traversée de la baie de Sydney, il a fêté son 80e anniversaire le 18 mars dernier.

Magnifique vue de la baie de Sydney.

PAGE 31


PAGE 32

N° 22

AUSTRALIE

DISCOVER

Enfin arrivés à Melbourne, nous sommes surpris par la température qui affiche, avec ses 32°C, presque 10°C de plus qu’à Sydney. Ça donne un air de vacances avant l’heure. Et cette sensation est encore renforcée quand nous attendons, au milieu de très nombreux 4x4 suréquipés, l’embarquement pour le Spirit of Tasmania 1, l’un des deux ferries qui relient l’Australie à la Tasmanie. Cette île, située à quelques 400 km au sud de Melbourne, doit son nom au Hollandais Abel Tasman qui fut le premier explorateur européen à y débarquer. Une nuit de traversée plus tard, nous posons nos roues sur « son » île. Il fait un temps superbe et la nature verdoyante nous ravit. En visant comme point de chute Hobart, connu pour la célèbre course de voiliers SydneyHobart, nous traversons toute l’île du nord au sud par la côte Ouest. Comme tous les touristes, nous pensons tomber sur le fameux diable de Tasmanie, un marsupial carnivore fort peu avenant. Nous en avons vu beaucoup, mais tous étaient écrasés sur la route. Cette île de 67 800 km2 dévoile des paysages

Située près de la baie de Port Philip, au sud est du pays, Melbourne, capitale de l’état de Victoria, compte plus de 4 millions d’habitants.

très variés. Après le village de Deloraine, où nous ferons le plein (c’est fortement conseillé vu le manque de stations-service au centre de l’île), nous grimpons vers la montagne en traversant de magnifiques forêts d’eucalyptus. La route est déserte, les virages serrés et bien signalés : nous pouvons enfin profiter des 272 ch de la boîte à double embrayage S tronic et du châssis affûté de l’A4 pour notre ascension vers Great Lake, à 1040 mètres d’altitude. La descente se fera plus calmement. Vers Tarraleah, le ruban de bitume se transforme en piste, roulante certes, mais pas idéale pour notre berline bourgeoise. Il fait très

Le Road Train, composé de 3 à 6 remorques parcourt les vastes routes rectilignes australiennes.

chaud à Hobart (36°C), et il y souffle un vent à déplumer un émeu. Nous sommes samedi soir, les Tasmaniens descendent vers le port, ses restaurants et ses bars, les endroits où l’on s’amuse, malgré un violent orage qui vient rafraîchir la nuit. Nous mettons le cap vers Devonport, par l’est cette fois-ci, en marquant un stop à Rocky Hills et ses plages de sable fin qui invitent à la baignade. Trompeur. L’eau à 12° dissuade d’y plonger un orteil. D’ailleurs, les camping-caristes n’ont pas l’air plus téméraires. Ils s’occupent davantage à admirer le paysage assis sur un fauteuil qu’à pratiquer la brasse. En s’enfonçant dans les terres, nous découvrons de vastes étendues où des moutons pacagent à perte de vue. Ils se comptent par milliers, mais ce n’est pas rien par rapport au continent. De retour à Melbourne après notre seconde traversée de nuit, nous avalons un copieux breakfast à l’anglaise sur Brunswick Street, réputée pour ses magasins de disques, ses boutiques de mode et ses librairies. Artère principale du quartier de Fitzroy, investi par

Le port de Hobart, capitale de l’île de Tasmanie.


N°22

les artistes dans les années 1960, elle dévoile des maisons typiques de la fin du XIXe siècle et surtout de grandes fresques peintes sur les murs, une activité ici licite et qui contribue à la notoriété de la capitale de l’état de Victoria. Au milieu des grattes-ciel du quartier des affaires situé au centre de la ville, l’immense cathédrale Saint Paul, édifiée de 1880 à 1891, mais qui a acquis son aspect définitif depuis les années 1960, affiche un saisissant contraste. Hélas, le temps nous manque pour flâner davantage dans Melbourne où la vie semble prendre ses aises. Nous filons vers la Great Ocean Road, l’une des routes les plus touristiques d’Australie qui, au départ de Geelong, longe le détroit de Bass. Très vite, nous comprenons pourquoi tant de touristes se ruent sur cette côte, réputée être l’une des plus belles du monde. Le plus impressionnant, ce sont ces curieux monolithes, comme détachés des immenses falaises et rossés par les vagues. Surnommés les Douze Apôtres, ils sont l’attraction principale du Port Campbell National Park. Au gré de ses

jeune Toulousain nous décrit un pays où la vie est chère mais où tout le monde peut trouver du travail et où il est facile de se faire payer 800 à 1000$ par semaine (entre 365 000 et 460 000 FCFA). Notre périple touristique touche à sa fin. Nous devons maintenant rentrer à Sydney pour restituer notre Audi A4 et reprendre l’avion pour Paris via Hong Kong. Découragés par l’uniformité de la route Melbourne-Sydney, nous décidons de monter au Nord pour traverser les Etats de Victoria et de Nouvelle-Galles du Sud par 1300 km de routes qui sont en fait de grandes nationales à deux voies où l’on croise davantage de camions remplis de bétail que de voitures. Mais celles que nous croisons le plus sont ces fameuses versions Ute (pour utilitaire), des dérivés pick-up de familiales Ford Falcon ou Holden Commodore, la grande berline locale construite par GM. On dit qu’en Australie il y a plus de moutons que d’habitants. En traversant ces campagnes désertées par l’homme et ponctuées d’un village tous les 50 km, on le croira volontiers. L’une de nos

PAGE 33

INFOS VOYAGE  e Dakar, pour vous rendre en D Australie, vous avez le choix entre différentes compagnies. > Les compagnies aériennes : Air France www.airfrance.com South African Airways www.flysaa.com American Airlines www.americanairlines.fr

L’Audi A4 3l V6 utilisée durant le parcours. Deloraine, petite ville du nord de la Tasmanie, abrite le magnifique parc national Mole Creek Karst.

Le Spirit of Tasmania relie Melbourne à Hobart.

Vue sur les Dockslands de Melbourne.

méandres, la Great Ocean Road passe de la côte à l’intérieur des terres où la nature est verdoyante. Nous poussons vers l’Ouest jusqu’à Portland, le seul port en eau profonde entre Adélaïde et Melbourne, ce qui explique son intense activité. Et nous n’avons toujours pas vu de kangourou. Depuis notre départ de Sydney, aucun n’a pointé son museau devant notre capot. Peut-être effrayés par les anneaux ? Eurêka ! Nous tombons sur une réserve où des dizaines de marsupiaux vivent en quasi-liberté. Pouvant mesurer jusqu’à 1,80 mètres, les mâles deviennent agressifs quand ils sont accompagnés de leurs petits. Cédric, un Français fraichement débarqué de Toulouse que nous venons de rencontrer, nous explique qu’ils possèdent une force incroyable. Nous évitons d’aller taquiner la bestiole. Conquis par l’Australie qu’il découvre, notre

Le Kangourou, plus gros marsupial au monde est un véritable symbole australien.

Holden, marque australienne qui fabrique principalement les picks up, est une marque de General Motors.

dernières étapes avant de rallier Sydney fut une halte mémorable à Bendigo, une ville qui a connu un incroyable essor lors de la ruée vers l’or au milieu du XIXe siècle. Dans une ambiance de Far West, où un seau de boue pouvait fournir jusqu’à 23 kg ( !) du précieux métal, on imagine facilement les habitants se balader avec un colt à la ceinture pour éviter de se faire dérober leurs richesses. Inutile pour nous car il n’y a plus d’or. En revanche, en marchant de nuit dans le Rosalind Park, des dizaines d’opossums viennent manger des morceaux de biscuits dans nos mains. Ils sont tellement mignons que l’idée d’en cacher un dans notre valise nous traverse l’esprit. Mais la petite bête supporterait-elle l’hiver européen et surtout les 24 heures de voyage ? Nous ne prendrons pas le risque. Carte de l’Australie (Sydney, Melbourne et l’île de Tasmanie)


PAGE 34

N° 22

HORS Piste

Par La Rédaction

Jean DAGHER HAYECK et le TEAM Gor-Yomboul, champion

du Sénégal des rallyes terre Le championnat des rallyes terre 2013 s’est officiellement clôturé le 25 juin par la remise des prix. Sur la première place du podium figurait Jean DAGHER HAYECK (JDH), qui a couru et remporté la compétition, non seulement dans sa catégorie 4x4, mais en ayant réalisé le meilleur temps, toutes catégories confondues. Sacré champion au terme d’une saison qui aura compté plusieurs rallyes en boucle et la grande épreuve, le tour du Sénégal, le pilote a reçu Déclic Car pour évoquer les facteurs de sa réussite, son histoire et ses perspectives sportives.

Bonjour Jean DAGHER HAYECK, vous avez remporté le championnat du Sénégal des Rallyes terre, comment avez-vous réussi cette performance ? Cette année, nous avons fait un sans faute. Vous remarquerez que je dis « nous », parce qu’un pilote, aussi bon soit-il, ne peut l’emporter qu’avec l’appui d’une bonne équipe. Aucune manche n’a été facile, mais notre TEAM a été extraordinaire. Nous devons toutes ces victoires à notre assistance qui fut présente aux bons endroits et aux bons moments pour réparer dans les temps impartis, à la bonne préparation mécanique du véhicule, aux connaissances mécaniques de notre copilote et bien entendu à notre navigation sans faute. Je peux vous dire qu’une course n’est jamais gagnée d’avance, tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie, tout peut encore arriver. Nous avons su rouler vite et « propre », c’est à dire sans endommager la voiture. En parlant de vitesse, on avait l’impression, à vous voir rouler, que vous preniez les virages en ne décélérant que légèrement. Vos victoires, vous les devez aussi à une conduite audacieuse, est-ce le cas ?

Chacun a son style de conduite. Il est plus ou moins impressionnant, mais audacieux n’est pas le terme. L’important c’est le chrono final et il n’est pas forcément en rapport avec le caractère spectaculaire de la conduite. Si nous avons gagné, il ne faut pas le perdre de vue, c’est aussi parce que nous avons très bien navigué. Parlez-nous du véhicule sur lequel vous avez couru et avec lequel vous avez remporté ces victoires. Nous avons roulé en catégorie 4x4 cette année. Notre véhicule a été conçu en 1996 pour participer au fameux « Paris – Dakar ». Il est donc très bien préparé et très fiable. Il sera mis à la location pour la prochaine saison. Dans quelles circonstances et quand avez-vous débuté dans le sport automobile ? Ça fait déjà un moment que je fais partie du décor du sport automobile au Sénégal. Sur circuit, j’ai remporté les 6 heures de Dakar, ainsi que le critérium. Mais c’est comme copilote de mon grand-père que j’ai commencé. Ma première course, c’était en 1997 sur le rallye Découverte, organisé

1

3


N° 22

PAGE 35

sous l’égide de la fédération .On était parti, « tous les compétiteurs », en véhicules de série : mon grand-père et moi roulions dans une Mitsubishi L200. À l’arrivée, au Lac Rose, nous avions 1 heure d’avance sur le second, une belle victoire. À l’époque, la navigation se faisait à la boussole et j’ai pris la mesure, sur cette course, de l’expérience acquise par mon grand-père.

2 1 • Le Team Gor Yomboul dans les années 50 2 • La préparation du véhicule; phase essentielle d’un rallye 3 • Le pilotage et la navigation sont deux facteurs déterminants pour remporter une course 4 • Jean DH champion du Sénégal cette année 5 • Jean Dagher Hayeck et Khalil Hachem composent l’équipage du véhicule

6 • TEAM GOR YOMBOUL 2013 Tony Baka Moussa Dieng Abdoulaye Pouye El Hadj Dieng Amadou Sow Khalil Hachem Charbel Kfoury Daga Mbengue Michael Sassine

Mohamed El Ali Philippe Rebeize Madior Pene Cheikh Wade Habbib Assice Oumar DIA Modou Dieye Abdoulaye wade Ouseynou Mbaye

4

5

6

Votre grand-père semble avoir joué un rôle décisif dans votre développement sportif. Qui est-il et comment vous a-t-il à ce point influencé ? Mon grand-père s’appelle Assef Azar, figure du sport automobile en Afrique de l’ouest, et c’est grâce à lui si je cours aujourd’hui. Il est de la région de Bambey, et dans les années 50 il avait un camion Citroën T45 avec lequel il parcourait les pistes pour livrer en Mauritanie ou encore au Mali, et ce, dans des conditions très difficiles. Sur ce camion était inscrit la devise wolof « Gor Yomboul » (ce n’est pas facile d’être un homme), qui a donné aujourd’hui le nom à mon TEAM. Mon grand-père, qui a commencé les courses automobile à 45 ans, est resté un féru de compétition et assiste à toutes mes courses. Il continue de me donner des conseils et de me transmettre son enseignement. TEAM Gor Yomboul est un moyen de le remercier et de continuer ce qu’il a commencé. Pour information, il y a une course nommée « Trophée Assef Azar » qui a lieu depuis plusieurs années sur le circuit international Baobab de Sindia. Avez-vous envisagé de devenir professionnel et donc pilote à temps plein ? Oui. Il y a quelques années, j’avais 17 ans et préparais mon bac, Renault Sport m’avait proposé un contrat de sport étude pour devenir professionnel. Personnellement j’étais emballé, mais mes parents m’en ont dissuadé. Aujourd’hui je sais qu’ils ont eu raison et je suis bien heureux d’avoir gardé la course comme une passion qui coexiste avec une vie professionnelle. Quels sont vos objectifs sportifs pour les années à venir ? À court terme, j’envisage de ne courir que sur les rallyes terre du championnat Sénégalais. Pour la saison 2014, chaque course sera l’occasion pour notre TEAM de développer le volet social en menant des actions humanitaires qui seront toutes aussi importantes que notre participation à chaque course. Sur le plan sportif, 2014 c’est aussi un nouvel équipage Camerounais (Wahid et David Assaad) qui viendra rejoindre notre TEAM Gor Yomboul. Nous espérons placer nos deux voitures sur le podium. Je souhaite également participer à l’Africa Race dès 2015. Enfin, à plus long terme, j’ai l’ambition de développer le sport auto au Sénégal.

Je tiens absolument à remercier mes sponsors, sans qui on ne pourrait s’aligner, à savoir AXA assurance, SAF savons, Vitalait, Autolaque, Total et La Sénégalaise de l’Automobile.


PAGE 36

N° 22

L’ argus du neuf PRIX TTC

BMW SERIE 1 2.0l Coupé 120i 2.0l Cabriolelt 120i SERIE 3 2.0l BVA Coupé Cabriolet SERIE 5 R23i SERIE 5 GT 3.5l 5 places 3.0l SERIE 6 3.0l Coupé Cabriolet SERIE 7 3.0l BVA 3.0l X1 1.8l X3 2.0l BVA 2.8l X5 5 places 7 places X6 3.0l 3.5l Z4 3.0l

E E E E E

Sportive Sportive Familiale Familiale Sportive

FIAT 24 000 000 26 000 000 26 000 000 32 000 000 35 000 000

E

Familiale

42 000 000

E D

Berline Luxe Berline Luxe

58 000 000 55 000 000

E E E

Berline Luxe Berline Luxe Berline Luxe

55 000 000 65 000 000 70 000 000

E D

Berline Luxe Berline Luxe

60 000 000 65 000 000

E

SUV

23 000 000

D E

SUV SUV

36 000 000 40 000 000

E E

SUV SUV

49 000 000 50 000 000

D D

SUV SUV

55 000 000 58 000 000

E

Sportive

35 000 000

CITROËN

Aéroport LSS : Salon Terranga Africaine de l’automobile : Avenue L. Guèye Airport Hôtel : Rte de Ngor, Almadies AlIOS FINANCE : Centre ville APIX : 52-54 rue Mohamed V C.C.S : Avenue Malick Sy x Gare Routière CFAO : km 2,5 Bld du Centenaire Eric kayser : 3, Bld de la République Espace AUtO : Avenue L. Guèye x Rue Machand Gymnasium : Route de la Corniche Est Hertz : 64 rue Felix Faure Hotel king fahd palace : Salon de coiffure Coup de Tête, Les Almadies Hotel Le Lagon 2 : Rte de la Corniche Est Hotel Pullman : 10 rue Colbert HYPERMARCHÉ EXCLUSIVE : VDN Icône Café : Les Almadies Katia : Rte de Ngor, Almadies La Galette : (Salon de thé/ restaurant) 16 av Georges Pompidou La GRAINE D’OR : Route de Ngor La Villa Krystal : Rte de Ngor, Almadies Le presse club : Bld de la République Librairie 4 Vents : Centre Ville - Pyrotechnique Ouakam Matforce : 10 av Faidherbe Multimedia Store :27 av Georges Pompidou Olympique Club : Bld Martin Luther King, Corniche Ouest Optique Ponty : 24 av Georges Pompidou ReD BOWL : Sea Plaza Restaurant Le Bidew (C.C.F) 89 rue Joseph Gomis Restaurant Le Corto : Hann Marinas Sea Plaza (celio/city sport/uno…) : Corniche SenAutoZone : 31 bis Liberté 6 Sénégalaise de l’automobile : Km 2,5 Bld du Centenaire Sera : km 3,5 Bld du Centenaire Silcar : km 3,5 Bld du Centenaire StationS Shell : Ngor et route de l’aéroport TERROU BI : Corniche ouest Time Shop : 164 av du Président Lamine Gueye - CC Sea Plaza Transair : aéroport international LSS

Declic Car - CITE AZUR II - Nord Foire Tél. 77 698 42 96 - commercial@decliccar.com

JUMPER FT 35 L3H2 D FT 35 L3H2 AC D BERLINGO FGN 1t D FGN AC 1t D 5 places D 5 places AC D 7 places D C3 1.2l SX E C4 1.6l N1 E 1.6l N2 E C4 Air cross 4x2 BVM N1 E 4x2 BVM N2 E 4x2 BVA N2 E 4x4 BVM N2 E 4x4 BVA N2 E C5 1.6l BVA E 1.6l BVA cuir E 2.0l BVA suspen. hydro. E DS3 1.6l So Chic bi-ton E DS4 1.6l So Chic BVA E 1.6l So Chic BVA Cuir E DS5 So Chic E SC dark chrome E SC hifi E Sport Chic E SpC dark chrome E SpC hifi E SpC gris alu E

Utlilitaire Utlilitaire

19 234 000 20 296 000

Van/fourgon Van/fourgon Van/fourgon Van/fourgon Van/Fourgon

10 000 000 10 620 000 12 508 000 13 275 000 14 219 000

Citadine

10 200 000

Routière Routière

13 924 000 15 448 000

SUV SUV SUV SUV SUV

15 400 000 16 600 000 17 600 000 19 700 100 23 000 000

Routière Routière Routière

22 184 000 24 780 000 24 662 000

Citadine

17 936 000

Citadine Citadine

21 830 000 25 252 000

Compacte Compacte Compacte Compacte Compacte Compacte Compacte

33 630 000 35 518 000 35 990 000 37 288 000 37 760 000 37 760 000 38 232 000

CHERY A1 3.0l 5 places A520 1.5l Luxe COWIN Luxe QQ 0.8l 5 places 1.1l Luxe TIGGO 2.0l Luxe 4x4 A3 1.6l Sedan 1.8l Sport G5 2.0l

E

Citadine

6 990 000

E

Familiale

7 790 000

E

Compacte

6 500 000

E E

Urbaine Urbaine

3 990 000 5 500 000

E

SUV

E E

Familiale Compacte

9 990 000 8 990 000

E

Compacte

16 500 000

10 990 000

CHEVROLET SPARK 1.2l 5 places 1.2l 5 places LT SAIL 1.4l LS 5 places AVEO 1.5l LT Full CAPTIVA 2.2l LT 2.2l LTZ Full CMP 796 CMV 2 places 796 7 places 796 CRUZE 1.6l EPICA 2.0l LT 2.0l LT Cuir BVA

E E

Compacte Compacte

7 900 000 8 900 000

E

Compacte

9 900 000

E

Compacte

10 900 000

D D

SUV SUV

22 500 000 25 500 000

E

Camionnette

6 500 000

E E

Van Minibus

7 500 000 8 500 000

E

Familiale

12 900 000

E E

Routière Routière

15 900 000 17 900 000

Chrysler Chrysler 300C

E

Routière

26 000 000

PANDA 1.2 Mylife BVM 5 portes E punto 1.2l Evo BVM 5 portes E bRAVO 1.4l 16V dynamique E 500 1.2l Lounge BVM E

Citadine Compacte

8 700 000 13 000 000

Compacte Citadine

NC 14 200 000

FORD FIGO 1.4l Ambiente E 1.4l Trend E 1.6l Trend BVA E FIESTA 1.5l Ambiente D 1.4l Trend E 1.5l Trend D 1.6l Trend BVA E 1.4l Titanium Cuir E FOCUS 1.6l AMB 4 portes E 1.6l Trend 4 portes E 1.6l Sport 5 portes E 1.6l Titanium BVA Cuir E MONDEO 2.0l GHIA E 2.3l GHIA BVA Cuir E TAURUS 3.5l SEL V6 TiVCT BVA E 3.5l LTD V6 TiVCT BVA E ESCAPE 1.6l Eco B 4x2 SE BVA E 1.6l Eco B 4x4 SE BVA E 2.0l Eco B 4x4 SE BVA E EDGE 2.0l Eco B 4x2 SE BVA E 3.5l SEL 4x2 BVA E 3.5l SEL 4x4 BVA E 2.0l Eco B 4x2 LTD BVA E 3.5l LTD 4x4 BVA Cuir E 3.5l SPT 4x4 BVA Cuir E EXPLORER 3.5l XLT 4x4 V6 TiVCT D 3.5l LTD 4x4 V6 TiVCT D 2.0l LTD 4x2 V4 GTDI D EVEREST 3.0l LTD 4x4 BVA D 2.5l XLT 4x4 D RANGER 2.2l 4x2 120ch SC D 2.2l 4x4 120ch SC D 2.2l 4x4 120ch DC D 2.2l 4x4 120ch DC + D 2.2l 4x4 150ch DC D 2.2l 4x4 150ch XL DC D 3.2l 4x4 200ch DC XLT D 3.2l 4x4 XLT BVA D 3.2l 4x4 LTD BVA D 3.2l 4x4 WLT BVA D 2.2l 4x4 120ch DC D CONNECT 1.8l Connect Long D TRANSIT 2.2l Van High Roof D 2.2l Plateau D 2.4 Minibus 14 places D 2.2 Ambulance D

Citadine Citadine Citadine

8 500 000 9 000 000 9 500 000

Citadine Citadine Citadine Citadine Citadine

11 800 000 12 000 000 12 500 000 12 300 000 13 200 000

Compacte Compacte Compacte Compacte

13 500 000 14 500 000 15 500 000 16 500 000

Routière Routière

20 500 000 21 500 000

Routière Routière

29 000 000 31 000 000

SUV SUV SUV

18 800 000 20 000 000 25 900 000

SUV SUV SUV SUV SUV SUV

23 400 000 25 000 000 27 000 000 29 000 000 30 000 000 32 000 000

SUV SUV SUV

39 000 000 42 000 000 41 000 000

SUV SUV

24 000 000 23 000 000

Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up

14 400 000 14 900 000 16 500 000 17 000 000 17 500 000 18 500 000 20 800 000 21 500 000 24 500 000 25 800 000 27 500 000

Utilitaire

13 000 000

Utlilitaire Utlilitaire Minibus Ambulance

18 000 000 16 500 000 21 000 000 32 000 000

GREAT WALL FLORID 1.5l 1.5l Cross Florid HAVAL 2.8l BVM H5 USA 2.5l BVM H5 Euro 2.8l BVA H5 Euro 1.5l M1 4X4 HOVER 2.8l VOLEEX C10 1.5l C30 1.6l WINGLE 5 Simple cabine. 2.8l Double cabine 2.8l

E E

Monospace Urbaine

D D D E

SUV SUV SUV SUV

D

SUV

E E

Compacte Familiale

D D

Pick up Pick up

7 990 000 6 990 000 17 000 000 15 000 000 15 000 000 5 550 000 — 7 700 000 7 990 000 10 500 000 11 000 000

HYUNDAI i10 1.2l AC i20 1.6l GT ACCENT Essence 1.4l BVM ELANTRA 1.6l BVM6 VELOSTER 1.6l BVA SONATA 2.0l YF 2.0l Cuir BVA AZERA 3.0l BVA Cuir EQUUS 3.8l BVA Cuir IX35 2.0l 4x2 2.0l 4x2 BVA 4x4 BVM 4x4 BVA Cuir 4x4 BVM SANTA FE 2.2l 4x4 BVM 2.4 4x4 BVA Cuir 2.2 4x4 BVM Prestige 2.4 4x4 BVA Prestique VERACRUZ 3.8 4x4 BVA Cuir 4x4 BVA Cuir

E

Urbaine

6 962 000

E

Citadine

8 968 000

E D

Compacte Compacte

9 440 000 9 994 600

E

11 994 700

E

Compacte

15 930 000

E E

Familiale Familiale

15 635 000 17 700 000

E

Familiale

23 600 000

E

Routière

59 000 000

E E E E D

SUV SUV SUV SUV SUV

14 986 000 15 930 000 16 520 000 19 470 000 17 405 000

D E D E

SUV SUV SUV SUV

20 709 000 21 830 000 21 000 000 25 000 000

E D

SUV SUV

29 500 000 32 450 000


N° 22

ISUZU D-MAX 2.5l TD Double cabine D

Pick Up

18 900 000

JEEP cherokee 2.7l 4x4 BVA

E

4x4

37 500 000

KIA PICANTO 1.2l LX BVM N1 E 1.2l LX BVM N2 E 1.2l LX BVA N3 E RIO 1.4l BVM 4 p N1 E 1.4l BVM 4 p N2 E 1.4l BVA 4 p N3 E 1.4l BVM 5 p N1 E 1.4l BVM 5 p N2 E 1.4l BVA 5 p N3 E CERATO 1.6l BVM 4 p N1 E 1.6l BVM 4 p N2 E 1.6l BVA 4 p N3 E optima 2.0l BVM E 2.0l BVA super luxe E SPORTAGE 2.0l BVM 4x2 E 2.0l BVA 4x2 E 2.0l BVM 4x4 E 2.0l BVM 4x2 D 2.0l BVM 4x4 D 2.0l BVA 4x4 D SORENTO 2.2l BVM 4x2 E 2.2l BVM 4x4 D 2.2l BVA 4x4 D 2.2l BVA 4x4 super luxe D MOHAVE 3.0l BVA 4x4 SL D K 3000S 3.0l 4x2 D K 2700 2.7l 4x4 simple cab D 2.7l 4x4 simple cab AC D 2.7l 4x4 double cab AC D

8 850 000 9 619 615 10 620 000

Citadine Citadine Citadine Citadine Citadine Citadine

11 873 353 12 095 000 12 862 000 11 325 394 11 682 000 13 844 902

Compacte Compacte

13 741 644 15 019 296 16 600 000 17 573 325 20 896 719

SUV SUV SUV SUV SUV SUV

16 846 186 19 453 285 17 959 268 18 594 158 19 807 202 22 029 316

SUV SUV SUV SUV

22 658 323 24 966 253 26 842 185 29 540 708

SUV

36 523 685

Utilitaire

14 266 200

Utilitaire Utilitaire Utilitaire

14 293 237 14 750 000 15 040 000

MERCEDES C200 1.8l Elegance E 1.8l Avantgarde E E200 1.8l CGI Elegance BVA E 1.8l CGI Avantgarde BVA E E300 3.0l Elegance BVA E ML350 3.0l Keylessgo E 3.0l Keylessgo+camera E

Routière Routière

33 950 000 33 950 000

Routière Routière

43 000 000 43 000 000

Routière

48 850 000

SUV SUV

54 200 000 57 250 000

MINI COOPER Cooper One 1.5l BVA Cooper S 1.6l BVA Cabriolet COUNTRYMAN 1.6l 4X4

E Compacte 18 000 000 E Compacte 21 000 000 E Compacte NC E

SUV

22 500 000

MITSUBISHI ASX 4x2 BVM E PAJERO 2.8l GL 9 Pl D 2.8l GLX TD 7 Pl D 3.2l DI-D GLS SL BVA D 2.5l Sport Common Rail D 3.2l Sport TDBVA D L200 4x2 SC AC GL E 4x4 SC GL E 4x4 SC AC GL E 4x2 DC AC GL 2.5l D 4x4 DC AC GL 2.8l D 4x4 GLX D 4x4 GLS D L300 Van D Minibus 12 places D

SUV

14 160 000

4x4 4x4 4x4 4x4 4x4

24 780 000 31 034 000 40 356 000 28 202 000 34 102 000

Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up

11 918 000 15 694 000 16 284 000 16 520 000 14 042 000 16 800 000 18 644 000

Van Minibus

14 868 000 17 582 000

206 1.4l version + 301 Active 1.2l BVM Allure 1.6l BVA 308 1.6l Access 1.6l Access 1.6l Allure 1.6l Allure BVA 1.6l Access break 508 2.0l Active HDI BVM 1.6l Allure THP BVA 4008 2.0l BVM PARTNER 1.9l Origin 1.9l Pack Look Combi EXPERT 1.6l AC 1.6l HDI Combi Tepee BOXER 2.2l HDI 2.2l HDI plateau cab

Pick-Up Pick-Up Pick-Up Pick-Up

16 900 000 16 900 000 16 900 000 17 900 000 18 900 000 16 900 000 18 900 000 21 900 000 23 900 000

E

Compacte

8 800 000

E E

Compacte Compacte

11 500 000 13 990 000

E D E E E

Compacte Compacte Compacte Compacte Compacte

11 700 000 14 100 000 14 500 000 17 000 000 13 200 000

D E

Familiale Familiale

19 600 000 24 000 000

E

SUV

19 000 000

D D

Van/F Van/F

10 700 000 13 200 000

D D

Van/F Van/F

15 600 000 20 100 000

D D

Van/F Van/F

20 700 000 21 000 000

RENAULT LOGAN 1.2l Authentique 1.2l Expression 1.2l Dynamique 1.6l Authentique 1.6l Expression 1.6l Dynamique 1.5l Authentique 1.5l Expression 1.5l Dynamique SANDERO 1.2l Authentique 1.2l Expression 1.6l Authentique 1.6l Expression 1.6l Dynamique 1.5l Authentique 1.5l Expression 1.5l Dynamique 1.6l StepWay Auth. 1.6l StepWay Exp. MCV BREAK 1.6l Authentique 1.6l Expression 1.6l Dynamique 1.5l Authentique DCI 1.5l Expression DCI 1.5l Dynamique DCI FLUENCE 1.6l Authentique 1.6l Expression 1.6l Dynamique 2.0l Expression BVA 2.0l Dynamique BVA LODGY 1.6l Expression 5p 1.6l Dynamique 5p 1.6l Expression 7p 1.6l Dynamique 7p LATTITUDE 2.0l Dynamique BVA 2.0l Luxe BVA DUSTER 1.6l 4x2 Authentique 1.6l 4x2 Dynamique 2.0l 4x2 Dyn. BVA 1.6l 4x4 Authentique 1.6l 4x4 Dynamique 1.5l 4x4 Authentique 1.5l 4x4 Dynamique KOLEOS 2.0l 4x4 Expression 2.5l 4x4 Expression 2.5l 4x4 Dynamique Van 1.5l DCI 1.5l DCI clim

NISSAN QASHQAI 1.6l 4x2 Visia 5 pl E 2.0l 4x2 Tekna 5 pl E 2.0l 4x2 Tekna BVA 5 pl E 1.6l 4x4 Visia 5 pl E 2.0l 4x4 Tekna 5 pl E 2.0l 4x4 Tekna BVA 5 pl E QASHQAI +2 2.0l 4x2 Visia 7 pl E 2.0l 4x2 Tekna BVA 7 pl E 2.0l 4x4 Tekna BVA 7 pl E PATHFINDER 2.5l Turbo Diesel SE D 2.5l Turbo Diesel BVA SE D 2.5l Turbo Diesel LE D 2.5l Turbo Diesel BVA LE D PATROL 3.0l Turbo Diesel GL D 3.0l Turbo Diesel SGL D 4.2 Diesel GL E 5.6l Ess BVA LE E MURANO 3.5l Ess BVA LE D HARDBODY 3.2l 4x4 Double Cab SE D

Pick-Up Pick-Up Pick-Up Pick-Up Pick-Up

PEUGEOT

Citadine Citadine Citadine

Compacte Compacte Compacte

3.2l 4x4 Double Cab LE D 2.5l 4x4 Double Cab TD D 2.5l 4x4 DC TD SE D 2.5l 4x4 DC TD LE D 2.5l 4x4 DC TD HG D NAVARA 2.5l 4x4 SC TD XE D 2.5l 4x4 DC TD SE D 2.5l 4x4 DC TD LE D 2.5l 4x4 DC TD BVA LE D

E E E E E E D D D

Compacte Compacte Compacte Compacte Compacte Compacte Compacte Compacte Compacte

8 900 000 9 900 000 10 900 000 9 200 000 10 200 000 11 200 000 9 900 000 10 900 000 11 900 000

E E E E E D D D E E

Compacte Compacte Compacte Compacte Compacte Compacte Compacte Compacte Compacte Compacte

8 900 000 9 900 000 9 200 000 10 200 000 11 200 000 9 900 000 10 900 000 11 900 000 9 900 000 10 900 000

E E E D D D

Routière Routière Routière Routière Routière Routière

9 900 000 10 900 000 11 900 000 10 900 000 11 900 000 12 900 000

E E E E E

Familiale Familiale Familiale Familiale Familiale

12 500 000 13 000 000 13 500 000 16 000 000 16 500 000

E E E E

Familiale Familiale Familiale Familiale

10 900 000 11 300 000 11 900 000 12 300 000

E E

Familiale Familiale

19 900 000 21 900 000

E E E E E D D

SUV SUV SUV SUV SUV SUV SUV

10 900 000 12 900 000 13 900 000 12 900 000 14 900 000 13 900 000 15 900 000

D E E

SUV SUV SUV

21 900 000 21 900 000 23 900 000

D D

Utilitaire Utilitaire

SAFARI Essence 5 places 207 Diesel simple cabine XENON DC 2.2l TR DC 3.0L TR SC 2.0l LTR INDICA Essence Turbo diesel INDIGO Essence 5 places Diesel Full options INDIGO SW Essence Diesel Full options

E

4x4

D

Pick Up

8 306 000

D D D

Pick Up Pick Up Pick Up

12 856 000 11 305 000 11 897 000

E D

Citadine Citadine

6 000 000 6 500 000

E D E

Compacte Compacte Compacte

6 650 000 6 900 000 7 990 400

E Break D Break E

16 808 700

6 900 000 14 928 000 8 391 000

TOYOTA AVANZA 1.3l VVTI new E 1.3l DLX new E AVENSIS 2.0l BVA E CAMRY 2.4l BVA Sedan E 3.5l V6 BVA Sedan E COROLLA 1.3 L Sedan E 1.8 L Sedan E 2.0 L Sedan D YARIS 1.3 L Sedan E HILUX 3.0l 4x2 simple cab D 3.0l 4x2 double cab D 3.0l 4x4 simple cab Q2 D 3.0l 4x4 simple cab H2 D 3.0l 4x4 double cab Q2 D 3.0l 4x4 double cab C2 D 3.0l 4x4 double cab G2 D FORTUNER New D RAV4 2.0l E PRADO 3.0l TX D 3.0l TX-L TD D 3.0l VX TD BVA alcan. D 3.0l VX TD BVA cuir. D LAND CRUISER 4.2l PU SC 79 D

Monospace Monospace

11 277 660 12 601 620

Routière

21 817 160

Routière Routière

32 715 740 36 627 440

Compacte Compacte Compacte

15 791 160 18 204 360 20 848 280

Citadine

13 925 580

Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up Pick Up

16 342 780 18 027 820 18 075 964 18 930 520 17 185 300 20 675 740 21 217 360

SUV

29 943 460

4x4

38 125 940

4x4 4x4 4x4 4x4

39 151 000 43 483 960 56 025 472 53 594 200

4x4

29 772 920

4.2l PU DC 79 4.2l Hardtop 78 4.2l 76 02 4.2l 76 03 4.5l 200 SW GX D4D 4.5l SW VX BVA 4.5l SW STD D4D 10pl HIACE 3.0l 15 pl sans clim 3.0l 15 pl avec clim 3.0l Van FGN avec clim COASTER 3.6l 26 pl sans clim 3.6l 26 pl avec clim 4.2l 30 pl avec clim

D D D D D D D

4x4 4x4 4x4 4x4 4x4 4x4 4x4

34 105 880 28 870 220 34 045 700 32 119 940 63 235 000 73 766 500 59 323 300

D D D

Van Van Van

22 782 040 26 392 840 23 022 760

D D D

Bus Bus Bus

42 290 360 53 423 660 56 914 100

VOLKSWAGEN POLO 1.2l Polo E 1.4l Polo E GOLF 1.6l TDI D JETTA 2.0l T/line E 2.0l T/line D 2.0l C/line E 2.0l C/line TDI D PASSAT 1.8l TSI C/line E 2.0l TDI C/line D 1.8l TSI H/line BVM E 1.8l TSI H/line BVA E CC 2.0l TSI H/line BVM E CC 2.0l TSI H/line BVA E TIGUAN 2.0l Trend & fun E 2.0l Luxe Bva E TOUAREG 3.0l V6 TDI EXE150KW D 3.0l V6 TDI Luxe 175 KW D 3.0l V6 TDI Super Luxe D AMAROK Amarok TDI T/line 4x4 D Amarok TDI H/line 4x4 D Amarok TDI H/line+ 4x4 D CADDY 1.5l TDI 2 places D 1.5l TDI combi 5 places D CRAFTER 2.5l Crafter fourgon TDI D 2.5l Bus 19 places D T5 Fourgon TDI D

Citadine Citadine

14 900 000 16 900 000 17 900 000 16 900 000 18 900 000 19 900 000

SUV SUV SUV

15 900 000 18 900 000 20 900 000

4x4 4x4 4x4 4x4

27 900 000 29 900 000 32 900 000 34 900 000

4x4 4x4 4x4 4x4

44 900 000 56 900 000 44 900 000 72 900 000

Pick-Up

44 900 000

Pick-Up

15 900 000

CELERIO 1.0l GLX E SWIFT 1.2l DZIRE E SX4 1.6l Sedan E 1.6l HB Bvm E JIMNY 1.4l JX E GRAND VITARA 2.4l JLX E 2.4l JLX BVA E 2.4l JLX+CU E 2.4l JLX Luxe BVA E APV 1.6l GLX E Carry Pick Up 1.6l Panel Van A/C E

Citadine

16 000 000

Familiale Familiale Familiale Familiale

14 990 000 15 900 000 16 300 000 17 300 000

Routière Routière Routière Routière Routière Routière

18 250 000 19 500 000 21 900 000 23 000 000 21 000 000 22 250 000

SUV SUV

18 250 000 24 500 000

4x4 4x4 4x4

32 500 000 42 000 000 49 500 000

Pick Up Pick Up Pick Up

17 250 000 21 500 000 23 500 000

Utilitaire Utilitaire

10 900 000 12 700 000

Utilitaire Utilitaire

22 750 000 26 650 000

Utilitaire

19 500 000

8 900 000 9 900 000

8 200 000

Citadine

9 100 000

Citadine Citadine

12 900 000 12 700 000

4x4

12 500 000

SUV SUV SUV SUV

16 990 000 19 300 000 19 100 000 20 500 000

Monospace Pick Up Monospace

12 900 000 8 900 000 10 200 000

TATA SUMO Victa Diesel BVM 6 places

D

SUV

10 647 500

8 990 000 9 990 000

Routière

SUZUKI

SUV SUV SUV SUV SUV SUV

PAGE 37

Les tarifs sont TTC - E = Essence / D = DIESEL / BA = Boite automatique / NC = Non Communiqué - = PRIX à la baisse = PRIX PROMO


PAGE 38

N° 22

MADE in SÉNÉGAL

Par Mamadou Diallo (mamadoudiallo3@gmail.com)

LES PROFESSIONNELS DE L’automobile sensibilisent à la prévention routière

Le Duster et la nouvelle Logan à l’essai.

Le Renault Koléos, sur l’esplanade du Sea Plaza.

V

otre concessionnaire Renault, Nissan et Chevrolet se trouve, depuis le 13 septembre et jusqu’au 13 octobre 2013 au Sea Plazza. Dans l’enceinte du centre commercial, sur tous ces étages et dehors, sur le parking, les équipes de Necotrans ont disposé plusieurs installations pour présenter aux visiteurs le meilleur de leur offre automobile. L’espace d’exposition offre les possibilités de participer à une tombola, de bénéficier de remises allant jusqu’à 1.000.000FCFA sur certains modèles et d’essayer les véhicules : qu’il s’agisse de l’imposant Nissan Patrol, du Chevrolet Cruze, du Renault Duster ou du Qashqai +2. Vous attendent sur place des commerciaux et une sensibilisation à la sécurité routière. Enfin, tous les week-ends, outres les essais de véhicules, la tombola et la sensibilisation à la sécurité routière, tous les week-ends des animations seront offertes.

Ce parcours permet, lors des essais, de sensibiliser les participants à la prévention routière



Declic Car n°22 - Suzuki Motors à la conquête du monde