Page 1

L'Evénement Syndical 12.10.2011 Auflage/ Seite 65000 / 10 Ausgaben 50 / J.

Seite 1 / 3 5571 9181581

La Suisse plaque tournante du négoce Dans sa nouvelle publication la Déclaration de Berne décortique les rouages opaques du commerce des ressources naturelles et ses conséquences désastreuses sur les pays du Sud

Les multinationales du commerce de matières

premières s installent de plus en plus en Suisse Entre autres raisons des

avantages fiscaux la stabilité politique du pays et une loi sur le blanchiment

d argent qui ne s applique pas aux sociétés de négoce Dans cette sphère quasi non réglementée les populations des pays du Sud pourtant riches

© L'Evénement Syndical, Bern

Et même un kilo de céréales sur trois

en ressources naturelles sont les premières victimes Dans sa nouvelle publication la Déclaration de Berne

merce des matières premières contri

analyse ce phénomène en expansion

bue autant au revenu national helvé

Des chiffres qui parlent d eux mêmes

Un

litre de pétrole sur trois

est vendu

de

puis la Suisse Mais aussi un grain de café et un morceau de sucre sur deux

Pas étonnant dès lors que le com

tique que le secteur des machines A la grande différence que dans le secteur du négoce ce ne sont que quelques mil

liers de personnes qui profitent de la manne Et de surcroît au détriment

des populations du Sud Un exemple au moment ou la multinationale Glen

ZMS Monitoring Services AG ­ Media Monitoring ­ www.zms.ch


»

L'Evénement Syndical 12.10.2011 Auflage/ Seite 65000 / 10 Ausgaben 50 / J.

Seite 2 / 3 5571 9181581

core dont le siège est à Zoug est entrée de recherches montre aussi la place la soustraction fiscale des multinatio en bourse en 2009 ses six principaux helvétique dans le commerce des res nales au niveau international serait dirigeants se sont partagé 23 milliards sources énergétiques pétrole gaz selon les nombreuses études compi de dollars un montant plus élevé que le charbon minérales métaux pierres lées par la DB de l ordre d au moins 130 milliards de dollars autant que Produit intérieur brut PIB des 96 pays précieuses minerais et agricoles l aide au développement les plus pauvres qui pourtant abritent Comme le relève l ancien procureur gé la majorité des ressources naturelles Une «imposture» Peut être l un des plus grands para Si le négoce s est toujours bien porté en néral de Genève Bernard Bertossa dans doxes qui frôle le cynisme de ce monde Suisse dès le 19e siècle depuis une ving la préface du livre de la DB «La pauvreté globalisé les populations des Etats les taine d années les entreprises tradition est la principale cause de l émigration du plus riches en matières premières sont nelles ont cessé leurs activités laissant Sud vers le Nord Or ceux qui dans nos aussi les plus pauvres victimes de la place aux multinationales dont les Etats nantis militent pour repousser ces corruption de la mauvaise gestion des sièges se trouvent aujourd hui notam immigrants économiques accusés à tort de tous les maux sont bien souvent inégalités des désastres écologiques et ment à Genève Cargill Trafigura Vitol les mêmes qui prônent ou soutiennent des guerres Ces injustices et leurs mé Mercuria pour n en citer que quelques

les politiques fiscales ou commerciales

canismes sont mis en lumière dans la

unes et à Zoug Glencore Xstrata

nouvelle publication de la Déclaration

La Suisse est ainsi devenue une véri

à l origine de cette pauvreté On peut

espérer que cet ouvrage contribuera à de Berne DB mettre fin à cette imposture Suisse le négoce et la malédiction des tionales responsables du moins en Aline Andrey matières premières» fruit de deux ans partie du sous développement Car

«Swiss Trading SA La table terre d accueil pour les multina

«Swiss Trading SA La Suisse le négoce et la malédiction des matières premières»

Déclaration de

Berne préface de Bernard Bertossa Editions d En Bas 2011 Pour plus d informations www ladb ch

«II n y a pas de morale Ce serait naïf de penser le contraire» envers ces sociétés Nous avons donc

Entretien

avec

Olivier

davantage travaillé avec la presse Longchamp responsable internationale anglo saxonne sur fiscalité et finances in tout et parfois africaine Quant aux ternationales à la DB

et autorités suisses elles ne donnent coauteur de cette étude aucune information ni sur la fisca

unique en son genre Pourquoi la DB s est elle lancée

sur le sujet du négoce des matières premières

A l été 2009 après la remontée des prix des matières premières et la crise financière derrière des infos extrêmement ténues on s est rendu

compte que ce phénomène repré sentait un véritable enjeu pour les relations Nord Sud Puisque en

gros les ressources sont au Sud et les consommateurs au Nord Dans ce

lisation des entreprises ni sur les impôts qu elles paient ni même sur le nom des propriétaires des firmes de négoce Finalement comme la

construction d un puits en Zambie Et

ce n est qu un exemple C est aussi Glencore qui a menacé

la Suisse de quitter le territoire si la loi sur le blanchiment d argent était appliquée aux sociétés de négoce Le gouvernement a alors fait marche arrière Comment expliquer cette complaisance

C est difficile de repondre Le secteur

plupart sont des grands groupes des du négoce est il organisé politi holdings et que beaucoup ont l une quement pour façonner ce laxisme de leur société basée en Hollande

pays qui exige des rapports d acti vités cela nous a été d une grande aide de pouvoir obtenir ces rapports même s ils sont lacunaires

suisse Je répondrais plutôt que non

Mark Pieth expert en la matière explique cette situation plutôt par des facteurs historiques sociaux

et culturels qui font qu il y a une

Vous montrez la face obscure de

certaine tolérance vis à vis de ces

plusieurs multinationales avec un accent particulier sur Glencore pourquoi

activités Du point de vue juridique commerce on a été également ébahi fiscal et politique les entreprises de de voir l importance de la Suisse au négoce ont l assurance en Suisse moins 35 du pétrole vendu dans qu elles auront la paix L imposition C est la plus grosse société de négoce le monde y est négocié Ce sont et elle est particulièrement active dans est complaisante les avantages fiscaux incroyables et la loi sur le de simples opérations financières des pays ultracorrompus ou frappés blanchiment d argent ne les touche puisque généralement les marchan par des conflits armés comme la Ré dises ne passent pas par la Suisse publique démocratique du Congo la pas Cette manne financière est Colombie le Kazakhstan ou la Guinée ainsi détournée des pays du Sud qui Justement quelles difficultés équatoriale On parle aussi beaucoup pourraient utiliser cet argent à leur avez vous rencontrées lors de vos d elle car pendant notre enquête elle développement recherches

est entrée en bourse Même si ses six

Il est très difficile d obtenir des infor

directeurs ont empoché à ce moment

mations Les médias suisses sont

peu curieux et plutôt complaisants

© L'Evénement Syndical, Bern

là 23 milliards de dollars l entreprise arrive encore à s enorgueillir de la

Où est la morale

Il n y a pas de morale La finalité c est de maximiser les revenus dans

ZMS Monitoring Services AG ­ Media Monitoring ­ www.zms.ch


L'Evénement Syndical 12.10.2011 Auflage/ Seite 65000 / 10 Ausgaben 50 / J.

un domaine ou il n y a pratiquement

pas de régulation Ce serait naïf de penser le contraire Certains gouvernements du Sud ne semblent pas avoir davantage de scrupules

Les dirigeants se maintiennent en effet au pouvoir en s appuyant sur

qui vaut en Zambie 1000 dollars et qui sera revendue 10000 dollars en

justement le projet de faire payer les multinationales Le rapport de force

Chine Dans le salaire du trader

peut peut être changer Il y a aussi quelques pays comme le Botswana ou l Equateur qui commencent à bien gérer leurs ressources

Pourquoi parlez vous de «malédiction des matières

premières»

Avoir des richesses naturelles repré

sente un immense défi pour les gou

les compagnies du Nord qui viennent vernements Même pour la Norvège s approvisionner en ressources natu cela n a pas été évident de réussir à relles voire sur les gouvernements gérer les revenus gigantesques géné occidentaux Par exemple la famille rés par son pétrole Prenons le cas régnante en Guinée équatoriale de la Zambie par exemple qui a été particulièrement corrompue et extrê étranglée par l effondrement du prix mement riche grâce aux revenus du du cuivre dès la fin des années 70 pétrole est soutenue par la France Ce pays s est alors endetté puis au A part une poignée de dirigeants de multinationales et des ministres

corrompus qui profite de ce commerce

En Suisse il y a des miettes qui tombent de la table le secteur

immobilier vend des villas de luxe

les garages des limousines et les commerces agricoles des statues de jardin Mais dans l ensemble ces sociétés de négoce n offrent que très peu d emplois Quant à l argument «tout emploi est bon à prendre» il est la preuve d un esprit étroit et permet d éviter les vraies questions politiques quel est le modèle de développement économique et poli tique que l on veut soutenir Où est la valeur ajoutée de la pièce de cuivre

© L'Evénement Syndical, Bern

Seite 3 / 3 5571 9181581

début des années 80 a dû affronter

la hausse des taux d intérêt Après la peste sont arrivées les sauterelles le FMI et la Banque mondiale Ceux ci ont conseillé à l Etat de vendre

ses bijoux de famille c est à dire ses mines de cuivre et de créer un climat favorable aux investisseurs

Avec le couteau du FMI sous la gorge le gouvernement a ainsi bradé ses ressources avec des royalties à 0 6

seulement Quelques années plus tard les prix du cuivre ont explosé et l argent est arrivé à Zoug Mais

la société est peut être allée trop loin Le parti qui a gagné les élec tions en septembre dernier contre

l ancien gouvernement libéral a

Vous gardez donc espoir

Sinon je ne serais pas là rires II faut rappeler que depuis quelques années ça change Avant il était même possible pour les entreprises en Suisse de déduire les pots de vin de leurs impôts Il est aussi je pense moins évident de contourner des

embargos comme la Suisse l a fait avec l ex bloc soviétique ou l Afrique du Sud Même s il est vrai que

récemment le gouvernement a re chigné devant l embargo décrété par l Union européenne contre la Syrie De manière générale la régulation se crée peu à peu notamment aux Etats Unis et en Europe La Suisse elle est particulièrement en retard Finalement ne faudrait il pas une remise en cause globale du capitalisme

Dans notre livre on ne va pas si loin On reste dans la logique de marché Mais on demande que les entreprises de négoce assument leurs responsabilités sociales politiques et économiques Propos recueillis par Aline Andrey

ZMS Monitoring Services AG ­ Media Monitoring ­ www.zms.ch

L'Evénement Syndical, 12.10.2011  

Article sur le Rohstoffbuch

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you