Page 1

POLITIQUE

E

10

outtara eSt-iL préSident de La côte d’ivoire ?

L`homme que ouattara prépare pour rempLacer Soro

C'

tonnante l'insistance de la France et de Alassane Ouattara à demander à Laurent Gbagbo de signer une reconnaissance écrite d'abandon du pouvoir. Comme si une déclaration orale ne suffisait pas à calmer les esprits de ses partisans.

Une réponse se trouve peut être dans la loi ivoirienne. En effet, Alassane Ouattara a été proclamé président par la commission électorale indépendante. Déclaration immédiatement reprise par la France qui a entrainé avec elle la "communauté internationale". Par contre Laurent Gbagbo a été déclaré président par le Conseil Constitutionnel ivoirien, déclaration sur laquelle Gbagbo et ses partisans s'appuient pour affirmer sa

légitimité et l'ingérence internationale. Comment retrouver ses petits ? C'est assez simple, il suffit d'aller sur le site de la commission indépendante elle-même pour trouver le texte qui encadre sa mission et son fonctionnement, et on trouve ceci parmi ses attributions : "La proclamation provisoire ou définitive des résultats de toutes les élections à l’exception de l’élection présidentielle et du référendum pour lesquels la proclamation définitive des résultats relève de la compétence exclusive du Conseil constitutionnel" Autrement dit, au regard de la loi ivoirienne, Laurent Gbagbo aurait raison et serait donc l'actuel président élu de la Cote d'Ivoire. On comprend mieux cette instance de la France et de Ouattara de disposer d'une reconnaissance écrite d'abandon du pouvoir de sa part, une manière de donner un semblant de légalité à ce qui apparait comme juridiquement un putch de Ouattarra, soutenu par la France. Les liens vers le site de la commission www.ceici.org/elections/.../presentation-cei.php

indépendante

:

Le site semble être down ces derniers jours, on trouve le texte toujours en cache ici http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:OMf3aEk08fgJ:www.ceici.o rg/elections/ci/presentation-cei.php+ceici+presntation&hl=fr&gl=fr&strip=1 Si vraiment plus rien ne marche, la loi portant création de la CEI est disponible ici : http://www.djibitv.com/media/document/6888.pdf █ aGora voX

est un haut cadre du ministère des Affaires étrangères qui, il y a peu, nous vendait la mèche. Pour remplacer Guillaume Soro à la Primature, le président Alassane Ouattara préparerait, dans le plus grand secret, Daniel Kablan Duncan. C'était à l'étonnement des ''non initiés'' que, le 1er mai 2011, M. Duncan faisait son entrée dans le gouvernement Soro. Le vice-président du PDCI a été bombardé ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères en remplacement d'un autre cacique du parti, Jean-Marie Kacou Gervais. Selon notre source, le retour gagnant de l'ancien premier ministre d'Henri Konan Bédié aurait principalement un non-dit: faire de lui le prochain chef du gouvernement de Côte d'Ivoire. Une nomination qui interviendrait après les élections législatives prochaines. «Si Duncun se retrouve aujourd'hui dans ce gouvernement, c'est parce que Ouattara l'a demandé à Bédié », confiait en privé, il y a quelques jours, notre informateur. «Ce qui nous revient de plus en plus ici au ministère ( des Affaires étrangères) ces derniers temps, c'est qu'il y a une forte probabilité que Duncun soit le prochain Premier ministre du président Ouattara», a ajouté notre source. Au ministère des Affaires étrangères, où Daniel Kablan Duncan semble avoir été bien accueilli par ses nouveaux collaborateurs, on évoque de plus en plus la prochaine destination du patron des lieux. Si Alassane Ouattara a voulu le retour au gouvernement de Kablan Duncan, qui fut du reste son ministre des Finances du temps où il était premier ministre d'HouphouëtBoigny (1990 à 1993), c'est bien dans l'intention de le préparer à jouer les premiers rôles dans la prochaine équipe gouvernementale. D'ailleurs, a ajouté notre source qui a requis l'anonymat, c'est à dessein que le chef de l'Etat a confié à Duncan le portefeuille stratégique des Affaires étrangères. «En confiant ce ministère-là (Affaires Etrangères) à Duncan, c'est non seulement pour le mettre en jambe, mais surtout, et ceci est important, pour permettre à ce technocrate de se refaire au plan diplomatique », a-t-on expliqué. Le nouveau chef de la diplomatie ivoirienne est à la tâche pour faire entendre la voix de la Côte d'Ivoire. A Malabo (Guinée Équatoriale) dans le cadre du 17ème sommet de l'Union Africaine (UA), du 30 juin au 1er juillet prochain, Daniel Kablan Duncan a pris part à la réunion du Conseil exécutif au niveau des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l'UA. De telles rencontres au sommet, il y en aura bien d'autres du genre pour permettre au ''futur Premier ministre de

huitième numero (Page 10)  

Une réponse se trouve peut être dans la loi ivoirienne. En effet, Alassane Ouattara a été proclamé président par la commission électorale in...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you