Issuu on Google+

nda!

’Ouga l e d s aiser Bons b


LÉSSIVÉ “Elle sentait distinctement et décidément le savon. Au diable! Autant coucher avec une machine à laver” Boris Vian.


“The pinkness itself must have some soothing quality; its pinkness must be a by-product of an element integral to its curative powers.�

Mike Kelley


SOUBRETTE plumeaux, javel, système d’arrossage automatique

2011


Mon père dans la douche, assis sur le bord m’a toujours fait rêver, je le revois pendouiller sentiment vient du fait que j’avais 4 ans, cela donne une démesure à la chose mais jamais eu d’aussi grosse entre les mains.

de la baignoire, avec son grand sexe qui le long du petit siège. Je ne sais pas si ce proportionnellement à la taille que je faisais de toutes celles que j’ai pu tâter je n’en ai “C’est tout de même plus poilant de ne pas le rêver” (extrait)


LISA seau, serpillère, moteur de machine à mousse, savon, colorant 2012


C’est dégueulasse, c’est rose, c’est mal fait : Déborah Ghisu refuse la neutralité, et nous propose un à côté, des images que l’on coupe au montage. Elle agit, prélève, extrait un rien ordinaire duquel peu à peu émerge des petites perturbations, comme un hiatus qui fait bafouiller et rire à la fois. Pas de scénario : on nous raconte un quotidien. Ou plutôt, il nous est livré quelque chose qui ressemble à une reconstitution d’une sensibilité vis à vis des problématiques liées aux normes, au genre, à la sexualité, ainsi qu’à l’art et ses discours. Le plaisir sexuel est comme une matrice, une mesure, une durée. C’est un univers érotisé mais dans lequel rien n’est amplifié, les choses sont juste pointées, voire dans le retrait et dans la disparition. Elles suggèrent plutôt que d’imposer un regard ou de limiter le sens. Nous ne sommes pas dans l’exhibition mais dans un hors champ. Un hors champ prélevé et délivré sans phare. Eléonore Pano-Zavaroni Avril 2011


ÉPLUCHER DES PATATES

MÉDIATRICE CULTURELLE

7’2’’ 2009

10’7’’ 2009

voir la vidéo

voir la vidéo pass CRAC

BUANDERIE

MON FIDÈLE COMPAGNON

15’ 2010

voir la vidéo

9’30’’ vidéo 2009


SOUTIEN GORGE 3

pastel à l’huile sur papier 245x150 cm 2011


Le rose à son autonomie plastique d’un point de vue social et évoque un genre, une tranche d’âge et une attitude bien souvent naïve. Cette couleur me sert à produire des formes artistiques délavées qui portent ensuite une singularités. L’autonomie que possède la gamme chromatique exploitée devient ambiguë par l’altération de la couleur. L’ambivalence de l’utilisation de ces codes de couleur est dans la nature de la souillure qui n’est pas une salissure mais une opération de nettoyage, une sur-aseptisation qui finie par ronger la matière. Avec la tapisserie mauve délavée, les motifs sur le drap de lit ou le rose des plumeaux, la couleur perd de son effet rassurant. Le rose est une insulte au minimalisme, on ne peut pas être sérieux avec le rose. C’est une couleur liée à des références culturelles primaires: la petite fille, sa chambre, ses jouets. Mike Kelley dit que, si le rose est « inapproprié » à l’art, cela ne fait que confirmer l’orientation masculine du monde de l’art. Dans le contexte de l’art, le rose se détache de son caractère féminin.« Ce sont des froufrous, des futilités: cela à affaire avec la maison et non avec la culture; ce sont des façades, pas la vérité ».


Ça m’a mis la larme à l’œil, lorsqu’il a enfoncé sa queue au fond de ma gorge comme si il voulait chatouiller ma luette. Gamine je détestais déjà quand le docteur m’enfilait sa languette en bois pour aller explorer le fond de ma gorge. Alors instinctivement j’ai ce petit spasme qui survient juste avant de gerber. Ils se plaignent quand tu ne les suces pas et quand tu le fais, ils aimeraient que tu jouisses en le faisant. Si sa bite avait un goût de chupa-chups à chaque envie de sucre je foncerais tête baissée, ce n’est pas souvent le cas. C’est parfois excitant les odeurs de caleçon, parfois.

“C’est tout de même plus poilant de ne pas le rêver” (extrait)

TÉLÉPHONE ROSE

stickers et pièce sonore

2008


SOUTIEN GORGE 4

SOUTIEN GORGE 1

pastel à l’huile sur papier 600x200 cm 2011

pastel à l’huile sur papier 245x150 cm 2011

La reconnaissance du sous-vêtement est altérée par la technique, une manière de souiller cette représentation de la féminité. Aller vers une abstraction de ce symbole féminin, parle de la question du besoin de reconnaissance féminine vis à vis de l’organe génital masculin: le pénis regretté de la fillette selon Freud. Dessiner l’ornement qui protège les attributs de la mère et de la femme par excellence, et qui plus est, se met en duel avec le phallus par ses dimensions démesurées, n’est pas une manière de le valoriser. C’est le fait d’induire en erreur l’interprétation qui est intéressant: ce qui peut être perçu comme un hommage à la féminité n’est pas tout-à-fait son contraire mais plutôt un questionnement des idées reçues quant aux symboles féminins.


LES ONGLES, LE PAIN ET AUTRES CONDIMENTS

vidéo 4’34’’ 2009


ROSE

tapisserie, moquette, matelas, sommier, drap, javel, tuyau poreux,moteur, vidĂŠo BUANDERIE


SOUTIEN GORGE 2

pastel à l’huile sur papier 150x250 cm 2011


JESSICA

installation: hôtesse, serpillère, seau, moteur de machine à mousse, mousse colorée SOUTIEN-GORGE 2, 2012 vue de Mulhouse 012


JESSICA

vue de Mulhouse 012


À ma demande, ma voisine Nathalie se déplaçait en chaussures à talons dans son appartement, situé juste au dessus du mien devenu espace d’exposition pendant une semaine. Le son créé par les déambulations de Nathalie était plus ou moins révélé selon l’intensité du bruit des visiteurs dans mon appartement et l’insistance des pas de la performeuse qui courrait un étage au dessus. NATHALIE ambiance sonore

exposition “Remplir le bac à litière de croquette“ 2011


DAW épisode 1 à 3 Développant à chaque épisode un fonctionnement différent, les Desperate ArtWives investissent des positions curatoriales ou activent un médium commun, tel que la performance et tendent à questionner les rapports entre l’espace d’exposition et l’espace domestique. Le groupe reste nourri de ces questionnement et il est aujourd’hui un outil privilégié pour interroger la production artistique actuelle et sa diffusion Loin d’une complainte, ce groupe n’enjoint pas de devenir «desperate» mais plutôt d’engager, avec une certaine ironie, une position optimiste quant aux problématiques de genre et de sexualité dans le champ de l’art.

épisode 2 REMPLIR LE BAC À LITIÈRE DE CROQUETTES commissariat: Déborah Ghisu

exposition appartement 9 rue de seyssel Annecy vue de l’expo

épisode 3 HOME MAD(E)

performance imaginée par Déborah Ghisu La Robertsau Soirée Résonance Biennale de Lyon 2012 voir la vidéo


DÉBORAH 06 13 70 61 65

Déborah Ghisu vit et travaille à Annecy deborahghisu@gmail.com deborahghisu.tumblr.com

011 DNSEP ESAAA, félicitations du jury, Annecy

Mai 011 TRAVAUX EN COURS/EN COURS DE TRAVAUX Musée d’Art Moderne, Saint étienne

008 DNAP ESAAA Juin 012 MULHOUSE 012 Biennale Mulhouse 2012 MULTIPLES PARTY vente à domicile de multiples d’artistes (basé sur le modèle Tupperware), Déborah Ghisu est porteuse du projet et sera la première démonstratrice. TRAVAUX EN COURS/EN COURS DE TRAVAUX Musée d’Art Moderne, Saint étienne

Mars 011 CHECK OUT THE BLAHBLAHBLAH comissariat: Damien Airault,Forum expo Bonlieu, Annecy Création du collectif DESPERATE ARTWIVES, DAW (desperateartwives.over-blog.com) Déc 010 LÊON centre d’art OUI, Grenoble

Déc 011 JOYEUX NOËL! Centre d’art OUI, Grenoble

Déc 009 L’EXHIBITION performance collective, l’Espace Dimanche, Annecy

Nov 011 HOME MAD(E) performance soirée en Résonance à la Biennale de Lyon La Robertsau, Rumilly

Fév 008 222 La Bifurk et Brise Glace, Grenoble, workshop avec Davide Balula

Oct 011 REMPLIR LE BAC À LITIÈRE DE CROQUETTES appartement, commisariat: Déborah Ghisu, Annecy

CATARACTE: LE TEMPS D’UN WEEK-END # 8 Transpalette, Bourges, collectif «la Tangente» Nov 008 KRUPS PERFORMANCE L’annale Biennale off, La Tangente, Bourges

Juill 2011 EVERYDAY LIFE THROUGH AN ARTISTIC POINT OF VIEW Galerie G11, Berlin Mai 008 LE CHOIX DU TABLEAU Forum expo Bonlieu, Annecy Juin 011 FACING THE ARTWORK – THE VIEWER IN MOVING IMAGES Video Art- and Shortf fest, Werkleitz ,Halle (Saale) MELROSE PLACE Fort Marie Thèrèse, Modane Mai 011 L’ESTHÉTIQUE DES FRONTIÈRES festival Extra-11, Bonlieu Scène Nationale, Annecy

Déc 007 EXPOSITION COLLECTIVE Brise glace, Annecy EDITIONS CATALOGUE 222, publication ESAAA MULHOUSE 012, catalogue de la Biennala de Mulhouse


.....................................

vous invitent à une

Multiples Party! le .............. à .......H........... AU ................................................ AVEC VOTRE DÉMONSTRATRICE ......................... INVITATION À UNE MULTIPLES PARTY!

2012


deborahghisu.tumblr.com deborahghisu@gmail.com


Portfolio