Issuu on Google+

s.fr r u o c n o c n o m ir s s u www.re on en ligne

P

arce que seuls 20 % des candidats sont reçus au concours d’entrée en IFSI, une préparation complète et efficace est indispensable pour mettre toutes les chances de votre côté. Cet ouvrage a été conçu pour vous accompagner pas-àpas jusqu’au jour J. > Tout sur le concours, les études, le métier Ce livre vous donne toutes les clés pour comprendre le déroulement du concours, de l’inscription aux résultats. Il vous explique également en détail le déroulement du programme des études, et vous informe précisément sur la profession infirmière.

> Une méthodologie claire Cet ouvrage vous propose, pour chaque épreuve, la marche à suivre pour : • identifier et mémoriser les connaissances et la culture requise ; • comprendre et cerner le sujet ; • construire vos réponses et les présenter en tenant compte de ce que le jury attend. De nombreux exemples commentés et détaillés vous aideront à vous approprier les méthodes de résolutions de chaque épreuve. Retrouvez également des « conseils bonus », véritables réservoirs d’astuces prêtes à l’emploi.

> Des fiches de cours pour maîtriser la culture requise Très pratiques, elles abordent et vous donnent de manière organisée, simple et concise, tout le savoir indispensable à la réussite de l’épreuve de culture générale et de l’épreuve orale. Ces fiches développent l’ensemble des thèmes de l’actualité sanitaire et sociale au programme du concours. À la fin de chaque fiche thématique, une webogr@phie mise à jour vous vous permettra de compléter vos connaissances de façon sûre.

> De l’entraînement pour se mettre en situation d’examen L’entraînement est fondamental pour réussir le concours d’entrée. Pour accompagner vos révisions, nous avons réuni dans cet ouvrage, pour chacune des épreuves, de nombreux exercices corrigés. Enfin, évaluez-vous avec 7 sujets d’annales corrigés. Les auteurs, Marie-Madeleine Coilot, Frédérique Jaquet, Nicole Jeanguiot, Didi Leprince, Françoise Sanchez et Zahoua Thorin, sont formatrices, organisatrices et membres du jury au concours d’entrée en institut de formation en soins infirmiers.

ISBN : 978-2-84371-675-1

9 782843 716751 CONIFSI

www.estem.fr

Réussir son concours IFSI 2014 - Tout en un

préparati e d te si e tr o n z e vr u o Déc odologie, th é m e d , rs u o c e d s lu pour encore p s vidéos d’entraînement, et de

Tout en couleurs

IFSI TOUT EN UN Épreuves écrites Épreuve orale u u u u u

les infos pratiques la méthodologie les fiches de cours les exercices d’entraînement les annales corrigées 2012-2013


Réussir son concours infirmier 2014 Marie-Madeleine Coilot Frédérique Jaquet Nicole Jeanguiot Didi Leprince Françoise Sanchez Zahoua Thorin

IFSI_2014.indb I

25/07/13 16:23


Les auteurs Marie-Madeleine Coilot, titulaire du diplôme d’État infirmier et cadre-formateur en IFSI, est aujourd’hui responsable des soins dans une EHPAD. Elle est le coauteur, avec Nicole Jeanguiot, de la partie « Oral ». Frédérique Jaquet est infirmière puéricultrice, psychologue clinicienne et professeur de sciences et techniques médico-sociales (STMS). Infirmière depuis 1983, puis puéricultrice formée à l’Institut de puériculture de Paris, elle a exercé à l’hôpital, essentiellement en pédiatrie, jusqu’en 2000, en suivant en parallèle des études de psychologie. Elle a obtenu son DESS en psychologie clinique et pathologique en 1996. Soucieuse de partager ses différentes expériences, elle s’oriente vers l’enseignement. Formée en IUFM, elle est aujourd’hui enseignante de l’Éducation nationale auprès des élèves auxiliaires de puériculture. Elle est l’auteur du chapitre « Tests d’aptitude » et coauteur du chapitre « Méthodologie » de l’épreuve écrite et de l’épreuve orale. Nicole Jeanguiot, titulaire du diplôme d’État infirmier, formatrice en IFSI, est aujourd’hui directrice d’IFSI. Elle s’intéresse plus particulièrement aux questions d’évaluation, aux méthodes pédagogiques actives et à l’analyse réflexive des pratiques. Elle est le coauteur, avec Marie-Madeleine Coilot, de la partie « Oral » et des corrigés des exercices d’entraînement de la partie « Culture générale ». Didi Leprince est cadre de santé et formateur en IFSI. Elle est l’auteur de la partie « Épreuve spécifique aux infirmiers diplômés hors UE ». Françoise Sanchez est infirmière puéricultrice, formatrice de l’Éducation nationale auprès des étudiants AP depuis 1996, organisatrice et membre du jury des concours AP. Elle assure aussi la préparation au concours des AS et des AP depuis plusieurs années et l’enseignement du module obligatoire ainsi que l’accompagnement à la VAE pour les deux formations. Elle est l’auteur de la partie « Culture générale ». Zahoua Thorin est titulaire du diplôme d’État infirmier, du diplôme de cadre de santé, du diplôme universitaire de sciences humaines appliquées, d’une maîtrise en sciences de l’éducation, d’un Master « management de projet de formation ». Elle est en charge de la préparation aux concours paramédicaux de l’IFSI dans lequel elle exerce. Elle est l’auteur de la partie « Présentation du concours, des études, du métier ».

Marie-Madeleine Coilot remercie l’éditeur pour sa confiance et Nicole Jeanguiot avec laquelle elle a pris plaisir à travailler à l’écriture conjointe d’une partie de cet ouvrage. Didi Leprince remercie toute l’équipe Estem de son soutien et son efficacité.

IFSI_2014.indb III

25/07/13 16:23


IFSI_2014.indb IV

25/07/13 16:23


Table des matières PARTIE 1 – PRÉSENTATION DU CONCOURS, DES ÉTUDES, DU MÉTIER ...................... 1 CHAPITRE 1 : Le concours ............................................................................................................... 3 > 1. Inscription au concours ........................................................................................................... 3 1.1. Conditions d’inscription........................................................................................................... 3 1.2. Modalités et dates des concours ............................................................................................... 7 > 2. Épreuves : déroulement et résultats ...................................................................................... 10 2.1. Déroulement des épreuves ...................................................................................................... 10 2.2. Résultats des épreuves ............................................................................................................ 14 > 3. Conseils de préparation au concours .................................................................................... 16 3.1. Comment préparer le concours (seul ou en école préparatoire) .............................................. 16 3.2. Organisation des révisions ...................................................................................................... 17 3.3. Le jour du concours ................................................................................................................ 18

CHAPITRE 2 : Les études en IFSI ................................................................................................... 19 > 1. Modalités d’inscription.......................................................................................................... 19 1.1. Obligations administratives pour le candidat reçu.................................................................. 19 1.2. Frais de scolarité ..................................................................................................................... 20 > 2. Déroulement des études ........................................................................................................ 21 2.1. Organisation des études ......................................................................................................... 21 2.2. Supports d’enseignement ........................................................................................................ 28 2.3. Évaluation de l’étudiant .......................................................................................................... 32 > 3. Financement des études et vie pratique ............................................................................... 36 3.1. Aides financières .................................................................................................................... 36 3.2. Droits financiers des étudiants ............................................................................................... 39 3.3. Aides à la vie pratique ............................................................................................................ 40

CHAPITRE 3 : La profession d’infirmier ....................................................................................... 42 > 1. Présentation du métier ........................................................................................................... 42 1.1. Profil requis (aptitudes, qualités) ............................................................................................ 42 1.2. La profession en quelques chiff res .......................................................................................... 43 1.3. Rôle ........................................................................................................................................ 43 1.4. Fonction ................................................................................................................................. 45 1.5. Rémunération......................................................................................................................... 45 > 2. Lieux d’exercice ...................................................................................................................... 46 2.1. Exercice en milieu hospitalier ................................................................................................. 46 2.2. Exercice en milieu extra-hospitalier ....................................................................................... 49 2.3. Exercice en libéral .................................................................................................................. 52 > 3. Évolutions professionnelles possibles .................................................................................. 53 3.1. Formation continue ................................................................................................................ 53 3.2. Formations spécifiques .......................................................................................................... 54 3.3. Spécialisations : IADE, IBODE et puériculteur ................................................................... 54 3.4. Cadre de santé et cadre de santé supérieur ............................................................................. 56 3.5. Directeur des soins de la fonction publique hospitalière......................................................... 57 > 4. L’Ordre infirmier .................................................................................................................... 57

IFSI_2014.indb V

25/07/13 16:23


PARTIE 2 – ÉPREUVES ÉCRITES D’ADMISSIBILITÉ ........................................................... 59 > 1. L’épreuve de culture générale................................................................................................. 60 > 2. Les tests d’aptitude ................................................................................................................. 60

Sous-partie : Culture générale................................................................................................ 61 CHAPITRE 1 : Méthodologie : une marche à suivre.................................................................... 62 > 1. Se familiariser avec l’épreuve ................................................................................................. 62 1.1. Composition........................................................................................................................... 62 1.2. Descriptif et déroulement ....................................................................................................... 62 1.3. Types de documents .............................................................................................................. 63 1.4. Thèmes rencontrés .................................................................................................................. 64 1.5. Types de question sur le texte ................................................................................................. 64 > 2. Conseils généraux ................................................................................................................... 71 2.1. Se préparer ............................................................................................................................. 71 2.2. L’arrivée .................................................................................................................................. 72 2.3. Respecter les consignes générales ........................................................................................... 72 > 3. Comment traiter le sujet ?...................................................................................................... 73 3.1. Aborder les épreuves sereinement........................................................................................... 73 3.2. Phase de lecture et de réflexion .............................................................................................. 75 3.3. Phase de rédaction.................................................................................................................. 78 > 4. Documentez-vous pour préparer l’épreuve .......................................................................... 84 4.1. Sur quels thèmes se documenter ? .......................................................................................... 84 4.2. Sources ................................................................................................................................... 86 4.3. Exploitation des informations ................................................................................................ 89

CHAPITRE 2 : Les grands thèmes sanitaires et sociaux............................................................. 90 > 1. Les thèmes sanitaires.............................................................................................................. 92 1.1. L’hygiène ................................................................................................................................ 92 1.2. Le cancer ................................................................................................................................ 93 1.3. L’obésité .................................................................................................................................. 98 1.4. Les facteurs environnementaux et la santé ........................................................................... 102 1.5. La grippe .............................................................................................................................. 105 1.6. Le SIDA (syndrome d’immunodéficience acquise) .............................................................. 107 1.7. Les maladies cardiovasculaires (MCV) ................................................................................ 109 1.8. Les toxicomanies  ................................................................................................................. 111 1.9. Le sport et la santé ............................................................................................................... 119 1.10. Les accidents ...................................................................................................................... 122 1.11. Les avancées scientifiques et leurs problèmes, lois de bioéthique ...................................... 124 1.12. La contraception ................................................................................................................ 127 > 2. Les thèmes sociaux ............................................................................................................... 131 2.1. La famille ............................................................................................................................. 131 2.2. La femme ............................................................................................................................. 132 2.3. L’enfant ................................................................................................................................. 134 2.4. Les adolescents ..................................................................................................................... 138 2.5. L’immigration et l’intégration .............................................................................................. 140 2.6. Les problèmes économiques et sociaux : chômage, précarité, pauvreté ................................. 142 2.7. Le handicap ......................................................................................................................... 145 2.8. L’illettrisme .......................................................................................................................... 148 2.9. La protection sociale en France ............................................................................................ 150

IFSI_2014.indb VI

25/07/13 16:23


2.10. L’organisation du système de santé en France ............................................................................152 2.11. Le vieillissement, la personne âgée ..................................................................................... 154 2.12. La personne mourante, la mort .......................................................................................... 156 2.13. Le suicide ........................................................................................................................... 158

CHAPITRE 3 : Entraînement ........................................................................................................ 161 > 1. Énoncés ................................................................................................................................. 161 1.1. Sujets complets ..................................................................................................................... 161 1.2. À vous de réfléchir à la question ! ......................................................................................... 184 > 2. Corrigés ................................................................................................................................. 204 2.1. Sujet d’annales ...................................................................................................................... 204 2.2. Sujets d’entraînement ........................................................................................................... 212

Sous-partie : Tests d’aptitude ............................................................................................... 223 CHAPITRE 1 : Méthodologie : une marche à suivre.................................................................. 225 > 1. Les tests de raisonnement logique ...................................................................................... 226 1.1. Descriptif et difficultés ......................................................................................................... 226 1.2. Présentation illustrée de nombreux exercices et correction commentée ................................ 226 > 2. Les tests d’attention ............................................................................................................. 241 2.1. Description et difficulté  ....................................................................................................... 241 2.2. Présentation illustrée de nombreux tests d’attention et correction commentée .................... 242 > 3. Les tests d’organisation ....................................................................................................... 253 3.1. Descriptif et difficulté........................................................................................................... 253 3.2. Présentation illustrée de nombreux exercices et correction commentée ................................ 253 > 4. Les tests d’aptitude numérique ........................................................................................... 260 4.1. Description et difficulté ........................................................................................................ 260 4.2. Présentation illustrée de nombreux exercices et correction commentée ................................ 261

CHAPITRE 2 : Entraînement ........................................................................................................ 285 > 1. Énoncés ................................................................................................................................. 285 1.1. Les tests de raisonnement logique ........................................................................................ 285 1.2. Les tests d’attention ............................................................................................................. 289 1.3. Les tests d’organisation......................................................................................................... 296 1.4. Les tests d’aptitude numérique............................................................................................. 300 > 2. Corrigés ................................................................................................................................ 306 2.1. Les tests de raisonnement logique ........................................................................................ 306 2.2. Les tests d’attention ............................................................................................................. 308 2.3. Les tests d’organisation......................................................................................................... 313 2.4. Les tests d’aptitude numérique............................................................................................. 316

PARTIE 3 – ÉPREUVE ORALE ................................................................................................. 321 CHAPITRE 1 : Méthodologie : une marche à suivre.................................................................. 325 > 1. Quelques rappels .................................................................................................................. 325 1.1. La convocation ..................................................................................................................... 325 1.2. Les résultats.......................................................................................................................... 325 > 2. Préparation de l’épreuve ....................................................................................................... 326 2.1. Vous documenter pour préparer l’épreuve ............................................................................ 326 2.2. Préparez votre présentation personnelle .............................................................................. 327 2.3. Préparation physique et psychique ....................................................................................... 329

IFSI_2014.indb VII

25/07/13 16:23


> 3. Les étapes de l’épreuve ......................................................................................................... 330 3.1. Préambule : l’arrivée ............................................................................................................. 330 3.2. Première étape : la préparation de l’exposé ........................................................................... 331 3.3. Deuxième étape : entretien avec le jury ................................................................................ 342 > 4. Comment vous présenter au jury ? Faites le point ! .......................................................... 351 4.1. Méthode de travail proposée ................................................................................................ 351 4.2. Étape 1 : Commencez par cerner ce que vous imaginez de la profession et des professionnels infirmiers ........................................................................................... 352 4.3. Étape 2 : Faites votre portrait ............................................................................................... 353

CHAPITRE 2 : Entraînement ........................................................................................................ 358 > 1. Énoncés ................................................................................................................................. 358 1.1. Sujet d’annales ...................................................................................................................... 358 1.2. Sujets complets ..................................................................................................................... 360 1.3. À vous de réfléchir ................................................................................................................ 364 > 2. Corrigés ................................................................................................................................ 367 2.1. Sujets d’annales ................................................................................................................... 367 2.2. Sujets complets .................................................................................................................... 377 2.3. À vous de réfléchir ................................................................................................................ 399

PARTIE 4 – ÉPREUVE SPÉCIFIQUE AUX INFIRMIERS DIPLÔMÉS HORS UNION EUROPÉENNE ............................................................................ 413 CHAPITRE 1 : Méthodologie : une marche à suivre.................................................................. 415 > 1. Les modalités du concours d’entrée pour les infirmiers déjà diplômés hors de l’Union européenne ................................................................................................. 415 > 2. Grille d’évaluation ................................................................................................................ 416 2.1. L’épreuve d’admissibilité ....................................................................................................... 416 2.2. L’épreuve d’admission ........................................................................................................... 416 > 3. Le jour de l’épreuve ............................................................................................................... 417 3.1. L’épreuve d’admissibilité ....................................................................................................... 417 3.2. L’épreuve d’admission ........................................................................................................... 421

CHAPITRE 2 : Entraînement ........................................................................................................ 426 > 1. Énoncés ................................................................................................................................. 426 1.1. Sujets d’annales .................................................................................................................... 426 1.2. Cas clinique typique ............................................................................................................. 431 > 2. Corrigés ................................................................................................................................. 433 2.1. Sujets d’annales .................................................................................................................... 433 2.2. Cas clinique typique ............................................................................................................. 440

PARTIE 5 – JURY DE PRÉSÉLECTION POUR LES NON DIPLÔMÉS.............................. 445 Sous-partie : Le dossier ........................................................................................................... 447 CHAPITRE 1 : Pièces à joindre au dossier .................................................................................. 448 > 1. Pièces administratives .......................................................................................................... 448 > 2. Pièces facultatives ................................................................................................................. 449 CHAPITRE 2 : Rédiger la lettre de motivation .......................................................................... 451 > 1. À quoi sert la lettre de motivation ? .................................................................................... 451 > 2. Style de la lettre de motivation ............................................................................................ 452 > 3. Structure de la lettre de motivation .................................................................................... 452

IFSI_2014.indb VIII

25/07/13 16:23


3.1. En-tête ................................................................................................................................. 452 3.2. Formule d’appel .................................................................................................................... 453 3.3. Corps de la lettre : l’argumentation ...................................................................................... 453 3.4. Formule de politesse ............................................................................................................. 455 3.5. Signature .............................................................................................................................. 455

Sous-partie : Le résumé ........................................................................................................... 457 CHAPITRE 1 : Méthodologie : une marche à suivre.................................................................. 458 > 1. Définition et principe général ............................................................................................. 458 > 2. Comptage des mots .............................................................................................................. 458 2.1. Rappel .................................................................................................................................. 459 2.2. Calcul de la marge d’erreur ................................................................................................... 459 > 3. Lecture du texte .................................................................................................................... 460 3.1. Lecture globale : repérage du thème général et des idées principales ................................... 460 3.2. Lecture analytique : repérage de l’organisation des idées ...................................................... 461 > 4. Construction du résumé ...................................................................................................... 465 4.1. Choix des mots du résumé ................................................................................................... 465 4.2. Respect du système d’énonciation......................................................................................... 465 > 5. Rédaction du résumé ............................................................................................................ 466 5.1. Élaboration de l’idée maîtresse  ............................................................................................ 466 5.2. Écrire le plan ........................................................................................................................ 467 5.3. Rédiger un premier résumé .................................................................................................. 467 5.4. Retravailler le résumé ........................................................................................................... 468 5.5. Rédiger le résumé définitif ................................................................................................... 470

CHAPITRE 2 : Entraînement ........................................................................................................ 471 > 1. Énoncés ................................................................................................................................. 471 1.1. Sujet 1 .................................................................................................................................. 471 1.2. Sujet 2 .................................................................................................................................. 472 > 2. Corrigés commentés ............................................................................................................ 474 2.1. Sujet 1 .................................................................................................................................. 474 2.2. Sujet 2 .................................................................................................................................. 476

IFSI_2014.indb IX

25/07/13 16:23


IFSI_2014.indb X

25/07/13 16:23


Avant-propos Le concours d’entrée en institut de formation en soins infirmiers (IFSI) vise à sélectionner les étudiants les plus aptes à suivre cette formation particulièrement exigeante. Le concours est difficile, d’autant plus qu’il met en concurrence de nombreux candidats pour peu d’admis. Nous avons donc totalement actualisé cet ouvrage afin qu’il corresponde aux exigences du concours : des modalités d’inscription aux épreuves d’admission, tout y est détaillé pour que vous puissiez le préparer sereinement. La préparation est en effet essentielle : vous vous apprêtez à affronter une sélection intransigeante puisque seulement 20 % des candidats sont admis en IFSI à l’issue des épreuves. Face à l’ampleur de la tâche, seule une préparation efficace, sur la base d’un travail méthodique et assidu les mois qui précédent le concours, vous permettra d’être armé pour les épreuves et de mettre ainsi toutes les chances de votre côté. C’est dans cet esprit que cet ouvrage a été conçu. Il propose tous les outils dont vous aurez besoin si vous entreprenez de préparer seul ces épreuves, et sera un complément utile si vous suivez une préparation en école. Son contenu exhaustif, organisé et hiérarchisé, répond à toutes les questions que vous vous posez, qu’elles soient d’ordre pratique, administratif ou organisationnel, qu’elles soient liées au concours, aux études ou au métier. Il répond également avec précision, ordre et méthode à toutes les problématiques qui se posent lors des révisions et de la préparation des épreuves : – l’identification, l’appréhension et la mémorisation des connaissances et de la culture requise ; – la compréhension de la méthodologie à mettre en œuvre lors des épreuves pour aborder le sujet, construire sa réponse et la présenter en tenant compte de ce que le jury attend ; – l’entraînement avec des exercices corrigés pour tester vos connaissances et vous mettre en situation d’examen. Les auteurs vous accompagnent pas à pas dans la préparation de chacune des épreuves. En effet, directeurs ou formateurs en IFSI, ils connaissent bien les candidats et les rouages des concours : tous participent activement depuis plusieurs années à l’organisation du concours, à la rédaction des sujets et sont membres des jurys d’évaluation. Ainsi, parce qu’ils savent quelles sont les difficultés d’apprentissage puis de restitution des connaissances lors du concours, ils ont mis l’accent sur l’identification de ces difficultés, la façon de les aborder puis de les résoudre par des conseils très pratiques, des propos simples et clairs, des exemples détaillés, des pistes de travail pour vous guider, des encadrés synthétiques. Nous souhaitons vivement que cet ouvrage réponde à vos attentes et vous accompagne sur la voie du succès. L’éditeur

IFSI_2014.indb XI

25/07/13 16:23


IFSI_2014.indb XII

25/07/13 16:23


> partie 1 Présentation du concours, des études, du métier

partie IFSI_2014.indb 1

25/07/13 16:23


IFSI_2014.indb 2

25/07/13 16:23


Le concours

chapitre

chapitre

1

La première étape à franchir pour devenir infirmier est la réussite au concours d’entrée en institut de formation en soins infirmiers (IFSI). Il s’agit bien d’un concours, pour lequel le nombre de candidats est nettement supérieur au nombre de places offertes, même si la profession pâtit encore et toujours d’un cruel déficit d’effectifs. L’obtention de la note minimale requise pour l’admission ne garantit donc pas forcément l’entrée en formation (seuls 20 % des candidats sont admis en formation) !

1. Inscription au concours Les modalités d’inscription au concours et à l’admission en IFSI sont définies par l’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au programme des études et aux modalités du concours, consolidé le 4 février 2012 et modifié par l’arrêté du 21 décembre 2012. Celui-ci énonce les modalités d’un dispositif spécifique aux étudiants en PACES (Première année commune aux études de santé) désireux d’intégrer la formation d’informier, à compter de cette année 2013. Ces textes précisent aussi bien les modalités d’inscription au concours que le type et le déroulement des épreuves de sélection.

1.1. Conditions d’inscription Pour s’inscrire au concours, les candidats doivent remplir des conditions d’âge, de diplôme, ou justifier d’une expérience professionnelle.

1.1.1. Âge Selon l’article 2, « […] pour être admis à effectuer les études conduisant au diplôme d’État d’infirmier, les candidats doivent être âgés de 17 ans au moins au 31 décembre de l’année des épreuves de sélection ». Chapitre 1 – Le concours IFSI_2014.indb 3

3 25/07/13 16:23


Hormis cette restriction, les études peuvent être entreprises à tout âge, la loi ne prévoyant pas de limite d’âge supérieur.

1.1.2. Le candidat est titulaire d’un diplôme Pour s’inscrire au concours, il est nécessaire d’être titulaire de l’un des diplômes ou titres suivants (et pouvoir en fournir l’attestation de réussite) : 3 un baccalauréat français, toutes séries confondues. Les personnes scolarisées en terminale peuvent également s’inscrire au concours, l’admission en IFSI est alors subordonnée à l’obtention du baccalauréat (l’attestation de succès au baccalauréat sera adressée à la direction de l’institut de formation où ces candidats se sont inscrits, au plus tard 4 jours après l’affichage des résultats) ; 3 un titre ou diplôme homologué au minimum au niveau IV (niveau d’homologation sanctionnant des formations d’un niveau comparable au baccalauréat). Les baccalauréats professionnels, délivrés par le ministère de l’Éducation nationale, permettent à leurs titulaires de se présenter directement aux épreuves de sélection ; un 3 titre admis en dispense du baccalauréat (ESEU – examen spécial d’entrée en université – ou DAEU – diplôme d’accès aux études universitaires) ; 3 un diplôme d’État d’aide médico-psychologique, d’aide-soignant ou d’auxiliaire de puériculture. Les titulaires doivent justifier à la date du début des épreuves, de 3 ans d’exercice professionnel.

1.1.3. Les étudiants en PACES L’arrêté du 21 décembre 2012 précise les conditions à remplir par les étudiants en PACES désireux de changer de voie ou qui ne sont pas admis à poursuivre des études dans la filière de leur choix initial. Selon cet arrêté, « sont dispensés des épreuves écrites d’admissibilité, les candidats non admis à poursuivre des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de sage-femme et ayant validé les unités d’enseignement de la première année commune aux études de santé », ainsi que « […] les candidats inscrits à la PACES ». Pour ces derniers, « leur admission est subordonnée à la réussite des unités d’enseignement de la PACES […] ». Les candidats admis sont dispensés de quatre unités d’enseignement : 3 UE 1.1. S1 « psychologie, sociologie, anthropologie » ; 3 UE 2.1. S1 « biologie fondamentale » ; 3 UE 2.2. S1 « cycles de la vie et grandes fonctions » ; 3 UE 2.11. S1 « pharmacologie et thérapeutiques ». « Le nombre total de candidats admis par cette voie est inclus dans le quota de l’IFSI et ne peut excéder 10 % de celui-ci ».

4

Partie 1 – Présentation du concours, études, métier

IFSI_2014.indb 4

25/07/13 16:23


Les candidats ne sont pas titulaires de l’un des diplômes requis, mais justifient néanmoins d’une expérience professionnelle : 3 d’une durée de 3 ans pour les personnes issues du secteur sanitaire et médicosocial, autres que les titulaires du diplôme d’État d’aide-soignant (DEAS), d’auxiliaire de puériculture (DEAP) et d’aide médico-psychologique (DEAMP), les ambulanciers par exemple ; 3 d’une durée de 5 ans pour les autres candidats. Ces candidats doivent, au préalable, avoir été retenus par un jury régional de présélection.

Concours, études, métier

1.1.4. Le candidat n’est pas diplômé et a déjà une expérience professionnelle

> Épreuves de présélection (voir partie 5 page 445) Ces personnes doivent d’abord déposer, auprès du directeur général de l’ARS de leur lieu de résidence, une demande d’autorisation à se présenter aux épreuves de sélection. Le directeur de l’ARS fixe la date limite de dépôt des dossiers de candidature. Un jury de présélection se réunit une fois par an. Il est chargé d’établir la liste des candidats autorisés à se présenter aux épreuves de sélection. Le jury est composé : 3 du directeur général de l’Agence régionale de santé ou de son représentant ; 3 du directeur des soins exerçant la fonction de conseiller pédagogique régional ou de conseiller technique régional ; 3 d’un directeur d’IFSI ; 3 d’un directeur de soins titulaire du diplôme d’État d’infirmier ; 3 de deux infirmiers exerçant des fonctions d’encadrement dans les IFSI ; 3 de deux infirmiers exerçant des fonctions d’encadrement dans un établissement de santé ou exerçant dans le secteur extrahospitalier. La présidence du jury est assurée par un directeur d’Institut. C’est lui qui choisit les sujets parmi les questions proposées par les équipes enseignantes. > Déroulement des épreuves de présélection Les candidats ni bacheliers, ni aides-soignants, ni auxiliaires de puériculture, ni aides médico-psychologiques passent deux épreuves, notées chacune sur 20 points : 3 une épreuve sur dossier ; 3 une épreuve écrite de français.

3 Épreuve sur dossier Le jury attribue une note de dossier sur 20 points, après étude des éléments suivants : 3 une lettre de candidature exposant les motivations du candidat ; 3 un document attestant du niveau d’enseignement général atteint ; Chapitre 1 – Le concours IFSI_2014.indb 5

5 25/07/13 16:23


3 les copies des titres et diplômes obtenus ; 3 la liste des emplois successifs exercés, avec indication de l’adresse du ou des employeurs, la durée pendant laquelle ces emplois ont été occupés, l’appréciation, la notation ou un certificat de travail du ou des employeurs ; 3 les attestations relatives aux cycles de formation professionnelle continue suivis. Une note inférieure à 7 sur 20 est éliminatoire.

3 Épreuve de français D’une durée de 2 heures, anonyme, cette épreuve consiste en un résumé de texte portant sur un sujet d’ordre général. L’objectif de cette épreuve est d’évaluer les capacités de compréhension et d’expression écrite du candidat. La correction est assurée par des membres du jury de présélection selon une grille établie avant l’épreuve. Le jury attribue à cette épreuve une note sur 20 points. Une note inférieure à 7 sur 20 est éliminatoire. > Promulgation des résultats L’autorisation à se présenter aux épreuves de sélection est délivrée par le directeur général de l’ARS à tous les candidats qui ont obtenu un nombre de points supérieur ou égal à 20 sur 40. Les résultats sont affichés à l’Agence régionale de santé. Sans la production de cette autorisation (qui est valable 2 ans), l’inscription aux épreuves de sélection pour l’entrée en IFSI n’est pas possible. La réussite à l’épreuve de présélection permet au candidat de se présenter au concours d’entrée en IFSI, au même titre que les bacheliers. Elle ne le dispense en aucun cas de réussir le concours lui-même.

1.1.5. Le candidat est titulaire d’un diplôme d’infirmier non reconnu en France (voir partie 4 page 413) Les infirmiers titulaires d’un diplôme d’infirmier non reconnu en France (hors Communauté européenne) peuvent se présenter au concours d’entrée en soins infirmiers. Ils sont soumis à une épreuve différente de celle passée par les candidats dotés d’un diplôme reconnu en France. En effet, leur expérience professionnelle leur permet de valoriser des acquis professionnels ; le concours qui leur est réservé évalue principalement : 3 leur maîtrise de la langue française ; 3 leurs connaissances dans le domaine sanitaire et social ; 3 leurs capacités d’analyse et de synthèse ; 3 leurs connaissances numériques ; 3 leurs capacités techniques et gestuelles.

6

Partie 1 – Présentation du concours, études, métier

IFSI_2014.indb 6

25/07/13 16:23


Concours, études, métier

Tout candidat titulaire d’un diplôme d’infirmier non reconnu en France peut se présenter au concours, sous réserve de présentation d’un dossier complet comportant : 3 une fiche d’inscription spécifique ; 3 une photocopie recto et verso de la carte d’identité ou du passeport en cours de validité, ou du titre de séjour en cours de validité ; 3 la photocopie du diplôme d’infirmier (l’original étant à fournir au moment de l’admission) ; 3 une photocopie du relevé détaillé du programme des études suivies, précisant : • le nombre d’heures de cours par matière et par année de formation, • la durée et le contenu des stages cliniques effectués au cours de la formation et le dossier d’évaluation continue. L’ensemble de ces documents doit avoir été délivré et attesté par une autorité compétente du pays qui a délivré le diplôme, • la traduction en français, par un traducteur assermenté, de l’ensemble de ces documents ; 3 le curriculum vitae du candidat ; 3 une lettre de motivation ; 3 un chèque postal ou bancaire, en règlement des droits d’inscription au concours ; 3 une ou plusieurs enveloppes timbrées au tarif en vigueur, portant le nom et l’adresse du candidat.

1.1.6. Nationalité et zone géographique Toute personne, dès lors qu’elle remplit les conditions requises et est en situation de séjour régulier en France, peut s’inscrire au concours d’entrée en IFSI, quelle que soit sa nationalité. Les candidats domiciliés dans les DOM-TOM et souhaitant intégrer un IFSI de métropole peuvent passer l’épreuve écrite dans leur département d’origine. Ils doivent en faire la demande écrite au directeur de l’IFSI au moment de leur inscription. L’épreuve orale, quant à elle, se déroulera obligatoirement à l’IFSI.

1.2. Modalités et dates des concours 1.2.1. Périodicité et dates des concours Le nombre et les dates des concours organisés pour une session de rentrée sont variables d’une région à l’autre. Les dates de concours sont fixées par les ARS, en accord avec les IFSI, sous tutelle du ministère de la Santé. Le nombre de candidats à admettre en formation est déterminé nationalement ; chaque région, puis chaque IFSI se voit attribuer un quota d’étudiants à admettre en 1re année en fonction des besoins régionaux et des capacités d’accueil de l’IFSI (les IFSI doivent être agréés par l’État). Chapitre 1 – Le concours IFSI_2014.indb 7

7 25/07/13 16:23


C’est ainsi que pour l’année 2012, 31 162 places sont ouvertes au concours sur le territoire national, dont 6 540 pour l’Île-de-France. Généralement, la date du concours des IFSI du secteur public est commune pour une région donnée. En Île-de-France, cas particulier, le nombre d’IFSI et la variété de leur statut font que 3 dates de concours sont fixées pour la rentrée de septembre : 3 un concours commun aux IFSI AP-HP1 ; 3 un concours commun aux IFSI publics et privés, hors AP-HP ; 3 un concours pour les IFSI de la Croix-Rouge française. Un candidat peut s’inscrire aux 3 concours de la région Île-de-France. Certains IFSI sont, quant à eux, rattachés à des hôpitaux privés à but non lucratif et d’autres dépendent de la Croix-Rouge française. Par ailleurs, si la majorité des IFSI organisent leur rentrée en septembre, certains optent pour une rentrée en février, d’où la nécessité de bien s’informer auprès de l’ARS sur les dates des concours, la clôture des inscriptions, les jurys finaux.

1.2.2. Retrait des dossiers : où et quand retirer les dossiers d’inscription Les inscriptions au concours s’effectuent directement auprès des IFSI. Chaque IFSI gère son mode de retrait des dossiers d’inscription : par courrier, lors de journées « portes ouvertes », par téléchargement sur Internet, etc. Il convient donc de se renseigner au moins 3 mois avant le concours (qui a lieu généralement en mars-avril, pour la rentrée de septembre, et octobre-novembre pour la rentrée de février) auprès de l’ARS de votre région ou directement auprès de l’IFSI dans lequel vous souhaitez entrer. Date du retrait des dossiers

Date du concours

Date de rentrée

Décembre-janvier

Mars-avril

Septembre

Juillet

Octobre-novembre

Février

1.2.3. Dates limite d’inscription La date limite d’inscription est fixée par l’ARS : en principe, les dossiers doivent être retournés, dûment complétés au moins 1 mois avant la date du concours (le cachet de la Poste faisant foi). Cependant, ce délai peut varier en fonction du nombre de dossiers d’inscription à traiter.

1. AP-HP : Assistance publique – Hôpitaux de Paris.

8

Partie 1 – Présentation du concours, études, métier

IFSI_2014.indb 8

25/07/13 16:23


Concours, études, métier

En revanche, tout dossier incomplet à la date limite de dépôt est rejeté, quel que soit l’IFSI : n’attendez pas la dernière minute pour formaliser votre inscription ! La convocation est adressée aux candidats, environ deux semaines avant le concours. Un accusé de réception est souvent envoyé à chaque candidat. La convocation aux épreuves étant adressée environ 10 jours avant la date des épreuves, il ne faut pas hésiter à prendre contact avec l’IFSI si la convocation n’est pas parvenue 48 heures avant le jour de l’épreuve.

1.2.4. Dépôt du dossier de candidature, pièces à fournir Le dossier comporte généralement : 3 une fiche d’inscription à remplir par le candidat mentionnant son état civil, son adresse, son numéro de téléphone, la date d’obtention des diplômes ou titres requis pour l’inscription. Le candidat atteste sur l’honneur, l’exactitude des renseignements donnés, date et signe cette fiche ; 3 la copie d’une pièce d’identité (carte d’identité recto et verso, passeport en cours de validité). Les candidats étrangers doivent fournir une carte de séjour ou une carte de résident en cours de validité ; 3 la photocopie du titre, du diplôme ou bien de l’autorisation à se présenter aux épreuves d’admission permettant l’inscription au concours. En général, l’original est demandé lors de l’inscription définitive à l’IFSI, après la réussite au concours ; 3 un certificat de scolarité pour les titulaires d’accès aux études universitaires ou les personnes ayant satisfait à un examen spécial d’entrée à l’université ; 3 les candidats titulaires du diplôme d’État d’aide médico-psychologique justifiant de 3 ans d’exercice de cette profession, déposent également une copie du diplôme détenu ainsi que les certificats des employeurs attestant de l’exercice professionnel de l’intéressé ; 3 un chèque postal ou bancaire, en règlement des droits d’inscription au concours (compter entre 70 et 150 € selon les IFSI) ; 3 une ou plusieurs enveloppes timbrées au tarif en vigueur, portant le nom et l’adresse du candidat. En cas de regroupement d’IFSI, les candidats ne déposent qu’un seul dossier d’inscription en précisant leurs choix par ordre de préférence.

1.2.5. Cas des candidatures multiples Le candidat qui s’inscrit à plusieurs concours devra constituer autant de dossiers que d’inscriptions. Cependant, en accroissant ainsi ses chances de réussite, il multiplie également les frais engagés. Un candidat peut s’inscrire dans autant de régions qu’il le souhaite, à partir du moment où les dates de concours sont différentes. Il est donc bon de s’en assurer avant de formaliser votre inscription car les droits d’inscription ne seront pas remboursés en cas de désistement ! Chapitre 1 – Le concours IFSI_2014.indb 9

9 25/07/13 16:23


2. Épreuves : déroulement et résultats Le jury des épreuves est composé : 3 du directeur de l’IFSI, ou des directeurs en cas de regroupement ; 3 d’infirmiers cadres de santé formateurs ; 3 d’infirmiers cadres de santé exerçant en secteur de soins ; 3 de personnes qualifiées.

2.1. Déroulement des épreuves Rappelons qu’il y a 3 concours différents : 3 un concours réservé aux candidats titulaires d’un diplôme requis, et aux candidats possédant une expérience professionnelle qui ont réussi les épreuves de présélection (liste 1) ; 3 un concours réservé aux AS/AP en exercice (liste 2) ; 3 un concours réservé aux candidats infirmiers diplômés hors de la Communauté européenne (liste 3). En outre, depuis l’arrêté du 21 décembre 2012, les étudiants en PACES, qui ne sont pas admis à poursuivre les études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de sage-femme et qui ont validé les unités d’enseignement de la PACES ainsi que les candidats inscrits à la PACES sont dispensés des épreuves écrites d’admissibilité (liste 4).

Titulaires

Liste 1 — Du baccalauréat français, élève en classe de terminale ou préparation du DAEU*. — Du DAEU. — D’une validation des acquis (VAE). — D’un diplôme homologué niveau IV. — Du diplôme d’aide médicopsychologique (DEAMP). — D’un exercice professionnel de 3 ans (5 ans pour les professions hors domaine sanitaire et social).

Liste 2 Du diplôme d’aidesoignant (DEAS) ou du diplôme d’auxiliaire de puériculture (DEAP).

Liste 3

Liste 4

Du diplôme d’infirmier hors Union européenne.

Des unités d’enseignement de la 1re année commune des études de santé.

*DAEU : diplôme d’accès aux études universitaires.

Le tableau suivant donne la répartition des épreuves de sélection pour chaque liste de candidats.

10

Partie 1 – Présentation du concours, études, métier

IFSI_2014.indb 10

25/07/13 16:23


Liste 2

Candidats titulaires d’un des diplômes requis et candidats ayant une expérience professionnelle

Candidats AS/AP

1. Deux épreuves écrites et anonymes d’admissibilité, l’une dite de « culture générale » et l’autre de « tests d’aptitude »

Une épreuve écrite spécifique.

2. Une épreuve d’admission : entretien oral. Liste 3 Candidats infirmiers diplômés hors Communauté européenne 1. Une épreuve d’admissibilité : épreuve écrite et anonyme suivie de cinq questions.

Concours, études, métier

Liste 1

Liste 4 Étudiants ayant validé les UE de la PACES et pensant valider les UE. Une seule épreuve : entretien oral d’admission (idem liste 1).

Étudiants n’ayant pas validé les UE de la PACES. Modalités de sélection identiques à celles de la liste 1. Deux épreuves écrites et anonymes d’admissibilité. Une épreuve d’admission : entretien oral.

2. Deux épreuves d’admission : une épreuve orale et une épreuve de mise en pratique.

À l’admission, dispense de 4 UE du semestre 1.

À l’admission, aucune dispense d’UE.

2.1.1. Candidats titulaires d’un des diplômes requis ou ayant réussi les épreuves de présélection (liste 1) Les épreuves décrites ci-dessous ne concernent pas les AS/AP (liste 2), ni les infirmiers diplômés hors Communauté européenne (liste 3, voir page 13), qui passent une épreuve spécifique. Les candidats justifiant d’une expérience professionnelle et ayant validé les épreuves de présélection sont autorisés à passer le concours selon les mêmes modalités que les candidats titulaires d’un diplôme (voir page 5). > Épreuve d’admissibilité

3 Épreuve de culture générale Cette épreuve vise à évaluer les capacités de compréhension, d’analyse et de synthèse, d’argumentation et d’écriture des candidats. Elle comporte l’étude d’un texte comprenant 3 000 à 6 000 signes, relatif à l’actualité dans le domaine sanitaire et social. Le texte est suivi de trois questions permettant au candidat de présenter le sujet et les principaux éléments du contenu, de situer la problématique dans le contexte, d’en commenter les éléments, notamment chiffrés, et de donner un avis argumenté sur le sujet. Chapitre 1 – Le concours IFSI_2014.indb 11

11 25/07/13 16:23


Elle dure deux heures, et est notée sur vingt points. Les candidats doivent avoir obtenu la note minimale de 10 sur 20 pour être déclarés admissibles.

3 Épreuve de tests d’aptitude L’objet de ces tests est d’évaluer : 3 les capacités de raisonnement logique et analogique ; 3 les capacités d’abstraction ; 3 les capacités de concentration ; 3 les capacités de résolution de problème ; 3 les aptitudes numériques. Cette épreuve est elle aussi notée sur 20 points, et dure 2 heures. Elle est constituée d’exercices variés, spécifiques à chaque capacité que l’on veut évaluer. Les tests d’aptitude demandent une grande concentration et un respect absolu des consignes données : temps imparti pour chaque exercice, passage d’un exercice à l’autre, modalités de remplissage des documents, etc. Le non respect des consignes peut être sanctionné par la retenue de points sur la note finale.

3 Publication des résultats d’admissibilité Pour être admissible, le candidat doit au moins obtenir un total de 20 points sur 40 aux deux épreuves, en sachant qu’une note inférieure à 8 sur 20 à l’une de ces épreuves est éliminatoire. Les résultats sont affichés à l’IFSI, après la réunion du jury d’admissibilité qui se tient environ 1 mois après les épreuves. Un courrier est envoyé personnellement à chaque candidat. Les notes obtenues aux épreuves d’admissibilité sont transmises aux personnes ajournées. Les candidats admissibles reçoivent leur convocation aux épreuves d’admission, aucune note ne leur étant transmise à ce stade. > Épreuve d’admission (l’entretien oral) L’admissibilité permet au candidat de se présenter à l’entretien, avec un jury composé de 3 personnes : 3 un infirmier cadre de santé exerçant dans un IFSI ; 3 une personne extérieure à l’établissement formateur, qualifiée en pédagogie et/ou en psychologie ; 3 un infirmier cadre de santé exerçant en secteur de soins. Cet entretien est destiné à apprécier l’aptitude du candidat à suivre la formation, ses motivations et son projet professionnel. Un thème sanitaire et social, déterminé par le jury avant le début de l’épreuve, est proposé à tous les candidats d’une même journée. L’entretien est constitué d’un exposé sur le thème proposé, suivi d’une discussion avec les membres du jury, ne doit pas excéder 30 minutes, chaque candidat disposant de 10 minutes de préparation. L’épreuve est notée sur 20 points, une note inférieure à 10 est éliminatoire.

12

Partie 1 – Présentation du concours, études, métier

IFSI_2014.indb 12

25/07/13 16:23


> Épreuve d’admissibilité L’épreuve d’admissibilité pour les infirmiers extracommunautaires consiste en une épreuve écrite et anonyme comportant l’étude d’un cas clinique en rapport avec l’exercice professionnel infirmier, suivie de 5 questions permettant en particulier d’apprécier la maîtrise de la langue française, les connaissances dans le domaine sanitaire et social, les capacités d’analyse et de synthèse et les connaissances numériques. Cette épreuve dure 2 heures et est notée sur 20 points. Pour être admissible, le candidat doit obtenir une note au moins égale à 10 sur 20.

Concours, études, métier

2.1.2. Candidats infirmiers diplômés hors Communauté européenne (liste 3) (voir partie 4 page 413)

> Épreuve d’admission L’épreuve d’admission est composée d’un entretien et d’une mise en situation pratique, l’un et l’autre soutenus au cours d’une seule séance.

3 Entretien Il s’agit d’un entretien en langue française, d’une durée de 30 minutes au maximum, avec deux personnes, membres du jury : 3 un infirmier cadre de santé exerçant en IFSI ; 3 un infirmier cadre de santé exerçant en secteur de soin. Cette épreuve, notée sur 20 points, doit permettre d’apprécier le parcours professionnel et les motivations du candidat à partir de son dossier d’inscription.

3 Mise en situation pratique Cette épreuve, évaluée par les mêmes membres du jury que l’entretien, a lieu lors de la même séance. D’une durée d’1 heure, dont 15 minutes de préparation, elle est notée sur 20 points. Elle porte sur la réalisation de 2 soins en rapport avec l’exercice professionnel. S’adressant à des personnes qui ont, en principe, déjà exercé la profession, elle est destinée à permettre au jury d’apprécier les capacités de compréhension et d’analyse d’une situation de soins ainsi que les aptitudes techniques et gestuelles du candidat. Une note inférieure à 10 sur 20 est éliminatoire. > Condition d’admission Pour pouvoir être admis dans un institut de formation en soins infirmiers, les candidats doivent obtenir un total de points au moins égal à 30 sur 60 aux 3 épreuves de sélection (culture générale, entretien et mise en situation).

Chapitre 1 – Le concours IFSI_2014.indb 13

13 25/07/13 16:23


2.2. Résultats des épreuves 2.2.1. Classement des candidats et inscription à l’IFSI Le délai d’attente est très variable d’une région à l’autre : il dépend des dates d’épreuves, du nombre de candidats, etc. Il peut s’écouler de 4 à 6 semaines entre les épreuves et les résultats. > Calcul de la note et classement À l’issue des épreuves d’admission, un classement des admis est établi dans chaque IFSI en fonction des notes obtenues, et cela pour chacune des 3 listes. Chacun de ces groupes est composé d’une liste principale et d’une liste complémentaire, qui permettra de combler les places vacantes suite à des désistements éventuels. Par exemple, pour un IFSI ayant un effectif de 100 étudiants, et pour lequel 123 candidats ont été admis (ils ont obtenu la moyenne aux deux épreuves, culture générale et tests psychotechniques, sans note éliminatoire), il y aura 2 listes : 3 une liste principale qui comportera les 100 candidats les mieux classés, immédiatement admis en formation ; 3 une liste complémentaire sur laquelle les autres candidats seront classés de 101 à 123. En cas de désistements de candidats initialement reçus sur la liste principale, ceux-ci seront remplacés par les candidats de la liste complémentaire, en commençant par le mieux classé (le 101e). > Répartition des places entre les différents groupes Chaque groupe a un nombre de places qui lui est réservé. Par exemple, pour un IFSI dont l’effectif est de 100 étudiants, chacun des groupes retient un quota de places réservées : Nombre de places en 1re liste 80 % de l’effectif, soit 80 places.

14

Nombre de places en 2e liste

Nombre de places en 3e liste

20 % de l’effectif, soit 20 places.

2 % de l’effectif, soit 2 places.

Les places restées vacantes vont aux candidats de la liste complémentaire du 1er groupe.

Une fois admis, le candidat peut obtenir, après avis du conseil pédagogique, une dispense de 1re ou 2e année, selon le diplôme et les recommandations du jury des épreuves d’admission.

Nombre de places en 4e liste 10 % de l’effectif, soit 10 places maximum.

Partie 1 – Présentation du concours, études, métier

IFSI_2014.indb 14

25/07/13 16:23


> Inscription à l’IFSI Les candidats qui ont accepté leur affectation dans un IFSI ont un délai de 4 jours ouvrés à compter de leur acceptation pour s’inscrire dans l’Institut concerné et acquitter les droits d’inscription. Passé ce délai, les candidats sont réputés avoir renoncé au bénéfice des épreuves de sélection.

Concours, études, métier

Les résultats sont affichés à l’IFSI, après la tenue du jury final, qui se réunit dans un délai variant d’une à plusieurs semaines après la fin des entretiens de sélection. Chaque candidat reçoit ses notes, par courrier.

2.2.2. Fonctionnement des listes complémentaires Le candidat qui est classé sur la liste complémentaire de son premier choix et figure sur la liste principale d’un de ses autres choix doit, dans un délai de 10 jours, faire connaître s’il accepte l’affectation de la liste principale, ou s’il souhaite demeurer sur la liste complémentaire de son premier choix, au risque de perdre le bénéfice de toute affectation. Figurer sur une liste complémentaire ne signifie pas qu’il n’y a plus aucune chance d’entrer en formation. En effet, la majorité des candidats tentant le concours dans plusieurs IFSI, la liste principale évolue, parfois jusqu’au jour de la rentrée !

2.2.3. En cas d’échec En cas d’échec, le candidat peut solliciter un entretien, généralement avec le directeur de l’IFSI. Cet entretien visera à expliquer au candidat les causes de son échec, et à l’aider à identifier ses points faibles afin de progresser et de mieux se préparer à repasser le concours. L’entretien avec le directeur de l’IFSI a vocation à aider le candidat à repasser le concours, et n’est en aucun cas une séance de rattrapage : le candidat ne doit donc pas contester la décision du jury ni demander une révision de la décision du jury final d’admission pendant cet entretien. Bien qu’il soit possible de demander à consulter sa copie, les demandes d’entretien sont le plus souvent faites par des candidats ayant réussi l’épreuve d’admissibilité mais échoué à l’épreuve d’admission. Il convient de préciser qu’un candidat peut se présenter autant de fois qu’il le souhaite au concours, aucune limite n’étant prévue par la loi. Le candidat ne peut pas déposer de recours auprès du directeur de l’IFSI pour contester la décision du jury.

Chapitre 1 – Le concours IFSI_2014.indb 15

15 25/07/13 16:23


3. Conseils de préparation au concours 3.1. Comment préparer le concours (seul ou en école préparatoire)

3.1.1. Préparer seul Suivre une formation préparant au concours n’est aucunement obligatoire. Beaucoup d’étudiants admis en IFSI avaient opté pour des formes de préparation personnelles, en s’aidant d’ouvrages conçus à cet effet, d’annales publiées et de guides comme celui-ci. Quelle que soit la manière de se préparer, il est essentiel de s’intéresser à l’actualité sanitaire et sociale (dans la presse, à la télévision, en se documentant à la bibliothèque, sur des sites Internet de référence, etc.) et de faire preuve de curiosité intellectuelle dans ce domaine.

3.1.2. Formations préparatoires De nombreux candidats pensent qu’il convient de suivre des préparations pour être le mieux classé possible au concours. Ces préparations sont variées, s’adressant autant à des élèves de terminale, qu’à des jeunes bacheliers ou à des personnes en activité professionnelle. > Dans les IFSI Presque tous les IFSI proposent ces formations, organisées soit en sessions accélérées (1 à 2 semaines à plein temps, le plus souvent lors des vacances scolaires d’hiver et de printemps pour les élèves de terminale), soit en sessions continues (de 4 à 20 heures par semaine, sur une durée de 3 à 6 mois). > Établissements de l’Éducation nationale Certains établissements de l’Éducation nationale proposent également ce type de formations, que ce soient des lycées professionnels, des GRETA (groupements d’établissements publics locaux d’enseignement) ou même par correspondance, comme le CNED (Centre national d’enseignement à distance). Là aussi, les contenus, les méthodes et l’organisation sont spécifiques à chaque établissement. Ces préparations assurées par le secteur public sont également payantes, les coûts pouvant atteindre 300 €.

16

Partie 1 – Présentation du concours, études, métier

IFSI_2014.indb 16

25/07/13 16:23


> Autres organismes

Concours, études, métier

Rappelons toutefois que si la participation à une préparation au concours peut aider à réussir l’entrée en IFSI, elle ne suffit pas en elle-même. La réussite au concours est subordonnée à l’implication du candidat dans sa préparation, au désir qu’il a de s’engager réellement dans la formation d’infirmier qui est exigeante et nécessite travail, concentration, rigueur.

D’autres organismes, la plupart du temps privés, préparent également aux concours paramédicaux, dont celui de l’entrée en IFSI. Ces préparations sont très variées, à la fois dans le contenu et dans l’organisation. Elles sont coûteuses (jusqu’à 2 500 € pour 3 sessions de 5 jours !)… et sans garantie de réussite.

3.2. Organisation des révisions 3.2.1. Comment réviser Il est important de bien planifier ses révisions afin de ne pas être pris par le temps. Identifiez vos points forts ; repérez vos points faibles pour les corriger ou au moins savoir qu’ils existent pour mieux les compenser (par exemple une écriture peu lisible par une application accrue). La meilleure préparation à l’examen consiste à s’intéresser à l’actualité et à tout ce qui a trait au secteur sanitaire et social. Pour cela, la lecture d’ouvrages et de journaux est absolument nécessaire. D’autres médias abordant régulièrement ces thèmes peuvent être susceptibles de nourrir votre réflexion : reportages (Envoyé spécial), débats télévisés (C dans l’air), magazines (Le Magazine de la santé)… Sachez prendre du recul pour déterminer ce qu’il y a d’important à retenir. Pour bien assimiler les informations que vous aurez récoltées en vue de l’épreuve de culture générale, faites des fiches synthétiques où vous aurez noté l’essentiel, puis relisez-les (vous pouvez aussi utiliser celles présentées dans la partie « Culture générale » page 61 et les compléter au fur et à mesure de vos recherches). Pour l’oral, nous vous proposons dans ce guide des exercices d’entraînement qui vous seront d’une aide précieuse mais qui demandent du temps. Vous pouvez aussi demander à votre entourage de vous poser des questions à l’oral régulièrement ou bien travailler à plusieurs afin de vous motiver. Le feed back (retour en arrière) est primordial car il permet de contrôler si ce que l’on vient d’étudier est bien assimilé, d’entraîner sa mémoire et de dégager l’essentiel. Il s’agit de relire les fiches que l’on a rédigées, de refaire les exercices pour mesurer ses progrès.

Chapitre 1 – Le concours IFSI_2014.indb 17

17 25/07/13 16:23


3.2.2. Préparation mentale et matérielle pendant les révisions Gérez au mieux votre anxiété, soyez organisés et faites des pauses régulières, du sport, de la relaxation (relâchez-vous dans le calme ou de la musique douce) ou sortez pour vous aérer. Vos révisions seront ainsi moins fastidieuses et plus efficaces. Soignez votre hygiène de vie : couchez-vous et levez-vous tous les jours à la même heure, mangez à heures fixes en adoptant une alimentation équilibrée, en privilégiant les fruits et les légumes pour leur apport en vitamines et le poisson pour le fer, les omégas 3 et le phosphore. Il faut proscrire l’alcool et éviter les excitants et le tabac. Les aides chimiques censées améliorer la mémoire et la concentration ne sont pas nécessaires.

3.3. Le jour du concours Pour ne pas arriver à la dernière minute ou en retard, repérez le trajet la veille pour le lendemain afin de connaître le temps de transport. Arrivez sur les lieux un peu en avance pour reprendre votre souffle. La convocation précise les pièces à fournir le jour de l’examen, l’heure d’arrivée sur le lieu des épreuves, etc. Préparez donc la veille tout ce dont vous aurez besoin afin de ne pas être pris au dépourvu le jour de l’épreuve.

18

Partie 1 – Présentation du concours, études, métier

IFSI_2014.indb 18

25/07/13 16:23


> Culture générale Présentation de l’épreuve Durée L’épreuve a une durée de 2 heures.

Composition L’épreuve de culture générale comporte un texte long (de deux à quatre pages) suivi de 3 questions portant sur le texte.

Notation L’épreuve est notée sur 20 points. Un certain nombre de points sont accordés à l’expression écrite (3 à 5 points en général). Une note inférieure à 8 sur 20 est éliminatoire.

Objectifs d’évaluation L’objectif de l’épreuve est d’évaluer les capacités de compréhension, d’analyse, de synthèse, d’argumentation et d’écriture des candidats. Le jury sera particulièrement attentif : • au respect des consignes et à la clarté et la lisibilité de la copie ; • à l’orthographe et à la syntaxe ; • aux capacités de synthèse du candidat, à sa faculté à faire émerger les idées principales d’un texte ; • l’argumentation des réponses, qui devront être appuyées sur les connaissances acquises sur le sujet.

Type de document rencontré Le document sur lequel vous devrez travailler sera un texte pouvant comporter des données statistiques.

Thèmes des sujets Les thèmes abordés peuvent être : • les classiques : grands problèmes de santé publique en France et dans le monde, hygiène de vie, handicap, thèmes sociaux sur la personne aux différents âges de la vie, problèmes économiques et sociaux en lien avec la santé ; • des thèmes en rapport avec l’actualité sanitaire ou sociale du moment et la prévention : environnement, grossesse pour autrui, etc. ; • des thèmes en lien avec la profession d’infirmière.

61 IFSI_2014.indb 61

25/07/13 16:23


chapitre

1

chapitre Méthodologie : une marche à suivre

1. Se familiariser avec l’épreuve 1.1. Composition L’épreuve de culture générale dure 2 heures et consiste en l’étude d’un texte comprenant 3 000 à 6 000 signes, relatif à l’actualité dans le domaine sanitaire et social. La quantité de texte à traiter est assez importante : elle équivaut à 2 à 4 pages pleines. Il faudra donc lire et relire avec attention l’ensemble du texte et en comprendre la structure avant de répondre aux questions. Le sujet comprend donc : 3 le document qui donne le thème (de quoi est-il question ?), la problématique (sous quel angle le thème est-il abordé ? Quel problème soulève l’auteur ?) ; 3 les trois questions qui sont un ensemble de consignes à prendre en compte pour établir les réponses : on vous demandera de mettre en avant un aspect du texte, de le synthétiser en entier ou en partie, de l’analyser, de développer une argumentation sur le thème abordé.

1.2. Descriptif et déroulement De manière générale, il s’agit de : 3 dégager les idées principales du texte ; 3 d’analyser une ou plusieurs idées développée dans le texte ; 3 de commenter les aspects essentiels du texte ; 3 d’argumenter les idées du texte à partir de ses connaissances propres.

62

Partie 2 – Épreuves écrites d’admissibilité

IFSI_2014.indb 62

25/07/13 16:23


1.3. Types de documents Le texte est un extrait d’article de presse ou d’un texte scientifique, un témoignage, une enquête ou un récit. Il peut aussi porter sur des données épidémiologiques, des débats, etc. Dans tous les cas, ne perdez pas de vue les informations périphériques : la source (magazine, rapport, journal, interview, Internet, etc.), l’auteur et la date peuvent avoir leur importance dans l’analyse et la compréhension du texte.

1.3.2. Données statistiques Graphique, courbe, histogramme, camembert ou tableau peuvent accompagner le texte.

Culture générale

1.3.1. Texte

Exemple On peut vous demander de commenter un diagramme tel que celui-ci. Part des plus de 60 ans dans la population française globale (prévisions pour 2030, en %). 25,0

Pourcentage

20,0

15,0

10,0

Source : INSEE.

5,0

0,0 2005

2010

2015

2020

2025

2030

Temps

Chapitre 1 – Méthodologie IFSI_2014.indb 63

63 25/07/13 16:23


1.4. Thèmes rencontrés Les thèmes des sujets peuvent être classés en 3 catégories : les classiques, les faits d’actualité, la profession d’infirmière ; tous sont liés à des problèmes sanitaires et sociaux.

1.4.1. Les classiques Ils sont présents chaque année et abordent les grands problèmes de santé publique en France et dans le monde (la violence, le handicap, les jeunes, le don d’organe, l’IVG, la drogue, le climat, le chômage, l’exclusion, le cancer, etc.) ainsi que des célébrations et des dates clés (journée contre la faim le 15 juin, journée de lutte contre la douleur le 12 octobre, journée contre le SIDA le 1er décembre, etc.).

1.4.2. Faits d’actualité Ce sont des thèmes en rapport avec l’actualité sanitaire ou sociale du moment : infections à l’hôpital, euthanasie, souffrance au travail, contraception des adolescentes… Il peut s’agir aussi de faits-divers marquants (les prothèses mammaires PIP, le Médiator®, les risques liés aux pilules de 3e et 4e génération), de catastrophes naturelles, de débats parlementaires (débats sur la Sécurité sociale, sur les dépassements d’honoraires, etc.), de plans (Plan Cancer, Plan Obésité, Plan Alzheimer, Plan solidarité grand âge, Plan sur la gestion des déchets), etc.

1.4.3. La profession d’infirmière Ces sujets sont directement en lien avec la profession d’infirmière, et abordent des questions éthiques ou techniques. Voici quelques exemples de questions posées : 3 Selon vous, qu’est-ce que l’infirmière peut apporter en matière d’éducation sexuelle en milieu scolaire ? 3 Pourquoi le métier d’infirmier est-il considéré comme un métier difficile ? 3 Doit-on dire la vérité au malade ? 3 Comment communiquer avec un malade en fin de vie ?

1.5. Types de question sur le texte L’épreuve se concentre autour d’un seul texte long. Il vous faudra donc être certain d’avoir bien compris le propos de l’auteur dans son entier : vous ne pouvez pas faire d’impasse.

64

Partie 2 – Épreuves écrites d’admissibilité

IFSI_2014.indb 64

25/07/13 16:23


Le sujet ne comporte que trois questions : vous aurez donc largement assez de temps (2 heures en tout) pour vous concentrer sur chacune de vos réponses. Il est indispensable d’avoir bien appréhendé chaque ligne avant de vous lancer dans la rédaction de vos réponses.

L’épreuve de culture générale doit aider le jury à évaluer vos capacités : 3 de compréhension (pouvez-vous comprendre la situation et les enjeux décrits dans un texte ?) ; 3 de synthèse (savez-vous extraire les informations d’un document ?) ; 3 d’argumentation (êtes-vous capable d’avoir un raisonnement construit sur une thématique donnée ?) ; 3 d’écriture (pouvez-vous restituer de façon claire des informations, une opinion ?) Toutes ces capacités sont nécessaires à la pratique du métier d’infirmier. Les évaluer à travers une série de questions sur un texte permet au jury de s’assurer que vous saurez les utiliser et les développer lors de vos études puis dans les gestes quotidiens de la profession que vous avez choisie. Ces quatre capacités peuvent être évaluées à travers une infinité de questions. Cependant, elles tourneront toujours autour des grands types suivants de consignes : 3 synthétisez ; 3 expliquez ; 3 argumentez. Dans la section suivante, nous allons voir, à partir d’exemples corrigés et commentés, les grands types de questions et comment y répondre. À partir d’un texte susceptible de vous être présenté à l’épreuve de culture générale, nous allons envisager les différents types de questions qui pourraient être posées.

Culture générale

1.5.1. Trois questions pour évaluer quatre capacités

1.5.2. Les questions du type : « Synthétisez… » Avec ce type de question, la difficulté consiste à concentrer un texte long en peu de mots sans en retirer quoi que ce soit d’essentiel. Une synthèse qui ne rend compte que de la moitié d’un texte n’est pas pertinente. La question appelle donc une identification des informations (importante, secondaire, sans importance) puis leur restitution sous une forme condensée et organisée. Parfois, une consigne complémentaire donne le nombre de lignes attendues dans la réponse.

Chapitre 1 – Méthodologie IFSI_2014.indb 65

65 25/07/13 16:23


Exemple Cet exemple utilise un texte assez long, de 5 000 signes environ.

> Texte La pénibilité du travail « L’homme n’a plus besoin d’être lui-même un automate à la Charlie Chaplin, puisqu’il crée des automates artificiels. » En 1995, le rapport Boissonnat dressait ainsi une esquisse du « travail dans vingt ans » : disparition des métiers pénibles, effacement des contraintes physiques, montée du travail intellectuel, nouvelle charge mentale. Nous sommes désormais à mi-chemin de la prévision : où en est le travail ? […] Un vaste dispositif d’enquêtes et de nombreuses monographies permettent de dresser un tableau […] complet. Épidémiologistes, médecins, ergonomes, économistes ou sociologues aboutissent, avec des méthodologies diverses, au même constat : le mouvement global d’amélioration progressive des conditions de travail qui avait caractérisé le XXe siècle s’est inversé au tournant des années 1990. Premièrement, les métiers traditionnellement pénibles et utiles n’ont pas tous disparu. Le bâtiment et les travaux publics cumulent exposition à des produits toxiques, risques d’accidents, températures extrêmes ou pression sonore élevée. Le travail à la chaîne ou sous contrainte automatique ne régresse pas : il concerne encore 10 % des travailleurs. En outre, de nouveaux métiers particulièrement pénibles apparaissent dans l’invisible back office (arrière-cour) de notre société. Est-on conscient, par exemple, que le souci écologique du tri sélectif et du recyclage implique que des hommes et des femmes traquent et corrigent manuellement nos erreurs de tri sur un flot continu de déchets ménagers ? Deuxièmement, l’exposition des salariés à la plupart des risques et la pénibilité du travail ont eu tendance à augmenter sur la dernière décennie. L’enquête Sumer réalisée par les médecins du travail fournit des indicateurs précis. Désormais, les deux tiers des ouvriers sont concernés. La proportion de salariés du privé exposés à des produits chimiques a augmenté de 34 à 37 % de 1994 à 2003. En 2003, au moins 2,4 millions de travailleurs étaient en contact avec des produits cancérigènes. Les contraintes physiques comme la manutention de charge ou le piétinement vingt heures par semaine déclinent en moyenne, mais augmentent pour les ouvriers. Les contraintes organisationnelles, notamment de rythmes et de délais, se généralisent. L’ « incertitude au travail », comme le fait de devoir effectuer des tâches non prévues, augmente pour toutes les catégories de salariés, accroissant la charge mentale. Le contrôle par la hiérarchie décline au profit d’un quasi-doublement du contrôle informatique, concernant désormais plus du quart des salariés. Même si la réduction du temps de travail a limité la fréquence des semaines longues, les temps sont de plus en plus éclatés. Le travail de nuit (surtout des femmes) se

66

Partie 2 – Épreuves écrites d’admissibilité

IFSI_2014.indb 66

25/07/13 16:23


Culture générale

développe. Les horaires atypiques ou imprévisibles deviennent la norme, induisant des difficultés pour conjuguer vies privée (dont l’éducation des enfants) et professionnelle. Ces évolutions tiennent en partie à la diffusion, dans les secteurs des services, des méthodes d’optimisation des phases de travail issues du monde industriel. Dans l’ensemble, les inégalités se creusent, risques et pénibilité augmentant davantage pour les ouvriers et les employés que pour les autres catégories. Le Charlot des Temps modernes pouvait certes s’ennuyer sur sa chaîne répétitive, mais seuls son corps et ses réflexes étaient mobilisés. Aujourd’hui, l’ouvrier d’une usine de découpe de canard qui se concentre en permanence pour préparer et dénerver des magrets naturellement tous différents, doit mobiliser l’ensemble de ses capacités cognitives et physiques. De même, la caissière de votre hypermarché doit non seulement manipuler quotidiennement 2 tonnes de marchandises, mais aussi trouver l’emplacement de milliers de codes-barres, les scanner, répondre à vos sollicitations, anticiper vos modes de paiement ou encore éviter la « démarque inconnue » (le vol). De fait, contrairement aux représentations les plus répandues, les formes de pénibilité traditionnelles et nouvelles ne se substituent pas : elles se cumulent. Et ce cumul peut se traduire par des pathologies d’hypersollicitation, en particulier les troubles musculo-squelettiques (TMS). 11 % des hommes et 15 % des femmes en souffrent, d’après l’étude pilote menée dans les Pays de la Loire en 2003 (Le Monde du 15 novembre). Ces difficultés au travail résultent principalement des choix organisationnels et technologiques des entreprises : elles sont fondamentalement collectives. L’entreprise connaît en effet une profonde remise en cause de l’organisation du travail, liée au fait que la capacité à arriver la première sur un marché et à réagir aussi rapidement que possible aux évolutions de la demande est progressivement devenue la clé de la compétitivité. Un productivisme réactif s’impose donc, basé sur des pratiques d’organisation flexibles et innovantes, comme les équipes autonomes, la rotation de postes, le « juste à temps », pratiques associées à une sous-traitance accrue, à la réduction des lignes hiérarchiques, à la montée en puissance des normes de qualité. Philippe Askenazy – Le Monde (www.lemonde.fr), 16 janvier 2007

> Question Synthétisez le texte.

> Corrigé 1. Le mouvement d’amélioration des conditions de travail, constant tout au long du XXe siècle, s’est inversé durant les années 1990. Depuis cette décennie, jugent les spécialistes, la pénibilité du travail semble s’accroître. 2. L’idée que les métiers physiquement pénibles seraient en recul est fausse : non seulement ils existent toujours (métiers du bâtiment) mais il en apparaît de nouveaux qui suivent l’évolution de nos modes de vie (ouvriers sur les zones de tri des déchets).

Chapitre 1 – Méthodologie IFSI_2014.indb 67

67 25/07/13 16:23


3. En outre les facteurs de pénibilité du travail s’accentuent : l’exposition aux produits chimiques nocifs pour la santé est plus fréquente, le poids des charges à porter (pour les ouvriers) augmente, tandis que les délais et les rythmes de production s’accélèrent. 4. Le transfert des méthodes industrielles aux secteurs des services a reporté les contraintes de l’industrie sur les employés : par exemple, les horaires fractionnés ou le travail de nuit qui rendent difficile à concilier vie professionnelle et vie familiale. 5. La pénibilité est souvent double : en plus de devoir effectuer des tâches harassantes physiquement, les ouvriers sont contraints à être en « tension mentale » permanente, comme sur les chaînes de production spécialisées sur lesquelles l’ouvrier doit non seulement manier une grande quantité de marchandise mais également être minutieux et concentré (agro-alimentaire, automobile, etc.), tandis que les employés comme les caissières doivent savoir mener de front des tâches bien différentes les unes des autres. 6. En conclusion, on remarque que les nouvelles formes d’organisation de l’entreprise et la généralisation des nouvelles technologies, loin de soulager les employés et les ouvriers, cumulent au contraire les difficultés.

> Commentaire Nous avons numéroté les étapes de cette synthèse dans l’ordre d’apparition des idées dans le texte. Nous avons, en très peu de mots, évoqué les six points principaux de l’article, et obtenu un texte condensé et compréhensible.

Conseil bonus L’essentiel est de distinguer les étapes essentielles du discours de l’auteur, afin de les restituer sans en oublier une seule – mais sans alourdir non plus votre synthèse d’éléments superflus. Lorsque vous vous entraînez, ainsi que le jour du concours, surlignez les passages les plus importants et numérotez-les. De cette façon vous pourrez facilement reprendre une par une les étapes que vous aurez identifiées dans votre synthèse.

1.5.3. Les questions du type : « Expliquez... » Avec une question du type « expliquez », il est particulièrement nécessaire de lire attentivement les propos de ou des auteur(s) avant de répondre. Il faut en effet avoir bien compris son (ou leur) discours pour être en mesure de l’expliquer, c’està-dire de le clarifier.

68

Partie 2 – Épreuves écrites d’admissibilité

IFSI_2014.indb 68

25/07/13 16:23


Exemple Reprenons notre exemple de texte sur la pénibilité du travail. Une question d’explication pourrait être la suivante. À partir du texte, expliquez en quinze lignes pourquoi, depuis les années 1990, la pénibilité du travail s’accroît alors que l’amélioration et la multiplication des moyens techniques ferait supposer le contraire.

> Corrigé Les progrès techniques annonçaient, depuis le XIXe siècle et jusqu’à la fin du XXe siècle, un soulagement pour les travailleurs quels qu’ils soient, ouvriers ou employés. Dans les années 2000, fort est de constater que ça n’est pas le cas. Non seulement les charges de travail n’ont pas diminué, mais de nouvelles formes de pénibilité sont apparu. L’exposition aux produits nocifs, la manutention de charges lourdes, la répétition de gestes provoquant des troubles musculo-squelettiques demeurent des problèmes actuels malgré la mécanisation des procédés de production. Et même, on constate que l’homme a été intégré comme machine à la production dont il est un rouage au même titre que les automates. L’organisation du travail est la principale responsable de l’accroissement de la pénibilité du travail. Des cadences de production accélérées et un stress élevé s’ajoutent aux difficultés traditionnelles des ouvriers et employés. Le cas des caissières est probant : en plus d’assurer leur métier d’accueil et de relai de paiement auprès du client, elles doivent surveiller l’abord des caisses pour éviter le vol, apprendre à manier une immense quantité de codes et anticiper les demandes des clients… tout cela dans un temps le plus réduit possible afin d’encaisser un maximum d’achats

Culture générale

> Question

> Commentaire La réponse que nous avons donnée répond à la question en allant chercher les éléments de réponse dans le texte, en se concentrant sur l’explication du phénomène dont il est question. Elle est donc bien explicative.

Conseil bonus Vous pouvez tout à fait vous référer au texte en le citant, mais de façon mesurée. N’oubliez pas de placer la citation entre guillemets pour montrer que vous empruntez la phrase ou le fragment de phrase à l’auteur.

Chapitre 1 – Méthodologie IFSI_2014.indb 69

69 25/07/13 16:23


1.5.4. Les questions du type : « Argumentez… » Il s’agit d’enrichir la pensée de l’auteur. Les informations données peuvent être reprises (c’est même fortement conseillé) mais vous devez également faire appel à vos connaissances personnelles pour répondre à la question.

Exemple Toujours à partir du même texte pages 66-67, essayez de répondre à la question suivante.

> Question Selon vous, quelles solutions pourraient être apportées pour de nouveau inverser la tendance et diminuer la pénibilité du travail ?

> Corrigé L’accroissement de la pénibilité du travail a deux causes principales. La première est la nature même du travail effectué (les ouvriers sur les chantiers doivent par nature manipuler des charges lourdes). La seconde est l’organisation du travail telle qu’elle s’est développée à la fin du siècle précédent. Pour répondre efficacement à cette pénibilité du travail, il faut s’attaquer à ces deux causes. La nature du travail ne peut être changée, les chantiers de construction et les chaînes de production demanderont toujours des bras et de fréquents et fatigants maniements d’objets parfois lourds et volumineux. En revanche, il est possible, grâce aux sciences telles que l’ergonomie et la médecine du travail, de trouver des solutions pour soulager les ouvriers des gestes les plus traumatisants. La mise en place de règles de sécurité et d’ergonomie est indispensable à une pratique des professions sollicitant la force. Cela est également valable pour les métiers « de bureaux », spécialement en ce qui concerne la qualité de l’environnement (calme et bien éclairé) et la posture (l’ergonomie des locaux et du poste de travail). L’organisation du travail, quant à elle, doit tenir compte des personnes en tant que telles et non pas les considérer comme de simples rouages d’une mécanique de production. Les solutions, pour garantir le statut de l’employé, sont surtout législatives et organisationnelles. Il existe déjà des lois fixant la durée hebdomadaire maximale de travail tandis que le contenu des contrats de travail est soumis à des normes légales. Toutefois, ces mesures ne sont pas toujours suffisantes et certains employeurs contournent les barrières légales pour imposer des horaires de nuit ou fractionnés, au détriment de la qualité de vie des employés. Un renforcement des protections légales est donc une solution. Quant aux solutions organisationnelles, elles demeurent avant tout le fait des entreprises elles-mêmes qui, pour s’adapter à l’économie actuelle fondée sur la concurrence et la réactivité, demandent davantage de flexibilité aux employés, encore une fois au détriment de leur qualité de vie. Les entreprises elles-mêmes qui doivent être à l’écoute des besoins de leurs employés.

70

Partie 2 – Épreuves écrites d’admissibilité

IFSI_2014.indb 70

25/07/13 16:23


En définitive, une certaine éthique du travail et le respect des travailleurs par les employeurs – par contrainte légale (les 35 heures par exemple) ou décision collective (menant à une convention collective) – est absolument nécessaire pour que les conditions de travail ne continuent pas à se détériorer.

Après une brève introduction, nous avons établi en deux paragraphes distincts les caractéristiques d’une prise en charge efficace de la pénibilité du travail. Cela permet de traiter successivement, de façon logique et ordonnée, l’ensemble des aspects du sujet.

Conseil bonus

Culture générale

> Commentaire

Votre argumentation doit être structurée : pour éviter de mettre bout à bout et sans grand ordre des idées pourtant valables, écrivez sur votre brouillon tout ce qui vous passe par la tête. Ensuite, cherchez comment vous pouvez les regrouper, puis organisez-les. Souvent, et comme dans notre exemple, le plan de rédaction de votre réponse se trouve dans la question.

2. Conseils généraux 2.1. Se préparer Vérifiez tout le matériel nécessaire avant de venir : pièce d’identité, convocation, stylos (une seule couleur est autorisée pour l’ensemble de la copie car il faut éviter toute marque distinctive afin de respecter l’anonymat), surligneur (pour souligner les idées principales en lisant le texte, mais certains centres les refusent), effaceur d’encre, correcteur blanc (à utiliser avec modération et le plus proprement possible), crayon, règle, mouchoirs. Les feuilles de brouillon sont fournies par le centre ainsi que les copies. L’épreuve dure 2 heures. Pensez à apporter de l’eau et une barre de céréales pour éviter l’hypoglycémie ! Ayez une montre pour bien gérer votre temps : vous ne pourrez pas consulter l’heure sur votre portable, les téléphones sont interdits. Vous ne pourrez pas quitter la salle avant qu’une heure se soit écoulée, prenez donc vos précautions avant de commencer.

Chapitre 1 – Méthodologie IFSI_2014.indb 71

71 25/07/13 16:23


2.2. L’arrivée Prévoyez d’arriver un peu à l’avance afin de ne pas être essoufflé, d’avoir le temps de vous reprendre, de trouver la salle et d’aller aux toilettes. Vous devez présenter votre convocation et votre pièce d’identité. Il vous sera souvent demandé de laisser votre sac à l’extérieur et de ne prendre que le nécessaire dans la salle. Le concours se passe parfois dans une grande salle ou un amphithéâtre surveillé par plusieurs personnes ou dans une petite salle de cours au sein de l’institut de formation. Vous pouvez parler avec les autres candidats. Attention cependant à rester calme et à ne pas vous laisser influencer (c’est un concours, certains peuvent vous impressionner, volontairement ou pas). Ne vous laissez pas non plus impressionner par l’immensité de la salle qui peut parfois contenir 300, 500 candidats ou plus. Tous ceux qui auront la moyenne seront admissibles ! Vous allez sûrement devoir émarger (émarger veut dire signer en face de votre nom sur la liste). L’épreuve est toutefois anonyme, c’est-à-dire que les examinateurs ne connaîtront pas votre identité lorsqu’ils liront votre copie et donneront leur note : la seule chose qui importera alors sera la qualité de votre travail. Il est trop tard pour relire ce livre au dernier moment ! Pensez à éteindre votre portable.

2.3. Respecter les consignes générales Les consignes d’ordre général vous seront lues par le surveillant. Écoutez-les avec attention car vous devez les respecter sous peine d’annulation de copie. Elles sont indiquées sur la première page et s’appliquent à l’ensemble du sujet. Les copies sont anonymes (un rabat, une fois plié et collé, cachera votre nom), mettez donc votre nom et numéro de candidat uniquement sur la partie cachée. Faites-le dès que vous avez les feuilles en main pour éviter de rendre des copies sans aucun nom ! Vous utiliserez les brouillons et les copies fournies (pas de feuilles personnelles). Pensez à numéroter les pages pour faciliter la lecture au correcteur. Certains centres vous demanderont d’écrire directement sur le sujet. Vous devez écrire de la même couleur tout au long de la copie (en noir ou en bleu) sans souligner avec un stylo de couleur différente ou écrire avec une encre fantaisie : tout signe distinctif peut faire annuler la copie. Ne demandez pas si vous avez droit aux documents extérieurs : bien entendu la réponse est non. Vous ne devrez communiquer avec les autres candidats sous aucun prétexte sous peine d’exclusion de la salle.

72

Partie 2 – Épreuves écrites d’admissibilité

IFSI_2014.indb 72

25/07/13 16:23


chapitre

2

chapitre Les grands thèmes sanitaires et sociaux

Nous vous proposons, dans ce chapitre, des fiches synthétiques portant sur les thèmes sanitaires et sociaux les plus souvent rencontrés au concours d’entrée. Chaque thème comporte 3 rubriques : un cliché panoramique (bref aperçu contextuel sur la question), puis un développement sur les problèmes et les difficultés relatifs à la thématique abordée et enfin des solutions et pistes de réflexion autour des problèmes soulevés. Le tableau suivant comprend des termes ou expressions dont il est indispensable de connaître le sens avant d’aborder les thématiques sanitaires et sociales. Ils font partie du vocabulaire de base et sont incontournables. Apprenez-les !

90

La santé définie par l’OMS (Organisation mondiale de la santé)

« La santé est un état complet de bien-être physique, mental et social. Elle ne traduit pas seulement l’absence de maladie ou d’infirmité. »

Promotion de la santé

Processus qui donne aux personnes et aux populations les moyens d’avoir plus de pouvoir sur leur santé et de l’améliorer (Charte d’Ottawa).

Santé publique

Étude de l’état de santé d’une population et ensemble des actions mises en œuvre pour améliorer cet état de santé.

Santé communautaire

Besoins prioritaires d’une communauté, c’est-à-dire d’un groupe social ayant des caractères et des intérêts communs, dont certains problèmes de santé.

Prophylaxie

Ensemble des méthodes préventives qui limitent ou évitent la propagation de maladies infectieuses (vaccination, hygiène, réglementation sanitaire).

Épidémiologie

Science permettant de quantifier l’apparition et la répartition des maladies dans les populations humaines. Son but est l’éradication des maladies.

Facteurs de risque

Facteurs qui favorisent l’apparition d’une maladie.

Partie 2 – Épreuves écrites d’admissibilité

IFSI_2014.indb 90

25/07/13 16:23


Prévention

Mortalité

Nombre de décès dans une population.

Morbidité

Nombre de malades recensés.

Prévalence

Nombre de cas d’une maladie à un moment précis.

Incidence

Nombre de cas nouveaux d’une maladie à un moment donné.

Maladie

Altération de la santé physique ou mentale. C’est un déséquilibre entre l’individu et son environnement. Elle a des conséquences sur la personne, sa famille et la société.

Maladies à incidence sociale

Maladies qui posent des problèmes de santé publique. Elles touchent un grand nombre d’individus ou peuvent être coûteuses pour la société.

Éducation pour la santé

Apprentissage volontaire, individuel et collectif qui permet aux personnes de changer des comportements néfastes à leur santé.

Physiopathologie

Troubles qui perturbent le fonctionnement des organes (fonctionnement des organes = physiologie) et qui sont responsables des signes pathologiques (signes indiquant une maladie : fièvre, éruption cutanée, etc.).

Pharmacodépendance

Situation d’un individu montrant une addiction à tout médicament ou autre produit ayant un effet psychoactif, à l’exclusion de l’alcool et du tabac.

Culture générale

Indicateurs de santé : ils permettent d’évaluer l’état de santé des populations.

Ensemble de moyens permettant de rester en bonne santé. Elle se décline en 4 niveaux (primaire, secondaire, tertiaire et quaternaire) selon que l’on se situe avant, pendant ou après la maladie, l’accident ou le handicap ou en soins palliatifs.

Les premières causes de morbidité mondiale prévues pour 2020 sont : les maladies cardiovasculaires, la dépression, les accidents de la route, les accidents vasculaires cérébraux, les bronchites, les pneumonies et autres infections respiratoires, la tuberculose, la guerre, les diarrhées, le SIDA, la grippe.

Chapitre 2 – Les grands thèmes sanitaires et sociaux IFSI_2014.indb 91

91 25/07/13 16:23


1. Les thèmes sanitaires 1.1. L’hygiène 1.1.1. Cliché panoramique > L’hygiène individuelle

3 L’hygiène corporelle et vestimentaire Elle permet de prévenir les infections de la peau, elle favorise le confort et le bienêtre de chacun. Elle donne une image positive de soi.

3 L’hygiène de vie Elle comprend le sommeil (pour l’équilibre nerveux), la qualité de l’habitat, les activités physiques, culturelles et ludiques en rapport avec l’âge et l’état de santé de chacun, une alimentation bien équilibrée et adaptée aux dépenses énergétiques. > L’hygiène hospitalière L’hygiène hospitalière est une préoccupation constante des services hospitaliers. Les établissements de santé doivent obligatoirement constituer un Comité de lutte contre les infections nosocomiales (CLIN) au sein de leur structure. Les infections nosocomiales (INC) sont des infections contractées à l’hôpital qui apparaissent 48 heures après l’hospitalisation.

1.1.2. Problèmes/difficultés La fl ore microbienne de l’hôpital est souvent dangereuse car les patients sont affaiblis par la maladie et développent plus facilement des infections opportunistes. Attention, les germes hospitaliers sont souvent résistants aux antibiotiques (BMR : bactéries multi-résistantes) !

1.1.3. Solutions/pistes de réflexion Les mesures d’hygiène hospitalière propres à empêcher les infections nosocomiales concernent : 3 tout le personnel, notamment en ce qui concerne la tenue professionnelle et le lavage des mains qui doit être rigoureux pour éviter les infections manu-portées (transmises par les mains) ; 3 les visiteurs ; 3 les locaux et les équipements : l’architecture, l’air et l’eau, les sols, le matériel de soins et la literie, la préparation des repas ainsi que l’organisation des soins ;

92

Partie 2 – Épreuves écrites d’admissibilité

IFSI_2014.indb 92

25/07/13 16:23


@

Pour en savoir plus

Culture générale

3 les circuits du propre et du sale qui ne se croisent jamais (principe de la marche en avant : on ne revient pas dans un secteur déjà visité, pour éviter d’y ramener des germes) ; 3 l’organisation des soins : il faut commencer les soins par le patient le moins infecté pour terminer par le patient le plus contagieux potentiellement, et pendant le soin, débuter par les parties du corps les « plus propres » pour finir par les « plus sales ». Depuis 2002, la publication d’un tableau de bord des INC valorise les établissements les plus impliqués dans la prévention et répond à une demande de transparence pour les usagers.

Consultez les sites des cinq C.CLIN (Centres de coordination de lutte contre les infections nosocomiales) qui alimentent leur base de données bibliographiques. Par exemple : – www.cclinparisnord.org – cclin-sudest.chu-lyon.fr Ces sites mettent régulièrement à jour les réglementations et recommandations en vigueur. Le site de la SFHH (Société française d’hygiène hospitalière) www.sf2h.net, ainsi que le site de l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation à la santé) www.inpes.sante.fr sont également d’excellentes sources d’informations. (Voir exercices page 188.)

1.2. Le cancer 1.2.1. Cliché panoramique Le cancer est la première cause de décès chez l’homme et la deuxième chez la femme et l’enfant en France. Le nombre de cancers en France a augmenté en 2011 avec 365 500 nouveaux cas. Il existe autant de formes que de niveaux de gravité (la leucémie foudroyante, les cancers du foie et du poumon restant statistiquement les plus mortels). Les protocoles de soins, constamment en progrès, permettent une meilleure maîtrise de certains types de cancer : réduction du taux de mortalité (de 1/3 à 1/2 en 20 ans), atténuation des effets secondaires.

Chapitre 2 – Les grands thèmes sanitaires et sociaux IFSI_2014.indb 93

93 25/07/13 16:23


> Tests d’aptitude Présentation de l’épreuve Cette épreuve est obligatoire pour tous les candidats au concours d’entrée en IFSI, sauf pour les infirmiers déjà diplômés en dehors de l’Union européenne et les AS/AP en exercice depuis au moins 3 ans. Les tests d’aptitude contribuent pour moitié à l’épreuve d’admissibilité. L’épreuve est écrite et anonyme.

Durée 2 heures.

Notation Sur 20. Pour être admissible, il faut obtenir au moins 20/40 aux deux épreuves d’admissibilité sans note inférieure à 8/20 à l’une d’entre elles. Les tests d’aptitude évaluent l’efficience intellectuelle au niveau utile à l’exercice de la profession d’infirmier. Les facultés d’abstraction Basées sur la capacité du candidat à identifier les principes généraux utiles à la résolution d’une situation. Le raisonnement logique Basé sur les capacités de réflexion, la logique.

5 types de capacités sont évalués

La concentration Basée sur l’observation, la concentration. La résolution de problèmes Basée sur la déduction, l’attention, la logique, la précision. L’aptitude numérique Basée sur les opérations élémentaires de niveau lycée et le raisonnement numérique.

223 223-320 IFSI 2014.indd 223

25/07/13 16:29


Description de l’épreuve Chaque type de test sera composé d’un ou de plusieurs exercices. Les tests sont souvent chronométrés. Ils sont présentés sous forme de livret. La solution doit être choisie parmi 3 ou 4 solutions proposées ou doit être indiquée par le candidat sans proposition préalable. Les réponses se font : • soit sur une page réponse simple sur laquelle les réponses doivent être reportées dans l’ordre ; • soit sur une feuille à traitement informatique.

224 223-320 IFSI 2014.indd 224

25/07/13 16:29


1

Chaque test demande une approche légèrement différente mais certaines règles s’appliquent régulièrement. Ainsi, même si les exemples de tests peuvent varier à l’infini, les raisonnements qui permettent de les résoudre sont relativement répétitifs. L’important est de s’entraîner sérieusement pour : 3 vous familiariser avec les différents types de tests et les multiples exercices qui peuvent être proposés ; 3 repérer les questions souvent posées, acquérir des automatismes, être de plus en plus rapide, diminuer les risques de se laisser surprendre. Il est très difficile de répondre à toutes les questions dans le temps imparti ; il est donc essentiel que vous ne perdiez pas de temps. Ne restez pas trop longtemps sur une question qui vous pose problème, le facteur temps est essentiel.

Tests d’aptitude

une marche à suivre

chapitre

chapitre Méthodologie :

Attention néanmoins à ne pas trop souvent répondre au hasard car la note globale peut être baissée en cas de nombreuses erreurs. Prenez le temps de lire attentivement les consignes qui peuvent varier et induire en erreur. Il n’y a pas de question piège ou de sous-entendu. En général, tout est dit précisément dans la consigne. Il ne faut pas vous décourager si un type d’exercice vous inquiète ou si vous le trouvez trop difficile : concentrez votre travail dessus. Ce chapitre ne prétend pas être exhaustif. C’est impossible car les concepteurs de tests en inventent tous les jours de nouveaux. Mais un bon entraînement sur différents exercices facilite l’acquisition d’une démarche de résolution qui vous permettra d’être plus serein et efficace lors de la découverte d’un test inconnu. Enfin, rappelons que les calculatrices sont interdites !

Chapitre 1 – Méthodologie 223-320 IFSI 2014.indd 225

225 25/07/13 16:29


1. Les tests de raisonnement logique 1.1. Descriptif et difficultés Ces tests cherchent à évaluer vos capacités de réflexion. Ce sont, a priori, les épreuves les plus difficiles. L’effet de surprise est source d’échec et plus votre entraînement sera complet et varié, meilleure sera votre performance. Vos capacités de logique et de raisonnement seront très sollicitées (sous une autre forme bien sûr) dans l’exercice du métier d’infirmier. Ces tests constituent une évaluation probante de votre efficience intellectuelle. Les séries sont la base des tests d’aptitude Elles seront présentées sous formes de : 3 séries numériques ; 3 séries alphabétiques ; 3 séries mixtes ; 3 séries de mots, de notes de musique, de symboles ; 3 jeux de dominos ; 3 jeux de cartes. Elles peuvent prendre des formes plus complexes comme les matrices.

Conseil bonus Il vous est conseill�� de suivre l’ordre de présentation de ce chapitre. En effet, les conseils donnés au début vous seront utiles tout au long du chapitre.

1.2. Présentation illustrée de nombreux exercices et correction commentée

1.2.1. Les séries numériques Il ne faut pas vous laisser impressionner par les chiff res. Des connaissances de mathématiques de base (additions, soustractions, multiplications simples et éventuellement divisions) suffisent largement pour ces exercices. À partir d’une suite de plusieurs nombres, vous devez découvrir le nombre qui suit logiquement. Il s’agit donc de trouver le lien entre tous les éléments, de trouver le rythme de la série.

226

Partie 2 – Épreuves écrites d’admissibilité

223-320 IFSI 2014.indd 226

25/07/13 16:29


Les combinaisons sont infinies mais les logiques se répètent souvent. Pour les retrouver plus facilement le jour J, nous allons en étudier les principales à partir des exemples ci-dessous.

Exemple Trouvez le nombre qui peut remplacer le point d’interrogation. Ex. 1 : 2 → 4 → 6 → 8 → ? Ex. 2 : 12 → 9 → 6 → ? Ex. 3 : 17 → 14 → 11 → ? Ex. 4 : 6 → 8 → 9 → 11 → 12 → ? Ex. 5 : 5 → 6 → 8 → 11 → 15 → 20 → ? Ex. 6 : 3 → 4 → 6 → 10 → 18 → ? → ? Ex. 7 : 4 → 7 → 5 → 7 → 6 → 7 → 7 → 7 → ? → ? Ex. 8 : 5 → 10 → 7 → 9 → 9 → 8 → 11 → 7 → ? → ? Ex. 9 : 3 → 5 → 10 → 12 → 24 → 26 → 52 → ? → ? Ex. 10 : 2 → 3 → 5 → 8 → 13 → 21 → 34 → ?

> Correction commentée Ex. 1 : La réponse est « 10 ». C’est une suite croissante de 2 en 2. On ajoute 2 à chaque nombre pour trouver le suivant : 2 (+ 2 =) → 4 (+ 2 =) → 6 (+ 2 =) → 8 (+ 2 =) → 10. Ex. 2 : La réponse est « 3 ». C’est une suite décroissante de 3 en 3. On enlève 3 à chaque nombre pour trouver le suivant : 12 (- 3 =) → 9 (- 3 =) → 6 (- 3 =) → 3. Ex. 3 : La réponse est « 8 ». C’est la même suite que dans l’exemple 2 mais la logique saute moins facilement aux yeux car les nombres ne sont pas multiples de 3 : 17 (- 3 =) → 14 (- 3 =) → 11 (- 3 =) → 8. Ex. 4 : La réponse est « 14 → 15 ». C’est une suite croissante irrégulière. Tous les deux nombres, on saute une valeur : 6 (7) → 8 → 9 (10) → 11 → 12 (13) → 14 → 15. Ex. 5 : La réponse est « 26 ». L’intervalle entre les nombres comprend à chaque fois une unité de plus : 5 → 6 (7 = 1 nombre) → 8 (9, 10 = 2 nombres) → 11 (12, 13, 14 = 3 nombres) → 15 (16, 17, 18, 19 = 4 nombres) → 20 (21, 22, 23, 24, 25 = 5 nombres) → 26. Ex. 6 : La réponse est « 34 → 66 ». Là encore il faut s’intéresser aux intervalles, ils doublent à chaque fois : 3 (+ 1 =) → 4 (1 + 1, soit + 2 =) → 6 (2 + 2, soit + 4 =) → 10 (4 + 4, soit + 8 =) → 18 (8 + 8, soit + 16 =) 34 (16 + 16, soit + 32 =) → 66. Ex. 7 : La réponse est « 8 et 7 ». Il y a deux suites intercalées : c’est une suite logique avec un élément qui ne varie jamais, le « 7 », et une suite simple croissante de 1 en 1 : 4 → 7 → 5 → 7 → 6 → 7 → 7 → 7 → 8 → 7. Ex. 8 : La réponse est « 13 et 6 ». Il s’agit de deux séries intercalées. Tous les deux nombres en partant du 5, on ajoute 2 : 5 (+ 2 =) → 7 (+ 2 =) → 9 (+ 2 =) → 11 (+ 2 =) → 13. Tous les deux nombres en partant du 10, on soustrait 1 : 10 (- 1 =) → 9 (- 1 =) → 8 (- 1 =) → 7 (- 1=) → 6.

Chapitre 1 – Méthodologie 223-320 IFSI 2014.indd 227

Tests d’aptitude

> Consigne

227 25/07/13 16:29


Ex. 9 : La réponse est «54 et 108 ». Il suffi t alternativement d’ajouter 2 puis de multiplier par 2 : 3 (+ 2 =) → 5 (× 2 =) → 10 (+ 2 =) → 12 (× 2 =) → 24 (+ 2 =) → 26 (× 2 =) → 52 (+ 2 =) → 54 (× 2 =) → 108. Ex. 10 : La réponse est «55 ». Dans cette série, le nombre à trouver est la somme des deux nombres qui le précèdent : 2 → 3 (2 + 3 =) → 5 (3 + 5 =) → 8 (5 + 8 =) → 13 (8 + 13 =) → 21 (13 + 21 =) → 34 (21 + 34 =) → 55.

Conseil bonus Ne vous découragez pas, nous venons de faire le tour des types de séries le plus souvent rencontrés. Avec de l’entraînement(voir les exercices page 277), une logique intellectuelle se met en place et permet de résoudre bien des séries. Quand il y a deux points d’interrogation, c’est que l’exercice comporte certainement deux suites imbriquées et ayant chacune sa logique. Ne vous attardez jamais trop sur une série sur laquelle vous butez car le temps est compté. Passez d’une série à l’autre sans garder à l’esprit la logique de la série précédente. Il faut s’adapter à chaque fois à une logique nouvelle – c’est ce qui fait la difficulté de ce type de test.

1.2.2. Les séries alphabétiques Elles obéissent aux mêmes principes que les séries numériques mais elles sont construites avec des lettres ou des séquences de lettre.

Exemple > Consigne Remplacez le point d’interrogation par une lettre complétant la série. Ex. 1 : A → C → E → G → ? Ex. 2 : C → G → K → ? Ex. 3 : V → X → Z → B → ? Ex. 4 : Z → W → T → ? Ex. 5 : B → L → D → N → F → P → H → R → ? → ? Ex. 6 : A → C → B → D → F → E → G → I → H → ? → ? → ?

228

Partie 2 – Épreuves écrites d’admissibilité

223-320 IFSI 2014.indd 228

25/07/13 16:29


Ex. 1 : La réponse est « I ». Il s’agit d’une série qui saute une lettre à chaque fois : A → (B) → C → (D) → E → (F) → G → (H) → I. Ex. 2 : La réponse est « O ». Trois lettres sont sautées à chaque intervalle : C → (D, E, F) → G → (H, I, J) → K → (L, M, N) → O. Ex. 3 : La réponse est « D ». Une lettre est sautée à chaque intervalle. Ce qui fait l’originalité de cette série, c’est qu’une fois l’alphabet terminé, elle le reprend au début : V → (W) → X → (Y) → Z → (A) → B → (C) → D. Ex. 4 : La réponse est « Q ». C’est une série qui part de la fin de l’alphabet et qui saute deux lettres à chaque intervalle : Z → (Y, X) → W → (V, U) → T → (S, R) → Q. Ex. 5 : La réponse est « J et T ». Deux séries sont intercalées. Pour chacune, une lettre est sautée à chaque intervalle : B → (C) → D → (E) → F → (G) → H → (I) → J et L → (M) → N → (O) → P → (Q) → R → (S) → T. Ex. 6 : La réponse est « J → L → K » Le rythme va de 3 lettres en 3 lettres (vous pouvez vous en douter grâce à la présence des 3 points d’interrogation). La deuxième lettre est inversée avec la troisième de chaque trio : A → C → B, D → F → E, G → I → H (ABC donne ACB ; DEF donne DFE, etc.).

Conseil bonus

Tests d’aptitude

> Correction commentée

Les séries alphabétiques ressemblent beaucoup aux séries numériques. Si l’exercice est long ou si vous avez peur de faire une erreur dans l’alphabet, notez-le sur votre brouillon et marquez les termes de la série. Cela vous permettra de visualiser facilement le rythme de la série. Si l’on reprend le précédent exemple 2, cela donne : A B C D E F G H I J K L M N O P

Certains préfèrent remplacer au brouillon les lettres par des chiffres pour y voir plus clair dans le rythme de la série : A = 1, B = 2, etc. Attention alors à répondre avec des lettres ! Une petite séquence de lettres peut être choisie (par exemple, L M N O P Q R). La consigne sera alors claire à ce sujet. Il faut partir du principe que la séquence peut se répéter à l’infini : L M N O P Q R L M N O P Q R L M N O P Q R.

Chapitre 1 – Méthodologie 223-320 IFSI 2014.indd 229

229 25/07/13 16:29


1.2.3. Les séries mixtes : alphabétiques et numériques Le principe est exactement le même.

Exemple > Consigne Ex. 1 : C → 4 → E → 6 → G → 8 → ? → ? Ex. 2 : A → 1 → B → 2 → H → 8 → L → ?

> Correction commentée Ex. 1 : La réponse est « I → 10 ». Les séries sont intercalées et augmentent toutes les deux de 2 en 2 : C → (D) → E → (F) → G → (H) → I et 4 → (5) → 6 → (7) → 8 → (9) → 10. Ex. 2 : La réponse est « 12 ». La lettre est suivie de son ordre de classement dans l’alphabet : A = 1, B = 2, H = 8, L = 12.

Conseil bonus À moins que les solutions ne vous apparaissent facilement, il est vivement conseillé d’écrire l’alphabet (sans aller plus loin que les lettres du test pour ne pas perdre de temps) et d’écrire son rang sous chaque lettre. Vous verrez alors que la réponse à l’exemple 2 paraît évidente !

1.2.4. Les séries avec des mots Présentés dans des séries logiques, les mots sont le plus souvent utilisés pour le nombre de leurs lettres, de leurs consonnes ou de leurs voyelles.

Exemple > Consigne Ex. 1 : biberon = 7, lait = 4, bavoir = 6, nourrisson = ? Ex. 2 : biberon = 4/3, lait = 2/2, bavoir = 3/3, nourrisson = ? Ex. 3 : arbre = 2, bois = 2, framboise = 4, potager = ?

> Correction commentée Ex. 1 : La réponse est « 10 ». Il s’agit de compter le nombre de lettres du mot. Ex. 2 : La réponse est « 6/4 ». C’est un rapport « nombre de consonnes sur nombre de voyelles ». Attention à ne pas répondre 4/6 ! Ex. 3 : La réponse est « 3 ». Il s’agit de compter le nombre de voyelles.

230

Partie 2 – Épreuves écrites d’admissibilité

223-320 IFSI 2014.indd 230

25/07/13 16:29


2

L’ensemble de ces exercices doit être effectué le plus rapidement possible. Le facteur temps est essentiel lors de l’épreuve de tests d’aptitude.

1. Énoncés 1.1. Les tests de raisonnement logique > Exercice 1 : Les séries numériques (corrigé page 306) Identifiez la logique de progression de chaque série et indiquez les chiff res qui doivent remplacer les points d’interrogation. 1. 3  4  6  7  9  10  ? 2. 32  35  38  41  ? 3. 4  8  12  16  20  ? 4. 12  13  15  18  22  ? 5. 2  4  8  14  22  ? 6. 4  6  5  7  6  8  7  9  ?  ? 7. 22  17  12  ?  2 8. 16  14  28  26  52  ?  ? 9. 4  16  6  14  8  12  10 ?  ? 10. 12  13  11  12  10  ?

É NO NCÉS

chapitre

chapitre Entraînement

> Exercice 2 : L’intrus (corrigé page 306) Identifiez l’élément qui ne s’intègre pas dans la série. 1. 132 ; 210 ; 154 ; 136 ; 150 2. 15 ; 45 ; 30 ; 42 ; 55 3. 125 ; 129 ; 127 ; 126 ; 131 4. 7 ; 11 ; 1 ; 4 ; 13 5. 345 ; 453 ; 543 ; 435 ; 541 6. 1101 ; 120 ; 201 ; 300 ; 302 Chapitre 2 – Entraînement 223-320 IFSI 2014.indd 285

285 25/07/13 16:29


É N ON CÉS

> Exercice 3 : Les figures logiques (corrigé page 307) Chaque exercice présente une suite de 3 carrés. Trouvez, parmi les 4 propositions données au-dessous, celle qui complète la suite de carrés. 1.

̀

?

̀

Propositions de réponse 1

2

3

4

☺ ̀ ☺

̀

2. ?

Propositions de réponse 1

2

3

4

3.  j

j

j ?

Propositions de réponse 1

j

2

3

4

j

j j

4. ?

286

Partie 2 – Épreuves écrites d’admissibilité

223-320 IFSI 2014.indd 286

25/07/13 16:29


É N ON CÉS

Propositions de réponse 1

2

3

4

5. T

T

S

T

S

?

S

Propositions de réponse 1

2

3

T

T T

S

4 S

S

S

6. T

T T

?

Propositions de réponse 1

2

4

3

T T T

T

> Exercice 4 (corrigé page 307) À partir des données, identifiez la bonne réponse parmi les solutions proposées (essayez de faire l’exercice d’abord sans, puis avec les solutions proposées). 1. EACB EBFC AEFC CBEF FCAE

une lettre commune bien placée, une mal placée. deux lettres communes mal placées. trois lettres communes mal placées. deux lettres communes bien placées. trois lettres communes mal placées.

Solutions proposées : a : DAEF ; b : AEFD ; c : ADFE ; d : ABCD.

Chapitre 2 – Entraînement 223-320 IFSI 2014.indd 287

287 25/07/13 16:29


É N ON CÉS

2. BAFE BACF DBAE

deux lettres communes bien placées, une mal placée. trois lettres communes bien placées. trois lettres communes mal placées.

Solutions proposées : a : ABDC ; b : AEFD ; c : DFEC ; d : BADF. 3. FECB FABD CDBA

une lettre commune bien placée, une mal placée. deux lettres communes bien placées, deux mal placées. trois lettres communes mal placées.

Solutions proposées : a : FBAD ; b : FEBC ; c : DABC ; d : ABDC. 4. CDBE ABCD FEAD FCBA

deux lettres communes mal placées. trois lettres communes mal placées. deux lettres communes mal placées, une bien placée. une lettre commune bien placée, deux mal placées.

Solutions proposées : a : CFBA ; b : FABC ; c : DCAF ; d : BAFE. 5. 1345 3415 5124 3452

quatre chiff res communs mal placés. deux chiff res communs bien placés, deux mal placés. trois chiff res communs mal placés. trois chiff res communs bien placés.

Solutions proposées : a : 5234 ; b : 3451 ; c : 1324 ; d : 2431. 6. 14562 56241 45126 26431

quatre chiff res communs mal placés. trois chiff res communs bien placés, un mal placé. quatre chiff res communs mal placés. trois chiff res communs bien placés, deux mal placés.

Solutions proposées : a : 43621 ; b : 35612 ; c : 26341 ; d : 16253.

288

Partie 2 – Épreuves écrites d’admissibilité

223-320 IFSI 2014.indd 288

25/07/13 16:29


> partie 3 Épreuve orale

partie IFSI_2014.indb 321

25/07/13 16:23


IFSI_2014.indb 322

25/07/13 16:23


Présentation de l’épreuve Rappel : pour être admissible à l’épreuve orale, le candidat doit obtenir un total de points au moins égal à 20/40 aux épreuves écrites (culture générale et tests d’aptitude), sans note éliminatoire (inférieure ou égale à 8/20) à l’une ou l’autre de ces épreuves.

Durée de l’épreuve L’épreuve orale d’admission dure 30 minutes maximum. Vous aurez 10 minutes pour préparer le sujet. Ces 10 minutes sont consacrées à la lecture attentive du sujet et à la rédaction du plan de l’exposé. Suivent 30 minutes d’entretien, comprenant l’exposé du candidat et un échange avec le jury. La durée de cet entretien avec le jury est réglementairement de 30 minutes ; il peut être un peu plus court si le candidat répond sans diffi culté à toutes les questions du jury mais ne peut en aucun cas être plus long.

Nature de l’épreuve L’épreuve, notée sur 20 points, consiste en un exposé suivi d’une discussion. Le sujet relève d’une thématique sanitaire ou sociale.

Le jury Il est composé de trois personnes : • un cadre de santé formateur travaillant dans l’IFSI qui organise le concours ; • un cadre de santé exerçant dans un établissement de santé ; • une personne extérieure à l’établissement, qualifiée en pédagogie et/ou en psychologie. Le jury reste le même durant toute la session (une demi-journée). Tous les jurys sont composés de professionnels expérimentés dans les domaines de la formation, de l’évaluation et de la profession.

Déroulement de l’épreuve Tout d’abord, le jury de professionnels se présente aux candidats. Chacun décline son nom et sa fonction qui sont parfois notés sur un cavalier posé devant eux. L’étudiant se présente à son tour puis expose le sujet et développe son argumentation. À l’issue de son exposé, le candidat explique au jury ses motivations et son projet professionnel, qu’il peut présenter en lien avec l’exposé ou lors de l’échange avec le jury.

323 IFSI_2014.indb 323

25/07/13 16:23


Notation L’entretien permet de juger les trois qualités suivantes : • les aptitudes de relation et de communication du candidat. Comment le candidat va-t-il se présenter ? Écoute-t-il attentivement le jury, ses questions et ses commentaires ? Quelle est son ouverture d’esprit quant aux sujets et aux arguments développés ? Comment se positionne-t-il par rapport à ce qu’il sait, ce qu’il pense, ses convictions ; comment argumente-t-il son point de vue (essentiellement au moment des échanges avec le jury) ? • les capacités intellectuelles du candidat, autrement dit les aptitudes du candidat à suivre la formation. Comment comprend-il le sujet et les questions posées ? Quelles sont ses capacités de raisonnement, d’argumentation, d’expression verbale ? Quelle est la qualité de son vocabulaire ? Les capacités intellectuelles du candidat sont évaluées sur le fond (sa réflexion, son raisonnement, son argumentation) et la forme (la structure du discours, l’expression verbale, la qualité du vocabulaire) ; • l’intérêt du candidat pour la formation et la profession infirmière, que le jury va apprécier en fonction de l’âge du candidat et de ses expériences personnelles et professionnelles. Comment le candidat explique-t-il son choix de cette profession ? Comment se projette-t-il dans sa formation et sa profession future ? Que connaît-il de la formation et du métier (organisation du travail, contraintes, exigences, etc.) ? Sur la fi che de notation, le jury va préciser ses appréciations à propos de l’exposé et des réponses du candidat aux questions. Il tiendra aussi compte de ses motivations, de sa connaissance de la formation, de la profession infirmière et de l’argumentation de son projet professionnel. Une note sur 20 est attribuée au candidat par le jury. Elle n’est pas immédiatement divulguée au candidat. La note est motivée par le jury – il doit donner un motif, une appréciation justifiant la note. Si le candidat est refusé à cause d’une note au-dessous de la moyenne et demande à être reçu par le directeur de l’établissement, l’appréciation donnée par le jury permettra au directeur de l’IFSI de l’aider à comprendre ce qu’il doit améliorer pour réussir le concours lors d’une session ultérieure. Une note inférieure à 10/20 à l’épreuve orale d’admission est éliminatoire.

Thèmes des sujets Ce sont des sujets relatifs à l’actualité sanitaire et sociale. Un seul sujet est proposé aux candidats par session d’une demi-journée. Exemples : le suicide des personnes âgées ; le tabagisme chez les étudiants ; le gouffre financier de l’Assurance maladie ; l’automédication ; les droits des malades ; le maintien des personnes âgées à domicile ; le travail des personnes handicapées ; sport et santé ; santé et environnement ; la publicité des médicaments.

324 IFSI_2014.indb 324

25/07/13 16:23


une marche à suivre

chapitre

chapitre Méthodologie :

1

1. Quelques rappels Les résultats des épreuves écrites sont affichés sous forme d’une liste comportant les noms des candidats reçus, classés par ordre alphabétique. Les convocations pour les épreuves orales sont envoyées dès que le jury d’admissibilité s’est réuni et a statué sur l’admissibilité des candidats. Les candidats sont convoqués soit tous à la même heure, soit à intervalles réguliers tout au long de la demi-journée d’évaluation (les sessions durent une demi-journée). Au moment de l’entretien, les trois personnes qui composent le jury ne connaissent pas les notes obtenues à l’écrit (culture générale et tests d’aptitude) par le candidat.

1.2. Les résultats

Épreuve orale

1.1. La convocation

Le classement final est établi selon le total des points obtenus aux trois épreuves : culture générale, tests d’aptitude et entretien. Cela correspond à une note établie sur un total de 60 points. Tous les candidats reçoivent leurs résultats par courrier. Il existe deux listes : 3 la liste principale comporte les candidats ayant obtenu les meilleurs résultats dans la limite du quota de chaque IFSI ; 3 la liste complémentaire, où tous les autres candidats sont classés selon la note globale qu’ils ont obtenue. Les candidats reçus sur la liste complémentaire « remonteront » sur la liste principale au fur et à mesure des désistements des candidats classés sur la liste principale. Ils pourront également postuler dans un autre IFSI si celui-ci a épuisé sa propre liste complémentaire.

Chapitre 1 – Méthodologie IFSI_2014.indb 325

325 25/07/13 16:23


2. Préparation de l’épreuve La préparation du concours est devenue indispensable. Le grand nombre de candidats se présentant augmente l’esprit de compétition et oblige les candidats à être performants pour se classer en tête de liste (seuls 20 % des candidats sont reçus !). Des instituts de formation en soins infirmiers et des organismes privés proposent des formations préparatoires aux concours d’entrée en IFSI  : ces formations peuvent être réalisées en modules (module culture générale, module tests, module préparation à l’entretien). Attention cependant, ces formations − souvent onéreuses − peuvent avoir un effet néfaste de formatage des candidats : ils y apprennent des réponses toutes faites qui ne satisferont pas le jury. Soyez donc très vigilant quant au contenu de la formation, aux méthodes utilisées, au suivi réalisé par les formateurs et au coût de ces formations préparatoires.

2.1. Vous documenter pour préparer l’épreuve (Voir aussi chapitre « Méthodologie : une marche à suivre » page 62.) La documentation étant variée et vaste, restez attentif à la qualité des sources et des documents utilisés : vérifiez toujours la fiabilité des données, et veillez à bien comprendre les informations pour savoir les réutiliser au bon moment. Recherchez en particulier des articles qui invitent à la réflexion, à la compréhension d’un sujet et ne vous limitez pas à quelques informations superficielles telles que des chiff res sans explication ni commentaire. Quand vous apprenez que vous êtes admis aux épreuves orales, vous ne connaissez pas les notes acquises aux épreuves écrites (culture générale et tests d’aptitude). Aussi est-il indispensable de continuer à vous intéresser à l’actualité et aux grands thèmes de santé publique : ne vous contentez pas de vos acquis. Lisez les journaux, utilisez tous les moyens de communication pour avoir des informations actualisées sur les projets nationaux, les orientations des politiques publiques de santé et du domaine social, les plans de lutte ou de prévention (contre le cancer, l’illettrisme, la maladie d’Alzheimer, l’autisme), etc.

2.1.1. Les thèmes d’actualité Les médias tels que la télévision, la radio, les journaux, et les pages d’informations − fiables − sur Internet sont incontournables pour s’informer des sujets sanitaires et sociaux d’actualité.

326

Partie 3 – Épreuve orale

IFSI_2014.indb 326

25/07/13 16:23


À l’heure où nous écrivons ce chapitre, l’actualité est ciblée sur : 3 la précarité, la crise économique en France et en Europe ; 3 l’insertion des personnes handicapées, l’illettrisme ; 3 la protection sociale, la gestion des hôpitaux, les dépassements d’honoraires ; 3 l’impact de l’environnement sur la santé ; 3 les conditions de travail : harcèlement, stress, inégalités homme-femme.

Cet ouvrage (voir chapitre «  La profession d’infirmier » page 42) contient toutes les informations indispensables au sujet de la profession infirmière. Il est bon cependant de diversifier ses sources d’information, par des lectures de revues, de magazines, de livres ou la fréquentation de sites Internet comme www.infirmiers.com. Nous vous engageons fortement à rencontrer des professionnels de santé : qu’ils soient infirmiers libéraux, exerçant à l’hôpital ou en clinique, ils seront certainement ravis de vous renseigner et de partager leur expérience avec vous. Avoir effectué cette démarche sera un point extrêmement valorisant pour vous lors de votre entretien avec le jury, ainsi qu’une preuve de votre intérêt et de votre engagement. Nous vous incitons donc vivement à vous déplacer sur les lieux d’exercice des professionnels ou sur les salons infirmiers et autres manifestations paramédicales (Salon infirmier de Paris du 16 au 18 octobre par exemple). Rencontrer les professionnels vous permettra de vous faire une idée plus précise et surtout plus proche de la réalité des professions infirmières, ce qui sera un avantage à l’oral du concours. Avant de vous présenter, familiarisez-vous avec le métier d’infirmier ! Profitez aussi des journées portes ouvertes organisées chaque année par les IFSI ; outre de nombreuses précisions sur la formation (les lieux et les choix de stages, le coût des études et les aides financières) ce sera l’occasion pour vous de glaner des informations sur les jurys des établissements où vous postulez et sur les quotas d’entrée.

Épreuve orale

2.1.2. La profession

2.2. Préparez votre présentation personnelle Pour cerner vos motivations personnelles, répondez à un certain nombre de questions. Qui suis-je et comment est-ce que je me perçois ? Comment les autres me perçoivent-ils ? Pourquoi ai-je fait ce choix : le parcours scolaire (comment je l’ai suivi, mes investissements), les emplois occupés, les orientations prises. Que sais-je faire ?

Chapitre 1 – Méthodologie IFSI_2014.indb 327

327 25/07/13 16:23


2.2.1. Apprenez à vous mettre en valeur (voir aussi « 4. Comment vous présenter au jury ? Faites le point ! » page 351)

Pour vous mettre en valeur devant le jury, vous devez préalablement : 3 faire le point sur vos expériences personnelles ou professionnelles. Qu’en avez-vous tiré : une connaissance de la profession, des qualités et savoirs utiles à l’exercice du métier d’infirmier ? 3 réfléchir et élaborer les axes de votre projet professionnel : qu’est-ce qui vous intéresse dans cette profession ? 3 vous interroger sur votre connaissance de la formation et de la profession : votre représentation du métier, ce que vous savez du contenu de la formation, de son organisation, de son déroulement, du temps de travail personnel, etc. ; 3 identifier ce qui est fondamental pour vous : les valeurs que vous défendez, valeurs personnelles mais aussi en tant que futur professionnel de santé ; 3 connaître vos qualités, et avant tout celles qui peuvent s’avérer précieuses dans l’exercice de cette profession ; 3 évoquer vos activités extrascolaires : loisirs, centres d’intérêt en mettant en avant les qualités en lien avec la formation et la profession infirmière (engagement sportif dans un sport d’équipe, sens des responsabilités…) ; 3 connaître vos capacités en matière d’expression orale : facilités d’élocution, habitudes acquises ; 3 identifier vos points faibles et apprendre à les surmonter en prenant appui sur vos capacités de réflexion, sur l’expérience que vous pouvez mobiliser à profit et sur l’aide et le soutien possible. Vous pouvez effectuer ce bilan avec des amis ou en famille afin de vous exercer à parler en public, et à écouter les remarques pour être moins déstabilisé le jour « J ».

2.2.2. Préparez votre argumentation Notez sur un document toutes les informations qui peuvent vous être utiles pour préparer votre oral : 3 votre parcours scolaire, vos études, vos connaissances acquises ; 3 vos qualités connues et reconnues… ; 3 les valeurs que vous défendez ; 3 tous les sujets qui peuvent être abordés lors de l’oral et qui valorisent vos expériences et vos connaissances ; 3 vos expériences professionnelles, ce qu’elles vous ont apporté et qui sera utile dans votre future fonction (le travail en collaboration, le sens des responsabilités…) ; 3 les rencontres qui vous ont permis de connaître la profession ;

328

Partie 3 – Épreuve orale

IFSI_2014.indb 328

25/07/13 16:23


3 votre connaissance de la profession, ce qui vous attire, votre représentation du métier ; 3 vos activités favorites (sport d’équipe, activités distractives originales…).

2.3. Préparation physique et psychique 2.3.1. Préparation physique La préparation physique repose sur : 3 un rythme de vie régulier ; 3 la qualité de votre sommeil qui est réparateur et a un effet positif sur vos capacités intellectuelles et notamment votre mémoire ; 3 la qualité de votre alimentation afin d’éviter la fatigue et les « coups de barre ».

La préparation psychique consiste à garder une activité qui permette de faire le vide et de « recharger vos batteries », de limiter le stress. Pour combattre l’anxiété qui est parfois un obstacle à la réussite au concours et en particulier à l’épreuve orale, vous devez trouver la méthode la mieux adaptée (relaxation, yoga, sport, activités manuelles…). > Gérez votre stress La maîtrise des connaissances demandées pour le concours ainsi qu’une préparation sérieuse aux épreuves orales contribuent à baisser le seuil de stress : le meilleur remède contre le stress est donc une préparation sérieuse. Envisagez la préparation au concours le plus longtemps possible à l’avance. Si vous avez déjà échoué à un concours, faites le bilan de votre progression (expériences supplémentaires en stages, démarches d’information, etc.), des problèmes rencontrés lors de concours précédents ; évaluez l’évolution réalisée depuis et tentez de mesurer les progrès que vous avez effectués grâce à vos expériences antérieures. Faites de vos échecs des expériences constructives, mobilisez-les pour aller de l’avant.

Épreuve orale

2.3.2. Préparation psychique

> Gardez un état d’esprit positif L’optimisme est indispensable pour convaincre le jury et lui montrer que vous avez les qualités et les aptitudes pour suivre la formation. Montrez de l’enthousiasme à l’idée d’exercer la profession d’infirmier. Chapitre 1 – Méthodologie IFSI_2014.indb 329

329 25/07/13 16:23


3. Les étapes de l’épreuve Le jour « J » est arrivé, l’épreuve va se dérouler en plusieurs étapes. Arrivée à l’institut et attente

1er contact avec le personnel de l’institut de formation et distribution du sujet de l’exposé Préparation de l’exposé

Entretien avec le jury : – arrivée devant le jury ; – exposé ; – présentation personnelle et discussion.

Fin de l’entretien et départ

Chacune de ces étapes a son importance car vous serez jugé de votre arrivée à votre départ. Il ne faut rien négliger de votre entrée jusqu’à votre sortie de la salle d’examen. L’objectif du jury est de juger vos motivations, vos connaissances, vos capacités intellectuelles et relationnelles dans cette situation qu’est l’entretien.

3.1. Préambule : l’arrivée Préparez votre arrivée sur le lieu du concours, à l’institut de formation qui organise les épreuves d’admission. Tous les IFSI ne sont pas situés dans l’enceinte d’un établissement public de santé ; vérifiez donc l’adresse précise indiquée sur la convocation avant de vous rendre sur les lieux. Vous devez connaître l’adresse précise, les moyens de transport en commun les plus rapides et les plus faciles pour arriver à destination à l’heure. Si vous utilisez votre véhicule personnel, pensez à la circulation, aux heures de pointe, au temps nécessaire pour trouver une place de stationnement… et arrivez à l’heure ! Cela vous permettra d’éviter toute précipitation. Arrivez à l’heure pour aborder l’oral dans des conditions optimales !

330

Partie 3 – Épreuve orale

IFSI_2014.indb 330

25/07/13 16:23


s.fr r u o c n o c n o m ir s s u www.re on en ligne

P

arce que seuls 20 % des candidats sont reçus au concours d’entrée en IFSI, une préparation complète et efficace est indispensable pour mettre toutes les chances de votre côté. Cet ouvrage a été conçu pour vous accompagner pas-àpas jusqu’au jour J. > Tout sur le concours, les études, le métier Ce livre vous donne toutes les clés pour comprendre le déroulement du concours, de l’inscription aux résultats. Il vous explique également en détail le déroulement du programme des études, et vous informe précisément sur la profession infirmière.

> Une méthodologie claire Cet ouvrage vous propose, pour chaque épreuve, la marche à suivre pour : • identifier et mémoriser les connaissances et la culture requise ; • comprendre et cerner le sujet ; • construire vos réponses et les présenter en tenant compte de ce que le jury attend. De nombreux exemples commentés et détaillés vous aideront à vous approprier les méthodes de résolutions de chaque épreuve. Retrouvez également des « conseils bonus », véritables réservoirs d’astuces prêtes à l’emploi.

> Des fiches de cours pour maîtriser la culture requise Très pratiques, elles abordent et vous donnent de manière organisée, simple et concise, tout le savoir indispensable à la réussite de l’épreuve de culture générale et de l’épreuve orale. Ces fiches développent l’ensemble des thèmes de l’actualité sanitaire et sociale au programme du concours. À la fin de chaque fiche thématique, une webogr@phie mise à jour vous vous permettra de compléter vos connaissances de façon sûre.

> De l’entraînement pour se mettre en situation d’examen L’entraînement est fondamental pour réussir le concours d’entrée. Pour accompagner vos révisions, nous avons réuni dans cet ouvrage, pour chacune des épreuves, de nombreux exercices corrigés. Enfin, évaluez-vous avec 7 sujets d’annales corrigés. Les auteurs, Marie-Madeleine Coilot, Frédérique Jaquet, Nicole Jeanguiot, Didi Leprince, Françoise Sanchez et Zahoua Thorin, sont formatrices, organisatrices et membres du jury au concours d’entrée en institut de formation en soins infirmiers.

ISBN : 978-2-84371-675-1

9 782843 716751 CONIFSI

www.estem.fr

Réussir son concours IFSI 2014 - Tout en un

préparati e d te si e tr o n z e vr u o Déc odologie, th é m e d , rs u o c e d s lu pour encore p s vidéos d’entraînement, et de

Tout en couleurs

IFSI TOUT EN UN Épreuves écrites Épreuve orale u u u u u

les infos pratiques la méthodologie les fiches de cours les exercices d’entraînement les annales corrigées 2012-2013


Réussir son concours IFSI 2014