Page 32

› Les basophiles Ils représentent 0,5 % à 1 % des leucocytes circulants (voir figure 4.8.). Ils sont non phagocytaires et leurs granulations renferment de l’histamine qui est libérée au cours des réactions inflammatoires, provoquant la vasodilatation et l’augmentation de perméabilité des capillaires et attirant les autres leucocytes au niveau du site de l’inflammation. On trouve dans de nombreux tissus périphériques vascularisés (peau, muqueuses respiratoire et gastrointestinale…) des cellules ressemblant aux basophiles et qui ont les mêmes fonctions : les mastocytes. Tout comme les mastocytes, les basophiles fixent à leur surface les IgE conduisant à la libération d’histamine ainsi que d’autres substances concernées par les réactions allergiques et inflammatoires. Ils interviennent donc dans les réactions allergiques d’hypersensibilité de type I (voir page 301).

Figure 4.6. Le neutrophile (observation au microscope optique après coloration)

Figure 4.7. L’éosinophile (observation au microscope optique après coloration)

Figure 4.8. Le basophile (observation au microscope optique après coloration)

Les agranulocytes Les agranulocytes tiennent leur nom du fait qu’ils sont dépourvus de granulations visibles. Ils possèdent chacun un noyau généralement en forme de sphère ou de haricot. Celui des lymphocytes occupe la majorité du cytoplasme. Monocytes et lymphocytes diffèrent cependant sur le plan fonctionnel et dérivent tous deux d’une lignée cellulaire distincte (myéloïde et lymphoïde respectivement) bien qu’ayant une origine commune liée à l’hémocytoblsate (cellule souche hématopoïétique).

› Les lymphocytes Ils représentent 25 % à 45 % des leucocytes et ont une taille allant de 5 à 15 µm. Ils sont issus de cellules souches pluripotentes situées dans la moelle osseuse rouge, circulent dans le sang puis vers les tissus lymphoïdes où ils sont activés (ils deviennent immunocompétents, c’est-à-dire qu’ils sont alors capables de répondre à des antigènes). On distingue deux types de lymphocytes (voir page 286) : – les lymphocytes T : ils prennent part à l’immunité cellulaire ; – les lymphocytes B : ils prennent part à l’immunité humorale. › Les monocytes Ce sont les plus gros des leucocytes (taille allant de 15 à 25 µm) et représentent 3 % à 8 % des leucocytes circulants. Ils se transforment en macrophages une fois parvenus dans les tissus. Ils sont essentiels à la lutte contre les virus et de nombreuses bactéries pathogènes. Ils interviennent dans l’immunité non spécifique mais aussi spécifique en aidant les lymphocytes pour qui ils jouent le rôle de cellules présentatrices de l’antigène. 298

Partie 4 – Les processus inflammatoire et infectieux

MEP_AnatomiePhysiologie 298

01/10/12 10:28

Les 6 processus physiopathologiques  

Cet ouvrage original présente l'anatomie et la physiologie des 6 processus physiopathologiques afin de permettre à l'étudiant de comprendre...

Les 6 processus physiopathologiques  

Cet ouvrage original présente l'anatomie et la physiologie des 6 processus physiopathologiques afin de permettre à l'étudiant de comprendre...

Advertisement