Page 1

10 /09/10


Le mot de la semaine ‘Entraîneuse’ à l’ère du digital La beauté de nos métiers tient au fait que le terrain de jeu est en perpétuelle évolution et il faut dire que le digital contribue largement à élargir jour après jour le champ des possibles. Par exemple, on connaît tous la plate-forme Viadeo, un des dinosaures du digital né en 2004. On sait bien ce que l’on peut attendre de Viadeo : des démarchages de prestataires proposant une future collaboration, des candidatures spontanées de jeunes diplômés motivés, des tentatives de débauchage de cabinets de recrutement, des propositions de participation à des hubs de réflexion sur le secteur ou le métier. Voilà ce que Viadeo promet et délivre. Et pourtant, il s’agit d’être humble face au monde digital car il nous réserve parfois bien des surprises et peut même nous apporter un éclairage nouveau sur notre métier. Pour moi, cela a pris, il y a quelques mois, la forme d’une alerte mail de Viadeo me signalant que ‘Sophie Dupond’ (prénom et nom ont été modifiés par souci de confidentialité) souhaite faire partie de mes contacts. Quelle ne fut pas ma surprise, une fois sur le profil de Sophie Dupond, en m’apercevant que celle-ci exerce le métier de ‘call girl/entertainment’… Après le ‘Mais enfin Madame…’ qui m’était venu spontanément, je n’ai pu m’empêcher de penser avec les lunettes de Sophie Dupond au métier que l’on exerce depuis huit ans maintenant dans le département Entertainment de l’agence DDB°. Et Sophie Dupond a raison : - On cherche dans la foule à établir le eye contact avec notre cible en lui parlant de ce qu’elle a envie d’entendre. - On lui donne envie de venir assister à une véritable expérience qui sera heureuse, captivante, impliquante émotionnellement. - On l’invite dans une bulle qui irradie autour du produit final et on lui dévoile au fur et à mesure chacun de ses atours. - On la tease et on prend le temps qu’il faut pour lui procurer un moment de plaisir et lui donner envie d’en parler autour d’elle après. - Enfin, on lui laisse un souvenir mémorable qui lui fera penser à nous, régulièrement. La différence, Madame Dupond, c’est que dans l’Entertainment tel que nous le pratiquons, le client ne s’expose à aucun risque de poursuites en acquérant le produit final. Nous continuerons donc à proposer aux différents publics de nos clients des expériences de marque ludiques et impliquantes (dites de branded entertainment chez nos amis anglophones) reposant sur leurs centres d’intérêts et prenant place dans les endroits réels ou virtuels qu’ils aiment à fréquenter. Et nous garderons notre esprit naïf face au monde du digital et au nouvel éclairage qu’il peut nous apporter à bien des niveaux… Marie Autier, directrice département DDB° Entertainment


“on en parle” Apple se la joue ‘social’ avec Ping NDLR : Ping a été porté sur les fonts baptismaux le 1er septembre dernier, lors de la traditionnelle conférence de presse de rentrée d’Apple. Il s’agit d’un réseau social centré sur la musique, uniquement accessible depuis les applications Apple (iTunes Store ou via les applications pour iPhone, iPad ou iPod). En 48h, Ping revendiquait déjà 1 million de membres. ‘Pour ouvrir un compte Ping, il me fallait un compte iTunes Store. Quand j’ai essayé d’en ouvrir un, on m’a demandé mes coordonnées de paiement, or je n’achète jamais rien sur ce Store, il n’y a donc aucune raison pour que je renseigne ces infos. J’ai donc abandonné l’inscription.’ ‘Mais avec Hadopi, les gens devraient se ruer vers l’iTunes MusicStore, non ?’ ‘Moi, je n’ai pas compris comment on s’en sert ni vraiment à quoi ça sert... Mais j’avoue que je commence à être saoûlé par ces pseudo-faiseurs de vie sociale virtuelle.’ ‘Jusqu’à présent, Apple n’avait pas, ou peu, investi le web social. Ce qui est curieux, vu le succès de ces nouveaux outils de communication. Voyons donc où cette nouvelle démarche va mener Apple.’


la bonne idée Sony crée un zoo virtuel dans les rues de Tokyo Le contexte : Au Japon, surtout à Tokyo, la meilleure façon de circuler, c’est à vélo. Mais sans GPS, difficile de s’orienter dans le labyrinthe des rues. Si bien qu’il existe sur le marché une multitude de GPS conçus pour les cyclistes. La problématique : Comment le dernier-né de Sony, le modèle NV-U35, peut-il émerger sur ce marché encombré, comme un outil facile et fun, auprès d’une cible de jeunes urbains ? L’insight : ‘Les balades à vélo, c’est sympa mais c’est toujours un peu pareil, au hasard des rues.’ L’idée : Le ‘Tokyo Project Zoo’. Sur une carte, on représente des itinéraires de balade thématiques, mais ils doivent avoir la forme d’animaux. Exemple : on peut se balader sur ‘la girafe qui voulait se comparer à un gratte-ciel’ et bien sûr on traverse les quartiers d’affaires de la capitale. Les itinéraires sont consultables sur un site dédié, avec photos et étapes incontournables, et bien sûr téléchargeables sur le GPS. Aujourd’hui, il existe une dizaine d’itinéraires (du koala à la baleine). Les internautes peuvent proposer leurs idées d’itinéraires sur un fil Twitter dédié. Le plus : Un site vraiment réussi qui permet de faire de jolies balades virtuelles dans Tokyo. Le site (en japonais) : http://bit.ly/TokyoZooSite Le tutoriel : http://bit.ly/TokyoZooVideo Le fil Twitter (en japonais aussi) : http://bit.ly/TokyoZooTwitter


la moins bonne idée En Amérique du Sud, Nike dans le vent Comment créer de la conversation autour de Nike Air en Amérique du Sud ? Ça s’est passé en deux temps: en avril dernier, Nike postait une vidéo intitulée ‘The Secret Behind Nike Air’ qui révélait un secret tout particulier sur la semelle des chaussures : elle serait en fait composée de l’air expiré par les athlètes de l’écurie Nike. La ficelle est grosse et la vidéo ‘buzze’ peu : à peine plus de 600.000 vues (là où Nike est plutôt une marque habituée aux gros volumes d’audience). Second temps du dispositif, qui est censé permettre aux consommateurs de s’inscrire dans l’histoire : le ‘Nike Air Live Show’, une plate-forme installée en Argentine, dans quelques points de vente, une piste de course en fait, qui souffle de l’air vers deux palets qui ‘flottent’ à 4 cm du sol avec deux baskets posées dessus. Objectif : faire participer les clients à cette course, grâce à leur souffle dans les micros installés près de la piste. Il est aussi possible de jouer en ligne, sur un site créé pour l’occasion. C’est un dispositif compliqué, finalement peu spectaculaire, et surtout peu engageant puisqu’on se demande bien pourquoi des gens souffleraient dans leurs micros d’ordinateurs pour faire une course de baskets. La vidéo ‘The Secret Behind Nike Air’ : http://bit.ly/TheSecretBehind La plateforme ‘Nike Air live Show’ : http://nikeairshow.com/ Le cas vidéo ‘Nike Air live Show’ : http://bit.ly/LeCas


à découvrir L’électronique grand public célébrée à Berlin Le célèbre salon IFA (Internationale Funkausstellung) de Berlin, consacré à l’électronique grand public et aux nouvelles technologies, s’est déroulé cette semaine et il semble intéressant de s’attarder sur trois tendances lourdes parmi les innovations proposées cette année par les acteurs du marché. Google TV disponible cet automne aux US : Eric Schmidt, le patron de Google, a profité de l’événement pour annoncer l’arrivée imminente de sa télé sociale et connectée. Google TV devrait débarquer en Europe l’année prochaine. Sony et Logitech sont chargés de fabriquer le ‘terminal’ (téléviseur ou boîtier) qui permettra d’utiliser l’interface Google TV. Le Samsung Galaxy Tab, un ‘iPad killer’ très sérieux : Il fonctionne sur le même principe (tactile, maniable, réactif, sensible, etc.) mais il est deux fois plus petit qu’un iPad. Du coup, c’est vraiment un objet de mobilité (contrairement à son concurrent), puisqu’il tient dans la poche, à mi-chemin entre un smartphone et un iPad. En vente dès la fin octobre. Des téléviseurs 3D, comme s’il en pleuvait : La 3D, ça n’est pas nouveau. Pourtant, les constructeurs ont apporté des améliorations décisives dans la qualité des images. Chez Philips, Sony ou LG, le téléviseur 3D devient un équipement séduisant et abordable, ce qu’il n’était pas il y a encore quelques mois. Comprendre Google TV : http://bit.ly/DemoGoogleTV Découvrir le Samsung Galaxy Tab : http://bit.ly/DemoSamsungGalaxy


le digital est partout ... même aux sports d’hiver Epic, l’un des plus grands (et des plus prestigieux) domaines skiables américains, situé dans le Colorado, fournit désormais gratuitement à ses skieurs, en plus du forfait, une application mobile qui va leur permettre de vivre une expérience inédite sur les pistes de ski. Chaque forfait est en effet équipé d’une puce RFID, qui collecte des informations en temps réel. Résultat : l’application EpicMix permet de voir et revoir, sur un ordinateur ou sur un téléphone mobile, ses performances et ses trajectoires, de les améliorer, calcule en temps réel la vitesse, l’altitude, propose des itinéraires à découvrir, donne tout un tas d’informations pratiques et offre de partager le tout sur Twitter ou sur Facebook avec sa communauté. Une véritable proposition de valeur ajoutée, qui va forcément donner envie de skier toujours plus, et donc propre à créer du désir autour de la nouvelle offre du resort : l’Epic Pass, un forfait qui permet de skier dans les cinq stations du Colorado mais également de prolonger gratuitement la saison d’hiver en Californie et en Argentine. Découvrir EpicMix : http://bit.ly/EpicMixOverview


Les marques agissent Au UK, Uniqlo réinvente la loi de l’offre et de la demande Uniqlo est une marque qui parle peu mais agit beaucoup. Dernier ‘acte fort’ en date sur les réseaux sociaux: un dispositif baptisé ‘Lucky Counter’. Déployée par Uniqlo UK, l’idée est simple : 10 vêtements sont proposés par la marque sur un site dédié. Plus ces vêtements sont ‘twittés’, plus leur prix baisse. Un prix plancher a bien évidemment été fixé et l’opération a duré trois jours, pour s’achever le 9 septembre. Résultat: des rabais entre 50 et 60% en moyenne pour l’ensemble de ces articles. On a beaucoup glosé cette semaine sur les réseaux sociaux sur la pertinence de cette opération. Les plus critiques estiment qu’un réseau social doit être utilisé par les marques pour créer de la relation, non pour médiatiser des promotions. Mais qui peut vraiment dire à quoi doit servir un réseau social ? Pourquoi une promotion ne pourrait-elle pas être considérée comme un ‘objet social’, justement ? NB : En Belgique, le constructeur automobile Skoda a déployé la même mécanique sur Facebook pour lancer sa nouvelle fanpage. Une seule Fabia est mise en vente : plus la voiture est ‘likée’ par les internautes et plus son prix baisse. Chaque ‘like’ fait baisser le prix d’un euro. Le premier qui s’engage à l’acheter arrête le jeu. Mais l’idée est plus contestable: quid, ici, de la volatilité des fans pour la marque ? Un conso peut-il s’engager aux côtés d’une marque par opportunisme ? Quelle est la véritable valeur des fans de Skoda, audelà de l’euro dépensé pour les ‘acheter’ ? Uniqlo ‘Lucky Counter’ : http://bit.ly/LuckyCounter L’opération ‘Fabia… I Like’ : http://bit.ly/FabiaLike


le www. de la semaine Disney, so beautiful

La dernière attraction de la maison Walt Disney, c’est ‘World of Color’, un spectacle hydrotechnique et pyrotechnique époustouflant présenté depuis quelques semaines au Disney California Adventure. Des fontaines, des murs d’eau, de la techno dernier cri, des couleurs dans la nuit : Disney a investi beaucoup dans ce show (75 millions de dollars). Comment s’assurer que le public sera au rendez-vous ? Simple, en lui faisant la démonstration chez lui que l’expérience est unique. Deux vidéos de démonstration (le show en entier et le show vu du ciel) circulent depuis quelques semaines sur Internet, mais ce n’est pas tout. Disney a concocté une entrée spéciale ‘World of Color’ sur son site américain. Ici, l’internaute peut ‘contrôler’ luimême un mini-show digital, il peut également se fabriquer un kaléidoscope personnel à partir de l’imagerie du Walt Disney World. Enfin, il a la possibilité d’uploader une vidéo et de la monter à la sauce Disney. C’est féerique. Visitez le site : http://bit.ly/WoWofColor


la vidéo culte L’Instant Google, version Pop Google a présenté cette semaine Google Instant, un nouveau service de recherche instantanée. Il s’agit de faire apparaître le résultat présumé de la requête avant que celle-ci ne soit validée par l’utilisateur. Google savait déjà deviner la requête à partir des premières lettres (Google Suggestions), mais désormais, le moteur de recherche est en mesure de le faire en temps réel. Pour mieux comprendre comment marche Google Instant, Google a mis en ligne une petite vidéo éloquente rythmée par Bob Dylan. La vidéo : http://bit.ly/BobDylanForGoogle


incroyable

3

C’est, en pourcentage, les ressources techniques qui seraient allouées à Justin Bieber par Twitter, selon un blogueur célèbre qui cite une source bien informée chez Twitter. Plusieurs serveurs lui seraient même dédiés. Pour info, Justin a environ 5 millions de followers sur Twitter, pour 145 millions d’utilisateurs à date.

Source : non révélée


news du monde digital _Le triple play va flamber_

Dans un entretien au quotidien économique Les Echos, le ministre du Budget confirme que le Gouvernement va ‘relever’ à 19,6% la totalité de la TVA sur les offres ‘triple play’. Aujourd’hui, la moitié de la facture est soumise à une TVA de 5,5%, ce qui permet d’offrir le tarif le plus bas du monde, à 29,90 euros.

_Les Français jouent en ligne_

En juillet 2010, 28,8% des internautes inclus dans le panel de Mercureo (outil de mesure de l’utilisation de l’Internet en France) se sont rendus au moins une fois sur un des sites de paris en ligne agréés. C’est le site PartyPoker qui obtient la meilleure fréquentation devant PMU, Betclic, Bwin et Winamax. Les internautes français privilégient les marques connues (PMU par exemple).

_La musique dématérialisée se vend bien_

Les ventes physiques de musique continuent de reculer. Pour le premier semestre 2010, le secteur des albums a enregistré une baisse de 2% par rapport à la même période, un an auparavant. En revanche, le marché de la musique numérisée se porte de mieux en mieux. Du côté des albums, la progression est de 47,2%. Même chose pour les titres vendus à l’unité : la hausse est de 33%.

_Google aime la France_

Eric Schmidt, le patron de Google, a exposé cette semaine plusieurs éléments d’un plan d’investissements en France, dont l’ouverture d’un nouveau centre de recherche et développement à Paris et la création d’un Institut culturel européen, dédié à la technologie.

_Yahoo ! Pour elles_

Yahoo ! a lancé cette semaine son nouveau portail féminin en France, en Espagne, en Italie et en Grande-Bretagne. Ces sites sont entièrement dédiés aux femmes ‘pour les accompagner au quotidien’ et leur offrir un contenu fourni par les magazines féminins les plus en vue.

Le Digital Post n°27  

L'actualité digitale par DDB° Paris

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you