Page 1

11 /06/10


Le mot de la semaine Yo ! Yottaoctet ≈ O(1024) Unité de mesure de quantité d’information numérique, valant 1024 octets (soit 1 milliard de téraoctets), et dont le symbole est Yo. En 2010 le volume de données en ligne pourrait atteindre le yottaoctet. Chère documentaliste, votre mission si vous l’acceptez(en option) dit le planneur : - (Re)trouver une information stratégique pour boucler une présentation - Pays : la toile (hein ?) - Délai : no comment - Moyen : Deux index + un clavier pour surfer tel le Surfer d’Argent sur le World Wide Web Je me lance. Je définis une liste de mots-clefs ou d’expressions. Je traverse un nuage de mots-clefs (tag cloud en anglais) et me rattrape sur la planche de surf. Je mets en marche mes MetaCrowleurs, pas envie de nager pour attraper LA VAGUE mais de surfer. Soudain j’ai le mal du surf, un data burnout, beurk, une indigestion. Des sites, des blogs, des tweets, des fil RSS, des agrégateurs, des bases de données, des études, des articles, des photos, des think tanks, des sites, des blogs, des tweets, des fil RSS, des agrégateurs, des bases de données, des études, des articles, des photos, des think tanks ... Cher Consommateur, votre mission si vous l’acceptez dit la marque : - M’aimer - Me recommander - M’acheter - M’aimer encore. Me recommander encore. M’acheter encore Je me lance. Je définis un mot. Je surfe, je surfe et je surfe. Soudain j’ai le mal du surf, un data burnout, beurk, une indigestion de sites, de blogs, des fil RSS, d’articles, de photos, de jeux, de news people … Moi, le Consommateur, sur les sept derniers jours , en France et sur Google , toutes catégories confondues, j’ai fini par chercher facebook et youtube : Quels ont été les termes de recherches les plus fréquents sur les sept derniers jours ? Facebook et Youtube. Et que répond le conso : 1 milliard de téraoctets Et Moi Et Moi Et Moi

Astrid Pesez, Responsable du service documentation


“on en parle” Acadomia et la CNIL NDLR : Après avoir reçu un avertissement public de la CNIL pour des « commentaires excessifs dans ses fichiers », Acadomia, numéro un du soutien scolaire à domicile, tente de se défendre en investissant les media sociaux. Si la démarche se veut être transparente, les internautes ne sont pas dupes et ne manquent pas de témoigner leur scepticisme. R.L. : « C’est une bonne chose d’avoir nommé un Responsable Qualité, mais que fera-t-il au juste ? Selon moi c’est loin d’être un simple problème de fichier, mais plutôt d’un manque de respect systémique entre clients et professeurs. C’est un changement d’état d’esprit qu’il faut opérer. » M.S. : « Pas encore convaincu. Ce n’est pas en cherchant la petite bête dans le rapport de la CNIL que vous allez entériner l’affaire. C’est avant tout un problème de confiance… Et je souhaite beaucoup de courage au community manager chargé de faire bouger positivement les choses. » C.V. : « Pourquoi le DG ne reconnaît pas pleinement les dysfonctionnements alors qu’il félicite l’existence de la CNIL ? Il ne faut pas oublier qu’il ne suffit pas de se mettre en scène pour convaincre, il faut être engageant ! » La réponse du Directeur Général d’Acadomia en vidéo : http://bit.ly/acadomia La page facebook dédiée : http://bit.ly/acadomiafb


la bonne idée Axe – Rise Up Girls Type de campagne : Intégrée. Le contexte : Le lancement de la gamme Axe Rise Up (gel douche et déodorant pour homme), qui promet d’aider à être plus alerte le matin. La problématique : Comment susciter l’intérêt des jeunes hommes pour la nouvelle gamme Axe et les convaincre du bénéfice produit ? L’insight : « Le matin je suis rarement frais. Seule une fille sublime peut me pousser à me réveiller du bon pied et à faire des efforts pour être à mon avantage. » L’idée : Rise Up Girls, une plateforme qui propose aux jeunes mâles de se faire réveiller le matin entre 6h et 9h par une vidéo mettant en scène chaque jour une fille différente. À la fin de chaque film une série de questions pour éventuellement gagner une place sur le Axe Boat 2010, et pour un heureux élu de voir 10 filles venir chez lui pour un réveil surprise. Le plus : Un widget téléchargeable sur le site pour être certain de ne pas manquer un réveil et ainsi inscrire la Marque dès le matin dans l’esprit de la cible. Le site : http://www.riseupgirls.fr/ Le teaser : http://ytyt/uguyg/jugytuyfuy


la moins bonne idée Nokia – Extreme Foosball

Aujourd’hui les mobiles intègrent toujours plus de fonctionnalités, à tel point que l’on en oublierait presque leur utilité première. Dorénavant, ce ne sont plus les performances pures de l’appareil qui créent de la préférence produit, mais plutôt les usages qui en sont issus. Apple l’illustre parfaitement avec l’iPhone et son écosystème d’applications : doté d’un design épuré à l’extrême, c’est à l’utilisateur de créer la différence par le contenu qu’il y intégrera. En adoptant ce positionnement, Nokia cherche à témoigner de la richesse des possibilités offerte par le N8, son nouveau ‘super’ Smartphone. La marque finlandaise a choisi de mettre en avant les qualités multimédia de son produit, en particulier sa caméra HD intégrée, au moyen d’un match de baby foot filmé. Disponible sur la chaine Youtube de la Marque, les performances des joueurs rendent le film impressionnant, et on ne manquera pas de disséquer chaque action grâce à un menu interactif permettant de les voir au ralenti. Si la réalisation est convaincante, on s’étonnera de la mauvaise foi de la Marque qui laisse sous-entendre que les scènes ont été filmées par le Smartphone, les protagonistes immortalisant leur partie grâce au mobile. Car il n’en est rien, comme en témoigne le making-of proposé en fin de vidéo… Une incohérence de taille qui fait perdre toute crédibilité à l’opération. La démarche est d’autant plus paradoxale que le produit est soutenu par un slogan porteur de liberté et de créativité : « What will you do with it ? » (Que ferez-vous avec ?). Comment dès lors ne passer que par la représentation – fictive – d’un seul usage ? Pourquoi un tel manque de cohérence ? Le site : http://bit.ly/N8site La vidéo : http://bit.ly/N8video


à découvrir Rock Band Creators

Si MySpace reste une plateforme de choix dès qu’il s’agit de découvrir des artistes, son inertie laisse le champ libre à l’innovation. Non sans surprise, Electronic Arts crée la nouveauté en lançant Rock Band Creators, une plateforme ouverte associée à sa licence de jeux vidéo à succès Rock Band (plus de 1,7 millions de jeux écoulés pour le seul dernier opus mettant en scène les Beatles). Fort de partenariats signés avec six distributeurs et sponsors, Rock Band Creators apparaît comme une solution légitime pour tous les musiciens en quête de notoriété. S’ils peuvent librement partager sur le réseau leurs créations, ce sont les internautes qui voteront pour les titres qui seront ensuite enregistrés et distribués. Mieux, ces derniers se verront adaptés à la plateforme de jeu (toutes les consoles nouvelle génération) pour offrir aux fans une expérience interactive inédite : il ne s’agit plus seulement d’écouter la musique ou de regarder clip, mais aussi de la jouer. Avec une communauté de joueurs déjà bien établie et des prix par titre allant de 99 centimes à 2,99 dollars (30% iront aux artistes), il ne serait pas étonnant de voir certains groupes se démener sur les media sociaux pour obtenir un maximum de votes. Plus symboliquement, c’est aussi l’occasion pour les artistes d’être directement associés à des groupes cultissimes déjà distribués sur la plateforme (The Beatles, AC/DC...). Une mécanique intelligente de crowdsourcing à double sens qui devrait offrir une nouvelle source de croissance à Electronic Arts. Et si Rock Band Creators est encore tout jeune, et son catalogue humble, il n’est pas trop tôt pour vous ruer sur votre guitare et votre souris et prétendre à la gloire. Le site : http://creators.rockband.com/


le digital est partout Comme Ferris Bueller, explorez Chicago

Si Chicago possède une renommée internationale, en termes de tourisme la ville est bien souvent éclipsée par d’autres mégalopoles américaines, New York en tête. Parce qu’au delà du patrimoine culturel ce sont les films qui font la notoriété de ces grandes villes, l’Office du Tourisme de Chicago a entrepris de vous faire découvrir la ville sous un angle pour le moins original… en couplant le réseau social de géolocalisation foursquare à l’histoire du film Ferris Bueller’s Day Off (La Folle Journée de Ferris Bueller, sorti en 1986). Pour rappel, le film retrace la journée d’un adolescent américain qui entreprend de sécher les cours, bien décidé à profiter de tout ce que la ville – et la vie – peut lui offrir. Grâce à foursquare c’est un véritable périple qui est proposé : il s’agit de se rendre dans les différents lieux où les scènes ont été tournées pour débloquer un « badge » exclusif. Si cette « récompense » est en soi accessoire, l’expérience promet de vous apporter un regard nouveau sur la ville, tant temporel que spatial. Et parce que Explore Chicago n’a de sens que si l’on est sur place, l’Office du Tourisme a lancé un jeu concours sur facebook invitant les internautes à décrire la scène du film qu’ils aimeraient recréer pour, peutêtre, remporter billets d’avions, hôtel et des pass pour les musées de la ville. Il ne serait pas étonnant que l’opération ne soit que la première du genre et ne s’étende à d’autres villes. Que diriez-vous de composer les programmes de nos voyages en fonction de nos films préférés ? Explore Chicago : http://bit.ly/chicagofoursquare La page facebook : http://bit.ly/chicagofb


Les marques agissent Ikea : Global Play Report

Il aura fallu 18 mois au géant suédois du mobilier pour réunir quelques 11.000 entretiens dans 25 pays et ainsi aboutir à la plus grande étude effectuée à ce jour sur le rapport au jeu des enfants. Au-delà de l’effort affiché en recherche et développement, Ikea signe ici un coup de maître en donnant accès à l’ensemble de ses travaux sur une page facebook dédiée. Se faisant, la Marque s’engage ouvertement à créer des produits adaptés aux attentes décryptées, mais aussi à entretenir une relation plus intime, car touchant aux sentiments les plus liants, avec ses consommateurs. Si Ikea apporte son lot de statistiques et d’insights, comme le fait que 73% des enfants préfèreraient jouer avec leurs parents plutôt que de pratiquer une activité vidéo ludique, la Marque s’attache avant tout à prodiguer des conseils pratiques, sans jamais adopter une position autoritaire. Quantité de vidéos d’experts et de témoignages sont disponibles sur une chaine dédiée Youtube et relayées sur facebook. À leur tour, les « fans » sont invités à discuter et à échanger pour enrichir le projet et contribuer à faire du monde un immense terrain de jeu. En toute transparence, Ikea affiche sa volonté de contribuer durablement à l’amélioration des relations entre parents et enfants et promet déjà d’apporter toujours plus de solutions, comme avec l’annonce de l’arrivée prochaine d’une application iPhone. Un bien bel exemple de brand utility qui permet de générer de la conversation entre une marque et ses consommateurs. La vidéo : http://bit.ly/playreport La page facebook : http://bit.ly/ikeaplayreport


le www. de la semaine Sobe Reskin

SoBe, eau aromatisée sans calorie et sans colorant du groupe PepsiCo, a récemment changé le design de ses bouteilles. Profitant de l’occasion l’entreprise a développé un site permettant aux internautes de « changer de peau », ou plus pragmatiquement de se faire un tatouage virtuel. Si la réalisation du site est remarquable, c’est l’outil de tatouage virtuel qui est réellement sensationnel. L’ergonomie est aussi simple qu’intuitive et le résultat est d’autant plus étonnant qu’il faut normalement une bonne connaissance des outils de retouches photographiques pour parvenir à une telle qualité. En jouant avec le dispositif on découvre aussi l’univers de la Marque : jeune, alternatif, urbain. Quand la technique sert un aussi beau résultat on dit bravo. Le site : http://reskin.sobe.com/ Démonstration en vidéo : http://bit.ly/sobereskin


la vidéo culte Adidas Originals : Star Wars Cantina

Pour célébrer à sa manière le lancement du Mondial, Adidas Originals s’est attaqué à un mythe… avec brio. La Marque a détourné la scène de la Cantina de l’épisode IV de Star Wars, non sans humour et avec pléthores de caméos. Entre autres, on y retrouve les Daft Punk qui sont privés de boisson car stigmatisés comme des droïdes, Snoop Dogg enragé qui n’hésite pas à faire la démonstration de son sabre laser, Noel Gallagher et Ian Brown qui font les crétins dans le fond, Jay Baruchel qui n’a manifestement jamais vu un pistolet laser auparavant, David Beckham qui se voit proposer une place dans l’équipe de Jabba le Hutt, et même Franz Beckenbauer qui ne fait que passer. Que les fans de la saga se rassurent, la réalisation est fidèle et on retrouve des personnages phares tels que Chewbacca, Obiwan, R2D2, 6PO et Han Solo. Mieux, la présence des produits de la Marque, pourtant évidente, réussit à se marier avec l’atmosphère et ne gâche rien de l’univers. C’est riche, ça va vite, et le tout illustre parfaitement le slogan de la Marque « Celebrate Originality ». À partager sur vos twitter et facebook ! La vidéo : http://bit.ly/starwarscantina


incroyable

4.000.000 C’est le nombre de Français se connectant chaque jour à un site Internet avec leur Smartphone. (contre 1.800.000 il y a un an)

18% possèdent un Smartphone.

55%

des possesseurs de Smartphone utilisent régulièrement la géolocalisation.

Source : étude GroupM, et SFR Régie Mars 2010


news du monde digital _ Spotisquare_

En mêlant spotify, le service de streaming de musique en ligne, et foursquare, le réseau de géolocalisation, on obtient Spotisquare, un service Web et mobile qui permet aux utilisateurs des deux réseaux d’associer à un lieu une liste de lecture. Ainsi, dès que vous passerez à un endroit où l’un de vos contacts aura « déposé » une liste de lecture virtuelle vous pourrez l’écouter depuis votre mobile. Une étape de plus dans l’interpénétration du virtuel et du réel, mais qui ne s’adresse pas à tout le monde, le service requérant d’être membre premium de spotify. _ Starbuck’s Free Pastry_

Après avoir testé le Free Pastry Day en Mars dernier (journée au cours de laquelle une pâtisserie était offerte pour tout achat d’une boisson dans la matinée), Starbuck a récemment dévoilé des résultats probants : l’opération a attiré plus d’un million d’individus dans les points de vente. N’utilisant que les media sociaux pour parler de l’opération, celle-ci a été fortement relayée sur les media sociaux, au point de représenter quasiment 1% des tweets émis dans la journée, contre dix fois moins les autres jours. Starbuck démontre sa maîtrise des media sociaux et n’oublie pas de rappeler que le succès est essentiellement dû à leur plateforme d’innovations crowdsourcées Starbuck Idea lancée il y a plus de deux ans.

_ Je te suis, tu me suis. Ou pas_

L’un des avantages de twitter par rapport aux autres réseaux sociaux, c’est la liberté extrême avec laquelle on peut l’utiliser : de manière anonyme ou non, pour publier ou simplement lire etc… Par contre, dès qu’on arrive à une utilisation proactive du service, on en vient à regretter de ne pas connaître les connexions que l’on peut avoir avec un membre, indicateur clef pour évaluer s’il est pertinent ou non de suivre cette personne. Cette fonctionnalité, en cours de développement, devrait faire son apparition sous peu. Parallèlement, le site de microblogging a annoncé que plus de 2 milliards de tweets étaient envoyés par mois… Contre 1 milliard en décembre dernier. _ Google : reconnaissance vocale_

Les anglo-saxons pouvaient profiter de l’outil de reconnaissance vocale sur mobile de Google depuis plus d’un an ; désormais l’espagnol, l’italien, le portugais, l’allemand et le français sont pris en compte. En téléchargeant l’application Google sur votre Smartphone, vous pourrez effectuer vos recherches Web à la voix. Couplé à la géolocalisation de l’appareil, vous trouverez en un instant le commerce le plus proche de votre position. Si certains peuvent y voir un aspect gadget, cette fonctionnalité devient vraiment pratique en voiture ou pour les personnes ayant un handicap.


Le Digital Post n°17  

L’actualité digitale par DDB° Paris

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you