Page 1

EXPOSITION

FEMMES

JOURNÉES CULTURELLES (MARS 2008)

DÉPARTEMENT DE FRANÇAIS I.E.S. CIUDAD JARDÍN SÉVILLE


Voici les affiches que le Département de Français a élaboré pour collaborer à l’exposition proposée par la coordinatrice de coéducation à l’occasion du 8 mars, journée internationale de la femme.

-§-


Émilie du Châtelet Naissance : le 17 décembre 1706 à Paris Mort:

le 10 septembre 1749 à Lunéville (Lorraine)

Fonction : mathématicienne et physicienne Œuvres principales:

• Institutions de Physique, Paris, 1740 • Analyse de la philosophie de Leibniz, 1740 • Dissertation sur la nature et la propagation du feu, Paris, 1744 • Traduction des Principes de Newton, 1756, (avec son éloge par Voltaire). • Principes mathématiques de la philosophie naturelle traduction de Newton, Paris, 1766

Émilie a eu la chance de vivre dans un milieu ouvert et de recevoir une éducation qui n’était pas habituelle pour les filles de l’époque. Elle a étudié le latin, le grec et l’allemand. Elle aimait la musique, la danse et le théâtre. Elle s’est mariée au Marquis du Châtelet, qui la laisse vivre librement; se rendant compte de ses capacités intellectuelles. De ses divers amants, Voltaire a eu sur elle le plus d'influence, l'encourageant à approfondir ses connaissances en physique et en mathématiques. C'est lui qui la pousse à traduire Newton et qui lui fait prendre conscience d'avoir la liberté de penser par elle-même. Émilie tuvo la suerte de vivir en un ambiente liberal y de recibir una educación que no era la habitual para las niñas de su época. Estudió latín, griego y alemán. Amaba la música, la danza y el teatro. Se casó con el Marqués de Châtelet, que le permite vivir libremente, al darse cuenta de sus capacidades intelectuales. De sus numerosos amantes, Voltaire fue quien más influencia tuvo sobre ella, animándola a profundizar en sus conocimientos de física y de matemáticas. Es él quien la impulsa a traducir a Newton y quien le hace tomar consciencia de su libertad para pensar por si misma. Pour en savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89milie_du_Ch%C3%A2telet Para ampliar: http://es.wikipedia.org/wiki/%C3%89milie_de_Breteuil


Madeleine Brès Naissance : le 26 novembre 1842 à Bouillargues Mort:

en 1921 à Paris

Fonction : docteur en Médecine Œuvres principales: •

Sa thèse sur l'allaitement intitulée: De la mamelle et de l'allaitement (1875) • Directrice du journal: Hygiène de la femme et de l'enfant Madeleine est la fille d'un fabricant de charrettes appelé à travailler à l'hôpital de Nîmes, où elle découvre sa vocation pour la médecine. Comme il était de coutume à l'époque, elle est mariée très jeune, à quinze ans. En 1866, elle se présente devant le doyen de la Faculté de Médecine de Paris et lui demande son autorisation pour s'y inscrire. Son inscription en Faculté est tout un symbole et il faut le soutien de l'impératrice Eugénie et du ministre de l'instruction publique pour qu'elle l'obtienne. Le 3 juin 1875, alors âgée de 33 ans, elle obtient son diplôme de docteur en médecine. Avec sa thèse, elle prouve sa volonté de se spécialiser dans tout ce qui touche la relation entre la mère et son bébé, ainsi que l'hygiène des jeunes enfants. Durant sa carrière, elle officie comme professeur d'hygiène et enseigne notamment aux directrices des écoles maternelles de la ville de Paris. Il faut remarquer qu'elle est la première française à obtenir le diplôme de docteur en Médecine. Madeleine es la hija de un fabricante de carretas contratado para trabajar en el hospital de Nîmes, lugar en el que ella descubre su vocación por la medicina. Como era costumbre en la época, se casó muy joven, con quince años. En 1866, se presenta ante el decano de la Facultad de medicina de París y le pide autorización para matricularse. Su inscripción en la Facultad es todo un símbolo y necesita del apoyo de la emperatriz Eugenia y del ministro de instrucción pública. El 3 de junio de 1875, a la edad de 33 años, consigue su diploma de doctor en medicina. Con su tesis, demuestra su deseo de especializarse en todo lo referente a la relación entre la madre y su bebé, así como en la higiene de los niños de corta edad. A lo largo de su carrera, ejerce como profesora de higiene y da clases sobre todo a las directoras de las guarderías de la ciudad de París. Hay que destacar que es la primera francesa que obtiene el diploma de doctor en medicina. Pour en savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Madeleine_Br%C3%A8s


Marie Curie Naissance : le 7 novembre 1867 à Varsovie Mort:

le 4 juillet 1934 à Sancellemoz

Fonction : Physicienne (Prix Nobel de physique et de chimie)

Ses réussites (sus logros): • • • • •

Première femme à recevoir le prix Nobel Seule femme à avoir reçu deux prix Nobel Première femme lauréate de la Médaille Davy Première femme à enseigner dans la Sorbonne Seule femme honorée au Panthéon de Paris

Maria Skłodowska excelle dans toutes les matières qu’elle étudie, mais à Varsovie, annexée par la Russie, l’accès à l’université est interdit aux femmes. En 1891, elle part pour Paris, où elle est acceptée pour suivre des études en sciences physiques et en mathématiques. En 1895, elle épouse Pierre Curie et elle commence ses travaux de thèse sur l’étude des rayonnements produits par l’uranium. Avec son mari, elle découvre le polonium et le radium. Le 10 décembre1903, elle reçoit avec son mari et Henri Becquerel, le prix Nobel de physique. Le 19 avril 1906, Pierre meurt renversé par une voiture à cheval. En novembre, elle le remplace à son poste de professeur à la Sorbonne. En 1911, elle reçoit son second Prix Nobel. Pendant la 1ère Guerre mondiale, elle participe à la conception d’unités chirurgicales mobiles. Elle crée également 18 voitures de radiologie, surnommées les Petites Curie. À la fin de la guerre, elle peut enfin occuper son poste à l’Institut du Radium, plus tard l’Institut Curie. Sa fille Irène devient son assistante. Suite à une trop grande exposition aux éléments radioactifs, elle est atteinte d’une leucémie et elle meurt à Sancellemoz (Haute-Savoie). María Sklodowska destaca en todas las materias que estudia, pero en Varsovia, anexionada a Rusia, el acceso a la Universidad está prohibido a las mujeres. En 1891, se marcha a París, donde se le permite proseguir sus estudios en ciencias físicas y en matemáticas. En 1895, se casa con Pierre Curie y empieza sus trabajos para su tesis sobre el estudio de las radiaciones producidas por el uranio. Con su marido, descubre el polonio y el radio. El 10 de diciembre de 1903, recibe junto con su marido y Henri Becquerel, el premio Nobel de física. El 19 de abril de 1906, Pierre muere atropellado por un coche de caballos. En noviembre, ella lo sustituye en su plaza de profesor de la Sorbona. En 1911, recibe su segundo Premio Nobel. Durante la 1ª Guerra Mundial, participa en el diseño de unidades quirúrgicas móviles. Crea igualmente 18 vehículos de radiología, apodadas las Pequeñas Curie. Al final de la guerra, puede por fin ocupar su plaza en el Instituto del Radio, posterior Instituto Curie. Su hija Irene se convierte en su ayudante. A consecuencia de una excesiva exposición a los elementos radiactivos, se ve afectada por una leucemia y muere en Sancellemoz (Alta Savoya). Pour en savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Curie Para ampliar: http://es.wikipedia.org/wiki/Marie_Curie


Irène Joliot-Curie Naissance : le 12 septembre 1897 à Paris Mort:

le 17 mars 1956 à Paris

Fonction : Chimiste et physicienne (Prix Nobel de chimie)

Ses réussites (sus logros): • • • •

Prix Nobel de chimie en 1935 Sous-secrétaire d'État à la Recherche scientifique Officier de la Légion d'honneur Prix international de la paix en 1950

Irène est la fille de Pierre et Marie Curie, dont elle devient l’assistante à l'Institut du Radium de Paris. Elle épouse Frédéric Joliot, jeune chercheur du Collège de France. Ils travaillent ensemble sur la radioactivité naturelle et artificielle, la transmutation des éléments et la physique nucléaire. Leurs recherches sur l'action des neutrons sur les éléments lourds sont un pas important vers la découverte de la fission nucléaire. En 1935, Frédéric et Irène Joliot-Curie partagent le Prix Nobel de chimie. Ils travaillent dès 1939 sur le projet d'une bombe atomique française. Le programme nucléaire militaire français est le plus avancé de l'avant-guerre. En 1946, elle devient directrice de l'Institut du Radium. Elle participe à la création du Commissariat à l'énergie atomique. Elle obtient la chaire de physique générale et radioactivité précédemment occupée par sa mère. En 1956, Irène Joliot-Curie meurt d'une leucémie résultant d'une surexposition aux rayonnements radioactifs au cours de son travail. Irène es hija de Pierre y de Marie Curie, de quien se convierte en ayudante en el Instituto del Radio de París. Se casa con Frédéric Joliot, joven investigador del Collège de France. Trabajan juntos en la radiactivivad natural y artificial, la transmutación de los elementos y la física nuclear. Sus investigaciones sobre la acción de los neutrones sobre los elementos pesados suponen un paso importante hacia el descubrimiento de la fisión nuclear. En 1935, Frédéric e Irène Joliot-Curie comparten el Premio Nobel de química. Desde 1939 trabajan en el proyecto de una bomba atómica francesa. El programa nuclear militar francés es el más avanzado del periodo de pre-guerra. En 1946, se convierte en la directora del Instituto del Radio. Participa en la creación del Comisariado para la energía atómica. Obtiene la cátedra de física general y radiactividad ocupada anteriormente por su madre. En 1956, Irène Joliot-Curie muere de una leucemia fruto de la sobreexposición a las radiaciones a lo largo de su trabajo. Pour en savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Ir%C3%A8ne_Joliot-Curie Para ampliar: http://es.wikipedia.org/wiki/Ir%C3%A8ne_Joliot-Curie


Olympe de Gouges Naissance : le 7 mai 1748 à Montauban Mort: le 3 novembre 1793 (guillotinée) à Paris Fonction : femme de lettres et femme politique • • • • • •

Œuvres principales: l’Esclavage des Noirs ou l’heureux naufrage (1786) L’Homme généreux (1786) La Nécessité du divorce (1790) Le Couvent, ou les vœux forcés (1790) Mirabeau aux Champs Élysées (1791) Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (1791)

Marie Gouze est déclarée fille de Pierre Gouze, mais elle apprend vite, par sa mère, qu’elle est la fille naturelle du poète Jean-Jacques Lefranc de Pompignan, le célèbre antagoniste de Voltaire. Elle se marie à l’âge de 17 ans, elle a un fils, mais elle devient veuve presque aussitôt. Elle refuse de se remarier. Elle va rejoindre sa sœur à Paris, ville où elle fait la connaissance d’un haut fonctionnaire de la marine, Jacques Biétrix de Rozières. Grâce à lui, elle mène un train de vie bourgeois et elle peut écrire des pièces de théâtre, la passion de toute sa vie. En 1788, elle se fait remarquer en publiant deux brochures politiques. Elle développe un projet d’impôt patriotique et propose un vaste programme de réformes sociales et sociétales. Olympe défend avec ardeur les droits des femmes. Elle rédige la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, dans laquelle elle affirme l’égalité des droits civils et politiques des deux sexes. Elle demande la suppression du mariage et l’instauration du divorce, qui est adopté quelques mois plus tard. Elle propose à la place l’idée d’un contrat signé entre concubins et milite pour la libre recherche de la paternité et la reconnaissance des enfants nés hors mariage. De plus, elle recommande la création d’ateliers nationaux pour les chômeurs et de foyers pour mendiants. Olympe de Gouges est devenue emblématique des mouvements pour la libération des femmes et pour l’humanisme en général. Marie Gouze es oficialmente hija de Pierre Gouze, pero se entera muy pronto, por su madre, de que es la hija natural del poeta Jean-Jacques Lefranc de Pompignan, el célebre antagonista de Voltaire. Se casa a la edad de 17 años, tiene un hijo, pero se queda viuda casi inmediatamente. Se niega a casarse de nuevo. Va a reunirse con su hermana en París, ciudad en la que conoce a un alto funcionario de la marina, Jacques Biétrix de Rozières. Gracias a él, lleva un tren de vida burgués y puede escribir obras de teatro, la pasión de su vida. En 1788, se da a conocer al publicar dos panfletos políticos. Desarrolla un proyecto de impuesto patriótico y propone un amplio programa de reformas sociales y societarias. Olympe defiende con ardor los derechos de las mujeres. Redacta la Declaración de los derechos de la mujer y de la ciudadana, en la que afirma la igualdad de derechos civiles y políticos de los dos sexos. Pide la supresión del matrimonio y la instauración del divorcio, que es aprobada unos meses más tarde. Propone en su lugar un contrato firmado entre los miembros de la pareja y milita a favor de la paternidad voluntaria y el reconocimiento de los hijos nacidos fuera del matrimonio. Además, recomienda la creación de talleres nacionales para los parados y de hogares para indigentes. Olympe de Gouges se ha convertido en una figura emblemática para los movimientos por la liberación de las mujeres y para el humanismo en general.


Flora Tristan Naissance : le 7 avril 1803 à Paris Mort: le 14 novembre 1844 à Bordeaux Fonction : femme de lettres et féministe • • • •

Œuvres principales: Nécessité de faire un bon accueil aux femmes étrangères, 1835 Pérégrinations d’une paria, 1837 L’Union ouvrière, 1843 Le Tour de France. Journal 1843-44

Flora Tristan est la fille d’un noble péruvien et d’une parisienne émigrée en Espagne pendant la Révolution. Elle perd son père à l’âge de 4 ans, ce qui provoque d’insurmontables difficultés financières qui précipitent, à 17 ans, son mariage avec un graveur, André Chazal, riche, mais surtout jaloux, médiocre et très violent. L’échec du mariage est total. Battue, humiliée, séquestrée, Flora réussira à fuir son mari et, malgré les menaces de plus en plus graves, elle ne reprendra plus jamais la vie commune. En 1838, Chazal lui perfore le poumon gauche d’un coup de pistolet. Les juges accordent à Flora la “séparation de corps” mais lui refusent le divorce. Pour le restant de sa vie, Flora se battra pour le divorce des femmes. Ouvrière dans les filatures, les imprimeries, mais aussi femme de lettres, militante socialiste et féministe, elle fut l’une des figures majeures du débat social dans les années 1840, et participa aux premiers pas de l’internationalisme. Flora Tristan es hija de un noble peruano y de una parisina emigrada a España durante la Revolución. Pierde a su padre con 4 años, lo que provoca insuperables dificultades financieras que precipitan, con 17 años, su matrimonio con un grabador, André Chazal, rico, pero sobre todo celoso, mediocre y muy violento. El fracaso de su matrimonio es total. Golpeada, humillada, secuestrada, Flora logrará huir de su marido y, a pesar de las amenazas cada vez más graves, no retomará nunca más su vida en común. En 1838, Chazal le perfora el pulmón izquierdo de un disparo. Los jueces conceden a Flora la “separación de cuerpos” pero le niegan el divorcio. Durante el resto de su vida, Flora luchará por el divorcio de las mujeres. Obrera en fábricas de hilados, en imprentas, pero también mujer de letras, militante socialista y feminista, fue una de las figuras más grandes del debate social en los años 1840, y participó en los primeros pasos del internacionalismo.

Pour en savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Flora_Tristan Para ampliar: http://es.wikipedia.org/wiki/Flora_Trist%C3%A1n


Simone Veil Naissance : le 13 juillet 1927 à Nice Fonction : femme politique (UDF) Mandats et Œuvres :

• Ministre de la Santé, de la Sécurité sociale, de la Famille et des Affaires sociales • Membre du Conseil constitutionnel • Première femme à présider le Parlement européen • “Premio Príncipe de Asturias de Cooperación Internacional” • Loi sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG), qui dépénalise l'avortement Simone Veil, née Simone Jacob, est la fille cadette d’un architecte juif modeste, André Jacob. En 1943, pendant la Seconde guerre mondiale, elle est arrêtée avec sa famille et déportée au camp de Drancy, puis au camp de concentration d'Auschwitz. Libérées le 27 janvier 1945, ses sœurs et elle sont les seules survivantes de leur famille. Elle s'inscrit à la Faculté de droit et à Institut d'études politiques de l'Université de Paris, où elle rencontre Antoine Veil, qu'elle épouse en 1946. Ils ont trois fils. Elle entre dans la magistrature et devient ministre de la Santé dans le gouvernement dirigé par Jacques Chirac, poste qu'elle conserve sous les gouvernements successifs de Raymond Barre jusqu'en 1979. Elle est maître d'œuvre de l'adoption par le Parlement du projet de loi sur l'interruption volontaire de grossesse. En 1979, elle quitte le gouvernement pour conduire la liste de l’UDF lors des premières élections européennes. Elle devient la première présidente du Parlement européen. En 2005, elle reçoit le prix Prince des Asturies à la coopération internationale. Simone Veil est peut-être la personnalité politique la plus populaire de France. Simone Veil, Simone Jacob de soltera, es la hija pequeña de un modesto arquitecto judío, André Jacob. En 1943, durante la Segunda guerra mundial, es arrestada junto con su familia y deportada al campo de Drancy, después al campo de concentración de Auschwitz. Liberadas el 27 de enero de 1945, sus hermanas y ella son las únicas supervivientes de su familia. Se matricula en la Facultad de derecho y en el Instituto de estudios políticos de la Universidad de París, donde conoce a Antoine Veil, con el que se casa en 1946. Tienen tres hijos. Entra en la magistratura y se convierte en ministra de Sanidad en el gobierno dirigido por Jacques Chirac, cargo que conserva en los sucesivos gobiernos de Raymond Barre hasta 1979. Es la promotora de la aprobación por el Parlamento del proyecto de ley sobre la interrupción voluntaria del embarazo. En 1979, deja el gobierno para encabezar la lista de la UDF en las primeras elecciones europeas. Se convierte en la primera presidenta del Parlamento europeo. En 2005, recibe el premio Príncipe de Asturias de cooperación internacional. Simone Veil es tal vez la personalidad política más popular de Francia. Pour en savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Simone_Veil Para ampliar: http://es.wikipedia.org/wiki/Simone_Veil


Suzanne Lenglen Naissance : le 24 mai 1899 à Compiègne Mort: le 4 juillet 1938 à Paris Fonction : joueuse de tennis Palmarès (partiel) : • • • • • •

81 titres en simple 73 titres en double 11 titres en double mixte 31 Grand Slam 3 médailles olympiques (dont deux d’or) 171 victoires consécutives

À l'âge de 11 ans, Suzanne touche pour la première fois une raquette, offerte par son père, qui remarque très vite son aisance sur le court et son goût pour le tennis. Elle progresse rapidement et commence à jouer au Tennis Club de Nice. Elle dispute son premier tournoi senior à l’âge de 13 ans. Un an plus tard, elle est déjà sollicitée par le champion du monde masculin, Anthony Wilding, pour faire équipe en double mixte. Elle atteint la finale du championnat de France (Roland Garros) dès 1914. Trois semaines plus tard, elle devient championne du monde sur terre battue. Elle remporte six fois le tournoi de Wimbledon et six fois les Internationaux de France en simple. En sept ans, elle remporte 241 tournois. La championne incontestée, surnommée “la Divine”, opère de nombreux changements dans le tennis, elle améliore les techniques et invente une nouvelle façon de s'habiller pour mieux jouer : elle est la première à porter des jupes courtes. En 1926-27, Suzanne Lenglen prend part à une tournée professionnelle aux ÉtatsUnis et gagne les 38 matches. Quand elle rentre à Paris, elle ouvre une école de tennis, qui sera reconnue comme un centre fédéral d'entraînement par la Fédération française de tennis en 1936. En 1938 elle est atteinte par la leucémie et devient aveugle peu avant sa mort. Depuis 1997, un court porte son nom au stade Roland Garros. A la edad de 11 años, Suzanne toca por primera vez una raqueta, regalo de su padre, que percibe muy pronto su soltura sobre la pista y su gusto por el tenis. Progresa muy rápidamente y empieza a jugar en el Tenis Club de Niza. Disputa su primer torneo senior con 13 años. Tan sólo un año después, es requerida por el campeón del mundo masculino, Anthony Wilding, para formar pareja en dobles mixtos. Alcanza la final del campeonato de Francia (Roland Garros) en 1914. Tres semanas después, se convierte en campeona del mundo en tierra batida. Consigue en seis ocasiones el torneo de Wimbledon y seis veces los Internacionales de Francia en individuales. En siete años, gana 241 torneos. La campeona incontestada, apodada “la Divina”, introduce numerosos cambios en el tenis, mejora las técnicas e inventa una nueva forma de vestirse para poder jugar mejor: es la primera en llevar faldas cortas. En 1926-27, Suzanne Lenglen participa en una gira profesional por los Estados Unidos y gana los 38 partidos. Cuando regresa a París, abre una escuela de tenis, que será reconocida como centro federal de entrenamiento por la Federación francesa de tenis en 1936. En 1938 se ve afectada por la leucemia y se vuelve ciega poco antes de su muerte. Desde 1997, una pista lleva su nombre en el estadio Roland Garros. Pour en savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Suzanne_Lenglen


Jeannie Longo-Ciprelli Naissance : le 31 octobre 1958 à Annecy Fonction : femme coureur cycliste Palmarès (partiel) : • • • • • •

4 médailles olympiques 26 médailles aux Championnats du Monde (dont 13 d’or)

52 titres de championne de France 38 records du monde Championne de ski, de cross, du lancer de disque,… 800 victoires depuis sa première licence

Jeannie Longo-Ciprelli est une cycliste qui, à 49 ans, est toujours en activité. Elle domine le cyclisme féminin et incarne l'une des plus éclatantes légendes du sport mondial. Elle est la plus grande championne française de tous les temps. Personne avant-elle n'avait à ce point dominé sa spécialité pendant aussi longtemps. Ce sont sa détermination et son goût pour la perfection qui lui permettent de surpasser dans autant de disciplines (route, piste, VTT, ski,…). Mais elle ne s’est pas seulement contentée de sport. Elle possède aussi une vaste formation universitaire et professionnelle : Deug en informatique et mathématique appliquées aux sciences sociales ; Maîtrise de gestion des entreprises ; Diplôme universitaire en droit et économie du sport ; Professeur de sport (depuis 1987). Elle est en plus virtuose au piano. Seul lui aura manqué le Giro féminin parmi les courses importantes sous son ère. Jeannie Longo-Ciprelli es una ciclista que, a sus 49 años, sigue mantiendo su actividad. Domina el ciclismo femenino y encarna una de las más brillantes leyendas del deporte mundial. Es la campeona francesa más grande de todos los tiempos. Nadie antes que ella ha dominado hasta tal punto su especialidad durante tanto tiempo. Son su determinación y su gusto por la perfección los que le permiten destacar en tantas disciplinas (carretera, pista, montaña, esquí, …). Pero no se ha conformado sólo con el deporte. Posee también una amplia formación universitaria y profesional : Diploma universitario en informática y matemática aplicadas a las ciencias sociales; Licenciatura en gestión de empresas; Diploma universitario en derecho y economía del deporte; Profesora de deporte (desde 1987). Es además una virtuosa del piano. Sólo le habrá faltado el Giro femenino entre las carreras importantes de su era.

Pour en savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeannie_Longo-Ciprelli Para ampliar: http://es.wikipedia.org/wiki/Jeannie_Longo


Marie-José Perec Naissance : le 9 mai 1968 à Basse-Terre, Guadeloupe Fonction : athlète Palmarès (partiel) : • • • •

3 fois championne olympique 2 fois championne du monde 3 fois championne d'Europe 2 médailles d’or aux Jeux de la Francophonie

Marie-José Perec, surnommée « la gazelle des Antilles », est une athlète française, de 1m 80 pour 58 kg, qui a été sélectionnée 25 fois en équipe de France A (et 1 en juniors). C'est la seule athlète française qui est 3 fois championne olympique. Elle est également une des rares à avoir réalisé le doublé aux Jeux Olympiques sur 200 et 400 m, et la seule à avoir remporté deux Olympiades de suite le titre sur 400 m. Durant une période, elle détenait les records de France du 100 m, du 200 m, du 400 m, du 400 m haies et des relais 4x100 m et 4x400 m. Ses deux titres olympiques de 1996 sont les dernières grandes lignes de son palmarès. En effet elle ne court quasiment plus dès 1997 à cause de multiples blessures. Puis elle tente un retour en 2000 aux Jeux de Sydney et encore aux Championnats du monde de 2003 à Paris. Mais là encore, une blessure l'empêche d'y participer. Elle décide donc, à 35 ans, de mettre un terme à sa carrière sportive. Aujourd'hui Marie-José Perec reste très proche des athlètes de l'équipe de France. Elle est également commentatrice pour la télévision.

Marie-José Perec, apodada « la gacela de las Antillas », es una atleta francesa, de 1m 80 y de 58 kg, que ha sido seleccionada en 25 ocasiones para el primer equipo de Francia ( y 1 para juniors). Es la única atleta francesa triple campeona olímpica. Es igualmente una de las pocas que ha conseguido el doblete en los Juegos Olímpicos en 200 y 400 m, y la única que ha ganado dos Olimpiadas seguidas el título en 400m. Durante una época, ostentaba los récords de Francia en 100 m, en 200 m, en 400m, en 400 vallas y en relevos 4x100 m y 4x400m. Sus dos títulos olímpicos de 1996 son las últimas grandes líneas de su palmarés. En efecto, apenas si vuelve a correr desde 1997 a causa de sus múltiples lesiones. Después intenta regresar en el 2000 en los Juegos Olímpicos de Sydney y también en los Campeonatos del mundo de 2003 en París. Pero en esa ocasión de nuevo una lesión le impide participar. Decide pues, con 35 años, poner fin a su carrera deportiva. Actualmente Marie-José Perec se mantiene en estrecho contacto con los atletas del equipo de Francia. También es comentarista de televisión.

Pour en savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Jos%C3%A9_Perec Para ampliar: http://es.wikipedia.org/wiki/Marie-Jos%C3%A9_Perec


Alice Guy Blaché Naissance: le 1er juillet 1873 à Saint-Mandé (aux environs de Paris) Mort: le 24 mars 1968 à Mahwah (New-Jersey) Fonction: réalisatrice, productrice et scénariste Filmographie (partielle):

La Fée aux choux (1896) (1er film de fiction de l'histoire du cinéma) • Une nuit agitée, Le Pêcheur dans le torrent, ... (1897) La Cène, Le Chemin de croix, La Crèche à Bethléem,…(1898) Au cabaret, L'Aveugle, ... (1899) Guillaume Tell, L'Angélus, L'Arléquin,... (1900) Plus de 600 films •

• • • •

Alice Guy Blaché est l'une des pionnières du cinéma et la première réalisatrice du monde. En 1910, elle crée Solax Film Co., une société de production cinématographique. C'est aussi elle qui met au point les premiers trucages de cinéma. Elle peut utiliser le parlant dès 1902 grâce au chronographe de Demeny. La Vie du Christ en 1906 est l'un des premiers films "à gros budget", avec 300 figurants. La même année, elle parvient à coloriser La Fée Printemps. En 1910, elle s'installe aux Etats-Unis et produit les films de Charlie Chaplin et tourne des œuvres de divers genres (westerns, films sentimentaux, fantastiques, policiers, ...). La Metro Goldwyn Mayer distribue ses films jusqu'en 1918. En 1922 elle revient en France, elle a alors tourné plus de 600 films! La Cinémathèque française lui rend hommage en 1957 et elle meurt en 1968 aux Etats-Unis.

Alice Guy Blaché es una de las pioneras del cine y la primera directora del mundo. En 1910, crea Solax Film Co., una sociedad de producción cinematográfica. Es ella también quien pone en marcha los primeros efectos especiales del cine. Puede utilizar el cine sonoro desde 1902 gracias al cronógrafo de Demeny. En 1906, La vida del Cristo es una de las primeras películas de “gran presupuesto”, con 300 figurantes. El mismo año, consigue colorear El hada primavera. En 1910 se va a Estados Unidos y produce las películas de Charlie Chaplin y rueda obras de varios estilos (westerns, películas sentimentales, ciencia ficción, policiacas, ...). La Metro Goldwyn Mayer distribuye sus películas hasta 1918. En 1922 vuelve a Francia con más de 600 películas rodadas! La Cinemateca Francesa le rinde homenaje en 1957 y muere en 1968 en Estados Unidos. Pour en savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Alice_Guy

Site officiel: http://aliceguy.free.fr/accueil/welcome/index.php


Jeanne Moreau Naissance: le 23 janvier 1928 à Paris Fonction: actrice et chanteuse Filmographie (partielle):

• • • • •

• • • • •

1959 : Les Quatre Cents Coups de François Truffaut 1961 : La Nuit (La notte) de Michelangelo Antonioni 1961 : Une femme est une femme de Jean-Luc Godard 1962 : Jules et Jim de François Truffaut 1962 : Eva de Joseph Losey 1962 : Le Procès de Orson Welles 1963 : La Baie des Anges de Jacques Demy 1963 : Les vainqueurs de Carl Foreman 1963 : Le Feu follet de Louis Malle 1964 : Le Journal d'une femme de chambre de Luis Buñuel

Jeanne Moreau débute sa carrière en octobre 1946 quand elle entre comme auditrice à la Comédie Française. Puis, début 1947, elle passe le concours d'entrée au Conservatoire. Elle participe à plusieurs pièces de théâtre (dont le Cid, Othello...) et rencontre des personnalités telles que André Gide, Gérard Philippe, Orson Welles... En 1962, elle tourne le film "Jules et Jim" de François Truffaut qui a beaucoup de succès. La même année, le producteur Jacques Canetti sort la bande originale du film "Le tourbillon", que Jeanne interprète dans le film avec Rezvani. Sa carrière en tant que chanteuse démarre. En 1998, elle reçoit des mains de Sharon Stone un hommage de l'Académie des Oscars pour l'ensemble de sa carrière ; il s'agit de la plus haute distinction délivrée par cette Académie pour une comédienne internationale. En 2008, à l'occasion de ses quatre-vingts ans et de ses soixante ans passés sur le grand écran, de nombreux hommages lui sont rendus, notamment à la Cinémathèque Française et au Festival Premiers Plans d'Angers, où elle participe activement depuis 2003. Après avoir reçu un César d'honneur en 1995, elle reçoit un Super César d'honneur lors des Césars 2008, pour consacrer sa carrière. Jeanne Moreau empieza su carrera en octubre de 1946 cuando entra como libre-oyente en la Comédie Française. Más tarde, a principios de 1947, supera la prueba de acceso al Conservatorio. Interviene en varias obras de teatro (entre ellas el Cid, Otelo...) y conoce a personalidades tales como André Gide, Gérard Philippe, Orson Welles... En 1962, rueda la película “Jules y Jim” de François Truffaut que tiene mucho éxito. El mismo año, el productor Jacques Canetti saca la banda original de la película “El remolino”, que Jeanne interpreta en la película con Rezvani. Arranca su carrera como cantante. En 1998, recibe de manos de Sharon Stone un homenaje de la Academia de los Óscars por toda su carrera; se trata de la más alta distinción concedida por esta Academia a una actriz internacional. En 2008, con motivo de su ochenta cumpleaños y de sus sesenta años dedicados a la gran pantalla, se le hacen numerosos homenajes, especialmente en la Cinemateca Francesa y en el Festival Primeros Planos de Angers, donde colabora activamente desde 2003. Tras haber recibido un César de honor en 1995, recibe un Super César de honor durante los Césars 2008, para consagrar su carrera. Pour en savoir plus: http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeanne_Moreau Para ampliar: http://es.wikipedia.org/wiki/Jeanne_Moreau


FEMMES  

Affiches pour une exposition

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you