Issuu on Google+

2Evénement

Tribune de Genève | Mercredi 30 octobre 2013

Election cantonale au Conseil d’Etat Tribune de Genève | Mercredi 30 octobre 2013

Derrière Maudet et Longc hamp, la bataille fait rage Selon une enquête réalisée auprès de nos lecteurs, l’Entente devrait placer au moins quatre candidats au gouvernement. Le septième siège sera très disputé entre les trois forces politiques Sondage sur l’élection au Conseil d’Etat du 10 novembre Le Conseil d’Etat est composé actuellement d’un socialiste, deux Verts, trois PLR et un PDC

Quelle serait selon vous la composition idéale du prochain gouvernement? Pierre Maudet (PLR)

Qui verriez-vous prendre le poste de président pour la nouvelle législature ? Pierre Maudet (PLR)

96%

François Longchamp (PLR)

94%

Luc Barthassat (PDC) Serge Dal Busco (PDC)

François Longchamp (PLR) Anne Emery-Torracinta (PS)

83%

Anne Emery-Torracinta (PS)

64%

Isabel Rochat (PLR)

6% 4%

Mauro Poggia (MCG)

4%

Antonio Hodgers (Verts)

4%

66%

56%

Quel bilan tirez-vous du Conseil d’Etat sortant ?

32%

Eric Stauffer (MCG)

80%

Antonio Hodgers (Verts)

44%

Le baromètre

10 9 8 7 6

Luc Barthassat (PDC)

2%

Isabel Rochat (PLR)

2%

5

4,9

4 3

Thierry Apothéloz (PS)

55%

Mauro Poggia (MCG)

51%

Céline Amaudruz (UDC)

33%

Eric Stauffer (MCG)

Thierry Apothéloz (PS)

1%

Serge Dal Busco (PDC)

1%

Céline Amaudruz (UDC)

23%

2 1 0

0%

Citez les trois domaines les mieux traités par le Conseil d’Etat durant cette législature ainsi que les plus importants selon vous Les trois domaines les mieux traités

Les trois domaines où les besoins sont les plus importants

Economie, finances Sécurité

Santé

Mobilité

16%

45%

Education

34%

Economie, finances Santé

13%

Hommes

52%

18-34 ans 35-54 ans

55%

Emploi, social

51%

Emploi, social

63%

Sécurité

54%

De g. à dr. et de haut en bas, selon l’ordre de préférence de nos lecteurs: Pierre Maudet (PLR), François Longchamp (PLR), Luc Barthassat (PDC), Serge Dal Busco (PDC), Antonio Hodgers (Verts), Anne Emery-Torracinta (PS), Isabel Rochat (PLR), Thierry Apothéloz (PS), Mauro Poggia (MCG), Céline Amaudruz (UDC) et Eric Stauffer (MCG).

78%

Mobilité

58%

Education

Logement

Logement

73%

Données socio démographiques

Femmes

48%

22% 34%

55 ans et plus

45%

PHOTOS TRIBUNE DE GENÈVE ET KEYSTONE

23% 21% 15%

Ce sondage à valeur indicative a été réalisé auprès de 327 lecteurs, membres du Cercle des lecteurs de la «Tribune de Genève». Afin que l’échantillon corresponde à la composition en âge et en sexe du lectorat de la «Tribune», il a été réduit à 213 personnes. G. LAPLACE. SONDAGE: «TRIBUNE DE GENÈVE».

L’essentiel U En tête Selon notre sondage lecteurs, deux candidats PLR arriveront en tête lors de l’élection du 10 novembre. Alors que le siège d’Isabel Rochat est en péril. U Bataille La septième place risque d’être fort disputée et pourrait amener un MCG au gouvernement, en l’occurrence Mauro Poggia. U Président Pierre Maudet est la personne préférée pour occuper le poste de président du Conseil d’Etat, devant François Longchamp. Christian Bernet

L

e suspense sera sans doute très intense, le dimanche 10 novembre, avant de connaître la composition du futur gouvernement genevois. L’enquête réalisée auprès de nos lecteurs confirme un élément clé de cette élection, la première à se dérouler en deux tours: la bataille est très disputée et les jeux encore très ouverts. Si les deux candidats sortants Pierre Maudet et François Longchamp n’ont guère de souci à se faire pour leur réélection, la question cruciale est de savoir si le Mouvement citoyens genevois (MCG) arrivera à porter l’un de ses représentants au Conseil d’Etat. Tout devrait se jouer sur le septième siège à conquérir et pour lequel trois candidats, de trois forces politiques différentes, sont Contrôle qualité

au coude à coude. Il est même probable que ce sprint se joue à la «photo-finish». C’est en tout cas les conclusions que l’on peut tirer de notre enquête menée auprès du Cercle des lecteurs de la Tribune de Genève. Trois cent vingt-sept personnes ont été interrogées entre le 15 et le 23 octobre, un chiffre ramené à 213 personnes pour qu’il soit représentatif de notre lectorat. Ce même lectorat a le nez fin. Il avait exprimé une nette préférence pour Pierre Maudet lors d’un sondage effectué peu avant l’élection partielle de juin 2012. Ce choix avait été largement confirmé à la sortie des urnes puisque le candidat du Parti libéral-radical (PLR) avait écrasé ses concurrents.

Bataille pour le septième siège Mais revenons à l’élection du 10 novembre prochain. Les personnes sondées devaient indiquer quelle serait la composition idéale du prochain gouvernement. A ce jeu-là, les deux candidats PLR sortent très largement en tête. Pierre Maudet obtient 96% de votes favorables, François Longchamp 94%. Cette différence, minime, n’a pas de signification statistique. Les deux actuels conseillers d’Etat sont marqués à la culotte par les deux nouveaux prétendants du Parti démocratechrétien (PDC), Luc Barthassat et Serge Dal Busco. Ils arrivent aussi dans un mouchoir de poche, avec environ 80% de votes en leur faveur. Enfin, dans un troisième groupe apparaissent deux candidats de l’Alternative: le Vert Antonio Hodgers et la socialiste Anne EmeryTorracinta. Ils sont eux aussi très proches l’un de l’autre. Voici pour les six premiers. Et le septième? C’est ici que la course se livre avec le plus d’âpreté. Trois candidats sont en effet au coude à coude: la PLR sortante

5

C’est, selon notre sondage, le nombre de candidats de l’Entente qui seraient élus au gouvernement le 10 novembre. Deux membres de l’alliance rose-verte les accompagneraient. Mais les trois candidats placés aux 7e, 8e et 9e rangs – dans l’ordre Isabel Rochat (PLR), Thierry Apothéloz (PS) et Mauro Poggia (MCG) – sont dans un mouchoir de poche.

Isabel Rochat, le socialiste Thierry Apothéloz et Mauro Poggia (MCG). Tous trois bénéficient d’un peu plus de 50% de votes favorables, avec des différences qui ne sont pas significatives. Le vainqueur de ce sprint déterminera l’équilibre final du futur gouvernement. Soit le MCG entre dans un Conseil d’Etat où la gauche est nettement minorisée, soit Isabel Rochat sauve sa tête et permet à l’Entente de renforcer sa mainmise avec cinq membres, soit l’équilibre actuel est maintenu, avec quatre conseillers de droite et trois de gauche. L’enquête comporte une deuxième

question qui permet d’affiner le résultat. Après avoir indiqué dans le désordre la composition «idéale» du gouvernement, les sondés ont dû classer les candidats par ordre de préférence. Pierre Maudet arrive à nouveau en tête: 51% des personnes interrogées l’ont placé sur la première marche du podium. Son colistier François Longchamp, lui, apparaît sur la deuxième marche dans 34% des cas, ce qui en fait le parfait «challenger».

des compétitions à l’intérieur d’une même équipe. Par exemple au sein du PDC. On constate en effet que Serge Dal Busco obtient un rang moyen (4,5) meilleur que son camarade Luc Barthassat (5), alors que ce dernier obtient plus de voix. Cette contradiction s’explique peut-être par le fait que Luc Barthassat est

avantagé par sa notoriété – il est conseiller national – alors que Serge Dal Busco, magistrat à Bernex, gagne en compétence supposée. Dans le trio qui vise la septième place, le socialiste Thierry Apothéloz bénéficie d’un meilleur rang (4,2) que ses concurrents Isabel Rochat et Mauro Poggia (4,7 tous les deux).

La future législature verra en outre une nouveauté de taille: la présence d’un président élu pour cinq ans. Qui doit assurer ce rôle? Nos lecteurs affichent une préférence assez nette pour Pierre Maudet (44% des voix). François Longchamp, qu’on cite souvent comme un candidat naturel à ce poste, obtient, lui, 32% des

de mécontentement. En troisième position, on trouve l’emploi et le social. De ces résultats découlent logiquement les attentes pour la prochaine législature. Quels sont les trois domaines où les besoins sont les plus urgents? Les lecteurs de la Tribune de Genève répondent d’abord, et très nettement, le logement, avec 78% des réponses. En deuxième position vient la mobilité (63%) et à la troisième place, la sécurité (55%). Il est intéressant de noter un changement d’attente parmi les personnes sondées. En juin 2012, lors d’une enquête similaire, nos lecteurs n’avaient pas les mêmes sentiments d’urgence. Certes, le logement arrivait déjà en tête de leurs préoccupations. En revanche, la sécurité pointait en deuxième position (elle est reléguée aujourd’hui à la troi-

Le vote MCG en question Relevons que les sondés s’écartent peutêtre de l’électeur moyen concernant le vote MCG: 19,2% des Genevois ont voté pour le parti d’Eric Stauffer au premier

tour, alors qu’ils ne sont que 14% chez les lecteurs de la TG, selon notre sondage. Mais 7% d’entre eux n’ont pas fourni de réponse à cette question. Enfin, 89% des personnes interrogées affirment qu’elles voteront le 10 novembre. Signe d’un excellent esprit civique ou conséquence d’une élection particulièrement disputée.

PUBLICITÉ

Dal Busco contre Barthassat

Débat

Cette question permet d’établir un rang moyen et donne quelques indications sur

Mauvaise note pour le Conseil d’Etat sortant U Le Conseil d’Etat actuel n’est pas bien noté. Les personnes interrogées lors de notre sondage lui attribuent une note de 4,9 sur 10. Voilà pour son bilan, plus que mitigé. A la question de savoir quels sont les trois domaines qui ont été les mieux traités par le gouvernement durant cette dernière législature, les lecteurs relèvent l’économie et les finances, qui obtiennent l’adhésion des trois quarts des sondés. Puis suivent la sécurité, l’éducation et la santé, avec des résultats proches, autour de 50%. A l’inverse, notre sondage relève deux domaines où le gouvernement n’a pas donné satisfaction. Il s’agit en premier lieu de la mobilité. 79% des personnes interrogées estiment que c’est le champ d’activité qui a été le moins bien traité. Vient ensuite le logement, qui obtient un taux de 71%

voix. Les autres ne remportent que des miettes.

sième place). Surtout, la mobilité n’était de loin pas considérée comme une forte priorité. Aujourd’hui, elle figure au deuxième rang. Cette remontée en force dans les préoccupations des Genevois peut être révélatrice d’une situation réelle. Elle peut aussi être mise sur le compte de la longue campagne de déstabilisation à l’encontre de la conseillère d’Etat écologiste Michèle Künzler, qui a finalement décidé de ne pas se représenter après son très mauvais résultat lors du premier tour, le 6 octobre. C.B. Lire aussi en page 17

Consultez notre dossier sursur www.ge13.tdg.ch

Elections cantonales du 10 novembre 2013

Le grand débat des candidats au Conseil d’Etat ! Grand débat public

CE SOIR

Mercredi 30 octobre à 20h. Uni Dufour (auditoire U600) Entrée libre Débat animé par : Pierre Ruetschi rédacteur en chef de la Tribune de Genève

Contrôle qualité

Les grands enjeux de l’avenir de Genève seront débattus avec :

• Céline Amaudruz (UDC) • Thierry Apothéloz (PS) • Luc Barthassat (PDC) • Serge Dal Busco (PDC) • Anne Emery-Torracinta (PS) • Antonio Hodgers (Les Verts)

• François Longchamp (PLR) • Pierre Maudet (PLR) • Mauro Poggia (MCG) • Isabel Rochat (PLR) • Eric Stauffer (MCG)


Suite2