Page 1

panorama

bretagne panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne / Décembre 2013

3,4 6,4 3,1

20,1

13,5

5,9

4,3

3,6

4,6

1,6 2,3

14,4

3,9

4,1

2,9 1,4

8,0 2,6

14 % de l’emploi régional

3,6 8,6

de 10 à 12 %

de 16 à 18 %

de 12 à 14 %

de 18 à 20 %

de 14 à 16 %

Effectifs salariés de l'ESS (en milliers)

L’emploi dans l’ESS sur les pays bretons

144 000 salariés

Champ : effectifs salariés au 31/12 en milliers, ESS, % des effectifs salariés de l’ESS dans l’économie Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

13 500 établissements 3,6 milliards de masse salariale

26,2

d’euros

En 2008, la Chambre régionale de l’Économie sociale et solidaire éditait son premier panorama de l’Economie sociale et solidaire. Cette nouvelle édition montre que malgré une situation économique difficile, l’ESS a créé plus de 6 500 emplois depuis 2008, et plus encore elle a renforcé sa place dans l’économie régionale en passant de 13,5 % de l’emploi à 13,9 %. Cette tendance générale confirme la pertinence d’un "entreprendre en ESS" qui, sans être parfait, apporte des réponses concrètes et originales, dans un contexte socioéconomique en forte mutation. Ces évolutions globalement positives cachent toutefois des réalités sectorielles et territoriales contrastées. C’est pourquoi nous proposons dans ce panorama des analyses plus spécifiques qui constitueront très certainement des outils d’aide à la décision pour les pouvoirs publics et les acteurs de l’ESS.


L’ESS, ses principes L’Économie sociale et solidaire est un mode d'entreprendre adapté à tous les domaines de l’activité humaine auquel adhèrent des personnes morales de droit privé qui remplissent les conditions cumulatives suivantes : ■■ un but poursuivi autre que le seul partage des bénéfices ; ■■ une gouvernance démocratique, définie et organisée par les statuts, prévoyant la participation, dont l’expression n’est pas seulement liée à leur apport en capital ou au montant de leur contribution financière, des associés et parties prenantes aux réalisations de l’entreprise ; ■■ une gestion conforme aux principes suivants : ——les bénéfices sont majoritairement consacrés à l’objectif de maintien ou de développement de l’activité de l’entreprise ; ——les réserves obligatoires constituées, impartageables, ne peuvent pas être distribuées.

L’ESS bretonne dans son contexte national . . . . . . . . . . . .

3

Les statuts de l’ESS. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

4-5

Les secteurs d’activité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

6-8

L’évolution de l’emploi. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9-10 Les caractéristiques des salariés et des emplois . . . 11-17 L’ESS sur les territoires bretons. . . . . . . . . . . . . . . . . . 18-22 La méthodologie et les sources . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 23

2

- panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne


l’ESS bretonne dans son contexte national La première région française pour le poids de l’ESS dans l’économie

149 58

Avec plus 144 000 salariés et 13 500 établissements, la Bretagne se place en tête des régions françaises pour le poids des effectifs salariés de l’ESS dans l’économie (publique et privée confondues).

56 60

80

48

384

70

144

Elle représente 14 % des effectifs salariés dans la région contre 10 % en moyenne nationale. Les salariés bretons totalisent 6,5 % des effectifs nationaux de l’ESS, quand l’économie régionale ne représente, elle, que 4,5 % des emplois nationaux.

83

161

4

44

57 72

23

La Bretagne s’inscrit dans le contexte plus large du Grand Ouest globalement très marqué par l’importance de l’Économie sociale et solidaire.

28

51

240

13

114 112

12

159

96

9

de 7 à 8 %

de 10 à 11 %

de 13 à 14 %

de 8 à 9 %

de 11 à 12 %

de 9 à 10 %

de 12 à 13 %

Effectifs salariés de l'ESS (en milliers)

L’emploi dans l’ESS sur les régions françaises

Champ : effectifs salariés au 31/12 en milliers, ESS, % des effectifs salariés de l’ESS dans l’économie Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

32

Un poids de l’ESS dans l'emploi plus marqué sur les Côtes d’Armor et le Finistère Les Côtes d’Armor et le Finistère montrent un poids de l’ESS dans l’emploi plus important. Ces deux départements se situent respectivement à la 7ème et à la 10ème place en France pour cet indicateur.

49 101

50

152 36

19 8

42 20

14

28

43

46

12

28

20

27

La géographie des coopératives de la sphère agricole et agroalimentaire est pour beaucoup dans ces disparités interdépartementales.

10

13 7

13

27

17

7 10

44 5

19 40

13

7

14

9

77

23 38

11

4

21

11

7

50

31

29 5

9

17

22

41

10

8

5

13

35

12

5

11

13

11

10

28

11

10

8

17

6

24

21

22

21 21

22

10

39

63

Si le Morbihan et l'Ille-et-Vilaine restent au-dessus de la moyenne nationale, on ne les trouve qu’aux 23ème et 31ème places des départements français.

15 24 24 33 29 29 12

14

27

21 18 70

23

23 15 13 6 5 31

12

29 5

16

4

de 5 à 7 %

de 11 à 13 %

de 17 à 28 %

de 7 à 9 %

de 13 à 15 %

de 9 à 11 %

de 15 à 17 %

Effectifs salariés de l'ESS (en milliers)

L’emploi dans l’ESS sur les départements français

Champ : effectifs salariés au 31/12 en milliers, ESS, % des effectifs salariés de l’ESS dans l’économie Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

3

panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne -


les statuts de l’ESS / chiffres-clefs Les associations constituent les 3/4 de l’emploi dans l’ESS

68 % 72 %

Associations

77 %

Les associations constituent le premier statut de l’Économie sociale et solidaire en termes d’emploi et d’établissements.

76 % 73 %

Elles représentent 73  % de l’emploi de l’ESS. Ce poids des associations dans l’ESS est inférieur à la moyenne française de 78 %.

25 % 19 %

Coopératives

16 % 15 % 19 %

Des coopératives surreprésentées dans l’ESS bretonne

4 % 5 %

Mutuelles

La moindre importance de l’emploi associatif dans l’ESS bretonne s’explique par la forte implantation des coopératives : 18,5 % des emplois de l’ESS contre 13,2 % en France.

8 % 5 % 3 %

Les écarts que l’on observe entre départements en matière de poids des associations dans l’ESS sont corrélés au plus ou moins grand développement de coopératives. Ainsi, les départements des Côtes d’Armor et du Finistère affichent les taux d’emplois associatifs les plus faibles, et les taux d’emplois coopératifs les plus élevés.

L’emploi mutualiste mieux représenté sur le Morbihan Les mutuelles ne représentent que 5,5 % de l’emploi dans l’ESS, ce qui situe la Bretagne dans la moyenne française. Le département du Morbihan se distingue par un poids sensiblement plus élevé de l’emploi mutualiste, en lien avec la gestion d’importants établissements hospitaliers sur le département.

5 %

4 %

Fondations

2 % 1 % 3 %

Côtes d'Armor

Ille-et-Vilaine

Finistère

Morbihan

Répartition par statut juridique de l'emploi dans l'ESS

Champ : effectifs salariés au 31/12, statuts juridiques, Bretagne et départements bretons Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

Avec la loi sur l'Économie sociale et solidaire le périmètre de l'ESS est voué à s'élargir à d'autres statuts et d'autres entreprises poursuivant des objectifs d'utilité sociale. Ce sont notamment des entreprises d'insertion et des entreprises adaptées : un centaine d'entreprises en Bretagne.

Morbihan

Bretagne

2 094

499

72

7

2 672

18 983

6 831

1 149

823

27 786

2 929

668

134

26

3 757

30 516

8 308

2 175

1 631

42 630

3 538

568

139

15

4 260

35 013

7 208

2 437

1 027

45 685

2 313

433

89

1

2 836

Effectifs

21 351

4 315

2 163

178

28 007

Établissements

10 874

2 168

434

49

13 525

105 863 26 662

7 924

Effectifs Établissements Effectifs Établissements Effectifs Établissements

Effectifs

Emploi et établissements par statut juridique sur la Bretagne et ses départements

3 659 144 108

Champ : effectifs au 31/12, établissements, statuts juridiques, Bretagne, départements bretons Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

4

- panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne

ESS

Ille-et-Vilaine

Fondations

Finistère

Établissements

Mutuelles

Côtes d’Armor

Coopératives

La distribution des fondations sur le territoire breton est disparate, avec une concentration importante sur le Finistère où se situent 44,5 % des emplois régionaux de cette famille.

Associations

Une distribution hétérogène de l’emploi dans les fondations Les fondations constituent le dernier statut de l’ESS en termes d’importance. Elles sont plutôt moins représentées dans l’ESS bretonne qu’en moyenne nationale, respectivement 2,5 % et 3 % de l’emploi dans l’ESS.

Bretagne


les statuts de l’ESS / poids dans l’économie La Bretagne, territoire d’Économie sociale et solidaire

13,9 %

ESS

10,3 %

Le poids économique de l’ESS en Bretagne est considérable. Avec 14 % des emplois, elle est à quatre points au dessus de la moyenne nationale. Nous avons souligné l’importance des coopératives dans l’ESS en Bretagne, mais on ne saurait réduire l’ESS bretonne à cette particularité. En effet, chaque statut de l’ESS montre -en Bretagne- un poids dans l’économie supérieur à la moyenne nationale. La région Bretagne est véritablement un territoire d’Économie sociale et solidaire, dans toutes ses composantes statutaires.

10,2 %

Associations

8%

2,6 %

Coopératives

1,4 %

Mutuelles

0,8 %

0,6 %

Fondations

0,4 %

0,3 %

Bretagne

France

Poids en % de l'ESS dans l'emploi par statut en Bretagne et en France Champ : effectifs salariés au 31/12, ESS, ensemble de l'économie Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

Un net clivage entre le Morbihan et l’Ille-et-Vilaine d’une part, et les Côtes d’Armor et le Finistère d’autre part L’analyse inter-départementale du poids de l’ESS dans l’emploi montre des disparités importantes. Ce taux culmine à 16,2 % sur les Côtes d’Armor et trouve son plus bas niveau sur l’Ille-et-Vilaine (12,3 %) qui totalise cependant 32 % des effectifs salariés de l'ESS bretonne. Le poids de l’emploi coopératif sur les Côtes d’Armor (4 %) est deux fois plus important que sur les départements d’Ille-et-Vilaine et du Morbihan. Le Finistère se situe à un niveau intermédiaire entre les Côtes d’Armor et ces deux départements. La géographie de l’emploi coopératif n’explique pas à elle seule les disparités départementales du poids économique de l’ESS. On observe par ailleurs, que les associations affichent un poids économique plus important dans les Côtes d’Armor et le Finistère par rapport aux deux autres départements bretons. Toutefois, comme on le verra plus loin (cf p.7), la plus forte présence de l’ESS sur les départements des Côtes d’Armor et du Finistère a des fondements différents, liés à des spécificités sectorielles diverses.

16,2 % 15,5 %

ESS

12,3 % 12,9 % 11,1 % 11,1 %

Associations

Coopératives

9,4 % 9,9 % 4 % 3 % 1,9 % 2 %

Mutuelles

0,7 % 0,8 % 0,7 % 1 %

Fondations

0,5 % 0,6 % 0,3 % 0,1 %

Côtes d'Armor

Ille-et-Vilaine

Finistère

Morbihan

Poids en % de l'ESS dans l'emploi par statut selon les départements bretons Champ : effectifs salariés au 31/12, ESS, ensemble de l'économie Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

5

panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne -


les secteurs d’activité de l’ESS / établissements et emplois en Bretagne L’ESS présente sur tous les secteurs d’activité L’ESS développe de l’activité sur tous les secteurs économiques. C’est particulièrement vrai en Bretagne, où l’ESS représente plus de 10 000 emplois dans l’Industrie, le Commerce, et la Construction. 10 % des emplois de l’ESS sont liés aux Activités de banque et d’assurance. Mais le premier secteur d’activité de l’ESS est l’Action sociale : 46 000 salariés, dont 19 000 dans l’Hébergement médico-social de personnes âgées ou handicapées notamment, et 10 000 dans les services à la personne. L’Enseignement arrive en deuxième position. Il s’agit à 60 % d’emploi dans l’enseignement primaire et secondaire privé sous statut associatif. Le reste de l’emploi se répartit entre autres dans des établissements d’enseignement professionnel et de formation continue. L’importance des activités de Soutien aux entreprises est liée au développement de groupement d’employeurs et de centres de gestion agricoles sous statut associatif, et de coopératives d’utilisation du matériel agricole. On trouve également sous cette catégorie des structures de l’insertion par l’activité économique.

Action sociale

46,1 / 32 %

Enseignement

31,4 / 21,8 %

Activités financières et d'assurance

14,3 / 9,9 %

Soutien aux entreprises

12,4 / 8,6 %

Santé

10 / 7 %

Non-classés l é

7,9 / 5,5 %

Commerce

5,2 / 3,6 %

Industries alimentaires

4,5 / 3,1 %

Sport et loisirs Autres industries, construction Hébergement et restauration

3,4 / 2,3 % 2,7 / 1,9 % 1,7 / 1,2 %

Activités diverses

1,5 / 1 %

Arts, spectacles

1,5 / 1 %

Agriculture, sylviculture et pêche

0,9 / 0,7 %

Information et communication

0,4 / 0,3 %

Répartition sectorielle de l'emploi dans l'ESS en Bretagne

Champ : effectifs salariés au 31/12, secteurs d'activité (Naf rev2), volume (en milliers) et poids dans l'ESS Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne Lecture : le secteur Santé humaine de l'ESS représente 10 000 emplois et 7 % des salariés de l'ESS

Un maillage d’établissements essentiel à la qualité de vie sur les territoires La répartition sectorielle des établissements apparaît très différente de celle de l’emploi. Les établissements Non-classés (voir p.23) arrivent en tête. Ces établissements sont constitués principalement de structures mal-classées ou polyvalentes des secteurs Sport, Culture, Loisirs, aux côtés de structures ne trouvant pas de classification adaptée dans la nomenclature INSEE (Défense des droits, environnement, développement local, solidarité internationale). Cet ensemble de structures représente 44 % des établissements alors que leur poids dans l’emploi n’est que de 9 %. Il constitue un maillage territorial de petits établissements qui joue un rôle essentiel en matière de services aux populations, d’animation locale et d’attractivité des territoires. Il constitue bien souvent le terreau des innovations sociales qui nourrissent le dynamisme de l’ESS et bien au-delà (circuits-courts de produits alimentaires, économie du réemploi, économie collaborative…).

Non-classés

2 518 / 18,6 %

Sport et loisirs

2 282 / 16,9 %

Enseignement

1 896 / 14 %

Soutien aux entreprises

1 559 / 11,5 %

Action sociale

1 494 / 11 %

Activités financières et d'assurance Arts, spectacles Commerce

1 233 / 9,1 % 1 056 / 7,8 % 385 / 2,8 %

Hébergement et restauration

251 / 1,9 %

Santé

241 / 1,8 %

Information et communication

150 / 1,1 %

Autres industries, constuction

139 / 10 %

Activités diverses Agriculture, sylviculture et pêche Industries alimentaires

138 / 1 % 114 / 0,8 % 69 / 0,5 %

Répartition sectorielle des établissements de l'ESS en Bretagne Champ : établissements, secteurs d'activité (Naf rev2), volume (en milliers) et poids dans l'ESS Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

Lecture : le secteur "Non-classés" de l'ESS représente 2 518 établissements et 18,6 % des établissements de l'ESS

6

- panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne


les secteurs d’activité de l’ESS / établissements et emplois sur les départements La spécialisation agro-alimentaire des Côtes d’Armor se retrouve également dans l’ESS

Non-classés

Les Côtes d’Armor se distinguent en région par l’importance des établissements et des emplois dans les secteurs de la Santé et des activités de la sphère agro-alimentaire et agricole (Industrie, Commerce, Soutien aux entreprises). La forte présence des collectivités territoriales sur l’Action sociale se traduit par une moindre importance de ce secteur dans l’ESS départementale. On observe également une plus faible importance des structures de la Culture et des "Non-classés" (cf. p23), qui peut être le reflet d’un moindre développement de l’ESS sur des activités émergentes.

Sport et loisirs Enseignement

263

Activités financières et d'assurance

237

Arts, spectacles

181

Commerce

Industries, construction

Le secteur de la Santé est par contre peu représenté dans l’ESS du territoire.

Ille-et-Vilaine

Finistère

Morbihan

59

96

73

47

53

51

63

45

24

28

29

48

68

17

Côtes d'Armor

206 90

70

83 74

253

403

89

63

303

352

139

48

249

476

266

44

Agriculture, sylviculture et pêche

500 457

391

Santé humaine

Sur le Finistère, un secteur Social très développé

445

452

86

Services divers

788

482

371

Action sociale

531

595

477

324

Soutien aux entreprises

853

550

499

Hébergement et restauration

Le Finistère se démarque par une plus forte présence dans l’ESS des secteurs du Commerce, de la Construction, des Activités financières, de l’Hébergement et restauration et de l’Action sociale. Contrairement aux Côtes d’Armor, la délégation à l’ESS de la gestion des services à caractère social est un trait marquant du territoire.

669

465

Répartition sectorielle des établissements de l'ESS selon les départements Champ : établissements, secteurs d'activité (Naf rev2), volume Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

Lecture : le secteur Action sociale de l'ESS représente 303 établissements sur le Morbihan

En Ille-et-Vilaine, l’ESS est moins inscrite dans le secteur concurrentiel L’ESS en Ille-et-Vilaine se distingue par l’importance de l’emploi dans les secteurs des "Non-classés" (cf p23), de la Culture, des Sports et loisirs. L’ESS y est clairement tournée vers le service aux populations plus que vers le marché. À ce titre, les secteurs du Commerce, de l’Industrie, de la Construction apparaissent sousreprésentés.

Action sociale

7,9

Enseignement

4,7

Activités financières et d'assurance

2,3

Soutien aux entreprises

Une spécialisation touristique de l’ESS morbihannaise Le secteur Hébergement et restauration représente 2  % de l’emploi de l’ESS départementale contre 1  % en moyenne régionale. Le département compte de nombreux établissements de tourisme social.

2,6

Commerce

7,8 4,6

3,9 3,0 3,3

2,4

2,2

0,7

0,8

Services divers

0,3

0,6

Hébergement et restauration

0,3

0,6

Arts, spectacles

0,3

0,5

Morbihan

1,0

3,3

Sport et loisirs

Finistère

2,4

1,5

1,3

Ille-et-Vilaine

2,2

3,1

2,4

Côtes d'Armor

2,6

3,7

1,6

1,1

8,1

10,6 4,8

Agriculture, industrie, construction Non-classés

14,6

8,4

Santé humaine

Le territoire se distingue également par l’importance de l’Enseignement : 28 % de l’emploi dans l’ESS contre 22 % en Bretagne. Le secteur Agriculture, industrie, commerce est sous-représenté dans l’ESS départementale, tout comme les secteurs de la Culture et des Non-classés.

15,5

1,2 0,8

0,9

1,2

0,7

0,5

0,5

0,3

0,5 0,5

0,2

Répartition sectorielle de l'emploi dans l'ESS selon les départements Champ : effectifs salariés au 31/12, secteurs d'activité (Naf rev2), volume (en milliers) Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne Lecture : le secteur Action sociale de l'ESS représente 15 500 emplois sur le Finistère

7

panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne -


les secteurs d’activité de l’ESS / place dans l’emploi régional 57 % de l’emploi de l’Action sociale L’ESS emploie 65 % des salariés des secteurs de l’Action sociale sans hébergement (aide à domicile, crèches, accompagnement social, aide par le travail…). Son poids dans l’Hébergement médico-social est moins important : 48 %. Sur l’ensemble de l’Action sociale, le poids de l’ESS est plus faible qu’en moyenne française : 57 % contre 62 %. Ce différentiel s’explique par une plus forte prise en charge des activités sociales par les collectivités sur les départements du Morbihan et des Côtes d’Armor. Le poids de l’ESS dans l’Action sociale y est inférieur à 50 %.

L’ESS emploie 60 % des salariés bretons du secteur Sport et loisirs. La Bretagne est ici au-dessus de la moyenne française de 53 %. Le poids de l’ESS sur ce secteur est particulièrement important sur les départements d’Ille-et-Vilaine (65 %) et des Côtes d’Armor (70 %).

La moitié des emplois de la banque et de l’assurance Une caractéristique forte de l’ESS bretonne est la place qu’elle occupe dans les Activités financières et d’assurance : 48 % de l’emploi contre 30 % au national. Elle tient à la persistance de réseaux bancaires régionaux, et aux poids des réseaux bancaires coopératifs tournés vers la sphère agricole et agro-alimentaire.

60,3 % 53,4 %

Sport et loisirs

48,3 % 54,4 %

Hébergement médico-social

47,8 %

Activités financières et d'assurance

30,1 % 36,9 %

Arts, spectacles

26,3 % 35,1 %

Enseignement Soutien aux entreprises

19 % 14,7 % 5,2 % 12,9 % 11,5 %

Santé humaine Industries alimentaires

Jusqu’à 70 % des salariés du secteur Sport et loisirs

64,8 % 68,3 %

Action sociale sans hébergement

6,5 % 4,9 %

Agriculture, sylviculture et pêche

4,7 % 4,5 %

Hébergement et restauration

4,6 % 2,9 %

Commerce

3,6 % 1,9 %

Information et communication

1,6 % 1,2 %

Autres industries, construction

1,5 % 0,6 %

Activités diverses

0,8 % 0,5 %

Bretagne

France

Poids de l'ESS dans l'économie par secteur en Bretagne et en France Champ : effectifs salariés au 31/12, secteurs d'activité (Naf rev2), ESS, ensemble de l'économie, % de salariés de l'ESS Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

Lecture : sur le secteur industries alimentaires l'ESS représente 6,5 % de l'emploi en Bretagne et 4,9 % en France

Finistère

Ille-et-vilaine

Morbihan

On retrouve les spécificités agricoles de l’ESS bretonne dans l’importance du Soutien aux entreprises, à relier à l’implantation de groupements d’employeurs et de centres de gestion agricole, ainsi que de Coopératives d’utilisation du matériel agricole (CUMA).

Côtes d’Armor

Importance de l’ESS dans le Soutien aux entreprises agricoles et agro-alimentaires

Action sociale

49,9 %

66,4 %

57,5 %

48,5 %

Activités financières et d’assurance

58,1 %

52,3 %

39 %

51,8 %

Agriculture, industrie, construction

6,8 %

2,1 %

2,8 %

1,6 %

Arts, spectacles

38,6 %

43,8 %

36,4 %

27,3 %

Commerce

5,1 %

5,6 %

1,7 %

2,8 %

Enseignement

34,4 %

34,8 %

30,8 %

44,3 %

Hébergement et restauration

5,4 %

5,3 %

2,7 %

5,9 %

Santé humaine

22,6 %

6,9 %

12,5 %

14 %

Services divers

1,1 %

1,1 %

0,6 %

1,4 %

Soutien aux entreprises

22,5 %

18,9 %

10,3 %

13,8 %

Sport et loisirs

69,6 %

51,1 %

65,4 %

56,2 %

Tous secteurs

16,2 %

15,5 %

12,3 %

12,9 %

Poids de l'ESS dans l'emploi par secteur et département

Champ : effectifs salariés au 31/12, secteurs d'activité (Naf rev2), ESS, ensemble de l'économie, départements bretons, % de salariés de l'ESS Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

8

Les cases grisées correspondent aux % supérieurs à la moyenne régionale

- panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne


les statuts de l’ESS / évolution récente des établissements et emplois 6 500 emplois créés entre 2008 et 2012

1,5 % 0,4 %

ESS

Entre 2008 et 2012, le nombre d’établissements de l’ESS a crû de 6 %, l’emploi de 5,1 %. Sur la même période, l’économie privée (hors secteur agricole) a connu une baisse de 1 % de l’emploi.

5,1 % 1,9 % 0,2 %

Associations

L’ESS a créé plus de 6 500 emplois. Les 3/4 de ces nouveaux emplois sont imputables aux associations.

5,6 %

Coopératives

+5 % pour l’emploi associatif

4,9 %

2 %

-0,4 %

5,9 %

Mutuelles

28,7 %

17,4 %

12,9 %

17,2 %

8,1 % 6,2 %

Fondations

2,3 %

On retrouve ces contrastes inter-départementaux dans l’évolution des établissements. La crise du secteur de l’aide à domicile explique en grande partie le très faible développement de l’emploi associatif sur les départements des Côtes d’Armor et du Finistère.

9,3 % 11,6 %

-0,7 %

-5,7 %

L’emploi associatif augmente de 5 % en région mais les réalités départementales sont contrastées : croissance très élevée sur l’Illeet-Vilaine et le Morbihan, faible à nulle sur les Côtes d’Armor et le Finistère.

9,4 % 9,8 %

27,2 % 11,7 %

Côtes d'Armor

Ille-et-Vilaine

Finistère

Morbihan

Bretagne

Évolution de l'emploi entre 2008 et 2012 par statut sur la Bretagne et ses départements

Des pertes modérées d’établissements coopératifs

Champ : effectifs salariés moyens annuels en 2008 et 2012, statuts juridiques de l'ESS, évolution en pourcentage Source : Acoss-Urssaf, MSA / Traitement : ORESS Bretagne

La crise de la filière agro-alimentaire est visible dans les évolutions de la famille coopérative sur les départements du Finistère et des Côtes d’Armor. Ces deux territoires concentrent la plus grande partie des coopératives de commerce et d’industrie agro-alimentaire. Moins dominées par le secteur agro-alimentaire, les coopératives d’Ille-et-Vilaine et du Morbihan ont connu un développement soutenu de l’emploi.

5,3 % 5,1 % 7,1 % 8,4 % 6,5 %

ESS 1,4 % -0,6 %

Croissance à 2 chiffres dans les mutuelles et les fondations

4,1 % 4,8 % 2,6 %

Associations -3 %

Ces deux familles se démarquent nettement avec une croissance très élevée du nombre d’emplois et d’établissements.

5,4 %

Coopératives

1 % 9,6 % 2,9 % 11,5 % 10,8 % 12,8 % 15,7 % 12,3 %

Mutuelles

14,3 %

Fondations

s 27,3 % s 10,9 %

Côtes d'Armor

Ille-et-Vilaine

Finistère

Morbihan

Bretagne

Évolution des établissements entre 2008 et 2012 par statut sur la Bretagne et ses départements

Champ : nombre d'établissement moyens annuel en 2008 et 2012, statuts juridiques de l'ESS, évolution en pourcentage Source : Acoss-Urssaf, MSA / Traitement : ORESS Bretagne s : secret statistique

9

panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne -


les dynamiques régionales et départementales L’Hébergement médico-social, moteur de la croissance

Activités de soutien aux entreprises

6,5 % / 567

Enseignement

6,3 % / 946

5,6 % / 137

Activités financières et d'assurances

5,4 % / 911

4,9 % / 54

Action sociale sans hébergement

2,3 % / 596

1,5 % / 81

1,1 % / 5

Hébergement et restauration

-2,2 % / -49

Autres industries et construction

-5,9 % / -170

Industrie alimentaire

-18,3% / -996

Évolution de l'emploi dans l'ESS par secteur entre 2008 et 2012 en Bretagne Champ : effectifs salariés moyen annuel en 2008 et 2012, secteurs d'activité (Naf rev2), évolution en pourcentage et en volume Source : Acoss-Urssaf, MSA / Traitement : ORESS Bretagne

Lecture : l'emploi dans le secteur Commerce de l'ESS a augmenté de 1,5 % et a créé 81 postes entre 2008 et 2012

Action sociale sans hébergement

-2 %

-81 -10 % -955

12 %

893

17 %

739

Activités de soutien aux entreprises

10 %

200

22 %

553

20 %

599

-1 %

-25

Activités financières et d’assurances

0 %

-6

11 %

598

5 %

269

2 %

50

Agriculture, sylviculture et pêche

19 %

-50 335 %

154

Arts, spectacles

9 %

Autres industries et construction Commerce Divers

69

10 %

34

-5 %

-27 -11 % -116

-6 %

-65

17 %

38

-2 %

-32

8

3 %

32

7 %

73

-165 -25 % -141

-41 %

Hébergement et restauration

-8 %

Hébergement médico-social

7 % -1 %

41

-1 %

-87 -17 % 7 %

1 %

Information et communication

37 -16 %

-7

Enseignement

Industrie alimentaire

0 %

-5 %

-16

24 %

76

5 %

209

7 %

391

9 %

323

-34 -11 %

-77

-2 %

-7

10 %

69

233

837

18 %

938

10 %

339

-20 -80 % -821

-5 %

-55 -15 %

-100

4 -12 %

-8

23

16 %

-24 %

-10

12 %

19

2 %

Non-classés

7 %

94

0 %

4

5 %

197

22 %

272

Santé

3 %

85

3 %

44

9 %

241

9 %

199

Sports et loisirs

7 %

52

6 %

61

17 %

259

10 %

76

Total général

1 %

390

0 %

129

9 % 3 699

Évolution de l'emploi de l'ESS par secteur et département entre 2008 et 2012

10

Champ : effectifs salariés moyen annuel en 2008 et 2012, secteurs d'activité (Naf rev2), évolution en pourcentage et en volume Source : Acoss-Urssaf, MSA, bilans annuels 2008 et 2012 / Traitement : ORESS Bretagne

- panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne

Morbihan

Ille-etvilaine

Finistère

Côtes d’Armor

Pertes d’emplois dans l’industrie, le tourisme et la construction

Sur le secteur de l’Hébergement touristique, l’évolution de l’emploi de l’ESS est de –3 % et de –1 % dans l’ensemble de l’économie.

5,8 % / 569

Agriculture, sylviculture et pêche

L’ESS en recul sur l’aide à domicile et l’accueil de jeunes enfants

Toutefois, les activités de l’ESS sur ce secteur sont concentrées sur l’Hébergement touristique et peu sur la restauration, qui croît rapidement dans l’économie régionale.

Arts, spectacles

Commerce

Non-classés

Information et communication

Le secteur Hébergement et restauration de l’ESS est également en difficulté. Il a perdu 2 % de ses effectifs entre 2008 et 2012. Sur l’ensemble de l’économie privée, la croissance du secteur est de 4 %.

11,2 % / 448

Santé

L’Hébergement médico-social a principalement créé des emplois en maison de retraite (plus de 1 300 sur la période, +20 %) mais c’est l’hébergement de personnes handicapées psychiques qui montre la plus forte progression (+25 %, 600 emplois).

13,7 % / 2 347

Sports et loisirs

Pour le premier secteur, il s’agit essentiellement d’emplois dans des structures d’insertion par l’activité économique.

Sur le Finistère, l’important tissu de SCOP dans le secteur de la construction a souffert de la crise. Plus de 150 postes ont disparu en l’espace de 5 ans. Les effectifs salariés de l’ESS dans l’industrie agroalimentaire finistérienne ont été divisés par 5 sur la période.

Hébergement médico-social

Entre 2008 et 2012, trois secteurs de l’ESS connaissent une croissance de l’emploi particulièrement élevée, plus de deux fois supérieure à la moyenne régionale : le Soutien aux entreprises, l’Hébergement médico-social et les activités de Sport et loisirs.

La croissance de l’Action sociale sans hébergement est faible et inférieure à la moyenne de l’ESS. Une analyse détaillée montre des pertes d’emploi importantes dans l’aide à domicile (-3 %, 300 emplois) et dans l’accueil de jeunes enfants (-3 %, 40 emplois). Ces deux secteurs ont vu un développement important du secteur privé (hors ESS) ces dernières années, dont les emplois ont crû respectivement de 8 % et de 31 %.

14,0 % / 1 327

Les cases grisées correspondent aux % supérieurs à la moyenne régionale

10 % 2 309


la qualité de l’emploi / rémunérations Des rémunérations plus basses dans les associations La rémunération moyenne dans l’ESS (à temps de travail égal) est inférieure de 6 % à celle du reste de l’économie privée.

Associations

Les écarts de rémunération sont en fait plus forts, en interne de l’ESS, qu’entre l’ESS et le reste de l’économie. L’ESS présente un net clivage entre les associations et les autres statuts.

Coopératives

La rémunération dans les associations est inférieure de 15 % à celle du Privé (hors ESS), de 27 % par rapport à celle des coopératives.

Fondations

27 37

Mutuelles

33 32

ESS

L’importance des activités bancaires au sein des coopératives explique les fortes rémunérations constatées. Le positionnement central des associations sur les activités sociales se traduit par de faibles rémunérations.

29

Privé (hors ESS)

31

Public

30

Rémunérations moyennes dans l'ESS par statut en Bretagne

Champ : ETP sur l'année, masse salariale brute annuelle statuts juridiques de l'ESS et hors ESS, rémunérations annuelles brutes pour un équivalent temps plein en milliers d'euros Source : INSEE DADS 2011 / Traitement : ORESS Bretagne Lecture : la rémunération annuelle brute moyenne est de 27 000 euros dans les associations bretonnes

Les plus faibles rémunérations dans l’Action sociale L’Action sociale affiche les rémunérations horaires les plus faibles de l’ESS. Elles sont cependant équivalentes à celle du reste de l’économie. Certains secteurs montrent des rémunérations supérieures à celles du reste de l’économie : l’Agriculture, le Commerce, la Santé, l’Hébergement et restauration. Il n’ y a que deux secteurs où l’ESS affiche des rémunérations significativement inférieures : les Activités financières et d’assurance, et le Sport.

Des écarts de rémunérations femmes-hommes moins marqués

23 22 24

Action sociale Activités financières et d'assurances Agriculture, sylviculture et pêche

38

29 29

33

s 31 32 34

Enseignement 25 23 22

Hébergement et restauration

Les rémunérations des hommes sont supérieures de 19 % à celles des femmes. Cet écart est de 24 % dans le Privé (hors ESS), de 18 % dans le Public.

Non-classé

30 31

26 27

36

s

Santé humaine

Les écarts hommes-femmes sont plus importants dans les Activités financières et d’assurances (+32 %) et la Santé (+43 %). Dans la Santé, la proportion élevée d’employés, catégorie socio-professionnelle extrêmement féminisée, explique ces écarts importants.

28

35 30 32 31

Soutien aux entreprises

36

24

Sport et loisirs

55

23 27

Services divers

ESS

32

28

Industries, construction

Même s’ils restent significatifs, les écarts sont plus faibles dans l’Hébergement médico-social (+11 %), la Culture (+15 %), l’Animation (+13 %) et le Sport (+8 %).

33

27

s

Arts, spectacles Commerce

47

s

30

Privé (hors ESS)

35

Public

Rémunérations moyennes dans l'ESS par secteur en Bretagne

Champ : ETP sur l'année, masse salariale brute annuelle, ESS et hors ESS, secteurs d'activité (Naf rev2), rémunérations annuelles brutes pour un équivalent temps plein en milliers d'euros Source : INSEE DADS 2011 / Traitement : ORESS Bretagne Lecture : la rémunération annuelle brute moyenne pour 1 ETP est de 29 000 euros dans le secteur Arts, spectacles de l'ESS s : secret statistique

11

panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne -


la qualité de l’emploi / temps de travail Des temps de travail élevés dans les coopératives, les mutuelles et les fondations

ESS Associations

Le temps de travail moyen de l’ESS est légèrement plus faible que dans le Privé (-4 %) et beaucoup plus faible que dans le Public (-13 %).

(62  %)

76 %

Mutuelles

74 %

Fondations

Coopératives et mutuelles se développent majoritairement sur des secteurs d’activité où le temps de travail moyen est élevé : banque, assurance, industrie, construction, commerce…

Un temps de travail moyen faible dans les associations

62 %

Coopératives

Dans les fondations, les mutuelles et les coopératives, le temps de travail est supérieur à celui du secteur Privé (hors ESS).

Le temps de travail dans les associations considérablement la moyenne de l’ESS.

66 %

72 %

Privé (hors ESS)

70 %

Public

79 %

Temps de travail moyen dans l'ESS par statut en Bretagne Champ : postes sur l'années, effectifs en ETP sur l'année, ESS et hors ESS, quotités de temps de travail en pourcentage d'un ETP Source : INSEE DADS 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

baisse

Il est faible car elles se développent sur des secteurs où le temps de travail moyen est faible. Sur le secteur principal des associations —l’Action sociale— le temps de travail moyen est équivalent à celui du Public et supérieur à celui du Privé. C’est dans les secteurs Arts, spectacles ou le Sport que l’on observe le temps de travail le plus faible, qui se cumule par ailleurs avec les rémunérations les plus faibles. On trouve des temps de travail moyen élevés et supérieurs au reste de l’économie dans les Activités financières et d’assurance, le Commerce, l’Enseignement, la Santé... Action sociale

Des différences femmes-hommes plus faibles dans l’ESS

Activités financières et d'assurances Agriculture, sylviculture et pêche

Commerce

71 %

42 %

56 % 51 % 66 %

s 57 %

66 % 60 % s

63 % 66 %

Soutien aux entreprises Sport et loisirs Privé (hors ESS)

35 %

49 % 54 %

Public

Temps de travail moyen dans l'ESS par secteur en Bretagne

Champ : postes sur l'années, effectifs en ETP sur l'année, ESS, secteurs d'activité (Naf Rev2), quotités de temps de travail en pourcentage d'un ETP Source : INSEE DADS 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

12

- panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne

73 % 70 % 68 % 74 %

Santé humaine

s : secret statistique

71 % 67 %

72 % 76 %

Industries, construction

ESS

77 %

52 % 46 % 55 %

Hébergement et restauration

Non-classés

79 % 80 %

60 %

s

Enseignement

Les variations sectorielles de cet écart sont assez faibles. Il est plus élevé dans certains secteurs marchands de l’ESS (Industrie, Commerce, Construction). Il est le plus faible dans les Non-classés (+2 %).

65 %

s

Arts, spectacles

Le temps de travail moyen des hommes est supérieur de 7 % à celui des femmes. Cet écart est de 16 % dans le Privé (hors ESS) et de 9 % dans le Public.

65 %

53 %

76 %


la qualité de l’emploi / contrats de travail 77 % des salariés en CDI Il y a peu d’écart entre l’ESS et le reste de l’économie en matière de contrat de travail. Dans les coopératives, mutuelles et fondations, le taux de CDI est de 83 %, comme dans le reste de l’économie privée.

ESS

Le taux de CDI est plus faible dans les associations (75 %), cependant on y trouve également une plus forte proportion "d’autres types contrats" : contrats aidés et contrats d’insertion qui reflètent la fonction d’insertion professionnelle des associations.

14 % 10 %

76 %

15 %

74 %

Associations

11 %

Autres ESS

9% 8%

83 %

Privé (hors ESS)

9% 8%

83 %

Public (hors ESS)

Autres contrats

76 %

15 %

CDD

9%

CDI

Types de contrat de travail par statut en Bretagne Champ : postes au 31/12, contrats de travail, ESS et hors ESS Source : INSEE DADS 2011 / Traitement : ORESS Bretagne Lecture : dans l'ESS 76 % des postes sont sous CDI

53 % de CDI dans la Culture

72 %

Action sociale

87 %

Activités financières et d'assurances

La proportion de CDI est élevée et équivalente à celle observée dans le Privé (hors ESS) sur de nombreux secteurs : Commerce, Industrie, construction, Santé. Dans l’Action sociale, le pourcentage de CDI apparaît plus faible que dans le Privé (hors ESS). Une observation plus détaillée montre que les taux de CDI sont équivalents dans l’Hébergement médico-social (80 %). L’explication de cet écart est donc à trouver dans l’Action sociale sans hébergement, plus particulièrement dans l’aide par le travail. Le statut particulier des travailleurs handicapés explique la plus faible proportion de CDI dans l’ESS pour l’Action sociale.

74 % 92 %

Agriculture, sylviculture et pêche

51 % s 64 %

Arts, spectacles

76 % 92 %

Commerce

84 % 87 % 80 %

Enseignement Hébergement et restauration

73 % 82 %

Industries, construction Non-classés

C’est dans les secteurs Sports et loisirs, Hébergement et restauration et surtout la Culture que l’on observe les plus faibles proportions de CDI.

86 % 87 % 72 % s 86 % 88 %

Santé Soutien aux entreprises

84 %

Sport et loisirs

Plus de femmes en CDI Les écarts femmes-hommes, concernant la proportion de CDI, sont assez faibles. Ils sont plus importants dans les secteurs marchands de l’ESS : Industrie, construction (+2 %), Commerce (+4 %), Activités financières et d’assurance (+6 %).

ESS

74 % 66 %

Privé (hors ESS)

Proportion de CDI dans l'ESS par secteur en Bretagne

Champ : postes au 31/12, contrats de travail, ESS et Privé (hors ESS), secteurs (Naf rev2) Source : INSEE DADS 2011 / Traitement : ORESS Bretagne Lecture : dans le secteur Action sociale de l'ESS 72 % des postes sont en CDI s : secret statistique

La proportion de femmes en CDI est plus élevée que celle des hommes dans les secteurs de la Culture (+15 %), du Sport (+5 %), des Nonclassés (+8 %) et de l’Aide à domicile (+5 %).

13

panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne -


les caractéristiques des salariés / tranches d’âges Des jeunes moins présents du fait de la plus forte qualification des salariés Les salariés de l’ESS présentent une répartition par tranche d’âge plus proche du Public que du Privé. Les moins de 30 ans ne représentent que 15  % des effectifs, contre 24 % dans le Privé (hors ESS). Les activités commerciales et industrielles, pourvoyeuses de postes non qualifiés, sont peu présentes dans l’ESS. Les salariés de l’ESS, globalement plus diplômés, arrivent plus tardivement sur le marché du travail, d’où une présence des jeunes plus faible.

16 % 14 %

ESS Associations

15 % 14 %

Coopératives

15 %

19 %

19 %

Mutuelles

Des seniors maintenus dans l’emploi Les +55 ans sont plus nombreux dans l’ESS : 14 % des effectifs contre 10 % dans le Privé (hors ESS). L’ESS est positionnée sur des secteurs en forte croissance, peu touchés par les départs en pré-retraite et les plans sociaux. Elle tend à maintenir les seniors dans l’emploi.

13 % 17 % 16 %

Fondations

25 %

Privé (hors ESS)

10 % 17 % 15 %

Public (hors ESS)

% de moins de 30 ans

% de + de 55 ans

Âge des salariés de l'ESS par statut

Champ : postes au 31/12, tranches d'âges, statuts ESS et hors ESS, % de moins de 30 ans, % de plus de 55 ans Source : INSEE DADS 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

20 000 départs en retraite dans les 10 prochaines années La proportion de +55 ans devrait se traduire par des départs en retraite d’environ 20 000 salariés au cours des 10 prochaines années. Les secteurs les plus vieillissants sont la Santé (1 800 salariés de +55 ans), l’Enseignement (4 600) et les Activités financières et d’assurance (2 300). C’est l’Action sociale qui représente le volume de départs à la retraite à venir le plus conséquent : plus de 6 000 postes dont 2 500 dans l’Hébergement médico-social, et 1 600 dans l’Aide à domicile.

Action sociale

17 %

14 %

Activités financières et d’assurances Agriculture, sylviculture et pêche

21 %

11 %

Arts, spectacles

18 %

12 %

Commerce

16 %

14 % 10 %

Enseignement

16 %

Hébergement et restauration

18 %

14 %

Industries, construction

13 %

Non-classés

17 % 20 %

11 % 15 %

Santé Soutien aux entreprises

18 %

11 %

Sport et loisirs

% de moins de 30 ans

19 %

16 %

9 %

22 % 27 %

% de + de 55 ans

Âge des salariés de l'ESS par secteur en Bretagne

Champ : postes au 31/12, tranches d'âges, ESS, % de moins de 30 ans, % de plus de 55 ans Source : INSEE DADS 2011 / Traitement : ORESS Bretagne Lecture : dans le secteur Action sociale de l'ESS 17 % des salariés ont moins de 20 ans, 14 % ont plus de 55 ans

14

- panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne


les caractéristiques des salariés / répartition femmes/hommes L’ESS emploie 19 % des bretonnes La majorité des travailleurs des entreprises de l’ESS sont des travailleuses (64 % des effectifs), ce qui contraste avec le reste de l’économie privée (40 %). Ce pourcentage est à relier à l’importance des effectifs dans les secteurs Social, Éducation et Santé, qui sont très féminisés.

ESS

L’ESS emploie 19 % des femmes en Bretagne, alors qu’elle n'emploie que 14 % des effectifs totaux (hommes et femmes).

66 %

Associations

70 %

Coopératives

Des coopératives moins féminisées La proportion des femmes dépasse 70 % dans toutes les familles sauf dans les coopératives qui, sur ce plan, ont un profil proche des entreprises privées. Leur positionnement sur les activités industrielles contribue à une moindre féminisation de leurs effectifs.

43 %

Mutuelles

76 %

Fondations

75 %

Privé (hors ESS)

40 %

Public

60 %

Place de l'emploi féminin dans l'ESS par statut en Bretagne Champ : postes au 31/12, sexe, statuts ESS et hors ESS, % de femmes Source : INSEE DADS 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

Une féminisation de l’ESS à relativiser Une analyse sectorielle permet de relativiser l’idée d’une plus grande féminisation de l’ESS. Sur son principal secteur –l’Action sociale-, l’ESS est aussi féminisée que le reste de l’économie. C’est principalement dans l’Enseignement (+10 %), le secteur Arts, spectacles (+6 %) que l’ESS montre une féminisation plus importante.

75 % 75 %

Action sociale 59 % 62 %

Activités financières et d’assurances 29 % 27 %

Agriculture, sylviculture et pêche Arts, spectacles

A contrario, dans l’ESS, l’emploi féminin apparaît sous-représenté dans le Commerce. Le commerce de gros de produits alimentaires —majoritaire dans ce secteur de l’ESS bretonne— est en effet peu féminisé.

57 %

12 % 35 %

Commerce

50 %

Enseignement

60 %

Hébergement et restauration

60 % 54 % 23 % 26 %

Industries, construction Non-classés

67 %

s

80 % 79 %

Santé 53 % 53 %

Soutien aux entreprises Sport et loisirs ESS

72 %

7 %

42 %

Hors ESS

Place de l'emploi féminin dans l'ESS par secteur en Bretagne Champ : postes au 31/12, sexe, ESS et hors ESS, secteurs (Naf rev2), % de femmes Source : INSEE DADS 2011 / Traitement : ORESS Bretagne s : secret statistique

15

panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne -


les caractéristiques des salariés / métiers Forte présence des cadres et professions intermédiaires L’ESS se distingue par une forte présence des cadres et professions intermédiaires, respectivement 22 % et 33 % des postes, contre 13 % et 17 % dans le Privé (hors ESS). Les ouvriers ne représentent que 30 % des postes contre 57 % dans le Privé (hors ESS). Dans l’ESS bretonne, 12 % des femmes sont cadres contre 7 % dans le Privé (hors ESS). L’ESS emploie 21 % des femmes cadres du territoire régional.

Postes Aides à domicile, aides ménagères, travailleuses

% du % de métier l'ESS sur dans l'ESS le métier

12 892

8,3 %

61 %

6 853

4,4 %

34 %

Aides-soignants

5 907

3,8 %

23 %

Secrétaires

5 882

3,8 %

19 %

Animateurs socio-culturels et de loisirs

5 393

3,5 %

64 %

Infirmiers en soins généraux

3 662

2,4 %

18 %

Agents de service hospitaliers

Ouvriers non qualifiés divers de type industriel

3 614

2,3 %

54 %

Aides médico-psychologiques

3 584

2,3 %

75 %

L’Économie sociale et solidaire présente une grande diversité de métiers : 83 % des métiers (nomenclature PCS INSEE) présentent au moins 5 salariés dans l’ESS bretonne.

Éducateurs spécialisés

3 561

2,3 %

56 %

Employés qualifiés des services comptables ou financiers

3 549

2,3 %

18 %

Toutefois, il faut souligner que les postes de l’ESS se concentrent sur un panel plus restreint de métiers que le reste de l’économie. 18 métiers (les plus représentés en volume) totalisent 50 % des postes de l’ESS. Hors Économie sociale et solidaire, ce sont 44 métiers qui constituent la moitié des postes. Les métiers d’aide à domicile, d’aidesoignant et d'agent hospitalier arrivent en tête en nombre de postes.

Nettoyeurs

3 349

2,2 %

13 %

Employés des services commerciaux de la banque

3 328

2,2 %

69 %

Moniteurs et éducateurs sportifs, sportifs professionnels

3 274

2,1 %

58 %

Agents de service des établissements primaires

2 745

1,8 %

52 %

Chargés de clientèle bancaire

2 582

1,7 %

62 %

Formateurs et animateurs de formation continue

2 496

1,6 %

44 %

Employés administratifs qualifiés des autres services

2 222

1,4 %

18 %

Employés des services techniques des assurances

2 211

1,4 %

45 %

Un panel restreint de métiers

Principaux métiers de l'ESS en Bretagne Champ : postes, nomenclature métier PCS, ESS et hors ESS Source : INSEE DADS 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

69 % des employés de banque L’analyse de la liste "métiers où l’ESS emploie plus de 60 % des postes" montre l’importance de l’ESS dans la création artistique. Elle emploie la majorité des artistes de la danse, du théâtre, de la musique. Mais l’ESS emploie également les 2/3 des cadres et employés de banque en région.

Les métiers des filières agro-alimentaire et construction surreprésentés Si on analyse les spécificités de l’ESS bretonne par rapport au national, on constate l’importance des métiers de l’Industrie agro-alimentaire, et du Commerce. L’importance des métiers de la construction reflète la particularité bretonne d’un fort développement des SCOP sur ce secteur. À l’opposé on observe une plus faible présence des cadres des assurances, les mutuelles comptent en effet peu de sièges en Bretagne. Le métier de puéricultrice est 3 fois moins représenté en Bretagne, probablement du fait du positionnement important du secteur public sur les activités liées à la Petite enfance.

Métiers

Postes

Directeurs de centres socio-culturels et de loisirs Moniteurs éducateurs

91 % 86 %

734

82 %

Cadres de l'intervention socio-éducative

1 294

80 %

Artistes de la danse

148

77 %

Éducateurs techniques spécialisés, moniteurs d'atelier

605

75 %

Aides médico-psychologiques Artistes dramatiques Artistes de la musique et du chant Employés des services commerciaux de la banque Infirmiers psychiatriques Cadres des opérations bancaires

3 584

75 %

549

73 %

782

71 %

3 328

69 %

510

66 %

333

65 %

Animateurs socio-culturels et de loisirs

5 393

64 %

Chargés de clientèle bancaire

2 582

62 %

12 892

61 %

Aides à domicile, aides ménagères, travailleuses familiales

Métiers où l'ESS est majoritaire

Lecture : le métier "moniteur éducateur" représente 1 938 postes dans l'ESS bretonne. L'ESS représente 86 % des postes en région de ce métier.

- panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne

170 1 938

Conseillers en économie sociale familiale

Champ : postes, nomenclature métier PCS, ESS et hors ESS Source : INSEE DADS 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

16

% de l'ESS


les caractéristiques des emplois et des salaires / données départementales Non-classés

Sport et loisirs

Arts, spectacles

Action sociale

Santé humaine

Enseignement

Temps de travail moyen en % d’un ETP

Activités financières et d’assurances

Rémunération moyenne annuelle par ETP (milliers d’euros)

Agriculture + Industrie + Construction

% CDI

Public

% de femmes

Privé (hors ESS)

% plus de 55 ans

ESS

% moins de 34 ans

Département

Tranche d’âge

22

28 %

37 %

24 %

32 %

37 %

19 %

22 %

26 %

34 %

44 %

31 %

29

28 %

37 %

31 %

28 %

30 %

19 %

25 %

28 %

36 %

48 %

35 %

35

31 %

40 %

27 %

29 %

38 %

21 %

31 %

31 %

40 %

47 %

40 %

56

27 %

36 %

26 %

22 %

31 %

21 %

28 %

25 %

32 %

43 %

34 %

22

15 %

11 %

16 %

10 %

14 %

17 %

23 %

14 %

16 %

7 %

15 %

29

15 %

11 %

13 %

14 %

18 %

17 %

18 %

14 %

11 %

11 %

11 %

35

13 %

9 %

15 %

14 %

15 %

15 %

14 %

13 %

11 %

9 %

10 %

56

14 %

11 %

14 %

14 %

16 %

14 %

16 %

15 %

14 %

8 %

11 %

22

60 %

40 %

66 %

28 %

61 %

72 %

76 %

73 %

51 %

41 %

66 %

29

65 %

41 %

63 %

21 %

56 %

73 %

87 %

77 %

48 %

42 %

65 %

35

66 %

40 %

61 %

25 %

61 %

73 %

81 %

75 %

48 %

39 %

64 %

56

66 %

42 %

65 %

32 %

59 %

73 %

81 %

76 %

55 %

40 %

67 %

22

75 %

80 %

9 %

90 %

63 %

89 %

89 %

71 %

56 %

79 %

75 %

29

75 %

82 %

8 %

90 %

77 %

84 %

86 %

74 %

69 %

66 %

74 %

35

77 %

85 %

11 %

86 %

81 %

86 %

85 %

72 %

66 %

76 %

72 %

56

75 %

82 %

8 %

94 %

68 %

89 %

84 %

71 %

56 %

74 %

65 %

22

29

29

29

34

35

31

34

23

29

24

27

29

29

31

31

28

41

31

33

23

27

22

26

35

30

32

31

32

37

31

37

24

30

25

27

56

29

29

29

27

38

31

35

23

29

23

26

22

70 %

68 %

78 %

81 %

79 %

72 %

74 %

67 %

46 %

52 %

64 %

29

67 %

68 %

78 %

73 %

81 %

72 %

66 %

65 %

43 %

48 %

61 %

35

68 %

70 %

77 %

77 %

78 %

70 %

67 %

67 %

40 %

53 %

59 %

56

68 %

68 %

78 %

68 %

81 %

73 %

73 %

67 %

40 %

46 %

61 %

Caractéristiques des salariés et des postes de l'ESS sur les départements bretons Champ : postes au 31/12, masses salariales brutes, effectifs en ETP, tranches d'âges, sexe Source : INSEE DADS 2011 / Traitement : ORESS Bretagne En grisé : valeur départementale la plus forte en région

17

panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne -


la cartographie des familles de l’ESS 2,7

Des associations essentielles au maintien d’emplois et de services en rural

4,6 8,1

Il peut être très élevé sur certains territoires : Centre Ouest Bretagne, Fougères, Ploërmel, Redon Bretagne Sud, Morlaix... Cela reflète l’importance des associations en milieu rural qui maintiennent des emplois locaux et surtout des services essentiels aux populations.

1,3 19,0

1,6 10,5

3,0

3,3

2,5 1,2

5,6

de 8 à 9 %

de 11 à 12 %

de 9 à 10 %

de 12 à 13 %

de 10 à 11 %

de 13 à 15 %

3,2

2,3

6,4

Effectifs salariés de l'ESS (en milliers)

L’emploi dans les associations selon les pays bretons

Champ : effectifs salariés au 31/12 en milliers, associations, % des effectifs salariés associatifs dans l’économie Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

0,5

Des coopératives entre urbanité et ruralité

0,9 0,3

4,5

4,5

Les coopératives emploient plus de 4 % des salariés des pays de Brest, de St-Brieuc ou de Rennes. La géographie de l’emploi coopératif est structurée par ses composantes principales : la banque et l’agro-alimentaire. Les banques développent principalement de l’emploi sur les pôles urbains tandis que les coopératives agro-alimentaires (commerce et industrie) ont une répartition plus rurale.

4,8

3,3

3,2

3,4

La répartition territoriale de l’emploi associatif suit la répartition de l’emploi dans l’ensemble de l’économie, avec une concentration des salariés sur les pôles urbains. Mais le poids de l’emploi associatif est plutôt faible sur les territoires urbains (Pays de Rennes, de St-Brieuc, de Lorient, de Vannes…) à l’exception du pays de Brest.

1,9

14,2

0,7

1,0

0,4 1,0

0,3 4,4

0,7 2,4

0,9

0,7

0,4 0,1

0,9 0,3

0,3

de 1 à 2 %

de 3 à 4 %

de 2 à 3 %

de 4 à 6 %

1,6

Effectifs salariés de l'ESS (en milliers)

L’emploi dans les coopératives selon les pays bretons Champ : effectifs salariés au 31/12 en milliers, coopératives, % des effectifs salariés des coopératives dans l’économie Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

La gestion d’établissements hospitaliers confère aux mutuelles une place importante dans l’emploi de certains territoires Les mutuelles développent de l’emploi essentiellement sur les territoires urbains. Leur poids dans l’économie locale apparaît plus élevé sur les pays de Lorient, de St-Brieuc et de Brest. Au-delà des activités d’assurance, elles gèrent entre autres d’importants établissements hospitaliers. Ces grands établissements leur confèrent une place non négligeable dans l’emploi sur certains territoires comme le pays de Lorient, par exemple.

0,13 0,04 0,06

1,43

0,85

0,08

0,09 0,04

0,02

0,03 2,22

0,02 0,70

0,06

0,03

0,01 0,01

1,45 0,03

0,04 0,61

de 0,1 à 1 % Effectifs salariés de l'ESS (en milliers)

de 1 à 2 %

L’emploi dans les mutuelles selon les pays bretons

Champ : effectifs salariés au 31/12 en milliers, mutuelles, % des effectifs salariés des mutuelles dans l’économie Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

Les fondations emploient 4 % des salariés du pays de Guingamp

0,02 0,87 0,79

0,01

0,37

La distribution territoriale des fondations est atypique. Cette famille de l’ESS n’est pas présente sur tous les territoires. Le volume d’emploi du pays de Rennes est inférieur à celui observé sur les pays de Morlaix ou de Guingamp. Si cette famille apparait assez marginale en région, il faut souligner que sur ce dernier territoire, elle représente 4 % de l’emploi local, au travers d’une seule entreprise gérant plusieurs établissements médico-sociaux.

0,01

0,19 0,59 0,76 0,06

aucune fondation de 0 à 2 %

de 2 à 4 %

Effectifs salariés de l'ESS (en milliers)

L’emploi dans les fondations selon les pays bretons

18

Champ : effectifs salariés au 31/12 en milliers, fondations, % des effectifs salariés des fondations dans l’économie Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

- panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne


la cartographie des secteurs d’activité 75 % de l’emploi du secteur Social sur le pays de Brest

1 216 2 513 1 101

6 955

2 888

Le poids de l’ESS sur l’Action sociale varie de 75 % de l’emploi sur le pays de Brest à 42 % sur le pays de Vannes. Le plus ou moins grand développement de l’ESS sur l’Aide à domicile et l’Hébergement médico-social explique en grande partie les différences constatées en matière de poids de l’ESS dans l’Action sociale. Les pays de Brest, de Morlaix, de Fougères et de Vitré cumulent un fort développement de l’Aide à domicile et de l’Hébergement médicosocial.

1 590

2 472 1 809

1 185

652 596

5 600

6 809

1 346

1 375

752 641

2 095

de 42 à 50 %

1 511

1 124

de 50 à 55 %

de 60 à 67 %

de 55 à 60 %

de 67 à 75 %

2 061

Effectifs salariés de l'ESS (en milliers)

L’emploi dans le secteur Action sociale de l’ESS selon les pays bretons

Champ : effectifs salariés au 31/12 en milliers, ESS, Action sociale, % des effectifs salariés de l’ESS sur le secteur Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

Plus du 1/3 des emplois de la Santé sur les pays du Centre-Ouest-Bretagne et de Guingamp

206 607 663

438

715

Les pays de Rennes et de Lorient abritent le plus grand nombre d’emplois dans la Santé. L’ESS (mutuelles, associations) y gère d’importants centres hospitaliers.

540

604

29 886

27 2 404

436

210

On remarque l’importance de l’ESS dans la prise en charge des services de Santé sur certains territoires ruraux : pays du CentreOuest Bretagne, de Dinan, de Guingamp.

61

372 2

1 466 23

62 298

de 0 à 10 %

de 20 à 30 %

de 10 à 20 %

de 30 à 45 %

Effectifs salariés de l'ESS (en milliers)

L’emploi dans le secteur Santé de l’ESS selon les pays bretons

Champ : effectifs salariés au 31/12 en milliers, ESS, Santé, % des effectifs salariés de l’ESS sur le secteur Santé Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

3 700 salariés dans la banque et l’assurance sur le pays de Rennes

217 248 117

2 750

1 691

Le poids de l’ESS dans les Activités financières et d’assurance est marqué par un net clivage Est-Ouest.

314

163

148 162

87 83

En Bretagne occidentale, le développement de l’emploi dans les banques coopératives apparaît beaucoup plus important.

1 753

3 723

160

160

109 56

577

de 27 à 40 %

174

de 40 à 45 %

de 50 à 55 %

de 45 à 50 %

de 55 à 68 %

136 1 484

Effectifs salariés de l'ESS (en milliers)

L’emploi dans le secteur Activités financières et d’assurance de l’ESS selon les pays bretons Champ : effectifs salariés au 31/12 en milliers, ESS, Activités financières et d’assurance, % des effectifs salariés de l’ESS sur le secteur Activités financières et d’assurance Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

19

panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne -


la cartographie des secteurs d’activité Un rôle essentiel de l’ESS dans les activités de loisirs en rural

233 143 87

595

377

Le poids de l’ESS dans les activités culturelles et sportives est supérieur à 50 % sur 13 des 21 pays bretons.

61

95

40 1 211

Cela illustre le rôle fondamental de l’ESS, des associations précisément, dans les activités de loisirs sur l’ensemble des territoires, et plus particulièrement sur les territoires ruraux. Le poids de l’ESS est supérieur à 70 % sur les pays de Ploërmel, du Centre-Bretagne, de Vitré et des Vallons de Vilaine.

266

134

473

46

76

124

85 58

291 95

de 30 à 40 % de 40 à 50 %

de 60 à 70 %

de 50 à 60 %

de 70 à 95 %

45

310

Effectifs salariés de l'ESS (en milliers)

L’emploi dans les secteurs Arts, spectacles, Sports et loisirs de l’ESS selon les pays bretons Champ : effectifs salariés au 31/12 en milliers, ESS, Arts, spectacles, Sports et loisirs, % des effectifs salariés de l’ESS sur les secteurs Arts, spectacles, Sports et loisirs Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

10 % des structures "Non-classés" sur le pays de Rennes

160 302 137

1 081

598

Le poids des "Non-classés" est un bon indicateur de la diversité, du dynamisme du tissu associatif.

129

106

26 109

Le poids des "Non-classés" est très élevé sur le pays de Rennes (9,6 % de l’emploi de l’ESS), reflet de la richesse et des capacités d’innovation du territoire-capitale. Il apparaît plus faible sur les territoires ruraux, à l’exception notable du pays de Redon.

264

112

782

62

110

35 37

432 178

103

de 1 à 2 % de 2 à 4 %

de 6 à 8 %

de 4 à 6 %

de 8 à 10 %

2 503

686

Effectifs salariés de l'ESS (en milliers)

L’emploi dans le secteur "Non-classés" de l’ESS selon les pays bretons Champ : effectifs salariés au 31/12 en milliers, ESS, "Non-classés", % des effectifs salariés de l’ESS sur le secteur "Non-classés" Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

Les activités industrielles se concentrent sur quelques territoires

80 248 360

Les pays de St-Brieuc, de Dinan, de Brocéliande, de Centre-ouestBretagne et de Rennes s’illustrent par un poids significatif de l’ESS sur le secteur Agriculture, industrie, construction. Sur les 4 premiers territoires, il s’agit principalement d’activités de l’industrie agroalimentaire portées par des coopératives. Sur le pays de Rennes, des activités portées par des entreprises d’insertion ou des entreprises de travail protégé ou adapté se développent sur le traitement de déchets ou l’industrie automobile.

43

2 527

55

602

125 452

2 528

614

322 111

162 3 94

de 0 à 1 %

de 5 à 10 %

de 1 à 5 %

de 10 à 14 %

1 394

431 12 6

Effectifs salariés de l'ESS (en milliers)

L’emploi dans le secteur Agriculture, industrie, construction de l’ESS selon les pays bretons Champ : effectifs salariés au 31/12 en milliers, ESS, Agriculture, industrie, construction, % des effectifs salariés de l’ESS sur le secteur Agriculture, industrie, construction Source : INSEE CLAP 2011 / Traitement : ORESS Bretagne

20

- panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne


la cartographie des dynamiques de l’emploi Un net clivage Est-Ouest

69 191

L’évolution de l’emploi entre 2008 et 2012 (hors régime agricole) montre une forte croissance sur l’ensemble des territoires d’Ille-etVilaine, à l’exception du pays de Rennes.

20

1 016

-5

114 238

-5

163

413 161

213

de 10 à 15 %

de 0 à 5 %

de 15 à 20 %

de 5 à 10 %

de 20 à 26 %

1 467

289

780

de -1 à 0 %

674 356

-45

L’ensemble des territoires finistériens et costarmoricains (à l’exception du Centre-Bretagne) sont en dessous de la moyenne régionale de +9 %.

203

289 167

Effectifs salariés de l'ESS (en milliers)

L’évolution de l’emploi dans l’ESS selon les pays bretons entre 2008 et 2012 Champ : effectifs salariés moyens annuels, évolution en % entre 2008 et 2012 Source : Acoss-Urssaf, bilans annuels 2008 et 2012 / Traitement : ORESS Bretagne

Sur la moitié des territoires, l’Hébergement médico-social est en tête des créations d’emplois La cartographie des secteurs "leaders" (en termes de création) montre très clairement le rôle moteur de l’Hébergement médico-social dans le développement de l’emploi sur une grande partie du territoire. Sur les pays de Fougères, de Redon, de Vitré et de Vannes, c’est l’Action sociale sans hébergement qui crée le plus d’emplois, notamment dans les services à la personne. Sur les pays de Morlaix, du Centre-Bretagne et des Vallons de Vilaine, la prédominance du Soutien aux entreprises est le reflet de la création d’emploi dans l’insertion par l’activité économique. Il faut noter la situation singulière du pays du Trégor-Goëlo où le secteur Culturel crée le plus d’emplois. Cela reflète —en creux— le peu de dynamisme des "grands secteurs" de l’ESS sur ce territoire.

Action sociale sans hébergement

Hébergement médico-social

Activités de soutien aux entreprises

Non-classés

Arts, spectacles

Santé

Premier secteur créateur d’emploi entre 2008 et 2012 par pays bretons Champ : secteurs d’activité (Naf), évolution en volume des effectifs salariés Source : Acoss-Urssaf, bilans annuels 2008 et 2012 / Traitement : ORESS Bretagne

Des pertes d’emplois dans l’aide à domicile sur tout l’ouest breton Les pertes d’emplois dans l’aide à domicile dans l’ouest breton apparaissent très clairement sur la cartographie des secteurs accusant les baisses d’effectifs les plus importantes. La situation est plus disparate sur le reste du territoire.

Action sociale sans hébergement

Agriculture, industrie et construction

Activités de soutien aux entreprises

Commerce

Arts, spectacles

Enseignement

Non-classés

Hébergement et restauration

Santé

Pas de secteur en baisse

Premier secteur en perte d’emploi entre 2008 et 2012 par pays bretons Champ : secteurs d’activité (Naf), évolution en volume des effectifs salariés Source : Acoss-Urssaf, bilans annuels 2008 et 2012 / Traitement : ORESS Bretagne

21

panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne -


les chiffres clefs des pays bretons

Redon et Vilaine Rennes Saint-Brieuc Saint-Malo Trégor-Goëlo Vallons de Vilaine Vannes Vitré Porte de Bretagne

22

Services divers

Pontivy

Santé humaine

Ploërmel Coeur de Bretagne

Non-classés

Morlaix

Enseignement

Lorient

Arts, spectacles, Sport et loisirs

Guingamp

Agriculture, industrie, construction

Fougères

Activités financières et assurances

Dinan

Action sociale

Cornouaille

Poids ESS

Centre Ouest Bretagne

ESS

Centre Bretagne

Fondations

Brocéliande

Mutuelles

Brest

Eff. Étab.

Coopératives

Associations

Auray

2 266

277

27

-

2 570

12,2 %

1 124

174

3

95

761

103

23

287

254

46

9

-

309

7,9 %

35

33

5

71

58

54

3

50

Eff.

14 159

4 457

1 432

8

20 056

16,8 %

6 955

2 750

360

595

4 093

1 081

438

3 784

Étab.

1 261

243

60

1

1 565

13,3 %

200

150

30

348

206

303

20

308

Eff.

1 571

748

15

-

2 334

16,7 %

596

83

528

46

642

109

-

330

224

50

5

-

279

14,3 %

21

17

11

73

49

45

-

63

1 268

295

30

-

1 593

10,3 %

652

87

2

40

429

26

27

330

141

45

5

-

191

12 %

23

20

2

30

36

16

6

58

Eff.

3 429

981

16

190

4 616

19,8 %

1 185

162

452

95

966

106

886

764

Étab.

355

107

5

2

469

12,6 %

44

39

18

82

67

68

13

138

10 532

2 396

697

758

14 383

13,6 %

5 600

1 753

614

473

2 753

782

436

1 972

Étab. Eff. Étab.

Eff. Étab.

1 073

253

55

17

1 398

11 %

171

163

29

306

163

255

34

277

Eff.

3 302

953

82

-

4 337

16,9 %

1 590

163

602

134

585

112

604

547

Étab. Eff. Étab. Eff. Étab. Eff. Étab. Eff. Étab. Eff. Étab.

318

86

10

-

414

10,8 %

42

28

19

130

50

51

13

81

3 193

395

43

6

3 637

15,3 %

1 809

148

125

61

972

129

29

364

264

44

13

1

322

12,3 %

49

27

8

75

60

43

5

55

1 930

329

57

788

3 104

16 %

1 101

117

43

87

666

137

663

290

267

52

7

5

331

12,4 %

37

23

11

78

43

72

11

56

5 646

916

1 446

-

8 008

12 %

2 095

577

162

291

1 904

432

1 466

1 081

631

112

38

-

781

10,5 %

88

83

13

190

114

173

16

104

4 590

927

44

865

6 426

16,3 %

2 513

248

248

143

1 233

302

607

1 132

442

126

17

8

593

12,2 %

62

61

27

127

81

82

7

146

2 535

350

11

-

2 896

14,5 %

752

109

111

85

1 063

35

372

369

233

55

3

-

291

12,2 %

31

15

13

51

75

25

8

73

3 007

875

59

-

3 941

14,6 %

1 346

160

431

76

919

62

210

737

Étab.

258

64

12

-

334

10,6 %

37

28

17

63

70

47

9

63

Eff.

3 225

292

38

-

3 555

14,5 %

1 511

136

6

45

1 234

178

62

383

320

60

8

-

388

13,9 %

42

24

5

99

83

57

5

73

Eff.

Étab. Eff.

18 972

4 394

2 220

591

26 177

11,4%

6 809

3 723

1 394

1 211

5 189

2 503

2 404

2 944

Étab.

1 909

271

87

7

2 274

13,2 %

249

202

29

641

257

561

24

311

Eff.

8 077

4 525

852

-

13 454

18,1%

2 888

1 691

2 527

377

2 159

598

715

2 499

Étab.

804

198

40

-

1 042

13,9%

104

106

35

260

114

197

22

204

Eff.

4 772

650

87

367

5 876

12,8 %

2 472

314

55

266

1 274

264

540

691

Étab.

488

82

13

5

588

9,3%

63

50

8

180

74

98

15

100

Eff.

2 727

547

127

23

3 424

11,6 %

1 216

217

80

233

629

160

206

683

410

73

9

1

493

10,8 %

41

41

9

140

59

100

11

92

1 235

106

9

63

1 413

13,5 %

641

56

12

58

427

37

2

180

Étab. Eff. Étab. Eff.

156

24

3

2

185

13,9 %

18

14

2

69

29

26

1

26

6 420

1 559

607

-

8 586

12,6 %

2 061

1 484

94

310

2 325

686

298

1 328

Étab.

762

122

25

-

909

11 %

91

81

21

228

132

202

14

140

Eff.

3 312

729

25

-

4 066

12 %

1 375

160

322

124

1 302

110

61

612

Étab.

343

70

10

-

423

13,1 %

53

29

12

111

88

49

4

77

Chiffres clefs de l'ESS sur les pays bretons - panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne

Champ : effectifs au 31/12 (Eff.) , établissements (Étab.), statuts ESS, secteurs d'activité (Naf rev2) Source : INSEE DADS 2011 / Traitement : ORESS Bretagne


la méthodologie et les sources Périmètre d’observation Depuis 2008, l’INSEE a stabilisé le périmètre de l’Économie sociale et solidaire de manière à en permettre une exploration statistique. Le champ de l’Économie sociale et solidaire est construit à partir d’une liste de Catégories Juridiques. Les structures de l’Économie sociale et solidaire ainsi définies, sont ensuite réparties en 4 familles : coopératives, mutuelles, associations et fondations. La loi prévue sur l’Économie sociale et solidaire élargit le périmètre de l’ESS à des entreprises commerciales hors statut d’ESS. Les outils d’observation de ce nouveau périmètre étant encore à construire par la statistique publique, les données de ces entreprises ne sont pas intégrées dans le présent panorama. Elles ne représentent cependant qu’un faible volume d’emplois et d’établissements en comparaison de l’ESS "statutaire".

Typologie La typologie sectorielle utilisée est basée sur la nomenclature d’activité française (NAFrev2) de l’INSEE. Le secteur d’activité "Non-classés", qui ne compte que des associations, correspond au code APE 9499Z : "autres organisations fonctionnant par adhésion volontaire non-classées ailleurs". Les 3/4 des établissements sont des structures mal-classées du Sport et de la Culture principalement, aux côtés de structures d’animation (MJC, maison de quartier) dont la polyvalence ne permet pas une classification adaptée. Le 1/4 restant est constitué de structures dont les activités ne trouvent pas de codification adaptée dans la NAF : environnement, solidarité internationale, défense des droits… On y trouve souvent les structures émergentes sur des activités innovantes de l’ESS. Il ne faut pas confondre cette catégorie avec la catégorie "divers" qui regroupe des secteurs d’activité mineurs de l’ESS pour les besoins de l’analyse.

Sources Secteurs naf rev2

Exemples d’activités

Action sociale sans hébergement

Aide à domicile, aide par le travail, accueil ou accompagnement social d’enfants, de personnes handicapées, d’adultes en difficulté, crèches

Hébergement médico-social

Maison de retraite, CHRS, centres d’hébergement pour personnes handicapées

Enseignement

OGEC, lycées professionnels, enseignement culturel, formation continue d’adultes

Activités financières et d’assurance

Banques, assurances des biens, assurances de santé

INSEE DADS La source DADS (déclaration annuelle de données sociales) permet d’apprécier les éléments liés aux caractéristiques des salariés et des emplois.

Soutien aux entreprises

Groupements d’employeurs, associations intermédiaires, CUMA, centres de gestion

Santé

Hôpitaux, médecine du travail, associations de professionnels (infirmiers, sages femmes)

URSSAF-ACOSS Le partenariat développé avec l’Urssaf Bretagne fournit à l’Observatoire des données issues des Bordereaux Récapitulatifs des Cotisations, supports déclaratifs utilisés par les employeurs pour déclarer leurs cotisations. Les indicateurs utilisés sont les effectifs salariés moyens annuels.

Non-classés

MJC, animation socio-culturelle, culture, sport, environnement, défense des droits, solidarité internationale

Commerce

Coopératives de commerce agricoles (SICA), coopératives maritimes, opticiens mutualistes, commerce de détail alimentaire

Industries alimentaires

Transformation de produits agricoles (lait, viandes, céréales)

Sport et loisirs

Clubs de sport, gestion d’installations sportives

Autres industries, construction

Traitements des déchets, coopératives de construction, Coop HLM, industrie automobile…

Hébergement et restauration

Villages vacances, offices du tourisme, Hébergement touristique

Arts, spectacles

Association du spectacle vivant (théatre, danse, musique), gestion de salle de spectacle, Arts visuels

Agriculture, sylviculture et pêche

Associations ou coopératives d’agriculteurs NB : les GAEC ne sont pas dans le périmètre de l’ESS

Information et communication

Cinémas et radio associatives, conseil en communication et multimédia, édition, presse

INSEE CLAP Les données sur les effectifs salariés et établissements sont issues de la source CLAP (Connaissance locale de l’appareil productif). C’est un système d’information alimenté par différentes sources, dont l’objectif est de fournir des statistiques localisées sur l’emploi salarié et les rémunérations pour les différentes activités des secteurs marchand et non marchand. L’Observatoire utilise la source CLAP de l’INSEE pour produire des analyses structurelles de l’ESS. Cette source permet notamment de situer l’ESS dans l’économie globale (publique et privée), ce que ne permettent pas les sources Urssaf-Acoss et MSA.

MUTUALITÉ SOCIALE AGRICOLE (MSA) Le partenariat développé entre le CNCRES et la MSA au niveau national fournit à l’Observatoire les données des établissements cotisant au régime agricole. L’indicateur utilisé est le nombre de contrats de travail (CDD et CDI) présents dans un établissement au 31 décembre de l’année.

L'Observatoire utilise les données URSSAF et MSA pour apprécier l'évolution des établissements et emplois de l'ESS. Ces données n'étant pas disponibles selon le découpage pays auprès de la MSA, les cartes présentées n'intègrent que les données du régime général.

Nomenclature NAF et activités associées

panorama de l’économie sociale et solidaire en Bretagne -

23


L’Observatoire régional de l'ESS de Bretagne L'Observatoire régional de l'ESS de la CRESS Bretagne fait partie du dispositif de mesure et d’observation de l’ESS en France et dans les régions, réseau de compétences et d’expertise mis en place par les CRESS et le CNCRES.

Une publication de :

Lieux de convergence et de mutualisation des travaux sur l’ESS, les Observatoires de l’ESS s’appuient sur une méthodologie homogène, scientifique et cohérente entre les territoires, afin d’assurer leurs fonctions d’étude, de veille, d’aide à la décision et de prospective. Créé en 2009 en Bretagne, l’Observatoire régional de l’ESS est soutenu et co-piloté par le Conseil Régional de Bretagne, les départements d’Ille-et-Vilaine, des Côtes d’Armor et du Finistère.

Avec le soutien de :

D’autres publications de l’Observatoire sont disponibles et téléchargeables sur le site :

www.oress-bretagne.fr

Conception et réalisation : scop des mondes singuliers - Impression : scop Média Graphic

Panorama ess en bretagne 2013  

En 2008, la Chambre régionale de l’Économie sociale et solidaire éditait son premier panorama de l’Economie sociale et solidaire. Cette nouv...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you