Page 1

L’innovation sociale en Bretagne

Recueil des projets d’acteurs

Octobre 2013


L’innovation sociale en Bretagne

PLUS PROCHE

2

PLUS DURABLE

12

PLUS HUMAINE

23

PLUS ACTIVE

36


PLUS PROCHE

Le Bar'Zouges café

Association Ce Qui Nous Lie

« Un lieu outil à destination des habitants et des associations locales » Innovation

Le Bar’zouges café

Territoire

Besoins sociaux

Hédé - Ille et Vilaine

Du lien social pour vivre mieux

Bretagne

Pour des achats et une consommation responsables

Comment répondre aux besoins de

Carte-ouverte

Rennes

Pour des achats et une consommation responsables

fance, nouveauté, culture- sans

Eco construction locale et Initiatives solidaires

Pays de Dinan

Des solutions durables pour le logement

En Jeux d’enfance

Finistère

Au service de la petite enfance

Equitable 35

Ille et Vilaine

Pour des achats et une consommation responsables

Festival amateurs-nés

Elven - Morbihan

Des dynamiques culturelles sur les territoires

Une radio associative locale et durable sur la zone de Guer

Pays de Guer

Des dynamiques culturelles sur les territoires

Réseau de distribution de paniers bios

Pays de Brest

la BOSS

2

Une agriculture et une alimentation de qualité

nouveaux habitants -service enoublier les anciens?

L’action Le Bar'Zouges, c'est l'histoire d'une rencontre entre un lieu -l'ancien presbytère de la commune- un jeune couple qui rachète et rénove ce bâtiment et des habitants cherchant un lieu pour se rencontrer et créer du lien. Dans des communes entre périurbanité et ruralité, la question du lien social se pose. C’est un lieu outil à destination des habitants et des associations locales. Patrimoine communal géré par une structure d'ESS, il fait le lien entre le passé (patrimoine, mémoire), le présent (services à la population) et le futur (expérimentations autour de l'économie collaborative, animations enfants). L’endroit est conçu comme un bouiboui culturel, favorisant la transversalité, vous y trouverez tout ce qui peut faire plaisir : des livres, de la bière, de la musique, des rencontres, des jeux, des conférences, des spectacles… Le café, porté par l’Association « Ce qui nous lie », a pour vocation d’être un lieu de convivialité, ouvert à tous, diffusant l’idée qu’il est possible de mieux vivre ensemble. C’est aussi un lieu-outil qui peut recevoir vos propositions. Perspectives - Continuer l'équipement du lieu: jeux, cuisine, matériel d'animation - Embaucher un coordinateur/trice en 2014 et développer les animations La transformation du patronage en lieu de spectacle et/ou d'hébergement - Un café qui vit, propose des services variés et contribue à l'animation de son territoire, en partenariat avec les autres acteurs locaux - Travailler le projet de réhabilitation du patronage, avec les habitants

09/2012

11/2012

03/2013

1er appel à participation

Création de l'association

Ouverture du Café

150 donateurs et 5000€ de collecte via un financement participatif

4 jours d'ouverture/semaine

une 50aine de membres, dont une 20aine d’actifs

L’Arbre à Sons, Les Amis du petit patrimoine, Au bois des Ludes, Team 8, Horizons Solidaires, artistes locaux…

Association Ce Qui Nous Lie 2 rue du petit bourg - 35630 Hédé Bazouges Amande Gat - 06 42 58 99 41 - barzouges@gmail.com http://www.barzouges.fr


la BOSS

Carte-OuVerte Association BSB

« www.laboss.fr

: une offre 100% pro, 100% responsable, 100% bretonne pour un développement durable et cohérent du territoire »

« Un outil pratique pour consommer autrement ! » Erik Zilliox, Coordinateur du projet Carte-OuVerte

Emmanuelle Fournil, Directrice de BSB

Comment aider les entreprises et collectivités à cibler leurs achats de façon responsable ?

2009 Création d’un 1er site web www.boutiquesolidairebretagne.com

L’action La BOSS (www.laboss.fr) est le premier catalogue interactif breton de commerce interentreprises dédié aux achats responsables des professionnels (acheteurs privés et publics). Multiplicité des réseaux et des labels, offre peu lisible… C’est de ces constats qu’est né le projet avec pour objectif premier de simplifier le travail des acheteurs professionnels. L’ergonomie très étudiée du site permet une recherche géographique pour cibler ses achats au plus près ainsi qu’une recherche multi-critères par type d’engagement (Environnement, Insertion, …) par univers d’achat (BTP et énergies, alimentation), par territoire d’intervention…. Mais la BOSS est plus qu’un catalogue... Ce service offre des garanties aux acheteurs grâce à un comité éthique sélectionnant les fournisseurs sur la base de leurs engagements sociaux, solidaires et environnementaux.

Comment aider les habitants du pays de Rennes à identifier sur leur ville les produits et services respectueux de l’environnement ?

Action Le projet de Carte-OuVerte (http://www.carte-ouverte.org/) permet de repérer sur une carte interactive les services et initiatives respectueuses de l’environnement à proximité de chez soi : pédibus, magasins de vélo, composteur partagé… Tout citoyen peut contribuer à ce guide local en proposant des initiatives, sous réserve qu’elles respectent des critères définis dans une charte (http:// rennes.carte-ouverte.org/charte). Les internautes sont aussi alertés des différents événements à venir (braderies, marchés bio…). Initialement créée sur le Pays de Rennes, la carte a été étendue au Pays de Vitré : l’utilisation d’un logiciel libre de droits (Chimère) facilite son essaimage.

Perspectives

Perspectives

L’association BSB souhaite développer un réseau d’affaires interentreprises. En parallèle, en 2014 sera mis en ligne Monique Solidaire, le site dédié aux achats des particuliers.

Développer l’utilisation de la Carte-OuVerte grâce à l’appui d’universités, écoles et organismes accueillant du public.

2012

2013

Mobilisation des acheteurs privés et publics et développement du recours aux achats socialement responsables

Conseil Régional de Bretagne, Conseil Général 35, Conseil Général 22, Fonds Social Européen, Cress Bretagne

Maison de la Consommation et de l’Environnement

Mise en ligne de www.laboss.fr Temps de rencontres entre fournisseurs et acheteurs professionnels

+ de 1 000 produits et services référencés

160 fournisseurs en juin 2013,

300 d'ici fin 2013

Emmanuelle Fournil - 02 99 85 83 19 - contact@laboss.fr Association BSB - 187 rue de Châtillon - 35200 Rennes http://www.laboss.fr/

Promouvoir la Carte-OuVerte pour qu’elle devienne un réflexe dans le quotidien des citoyens lors de leurs achats et recherches de services .

2008 Création du projet

2009 Mise en ligne du site

2011

2012

Lauréat des Partenariat Trophées du avec Rennes Développement Métropole Durable de Bretagne

Rayons d’Action, Espace piéton, Ivine, Bretagne-Vivante, Gulliver, Réso Solidaire, Agence locale de l’énergie et du climat (Alec), Rennes Métropole, le Cridev, le Crij…

12 000 connexions par an

1 700 initiatives référencées

10 rubriques et une cinquantaine de sous-rubriques

Erik Zilliox - 02 99 30 35 50 - erik.zilliox@mce-info.org Maison de la consommation et de l'environnement 81 boulevard Albert 1er - 35200 Rennes http://www.carte-ouverte.org/


Eco Construction et Initiatives Solidaires

En Jeux d’Enfance Le Pôle petite enfance 29 « Des

initiatives sociales pour la petite enfance : éducation individualisée, respect des valeurs parentales, défense de la qualité de l'accueil et organisation coopérative »

« Le

fonctionnement coopératif nous permet de faire vivre l’habitat et de donner une dimension plus large de l’innovation et de la recherche dans les projets ». Document de référence SCIC ECLIS juillet 2013

Comment impulser, animer et coordonner une filière éco-habitat sur le Pays de Dinan ?

2007 Collectif de porteurs de projets intéressés par l’écoconstruction

L’action Un centre de formation pour former les acteurs de l’éco habitat à travers différentes actions proposées aux professionnels, aux demandeurs d’emploi, aux particuliers et scolaires Un bureau d’études pour accompagner les projets en éco habitat pour des particuliers, des collectivités, des collectifs, en proposant de nouvelles formes de réflexions pour concevoir des projets de construction ou de réhabilitation : concertation entre les différents corps de métiers, participation du maître d’ouvrage à l’étude pour appropriation de connaissances techniques, formuler des choix de matériaux, de construction et d’énergies… Un centre de ressources pour animer la filière locale pour le territoire local en proposant un centre de ressources, des cycles de découverte, des actions de sensibilisation, la mise en réseau des acteurs de la filière (professionnels de l’éco construction, fournisseurs de matériaux locaux, habitants, collectivités…), en animant des espaces de recherches pour des groupes thématiques et en mettant en place, des services mutualisés pour des particuliers, des professionnels… Perspectives Réponse aux demandes de travaux avec des matériaux locaux Réalisation d’isolations thermiques par l’extérieur Garantir à une municipalité la réalisation de son projet de A à Z au prix juste et en concertation

2008

2009

Appui de la commission Eco-habitat au Conseil de développement du Pays de Dinan

Création de la SCIC ECLIS

Eco-Habitat Bretagne, SCIC Kejal, Etudes et Chantiers Bretagne et Pays de Loire, Steredenn, SCIC Energies Renouvelables du Pays de Rance, CAE Bâti-Premières, Conseil de développement du Pays de Dinan, Réseau Français de la Construction en Paille

+ de 50 associés (collectivités, entreprises, associations) sur le Pays de Dinan

+ de 200 personnes formées aux 19 programmes de la SCIC ECLIS

3 salariés

Gérard Tardif et Olivier Leroux, co-gérants de la SCIC ECLIS 20 rue de la Violette - 22100 Quévert 02 96 87 94 86 - contact@scic-eclis.org http://www.scic-eclis.org

Magali Bachelier, Directrice du Pôle petite enfance En Jeux d’Enfance

Comment favoriser la création et le maintien de projets d’accueil de la petite enfance adaptés aux contextes locaux et aux besoins des parents ?

2009

2010

2011

L’action Depuis 2006, le secteur de l’accueil de jeunes enfants s’est ouvert au privé à but lucratif. De nombreuses crèches associatives à gestion parentale sont aujourd’hui menacées par l’irruption de groupes cotés en bourse sur ce secteur. Pour les aider à conserver leurs activités, Don Bosco a créé En Jeux d'Enfance, un pôle de gestion des structures d’accueil de la petite enfance. En Jeux d’Enfance assure la reprise et la gestion quotidienne d’établissements existants mais aussi le développement de nouveaux projets (comme les crèches interentreprises). Le pôle ne se positionne pas pour autant en tant que simple prestataire de service… Attachée aux valeurs de l’ESS, l’association a pour principe de maintenir l’implication des parents dans le projet pédagogique. La présence de parents lors de discussions thématiques avec des professionnels favorise la prise en compte de leurs souhaits. La dernière en date concernait l’alimentation et les menus fournis par la cuisine centrale de l’association. Perspectives Le Pôle petite enfance souhaite pour l’instant travailler sur son organisation interne puisque le projet s’est développé rapidement. Plusieurs projets sont en cours actuellement : travail sur l’accueil des enfants porteurs de handicaps dans les crèches, évaluation interne, formation des salariés… L’association cherche aussi à ouvrir de nouvelles crèches d’entreprise (ouverture de la crèche de Morlaix en 2014) car ce service est encore très peu proposé.

2012

Création du Ouverture 2 reprises Lancement Pôle petite de la 1ère- de crèches du projet enfance crèche associatives de la crèche « En Jeux d’entreprise sur le terri- d’entreprise d’Enfance » en délégatoire de de Morlaix tion de serBrest vice public sur Landerneau

CAF, 43 communes, communautés de commune

2013 Gestion de l’association Cap Petite Enfance (HalteGarderie Itinérante) et du Relais ParentsAssistantes Maternelles (les 2 sur Morlaix)

261 places d'accueil  100 salariés  43 communes du Finistère nord concernées  9 établissements d’accueil et 3 relais parents-assistants maternels

Magali Bachelier - 02 98 30 35 40 - mbachelier@donbosco.asso.fr Don Bosco - Parc d'innovation Mescoat - 29800 Landerneau http://www.donbosco.asso.fr/en-jeux-d-enfance.php


Equitable 35 « Tous

Festival Amateurs-Nés

Terra Libra, A.com, Artisans du Monde Rennes et Saint-Malo, Internotes, Bretagne CENS, Lycée Saint-Yves de Bain-de-Bretagne

« Quand

ensemble pour une consommation équitable, biologique et solidaire »

Rémi Duquenne, Salarié de l'association Souliers

Eugénie Malandain, Bénévole chez Artisans du monde Rennes et Coordinatrice du projet

Comment mutualiser et coordonner les projets de commerce équitable ?

Le projet Impliqués dans la promotion du commerce équitable en Ille-et-Vilaine, 4 associations, 2 entreprises et 1 lycée professionnel se sont réunis sous la forme d’un collectif pour renforcer leurs actions sur le territoire. Cette dynamique collective s’est construite au fil de rencontres dans le cadre d’un groupe de travail initié par le Conseil Général. Un premier projet vise à mutualiser progressivement les moyens commerciaux : bons de commande mutualisés, achats groupés, réseaux de bénévoles... Il s’agit de dépasser les logiques concurrentielles, et de jouer la carte des complémentarités pour proposer une offre diversifiée et attractive au travers d’un interlocuteur unique : « achats équitables 35 ». Un moyen de gagner en attractivité et en visibilité pour les collectivités territoriales et les acheteurs professionnels…

Comment favoriser la rencontre entre créateurs et valoriser le cinéma amateur ?

Perspectives Sur le moyen terme : Accompagnement organisationnel avec l’appui d’un DLA en automne 2013 Sur le long terme : Evolution possible en SCIC avec une organisation en 3 pôles (l'offre de produits, la sensibilisation, la R&D) Equitable 35 souhaite élargir la dynamique collective à d’autres acteurs bretons du commerce équitable et favoriser les échanges avec la Région des Pays de la Loire.

02-04/2013

05/2013

07/2013

Elaboration d'une gamme de produits équitables, bios et solidaires et d’un bon de commande unique sous le nom « achats équitables 35 » (3 fournisseurs)

Elargissement du projet aux acteurs non marchands du commerce équitable sous le nom « Equitable 35 »

Participation au festival rennais Quartiers d’été

Conseil Général 35, Reso Solidaire, Boutique Solidaire Bretagne

7 organisations-membres  100aine de bénévoles et 6 salariés  550K€ de chiffre d’affaires  85 produits bio, équitables et solidaires en 4 gammes (petitdéjeuner, goûter, apéritif, cantines)

Eugénie Malandain - 06 84 33 14 08 - eugenie_malandain@hotmail.com Rencontres solidaires - 15 rue Martenot - 35000 Rennes

les amateurs s’emparent du septième art »

2008 Création de l'association Souliers

2009 Création du GRAFS (groupe de réflexion autour d'un Festival Souliers) et poursuite des réflexions jusqu’en 2012

L’action Petite commune de plus de 5 000 habitants, Elven accueille un vrai festival de cinéma d’amateur. A l’origine de ce projet se trouve l’association Souliers, qui promeut ce cinéma depuis 5 ans. A l’ère du numérique, la création cinématographique amateur est en plein développement. C’est particulièrement vrai dans le Morbihan, avec la création de projets de plus en plus ambitieux. S’apercevant que rien n’existait pour valoriser cette branche du septième art, des cinéastes amateurs de l’association ont travaillé pendant plus de deux ans à la création du festival Amateurs-Nés. Sur le territoire, l’engouement a été unanime. Les associations Carpeta et Arts en Scène se sont proposées co-organisatrices dès la première année. Le soutien et l’implication de la commune d’Elven tout comme d’autres associations et structures locales (participation de bénévoles, conseils pour l’organisation, sensibilisation du jeune public…) permettent de créer une réelle émulation sur ce territoire rural. Perspectives Une deuxième édition du festival est prévue en avril 2014. L’association cherche à augmenter le soutien des collectivités pour pérenniser le projet et garder le caractère gratuit de l’événement. Devenir le « Cannes » du cinéma amateur et valoriser ces œuvres auprès du grand public au même niveau que peuvent l'être les films professionnels.

2012

2013

1ère édition du Présentation festival Amateurs du dossier à -Nés en mars plusieurs mairies et choix de la commune Elven

Commune d’Elven, Centre socio-culturel d’Elven, Editions BenGrem, Association intercommunale Enfance Jeunesse du Pays d’Elven, Aventurine, Elven Sports Loisirs, Télé Bocal, Framasoft

40 cinéastes présents venant de Vitrolles, Paris, Berlin…

50 bénévoles

10 projets ont concouru

400 visiteurs

Rémi Duquenne - 06 76 20 99 33 - asso.souliers@gmail.com Association Souliers - 9 route du vieux bourg - 56220 Rochefort-en-Terre http://amateurs-nes.blogspot.fr/


Une radio associative, locale et rurale sur la zone de Guer « Une

Réseau de distribution de paniers bios « Des

radio de campagne à l'adresse du monde » Guénael Launay, Président

Comment offrir, un espace de parole citoyenne en milieu rural ?

2009 Création de l’Association Pour une Radio Associative et Locale (APRALA) à Augan et 1ères émissions pendant l’été

Poursuites des émissions éphémères chaque été et formation des bénévoles

Commune d’Augan, Communauté de communes de Guer

Guillaume Denil, Salarié de l’association Court-Circuit Pays de Brest

L’action L’association APRALA s’est donnée pour mission d’offrir, par le biais de l’outil radio, un espace de parole, publique et citoyenne, un lieu de découverte d’expériences alternatives et collectives, aux personnes, structures et associations locales. A partir de l’ancien bâtiment de la Poste du village, la radio « Timbre FM » commence à émettre de manière éphémère pendant l’été 2009. Ce premier coup d’essai est une réussite qui galvanise l’équipe bénévole. L’aventure saisonnière est renouvelée : deux années de formations de bénévoles, de professionnalisation avec le recrutement de salariés qui aboutiront en 2013 à une autorisation permanente d’émettre sur la bande FM. Une radio de proximité est née… Un média d’utilité publique, engagé, ouvert au débat d’idées, qui met en lumière les initiatives porteuses de lien social. Une radio par et pour la population locale. Perspectives L’association travaille à la mise en place d’une diffusion permanente : installation du studio, construction de la grille de programmes, relations avec les partenaires... Timbre FM souhaite rester un média accessible qui place ses auditeurs en position d’acteurs. ”Aller vers” est le mot d’ordre de ses futures actions en donnant un espace de parole à ceux qui en ont rarement: écoles, centres sociaux, maisons de retraite, associations d’insertion…

2010-2012

produits bios accessibles, des paysans locaux, des mangeurs avertis et de la bonne humeur pour humaniser l’économie ! »

17 événements locaux couverts

2013

Autorisation d’émettre en permanence sur la FM

40 bénévoles actifs

65 000 auditeurs potentiels

2 salariées à 20h/semaine

en 2012

Anne Marion - 06 64 18 25 12 Fanny Gimeno - 06 89 84 65 82 timbrefm@gmail.com - www.timbrefm.fr APRALA - 1 rue de Trévinio - 56800 Augan - 02 97 75 95 53

Comment développer un circuit court alimentaire et proposer ainsi une alternative à la grande distribution ?

2012 Création de Court-Circuit Pays de Brest en janvier et démarrage de l’activité (ouverture de 5 points de distribution dans l’année)

L’action Depuis mai 2011, l’AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) Siam Amap’Orte a commencé à distribuer dans le centre de Brest des paniers de produits frais locaux auprès d’une trentaine de famille. Devant le succès de cette première AMAP, Court-Circuit Pays de Brest a été créé : un réseau de 26 producteurs bio et locaux en lien avec les consommateurs pour distribuer des paniers sur l’ensemble de Brest. Dans l’idée de toucher un maximum de personnes, des points de distribution ont été installés dans les quartiers de Brest dits « sensibles », avec un système de cotisation à l’association modulé suivant les revenus. L’association a pu naître grâce aux fonds collectés par le biais d’Octopousse (campagne de micro-dons) mais aussi grâce au soutien d’associations du territoire pour la distribution des paniers. L’association propose en partenariat avec ces structures de nombreuses activités pour tisser des liens entre les adhérents, que ce soit au sein des lieux (ateliers cuisine, repas communs, conférences, débats, projections…) ou en dehors (visite des fermes, sorties botaniques, etc.). Perspectives Pour que la gouvernance soit mieux adaptée à ses activités, l’association va devenir à court terme une SCIC. L’ouverture courant 2014 d’une « cantine-lieu de vie », la mise en place de nouvelles filières en circuits courts dans les branches du textile, de l’énergie, du bois…

2013 Ouverture de 3 nouveaux points en octobre

Cinéma Les Studios, Patronage Laïque du Bergot, Vert le Jardin, Vivre la Rue, Centre National des Arts de la Rue Le Fourneau, Centre socioculturel Jean Jacolot (Le Relecq-Kerhuon), Patronage Laïque du Pillier Rouge.

26 producteurs 7 points de distribution 200 paniers distribués chaque semaine, passage à 300 d’ici décembre  3 membres à plein temps, dont 2 salariés de l’association   

Guillaume Denil - 07 81 23 36 27 - court.circuit.ess@gmail.com Court-Circuit Pays de Brest - 7 rue de Vendée - 29200 Brest http://court-circuit-ess.infini.fr


PLUS DURABLE

L'aromathérapie en élevage bovin « Les

antibiotiques, c'est pas automatique, même pour les mammites ! » Mathilde Boutin, Animatrice au Civam Adage 35 et Coordinatrice du projet

Innovation

Territoire

Besoins sociaux

L’Aromathérapie en élevage bovin

Ille et Vilaine

Une agriculture et une alimentation de qualité

Cellaouate

Bretagne

Vers une économie circulaire

Collecte Adalia, Gamme Kest

Ille et Vilaine

Vers une économie circulaire

Covoiturage+

Ille et Vilaine

Une mobilité durable

Enercoop

Bretagne

Des énergies renouvelables citoyennes

ENERG’ECO

Côtes d’Armor

Des solutions durables pour le logement

Energies renouvelables du Pays de Rance

Pays de Rance

Des énergies renouvelables citoyennes

Fago

Ille et Vilaine

Vers une économie circulaire

Parc éolien de Béganne

Pays de Vilaine

Des énergies renouvelables citoyennes

Morbihan

Pour des achats et une consommation responsables

Ty coin vert

Face à l’inefficacité croissante des antibiotiques, quelle alternative proposer ?

crédit photographique Adage 35

12

2008 2009/2010 Formations, Tests

Début des aromatogrammes en laboratoire

L’action En 2008, 3 groupes d'une dizaine de paysans de l’association d’éleveurs Adage 35 (Agriculture Durable par l’Autonomie, la Gestion et l’Environnement) se lancent dans l’utilisation d’huiles essentielles en élevage bovin laitier. La démarche débute sur le terrain, avec des essais en aromathérapie. Les éleveurs se forment à cette pratique et partagent les réussites et échecs de chacun. Suite à l’obtention de résultats encourageants, ils décident d’aller plus loin en testant les germes présents sur leur troupeau en laboratoire. La démarche se caractérise donc par un nouveau mode d’apprentissage : la recherche ascendante avec des allers-retours terrain/laboratoires. Si les éleveurs se sont concentrés sur le traitement des mammites, ils développent petit à petit l’utilisation des huiles essentielles pour d’autres symptômes (diarrhées de veaux, boiteries…). Adage 35 a même créé un guide pour rendre l’éleveur autonome dans le choix des huiles. Bien qu’étant la seule à développer cette démarche avec un laboratoire, l’association est sollicitée pour faire des interventions auprès d’autres éleveurs que ce soit en Ille-et-Vilaine, dans le Morbihan, les Côtes d’Armor ou la Manche. Perspectives Intensifier la collecte de données et élargir les essais à d'autres pathologies. Devenir autonome et se passer des médecines allopathiques pour la santé des troupeaux. Valoriser le statut des paysans-chercheurs-innovateurs.

2011

2012

2013

Sélection de molécules spécifiques aux bovins dans le traitement des mammites

Augmentation des huiles essentielles testées, Tests de mélanges d'huiles essentielles, Travail sur les tempéraments des vaches

Focalisation sur les problématiques des leucocytes, Etude de coûts

Conseil Général 35, Conseil Régional Bretagne, Laiterie Triballat Noyal, Laboratoire ISAE

70 rencontres organisées entre paysans depuis 2008

65 fermes adhérentesutilisatrices en Ille et Vilaine

70 éleveurs formés à l’extérieur du département

Mathilde Boutin - 02 99 77 09 56 - mathilde.boutin@adage35.org Civam Adage 35 - 17 rue du bas village - Cesson-Sévigné http://www.adage35.org/aromatherapie/


Collecte Adalia Gamme Kest

Cellaouate « Nous

« Le

développons une filière industrielle, locale, écologique et solidaire » Patrick Créac’h, Co-gérant de Cellaouate

Comment développer une activité professionnelle à partir de récupération de papier journal pour du personnel en situation de handicap ?

Action Sollicitée sur cette question par l’ESAT Les Genêts d’Or, la Scop Kéjal étudie la faisabilité de recyclage de journaux en ouate de cellulose, isolant écologique pour le bâtiment : rencontre de fabricants étrangers, étude de marché (projet Leader plus)… Un travail qui débouche sur la création d’une usine de transformation de papier en cellulose : Cellaouate. L’usine est une ancienne friche industrielle réhabilitée, ce qui ancre une fois de plus ce projet dans une démarche de développement durable. L’activité, en amont, de tri des journaux pérennise 12 emplois et en créé 6 nouveaux pour les travailleurs handicapés, ainsi que 2 emplois de chauffeurs à l’ESAT. L’usine de transformation génère de son côté 15 emplois directs et aussi une activité de collecte de journaux usagers, confiée à 200 associations du Finistère, en majorité des parents d’élèves, qui trouvent une ressource pérenne et écologique pour financer leur activité (1 tonne collectée = 80€).

recyclage responsable des déchets de bureau : une économie locale et sociale qui crée de l’emploi » Julien Bocher, Responsable d’exploitation au sein de La Feuille d’Erable

Comment simplifier le tri et la gestion des déchets de bureaux des entreprises, collectivités, administrations, commerces ?

Perspectives Aujourd’hui en France, 250 000 tonnes de journaux sont recyclés sur 850 000 tonnes. L’objectif de traitement est de 7 000 tonnes/an de déchets recyclés au sein de l’usine Cellaouate. Un projet de développement de nouveaux ateliers de tri dans d’autres ESAT en Bretagne et en France est en cours.

2007

2009

2010

2011

Rencontre ESAT/Scop Kéjal

Création de l’entreprise Cellaouate

Atelier de tri à l’ESAT Les Genêts d’Or : 1 000 tonnes

Création d’ateliers pédagogiques pour les scolaires

Collectivités territoriales, ADEME, FNADT, Quéguiner, Caisse d’Epargne, Fondation JM Bruneau, Fondation Air Liquide, Le Télégramme, Arjowiggins

35 emplois créés, dont 18 pour personnes handicapées  2 000 tonnes/an de déchets recyclés  2M€ de CA (Cellaouate)  2 trophées régionaux du développement durable 

Cellaouate, Saint Martin des Champs (29) - patrick@cellaouate.com 02 98 88 22 22 - www.cellaouate.com ESAT Landivisiau (29) - luc.raoul@lesgenetsdor.org - 02 98 68 23 42

L’action Collecte Adalia et Gamme Kest… Deux projets servant un même but : simplifier la collecte de déchets de bureau pour favoriser leur réduction et leur revalorisation via le recyclage. La collecte Adalia vise à présenter un seul prestataire pour l'ensemble des déchets de bureau (lampes, piles, gobelets, plastiques, toners…). Une personne a été employée pour développer le projet : identifier quels types de déchets à collecter, trouver les filières, mettre en place une organisation. Toujours dans le but de simplifier le tri et la gestion des papiers (brouillon, blanc et couleur), la gamme Kest a été créée. 3 contenants de bureaux la composent : Paper-Kest (petite boîte), Tri-Kest (meuble de tri contenant 2 Paper-Kests), et Eco-Kest (grand contenant avec sac plastique et collier de serrage et desserrage). Fabriqués en carton recyclé et localement (en Ille-etVilaine et dans les Côtes d'Armor en Bretagne), ils sont vendus à différents acteurs du territoire. Perspectives La Feuille d’Erable aimerait développer la collecte Adalia pour qu’elle devienne une activité à part entière au même titre que celle du papier, du carton et des cagettes.

2011 Lancement d’une étude de faisabilité de la gamme Kest

2012

2013

Démarrage d’une Développement de la étude pour créer la collecte Adalia en collecte Adalia, Mise mars en vente des produits de la gamme Kest en juillet

    

1 emploi créé 4 200 tonnes de papiers et cartons collectés en 2012 2 800 Paper-Kests 467 Eco-Kests 330 Tri-Kests distribués en 2012

Collecte Adalia : Julien Bocher - info@feuille-erable.org http://www.feuille-erable.org/la-solution-pour-les-dechets-de.html Gamme Kest : Lydie Souvestre - info@feuille-erable.org http://www.feuille-erable.org/contenants-de-collecte.html La Feuille d’Erable - 02 99 54 74 24 - info@feuille-erable.org 1 rue de la Roberdière - 35000 Rennes


Enercoop

Covoiturage+ « Le

covoiturage, c’est redécouvrir comment les solidarités sont une réponse aux impasses de la culture de l’individualisme »

« Enercoop,

Markus Kauber, Chargé de formation et de communication à Enercoop Bretagne

Citation de Jacky Meunier, Président de Covoiturage +

Comment encourager les conducteurs et passagers de véhicules à créer des équipages pour réaliser ensemble le même trajet, domiciletravail sur le territoire d’Ille-etVilaine ?

2002 Création de Covoiturage+

L’action L’association Covoiturage+ travaille sur la sensibilisation, la mise en relation des utilisateurs, l’implication et la responsabilité sociétale des entreprises et des collectivités territoriales. En organisant des permanences dans les entreprises au cœur des bassins d’emploi, des théâtres forum, des speed-meetings, en allant à la rencontre des salariés, les équipes de Covoiturage+ favorisent les échanges entre les salariés d’une même zone d’activité et les encouragent à organiser des équipages domicile-travail. Une démarche rendue possible grâce à l’engagement aujourd’hui de 50 entreprises en Ille-et-Vilaine, conscientes des enjeux et adhérentes de Covoiturage+. En quelques clics, informations personnelles et relatives au trajet emprunté sont notifiées par l’usager. Derrière le site internet, une équipe est à la disposition des usagers à tout moment pour mettre en relation, répondre à une demande spécifique ou gérer une urgence. Au-delà de la réduction du nombre de voiture en circulation, ce projet favorise le développement de la mobilité pour les personnes sans permis ou voitures. Perspectives Sortir de l’alternatif pour devenir un moyen de transport en commun reconnu, visible, naturel et utilisé à hauteur des autres réseaux de transport en communs (bus, car TER…) sur le département.

2004

2012

2013

10 800 inscrits

Premier site Internet

Nouveau site internet interactif

Nouvelle offre de service entreprises et collectivités

2 100 covoitureurs (trajets moyens de 60 kms AR/jour)

3 salariés

Fonctionnement : Rennes Métropole, Conseil général 35, 50 entreprises et 21 communautés de communes Investissement : Ademe, Région Bretagne, Fondation Nicolas Hulot, Fondation PSA….

Albane Durand - 06 71 80 49 17 - albane.durand@covoiturage.asso.fr Covoiturage+ - 20 rue d'Isly - 35000 Rennes http://www.covoiturage.asso.fr

le service citoyen de l'énergie : local, social et écologique »

Comment distribuer une énergie produite localement et 100% renouvelable ?

2010 1ères réunions et lancement du projet

L’action Enercoop est un fournisseur d’électricité à but non lucratif sous forme de coopérative. L’entreprise distribue aux particuliers et professionnels une électricité issue d’un mix énergétique renouvelable (éolien, petit hydro, solaire thermique et photovoltaïque, biomasse). A service innovant, gouvernance innovante… Enercoop est une SCIC (Société coopérative d’intérêt collectif). Elle compte parmi ses sociétaires : ses salariés, ses clients, mais aussi des producteurs d’énergies, des collectivités locales (la Région Bretagne notamment), des associations de défense de l’environnement… Le projet venant de naître en région, Enercoop Bretagne travaille entre autres à augmenter le nombre de producteurs et de sites de production en Bretagne. Le but est de créer un circuit court entre les producteurs d’énergie et les consommateurs. A l’aide d’un réseau de bénévoles présents lors de salons, conférences, et grâce à des formations, Enercoop Bretagne a aussi comme objectif de lutter contre la précarité énergétique et le gaspillage d’énergie. Perspectives Enercoop Bretagne fournira ses premières prestations en octobre 2013 pour sensibiliser à la transition énergétique et former les élus locaux et les étudiants. La coopérative travaille à la mise en place d’un portail destiné aux sociétaires et clients où il sera possible de calculer leur consommation annuelle d’énergie (calcul automatique en ligne, location d’appareils…) et d’obtenir par la suite des propositions d’économie d’énergie. Un réseau d’ambassadeurs et d’ambassadrices est en cours de constitution.

2011

2012

2013

Création de l'association

2 salariés en temps partiel

Création de la coopérative (SCIC) à Trémargat, passage à temps plein des 2 salariés

MACIF, Bretagne Active, Conseil Général 35, Conseil Général 29, Région Bretagne, RésoSolidaire, TARANIS, Réseau des Agences Locales d’Energie, Energie Partagée

    

160 sociétaires 1 600 clients 80K€ de capital social 50 bénévoles 2 salariés à temps plein

Markus Kauber - 02 30 96 66 13 / 06 62 82 96 49 markus.kauber@enercoop-bretagne.fr http://www.enercoop-bretagne.fr Enercoop Bretagne - 6 bis, Avenue Louis Barthou - 35000 Rennes


Energies Renouvelables du Pays de Rance

ENERG'ECO « 10

familles relèvent le défi de réduire leurs consommations d’énergie pour mieux maîtriser leur budget ! »

Comment accompagner les situations de précarité énergétique ?

2010 Bilan de la « semaine maîtrise des énergies » et idée du projet

L’action Ce projet collectif est né d’un double constat. D’une part, une augmentation des demandes d’aides financières liées à des impayés d’énergie par les services sociaux de la commune de Dinan. D’autre part, un manque de sensibilisation aux éco-gestes des familles concernées. Ces dernières sont peu présentes sur les temps forts tels la « semaine maîtrise des énergies » organisés par les acteurs locaux. Aller à la rencontre de ces publics fragilisés est apparu comme une nécessité. L’enjeu est de faire évoluer les demandes d’aides financières devenues « systématiques » par des comportements plus responsables, des prises de conscience « du faire autrement ». De cet objectif partagé entre associations et acteurs sociaux est né le projet d’accompagnement individualisé aux familles. Il est technique sur les économies d’énergies, par des bénévoles de l’association ABIEG22 et éducatif budgétaire par une conseillère de Familles rurales Côtes d’Armor. Un kit énergie visant à fournir des outils pratiques et ludiques (mousseurs, sablier de douche, lampe basse consommation, thermomètre hygromètre, jeu de 7 familles) est remis aux familles. Perspectives L’association souhaiterait étendre le projet sur trois années afin d’avoir suffisamment d’éléments de comparaison pour en faire une évaluation correcte et le développer sur d’autres territoires du département.

2011/2012

2012/2013

Recherche de financements - présentation du projet aux partenaires

Accompagnement de 10 familles

ABIEG22 (Association des Bénévoles des Industries Electriques et Gazières), CCAS de la commune de Dinan, Secours populaire, Office HLM

10 familles accompagnées

90 visites à domicile

De 50€ à 500€ d’économie par an et par ménage

Klervia Dallier - kthomas@famillesrurales.org - 02.96.33.00.94 Familles rurales Fédération Côtes d'Armor 28 boulevard Hérault - BP 114 - 22001 St-Brieuc Cédex

« Rendre

accessible l’énergie renouvelable locale à tout le monde ». Jérémy Dauphin, Co-gérant de la SCIC ENR

Comment structurer et accompagner l’essor de la filière boisénergie sur le Pays de Rance ?

L’action La SCIC ENR est très axée sur la replantation et la valorisation des haies du bocage. Les étapes principales après plantation (programme Breizh Bocage) sont l’élagage, la mise en andain, le broyage, le transport et sont effectuées par la SCIC avec ses différents associés (chantiers d’insertion, entreprise de travaux agricoles, salariés, agriculteurs…). Ceux-ci sont rémunérés par la SCIC (achat de plaquettes vertes, rémunérations des prestations, location des plateformes….), contribuant ainsi au développement de l’économie locale. La SCIC assure la commercialisation du combustible, la gestion comptable et administrative et vend également des granulés, du bois de chauffage et du paillage. Perspectives Se doter d’une plateforme et de 2 chaufferies collectives reliées à des petits réseaux ; Des actions d’animation et de diagnostic bocager pour mobiliser les élus du Pays de Saint Malo ; Accompagnement des communes à atteindre leur objectif des 3*20 d’ici 2020 (projet Européen ENESCOM) ; Accompagnement de différents publics dans leur changement de comportement pour des économies d’énergie (projet Interreg CREST) ; Proposer un système clef en main du Kwh (études de faisabilité sur 3 systèmes de chaudières différents).

2006-2008

2013

Etude de préfiguration et de structuration au sein du Conseil de développement du Pays de Dinan - Création de la SCIC ENR du Pays de Rance

Lauréat du 8ème trophée breton du développement durable, catégorie « Entreprise ».

Conseil régional Bretagne, Conseils Généraux 22 et 35, LEADER 22 et 35, Steredenn, ETA du Pays de Dinan, collectivités locales, Cœur Emeraude, Pays de St Malo, Mission locale et Centre social de Dinan, AREP St Malo, ESSP’Rance, Horizons solidaires, FR CIVAM Bretagne, SIBC, Abibois

100 sociétaires 1600 clients 1€ de subvention pour 8€ valorisés sur le territoire en 2012  6 salariés ETP et 2 apprentis en emplois directs ; 8 ETP en emplois indirects chez nos sociétaires   

Emily Duthion - 02 96 82 36 35 - 06 68 96 81 25 1 bis rue Léon Pépin - 22490 Pleslin-Trigavou contact@scic-energiesrenouvelables.fr www.scic-energiesrenouvelables.fr


Parc éolien de Béganne

Fago « Fago,

« Les actionnaires, propriétaires du parc, ne sont pas issus de fonds d'investisse-

l’allume-feu écologique facteur de cohésion sociale »

ment anonyme mais sont des habitants du territoire réalisant, au travers de leur investissement, un acte citoyen qui s'inscrit dans une démarche participative »

David Trégaro, Responsable de l’activité Fago au sein de La Feuille d’Erable

Comment donner une activité à des personnes en situation de handicap dans une entreprise proche du milieu ordinaire tout en soutenant un projet écologique ?

2007 Rencontre entre AGIR et La Feuille d’Erable

L’action Le projet Fago est le fruit de la rencontre entre l’association AGIR, initiatrice du projet, et La Feuille d’Erable, une entreprise d’insertion sous statut associatif. L’activité est conduite en collaboration avec l’ESAT de la Mabilais (Noyal-sur-Vilaine) qui met en lien les travailleurs handicapés et La Feuille d’Erable. Grâce à la mise en commun des compétences de chacune des structures, un travail encadré en entreprise a été créé pour des personnes en situation de handicap. Au-delà de cette démarche, le projet a aussi favorisé la création d’un nouveau service sur le territoire : la collecte de cagettes en bois, auparavant destinées aux ordures ménagères. Ces cagettes sont récupérées sur les marchés rennais et auprès des entreprises et commerçants (sur prise de rendez-vous). Elles sont ensuite broyées et transformées en copeaux pour devenir du paillage ou de véritables allumefeux écologiques, grâce à une cire végétale certifiée RSPO, conditionnés en sachets de cellulose transparents. Perspectives Pérenniser et développer l’activité pour accueillir plus de salariés. Réaliser des partenariats avec d’autres acteurs pour recycler un maximum de cagettes.

2010

2011

Démarrage de l’activité de collecte

La Feuille d’Erable est Lauréate des Trophées du Développement Durable, catégorie entreprise en Ille-etVilaine pour le projet FAGO

Ville de Rennes, Rennes Métropole, Conseil Général 35, AGIR, ESAT de la Mabilais

100 tonnes de cagettes recyclées depuis 2010

4 personnes en situation de handicap employées dans l'activité

6 246 heures de travail pour ces personnes depuis 2010

David Trégaro - 02 99 54 74 24 - info@feuille-erable.org La Feuille d’Erable - 1 rue de la Roberdière - 35000 Rennes http://www.feuille-erable.org/collecte-des-cagettes.html

Jean-Bernard Mabilais, Président de Bégawatts

Comment

fournir

une

énergie

propre et locale dont la maîtrise est assurée par les acteurs locaux ?

2005 1ères études et contacts avec les élus de Béganne

2009 Obtention du permis de construire

L’action S'inspirant des modèles danois et belges, Éoliennes en Pays de Vilaine (EPV) est à l'initiative de projets éoliens citoyens dont celui de Béganne, dans le Morbihan. La société Bégawatts a été créée pour gérer l'exploitation du Parc éolien. Elle fonctionne sur un principe coopératif, avec une gouvernance répartie sur plusieurs collèges regroupant des citoyens, des acteurs de l'économie sociale et solidaire et une société d'investissement dans les énergies renouvelables initiée par la Région Bretagne. Participation : - investissement local via 53 clubs d'investisseurs citoyens locaux, de type CIGALES, ont investi 1,4 M€ - recours à une OPTF (Offre au Public de Titres Financiers) via Énergie Partagée Investissement, qui a investi 500 000 € dans le parc éolien - membres fondateurs, structures ESS du Pays de Rédon - SAS Eilan, société d'investissement portée par la Région Bretagne Le fonctionnement du parc éolien permettra de financer des actions en faveur des économies d'énergies. Perspectives La mise en service des éoliennes est prévue pour 2014. Un second permis de construire a été obtenu fin 2011 pour un parc à SévéracGuenrouët (44) dont la mobilisation au financement démarre début 2014. Un permis de construire pour un projet à Avessac est en cours d'instruction.

2010

2013

Création de la Début de la SAS Bégawatts construction pour gérer et des 4 éoliennes exploiter le parc citoyen de Béganne.

Conseils Régionaux Bretagne et Pays de la Loire, Conseil Général 44, Fondation Macif, Ademe

4 éoliennes de 2 MW chacune

20 000 MWh de production annuelle, soit la consommation de 8 000 foyers, hors chauffage

12M€ d’investissement

1 000 citoyens

Alain Ridard, Président d'Éoliennes en Pays de Vilaine 06 73 68 39 11 - alain.ridard@orange.fr Lisa Croyère et Laurianne Fleury, coordinatrices essaimage 02 99 72 39 49 - lisa.croyere@eolien-citoyen.fr www.eolien-citoyen.fr


PLUS HUMAINE

Ty Coin Vert « Oubliez

tout ce que vous savez sur les toilettes sèches ! »

Innovation

Jean-Louis Berthou, Directeur de l’APF Entreprises Ploeren

Comment répondre aux besoins de sanitaires écologiques des collectivités ?

2011 Mise en service de la 1ère version de ces toilettes par l’inventeur

Conseil Général 56, VIPE

2012 Installation de la 1ère cabine dans sa version industrialisée, et 1ère exposition de la gamme au Salon Pollutec à Lyon

L’action Ty Coin Vert est une gamme de toilettes sèches publiques, développée et brevetée par l’Entreprise Adaptée de Ploeren, gérée par l’Association des Paralysés de France. A l’origine du projet se trouve une demande de la commune d’Ambon (56). Grâce à la collaboration entre un inventeur et un bureau d’étude, l’Entreprise Adaptée a mis au point la version industrielle du projet. Elle fabrique entièrement ces toilettes, conçues en bois et inox, notamment grâce au travail du personnel handicapé de son atelier spécialisé en tôlerie fine. Accessibles aux personnes handicapées, ces sanitaires sont économiques et écologiques puisqu’ils ne nécessitent ni eau, ni produits chimiques ou sciure. Un simple coup de pédale de l’usager permet d’évacuer, nettoyer et refermer l’arrière de la cuvette. De par leur autonomie, ces toilettes sèches s’adaptent particulièrement bien aux sites naturels puisqu’elles ne nécessitent aucun décaissement ou modification des lieux de façon définitive. Perspectives Mobiliser et convaincre les collectivités d’investir dans ce type de sanitaires. S’implanter sur le marché des toilettes sèches afin d’avoir un parc de toilettes suffisants pour élargir le projet à la location et à une prestation de service complémentaire telle que l’entretien et la maintenance. Proposer une offre low cost adaptée pour les festivals ou l’événementiel.

2013 Présence sur de nombreux salons et expositions - 1ères installations du modèle accessible aux personnes à mobilité réduite - Dépôt du Brevet

100% recyclable

14 500€ : version accessible aux personnes à mobilité réduite

9 500€ : version additionnelle compacte

600 à 800 passages en autonomie

Territoire

Auto éco construction et réhabilitation accompagnées

Ille et Vilaine

Des solutions durables pour le logement

Bistrot mémoire

Bretagne

Du lien social pour vivre mieux

Bougez, on vous conduit !

Morbihan

Des solutions pour les seniors

Chez vous, les p’tits loups

Pays de Vitré

Au service de la petite enfance

Communiquer à distance avec perBretagne sonnes sourdes et malentendantes

L'insertion des publics marginalisés

Festival Zéro à la tolérance Zéro

Côtes d’Armor

Des dynamiques culturelles sur les terri-

Ilot câlin

Santec - Finistère Au service de la petite enfance

Les Robins des bennes

Sarzeau - Morbihan Vers une économie circulaire

P’tit gîte du fournil

Chauvigné - Ille

Des séjours touristiques solidaires

Preventech Bretagne

Bretagne

Priorité santé

Séjours vacances aidants/aidés

Côtes d’Armor

Des solutions pour les seniors

Siel bleu

Bretagner

Des solutions pour les seniors

Jean-Louis Berthou - 02 97 63 74 44 - jean-louis.berthou@apf.asso.fr APF Entreprises - 19 rue Abbé Guillevin - 56880 Ploeren http://www.tycoinvert.fr

Besoins sociaux

23


Bistrot Mémoire

Auto-éco-construction et réhabilitation accompagnées « Une

solidarité à Bâtir : un projet politique et stratégique pour les 5 ans à venir »

« Vivre

Irène Sipos, Trésorière de l’association Bistrot Mémoire

Jacques Matelot, Directeur adjoint, pôle habitat

Comment accompagner les ménages modestes dans la réhabilitation ou la construction de leur logement ?

L’action Elle consiste à placer les habitants au centre des projets grâce à un accompagnement pour la construction ou la réhabilitation de logements. Le but est de rendre les ménages acteurs, de mettre en œuvre des chantiers d'entraide, pour favoriser la solidarité et générer des économies d’échelle. L’accompagnement par des techniciens et animateurs constitue le socle de l’intervention : de la phase de repérage à la livraison du projet, en passant par le bon usage du logement réhabilité/construit et l’ingénierie financière et technique. Différentes actions sont proposées : - l’auto-éco-construction accompagnée vise l’accession sociale à la propriété de logements écologiques. Deux projets ont été mis en place en Ille-et-Vilaine : le 1er sur la commune de Langouët (2006-2010) et le 2ème est en cours à SaintMédard-sur-Ille (2012-2015) ; - l’auto-réhabilitation accompagnée est un accompagnement spécifique du chantier pour un public en plus grande précarité. Perspectives Les Compagnons Bâtisseurs veulent changer d’échelle et intervenir au niveau politique pour faire évoluer l’environnement législatif et réglementaire. Ce projet politique s’accompagne d’un plan d’action sur 5 ans : passer au niveau national de 1000 à 10 000 chantiers d’auto réhabilitation accompagnée par an, ouvrir des dizaines de sites d’expérimentation d’auto-construction, accueillir 2 à 3000 jeunes par an dans le cadre du Service Civique, faire émerger une véritable filière professionnelle d’animateur technique.

2005

2009

Démarrage du projet d’auto-éco-construction accompagnée

Création d’un Centre de formation et d’accompagnement des habitants

Fondations, Association Nationale Compagnons Bâtisseurs, Agence nationale de l’habitat, Conseil Régional Bretagne, Conseils Généraux, 13 collectivités, CAF, CCAS, 10 bailleurs publics

146 foyers accompagnés dans la rénovation de leur logement  221 ateliers collectifs d'apprentissage  30 accompagnements de situation de précarité énergétique 

Jacques Matelot - 02 99 02 60 60 - j.matelot@compagnonsbatisseurs.org Association Compagnons Bâtisseurs Bretagne 22 rue de la Donelière - 35000 Rennes http://www.compagnonsbatisseurs.org

au milieu des autres, avec la maladie d'Alzheimer »

Par quel moyen proposer aux personnes touchées par la maladie d’Alzheimer de maintenir une vie sociale et de se rencontrer pour partager leurs expériences ?

L’action Lors d’après-midis d’échanges hebdomadaires, l’association Bistrot Mémoire propose à des personnes touchées par la maladie, tout comme à leurs proches ou aidants, de se réunir dans un lieu public comme un café. Durant ces rencontres, les temps d’écoute et de partage sont valorisés (rencontres, conversations informelles, échange sur un thème…). Cet accueil s’inscrit en complément des dispositifs d’informations proposés par les CLIC ou les antennes de France Alzheimer. L’association insiste sur l’importance de la participation des personnes malades aux débats. L’implication de certaines personnes aidées va jusqu’à leur engagement en tant que bénévoles avec une participation au Conseil d’Administration de l’association ou à l’organisation des tables rondes. Si ce projet a vu le jour à Rennes en 2003, d’autres bistrots ont rapidement ouverts en Bretagne et dans toute la France. Perspectives Acquérir une meilleure stabilité financière par une reconnaissance accrue de l’apport de l’association dans le cadre du futur plan gérontologique.

2003

2004

Ouverture Création de du 1er Bis- l’association trot Mé- Bistrot Mémoire en moire France à Rennes

2005

2006

2009

Création de 1ères renCréation l’Union Natiocontres d’outils nale des Bisentre les communs trots Mémoire, différents pour les Lancement d’1 promoteurs Bistrots Mé- « plateforme de répit » d’initiatives moire Bistrot Mémoire

Fondation Médéric Alzheimer, CARSAT, plusieurs caisses de retraite, mutuelle Radiance, Ville de Rennes, Conseil Général 35, l’ARS Bretagne

1 réunion par semaine

100 fréquentations par an (environ)

6 Bistrots Mémoire en Bretagne

Christine Thiébaut, Présidente - 02 99 41 46 52 bistrotmemoire-rennes@orange.fr Irène Sipos, Trésorière - 02 99 59 92 50 - irene.sipos@alfainfo.net Association Bistrot Mémoire - 59 rue Papu - 35000 Rennes


Bougez, on vous conduit ! « L’aide

Chez vous, les p’ty loups

Associations locales ADMR de Malansac et Questembert

« Permettre

à la mobilité pour soutenir la vie sociale et lutter contre l’isolement »

Elodie Coudouel, Responsable des Services Personnes âgées et Personnes handicapées, Fédération ADMR du Morbihan

Comment concilier maintien à domicile et préservation de la vie sociale et culturelle ?

2009 Etude de besoins réalisée par le Relais gérontologique de la Communauté de Communes de Questembert

Le projet Les associations locales ADMR de Malansac et de Questembert ont initié un service d’aide à la mobilité par transport accompagné pour les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite. Ce service, nouveau sur la Communauté de communes de Questembert, s’inscrit en complémentarité des services de taxis et de transports en commun. Avec une prestation d’accompagnement au sein du domicile, sur le lieu demandé (marché, magasins…) et lors du retour au domicile, ce service est plus complet et répond plus globalement aux besoins. Le projet s’est construit suite à la réalisation de deux études : une étude de besoins du Relais gérontologique sur la mobilité et les déplacements des personnes de plus de 60 ans et une étude des besoins des personnes handicapées du secteur via les partenaires locaux (AFM, CMS…). Actuellement en expérimentation, il est accompagné et soutenu par la Fédération ADMR du Morbihan. Il répond à un axe de la mission « Vivre chez soi » décliné dans le schéma départemental en faveur des personnes âgées du Morbihan. Perspectives Le projet étant en phase d’expérimentation, les associations pilotes seront vigilantes à l’adaptation du véhicule et du service en fonction des besoins. A moyen terme, il pourrait s’agir d’adapter le véhicule sur le plan technique (rampe d’accès) et de développer des prestations collectives à vocation culturelle. Dans le cadre d’une politique qui favorise le maintien des personnes âgées à leur domicile, ce service est amené à se développer sur tout le territoire du Morbihan.

2010

2011

Rencontre avec les élus locaux pour présenter le dispositif

Définition du projet par les associations de la Communauté de Communes de Questembert

Conseil Général 56, Fédération ADMR 56

2013 Obtention de soutiens financiers et lancement du service en septembre

15% des personnes âgées rencontrent des difficultés régulières de déplacement, 38% des difficultés ponctuelles 21.80€/h et 0.55€/km, les coûts du service

Mise en place de l’intervention d’aide à la mobilité : Association de Malansac - 02 97 66 21 90 8 place des Fours à pots - 56220 Malansac Renseignements sur le projet : Elodie Coudouel - 02 97 68 31 68 - elodie.coudouel@admr56.com Fédération ADMR du Morbihan - 25 rue Gay Lussac - BP 158 - 56004 Vannes Cedex

Garde d’enfants aux horaires atypiques, ADMR Multiservices de Vitré

aux familles de travailler tôt le matin ou tard le soir tout en respectant le rythme de l'enfant » Yves-Henri Lafon, Directeur de l’ADMR de Vitré

Comment permettre aux familles de concilier leur vie professionnelle et leur vie familiale lorsqu’elles travaillent à des horaires atypiques ?

L’action Le Pays de Vitré compte de nombreuses entreprises fonctionnant en 2x8 et 3x8. Les parents rencontrent des difficultés pour faire garder leurs enfants tôt le matin et tard le soir. Ceci est particulièrement vrai pour les familles monoparentales. L’ADMR multiservices de Vitré offre un service à domicile de garde d’enfants à des horaires atypiques (de 4h30 à 8h30 et de 18h à 23h). Ce service permet de respecter le rythme des enfants et les horaires de travail des parents. Des tarifs accessibles sont proposés grâce à un soutien financier apporté par les partenaires de l’ADMR. Cependant le projet reste au stade expérimental, les financements ne sont pas pérennisés. L’association milite pour que l’accès à ce type de service soit facilité par une prestation légale de la CAF (comme la PAJE). Perspectives Développer l’emploi dans le domaine des soins à domicile et des services à la personne pour compléter cette activité. Impliquer financièrement les entreprises dont les salariés utilisent le service pour alléger l’impact financier sur l’ADMR.

2000 Lancement de l’expérimentation du service

2004

2005

Financements Financements du FSE (Fonds de la CAF social européen)

Fonds Social Européen (FSE), Caisse d'Allocations Familiales 35, Ville de Vitré, Conseil Général 35, Vitré Communauté

2013 Projet toujours au stade de l’expérimentation

6 100 heures par an 48 familles dont 28 monoparentales  83 enfants gardés  30%, pourcentage moyen des frais à la charge des familles  55 entreprises dont les salariés sont concernés

 

Yves-Henri Lafon, Directeur - 02 99 75 03 03 - admr-vitre@admr35.org ADMR Multiservices de Vitré - 48 boulevard des jacobins - 35500 Vitré http://www.admr35.org/vitre/


Festival Zéro à la tolérance Zéro

Communiquer à distance avec des personnes sourdes et malentendantes « Halte

aux malentendus ! Sourds et entendants, rapprochons-nous et communiquons à distance ! Je te vois, tu me vois, nous communiquons ! »

« Lutter

contre les discriminations et favoriser l’accès à la culture pour tous » Mohammed Ibnyassin, Directeur de l’association UnVsti

Michel Gargam, Directeur d’Urapeda Bretagne

Comment permettre aux personnes sourdes d’être accompagnées et conseillées par des professionnels au-delà des lieux d’accueil physique existants ?

L’action L’association Urapeda Bretagne accompagne des personnes sourdes ou malentendantes pour favoriser leur insertion dans la société (vie sociale et culturelle, poursuite d’études, formation, emploi). Dans ce cadre, l’association a développé des permanences d’accueil téléphonique à distance, en complément des points d’accueil physique, via l’utilisation d’outils de visioconférence comme Skype ou Msn Messenger. Ce service lève un obstacle de communication et rend accessible le service d’accompagnement quel que soit le lieu d’habitation des personnes. Le service étant en cours de développement, la communication en visioconférence est pour l’instant proposée par les sites de Brest et de Rennes.

Comment réunir différents publics et favoriser la mixité sociale autour du Hip Hop ?

Perspectives Pour l’année 2013-2014, un conventionnement avec Pôle Emploi est prévu afin de donner une plus grande autonomie aux personnes sourdes et malentendantes dans la recherche d’emploi par le biais de l’utilisation des outils de communication multimédia. Une formation à ces outils Internet sera proposée aux salariés ainsi qu’aux bénéficiaires du service. Equiper les services des 4 départements d’un outil de visioconférence plus performant (meilleure qualité des signaux visuels).

2002

2007

2008

2012/2013

Permanences Création d’un Ouverture de Développement sociales Point d'accueil permanences des perma(accueil phypublic Internet sociales (accueil nences téléphosique) à (PAPI) à Brest, physique) dans niques à distance Rennes Ouverture de perles locaux de à Rennes et Brest manences télél’association à (via webcam) phoniques (accueil Brest et à Quimphysique) à per Rennes

Conseils Généraux 35 et 29, Brest Métropole Océane, Ville de Rennes, Pôle emploi, Cap Emploi, AGEFIPH, FIPHFP, Conseil Régional.

886 personnes sourdes ou malentendantes

potentiellement utilisatrices du service  944 personnes entendantes formées à la Langue des signes française en 2012  4 points d’accueil physiques (Brest, St-Brieuc, Lorient, Rennes)  2 sites de permanences téléphoniques (Brest, Rennes) utilisant actuellement la visioconférence via Skype

Michel Gargam, Directeur - 02 99 51 62 56 - direction@urapeda-bretagne.fr URAPEDA Bretagne - 31 boulevard du Portugal - 35200 Rennes 02 99 51 91 41 – contact@urapeda-bretagne.fr www.urapeda-bretagne.fr

2002

2005

2006

L’action Né en 2005 d’un partenariat entre l’association UnVsti et la MJC du Plateau, le Festival Zéro à la Tolérance Zéro (ZTZ) crée de la mixité sociale en construisant autour du Hip Hop un moment de rencontre et d’échanges. Toute personne, peu importe son origine sociale, géographique ou encore culturelle peut se retrouver autour d’une action, afin de partager un moment convivial et chaleureux. Durant ce festival, des interventions pédagogiques et actions d’animation sont menées avec et pour tous les publics fragiles ou non à Saint-Brieuc, dans les communes de l'agglomération briochine et en Côtes d'Armor. Ateliers de danse avec l’association Sport Adapté Briochine et le Pôle Jeunesse de la MJC du Plateau, rencontre entre professionnels de la culture et du médico-social, battles Hip Hop entre équipes mixtes, animations en maison de retraite, autant de supports permettant le développement de lien intergénérationnel et interculturel. Comme chaque année, les personnes en situation de handicap ont participé, avec les jeunes bénévoles, à l'élaboration du festival et ont présenté de nombreux spectacles créés avec les professionnels d’UnVsti et de la MJC du Plateau. Perspectives Développement et création de liens et réseaux autour du festival avec la mobilisation de nouvelles structures (Groupe d’Entraide Mutuelle, Etablissement et Service Adapté au Travail, établissements et services pour adultes, Hôpitaux et Cliniques Psychiatriques, Institut d’Education Motrice, Services de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, Etablissements Hospitaliers pour Personnes Agées Dépendantes). Préparation de la 10ème édition en 2014.

2012

Création de 1ère édition du Déploiement de Développement l’association festival sur le nouvelles actions : du Festival sur le Unvsti thème de la battles, ateliers de 29 « Zéro à la toléTolérance chant et d’expres- rance Zéro– 6ème sion, slam, graffitis Sens » en partenariat avec l’association Anima’Niak

MJC du Plateau, Structures spécialisées des Côtes d'Armor, Maisons des Jeunes et de la Culture, Conseil Général 22, Ville de SaintBrieuc

6500 participants en 2013

0€ : prix de participation au festival

3 semaines de festival

+ de 130 actions menées sur le département des Côtes d'Armor

Mohammed Ibnyassin - 06 74 26 69 98 - unvsti@gmail.com Association UnVsti - 9 place de la cité - 22000 Saint-Brieuc


Ilot Câlin

Association Grain de sable Maison d’Assistantes Maternelles

« Un lieu d'accueil collectif pour les parents exerçant en horaires élargis ; son coût raisonnable le rend accessible à toute commune rurale souhaitant proposer un mode d'accueil collectif » Danielle Michel, Présidente de l’association

Comment répondre aux besoins de garde des parents travaillant en horaires élargis ?

2008

2009

L’action Comme nombre de communes, Santec et sa périphérie compte beaucoup de postes en horaires élargis en lien avec les activités médicales, de tourisme, d'agriculture et de pêche notamment. Pour répondre aux besoins de ces salariés, l’association Grain de Sable a créé l’Ilot Câlin. Cette maison d’assistantes maternelles (MAM) propose un mode d’accueil collectif en horaires élargis (6h-21h30) ouvert à l’année (vacances d'été et de Noël compris). A l’inverse des structures classiques, l’adaptation des horaires aux besoins des parents est au cœur du projet. Des accueils réguliers, des accueils périscolaires et des haltes accueils (place d'urgence possible) sont proposés. Les MAM n’étant pas considérées par la législation comme des établissements, le lieu d'accueil est financé en partie par les parents, les assistantes maternelles, deux entreprises du territoire (partenariat, mécénat) et une subvention de la commune de Santec. Perspectives Au vu de la demande des parents et forte de son expérience, la MAM Ilot Câlin souhaite développer le projet en proposant un accueil collectif de 12 places ou en ouvrant une deuxième MAM en dédoublant et renforçant l'équipe en place.

2010

Présentation Mise en place Obtention de du projet aux d'une équipe pro- l’agrément du communes et fessionnelle et Conseil Généinstitutions recherche de firal pour l’ou(CAF et Conseil nancement, Reverture d’Ilot Général 29) cherche d'un local Câlin (8 places aux normes exid’accueil) gées par le Conseil Général

CHM de Perharidy, Centre Leclerc de Saint-Polde-Léon, Commune de Santec

2011 Extension à 10 places d’accueil

10 places et 20 enfants accueillis

2 mois à 8 ans, l’âge des enfants actuellement accueillis

4 professionnelles de la petite enfance

Danielle Michel - 02 98 29 40 05 - graindesable-assmat@voila.fr MAM Ilot Câlin - 86 impasse mer et soleil - 29250 Santec http://mam-ilot-calin.e-monsite.com/

Les Robins des Bennes « Non

au gaspillage, oui à la 2ème vie de l'objet, oui à l'entraide, à l'amitié et à la solidarité »

Marie-Laure Chrétien Giraud, Co-fondatrice, Coordinatrice et Secrétaire des Robins des Bennes

Comment lutter contre l’exclusion et le gaspillage en redonnant vie à des objets inutilisés ?

L’action Créée en août 2010, l’association « Les Robins des bennes » est composée uniquement de bénévoles. Elle s’est donnée pour mission d’éviter le gaspillage et de réduire les déchets mis en bennes, en donnant ainsi une deuxième vie à l’objet. L’association fonctionne autour de la collecte et de l’apport volontaire de particuliers, d’entreprises et de magasins. Ces objets, récupérés et triés par les bénévoles, sont nettoyés, réparés et revalorisés. Ils sont ensuite distribués à des familles ou à des personnes en difficulté, à la demande d'assistantes sociales, de CCAS et d'associations solidaires. Ces objets peuvent aussi être proposés lors de ventes, ouvertes à tous, ou encore avec les stands d’objets détournés lors de diverses manifestations. La recette de chaque vente sert à l'achat de matériels pour les personnes et familles en difficulté, matériels que l’association n’a pas dans son stock. Un partenariat avec REBOM permet aussi d’occuper les travailleurs en réinsertion de cette association, notamment pendant les mois d'hiver sans maraichage, par le tri de jouets, le nettoyage de meubles et objets, la peinture, etc. Perspectives L’association aimerait constituer une réelle alternative aux déchetteries. Elle souhaite ainsi poursuivre l’action de recyclage, grossir le réseau, se faire connaitre davantage et obtenir de l'aide et le soutien des élus. L’association cherche à obtenir un local plus grand pour augmenter ses capacités de stockage et d’aide aux plus démunis et pour mettre en place un atelieraccueil ouvert à tous.

2010

2012

Création de l’association, Partenariat avec Emmaüs, 1ère Grande Vente à SaintArmel

Partenariat avec Book Hémisphères et Rebom, Mise à disposition d’un local à Sarzeau

Communautés de communes, Communes, Secours Catholique, CCAS, Emmaüs, Book Hémisphères, Rebom, Restos du cœur, Banque alimentaire, Centres médico-sociaux, Recyclerie du Golfe, Rhuys Emplois, Centres de vacances, Agences immobilières, Magasins…

30 bénévoles  109 familles bénéficiaires  50 tonnes d’objets remis en circulation  3 prix : Prix Environnement, Trophée de la vie locale et Prix de l’innovation 

Marie-Laure Chrétien Giraud - 07 50 49 39 79 lesrobinsdesbennes@gmail.com Les Robins des Bennes - 6 impasse Liorh Braz - Bodérin - 56370 Sarzeau


Preventech Bretagne

P’tit gîte du Fournil « Le

tourisme social comme levier de développement en milieu rural »

« Des

Luc Bobon, Cogérant de l’Auberge La Maison Neuve

Comment accueillir des publics « éloignés des vacances » ?

L’action Fin 2010, l’Auberge La Maison Neuve a créé un petit gîte de 5 places dédié à l’accueil de personnes fragilisées. Ce lieu s’inscrit dans les valeurs du tourisme social : tarifs adaptés, accompagnement en fonction de l'autonomie et des souhaits des personnes, accès handicapé… La structure travaille notamment avec un centre hospitalier et le foyer de vie de Tremblay. Le Petit fournil a été réhabilité de façon à être aussi économe que possible en ressources énergétiques (toilettes sèches, isolation en chanvre, installation d’un chauffe-eau solaire…). Les travaux ont été menés dans le cadre d’un chantier-école collectif avec des artisans locaux du Pays de Fougères, qui ont pu se former à l’utilisation des éco-matériaux. Action sociale, développement économique, environnement, le projet a investi tous les champs du développement durable. Perspectives Développement des relations avec les réseaux qui accompagnent les familles et les personnes fragilisées : ATD Quart Monde, Secours Populaire, Restos du cœur, la Bourse Solidarité Vacances, Vacances et Familles… Proposer de nouvelles activités supports adaptées aux différents publics accueillis. Des travaux se termineront en mars 2014, afin de certifier le lieu par le label Tourisme & Handicap.

2010

2011

2012

2013-2014

Lancement du projet, début des travaux

Création d’un nouveau poste

Fin des travaux et premières locations

Labellisation Tourisme & Handicap

40 séjours de familles de 2 à 5 personnes

90 000€ de budget pour réhabiliter l’espace

1 emploi à temps plein

La NEF, Crédit Mutuel, ANCV, Pays Touristique de Fougères, Ademe, Etudes et Chantiers, Pôle Ecobatys du Pays de Fougères, artisans locaux, Office de Tourisme de Villecartier, Accueil Paysan 35, Conseil Général 35, Conseil Régional de Bretagne, Comité Régional du Tourisme…

Luc Bobon - 06 10 56 39 10 - bobon@aliceadsl.fr Auberge La Maison Neuve - 35490 Chauvigné http://www.ferme-auberge-35.fr/

outils pour anticiper les risques de troubles musculo-squelettiques en entreprise » Isabelle Arhant, Directrice des activités innovantes

Le projet

Comment prévenir des pathologies

Les salariés en bureautique ont souvent été écartés des politiques de prévention puisque le caractère pénible de leur emploi était considéré comme nul. Pourtant, il existe de réelles pathologies engendrées par un travail de bureau : troubles musculo-squelettiques (TMS) avec problèmes de dos, d’épaules, de poignets…

encore mal prises en compte : les troubles musculo-squelettiques ?

A partir de l’expertise développée par un service d'adaptation des postes de travail bureautique pour des personnes reconnues travailleur handicapé (Adaptech Bretagne), la MFIV a identifié les facteurs de risque et imaginé différentes actions de prévention. Après une expérimentation en interne, la MFIV propose aux entreprises depuis septembre des prestations de sensibilisation et de formation dans le champ de la santé au bureau… Ce dispositif a été mis en place en partenariat avec les Opticiens Mutualistes (pour la fatigue visuelle) et Kiné Ouest Prévention (pour les postures, étirements…). Perspectives Actuellement en expérimentation dans les Côtes d’Armor et en Ille-et-Vilaine, le service sera ensuite développé sur toute la Bretagne.

2011-2012 Elaboration du projet

2013

Expérimentation et lancement du service

100 à 500€/salarié : coût réel des TMS

17 000€ : coût moyen d'un TMS de l'épaule (220 jours d'arrêt de travail)

Les Opticiens Mutualistes, Kiné Ouest Prévention, Mutualité Française Bretagne

Isabelle Arhant - 06 89 22 97 90 - iarhant@mfiv.fr Mutualité Française Ille et Vilaine 20 square de Broglie - CS 74348 - 35043 Rennes Cédex http://www.mfiv.fr


Séjours vacances aidants/aidés « Les

Siel Bleu

aidants ont aussi besoin d’être aidés ! Des vacances pour souffler… »

« Etre

Isabelle Arhant, Directrice des activités innovantes

Comment permettre aux aidants et aidés de partir en vacances ensemble en toute sécurité ?

2011 Emergence du projet

Les CLIC, les Offices de tourisme

2012 1er séjour

Le projet Vivre aux côtés d’un malade atteint de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée génère souvent un état de stress très important. La Mutualité Retraite Côtes d’Armor propose actuellement un hébergement en Ehpad (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et développe l'hébergement temporaire qui permet d'accueillir des personnes en sortie d'hospitalisation ou lorsque l'aidant naturel, souvent le conjoint, a besoin de souffler ou est momentanément indisponible. Partant de cette expérience et ayant un Ehpad en bord de mer, la Mutualité Retraite a imaginé un vrai séjour de répit pour l'aidant tout en lui permettant de ne pas s'éloigner de son conjoint malade. Ce séjour permet de prendre en charge l'aidé dans le cadre de l'hébergement temporaire classique et d'amener des vacances pour le conjoint aidant avec un programme sur mesure construit avec les bénéficiaires. Perspectives Augmenter progressivement le nombre de séjours par an et développer l’activité sur d’autres départements pour diversifier l’offre (ville, campagne, bord de mer…). Pour 2014, des projets sont en cours pour proposer des séjours à Saint-Jacutde-la-Mer et en campagne à Plouisy. Un Ehpad est en construction sur Saint-Brieuc, offrant la possibilité pour 2015 de développer un séjour en ville.

2013 2ème séjour

Capacité d’accueil pour 3 couples

10 jours par séjour

1700€ pour 2 personnes (restauration et activités incluses)

Isabelle Arhant - 02 96 75 44 57 - iarhant@mutualite22.fr Mutualité Retraite Côtes d'Armor 7 rue des Champs de Pies - CS 30008 - 22099 Saint Brieuc cédex 9 http://www.mutualite22.fr

et se maintenir en bonne santé doit être et rester un droit, et pas devenir un luxe » Jean-Michel Ricard, Directeur général et cofondateur de Siel Bleu

Comment améliorer l’autonomie et la qualité de vie des personnes en situation de fragilité ?

L’action L’activité physique douce comme remède à la dépendance, voilà la ligne directrice du projet Siel Bleu. Cette association développe des programmes d'activités physiques adaptées à destination des personnes âgées, malades et/ou handicapées afin de prévenir les effets néfastes de la sédentarité et du vieillissement. Ces programmes favorisent l'amélioration de l'autonomie et de la qualité de vie des participants par la pratique d'activités motrices régulières, prodiguées et accompagnées par des professionnels spécifiquement formés à ces programmes. Les activités sont variées et mettent systématiquement l'accent sur l'adaptation et l'individualisation des exercices. L’association propose également des formations au personnel médical, aux étudiants en universités et instituts de formation et aux particuliers, notamment les proches aidants. Ces formations permettent de mieux appréhender l’évolution du corps inhérente à l’avancée de l’âge et de comprendre les bénéfices et l’intérêt d’une activité physique adaptée. Perspectives Siel Bleu est maintenant présent partout en France et dispose d’une véritable politique de développement, de nouvelles antennes sur de nouveaux territoires, en France mais aussi à l’étranger (Belgique depuis 2009, Irlande fin 2010 et Catalogne depuis 2011). La croissance se fait également par la diversification des activités du groupe associatif: « Siel Bleu au travail » et « Domisiel ». D’autres projets sont en cours, comme le programme Activ’ démarré en région Ile de France et en Bretagne, et destiné à réduire significativement le risque de rechute suite à un cancer du sein.

1997

2006

Création du groupe associatif à Strasbourg

Soutien d’Ashoka

Danone Ecosystème, Nutricia, Fondation Macif, FFAIMC, France Parkinson, France Mutuelle, FFAMCO, DOMITYS, Mutuelle Entrain, AREFO, AREPA, Les Ainés ruraux, Medica France, Promo accueil, Gescore, Orpea, JPB, Korian, Fondation Caisse d’Epargne pour la Solidarité, Cavimac

3 500 lieux différents d’intervention  25 000 maisons de retraite et hôpitaux partenaires  60 000 personnes par semaine suivent ces Activités Physiques Adaptées  350 salariés 

Morgane CROM, Responsable Grand Ouest Nord 59 avenue de Normandie - 29490 Guipavas - 06 69 75 83 28 morgane.crom@sielbleu.org - www.sielbleu.org


PLUS ACTIVE Innovation

Territoire

les Ateliers reliés de Concoret

Concoret - Morbihan

Des services coopératifs pour les entreprises

Book hémisphères

Pays de Lorient

Vers une économie circulaire

Boutique solidaire-Recyclerie de Pipriac

Pipriac - Ille et Vilaine Vers une économie circulaire

Besoins sociaux

Collectif Tamahawk

Pays de Quimper

Des dynamiques culturelles sur les territoires

les Coopératives Jeunesse de service

Bretagne

Pari sur l'éducation et la jeunesse

une Démarche de cluster

Pays de Redon

Des dynamiques culturelles sur les territoires

E-inclusion et informatique durable

Bretagne

L'insertion des publics marginalisés

Garage solidaire

Finistère et Ille et Vilaine

L'insertion des publics marginalisés

KAPS, colocation à projets solidaires

Pays de Rennes

Des solutions durables pour le logement

Laboscop

Pays de Quimper

Des services coopératifs pour les entreprises

le Panier de la mer

Finistère

L'insertion des publics marginalisés

association Tildé

Finistère

L'insertion des publics marginalisés

Toutenvélo

Pays de Rennes

Une mobilité durable

36

Les Ateliers reliés de Concoret

Coopérative d’artisans

« Menuiserie,

agencement, ébénisterie, tournage, lutherie… Du bois, des métiers complémentaires, une coopérative » Yann Madoré, Tourneur sur bois aux Ateliers Reliés de Concoret

Comment mutualiser les outils dans les métiers du bois en milieu rural ?

2008 Constitution de la coopérative et début de la construction d’un atelier de lutherie isolé

2009 Première « Fête des chiottes »

Cigales de Brocéliande, La Nef, Fédération Française des Coopératives et groupements d'Artisans (FFCGA)

L’action Le départ en retraite d’un menuisier a été l’occasion pour trois artisans du bois (tourneur-menuisier, ébéniste et luthier) de reprendre les Ateliers sous forme coopérative. La constitution d’une coopérative permet de pérenniser l’outil en cas de départ d’un associé. Lorsqu’une personne souhaite partir, la coopérative lui rend ses parts sociales d'origine et non un tiers de la valeur des bâtiments comme dans une SCI. Le regroupement sur un même lieu permet à chaque artisan de travailler dans un atelier plus spacieux, de mutualiser certains équipements et d’éviter l’isolement particulièrement fort en milieu rural. Les trois artisans militent pour la valorisation du bois local. La mutualisation des moyens favorise son achat tandis que se développe une réflexion sur la construction de cette filière sur le territoire. Les Ateliers Reliés animent aussi des actions comme la « fête des chiottes » (collecte et redistribution de la sciure pour les toilettes sèches) et reçoivent des stagiaires (particuliers comme professionnels). Perspectives La coopérative souhaite accueillir de nouveaux associés et développer une filière bois locale. La création d’une association culturelle pourrait dynamiser la vie de l’atelier tandis que le développement de stages permettrait d’initier les particuliers au travail du bois. La location de l’atelier pour des « résidences artisanales » est envisagée.

2011 Fin de la construction de l’atelier de lutherie et début de son activité, Inauguration des Ateliers Reliés

3 artisans du bois

60 000€ d'investissement

entre 15 et 30 000€ de CA annuel pour chaque entreprise

15 stagiaires accueillis par an

Yann Madoré - 02 97 22 93 59 - 06 30 51 02 62 - yannmadore@gmail.com Les Ateliers Reliés de Concoret - Le Vaubossard - 56430 Concoret


Boutique solidaireRecyclerie de Pipriac

Book Hémisphères

« Ça

« Une deuxième chance pour un homme, une seconde vie pour un livre » Benjamin Duquenne, Président et Fondateur de Book Hémisphères

Comment donner une nouvelle vie à des livres en intégrant les questions de création d’emplois, de démarche éco-responsable et solidaire, de promotion de la culture ?

L’action

Association Entreprise d'Insertion, Book Hémisphères a pour triple vocation d'œuvrer en faveur de la culture, du social et de l'environnemental, à travers son activité économique. Le fil conducteur est le livre, récupéré auprès des particuliers, en apports volontaires ou dans les Boîtes à Livres dont sont équipés les partenaires (collectivités, associations, entreprises). Les livres collectés sont alors triés pour être réorientés, en fonction de leur qualité et de leur état, vers la vente aux particuliers et aux professionnels, ou vers une filière de recyclage. La vente aux particuliers a lieu au sein du showroom et lors des 8 braderies annuelles, qui accueillent chacune 600 à 800 personnes. Pour les livres destinés au recyclage, l'usine du Bourray les transforme en pâte à papier alors que les Celluloses de la Loire fabriquent des boîtes à œufs. Le produit des ventes permet de pérenniser l'activité entrepreneuriale qui se donne les moyens de répondre à ses ambitions : accueillir des personnes dont les parcours socioprofessionnels nécessitent un soutien et une adaptation des postes de travail, redistribuer les livres à de faibles tarifs pour permettre à tout un chacun d'accéder à la culture. Basée dans la petite ville de Kervignac, à proximité de Lorient, le projet a permis de créer 6 emplois, dont deux postes en insertion.

? Ça peut resservir, rendre service à quelqu’un pour un petit prix, faire le bonheur d’un chineur ou être relooké » Pierre Tiger, Salarié de l’association et Responsable du site de la recyclerie

Comment diminuer les déchets et donner une seconde vie à des objets tout en créant de l’emploi et une

nouvelle

activité

écono-

mique ?

Perspectives

Crédit Photo: Philippe BOULBEN Légende: la Boite à Livres au milieu des cartons de dons

2009 Création de l’association

Accueillir des bénévoles pour développer l'ambition de partage de la culture : à travers des activités tant opérationnelles que sur le traitement du livre en lui-même (réhabilitation, dons...). Consolider et étendre l'activité à travers la mise en place de ventes externalisées, et répondre aux demandes hors département.

2010

2012

Création de l’entreprise d’insertion, Début de la collecte, 1ères braderies, Embauche de 4 salariés, dont 2 en contrat d’insertion à temps plein

Recrutement de 2 nouveaux salariés, Ouverture des adhésions au public

115 partenaires pour les points de collecte (collectivités, entreprises, associations…), les organismes de l’IAE, le SPIP, la DIRECCTE, Pôle Emploi…

1 million de livres collectés en 3 ans  115 points de collecte  6 emplois créés  12 tonnes de papier recyclé par mois 

Gwaldys Delaval, Directrice - 02 97 65 71 59 - contact@bookhemispheres.org Book Hémisphères - Z.A. de Kermaria - 56700 Kervignac http://www.bookhemispheres.org

Association Nature et Mégalithes

L’action L’association Nature et Mégalithes, labellisée CPIE (Centre permanent d’initiatives pour l’environnement), œuvre dans le domaine de l’éducation à la nature, à l’archéologie et à la préhistoire, au développement durable et gère un chantier d’insertion. En partant du constat de l’absence de lieu de réemploi d’objets de seconde main sur le territoire de Pipriac, l’association s’est associée au Smictom des Pays de Vilaine, qui assure la gestion des déchets, et l’association Mode d’Emplois, qui détient le marché de récupération en déchetteries. Les objets récupérés sont d’abord revalorisés (nettoyage, réassortiment, légères réparations) dans la recyclerie puis vendus à bas prix au sein de la boutique. Ils proviennent de 7 déchetteries du territoire, d’apports spontanés de particuliers ou sont enlevés directement chez l'habitant. L’ouverture de l’initiative a permis de créer trois postes, dont deux à temps plein pour des jeunes éloignés de l’emploi (Contrats d'avenir). Perspectives La boutique ayant ouvert en juin 2013, l’association souhaite dans un premier temps pérenniser son activité en trouvant un équilibre financier et étoffer l’atelier de préparation des objets pour mettre en place des réparations plus conséquentes. L’association projette de créer d'autres activités en lien avec le monde éducatif du territoire et les créateurs et artistes locaux. Ces activités iront de l’expression artistique au détournement d’objets en passant par le relooking.

2012

2013

Etude de faisabilité du projet

Mise en place du partenariat avec les Smictom des Pays de vilaine et l'association Mode d'Emploi. Création d’un poste équivalent temps plein et de 2 emplois avenir. Ouverture du magasin Boutique Solidaire

Smictom des Pays de Vilaine, Association Mode d’emploi, Commune de Pipriac

60 à 70 tonnes par an : objectif de collecte d'objets

2,5 emplois créés

300 m² de magasin

Pierre TIGER, responsable de site - 02 23 30 99 05 02 99 72 69 25 (CPIE) - pierre.tiger.cpie@orange.fr Boutique Solidaire de Pipriac - 9 rue des Dolmens - 35550 Pipriac http://landes-de-cojoux.com/


Les Coopératives Jeunesse de service

Collectif Tomahawk « Parce

que créer, c'est résister »

« Travailler

ensemble en gérant notre entreprise, tout en étant égaux »

Jean-Christian Klotz, Coordinateur du collectif Tomahawk

Comment faire vivre en milieu rural une création artistique locale et ouverte sur le monde ?

2010

2011

2012

L’action Le collectif Tomahawk s’est constitué pour faire vivre musicalement le petit territoire du Boudiguen, permettre le maintien d’artistes au pays et favoriser la création. Il aide 80 groupes bretons, qu’ils soient amateurs, professionnels, ou en voie de professionnalisation. La philosophie du collectif est basée sur la mutualisation des réseaux, des publics, des compétences, des ressources humaines et matérielles. Tomahawk propose un secrétariat d’artiste (permanence téléphonique, traitement des salaires, rédaction de contrats de vente), une mise à disposition de matériel et un accompagnement dans l’organisation de tournée. Pour mutualiser les compétences et les réseaux, le collectif travaille en partenariat avec le monde associatif, les structures culturelles et les institutions (Conseils Généraux, Conseil Régional, Europe). Le collectif a ouvert des antennes à Brest et à Rennes. Le collectif a aussi créé un festival itinérant Musiques Actuelles « Tomahawk Festival » en 2011, qui se déroule chaque année dans le village de Querrien, et un Pack du Zikos, guide du routard musical pour conseiller les groupes de musique sur l’accompagnement, la logistique, le matériel, le statut juridique... Perspectives Le collectif Tomahawk va ouvrir fin 2014 une salle de concert privée de 450m² à Boudiguen. Cette salle accueillera aussi des artistes en résidence dans le spectacle ème vivant. Un 2 projet Interreg est prévu en 2014. Il se positionne sur 3 axes : la création artistique (création d’un spectacle pluridisciplinaire avec des artistes français et anglais), la production (des artistes dans les deux pays), la création d’un outil ressource (mutualisation des données).

2013

er Reconnaissance Ouverture Convention- 1 projet INTERREG 4A France-Manche d’intérêt général. des bureaux nement soutenu par l’EuParticipation active de l’associacomme rope et la Région au Solima départetion centre resBretagne, Emmental (schéma bauche de 2 chard'orientation des sources gés de production, lieux de musiques Musiques Sortie nationale du actuelles) Actuelles Pack du Zikos

Ville de Concarneau, Conseil Général 29, Conseil Régional Bretagne, Interreg, Musique et danse en Finistère, Maison des associations de Quimper, Service culturel de la Cocopaq

    

85 875€ CA 2012 1 temps plein, 2 intermittents, 6 services civiques, 1 stagiaire 120 groupes adhérents 150 concerts par an 20 productions par an

Jean-Christian Klotz - 06 99 11 94 93 - associationtomahawk@gmail.com Collectif Tomahawk - Boudiguen - 29310 Querrien http://tomahawk-music.eu/

Dominique Babilotte, Gérant Avant-Première

Comment stimuler l’esprit d’entreprendre des jeunes dans le cadre de leur emploi d’été ?

2011 Voyage d’étude au Québec (Forum International de l'Economie Sociale)

L’action Et si la relève coopérative passait par les CJS ? Une Coopérative Jeunesse de Services est un projet d’éducation à la coopération. Ce concept entrepreneurial original en provenance du Québec permet à des jeunes de 16 à 25 ans, de mettre sur pied leur propre coopérative de travail afin d’offrir des services au sein de leur quartier tout au long de l’été. Pour les jeunes, la CJS répond au besoin de trouver un emploi d’été rémunéré, mais son impact ne se limite pas à cela. La coopérative initie les jeunes au fonctionnement démocratique d’une entreprise, à l’organisation collective du travail, à la gestion coopérative et au fonctionnement du marché. Les jeunes sont encadrés par deux animateurs et soutenus par un comité local qui regroupe des professionnels de l'emploi, des coopératives, des acteurs du secteur économique et des structures jeunesses. Les prestations offertes par les jeunes vont de la livraison au jardinage en passant par de la garde d’enfants ou de la mise en rayon, en s’adressant aux particuliers et entreprises de leur quartier. Perspectives Cette première expérience est très positive « Tout le monde veut faire des CJS ». Un bilan de l'expérimentation sera dressé en vue de l’essaimage du concept de CJS en Bretagne et ailleurs pour l'été 2014. Des échanges avec des jeunes coopérants du Québec sont envisagés afin de croiser les expériences. Dans 10 ans : un fond bloqué dont les intérêts permettront de financer un poste par CJS et 50 CJS en France !

2012

2013

Etude de faisabilité

Création des trois premières CJS Bretonnes

Coopérer pour entreprendre Grand ouest, Résosolidaire, Rich'ess, Adess Cornouaille, Réseau de la coopération du travail du Québec, Etat, Conseil Régional Bretagne, Conseils Généraux 29, 22, 35, Villes de Quintin et de Rennes, CUCS Rennes

3 CJS à Rennes, Quintin et Pays de Cornouaille  45 jeunes entre 16 et 19 ans, engagés dans les CJS bretonnes  6 emplois d’animateurs  30 contrats en 2 mois pour la CJS de Rennes

Emmanuelle Rousset, Résosolidaire - 06 79 97 73 37 e.rousset@resosolidaire.org Coopérer pour entreprendre - 15 rue Martenot - 35000 Rennes


Une démarche de cluster

E-Inclusion et informatique durable

« Concevoir,

réaliser et diffuser des actions éco-culturelles mutualisées et innovantes créant du développement économique et du lien social valorisant les hommes et le patrimoine d’un territoire »

« Un

ordinateur pour chacun, la communication et la culture pour tous »

L’action

Comment contribuer au développement économique, social et culturel du territoire pour un mieux vivre ensemble ?

Les Articulteurs regroupent des partenaires issus du secteur culturel, du milieu associatif, de l’entreprise, du secteur public, de la recherche et de la formation, autour d’une conviction partagée « Bien vivre ensemble » : l’avenir d’une communauté d’hommes sur un territoire ne peut se construire sans une approche globale, systémique, permettant à chaque individu de s’y épanouir. Le domaine d’activité principal de la grappe d’entreprises se situe dans l’insertion socioéconomique en développant des pratiques culturelles innovantes. Les membres se sont donnés comme objectif la mise en place coopérative d’un concept novateur associant culture, économie et lien social, la valorisation des hommes et du patrimoine d’un territoire en vue de renforcer son attractivité. Le mode d’organisation horizontal permet aux personnes de se rencontrer et de coopérer sur un projet commun et partagé. Cette action s'inscrit à la fois dans le champ de l'économie sociale et celui du développement local. Elle a permis de renforcer les dynamiques de coopération sur le territoire et de capitaliser un savoir méthodologique transférable.

Comment favoriser le réemploi de materiel informatique tout en favorisant l’inclusion numérique

Perspectives Les Articulteurs souhaitent continuer le développement du cluster en s’ouvrant à de nouveaux membres. Le groupement d'employeurs les «Gesticulateurs» s’oriente vers un modèle économique durable dans l’objectif de création d'emplois : autour de dix salariés. Le groupe de coopération « Niches économiques » souhaite créer une structure coopérative et accompagner la création de plusieurs sociétés de services. Enfin, les années à venir seront sous le signe de l’ouverture à l'international grâce aux nombreuses sollicitations européennes et mondiales.

2004 Démarrage du projet (Programme d’Initiative Communautaire EQUAL)

2006

2008

2010

Création de Création du Lauréat de l’association Groupela sélection Les Articul- ment d’Em- nationale teurs ployeurs grappe Les Gesticud'entrelateurs prises (DATAR)

CNAR, CNAM, Observatoire des politiques culturelles, UFISC, Relais Culture Europe, Pacte, CADES, LARES, Crédit Coopératif, Festival Photo La Gacilly, Yves Rocher, DATAR, Conseils Généraux 56 et 35, Conseils Régionaux Bretagne, Pays de La Loire et Ile de France, Pays de Redon, Ville de Redon, Ministère de la Culture, Union Européenne

2011 Prix de l’Initiative en économie sociale (Fondation Crédit Coopératif)

34 membres

1 500 bénévoles

5 millions de chiffre d’affaires

20 emplois directs créés

Marco Félez, directeur-animateur du cluster - 06 81 63 12 08 marco.felez@articulteurs.org Alban Cogrel, chargé Recherche & Développement - 06 38 69 54 93 alban.cogrel@articulteurs.org www.articulteurs.org

2007 Naissance de l’idée et expérimentation sur un quartier

L’action Défis est une association née d’un double constat : les problèmes sociaux engendrés par la fracture numérique et le volume important de matériel informatique jeté par les entreprises et administrations chaque année avec les conséquences écologiques que cela implique. Au démarrage, l’association a fédéré les énergies locales autour de la mairie de Lanester et Bretagne Sud Habitat dans le cadre d’une rénovation d’un quartier pour faire accéder les habitants au « triple play » à moindre coût. L'association a ensuite développé un service de prêt gratuit et de vente d’ordinateurs reconditionnés à bas prix, principalement sous logiciels libres aux côtés d’actions de formations aux usages d’internet. Au travers de ces expériences, des profils d’emplois innovants ont émergé : médiateurs sociaux du numérique, re-conditionneurs. Ce projet local est rapidement devenu une référence régionale. En 2011, avec le soutien de la Région Bretagne, Défis lance Ordi-Solidaire Bretagne, un réseau du réemploi, avec son portail internet www.ordisolidairebretagne.org pour mettre en synergie les acteurs du reconditionnement et de l'E-inclusion... Perspectives Reproduire à l’échelle régionale la réussite de Défis dans le pays de Lorient. Mettre en place un processus d’acquisition et de reconditionnement de machines pour l’ensemble de la région. Proposer de nouveaux services d’accompagnement à nos adhérents en continuant de s’adapter à l’évolution des usages.

2010 Devient "Pôle Interrégional" en charge du développement de la filière de reconditionnement Ordi 2.0 sur les régions Bretagne, Haute et Basse Normandie

Commune de Lanester, Conseil régional Bretagne, Conseil Général 29, CAF, PLIE, ARPE, Bretagne Active, Crédit Mutuel de Bretagne, Crédit coopératif, Fondation de France, Bretagne Sud Habitat, Orange

2011 Mise en place du réseau de reconditionnement et de réutilisation “Ordi Solidaire Bretagne

100€ : prix d’un ordinateur chez DEFIS

600 ordinateurs redistribués auprès de particuliers depuis 2010

Association Défis 8 avenue du Général Leclerc - 56600 Lanester Fabien Régnier - fabien@defis.info - 02 97 76 34 91


KAPS, Colocation à projets solidaires

Garage Solidaire « Pas

de voiture, pas de boulot ; pas de boulot, pas de voiture. Grâce à la création d’un garage solidaire, nous pouvons briser ce cercle infernal »

« Un projet de solidarité impulsé par des étudiants engagés avec

Laurent Prieur, Porteur de projet Garage Solidaire en Ille-et-Vilaine

Emmanuelle Auger, Déléguée Territoriale AFEV

Comment aider les personnes en difficultés à résoudre leurs problèmes d’insertion et de mobilité ?

2007 Création du Garage Solidaire de Carhaix

L’action Le premier Garage Solidaire a été créé en 2008 à Carhaix. Ce projet se développe autour d’une double action d’insertion : par le travail et par la mobilité. Des personnes sont recrutées dans le cadre de contrats aidés type CUI (Contrat Unique d’Insertion) comme aide-mécaniciens et sont encadrées par un ou deux chefs d’atelier en CDI conventionnels. Ces contrats aidés sont des contrats CDD de 6 mois renouvelables une ou plusieurs fois, selon la situation de la personne. Le Garage propose des services de réparation, location, vente de véhicules d’occasion destinés aux personnes bénéficiant de minima sociaux ou vivant sous le seuil de pauvreté. Le projet comporte également une dimension environnementale puisque des actions sont mises en place dans la déconstruction, dépollution et réutilisation des pièces détachées. Face au succès de cette initiative, un deuxième garage solidaire a vu le jour en avril 2013 à Guichen. Perspectives Une démarche d’essaimage du projet est en cours, notamment à Quimper et dans les Côtes d’Armor. Egalement en projet, l’ouverture d’une entreprise d’insertion de vente de véhicules d’occasion, prévue fin 2013.

2012

2013

617 réparations de véhicules

Etude pour la création d’un Garage Solidaire en Ille et Vilaine

Ouverture d’un Garage Solidaire à Guichen

105 véhicules vendus

84 tonnes de ferraille recyclées

20 salariés dont 15 postes en insertion (70% de sorties positives depuis 2007)

L’Etat, Conseils Généraux 29, 22 et 56, Conseil Régional Bretagne, FSE, Fondation PSA, FAPE, Fondation Bruneau

et pour les habitants des quartiers populaires »

Comment recréer du lien entre habitants et étudiants au sein des quartiers populaires ?

Action KAPS propose à des étudiants, d’habiter un appartement meublé en colocation dans un quartier prioritaire, pour un prix modéré (entre 100 et 200 € par colocataire). En échange ? Les colocataires construisent un projet pour les habitants du quartier. Cette idée a vu le jour en Belgique, portée par une université soucieuse de redynamiser son campus et de prouver que les dynamiques collectives portées par des étudiants étaient efficientes et enrichissantes pour chacun. La réussite du projet a inspiré l’Association de la Fondation Etudiante pour la Ville (AFEV), qui a expérimenté, à son tour, une action similaire. Les premières colocations solidaires ont été mises en place dans des quartiers populaires de Poitiers 2010. Aujourd’hui, l’initiative est essaimée à Rennes. L’expérimentation rennaise s'est déroulée les 2 dernières années dans le quartier de Villejean qui accueille une mixité de population. L’objectif des Kaps est de favoriser le lien entre la population estudiantine et les habitants du quartier dont les manières de vivre sont différentes, en encourageant la co-construction de projets communs. Il s’agit de stimuler l’appropriation du quartier pour les étudiants, et de rencontrer l’université pour les habitants. Perspectives En 2013-2014 le projet continue après 2 années expérimentales avec 7 colocations à Villejean, une à Maurepas et 3 bailleurs partenaires. Développement des KAPS sur les quartiers de Maurepas, Bréquigny et Le Blosne. Objectif à 5 ans : 100 colocataires à l'échelle de la ville de Rennes.

2011 à 2013

2013-2014

4 collocations en 2011 - 2012

Expérimentation du projet à Villejean

Consolidation de 7 colocations à Villejean et ouverture d'une colocation à Maurepas

8 collocations 2013-2014 avec 30 étudiants engagés

+ de 500 habitants touchés par le projet chaque année

Yves Morvan, Président Moto Club Montagnes Noires

Bailleurs sociaux, Ville de Rennes, CAF,

Emmanuelle Auger - 02 99 65 75 82 - emmanuelle.auger@afev.org

Garage Solidaire de Carhaix - ZAE Kervoasdoué - 29270 Carhaix

Université

AFEV - 8 rue de Quercy - 35000 Rennes

02 98 93 26 95 - motoclubmontagnesnoires@orange.fr


Le panier de la mer

Laboscop « Le

Laboscop, un laboratoire au carrefour des compétences et à la source de l’innovation »

« Des

Frank Charruau, Cogérant de Chrysalide

Comment favoriser l’enrichissement des projets d’une coopérative et une meilleure diffusion et application de la R&D ?

2012

L’action Le Laboscop est un véritable département de R&D interdisciplinaire réunissant un groupe d’entrepreneurs-salariés en démarche de recherche au sein de la Coopérative d’Activité et d’Emploi Chrysalide. Issus de différents métiers, ces professionnels trouvent au sein du groupe un espace de recherche-action pour stimuler les innovations et favoriser une coformation réciproque. Les projets développés bénéficient tant aux activités individuelles des entrepreneurs qu’au projet collectif de la coopérative ou de ses clients. Crealg, projet né de la rencontre entre une créatrice de bijoux contemporains et une docteure en biologie marine, vise la mise en valeur et l’incorporation des algues dans des bijoux contemporains. Puisque la Bretagne est la première région productrice d’algues à l’échelle européenne, ce matériel est une réelle ressource économique à explorer. Mené depuis septembre 2012, Crealg a consisté en l’exploration de voies de valorisation de matériaux algosourcés et à la réalisation de dix prototypes (colliers, perles, broches et boucles d’oreilles). Perspectives - Publication d’un livret sur la philosophie et le travail du Laboscop - Développement de l’offre de service dans les secteurs de la recherche, de la médiation et du conseil - Essaimage du modèle « Laboscop » dans d’autres CAE et développement de l’emploi des jeunes diplômés dans un environnement coopératif.

2013 er

Groupe de recherche-action ini1 atelier de co-formation sur la tié par deux docteures de l’UBO, gestion de projet international entrepreneures-salariées dans (basé sur les résultats du projet Chrysalide. Création du Laboseuropéen Grundtvig). Partenariats cop. Soutien financier de Brest éducatifs. Développement de Métropole Océane l’offre de service et construction du business plan en partenariat avec la Technopole de QuimperCornouaille

Brest Métropole Océane, partenaires académiques (LABERS, Pekea, EREID), Technopôle de Quimper-Cornouaille

2 projets de communication scientifique (Pekea, ARS)  3 projets de recherche : projet européen Grundtvig, projet de recherche fondamentale (la couture et les étoffes), projet de rechercheaction (Crealg)  2 salariés

Coopérative d'Activités et d'Emploi Chrysalide 51 rue Jeanne d'Arc - 29000 Quimper http://www.chrysalide.coop

Comment lutter contre le gaspillage alimentaire tout en contribuant à l’insertion ?

Franck Charruau - 02 98 66 09 99 - laboscop@chrysalide.coop

hommes, du poisson et un supplément d'âme »

1997

2001-2003

er

L’action Présente sur tout le littoral français, cette association créée en 1997 est la pierre angulaire d’une véritable chaine de solidarité. En utilisant les invendus de la pêche destinés habituellement à la fabrication de farines animales ou tout simplement voués à la destruction, le panier de la mer valorise ces poissons de première fraîcheur. Ils sont ainsi transformés dans leurs ateliers de surgélation, chantiers d’insertion professionnelle, puis sont ensuite redistribués aux associations d’aide alimentaire. Le 1er atelier de transformation a été créé à Saint-Guénolé (Finistère), suivi par d’autres : La Rochelle, Boulogne sur Mer, Lorient... Les ateliers se sont ensuite regroupés en fédération pour contribuer aux échanges de savoir-faire et d’outils en matière d’insertion socio-professionnelle . Perspectives Essaimage : la fédération nationale travaille au développement et à l’essaimage pour les associations constituant le réseau. Elle met à disposition des porteurs de projets les moyens humains nécessaires pour accompagner la création d’une structure type « Panier de La Mer ». Deux projets innovants en cours : la création d’une plateforme pour la production d’algues spiruline en Bretagne et la mise au point de contenants autochauffants destinés aux structures de l’aide alimentaire.

2003

1 atelier de Ateliers de Création d’une transformation Boulogne sur fédération à St-Guénolé, Mer et Lorient nationale Finistère

Les Ministères de la cohésion sociale et de l’agriculture, France Agrimer ; les Fondations Carrefour et Lemarchand, d’autres des secteurs du transport, des prestations informatiques et des particuliers

2011 Atelier de St Malo

40 départements distribués en 2012

500 personnes formées aux métiers du mareyage et de l’alimentation

165 salariés dont 24 permanents et 84 postes conventionnés

Hélène Rochet, Directrice de la FNDPM - 09 53 89 04 12 federation.plm@gmail.com Fédération Nationale Le Panier de la Mer 4 rue René Daniel - 29720 Plonéour Lanvern - http://panierdelamer.fr/


Association Tildé « Par

Toutenvélo

l’insertion de travailleurs handicapés, Tildé assure et rassure »

« Du

bon sens, du transport et des vélos… Ça donne Toutenvélo ! » Jérôme Ravard, Associé de Toutenvélo

Hélène Descloux, Directrice de l’Association Tildé

Comment

favoriser

professionnelle

de

l’insertion personnes

handicapées en milieu ordinaire ?

1999

2001

L’action L’association Tildé intervient dans le Finistère sur des chantiers agricoles avec des équipes composées d'un encadrant Tildé et de 2 à 6 travailleurs handicapés. L’association a fait le choix de les insérer directement au sein d’entreprises du milieu ordinaire en développant le concept de l’insertion collective (travail en équipe et tutorat permanent). Avec l’intégration des salariés dans un contexte de travail conventionnel, Tildé facilite l’insertion sociale et la démystification du handicap. Grâce à l’accompagnement proposé, les entreprises sont encouragées à faire appel à des travailleurs handicapés autrement que par l’incitation financière. C’est le cas de l’entreprise-adhérente KerRoué de Plouzévédé qui, séduite par le dispositif, travaille avec Tildé depuis 1999. Après différentes modifications des statuts juridiques (groupement d’employeurs, association prestataire de services), l'association a obtenu l'agrément préfectoral « entreprise adaptée ». Perspectives Aujourd’hui, 80% des entreprises adhérentes sont des pépinières. L’association souhaite diversifier son activité en travaillant notamment avec des entreprises spécialisées dans le conditionnement de légumes. L’association aimerait aussi créer son propre site d'activité afin de sécuriser les parcours des salariés.

2007

2012

Lancement du DéveloppeMise en place Obtention de dispositif de ment de d’un DLA pour l’agrément préfecTildé dans le l’activité effectuer un toral « entreprise cadre d'un pro- dans le Finisaudit socioadaptée », accomjet expérimentère Sud économique. Le pagnement par la tal accompagné diagnostic a Direccte Bretagne par l'Agefiph et permis d’amédes fondations liorer l’organisation interne

Etat, FSE, Agefiph, Conseil Général 29, Région Bretagne, Morlaix communauté, Mutualité sociale agricole d'Armorique. IME 29, An Treiz, Ohé Prométhée-Cap emploi, Grafic Bretagne, Don Bosco.

14 ans d’activité (1999-2013)  30 travailleurs handicapés encadrés (60% ont + de 10 ans d’ancienneté)  20 stagiaires accueillis par an  25 entreprises adhérentes 

Hélène Descloux - 02 98 78 44 81 - ge.tilde@orange.fr Association Tildé - 43 ter rue de la République - 29410 Pleyber-Christ http://tilde.eklablog.com

Comment

réduire

l’empreinte

écologique des services de livraison dans les centres urbains ?

L’action Toutenvélo utilise l’énergie mécanique pour livrer les courriers, colis (pour le dernier kilomètre) et réaliser des déménagements. La course rapide s’est développée en partenariat avec des entreprises, la livraison de colis avec des groupes de logistique (Geodis Ciblex, France Express et Colis Privé) tandis que les déménagements s’adressent principalement à des particuliers. Après avoir développé une première activité sous le statut d’auto-entrepreneur, la Scop Toutenvélo a été créée. Le choix de ce statut permet une gestion démocratique de la société par ses salariés et un partage équitable des bénéfices. La dimension collective de l’entreprise est un vrai facteur de motivation et d’innovation. Avec la tarification des courses, la Scop propose même un récapitulatif mensuel de la contribution écologique. Cela permet de valoriser la démarche des clients en évaluant, sur la distance parcourue chaque mois, la quantité de carburant et de kg de CO² non émis !

Perspectives Louer des remorques à des citoyens pour fournir une alternative à l’automobile individuelle. Réaliser une tournée « désencombrante » hebdomadaire dans l’hyper centre de Rennes pour récupérer des objets usagés (machines à laver, matelas, sommiers…) et les emmener en déchèterie, recyclerie et associations. Créer une activité sur la ville de Nantes.

2009

2010

Création de l’autoentreprise Travert Courses (transport rennais alternatif vert)

Début de la soustraitance avec des groupes de logistique

2011

2012

Développe- Création de la Scop ment de l'ac- Sarl Toutenvélo; tivité de déDéveloppement ménagement d’activité de fabrià vélo cation de remorques utilitaires pour vélo

Les clients, groupes de logistique (Geodis Ciblex, France Express, Colis Privé) et particuliers

3 salariés à temps plein

400 colis livrés chaque jour

50 déménagements par an

90 000€ de CA la 1ère année

Jérôme Ravard - 06 68 96 00 65 - toutenvelorennes@gmail.com Toutenvélo - 21 bis rue de Châteaudun - 35000 Rennes http://toutenvelo.fr/


Recueil d'innovations sociales bretonnes  

Recueil isssu d'une collecte de projets réalisée par la CRESS Bretagne en 2013.

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you