Page 1

RAPPORT D’ACTIVITÉS 2016


RALLUMEZ DES VIES La vie, c’est comme le feu. Même s’il n’en reste qu’un seul tison, nous pouvons le rallumer et, dans le cas de Lauberivière, c’est l’espoir.

Les frais relatifs à l’impression de ce document ont été assumés entièrement par :

Crédits Rédaction : Éric Boulay, Sonya Bergeron Copyright © Lauberivière 1983-2016


TABLE DES MATIÈRES Président ...............................................................................................................

6

Directeur général ..................................................................................................

7

Structure de l’organisation ...................................................................................

8

Composition du conseil d’administration ..........................................................

8

Comité de régie interne ........................................................................................

9

Comité des ressources humaines .....................................................................

9

Organigramme ................................................................................................

10

Fondation de Lauberivière ....................................................................................

12

Événements marquants ........................................................................................

16

Le Réchaud .....................................................................................................

17

Animation, liaison et intervention à l’Îlot des Palais ...........................................

18

Les rôtisseries St-Hubert .................................................................................

19

Ressources humaines ............................................................................................

20

Bénévolat ........................................................................................................

20

Service des repas ......................................................................................

21

Une équipe dynamique ....................................................................................

21

Club social ...............................................................................................

21

Le personnel des programmes .........................................................................

22

Mesure subvention salariale ......................................................................

22

Programme d’aide et d’accompagnement social ........................................

22

Heures de service communautaire ............................................................

22

Travaux compensatoires ...........................................................................

22

Stagiaires ........................................................................................................

23

Synthèse des activités d’hébergement .................................................................

24

Accueil-Femmes ..............................................................................................

25

Accueil-Hommes .............................................................................................

25


Unité d'urgence ...............................................................................................

25

Soupe populaire ..............................................................................................

26

Rendez-Vous Centre-Ville ................................................................................

27

L’Archidon ................................................................................................

28

Clinique d’impôt .......................................................................................

28

Dégrisement ...................................................................................................

29

Fiducie ............................................................................................................

30

Rétablissement ................................................................................................

30

À l’aube de l’emploi .........................................................................................

31

Clinique médicale ............................................................................................

32

Clinique podiatrique communautaire .........................................................

32

Friperie ...........................................................................................................

33

Les jardins de Lauberivière ..............................................................................

34

Implication et concertation dans la communauté ................................................

36

Porte-clés ........................................................................................................

37

Partenariat avec le service de police ................................................................

38

Table de concertation en itinérance .................................................................

38

Regroupement pour l’aide aux itinérants et itinérantes de Québec ....................

39

Comité hébergement d’urgence ................................................................

39

Nuit des sans-abri .....................................................................................

39

Comité Drop-in .........................................................................................

39

Conseil d’établissement du Centre Louis-Jolliet ................................................

40

L’EnGrEnAgE de Saint-Roch .............................................................................

40

Vie de parvis .............................................................................................

40

Remerciements .....................................................................................................

42

Revue de presse ....................................................................................................

44


PRÉSIDENT Mesdames, Messieurs, Bonjour, Merci de votre inconditionnel support à la cause de Lauberiviere. Merci à toute l'équipe du conseil d’administration. Le dévouement et la passion qui anime chacun des membres insufflent l’énergie nécessaire à la bonne marche de ses activités. Merci au directeur général de Lauberivière, M. Éric Boulay. Il est l'âme de cette brigade qui, avec son équipe, promulgue quotidiennement les principes premiers de la mission qui est accueil et compassion pour tous ceux et celles qui frappent à notre porte. Le conseil d’administration travaille actuellement sur un projet de relocalisation de ses services, au cœur de sa clientèle, afin de pouvoir encore mieux la soutenir dans ses besoins toujours grandissants. Nous vous tiendrons informés des développements prochains. Assisté des services techniques de la Ville de Québec et d’Action Habitation, le nouveau bâtiment à l'étude devra tenir compte des nouvelles réalités que commande l'itinérance d'aujourd'hui. Merci de votre générosité.

Georges Amyot

Président du Conseil d’administration de Lauberivière

6


DIRECTEUR GÉNÉRAL Accueillir avec respect, amour et compréhension toute personne dans le besoin, quelle que soit la raison qui l'amène à frapper à notre porte. Offrir les services qui lui permettront de trouver une solution à sa situation et, si possible, lui redonner son autonomie. Nous sommes profondément touchés par la générosité et l’appui de la collectivité des gens de Québec et de ses environs. Cette générosité est l’énergie et l’inspiration dont nous avons tous besoin pour réaliser la mission de Lauberivière. Les gens que nous accueillons, et ils sont nombreux (plus de 5000 personnes différentes en 2016), ont besoin de nous et nous, nous avons besoin de votre appui. Tout au long de l’année, les dons en denrées et en vêtements ont afflué. Pour nous, le message est clair : les gens nous font confiance et nous encouragent à continuer d’œuvrer auprès des plus démunis. En 2016, nous avons accompli un travail immense. Les bénévoles, qui sont le cœur de notre organisation, sont toujours très impliqués. 892 personnes ont fait 36 317 heures de bénévolat. Cette implication est primordiale, car nous avons connu des taux d’achalandage record en plus d’avoir servi plus de 145 000 repas. Nous avons même dû ouvrir une unité d’hébergement d’urgence de 15 lits supplémentaires afin de pallier au débordement, et ce, dès le mois de septembre. Parmi les défis à relever, nous devions améliorer l’accessibilité afin de pouvoir joindre les personnes les plus désaffiliées tout en continuant à travailler sur l’intégration sociale de l’œuvre dans son environnement. Plusieurs réalisations novatrices comme Le Réchaud ou encore le Projet d’animation, de liaison et d’intervention à l’Îlot des Palais nous ont permis de relever ces défis avec brio. Cependant, notre plus grand défi pour les années à venir demeure : celui de doter Lauberivière d’une nouvelle infrastructure qui réponde non seulement aux normes exigées pour opérer une ressource comme la nôtre, mais qui soit aussi un refuge à la fine pointe de l’intervention pour opérer auprès des personnes en situation d’itinérance ou à risque de l’être. À tous les amis de Lauberivière, partenaires, donateurs, bénévoles, subventionnaires, bailleurs de fonds et membres du personnel, sincèrement, merci!

Éric Boulay

Directeur général

7


STRUCTURE DE L’ORGANISATION COMPOSITION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION Le conseil d’administration de Lauberivière est composé de neuf membres. La complémentarité de leur provenance (milieu des affaires, communautés religieuses et religieux) fait en sorte que Lauberivière bénéficie d’un support qui est tout autant professionnel qu’humain.

M. Georges Amyot, Président Architecte

En 2016, le conseil d’administration de Lauberivière a tenu huit réunions régulières et quatre rencontres de l’exécutif. Notre assemblée générale annuelle a été tenue le 30 mars 2016 et quatorze personnes étaient présentes. Cinquante-cinq communautés religieuses sont membres de la corporation de Lauberivière.

Me Guy Bernard, Vice-président Avocat et médiateur familial

M. Daniel Garneau, Trésorier CPA auditeur, CA Associé délégué - Services de certification / Assurance Services - Ernst & Young

Mme Mireille Pruneau, Secrétaire Conseillère - Ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire

Mme Lucie Hébert Agente de planification, programmation et recherche CIUSSS-CN

Soeur Ghislaine Roseberry, s.s.c.m. Soeurs Servantes du Saint-Cœur de Marie

Père Gilles Jalbert, c.m.m. Les Missionnaires de Marianhill

Soeur Lise Rochette Les Soeurs de la Charité de Québec


COMITÉ DE RÉGIE INTERNE Afin d’alléger le travail du conseil d’administration, le comité de régie interne (CRI), composé d’un membre du conseil d’administration de Lauberivière, du directeur général de Lauberivière, des trois membres de la direction de Lauberivière et de la directrice générale de la Fondation de Lauberivière, est un comité de travail qui traite de sujets de gestion quotidienne. C’est aussi un lieu d’échange et de mise à jour entre Lauberivière et la Fondation. En 2016, le CRI s’est réuni à quatre occasions.

M. Éric Boulay Directeur général

COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES Afin de faciliter la gestion courante et la communication sur le plan des ressources humaines, Lauberivière s’est doté d’une structure appelée le comité des ressources humaines (CRHu). Ce comité est composé des quatre membres de la direction de Lauberivière et traite de sujets divers entourant la gestion quotidienne des ressources humaines. En 2016, le CRHu s’est réuni à cinq occasions.

Mme Doris Roberge Coordonatrice aux services administratifs et financiers

M. Frédéric Lapointe Coordonateur clinique

M. Gilles Hinse Coordonateur des services de soutien

9


ORGANIGRAMME Conseil d’administration

Informatique Clinique médicale

Directeur général Éric Boulay

Coordonatrice aux services administratifs et financiers

Services administratifs Bénévolat

Pierre Reneault

Doris Roberge

Intervenante pivot Le porte-clé

Club social

Charline Giroux

Coordonateur des services de soutien

Coordonateur clinique Frédéric Lapointe

Gilles Hinse

RVCV Lauberivière

Sécurité

Elsa Bouffard

Raymond Fiset

Fiducie

À l’aube de l’emploi

Benoit Desrochers

Benoit Tétreault

Insertion sociale

RVCV Saint-Roch

Maintenance

Entretien ménager

Jenny Dumont

Jean-Philippe L. Mineau

Daniel Michaud

Dégrisement

Les jardins de Lauberivière

Marie-Andrée Bisson

Accueil-Hommes France Gallant

Multisectoriel

Buanderie et friperie Denis Paquet

Approvisionnement

Accueil-Femmes

Stéphane Desaulniers

Kathy Normand

Rétablissement

Presbytère

Julie Tremblay

Michel Guévin

Camions Magasin Fernand Lamontagne

Cuisine Emmanuel Legendre

10

Travaux compensatoires

Couture

Tri


PRÉSIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION jusqu’à devenir une partie intégrante de la Ville de Québec et de ses environs. Toutefois, rien ne se compare aux réels succès de Lauberivière, soient les milliers de personnes qui y ont retrouvé leur dignité, les milliers de vies qui y ont été rallumées. C’est ce qui nous motive et c’est ce vers quoi nous travaillons tous, ensemble.

Au cours de l’année 2016, la Fondation a connu de grands succès. Que ce soit le développement de nouveaux partenariats, les montants record amassés lors des événements, les dons majeurs, les activités de tiers d’importance, etc. Tout cela traduit une confiance inébranlable de la communauté envers Lauberivière et la conscience de la valeur qu’ajoute un tel organisme au tissu social. Cette relation s’est développée au fil du temps et continue d’évoluer, même après 34 ans. Avec ses nombreux services, Lauberivière est devenu une référence dans le domaine de la lutte à l’itinérance et à la pauvreté,

C’est pourquoi je désire transmettre la profonde gratitude de tous les membres du conseil d’administration de la Fondation envers l’ensemble de nos donateurs, partenaires, commanditaires ainsi qu’aux employés de Lauberivière et de la Fondation. J’adresse aussi un merci particulier à toutes les communautés religieuses qui soutiennent fidèlement l’Œuvre depuis ses tout débuts ainsi qu’à tous les bénévoles qui offrent si généreusement de leur temps. Sans cet apport important de la communauté, il serait impossible pour Lauberivière de poursuivre sa mission. Merci de nous aider à rallumer des vies!

M. Jean Roy

Président du conseil d’administration de la Fondation

MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION COMITÉ EXÉCUTIF

ADMINISTRATEURS

PRÉSIDENT M. JEAN ROY Directeur général Fonds régional de solidarité FTQ Québec, Chaudière-Appalaches

M. PATRICE DROUIN Président et directeur général GESTEV

VICE-PRÉSIDENT M. MARTIN PARENT Vice-président Construction Dinamo inc. TRÉSORIER M. OLIVIER DEBLOIS, BAA Directeur général Les Distributions Carl Beaulac SECRÉTAIRE Me JEAN-FRANÇOIS PLEAU LL.B. Associé Beauvais, Truchon, avocats s.e.n.c.r.l.

M. PIERRE NOLIN Gestionnaire principal Support ventes aux entreprises Bell Mobilité M. LOUIS TÊTU Président et chef de la direction Coveo M. SÉBASTIEN VACHON Président Korem M. DANIEL VERMETTE Président Groupe Santé-Expert

13


QUELQUES ACTIVITÉS DE FINANCEMENT DE L’ANNÉE 2016 // Le 20 décembre, le président et fondateur de Korem Geospatial, Sébastien Vachon a remis, pour une 2e année consécutive, un don majeur de 25 000 $ à la Fondation. Une somme significative qui aura permis à la Fondation d’atteindre son objectif de campagne. // Le 10 novembre, la Fondation de Lauberivière a lancé sa campagne annuelle de financement, sous la présidence d'honneur de Desjardins Caisse de Québec ayant comme objectif 750 000 $. Les médias ont participé à une visite guidée, suivit d'un repas festif pour les usagers. Au terme de cette campagne, l’objectif a été atteint. // Les participants et les partenaires ont fait du 23e tournoi de golf-bénéfice de la Fondation un réel succès, le 2 juin dernier au Club de Golf Saint-Michel. En effet, l’événement, qui s’est tenu sous la présidence d’honneur de M. Pierre Moffet, président de Douville, Moffet & associés inc. et co-promoteur de Quartier QB, a permis d’amasser la somme record de 58 200 $. // Le 26 avril, les membres du Groupe Martin, propriétaires de 12 restaurants St-Hubert de la région, ont invité des représentants des médias à venir Livrer du bonheur à Lauberivière. Grâce à leur aide, 450 repas St-Hubert ont été servis. Ils ont profité de l’occasion pour remettre un chèque de 10 000 $ à la Fondation. // Un gros merci à Québec Scope Magazine, à tous les partenaires et les invités du Happening Québec Scope 2016. Grâce à vous, c'est un montant de 5500 $ qui a été remis à la Fondation de Lauberivière.

// Le 1er septembre et le 7 octobre, dans les stationnements des Réno-Dépôt de Québec et de Beauport, l’organisation du BBQ Fest Québec, CHOI 98.1 et ROCK 100.9 ont tenu deux événements gastronomiques avec dix camions « food truck », sous le nom Food truck Happening cuisine de rue. Cette initiative a permis de remettre à la Fondation la somme de 6500 $. // Pour une quatrième année, quelque 250 usagers de Lauberivière ont profité d'un service cinq étoiles à l'occasion d'un dîner de Noël chez Archibald microbrasserie Duplessis. Le service fut pris en charge par de nombreux bénévoles provenant du monde politique et médiatique. De plus, L’Archibald a remis la somme de 9417 $ à la Fondation. // En janvier, le comité Vert du Fairmont Le Château Frontenac a remis à la Fondation les fruits de la vente de boules et de bûches de Noël faites maison, soit la somme de 5000 $. De plus, les bûches de Noël invendues ont été données à Lauberivière. // Le 23 décembre dernier, M. Bernard Labadie et la Chapelle de Québec ont présenté la première du chemin de Noël. Grâce à la Ville de Québec, la magie s’est transportée jusqu’à l’extérieur, à la place D’Youville. Ici Musique et la Première Chaine ont également diffusé ce grand moment de musique et de poésie d’un océan à l’autre. Les dons du public et de M. Labadie auront permis de remettre à la Fondation une somme de 9000 $.

Korem Geospatial

Campagne annuelle de financement

BBQ-Fest Québec

Gabriel Mailhot

Château Frontenac

Tournoi de golf-bénéfice


UN GRAND MERCI À TOUS NOS PARTENAIRES DE L’ANNÉE 2016 GRANDS PARTENAIRES FINANCIERS // // // // // //

COMMUNAUTÉS RELIGIEUSES // DESJARDINS CAISSE DE QUÉBEC // KOREM CONSTRUCTION DINAMO // RÔTISSERIES ST-HUBERT (GROUPE MARTIN) LE GROUPE VERTDURE // ARCHIBALD MICROBRASSERIE DOUVILLE, MOFFET & ASSOCIÉS, CO-PROMOTEUR DE QUARTIER QB DIOCÈSE DE QUÉBEC // IVANHOÉ CAMBRIDGE FONDS RÉGIONAL DE SOLIDARITÉ FTQ, QUÉBEC, CHAUDIÈRE-APPALACHES

PARTENAIRES FINANCIERS

// APCQ // BANQUE NATIONALE // BANQUE TD SERVICES BANCAIRES COMMERCIAUX // BELL MOBILITÉ // CAPITALES DE QUÉBEC // CHOCOLATS FAVORIS // CLINIQUE SAINT-LOUIS // CLUB DE TIR DE BEAUPORT // COVEO // ESSANIA COMPOSITE // FAIRMONT LE CHÂTEAU FRONTENAC // FONDATION J. ARTHUR DESJARDINS // FONDATION J. RODOLPHE-LAHYE // FONDATION MARCEL DESLAURIERS // FONDS DE SOLIDARITÉ FTQ // GESTEV // GESTION MACPEK // GROUPE PLANAXION // LA FONDATION HOLT // LE COMPTOIR EMMAUS // LE MARCHAND DE LUNETTES // LES EMPLOYÉS ANGLOCOM // MALLETTE // MÉTAL-PRESTO // MODE AVALANCHE // ORDRE HONORABLE DE L'OIE BLEUE INTERNATIONAL // QUÉBEC SCOPE MAGAZINE // RBC – BANQUE ROYALE DU CANADA // ROBOVER // VALRO

PARTENAIRES DE SERVICES

// LG2 // JOURNAL DE QUÉBEC // FM93 // M FM // MATV // NOVA FILM // TC MEDIA // LES ENSEIGNES ÉCONO // ALEX COULOMBE LTÉE // DISTRIBUTION FRIGON // FROMAGERIE PERRON // PIERRE GINGRAS // LE TOURNEBROCHE

AINSI QUE LA PARTICIPATION FINANCIÈRE DE PLUSIEURS AUTRES ENTREPRISES OFFERTE DANS LE CADRE DE L’UNE OU L’AUTRE DE NOS ACTIVITÉS DE FINANCEMENT.

15


ÉVÉNEMENTS MARQUANTS


LE RÉCHAUD Depuis quelques années, Lauberivière se questionne sur sa capacité d’accueillir toutes personnes nécessitant un lieu pour se réchauffer. L’hiver 20142015 a été particulièrement rude. Le Québec a connu des vagues de froid sans précédent. Du point de vue historique, on a même battu des records. Sachant que les refuges affichaient souvent complet, nous tentions de trouver une solution pour les gens « dehors ». Parallèlement, une consultation auprès de notre clientèle nous apprenait que, pour diverses raisons, une minorité de demandeurs préférait demeurer à la rue plutôt que de venir dormir dans un refuge. Il faut savoir que certaines personnes ont, entre autres, de la difficulté à partager leur intimité avec plusieurs autres usagers, comme dormir et prendre une douche commune, ou encore à se séparer de leur animal de compagnie, animal qui est souvent leur seul lien affectif. Ce ne sont là que quelques exemples. Ayant le privilège d’avoir comme partenaire la Ville de Québec et fort de notre lien étroit, Lauberivière l’a sollicitée afin de mettre sur pied un petit café nocturne pour doter les personnes les plus désaffiliées d’un lieu adapté afin qu’elles viennent s’y réchauffer. La Ville fut emballée par notre proposition et s’est engagée rapidement à titre de partenaire dans le projet. C’est ainsi que le 1er février 2016, par une conférence de presse, la Ville de Québec et Lauberivière ont annoncé l’ouverture officielle du projet Le Réchaud. Cette conférence de presse avait lieu à l’endroit même où Le Réchaud devait être opéré, c’est-à-dire au 385 rue Saint-Paul. À ce moment, le maire de la Ville de Québec allait de l’avant en annonçant que Le Réchaud ouvrirait sa porte à une température ressentie de -10 °C. C’était là un projet totalement novateur.

Pour la deuxième fois en 2016, Le Réchaud a été ouvert du 1er au 31 décembre 2016. Au cours de cette période, nous avons été ouvert 26 nuits, reçu 376 visites et accueilli 137 personnes différentes. Le projet fut une réussite. Les activités se sont bien déroulées. Malgré l’accueil à haut seuil de tolérance, il n’y a pas eu de conflit ni de violence. Le service est apprécié par nos partenaires et surtout des gens qui le fréquentent. À nouveau, nous avons tenu un journal de bord qui nous amène à réitérer les constats suivants : // Sans Le Réchaud les gens auraient dormi dehors; // Pour certains, ils auraient eu des constats d’infraction; // Ce service est complémentaire aux autres services existants pour les personnes en situation d’itinérance; // Même si l’objectif est d’offrir un lieu pour se réchauffer, Le Réchaud favorise aussi la réinsertion; // Lauberivière étant bien intégré dans son milieu, le local était très bien situé; // Nous n’avons eu aucune plainte du voisinage. Encore une fois, Lauberiviere a su se remettre en question afin de pouvoir s’adapter aux nouvelles réalités des personnes les plus démunies. Ce nouveau service des plus novateurs permet d’aider des dizaines de personnes qui, autrement, n’auraient pas été jointes. Lauberivière tient à remercier sincèrement la Ville de Québec d’avoir répondu aussi rapidement à un besoin criant et d’avoir été le partenaire privilégié du Réchaud. Merci aussi aux référents. Les policiers et les organismes communautaires ont contribué au succès du Réchaud. Un dernier merci à ceux et celles qui ont œuvré au Réchaud. Votre engagement a été remarquable.

Du 1er février au 31 mars 2016, soutenue par la Ville de Québec, Lauberivière a opéré Le Réchaud dans une phase expérimentale. Le Réchaud fut ouvert 34 nuitées. On y a accueilli 153 personnes différentes pour 483 visites. Ce projet s’est avéré un succès et a démontré incontestablement un besoin pour ce service. Au terme de cette phase expérimentale, la Ville de Québec a conclu une entente de trois ans avec Lauberivière, donc, jusqu’en 2019 inclusivement, afin de consolider le financement du projet.

17


ANIMATION, LIAISON ET INTERVENTION À L’ÎLOT DES PALAIS (A.L.I.I.P) Au printemps 2015, des citoyens des Lofts de l’Intendant signifiaient par écrit à la Ville de Québec le désir que cette dernière déplace les bancs situés sur la rue Vallières dans le parc de l’Îlot des Palais. Les Lofts de l’Intendant sont situés au coin des rues Vallière et Saint-Vallier Est. Dans cette lettre, on demandait de diminuer les incivilités faites par les utilisateurs de ces bancs. Étant en copie conforme et fort de notre expertise en matière de mixité sociale, la direction de Lauberivière s’est empressée de répondre à cette lettre pour offrir son soutien afin de diminuer les tensions vécues par les différents acteurs autour de l’Îlot des Palais. Le 12 août 2015, la Ville de Québec organisait une rencontre pour échanger autour de ce thème. Parmi les solutions proposées, il a été souligné d’agir sur 3 axes : l’aménagement, l’animation et l’intervention autour de l’Îlot des Palais et de ses acteurs. Ce projet proposait que Lauberivière dégage un intervenant, à raison de 40 heures par semaine, pour procéder à titre d’agent d’animation et de liaison et agir sur les 3 axes précédemment cités. On souhaitait que celui-ci ait la tâche de sonder l’ensemble des acteurs afin de préciser leurs attentes, de répondre rapidement aux appels de ces acteurs afin d’intervenir au besoin, d’animer l’Îlot des Palais et de créer un lien avec les utilisateurs actuels afin de rendre positive l’utilisation du parc en les impliquant dans divers projets d’animation ou d’aménagement qui auraient pu émerger. Dès la fin du printemps 2016, Lauberivière, en collaboration avec la Division de la culture, du loisir et de la vie communautaire de l’Arrondissement de La CitéLimoilou de la Ville de Québec, établissait un plan de travail avec les objectifs suivants : // Favoriser une cohabitation harmonieuse entre toutes les personnes qui résident, travaillent ou côtoient le secteur; // Diminuer les interventions policières en offrant une alternative de médiation; // Égayer le parc de l’Îlot des Palais.

Pendant l’été 2016, plusieurs activités différentes ont été réalisées dans le cadre du projet d’animation, de liaison et d’intervention à l’Îlot des Palais. Parmi celles-ci, il y a eu des corvées de ménage, une visite du musée, une épluchette de maïs, un party hot-dogs et bien d’autres. Plusieurs commentaires positifs sont ressortis suite à ce projet. L’un des propriétaires des Lofts de l’Intendant a même confié aux membres de la direction de Lauberivière qu’il trouvait qu’en 15 ans, c’était le plus bel été dans ce parc parce que c’était à nouveau tranquille et très agréable d’y marcher. Que le parc était propre et que c’était merveilleux pour les jeunes enfants et autres visiteurs. Il nous a aussi confié avoir remarqué une nette diminution de consommation dans le parc durant la belle saison. Selon le chef du Service de police de la Ville de Québec, il n’y a eu aucune plainte policière concernant les usagers de Lauberivière dans le parc. Il n’y aurait pas eu non plus d’appels logés par rapport au parc. Ce fut un bilan très positif. Le personnel de l’Îlot des Palais a beaucoup apprécié la propreté du parc et a trouvé que la visite organisée du musée a permis de conscientiser les usagers à l’importance de ce lieu. La majorité des personnes interrogées était satisfaite de leur été dans le parc de l’Îlot des Palais. En résumé, ce sont plus de 350 personnes qui ont été jointes par ce projet, dont une quarantaine de résidants plus particulièrement touchés par la situation. Ce projet fut très mobilisant, car plus de 50 bénévoles s’y sont impliqués.

50

BÉNÉVOLES IMPLIQUÉS

18

350

PERSONNES JOINTES PAR LE PROJET


LES RÔTISSERIES ST-HUBERT « LIVRER DU BONHEUR » Le 26 avril 2016, grâce au support du Groupe Martin et de la Fondation St-Hubert, les usagers de Lauberivière ont pu bénéficier d’un repas de poulet St-Hubert offert gracieusement. Plus de 450 repas ont été servis à l’occasion du souper à Lauberivière. Il s’agit de l’un des plus grands nombres d’usagers réunis pour un seul repas depuis les dix dernières années. Ce repas fut servi par les présidents d’honneur de l’activité soient Jean, Louis et Pierre Martin, copropriétaires du Groupe Martin. Ces derniers étaient assistés par de nombreux bénévoles, dont des animateurs et des journalistes connus de la ville de Québec. Les usagers ont pu ainsi échanger avec ceuxci et prendre des photos.

En plus de ce repas généreux et convivial, la Fondation St-Hubert a remis 10 000 $ à Lauberivière. Cette somme fut amassée grâce à l’appui de nombreuses gens d’affaires de la région de Québec. Cet événement a été une réussite. Cette activité fut très appréciée, et ce, autant des participants que des dirigeants de Lauberivière.

Manon Beaudoin, directrice générale de la Fondation de Lauberivière, en compagnie de Louis, Jean et Pierre Martin, copropriétaires du Groupe Martin.

PLUS DE

450

REPAS SERVIS Éric Boulay, directeur général de Lauberivière, en compagnie de Jean, Louis et Pierre Martin, copropriétaires du Groupe Martin.

19


RESSOURCES HUMAINES Notre organisation combine, d’une part, des valeurs humaines comme la compassion, l’entraide et l’empathie envers ceux et celles qu’elle accueille et, d’autre part, une expertise, un professionnalisme et un grand savoir-faire. Le personnel, bénévole et salarié, travaille sans relâche et avec un engagement profond à venir en aide aux personnes en situation d’itinérance ou à risque de l’être.

BÉNÉVOLAT Il est remarquable de constater le grand nombre de bénévoles qui s’implique en nos murs d’année en année. Il en va de même pour le nombre d’heures de bénévolat effectué qui est tout aussi impressionnant. En 2016, 892 personnes différentes ont fait du bénévolat à Lauberivière pour un total de 36 317 heures. Retraités, étudiants, membres de diverses entreprises ou associations se sont dévoués pour l’œuvre. Le bénévolat est le cœur de notre organisation. C’est pourquoi nous avons organisé plusieurs activités de reconnaissance tout au long de l’année.


EN 2016, PRÈS DE

900

BÉNÉVOLES ONT AIDÉ LAUBERIVIÈRE

POUR UN TOTAL DE

36 317 HEURES DE BÉNÉVOLAT

SERVICE DES REPAS Le service des repas ne pourrait être possible sans l’implication de nombreux bénévoles. Plusieurs personnes sont impliquées tout au long de l’année, que ce soit en groupes organisés, comme des écoles et des entreprises, ou tout simplement individuellement. À titre d’exemples, soulignons l’implication de ces groupes : // Caisse Desjardins de Québec // Capital Transit // Centre d’études collégiales en Charlevoix // Collège CDI // Collège Saint-Alphonse // Collège SaintCharles-Garnier // Consulat des États-Unis // CRDI // CNESST // École secondaire La Camaradière // École secondaire catholique Le Relais // École secondaire Les Etchemins // École secondaire Les Sentiers // École secondaire Louis-Jobin // FPI Boardwalk Québec inc. // GESTEV // Groupe Yvon Michel (GYM) // La Capitale, assurances générales // La Carra // Le Cardinal Lacroix et le personnel du Diocèse de Québec // Les Rôtisseries St-Hubert // Les vétérans de l’armée // Microbrasserie Archibald // SSQ Groupe financier // TELUS

UNE ÉQUIPE DYNAMIQUE En plus du travail des bénévoles, le personnel salarié accomplit un travail remarquable. Ils sont une soixantaine. Le professionnalisme dont fait preuve notre personnel est reconnu. Et tout ce travail est effectué dans une ambiance chaleureuse. Pour que chaque membre de notre personnel réalise pleinement son potentiel, l’organisme s’assure que tous puissent bénéficier du support et de l’encadrement nécessaires. L’accent est mis sur le processus d’accueil et d’intégration, la formation continue, le déploiement de mesures d’évaluation, le club social ainsi que les activités de reconnaissance de l’engagement et de l’ancienneté. Cette année encore, quatre membres de notre personnel ont reçu un certificat de reconnaissance. Nous avons souligné le travail de deux d’entre eux pour leurs dix années de services et deux autres pour leurs quinze années d’implication. Plus du quart de notre personnel en est à sa 10e année passée avec nous et même au-delà. Pour ce qui est des formations offertes en 2016, notre équipe a suivi, entre autres : Les troubles psychotiques, L’approche logement d’abord, La mobilisation des ressources humaines, La gestion du personnel, L’approche OMÉGA, Le secourisme, La gestion des conflits et Le trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale. .

CLUB SOCIAL Le mandat du club social des employés de Lauberivière est d’organiser des activités sociales ou sportives. L’objectif premier est de permettre aux membres du personnel de socialiser à l’extérieur du cadre plus formel qu’est le travail. Plusieurs activités ont eu lieu tels un déjeuner pour la fête de Pâques, des matins « café, muffin » ou encore la fête de Noël des employés.

21


LE PERSONNEL DES PROGRAMMES Que ce soit par le biais des programmes d’EmploiQuébec ou par l’entremise des travaux compensatoires ou communautaires, l’objectif est le même : utiliser le capital humain pour favoriser l’insertion sociale. Grâce à ces programmes, Lauberivière bénéficie de ressources humaines supplémentaires tout en aidant les personnes qui y participent.

MESURE SUBVENTION SALARIALE

HEURES DE SERVICE COMMUNAUTAIRE

Ces mesures nous permettent d’accueillir des personnes motivées à travailler tout en les aidant à s’intégrer dans notre entreprise pour qu’ils se trouvent éventuellement un emploi. Les subventions chapeautées par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale couvrent une partie du salaire de la personne embauchée.

Lauberivière sert de ressource dans la réalisation d’un certain nombre d’heures de service communautaire bénévole. Ces heures de service communautaire, communément appelées travaux communautaires, constituent une condition de l’emprisonnement avec sursis ou d’une ordonnance de probation avec ou sans surveillance.

En 2016, cinq participants ont bénéficié d’une mesure de subvention salariale pour quatre postes différents, soient préposé au stationnement, aide-magasinier, préposé à l’entretien et préposé à l’accueil. Cela représente 3870 heures de travail.

En collaboration avec les services correctionnels du ministère de la Sécurité publique du Québec, 37 personnes ont effectué 2080 heures de service communautaire en 2016.

PROGRAMME D’AIDE ET D’ACCOMPAGNEMENT SOCIAL

TRAVAUX COMPENSATOIRES

Certaines personnes sont plus démunies face à l’emploi. Elles sont aux prises avec des difficultés qui les empêchent d’entreprendre une démarche favorisant leur insertion sociale et professionnelle. Lauberivière, en partenariat avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ouvre ses portes afin de servir de plateau d’apprentissage dans le cadre du Programme d’aide et d’accompagnement social (PAAS). Ce programme s’adresse à des prestataires de l’aide sociale considérés éloignés du marché du travail et a pour objectif de les aider à développer des habiletés, des attitudes ou des comportements avantageux dans un contexte socioprofessionnel. Cet état d’esprit cadre avec une partie de notre mission qui est de développer l’autonomie. Durant l’année 2016, 12 personnes ont participé à ce programme et ont effectué 4760 heures d’implication.

22

Les travaux compensatoires sont des heures de travail non rémunérées qu’un citoyen, dans l’impossibilité d’acquitter une amende, accepte volontairement d’exécuter dans le but d’éviter l’emprisonnement. Ces heures de travail sont réalisées au profit d’organismes à but non lucratif ou de municipalités. Le nombre d’heures de travail à effectuer est proportionnel au montant de l’amende, plus les frais afférents. En tout, 18 personnes ont exécuté des travaux compensatoires à Lauberivière. Cela représente 2215 heures de travail.


STAGIAIRES En 2016, nous avons accueilli une quinzaine de personnes pour des stages réguliers et plusieurs autres pour des stages d’observation. Le fait d’accueillir ce grand nombre de stagiaires nous permet de communiquer et d’enseigner notre savoirêtre, notre savoir-faire et surtout de transmettre notre passion d’aider les gens. En retour, cette collaboration nous incite à améliorer constamment nos façons de faire et à nous tenir à jour sur les récentes théories éducatives en relation d’aide et dans bien d’autres domaines.

LES ÉTABLISSEMENTS D’ENSEIGNEMENT D’OÙ PROVENAIENT CES STAGIAIRES SONT :

LES PROGRAMMES D’ÉTUDES CONCERNÉS SONT :

// Cégep de Sainte-Foy // Cégep Garneau // Collège Mérici // Université Laval

// Médecine // Techniques de travail social // Techniques d’éducation spécialisée // Techniques d’intervention en délinquance

23


SYNTHÈSE DES ACTIVITÉS D’HÉBERGEMENT Dans les secteurs d’hébergement, notre mandat est d’accueillir, le plus largement possible, les personnes frappant à notre porte. Bien que le nombre de nuitées ne soit pas limité, ces secteurs se veulent une forme de dépannage, un lieu d’atterrissage pour reprendre des forces ou évoluer vers un autre service.

L’année 2016 a été marquée par un haut taux d’achalandage, et ce, tant dans le secteur d’hébergement pour hommes que dans celui pour femmes. L’achalandage fut si élevé que nous avons dû ouvrir une unité d’urgence pour pallier aux débordements.


ACCUEIL-FEMMES

ACCUEIL-HOMMES

En 2016, on a inscrit 2886 couchers pour 442 femmes admises. Il s’agit d’une triste année record tant au niveau du nombre de femmes admises qu’au niveau du nombre de couchers. L’Accueil-Femmes compte simultanément 12 places disponibles.

Pour ce qui est de l’Accueil-Hommes, qui offre simultanément 39 places, nous avons comptabilisé 13 429 couchers en 2016 pour 1288 hommes admis. Le secteur a affiché complet à maintes occasions, ce qui nous a forcés à ouvrir des places supplémentaires par le biais de l’ajout d’une unité d’urgence.

HÉBERGEMENT 2008-2016

16 315

NOMBRE DE COUCHERS

2016

15 454 2015

14 662 2014

12 367 2013

13 075 2012

13 776 2011

14 078 2010

UNITÉ D'URGENCE Entièrement financée par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS-CN), l’unité d’urgence a ouvert ses portes à la mi-septembre, et ce, jusqu’au mois de novembre inclusivement. Pour 42 nuitées d’ouverture, nous avons enregistré 288 couchers. L’ouverture rapide a été rendue possible grâce au généreux don de 15 lits de Boutique auLit.

12 794 2009

12 204 2008

25


SOUPE POPULAIRE Le secteur de la Soupe populaire est au centre de la mission de Lauberivière. Chaque jour on y sert entre 300 et 500 repas. Chaque année, c’est entre 3000 et 3500 personnes différentes qui viennent prendre un bon repas chaud, à l’image de l’accueil qu’ils reçoivent à leur arrivée.

Heureusement, nous pouvons compter sur les dons de nourriture. Notre plus grand donateur de denrées est Moisson Québec. Cet apport de nourriture doit cependant être comblé par la participation d’entreprises, de commerçants et de particuliers de la région.

Malgré ce grand achalandage, Lauberivière n’a jamais affiché complet. Chaque personne trouve du réconfort et de la nourriture à la Soupe populaire. Depuis bientôt 34 ans, c’est environ 144 000 repas qui sont servis annuellement.

Malgré l’augmentation du prix du panier d’épicerie, la grande générosité des gens de la région de Québec fait en sorte que nous pouvons offrir tous ces repas en achetant peu de denrées. Depuis quelques années, nous avons aussi diversifié nos fournisseurs et développé nos stratégies d’achats pour les denrées manquantes. Cette générosité, combinée à l’effort soutenu de notre personnel des services alimentaires, nous permet d’offrir au meilleur prix possible de bons repas chauds à ceux qui ont faim.

En 2016, 146 430 repas ont été servis. C’est 2500 repas de plus que la moyenne des repas servis au cours des six dernières années. L’approvisionnement en denrées alimentaires est un défi constant. Sans l’apport de dons en nourriture, il en coûterait annuellement plus d’un million de dollars à Lauberivière pour combler ses besoins.

SECTEUR SOUPE POPULAIRE 2011 - 2016 NOMBRE DE REPAS SERVIS ANNUELLEMENT

26

141 806

140 316

138 661

144 069

152 489

146 430

2011

2012

2013

2014

2015

2016


RENDEZ-VOUS CENTRE-VILLE En 2016, Rendez-Vous Centre-Ville (RVCV) a célébré sa 16e année d’existence. Ce centre de jour, avec ses deux points de service, l’un étant situé à Lauberivière et l’autre au sous-sol de l’église Saint-Roch sur la rue Saint-François, se veut une solution de rechange au milieu de vie qu’offrait naturellement le Mail Centreville avant sa démolition au début du siècle. En moyenne, 69 personnes se sont présentées quotidiennement aux deux points de service. Comme en témoigne son fort achalandage et grâce à la qualité des activités offertes, RVCV répond adéquatement à un réel besoin pour un lieu de socialisation dans le quartier Saint-Roch. Cela est rendu possible grâce au financement du programme de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI), du Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC) et de la Fondation Marcelle et Jean Coutu. RVCV joue plusieurs rôles. D’abord il s’agit d’un carrefour qui permet à nos partenaires de rejoindre des gens dans leur milieu de vie. Parmi ceux-ci, nommons les travailleurs de milieu des organismes suivants : le Programme d'encadrement clinique et d'hébergement (PECH), le Mouvement d'information et d'entraide dans la lutte contre le VIH-sida à Québec (MIELS-Québec), le Projet Intervention Prostitution Québec (PIPQ), Point de repères, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSSCN) et la Maison Dauphine.

RVCV a aussi un rôle d’animation. Que ce soit par des activités d’animation sur place ou par des sorties récréatives, tous les prétextes sont bons pour créer des liens avec les usagers et leur permettre de sortir de leur isolement tout en participant à des activités de divertissement sans frais. RVCV offre aussi des services de base grâce auxquels l’usager a accès à des douches, une buanderie, un téléphone, à l’Internet ainsi qu’à un repas chaud. Finalement, en plus d’accompagner les usagers de ces deux points de service vers une stabilité et une autonomie durable, RVCV est un lieu propice au repérage de personnes en situation d’itinérance chronique ou épisodique. En 2016, RVCV a joué un rôle important dans le projet Porte-clés tel que présenté à la section « Porte-clés » du présent rapport. RVCV fourni un réseau social sain aux participants de Porte-clés en plus d’offrir l’accès gratuit à des activités récréatives et éducatives.

27


L’ARCHIDON

CLINIQUE D’IMPÔT

Pour une quatrième année consécutive, la Microbrasserie Archibald a tenu l’édition de son Archidon. Pour l’occasion, RVCV a rassemblé plus de 200 personnes qui ont pu profiter d’un délicieux repas festif concocté et orchestré par l’équipe de l’Archibald.

RVCV - point de service Lauberivière organise annuellement un atelier de déclarations de revenus. Une équipe de bénévoles accompagne depuis plusieurs années les personnes à faibles revenus dans la préparation de leurs déclarations. Cette démarche fait partie du Programme des bénévoles. Le Programme des bénévoles a pour objectif d'offrir de l'aide aux personnes qui ne peuvent pas remplir leurs déclarations de revenus et qui n'ont pas les moyens de confier cette tâche à des professionnels. Il est administré conjointement par l'Agence du revenu du Canada (ARC) et Revenu Québec. De plus, il est rendu possible grâce à la collaboration de centaines d'organismes communautaires et de milliers de bénévoles. Chaque année, les bénévoles du programme aident des dizaines de milliers de personnes en remplissant leurs déclarations de revenus. Grâce à cette aide, ces personnes peuvent bénéficier des prestations et des crédits d'impôt auxquels elles ont droit. Des organismes communautaires, comme Lauberivière, assistés de bénévoles, tiennent gratuitement des séances de préparation de déclarations de revenus du Canada et du Québec pour les personnes admissibles.

Encore une fois, le RTC a généreusement accepté d’assurer le transport aller-retour des participants en fournissant des autobus articulés; une aide essentielle à la tenue de cette activité. Plusieurs entreprises de Québec ont aussi soutenu cette initiative. De nombreuses personnalités publiques et médiatiques de Québec étaient de la fête et ont participé au service du dîner, dont Claude Bernatchez de ICI Radio-Canada Première, Joanne Boivin de M FM 102,9, Gilles Parent du FM93, Seb Lozon de Rouge FM, Jérôme Landry de Énergie 98,9, Carl Larouche et Pierre Jobin de TVA, Pierre Gingras du Journal de Québec, Dominique Maurais de CHOI Radio X, Joannie Fortin de WKND, Stéphane Gasse, de BLVD 102,1, le chef Jean Soulard, monsieur le Cardinal, Gérald Cyprien Lacroix, l’honorable Jean-Yves Duclos, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social ainsi que PaulChristian Nolin, attaché de presse du maire de Québec Régis Labeaume. Le volet animation de l’Archidon avait été confié au Groupe vocal Arpège. De plus, les chanteurs Jérôme Couture et Yvan Pedneault, que l’on peut voir et entendre sur scène aux côtés de Marc Dupré, ont participé à l’animation.

Des milliers de personnes ont déjà bénéficié de ce service. En 2016, neuf bénévoles ont prêté main-forte pour accompagner 901 personnes dans la préparation de leurs déclarations. Ce sont 275 personnes de plus qu’en 2015 et 325 de plus qu’en 2014.

L’activité a également permis à Lauberivière de recevoir une somme de 9417 $. Ce montant a été amassé au cours du mois de novembre alors que les restaurants Archibald de Sainte-Foy et de Lac-Beauport s’étaient engagés à donner à l’organisme 1 $ par burger vendu.

L'Archidon 2016

28


DÉGRISEMENT Le secteur Dégrisement dessert toute personne qui a besoin d’un service de dégrisement ou de désintoxication avec hébergement, sous la supervision du personnel psychosocial. Lauberivière offre ce service sous l’égide du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS-CN), volet Centre de réadaptation en dépendance de Québec (CRDQ). Le secteur Dégrisement a ouvert ses portes en 1998 et, depuis 2012, il est certifié par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Les gens qui y viennent sont intoxiqués par l’alcool ou les drogues et s’y reposent quelques heures, le temps de dégriser. Ce sont généralement des hommes, 93 % en moyenne, qui utilisent ce service qui est maintenant bien connu et implanté dans la ville de Québec puisque plus de 90 % des personnes y viennent d’elles-mêmes. D’ailleurs, près de 85 % des gens n’ont aucun réseau social ni aucune personne à qui se confier. L’âge moyen des personnes hébergées se situe entre 41 et 50 ans. En 2016, le secteur Dégrisement a admis 3705 personnes. Pour être admises au Dégrisement, ces personnes doivent être intoxiquées à un degré léger ou modéré. En 2016, 228 personnes ont été redirigées vers un endroit mieux adapté à leurs besoins, soit parce que leur degré d’intoxication ne respectait pas ces critères, soit par manque de place ou soit en raison d’un besoin de soins hospitaliers. En 2016, le secteur Dégrisement a été utilisé au maximum de sa capacité durant 127 jours, dont 83 journées où nous avons dû refuser des gens. Afin de s’assurer que le service soit donné de façon optimale et qu’il réponde aux besoins des gens de la région de Québec, le secteur Dégrisement peut compter sur l’appui d’un comité de suivi qui est composé de représentants des instances suivantes : // CIUSSS-CN; // Lauberivière; // La Ville de Québec; // L’Hôpital de l’Enfant-Jésus; // L’Hôtel-Dieu de Québec; // L’Hôpital Saint-François d’Assise; // Le Regroupement pour l’aide aux itinérants et itinérantes de Québec (RAIIQ); // Le Service de police de la Ville de Québec. Afin d’améliorer la prestation de services, il est aussi envisagé de développer une entente avec un formateur externe pour effectuer de la supervision clinique auprès du personnel salarié. À noter qu’il n’y a eu aucune plainte ni aucune insatisfaction au secteur de Dégrisement.

SERVICE DU SECTEUR DÉGRISEMENT NOMBRE DE JOURS OÙ LAUBERIVIÈRE A DÛ REFUSER DES GENS

2012

35 2013

79 2014

70 2015

101 2016

83


FIDUCIE Le service du secteur Fiducie est financé en totalité par la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance (SPLI) du gouvernement du Canada. Par le biais de la Fiducie, Lauberivière administre les revenus des participants afin de leur apporter une stabilité financière et psychosociale. Ayant la volonté de stabiliser leur situation, mais n’ayant pas la capacité de le faire, les participants confient volontairement l’administration de leurs revenus à l’équipe du secteur de la Fiducie. Garder un toit sur la tête et s’assurer d’avoir toujours le ventre plein ne sont que deux exemples des résultats que procure ce service d’administration budgétaire. Les besoins de base des participants étant comblés, ces personnes deviennent alors disponibles, réceptives et disposées à travailler sur leurs blessures véritables, refoulées depuis longtemps. La gestion de leur argent n’est qu’un prétexte pour aller plus loin dans l’établissement d’un lien de confiance, d’une stabilité et d’une estime personnelle retrouvée.

Depuis l’ouverture de ce service, des milliers de personnes ont définitivement quitté la rue. En 2016, 162 personnes ont été accompagnées en suivi intensif et près de 650 personnes ont été aidées ponctuellement. En 2016, le secteur Fiducie a joué un rôle important dans le projet Porte-clés tel que présenté à la section « Porte-clés » du présent rapport. La Fiducie donne un accès rapide à l’ensemble des participants à la gestion de leurs finances. De plus, cela rassure aussi de nombreux propriétaires quant au paiement des loyers.

RÉTABLISSEMENT Exécuter des tâches ménagères, faire des démarches de recherche d’emploi, administrer ses revenus et même se lever le matin sont toutes des activités de la vie quotidienne qui peuvent sembler faciles pour nous, mais qui, pour des personnes en rétablissement, demeurent un défi constant.

En 2016, nous avions comme défi d’inclure des femmes dans ce projet et nous sommes fiers de dire que c’est mission accomplie. En tout, 42 personnes, hommes et femmes, ont participé activement à cette programmation.

Pour aider ces personnes, nous avons le secteur Rétablissement. Le secteur Rétablissement est un lieu où les résidents participent à une programmation qui leur permet de réaliser leurs objectifs personnels, dans un milieu de vie transitoire, à leur sortie de l’hôpital. C’est avec fierté et enthousiasme que nous offrons ce service en partenariat avec le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS-CN), volet Institut universitaire en santé mentale de Québec (IUSMQ). Dans le but de s’adapter le mieux possible à la vie en société, les participants demeurent dans le secteur Rétablissement pendant une période de trois mois, pour intégrer ensuite un milieu de vie plus permanent et, de cette manière, terminer leur réinsertion sociale.

30

L’aide et l’accompagnement donnés par les intervenants et les bénévoles du secteur, combinés au solide encadrement des professionnels de l’IUSMQ, font en sorte que nous dressons un bilan positif de ce programme, malgré le nombre élevé de personnes présentant un trouble concomitant. D’une part, le taux de succès après le suivi à Lauberivière est très élevé puisque plus de 70 % des participants intègrent ensuite un milieu de vie régulier ou adapté dans la communauté. D’autre part, le taux de réhospitalisation demeure faible, soit 10 %. De plus, il n'y a pas eu d'augmentation des hospitalisations depuis 2015.


À L’AUBE DE L’EMPLOI Réalisé en collaboration avec le Centre local d’emploi et le Centre Louis-Jolliet, le programme d’insertion professionnelle À l’aube de l’emploi est axé sur l’apprentissage technique du travail en entretien ménager, en buanderie ou en cuisine. Pendant quatre mois, les gens apprennent non seulement leur futur métier, mais ils expérimentent aussi de multiples aspects relatifs à l’insertion professionnelle, comme la connaissance des exigences du monde du travail, des outils de recherche d’emploi et des ateliers de connaissance de soi. Suite à cette formation, les participants sont dirigés vers un stage en entreprise, le tout supervisé par le personnel du secteur À l’aube de l’emploi.

SECTEUR À L’AUBE DE L’EMPLOI NOMBRE ANNUEL DE DIPLÔMÉS 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016

9

11

18

En 2016, 18 participants ont obtenu un diplôme grâce à ce programme. Depuis le début de ce projet, 168 finissants ont décroché un emploi. Les répercussions du programme À l’aube de l’emploi sont très positives dans la vie de nos élèves. Les témoignages que nous recevons régulièrement d’anciens diplômés nous en font la démonstration. En plus d’un travail, ils retrouvent aussi l’estime d’eux-mêmes. L’impact est aussi positif sur le programme lui-même, car ces nouveaux travailleurs sont nos meilleurs porte-paroles. De nombreux partenaires corporatifs attendent toujours impatiemment les nouvelles cohortes de finissants. Ils savent que ce personnel est qualifié tant sur le plan du savoir-faire que celui du savoirêtre. À titre d’exemple, mentionnons : // Canac // Chartwell résidences pour retraités // CHSLD « Côté Jardins » // Derko // Garderie Les capucines // GDI Services aux immeubles // GRH Entretien // Groupe Poly-M2 // Groupe SMR // Jan-Pro // Maintenance Eureka // Maison des métiers d’art de Québec // Parfait ménage // Service d’orientation et d’intégration des immigrants au travail // Thomassin A. et Fils inc. // Toys‘‘R’’Us // YWCA

12 15

22 20 21 19 18

31


CLINIQUE MÉDICALE La clinique médicale de Lauberivière est ouverte depuis 2011. Ce service est piloté conjointement par Lauberivière et le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS-CN). Il s’agit d’une clinique médicale à bas critères d’accessibilité pour l’ensemble des services offerts. Nous y voyons des personnes désaffiliées du système de santé conventionnel. Le but principal de cette clinique est bien sûr d’offrir des soins, mais aussi de ré affilier les personnes au système de santé conventionnel. Les services offerts comprennent; le dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS), le suivi du virus de l’immunodéficience humaine qui s’attaque au système immunitaire (VIH) et l'hépatite C qui est un virus qui s’attaque aux cellules du foie et qui entraîne l’inflammation de ce dernier (VHC), les soins infirmiers et le traitement de substitution aux opiacés. Une campagne annuelle de vaccination antigrippale est aussi offerte. Depuis l’ouverture, ce sont plus de 400 personnes différentes qui ont eu recours aux services qu’offre la clinique médicale. Entre 800 et 1000 actes médicaux y sont prodigués tous les ans.

70

PARTICIPANTS ONT REÇU UN VACCIN LORS DE LA JOURNÉE DE VACCINATION ANTIGRIPPALE DE 2016 ENTRE

800 ET 1000 ACTES MÉDICAUX Y SONT PRODIGUÉS CHAQUE ANNÉE

Pour les suivis de traitement de substitution aux opiacés, 31 nouvelles inductions ont été effectuées en 2016. C’est trois fois plus que les années précédentes.

CLINIQUE PODIATRIQUE COMMUNAUTAIRE Pour une deuxième année, Lauberivière a offert, à raison d’un samedi par mois, un service de soin des pieds. En situation d’itinérance, les pieds peuvent être malmenés et cet état contribue souvent à maintenir les gens dans une grande précarité. C’est pourquoi la clinique podiatrique offre un service très précieux et d’une importante complémentarité avec les autres services offerts à Lauberivière. Madame Marie-Philippe Mercier, finissante au doctorat de premier cycle en podiatrie à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), est à l’origine de ce projet. Différents soins sont offerts par le biais de ce service, comme le traitement des ongles incarnés et les infections aux pieds. Certaines personnes ont même bénéficié de semelles orthopédiques gratuites, et ce, grâce à nos différents partenaires.

32

Au total, la clinique a ouvert ses portes à 10 occasions au cours de l’année et, à chaque fois, c’est plus de 20 personnes qui ont été soignées. En plus des étudiants en médecine podiatrique de l’Université du Québec à Trois-Rivières supervisés par des podiatres, plusieurs personnes s’impliquent bénévolement pour faire de ce projet une réussite. Parmi celles-ci, nommons, entre autres, madame Stéphanie Bélanger, podiatre et madame Chantale Labbé, infirmière. Soulignons aussi l’implication de nos partenaires : // Ordre des podiatres du Québec; // Atlas Médic; // Dufort et Lavigne; // PodoKop.


FRIPERIE La population de Québec est très généreuse. Des vêtements diversifiés en quantité phénoménale sont reçus toutes les semaines. Notre friperie redistribue le tout à ceux qui en ont besoin et le besoin est très grand. Notre friperie, située au 381 rue Saint-Paul, est incontestablement un service essentiel. Les gens qui y viennent n’ont pas les moyens d’aller dans les friperies bon marché. C’est pourquoi nous offrons tous nos vêtements gratuitement.

L’année 2016 a été une autre année record pour la friperie qui a reçu 14 472 visites. Il s’agit d’une augmentation de 4330 visites par rapport à l’année dernière. Quotidiennement, ce sont près de 84 personnes, en moyenne, qui entrent dans notre jolie boutique opérée par nos bénévoles.

DISTRIBUTION DE VÊTEMENTS NOMBRE DE VISITES 2014 2015 2016

7393 10 142

14 472


LES JARDINS DE LAUBERIVIÈRE Les jardins de Lauberivière est le nom que l’on a donné au tout premier toit-jardin créé en 2009 par notre partenaire privilégié, les Urbainculteurs. Cet organisme a depuis multiplié les projets dans la grande région de Québec, mais aussi ailleurs sur la planète. Aménagé directement sur le toit de Lauberivière, ce potager occupe une surface de 6000 pi2 (560 m2). Il s’agit, pour l’œuvre qu’est Lauberivière, d’une réussite à plusieurs niveaux. D’abord, le jardin permet de fournir annuellement près de 1,5 tonne de produits frais, légumes et fines herbes, ce qui nous permet de ne pas dépendre exclusivement des dons alimentaires. Cela donne aussi la possibilité aux usagers qui y travaillent de s’occuper de façon constructive, ce qui améliore grandement leur estime personnelle. Puis, en amalgamant visiteurs, bénévoles, usagers et membres du personnel, une mixité sociale incroyable est créée autour du potager. Finalement, en plus d’être un outil d’approvisionnement et de réinsertion, ce projet écologique contribue à créer une zone de fraîcheur dans un centre urbain où les îlots de chaleur, créés par le bitume, sont trop nombreux. Pour une autre année, les jardins de Lauberivière ont pu bénéficier de l’embauche d’une étudiante grâce au programme d’Emploi d’été Canada. Cette initiative met l’accent sur les priorités locales et aide à la fois les étudiants et leur collectivité.

34

LE POTAGER OCCUPE UNE SURFACE DE

6000 pi2

Afin de préserver l’intégrité de la membrane de protection du toit, les dirigeants de Lauberivière suspendront les activités concernant les jardins pour l’été 2017, le temps de trouver une alternative à la vétusté de l’immeuble.


IMPLICATION ET CONCERTATION DANS LA COMMUNAUTÉ


PORTE-CLÉS En 2014, le gouvernement fédéral annonçait une réorientation de la Stratégie de partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI). La stratégie fut réorientée vers un modèle appelé « approche de stabilité résidentielle avec accompagnement ». Déjà très concertés, huit organismes en itinérance de Québec ont profité de cette opportunité pour s’unir afin de mettre sur pied un projet novateur visant à aider des personnes en situation d’itinérance chronique ou épisodique. Le projet Porte-clés, d’abord appelé Projet intégré de réduction de l'itinérance selon une approche de stabilité résidentielle avec accompagnement (PIRI-SRA) voyait le jour. En 2015, Lauberivière, l’Archipel d’entraide, le Café rencontre, le Centre Femme 3A, le Mouvement d'Informations et d'Entraide dans la Lutte contre le Sida (Miels-Québec), le Programme d'Encadrement Clinique et d'Hébergement (PECH), le Projet Intervention Prostitution Québec (PIPQ) et le Young Women's Christian Association (YWCA) ont décidé d’arrimer leurs énergies, leurs ressources et leurs expertises pour faire de ce projet une force dans la région. Ce nouveau programme donne aux participants qui vivent de l’itinérance chronique ou épisodique un accès immédiat à un logement, et ce, sans condition préparatoire comme le suivi psychiatrique ou la sobriété. Le logement est un déterminant important au niveau de la santé des personnes. La personne a le choix du quartier, des services accessibles, du type de logement dans lequel elle souhaite s’installer ainsi que des services cliniques qu’elle souhaite obtenir pour contrer ses difficultés. L’objectif ultime de l’intervention est la stabilité résidentielle.

L’ensemble des partenaires est investi dans le projet et assure le soutien en logement. Les gestes effectués sont multiples et variés. Il faut établir et maintenir des relations avec les propriétaires et le voisinage, participer à l’aménagement de l’appartement, nettoyer les lieux physiques, développer les habiletés de vie autonome des participants comme l’achat et la préparation de la nourriture, la gestion financière, etc. On voit également au soutien clinique par une approche centrée sur le rétablissement et les forces. Grâce à l’Office Municipal d’Habitation de Québec (OMHQ), un partenaire précieux, une très grande partie des participants bénéficie du programme de supplément au loyer (PSL). Les participants peuvent aussi recevoir un pourcentage mensuel du paiement d’un loyer décent qui contribue ainsi à réduire la contribution du locataire et de cette manière, permettre aux gens de se tourner vers un avenir empreint de réalisation. De nombreux partenaires viennent se greffer au projet pour l’optimiser. Il s’agit principalement du Service d’entraide basse-ville meubles, la Maison Mère Mallet, du comptoir Emmaüs, de Clé en main, de la St-Vincent de Paul, de Matelas Dauphin et de l’OMHQ. En 2016, le comité de direction de projet s’est réuni à 11 reprises. De son côté, le comité clinique a tenu 11 rencontres. En 2016, le projet était en période de rodage et déjà, 32 personnes ont été placées en logement.

L’IMPLICATION DE LAUBERIVIÈRE Lauberivière est impliqué à plusieurs niveaux dans ce projet financé presque en totalité par le gouvernement canadien par le biais du programme de La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI). Le service du secteur de la Fiducie de Lauberivière participe au projet en permettant aux participants un soutien dans l’administration de leurs revenus. Rendez-Vous Centre-Ville facilite l’accès à un réseau social et à des activités récréatives et éducatives. Finalement, l’agent au logement (aussi appelé intervenant pivot) joue un rôle central dans le lien avec les propriétaires et le placement en logement. Les propriétaires de logement sont des acteurs cruciaux dans l’équation de la stabilité résidentielle. Sans eux, le projet n’aurait pas la même couleur.

L’agent au logement voit activement au recrutement d’un bassin de propriétaires disposés à travailler avec nous dans ce projet. La présentation du projet et le développement d’une relation de confiance sont importants et significatifs. L’agent au logement voit à faire le pairage entre les locataires et les propriétaires. Il s’assure que les critères des logements établis par les personnes sont actualisés. Il regarde aussi à l’ameublement des lieux.

37


PARTENARIAT AVEC LE SERVICE DE POLICE Les policiers sont généralement en première ligne. Lorsqu’une personne en situation d’itinérance est trouvée dans la rue, souvent ce sont eux les premiers répondants. Une grande partie de leurs tâches est de faire du travail psychosocial. En ce sens, ils font un excellent travail. Cependant, ils sont souvent aux prises avec des situations difficiles qui nécessitent une expertise particulière, surtout avec les personnes en situation d’itinérance. Au fil des années, Lauberivière a établi un étroit partenariat avec le Service de police de la Ville de Québec. Ce lien privilégié dépasse le stade de la simple référence. Il nous permet ainsi d’établir un réel partage d’expertises et d’informations qui nous mène vers des solutions durables pour des situations parfois complexes. Nos directions respectives communiquent régulièrement entre elles afin de régler des situations délicates. Le travail combiné de nos deux institutions porte fruit et des solutions créatives à de réels problèmes de mixité sociale ont ainsi été trouvées. Pour Lauberivière, le Service de police est un partenaire essentiel.

Dans l'ordre habituel, inspecteur Gino Lévesque, commandant du poste de l’arrondissement de la CitéLimoilou, Éric Boulay, directeur général de Lauberivière, capitaine Jacques Matte, commandant-adjoint du poste de l’arrondissement de la Cité-Limoilou, capitaine David Fillion, commandant-adjoint du poste de l’arrondissement de la Cité-Limoilou, Frédéric Lapointe, coordonater clinique de Lauberivière et Gilles Hinse, coordonateur des services de soutien de Lauberivière.

TABLE DE CONCERTATION EN ITINÉRANCE Cette Table de concertation a pour mandat d’œuvrer à l’amélioration des conditions de vie des personnes en situation d’itinérance ou à risque de l’être ainsi qu’au maintien des services qui leur sont offerts, au moyen de la concertation et de l’action intersectorielle. Ainsi, la Table constitue un espace de partage d’informations et d’orientations qui permet de consolider des partenariats entre les organismes communautaires, les différents paliers de gouvernement et la Ville de Québec. Lauberivière y œuvre depuis les tout premiers débuts. La Table de concertation en itinérance de l’agglomération de Québec a aujourd’hui plus de 25 ans d’existence. Elle a été mise sur pied en 1990 dans le but de conjuguer les efforts des différents organismes et établissements qui interviennent directement ou indirectement auprès des personnes itinérantes ou à risque de l’être.

38

À la Table, on a décidé d’amorcer, en 2016, une démarche de positionnement. Le comité de coordination a embauché Communagir. Communagir est une organisation de soutien au développement collectif chargée de préparer et animer ladite démarche. Leur mission est de contribuer à ce que les collectivités du Québec soient en mesure de réaliser les changements qu’elles jugent nécessaires à leur développement collectif. Cela permet à tous les membres de participer pleinement aux travaux et assure la meilleure neutralité possible afin que toutes les voix soient pleinement entendues.


REGROUPEMENT POUR L’AIDE AUX ITINÉRANTS ET ITINÉRANTES DE QUÉBEC La mission du Regroupement pour l’aide aux itinérants et itinérantes de Québec (RAIIQ) est de regrouper, animer, mobiliser, soutenir et représenter les organismes communautaires autonomes œuvrant auprès des personnes en situation ou à risque d'errance et d'itinérance de la région de Québec. Lauberivière participe activement aux rencontres du RAIIQ et à ses sous-comités. À titre d’exemple, en 2016, Lauberivière a collaboré au Comité en hébergement d’urgence, à l’organisation de la Nuit des sans-abri et au comité Drop-in. Afin de soutenir les actions relatives à l’aide aux itinérants et itinérantes de Québec, Lauberivière siège sur le conseil d’administration du RAIIQ. Cette dernière action offre à notre organisme le privilège de s’arrimer aux partenaires œuvrant en itinérance, de se mettre au diapason des besoins émergents, d’adapter nos services et de partager nos expertises respectives.

COMITÉ HÉBERGEMENT D’URGENCE Ce comité est un espace de rencontres et d’échanges entre les groupes d’hébergement d’urgence concernant les enjeux qui leur sont propres, comme le débordement et les réalités organisationnelles, entre autres. Outre Lauberivière, les partenaires qui composent ce sous-comité sont : // La Maison Revivre // L’archipel d’entraide // L’Armée du salut // La YWCA // Le projet LUNE Notamment, suite aux nombreux débordements qui ont eu lieu en 2016, le RAIIQ a soutenu la mise en place d’une unité de débordement opérée par Lauberivière et entièrement financée par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale (CIUSSS-CN). Le RAIIQ s’est donné comme mandat de faire une mise à jour du portrait des hébergements d’urgence de Québec. Ce portrait viendra soutenir la mise en place de moyens plus fluides dans l’application d’un plan pour pallier aux débordements.

NUIT DES SANS-ABRI

COMITÉ DROP-IN

La Nuit des sans-abri (NSA) est un événement annuel visant à sensibiliser le public à la réalité des personnes itinérantes ou à risque de l’être. À Québec, le RAIIQ organise la Nuit des sans-abri depuis 15 ans. L’événement est un lieu de rencontre incontournable visant à sensibiliser les citoyennes et les citoyens à l’itinérance et à l’exclusion sociale. Sous la forme d’une vigile de solidarité et de rassemblement festif, cet événement provincial offre un espace de rencontre et de mixité sociale entre tous les membres de la communauté, indifféremment de leur statut social. C’est une occasion unique de s’informer sur l’itinérance, de remettre en question ses préjugés, de rencontrer les représentants d’organismes venant en aide aux personnes en situation d’itinérance, d’entendre des témoignages, etc. Lauberivière a contribué à la réussite de cette activité.

Ce comité est un processus de réflexion basé sur des rencontres thématiques dont l’objectif est d’émettre des recommandations afin d’offrir de l’hébergement d’urgence à haut seuil d’acceptation aux personnes les plus désaffiliées. Le comité Drop-in est composé de partenaires intersectoriels et d’organismes communautaires membres du RAIIQ.

Cette année Lauberivière a été fiduciaire du projet d’achat de bottes d’hiver pour les personnes itinérantes. Projet financé par la Fondation du Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale (CSSSVC).

Lauberivière s’implique plus particulièrement dans la réflexion quant à la mise en place d’un éventuel dropin pour hommes. Lauberivière a décidé d’aller de l’avant en proposant un projet expérimental d’hébergement à haut seuil de tolérance de type « drop-in », et ce, suite aux consultations tenues en 2015 auprès d’intervenants d’hébergement d’urgence et d’intervenants de proximité pour connaître leurs points de vue sur un drop-in pour hommes et les besoins auxquels il devrait répondre. Une demande a été déposée en ce sens en 2016 auprès du gouvernement fédéral pour financer ce projet expérimental.

39


L’EnGrEnAgE DE SAINT-ROCH Lauberivière participe à la table de quartier l’EnGrEnAgE, depuis sa création. Cet organisme est un lieu d’action, d’échange et de concertation de groupes communautaires et de citoyennes et citoyens qui ont en commun le but d’améliorer la qualité de vie dans le quartier Saint-Roch. À la table de quartier, nous agissons dans une perspective collective afin de rallier divers acteurs à ses trois principaux axes de travail, soit :

CONSEIL D’ÉTABLISSEMENT DU CENTRE LOUIS-JOLLIET Lauberivière et le Centre Louis-Jolliet, centre d’éducation aux adultes, sont partenaires dans plusieurs projets. Le Centre Louis-Jolliet a comme mission de contribuer au développement global des individus en assurant la qualité de leur milieu d’études, de travail et de vie.

// Favoriser la mixité dans le quartier; //  Favoriser l’appropriation des espaces publics par les citoyens; // Permettre la concertation du milieu quant au développement du quartier. La table de quartier l’EnGrEnAgE travaille en souscomités sur des sujets spécifiques et selon ses priorités d’action. Lauberivière a été invitée à participer à différents comités de l’EnGrEnAgE, comme le comité de réflexion de la rue Saint-François dans le quartier Saint-Roch, le comité d’animation et le comité du parvis en fête.

VIE DE PARVIS Lauberivière s’implique aussi dans le comité de suivi du projet Vie de parvis. Afin d’harmoniser l’utilisation du parvis de l’église Saint-Roch, le projet Vie de parvis, chapeauté par la table de quartier l’EnGrEnAgE, supporte le travail d’un agent de mixité. Celui-ci fait un travail remarquable : il s’imprègne du milieu en jouant différents rôles dont celui d’agent d’informations, de sensibilisation, de médiation, de liaison et de suivi de projets. L’évaluation du projet est plus que positive.

40

Lauberivière siège toujours au conseil d’établissement du Centre Louis-Jolliet. Ce conseil d’établissement exerce ses pouvoirs dans un contexte de partenariat avec la communauté, en respectant les responsabilités de gestion de la direction et les compétences professionnelles du personnel du centre. En 2016, nous avons participé à cinq rencontres de ce conseil.


UN GRAND MERCI Lauberivière est une œuvre collective. Elle ne pourrait exister sans l’aide de ses nombreux partenaires. Que ce soit par le biais de projets communs,

// Action-Habitation // Addition-Elle // Agence Benoît Corriveau inc. // Ameublement Tanguay // Archibald Microbrasserie Restaurant // Assemblée nationale du Québec // Aubut Serrurier // Aux petits délices // Beauport Nissan // Bell mobilité // Bibliothèque Gabrielle-Roy // Boîte à pain // Boucherie Rhéaume // Boucherie Trudeau // Boutique auLit // Brouillard // Brunet Campanile // Buffet Maison // Caisse Desjardins de Québec // Capitole de Québec // Carnaval de Québec // Cégep de Sainte-Foy // Cégep Garneau // Cégep Limoilou, Campus Charlesbourg // Centre d’études collégiales en Charlevoix // Centre de formation professionnelle Samuel-De Champlain // Centre des congrès de Québec // Centre des loisirs Montcalm // Centre des loisirs Saint-Sacrement // Centre financier aux entreprises de Québec // Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale // Centre local d’emploi des Quartiers-Historiques // Centre Louis-Jolliet // Chartwell résidences pour retraités // Château Mont Sainte-Anne // Clinique d'accompagnement juridique Droit de cité // Club Lions de Charlesbourg // Collège CDI // Collège Mérici // Collège Saint-Alphonse // Collège Saint-Charles Garnier

de dons, d’investissements corporatifs et institutionnels ou encore de subventions, les amis de Lauberivière sont nombreux. Toutes ces formes d’investissement permettent à chacun d’entre eux de faire leur part dans la lutte à l’itinérance et à l’exclusion sociale. C’est pourquoi, très sincèrement, nous les remercions.

// Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) // Commission scolaire de la Capitale // Comptoir Emmaüs // Consulat général des États-Unis // Costco Lebourgneuf // Costco Sainte-Foy // Délecta // Derko // Direction régionale de la Capitale-Nationale d’EmploiQuébec // Distribution François Arbour // Distribution Frigon // Échafaudage Falardeau // École nationale d'administration publique (ENAP) // École secondaire Des Sentiers // École secondaire La Camaradière // École secondaire Les Etchemins // École secondaire Louis-Jobin // Empro Service d’entretien // Entretien Thomassin // Façades de la gare // Festival d’été de Québec // Fondation Québec Philanthrope // Fondation de Lauberivière // Fondation Marcelle et Jean Coutu // Fondation Saint-Roch // Fondation St-Hubert // Garde côtière canadienne // GDG informatique // GDI services aux immeubles // GESTEV Gestion d’événements et de sites // Gestion professionnelle de l'approvisionnement (GESPRA) // Gîte Jeunesse // GM Développement // Gordon Food Service Canada (GFS Canada) // Gouvernement du Canada et tous ses ministères // Gouvernement du Québec et tous ses ministères // GRH Entretien // Groupe Martin // Groupe Robitaille // Guess Place Ste-Foy // GYM Groupe Yvon Michel


// Hoffmann-La Roche // Home Depot // Hôpital de l’Enfant-Jésus // Hôpital Saint-François d’Assise // Hôtel Le Dauphin // Hôtel Pur // Hôtel-Dieu de Québec // IGA des Sources Cap-Rouge // Industrielle Alliance // INO Institut national d'optique // Institut universitaire en santé mentale de Québec // Intact Assurance // Jack’s Prêt-à-porter // L’archevêché de Québec // L’Équipeur // La Capitale, assurances générales // La Carra // La Clef de sol // Lafond Côté architectes // Le Marchand de lunettes // Le Regroupement pour l'aide aux itinérants et itinérantes de Québec (RAIIQ) et ses organismes membres // Les communautés religieuses du Québec // Les Galeries de la Capitale // Les Urbainculteurs // Lieutenant-gouverneur du Québec J. Michel Doyon // Liquidagolf // Loblaws L’Ancienne-Lorette ainsi que son siège social // Lucyporc // Lussier Dale Parizeau // Maintenance Eureka // Mallette // Me Claire Beaulieu, notaire // Médi-Sélect // Metro inc., siège social de Québec // Meubles Gaétan // M. le Cardinal Lacroix et le personnel du Diocèse de Québec // Mikes des Galeries de la Capitale // ML Entretien Multiservices // MNBAQ Gastronomie signée Marie-Chantal Lepage // Moisan portes de garage // Moisson Québec

// Mountain equipment Co-op // Nez Rouge // Office municipal d’habitation de Québec // Par Ballon Enr. // Pâtisserie Le Truffe Inc. // Patro Roc-Amadour // Pharmacie Brunet Gilles Fleury Blanchet & Plante // Pharmacie N. Naïmi // Pharmaprix Cap-Rouge // Pignon bleu // Planète Fitness Gym // Poulet Benny, boulevard de l’Ormière // Pro-Refer // Réseau de transport de la Capitale // Réseau Solidarité Itinérance du Québec (RSIQ) // Rôtisseries St-Hubert // Roy Métivier Roberge, syndics // Salon de Jeux du Québec // Savard Ortho Confort // Service 211 // Service amical Basse-Ville // Service de police de la Ville de Québec // Société d’habitation de Québec // Société des commerçants du Centre-ville // SSQ Assurances générales // SSQ Groupe financier // Table de quartier l’Engrenage // Téléphonie bonne ligne // TELUS // Tempéra Québecor signée Marie-Chantal Lepage // Tim Hortons, 5025 boulevard de l’Ormière // Tim Hortons, 9430 boulevard de l’Ormière // Tim Hortons, Côte du Palais // Traiteur des Anges // U-Haul, Henri-Bourassa // Université Laval // Vertex Pharmaceuticals // Vétérans de l’armée // Viandex // Ville de Québec, tous ses services et toutes ses divisions // Violons du Roy // Winners


REVUE DE PRESSE


45


46


47


48


49


MERCI


Planifier. Assurer. Libérer.

Vos besoins, nos solutions • • • •

Assurance des particuliers Assurance des entreprises Assurance de personnes et services financiers Service de réclamations 24/7

Contactez-nous au 1 844 587-7437 LussierDaleParizeau.ca Fournisseur autorisé de

ASSURANCES • SERVICES FINANCIERS

Lauberiviere - Rapport d'activites 2016  

Rapport d'activités de Lauberivière pour l'année 2016. Survol des différents services, activités de la Fondation, implication dans la commun...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you