Issuu on Google+


Centreprendre et «

Dans ce numéro • Sommes-nous responsables? p.2 • L’internet, un droit fondamental! p.4 • Choisir son conférencier p.6 • Qu’est-ce qui fait un bon leader? p.12 • Protocole d’organisations d’événements p.14 • Étiquette Express International p.15 • Capsules p.17 • Étiquette des affaires : la France p.18 • École internationale d’étiquette et de protocole p.20 • Les fraudes de l’Internet p.21 • 10 étapes pour se lancer en affaires p.24 • Reprendre le contrôle sur sa vie, est-ce possible? p.26 • Tableau collectif p.28 • Santé et affaires p.32 • Programme des webinaires pour septembre p.33 • Webinaires étiquette p.34 • L’année 2012 vous inquiète-t-elle? p.35 • Événement spécial 11-11-11 p.36

Magazine électronique Publié par <DIV> Publishing Distribution: 300 000

Faites-le circuler! Pour annoncer dans le prochain numéro : Le magazine est gratuit et est envoyé à 300 000 abonnés au Canada et en Europe, à raison de 10 numéros par année. Pour plus de détails et pour annoncer: www.centreprendre.com/pub.html

S

ommes-nous responsables?

Cette question peut avoir deux significations  : d’une part pour questionner si nous devons être tenus responsables de la situation actuelle de notre société, de notre système financier, de notre planète. D’autre part, la question peut nous interpeler pour savoir si nous assumons nos responsabilités. Il est toujours tentant de nier une responsabilité et c’est souvent une réaction défensive pour dire que ce n’est pas de notre faute. C’est parfois exact. Mais en ce qui concerne le premier sens, il est essentiel de réaliser qu’à titre de collectivité, nous avons une grande influence sur notre environnement au niveau de notre responsabilité individuelle et nous avons également une grande capacité et une grande puissance. Un million d’individus, ça change les choses… C’est là que la deuxième signification prend tout son sens. À titre individuel, il faut être suffisamment responsable pour prendre les décisions qui feront une différence lorsque des millions de personnes prennent la même décision et posent le même geste. Il ne faut pas penser que nous sommes seuls à prendre une décision ou à poser un geste. Il faut plutôt être confiant que des millions d’autres personnes prendront la même décision ou poseront le même geste et cela fera toute la différence! C’est exactement ce qui se passe en ce moment. Dans cette optique, nous avons dès le départ décidé que nos magazines seront publiés en format électronique seulement. Nous ne les rendrons pas disponibles en format papier afin de ménager les ressources. Juste


« s’entreprendre »! dans mon quartier, quatre petits journaux sont publiés chaque semaine. Je n’ai jamais le temps de les lire, alors ça représente un gaspillage monumental. Sans compter les nombreuses annonces des publisacs qui sont également disponibles sur l’Internet. Il faut être responsable et s’habituer à d’autres options que le papier. D’autre part, le format électronique est pratiquement éternel, il ne se salit pas et demande peu de ressources pour l’archiver. Il est facile et rapide à consulter et on peut utiliser des outils de recherche pour trouver rapidement l’information désirée. C’est sûr que nous avons une relation personnelle avec le papier et que cette relation existe depuis longtemps. Mais il est grand temps de faire des changements au niveau individuel, car la survie de notre planète est entre nos mains. Ajoutons également que cette responsabilité individuelle se retrouve également au niveau de notre personne, c’està-dire ce que nous faisons de notre vie, de notre santé, de notre destinée. Nous avons beaucoup plus de pouvoir que nous le croyons, à tous les niveaux. Qu’en faisons-nous? L’abandonnons-nous à d’autres par sentiment d’impuissance? Il n’est jamais trop tard pour reprendre notre pouvoir…

e l l e i n a D Faites-nous part de vos commentaires concernant les articles du magazine : http://blogue.centreprendre.com

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

3


L’Internet, un droit fondamental! Lors de l’assemblée du 16 mai 2011, les Nations-Unies ont déclaré que l’Internet est un droit fondamental et ont confirmé que c’est un outil essentiel pour la liberté d’opinion et d’expression. Il s’agit en effet d’un outil extraordinaire pour la démocratisation et la diffusion de l’information car le réseau, qui appartient à tout le monde et à personne, permet une diffusion instantanée et mondiale de toute information sans qu’il soit possible de la supprimer complètement. On a pu constater sa portée lors des récents événements en Égypte et au Moyen-Orient. Même si certains pays tentent de « contrôler » l’Internet, il demeure extrêmement difficile de le faire, car l’Internet a précisément été créé dans un but de survie suite à des interruptions locales potentielles de toutes sortes, y compris les guerres et les cataclysmes. Donc, même si certaines portions de l’Internet sont temporairement inaccessibles, la totalité du réseau n’est jamais entièrement affectée et il y aura toujours des points de relais disponibles pour faire circuler l’information mondialement. C’est un phénomène qui n’a jamais existé auparavant sur la planète. Les révoltes récentes sont un témoignage du degré d’évolution de la technologie qui donne maintenant accès à un réseau mondial instantanément au moyen d’ordinateurs, d’assistants numériques personnels et de téléphones intelligents. L’Internet est donc l’outil de démocratisation par excellence, avec ses qualités et ses défauts. On vit dorénavant les événements mondiaux en temps réel.

4

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


Les Nations-Unies contribuent à maintenir cet outil de démocratisation en incitant les divers pays à ne pas priver leurs citoyens de leur accès à l’Internet. En effet, les pays touchés ont récemment interrompu le service Internet pour essayer d’étouffer les manifestations et d’empêcher l’information d’être diffusée à l’extérieur du pays, mais sans succès car l’information a quand même été communiquée. L’un des scénarios les plus intéressants est le suivant : imaginons la découverte importante portant sur un appareil qui produirait de l’électricité à partir de l’air ambiant. Par exemple, un tel appareil pourrait extraire l’énergie électrique ou magnétique de l’air et faire fonctionner tous les appareils électriques, incluant les voitures, les avions, etc. Pensez un instant aux ramifications que cela pourrait avoir pour la société et les pays, y compris les pays en voie de développement. L’information relative à la fabrication de cet appareil pourrait être rendue disponible instantanément sur l’Internet avant même qu’elle ne puisse être interceptée ou supprimée par des entités qui perdraient des bénéfices si cette information gratuite devenait disponible à la masse. Normalement, une telle découverte susciterait des efforts importants de la part d’entités militaires ou commerciales qui, ne visant que leur bénéfice individuel ou leurs profits, auraient tout intérêt à se l’approprier ou à la faire disparaître, dans un but lucratif ou autre. Or, les années qui viennent sont susceptibles de produire des surprises. En effet, ce genre de découvertes a été prédit depuis plusieurs années. Auparavant, celles-ci n’auraient jamais vu le jour, alors que maintenant, leur diffusion immédiate servira peut-être à sauver l’humanité de sa descente vers une autodestruction qui pourra ainsi être évitée…

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

5


Choisir son conférencier Par Ginette Salvas

Comment choisir son conférencier et comment le traiter ? Conférencière depuis plus de 20 ans, je suis toujours étonnée de constater que les gens qui me contactent dans le but de retenir mes services de conférencière ne sont pas adéquatement préparés. Ils ont décidé de faire appel au service d’un conférencier sur un sujet donné, mais ils n’ont pas pris le temps d’organiser leurs pensées avant d’établir le premier contact. Souvent, le gestionnaire demande à son adjointe de contacter des conférenciers qui pourront traiter d’un sujet particulier. Comme le gestionnaire n’est pas clair dans sa demande et que l’adjointe ne pose pas de questions pour tenter d’éclaircir les besoins du patron, la conversation avec le conférencier est assez floue. Suite à certaines expériences troublantes, j’ai établi un questionnaire que je remplis avec le client. De cette façon, rien n’est laissé au hasard. Ce questionnaire est disponible sur le site Web www.ginettesalvas.com/4.html

Les informations dont le conférencier a besoin Première chose à faire, donnez la date prévue pour la conférence et vérifiez la disponibilité du conférencier. Si le conférencier est déjà retenu ailleurs à cette date, inutile d’aller plus loin.

Objectifs de la présentation Deuxièmement, mentionnez au conférencier quelle est la thématique de l’événement et précisez le type d’événement : séminaire, congrès ou autres. Troisièmement, exprimez clairement les messages que vous désirez passer aux participants. Ou encore, exprimez le but de cette conférence.

Profil des participants Dites le nombre de participants et le nombre de femmes et d’hommes. Donnez des détails sur la profession des participants, quelle est leur moyenne d’âge. Vous pouvez même mentionner quel est le salaire moyen des participants. 6

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

7


Durée de la présentation Précisez la durée de la conférence. Le temps alloué à un conférencier varie de 60 à 90 minutes. La durée d’un atelier varie entre 3 et 6 heures. Y aura-t-il une pause durant la présentation? Dans le cas d’une présentation de 6 heures, un repas sera-t-il servi?

Matériel imprimé Si vous désirez qu’un résumé de la présentation soit remis aux participants, mentionnez-le lors du premier appel. Déterminez de quelle façon vous désirez que cela s’effectue. Vous pouvez demander au conférencier d’imprimer les documents et lui demander de l’inclure dans son prix ou encore demandez-lui de fournir le document par courriel afin que vous l’imprimiez vous-même en fonction du nombre exact de participants. Si le conférencier a écrit des livres ou produit du matériel vidéo, donnez-lui ou non la permission de vendre son matériel après sa présentation. Mieux vaut le préciser au début des négociations plutôt que de provoquer une déception.

Équipement audio ou autre Si vous désirez une présentation Powerpoint, demandez-le lors du premier appel et demandez au conférencier de vous mentionner quels seront ses besoins en équipement audio, vidéo, projecteur et écran. L’idéal est que vous fournissiez votre propre ordinateur et projecteur dont la compatibilité a été vérifiée à l’avance. Le conférencier apportera sa présentation sur une clé USB ou vous la fera parvenir à l’avance. Demandez au conférencier son type de micro préféré (cravate ou autre). Il est suggéré d’utiliser un micro pour un groupe de plus de 30 personnes. J’ai récemment dû porter un micro casque qui n’était pas ajustable et de couleur noire. Pensez au confort du conférencier lorsqu’il fera sa présentation. Il n’a pas à vivre une situation comme celle-là parce que quelqu’un ne s’est pas soucié des détails. Un micro ajustable, de couleur chair est beaucoup plus esthétique que le noir. Le conférencier a-t-il besoin d’une table ou d’une chaise? N’oubliez pas le pichet d’eau ainsi qu’un verre. Évitez les bouteilles d’eau qui sont pratiques mais contraires à la protection de l’environnement.

Date butoir pour recevoir la proposition Donnez au conférencier la date à laquelle vous désirez recevoir sa proposition. Mentionnez vos conditions de paiement afin d’éviter les surprises.

8

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


Le prix demandé Le conférencier vous demande un juste prix. Le prix demandé est déterminé en fonction du marché comparable, de l’expérience et de la crédibilité du conférencier. Le prix le plus bas demandé au Québec pour une conférence professionnelle d’une durée de 60-90 minutes est 1 500 $. Si le conférencier a participé à des émissions de télévision ou de radio, s’il est cité régulièrement dans les médias écrits ou s’il a écrit des livres, son prix pourra être plus élevé. Il est très impoli de tenter de faire baisser son prix en lui promettant de mousser sa publicité et en lui mentionnant que vous lui obtiendrez plusieurs contrats de formations dans les mois à venir car cela reste un vœu pieux. Si vous obtenez des prix plus bas, posez-vous des questions sur la crédibilité de la personne. Dans toutes les sphères d’activités, il y aura toujours des amateurs qui couperont les prix. Dépenses ou investissement, la décision vous revient.

Vérifiez la crédibilité du formateur ou du conférencier Demandez-lui où il a pris sa formation, s’il est membre d’associations reconnues, depuis combien de temps il exerce sa profession. Visitez son site Web. A-t-il écrit des livres? Les avez-vous lus? En avez-vous entendu parler dans les médias ou ailleurs? Bref, documentez-vous avant de l’appeler. Misez sur un conférencier qui parle d’une spécialité et non de tous les sujets à la mode du moment. Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

9


Demandez des références Il est très délicat de demander à un conférencier d’aller l’observer lors d’une de ses futures présentations. Cela peut être gênant pour le conférencier de demander au client qui le paie s’il peut inviter une personne à assister à la présentation. Bien souvent, il s’agit de présentations privées. La plupart des conférenciers réputés ont une présentation vidéo ou ont déjà écrit des livres sur leurs spécialités. Vous pouvez toutefois demander le nom de trois références avec lesquelles vous pourrez vérifier les compétences du conférencier.

Éthique Ne demandez pas au conférencier ou au formateur de se transformer en employé de votre entreprise et de se mouler aux couleurs et au langage de celle-ci pour dorer la pilule. Considérez le conférencier comme un expert dans son domaine et laissez-le utiliser son propre vocabulaire. C’est la raison pour laquelle il importe que vos attentes soient claires et précises au début des négociations. Vous pouvez faire passer tous les messages que vous désirez. Si le conférencier est expérimenté, il les intégrera lors de sa performance en s’assurant de ne blesser personne.

Rencontres préparatoires en personne Si vous désirez discuter de vos besoins en personne, mentionnez-le lors du premier appel. Mentionnez le nom des gens qui assisteront à cette rencontre préparatoire afin que le conférencier apporte le nombre de documents nécessaires. Afin d’éviter des déplacements et coûts inutiles, favorisez l’utilisation de SKYPE avec vidéo pour cette rencontre.

Politesse et courtoisie Si vous décidez de ne pas retenir les services du conférencier, veuillez l’informer de votre décision. Il a pris le temps de préparer une soumission pour vous, il mérite donc de connaître votre décision le concernant. Les conférenciers et formateurs sont parfaitement au courant que le client peut demander 2 ou 3 soumissions et cela est très légitime. Ce qui l’est moins, c’est de réaliser en vérifiant sur le Web que le client s’est servi mot pour mot du programme soumis par le conférencier et qu’il a retenu les services d’un autre conférencier. C’est plus que de l’impolitesse, c’est un manquement à l’éthique professionnelle.

10

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


Accueil lors de la présentation et vérification des lieux Si vous décidez de retenir ses services, soyez courtois et respectueux à son égard. Assurez-vous qu’un préposé l’accueille convenablement et le dirige à la salle où la présentation aura lieu. Assurez-vous également qu’on vérifie l’équipement audio et vidéo et qu’on lui demande si tout est bien en place et si cela lui convient.

Offrir le gîte et le repas Si la présentation a lieu tôt le matin, offrez-lui de défrayer les coûts d’hébergement s’il vient de l’extérieur. Si la présentation se termine avant midi ou débute après le repas, invitez-le à assister au repas prévu pour les participants. Lorsque sa présentation est terminée, accompagnez-le jusqu’à son départ. S’il s’agit d’un conférencier international, allez l’accueillir à l’aéroport et reconduisez-le au départ.

Les formulaires d’évaluation Il semble que les formulaires d’évaluation papier soient «  out  ». La nouvelle tendance est que les participants utilisent Twitter pendant la prestation et qu’ils écrivent leurs commentaires agréables ou non à leurs collègues. Si, en tant que conférenciers, nous entendons des rires non sollicités posons-nous des questions. En ce qui me concerne, l’utilisation des téléphones devrait être interdite lors des conférences ou ateliers. Ce n’est qu’une source de distraction inutile pour les autres participants et pour le présentateur. Cette méthode devrait être utilisée seulement si l’animateur demande aux gens de participer à l’aide de Twitter pour ajouter une interaction à sa présentation.

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

11


L

Qu’est-ce qui fait un bon Leader?

Cet article est la partie 2 de l’article paru dans le numéro spécial du Magazine Centreprendre que vous pouvez trouver à http://www.centreprendre.com/magazines/magazinenospecial.html

Le rôle d’un leader est important. Voyons ensemble la loi du potentiel limité chez les individus. Votre rôle en tant que leader consiste à aider les gens à découvrir leur potentiel. Les leaders qui assument que les gens sont capables de grandes choses et qui l’acceptent deviennent confiants envers les individus. Le résultat : les gens produisent plus parce que chacun croit au potentiel de l’autre et ce genre d’individus forme des équipes très productives. Dans une usine, un bureau ou dans le cadre de tout autre travail, les gens ont un potentiel limité par rapport à un autre. Ils effectueront le travail commandé par un chef qui, lui aussi, a un potentiel limité par rapport à celui d’un autre chef. Il est prouvé qu’en entreprise, un gestionnaire n’engagera pas un employé qui offre un potentiel plus élevé que le sien. Pourquoi ? Parce qu’il a peur de perdre son prestige, sa place, son emploi. Que se produirait-il si on reconnaissait que les gens ont un potentiel illimité et qu’ils effectueront le travail suggéré par un gestionnaires qui a, lui aussi, un potentiel illimité par rapport à son supérieur et ainsi de suite ? Si les leaders comprenaient qu’embaucher une personne dont le potentiel est supérieur est une chance pour eux, ils réaliseraient que cette personne peut les pousser vers de plus hauts sommets. Acceptez le fait que cela peut se produire. Dans le milieu du travail, les gens ne sont pas habitués à se faire applaudir pour leurs accomplissements, à être valorisés, à être reconnus. Si l’entreprise misait sur la formation du personnel en connaissance de soi, en développement du potentiel humain et en créativité, les résultats seraient surprenants. En tant que leader, vous devez aider les gens à se construire, à découvrir leur potentiel et à atteindre les plus hauts sommets. Vous devez avoir une croyance fondamentale et cette croyance est la suivante : Le potentiel des gens est illimité. Il faut le découvrir et le polir. Lorsque découvert, nous sommes en route pour le succès. Vous serez témoin de la transformation qui s’opérera chez votre employé, de son émancipation, de sa libération, de la confiance en soi et du bonheur qui en résultera. Avez-vous déjà rencontré des gens qui ont vu des choses en vous que vous ne soupçonniez même pas ? Les grands leaders ont appris que ceux qui obtiennent le maximum de leur équipe savent ce que signifie le pouvoir de croire dans le potentiel de chacun. Dans le prochain numéro, nous verrons une à une les valeurs qu’un vrai leader devrait posséder. 12

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


Si les leaders comprenaient quâ&#x20AC;&#x2122;embaucher une personne dont le potentiel est supĂŠrieur est une chance pour eux, ils rĂŠaliseraient que cette personne peut les pousser vers de plus hauts sommets.

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

13


Protocole d’organisation d’événements

14

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


Par Ginette Salvas

L’organisation d’un événement est assez complexe, surtout lorsque nous recevons des personnalités publiques et des invités d’honneur. Dans le but d’organiser des événements mémorables, il importe de connaître les règles de base du protocole utilisées lors de ces événements, afin d’offrir le meilleur service possible à vos clients. J’ai remarqué que dans beaucoup de situations, l’assignation des places est décidée en ne tenant pas compte des tableaux des préséances utilisés par les gouvernements fédéral et provincial. On ne tient pas compte non plus de l’alternance hommes-femmes ni de la hiérarchie. Pourquoi risquer de blesser certaines personnes? Faire asseoir un invité d’honneur à une extrémité de la table n’est pas convenable. Porter le premier toast alors qu’on est invité ne se fait pas. Ne pas respecter l’ordre dans la prise de parole dénote un manque de connaissances.

Les salutations Qui saluer en premier lieu? Le maître de cérémonie est le seul à saluer les invités au tout début des allocutions. Les conférenciers n’ont pas à répéter les noms des invités. Tenez-vous-en à 5 salutations et regroupez les invités comme dans l’exemple ci-dessous : - - - - -

Monsieur le Premier Ministre; Mesdames et Messieurs les ministres; Messieurs les députés; Membres de la Chambre de commerce; Distingués invités.

Les drapeaux Où placer les drapeaux sur une scène? Les drapeaux sont placés pour satisfaire aux exigences des gouvernements canadien et québécois. Ils sont à gauche (vus de l’assistance). Ils sont tous de la même hauteur et de la même dimension. Ils sont placés plus haut que le conférencier, dans l’ordre suivant : - Pays – à l’extrême gauche lorsque vu de la salle - Province – au centre - Municipalité (s’il y a lieu) – à droite Le drapeau d’un organisme privé sera placé à droite et éloigné des 3 drapeaux précités. (Suite à la page 16) Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

15


(Suite de la page 15)

Si l’événement a un caractère international, il faudra respecter l’ordre suivant : - - - - - - - -

Pays hôte (la préséance est donnée au pays hôte); Pays étranger; Provinces canadiennes; Provinces étrangères; Villes canadiennes; Villes étrangères; Institutions locales ; Institutions étrangères.

Dans le cas où plusieurs pays participent, l’ordre alphabétique français sera utilisé si l’événement a lieu dans une province ou un pays francophone et l’ordre alphabétique anglais sera utilisé si l’événement se passe dans un pays ou une province anglophone. Lorsque les pays membres de l’Union Européenne participent à un événement, le drapeau de l’Union européenne précède ceux des autres pays membres.

Les allocutions L’ordre de la prise de parole est assez simple. Un maître de cérémonie ouvre la présentation en saluant et remerciant les participants. Les personnes les moins importantes en hiérarchie parlent au début, pour garder les invités les plus prestigieux pour la fin. Il peut arriver qu’une personnalité politique demande de s’adresser plus tôt à l’auditoire à cause de conflits d’horaires. Il faut alors modifier l’ordre en conséquence. À la fin des discours, le maître de cérémonie remercie les orateurs et les participants. On doit éviter de donner la parole à plus d’une personne représentant la même entreprise, afin de ne pas diluer le message. Sites Web suggérés : http://www.pch.gc.ca/pgm/ceem-cced/prtcl/index-fra.cfm (préséance et protocole, Gouvernement du Canada) http://www.mri.gouv.qc.ca/fr/informer/protocole/index.asp (préséance et protocole, Gouvernement québécois)

Un Webinaire sur ce même sujet sera présenté à l’intention des personnes qui organisent des événements. Il aura lieu le 27 septembre 2011 de midi à 13 h, au coût de 95 $ par entreprise, plus les taxes. Inscrivez-vous maintenant sur le site : www.ginettesalvas.com/webminaire_37.html Prochaines formations : 15 novembre 2011 : Les règles fondamentales du protocole 16 novembre 2011 : L’organisation d’événements simplifiée 16

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


Capsules CAPSULE TENUE VESTIMENTAIRE

CAPSULE INTERPRÉTATION Éthique ou Étiquette?

L’étiquette est une façon de faire les choses établie par des règles de conduite et de comportement. On dit observer l’étiquette. L’éthique est la raison pour faire les choses dictées par la valeur morale d’un individu. Les deux découlent du respect envers soi ainsi qu’envers les autres. Alors, attention de pas utiliser le mot éthique à la place du mot étiquette!

L’entreprise a le droit de demander une tenue vestimentaire adéquate à ses employés, si la sécurité est menacée ou encore si la tenue de certains employés nuit à l’image de marque de l’entreprise. Ceci est dicté par la Loi sur la gouvernance du gouvernement québécois. Si vous faites un spectacle à la Lady Gaga, c’est autre chose. Au bureau on s’habille en fonction de sa profession. Au travail, on ne doit pas porter de camisole, de jupe courte (la limite est de 2 pouces et demi au dessus des genoux), de chandails trop courts, de décolleté laissant voir la naissance des seins. Pas de sandales de plages ni de flips flops non plus. Messieurs, pas de sandales avec ou sans chaussettes, pas de T-shirts avec des motifs douteux (tête de mort, tigre, etc.). Au employeurs, préparez un code vestimentaire détaillé et remettez-le à vos employés. Je vous en offre un gratuitement. Faites-en la demande par courriel à : etiquette@ginettesalvas.com

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

17


Ă&#x2030;tiquette des affaires : La France

18

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


Chaque numéro du magazine explore le savoir-faire international particulier à un pays. Voici le premier article de cette série qui décrit les convenances culturelles relatives à la : FRANCE

État de l’Europe occidentale.

Salutations

Sensibles aux bonnes manières. Ils sont très sévères envers les étrangers qui commettent des bévues en matière de savoir vivre. Pour eux, toutes les excuses sont bonnes pour donner la main lors des présentations, à l’arrivée, au départ et aux collègues également. Leur poignée de main est moins ferme qu’en Amérique. Ils font également l’accolade lorsqu’ils deviennent plus familiers. Il est important sans être exagéré. Utilisez un porte-cartes et offrez votre carte lorsque le contact est qualifié. Culture générale, politique (je suggère d’éviter ce sujet), bonne cuisine. Ils ne sont pas très ponctuels mais les gens d’affaires s’y conforment de plus en plus. Esprit logique, critique, pointilleux. Ils aiment provoquer et mettre les gens dans l’embarras s’il y a motif. Les hommes se lèvent lorsqu’un supérieur entre dans une pièce. Ils pratiquent encore l’étiquette sociale. Très importants même sur les cartes professionnelles. La noblesse et le pouvoir comptent beaucoup en France. La structure hiérarchique est présente et encore lourde.

Poignée de main

Contact visuel Cartes professionnelles Conversation Ponctualité Traits particuliers

Les titres La hiérarchie Les repas

Petit déjeuner d’affaires Comportement lors des réunions La documentation Règles particulières

Particularités Cadeaux

Le repas du midi est plus léger. Celui du soir est servi vers 20 h 30 et peut se prolonger. Le lunch n’est pas un moment pour parler d’affaires, mais sert à solidifier des liens et à développer la confiance. La connaissance des règles d’étiquette à table est primordiale. Ils ne pardonnent pas les faux pas. Ne fait pas partie de leur culture. Soyez préparé et bien documenté. Très axés sur l’emploi du temps. Ils sont pointilleux sur les détails et pourront vous faire perdre la face si vos documents ne sont pas assez clairs. Attention à vos gestes. Certains gestes pratiqués en Amérique n’ont pas la même signification en France. Surveillez votre langage. Les hommes sont galants et pratiquent l’étiquette sociale. Ils acceptent les cadeaux mais ils sont discrets. N’incluez pas votre carte professionnelle. Favorisez une carte écrite à la main.

Dans le numéro d’octobre : Le Japon. Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

19


École internationale d’étiquette et de protocole Pour célébrer son 10e anniversaire, l’École internationale d’étiquette et de protocole est heureuse de lancer 2 nouveaux livres en format électronique sous la collection EIEP (École internationale d’étiquette et de protocole).

Profession formateur, est-ce pour moi? Guide pratique pour les gens qui désirent devenir formateur, consultant ou coach en étiquette des affaires et protocole. Cette formation est maintenant offerte sur 3 niveaux : Base, Coach et Consultant international. 92 pages, 24,95 $ CAD payable par carte de crédit.

Savoir-faire à l’accueil Savoir-dire au téléphone Guide pratique pour les gens de tous niveaux hiérarchiques qui se servent du téléphone. Si vous voulez vous perfectionner, former votre personnel ou encore comprendre les subtilités du savoir-faire et du vocabulaire, ce livre est pour vous. 59 pages, 19,95 $ CAD payable par carte de crédit.

20

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


Les fraudes de l’Internet

Par Danielle Vallée Partie 1 - Le point sur la situation

Il est étonnant de voir à quel point une grande majorité de gens connaissent l’existence des risques reliés aux fraudes de l’internet mais ne savent pas vraiment comment se protéger. Les fraudes faites par Internet prennent de nombreuses formes. Elles peuvent se faire au moyen d’un courrier électronique qui, lorsque vous cliquez sur un lien se trouvant dans le message, ouvre un virus, un logiciel espion ou un logiciel malveillant qui s’installe sur votre ordinateur et effectue diverses tâches qui varient selon le type de virus ou de programme. Cela peut aller d’une simple nuisance à une transmission compète de vos informations confidentielles, incluant les mots de passe pour vos accès bancaires en ligne. Rien ne leur échappe! Vous pouvez également être victime de cette même situation lors d’une visite sur un site Web malveillant qui installe un logiciel sur votre ordinateur à votre insu. Une autre technique consiste à essayer d’obtenir vos données personnelles par un moyen détourné. Ce peut être une offre alléchante où on vous demande de fournir de l’information personnelle pour obtenir un avantage. Ce peut être un courriel déguisé habilement pour ressembler à un message de votre banque. Ce peut être une offre un site de rencontres où un homme peut offrir de partager son compte de banque avec la femme qu’il vise : pour y avoir accès, elle n’a qu’à envoyer ses renseignements personnels au « directeur de banque » du généreux monsieur. Certains virus prennent le contrôle de votre carnet d’adresses et envoient des messages reproduisant le virus à tous vos contacts. Les destinataires ne se méfient pas toujours car ils connaissent l’expéditeur du message. Donc, si vous recevez un message inhabituel de la part de quelqu’un que vous connaissez, méfiez-vous! (suite page 23) Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

21


22

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


Nouvelle forme de terrorisme Les moyens de fraudes sont nombreux et de plus en plus raffinés et ils ne se limitent pas aux fraudes visant les individus. C’est devenu une nouvelle forme de terrorisme. McAfee Labs, l’équipe de recherche de la compagnie McAfee spécialisée en sécurité Internet et bien connue pour ses logiciels de protection contre les virus et contre les logiciels espions (spyware) et malveillants (malware), a rapporté avoir découvert une série de cyberattaques qui se sont déroulées sur une période de cinq ans. Ces attaques consistaient en intrusions et en collectes de données sur de longues périodes. En tout, 72 organisations ont été touchées et la liste comprend les Nations-Unies, les gouvernements des États-Unis, du Canada, de Taiwan, de l’Inde et du Vietnam, ainsi que l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE), le Comité International Olympique (CIO), l’Agence mondiale antidopage et un ensemble de compagnies incluant des détenteurs de contrats de la Défense et des entreprises en haute technologie. C’est une situation jamais vue auparavant et personne ne sait comment les données ramassées sur cinq ans seront utilisées, mais cela représente une menace économique majeure. On soupçonne fortement la Chine d’être derrière ces attaques, bien que cela reste à prouver. Néanmoins, peu importe qui en est l’auteur, cela ne peut rien produire de bon. Pour obtenir le rapport de McAfee Labs (14 pages) : http://www.mcafee.com/us/resources/white-papers/wp-operation-shady-rat.pdf

Que faire dans l’immédiat? Dans un premier temps, il est essentiel d’avoir un bon antivirus sur son ordinateur et de faire des mises à jour quotidiennes. Rappelez-vous que les antivirus sont toujours un pas en arrière des virus, car il faut que le virus ait déjà commencé à faire son sabotage pour qu’il soit identifié et que sa définition soit ajoutée aux mises à jour de l’antivirus. C’est là où la deuxième précaution devient importante : ne cliquez sur aucun lien de courrier électronique ou de site Web qui vous est envoyé et semble douteux. Installez un programme d’interception des sites malveillants sur votre navigateur Web. Si jamais vous vous apprêtez à ouvrir une page Web qui contient une menace pour vous, vous en serez immédiatement averti. N’ouvrez jamais non plus de fichier électronique en pièce jointe qui vous est envoyé par courrier électronique et dont vous ne pouvez authentifier la provenance. Rappelez-vous que vos amis peuvent vous envoyer de tels fichiers sans le savoir si leur boîte de courrier électronique est infectée. En cas de doute, vérifiez avec l’expéditeur que cet envoi était bien voulu de sa part avant d’ouvrir le fichier. Faites également des copies de sauvegarde de vos données, car une fois infectées elles ne seront pas toujours récupérables. Pensez à ce que la perte de ces données représenterait pour vous au point de vue efforts et au niveau économique. Alors que représentent les quelques minutes requises et les coûts pour faire des copies de sauvegarde par rapport à cette perte? Au cours des prochains numéros du magazine, nous examinerons les façons de déterminer la véritable origine d’un courriel et l’authenticité d’une adresse de site Web. Un webinaire est également disponible sur le sujet à la page : www.guerisontheta.com/webinaires.html Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

23


10 étapes faciles pour On parle souvent d’étapes pour se lancer en affaires. La raison pour laquelle ces étapes sont importantes est que certaines d’entre elles sont souvent négligées de façon naturelle, car elles ne nous viennent pas à l’esprit facilement ou représentent quelque chose que nous n’aimons pas faire. Il y a aussi le phénomène de l’enthousiasme pour le projet qui peut nous porter à aller trop vite et faire des erreurs. En effet, lorsqu’on est enthousiasmé pour un projet, on veut aller vite et on a hâte de le réaliser. La tendance naturelle est donc de sauter les étapes pour ce que nous n’aimons pas faire de façon naturelle. Il existe des tendances marquées en ce qui concerne les domaines qui sont négligés par les nouveaux entrepreneurs. Il existe également certains mythes. En effet, les gens qui manquent d’expérience pensent souvent que leur produit est tellement formidable qu’il va se vendre tout seul. Donc pas besoin de budget pour le marketing ni de faire des efforts pour le vendre. D’autres pensent qu’ils vont commencer à faire beaucoup d’argent rapidement, donc pas besoin de beaucoup de liquidités au début car l’argent va rentrer assez vite. D’autres sous-estiment les coûts du démarrage tout en surestimant les revenus à venir. Quand on se lance en affaires, le meilleur conseil qu’on peut mettre en pratique est de vendre ses forces et d’acheter ses faiblesses. Un entrepreneur ne peut être un expert dans tous les domaines. Il faut donc se faire aider dans les domaines de ses faiblesses, car il nous faudra plus de temps et d’efforts que quelqu’un dont c’est la spécialité pour faire le même travail. Par contre, lorsqu’on fait ce qu’on aime et ce qu’on connaît, on le fait plus rapidement et de façon plus rentable. Donc, rien ne sert de passer beaucoup de temps à faire quelque chose qu’on fera de façon médiocre et mieux vaut consacrer ses efforts à ce qui est le plus rentable pour moins de travail. Pour ne rien oublier, voici les 10 étapes importantes lorsqu’on se lance en affaires : 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

Définition des objectifs Développement du concept Étude de faisabilité Étude du marché Préparation du plan d’action Organisation et lancement Promotion de l’entreprise et des produits Vente Établissement de la crédibilité et de la visibilité Gestion des fonds

Chaque étape comporte des tâches précises qui assureront une base solide à votre nouvelle entreprise. Pour fixer ses objectifs, il faut d’abord savoir ce qu’on veut et ce qu’on veut faire. Pour atteindre ses objectifs, il faut avoir une idée claire de ce qu’il y a à faire. Pour développer son concept, il faut faire des recherches, regarder ce qui se fait déjà et vérifier s’il y a des créneaux avec une demande non satisfaite dont on pourrait prendre avantage. 24

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


r se lancer en affaires Il faut ensuite examiner la faisabilité, c’est-à-dire évaluer si le projet peut être rentable ou non, et ce qu’il faut pour le rendre rentable. C’est là où l’étude du marché nous procure un portrait de ce qui se passe au niveau de la consommation dans le domaine que nous visons. L’étude du marché offre également l’occasion d’établir un premier contact avec le marché visé en faisant un sondage qui est non menaçant pour les futurs clients et qui risque de nous révéler des créneaux auxquels nous n’avions pas pensés. Le plan d’action est une liste des étapes à réaliser avec les coûts qui y sont associés et les revenus potentiels. Nous jouons avec de l’argent théorique sur papier, ce qui ne coûte rien pour l’instant. Nous pouvons donc faire tous les changements voulus sans affecter l’entreprise réelle et voir les répercussions immédiatement sur les opérations planifiées. Cette étape est très révélatrice et est souvent négligée par les nouveaux entrepreneurs. L’avantage est que nous pouvons faire tous les ajustements nécessaires pour nous assurer que l’entreprise devienne rentable le plus tôt possible. Par la suite, lors du lancement de l’entreprise, ce plan est comparé avec les résultats réels afin de déterminer si nous sommes sur la bonne voie ou si un problème se dessine. Cela permet une intervention et des rajustements avant qu’il ne soit trop tard. Une fois l’entreprise lancée, il faut bien sûr s’assurer qu’elle ne reste pas un secret bien gardé mais il faut la faire connaître. Puis, il faut vendre. L’établissement de la crédibilité va de pair avec la visibilité et il faut s’assurer de construire et maintenir une bonne réputation. Finalement, lorsque l’argent commence à rentrer, il faut assurer un fonds de roulement à l’entreprise et bien planifier sa croissance car, aussi étonnant que cela puisse paraître, la croissance d’une entreprise peut être dangereuse si elle n’est pas bien contrôlée. D’ailleurs, une croissance non contrôlée est souvent une cause de faillite. Il est donc important de prendre des précautions pour bien gérer cette croissance. Pour en savoir plus sur le sujet, obtenez le livre gratuit « 10 étapes pour créer votre emploi de rêve en démarrant une petite entreprise ». Ce livre est disponible en format électronique régulier ou Flip. Vous pouvez obtenir le livre gratuitement en vous abonnant au magazine Bien-Être Quantique en septembre, à la page Web: http://www.bien-etre-quantique.com Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

25


Reprendre le contrôle sur sa vie, est-ce possible?

Il existe présentement tellement des choses toxiques dans notre environnement immédiat qu’on se demande s’il sera jamais possible de s’en débarrasser. Voyons un peu d’où viennent les toxines... Nourriture : pesticides, herbicides, et engrais chimiques dans les fruits et les légumes, hormones et antibiotiques dans la viande, le lait et les œufs, aspartame dans les boissons diète, produits chimiques de conservation et autres dans les aliments préparés, bisphénol A dans les boîtes de conserve et les bouteilles en plastique… Produits de soins personnels : les produits de soins personnels contiennent de nombreux composés chimiques - on en a dénombré jusqu’à 126 dans les produits de soins personnels courants, sans compter les quelques centaines de poisons qui sont présents dans les parfums... Résidences : émanations provenant de la peinture, produits chimiques sur les tapis, gaz provenant des lumières fluorescentes, moisissures, produits électroniques faits de chlorure de polyvinyle qui émettent des phtalates, gaz provenant des appareils de chauffage, formaldéhyde provenant des panneaux de bois pressé et de contreplaqué... Soins de santé : vaccins au mercure, médicaments toxiques, obturation des dents avec des amalgames contenant soit du mercure (gris), soit du formaldéhyde (blanc), produits de contrôle pour les puces et les tiques des animaux de compagnie… 26

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


Produits de nettoyage : naphtalene et formaldéhyde dans les aérosols pour changer les odeurs, matières toxiques et corrosives dans les produits forts... Vêtements : composition de certains tissus, produits chimiques appliqués lors de la finition ou de l’imperméabilisation, produits toxiques du nettoyage à sec… Loisirs : éléments cancérigènes dans les fournitures d’artistes Ce qui précède n’est pas une liste exhaustive et il y a encore de nombreux produits toxiques à citer. Le but de cet article n’est pas de décourager mais bien de faire prendre conscience du degré de toxicité qui nous entoure. Il n’est donc pas étonnant que nous soyons malades, que les taux de cancer, de diabète et autres maladies atteignent des sommets inégalés en dépit de l’avance de la science. L’accumulation des toxines dans notre corps entraîne toutes sortes de problèmes. Plusieurs chercheurs « éclairés » s’entendent maintenant pour dire que le cancer est influencé de façon importante par l’environnement, qui comprend les toxines et les émotions. Les toxines entraînent des dérèglements du système immunitaire et des autres systèmes du corps.

Numéro 2 Septembre - Octobre 2011 DivPublishing.com

www.guerisontheta.com

|

http://guerisontheta.memberlodge.com

1

Le numéro de septembre du magazine Bien-Être Quantique discute des mesures à prendre pour éviter et compenser l’envahissement que nous subissons de la part des toxines Ce magazine est gratuit et vous le trouverez à la page: www.divpublishing.com Comme vous pouvez le constater, nous ne pouvons nous fier sur les organismes de réglementation pour nous protéger… Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

27


Tableau collectif Plaisir et détente, pour célébrer un événement mémorable! Par Colette Richelieu Galerie d’art Richelieu

Que ce soit pour souligner un départ à la retraite, une promotion, la réussite d’un projet, une consolidation d’équipe, un congrès annuel, une réunion, tout est prétexte à célébrer dans le plaisir, afin d’immortaliser ces précieux moments.

Avez-vous déjà pensé à allier arts et affaires ? Rien de tel pour consolider une équipe que de les faire participer les employés à la création d’un tableau collectif.

Voici comment se passe la séance de création : Les participants sont invités à déposer sur une toile des traits de peinture d’après les couleurs et les formes qui les inspirent. Voici un tableau suite à la participation initiale des employés, prêt à être finalisé par l’artiste. Ce tableau peut vous sembler puéril, mais il deviendra le tableau illustré à la page suivante.

Colette, passionnée d’arts et de communication, s’affaire, pendant que vous célébrez, à compléter l’œuvre à devenir et à lui donner sa touche finale. Ce tableau collectif deviendra l’emblème de la solidité de votre équipe étant donné que chacun y a mis des efforts. Il pourra être exposé dans les locaux de l’entreprise pour rappeler à tous que le travail d’équipe est puissant. Il pourra être offert à une personne qu’on célèbre. Quoi qu’il advienne, le tableau restera gravé dans la mémoire des participants à tout jamais. 28

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


Voici un tableau collectif complété par l’artiste. Si vous voulez donner du piquant à vos événements, n’hésitez pas à consulter : Colette Richelieu, artiste peintre 514 381-2247, crichelieu@bellnet.ca www.galerierichelieu.com

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

29


Voici un tryptique fait lors dâ&#x20AC;&#x2122;un

30

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


n ĂŠvĂŠnement de tableau collectif

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

31


Santé et Affaires On pourrait penser que les deux ne vont pas ensemble. Pourtant, il faut être prospère pour avoir une belle qualité de vie et prendre soin de notre santé. De la même manière, il faut être en santé pour faire un bon travail et cela comprend la santé physique et psychologique. L’un ne va pas sans l’autre et c’est pourquoi j’ai décidé d’allier les deux aspects dans mes webinaires. Lors des séminaires concernant l’amélioration des conditions de vie, il ressort souvent un besoin de réorganiser l’aspect travail. Je suis alors en mesure de vous faire bénéficier de mes nombreuses années d’expérience du monde des affaires. Pour moi, il est facile de travailler avec les deux hémisphères du cerveau, c’est-à-dire le rationnel et l’intuitif. Beaucoup de gens se sentent « pris » dans leur emploi. Ils n’aiment pas vraiment leur emploi mais ont peur de l’insécurité. Travailler pour quelqu’un d’autre offre une certaine stabilité financière, mais à quel prix! D’autre part, la stabilité offerte par un emploi est de plus en plus fragile.

www.daniellevallee.com www.divpublishing.com www.guerisontheta.com

Dans un environnement de bureau, on est assujetti aux drames personnels de chacun, on respire de l’air conditionné qui sort de tuyaux qui sont rarement nettoyés, on travaille avec de l’équipement qui n’est pas ergonomique, on est éclairé par des fluorescents qui fatiguent la vue et contiennent du mercure et ce, pendant 8 heures ou plus chaque jour. Vivre au quotidien la routine du métro-boulot-dodo peut être assomant pour certaines personnes. Bien souvent, notre physique et notre psychique en paient le prix. La sécurité financière d’un emploi telle que nous la connaissions il y a quelques années est pratiquement disparue. Quel prix doit-on payer pour cette sécurité qui est de moins en moins présente dans les entreprises? J’ai décidé il y a quelques années de travailler pour moi, et c’est une décision que je n’ai jamais regrettée. Bien sûr, tout comme dans un emploi, il y a des hauts et des bas, mais pour moi les avantages dépassent largement les inconvénients. Je suis donc en mesure de vous guider dans cette démarche si le cœur vous en dit. Vous pouvez néanmoins prendre avantage uniquement du côté développement personnel. Il me fera plaisir de vous aider sans que vous ne vous sentiez d’obligation.

32

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


Programme des webinaires pour septembre : : Spéciaux de la rentrée : : • Publiez votre livre pour moins de $5, en temps réel avec enregistrement, 12 septembre, 19,95 $ • Je change la pénurie pour la prospérité, en temps réel, 8 septembre, 19,95 $ • Je change les échecs pour le succès, en temps réel, 15 septembre, 19,95 $ • Créez votre site Web en moins de 20 minutes, en temps réel avec enregistrement, 22 septembre, 19,95 $ • Installez votre service de commerce électronique en 15 minutes, en temps réel avec enregistrement, 29 septembre, 19,95 $ Pour l’horaire et les coûts des webinaires, veuillez consulter la page : www.guerisontheta.com/webinaires.html

: : Pour annoncer dans ce magazine : : Le magazine Centreprendre est distribué gratuitement à plus de 300 000 lecteurs en Amérique du Nord et en Europe. Pour prendre connaissance des dates de publications, des dates de tombée et des tarifs, veuillez consulter la page :

http://www.centreprendre.com/pub.html N’hésitez pas à communiquer avec nous à l’adresse : gestion@centreprendre.com

Offre de travail Nous recherchons actuellement une ou des personnes capables de nous représenter auprès de nos annonceurs. Nous avons besoin de candidat(s) autonome(s) et familier(s) avec les technologies de l’Internet et du Web. Les démarches sont effectuées en majorité à partir de votre bureau à domicile, à l’aide de l’Internet. Ce travail est offert sur une base de commissions. Pour plus de détails, veuillez envoyer un courriel décrivant votre intérêt et votre expérience, en indiquant « Représentant(e) » dans le sujet, à l’adresse : gestion@centreprendre.com Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

33


34

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com


L’année 2012 vous inquiète-t-elle? Il se dit actuellement beaucoup de choses concernant l’année 2012 et les prédictions du calendrier Maya à l’effet que le monde tel que nous le connaissons pourrait cesser d’exister dans sa forme actuelle. Peu importe les prédictions et les prophéties, l’être humain bénéficie toujours, ultimement, du libre-arbitre. C’est une excellente nouvelle, mais cela signifie également que nous avons des choix à faire, suite aux choix que nous avons déjà faits. Si on se fie à ces derniers, nous avons, en tant que race, fait de nombreux choix qui finalement ne sont pas à notre avantage. Néanmoins, il n’est jamais trop tard pour redresser la situation. C’est pourquoi il est important de prendre des mesures dès maintenant, car les choix que nous faisons maintenant vont déterminer la qualité de vie que nous aurons au cours des prochaines années. Le niveau d’énergie a varié considérablement sur la planète au cours des dernières années. Quels effets avez-vous ressentis? Si nous ne prenons aucune action maintenant, nous continuerons de subir les effets des décisions basées sur la soif de pouvoir et de richesses des individus qui nous dirigent. Si nous décidons de prendre action au niveau individuel, c’est-à-dire de se prendre en main et de nous changer nous-mêmes, nous avons le pouvoir de changer la planète. Ça vous intéresse? Tournez la page…

Centreprendre, No 1, sept. 2011, www.centreprendre.com

35


Événement spécial - webinaire 11 - 11 - 11 Comment atteindre l’équilibre à travers les turbulences? Le 11 novembre 2011, de 12 h 00 à 13 h 00 EST

• • • • • •

Discerner nos choix Vaincre nos peurs Identifier et modifier nos croyances Découvrir et puiser dans nos ressources Passer de l’état présent à l’état désiré Les outils disponibles Événement virtuel mondial offert par Centreprendre $29.95 par personne, places limitées Inscrivez-vous dès maintenant : www.Centreprendre.com Présenté par Danielle Vallée Ginette Salvas


Magazine Centreprendre, Septembre 2011