Page 1


La portée des médias sociaux Si Noé vous proposait d’embarquer sur son arche aujourd’hui, le feriez-vous?

Le 13 septembre dernier, un événement organisé par Linked Québec a eu lieu au Centre Mont-Royal à Montréal. Plus de 260 personnes y ont assisté. Ce qui est remarquable, c’est que cette conférence a été organisée entièrement par le biais du réseau social, sans autre médiatisation. C’est un accomplissement qui mérite d’être souligné et qui démontre le potentiel de l’utilisation des réseaux sociaux. Au cours de cet événement, deux séries de conférence en simultané ont eu lieu. Un appel pour des propositions de conférences a été lancé, toujours sur Linked Québec, et les membres du réseau ont voté pour les sujets qu’ils désiraient entendre.

Je savais que cette conférence serait controversée, mais j’ai été agréablement surprise de voir le degré d’appréciation, compte tenu du sujet et de la présentation. Il est en effet encourageant de voir qu’une telle proportion de gens a l’esprit ouvert, en dépit de notre monde et de notre style de vie superficiels. Je trouve intéressant aussi de voir à quel point les gens se sont mobilisés d’un côté ou de l’autre alors que pratiquement personne n’est resté indifférent. J’ai particulièrement apprécié les témoignages que j’ai reçus, la journée même et le lendemain, de gens qui me disaient qu’après avoir éliminé leurs blocages au cours de la conférence, ils ont reçu une offre de travail très intéressante. Les résultats ne se sont pas fait attendre! Vous trouverez, dans ce numéro, d’autres détails sur le sujet, avec des liens pour aller plus loin. Nous savons aujourd’hui beaucoup de choses que les contemporains de Noé ignoraient mais seront-nous plus sages lorsque viendra le temps de passer à l’action?

La conférence que j’ai proposée, intitulée « Identifiez et éliminez les blocages freinant la progression de votre carrière », a été choisie. Les participants à l’événement ont ensuite été invités à répondre à un sondage pour connaître le degré de succès de l’événement.

e l l e i n a D

Il est intéressant de noter que parmi les gens qui ont assisté à ma conférence, près de la moitié ont adoré, alors que près de la moitié n’ont pas aimé du tout, mais il n’y avait presque personne dont l’opinion se trouvait entre les deux pôles. Ce qui est tout-à-fait différent des autres conférences où les opinions étaient réparties de façon plus homogène.

Profil LinkedIn

Faites-nous part de vos commentaires concernant les articles du magazine : http://blogue.centreprendre.com

2

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

3


Sommaire

Octobre 2011

Affaires

Technologie Nouvelles

6

9

10

Qu’est-ce qui fait un bon Leader?

Le vrai visage de l’Internet

L’étiquette pour un congrès sans fausse note -Article de Cyberpresse Obtention d’un certificat comme Maître-Praticien PNL Nouvelles éditions de livres

Développement personnel

18 Vivre ou survivre dans un monde de changements

Affaires internationales

22 Étiquette des affaires : Le Japon

24 Être et paraître : Valorisez votre image!

Pour annoncer dans le prochain numéro : Le magazine est gratuit et est distribué à 300 000 clients au Canada et en Europe, à raison de 10 numéros par année. Pour plus de détails et pour annoncer: www.centreprendre. com/pub.html Magazine électronique Publié par <DIV> Publishing Distribution: 300 000

Événements Étiquette

11 Gestion d’événements simplifiée : L’importance de la planification dans l’organisation d’événements

14

Sécurité

Bulletin « Étiquette Express International »

20 Les courriels frauduleux

5 à 7 et anxiété sociale : Devenez un « PRO » des 5 à 7 mondains ou professionnels

4

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

26 Remplacez les programmes de votre subconscient qui vous nuisent

32 Coopérer pour prospérer

Capsules

29 Tutoiement ou vouvoiement? La confidentialité en entreprise

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Faites-le circuler! C’est gratuit! Publicité et dates de tombée : www.centreprendre. com/pub.html Représentante des ventes Ginette Dombrowski 418 953-8327

5


Affaires

Qu’est-ce qui fait un bon leader?

Cet article est la partie 3 des articles parus dans les deux magazines précédents. Vous les trouverez sur le site www.centrependre.com par Ginette Salvas École internationale d’étiquette et de protocole

Les valeurs d’un vrai leader Un bon leader est animé par le souci de la gentillesse, de la politesse et du respect, tant dans sa vie sociale que professionnelle. Il est humain envers ses employés et ses collègues. Il est conscient de l’impact qu’il a sur les autres. Il se comporte en guide, en visionnaire, en communicateur et il agit en personne responsable. Vous vous souvenez sans doute de la pyramide des besoins humains de Maslow. Si on croit la théorie avancée par Abraham Maslow, un des fondateurs de l’approche humaniste, les besoins fondamentaux des humains se situent à cinq niveaux. Les besoins qui constituent la base de la pyramide sont fondamentaux. Chaque individu a le devoir et le pouvoir de combler les cinq besoins sur une base personnelle. 6

Voici les cinq besoins fondamentaux adaptés au monde du travail :

aux projets, se fixer des objectifs, faire valoir ses opinions, avoir des convictions, se sentir valorisé, savoir remercier et apprécier, jouer un rôle actif. La réalisation de soi Se réaliser personnellement et professionnellement, suivre des formations, ne jamais cesser d’apprendre, s’impliquer, prendre des décisions et démontrer l’esprit d’initiative. Si le leader comprend son rôle et sait procurer à ses em-

ployés les outils pour l’aider à parvenir à la réalisation de soi, ce serait le paradis sur terre. Un bon leader saura faciliter la tâche aux employés afin qu’ils se réalisent entièrement dans l’exercice de leurs fonctions. Il agira comme un guide Les gens veulent être guidés, non gérés. Le leader qui agit comme tel devient un modèle, un mentor, une personne qu’on aura le goût de suivre.

Il sera visionnaire Les gens veulent savoir où vous allez. Quels sont vos buts? Un visionnaire qui a des objectifs clairs et qui sait les communiquer sera considéré comme un bon communicateur et inspirera son équipe. Il saura communiquer clairement Les gens veulent des directives claires et précises. Il ne faut pas prendre pour acquis que l’autre a compris ce que nous pensons.

Le besoin physiologique ou la survie Recevoir une rémunération équitable, travailler dans un espace de travail convenable, pouvoir accéder à des outils de travail performants, avoir des bonnes conditions de travail. Si cette base est comblée, la performance sera meilleure. La sécurité Se sentir protégé et soutenu, avoir une sécurité d’emploi, connaître et adhérer au code d’éthique de l’entreprise, consentir à la description des tâches à accomplir, connaître les conditions salariales et les avantages sociaux offerts par l’entreprise. Viser la sécurité financière personnelle et professionnelle.

Se respecter, respecter les autres, avoir de la considération envers soi et les autres, participer aux projets, se fixer des objectifs...

L’appartenance et l’affection Développer des sentiments d’amitié, favoriser les échanges, s’intégrer et aider les nouveaux venus à s’intégrer, maintenir une ambiance joyeuse, encourager le travail d’équipe et les bonnes relations entre les employés, concevoir des programmes de solidification d’équipe, être informé et tenir les employés informés. L’estime de soi Se respecter et respecter les autres. Avoir de la considération envers soi et les autres, participer

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

7


Il écoutera Les gens offrent un meilleur rendement lorsque vous les écoutez et prenez leurs idées et suggestions en considération. Il agira en personne responsable Les gens vous apprécient lorsque vous leur donnez les moyens nécessaires pour se réaliser. Soyez à l’écoute des employés qui sont rendus à une autre étape et qui sont prêts à accepter de nouveaux défis. Ne les laissez pas stagner car ils finiront par s’endormir. Il agira avec fierté Les gens seront fiers de travailler pour une entreprise qui sait communiquer sa mission, qui est fière de sa réputation, de ses produits, de la qualité de son service et de la performance de ses employés. Il inspirera confiance Les gens ont besoin de savoir que leur chef est équitable et qu’il pourra les aider au besoin.

Il misera sur les traits positifs de sa personnalité

Il saura faire preuve de gratitude

Vous exercez une influence sur les gens par votre personnalité. Développez l’esprit d’équipe en calmant vos ardeurs tout en conservant votre personnalité. Cela s’applique à tout le personnel.

Les bons leaders savent apprécier lorsqu’ils se rendent compte que vous faites les bonnes choses. Un chef qui sait reconnaître les bons coups de ses employés sera considéré comme un meneur efficace. Bref, il sera un modèle

Un vrai leader est un modèle Il agira en toute intégrité et impartialité

Des entreprises, partout dans le monde, sont à la recherche d’individus qui peuvent faire arriver les choses. Elles sont prêtes à payer de grosses sommes. Soyez un de ceux-là ! Il y a quelques années, on nous a servi le modèle Chrysler, le modèle Toyota. Aujourd’hui on nous parle de la façon de diriger à l’indienne. Peu importe le modèle à la saveur du jour, la base restera toujours la contribution et l’implication de chaque individu.

Les gens vous respectent s’ils réalisent que vous pratiquez ce que vous prêchez. Soyez un modèle qu’on aura le goût de suivre.

Pour joindre Ginette : www.GinetteSalvas.com

Webinaire

pour gestionnaires et professionnels

L’étiquette en affaires Les 11, 18 et 15 novembre 2011 de midi à 13 h 3 sessions de 1 heure Prix 225 $ etiquette@ginettesalvas.com Programme

8

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Le vrai visage de l’Internet

Technologie

On tient l’Internet pour acquis sans vraiment réaliser l’ampleur de son infrastructure. Personne n’en est le propriétaire, même si certaines instances tentent de le réglementer. Ce réseau est construit par de nombreuses entités et repose sur des logiciels et des normes à code source libre (open source software and standards). Les données se promènent partout dans le monde à travers des réseaux et des serveurs qui sont la propriété d’individus et d’entreprises qui se partagent les responsabilités du transport et de la direction des données. Il en découle une valeur inestimable : aux États-Unis seulement, on estime que cette valeur est de plus de 1,4 trillion de dollars annuellement. Les compagnies à but lucratif et sans but lucratif qui utilisent l’Internet pour des services de moteurs de recherche, d’hébergement et de médias sociaux emploient 17 millions de personnes et produisent 4,7 trillions de dollars par année, ce qui représente un sixième du produit intérieur brut du pays. Ceci est un exemple extraordinaire de coopération et illustre bien ce que celle-ci peut donner comme résultat. Bien que tous les entrepreneurs tentent de tirer leur épingle du jeu en faisant commerce sur l’Internet, il n’est jamais question de diminuer un secteur pour en faire profiter un autre : C’est un réseau qui est en expansion constante et les ajustements se font au besoin. L’une des clés se trouve au niveau des logiciels et des normes à code source libre. On peut se demander ce qui ce serait produit si Tim BernersLee, qui a développé le premier navigateur et éditeur Web, ainsi que le premier serveur Web, avait vendu le navigateur plutôt que de l’offrir gratuitement au monde entier. Il a également fondé le World Wide Web Consortium (W3C), qui établit les normes libres du Web depuis ce temps. Le W3C a par la suite décrété que ces normes devaient demeurer libres de brevets et de droits. Ce fut-là sa plus grande réalisation et probablement l’un des plus beaux cadeaux fait à l’humanité entière. Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

9


Nouvelles

L’étiquette, pour un congrès sans fausse note Avec ses réunions, ses activités sportives, ses cocktails et ses repas, un congrès offre plusieurs occasions de faire mauvaise impression. Que l’on soit organisateur ou participant, voici quelques conseils pour s’en sortir indemne. Lire la suite... Article paru dans le Guide réunions et congrès du Québec publié par La Presse et Cyber-Presse, le 28 septembre 2011.

Gestion d’événement simplifiée

Événements

par Esther Pelchat

L’importance de la planification dans l’organisation d’événements

Obtention d’un certificat comme Maître-Praticien PNL Après plusieurs années d’étude en Programmation Neuro Linguistique (PNL), Ginette Salvas a obtenu récemment sa certification comme Maître-praticien PNL, spécialiste de la communication et du changement. Tout cela dans le but de devenir une meilleure formatrice et d’offrir des outils de changements performants aux participants au cours de ses ateliers de formation.

L’automne est là avec son lot de congrès, colloques, cocktails ou autres événements automnaux sur lesquels vous travaillez depuis un bon moment. Peut-être amorcez-vous un nouveau projet d’événement qui se

tiendra l’an prochain. Êtesvous bien préparé, avezvous planifié jusqu’aux plus petits détails (ceux qui souvent font la différence)?

tâche et la charge de travail à prévoir dépend plus de la complexité du programme de l’activité que du nombre de participants. L’événement bien planifié est celui L’organisation d’un événe- que l’on a décortiqué avant ment n’est pas une mince même d’aller de l’avant. Un

Nouvelles éditions Les deux livres de Ginette Salvas, l’Étiquette en affaires et Le rôle de l’image de soi et du savoir-faire au bureau, ont été réédités. Nouvelle couverture, même contenu et nouveaux prix. Le format papier est maintenant disponible pour 19,95 $ Le format électronique est 14,95 $ Ces formats sont disponibles en librairie

10

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

11


échéancier sommaire ainsi qu’un budget pro forma sont les deux outils essentiels qui vous suivront et qui évolueront du début jusqu’à la tenue de l’événement.

res à l’achèvement du projet. Ensuite, il sert d’outil de suivi et vous permet d’adopter des mesures correctives tôt dans le processus en cas d’obstacles.

Voici les caractéristi- 3. Une envergure ques d’un événement maîtrisée réussi :

Tout au long du projet, vous ferez face à plusieurs situa1. Des objectifs précis tions qui ne contribuent pas à vos objectifs. Il importe de Les projets les plus réussis garder le cap sur les prioriont des objectifs définis clai- tés, avec une perte minimarement dès le départ. le de temps et de concentration.

soutien pour toute la durée du projet, de façon à ce que l’équipe atteigne ses objectifs. Si les enjeux sont clairs, les demandes précises et la communication constante, les gens collaboreront mieux et garderont l’objectif dans la mire. 5. La communication, encore la communication! Un plan de communication bien tissé et répertoriant toutes les possibilités de visibilité vous sera utile tout

La réussite d’un événement réside dans sa planification et la planification d’événement, ça s’apprend!

Un plan conçu avec minutie est utile pour deux raisons. D’abord, il permet à chaque intervenant de comprendre et de bien contribuer au projet. Il précise les responsabilités de chacun et évalue les besoins financiers et en personnel, ainsi que le matériel et le temps nécessai12

4. Le soutien des intervenants Bien choisir ses collaborateurs et s’assurer que les parties intéressées fassent le travail qui leur a été confié. Il faut avoir des attentes réalistes tant au niveau des employés payés que des gens qui siègent à vos comités, en général bénévolement. Il importe que ceux-ci vous accordent leur

au long de l’organisation et vous aidera à faire connaître votre activité dès ses premiers balbutiements. Prévoir qu’il y aura des… imprévus Les surprises étant le lot de tout événement, nous avons intérêt à prévoir ce qui est prévisible car, même à la dernière minute quand tout

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

semblera avoir été orchestré et réglé au quart de tour, il restera autant de possibilités de changement que le nombre de personnes et d’équipement participant au projet. La réussite d’un événement réside dans sa planification et la planification d’événement, ça s’apprend!

Esther Pelchat

www.EstherPelchat.com

VOS FOURNISSEURS AU BOUT DES DOIGTS

L’ASSISTANT DES

TROUVEZ

PLANIFICATRICES D’ÉVÉNEMENTS

   Ĵ

    

2. Un plan de travail, un échéancier et un budget clair et réaliste

Prochaine formation sur « L’organisation d’événements simplifiée » : 16 novembre 2011 Pour s’inscrire : etiquette@ginettesalvas.com Détails sur notre site : www.GinetteSalvas.com

CRÉEZ ET ENVOYEZ votre soumission

Conçu par une planificatrice d'événements québécoise.

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

ORGANISEZ CHERCHEZ vos fournisseurs

Qui est votre assistant ?

13


Devenez un « PRO » des 5 à 7 mondains ou professionnels par Ginette Salvas

Participez à la conversation Transférez votre verre dans lorsque le moment est pro- la main gauche lorsque que pice. vous avez à donner la main. Assurez-vous que votre Écoutez les conversations main soit sèche. Essuyez-la avec vos oreilles et surtout avec votre serviette. avec vos yeux. Souvenezvous : une bouche pour Si vous trouvez les bouchées parler et deux oreilles pour trop grosses (c’est souvent écouter! le cas), évitez d’en prendre.

Ne vous servez pas d’excuses banales.

3. JONGLER AVEC LES HORS-D’ŒUVRE, VERRES ET POIGNÉES DE MAIN

5. LES CARTES PROFESSIONNELLES

4. SAVOIR SE RETIRER ÉLÉGAMMENT

Donnez la main aux gens de votre groupe et circulez. Recommencez le même exercice avec le groupe suivant.

Testez votre degré de confiance en vous. Voici 2. CHOISIR LES MOTS quelques conseils qui vous APPROPRIÉS aideront à agir avec grâce et distinction. Présentez-vous avec le sourire, un bon contact des 1. RÉUSSIR SON ENTRÉE yeux, une franche poignée de main et une attitude Approchez avec confiance. positive et confiante en diUn article publié dans le ma- Ne vous précipitez pas pour sant « Puis-je me joindre à vous? » gazine Management français vous joindre à un groupe. de Juillet-Août 2009 rapporte que plusieurs personnes Prenez le temps de regarder Répondez aux présentations souffrent d’un mal appelé l’ensemble de la salle. Ne en disant « Cela me fait « anxiété sociale » par les vous jetez pas sur le buffet. plaisir de vous rencontrer Monsieur ou Madame… » spécialistes. Il s’agit d’un

Ne disparaissez pas sans Offrez votre carte profesS’il s’agit d’un verre de vin, l’annoncer. sionnelle seulement si on tenez-le par la vous la demande. tige et non par le Utilisez un portepied (vous n’êtes cartes pour garder pas sommelier). vos cartes impeccables. Dépliez votre petite serviette sur Ne demandez pas le sens de la lonla carte professiongueur et passeznelle à une perla sur votre annusonne occupant un laire de façon à ce poste hiérarchiqueque les extrémiment plus élevé tés soient dirigées que le vôtre. vers vous. Lorsque vous reS’il s’agit d’un cevez une carte verre à fond plat, professionnelle, déposez-le sur regardez-la et plavotre servietcez-la soigneusete (ne la dépliez ment dans votre pas) afin d’éviter porte-cartes. le suintement sur vos doigts. Lorsque vous buvez, 6. L’IMPRESSION transférez verre et serviette dans Laissez une imla main droite. pression positive en donnant la main.

14

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

D

ans le cadre de vos fonctions, vous êtes sans doute sollicités pour assister à des cocktails mondains ou à des 5 à 7 professionnels. Vous n’aimez pas ce genre d’activité? Vous n’êtes pas les seuls. La plupart des gens n’aiment pas ce genre d’événement parce qu’ils sont timides et ne savent pas trop comment aborder des inconnus. Ils ont peur d’imposer leur présence ou de blesser les gens lorsqu’ils se retirent d’un groupe.

mal relativement fréquent puisqu’il touche 58 % d’entre nous. Il se manifeste par un malaise à entamer une conversation, une hésitation à se présenter ou à présenter les gens, à assister aux cocktails, aux rencontres professionnelles voire même aux réunions.

Décidez vers quel groupe vous voulez vous diriger. Choisissez des groupes de nombre impair, cela facilitera votre entrée. Lorsqu’un membre du groupe vous sourit ou se tourne pour vous faire de la place, c’est fait, vous avez réussi votre entrée.

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

D’après le Shyness Research Institute de l’Université d’Indiana, 88 % des gens éprouvent de la gêne à un certain degré. L’étude démontre que la plus grande peur consiste à entaner une conversation avec des inconnus.

15


La première impression est importante mais la dernière impression est déterminante.

7. REMERCIEMENTS

N’oubliez pas de remercier chaleureusement les hôtes ou les organisateurs de l’événement. De cette façon Dites aux gens que ce fut un on se souviendra de vous plaisir de les rencontrer. Cir- comme d’une personne poculez et réseautez; sachez sitive et agréable à rencontrer. quitter avant la fermeture.

Ginette Salvas www.GinetteSalvas.com

Je vous souhaite de joyeuses et prospères activités!

16

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

17


VIVRE OU SURVIVRE DANS UN MONDE DE CHANGEMENT? COMMENT ATTEINDRE L’ÉQUILIBRE ? COMMENT FAIRE FACE AUX TURBULENCES WEBINAIRE SPÉCIAL INTERACTIF EXCLUSIF POUR LES ABONNÉS DU MAGAZINE Date : 11-11-11 de midi à 13 h 00 (heure de l’Est de l’Amérique) de 18 h 00 à 19 h 00 (France) ** GRATUIT POUR LES ABONNÉS DU MAGAZINE CENTREPRENDRE ** Le but de cette présentation est de vous entretenir sur les changements majeurs qui se produisent dans le monde présentement et de vous suggérer quelques outils pour traverser ce temps de turbulences sans trop de dégâts. Le 11 novembre 2011, contribuons à renverser la conscience globale actuelle par une conscience collective de paix et de coopération.

Danielle Vallée, praticienne avancée en Guérison Theta® (ThetaHealing®) diplômée du ThetaHealing® Institute of Knowledge, vous entretiendra sur les grandes lignes de ce qui se passe présentement dans notre monde. Elle vous donnera aussi des outils qui pourront vous aider à passer à travers les changements, tout en évoluant sur le plan personnel et professionnel. Ginette Salvas, Maître patricien PNL, spécialiste de la communication et du changement, diplômée de l’Institut de coaching international, vous fera faire un exercice en direct pour vous aider à passer de l’état présent à l’état désiré. Elle vous montrera la différence entre la respiration libératrice et consciente des hommes et celle des femmes. Offrez à vos amis de s’abonner au magazine afin de participer gratuitement à cette présentation ! Inscription

Message explicatif sur la journée

18

www.centreprendre.com

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

19


Sécurité

Les courriels frauduleux

es fraudes de l’Internet sont plus nombreuses que jamais et la plus grande partie se fait par le biais des courriels. Aussi, il est primordial de prendre quelques précautions lors de la réception des courriels.

En passant ma souris sur le lien du message, mais sans cliquer dessus, voici ce qui est apparu. Il s’agit du vrai lien qui est programmé pour ce texte. Comme vous pouvez le voir le lien réel n’a rien à voir avec le lien du message. On peut en effet programmer n’importe quel lien sur n’importe quel segment de texte. Sachez que votre navigateur peut se faire infecter et hériter d’un programme pirate en visitant un site Web frauduleux, au moyen de l’installation de fichiers de témoin (cookies) qui recueilleront vos données à votre insu.

Il est important de ne jamais ouvrir de pièces jointes à un courriel dont vous ne connaissez pas l’expéditeur. Même si vous connaissez l’expéditeur, celui-ci peut avoir un virus qui s’est emparé de son carnet d’adresse et qui envoie des messages à tous ses contacts contenant une reproduction du virus en question. Dans ce cas, l’indice vous permettant de déceler si c’est un message légitime de la personne que vous connaissez serait le contenu du message. S’il n’y a pas de message, ou si c’est un message inhabituel, il y a fort à parier que le courriel contient un virus. Vérifiez toujours avec l’expéditeur si vous recevez une pièce jointe inattendue, mais n’ouvrez jamais cette pièce jointe avant d’en avoir le cœur net.

Il peut également s’agir d’hameçonnage (phishing) qui a pour but de recueillir vos mots de passe et identités pour un site donné. On vous présente alors un site qui est en tous points la réplique du site véritable, qu’il s’agisse de Facebook, d’une banque ou de PayPal. On vous demandera alors d’entrer vos données confidentielles, soit votre identificateur et votre mot de passe, et le tour est joué! Les fraudeurs ont maintenant ces informations pour se loguer sur le vrai site et faire leur ravage dans vos comptes.

C’est la même chose pour les courriels qui ont l’air des plus officiels et vous demandent de cliquer sur des liens. En voici un exemple qui émule un message de Facebook. J’utilise le logiciel Mail de Apple qui me permet de voir le lien sans cliquer dessus. C’est un moyen facile de vérifier la validité du lien.

Il y a plusieurs types de programmes mais leur objectif est toujours de prendre avantage de vous. Donc, assurez-vous de protéger vos données et prenez vos précautions avant de cliquer sur quoi que ce soit, qu’il s’agisse d’une pièce jointe ou d’un lien.

L

20

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

21


Affaires internationales

Le Japon Le Japon est le pays du soleil levant. Nous avons beaucoup à apprendre de cette culture. Le respect de la hiérarchie, des aînés, le rituel du thé, de la préparation des repas ainsi que l’orégami.

22

JAPON

État d’Asie orientale.

Salutations

Ils saluent et s’inclinent à partir de la taille. Le premier salut est plus grand que les autres. Plus court et plus bas envers les supérieurs. Regardez par terre lors des saluts.

Poignée de main Contact visuel

Ils l’utilisent de plus en plus. Timide et bref.

Cartes professionnelles

En toutes occasions. Offrez votre carte en premier lieu. Ils utilisent également les deux mains. Regardez-la avant d’en disposer. Placez-la dans un porte-cartes.

Conversation

Ils aiment discuter de la nourriture japonaise, des sports, du Japon en général.

Ponctualité

Ils sont très ponctuels.

Traits particuliers

On ne touche pas les Japonais. Le sourire est accepté, mais pas le rire.

Les titres

Très importants.

La hiérarchie

Très importante.

Les repas

Le repas est un art : préparation, présentation, consommation. Ils enlèvent leurs chaussures avant de passer le seuil de la porte. Ils offrent des serviettes humides et tièdes pour rafraîchir le visage et les mains. Mangez avec des baguettes. Les couverts sont des armes de guerre. Le thé est pratique courante.

Petit déjeuner d’affaires

Ne fait pas partie de leur culture.

Comportement lors des réunions

Soyez préparé et bien documenté. Très axé sur l’emploi du temps.

La documentation

Bien documentée.

Règles particulières

Ils ne montrent pas leurs dents. Ne sourient pas beaucoup.

Particularités

Respectent les aînés et la hiérarchie.

Cadeaux

Ne font pas partie de la culture japonaise.

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

23


Développement personnel

Valorisez votre image

• 55 % de l’opinion que l’on se fait de l’individu est fondée sur la première impression • 38 % sur le langage non verbal et la voix • 7 % sur le contenu du message… Et l’on n’a pas la possibilité de donner deux fois une première bonne impression! - Mac Kenna conseil en marketing

Quelle importance accorder aujourd’hui à son image… quant à l’impression que l’on dégage, la dynamique vestimentaire, le langage non verbal sans omettre les règles du savoir vivre en affaires ? Véhiculée par chacun d’entre nous, consciemment ou non, l’image reflète un caractère, un état d’esprit et un degré de compétence. L’image, l’apparence, les attitudes… sont des vecteurs de communication réels dans tous les aspects relationnels et trop souvent on oublie. 24

Quelle image désire-t-on véhiculer? En général, on veut donner une impression personnelle cohérente, compatible avec sa fonction, ses valeurs et les valeurs de l’entreprise. Cela représente un atout d’authenticité, de confiance en soi, de crédibilité, de professionnalisme et d’intégration réussie au sein d’une structure. Est-ce qu’on y arrive vraiment? Arrêtons-nous un moment et pensons à tout ce qu’il faut découvrir et utiliser pour améliorer l’impact de notre présence. C’est un travail qui demande un temps de réflexion et cela vaut la peine de s’y arrêter. Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Une image étudiée et appropriée permet d’affirmer une présence forte et un charisme indéniable permettant ainsi d’atteindre plus rapidement ses objectifs personnels et professionnels. Ne pensons pas que seulement la tenue vestimentaire compose l’image d’un individu. Il faut y ajouter différents éléments comme la communication non verbale, le comportement, le vocabulaire, la posture, la démarche, le choix des accessoires. Servons-nous de tous ces éléments pour rassurer les personnes avec qui nous faisons des affaires et ainsi favoriser la fluidité dans les relations interpersonnelles. Tous ces éléments rassemblés représentent la signature d’un individu.

Si vous n’êtes pas doué pour arriver à la solution, un professionnel du coaching en image vous permettra de trouver des réponses à vos interrogations et de mesurer visuellement les résultats avec vous. Suite à une telle démarche, vous réaliserez que l’évolution comportementale est très visible du fait d’une assurance plus importante, se traduisant dans la gestuelle et dans les attitudes telles l’écoute active et surtout une concentration renforcée.

MichelineTanguy, coach en image personnelle et professionnelle, compte vingt années d’expérience dans les domaines de l’industrie et des services. Elle intervient en coaching d’image auprès des managers, des cadres, des ingénieurs, des personnalités politiques, pour des entreprises françaises et anglo-saxonnes au cours de sessions individuelles, de séminaires, d’ateliers, de conférences. Elle œuvre autant à Londres qu’à Paris.

Micheline Tanguy L’art d’être et de par-être

Image personnelle et professionnelle

www.MichelineTanguy.com

De ce fait, l’on peut considérer le coaching en image comme un investissement de développement à court, moyen et long terme.

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

25


Développement personnel

Remplacez les programmes de votre subconscient qui vous nuisent!

E

ssayez-vous plein de choses qui ne réussissent pas? Avez-vous beaucoup de difficultés à avoir des résultats? Avez-vous l’impression que rien ne fonctionne pour vous? Avez-vous l’impression de ne subir que des échecs? Êtes-vous malchanceux? Est-ce que l’argent vous file entre les doigts?

est montrée dans la vidéo gratuite sur l’interrogation du subconscient. Vous pouvez commencer avec les affirmations de la page 28 pour voir les programmes que vous devez changer. Mais même si vous faites tous les efforts, les affirmations et la visualisation que vous pouvez faire, si votre subconscient a le programme contraire, il sera très difficile de le changer.

Si vous répondez « Oui » à une ou plusieurs de ces questions, c’est probablement que votre subconscient contient des programmes qui travaillent à l’encontre de ce que vous voulez. Avez-vous déjà entendu l’expression « Nous sommes nés pour un petit pain »? L’expression « L’argent est la source de tous les maux »? Si vous avez entendu ce genre de phrases entre 0 et 6 ans, votre subconscient l’a enregistré à une vitesse incroyable sans protester ni filtrer. Découvrez pourquoi dans le vidéo sur la reprogrammation du subconscient.

Vous avez dès maintenant accès à un programme de remplacement des croyances erronées qui vous mènera directement au succès et commencera à vous donner des résultats très rapidement.

Il est facile de vérifier les programmes que contient votre subconscient : regardez la méthode qui

En effet, vous pouvez procéder à l’identification et au changement des programmes de votre subconscient pour vous assurer que celuici travaille pour vous et non contre vous et avoir ainsi les résultats que vous désirez. Faites-le tranquillement à votre rythme et de façon privée, dans le confort de votre foyer. Il vous en coûtera moins que le prix de deux billets de cinéma par mois!

Le principe fonctionne selon la physique quantique. En effet, les quanta (les plus petites particules physiques qui existent et qui sont composées de pure énergie) ne sont pas gouvernés par les principes de la physique classique et se comportent d’une façon qui va complètement à l’encontre des principes de physiques qui gouvernent notre science actuelle. Il a été démontré qu’un seul quantum peut se trouver à plusieurs endroits en même temps et qu’il peut voyager plus vite que la vitesse de la lumière. Un quantum peut également se comporter à la fois comme une particule physique et comme une onde de lumière. De plus, ils composent la matrice d’énergie universelle.

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Les techniques de Guérison Theta® peuvent donc sembler parfois incroyables, mais elles sont néanmoins très réelles. Il faut en faire l’expérience pour le croire. Mais vous pouvez commencer dès maintenant.

Essayez, vous serez étonné des résultats! Vous trouverez, à la page suivante, une liste des croyances que vous pouvez tester et remplacer ou installer. Pour une méthode de test simple de vos croyances, et pour faire le remplacement des croyances, visitez le site des membres de Guérison Theta®. http://guerisontheta.memberlodge.com/

e l l e i n a D

Vidéos Programmes du subconscient: www.guerisontheta.com/eliminationblocages.html Test musculaire: http://guerisontheta.memberlodge.com/ 26

En pratique, cela signifie que lorsqu’on utilise l’énergie de la matrice universelle, également appelée Matrice Divine, nous ne sommes pas limités par le temps ni les distances et l’action est instantanée et peut être très vaste. Bien sûr, en tant qu’humains, nous avons la prérogative de freiner cette action (par exemple en nous sabotant nous-mêmes), mais celle-ci reste prête à se manifester dès que nous sommes prêts.

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

27


Capsules

Voici quelques croyances que vous pouvez vérifier vous-mêmes immédiatement! Consultez gratuitement la méthode de l’interrogation du subconscient sur le site des membres de Guérison Theta® Croyances de base

Prospérité

Amour

1. Les guérisseurs sont des mauvaises personnes (il s’agit d’une peur ancestrale)

1. Je sais comment me sentir lorsque j’obtiens la prospérité

1. Je comprends comment me sentir lorsque je suis aimé-e

2. Je sais comment me procurer la prospérité

2. Je comprends comment me sentir lorsque j’aime mon prochain

2. J’ai peur et j’ai un malaise des techniques de guérison naturelles et spontanées 3. J’ai des limites face aux techniques de guérison naturelles et spontanées 4. Je bloque les guérisons naturelles et spontanées 5. Je dois souffrir pour être près de Dieu

3. Je sais comment vivre ma vie chaque jour dans la prospérité

3. Je sais comment être aimé-e

4. Je sais qu’il est possible pour moi de vivre dans la prospérité

4. Je sais comment aimer mon prochain

Accepter

5. Je sais qu’il est possible d’être aimé-e

1. Je comprends comment me sentir lorsque j’accepte 2. Je sais quand accepter 3. Je sais comment accepter

7. Je sais comment vivre ma vie de tous les jours avec amour

7. Je dois payer pour être aimé-e

4. Je sais comment vivre ma vie de tous les jours en acceptant

8. Je sais qu’il m’est possible de vivre avec l’amour

5. Je sais qu’il m’est possible de d’être accepté-e

Abondance

6. Je sais qu’il m’est possible de m’accepter complètement

1. Je sais comment me sentir lorsque je suis dans l’abondance

Recevoir

2. Je sais comment me procurer l’abondance

1. Je comprends comment me sentir lorsque je réussis 3. Je sais quand réussir 4. Je sais comment réussir

1. Je comprends comment me sentir lorsque je reçois

5. Je sais comment vivre ma vie de tous les jours en réussissant

3. Je sais quand recevoir

6. Je sais qu’il m’est possible de réussir

5. Je sais comment vivre ma vie de tous les jours en recevant

8. Je sais qu’il m’est possible de réussir sans être puni-e

6. Je sais qu’il m’est possible de recevoir abondamment

4. Je sais comment recevoir

Quelle est la règle d’étiquette concernant le tutoiement et le vouvoiement ? Il en existe une et elle est simple. Lors d’une première rencontre on se vouvoie. On peut toutefois, par la suite, convenir mutuellement de se tutoyer. La règle dit qu’on ne doit pas refuser de tutoyer une personne qui le demande, même si cela nous rend mal à l’aise.

La confidentialité en entreprise Lorsque vous êtes à la cafétéria, au restaurant, dans les corridors, les ascenseurs, l’autobus, le métro ou avec des collègues ou amis, ne parlez pas de votre employeur ou de vos collègues dans des termes compromettants. Ne nommez surtout pas les gens. Ne discutez pas de dossiers, de situations de crédit et autres sujets susceptibles de nuire à la réputation des gens. Ne rapportez pas des conversations que vous auriez eues avec des supérieurs, collègues ou gens de l’externe. Lorsque le commérage se porte bien en entreprise, c’est que la communication n’est pas terrible. Si vous saviez tout ce qu’on entend dans le métro vers 17 h.

3. Je sais comment vivre ma vie chaque jour dans l’abondance 4. Je sais qu’il est possible pour moi de vivre dans l’abondance

Si vous obtenez un OUI pour les croyances de base et un NON pur les autres, vous pouvez changer ces programmes immédiatement en allant à http://guerisontheta.memberlodge.com/ 28

Demandez à vos supérieurs quelles sont les règles établies par l’entreprise. Dans le cas où il n’y pas de règles établies, on demande les préférences. De cette façon on évite bien des faux-pas.

6. Je sais qu’il est possible d’aimer mon prochain

6. J’ai besoin d’être malade pour qu’on s’occupe de moi.

Réussir

Tutoiement ou vouvoiement?

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Hallucinant ! 29


Affaires

Profession formateur : Est-ce pour moi? par Ginette Salvas

Chaque formateur possède ses propres méthodes, ses croyances et sa mission bien précise. Mais après en avoir fait le tour, nous nous rendons vite compte que la recette est la même pour tous. Cette profession est basée sur les émotions. La majorité des gens qui réussissent dans ce domaine ont eu, avant de s’engager, la réaction suivante : « Je ne suis pas un vendeur, je ne pourrai jamais faire ÇA! ».

I

l existe très peu d’écrits sur la profession de formateur.

Pourtant, ce sont ces mêmes personnes que nous retrouvons quelques années plus tard en tête du palmarès des meilleurs formateurs ou conférenciers. Les gagnants se démarquent en assistant aux rencontres de réseautage et aux formations qui les aideront à améliorer leurs compétences. C’est en se montrant que le formateur parvient à oublier ses peurs et à avancer en connaissance et en compétence. Il apprend à investir aux bons endroits : le réseautage et la formation.

Si je vous demandais à cet instant même doit tout d’abord se demander s’il peut : « Êtes-vous un bon vendeur? », je suis communiquer avec les gens et s’il veut certaine que la apprendre à le majorité d’enfaire. Pour être tre vous réponun bon formadriez « Non  ». teur, il faut bien À chaque instant nous Sur quoi vous communiquer, vendons quelque chose à basez-vous pour aimer son prodire « Non »? duit, bien le quelqu’un. Pensez à ceci : connaître et À chaque instant avoir le senti1) Avez-vous déjà convaincu nous vendons ment d’être le votre conjoint d’aller en quelque chose à meilleur de sa quelqu’un. Penprofession. vacances à l’endroit de vos sez à ceci : rêves? C’est de la vente. Je me sou1) Avez-vous viens de l’épo2) Avez-vous déjà convaincu déjà convaincu que où on divotre conjoint sait : « un bon votre patron de vous d’aller en vacanvendeur est accorder une augmentation ces à l’endroit de un bon mende salaire? C’est de la vente. vos rêves? C’est teur ». Cette de la vente. c o m p a ra i s o n est révolue, 3) Avez-vous déjà convaincu 2) Avez-vous bien qu’elle votre directeur de banque déjà convaincu soit encore de vous consentir un prêt? votre patron de utilisée à l’ocC’est de la vente. vous accorder casion. Moi, je une augmentadis ceci : « Un tion de salaire? bon vendeur C’est de la venest un bon te. communicateur ». Qu’en pensez-vous? 3) Avez-vous déjà convaincu votre directeur de banque de vous consentir un prêt? Malheureusement, on ne vient pas au C’est de la vente. monde avec une fiche technique qui décrit nos compétences, pas plus qu’un mode Je pourrais continuer et rédiger une lond’emploi sur la vie en général. Nous vegue de liste d’exemples, mais le but de nons au monde avec nos qualités et nos cet exercice est de vous amener à réaliser défauts à l’état brut.

Lorsqu’un individu se questionne concernant ses chances de succès dans cette jungle qu’est celle des formateurs et des coachs, il 30

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

31


que « oui » vous pouvez vendre, puisque vous l’avez déjà fait et que vous le faites chaque jour.

Réflexions Un grand sage a dit : « La connaissance des individus vous amènera bien plus loin que les connaissances techniques ou que les procédés  ». Les gens sont plus importants que les procédés. Ces derniers ne produisent pas, tandis les humains le font. Les procédés ne pensent pas, n’ont pas de sentiments ni de créativité, mais les humains en ont. Les personnes qui ont moins de succès dans la profession de formateur sont les personnes qui attendent de tout savoir et de tout connaître avant de commencer à offrir leurs services... Et souvent ce début ne se présente jamais. La recette est la suivante : « Commencez sans perdre de temps et apprenez tout en travaillant, sur le tas ». Tranquillement, au cours de son évolution dans la profession, le formateur apprendra à dépasser sa zone de confort, à vaincre ses peurs et à se dépasser. L’être humain moyen est plus démotivé que motivé. Dès qu’il aura vaincu la peur de l’insécurité, la crainte de l’échec, dès que ses pairs lui diront : « Vas-y, t’es capable! », il sera sur la voie du succès.

32

Les gens possèdent un potentiel illimité, trop souvent ignoré. Lorsque ce potentiel est découvert et exploité, les peurs s’estompent, les barrières tombent et le succès apparaît. Le formateur arrivera souvent rapidement à atteindre des niveaux supérieurs, ce qui l’amènera à se sentir mieux et en pleine possession de ses moyens. Il profitera alors de la vie au maximum.

Procurez-vous le livre chez : www.GinetteSalvas.com http://facebook.com/ginette.salvas

Les compagnies de formation qui sont sérieuses offrent le soutien et l’encadrement nécessaires à tout individu qui désire être à son compte, tout en étant entouré. Au cours des dix dernières années, les entreprises ont investi des millions de dollars afin d’améliorer leurs procédés, leurs techniques, leur réingénierie. Où en sontelles aujourd’hui? C’est un chaos total. Le moral des employés est bas, la productivité décline, les employés ont peur de perdre leur emploi. Les entreprises ont peur de fermer leurs portes. La situation économique n’est pas reluisante. Ce nouveau livre électronique écrit à l’intention des gens qui se posent des questions concernant la profession de formateur vous éclairera sûrement. Son prix : 24,95 $ et il est disponible à l’École internationale d’étiquette et de protocole.

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

33


Développement personnel

T

out le monde est d’accord pour dire que la coopération est une bonne chose mais, dans la vie de tous les jours, la concurrence prend souvent le dessus sur celle-ci. La concurrence existe parce qu’on a l’illusion que si on n’est pas « compétitif », on aura moins que les autres, on n’avancera pas dans sa carrière, on sera plus pauvre... On nous a enseigné pendant des années qu’il n’y a pas assez de ressources pour tout le monde et qu’à moins de travailler dur, on restera pauvre et, même en travaillant dur, il n’est pas garanti qu’on s’enrichira. Qu’est-ce que la véritable coopération?

Coopérer pour prospérer que la véritable façon de survivre et de progresser se situait au niveau d’une coopération organisée. Pensons aux meutes de loups, aux fournis, aux abeilles, aux groupes d’oiseaux migrateurs. Les exemples de coopération sont nombreux. Les êtres humains semblent avoir une réticence à coopérer. D’où vient l’impression que la coopération se fait à notre détriment? On est méfiant, on a peur de se faire prendre nos possessions, on a peur que les autres prennent avantage de nous. D’une part, nous avons un héritage génétique au niveau des ancêtres. Les plus forts ont souvent imposé leurs volontés aux plus faibles au cours de l’histoire et cela se produit encore

aujourd’hui. D’autre part, la recherche du pouvoir et la cupidité ont fabriqué une société basée sur la peur. Ayant eu de tels exemples de comportement pendant des années et des générations, les humains ont l’impression que si les autres avancent cela leur causera du tort et leur enlèvera le peu qu’ils ont. Il y a aussi un sentiment de culpabilité rattaché aux

situations d’autrui : nous ne voulons pas nous sentir responsables de la situation des autres car ce n’est pas confortable. Pourtant, la véritable coopération est un outil extraordinaire pour les humains, pour non seulement avancer et progresser personnellement mais pour permettre aux gens autour de nous de faire de même. L’Internet en est le meilleur exemple. Si vous avez peur de perdre, vous avez déjà perdu!

En effet, on attire indéniablement ce dont on a peur, c’est l’une des lois de l’Univers. Lorsqu’on cesse d’avoir peur, on se libère de beaucoup de fardeaux très lourds et cela nous permet d’avoir accès à des trésors que nous ne soupçonnions même pas. Lorsque la peur disparaît, elle fait place à l’harmonie et l’abondance. Mais le plus important est que seule la coopération nous permettra de survivre à l’effondrement progressif du système actuel. Ce système, basé sur l’exploitation des plus faibles, est voué à une disparition graduelle. Il est déjà évident que ce système ne fonctionne plus. L’économie est en débandade, les maladies se multiplient, nos infrastructures se décomposent, les ressour-

Les meilleurs modèles de coopération se retrouvent dans la nature. Même si Darwin a d’abord proposé la loi de la survie du plus fort, il a plus tard constaté 34

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

ces fauniques et minérales diminuent et les problèmes s’accumulent. Il est déjà tout à fait possible de commencer des démarches de coopération. Plusieurs groupes s’y consacrent : les locations voitures partagées et le covoiturage, les coopératives d’habitation, la copropriété de vaches laitières pour avoir accès au lait cru, les initiatives de multiplient. Nous devons donc dès maintenant évaluer des moyens d’intégrer le principe à travers notre vie car, au cours des années qui viennent, les bouleversements qui se produiront nous demanderont une coopération accrue et probablement entière. C’est d’ailleurs ce que nous faisons avec Centreprendre : nous collaborons sans arrière pensée et sans avoir peur qu’un des membres reçoive plus que l’autre. Puisque la peur est absente, l’équité règne… 35


Galerie Richelieu

36

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

37


38

Centreprendre, No 2, oct. 2011, www.centreprendre.com

Magazine Centreprendre Octobre 2011  

Magazine d'affaires, de développement professionnel et de développement personnel

Advertisement