Page 1

Travail prĂŠparatoire Daniel La France 9 janvier 2012 ARC 6814 Marc-AndrĂŠ Plasse


Vue du site depuis le village voisin


Introduction

9

Objectif

11

Site

13

Historique

17

Phénoménologie

21

Programme

23

Bibliographie

29


en route...


...vers le site


Nous vivons dans une société qui est perpétuellement exposée à de nouvelles technologies et de nouveaux moyens de communication qui ne cessent de se transformer. Ces innovations nous permettent de nous rapprocher et de nous informer davantage sur les évènements se déroulant autour de nous. Bien qu’elles nous facilitent la vie en nous permettant d’être plus conscientisés, ces technologies créent une dichotomie entre notre perception et la réalité. De plus en plus, notre expérience de nombreux phénomènes est contrainte à un écran et devient uniquement visuelle, voire virtuelle. Nous pouvons constater le paradoxe créé par l’exclusion des autres sens lors de l’expérience de ces phénomènes : des technologies ayant été développées dans le but de rapprocher les gens finissent par contribuer à la distanciation entre l’humain et son environnement. C’est de cette problématique qu’est venue l’idée de proposer dans le cadre du projet final l’élaboration d’une retraite ayant pour but de créer un refuge de cette « hypertechnologisation » afin de retrouver une certaine harmonie avec la nature.

9


[...] man ‘receives’ the environment and makes it focus in buildings and things. The things thereby ‘explain’ the environment and make its character manifest. Thereby the things themselves become meaningful.

10

Christian Norberg-Schulz


Le projet propose la création d’un lieu où les gens peuvent séjourner pendant une période déterminée afin d’échapper au quotidien parfois aliénant de la vie urbaine. Cela dit, le projet ne propose aucunement un retour permanent à la nature. En effet, il serait absurde d’ignorer les avantages liés aux innovations technologiques ainsi que ceux liés à la concentration de la population dans les centres urbains. Il s’agit plutôt de proposer un endroit où les gens peuvent retrouver un contact avec la nature à travers une expérience phénoménologique du lieu. L’objectif du projet serait donc d’exploiter la relation entre l’homme et son environnement afin d’évoquer et de rappeler les lois de la nature qui nous échappent parfois. Bien que ce type de projet pourrait exister dans n’importe quel site naturel, il sera important d’établir un lien fort entre le projet et l’endroit choisi pour son implantation. L’esprit du lieu devra donc être réinterprété à travers l’architecture en accentuant les qualités existantes du site, tout en complémentant son environnement.

11

Objectif


Carte de la région autour du village de New Denmark. Le site d’implantation du projet est identifié par le cercle.

12


L’endroit choisi pour l’implantation du projet se situe aux abords du village de New Denmark, dans le nord-ouest du NouveauBrunswick. Cette région est reconnue notamment pour la présence de nombreuses terres agricoles, principalement utilisées pour l’agriculture de pommes de terres. Le village se situe entre la vallée du fleuve St-Jean et la chaîne de montagnes des Appalaches. Le résultat est un paysage de vastes collines s’étirant sur des kilomètres, permettant des vues panoramiques et des profondeurs de champ remarquables. La force de ce paysage sera l’élément clef du projet, car ce sont ces vues sublimes auxquelles les visiteurs seront confrontés quotidiennement durant leur séjour. La notion du sublime fait référence dans ce cas à la capacité d’un paysage naturel à provoquer simultanément un sentiment de plaisir et de crainte. Ceci s’explique par l’impossibilité de l’homme à saisir complètement un événement ou un phénomène d’une énorme beauté, comme ce qui peut se produire lorsqu’il est confronté à un paysage naturel hors du commun. Ces vues pourront donc contribuer positivement à l’expérience des visiteurs lors de leur séjour sur le site.

13

Site

La notion du sublime est un thème dominant dans l’oeuvre du peintre J.M.W. Turner (Llabenris, 1800)


Panorama vu depuis le site


Our Savior’s Church et l’une des premières écoles de New Denmark, construites au début du 20e siècle, tout près du site d’implantation du projet

Carte du site : lieu d’implantation identifié par le cercle et ancien site de Our Savior’s Church identifié par le carré

16


Comme son nom le suggère, le village de New Denmark a été créé par l’arrivée des premiers immigrants danois au Canada. Il profite d’une histoire riche qui reflète très bien les réalités affrontées par de nombreux immigrants européens lors de leur arrivée au Canada au courant du 19e siècle. Tout a débuté en 1872 lorsque 27 Danois se sont installés dans la région au sud de la Rivière au Saumon, à une dizaine de kilomètres de la ville de Grand-Sault. Les terres initialement promises aux Danois étaient celles situées du côté nord de la rivière. Cependant, à leur arrivée, on leur accorda des terres boisées situées de l’autre côté de la rivière. Ceci annonçait des débuts laborieux pour les nouveaux arrivés puisqu’ils allaient devoir déboiser d’énormes étendues de terres afin de pouvoir y faire l’agriculture et l’élevage d’animaux. C’est à travers ce travail ardu de défrichement du sol que l’implantation d’une communauté a pu avoir lieu. Ces terres ont été d’une grande importance dans le développement de la région. À leur arrivée, les Danois cohabitaient dans un bâtiment construit pour eux par le gouvernement. Du coup, les premiers défrichements du sol avaient pour but de créer les premières résidences pour les Danois, ainsi que de libérer quelques acres de terres dans le but de cultiver leur nourriture de subsistance. Éventuellement, les terres étaient utilisées pour l’élevage de bovins et quelques années plus tard, il y a eu la création de deux petites usines de production fromagère. Finalement, l’agriculture de pommes de terres devenait, et demeure à ce jour, la ressource principale de la communauté.

17

Historique

Déboisement des terres / Paysage typique de New Denmark


Photo de certains membres de la famille Laursen (prise durant les annĂŠes 40)

18


Les nombreuses difficultés vécues par les Danois lors de leur arrivée ont été dévastatrices, mais simultanément, ce sont ces difficultés qui ont permis un énorme rapprochement au sein de la communauté. Leur isolement géographique les obligea à devenir autonome et permit de maintenir la présence de la culture danoise dans la communauté. Que ce soit par le partage collectif d’une première demeure ou par leur collaboration et leur détermination d’établir la première communauté danoise au Canada, le travail ardu de ces nouveaux arrivés a permis à ce petit village de maintenir à ce jour de nombreux aspects culturels de leur terre d’origine. Bien qu’elle ne soit plus couramment utilisée, la langue danoise peut toujours être entendue parmi les plus âgés. Certains plats danois peuvent toujours être consommés dans les demeures et les restaurants de New Denmark. Mais plus importante encore est la fierté de cet héritage culturel qui se manifeste encore à ce jour par la présence de nombreux drapeaux danois dans tout le village, plus d’un siècle après l’établissement des premiers arrivés. Initialement inspiré par les paysages bucoliques de la région, il est inconcevable pour moi d’ignorer la présence de ce patrimoine culturel lors de l’élaboration du projet final. Sans toutefois vouloir intégrer cet héritage de façon superficielle, cette richesse historique en fera partie tout au long du processus de conception du projet.

19

Photo de Our Savior’s Church, détruite en 1960


Phenomenology is above all about approaching things in the right way. The right way is the way that allows them to appear as they are, without impelling us to grasp them by ordering them and encompassing them in generalization.

20

Tom Greaves


De nombreux textes sur la phénoménologie seront consultés afin d’alimenter la recherche théorique derrière le processus de création. Ce courant philosophique est basé sur la relation entre la conscience et l’expérience directe de phénomènes. Puisqu’il s’agit de notions ayant influencé de nombreuses sphères de la société, ce sont les écrits de l’un de ces plus importants penseurs, Martin Heidegger, qui seront pris en compte lors du développement du projet. Bien qu’elle ne propose aucune méthodologie ou approche précise en ce qui concerne l’architecture, la pensée phénoménologique a permis de souligner certaines lacunes dans l’architecture au 20e siècle. Certains architectes et théoriciens se sont basés sur ces écrits afin de promouvoir une architecture authentique qui encourage l’inclusion de tous les sens dans l’expérience d’un bâtiment. Ce qui en résulte est une approche sensible misant avant tout sur l’exploitation des propriétés sensorielles des matériaux afin de développer des espaces qui sont riches en sensations.

Phénoménologie

Les propriétés sensorielles des matériaux enrichissent l’expérience de l’architecture (Bruder Klaus Kapelle, Peter Zumthor)

21


Only through solitude can we begin to penetrate the secret around us. An awareness of one’s unique existence in space is essential in developing a consciousness of perception.

22

Steven Holl


Puisque le programme est développé autour d’une expérience très introvertie, le nombre de contacts entre les différentes personnes présentes sur le lieu devra être limité. Afin de pouvoir maintenir une ambiance paisible apte à l’introspection, le nombre de chambres sera limité à 15. Chaque chambre sera développée différemment tout en partageant une sobriété qui sera déterminée entres autres par la présence d’un strict minimum d’objets et de mobilier. Comme dans l’architecture religieuse, le projet cherche à trouver une simplicité architecturale qui prône une authenticité et un silence. Ces chambres feront partie d’un parcours offrant une diversité d’atmosphères. Au lieu de séjourner dans une seule chambre, les personnes pourront profiter de chaque ambiance élaborée dans l’ensemble du projet. Ces espaces seront ensuite mis en relation avec une série d’activités qui incitera davantage à l’introspection.

23

Programme

La simplicité architecturale prône une expérience qui incite à l’introspection (Abbaye St-Benedectine, Dom Hans van der Laan)


Architecture is our primary instrument in relating us with space and time, and giving these dimensions a human measure. It domesticates limitless space and endless time to be tolerated, inhabited and understood by humankind.

24

Juhani Pallasmaa


La présence de bains thermaux semble être inévitable par sa richesse au niveau de l’expérience sensorielle. Des lieux de lectures reliés à une bibliothèque seront disposés à différents endroits et profiteront des vues remarquables sur le paysage. Une salle à manger commune sera un des seuls endroits dans le projet où l’on pourra voir un rassemblement de gens. Une équipe culinaire sera chargée d’élaborer une série de plats mettant en valeur les récoltes locales tout en offrant une expérience gastronomique saine et diversifiée. Et finalement, l’environnement naturel dans lequel le projet s’implante pourra être utilisé comme terrain de randonnée pour les visiteurs. Le lien entre le bâtiment et le site sera renforcé par un aménagement paysager qui soulèvera les nombreuses qualités du contexte naturel environnant. L’ensemble de ces activités ponctuera les journées des visiteurs et permettra de développer une nouvelle routine misant sur une simplicité. Ultimement, cette simplicité permettra à ces visiteurs de retrouver une certaine harmonie avec le lieu, la nature, et la vie.

25


Vue du site


Références

p.2-3, 6-7, 14-15, 21, 26-27, 30-31 : Daniel La France p.12, 16 : Google Earth p.13 http://www.flickr.com/photos/zvonimir-tosic/6061406733/ p.16, 17(a+b), 18, 19(a+b) Lillian Pedersen p.23 http://www.flickr.com/photos/62519937@N02/5690527218/

28


Citation p.10 : NORBERG-SCHULZ, Christian. Genius Loci : Towards a Phenomenology of Architecture, New York, Rizzoli International Publications, Inc., 1980 Citation p.20 : GREAVES, Tom. Starting with Heidegger, London, Continuum International Publishing Group, 2010 Citation p.22 : HOLL, Steven. Questions of Perception/ Phenomenology of Architecture, San Francisco, William Stout Publishers, 2006 Citation p.24 : PALLASMAA, Juhani. The Eyes of the Skin/ Architecture and the Senses, West Sussex, John Wiley & Sons Ltd, 2005

29

Bibliographie


Panorama vu depuis l’entrÊe du site


Projet final 2012  

Travail préparatoire pour le projet final.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you