Issuu on Google+

Daniel Muller Délégué de quartier « Hôtel de ville »

Questions préliminaires


Questions sur le quartier « Hôtel de ville

1. Densification du quartier « Hôtel de ville » et gestion de la petite enfance : Les familles s’inquiètent de la densification du quartier et de la difficulté de faire garder les jeunes enfants. Pour les bébés, le placement en crèche municipale est quasi impossible vue la liste d’attente actuelle qui dépasse les dix mois. La PMI croule sous les demandes des parents. Il existe actuellement environ 1 assistante maternelle pour une quinzaine d’enfants potentiels. De plus, il faut noter que certaines d’entre elles entrent dans leur limite d’âge et il faut se demander si toutes seront remplacées. Pour les enfants approchant les 3 ans, trouver une assistante maternelle est également critique. Ces dernières ont tendance, vu leur âge, a privilégier les plus petits qui demandent un investissement physique moindre. La seule Figure 1

école de St-Cyr qui pouvait encore prendre en charge ces enfants a atteint cette année son

plafond maximal. Pour accueillir ses bambins, la ville a ouvert une micro-crèche à proximité de la gare. Etant localisée dans le quartier « Hôtel de Ville », les résidants de ce secteur sont-ils prioritaires ? La figure 1 montre le nombre d’assistantes maternelles recensées dans les quartiers « Gérard Philippe » et « Geldrop ». La figure 2 montre les professionnelles connues dans les quartiers « Hôtel de Ville » et « Epi d’Or ». La différence est flagrante. Par conséquence, un conseiller municipal propose que les parents en quête de garde se dirigent vers Figure 2

elles. Cela favoriserait, selon lui, la mixité sociale. Il 2|Page


y a bien d’autres moyens pour en profiter ! Au nom de cette mixité, une mère devrait prendre son véhicule, perdre 40 minutes dans les bouchons quotidiens pour au final tourner dans le parking de la gare à chercher une place providentielle ? Que dire des dangers qu’elle pourrait courir si elle s’y rend à pied. Il n’y a pas de chemin sécurisé entre les deux lieux. Quant aux enfants de 3 ans ou plus, la ville a prévu l’ouverture d’une classe supplémentaire à l’école Victor Hugo. Quels sont les enfants qui seront concernés par ces places ? Est-ce vraiment suffisant quand on voit le nombre de résidences en cours de construction, voire en projet ?

2. Un jardin d’enfant à St-Cyr, pourquoi pas ? : Selon le Parisien du 04/09/09, la Ministre de la Famille, Mme Morano, a rendu visite à un jardin d’enfant qui s’est créé à Caussade, une ville de 6500 habitants du Tarn et Garonne. Pour financer cette structure, elle s’est appuyée sur l’aide de la communauté de commune qui a piloté ce projet et sur les aides généreuses de la CAF. Ce jardin accueille 24 enfants de 2/3 ans et s’adresse donc aux bambins qui s’ennuient chez leur nounou, à ceux qui n’ont pas eu de place en assistante maternelle ou en crèche ou encore aux malchanceux nés en janvier que l’école n’a pas accepté. 4 adultes (mais 3 peuvent suffire) sont charger de leur surveillance et de leur éveil. Le midi, les enfants partagent leur repas avec les « grands » de l’école maternelle. Ce jardin est ouvert de 8h à 18h, y compris les mercredis et une partie des vacances scolaires. Le cout s’élève en moyenne à 180 h pour un enfant à mi-temps. Mr le Maire avait déjà abordé cette idée … Maintenant que le gouvernement appuie cette initiative, ne peut-il pas plaider sa faveur auprès de Versailles Grand Parc ?

3|Page


3. Avenue Pierre Curie : Danger ! Bien que le sujet soit abordé lors de la dernière réunion de quartier, la circulation sur l’avenue Pierre Curie est véritable critique, voire dangereuses pour les personnes résidants à proximité ou les simples piétons. En effet, elle est impraticable aux heures de bureau. L’afflux de véhicules est de plus en plus important. On peut facilement imaginer que les villes alentour ont, à l’image de St-Cyr, densifié leurs quartier et que nous en subissons les conséquences aujourd’hui. A l’inverse, le soir notamment, l’avenue est plus dégagée. Résultat, la limitation de vitesse imposée à 30 km/h n’est jamais respectée, de même que les priorités à droite. Les moyens mis en place pour le respect du code de la route sont dérisoires : les panneaux ne sont pas ou peu visibles et les dos d’ânes ne semblent pas ralentir de beaucoup les usagers. Il est donc commun de voire des véhicules lancé à plus de 90 km/h, essentiellement des motos, au sommet de l’avenue Pierre Curie. Impossible à cette vitesse de s’arrêter à temps pour laisser passer un véhicule d’une rue prioritaire ou un piéton sur un passage protégé. Certes, cette avenue est une départementale, aussi les décisions doivent être prises à un niveau autre que celui de la mairie. Au minimum, il faudrait montrer que la ville à alerté le conseil général de l’urgence de la situation sur cette avenue.

4. Avenir du quartier : Avec les problèmes liés à l’infrastructure routière et à la gestion de la petite enfance, les parents de ce quartier ont le sentiment de voir leur secteur devenir une zone majoritairement résidentielle sans autres services à leur porte. L’inquiétude d’être relégué au second plan au profit des grands projets de la ville tels que la ZAC Charles Renard est grande. Existe-t-il des arguments pour les rassurer ?

4|Page


5. Chemin du Terrier blanc impraticable Ce chemin qui mène au Parc forestier du Bois Cassé a été l’objet de travaux de profondeur. Les trous ont été certes rebouchés, mais le sol a été recouvert de grosses pierres qui rendent cette voie impraticable pour les poussettes, landaus et autres vélos enfants. Pour éviter un détour trop long, certains parents empruntent donc la voie privée, ce qui provoque des plaintes des habitants qui y résident. Est-il possible de rendre la surface de ce chemin suffisamment meuble pour que tous les usagers puissent en profiter ?

Figure 3

5. Zone de stockage

Sur la Rue Marat, en face du Parc forestier du Bois cassé, il existe une zone de dégagement comme le montre la figure 4. A qui appartient ce terrain ? Il sert actuellement de site de stockage. Sera-t-il libéré prochainement ?

Figure 4

5|Page


6. Avenir du restaurant à la sortie de St-Cyr

Le restaurant situé à l’angle de la rue du Docteur Vaillant et de l’avenue de la Division Leclerc (voir figure 6) a longtemps été en vente. Selon un panneau sur une des portes, il a récemment trouvé repreneur. La mairie connait-elle les projets de l’acheteur ?

Figure 5

6|Page


Autres quartiers

6. Maison de la famille : Un projet de maison de la famille a été lancé et sera localisé en lieu et place de la maison des sports. Il doit regrouper les différents services de la petite enfance et optimiser ainsi leur fonctionnement. Les travaux de rénovation de la maison des sports ont-ils été planifiés ? Que vont devenir alors les locaux libérés, tels que celui de la PMI ?

Figure 6

7. Disparition de Mr Bricolage : Mr le Maire avait annoncé il y a quelque temps le déplacement du commerce « Mr Bricolage » dans une nouvelle zone afin d’offrir un espace plus important. L’emplacement initial est aujourd’hui alloué à une résidence. Qu’en est-il du commerce lui-même ? Figure 7

7|Page


8. Stade Maurice Leluc :

A proximité de la piscine, il existe un petit étang. Celui-ci est complètement envasé et amène multitudes d’insectes nuisibles. Peut-on intervenir pour le nettoyer ?

Figure 8

Figure 9

Des travaux de terrassements importants sont visibles proche du terrain de rugby. A quoi sont-ils destinés ?

Figure 10

8|Page


Questions Délégue de Quartier