Issuu on Google+

Planète www www.planete-ekologie.fr w.planetel t -ekologiie.fr Pays Basque-Béarn-Landes

Numéro 6

Gratuit

Planète Habitat

Les diagnostics ecologiques Planète Jardin

Les Herbicides naturels Planète Beauté Planète Santé

Se détendre au bureau

Vos recettes beauté Planète News

Les tempêtes du soleil Planète Société

Interview exclusive Pascal Boniface Adjoint à l'environnement à la Ville de Pau

Tout bio pour mon bébé Vos trucs et astuces Vos recettes bios Vos jeux

Partenaire Surfrider


2


Édito Planète Ekologie Planète l Ekologie l Distribué dans plus de 300 dépôts Pays Basque, Béarn, Landes Avec les beaux jours de cette arrière saison, la rentrée amène son lot de nouveaux projets. Pourquoi ne pas profiter de cette période pour justement faire de l’écotourisme. Késako ? Vous le saurez dans ce numéro de Planète EKOLOGIE. Au bureau toute la journée ? Ménagez votre dos et apprenez des gestes simples qui vous permettront d’aborder votre retour au travail avec vitalité. Egalement, pour votre bébé, des conseils bio pour bien démarrer dans la vie et pour vous, un petit saut du côté des textiles qui ont la « fibre verte ». Depuis le temps que vous entendez parler du compost, vous connaitrez enfin tous les secrets de ce formidable engrais naturel dans Planète Jardin. Planète Habitat fera un zoom sur l’immobilier vert qui connait un franc succès et vous donnera les clefs d’un diagnostic énergétique aux normes. Voila de quoi passer un bon moment avec votre gratuit favori et améliorer vos connaissances en matière d’écologie… N’oubliez pas de consulter l’annuaire des annonceurs en fin de page pour connaitre le prestataire le plus proche de chez vous qui pourra rendre votre quotidien un peu plus « bio » Bonne lecture !

Ce magazine est réalisé avec du papier aux normes PEFC Imprimé en CEE

Planète Ekologie g est réalisé par la SARL BAB’S Éditions 21, quartier Amotz 64310 Saint-Pée -sur-Nivelle www.babs-editions.fr contact@babs-editions.fr 05 59 23 25 92 Directeur de Publication et Rédacteur en Chef Christopher George Rédacteur Adjoint et Marketing Suzanne George Maquette et Infographiste Compo-Méca - 64990 Mouguerre Nous contacter contact@planete-ekologie.fr Publicité publicite@planete-ekologie.fr Photos fr.fotolia.com, www.stock.xchng.com, www.photl.com ISSN 2103-9194 Planète EKOLOGIE est une marque déposée, tous droits réservés


Sommaire

11

L'immobilier éco

Planète Habitat

6 Le diagnostic écologique 11 L'immobilier écologique Planète News

15 Le soleil Interview

28

17 Pascal Boniface

23

Se détendre au bureau

L'écotourisme

adjoint à l'environnement à la ville de Pau

Planète Société

21 B… comme bébé et bio 23 L'écotourisme Planète Jardin

26 Contre les mauvaises herbes, une solution bio 28 Faire son compost

Planète Bien-être et santé

28 Se détendre au bureau Planète Beauté

31 Trois recettes beauté 36 Mes vêtements ont la fibre verte Planète Gastronomie

36 Les recettes

t n i o p e r t TE U O No T

T R O F

Carnet de bord 5 10 33 41 44 46

UBLI REPORTAGE SUBERTRES PUBLI PUBLI REPORTAGE RE NATEXEA PUBLI REPORTAGE NEPVEUX VOS TRUCS & ASTUCES JEUX ANNUAIRE DES ANNONCEURS

L’ISOLATION NATURELLE FIBRE de BOIS, CHANVRE, LAINE de MOUTON, OUATE de CELLULOSE, LIÈGE INSUFFLATION ET SOUFFLAGE DE FIBRE DE BOIS APPLICATEUR ET MATÉRIEL AGRÉÉ STEICO 3 bis, rue de l’Abbé Grégoire - 64140 BILLÈRE - 05 59 13 48 84 MATÉRIAUX D’ÉCOCONSTRUCTION • PEINTURES • DÉCORATIONS NATURELLES • REVÊTEMENTS DES SOLS • TRAITEMENTS DU BOIS • BIO ÉLECTRICITÉ


Réalisation Compo-Méca sarl • Propriété BAB’S EDITIONS

Publi-reportage « Un manteau de liège dans le bâtiment…

Enfin un enduit de façade ESTHÉTIQUE ET

ÉCOLOGIQUE qui protège votre maison

Garanti dix ans !

Subertres liège projeté est imperméable et respirant : il apporte un bénéfice thermique à vos murs intérieurs et extérieurs. Idéal pour les maisons en ossature bois, les bâtiments industriels (bac acier, tôle), l’industrie navale, la décoration, et sur les autres matériaux traditionnels de construction (parpaing, brique, enduit ciment, bois….). Dans le cadre de notre anniversaire, nous vous offrons 10 % de remise sur l e m o n t a n t de vos travaux de façade*. Pour toute information contactez-nous au 05 58 41 18 65 ou rendez-vous sur notre site internet : www.subertres-france.com

L’origine du procédé La société Au-Liégeur implantée à Soustons dans les Landes depuis 1887 est spécialisée depuis toujours dans la fabrication de produits en liège naturel. Le liège projeté est un procédé écologique, constitué de granulés de liège, de graisse végétale, de résine et d’eau avant emploi, il représente 96% de liège une fois sec et appliqué sur votre maison. C’est pourquoi dans le cadre de son engagement en recherche et développement, Au-Liégeur a identifié Subertres comme étant un matériau noble et performant et s’est lancé dans sa commercialisation et sa mise en œuvre : l’entreprise Subertres France est née.

L’application Particuliers ou professionnels, sa mise en œuvre est simple et rapide, projeté au pisttolet ou appliqué à la truelle en couche de 2mm ou plus il est sec au touché entre 2 et 4 heures selon les conditions. Son aspect naturel et velouté vous séduira ttant par ses qualités que par son esthétisme.

Notre équipe se tient à votre entière disposition et se fera un plaisir de répondre à vos demandes

A

U

-

L

I

É

G

E

U

R

D

E

P

U

I

S

1

8

8

7

9, Avenue du Maréchal-Leclerc 40140 SOUSTONS Tél. : +33 558 411 865 Mail : info@subertres-france.com Site : www.subertres-france.com * Offre valable pour tout devis signé avant le 31 décembre 2010

Ses avant ages : le liège, s o u r c e d e chaleur imperméable Subertres liège projeté a autant d’applications que le liège a de vertus : excellent revêtement de surface, il est destiné à l’imperméabilisation des façades en construction ou en rénovation. Il permet à vos murs de respirer et donne à votre maison un très bel aspect proche des enduits traditionnels à la chaux. Grâce à la souplesse du liège : Subertres supporte beaucoup mieux la fissure que bien d’autres enduits. Isolant thermique et phonique il protège vos parois du froid, vous permettant de réduite votre consommation de chauffage ; il évite la condensation, réduit le bruit et tamise l’écho sonore. Imputrescible, anti acarien naturel, et guère apprécié des rongeurs et xylophages ; il est également utilisé pour le sol comme antidérapant mais aussi pour les finitions et la décoration grâce à sa palette de 20 couleurs. Bien sûr, le procédé Subertres liège projeté est garanti en décennale par la SMABTP pour l’imperméabilisation de vos façades.


Habitat

Le

diagnostic

écologique

A

fin qu'une maison s'intègre pleinement dans le cadre d'une démarche HQE , les différentes étapes de sa construction doivent répondre à un certain nombre de critères évalués lors de la réalisation du diagnostic écologique…

Principe général Depuis octobre 2007 et la tenue du Grenelle de l’environnement, l’écologie est devenue un enjeu national. Avec une consommation moyenne de 250kwh/m2 annuelle, le parc immobilier français, véritable passoire thermique, est notamment responsable de 42 % de la consommation énergétique annuelle et de 25 % des émissions de gaz à effet de serre (CO2). Devant ce constat amer, le pari a été pris de diviser la consommation moyenne d’énergie des bâtiments par quatre d’ici 2050. Cette prise de conscience a abouti à la démocratisation d’un tout nouveau mode de construction : la démarche HQE (Haute Qualité Environnementale) intégrant en son sein un diagnostic écologique chargé de lier étroitement le bâtiment à son environnement immédiat. Une gestion plus efficace des dépenses énergétiques s’impose désormais comme le grand défi des professionnels du bâtiment (constructeur de maisons individuelles, experts du diagnostic immobilier, etc.) et des pouvoirs publics. Avec comme objectif de maîtriser les impacts des constructions

sur l’environnement extérieur, la norme NF démarche HQE® instaurant le diagnostic écologique tend donc à devenir l’acteur majeur de l’éco-construction. Amélioration des dépenses énergétiques (en conjonction directe avec le diagnostic immobilier de performance énergétique - DPE), réduction des rejets de CO2, limitation de la

Artisan formé chez les compagnons du devoir Fabrication de maison à ossature bois selon le procédé MBOC Travaux sur 64, 65 et 40

Tél. :

06 86 54 06 22

constructionboispyr@gmail.com www.constructionboispyr.com 6


production de dÊchets, une maison rÊalisÊe selon la norme NF dÊmarche HQEŽ bÊnÊficie d’un nombre important de qualitÊs : respect de l’environnement grâce notamment au diagnostic Êcologique effectuÊ en amont de la construction, impact sur l’Êcosystème aussi faible que possible, maison confortable prenant place dans un milieu sain, performances ÊnergÊtiques supÊrieures à la rÊglementation en vigueur, certification officielle de la norme NF dÊmarche HQEŽ.

• • • • •

Outre son aspect Êcologique, une maison adoptant la dÊmarche HQE constitue Êgalement un atout majeur pour le portefeuille du propriÊtaire. En effet, le diagnostic Êcologique Êtabli par un professionnel avant la construction ainsi que l’Êvaluation dressÊe une fois celle-ci achevÊe (au travers d’un diagnostic DPE par exemple) permettent une valorisation notable du patrimoine immobilier.

Qu’est-ce que la norme HQE ? Plus qu’une norme ou un label, la dÊmarche HQE est une dÊmarche volontaire de respect et prÊservation de l’environnement ÊlaborÊe par l’Association HQE, reconnue d’utilitÊ publique. AssociÊe au secteur de la construction et de l’immobilier, la dÊmarche HQE vise à rÊduire au maximum l’impact du bâtiment sur son environnement extÊrieur mais Êgalement à gÊnÊrer un environnement intÊrieur sain et agrÊable. Le dÊveloppement durable reste donc la prÊoccupation centrale du bâtiment et ce durant chaque Êtape de sa vie (mise en projet, Êlaboration, construction, occupation, dÊmolition). En 2006, la dÊmarche HQE a pris place au sein de la maison particulière. ProposÊe par de nombreux constructeurs, la norme  NF Maison Individuelle dÊmarche HQE  devient rapidement un gage de qualitÊ et de respect de l’environnement.

Première Êtape de la dÊmarche HQE Afin qu’une maison s’intègre pleinement dans le cadre d’une dÊmarche HQE, les diffÊrentes Êtapes de sa

%HVRLQGHFRQVHLOV HWGHVXLYL SRXUYRWUHSURMHW GHUpQRYDWLRQ RXGHFRQVWUXFWLRQ UXH6W*LOOHV257+(= 7pO)D[

0DLOFRQWDFW#HFRKDEIU6LWHZZZHFRKDEIU

construction doivent rÊpondre à un certain nombre de critères ÊvaluÊs lors de la rÊalisation du diagnostic Êcologique. EffectuÊ par le constructeur avant le dÊbut de l’Êdification de la maison, le diagnostic Êcologique permet à la fois d’analyser les caractÊristiques techniques et Êcologiques du site d’implantation de la maison, de dÊfinir les exigences du propriÊtaire et de proposer les solutions permettant d’atteindre les performances ÊnergÊtiques et environnementales souhaitÊes. Garantissant les moyens mis en œuvre et les rÊsultats obtenus en matière de qualitÊ environnementale, le diagnostic Êcologique s’articule autour de 14 points rÊpartis au sein de 4 grandes catÊgories :

L’Êco-construction de l’environnement : qualitÊ et confort de vie ne • Respect riment pas nÊcessairement avec dÊveloppement durable.

•

•

Il incombe donc au MaÎtre d’ouvrage d’instaurer le plus justement possible une relation avantageuse entre le bâtiment et son environnement immÊdiat. Des compromis devront souvent être recherchÊs mais l’Êtude rÊalisÊe au travers du diagnostic Êcologique permettra d’associer exigences du propriÊtaire et contraintes du terrain (contraintes techniques, Êcologiques, historiques, etc.). MatÊriaux : c’est au cours de cette Êtape que le constructeur, conjointement avec le propriÊtaire, fera le choix des matÊriaux utilisÊs lors de l’Êdification du logement. Faible impact sur l’environnement, durabilitÊ, coÝt, valorisation d’une matière première locale, recyclage des dÊchets seront autant de qualitÊs recherchÊes. Chantier : pour qu’un bâtiment puisse bÊnÊficier de la norme dÊmarche HQE, le chantier lui-même devra rÊpondre à certaines exigences Êcologiques telle qu’une faible nuisance sonore, une pollution de l’air et du sol

3RXUFRQFLOLHUpFRQRPLH FRQIRUWHWpFRORJLH 

)pEXV (FR (FR+DELWDW )pEXV  (FR %XUHDXGÂśpWXGHWKHUPLTXH HW ELRFOLPDWLTXH 

(WXGHVEDVVHFRQVRPPDWLRQ %%&3UrWjWDX[]pUR (QHUJLHVUHQRXYHODEOHV

&KRL[GHVPDWpULDX[pFRORJLTXHV

7


Le confort

• limitée, un nettoyage fréquent ou encore une bonne gestion des déchets (tri sélectif, limitation des emballages, etc.)

L’éco-gestion

• • •

8

L’énergie : inscrire sa maison dans la démarche HQE c’est aussi et surtout la doter d’une performance énergétique bien supérieure à la moyenne. Aider en cela par le diagnostic DPE, le diagnostic écologique doit alors vérifier que la consommation enregistrée au sein du bâtiment est au minimum 10 % plus basse que les préconisations de la réglementation thermique de 2005 (condition requise pour pouvoir prétendre à la norme HPE - Haute Performance Energétique). Gestion de l’eau : récupérateurs des eaux pluviales, dispositifs de recyclage et robinets limitateurs devraient pouvoir trouver leur place au sein d’un logement HQE. Limiter les déchets : la présence d’équipements favorisant le tri sélectif des déchets et le compostage sera également vérifiée au cours du diagnostic écologique. Entretien et maintenance : afin là encore de lutter efficacement contre la prolifération des déchets, le choix des matériaux et l’aménagement de la maison devront permettre un entretien facilité.

• •

Le confort hygrothermique : pour un propriétaire, une maison doit avant tout être un cadre de vie confortable et ce quelque soit la saison. Au travers du diagnostic écologique, la norme HQE garantira doncc ifs la présence de dispositifs atition on de chauffage et de ventilation performants. Le confort acoustique : que ue ce ssoi soit oitt dans le choix des matériaux, ux, ll’a l’affectation ’aff ffec ecta tatition on des espaces ou l’orientation d de e la m maison, aiso ai son n llaa lilimi limimi tation des nuisances sonores devra être l’un des mots d’ordre. Le confort visuel : mêler adroitement éclairage naturel et sources lumineuses artificielles doit pouvoir permettre de réaliser une économie d’énergie conséquente. Le confort olfactif : peut être le point le plus inattendu, le confort olfactif doit cependant être assuré notamment par l’utilisation d’un système de ventilation efficace et un agencement judicieux des différentes pièces.

La santé

Qualité sanitaire des espaces : la démarche HQE appliquée à une maison veillera à créer les conditions d’hygiène nécessaire afin de limiter la prolifération de microorganismes et les remontées d’humidité dans les pièces à risque (cuisine, salle de bain, toilettes...). La qualité sanitaire des espaces doit également prendre en compte les possibles émissions électromagnétiques. C’est dans le cadre de ce point du diagnostic écologique que seront évalués l’accès aux personnes handicapées et l’évacuation des déchets (locaux de taille et de nombre suffisant). Qualité sanitaire de l’air : invisible, la pollution de l’air reste une menace sournoise. Le diagnostic écologique devra analyser les dispositions préventives qui pourront être appliquées afin de maîtriser les diverses émissions (radon, fibres, particules, acariens, etc.).


Qualité de l’eau : éviter •toute contagion à la légionellose ou autre élément pathogène, tout risque de brûlure, voilà la mission du dernier point que devra aborder le diagnostic écologique. La qualité de l’eau d devra être assurée par un co contrôle minutieux de l’état dess canalisations, du schéma de d’or d’ orga ga d’organisation des installations ains ai nsii que q ainsi du raccordement au rése ré seau au d de e distribution. réseau

Différentes normes pour un diagnostic écologique Afin de maîtriser au mieux l’impact des bâtiments sur leur environnement, la démarche HQE a dû s’adapter à la diversité des édifices proposés. Ainsi, en fonction du type de construction envisagée, différentes normes ont intégré en leur sein la démarche HQE . La norme « NF Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE » : première à voir le jour (février 2005), cette norme propose une démarche HQE associée à un diagnostic écologique aux bâtiments neufs du secteur tertiaire (Assurance, Banque, Commerce, Communication, Conseil, Électricité, Éducation, Formation, Entretien, Finance, Hôtellerie, Tourisme, etc.). La norme « NF maison individuelle - Démarche HQE » : certification attribuée aux maisons neuves par la CEQUAMI (mandatée par l’Association HQE et l’AFAQ AFNOR Certification). La norme « NF logement - Démarche HQE » : CERQUAL, filiale de l’association QUALITEL, octroie cette certification aux logements réhabilités, au logement collectif ou individuel groupé qui répond aux exigences du diagnostic écologique.

Les contrôles La réalisation d’un diagnostic écologique et la construction d’une maison HQE (haute qualité environnementale) ne peuvent être entreprises que par un constructeur de maisons individuelles labellisé NF. Outre le diagnostic écologique obligatoire pour une certification HQE, la norme « NF Maison Individuelle » impose un certain nombre de contrôles complémentaires, tant au sujet du bâtiment que du constructeur. Alors que c’est le constructeur lui-même qui est en charge du diagnostic écologique, c’est une filiale du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

(CSTB) et de l’Association QUALITEL qui devra opérer les différents contrôles complémentaires : la CEQUAMI (Certification Qualité en Maisons Individuelles). C’est également CEQUAMI qui délivrera la certification « norme NF démarche HQE » (par délégation d’AFAQ AFNOR Certification, propriétaire de la marque NF et de l’Association HQE).

Contrôle des qualités écologiques de la maison

• •

Analyse des caractéristiques du site d’implantation du bâtiment (environnement et terrain). Estimation des performances de la maison en matière de développement durable (pour les besoins de cette estimation, le constructeur NF est tenu de transmettre le dossier complet de la maison à CEQUAMI). Dans l’éventualité où des paramètres non-conformes au label HQE devaient être identifiés, la certification pourrait être suspendue voire annulée.

Contrôle du constructeur Les experts en qualité environnementale des maisons individuelles seront amenés à effectuer un suivi régulier du constructeur NF et de ses pratiques. Vérification d’environ 10 à 25 % des chantiers en cours, contrôle de la mise en place de « chantiers à faibles nuisances », examen de la conception et de la réalisation du bâtiment, analyse des réclamations qui auraient pu être émises à l’encontre du constructeur, vérification des entreprises sous-traitantes, contrôle du service client et de son suivi (conseil et assistance, mise à disposition d’un guide d’entretien et d’usage de la maison certifiée « NF démarche HQE », etc.). ■

• • • • • •

Sources : www.diagnostic-expertise.com, www.lesiteimmo.com http://www.le-diagnostic-immobilier.com

9


Animation à la société Nat Natexea exea Parce que les changements de conscience sont la base de l’évolution de l’être humain, vers un monde plus sain et harmonieux, nous pouvons les concrétiser dans la vie de tous les jours, par un environnement plus adapté à la santé et au bien-être. La maison apparait, comme le milieu particulier le plus propre à ce changement, puisque nous y passons plus de la moitié de notre vie.

Jeudi 21 octobre à 18 heures Pour répondre à ces questions fondamentales et bien comprendre la relation privilégiée qu’ils peuvent avoir avec l’homme, la société Natexea (négoce de matériaux écologiques) organise une animation sur les isolants et l’étanchéité à l’air et à l’eau , qui sera présentée par messieurs Thierry NOEL (spécialiste depuis 20 ans de ces matériaux, conférencier international) et André GILON (architecte écologique depuis 22 ans, amoureux des maisons rondes).

Dans ce domaine de la construction, les matériaux prennent une importance considérable, puisque nous allons vivre sous leur influence tout au long de notre existence. Quels sont-ils ? Quels bénéfices pouvonsnous en retirer ? Comment les mettre en œuvre pour optimiser au maximum leurs qualités ?

Vendredi 22 octobre de 15 heures à 18 heures Et parce que le bien-être est étroitement lié à la décoration que chacun met en place pour que l’ambiance du « chez soi », soit une source de tranquillité et d’équilibre des sens, madame Brigitte NOEL (décoratrice d’intérieur, spécialiste des produits écologiques tels peintures, huiles de planchers, terre…, professeur en Feng-Shui) présentera ce monde des couleurs et des matières.

Ces deux animations seront organisées à NATÉXEA 9, avenue de la division Leclerc – 64100 BAYONNE – Tél. : 05 59 45 68 24 ou mail : contact@natexea.com

Besoin d’isolation ? Ouate de Cellulose

Pour un confort de vie Été comme Hiver ! - L’isolation des maisons ossature bois - L’isolation des maisons construction traditionnelle - L’isolation phonique - L’isolation des combles perdus - L’isolation par l’extérieur - En neuf ou en rénovation

Z.A. des 2 Pins - 40130 CAPBRETON

05 58 47 65 16 - www.iso-sain.com 10

Le chauffage le moins coûteux est celui qui reste éteint

Réalisation Compo-Méca sarl • Propriété BAB’S EDITIONS

Publi-reportage


Habitat

L'immobilier écologique une

Acheter

maison écologique

L

ongtemps réservé aux seuls passionnés, l’habitat écologique semble aujourd’hui avoir le vent en poupe. Tout dépend dès lors de votre degré d’exigence, d’une simple baisse de votre consommation d’énergie à une maison totalement intégrée à son environnement. Sans oublier l’apparition en cours de nouvelles offres, l’intérêt du public pour la question n’ayant pas échappé aux promoteurs…

Ça y est, vous êtes décidé à vous offrir une maison plus respectueuse de l’environnement… mais aussi de la santé de ses habitants ? Pour commencer, il va falloir décider du modèle vers lequel vous comptez vous tourner. Premier point de repère, les normes. Il en existe de différents types, avec à chaque fois leurs caractéristiques propres. La norme HQE (Haute Qualité Environnementale), par exemple, est attribuée depuis 2006 aux maisons individuelles et commence aujourd’hui à faire l’objet de quelques programmes immobiliers. Elle peut s’appliquer plus ou moins complètement, en fonction de 14 critères différents (construction du bâtiment, gestion écologique, confort de ses occupants…). Savoir lesquels sont pris en compte pour le logement que vous visez vous donnera une première indication. Autre label vert, Habitat et environnement a été décerné à près de deux cents programmes de construction partout en France, qu’il s’agisse de maison individuelle ou d’habitat collectif. En matière énergétique, on peut également se fier au label THPE (Très Haute Performance Energétique), obtenu en recourant à des énergies renouvelables. Celui-ci signale des bâtiments consommant jusqu’à 20 % d’énergie de moins que les constructions « classiques ». Par ailleurs, une habitation bénéficiant de cette certification peut augmenter de 20 % son Coefficient d’occupation du sol (COS). En clair, cela signifie que la maison pourra occuper une surface bâtie plus importante.

Architectes : l’option du sur-mesure L’idéal, lorsqu’on rêve d’une maison écologique, est évidemment de faire appel à un architecte qui construira votre projet avec vous pour qu’il corresponde totalement à vos envies. Selon les cas (et surtout votre budget), différentes solutions s’offrent à vous.

11


variera en fonction de l’option choisie. Pour donner un ordre d’idée, l’utilisation de matériaux écologiques à elle seule occasionne un surcoût de 5 % environ. Il est plus difficile de s’avancer en ce qui concerne l’installation énergétique, le recours aux énergies renouvelables pouvant dans certains cas revenir au même prix qu’une installation classique, ou coûter bien davantage (forte autonomie énergétique par exemple).

Tout commence par le choix du matériau de construction. Certains cabinets et groupements de professionnels sont par exemple spécialisés dans le bois ou la paille, qui possèdent de nombreux atouts sur le plan environnemental. D’autres vous proposeront plutôt de jouer l’option bioclimatique, c’est-à-dire une habitation s’intégrant harmonieusement à son environnement pour en tirer le meilleur parti. Vous pouvez aussi choisir de réhabiliter un bâtiment ancien, occasion de l’aménager selon vos désirs voire de l’agrandir. Quoiqu’il en soit, prenez le temps de bien vous renseigner sur le professionnel auquel vous allez vous adresser. Le succès des thématiques liées à l’environnement risque en effet d’attirer de nombreux opportunistes sur ce marché. Votre architecte possède-t-il de nombreuses références en matière de maison écologique ? A-t-il fait certifier sa démarche, travaille-t-il avec des artisans qui l’ont fait ? Telles sont quelques-unes des questions que vous pouvez vous poser. Pensez aussi à comparer les devis, généralement moins élevés si votre interlocuteur possède l’expérience du matériau utilisé.

Quel investissement prévoir ? Côté porte-monnaie, il ne faut pas se leurrer : une maison écologique représente forcément une dépense plus importante qu’une habitation ordinaire. Le dépassement

Il est cependant possible d’amortir l’investissement initial en une dizaine d’années, grâce aux économies réalisées sur différents postes (chauffage, énergie, climatisation, eau…). De plus, cela constitue un pari intelligent sur l’avenir, le prix de l’énergie étant vraisemblablement appelé à augmenter de façon conséquente ces prochaines années. Sans parler de la santé des occupants de la maison, dont la valeur est difficilement quantifiable…

Quelques conseils pour choisir un logement écologique Chaque année, près d’1 français sur 10 change de résidence pour des raisons professionnelles ou personnelles. Si vous êtes dans ce cas, voici quelques conseils pour vous aider à choisir un logement plus écologique.

Tenez compte des diagnostics obligatoires Si vous louez votre logement, le propriétaire doit obligatoirement vous remettre un dossier qui présente : l’état des risques naturels et technologiques le diagnostic de performance énergétique et, dans certains cas, le diagnostic sur les risques d’exposition au plomb.

• • •

Tenez compte du résultat de ces diagnostics dans votre choix. Pour les logements qui présentent un risque d’exposition au plomb, si les seuils sont supérieurs aux normes, sachez que votre propriétaire est obligé de réaliser des travaux de mise en conformité à ses frais. Au niveau énergétique, privilégiez les logements économes en énergie (classe A). Malheureusement, la plupart des

Assain Concept

Une eau 100 % naturelle, sans produit chimique Les avantages d’un bassin de baignade naturel 40, imp. des Hirondelles 40900 SAINT-AVIT Tél. : 06 17 53 56 90 12

• Profiter de votre bassin en toutes saisons • Respect de la nature et de l’environnement • Bassin filtré biologiquement grâce aux bactéries • Jardin paysager de rêve

Une solution écologique pour la baignade


logements sur le marché ont des performances énergétiques médiocres. Selon une étude réalisée par le groupe de Particulier à particulier, sur plus de 2 000 logements en 2008, la majorité étaient classés en classe E ou F.

Privilégier un logement avec un jardin ou un balcon Un balcon, un jardin est un lieu convivial où il est possible de réaliser des repas ou des apéritifs agréables entre amis. C’est aussi un espace où vous pourrez recréer un petit coin de nature et cultiver toute l’année des plantes aromatiques, des légumes ou implanter un composteur…

Éviter les logements trop bruyants Le bruit est une source de stress, d’anxiété, de perturbation du sommeil. Il peut induire des troubles cardio-vasculaires (augmentation de la fréquence cardiaque, de la tension artérielle….).

Pour éviter les logements bruyants, privilégiez ceux qui sont équipés de doubles vitrages et fuyez ceux qui possèdent une faible isolation acoustique et qui donnent sur des axes importants de circulation (autoroute, avenue, voie de chemin de fer, cône de bruit des aéroports)… N’hésitez pas aussi à demander l’avis des habitants lorsque vous visitez le logement afin de savoir si la résidence qui vous intéresse est bruyante.

Privilégier un logement proche des transports en commun Pour vous faciliter l’accès aux modes de transport doux, privilégiez un logement : proche d’un transport en commun et plus particulièrement d’un métro ou d’un tramway qui pourra vous mener rapidement à votre travail, à la crèche, à l’école de vos enfants ou sur vos espaces de loisirs. qui possède un garage ou un parking à vélo dans lequel vous pourrez ranger facilement votre bicyclette.

• •

Éviter les logements soumis aux champs électromagnétiques importants L’impact des champs électromagnétiques sur la santé est encore peu connu. Ces champs sont générés partout où du courant électrique circule et notamment par les lignes à haute tension, les voies de chemin de fer électrifiées, les installations électriques domestiques, les stations de transformation mais encore par les antennes-relais. Si vous souhaitez appliquer le principe de précaution, éviter d’habiter à proximité immédiate de ces équipements.

13


La loi Bouvard Censi (appelée aussi loi LMNP Scellier) pour l'achat d'un bien immobilier neuf et meublé qui permet de récupérer la TVA sur le bien acheté et aussi de déduire de ses impôts sur le revenu 25 % du prix de revient HT à condition de le louer pendant 9 ans au minimum.

Les objectifs Les efforts de l'Immobilier écologique des promoteurs Rappel des objectifs de l'immobilier écologique neuf : • En 2012, les bâtiments neufs devront consommer immobiliers écologiques •

moins de 50KW/m2 par an alors qu’aujourd’hui les bâtiments consomment 250KW/m2/an. En 2020, les logements neufs devront s’auto-suffire en énergie.

Avantages fiscaux de l'investissement immobilier écologique De nombreux dispositifs fiscaux avantageux existent qui s'appliquent à l'investissement locatif dans l'immobilier écologique neuf : La loi Scellier pour l'achat d'un bien immobilier neuf et nu qui permet de déduire de ses impôts sur le revenu 25 % du prix de revient à condition de le louer pendant 9 ans au minimum. Si vous prolongez la location audelà des 9 premières années, vous aurez encore droit de déduire 2 % de prix de revient de votre bien immobilier loi scellier et ce, pendant six ans au maximum.

Réalisation Compo-Méca sarl • Propriété BAB’S EDITIONS

N.B : Le prix de revient est la somme du prix d'acquisition et des frais de notaire.

14

Un promoteur écologique se doit d'étudier différents aspects écologiques : Impact du projet de construction sur l'environnement Implantation du projet de construction en zone saine et rapport géobiologique Gestion des déchets durant les travaux de construction pour permettre le recyclage des matériaux Produits naturels tels que : peinture bio, colle sans solvant, etc. Optimiser le diagnostic performance énergétique avec utilisation d'énergies renouvelables telles que l'énergie solaire (panneaux photovoltaïques, chauffe-eau solaire, candélabre, portail, piscine, etc.), éolienne, géothermie, bois, EDF Equilibre +. Classification des équipements collectifs : éclairage extérieur, domotique, etc. Classification des équipements privatifs : électroménager (classe A +) pour les résidences meublées telles que les résidences de tourisme écologiques. Fenêtres avec double voire triple vitrage, luminaires avec ampoules basse conso. ■

• • • • •

Sources : www.preservonslaplanete.com, www.consommerdurable.com.

Agrandissez votre maison avec une surélévation des combles ou une extension

la Maison Ossature Bois www.duhalde-panpi.fr

Hasparren 05 59 29 61 05


News

Le Soleil

entame un nouveau cycle qui pourrait

s'accompagner de violentes tempêtes solaires

L

e Soleil entre dans un nouveau cycle d'activité qui devrait connaître son apogée en mai 2013. Cette période, pourrait être l'occasion de tempêtes solaires jusqu'alors inconnues de nos sociétés modernes. Or, la plupart des technologies du XXIe siècle sont vulnérables aux tempêtes géomagnétiques.

Les cycles solaires

Le soleil se réveille d'un profond sommeil qui pourrait être catastrophique

Le Soleil connaît des cycles en fonction du nombre de tâches solaires qui apparaissent à sa surface. Ces cycles sont suivis depuis le milieu du XIXe siècle et se caractérisent par des montagnes russes sur un graphique avec une période d’environ 11 ans. À première vue, ces cycles semblent réguliers mais la réalité et les prédictions ne sont pas toujours conformes. En fait, les cycles varient entre 9 et 14 ans et certains ont un nombre de tâches élevé, d’autres plus faible. Les minimums sont généralement brefs et ne durent que quelques années mais au XVIIe siècle, le Soleil a plongé dans une période de 70 ans connu sous le nom de minimum de Maunder qui déconcerte toujours les scientifiques.

Richard Fisher, directeur de Heliophysics Division à la NASA nous explique ce qu’il en est : « le Soleil se réveille d’un profond sommeil, dans les prochaines années, nous devrions assister à des niveaux beaucoup plus élevés de l’activité solaire. Dans le même temps, notre société technologique a développé une sensibilité sans précédent aux tempêtes solaires. » Ce risque est notamment à l’origine du forum « Space Weather Enterprise » qui s’est tenu le 8 juin 2010 à Washington.

Jusqu’à présent, le cycle solaire se trouvait dans un minimum, le plus faible du siècle passé. En 2008 et en 2009, le Soleil a battu des records en termes de faible nombre de tâches solaires, d’irradiance (alors que la hausse de la température de la planète établissait également des records) et de vent solaire. « Dans notre carrière professionnelle, nous n’avons jamais rien vu de pareil », déclarait Dean Pesnell du Goddard Space Flight Center, principal représentant de la NASA sur ce thème. Si ce calme solaire fut propice à l’observation astronomique, depuis l’année dernière, le Soleil a commencé à retrouver un peu d’activité. Des petites tâches émergent, d’énormes courants de plasma dérivent lentement vers l’équateur du Soleil et ses 06 99radio 90 65 28 - 05 40légèrement. 48 06 89 Tous ces signes avantondes augmentent coureurs annoncent l’arrivée du cycle solaire 24.

15


Ce nouveau regain d’activité solaire, dénommé cycle 24, pourrait avoir lieu en mai 2013, avec toutefois un déficit de tâches solaires par rapport à la moyenne. « Si nos prédictions sont exactes, le cycle solaire 24 aura un nombre maximum de tâches solaires inférieur à 90, le plus faible nombre depuis le cycle solaire de 1928 où le cycle 16 avait atteint un maximum de 78 tâches solaires » indiquait fin mai 2009, Doug Biesecker du Space Weather Prediction Center de la NOAA. Lors du cycle précédent, le maximum était de 125 et même de 250 durant les autres cycles. Pour autant, cela ne signifie pas que ce cycle sera de tout repos en ce qui concerne les tempêtes géomagnétiques. En effet, « même un cycle en dessous de la moyenne est capable de produire des tempêtes solaires sérieuses » soulignait Doug Biesecker. Ainsi, la grande tempête géomagnétique de 1859, par exemple, a eu lieu lors d’un cycle solaire équivalent à celui qui est prédit pour 2013. La tempête solaire de 1859, connu sous le nom de l’événement « Carrington » après son observation par l’astronome du même nom, s’est manifestée par des incendies dans les télégraphes, des câbles de transmission endommagés et des aurores boréales si brillantes qu’il était possible de lire un journal en pleine nuit. La plupart des dégâts qui résulteraient d’une tempête solaire pourraient être atténués si les décideurs savaient quand elle aura lieu. Mettre les satellites en mode « sécurité » et déconnecter les transformateurs pourraient éviter des surtensions électriques sur les réseaux. Cependant, ces actions préventives réclament des prévisions extrêmement précises : un travail qui a été confié à la National Oceanic and Atmospheric Administration, l’agence américaine responsable de l’étude de l’océan et de l’atmosphère.

16

Une éruption solaire de classe M8.3, la plus puissante depuis 2004, s’est produite le vendredi 12 février, à 11 h 26 GMT, a annoncé l’Institut de physique Lebedev (FIAN) de Moscou sur le site internet de l’observatoire solaire russe TESIS. « L’éruption n’a duré que 14 minutes, de 14 h 22 à 14 h 36 heure de Moscou (11 h 22 à 11 h 36 GMT). Elle a eu un précurseur : une éruption plus faible, de classe C7.9 sur l’échelle GOES, soit 10 % seulement de l’intensité de niveau M8.3, s’est produite vers 10 h 20 (07 h 20 GMT) dans le même secteur », est-il indiqué dans un communiqué du Laboratoire d’astronomie des rayons X du Soleil de l’Institut FIAN. Les éruptions solaires sont rangées dans 5 classes – A, B, C, M, et X – en fonction de la puissance du rayonnement X. Chaque classe correspond à une éruption d’une intensité dix fois plus importante que la précédente. La classe minimale, notée A0.0, correspond à une puissance de rayonnement sur l’orbite de la Terre de 10 nanowatts par mètre carré. Au sein d’une même classe, les éruptions solaires sont classées de 1 à 10 selon une échelle linéaire (ainsi, une éruption solaire de classe X2 est deux fois plus puissante qu’une éruption de classe X1). Des éruptions accompagnées d’un flux de rayonnement de plus d’un million de nanowatts, classées X17, ont été enregistrées fin octobre 2004, lors du maximum solaire précédent. Si l’éruption solaire avait été 20 % plus intense, elle aurait atteint le niveau X, le plus élevé, précisent les chercheurs russes, qui utilisent les données recueillies par les satellites occidentaux GOES et SOHO pour analyser l’activité du Soleil. L’observatoire solaire russe TESIS, installé à bord de la sonde Koronas-Photos, est en panne depuis décembre 2009. ■ Source : www.notre-planete.info


Interview In

Interview

Pascal

Boniface

adjoint à l'environnement à la Ville de Pau fleurs, grâce à des évolutions de pratiques et l’utilisation de matériels performants. Côté espaces verts, un plan de désherbage a été initié et la gestion différenciée fait son apparition. Déjà, une diminution de près de 80 % des produits phytosanitaires a été enregistrée.

En tant que Maire de Pau, quelle importance accordez-vous à la protection de l’environnement dans vos décisions ? Une très grande importance qui se traduit par une prise en compte la plus exhaustive possible de l’environnement dans les projets d’aménagements et les pratiques des élus et des services. Les axes prioritaires d’intervention sont la commande publique, l’énergie, la gestion de l’eau et les espaces verts. Concernant le premier point, l’insertion des clauses sociales et environnementales ont été généralisées en 2009 dans l’ensemble des marchés publics de la Ville. Au niveau de l’énergie, le diagnostic du patrimoine municipal existant pointe de très mauvaises performances thermiques et l’absence des énergies renouvelables. Les programmes de travaux à venir intègrent donc désormais un volet maîtrise de l’énergie conséquent. Avec le titulaire du marché d’exploitation des chaufferies de la Ville, une liste de travaux prioritaires de maîtrise de l’énergie a été établie pour un montant supérieur à 200 k€. Les projets de centrale solaire sur le parking du Zénith et la mise en service d’une chaudière à bois aux serres municipales sont deux exemples d’utilisation des énergies renouvelables. D’autres projets suivront. En 2009, les services municipaux ont utilisé 15 % d’eaux en moins pour le nettoyage des rues ou l’arrosage des

En 2009, la Ville de Pau a décidé d’élaborer son agenda 21 local. Quels sont les programmes d’actions prévus dans cet agenda ? L’Agenda 21 local en préparation a pour objectif de généraliser la prise en compte du développement durable dans les politiques publiques et les pratiques de la Ville, en lien avec l’Agglomération. La stratégie élaborée au niveau de l’Agglomération met en évidence 5 grands défis pour l’avenir que la Ville déclinera sur le territoire communal : permettre à chaque habitant d’agir en faveur du développement durable : éducation à l’environnement avec « l’Agenda 21 scolaires », renforcement de la démocratie locale avec les conseils de quartiers et le projet éducatif global dans le cadre de ville éducatrice, promouvoir des modes de production et de consommation responsables : projet de la ferme du goût, développement des parcelles solidaires, projet de déchetterie au centre technique municipal...

17


• • •

lutter contre et s’adapter au changement climatique : instauration de la comptabilité énergétique, développement des énergies renouvelables, généralisation des démarches HQE et des études préalables en matière d’urbanisme, créer les conditions d’un mieux vivre ensemble : une opération d’envergure de renouvellement et requalification de l’habitat (OPAH RU) pour ramener des habitants en centre-ville, travail d’accompagnement et de création d’habitat adapté pour les gens du voyage, concilier développement urbain et nature en ville : généralisation de la gestion différenciée des espaces verts et promotion des techniques alternatives aux plans de désherbage ; inventaire de la biodiversité ordinaire ; poursuite des plans de gestion des milieux naturels : Forêt de Bastard par exemple.

Quelles sont les solutions de déplacements alternatives à la voiture mises en place à Pau ? En décembre 2009, les élus de l’agglomération ont voté une nouvelle délégation de service public de transports en commun dont les points forts sont un réseau de bus qui offre 50 % de services supplémentaires à l’usager, étendu à 8 nouvelles communes, avec la création d’un Syndicat Mixte de Transports Urbains, 220 vélos en libre service, repartis en 20 stations (Idecycle) et un service d’autopartage (IDElib). Pau est la seule ville de France à lancer 3 services de transport doux concomitamment. De plus, le projet de requalification du cœur de ville fait du centre-ville un lieu de destination et non plus de transit, afin de diminuer la place de la voiture en ville.

Pau Nord est le quartier pilote des nouveaux modes de collectes de déchets. Quels sont les changements mis en place dans cette zone ? Vont-ils bientôt s’appliquer à toute la ville ? Pau Nord a été quartier pilote pendant 3 mois afin d’évaluer les changements introduits pour la collecte en pavillons. Pour la collecte sélective des emballages ménagers, un bac jaune a été distribué à tous les habitants à la place du sac jaune. Il est collecté tous les 15 jours au lieu d’une fois par semaine. Autre nouveauté : la collecte des ordures ménagères a lieu

18

1 fois par semaine au lieu de 2, ce qui permet de ramasser des bacs pleins plutôt qu’à moitié vides et donc d’optimiser les tournées de nos bennes. Les circuits de collecte de l’ensemble de l’agglomération ont été changés ; les jours de collecte seront donc modifiés. Une information sera diffusée en porte à porte sur le même modèle que la zone pilote. L’ensemble des habitats pavillonnaires basculera vers ce nouveau système en mai 2011. Les nouveaux bacs jaunes seront distribués au premier semestre 2011. Les zones majoritairement en habitat vertical ne seront pas touchées par le nouveau dispositif de collecte cité plus haut.

Toujours en 2009, la nouvelle municipalité créait une « mission développement durable » commune à l’intercommunauté et la Ville de Pau. Quelles sont les actions créées suite à cette initiative ? Le rôle de la mission développement durable est de favoriser une prise en compte transversale des finalités du développement durable dans les pratiques et les politiques publiques de la collectivité. Les agents de la Mission (une dizaine) interviennent donc en support technique et méthodologique des autres services (mise en place d’une formation des agents au développement durable ; aide à la rédaction des clauses dans les marchés publics...) ; c’est également la Mission qui met en place, avec les élus concernés, un certain nombre de projets emblématiques tels que la Ferme du goût, la centrale solaire du Zénith, enfin, c’est ce service qui coordonne la mise en place de l’Agenda 21 local.

Quelles sont vos actions écologiques personnelles au quotidien ? Je trie mes déchets, suis adhérent à une AMAP et me déplace en bus ou en vélo.

« Que pensez-vous du magazine Planète Ekologie ? » Planète Ekologie est un magazine très intéressant qui aborde des sujets d’actualités, traite de manière sérieuse les différents aspects liés à la lutte contre le changement climatique et favorise la conscience de chacun, au quotidien, dans le rôle qu’il peut avoir en faveur de la protection de la nature. Et j’apprécie tout particulièrement les trucs et astuces ■ Interview Suzanne George


www.surfrider.eu

La Newsletter de SurfRider

Help us keep keep tthe he oocea cea n

clean !

Planet Surf Festival, 20 ans de Surfrider 02-09-2010 par Rémi

Créée en 1990, l’association fête cette année son 20e anniversaire. Afin d’offrir une célébration à la hauteur des 20 années de combat, nous organisons le PLANET SURF FESTIVAL, du 23 octobre au 1er novembre 2010, à Biarritz. Cette manifestation sera composée de deux événements forts, d’une part le championnat de France de surf de la Fédération Française de Surf pour lequel Surfrider est le principal sponsor et d’autre part un festival pour les 20 ans de l’Association avec une programmation variée : • Des expositions pédagogiques (Vagues & Littoral au Centre d’éducation à l’environnement et « Des montagnes à l’Océan » au prisme du Casino municipal), • Un parcours pédagogique sur la Grande Plage pour le grand public constitué d’activités variées et d’un concours autour d’un quizz-environnement, • Une exposition rétrospective sur les 20 années d’action de Surfrider, • Une programmation de films au cinéma Le Royal sur les thématiques du surf, de l’océan et de l’environnement, • Une compétition de surf pour la communauté Surfrider (staff, bénévoles, adhérents, etc.) encadrée par les juges officiels de la compétition, • Une soirée concert avec une variété d’artistes, la projection du film des 20 ans et avec la présence des ambassadeurs Surfrider, • La 2e réunion de la plateforme « users », • La soirée d’inauguration du Centre d’Éducation à l’Environnement afin de remercier nos partenaires, • Les journées des antennes Atlantique (samedi 30 et dimanche 31 octobre). Une compétition de surf en Tag Team le 30 et 31 octobre Nous organisons une compétition de surf réservée à la communauté SURFRIDER (bénévoles, adhérents et partenaires de l’association). Nous bénéficierons de la présence des juges officiels du championnat de France et nous vous proposons une formule TAG TEAM, c’est-à-dire une compétition en équipe. Ces équipes, composées de 4 personnes, s’affronteront dans une session de 45 minutes et au cours de laquelle, chaque participant devra surfer 3 vagues, soit 12 par équipe. Une fois les 3 vagues prises, le surfeur passe le relai à un de ses co-équipiers resté sur la plage, et ainsi de suite. Vous pouvez dès à présent réserver le week-end du 30 et 31 octobre ! En fonction des conditions, la compétition se déroulera soit le samedi, soit le dimanche sur l’un des sites officiels du championnat de France : Grande Plage, Côte des Basques ou Miramar. Mi-septembre, vous serez invité à vous inscrire via un formulaire sur Internet. Seuls les 100 premiers inscrits pourront participer ! Vous aurez l’option soit d’une inscription individuelle soit d’inscrire directement votre équipe, pensez-y ! Soyez prêts à vous inscrire !

19


✂ Bulletin d’adhésion mensuel à compléter et à renvoyer à Surfrider Foundation Europe OUI, j’autorise l’établissement teneur de mon compte à prélever sur celui-ci le montant correspondant à mon soutien à Surfrider Foundation : 10 €

20 €

Autre montant..................................................(en chiffres et lettres) €

66% du montant de votre adhésion à Surfrider Foundation est déductible de vos impôts, dans la limite de 20% de vos revenus imposables. Donner 10€/mois à Surfrider ne vous «coûte» que 3,40€/mois. J’ai bien noté que je m’engage à soutenir Surfrider tous les mois. Je peux modifier, suspendre ou arrêter ce prélèvement à tout moment par simple courriel avant le 20 du mois pour être effectif le mois suivant. Merci de joindre un RIB ou RIP. Association bénéficiaire : Surfrider Foundation Europe. N° national d’émetteur : 46 56 19 Compte à débiter : Nom de la banque/agence : ......................................................................................... Code banque — — — — Code guichet — — — — Date et signature obligatoires N° de compte — — — — — — — — — — — clé — —

Nom, Prénom : Adresse :

E-mail : Téléphone :

En adhérant, je recevrai ma carte et mon sticker membre d’ici un mois, le journal trimestriel et la newsletter mensuelle de Surfrider, une invitation et un droit de vote à l’Assemblée Générale, mon reçu fiscal chaque année en mars pour les contributions de l’année précédente. Surfrider Foundation Europe - 120 avenue de Verdun 64200 Biarritz - Tél. 05 59 23 54 99 Conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, demander leur rectification, suppression, ou vous opposer à ce qu’elles soient échangées ou cédées (Surfrider Foundation Europe n’échange pas les coordonnées de ses adhérents).

code media

7€


Société

B…comme L

Bébé bio

entement mais sûrement, la nourriture bio prend place dans les cuisines… mais avec l’arrivée de bébé, le problème du « bio ou pas bio ? » s’élargit : couches, lingettes… Que faut-il choisir ?

Pour protéger votre bébé Qu’elles surviennent par l’alimentation ou les produits manufacturés, les agressions du monde extérieur sont nombreuses à menacer votre bébé. Par exemple, certaines lingettes imbibées de produits chimiques sont plus néfastes que des lingettes naturelles… à vous de bien détailler les étiquettes des produits que vous achetez, et éventuellement de faire le choix du 100 % naturel.

Pour protéger l’environnement De même que tout individu sur la planète, le bébé produit des déchets nuisibles à l’environnement. Prenons l’exemple de la couche jetable : elle prend entre 200 et 500 ans pour se décomposer en répandant dans l’air du méthane (un gaz constitué d’hydrogène et de carbone qui contribue à l’effet de serre) dont la planète se passerait volontiers ! Opter pour la couche lavable, c’est faire un geste pour l’environnement.

Alimentation Seule l’alimentation biologique apporte la garantie d’aliments sans nitrates (polluants issus de l’acide nitrique qui compose les engrais azotés, largement utilisés dans l’agriculture) ni résidus de pesticides... Et cela concerne aussi le lait que vous donnez à votre bébé. Délivré par le ministère de

l’agriculture, le logo AB (Agriculture Biologique) garantit un lait sain en imposant aux producteurs de ne nourrir les bêtes qu’à base d’aliments végétaux et biologiques. L’alimentation bio réduira les risques d’allergies de bébé, lui assurera une meilleure digestion et une bonne santé générale pour maintenant et pour l’avenir.

Couches lavables/couches jetables Facteur de pollution (1 à 2 tonnes de couches dispersées dans la nature) mais aussi bourrées de produits chimiques, les femmes commencent à prendre conscience de l’intérêt de passer à l’utilisation de couches bio. C’est bon pour la nature et c’est bon pour votre enfant ! Les couches lavables sont certes moins pratiques puisqu’il faut les laver mais elles ont l’avantage de préserver la planète. Elles sont aussi plus économiques… si vous attendez votre premier bébé, vous le découvrirez très vite en achetant vos premiers paquets de couches !

Lingettes bio Les lingettes, c’est pratique, mais saturé de produits chimiques ! Diverses marques proposent des lingettes pour bébé naturelles et biodégradables. Mais il est aussi assez simple de les fabriquer soi-même : un morceau de coton

21


bébé bio un peu chères ? Pas tant que ça, si vous y regardez d’un peu plus prêt... Les vêtements bio sont de grande qualité, les couches sont plutôt économiques sur le long terme.

Transporter bébé écologiquement Adoptez la première poussette écolo qui garantit l’absence totale de produits toxiques. Garnitures, textiles, au contact de bébé sont en laine naturelle et coton Bio labellisés. Poignées, dossier et assise sont en liège, fibre de coco et bois 100 % naturels ! La poussette-landau est totalement évolutive et bien entendu aux normes de sécurité européennes en vigueur.

vaporisé d’eau tiède a strictement le même effet, ou encore mieux, un morceau de tissu découpé dans un vieux vêtement en coton ou en chanvre… lavable, et donc réutilisable.

Des soins pour le corps et l’hygiène 100 % naturels Bébé arrive et le moment de choisir ses produits de soins aussi, c’est souvent là que tout se complique. En effet, assaillies par des gammes beaucoup trop complètes et aux compositions parfois douteuses, les mamans se retrouvent désemparées. Il faut savoir qu’un bébé à la naissance a essentiellement besoin : d’un gel lavant sans savon cheveux et corps, d’un liniment oléocalcaire, d’une crème pour le change, et de sérum physiologique. En ce qui concerne le gel lavant, le liniment et la crème pour le change, le choix de produits labellisés est primordial afin d’éviter les conservateurs (paraben, EDTA, phénoxyethanol…). Les labels éco, labels bio ou encore « BDIH » sont à privilégier. Le liniment oléocalcaire, servira à changer l’enfant mais aussi à le masser et à hydrater sa peau, la maman peut aussi le fabriquer elle-même. Le sérum physiologique, sera utilisé pour nettoyer les yeux, le nez et le visage. Donc, en résumé avec, quatre produits de base très naturels en conditionnements entièrement recyclables, le bébé bénéficie des soins dont il a besoin et la maman constitue une trousse de toilette économique et écologique.

Pour porter bébé de manière au naturel, essayez l’écharpe de portage en coton Bio, une alternative écolo à la poussette. Il existe de nombreux modes de portage pour les bébés et les enfants. Le portage devient de plus en plus populaire et de nouveaux produits apparaissent sur le marché. Souples, légères et confortables, ces écharpes garantissent un bon maintien pour bébé grâce à une répartition uniforme de son poids en évitant les points de pression. ■ Sources : www.bioecolo.info, www.bloc.com, http://bebe.notrefamille.com, www.consoglobe.com

Le saviez-vous ? Le b bois, ois, oui mais…

• •

Des vêtements Bio pour un confort absolu Le coton de qualité biologique est cultivé sans pesticides, ni engrais de synthèse, ils sont donc très doux pour la peau de bébé. Il est à la fois chaud en hiver et léger l’été. De plus, il ne fait pas transpirer comme ces fichues matières synthétiques. Voilà de bonnes raisons de lui fournir sa garde-robe en tenues bio. Vous trouvez les marques pour

22

Engagés gés da dans une démarche « écolo », nombreux sont les parents pare à vouloir investir dans un lit en bois dont l'aspect semble naturel et plus sain. Méfiance ! Beaucoup de ces lits contiennent des panneaux de particules, du contreplaqué, ou des panneaux de fibre de moyenne densité (MDF) qui émettent du formaldéhyde ou contiennent de nombreux Composés Organiques Volatiles (COV) présents dans les colles. Même indétectables à l’odorat, ces substances toxiques peuvent provoquer des troubles respiratoires, des irritations (nez, yeux, gorge), des malaises ainsi que des dérangements d’estomac. Investir dans des meubles en bois dont la production n'a eu recours à aucune colle synthétique, colorant ou aérosol, vous permettra d’allier écologie et santé : Les bois non traités ou auxquels sont appliquées des huiles naturelles ou des peintures sans solvants ne présentent eux aucun risque pour l’enfant. Encore plus écologiques : les produits en bois massif provenant de forêts gérées durablement. Certaines marques proposent même des lits pour bébés certifiés FSC (Forest Stewardship Council), label le plus exigeant pour la gestion du bois.


Société

L’écotourisme

C

onnu aussi sous les noms de tourisme équitable, de tourisme durable, de tourisme éthique, l’écotourisme arrive donc avec la révolution verte, pour que chacun se responsabilise comme il le peut. L’éco-tourisme demande juste de la curiosité et du respect. Il participe à l'éducation à l'environnement, à l'apprentissage de sa préservation, à la découverte de la culture et du patrimoine local.

Le tourisme responsable participe au développement des populations et des territoires d’accueils au Nord comme au Sud, avec pour fil rouge les enjeux de notre siècle, c'est-àdire : la lutte contre les changements climatiques, la protection de la biodiversité et des milieux fragiles et la lutte contre les atteintes aux droits humains.

Qu’est-ce que c’est ? Le concept d’écotourisme est né il y a une trentaine d’années. C’est une forme de tourisme durable, car il tend à minimiser son impact sur l'environnement. Mais le concept est plus large. L’éco-touriste doit respecter les ressources et le bien-être des populations locales et encourager l’économie régionale. L'éco-tourisme contribue à la protection et

Propriété BAB’S EDITIONS

• Bilan de compétences • Bureautique : Word, Excel, Powerpoint… • EBP, Ciel Compta, compta-gestion • Anglais, espagnol, russe… et basque • PAO (Photoshop, Illustrator, Indesign…), CAO, DAO • Formation création et référencement de site

• Techniques de vente,

la préservation de l'environnement et de la biodiversité du pays visité, ainsi qu'au bien-être de la population locale, afin que les richesses soient mieux partagées.

téléprospection, négo cciale

• Agencement magasin déco vitrine, feng shui

• Management, GPEC, conduite et animation de réunions, prise de parole en public • Techniques Hôtelières : accueil, service à l’étage, haccp, sommellerie

06 99 90 65 28 - 05 40 48 06 89

50, rue Chapelet à Biarritz (derrière le campanile)

L’éco-tourisme désigne l'implication des populations locales dans le projet touristique, le respect de la personne, des cultures et de la nature, ainsi que l’implication du voyageur dans la nécessité sociale du lieu de sa destination. Bien que parfois le terme « éco-tourisme » ne soit qu’un argument de vente, ou permette de donner bonne conscience à chacun, il représente une nouvelle façon d'envisager le rapport à l'autre et induit donc l’idée de responsabilité. Cette approche touristique est basée sur le respect des traditions locales, et sur une juste répartition des profits, en réaction au gâchis entraîné par le tourisme de masse.

23


L’intÊrêt pour le pays En plus d’un bÊnÊfice Êconomique (et parfois quelques euros suffisent à changer un quotidien) et d’image, les pays et territoires protègent ainsi leur faune et leur flore et encouragent le dÊveloppement de l'Êconomie sociale et solidaire pour le bien-être de la population locale.

GĂŠographiquement parlant

Comment faire ?

L’Êco-tourisme invite le plus souvent du temps à la dÊcouverte des pays très riches en biodiversitÊ, en ressources naturelles, en forêts, en rÊserves naturelles‌ Des zones gÊographiques ayant une large dimension Êcologique urbaine sont mises à l’honneur à travers leurs espaces verts, leurs jardins Êcologiques‌.dotÊs d’espèces animales et vÊgÊtales incroyables. L’Êco-tourisme est souvent très exaltant et invite à l’aventure dans des pays tropicaux. S’il existe deux incontournables en matière d’Êco-tourisme, ce sont bien sÝr la France et les États-Unis. En AmÊrique, il faut compter avec plus de 5 millions d’Êco-touristes par an, venant essentiellement des pays d’Europe. En France, l’Association Française d’Éco-tourisme milite pour un tourisme durable et responsable. D’ailleurs, de nombreuses destinations françaises mettent en avant ce tourisme vert, avec des projets de protection environnementale. Les grands, tout comme les petits, sont concernÊs par ce tourisme Êcologique.

Plusieurs options s’ouvrent Ă  vous si vous voulez faire de l’Êco-tourisme. Selon la destination, selon le thème, vos envies ou les activitĂŠs que vous voulez faire, le voyage qui vous sera proposĂŠ peut inclure des ĂŠco-lodges (maison ĂŠcolo), des gites, des projets d’Êco-volontariats, des coins secrets ‌ Mais quel que soit l’option choisie, la part des frais de sĂŠjour attribuĂŠe directement aux villages parcourus, les aident Ă  conserver leurs traditions et Ă  se dĂŠvelopper durablement, sans en faire forcĂŠment la destination touristique incontournable (et donc loin du tourisme de masse plutĂ´t dĂŠvastateur dans certains pays). L'ouverture, dans un partage plus juste et attentif, devient une rencontre saine oĂš chacun y trouve son compte. Bien entendu dans l’Êco-tourisme, l’impact environnemental du voyage est pris en compte, et doitit ĂŞ do ĂŞtr tre e le p plu luss minime possible, ĂŞtre plus c’es c’ estt po pour ur c��€™est pourquoi, des sites d'ĂŠc d' ĂŠcoo-to to d'ĂŠco-tourisme limitent le nomb no mb de visiteurs ou nombre inte in te interdisent certains ac accès : il est importa tant de prĂŠserver le patrimoine naturel Ă  long terme et donc de ne pas laisser de dĂŠchets.

24

GAMME CR-Z HYBRID Ă€ PA RT I R D E 2 0 5 0 0 â‚Ź Tarif conseillĂŠ au 05/05/10, 2 000 â‚Ź de bonus ĂŠcologique dĂŠduits (selon les modalitĂŠs prĂŠvues par la loi de ďŹ nances 2010). Prix du modèle prĂŠsentĂŠ CR-Z Hybrid 1.5 i-VTEC Luxury avec peinture mĂŠtallisĂŠe (400 â‚Ź) et jantes 17â€? Pack Electra (990 â‚Ź) : 25 190 â‚Ź, 2 000 â‚Ź de bonus ĂŠcologique dĂŠduits. Consommation mixte : 5 l/100 km. Emissions de CO2 : 117 g/km. *Donnez vie Ă  vos rĂŞves

=V[YLJVUJLZZPVUUHPYL.(9(.,-9(5*6(4i90*(05ZÂťLZ[PUZ[HSStn(5.3,; H]LU\LKL)H`VUUL ;tS! -H_!  ZP[L!^^^OVUKHIPHYYP[aJVT LTHPS!NMH'OVUKHIPHYYP[aJVT


Les labels du tourisme durable

terminer sur une note rêveuse, l’écogîte de Montferrat vous offre des vacances vertes inoubliables en plein cœur du fameux parc naturel du Verdon.

Un label est un signe de reconnaissance attribué à une entreprise ou à une association après vérification du respect d’un cahier des charges, par une personne extérieure. Les différents labels du tourisme durable vérifient donc le respect de certains critères sociaux et environnementaux.

Les derniers conseils

Par contre l’obtention d’un label a un coût élevé pouvant aller jusqu’à 10 000 euros selon la structure, pour effectuer les modifications nécessaires. Souvent ce budget est trop important pour les petites structures. Donc, l’absence de label de tourisme durable n’est pas forcément synonyme d’absence d’engagement (certains sont même plus militants que des labellisés) !

En plus de vos recherches sur internet, pensez que pour voyager équitable, il faut privilégier sur place les produits locaux et artisanaux, les produits de saison et les moyens de transports non polluants, réduire ses déchets en consommant des produits frais, ne pas déranger les animaux, ne pas détruire la biodiversité et économiser l'eau et l'énergie. Et avant de partir, préférez voyager hors saison pour équilibrer les ressources par rapport à l’affluence du pays de destination. ■ Source : www.bloc.com, www.come4news.com

Le saviez-vous ? •

En 20 ans, le nombre des touristes a doublé blé en EEurope et triplé dans le reste du monde. onde De quoi faire de nombreux éco-touristes ste !

Partons à la découverte de la nature & Co Il existe des lieux de séjour écologiques pour toutes les envies et pour tous les goûts. Si certains optent pour des vacances à la ferme, entourés d’animaux, et ce, dans un cadre naturel, d’autres préfèrent aller à la découverte de parcs nationaux ou situés en région. Avec le label « Agriculture Biologique », vous avez la ferme du relais paysan de La Loge située dans le Lot. C’est un endroit délicieux à découvrir avec toute votre petite famille. D’un autre côté, le réseau Gîtes de France est le précurseur de l’éco-tourisme depuis 1950 avec plus de 50.000 références d’hébergement, dans l’authenticité pure des constructions en matériaux durables et mettant en avant l’énergie éolienne ou solaire. Partout en France, on retrouve près de 280 gîtes « Panda » du WWF ou « Fonds Mondial pour la Nature ». Avec le label La Clef Verte, les écotouristes ont l’assurance de trouver l’hébergement vert de leur choix, qu’il s’agisse de chambre d’hôtel, de chambre d’hôte voire en camping dans des coins super écolos. Pour

25


Jardin

Contre

les mauvaises herbes et la maladie

I

une solution bio !

mpossible de désherber sans noyer le jardin d’herbicides ? Peut-être pas. Certes, en jardinage bio, il vous faudra apprendre à être un peu plus tolérant envers ces « mauvaises herbes ». Mais la lutte contre la pollution des eaux ne le mérite-t-elle pas ?

En France, 1 million d’hectares sont cultivés par 14 millions de jardiniers amateurs, ce qui concerne une famille sur trois. La consommation des produits phytosanitaires dans les jardins particuliers représente 10 % des pesticides utilisés. Or ces produits se retrouvent aujourd’hui dans l’eau de boisson, l’eau de pluie, les eaux souterraines et même l’eau embouteillée.

Comment maîtriser les mauvaises herbes sans herbicides ? Quel jardinier n’a rêvé un jour ou l’autre d’une terre où les mauvaises herbes ne pousseraient plus ? Pourtant leur développement est un signe de fertilité : seuls les sols stériles n’hébergent aucune herbe spontanée ! Le stock de graines dans le sol est quasi inépuisable. Si la place leur est laissée, les herbes adventices envahissent progressivement le terrain. Pour les en empêcher, le jardinier bio redécouvre et invente des alternatives aux herbicides. Il favorise l’occupation du terrain par les cultures à croissance maîtrisée : semis d’engrais verts entre deux cultures, association de cultures à croissance lente et rapide (salades entre les choux, semis de radis et carottes en mélange). Il couvre le sol avec des paillages perméables contre les plantes indésirables et pour éviter le ruissellement rapide de l’eau : paille, tonte de gazon, feuilles mortes...

s e n i Fiers de nos rac

GRAND CHOIX DE FLEURS POUR TOUSSAINT

• • 26

Rond point du Maignon 64100 Bayonne Tél. : 05 59 42 24 42 www.jardinerie-lafitte.fr


En cas d’envahissement par des adventices particulièrement gênants (liseron, chardon, chiendent…), la pose d’une moquette, d’un vieux tapis, d’un plastique noir ou de carton pendant quelques mois apporte une solution efficace et écologique.

Il tolère certains adventices. La flore spontanée fournit des indications sur l’évolution et la qualité du sol. Certaines « mauvaises herbes » sont en réalité des auxiliaires : le mouron rouge ou la petite véronique couvrent le sol au printemps et disparaissent rapidement dès que l’été s’avance. Ainsi, elles font concurrence à d’autres adventices plus résistants, sans gêner les cultures. D’autres sont comestibles : pourpier, chénopode Bon-Henri…

Il élimine les plantes avant leur montée à graines par des binages réguliers et un sarclage précoce, lorsque les herbes sont encore faiblement enracinées. En intervenant le matin, les herbes arrachées se dessèchent au soleil dans la journée.

Il apprend à connaître les adventices (mode de propagation par graines ou rhizomes, plantes annuelles ou vivaces) pour mieux intervenir dans leur contrôle.

Il travaille le sol avec un outil qui soulève les racines sans les couper : grelinette par exemple. À éviter : l’usage d’une fraise ou autre outil rotatif.

Il pratique le « faux semis » : cette technique consiste à préparer le sol comme avant un semis. Les graines du sol germent spontanément. Elles sont détruites par un binage au bout de quelques jours puis on met en place le « vrai » semis. Grâce à une levée rapide, la place laissée aux adventices est limitée et la concurrence joue en faveur des cultures.

Il peut avoir recours au désherbage thermique : pratique sur les allées et bordures, il est déconseillé contre les graminées (le chiendent entre autres). Notons par ailleurs qu’il est consommateur de gaz, une ressource non renouvelable.

En conclusion, ne cherchez pas de désherbants bios ! Utilisez plutôt ces nombreuses approches écologiques et complémentaires. Malgré tous vos efforts de prévention, rien n'y a fait, votre jardin est attaqué. Que faire ? Voici quelques conseils…

Le mildiou Le mildiou est l'une des maladies les plus virulentes de la pomme de terre et de la tomate, surtout depuis les années 1990. L'humidité de l'air favorise ce champignon pathogène. L'idéal, pour les tomates, serait de les abriter. Planter des variétés peu ou moyennement sensibles (pommes de terre « Désirée », « Naturella », « Résy »... ; toutes les tomates sont sensibles), le plus tôt possible (fin mars et début avril) pour échapper à la maladie. À partir de la mi-juin, si le temps devient en permanence humide, pulvériser de la bouillie bordelaise sur les pommes de terre et les tomates, si possible toutes les semaines. Arracher les fanes des pommes de terre si elles sont très attaquées et les jeter sur le tas de compost. ■

• • •

27


Jardin

Faire son L

e compost est la clé de voûte de la fertilité du sol. En recyclant les déchets verts du jardin et ceux de la cuisine, il restitue au sol les éléments dont les plantes ont besoin.

Un compost bien mené fournira un humus nutritif et performant qui allègera les terres lourdes et donnera du corps aux terres légères. Avec du compost longuement mûri, vous n’aurez besoin d’aucun autre engrais, ni de terreau de magasin. D’ailleurs, attention au fumier « frais » ! Il cause, ce qu’on sait rarement, de nombreuses maladies et des pullulations de limaces.

Quel matériel ? Le compostage peut être mené dans un composteur (ou silo à compost), bien adapté aux petits jardins et aux petits volumes de déchets, ou bien tout simplement en tas, ce qui correspond mieux aux grands jardins. Ce tas devra plutôt se situer à l’ombre, pour éviter le dessèchement.

De tout un peu •

• • 28

Les matières « brunes » : feuilles mortes, brindilles sèches, branches broyées, copeaux de bois et sciure, écorce, paille… Sèches et dures, elles sont riches en lignine et en cellulose, substances carbonées qui fournissent le plus d’humus stable. Utilisées seules, elles se décomposent lentement car elles manquent d’eau et d’azote. Les matières « vertes » : déchets de cuisine et tontes de gazon fraîches. À l’inverse des matières brunes, elles sont humides, molles et contiennent beaucoup de substances rapidement fermentescibles. Elles sont riches en sels minéraux et en azote, mais leur rendement en humus est faible. Pour obtenir un bon dosage carbone/azote et maintenir une bonne aération du compost, il faut donc à peu près moitié matières vertes, moitié matières brunes. Réduire les déchets en petits morceaux permet un mélange plus aisé, une réduction des volumes et

surtout une attaque plus rapide par les micro-organismes décomposeurs. Le compost sera plus facile à récupérer en fin de décomposition et ne nécessitera pas d’être tamisé.


Conseil pratique : au fur et à mesure de vos

tailles ou ratissages, en particulier à l’automne, constituez, à côté de votre silo à compost, un tas de matières brunes : coupes d’arbres et de haies, broyats, brindilles sèches, feuilles mortes… Lorsque vous verserez vos déchets de cuisine, vous pourrez aussitôt les recouvrir de ces matières brunes. Sinon, à certaines époques, notamment en hiver, vous risquez de manquer de ces précieuses matières brunes.

Aérez et remuez ! •

Aérer et remuer est essentiel, car les micro-organismes décomposeurs ont besoin d’oxygène. Sans cela, il se produit une fermentation anaérobie, putride, malodorante, qui donne un « ersatz » de compost peu fertile. S’il y a trop de matières vertes, elles se tassent en fermentant, ce qui diminue l’aération. Les mélanger à des matières brunes assez grossières permet de maintenir une porosité suffisante dans le tas. Sinon, vous devrez compenser le tassement en remuant très souvent, voire en retournant le tas plusieurs fois… À chaque apport, mélangez les nouveaux déchets avec l’apport précédent et avec le compost qui commence à se former en dessous. Ainsi, vous ensemencez les déchets nouveaux avec les micro-organismes et les petits animaux décomposeurs, ce qui accélère leur décomposition.

Arrosez si nécessaire Au toucher, vérifiez régulièrement que la masse est suffisamment humide pour permettre une bonne décomposition. Arrosez ou ajoutez des déchets humides si c’est sec. Attention aux excès d’humidité qui favorisent la fermentation anaérobie, source d’odeurs et de prolifération de moucherons. Pour éviter le dessèchement, installez le tas à l’ombre, ou posez un couvercle ou une bâche non étanche en été.

Quand utiliser votre compost Attendez que votre compost soit mûr, c’est-à-dire noirâtre, grumeleux et sans odeur. On n’y reconnaît plus les matériaux d’origine et les vers rouges ne sont plus très nombreux. On l’obtient au bout de six mois environ, parfois plus vite en silo. C’est celui-là que vous devez privilégier pour la plupart de vos plantes. Le compost demi-mûr se reconnaît à ses vers rouges, qui y sont extrêmement nombreux. On le distingue vers le milieu, sur le dessin de droite. Son cycle de décomposition n’est pas complètement achevé. Certaines plantes gourmandes, comme les courges et les tomates, apprécient ce type de compost. ■

Source : www.terrevivante.org

29


Bien-être & Santé

Se détendre au bureau L

es vacances sont déjà loin et avec elles se sont envolées détente et relaxation. Tout au long de l'année, et ce même au bureau, quelques exercices à réaliser quotidiennement pour retrouver tonus et vitalité. En voici quelques uns...

Être bien assise L’ergonomie avant tout

Nous sommes nombreuses à souffrir de problèmes de dos. Manque d’activités sportives, surpoids mais aussi longues heures assises devant notre ordinateur... les raisons de ce mal ne manquent pas. Afin de ne pas aggraver nos soucis de lombaires, il est essentiel de privilégier une bonne position assise au bureau. Règle n° 1 : maintenir le bassin pour l’empêcher de glisser en arrière. Pour cela, préférez un siège avec un dossier inclinable mais aussi avec des bords arrondis pour vos cuisses. Règle n° 2 : une bonne hauteur d’assise doit permettre aux jambes d’être à 90° lors du réglage. Dans l’idéal, votre dos doit être en contact permanent avec le siège. Quant à vos jambes, évitez au maximum de les croiser. Si vous remarquez que votre siège n’est pas conforme aux exigences de la médecine du travail, n’hésitez pas à en parler à votre employeur.

4) Roulez lentement les épaules vers l’arrière cinq fois, dans un mouvement circulaire. Répétez vers l’avant. 5) Saisissez le tibia et soulevez la jambe. Penchez-vous vers l’avant (en fléchissant le dos) et touchez le genou avec votre nez.

Coach Sportif diplômée d’état et Thérapeute Ayurveda

vous propose de vous aider à retrouver

FORME & VITALITÉ en vous accompagnant sur des programmes adaptés à votre constitution alliant

Respiration, étirement et contraction. Voilà les trois mots d’ordre de la gym au bureau. En effet, le fait de rester assise ne doit pas vous empêcher de faire travailler vos muscles. Voici quelques exercices à pratiquer en toute discrétion au cours de la journée. 1) Le dos bien droit, contractez puis relâchez vos fessiers pendant 3 mn chaque jour. Serrez vos fesses jusqu’à sentir une brûlure dans vos muscles. 2) Écrire les lettres de l’alphabet avec vos pieds. 3) En position assise, les coudes sur une table, et les paumes jointes, abaissez lentement vos poignets vers la table jusqu’à ce que vous sentiez un étirement. Répétez le mouvement à trois reprises.

30

Réalisation Compo-Méca sarl • Propriété BAB’S EDITIONS

Se muscler au bureau

• l’activité physique • les soins Ayurvédiques • la diététique Ayurvédique RETROUVEZ VOTRE VÉRITABLE NATURE PRODUITS NATURELS OU BIO SELON LA TRADITION DE L’AYURVEDA

TALAHRIDAYA FORME & SANTÉ à domicile Tél. : 06 72 17 49 95 ou pascale.fitnesscoach@free.fr


Faire une pause Thé ou café ? Les journées au bureau peuvent parfois être longues et fatigantes. Voilà pourquoi la loi française prévoit pour tous les salariés un temps de pause quotidien. Le Code du Travail explique en effet qu’aucun temps de travail ne peut atteindre 6 heures sans que le salarié bénéficie d’un temps de pause d’une durée minimale de 20 minutes. Cette pause peut être renouvelée dans la journée, si l’entreprise le permet. C’est l’occasion de se retrouver devant la machine à café ou d’aller se dégourdir les jambes. Cependant, ne prenez pas le risque de vous éclipser pour aller prendre votre boisson au bistrot d’en face. Cela est strictement interdit. Pour les fumeurs, la pause reste un moment privilégié. Et oui, depuis la mise en place de la loi Evin, impossible d’allumer une cigarette au bureau. Mais dans tous les cas, si vous travaillez dans un espace cloisonné, la pause sera surtout l’occasion pour vous de sortir et de vous aérer pour repartir du bon pied !

Sieste express Apple France a été l’une des premières entreprises françaises à mettre en place une salle de relaxation pour ses employés. Depuis, d’autres sociétés encouragent la sieste afin d’améliorer la productivité et la qualité du travail minutieux des employés. Particulièrement dans les milieux

créatifs. Si vous voulez vous aussi vous évader quelques minutes dans un sommeil réparateur, sachez qu’il existe trois sortes de siestes : la sieste flash (5 min), la sieste relax (15-20 min) et la sieste royale (plus de 40 min). Si votre patron doute des bienfaits de ces moments de repos et vous interdit de vous allonger quelques minutes sur la moquette de votre bureau, avancez-lui un argument choc : Bruno Comby, polytechnicien, spécialiste de la santé préventive et de la lutte contre le stress affirme qu’un sommeil de 5 à 20 minutes au milieu de la journée au travail est bienfaiteur. En février dernier, Xavier Bertrand, ancien Ministre de la santé, a même voulu lancer une expérimentation en la matière avec des entreprises volontaires.

CHOISISSEZ UN MÉTIER D‛AVENIR ! AVEC CANA, É École cole n° 1 au Pays Basque

Devenez praticien de santé alternative Naturopathie Aromatologie Iridologie Nutrithérapie Auriculothérapie Fleurs de Bach Drainage lymphatique manuel

Réflexologie plantaire européenne Réflexologie plantaire thai & massage crânien thai Massage californien Massage ayurveda Massage lomi lomi

Demandez votre plan de formation en ligne

www.collegecana.com Pour tout renseignement et inscription 09 53 88 46 58 (Margarett Girard) Saint-Jean-de-Luz 06 32 98 92 37 (Sandrine Laska) Pau

S OUTE T R SU NS 20 % RMATIO O F ion LES cript

ins 10 re 20 toute Pour 0 novemb ers) le 3 iculi avant r les part (pou

31


Un petit massage ?

Relâcher les tensions au bureau Depuis que l’ergonomie a fait irruption dans notre vie, nous en retrouvons les bénéfices au quotidien dans notre activité professionnelle. Équipements de bureau, ordinateur, lumière, climatisation... tout est pensé pour nous apporter le maximum de confort et de bien-être au travail. Malheureusement, cela ne suffit pas. Avec le temps, les longues heures passées en position assise peuvent provoquer divers problèmes de santé comme comm co mme e le m mal al d de e do dos dos, s les chevilles qui enfl enflen ent,t, lle e surpoids... surp su rpo o Il est donc impo im port rtan antt de ne pas négliger important sa ssan santé anté té aau travail et, pourquoi quoi p pa pas, a de profiter de quel qu elq q quelques moments de relaxation pour se ressourcer. Pour P ce qui est de d l’activité physique, la majorité des salariés français n’ont pas le privilège de bénéficier d’une salle de s sport au sein de leur le lieu de travail. vaii Qu’à cela ne va

32

tienne ! Si le temps et la distance vous le permettent, prenez votre vélo pour vous rendre au travail et organisez-vous des séances de piscine avec vos collègues. Encore plus simple, réservez-vous 10 minutes chaque jour pour effectuer quelques exercices d’assouplissements. ■ Source : www.linternaute.com

Propriété BAB’S ÉDITIONS

Développé par un américain en 1982 en Californie, le massage sur chaise, spécifique au lieu de travail, est aujourd’hui adopté par une poignée d’entreprises françaises. L’objectif : soulager le stress et les tensions des employés. La société Viadom propose ce service bien-être aux entreprises. Le masseur se rend dans vos bureaux, équipé d’une chaise de relaxation ergonomique spécifique à la pratique du Amma japonais, une technique de massage assis aujourd’hui largement reconnue, qui s’applique à travers les vêtements. Durant près de 15 minutes, le praticien effectue un travail au niveau des épaules, de la nuque, des hanches, des bras et de la tête. Au niveau du prix, il faut compter entre 10 et 15 euros le massage. Si votre boss est sympa, il prendra en charge la totalité du service. Mais, le plus fréquemment, vous devez participer à hauteur de 50 % au prix du massage. À testez seule ou entre collègues, à la pause déjeuner !


Publi-reportage

L'Hypnose Erickosienne Une hypnose respectueuse de l'être s’installer une communication nouvelle entre la partie consciente et inconsciente du sujet. Le thérapeute pratique l’hypnose « avec » le patient et non « au » patient, une différence supplémentaire entre l’hypnose Ericksonienne et l’hypnose classique.

L’hypnose est un état « naturel ». D’ailleurs, sans même nous en apercevoir, nous entrons tous dans cet état hypnotique, quelques instants. Erickson a appelé « common everyday trance » la transe commune quotidienne, qui apparaît lorsque nous nous évadons du présent, « dans la lune », absorbé dans un roman ou un film à la télévision, en attendant notre station dans le métro ou parfois même en conduisant. C’est donc bien un état normal, propre au règne vivant et récemment identifié par la médecine grâce à une activité particulière unique du cerveau. Comme chacun d’entre vous a cette faculté naturelle en lui, chacun va donc pouvoir bénéficier des bienfaits de l’utilisation de l’Hypnose. Avec l’hypnose de Milton Erickson, l’hypnothérapeute est un facilitateur, un accompagnateur qui propose une « guidance » vers un état privilégié, pour permettre à son patient d’entrer en contact avec son monde intérieur encore inconnu, ses propres ressources d’évolution et de transformation ; c’est un formidable outil de changement. Aussi, les suggestions de l’hypnothérapeute sont-elles toujours respectueuses, non directives et encore moins intrusives (au contraire de l’hypnose traditionnelle). Tout se fait dans le respect le plus total de la personne, de ses croyances, de ses valeurs et de sa personnalité profonde. Celui-ci par un savoir-faire et un ajustement de tout instant, instaure un lien privilégié avec son interlocuteur. Peut alors

L’hypnose est utilisée pour régler des troubles aussi variés que le stress, les phobies, les deuils, les dermatites, problèmes familiaux, de couple, de confiance en soi, phobies : claustro et agoraphobies, phobie sociale, peur des ascenseurs, du train, de l’avion, de l’eau..., dépression, anxiété, stress, migraines, insomnies, cauchemars, angoisses, crises de panique, troubles obsessionnel-compulsifs, entraînement à la concentration, à la performance (sport, études, examens), lutte contre la douleur (cancer, grand brûlé...), soutien durant le traitement du cancer, du sida et autres graves maladies, traumatismes (accident, décès, divorces...), excès de poids, boulimie, anorexie, tabagisme, allergies... En Hypnose, l’arrêt du tabac se fait e 1 seule séance pour 95 % des en p patients, seul maître mot : la DÉCISION. E effet, seules la prise de décision et la En m motivation permettent un tel résultat ! pre rem m La première séance dure environ 2 heures : Elle permet de bien vous connaître, de fixer les objectifs à atteindre et également de régler déjà un certain nombre de problèmes. Quelques fois une séance unique suffit, dans d’autres cas cela nécessite plusieurs séances (selon le problème à traiter). Vous êtes dans un état de conscience modifiée qui vous permet d’être plus réceptif à vos propres images intérieures, afin que celles-ci deviennent utiles et efficaces, pour vous. Au cours de cet état apparaissent des sensations de lourdeur, de chaleur ou de légèreté, des picotements… etc. accompagnés d’un effet remarquable de récupération. En séance le thérapeute se consacre entièrement à votre écoute. Frédérique HONORAT, Thérapeute spécialisée en Hypnose Ericksonienne

33


Beauté

Trois recettes Beauté U

n baume à lèvre, une émulsion démaquillante, une eau parfumée et en bonus la recette des sachets de bains de Cléopâtre.

Recette n° 1 Un baume à lèvre express à croquer Rien de plus simple que de concocter un baume à lèvre en faisant fondre de la cire d’abeille dans une huile. Cette recette à basse de beurre de karité est encore plus facile.

Ingrédients uillère à soupe rase de beurre • 1decuillère karité ité

Vous pouvez préparer pré pr épar ép épar arer er d de e pl plus lus ggrandes rand ndes des q quantiuant ntiti tés, pour fabriquer des baumes à lèvre pour vos proches (compter toujours 3 gouttes d’huile essentielle par cuillère à soupe de beurre de karité). Si vous en faites d’avance, conservez-les au réfrigérateur. Vous pourrez colorer vos baumes en ajoutant au beurre fondu une goutte de colorant alimentaire rouge (attention, allez-y prudemment, les extraits ont un très fort pouvoir colorant). Important : si vous souhaitez employer ce baume en période de forte exposition solaire, évitez les huiles essentielles de carotte et d’agrume (mandarine, orange et surtout bergamote).

• une noisette de miel crémeux d’huile essentielle douce • 3etgouttes délicatement parfumée : bois de

Recette n° 2 Une émulsion démaquillante pour peau mature

Faites fondre le beurre de karité au bain-marie dans une coupelle. Ajoutez le miel. Hors du feu, incorporez l’huile essentielle. Versez dans un petit pot avec couvercle, ou mieux, dans un tube à rouge à lèvre.

Ingrédients

rose, petit-grain, camomille, carotte, mandarine, orange douce ou orange amère, benjoin, palma rosa.

• • • • •

34 3 4

4 cuil cuillères uillère res à sou soupe upe de gel d’aloès en tube (magasins sins BBIO) 2 cuillères à soupe d’huile d’amande douce (ou, pour une version de luxe, une huile riche au choix : onagre, argan, bourrache, jojoba, rosier...) 1 cuillère à soupe d’eau de rose 10 gouttes d’huile essentielle de lavande fine 10 gouttes d’huile essentielle de petit-grain.


Dans un bol, mélangez à l’aide d’un petit fouet le gel d’aloès et l’eau florale, puis incorporez l’huile végétale et ajoutez l’huile essentielle. Versez dans un flacon souple ou muni d’une pompe. Employez comme un lait démaquillant. Ce démaquillant se conserve jusqu’à 2-3 mois à température ambiante (grâce aux deux huiles essentielles, c’est pourquoi il ne faut pas les omettre). Cette émulsion nettoie parfaitement la peau et élimine le maquillage. Grâce à ses propriétés hydratantes, elle laisse la peau toute douce. Toutefois, elle n’est pas très stable et il peut former des gouttelettes en suspension. C’est pourquoi il faudra l’agiter avant l’emploi.

Recette n° 3 L’eau parfumée délicate et féminine Voici une délicieuse composition parfumée qui vous ravira. Vous pouvez en préparer à l’avance et la conserver dans un petit flacon opaque et hermétique. Vous l’emploierez ensuite pour parfumer vos soins visage et corps tout en bénéficiant de leurs vertus cosmétiques (rappel : 1 % d’huile essentielle = 1 goutte pour 1 cuillère à café de base).

Ingrédients • • • • •

huile ile esse essentielle de sauge sclarée : 3 parties es (par (p exemple 15 gouttes) huile essentielle de lavande : 3 parties huile essentielle d’ylang-ylang : 3 parties huile essentielle de mandarine : 3 parties huile essentielle de laurier noble : 2 parties.

Versez tout simplement les huiles essentielles l’une après l’autre au compte-gouttes dans le flacon de destination. Par exemple : 15 gouttes de sauge sclarée, de lavande fine, de mandarine et d’ylang-ylang et 10 gouttes de laurier noble.

Les sachets pour bains luxueux (de temps en temps) Qui n’a pas rêvé des bains royaux de Cléopâtre ? Toutefois, qui d’entre nous dispose d’un troupeau d’ânesses destinées à fournir le précieux lait, ni d’un jardin de fleurs cultivées tout spécialement pour les soins de beauté de la reine d’Égypte ? Aucune ! On peut pourtant se préparer, à moindres frais, des sachets qui donneront un bain laiteux et parfumé, d’une grande douceur, et dont on sortira la peau toute satinée.

Ingrédients • • • •

3 cuillères uillère à soupe de son de blé ou d’avoine 3 cuillères ères à soupe de lait de coco en poudre ou à défaut de lait de vache en poudre 2 cuillères à soupe de poudre d’amande ou de coco 10 à 20 gouttes d’huiles essentielles parfumées (ylang-ylang, litsea, lavande fine, patchouli, mandarine, orange, géranium), d’extrait de vanille ou d’amande amère, ou de votre parfum préféré. un carré (environ 15 x 15 cm) de tissu ou de gaze, ou un pied de collant.

Dans un bol, disposez les 3 poudres, versez dessus les extraits parfumés et mélangez bien. Remplissez le pied de collant du mélange ou disposez-le au centre du carré de tissu. Refermez à l’aide d’un ruban ou d’une cordelette. Faites couler votre bain et plongez-y votre sachet parfumé. Lorsque vous serez dans l’eau, malaxez le sachet pour bien exprimer le lait précieux. Le lait de coco en poudre se trouve dans les magasins exotiques à un prix très raisonnable. Les extraits de vanille ou d’amande amère se trouvent au rayon pâtisserie, de préférence dans les magasins BIO pour éviter toute falsification (arômes chimiques). ■ Sources : www.coachminceurbio.com

35


Beauté

Mes vêtements

ont la L

fibre verte !

a mode éthique se démocratise et les vêtements bio ne sont plus réservés à une petite communauté de baba ou de bobo.

Avant de passer au vêtement bio, on peut dans un premier temps favoriser les matières naturelles comme la laine, la soie, le lin, le chanvre plutôt que les matières synthétiques.

Pour comprendre la nécessité d’acheter des vêtements bio, il est important de revenir sur les notions complémentaires d’agriculture biologique et de commerce équitable. Le commerce équitable est un partenariat commercial destiné à réguler les échanges internationaux Nord-Sud. L’agriculture biologique est un système de production agricole qui proscrit l'usage d’engrais, de pesticides de synthèse et d'organismes génétiquement modifiés (OGM). Acheter un vêtement bio certifié participe donc d’une démarche personnelle, environnementale et sociale.

Coup de bambou ! Les éloges sur cette nouvelle matière textile ne manquent pas… Oui mais. On n’entend plus parler que de lui ! Le bambou, le bambou, le bambou ! Ses qualités écologiques sont en effet époustouflantes : d’abord, cette graminée est prolifique – elle peut pousser jusqu’à 1 mètre par jour dans certaines régions d’Asie –, un moyen intéressant de limiter la déforestation. Ensuite, elle absorbe efficacement et fortement le CO2, ce qui permet de lutter contre l’effet de serre. Elle utilise jusqu’à quatre fois moins d’eau que la culture du coton. Ses racines profondes permettent de bloquer l’érosion des sols, empêchent les glissements de terrain et le lessivage des terres arables et protègent les berges des rivières. Sa repousse est instantanée et sa rusticité permet d’éviter toute utilisation de pesticides et d’engrais. Sa culture joue donc un rôle essentiel pour l’environnement. Rajoutons à cela qu’utilisée pour le textile, sa fibre se caractérise par son plombant et un aspect doux et luisant, comme de la soie. Surtout, elle a des vertus respirantes, antibactériennes, absorbantes, anti-UV, et elle est infroissable.

36


Solide, hypoallergénique, doux au toucher, relaxant, il n’a bien sûr plus rien à voir avec cette toile rugueuse qui piquait la peau de nos aïeux (Terre de chanvre ose même proposer des sous-vêtements !). Adouci ou mélangé à du coton, de la soie ou de la laine, il est aujourd’hui un textile aussi agréable à porter que les autres. Il a, comme toute fibre naturelle, énormément d’atouts : d’abord, il est anti-bactérien et a cette capacité particulière de retarder voir de stopper la croissance de certaines bactéries et champignons.

En 2004, la Chine (premier producteur mondial de bambous) exportait l'équivalent d'un million de dollars de bambous destinés au secteur du textile. En 2006, ce montant a été multiplié par dix ! Mais des tiges robustes, à la finesse de notre pull, que se passe-t-il ? C’est là où se trouve le problème. Tout d'abord, le bambou n’est pas une fibre végétale directement tirée de la plante comme le lin ou le coton, mais une fibre cellulosique d’origine naturelle à l’instar de la viscose de bois ou de maïs. C’est donc une fibre en bambou, et non de bambou. Et comme toute forme de viscose, elle nécessite de nombreux traitements polluants avant de devenir une fibre tissable. Alors, à quand un traitement certifié naturel pour le bambou ?

Entretien Laver à la main ou en machine à froid comme un lainage délicat.

Ensuite, il absorbe jusqu’à 30 % d’humidité sans coller à la peau, restant frais en été et chaud en hiver. La très haute densité de ses fibres procure également une grande protection contre les UV (il en retient 95 %) et les autres types de rayonnements, tels que ceux des appareils électriques communs, comme les écrans d'ordinateurs. Enfin sa culture ne nécessite aucun engrais, très peu d’eau, et malgré cela a un très grand rendement à l’hectare. Cette culture simple et naturelle explique la timidité d’une culture bio, qui existe néanmoins en Europe et en Chine. Écolution, l’une des deux grandes marques de vêtements en chanvre avec Hempage, pratique depuis 2001 la culture bio destinée au textile. Vous serez par contre étonné du prix quelque peu exorbitant des produits… la raison ? Le chanvre contient beaucoup de silice et désaiguille tout ce qui coupe. Il est si solide qu’il abîme les machines. De plus, son développement reste freiné par de trop faibles subventions, même si des créateurs comme Giorgio Armani qui le qualifie de noble, en sont des défendeurs actifs.

Textile en chanvre recherche certification bio Souffrant d’une image ringarde, le chanvre sort pourtant de ce carcan réducteur. Plusieurs sociétés proposent désormais des collections dignes de ce nom. Des vêtements en chanvre ? L’idée ne date pas d’hier ! En Chine on l’utilise depuis 7 000 ans. Détrôné par le nylon aux USA dans les années 60, en raison de sa parenté avec le cannabis et sous la pression du lobby pétrolier, le chanvre réapparaît doucement.

Le lin, une matière naturellement bio Rare est la production de lin bio, même dans notre pays où sa qualité est jugée la meilleure… Explications. Ses avantages ne sont plus à prouver. Le plus vieux textile du monde est à la fois anallergique, antibactérien, « antistress », isolant et régulateur de la température du corps. Extraordinairement résistant, il dure longtemps sans se déformer et ne peluche pas, et enfin il devient de plus en plus beau au fur et à mesure des lavages…

37


Mais contrairement à beaucoup d’autres textiles ce beau portrait ne s’arrête pas là, son bilan écologique est irréprochable, de sa culture à la filature ! D’abord parce que sa culture requiert jusqu’à 10 fois moins de produits phytosanitaires que celle du coton. Ensuite parce que l’extraction de ses fibres se fait uniquement par décomposition : une fois le lin coupé, on le laisse sur le champ en de vastes rubans. Démarre alors le rouissage : la pluie, le vent et le soleil, combinés aux champignons et bactéries qui apparaissent, contribuent à la dégradation des tiges, et favorisent l'extraction des fibres. Aucune énergie ni solvant n’est donc nécessaire à la transformation de la plante en textile ! Ajoutons à cela que sa culture n’épuise pas les sols et favorise une culture rotative (en choisissant d’y planter des céréales à sa suite, les rendements y augmentent de 10 à 20 %), qu’aucun déchet n’est produit car toutes les parties de la plante ont une utilité et qu’enfin, cette fibre naturelle est celle qui prend le mieux la teinture, évitant ainsi la surconsommation de produit. Toutes ces données freinent inévitablement le développement de sa filière biologique. Pourtant, quelques-uns s’y sont mis, en collaboration avec un producteur bio de Normandie. Somewhere propose une chemise et un pantalon pour homme ainsi qu’une tunique et un pantalon pour femme, le tout vendu dans un petit sac assorti, et Cotenaturebio, toute une gamme de produits non teintés, le tout certifié par SKAL international, un label digne de confiance.

Du coton bio mais pas seulement… Du coton bio, oui ! C’est mieux, mais il y a encore beaucoup à faire… Ses chiffres époustouflants suffiraient à rendre compte de l’absurdité de sa consommation : utilisant 24 % des pesticides vendus dans le monde, la culture du coton traditionnel représente seulement 2,4 % de la surface agricole mondiale, est au 3e rang après le blé et le riz pour la consommation

d’eau, intoxique chaque année un million de personnes et tue 22 000 ouvriers en raison des produits chimiques utilisés (la plupart sont d’ailleurs interdits par l’OMS)... Alors faut-il tout simplement arrêter d’acheter des vêtements en coton ? Certainement pas ! Ce serait des millions d’ouvriers africains et asiatiques qui en pâtiraient. Reste alors une échappatoire : le coton bio. D’abord parce qu’il respecte le plus souvent l’ouvrier qui participe à sa fabrication. Ensuite parce qu’écologiquement parlant, même s’il n’est pas complètement bénéfique pour la planète, il limite les dégâts. En effet, au risque d’en décevoir plus d’un, seule la production de coton est certifiée biologique. Et comme on ne s’habille pas encore d’une boule de coton… Il reste donc bon nombre d’étapes, qui elles, nécessitent l’usage de produits chimiques : un tee-shirt de couleur demande au passage un blanchiment au chlore et l’utilisation de teintures, une chemise qui ne froisse pas est traitée avec des résines synthétiques contenant du formaldéhyde, un pantalon antitâche, un blouson imperméabilisé… autant de traitements que l’industrie du textile appelle sournoisement l’ennoblissement ! Heureusement, il existe des techniques alternatives comme l’utilisation de l’eau oxygénée à la place du chlore, l’amidon de pommes de terre au lieu de l’acétate de vinyle pour « défriser » la fibre, les teintures végétales et naturelles et l’assouplissement mécanique. Même si aujourd’hui encore les labels ont du mal à s’imposer il en existe actuellement deux : Öko-Tex pour la teinture et EKO, un label plus global délivré par Skal. ■ Source : www.femininbio.com

7, avenue du Maréchal-Juin 64100 Bayonne Saint-Esprit

05 59 55 00 82 magasin@bioetika.fr

38


Gastronomie

Tarte

aux figues Ingrédients • • • • •

Pâtee sablée sab (1 rouleau) 8 belles es Figues Fig noires 120 g de poudre d'amande 4 œufs 40 g de sucre

Préparation 1. Étaler la pâte dans un plat à tarte. 2. Préparer le fond de tarte avec la poudre d'amande, le sucre et les œufs. Bien mélanger, puis étaler le mélange avec une fourchette au fond de la pâte à tarte. 3. Laver les figues, les sécher, couper le bout de queue pointu, et les couper en quatre. Disposer les figues sur la tarte, en appuyant légèrement dessus pour qu’elles s’enfoncent dans la pâte. 4. Faire cuire dans un four chaud (200°, niveau 6) pendant 25 minutes. 5. Servir Source : recettessimples.fr

« Pour que la tarte soit encore plus savoureuse, vous pouvez ajouter dans le mélange amandes, sucre, oeufs, une grosse cuiller de crème fraîche ! »

39


Les recettes de Philippe

Merlu confit Ingrédients

(4 pers.)

erlu de ligne du Pays Basque, • Merlu pin’s (600 g net) • 1,5 dl d'huile de tournesol bio • 5 cl de vin blanc • Piment d’Espelette Garniture G arniture p d'échalotte • 4 pièces • Sésame • Sauce soja peu salée • ail • Fleur de sel pyramidal de Maldon • 2 bottes de radis • Coriandre • Romarin branche avec 3 fleurs • Gingembre

radis braisés au romarin

Mot de Philippe « Utilisez un thermomètre de cuisson, ustensile indispensable pour toutes vos cuissons. »

40

Préparation 1. Faire tailler le merlu de ligne du Pays Basque, en pavé de 150 gr par son poissonnier 2. Confire les pavés à 42 °C dans l’huile de tournesol biologique + vin blanc, + piment + échalottes 9 minutes. 3. Chauffer, dans une cocotte, l'huile, le piment, le gingembre et l'ail. 4. Ajouter les radis nettoyés + sauce soja + romarin. 5. Couvrir et cuire doucement 5 min. 6. Ajouter le sésame et la coriandre en fin. 7. Égoutter le poisson, échalote et radis sur un linge. Saler de fleur de sel. 8. Servir très chaud et parsemer les fleurs de romarin.


Trucs & Astuces

Le

percarbonate sodium

de

Laver son linge sans risque

pour l’environnement

E

galement appelé peroxhydrate de carbonate de sodium ou carbonate de sodium peroxyhydraté, le percarbonate de sodium est un agent lavant efficace et écologique. Il permet notamment d’améliorer significativement l’action des noix de lavage.

Le percarbonate de sodium

détache, désodorise, désinfecte et blanchit sans impact sur l'environnement !Il est fabriqué à partir du carbonate de sodium (plus communément appelé cristaux de soude) et du peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée). Deux composants qui disposent de propriétés nettoyantes étonnantes lorsqu’ils se dissolvent dans l’eau : le premier est un détergent puissant qui augmente le pH. Quant à l’eau oxygénée, c’est un agent blanchissant performant (propriétés oxydantes). Ce produit est aussi sans danger pour la nature : il ne contient ni chlore, ni phosphate (la bête noire de nos cours d’eau), et se biodégrade rapidement sans pollution Il peut être utilisé en complément des lessives classiques ou écologiques (écolabelisées), mais l’idéal est de l’employer avec les fameuses noix de lavage, pour des machines 100 % « vertes » !

Simple d’utilisation et économique Le percarbonate de sodium désodorise et détache : café, thé, vin rouge, chocolat, encre, jus de fruit, maquillage, sauce tomate, suie… aucune tache tenace ne lui résiste. Ses propriétés antibactériennes en font un produit désinfectant. Il peut donc tout à fait être utilisé pour nettoyer les couches lavables (de tels atouts en font d’ailleurs aussi un excellent produit ménager). Le percarbonate de sodium, actif dès 30 °C, a également un pouvoir blanchissant exceptionnel. Il préservera ainsi la blancheur du linge (parfaitement adapté pour les nappes, les serviettes, ou encore les rideaux) en évitant la grisaille due au calcaire et en respectant le tissu coloré (contrairement à la nocive javel). Selon la saleté du linge, versez une à deux cuillères à soupe directement dans le tambour de la machine (une seule cuillère en cas de lavage à la main). Pour un paquet de 500 grammes (25 à 50 lessives), comptez environ 6 euros. ■ Sources : http://www.developpementdurable.com

41


une peur verte !

P

asser une fête d'Halloween écolo, c'est possible ? Bien sûr ! Avec nos conseils et un peu de bricolage – les enfants seront ravis de créer leurs propres costumes –, sorcières et citrouilles seront prêtes pour une fête d'Halloween écologique, et à moindre coût. Cette année à Halloween, faites des économies tout en agissant pour la planète. Voici quelques conseils.

Recycler pour mieux créer Pour passer une fête d'Halloween écolo cette année, pas question d'acheter de nouveaux costumes ! Mais pour varier les plaisirs, vous pouvez échanger avec vos amis ceux de l'année dernière, ou mieux encore : fabriquer les vôtres ! Pour cela, fouillez dans votre grenier, il regorge sûrement de trésors insoupçonnés. Une vieille nappe découpée peut ainsi devenir une cape pour un super-héros, des cartons peints en argenté (choisissez de la peinture labellisée) feront office de costume de robot, ou encore un vieux chapeau sur lequel on aura fixé quelques brins de paille sera le couvre-chef parfait pour une sorcière plus vraie que nature. Il n'y a qu'à faire marcher son imagination et recycler des vieilleries qui jusqu'alors ne servaient plus. C'est écologique, original, et durable. Et puis, on est toujours plus fier de porter un costume qu'on a fait soi-même !


Une déco écolo Passer une fête d'Halloween écolo ne veut pas dire se passer de décorations ! Sinon, Halloween ne serait plus Halloween ! L'idéal reste bien sûr de ré-utiliser les décos de l'année dernière, que vous pouvez cependant agrémenter de quelques nouveautés. Utilisez par exemples des pommes bien rouges et des feuilles mortes pour décorer votre table et créer une ambiance d'Halloween inquiétante. Quelques chauves-souris découpées dans des vieux magazines et disposées en guirlandes par exemple complèteront le tout. Si vous souhaitez utiliser des éclairages pour créer des jeux d'ombres avec divers objets – une plante verte innocente peut alors très bien se transformer en horrible monstre –, préférez des lampes à faible consommation, ou des bougies naturelles en cire 100 % végétale, à condition toutefois d'en éloigner les enfants.

Moins d'emballages, plus de bonbons Choisissez de préférence des bonbons comportant le moins d'emballages possible et issus du commerce équitable. Pour cela, optez pour l'achat de bonbons en vrac, ou en format familial. Vous participerez ainsi à la réduction des déchets. Vous pouvez également acheter des bonbons biologiques à la sève de pin, au sucre de canne, ou encore au miel ou au chocolat. Il en existe aujourd'hui de toutes sortes, de quoi contenter les plus gourmands. Et lorsque vos enfants iront frapper chez les voisins, équipezles de sacs cabas réutilisables ou de sacs en papier recyclé plutôt que de sacs plastiques, beaucoup plus polluants et souvent plus petits.

Astuces Vous pouvez également remplacer les bonbons par des articles non-comestibles mais tout aussi attrayants, et bien sûr durables. Distribuez des crayons à colorier à base de soja, ou encore des graines de légumes. Vous pouvez également troquer les bonbons contre des fruits secs tels que noix ou raisins, moins caloriques, et surtout, moins emballés ! Lorsque vous accompagnez vos enfants, marchez d'une maison à l'autre plutôt que de prendre la voiture. C'est bien plus amusant et meilleur pour la planète ! Et si vous ne pouvez vous en passer, essayez de faire du covoiturage avec vos voisins. Pour éviter le gaspillage, pensez à acheter des citrouilles et potirons comestibles (tous ne le sont pas) qui, une fois évidés pour se transformer en lanternes, feront d'excellentes soupes, gratins ou tartes. Un bon moyen de ne rien gâcher tout en se régalant. Enfin, n'hésitez pas à expliquer tout cela à vos enfants. Vos petits écolos en herbe seront fiers de raconter à leurs copains qu'ils ont créé eux-mêmes costumes et décoration, tout en contribuant à la protection de l'environnement.

Des labels à la pelle Ecocert est un organisme de contrôle et de certification créé en 2002. Ecocert, en association avec Cosmébio, délivre deux certifications. La première, Eco, concerne la cosmétologie écologique. Elle implique que 95 % des composants sont d'origine naturelle dont 5 % minimum issus de l'agriculture biologique. Sur les végétaux présents 50 % minimums sont issus de l'agriculture biologique. Pour la seconde certification, Bio, 95 % des ingrédients doivent être d'origine naturelle, dont 10 % minimum issus de l'agriculture biologique. 95 % minimums des végétaux présents sont issus de l'agriculture biologique. Le label Demeter, label international, concerne des produits cultivés en suivant les principes de la biodynamie. Les produits labellisés Demeter respectent le cahier des charges de l'agriculture biologique plus les critères de l'agriculture biodynamique. Les producteurs sont contrôlés par un organisme de certification indépendant. ■ Sources : www.greenzer.fr

43


Mots-Mêlés Vous devez retrouver les 30 mots cachés dans la grille ci-dessus. Les mots vont de droite à gauche, de gauche à droite, de bas en haut ou de haut en bas.

K C J D P P M E J L D J L D O G A I T E E O S O S

C O N S E I L G E N E R A L L E D Q N D T L E L E

B N D A V O B G E M N W M P E O N S A L T O L L I

K S K I U Y Y Y P M I W Z L B C O U R A I C L W P

B T I P F V O C I S O B W A R L H B U H F E A Z J

N R A E B O I B C H A D M N T I D E A U A D H J H

Z U C G S F B K E X S O O E W M C R T D L E T A L

M C D I Y L U U R Q S A S T N A X T S I E L I D R

E T A Q M E P S I T A J F E V T L R E P I O V K V

U I Y E Q U D Y E A I G F E U I A E R N R R A P P

M O F O K R W Q V L N E U K E C A S E A E A P S A

A N E T E S E E E A C M N O I Y R F P P N P S U S

T B B Y W E H Q R H O M I L C U V O P O I J Q R C

E O U A J T W J T R N N V O A T Z K I V D N Y F A

C I S V T T T I E I C A E G N Y C N L H R N R R L

O S J O U E M N M D E T R I A X V M I I A R A I L

L P L S K N S P G A P U T E K C F N H L J P D D O

O Y H F Y D Q M Y Y T R H O F L P N P G S W F E R

Q R U B S A E Z L A L H A A B I O E T I K A V R I

E E T H O N O R A T X O B V S E H C M G I Q Z L N

L N K T E C E V D M I U I P D E R A U L T J J A B

F E G T W E D C T R B S T N A T E X E A T W O P Q

Mots à trouver :

Y E W N U S H E K C Q E A U S O F D F F G I F T V

S S D Z O C T S K G N T T U P O I S O S A I N P M

O A X Y E G O K I F O R M A T I O N X Y C O X Q H

Mots à trouver : 1) CONSTRUCTION BOIS PYRÉNÉES 2) PHILIPPE RESTAURANT 3) FLEURS ET TENDANCES 4) JARDINERIE LAFITTE 5) PLANETE EKOLOGIE 6) CONSEIL GÉNÉRAL 7) EGOKI FORMATION 8) UNIVERT HABITAT 9) ASSAIN CONCEPT 10) ÉPICERIE VERTE 11) PANPIDUHALDE 12) PAROLE D’ÉCOLO 13) SPA VITHALLES 14) GÉOCLIMATIC 15) PASCAL LORIN 16) TALAHRIDAYA 17) NATURHOUSE 18) SUBERTRES 19) SURFRIDER 20) BIOBEARN 21) BIO ETIKA 22) MATÉCOLO 23) DÉRAULT 24) HONORAT 25) ISOSAIN 26) NATEXEA 27) FEBUS 28) HONDA 29) CANA 30) IES

Il y a quelques mois, les éditions associatives Astobelarra / Le Grand Chardon lançaient un appel à textes aux amoureux de la nature afin qu’ils participent à l’édition du livre « Paroles d’écolos ».

Vous pouvez adhérer à l’association et verser 5 euros ou plus - Tél. : 05 59 59 28 32 81 Un tarif spécial souscription est proposé au prix de 18 euros l’unité. Tarif valable jusqu’au 1er décembre 2010, date de parution du livre, qui sera vendu en librairie au prix de 20 € Expédition : Frais d’envoi 3 € (1 € par livre supplémentaire).

Vous pouvez également soutenir ce beau projet grâce au bon de souscription sur le blog

http://parolesdecolos.blogspot.com Règlement par chèque à l’ordre de « Le Grand Chardon – Astobelarra » à adresser à : Le Grand Chardon / Astobelarra Maison Pastou F-64130 Moncayollle (Le chèque ne sera déposé en banque qu’après l’expédition du livre début décembre 2010)


Difficile

Moyen

Facile

Sudoku

Toutes les réponses des jeux sont sur le site www.planete-ekologie.fr

Planète Planète Habitat La Bio éléctricité Les revêtements de sol écolos

Diabolique

Planète Jardin Mon jardin bio en hiver Planète Bien-être et santé Préparer son corps aux repas de fête Fiche Détox hivernale

Planète News Recyclage et traitement des déchets La voiture électrique Planète Société Dossier Mon Noël vert Planète Beauté Prendre soin de sa peau en hiver

Planète Gastronomie Recette pour vos enfants : Pain d'épices, Mousse aux pommes et au miel Un de ces articles vous intéresse pour votre publicité ? Vous souhaitez intervenir ? Vous voudriez un publi reportage pour votre entreprise ? N'hésitez-pas à nous contacter Nous recherchons pour nos articles : PROMOTEURS, BIO-ÉLECTRICIENS JARDINIERS BIO Merci de nous contactez au 05 59 23 25 ou contact@planete-ekologie.fr

92


Listes des annonceurs Retrouver tous nos annonceurs, leurs coordonnées, la page de leur publicité

Habitatt GEOCLIMATIC • Étude, réalisation, SAV de solutions solaires géothermie, aérothermie 31, rue Chapelet – ZAC Négresse – 64200 Biarritz • Tél. : 05 59 54 86 74..................................................................................................................................... 2 UNIVERT HABITAT • Matériaux d’écoconstruction, Peintures, Décorations Naturelles, Bio Électricité • 3 bis, rue de l’Abbé-Grégoire – 64140 Billère • Tél. : 05 59 13 48 84......................................................................................................................... 4 SUBERTRES • Liège projeté • 9, avenue du Maréchal-Leclerc – 40140 Soustons • Tél. : 33 558 411 865....................................................... 5 CONSTRUCTION BOIS DES PYRENEES • Travaux de charpente, couverture, maison ossature bois • Chemin de Bordaxuenia 64310 – St-Pée-sur-Nivelle • Tél. : 06 86 54 06 22 ............................................................................................................................................................ 6 FÉBUS • Bureau d’études thermiques • 69, rue Saint-Gilles – 64300 Orthez • Tél. : 09 66 12 50 86 ............................................................ 7 PASCAL LORIN • Construction Bois • Rue de la Ferronnerie, Z.I – 40600 Biscarrosse • Tél. : 05 58 78 12 96 ........................................... 8 MATÉCOLO • Matériaux de construction écologiques • 300, route de la Fontaine – 40400 Tartas • Tél. : 05 58 73 35 60 ......................... 9 ISOSAIN • Isolation Ouate de Cellulose • ZAC des 2 Pins – 40130 Capbreton • Tél. : 05 58 47 65 16 ............................................................ 10 NATEXEA • Constructions, Rénovations, Matériaux écologiques • 9, av. de la Division-Leclerc – 64100 Bayonne • Tél. : 05 59 45 68 24...... 10 THERRY DERAULT : Charpente en Bois • Hatché — 40700 Morganx • Tél. : 05 58 79 05 57 ............................................................................. 10 ASSAIN CONCEPT • Constructeur de piscines naturelles • 40, impasse des Hirondelles – 40900 Saint-Avit • Tél. : 06 17 53 56 90....... 12 PANPI DUHALDE • Charpente, Menuiserie, Maison Ossature Bois • Voie de Contournement – 64240 Hasparren • Tél. : 05 59 26 61 05 .........14 IES • Installations Énergie Solaire – 523, avenue Jean Barbé – 40360 Pomarez • Tél. : 05 58 55 36 41 .....................................................................................47

Bien-être et santé NATURHOUSE • Produits diététiques et naturels • 34, rue Bourgneuf – 64100 Bayonne • Tél. : 05 59 46 16 98 / 32, cours Galliéni – 40100 Dax • Tél. : 05 58 58 26 32 / 33 bis, allées Bouchet – 40000 Mont-de-Marsan • Tél. : 05 58 44 15 63... 3 et 47 PASCALE DUSSIN TALAHRIDAYA • Coach Sportif et Thérapeute ayurvédique à domicile • Tél. : 06 72 17 49 95 .................................. 30 CANA • Collège Alternatif de Naturopathie et d’Aromathérapie • 9, rue Etxalde – 64500 St-Jean-de-Luz • Tél. : 06 84 83 46 58 .......... 31 FRÉDÉRIQUE HONORAT • Réflexologue, Hypnose, Reiki Usui • Tél. : 06 87 52 82 61 ........................................................................... 32 et 33

Jardin

JARDINERIE LAFITTE • Rond point de Maignon – 64100 Bayonne • Tél. : 05 59 42 24 42 ........................................................................ 26 FLEURS ET TENDANCES • 39, allées Marines – 64100 Bayonne • Tél. : 05 59 59 65 60 1, rue du Bois-Belin – 64600 Anglet • Tél. : 05 59 03 08 80 • av. Maréchal-Soult – 64100 Bayonne • Tél. : 05 59 57 00 67........... 28

Beauté

VIT’HALLES • Soins, Massage, Fitness Coatching • 3, carrefour de l’Hélianthe – 64200 Biarritz • Tél. : 05 59 22 12 13 ........................... 36

Gastronomie

BIO BÉARN • Alimentation Bio – 41, av. Fouchet – 64000 Pau • Tél. : 05 59 13 81 81............................................................................................ 2 BIO ETIKA • Alimentation Bio • 7, av. du Maréchal-Juin – 64100 Bayonne • Tél. : 05 59 55 00 82 ................................................................... 38 ÉPICERIE VERTE • Épicerie Bio – Av. A.-Nobel, Rte de Morlaàs – 64000 Pau • Tél. : 05 59 40 24 35 / 15, av. des Frères Montgolfier – Pau-Lons • Tél. : 05 59 32 70 36 / 3, av. St-Cricq-Oloron-Ste-Marie • Tél. : 05 59 39 65 23 .................................................................................. 39 RESTAURANT PHILIPPE • 30, avenue du Lac Marion – 64600 Biarritz • Tél. : 05 59 23 13 12 ....................................................................... 40

Divers

SURFRIDER • Association, Protection de l’Océan et du Littoral • R 120, av. Verdun – 64200 Biarritz • Tél. : 05 59 23 54 99 ................. 20 EGOKI FORMATION • 50, rue du Chapelet – 64200 Biarritz • Tél. : 06 99 90 65 28............................................................................................. 23 HONDA • Concessionnaire - Garage Franco-Américain • 44, av. de Bayonne – 64600 Anglet • Tél. : 05 59 43 51 51............................... 24 PAROLE D’ÉCOLO • Écrire pour la terre - http://parolesdecolos.blogspot.com ............................................................................................................. 44 CONSEIL GÉNÉRAL • Co-Voiturage • www.covoiturage64.fr ............................................................................................................................................... 48

46


47


Ne pas jeter sur la voie publique

Un service du Conseil général des Pyrénées-Atlantiques


Planète Ekologie n°6