Issuu on Google+

Planète www.planete-ekologie.fr l t Pays Basque-Béarn-Sud des Landes

Numéro 2 - Novembre-Décembre 2009

Gratuit

Planète Société

Eoseas

Le paquebot écolo Planète Habitat

Les récupérateurs d’eau de pluie

Planète Web

La vente de poisson sur le Net

Planète Santé

Les médicaments issus de la

Partenaire Surfrider

mer

Planète Beauté

La beauté par la

grande bleue

La crème de la mer

Interview exclusive Olivier Barrière Chargé de Mission Environnement Europe de Surfrider

Planète News

Grenelle de la Mer

Vos trucs et astuces Vos recettes bios Vos jeux


2


Édito Planète Ekologie L’eau pour la vie… Ce numéro de Planète EKOLOGIE est dédié à la Mer et aux Océans, et de manière plus générale à l’eau sous toutes ses formes. Qu’elle vienne des richesses de l’océan ou de la pluie bienfaitrice, l’eau reste l’élément indispensable à la vie. Celle qui parcourt notre maison doit être canalisée et économisée, alors que celle qui borde notre littoral doit être protégée et améliorée. L’eau de pluie récupérée et recyclée permet de faire des économies autant que de réaliser un geste écologique majeur. Être responsable face à nos plages et respectueux de notre littoral nous permettrait d’améliorer considérablement la qualité des eaux des baignades. Que ce soit grâce aux nouvelles technologies qui nous permettront de naviguer sur nos mers sans polluer ou bien grâce aux médicaments issus de la profondeur de nos océans, nous nous devons de continuer à explorer d’autres horizons écologiques, ceux qui nous rendent responsables face a tout ce qui est vivant. Nous espérons que vous apprécierez ce deuxième numéro de Planète EKOLOGIE qui continue à mettre en valeur les entreprises éco-responsables locales en essayant de vous apporter un maximum d’informations sur un sujet qui nous tient à cœur ; l’Écologie et la protection de l’environnement. Bonne lecture !

Ce magazine est réalisé avec du papier aux normes PEFC Imprimé en CEE

Planète Ekologie Distribué dans plus de 300 dépôts Pays Basque, Béarn, Sud des Landes

Planète Ekologie g est réalisé par la SARL BAB’S Éditions 21, quartier Amotz 64310 Saint-Pée -sur-Nivelle www.babs-editions.fr contact@babs-editions.fr 05 59 23 25 92 Directeur de Publication et Rédacteur en Chef Christopher George Rédacteur Adjoint et Marketing Suzanne George Maquette et Infographiste Compo-Méca - 64990 Mouguerre Directrice Artistique Maryse Mignard Nous contacter contact@planete-ekologie.fr Publicité publicite@planete-ekologie.fr


5

Sommaire

Chauffage et eau sanitaire

Planète Habitat

5 Chauffage et eau sanitaire 10 Récupérateur d’eau de pluie Planète News

14 Grenelle de la Mer Interview

14

Grenelle de la mer

19 Olivier Barrière

Chargé de Mission Environnement Europe de Surfrider

Planète Société

21 Paquebot écolo : l’Éoseas Planète Web

27

Les nouveaux médicaments de la mer

23 La vente de poisson sur le net Planète Bien-être et santé

27 De nouveaux médicaments

Carnet de bord

Planète Beauté

12 25 30 39 43 46

issus de la mer

33 La beauté par la grande bleue 35 Les algues pour vous embellir Planète Gastronomie

37 Les recettes de la mer

PUBLI UBLI REPORTAGE ÉCOSYS RE PUBLI REPORTAGE ÉCO VIE PUBLI REPORTAGE C.A.N.A. VOS TRUCS & ASTUCES JEUX RÉPONSE JEUX

Coulées C oulées d dans ans n nos os a ateliers teliers d de e LLONS ONS SAV assuré par remplacement immédiat

Avenue Joliot Curie – 64140 LONS Tél. : 05 59 62 27 86 • Port. : 06 80 13 87 10 Fax : 05 59 62 79 93 www.plancha-basque.com sovaic2@wanadoo.fr


Habitat

Chauffage et eau sanitaire Quel système de chauffage permet de produire de l’eau chaude sanitaire ?

L

’eau chaude sanitaire (ECS) représente en moyenne 15 % des dépenses énergétiques d’un foyer. Les différents systèmes de chauffage ne permettent pas tous de produire de l’eau chaude sanitaire.

Chauffage de l’eau sanitaire via votre chaudière : les différents systèmes

Possible voire recommandé pour les petits foyers (2-3 personnes) et les petites habitations (1 seule pièce d’eau, avec douche plutôt qu’avec baignoire). Compliqué lorsqu’il faut fournir des familles entières et des grandes habitations.

Rappel : on appelle système mixte (ou double service), un système permettant de réaliser chauffage + eau chaude sanitaire.

Ses inconvénients

Les chaudières mixtes sont plus simples et plus économiques qu’un système chaudière + chauffe-eau

Ses avantages

Économique, ne chauffe pas d’eau inutilement, ne nécessite pas l’achat d’un ballon. Capacité limitée à assumer des demandes fortes et simultanées : cela se traduit par des jets d’eau froide subits dans la douche par exemple, ou de l’eau tiède au robinet lorsque la douche fonctionne. Temps d’attente : minimal lorsque la chaudière est à proximité de la pièce d’eau, plus long si elles sont à distance (> 8 mètres).

Simplicité et gain d’espace : un seul appareil et un seul réseau de tuyaux. Économie : un chauffe-eau indépendant fonctionne avec de l’énergie électrique, plus chère, ou du gaz. Il peut être intéressant d’avoir un chauffe-eau indépendant de votre chaudière dans 2 cas : chauffe eau solaire : économique et écologique ! Lorsque la chaudière n’est pas assez puissante pour subvenir aux besoins en eau des résidents ou que certaines pièces d’eau sont trop éloignées de la chaudière (évite d’installer des canalisations). Mixte instantané : pour les petits foyers. Ces systèmes n’utilisent pas de ballon d’eau chaude. Ils chauffent directement, instantanément, sur demande l’eau dont vous avez besoin.

• •

Ils ont besoin d’une grande capacité de chauffe donc d’une chaudière puissante.

5


Mixte à accumulation : pour les demandes importantes et prévisibles Ces systèmes utilisent un ballon comme réservoir d’eau chaude : un grand volume d’eau ( entre 80 et 300 litres) y est chauffé puis maintenu à température : 45 °C minimum. Le principe est d’anticiper les besoins en eau chaude et de faire à rythme constant et modéré des réserves d’eau chaude. Cela évite d’avoir à installer une chaudière surpuissante.

Le saviez-vous ? • •

Ses avantages Performance : de l’eau chaude tout le temps et tout de suite.

Ses inconvénients

Capacité limitée à assumer de fortes demandes cumulées. Lorsque votre foyer abrite des personnes supplémentaires par exemple. Une fois la capacité du ballon épuisée, il n’ y a plus que de l’eau froide et il faut attendre que le système se recharge. Il nécessite la pose d’un ballon. C’est une dépense supplémentaire et il faut avoir la place pour « accueillir » le ballon. Risque sanitaire : de l’eau stagnante à température moyenne peut développer un tissu bactérien (légionellose).

Mixte à semi-accumulation ou à micro-accumulation : la solution intermédiaire C’est la solution intermédiaire entre l’instantané et l’accumulation, qui réunit les avantages des 2 tout en limitant les inconvénients. Un ballon d’eau chaude de petite capacité (30 litres maxi) est intégré à la chaudière. Il permet donc d’avoir de la chaude tout de suite, sans attendre que l’eau chauffe. Il se recharge rapidement et peut donc assurer plusieurs « pointes » dans la journée. Il n’est pas encombrant puisqu’il est intégré à la chaudière.

6

E moyenne, En moyenn un ménage français consomme somm 60 000 litres d’eau par an, dont 7 % sseulement sont consacrés à la boisson ou la nourriture. Chacun sait que réparer les petites fuites dans sa maison permet de réduire le gaspillage d’eau : – un robinet qui goutte = 35 000 l/an, – une chasse d’eau qui fuit = 22 0000 l/an. Le simple fait de laisser couler l’eau froide en attendant que l’eau chaude arrive est aussi très dispendieux… Par exemple, pour une canalisation de section 13/16 mm, avec un débit optimisé à 6 litres par minute [1], un écoulement de 1,2 mètre par seconde, et une distance de 10 mètres entre le chauffe-eau et le robinet, l’eau chaude coule au bout de 8,5 secondes, soit après 0,85 litre d’eau froide contenu dans le tuyau. Si l’on répète le geste 5 fois au cours de la journée, on perd 4,25 litres d’eau par jour, ce qui correspond à 1 550 litres d’eau potable perdue par an.

L’utilisation de robinets thermostatiques permet une économie d’eau pouvant aller jusqu’à 3o %


Chauffe eau solaire Un chauffe-eau solaire couvre en moyenne 50 à 80 % des besoins quotidiens en eau chaude sanitaire et permet ainsi d’alléger considérablement la note de gaz ou d’électricité. Les 20 à 50 % restants sont assurés par un dispositif d’appoint.

Ses avantages Il est écologique : le solaire est

Ses inconvénients

Assez peu d’inconvé-

nients, d’où son succès. Le seul : l’investissement initial reste non négligeable : à partir de 2 500 € pour le chauffe eau et les capteurs posés (4 à 8 m2 sur la toiture), déduction faite du crédit d’impôt de 50 %. SOURCE : www. chauffage.comprendrechoisir.com, www.demain-la-terre.net

une énergie renouvelable. Il est économique à l’usage : le solaire est une énergie gratuite. Il est facile à installer. Sa technologie est bien maîtrisée. Son crédit d’impôt est de 50 % : l’État vous paye la moitié du coût du matériel (pas la pose) Le chauffe eau solaire peut aussi soutenir le système de chauffage central et couvrir une partie des besoins en chauffage de la maison.

Le saviez-vous ? Réd re ce temp Réduire temps d’attente est possible : isatio de robinets thermostatiques • l’utilisation et du régl réglage de la température de l’eau, permet une économie d’eau pouvant aller jusqu’à 30 % par rapport à une robinetterie classique ; des tuyaux (en particulier • l’isolation lorsqu’ils passent dans une cave ou un garage) peut aider à conserver la chaleur de l’eau lors de sa circulation, ou au moins éviter son trop grand refroidissement ; l’optimisation de l’emplacement du chauffe-eau dans l’habitation, quand elle est possible, reste la meilleure solution. La distance entre la source d’eau chaude et les robinets doit être la plus courte possible. En réduisant la longueur des canalisations d’eau chaude et en les isolant, l’eau n’est plus chauffée uniquement pour circuler dans les tuyaux, vous optimisez ainsi votre besoin d’énergie (électrique, gaz, ...) pour alimenter votre chauffe-eau. En plus du confort d’avoir de l’eau chaude plus rapidement, vous réalisez une économie d’eau et d’énergie. 7


Possibilité de produire de l’eau chaude sanitaire selon le type de chauffage Compatibilité entre type de chauffage et eau chaude sanitaire POSSIBILITÉ DE PRODUCTIOND’EAU CHAUDE SANITAIRE

SYSTÈME DE CHAUFFAGE gaz

• Dans 90 % des cas : un système mixte de chaudière produisant chauffage

fuel GPL

Chaudière bois

OUI les chaudières chauffent l’eau de chauffage et peuvent également chauffer l’eau sanitaire facilement.

Radiateur/ Non Plancher chauffant électrique air eau

REMARQUES

OUI mais ... dépend du modèle de PAC. nécessité de dispositif d’appoint pour pallier le déficit de puissance. exclusivement en accumulation.

et eau chaude est plus intéressant que 2 systèmes indépendants de chauffage et eau chaude. Dans certains cas, il est intéressant d’installer un chauffe eau indépendant malgré tout : –Lorsque la distance entre la chaudière et la pièce d’eau est trop importante. Par exemple une salle de bains au 3e étage. Il est alors contraignant et peu efficace de faire venir des canalisations jusqu’à la pièce d’eau. – Lorsque vous agrandissez la maison, ajoutez une pièce d’eau non prévue initialement: plus simple que de faire les raccords avec l’installation de chauffage central.

Nécessité d’avoir un chauffe eau indépendant. Généralement , on choisira un chauffe eau électrique. Les plus limitées en termes de puissance.

• •

PAC sol

Apport satisfaisant.

Solaire

8

Oui

Le solaire est même dédié à l’eau chaude sanitaire. Il couvre bien davantage les besoins en eau chaude sanitaire qu’en chauffage. Il peut être utilisé comme un appoint économique et écologique à la chaudière.


9


Habitat

Récupérateur d’eau de pluie

L

maison écologique, économie, crédit d’impôt

e récupérateur d’eau de pluie trouve naturellement sa place dans une maison écologique. Permettant de faire des économies sur sa facture d’eau, le récupérateur d’eau présente de nombreux avantages. Jusqu’au 31 décembre 2009, il ouvre droit à un crédit d’impôt. C’est le moment d’installer un récupérateur d’eau de pluie dans votre jardin

Récupérateur eau de pluie : maison écologique Synonyme de maison écologique, le récupérateur d’eau de pluie permet une réutilisation de l’eau aussi bien à l’extérieur de la maison (jardin, potager) qu’à l’intérieur (toilette par exemple). L’installation d’un récupérateur d’eau de pluie apparaît comme la solution écologique idéale pour pallier à la pénurie d’eau qui ne cesse de grandir dans toute l’Europe. Il permet de constituer un stock d’eau facilement réutilisable, de limiter les crues, les inondations et la surcharge des stations d’épuration. L’eau de pluie est récoltée au niveau des gouttières par des crapaudines (grilles percées à l’extérieur du tuyau pour y

10

stopper les feuilles mortes et autres éléments pouvant boucher les gouttières). La quantité d’eau récupérée par mois est évaluée en fonction de la surface de la toiture et de la pluviométrie moyenne de votre lieu de résidence.

Récupérateur eau de pluie : économie Le récupérateur d’eau de pluie permet une économie pouvant aller jusqu’à 50 % de la consommation en eau. Un moyen efficace pour alléger la facture d’eau de la maison. L’eau potable coûte cher et son prix augmente chaque année (en moyenne 3 € le mètre cube actuellement). Sachez qu’une chasse d’eau représente environ 10 litres par an et par personne, soit 30 % de la consommation d’eau d’un ménage.


Le récupérateur d’eau de pluie permet une économie pouvant aller jusqu’à 5O % de la consommation en eau

Récupérateur eau de pluie : crédit d’impôt L’installation d’un récupérateur d’eau de pluie permet de profiter d’aides fiscales, notamment du crédit d’impôt en faveur du développement durable. Le montant du crédit d’impôt est de 25 % (dans la limite d’un investissement de 8 000 € pour une seule personne, 16 000 € pour un couple). Cette mesure s’applique aux travaux réalisés dans l’habitation principale entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2009. À noter, certaines collectivités accordent des subventions pour encourager le récupérateur d’eau de pluie, renseignez vous auprès de votre Mairie, de votre Conseil général et régional.

11


ÉCOLOGIE ET ÉCONOMIE

Il est grand temps de cesser le gaspillage... Contactez Ecosys Environnement votre spécialiste en récupération dʼeau pluviale Récupérer l’eau de pluie est écologique Vous contribuez ainsi : • à la préservation des ressources en eau douce de la planète, • à limiter les inondations et l’engorgement de votre terrain, • à la diminution de la pollution du milieu naturel par ruissellement, à • réduire les prélèvements d’eau dans les nappes phréatiques. Récupérer l’eau de pluie est économique Nous pouvons économiser + de 50 % de notre consommation d'eau ! Simplement en alimentant en eau de pluie nos WC (32 % de notre consommation), le lave-linge (11 %). En utilisant l'eau de pluie pour l'arrosage du jardin (12m3 pour 100m2 pour la saison d'été), le lavage de la voiture, pour le nettoyage extérieur, en appoint pour le remplissage de la piscine. * L'eau de pluie est de l'eau douce non calcaire, elle permet de diviser par 2 les doses de lessive et de ne plus utiliser d'adoucissant ; l'eau rejetée est donc moins polluée. Votre lave-linge voit sa durée de vie allongée.

SPÉCIALISTE EN MICRO-STATIONS D’ÉPURATION POUR ASSAINISSEMENT AUTONOME Conforme aux normes de la loi européenne 2012 Surface terrain demandée : 2m20!! Rejet + propre

Les pays d’Europe ont adopté ce système depuis plus de 20 ans. A vous de prendre conscience de la préciosité de l’eau et des économies que cela peut engendrer. Nous prenons en charge Ecosys Environnement

: conse tien e r t il, vent n e, installation et e

Richard BIDEGARAY 05 59 44 14 09 - 06 27 21 74 82 64100 Bayonne bidegaray ecosys-environnement.fr


Édition Plaquette Festives, Sportives, etc.

Impression Affiches, Flyers, Cartes de visite

Spécialiste PAO Vos projets sont les nôtres, construisons-les ensemble !

Nous contacter : RD 712 – 64990 Mouguerre Tél. : 05 59 31 87 27 – Fax : 05 59 31 62 82 E-mail : compo-meca@compo-meca.fr frederic.mendes@compo-meca.fr Site : http://www.compo-meca64.com

Raphaël JUN

Siret: 43411344500010 Code APE: 731Z

Prestation de Services en Écologie et Photographies aériennes Expertise floristique, Diagnostic pour aménagement, Conseil en gestion

LE HILLON 40260 CASTETS Tél. : 06.11.34.68.44

Raphaël JUN Ingénieur Écologue AFIE Docteur en Biologie spécialité Écologie Pilote ULM classe paramoteur

Pour que l'Environnement soit le facteur du Développement

E-mail: raphael_jun@care2.com Infos sur http://r-jun.skyblog.com

• • • • •

AGENCE DE COMMUNICATION GLOBALE RÉGIE PUBLICITAIRE PUBLICITÉ ÉDITION MULTIMÉDIA

BAB’S BBA A EDITIONS est votre agence de communication globale de la C Côte Basque et du Sud des Landes. Nous répondons à l’ensemble d de vos demandes publicitaires. CRÉATIVITE C CRÉA ÉA ATIV RÉACTIVITE ET IDÉES NEUVES ww w www.babs-editions.fr 05 59 23 25 92 contact@babs-editions.fr

13


News

Grenelle de la Mer c’est parti

A

près le Grenelle Environnement en octobre 2007, 2009 voit naître le Grenelle de la Mer. À l’initiative du Ministère de l’Écologie, le Grenelle de la Mer a vu le jour le vendredi 27 février dernier.

Lancé par Jean-Louis Borloo et ses deux secrétaires d’État, Dominique Bussereau et Chantal Jouanno, le Grenelle de la Mer devra répondre à trois défis : mieux connaître la mer et son état, conforter les activités maritimes et littorales qui sont essentielles à nos économies, assurer notre place dans le monde et assumer notre responsabilité à l’égard du vivant. Tout un programme !

À l’instar du Grenelle Environnement, 4 groupes de travail vont être mis en place, réunissant des représentants de l’État, des collectivités locales, des entreprises, les représentants des salariés et les ONG environnementales. Dans un premier temps, ces quatre groupes seront amenés à dialoguer et à élaborer des propositions en fonction de leur thématique d’étude. Par ailleurs, toutes les questions relatives au secteur maritime seront abordées : ressources halieutiques, biodiversité, transports, recherche, impact du réchauffement climatique, énergie, etc.

Groupe de travail n° 1 : « Favoriser le développement harmonieux du littoral en améliorant l’interface terre-mer »

Groupe de travail n° 2 : « Promouvoir le développement d’activités maritimes compétitives et soutenables sur le plan environnemental »

Groupe de travail n° 3 : « Valoriser les métiers de la mer et œuvrer à l’attractivité des activités maritimes »

Groupe de travail n° 4 : « Instaurer une nouvelle gouvernance au niveau infra-national, national, européen et mondial » Ainsi, avant l’été prochain, un projet de plan contenant des objectifs, des engagements et des mesures concrètes et quantifiables recueillant un accord le plus large possible des participants devra être élaboré, en vue d’une validation par un comité interministériel de la mer. Le calendrier pour la mise en route du Grenelle de la Mer est donc très serré.

Ambitieux, le projet du Grenelle marin espère atteindre le « zéro rejet urbain non traité en mer » d’ici à 2030. C’est la situation en outre-mer qui se révèle la plus alarmante. En moyenne, 30 % des eaux usées filent en mer sans traitement. À Mayotte, il n’y a pas même une station d’épuration, alors que 200 000 personnes y résident. « Le lagon est en situation de très grand danger », avertit Jean-Louis Borloo. Qui évalue la sauvegarde du site à près de 500 millions d’euros.

14


Le Grenelle lance également un « Grand plan de réduction des déchets flottants de toutes tailles ». Il cible autant le tri des sédiments dragués dans les ports et estuaires que les ballons lâchés lors des festivités ou les mégots de cigarettes jetés en ville, et qui tous finissent en mer où ils sont avalés par les poissons. Avec la volonté d’associer les pêcheurs à la collecte des déchets flottants pour parvenir à 5 000 tonnes d’ici 2012, soit cinq fois plus qu’aujourd’hui. Un fonds national, dont le montant n’est pas encore déterminé, sera créé pour le traitement et l’élimination de ces déchets. Les pêcheurs et marins seraient ainsi considérés comme des « sentinelles de la mer », équipés par les instituts spécialisés comme l’Ifremer. Ils formeraient alors « un énorme réseau scientifique avec des centaines d’embarcations ».

Pour coordonner le tout,

un Conseil national du littoral, de la mer et des bassins hydrographiques organisera les relations entre la gestion des activités terrestres et marines, avec un rôle consultatif auprès du pouvoir exécutif. Les questions de financement et de fiscalité (les différentes redevances sur les activités en mer) sont renvoyées à un groupe de réflexion qui s’installera en septembre pour six mois. La France estime cruciale sa responsabilité, car elle dispose du deuxième domaine marin au monde (après les États-Unis), dont les 97 % sont situés en outre-mer. Pour conclure ce Grenelle marin, la secrétaire d’État à l’Écologie, Chantal Jouanno, a souligné que « le dialogue s’est créé pour la première fois et les partenaires ont montré une forte volonté de le poursuivre ».

Enfin, si ce Grenelle de la Mer reste un complément du Grenelle Environnement, lequel avait abouti à de nombreuses décisions qui seront intégrées dans la stratégie nationale pour la mer à venir, il vise à créer des conditions favorables à l’émergence d’une stratégie maritime dynamique et respectueuse de l’environnement. Comme l’a déclaré le Ministre de l’Écologie Jean-Louis Borloo en lançant le Grenelle de la Mer, « c’est la mer qui sauvera la terre ». Pour en savoir plus sur le Grenelle de la Mer, visitez le site du Ministère de l’Écologie. Source : www.greenzer.fr, www.tempsreel.nouvelobs.com

Grand plan de réduction des déchets flottants de toutes tailles

15


Interview

Interview Olivier Barrière Chargé de Mission Environnement Europe de Surfrider La présence du siège Europe renforce bien entendu l’activité soutenue de fortes antennes locales. Quelques exemples : En Gironde, l’antenne a réuni près de 800 scolaires sur la plage pour les Initiatives Océanes 2009. Au Pays basque, le projet de suivi de qualité de l’eau en local est maintenant repris par le Conseil Général. Dans les Landes, lutte pour la protection du cordon dunaire. De manière générale, présence sur les événements organisés par l’industrie du surf et, au côté de ces acteurs économiques.

• • • • Quelle est l’action de surfrider pour la protection du littoral et des océans en Aquitaine? L’Aquitaine est la région d’origine de Surfrider Europe. Pour cette raison, elle a souvent fait office de zone pilote dans tous les combats de Surfrider depuis sa création.

Nos combats environnementaux Objectif : Sauvegarder le milieu, les loisirs et la santé. La qualité des eaux de baignade/zones d’activités nautiques et la santé des usagers. Les macro-déchets sur les plages et en mer (déchets issus de l’activité humaine, flottant en surface ou immergés, transportés par les courants marins ou par les fleuves jusqu’au littoral). Les pollutions générées par le transport maritime (priorité contre les hydrocarbures : dégazages, marées noires…). L’artificialisation du littoral européen.

• • • •

Nos programmes d’éducation et de sensibilisation Objectif : Accompagner pour faire évoluer les comportements. Animations, expositions, outils pédagogiques. Événements sportifs et culturels, salons… Interventions et formations professionnelles.

• • • 16

Quel est l’état de notre littoral? Même si la situation s’est significativement améliorée depuis une vingtaine d’années, cela ne doit pas masquer un certain nombre de problèmes encore existants. La pression démographique sur le littoral ne cesse d’augmenter, multipliant les impacts sur les écosystèmes littoraux. L’urbanisation du littoral, les pollutions industrielles, portuaires et agricoles mettent à mal cet écosystème fragile mais dont dépend une grande partie de la population.

Quels sont les problèmes environnementaux les plus graves sur la côte basque et landaise? Les côtes basque et landaise doivent faire face à deux défis majeurs : la reconquête de la qualité des eaux littorales et la lutte contre la pollution par les macro-déchets. Le premier concerne directement le traitement des eaux usées. La saison 2009 n’a pas été épargnée par les fermetures de plages dues à des contaminations bactériologiques d’origine fécale. Des investissements importants ont pourtant été engagés ces dernières années pour l’amélioration des systèmes de traitement existants. Malgré tout, les résultats ne sont pas toujours là, surtout lors d’évènements pluvieux. Cela se fait d’autant plus sentir à proximité des estuaires de cours d’eau qui charrient leur lot de pollution provenant des zones amont.


La présence de macro-déchets sur nos littoraux comme dans les océans a des conséquences importantes sur la faune et la flore tout comme sur les activités humaines et touristiques. Les communes littorales sont aujourd’hui victimes d’une pollution contre laquelle il leur est très difficile de lutter. À cela s’ajoute un vide juridique, puisque cette pollution n’est pas reconnue comme telle d’un point de vue juridique, que ce soit au niveau européen ou national. Aujourd’hui nous nous contentons de subir et nous ne disposons d’aucun moyen de lutte à la source. C’est pour cela qu’une pétition (www.pasdecasurnosplages.com/) demandant la reconnaissance du statut juridique de pollution par les macro-déchets a été mise en ligne sur notre site web.

Comment les communes peuventelles participer à une amélioration considérable pour la préservation du littoral et de l’océan? On se rend compte que le littoral doit faire face à une urbanisation galopante. Face à une érosion côtière croissante et donc un recul du trait de côte, la bande littorale naturelle ne cesse de se réduire. L’extension des zones urbaines littorales doit donc se faire de façon raisonnée et surtout en prenant compte de l’évolution future du trait de côte. Faciliter le tri sélectif est aussi un des moyens efficaces qui nous permettra de réduire la quantité de déchets qui s’échoue sur nos littoraux. Mais cela doit s’accompagner d’une information des usagers afin que le tri se fasse correctement. En effet, une benne mal triée ne sera pas recyclée et ira directement en centre d’enfouissement ou à l’incinération. Améliorer les systèmes d’assainissement reste une priorité afin de garantir une eau de qualité quelque soit les conditions météorologiques ou démographiques. Mais il sera indispensable de régler les pollutions provenant de l’amont sous peine de ne voir aucune amélioration.

Comment M. Toutlemonde peut-il faire pour avoir un comportement éco responsable et en quoi cela peut-il améliorer les choses? Concernant les déchets, il existe des gestes simples à adopter. Le premier geste élémentaire et bien évidement de ne pas jeter de déchets dans la nature. Il faut bien comprendre qu’un déchet jeté par terre, en ville, loin du littoral a toutes les chances de finir dans l’océan. Lorsqu’il pleut, les eaux de ruissellement vont entraîner les déchets dans le réseau d’eaux pluviales. Les égouts se jetant dans les cours d’eau et les cours d’eau dans l’océan il est facile de comprendre qu’un déchet peut parcourir des centaines de kilomètres pour finir dans l’océan. Nous produisons chaque année des quantités extraordinaires de déchets. Le recyclage des déchets est une des solutions pour limiter leur présence dans l’environnement. Cela passe évidement par le tri sélectif et en amont par des choix de consommation éco-responsables. Il faut également garder à l’esprit que les stations d’épuration n’ont pas la capacité de traiter tous les produits chimiques que nous utilisons à la maison. Par exemple, les mousses que nous constatons régulièrement sur les littoraux sont dues à la présence de tensio-actifs dans l’eau. Ce sont les agents moussants que nous trouvons dans les lessives, détergents, savons mais aussi dans les produits cosmétiques. D’une façon plus générale, toute utilisation de produits chimiques (détergents, herbicides…) est à proscrire. D’une part du fait de leur impact sur l’environnement, d’autre part du fait de leur durée de vie dans les milieux naturels.

17


le Gouvernement à respecter les engagements pris, et attendons la concrétisation de ces mesures. Nous participerons prochainement aux différents comités opérationnels et groupe de travail visant à préciser les modalités d’application de certaines mesures.

Depuis combien existe Surfrider? (Ici et de manière internationale) Le mouvement nait à Malibu (Californie) en 1984 à l’initiative de surfeurs souhaitant protéger leur spot des pollutions locales. Depuis, Surfrider s’est converti en un réseau international d’associations régionales et de représentations locales présentes sur tous les continents (USA, Europe, Japon, Australie, Amérique Latine…).

À quoi doit-on s’attendre si rien ne s’améliore? Avec l’arrivée d’une nouvelle réglementation européenne concernant le suivi et la gestion de la qualité des eaux de baignade, nous avons voulu mesurer son impact sur le classement des plages françaises. En effet, cette nouvelle directive est 4 fois plus sévère que celle qui est actuellement appliquée. Cette étude a donc pour objectif d’évaluer les conséquences de l’application de la nouvelle directive si elle était appliquée dans l’état actuel des choses. Notre simulation montre que ce serait environ 10 % des plages françaises soit 171 eaux de baignade qui pourraient être fermées à la baignade si la qualité des eaux littorales françaises ne s’améliorait pas d’ici 2015 (date de l’application au plus tard de la nouvelle directive). Le rapport est téléchargeable sur www.surfrider.eu Il nous reste moins de 6 ans pour améliorer la qualité de nos eaux littorales, il est donc urgent d’agir et de nous mobiliser pour la préservation de nos océans et littoraux.

Que pensez vous du Grenelle de la mer mis en place par le gouvernement? Lancé le 27 février 2009 par Jean-Louis Borloo, le Grenelle de la Mer est le pendant maritime du Grenelle de l’Environnement, où la mer était la grande absente. Nous en avions fait la remarque au ministre lors de sa visite au Siège européen. Présent aux 4 tables rondes nationales et en région Surfrider a été un participant actif de cet évènement. Nous avons défendu un certain nombre de propositions pour remédier aux multiples problèmes environnementaux en milieu marin. Sans volonté politique, cette initiative louable du Gouvernement restera inefficace. Nous appelons donc

18

Créée en 1990 en Europe (Biarritz) de la volonté de Tom Curren, triple champion du monde de surf, Surfrider Foundation Europe a d’abord choisi la zone littorale de loisir comme zone de référence pour ses actions. Cependant, l’association a su peu à peu étendre son réseau et notre stratégie environnementale vise à présent toutes les zones de loisirs nautiques : les plages mais aussi les lacs et rivières. Aujourd’hui, l’association regroupe parmi ses membres des personnes venant de tous les horizons, ayant en commun la passion de l’océan et le souci de protéger le littoral : pratiquants d’activités nautiques, habitants du littoral, vacanciers…

Comment êtes-vous financé? Quelle est la démarche pour faire un don? Surfrider dispose de trois sources de financements qui s’équilibrent. La première correspond aux adhésions de nos membres, la seconde aux contrats de projets institutionnels et la dernière aux mécénats.

Quelle est votre actualité locale? Notre antenne locale agit sur plusieurs fronts. Vous pouvez consulter son actualité sur : http://surfrider64.com/ Les combats sont nombreux alors n’hésitez plus à venir soutenir notre antenne locale et rejoignez ses membres.

Que pensez du positionnement de notre magazine, Planète EKOLOGIE ? Nous nous rendons compte que tous les problèmes environnementaux auxquels nous devons faire face aujourd’hui ne pourront se résoudre par la seule voie politique. Nous devons bien intégrer le fait que nous ne pourrons relever les grands défis de demain qu’à la seule condition que la société civile se mobilise dans son ensemble. Il est donc primordial d’informer le grand public afin d’éveiller les consciences et ainsi favoriser un engagement de tout un chacun. La ligne éditoriale de Planète EKOLOGIE semble prendre ce parti, nous ne pouvons que l’encourager. Interview de Suzanne George


www.surfrider.eu

La Newsletter de SurfRider

clean !

Help us keep ep tthe he o ocea cnea

Dune de Seignosse : Surfrider met son grain de sable… 23-10-2009 par Olivier Barrière Après une longue saga d’un feuilleton à multiples rebondissements, il semblerait que nous nous approchions du dernier acte. En effet, comme nous l’avons abordé lors de news précédentes, les dunes de Seignosse sont laissées à l’abandon depuis 2000 faute de gestionnaire désigné. Nous avons eu beaucoup de difficultés à cerner les acteurs concernés. Finalement, il s’avère que le Ministère de l’agriculture est aujourd’hui propriétaire de ces dunes, mais il n’en a jamais confié la gestion à personne. Cela explique pourquoi rien n’a été fait depuis 2000 pour limiter la dégradation causée par la pression humaine qui s’exerce sur la dune. Cependant, nous avons rencontré hier l’ONF afin de discuter de ce dossier et des solutions qui pourraient être envisagées. Ils nous ont expliqué qu’ils ont fait une demande officielle auprès du Ministère afin d’en récupérer la gestion. À compter du moment où ils seront officiellement désignés comme gestionnaires ils nous ont assuré qu’ils mettraient alors tout en œuvre pour la préservation de la dune. Une issue favorable semble donc se profiler, nous restons bien évidemment vigilants et ferons pression sur le Ministère pour qu’une décision soit prise dans les plus brefs délais. Dernier rebondissement, le ministère, par un courrier de Monsieur Bruno Le Maire, nous a mis en contact avec un agent de la Direction Départementale de l’Equipement et de l’Agriculture des Landes compétent dans la gestion de cet espace. Le milieu dunaire constitue un espace remarquable en raison du patrimoine naturel et paysager qu’il représente. Toutefois, son équilibre est très fragile, et l’érosion naturelle couplée à la pression exercée par la fréquentation humaine engendre une dégradation importante et une perte de la valeur écologique et paysagère du cordon dunaire. L’absence de gestionnaire constitue une menace pour ce milieu, en effet celui-ci est normalement responsable de la mise en place d’aménagements destinés à protéger l’espace en intégrant ses sensibilités écologiques et la fréquentation humaine qui s’y exerce. Au-delà de cette pression sur le long terme, cette absence est, d’une certaine manière, responsable de certaines pratiques aberrantes. Ainsi, l’absence de définition évidente d’un interlocuteur précis comme étant décisionnaire autour de la Dune a induit par exemple à nouveau une destruction de la base de la dune lors de l’installation de la logistique du Quik Pro. Ce alors que les organisateurs revendiquent avoir demandé un avis et des autorisations aux autorités compétentes. Au résultat, petite cause -une confusion autour des demandes d’autorisation- trop grands effets conduisant à une action sur la base de la dune, lieu d’installation des premiers végétaux et à l’origine de sa stabilité engendrant des impacts écologiques et visuels. Plusieurs mois peuvent alors être nécessaires pour que cette partie du massif se reconstitue. Aussi, suite à de trop nombreux épisodes et grace aux nombreux témoignages de nos « Gardiens de la Côte » en réaction à des dégradations ponctuelles de la dune lors de l’été 2009, nous allons entamer un cycle de concertation avec les usagers concernés (y compris les marques de l’industrie de la glisse) et les acteurs de la préservation du littoral dunaire (ONF, Conservatoire du Littoral, communes…). Ces moments seront l’occasion d’évoquer les diverses irrégularités observées dernièrement mais aussi d’autres problèmes de fonds à l’échelle du littoral aquitain, notamment l’impact du nettoyage mécanique de la plage et du pied de dune. Un premier échange réunissant les organisateurs de compétitions de surf et animé par le Conservatoire du Littoral est prévu dans les prochains jours pour améliorer l’installation de ces événements sportifs afin qu’ils soient toujours plus respectueux de ces espaces fragiles.

19


France Fran ance 2 2009 009 9

AIDEZ-NOUS À GARDER LA MER PROPRE. WWW.SURFRIDER.EU

20


Société

Paquebot écolo Le nouveau credo des industriels et armateurs

L

e projet de paquebot à voile dévoilé par STX (ex-Chantiers de l’Atlantique) à Saint-Nazaire illustre la volonté des industriels et armateurs spécialistes de la croisière d’évoluer vers des paquebots « éco-compatibles ».

Baptisé « Eoseas », le paquebot écologique de 305 mètres imaginé par STX comporte cinq coques (une coque centrale et quatre flotteurs) et doit permettre d’économiser 50 % de carburant, selon ses concepteurs qui assurent sa réalisation possible d’ici trois ans. Grâce à 12 440 m2 de voiles sur cinq mâts, avec des vents soutenus, il peut « avancer uniquement sous voile », explique Erick Pélerin, responsable du programme à l’origine d’Eoseas.

10 % de l’apport énergétique

Un retour aux voiles qui date de 1990

Le retour des voiles sur les navires de grande taille a déjà eu lieu dans les années 1990 aux Ateliers et Chantiers du Havre (ACH) avec notamment le Club Med 2, un cinq-mâts goélette de 184 m capable de transporter près de 400 passagers. Mais, depuis, de nouveaux pas ont été franchis en matière de préservation de l’environnement. Aujourd’hui, affirme M. Eschena, «ramené au nombre de passagers, le Club Med 2 pollue plus que le MSC Fantasia», un paquebot de 333 mètres (3 959 passagers) livré en décembre 2008 par STX, qui n’a pas de voile, mais bénéficie par exemple d’une peinture non toxique qui réduit le frottement et d’un système de recyclage des eaux usées répondant aux normes les plus strictes.

Par vent faible, les voiles peuvent en moyenne apporter « 10 % de l’apport énergétique » nécessaire au déplacement du paquebot ». « C’est le navire du futur », souligne Fabrice Théobalt, délégué général de la Chambre syndicale des constructeurs de navires (CSCN). Car l’évolution vers le navire éco-compatible, « c’est une tendance lourde », affirme ce spécialiste « Des projets comme celui-là on a en a besoin, on les regarde avec intérêt », affirme pour sa part Ermino Eschena, directeur général France de l’armateur italien MSC qui remplit à lui seul la quasi-totalité du carnet de commande de STX Saint-Nazaire.

21


Une compilation de technologies modernes L’Eoseas, capable d’embarquer 3 400 passagers, est lui une compilation réaliste des technologies actuelles. Pour fournir le navire en électricité, il comporte une centrale trigénération au gaz naturel liquéfié (GNL), complétée par près de 1 000 m2 de panneaux solaires et la récupération énergétique des déchets organiques générés à bord. La navire gagne aussi « 17 % de frottement, donc autant de carburant », grâce à une hydrodynamique repensée couplée à un système d’injection d’air sous la coque, note Xavier Leclercq, directeur technique chez STX.

Un surcoût de 30 %

Si le surcoût d’un tel paquebot est d’environ 30 % par rapport à un paquebot classique, il serait rentabilisé sur cinq ans grâce à une consommation de carburant diminuée de 50 %, selon ses concepteurs. « L’éco-compatibilité représente des efforts financiers importants, mais on l’a déjà fait », souligne M. Eschena citant les surcoûts assumés par MSC pour les innovations écologiques sur le MSC Fantasia et son frère jumeau en construction, le MSC Splendida. STX a d’ores et déjà déposé cinq brevets pour son paquebot du futur. Le navire , qui embarque 3311 passagers et 1089 membres d’équipages, pourrait voguer sur les mers d’ici 3 à 5 ans. Il devrait coûter 30 % de plus qu’un paquebot conventionnel. Source : www.letelegramme.com ; www.ladepeche.fr

22


Web

La vente de poisson débarque sur le Net avec Monpoisson.fr

L

es Pêcheries de la Côtinière livrent dans toute la France leurs poissons et fruits de mer.

Le e-commerce ne se cantonne plus depuis

Monpoisson.fr livre partout en France, en uti-

longtemps aux produits high-tech et culturels et élargit sans cesse son périmètre. Et ce, jusqu’aux produits les moins susceptibles a priori d’être vendus en ligne tels que... le poisson frais. C’est néanmoins ce que propose le site Monpoisson.fr aux cyberacheteurs depuis novembre 2006.

lisant les services de Chronopost. Une commande, payée via le paiement sécurisé de la banque CIC, sera préparée et expédiée le lendemain, pour une livraison le surlendemain dans la matinée. Les frais de livraison sont fixes, à 9,80 euros. L’emballage isotherme proposé par Chronopost a été adapté aux besoins du poissonnier. Un emballage utilisé également par Telemarket, qui propose lui aussi ses produits dans toute la France (lire l’article Telemarket s’offre une couverture nationale du 06/04/07). Monpoisson.fr espère concurrencer les cybermarchés en misant sur la qualité de ses produits.

Ce site a été lancé par Les Pêcheries de la Côtinière, une importante poissonnerie basée depuis 1935 sur l’île d’Oléron. La société, qui a réalisé 5 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2006, revend au détail sur les marchés de la région, et en demi-gros à la restauration. Sur le Web, elle a complété son offre habituelle de poissons et fruits de mer à des aliments plus variés, tels que les soupes, les marinades et les sauces. Les poissons sont vidés et écaillés sur demande. Un élargissement à d’autres produits complémentaires est envisagé, comme la vaisselle.

Source : www.journaldunet.com

Monpoisson.fr mise sur

la qualité de ses produits

Le choix de la vente en ligne est venu d’une volonté de désaisonnaliser l’activité. Des touristes de passage l’été sur l’île étaient également demandeurs. Malgré tout, le e-commerce reste marginal dans le chiffre d’affaires de la société, qui n’effectue que de cinq à dix expéditions par semaine. Le site, conçu par l’agence Alphalives, reçoit environ 170 visiteurs uniques par jour. « L’achat en ligne de poissons n’est pas entré dans les habitudes », explique Stéphane Puig-Y-Mestre, le directeur commercial.

23


eco’vie

Le salon de la vie écologique

Du 2 9 a u 3 1 Janvier 2 0 1 0 Halle d ’Iraty Biarritz

, e i v a l s n o ct e p " R es s n o n e v e d " n e y o t é co - ci

www.salonecovie.com ✂

eco’vie

Ven

Le s a l o n d e l a v i e é c o l o g i q u e h - 21 h, Samedi et Dimanche 10h dredi 10

Planète

Entrée à Tarif réduit

5€ 3€

- 19 h

vous offre votre entrée à tarif réduit ;dgbjaV^gZ|gZbea^g

Nom: CP:

24

Prénom: E-mail:

50 cents sont reversés à Surf Rider Foundation

Du 2 9 a u 3 1 Janvier 2 0 1 0 Halle d ’Iraty Biarritz "Respectons la vie, devenons éco-citoyen"

www.salonecovie.com


Le salon éco-responsable du Pays Basque fédère les institutionnels

F

orte du succès de sa première édition, la seconde édition du salon de la vie écologique du Pays Basque et du Sud des Landes, se déroulera du 29 au 31 janvier 2010 à la Halle d’Iraty.

Le salon s’organise autour de 5 pôles d’exposition qui rassembleront près de 150 exposants : l’éco-habitat, l’alimentation bio, l’espace santé et bien-être, l’espace développement durable, et enfin le pôle loisirs verts. L’édition 2010 se développe et inaugurera un nouvel espace dédié de 5 400 m² : Eco’vie sera le premier salon au sein de la halle d’Iraty de Biarritz. Dans une ambiance familiale et chaleureuse, un espace de 600 m2 entièrement consacré à la restauration bio vous initiera aux plaisirs de manger au naturel. La portée pédagogique du salon reste une priorité avec plus de 70 conférences et ateliers pour apprendre aux petits comme aux grands « à vivre mieux, à consommer différemment, à mieux respecter la vie pour devenir eco-citoyen. »

Un salon éco-responsable

Ce salon reste « éco-responsable » dans toute son organisation et un bilan carbone sera effectué cette année en partenariat avec l’ADEME. Plus de 9 tonnes de Co2 ont pu êtres économisées (150 A/R Biarritz Paris en avion) sur la première édition grâce notamment à l’utilisation de stands en sapin brut PEFC, de lampes à économie d’énergie, en n’utilisant pas de moquette, en favorisant les transports verts.

Le conseil Régional d’Aquitaine partenaire du 2e Eco’vie «L’agriculture biologique constitue un enjeu prioritaire pour la Région Aquitaine, tant sur le plan environnemental (mode de production exempt de produits chimiques préservant les sols et la biodiversité) que sur le plan économique (existence de réels débouchés pour les exploitations et les entreprises). Face à un marché du bio très dynamique, l’objectif de la Région Aquitaine est de développer largement la production de

matières premières bio et de structurer la filière pour permettre l’adéquation entre les besoins exprimés par la transformation et le marché, et la production sous signe AB. La politique volontariste de la Région Aquitaine en matière de développement de l’agriculture biologique, vise donc à répondre aux principaux enjeux de la filière (augmentation des conversions, amélioration de la technicité des agriculteurs bio, structuration des filières, valorisation des produits bio). C’est en cohérence avec sa politique de développement de l’agriculture biologique que la Région Aquitaine a fait le choix de soutenir le Salon Eco’vie pour sa deuxième édition. L’espace dédié à l’alimentation biologique est en effet, une véritable vitrine des produits bio de notre Région et participe à sensibiliser la population à l’intérêt de consommer ces produits issus d’une agriculture respectueuse de l’environnement ». Béatrice Gendreau, Vice Présidente en Charge de l’Agriculture et de l’Agro-Alimentaire

Le SMTC soutient Eco’vie Le Syndicat Mixte des Transports en Commun concerne 6 communes et 134 000 habitants. Présidé par Michel Veunac, il décide aujourd’hui de s’engager aux côtés d’Eco’vie. « La mise en place d’une nouvelle offre de transports collectifs, plus performants et plus attractifs, est l’un des enjeux majeurs du développement durable sur l’agglomération BAB. Aujourd’hui, les déplacements motorisés sont, de loin, la principale source d’émission de gaz à effet de serre. Il faut donc réduire la place de la voiture dans nos villes et privilégier de nouveaux modes de déplacement, moins polluants et moins énergivores. Bus à haut niveau de service et en site propre, navettes, transport à la demande, auto partagée, véhicules électriques, vélo, autant de solutions que nous allons développer dans les prochaines années, au profit d’une mobilité durable. Il était donc naturel que le SMTC, chargé des politiques publiques en matière de transports collectifs, soit partenaire du salon Eco’ vie, vitrine en Pays basque de l’intelligence écologique ». Michel Veunac Président du SMTC

25


Venez au salon Eco’vie, rapporter votre ancien portable et bénéficier

de 1 € de réduction sur l’entrée.

La CCI, aussi ! La CCI Bayonne Pays Basque a décidé de participer à la 2e édition du salon Eco’vie afin de présenter ses actions en faveur du développement durable auprès des entreprises locales (programme d’économie d’énergie, bourse des déchets, etc.). Elle mettra aussi à l’honneur des initiatives de porteurs de projets hébergés au sein de l’incubateur et de la pépinière ESTIA. Des partenaires fidèles depuis le début ! Le Conseil Général des Pyrénées Atlantiques, Le Syndicat Mixte de traitement des déchets du pays Basque Bil Ta Garbi, le Crédit Coopératif, Nature et Découvertes, B.L.E « Bio et local c’est l’idéal », l’ADEME, GL Events ont soutenu le salon Eco’vie dès ses débuts, et seront encore là cette année. Bil Ta Garbi animera les ateliers pour enfants tout au long du week-end et aidera les visiteurs à mieux trier leurs déchets. L’Ademe financera cette année un bilan carbone et sera présent dans l’espace éco-habitat aux côtés du point info énergie du Pays Basque. Biharko Lurraren Elkartea (B.L.E) qui s’occupe de développer l’agriculture biologique en Pays Basque présentera la globalité de l’offre bio sur les stands ou sur l’espace restauration, et animera des conférences. GL Events, dans sa conception de stands écologiques et durables reste un partenaire fort d’Eco’vie cette année encore, tout comme le Crédit Coopératif qui aide à la présence des petits producteurs, des associations et autres acteurs importants du secteur. De nombreux autres partenaires médias soutiennent de nouveau le salon, comme la radio RTL2, le site Internet Aquitaine Online, le magazine gratuit Planète Ekologie, le journal Sud-Ouest et le magazine Alternative Santé.

Un salon accessible à tous

Pour sensibiliser un maximum de personnes, Eco’vie baisse ses tarifs. – Si l’entrée reste officiellement à 5 euros, le salon et ses partenaires distribueront des milliers d’entrées à tarif réduit à 3 €. Découpez votre invitation à tarif réduit offerte par Planète Ekologie à la page 27. – Un passe 3 jours sera disponible à 6 € pour celles et ceux qui veulent assister à toutes les conférences. –- Le vendredi sera une journée gratuite pour les seniors (+ 60 ans). Sur toutes les entrées payantes, l’organisation reversera encore cette année 50 centimes à l’association Surf Rider Foundation Europe.

26

En septembre dernier Fabrice Bergamo lançait sa société Electrodurable et démarrait son activité avec l’idée de recycler nos anciens portables. Il monte des partenariats avec les plus grandes marques de mobiles. Tout juste prêt, il réussit à s’inscrire à la dernière minute sur la première édition d’Eco’vie: c’est pour lui le tremplin inespéré qui sera le déclencheur d’une belle réussite. Aujourd’hui, un an après, Mobile Recyclage possède plus de 300 points de collectes en France (collectivités, associations, entreprises ou établissements scolaires) et a recyclé plus de 10 000 portables.

Des nouveautés pour cette 2e édition Grâce à quelques uns de ses exposants, l’espace éco-habitat accueillera cette année une maquette « grandeur nature » d’une maison entièrement écologique : maison en bois, tuiles solaires, récupérateur d’eau de pluie, puits canadien, VMC double flux, etc. pour une approche plus concrète des progrès réalisés. Eco’vie présentera également de multiples activités comme des cours de cuisine, des dégustations, etc. Jolilola « l’univers de bébé en beau et bio » mettra à disposition un espace de change et organisera également un parking à poussettes : vous pourrez y déposer vos poussettes et emprunter gratuitement une écharpe de portage pour l’essayer durant votre visite. Bien d’autres nouveautés viendront enrichir cette deuxième édition du salon de l’écologie, vous les retrouverez sur le site www.salonecovie.com

eco’vie

Le salon de la vie écologique

Du 2 9 a u 3 1 Janvier 2 0 Halle d ’Iraty Biarrit10z

"Res pect ons la vie, deve non s éco -cit oye n"

www.salonecovie.com


Bien-être & Santé

De nouveaux médicaments issus de la mer pour soigner les maux

de terre

O

ui, parce que la plupart des médicaments de demain se trouvent au fond des mers, pour vous donner une idée de la richesse des océans, on ne connaît aujourd’hui que 10 à 20 % de la faune et de la flore marine (chaque semaine, ce sont quelque 35 espèces nouvelles qui sont découvertes).

Chaque semaine, ce sont ainsi de nouvelles substances, molécules que nous découvrons et qui ouvrent des opportunités considérables au plan de la santé. La céphalosporine, la dernière classe d’antibiotique émane du milieu marin, l’AZT, l’un des premiers traitements antiviraux contre le SIDA émane du hareng ! Et dans la lutte contre le cancer, pas moins de 66 molécules marines sont à la pointe des recherches les plus avancées. Les études menées, par des chercheurs américains, sur le Bugula Neritina (un invertébré marin) sont particulièrement prometteuses, à partir de ce champignon, on a isolé une substance anti tumorale, les essais chimiques sont en phase II, qui est l’avant dernière phase avant la commercialisation. Plus

près de chez nous, à Roscoff, à partir de l’étude des œufs d’oursins, d’étoiles de mer, l’équipe de Laurent Leijer a mis en évidence les propriétés de la Roscovitime, une autre molécule, elle aussi en phase d’étude de clinique pour lutter contre le cancer. À partir des molécules issues d’une éponge cette fois-ci, la Luffariella Variabilis, on fait actuellement des essais cliniques pour le traitement de certaines maladies de la peau. On travaille aussi sur les gorgones comme celle appelée Elisabethae, on attend de nouveaux médicaments pour le traitement du psoriasis et la cicatrisation des plaies. On se prend à rêver : si on dotait les laboratoires de biotechnologie marine de plus de moyens !

27


Norvège Des bactéries pouvant produire de nouveaux antibiotiques ou libérer des substances potentiellement capables de tuer les cellules cancéreuses ont été découvertes par des chercheurs de la Sintef, organisme indépendant de recherche biotechnologique en association avec l’Université norvégienne pour les Sciences et la Technologie (NTNU). C’est la première fois que des scientifiques produisent de nouveaux médicaments à partir de bactéries marines. Plusieurs espèces libèreraient une substance capable de tuer les cellules cancéreuses, trois d’entre elles produiraient de nouveaux antibiotiques. Le processus a pu être réalisé dans sa globalité, du prélèvement des bactéries dans les fjords jusqu’à l’obtention des substances.

Les chercheurs ont sondé la mer pendant cinq à six ans afin de trouver les substances produites par les bactéries marines, notamment dans le fjord de Trondheim. Si les fonctions antibiotiques de certaines bactéries sont déjà connues, les nouvelles substances découvertes ont un mode d’action différent. Le Dr Zotchev sait que toutes les substances ne deviendront pas médicaments, mais la réussite de quelques-unes serait déjà très bénéfique. Trois peuvent tuer les cellules cancéreuses sans affecter les cellules saines, et ce pour différents types de cellules cancéreuses. Si leur principe de fonctionnement n’est pas encore connu, celui-ci est prometteur.

La structure chimique de l’une des trois bactéries antibiotiques sur des souches multirésistantes a été décodée et des tests sur animaux doivent démarrer dès la fin de ce mois. En vue des résultats de ces tests, une demande de brevet pourrait être déposée. Aucune date de production ou de commercialisation de possibles médicaments n’a encore été avancée. Source : Christian Buchet - Europe1.fr, www.maxisciences.com, www.aquatic-biodiversity.org

28

Le saviez-vous ? Sur près rès d’un m million d’espèces marines, à peine 1 % es est étudié ! C’est pourtant parmi elles qu’apparaîtront ell ppar les médicaments du futur : sur six mille substances inventoriées, cinq cents présentent une activité biologique thérapeutique et, parmi elles, une seule donnera naissance à un médicament. C’est dire, à la fois, la difficulté et les enjeux de ce nouveau voyage au fond des océans. Si l’idée d’une mer bienfaitrice, pouvant alimenter une pharmacopée d’origine marine, est bien ancienne, l’aventure des médicaments tirés de la mer n’a commencé qu’après la dernière guerre mondiale pour aboutir à un premier essor dans les années 70. En raison de contraintes écologiques, il est extrêmement rare de pouvoir exploiter un organisme marin en quantité suffisante pour l’industrie, et la synthèse est donc privilégiée. Les principes actifs dont l’étude n’a pu aboutir au médicament restent cependant d’un grand intérêt en tant que modèles moléculaires pour l’étude des mécanismes biologiques et l’élaboration de produits utiles en santé ou en environnement. Les recherches auront lieu en partenariat avec diverses institutions académiques ainsi que d’autres organisations non gouvernementales.


La thalasso Serge Blanco soutient l’associaton Surf Rider Foundation qui lutte activement pour la préservation de l’océan et du littoral

thalasso - spa marin - 3 restaurants - institut de beauté spa - salon de coiffure

- JOURNEE THALASSO : 4 soins et 2h00 d’accès au spa marin 88 euros

tous les soins et forfaits existent en chèque cadeau

- SPA MARIN : bassins d’eau de mer, saunas, hammam, salle de fitness dès 15 euros l’heure - JOURNEE DOUCEUR : 3 soins de thalasso, accès - FITNESS CLUB : cours de fitness groupes et individuels en salle ou en au spa marin, repas à la bodega la pinta piscine d’eau de mer en libre accès dès le mois de septembre 95 euros - FORMULES BIEN ETRE EXPRESS : massages ou soins esthétiques-spas couplés l’utilisation du spa marin dès00 4000 euros bdàde la mer - hendaye - tél 0 825 015 - thalassoblanco.com

7, avenue du Maréchal-Juin 64100 Bayonne Saint-Esprit

05 59 55 00 82 magasin@bioetika.fr

Votre publicité est ici Planète Magazine gratuit, diffusion efficace Pyrénées Atlantiques, Béarn et Sud des Landes, ciblage des annonceurs

www.planete-ekologie.fr • 05 59 23 25 92 • contact@planete-ekologie.fr

29


Publi-reportage

Naturopathie et aromathérapie Margarett Girard de C.A.N.A.

L

a cure d’eau est la plus vieille méthode naturelle de soin ou d’entretien du corps, comme l’Air, la Terre et le Feu (le soleil).

En Égypte déjà, l’eau intervenait comme thérapeutique avec le jeûne.

En Grèce on connaissait l’action curative de l’eau. Les Romains utilisaient le Thermalisme avec

comme but, le confort du corps. César installait ses guerriers dans des villes d’eau pour les reposer

Au Moyen-âge, les bains étaient interdits par l’Église car ils étaient porteurs de « débauche » sauf pour les riches.

15 et 16 siècle

e e À partir du , l’utilisation de l’eau renaît et les médecins en font du snobisme.

19 et au 20 siècle e

e

C’est au , que le Thermalisme thérapeutique fleurit et la cure d’eau devient un peu plus accessible à tous.

L’eau, le seul liquide idéal L’eau, le 1er constituant de l’organisme a un rôle fondamental pour préserver la santé (66 % en moyenne), par ex pour un homme de 75 kg = 50 kg d’eau. Toutes les fonctions de notre organisme : la digestion, la circulation du sang, l’élimination des déchets, la régulation de la température… sont possibles grâce à l’eau. Notre corps perd chaque jour, 2,5 l d’eau. Pour éviter la déshydratation, il est nécessaire de boire 1litre à 2 litre d’eau par jour, soit environ 20 cl toutes les heures. À savoir également, les boissons sucrées ou alcoolisées favorisent la déshydratation et les boissons diurétiques stimulent les pertes d’eau par les urines et augmentent la quantité de toxines stagnantes.

30

Paramètres de mesure fiables PH = Potentiel d’Hydrogène

C’est la Mesure de l’Acidité ou de l’Alcalinité d’une solution, et de sa concentration en protons (ions H+). Le PH représente le Facteur magnétique et la mobilité ionique, c’est-à-dire, la capacité énergétique du milieu aquatique. L’échelle s’étale de 0 à 14, la neutralité est à 7,07. Le sang a un PH compris entre 6,2 et 9,4. Au delà, c’est la mort. Le PH sanguin est stabilisé par le « Système tampon » du milieu intérieur grâce à la Respiration, et aux Reins.

rH² = Oxydo-réduction C’est la Mesure de la concentration en Electrons d’une solution et représente sa potentialité Électrique de régularisation de son milieu. Il s’agit d’un jeu de pression osmotique entre Hydrogène et Oxygène Moléculaire. L’échelle est de 0 à 42, la Neutralité est à 21. Quand le rH² est supérieur à 21, c’est que sa solution est oxydante et positive et qu’elle est sans électrons. Un produit qui perd ses électrons s’oxyde.


Rô = Résistivité C’est la Mesure de la concentration en électrolectrolytes (molécules, ions, sels minéraux) qui indique ue la nde pression osmotique, la faculté + ou (-) grande de résister au passage d’un courant électrique. e. Notre corps est parcouru en tous sens de mi-cro-courants électriques. C’est la résistance à tout échauffement et pouvoir diélectrique, témoin de la perméabilité du milieu aux influences électromagnétiques, terrestres et cosmiques. Plus la concentration en électrolytes est grande, plus la résistivité est faible. (conducteurs de l’électricité).

Le problème de l’eau

L’O.M.S. évalue la norme acceptable de miinéralisation à 10 °C de T.H. (titre hydrotimémétrique qui s’exprime en degré conventionnel pour une minéralisation en grammes/litre). À 0 degré, la minéralisation est nulle. Pour être potable, able, en dehors des germes indésirables, un TH doit être égal nt situées en ou inférieur à 10 °C. Les eaux légères sont iques ou des terrain silicieux (régions volcaniques, granitiques vité apparaît sols riches en grès et schistes…). La résistivité récise avec le comme une mesure plus complète et plus précise mérite aussi d’être une mesure internationale.

Action des Eaux thermales : Peu de stations indiquent sur leur bouteille le PH, le rH² lui est inconnu. C’est dommage, car l’action de l’eau thermale est réellement expliquée que par ce facteur. L’eau à l’abri de l’atmosphère est très réductrice, riche en potentiel électrique négatif, potentiel de vie. Dès le jaillissement au contact de l’air, cette belle vertu disparaît. Il faudrait capter les eaux en anaérobie. Seule Hydroxydase est captée ainsi avec un rH² de16 mais sa minéralisation est très élevée. L’eau est précieuse par ce qu’elle emporte (dans notre organisme) et non par ce qu’elle apporte. Il faut 1 fois pour toute abattre le mythe de l’assimilation du calcium minéral. Un décalcifié ne pourra jamais se recalcifier avec l’eau calcaire ! En biologie, il existe 2 grandes classifications des êtres vivants : les hétérotrophes et les autotrophes. Seuls les autotrophes ont la possibilité d’assimiler le minéral (plantes et algues). Les hétérotrophes (hommes, animal) ont besoin pour se nourrir d’utiliser le végétal intermédiaire. Si on veut du calcium, on consomme, des amandes, des noisettes, des algues pas des pierres pilées !

31


L’ hydrologie Lo Louis Claude VINCENT, Ingénieur en 1925 est un spécialiste en Hydrologie et en Hyes giène de Santé Publique. Il a été pendant g 12 ans ingénieur-conseil pour 200 communes en France. Son rôle a été de déterminer que la qualité de l’eau délivrée aux populations est directement liée aux taux de mortalité due aux maladies graves (tuberculose, cancer, maladies cardio-vasculaires…). Le ttaux augmente quand l’eau est très minéralisée et rendue « potable » après des n traitements et des adjonctions de produits tra chimiques oxydants. chi Louis Claude VINCENT découvre et crée le Lou rapport entre les liquides organiques et les boisrappo sons de santé et détermine ainsi la notion de « Sanou santé parfaite ». té idéale o L’eau, est la boisson de santé qui peut harmoniser, corpervertir la santé selon sa qualité. Il fonde la bioriger ou pervert en 1948 et découvre la notion de « correcélectronique e teurs de terrain terrai » fiables et précis.

CHOISISSEZ UN MÉTIER D‛AVENIR ! Depuis 20 ans, École de Naturopathie Aromathérapie Techniques manuelles

Formation à Saint-Jean-de-Luz ou par correspondance à partir de 50 € par mois

cana64@gmail.com Tél. : 06 84 83 46 58 32


Beauté

La beauté par

la grande bleue La crème de la mer un cosmétique miracle

L

a Crème de la Mer a débarqué en France et c’est un événement ! Plus besoin de demander à la copine de sa copine de la ramener de New York pour avoir enfin une peau lisse et régénérée. Focus sur une marque qui promet monts et merveilles à celle qui utilisera ses produits.

En français dans le texte, mais à prononcer avec l’accent américain, Crème de la Mer est une marque culte et people, qui ne doit son succès qu’à la faveur du bouche à oreille. La cosmétique marine est ancienne, mais elle semble particulièrement à la mode dans notre époque du certifié « produits naturels » et de la multiplication des labels « bio ». La mer évoque facilement la pureté, la mode des spas et des thalassos rend les algues attractives, bref, la beauté marine, on en veut.

La formule magique Toute la formule repose sur un principe actif breveté, le Miracle Broth. Les ingrédients de la Crème n’ont pourtant rien de spécial à première vue : extraits d’algues marines, calcium, magnésium, potassium, fer, huiles essentielles. Mais, paraît-il, tout est dans leur savant mélange et, surtout, dans leur fermentation qui, au bout de plusieurs mois, transforme ces ingrédients en une substance incroyablement nutritive, le Miracle Broth. Le docteur Huber a bien sûr été le premier à tester l’efficacité de sa découverte, avec grande satisfaction. Peu à peu, sa peau s’est lissée, adoucie, régénérée.

Naissance : quand la physique fait avancer la cosmétique Une crème de VIP Crème de la Mer est née d’une façon peu commune pour un produit cosmétique : c’est le Dr Max Huber, physicien en aérospatiale, qui a mis au point sa composition en faisant des recherches pour remédier aux cicatrices que lui avait laissées au visage un grave accident lors d’une expérience. La médecine ne semblant rien pouvoir faire pour lui, il entreprit seul des recherches qui l’ont amené, douze ans et 6 000 expériences plus tard, à mettre au point une crème « miraculeuse ». Il est vrai qu’une telle genèse donne envie de croire aux vertus magiques du produit.

Jennifer Lopez, Vanessa Paradis ou Jennifer Aniston en seraient fans. Il faut dire Crème de la Mer s’est dès le départ positionnée comme une marque d’initiés, comptant sur le bouche à oreille pour en faire la promo et le succès. On ne la trouve que dans des points de vente dûment sélectionnés, tels que Sacks & Goodman à New York, Harrods à Londres et, depuis peu, au Bon Marché à Paris. Elle y est vendue en exclusivité, et ce pendant une année, au bout de laquelle on la trouvera sans doute dans quelques parfumeries branchées.

33


34


Beauté

Les algues pour vous embellir

D

es recherches ont démontré l’efficacité des algues marines en cosmétologie, ce qui a favorisé leur usage dans ce domaine. Les excellents résultats obtenus rapidement par les esthéticiennes expliquent le succès considérable que les algues connaissent à l’heure actuelle pour tout ce qui touche à la beauté.

Les propriétés des algues

En effet, la peau entretenue avec des préparations à base d’algues vieillit moins vite et résiste mieux aux agressions multiples auxquelles elle est soumise du fait de leurs nombreuses vertus, tout particulièrement : stimulante de la circulation sanguine locale qui entraîne une plus grande vitalité de la peau. tonifiante des tissus cutanés qui provoque leur raffermissement et, par là même, prévient ou atténue les ridules et les rides. rééquilibrante sur le plan hydrique, protéinique, vitaminique et minéral, qui régularise la plupart des problèmes liés aux peaux grasses, sèches ou sensibles. désintoxicante qui, en favorisant l’élimination des déchets par les glandes sudoripares et sébacées, améliore le teint et l’éclat de la peau.

• •

Les algues marines

Les plus utilisées dans le domaine de la beauté sont les suivantes : Laminaria digitata - Ascophyllum nodosum - Fucus vesiculosus - Chrondrus crispus - Lithothamnium calcareum - Alsidium helminthocorton - Digenea simplex. Toutes ces algues rentrent dans de nombreuses spécialités issues des grands laboratoires de cosmétologie dont le travail de recherche et de fabrication est dorénavant équivalent à celui des plus importants laboratoires pharmaceutiques, donnant lieu à des produits de grande qualité dont l’efficacité et la tolérance sont étudiées et contrôlées de façon rigoureuse.

• •

Au total, l’usage régulier de produits cosmétiques à base d’algues marines préserve ou restaure la douceur, la souplesse et la tonicité de la peau, avec alentissepour corollaire un ralentisselissement notable du vieillissement cutané.

35


Pour faire le meilleur choix, le mieux est de prendre conseil

auprès d’un un profesionnel

Les multiples formes de présentation Chacune est adaptée à une indication bien déterminée et permet de trouver facilement celles qui répondent le mieux aux besoins de chacune et chacun. C’est ainsi qu’on trouve notamment :

Pour la beauté du visage : Ampoules de liquide - Crème de jour ou de nuit pour peaux normales, sèches ou grasses - Crèmes antirides - Crèmes solaires - Emulsions - Laits - Lotions - Masques.

Pour la beauté du corps : Bains sous toutes les formes possibles: algues séchées en sachet, poudre, pâte liquide, etc. (les bains aux algues - chez soi ou dans un centre de thalassothérapie - qui constituent un très important volet de soins cutanés donneront lieu à un article détaillé ultérieurement) - Crèmes de massage, amincissante et solaire - Gels amincissants et de douche - Huiles de massage - Laits amincissants et corporel - Savons.

Pour lutter contre la cellulite : Crèmes - Gels - Savons.

Pour la beauté des cheveux : Shampoings (pâte, crème, liquide) pour cheveux normaux, secs ou gras - Après-shampoings (pâte liquide) - Baumes démêlants (crème) - Traitants cheveux (pâte fluide).

Pour la beauté des dents : Pâtes dentifrices. Le nombre de spécialités commerciales à base d’algues en cosmétologie à l’heure actuelle est impressionnant et il est parfois bien difficile de pouvoir faire le meilleur choix. Le mieux est de prendre conseil auprès d’une esthéticienne ou d’un dermatologue. Parmi les laboratoires spécialisés dans ce domaine on peut citer (par ordre alphabétique): Algomer* - Laboratoires Algotherm* - Laboratoires Daniel Jouvance* - Laboratoires Goëmar* - Laboratoires Phytomer* - Laboratoires Pierre Fabre* Laboratoires Thalgo*. Les algues marines constituent un formidable réservoir de possibilités naturelles efficaces pour maintenir ou retrouver dans les meilleurs délais votre capital beauté. Pensez-y ! Source : www.estheweb.com

36


Gastronomie

Les recettes de la mer

C

elles-ci nous enchantent toute l’année. Voici une entrée et un plat frais et faciles à préparer qui ont un arrière goût de vacances.

Croquette de poisson blanc à l’huile essentielle de carotte • • • • • • • •

1,5 kg poisson blanc 1 bouquet coriande 4 œufs 150 g farine de lupin (sans gluten) 10 cl d’huile de carthame 0,75 g de carotte 0,75 g de poireau Huile essentielle de marjolaine

Préparation 1. Faire pocher 7 minutes le poisson avec les carottes et les poireaux dans de l’eau claire. Ne jamais bouillir le poisson, il pourrait s’altérer. 2. Dans un saladier mélanger le poisson, les œufs, l’huile de carthame et la coriandre ciselée. 3. Dans un moulin à légumes, passer les carottes et le poireau. 4. Mélanger la purée avec les autres éléments. 5. Rajouter la farine de lupin et l’huile essentielle de carotte. 6. Faire des petites galettes et mettre sur une plaque qui va au four. 7. Cuisson 100 °C pour ne pas altérer les valeurs nutritives des éléments.

37


CR umble au saumon • • • • • • • • •

500 à 600 00 g de filet de saumon (surgelé ou non) 2 oignons 25 cl de crème liquide (allégée ou non) 2 cuillères à soupe d’huile d’olive 1 cuillère à soupe d’aneth hachée 1 petite cuillère à soupe de persil ou de thym haché 1 petite cuillère à soupe de vinaigre balsamique 10 baies roses (rayon épices) (facultatif) sel, poivre

Pour la pâte : biscottes de marque Wasa type « au• 4thentique » • 40 g de beurre mou

1 Dans une poêle, faire revenir à feu vif, avec une cuillère à soupe d’huile d’olive, les oignons détaillés en petits morceaux pendant 3 minutes le temps qu’ils blondissent. Les garder de côté. 2 Dans un bol, mélanger la crème, les herbes aromatiques, les baies roses et une cuillère à soupe d’huile d’olive. Saler et poivrer. 3 Couper le saumon en petits cubes de 1 à 2 cm de côté. Préchauffer le four à 180 °C (thermostat 6). 4 Émietter les biscottes avec un pilon ou un rouleau à pâtisserie et mélanger avec le beurre. Utiliser les doigts pour mélanger et obtenir un mélange sableux.

Le crumble au saumon… Une recette vraiment délicieuse délicieuse. Facile à faire, originale… n’hésitez surtout pas à vous lancer, c’est enfantin. 38

5 Dans un plat à gratin ou à crumble, verser une petite cuillère à soupe de vinaigre balsamique et bien le répartir dans le fond. Ajouter les oignons en les répartissant, puis le saumon en le disposant de façon homogène également. Verser la crème à l’aneth, puis répartir la pâte à crumble sur le dessus. 6 Enfourner pendant environ 25 minutes à 180 °C pour un four à chaleur tournante. Pour finir... Si vous n’aimez pas l’aneth et les baies roses, vous pouvez très bien les remplacer par une autre herbe de votre choix (thym, romarin, estragon).


Trucs & Astuces

Les astuces pour réaliser

des économies d’eau

L

’eau est une ressource vitale. Chaque jour, un Français consomme en moyenne 137 litres d’eau. Pour faire des économies au quotidien, adoptez les bons réflexes et changez vos habitudes sans pour autant perdre en confort !

Voici quelques astuces pour faire des économies d’eau En prenant une douche

plutôt qu’un bain on économise sans perte de confort pas moins de 20 m3 par an. En effet, un bain consomme une moyenne de 150 litres d’eau tandis qu’une douche consomme de 15 à 18 litres par minute.

Quand vous vous lavez les dents ou les mains, arrêtez l’eau pendant le brossage/ lavage. En faisant ainsi, vous économiserez entre 2 à 10 m3 par personne et par an puisqu’un robinet ouvert pendant 3 minutes correspond à plus de 50 litres d’eau...

Utilisez votre lave-vaisselle plu-utôt que de laver vos assiettes à la main. Vous économiserez entre ntre 2 et 3 fois plus d’eau !

Dans le jardin, n’arrosez que lorsque c’est nécessaire et en soirée pour garder un maximum de fraîcheur.

Traquer les fuites partout où elles se trouvent. Un simple robinet qui fuit goutte à goutte représente un gaspillage de 35 000 litres d’eau par an. Source : www astucieuse.com

39


Trucs & Astuces

Le Sel de Mer

pour votre santé

S

i le sel accroît les risques d’hypertension quand il est consommé en excès, il est aussi un remède naturel très utile pour de nombreux bobos du quotidien. On trouve ainsi parmi les recettes de nos grands-mères plusieurs remèdes à base de sel.

Un remède contre le rhume L’un des remèdes à base de sel les plus connus consiste à se nettoyer le nez à l’aide d’une solution saline en cas de sinusite, de rhume des foins ou de rhume hivernal. Voici la mé méthode pour préparer ce remède simple e et efficace pour prévenir et soigner le rhume rhu : faites bouillir 1 litre d’eau faites fondre une cuillérée à soupe s de sel dans l’eau laissez tiédir avant d’injecter cette c solution alternativement dans d chaque narine à l’aide d’une pipette p À noter : pour ce remède, on recommande com d’utiliser de préférence un se sel marin riche en oligo-éléments comme le sel de Guérande ou celui de l’île de Ré.

• • •

40 40

Contre les rhumatismes

Le bain au sel marin est l’un des remèdes à base de sel les plus polyvalents car il permet de profiter des propriétés antidouleurs du sel. Ce remède est notamment indiqué en cas de troubles rhumatismaux. Faites dissoudre dans votre baignoire 250 g de sel marin dans de l’eau très chaude. Complétez avec de l’eau froide pour tiédir le bain avant de vous y plonger pendant 15 à 20 minutes. Un bain de pieds au gros sel est un autre remède bien connu pour soulager les pieds fatigués et enflés. Finissez par un jet d’eau froide sur vos pieds et vos mollets pour stimuler la circulation sanguine. Un bain de sel est également efficace contre la fatigue la nervosité et le stress. Pour renforcer ses bienfaits, vous pouvez ajouter quelques gouttes de différentes huiles essentielles dans l’eau. Les huiles de lavande et de camomille sont idéales pour un bain relaxant.

Pour la voix

Si vous avez la voix temporairement enrouée, rincez-vous la gorge en effectuant des gargarismes avec de l’eau salée en utilisant du sel de mer de nombreuses fois dans la journée.


Trucs & Astuces

Le Sel de Mer

pour votre beauté Un exfoliant à base de sel Dans un bol, mélangez

3 cuillerées à soupe de sel fin de mer à 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive. Appliquez cette pâte sur le visage et massez-vous la peu de bas en haut. Gardez 5 minutes, puis ôtez à l’eau tiède. Ce masque au sel est excellent pour les peaux fatiguées et grises, ou lorsqu’on commence à perdre son bronzage. Votre peau est toute lisse et rose, comme rajeunie. Les peaux grasses peuvent supporter ce masque une fois par semaine. Les peaux sèches en revanche, plus fragiles, s’en trouveront bien une à deux fois par mois seulement. Si vous en avez le temps, vous pouvez appliquer cette recette au sel sur tout le corps, en insistant sur les coudes, les genoux et les talons plus rugueux. C’est aussi une excellente méthode pour éliminer la chair de poule qu’on a parfois sur les jambes après une épilation. L’eau de mer est d’habitude excellente pour les peaux grasses qu’elle assainit.

Pour les ongles

Plongez vos ongles fragilisés et cassants dans un récipient d’eau chaude salée, à raison de 8 grammes de sel par litre d’eau. Recommencez le traitement le lendemain si nécessaire. Vos ongles cassants reprendront vite de leur vigueur. Attention cependant à ne pas appliquer de vernis tant que vous n’aurez pas achevé le traitement.

Pour les cheveux « Vous pouvez utiliser le sel

pour faire un shampooing sec. Ainsi, frictionnez vos cheveux avec le sel et laissez reposer pendant 10 minutes. Ensuite prenez une brosse pour enlever énergiquement les résidus. Pour la chute de cheveux, avant chaque shampooing, massez votre cuir chevelu avec un peu de sel marin et brosser pendant au moins 5 minutes. « Pour chasser naturellement les pellicules : Il n’existe pas de remède miracle, du moins avec des produits naturels, pour éviter la formation de ces résidus cutanés. Néanmoins vous pouvez éviter les désagréments inesthétiques qu’elles causent en procédant à un gommage du cuir chevelu. Saupoudrez généreusement vos cheveux avec du sel fin et massez énergiquement les racines pendant 5 minutes. Passez ensuite un peigne pour ôter le plus gros des pellicules, puis lavez-vous la tête avec votre shampooing habituel ». Source : www.gralon.net, www.trucmania.com, www.tous-les-trucs-et-astuces.com, www.trucsdegrandmere.com

41


Trucs & Astuces

Le Sel de Mer

pour votre maison

Pour enlever les taches de calcaire sur la baignoire et le lavabo, mélanger du gros sel avec du jus de citron.

Pour avoir une bonne senteur

du café, du chocolat ou du thé, additionner une pincée de sel dans le filtre, les feuilles de thé ou le chocolat en poudre. Cela ôtera également l’amertume du café.

Pour éviter la décoloration des vêtements, additionner une tasse de sel dans

l’eau de lavage et une demi-tasse pour redonner une belle couleur. Cette solution salée permet d’adoucir le jean et préserve leur coloris.

Pour la beauté de vos tapis,

et pour leur redonner bonne mine, saupoudrez-le de gros sel de mer, laissez pauser une heure. Brossez. Votre tapis retrouvera son éclat des premiers jours.

Contre le givre,

saupoudrez de sel fin le joint de fermeture de la cuve sur son pourtour. Cela évitera qu’une couche de givre empêche le couvercle de votre freezer d’être parfaitement étanche, à chaque dégivrage.

Pour décaper les cuivres très sales, faites dissoudre une poignée de gros sel dans

le tiers d’un verre à moutarde de vinaigre bouillant. Sacrifiez, pour cette opération, une vieille brosse à dents, en insistant sur les endroits très oxydés. Vous parviendrez à mettre le métal à nu. Rincez-le ensuite à l’eau. Vous devez effectuer l’opération très rapidement car le métal, une fois trop profondément attaqué par le sel, serait impossible à polir. Pour sécher très vite, utilisez un séchoir à cheveux. À ce moment-là, vous pouvez passer votre produit de nettoyage habituel.

Le saviez-vous ? •

42

Trop de sel ... Trop Pour ur « récupérer réc » une préparation liquide trop salée, il suffi ffit d de faire cuire une, voire plusieurs pommes de terre dedans. da Elle a pour effet d’aspirer le sel en trop.


Grille Horizontalement

1

2

3

5

4

6

7

8

9 10 11

1. Certaines sont de sable blanc, d’autres sont malheureusement trop polluées 3. Ensemble des animaux et végétaux flottant passivement dans les milieux aquatiques. 6. Déchet solide d’origine humaine, visible à l’œil nu abandonné sur les côtes, flottant en surface ou immergé 7. Animal microscopique se construisant tout au long de sa vie une carapace qui, cumulée avec celle de ses millions de congénères, forme un récif corallien. 9. Forme libre, nageuse et sexuée de nombreux cnidaires, faite d’une ombrelle contractile d’aspect gélatineux et transparente, dont le bord porte des filaments urticants. 10. Végétal chlorophyllien aquatique ou des lieux humides, n’ayant ni feuilles, ni racines, ni vaisseaux, ni fleurs, ni graines, tel que le fucus ou la spirogyre. 11. Navire destiné au transport de marchandises diverses. 13. Composé organique contenant exclusivement des atomes de carbone (C) et d’hydrogène (H). Ils possèdent en conséquence une formule brute de type : CnHm, où n et m sont deux entiers naturels. 14. Négociations multipartites qui associent le gouvernement français et les acteurs sociaux.

12

Verticalement

13

2. Relatif au contact de la terre avec la mer - Nécessite d’être protégé. 4. Ensemble des études et recherches effectuées sur la partie du globe terrestre recouverte par les mers : c’està-dire la masse des eaux, le sol et le sous-sol marins et les zones limites des mers (surface et littoral). 5. Oscillation quotidienne de la mer dont le niveau monte et descend alternativement. 8. Vaste étendue du globe terrestre couverte par l’eau de mer. 12. Qui relève de la mer, qui y vit, qui en provient comme le courant ou le sel

14

Réponse page 46

• • • • •

AGENCE DE COMMUNICATION GLOBALE RÉGIE PUBLICITAIRE PUBLICITÉ ÉDITION MULTIMÉDIA

BAB’S EDITIONS est votre agence de communication globale de la Côte Basque et du Sud des Landes. Nous répondons à l’ensemble de vos demandes publicitaires. CRÉATIVITE RÉACTIVITE ET IDÉES NEUVES www.babs-editions.fr 05 59 23 25 92 contact@babs-editions.fr 43


44

Diabolique

Difficile

Moyen

Facile

Sudoku

RĂŠponse page 46


Mots-Mêlés Vous devez retrouver les 18 mots cachés dans la grille ci-dessus. Les mots vont de droite à gauche, de gauche à droite, de bas en haut ou de haut en bas.

C B O E X P Z W A E E C A N A V V T

I L L N Q I W G N I I C C U K J S A

A A O I T I B L A G V I E J I Z T T

V N C A G Z A E C O O Y M Q T K J I

O C E L E J B C V L C H O N E I F B

S O T R O D S H D O E Z P A O J V A

C S A U C E E A L K T P M T I N Z H

O K M T L R D N Z E T T O E B F F T

V I I A I A I T M E C S C T N T L R

P S A N M U T I J T G G A X I R A E

P D U O A L I E E E O E E E B I E V

B J E M T T O R M N Y B W A W B C I

P A F Q I B N A M A Q C R L C O O N

Y F D H C J S A A L D N C K L R S U

Z I F B Q J D N U P J M J A M D Y D

E D A C R U O F S K I Z E Q P B S O

E T E T N E L I E L O S E S M I Y R

S U R F R I D E R I M V R D B S V V

Mots à trouver : 1) PLANETE EKOLOGIE 2) UNIVERT HABITAT 3) BAB’S EDITIONS 4) SOLEIL EN TETE 5) GEOCLIMATIC 6) LE CHANTIER 7) NATURLAINE 8) COMPOMECA 9) SURFRIDER 10) BIOETIKA 11) FOURCADE 12) MATECOLO 13) NATETXEA 14) DERAULT 15) TRIBORD 16) BLANCO 17) ECOSYS 18) ECOVIE 19) EMMAUS 20) SOVAIC 21) CANA 22) CCI 23) JUN

Réponse page 46

Vous souhaitez communiquer dans Planète

et cibler une population sensible à l’Écologie et l’Environnement

Vous lisez votre publicité ici Magazine gratuit, diffusion efficace Pyrénées Atlantiques, Béarn et Sud des Landes, ciblage des annonceurs

www.planete-ekologie.fr • 05 59 23 25 92 • contact@planete-ekologie.fr

45


Réponses

1

3

5

P L A N 6

2

P L I C T T R O R R A L

A G E S O N

Facile

M M A C D E A 7 8 R C O I L C E 9 M E D U S E 10 A L G U E N

12

4

O C C H E T A N O G R 11 C A R G O P H I U R E S

M H Y D R O C A R B R I 14 G R E N E L L E

Moyen

Difficile

Diabolique

13

Planète

Mots-Mêlés C B O E . . . . A E E C A N A . . T

I L L N . . . . N I I C C U K . . A

A A O I . . B L A G V I E J I . . T

V N C A G . A E C O O . M . T . . I

O C E L E . B C . L C . O N E . . B

S O T R O D S H . O E . P A O . . A

. . A U C E E A . K . . M T I . . H

. . M T L R D N . E . . O E B . . T

. . . A I A I T . E . . C T . T . R

. . . N M U T I . T . . . X . R . E

. . . . A L I E E E . . . E . I E V

. . . . T T O R M N . . . A . B C I

. . . . I . N . M A . . . . . O O N

. . . . C . S . A L . . . . . R S U

. . . . . . . . U P . . . . . D Y .

E D A C R U O F S . . . . . . . S .

E T E T N E L I E L O S . . . . . .

S U R F R I D E R . . . . . . . . .

Planète Habitat Dossier construction et rénovation écologique

Planète News Les actions pour réduire l’impact carbone des entreprises

Planète Web La pollution numérique des Spams

Planète Société Le cinéma et l’environnement

Planète Bien-être et santé L’alimentation bio

Planète Beauté Le maquillage bio

Planète Gastronomie Tartelettes de polenta aux épinard et faisselle de chèvre, poêlée de légumes tofu et citron, crème d’amande légère Un de ces articles vous intéresse pour votre publicité ? Vous souhaitez intervenir ? Vous voudriez un publi reportage pour votre entreprise ?

46

Contactez Planète Ekologie au 05.59.23.25.92 ou contact@planete-ekologie.fr


notre C3000 rcréateurs é d’entreprise a t i accompagnés o n chaque année.

Innovation

acƟon entreprises

pour les

du Pays

Basque

«24 heures de l’innova on», 240 ingénieurs/développeurs proposent des solu ons innovantes aux entreprises, en 24 heures chrono !

Exportation

231 entreprises accompagnées dans des missions à l’export.

E700 -entreprises B u conseillées s i n chaque e s année. s

Po r t s d u Pays B a s q u e Port de Bayonne, plus de 4 millions de tonnes par an. Port de St-Jean-de-Luz/Ciboure, pour l’avenir de la filière pêche.

Conception

COPYTEL Bayonne

Implantations nouvelles En 3 ans, 36 implantaƟons nouvelles effec ves en Pays Basque et 613 emplois.

www.bayonne.cci.fr

Fo r m at i o n

Chambre de Commerce et d’Industrie Bayonne Bays Basque BP 215 - 50-51, allées Marines 64102 Bayonne cedex

500 élèves-ingénieurs à l’ESTIA et 150 étudiants à l’Ecole de GesƟon et de Commerce, autant de cadres pour demain !

47


Votre magasin multispĂŠcialiste en VOILE, KAYAK, PLONGEE, NATATION et SPORTS DE GLISSE

tribord.com

Le magasin des sports nautiques de

OCEAN ATLANTIQUE

PLAGE

D-912

PORT

Hondarribia

Irun

N-I

A-63

Port de Plaisance - Hendaye - 05 59 48 02 02

Ne pas jeter sur la voie publique

Hendaye


Magazine Planète EKOLOGIE Novembre Décembre 2009