Page 1

PORTFOLIO Daria Dubois Ilina


Microcosme

Peer Gynt

Le Menhir

La Citadelle

En groupe

Coup d’oeil


Sommaire Curriculum vitae

4

Projets personnels en groupe

9 33

Coup d’oeil

41


Profil

Centres d'intérêt

Architecte diplômée d’Etat à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lyon Née le 31 mai 1995

Pratiques artistiques: le dessin, la peinture, photo et vidéo, l’image, le mouvement, la danse, la musique.

daria.dubois-ilina@lyon.archi.fr dach.di@hotmail.fr 07 50 40 27 97

DARIA DUBOIS ILINA Curriculum Vitae

Culture scientifique, cosmos et nature, le développement durable au quotidien. Culture, la spiritualité, les différents patrimoines culturels et civilisations à travers le monde

Formation

Compétences

juin 2018 : diplôme d’architecte DE 2017-2018 : Master 2 à l’ENSAL, master Architecture Héritage et Durabilité 2016 -2017 : Erasmus à l’Université de Bath, Royaume-Uni 2013 : Entrée à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Lyon. 2011-2013 : Lycée Paul-Valéry, Sète Bac Scientifique spécialité Mathématiques, mention Très Bien + félicitations du jury

6

Linguistiques Anglais : Certification B1 Cambridge, score de 108/120 au TOEFL Français : niveau courant Russe : langue maternelle Informatique Bonne maîtrise des logiciels bureautiques, Photoshop, Indesign, Illustrator, Sketchup, Autocad, Vector Works, initiation à Archicad et Revit, tablette graphique…


Expériences professionnelles juin - août 2018 : Stage chez Vurpas Architectes à Lyon, concours conception-réalisation juin - août 2017 : Stage chez Architecture Signal à Sète juillet 2015 et août 2016: Employée saisonnière du Musée International des Arts Modestes et des Beaux Arts de Sète, surveillance et aide aux expositions. juillet 2014 : Participation à l’installation du festival lyrique Les Voix Vives, à Sète. juin 2014 : stage de 4 semaines chez AIA Architectes à Lyon. 2013 : Stage d’observation participative chez Laurent Elec, à Sète. Participation à la réalisation de travaux, aux tâches de gestion et découverte du terrain.

Expériences personnelles Ateliers Beaux-Arts à Sète : suivis pendant 3 ans, expositions, ateliers divers. Participation : - Projet «Dessine moi une Ecole» de AAA (ENSAL), en partenariat avec une école primaire de Vaulx-En-Velin.

7


Qui suis-je L’architecture qui découle de multiples inspirations, indissociables des sphères culturelles qui l’entourent et dans lesquelles nous baignons. Collages, compositions, associations. Rêves, souvenirs, espaces concrets. Née à l’Est, vivant à l’Ouest, la pluriculturalité influe sur mes regards. Née à la campagne vivant dans la ville, j’essaye de conserver les dialogues entre les deux. Littérature, musique, cinéma, dessin, science, spiritualité et philosophie forment un terreau pour mes pensées architecturales.

8


Quel ancrage aux éléments, à la lune, dans le quotidien? Des espaces qui pourraient rappeler des choses, transporter, faire vivre la percerption.

9

Processus

Penser les juxtapositions, quelle inscription dans le paysage, dans la terre, il y a-t-il de l’eau à proximité?

Du dessin Des photos Des matières Des ambiances

Trouver une modestie dans l’approche, nourrir l’observation du contexte, s’immerger.


10


PROJETS

D’ARCHITECTURE 11


Microcrosme Le projet s’appuie sur un travail de mémoire étudiant la situation et revitalisation des villes thermales aujourd’hui. Quelle originalité thermale?

de

la

RECONVERSION DE THERMES ANCIENS D’AIX-LES-BAINS, PFE, ENSAL 2018

Entre montagne et lac, retrouver la poésie et le rêve pour ce complexe assemblage. Quels usages? Quelle histoire? Quel avenir?

ville

Il s’agit d’une réflexion se développant sur plusieurs échelles; le territoire, la ville, le centre-ville. Le projet devient un élément fédérateur du renouvellement de la ville, ancré dans le temps et dans son contexte.

12


13


14


L’activité thermale étant jadis un moteur pour la ville, le projet a cherché une véritable composition programmatique qui puisse faire sens et apporter du dynamisme.

265

277

Le bâtiment est constamment pensé comme un élément central de la composition de la ville, il cherche à interagir avec celle-ci et créer une symbiose. Retrouver un air festif et cosmopolite? La masse du bâtiment est creuséepour créer des espaces publics et esplanades, il devient poreux, ouvert, traversable.

Avant : un centre-ville «bloqué» Omniprésence de la voiture Circulation altérée

Hôtel Laboratoire de recherche Institut d’esthétique Ecole de cuisine Musée lapidaire et thermal Centre d’archives Médiathèque CIAP Halles / «salon mondain» Piscine publique Centre de soins traditionnels Galerie d’exposition

15

Après : un centre-ville plus piéton Une circulation fluidifiée entre différents pôles : parcours urbain Des alignements valorisés dans la composition urbaine


Véritable palimpseste architectural (de l’antiquité jusqu’au XXème siècle), les thermes anciens ont nécessité une étude patrimoniale soucieuse des différents espaces et de leurs caractéristiques propres.

16


L’édifice est fragmenté mais relié par des passages et galeries pour conserver sa cohérence, son histoire unique. Tel un géode, la préciosité intérieure se révèle au public.

17


18

De nombreuses touches sont apportées pour signifier l’intervention contemporaine, mais le projet est surtout pensé dans un aspect global au vu de la complexité du site.


19


Peer Gynt

STUDIOS D’ARTISTES ET ESPACE CULTUREL A BATH, ROYAUME-UNI, UNIVERSITÉ DE BATH 2017

Loin de l’extravagance souvent associée à l’art, ces studios d’artiste sont vus plutôt à travers un angle d’approche monastique. Le rêve de la caverne de Platon. Ancrage dans la terre : les volumes immergent et semblent isolés, mais en réalité ils possèdent un secret. Ils sont reliés par des galeries et parcours, le sol est un espace à part entière : dedans et dehors. Une vraie petite ville vient s’emparer du site.

Parc

Place

Hall

Espaces de retraite « initiatique », d’intimité et espaces d’ouverture, de convivialité, d’exposition, deux thèmes proposés par le projet, deux pôles d’un artiste ?

What openings in these abstract volumes? The aim is to avoid «traditional windows», but to offer glimpses inside and outside. More explorations to come concerning the materiality : cortene like the Musée Soulages? or different stone claddings to play with, along with the paving ?

20

Embarcadère

Textures and light exploration.

Galerie Jardin


21

Fenêtre sur l’eau Le site est situé entre une colline arborée bruyante (route, ville) et une promenade sereine le long de la rivière : on cherche à établir un dialogue, une transition entre le monde terrestre et aquatique.


La minéralité et la texture sont recherchées dans une sobriété pour laisser parler la composition et les parcours, le mur épais abrite. Un patio, centre de vie centrifuge, fait office de noyau ancré au cœur du projet et de la terre.

22


Parcours et galeries, de l’espace public mondain jusqu’à l’intimité de la rivière, variations de lumière et de spatialités accompagnent le visiteur : un voyage dans les œuvres qui peut le ramener à lui-même.

23


24


Le climat anglais, avec sa pluie et son brouillard, peut prendre possession du projet et magnifier les éléments ; l’eau peut circuler, le brouillard envelopper, et le patio végétalisé devenir espace de contemplation, près du courant qui passe et du soleil qui décline.

25


Le Menhir

MUSEE DES MIGRATIONS A MERSEILLE, ROYAUME-UNI, UNIVERSITÉ DE BATH 2017

Un musée sur les cultures méditerranéennes venues s’installer dans la cité phocéenne. Quels dénominateurs communs de l’ailleurs et de l’ici ? On pense au soleil de la mer, à la minéralité qui cherche à s’en protéger. Les ombres qui courent dans la ville, les balcons urbains, les aperçus sur l’horizon. On cherche des échos aux architectures vernaculaires en travaillant vide et matière, avec une sensibilité au climat et au micro climat. Une inscription dans les entités verticales est envisagée : le monolithe blanc venant compléter le triptyque, un phare dans la ville.

26


27


Un sentiment de familiarité, de domesticité est recherché, un foyer est quitté puis reformé. Les espaces de ces expositions anthropologiques recherchent une intimité, une immersion.

28

Le monolithe est sculpté par ses ouvertures profondes et mystérieuses tempérant le soleil, il s’inscrit dans les multiples balcons de la ville, révèle la lumière en lui à la tombée de la nuit.


29


Citadelle

CENTRE CULTUREL A VILLEURBANNE, LYON, ENSAL 2016

Plutôt que d’occuper tout le vaste site pour un programme culturel, dans un quartier patchwork en transition, le programme a été fragmenté pour créer une véritable cité. Abritée par une enceinte minérale, avec un niveau abaissé pour accentuer le sentiment d’immersion et de déconnexion du brouhaha ambiant, cette citadelle culturelle pense les différents espaces comme des « chambres à part ». Les élévations accompagnent la linéarité de l’enceinte, une tour venant ponctuer le tout pour rivaliser avec les bâtiments alentours, perdue dans un jardin arboré.

30


La citadelle invite à l’exploration et donne de l’espace vital pour chaque programme qui sont voisins, unis dans cet « espace total », sous un jeu de textures des murs au sol, d’immersions et émergences.

31


« Grande cours de récré », c’est un microcosme de création et événements, abritant sa préciosité mais invitant à la découverte.

32


33


34


PROJETS

EN GROUPE, EN STAGE 35


Nénuphars

WORKSHOP «AU FIL DE L’EAU», LYON, ENSAL 2017

Choix de Lyon Métropole pour le site pont Maréchal Juin. Un pont presque obstacle, des quais peu accessibles, une prédominance de la voiture. Et si on revenait vers l’eau? Inspiré des atmosphère de la Saône plus au Nord, le projet fait écho à la sphère naturelle et là proximité aquatique jadis appréciée. Des plateformes modulables se laissent envahir par la flore aquatique, le pont revient aux transport doux et devient un temps d’arrêt aussi bien que de traversée.

36


Finalement, c’est la rêverie qui vient lier les deux rives, le site devient un lieu en soi.

37


Pixel

PROJET DE DEVELOPPEMENT URBAIN A VILLEURBANNE, LYON, ENSAL 2015

Afin de redynamiser le quartier de la gare de Villeurbanne, le projet s’appuie sur le développement du pôle Pixel comme tremplin pour tout le contexte et la ville. A travers des branches culturelles dévoilant les activités du pôle, c’est tout le quartier qui bénéficie d’une nouvelle attractivité et devient une véritable destination, tant à l’échelle de la ville que du grand territoire. Les satellites sont pensés selon un axe et des connexions.

38


UN PONT HABITABLE A LONDRES, BATH, UNIVERSITE DE BATH 2016

Bridge Le quartier de Poplar à Londres bénéficie de peu de connexions avec l’autre rive. Ce pont «habité», pensé comme un parcours pour les déplacements doux abrite également un espace de méditation et contemplation. Petit édifice poreux, cette «chapelle» laisse entrer l’eau de la rivière lorsque l’eau monte. La coque, en plus d’offrir des effets sonores et visuels, abrite un cocon pour se mettre à l’abri ou faire une pause. La chapelle vit avec les éléments.

39


En agence

PROJET D’ESPACE CULTUREL DANS L’HERAULT, AGENCE ARCHITECTURE SIGNAL, SETE, 2017

Concours remporté pour un projet d’espace culturel et associatif dans une petite commune de l’Hérault. Travail sur façades, coupes et plan masse. Etude de faisabilité, retouches.

40


41


42


Coups d’oeil 43


44


45


46


47


Le dessin, la peinture, l’esquisse ont depuis longtemps été pour moi des moyens d’expression intuitive et d’exploration. La photographie et les captures vidéos sont venus compléter ce processus, me permettant de capturer et retranscrire des atmosphères particulières, imaginées ou vécues. De Tarkovski à Klimt, je m’applique à élargir mes sources d’inspirations afin d’enrichir mon processus architectural, dans une recherche d’onirisme et de sens.

48


49

PORTFOLIO  

Final portfolio, student's work. Video explorations : https://vimeo.com/user11389987

PORTFOLIO  

Final portfolio, student's work. Video explorations : https://vimeo.com/user11389987

Advertisement