Page 1

L’  A  illeurs   n’est jamais loin quand on   A  ime  (Urbi et orgie / Vivre et nourrir à Péguy)

L’élève Charles Péguy obtient son baccalauréat le 21 juillet 1891 – il y a 120 ans. Elisabeth Allemand  succède à  Jeanne Ferraris  en 1971 et  Armand Amodio  devient directeur de  l’établissement en 1996. Aujourd’hui en 2011  Bruno Aubriet  s’inscrit dans la continuité à la tête du  LTP Charles Péguy. En France, de nombreuses rues portent le nom de Charles Péguy ; celui­ci a également été attribué  à plusieurs établissements dont le nôtre – depuis 1979. L’œuvre singulière de Péguy célèbre des valeurs universelles respectueuses de la noblesse naturelle  de l’homme, de sa dignité et de sa liberté. Ce sont là ses valeurs essentielles liées à son patriotisme  et sa foi dans l’éducation pour une société généreuse et ouverte. Dans cette ligne de pensée au sein d’un héritage éducatif  humainement valorisant, Armand Amodio  a su rendre hommage aux valeurs intrinsèques chères à notre patronyme éponyme.  Contrairement   à   tous  les   épuisés   maudissant   le   soleil   et   pour  qui  la   seule   valeur   des   arbres  est  l’ombre, Armand Amodio s’est impliqué pour le bien être de tous – élèves, personnels, enseignants ­  jusqu’aux   ultimes   confins   de   la   définition   la   plus   abstraite   que     chacun   souhaiterait   spécifier,  tendrement imposer ou aimerait ouïr. Dans la défense des intérêts de notre établissement, voici une personne qui n’a à aucun moment  reculé devant l’Administration qui nous gouverne – s’obstinant à ne pas jeter l’urgent par les fenêtres  ou refusant de lever le gras  en terme de dotation horaire lorsque la tutelle rectorale menaçait.  Son implication et la pugnacité de son entreprise nous ont conféré la labellisation ‘lycée des métiers  de   la   Finance,   du   Tourisme   et   du   Commerce’  et   l’ouverture   notamment   des   formations   BTS  Banque,   DCG/DSCG   et   FCIL   avec  l’   Ecole   de   Police.     Mention   très   favorable   et   félicitations  des  conseils de classes lui sont aussi accordées à l’unanimité pour sa volonté d’animation du lycée dans  tous  les  registres  périscolaires  –   l’école   n’est­elle   pas  d’abord   un  lieu   de   vie   dans  sa   relation   au  monde, un espace favorable à l’épanouissement de la personnalité de l’élève et le développement de  ses dons… Nullement soumis à la tyrannie des apparences, à mille lieux des cossards mal taillés et autres foires  aux vanités. Jovial et disponible, attentif et attentionné en toutes circonstances. Tel est l’homme et sa  personnalité – incarnant dans son engagement  l’image  respectable du lycée. Par sa générosité et son enthousiasme, Armand Amodio nous a surtout enseigné que La pédagogie  dont on se contente devient  trop vite une erreur ­ nous devons avoir l’humilité d’écouter nos erreurs.  Grâce à lui, nous, les mélomanes de l’enseignement en mode majeur ou mineur, avons compris qu’un  piano forte tout comme un orchestre symphonique… mais oui c’est transportable dans nos classes ­  chacun de nous en a un dans  son cartable. Il est de ceux, parmi nos directeurs d’établissements,  qui en eux­mêmes hurlant de solitude dans les  difficultés de leur tâche ne font que gueuler d’amour pour le profit de tous, à l’instar des valeurs de  Charles Péguy. Or la poésie étant l’effort de trouver le langage du silence, en fin de compte comme chaque fois que la  pensée se radicalise, nous sommes ici confrontés à une véritable question ontologique… Celle d’un  Chef d’établissement bien au­dessus de la moyenne. Bravo l’artiste et  mille fois merci pour ces 14 années parmi nous en qualité de chef d’établissement. 


Nul ne doute que la succession assumée désormais par  Bruno Aubriet  sera conforme au principe  fondateur de l’éducation pour tous, et gratifiante selon l’esprit du lieu dans son devenir.  Chacun d’entre nous y contribuera pleinement à la mesure de ses compétences et de ses convictions.

Urbi et orgies Vivre et nourrir à Péguy  

article à l'attention d'un départ à la retraite d'un chef d'établissement

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you