Issuu on Google+

m e r v i l l e infos Journal municipal d’informations n°40 Juin 2012

Un projet de piscine sur la friche Engrais-Nord-France

Le lancement du Centre d’animation des Jardins de FLandre

Le club de foot a fêté ses 90 ans !


Brèves Résultats locaux aux élections présidentielles et législatives

Inscrits : 7225 électeurs 1 tour er

Votants : 5671 / 78,49% Abstention : 1554 / 21,51 % Exprimés : 5537 / 97,64% Blancs ou nuls : 134 / 2,36% François Hollande : 29,85 % soit 1653 voix Marine Le Pen : 26,53 % soit 1469 voix Nicolas Sarkozy : 20,66 % soit 1144 voix Jean-Luc Mélenchon : 11,14 % soit 617 voix François Bayrou : 5,89% soit 326 voix Nicolas Dupont-Aignan : 1,88% soit 104 voix

La Marine Nationale recrute

Vous avez entre 17 et 29 ans, vous êtes d'un niveau 3ème à bac + 5 ? La Marine Nationale vous propose pour l'année 2012, plus de 3000 emplois dans 34 spécialités différentes : techniques maritimes, mécanique, électrotechnique/électronique, opérations aéronautiques, administration, métiers de bouche, fusilier marin, sécurité, marin pompier, plongeur démineur… Pour tout renseignement : CIRFA Marine Lille au 03 20 57 63 46 cirfa.lille@marine.defense.gouv.fr http://www.etremarin.fr

Horaires d'été de la déchetterie

Du 1er avril au 31 octobre, la déchetterie est ouverte du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h30, le dimanche de 10h à 12h. Elle est fermée le jeudi.

2

Philippe Poutou : 1,75% soit 97 voix Eva Joly : 1,32% soit 73 voix Nathalie Arthaud : 0,79% soit 44 voix Jacques Cheminade : 0,18% soit 10 voix

2ème tour Votants : 5658 / 78,31% Abstention : 1567 / 21,69% Exprimés : 5250 / 92,79% Blancs ou nuls : 408 / 7,21% François Hollande : 55,49 % soit 2913 voix Nicolas Sarkozy : 44,51% soit 2337 voix

Jean Pierre Allossery élu Après 5 ans à droite, la 15ème circonscription revient à la gauche. Le candidat PS et maire d'Hazebrouck, JeanPierre Allossery, remporte le siège de député avec 52,13 % des voix, contre 47,87 % pour Jean-Pierre Bataille, dissident de la députée sortante UMP Françoise Hostalier, vaincue au premier tour. A Merville, Jean-Pierre Allossery a obtenu 56,02% des voix.

Lancement du service SOPHIA Mieux vivre au quotidien avec une maladie chronique, comme le diabète, c’est ce que propose aujourd’hui l’Assurance Maladie avec son service d’accompagnement personnalisé, SOPHIA. Lancé en 2008, ce dispositif s'est déployé dans les Flandres au cours du 1er semestre 2012. Le service SOPHIA a pour objectif d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de ma-

ladies chroniques et réduire le risque de complications. Il offre aux malades un accompagnement personnalisé pour les aider à mieux vivre avec leur maladie au quotidien et à mettre en pratique les recommandations de leur médecin traitant. Il s'agit d'un service gratuit qui s’adresse aux personnes atteintes de diabète de type 1 et de type 2, de plus de 18 ans, prises en charge à 100% par le régime général de l’Assurance Maladie, au titre d’une ALD (affection de longue durée). Un numéro d’information ainsi qu’un site Internet leur sont dédiés : 0811 709 709 (prix d’un appel local depuis un poste fixe) - www.sophiainfoservice.fr

Consultations médico-sociales à Merville Vous vous posez des questions à propos du tabac, de la vaccination, des maladies sexuellement transmissibles, de l'alimentation…? Le Service Prévention Santé du Conseil Général organise chaque mois des consultations médico-sociales où un médecin, une infirmière, une secrétaire et une assistante sociale vous informent. Gratuites, anonymes et confidentielles, ces consultations ont lieu à l'UTPAS 39 place de la Libération à Merville. Sur rendez-vous au 03 59 73 47 86


Edito Page 02 : Brèves Page 03 : Edito Page 04 : Actualités Page 09 : Intercommunalité Page 10 : Economie / Emploi Page 12 : Services de proximité Page 13 : Logement / Urbanisme Page 14 : Travaux Page 16 : Finances Page 17 : Dossier Semaine du DD Page 21 : Sécurité / Prévention Page 22 : Culture Page 24 : Agriculture Page 26 : Développement Durable

Madame, Mademoiselle, Monsieur, Le présent magazine décrit l'avancement de nos études et de nos actions destinées à répondre aux besoins des habitants. Il montre que nombre d'acteurs locaux font bouger Merville et que les élus ne ménagent pas leurs efforts pour dynamiser la commune. Parmi les événements significatifs de ces derniers mois, notons la venue d'Hubert Reeves qui constitue une reconnaissance de notre travail en faveur de la biodiversité, le lancement du centre d'animation des Jardins de Flandre, la validation du plan d'aménagement des Prés de la Ville… Difficile de les citer tous. Je voudrais mettre en exergue l'ouverture du Point Environnement Conseil à l'Espace Culturel Robert-Hossein, la labellisation "Art et Essai" du cinéma ou encore l'accueil du congrès national des visiteurs de prison. Dans le cadre de notre Approche Environnementale de l'Urbanisme sur les friches Engrais-Nord-France, j'ai récemment décidé de réaliser une étude visant à vérifier la faisabilité d'une éventuelle implantation d'un centre nautique route d'Estaires. L'opposition m'en fait le reproche au point, dit-elle, que cette initiative isole Merville au sein de la CCFL. Depuis mars 2008, notre municipalité fait régulièrement des propositions à la Communauté de communes et indéniablement cette dernière a beaucoup apporté au développement de Merville.

Page 27 : Citoyenneté / Vie scolaire Page 28 : Evénement sportif

Jacques Parent Maire & Conseiller Général

Page 29 : Sports Page 30 : Tribunes libres

Hommage à Jean-Luc Lesage

Page 31 : Patrimoine

Au nom du Conseil Municipal, le Maire – Conseiller Général a pris la parole à l'église Saint-Pierre pour se souvenir de Jean-Luc et rendre hommage à sa famille qui l'a soutenu durant sa maladie : Edith, son épouse depuis 40 ans, et ses 3 enfants, Maud, Frédéric et Sylvain. «Mes quelques mots ont pour fonction d'honorer un homme simple et dévoué, toujours prêt à rendre service. en qualité de conseiller municipal. Toujours volontaire, il s'est beaucoup investi depuis 2008 : Téléthon, Chakirock, Office de Tourisme, cavalcade, fêtes communales... Depuis un an, il était porte-drapeau de l'Harmonie Municipale Mervilloise. Au nom du Conseil Municipal, je rends hommage à un citoyen actif et engagé qui partageait des valeurs de solidarité, de tolérance, de justice sociale... Il militait pour une société plus juste et plus équitable. Je salue sa mémoire et assure à Edith et à ses enfants toute notre sympathie», a précisé Jacques Parent en remerciant l'harmonie municipale pour sa présence et son soutien.

Page 32 : Vie associative Page 33 : En images Page 35 : Etat-civil Page 36 : Les fêtes de l'été

Edition 4 Ville de Merville Directeur de publication4 Jacques Parent Directeur de rédaction 4 Francis Campagne Rédaction 4 Céline Mura Conception-Maquette 4 Dorothée Delaval Photographies 4 Ville de Merville - Maxime Willems (stagiaire) Vues aériennes : Photo Ph. Frutier - Altimage Impression 4 Nord’imprim N°40 juin 20124ISSN : 0999-8357

Photo lors de la venue de François Hollande en 2008.

3


Actualités Une motion pour endiguer les inondations

Début mars, un déluge de neige et de pluie a causé de sévères inondations à Merville. Au cœur d'un nœud hydraulique (la rencontre de plusieurs cours d'eau) et en contrebas des monts de Flandre, la ville est prédisposée à la montée des eaux. Le préjudice a été important : 25 rues inondées, le hameau de La Caudescure totalement isolé durant 4 jours, une dizaine de bâtiments communaux ayant eu 10 cm d’eau, 12 km de voirie sévèrement affectés… Le processus déclaration d'état de catastrophe naturelle a été enclenché immédiatement. Le dossier mervillois sera examiné fin juillet. 150 copies de dossiers de sinistre émanant de particuliers ont été jointes au dossier. Les élus et les services se sont fortement mobilisés sur le sujet. L'analyse rétrospective du phénomène a mis en avant la nécessité de lutter davantage contre l'imperméabilisation des sols. Ainsi les élus ont-ils voté à l'unanimité une motion contre l’étalement urbain, en faveur d’une meilleure régulation de la forêt de Nieppe et pour une véritable agriculture durable. La motion est consultable en mairie ou téléchargeable sur www.ville-merville.fr (rubrique conseil municipal)

4


Actualités

Merville propose l'implantation d'un équipement nautique sur la friche Engrais-Nord-France Un projet de piscine sur la Friche ENF

Le 18 mai, Jacques Parent rendait publique l'étude du cabinet Bâti Techni Concept sur l'implantation d'un équipement nautique dans la Cité des Caous. La Communauté de communes Flandre Lys réfléchit depuis plusieurs années à l'implantation d'une piscine sur son territoire. Récemment, le sujet est revenu dans l'actualité et les maires de la CCFL ont décidé de relancer ce projet. Dans le cadre de l'Approche Environnementale de l'Urbanisme (AEU) des friches Engrais Nord France, le bureau d'études mandaté, le cabinet Houyez, a préconisé l'implantation d'un équipement nautique. En effet, le lien entre Merville et l'eau est très fort. On n'entre pas dans le cœur de ville sans passer sur un pont. Les activités nautiques (la pêche et les joutes) ont une grande importance pour la population. L'eau fait partie intégrante de l'histoire mervilloise (construction de péniches) et de l'activité touristique de la commune présente et à venir (randonnées le long des chemins de halage, projets d'activités ludiques aux Prés de la Ville…). Les élus ont conscience de ce lien avec l'eau, c'est d'ailleurs la devise du projet d'éco-quartier "Considérer l'eau comme un atout et pas seu-

lement une contrainte". Aussi quand le cabinet a fait cette préconisation, ils n'y ont pas été insensibles. Afin de faire une proposition structurée et structurante aux élus communautaires, la commune de Merville a demandé une étude spécifique au cabinet Bâti Techni Concept sur l'éventuelle implantation d'un tel équipement à Merville. Il ne s'agit pas là d'imposer à la CCFL d'implanter la piscine à Merville, mais de faire une proposition étayée et réaliste, avec deux arguments principaux : = le terrain choisi est une friche, des terres agricoles ne seront pas réquisitionnées = Merville, ville centre de la communauté de communes, est la seule à pouvoir atteindre le cap des 10 000 habitants. C'est un véritable atout pour le développement de la CCFL. Soutenir Merville, c'est défendre la Communauté de communes. Il appartient aujourd'hui à l'intercommunalité d'étudier les avantages et inconvénients des sites proposés par les villes adhérentes. "Un débat démocratique cohérent doit avoir lieu au sein de la structure intercommunale mais aussi avec la population" déclare Jacques Parent.

Notre proposition : créer un espace de loisirs et de détente L'étude de Bâti Techni Concept prévoit un équipement nautique pour les scolaires du territoire mais également pour les loisirs et la détente. Ainsi, devraient y figurer plusieurs bassins, des activités nautiques à proximité (aux Prés de la Ville reliés par une passerelle), un écomusée de l'eau, un bassin naturel extérieur, un spa, un espace forme et des activités sportives. Le bâtiment devrait être construit en Haute Qualité Environnementale.

5


Actualités

Les nouveaux Mervillois accueillis Une centaine de familles se sont installées à Merville en 2011. Samedi 18 février en fin de matinée, les nouveaux habitants ont été accueillis par l'équipe municipale. Cette réception était l'occasion de leur présenter leur nouvelle ville, les élus et les services communaux. Jacques Parent, Maire et Conseiller Général, a également évoqué quelques dossiers et projets importants : la rénovation du groupe scolaire

Victor-Hugo, la mise en service du service local de l'emploi, la mutation des Prés de la Ville… Le premier magistrat a aussi mis en avant la richesse de la vie associative locale qui fait de Merville une ville animée. Afin que les nouveaux habitants puissent découvrir plus amplement la ville, des brochures leur ont été distribuées, ainsi que des places de cinéma à l'Espace Culturel Robert-Hossein.

Livre hommage d'une mère à son fils "Ecrire, pour se libérer" David Poulain est décédé en septembre 2010 à l'âge de 28 ans. Pour sa famille, ce fut un choc. En suivant une idée de Lucie, sa fille, Marie-Christine, la maman de David, a décidé de faire vivre le souvenir de David en écrivant sa biographie. "Ce livre, c'est un livre thérapie" explique Marie Christine avant d'ajouter : "J'ai versé autant de larmes que d'encre mais je suis heureuse d'avoir su le faire. En 100 pages, je raconte la vie de mon fils, de ma grossesse au jour de son décès. Une vie certes courte mais pas sans embûches et quelques aventures comme un rôle dans un film primé au Festival de Cannes par exemple ". Dédié à sa famille, ce livre est un aboutissement pour Marie-Christine. A travers lui, elle rend hommage à David, un jeune homme généreux, aimable et fragile. Intitulé Tu avais 28 ans, tu étais beau, intelligent, rêveur, le livre, auto édité, est en vente auprès de la famille. Pour tout renseignement : 06 71 60 98 14

6

Nouveaux arrivants faîtes vous connaître ! La liste des nouveaux arrivants dans la commune est établie en fonction des diverses déclarations faites à la mairie (changement d'adresse, inscription sur les listes électorales…). Il arrive, néanmoins, que ces déclarations ne soient pas faites. La commune invite donc tout nouvel arrivant dans la commune à se faire connaître auprès du service Population..

Vers un Contrat Local de Santé

"Porter un regard commun sur la santé des habitants" telle est l’ambition de la charte partenariale signée le jeudi 22 mars dernier par les communes d’Armentières, Merville et Nieppe, en écho aux besoins relevés au sein de la Commission Territoriale d'Insertion du Conseil Général. Cette charte a pour objet de fixer les axes et modalités de travail permettant de signer un Contrat Local de Santé (CLS) entre l’Etat, l’Agence Régionale de Santé (ARS), le Conseil Régional du Nord/Pas-de-Calais, le Conseil Général du Nord et les villes d’Armentières, Merville et Nieppe. Dans le respect des objectifs inscrits dans le Projet Régional de santé (PRS) de l’ARS, le CLS vise à développer des actions dans le champ de la promotion de la santé ainsi que celui de l’offre de soins et du médicosocial. Avec le CLS, l’ensemble des partenaires veillera à apporter une réponse adaptée aux enjeux sanitaires du territoire avec pour objectifs de renforcer les actions de promotion de la santé, de prévention et d'améliorer l’accès aux soins. La signature du Contrat Local de Santé est prévue pour fin 2012.


Actualités

Jardins de Flandre

Un équipement public sort progressivement de terre Le 24 mars dernier, la première pierre de l'établissement public des Jardins de Flandre a symboliquement été posée, en présence de Jacques Parent, Maire et Conseiller Général, de Jean-Pierre Allossery, vice-président du Conseil Général, représentant le président Patrick Kanner, de Jean-Roger Bergerat, directeur du développement de Vilogia Logis 62, et de représentants de la CAF, de l'Association d'Action Educative de Dunkerque et de l'association Sac au Dos. Implanté au cœur du quartier, place François-Mitterrand, l'établissement comptera un centre d'animation géré par l’association Sac au Dos, à destination des enfants, des jeunes, des familles…, et qui fera partie de l'agrément «Centre Social» accordé par la CAF du Nord, avec le soutien du Conseil Général et de la ville de Merville. Il comprendra également une Résidence-Habitat Jeunes qui sera gérée par l’AAE de Dunkerque. La municipalité a souhaité que l'établissement public prévu à l'origine du projet de la création du nouveau quartier mervillois soit en adéquation avec les besoins de la population. Ainsi, il a été décidé d'installer un centre d'animation de 800 m² pour toute la famille. "La mission confiée à l'association est de relier ce quartier de 1 000 habitants aux 9 000 habitants de Merville et de créer du bien-vivre ensemble", a annoncé Jacques Parent. "Un tel centre est un lieu de ressources, d'expérimentation où les projets se font avec les habitants. L'objectif est de (re)créer du lien avec les autres", a souligné Michel Gekiere, président de la Commission Territoriale d'Armentières de la CAF du Nord. Merville enregistre de nombreuses demandes de logement. La Résidence Habitat-Jeunes, constituée de 10 logements à loyer modéré, permettra d'accueillir des jeunes qui démarrent leur vie professionnelle. "La jeunesse doit être au cœur de nos projets et de nos politiques : nous devons lui donner et lui redonner tout l'espoir qu'elle mérite", a déclaré Jean-Pierre Allossery. En périphérie de cet équipement public, vingt logements locatifs seront également construits, par Vilogia-Logis 62, pour les personnes âgées et les jeunes ménages. Ces logements compléteront l'offre locative du quartier (33 logements et 19 accessions à la propriété), en cours d'achèvement sur l'avenue Oscar-Delache.

7


Actualités Les Prés de la Ville en pleine mutation Début mai, une réunion de présentation du projet d'aménagement des Prés de la Ville a eu lieu à l'hôtel de ville. Ouverte à tous, cette réunion a permis à chacun de s'exprimer sur le devenir du parc urbain avant que le projet définitif ne soit adopté par les élus. L'étude présentée a été réalisée par les cabinets Bocage et Axeco. Inscrite dans le projet d'écoquartier lancé par la commune en 2008, cette étude a été financée par le Conseil Général du Nord, dans le cadre du Fonds Départemental d'Aménagement du Nord (FDAN), volet Environnement-Cadre de vie. Afin d'ébaucher le devenir des huit hectares de nature en centre-ville que sont les Prés de la Ville, de nombreuses consultations ont déjà eu lieu

avec les utilisateurs notamment (Archers de la Lys, la Tanche Mervilloise, Merville Bicross Club). L'étude est consultable sur le site internet de la commune depuis novembre et est affichée sur le site. "Les Prés de la Ville forment un espace intéressant au potentiel non utilisé" a souligné Emmanuelle Laseigne du cabinet Bocage. "Le parc est enclavé et peu accessible aux piétons. L'enjeu est de retrouver le contact avec le cœur de ville. Le parc est l'opportunité de retrouver le lien de la ville à l'eau. Les Prés de la Ville ont une forte valeur écologique. Un compromis est à trouver entre les activités de loisirs et la préservation de la faune et la flore" a-t-elle continué. Les différentes esquisses et intentions d'ambiance dévoilent un parc alliant nature et loisirs, propice

à la flânerie et la détente : intégration du jardin public situé derrière le château Arnould, quai promenade le long de la Lys, pontons vers la route d'Estaires, tables de pique-nique, bancs, aires de jeux et activités nautiques ou sportives (cf. article sur le skate park), espace pédagogique… Les activités déjà présentes sur le site seront valorisées, exception faite de la piste de bicross qui sera déplacée de manière à pouvoir davantage y développer les activités (cf. encadré). Les Prés de la Ville étant une zone d'expansion de crues, une grande vigilance sera apportée au choix des matériaux utilisés. Les "poumons verts" du cœur de ville vont donc connaître une vraie révolution. Aujourd'hui, l'heure est de déterminer la feuille de route du cabinet Bocage pour le plan d'aménagement final et surtout, pour la commune, de planifier les dépenses d'investissement et les priorités pour 2012. Une réserve budgétaire d'un million d'euros est prévue sur deux ans pour la concrétisation du projet.

La piste de bicross réimplantée

Des jeunes pour réhabiliter le Skate Park

Le Skate Park de Merville permet aux jeunes passionnés de vélo, de skate ou encore de rollers, de se retrouver pour partager leur amour du risque. Mais malheureusement, des inondations et des dégradations sont venues perturber leur quotidien. Les rampes du Skate Park sont devenues vite insuffisantes pour ces pros de la glisse, ce qui les oblige à aller ailleurs.

8

C’est pour cela qu’un groupe d’une vingtaine de jeunes Mervillois a entrepris le projet de rénover le Skate Park. Gaëtan, Brandon, Simon, Alicia, Sébastien, Cyril, Florian et beaucoup d’autres, ont reçu l’aide du Poste Prévention Jeunesse, Alexis Flauw. Ils souhaiteraient créer un Skate Park moderne, design et où la nature serait omniprésente.

La restructuration des Prés de la Ville nécessite le déplacement de la piste de bicross. En outre, le club local a besoin de développer ses activités et le terrain, situé en zone inondable, ne permet pas d'extension. En concertation avec le club, la commune a donc décidé de transférer la piste sur un terrain rue de la Blanchisserie, à côté du collège Henri-Dunant et à proximité des autres équipements sportifs (salle Pierre-Sizaire, Salle Jean-Sohier et Terrain Paul-Delassus). Le coût de cette opération est estimé à 300 000 €.


Intercommunalité

Un partenariat entre la Communauté de communes Flandre Lys et le département du Pas-de-Calais Avec trois communes sur sept dans le Pas-de-Calais et prochainement l'entrée de Sailly-sur-la-Lys, la communauté de communes Flandre Lys possède une originalité dans le paysage des intercommunalités. Le vendredi 23 mars 2012, au siège de la CCFL, Marc Delannoy a franchi un cap important en signant un contrat territorial de développement durable avec Dominique Dupilet, Président du Conseil Général du Pas-de-Calais. Devant de nombreux élus communautaires du Nord et du Pas-de-Calais, le président de la CCFL a souligné l'objectif de cohérence et de complémentarité des projets qui seront menés sur le territoire par les deux structures."L'enjeu majeur de cette contractualisation est d'engager une dynamique territoriale capable de répondre aux besoins des habitants dans une démarche volontariste en matière de développement durable" a-t-il déclaré. Ce partenariat permettra à la CCFL de

bénéficier de l'ingénierie du Conseil Général, mais également d'aides financières sur les projets évoqués dans le contrat. Au total, cinq axes d'action ont été établis pour la période 2011-2014. Tout d'abord, diversifier et optimiser les réseaux de déplacements, mais aussi favoriser la mise en place d'une stratégie de développement, améliorer la qualité des équipements publics et des infrastructures, optimiser les ressources du territoire (protection des espaces et des activités agricoles, valorisation du patrimoine architectural), mais aussi d'autres opérations, par exemple le devenir de la voie ferrée.

Ordures ménagères Attention aux débordements ! Pour éviter les débordements des bacs à déchets, la Communauté de communes Flandre Lys appelle à respecter les conditions d’acceptation du service de collecte. Voici l’étiquette qui sera mise sur les bacs qui débordent. Si vous êtes aussi concerné, le service environnement est joignable par téléphone.

A noter que l’Agence d’urbanisme de l’arrondissement de Béthune a pour mission de suivre au quotidien ce contrat de partenariat. Dans le même esprit, un partenariat avec le Conseil Général du Nord se profile. Les discussions sont engagées entre les deux collectivités.

9


Economie Opération "Mon marché, je l'adore" Dynamiser le marché hebdomadaire En avril dernier, la ville de Merville a participé à l'opération "Mon marché, je l'adore", initiée par la CCI Grand Lille dans le cadre de Commerçants de France. Des élus et des hôtesses ont distribué plus de mille cabas aux usagers du marché du mercredi. C'est la deuxième participation de la commune à l'opération. La précédente avait eu lieu en décembre. "Encourager l'activité économique de la ville, c'est aussi dynamiser le marché du mercredi et le marché bio du samedi matin. Réceptive aux animations proposées par la CCI, j'encourage, tant la commune que les professionnels, à participer

régulièrement aux opérations Commerçants de France," explique Evelyne Collier, maire-adjointe au développement économique et au commerce et l'artisanat. Présenté dans le dernier numéro du Merville Infos, le portail économique est bientôt achevé. Pour mémoire, il s'agit d'un site internet dédié à l'activité économique de la ville. Il recense toutes les activités locales et permet aux professionnels d'inclure leurs actualités. Un peu plus de 70 professionnels ont joué le jeu et ont répondu au questionnaire (pour les retardataires, il est toujours temps). Des séances de formation vont avoir lieu prochainement.

Concours Talents 2012 Un Mervillois lauréat La Boutique de Gestion Espace et l'association Concours Talents ont organisé la quatorzième édition du concours "Talents" de la création d'entreprise. Le Concours Talents récompense des créateurs d’entreprises exemplaires. L’originalité de ce concours réside dans la prise en compte du parcours des personnes. Il met à l’honneur des hommes et des femmes qui

n’étaient pas forcément destinés à créer un jour une entreprise. Ils ont pris le soin de faire appel aux réseaux d’accompagnement et ont développé leur projet avec l’aide de professionnels. A l’issue de ce concours, la société mervilloise "Aux Poulets Stéphanois" est lauréate pour la catégorie Commerce et Artisanat. Toutes nos félicitations à Stéphane Morel !

Oxytive, des solutions innovantes et écologiques pour l’habitat Depuis le 13 février 2012, Tony Cerouter, gérant de l’entreprise «Oxytive», propose la construction de maisons individuelles BBC (Bâtiment Basse Consommation) ou passives, pour les particuliers ou les professionnels de la

Tél : 06.87.33.15.21 Mail : contact@oxytive.fr

10

L'économie locale sur la toile

Pour consulter le portail : www.merville-economique.fr

"Du temps pour soi" Isabelle Ansart, esthéticienne, est auto-entrepreneuse depuis mai 2012. Elle possède sa propre cabine, ambiance zen, mais elle propose aussi ses services à domicile, du lundi au samedi, sur Merville et ses environs : épilation, soin du visage, soin du corps, maquillage, pose d’ongles en gel UV… Elle utilise un petit appareil révolutionnaire qui procure les bénéfices d’un soin thermal en cabine.

région Nord-Pas-de-Calais/Picardie. Ses services peuvent répondre à tout type de projet (maison, bâtiment collectif, extension…) et son siège se trouve rue Georges-Laune (Route de la Gorgue).

Adresse : Les Jardins de Flandre 12 rue Abbé Warein Tél : 06.89.61.03.69 Mail : isabelle.ansart9@orange.fr


Economie Mickael Czemper, consultant immobilier Depuis le 1er février 2012, Mickael Czemper aide les personnes qui veulent vendre, acheter ou louer des biens immobiliers. En partenariat avec d’autres agences, il donne des conseils, présente des entreprises intéressantes et propose des terrains constructibles. Il peut aussi vous permettre de mieux comprendre un diagnostic (électricité, gaz…).

So.Co.Sé.Bat, la sécurité sur les chantiers Régis Wexsten, expert en bâtiment, a ouvert une nouvelle société en mars dernier. So.Co.Sé.Bat est spécialisée dans la mise en sécurité des chantiers, du personnel qui y travaille et du contrôle des plans de ferraillages et autres sous-traitances. La société travaille en coordination avec les maîtres d'ouvrage et les architectes.

Tél : 06.72.39.16.42 Mail : mickael.czemper@megagence.com

18 quai des Anglais. Tel. 06 65 34 46 41. Courriel : rw.sococebat@gmail.com

Norama devient ECO SHOP Le magasin «ECO SHOP», installé depuis avril 2012 au 50 rue du Général de Gaulle, propose tout type d’accessoires : déco, cuisine, vaisselle, cadeaux, bricolage... Avec une palette d’ustensiles pour votre maison, il y en a pour tous les goûts. Des accessoires de mode pour les filles, des jouets pour les enfants en passant par les produits pour les animaux, le magasin propose des accessoires variés. Tél : 03.28.40.87.30 Mail : ecoshop59@gmail.com Horaires d’ouverture : lundi, mardi, mercredi, vendredi et samedi : de 9 à 12h30 et de 14 à 19h30 Jeudi : de 10 à 12h et de 14 à 19h Dimanche : de 10 à 12h et de 14 à 18h

L'ascenseur labellisé !

La société textile locale s'est vue décerner le label Origine France Garantie. Une information complète dans le prochain Merville Infos… Toutes nos félicitations !

Angélique Beaussart, photographe Angélique Beaussart, photographe de bébés et spécialiste des nouveau-nés de moins de quinze jours, a ouvert son entreprise en juillet 2011 et possède son studio à Merville. Fascinée par ces petits êtres juste nés, elle vous accompagne pour conter en images l’histoire de votre bambin et capter les petits moments éphémères qui marqueront un des beaux souvenirs de l’évolution de votre enfant. Les séances photos ont lieu le lundi, le mardi, le jeudi et le vendredi. Les réservations ont lieu par mail, par téléphone ou sur le site Internet et à partir du 2ème trimestre de grossesse de préférence, pour être organisées au mieux et garantir un service de qualité. De plus, Angélique Beaussart propose plusieurs produits pour mettre en valeur vos images, comme des ti-

rages, des agrandissements, des livres photos ou encore des toiles d’art.

Tél : 06.33.03.78.79 Mail : angeliquebeaussart@gmail.com Site internet : www.angeliquebeaussart.com

11


Services de proximité Conseils de professionnels

Partir en vacances avec son animal de compagnie L'été est là et les vacances se profilent. Vous avez décidé d'emmener Médor et Félix avec vous pour que la famille soit au complet. C'est jouable mais pas sans prendre certaines dispositions avant ! Interrogées par la rédaction du Merville Infos, Isabelle Deblock et Elodie Toulouse-Giroux, nouvelles propriétaires de la clinique vétérinaire de Merville, dispensent quelques conseils. Vaccination à jour, identification et passeport Vérifiez que les vaccinations de votre animal sont à jour, surtout si vous sortez du territoire car le vaccin contre la rage est alors obligatoire. Depuis 1999, tout animal doit être identifié (puce ou tatouage). Si votre animal fugue lors de vos vacances, cette identification permettra de vous le restituer. Chaque animal qui voyage doit également posséder un passeport. Traitement antiparasitaire L'air de la mer, la campagne et le soleil peuvent apporter leur lot de parasites (tiques, moustiques, insectes…). Les animaux sont des cibles privilégiées. Pensez à administrer un traitement sous forme de pipette, de collier antiparasitaire ou par vaporisation.

(anti vomitif, sédatifs légers…). Lors d'un voyage en voiture, arrêtez-vous régulièrement pour faire boire votre animal et lui dégourdir les jambes. En aucun cas ne laissez votre animal seul dans la voiture au soleil. Par ailleurs, un chat doit voyager en cage et un chien doit être attaché à l'arrière. Vous ne l'emmenez pas ? Il existe une pension à Merville (pension Le vert bois, ou Sainte Appoline) ou encore une Neufberquinoise propose ses services de "dog sitting". Abandon En cette période les abandons d'animaux de compagnie sont nombreux. Si vous trouvez un animal abandonné, contactez la SPA de la vallée de la lys. Clinique vétérinaire Vétolys : 5 rue Faidherbe à Merville, tel. 03 28 48 27 01 Ouverte du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 19h, le samedi de 8h30 à 12h.

Transport Pour éviter le mal des transports, il existe des traitements spéciaux

NB : Les vétérinaires sont assujettis à une stricte réglementation de la publicité. Cet article a essentiellement pour but de faire savoir que la clinique mervilloise a changé de propriétaires.

"A petits pas", un nouveau service d'aide à la parentalité A l’initiative de l’APEI Les Papillons Blancs d’Hazebrouck, un service d’aide à la parentalité "A Petits Pas" est ouvert depuis décembre 2002. Désormais, le service s’implante sur le secteur de Merville, Estaires, La Gorgue. Celui-ci s’adresse aux parents fragilisés et/ou en situation de handicap mental. A la demande des parents, le service leur apporte une aide, un soutien dans l’éducation de leur enfant et les conforte dans leur fonction parentale. "A Petits Pas" au Centre médico-scolaire, 19 rue Thiers. Tel : 03.28.41.02.29

12

Questions à : Danièle Defossez Présidente du Comité de Vie Sociale des Récollectines La résidence-service "Les Récollectines" compte aujourd'hui 37 résidents, âgés de 60 à 95 ans. Depuis janvier 2011, sur impulsion de Jacques Parent, un comité de vie sociale (CVS) a été créé. Après 18 mois d'existence, Danièle Defossez présente l'action du comité. Merville Infos : quel est l'objet du CVS ? Danièle Defossez : "Le comité est composé du maire de Merville, de représentants du CCAS, du bailleur social Logis 62-Vilogia, de l'association CLCV (Consommation Logement Cadre de vie) dont je suis issue, de résidents et de leurs familles ainsi que de l'animatrice de la résidence. Il a été créé pour permettre l'expression de tous les partenaires et des résidents, émettre des avis et faire des propositions pour la vie collective". MI : Quelles ont été vos actions jusque maintenant ? DD : "Nous nous réunissons chaque trimestre. Nous étudions les souhaits des résidents exprimés sur un cahier disponible à l'accueil ou directement auprès de leurs représentants. Nous interpelons le bailleur social ou le CCAS selon la nature de la demande. Les problèmes concernent pour l'instant des problèmes liés aux logements. Nous veillons entre deux réunions à l'exécution des travaux nécessaires par le bailleur". MI : Et l'avenir ? DD : "Pour l'instant, le comité n'est pas tout à fait opérationnel, mais les différents partenaires apprennent à se connaître. Tous ont la volonté de bien faire et d'être au service des résidents. Si nous nous attachons pour le moment au confort matériel, nous n'excluons pas de penser un jour à l'animation, en collaboration avec Marie-Laure Cambron, l'animatrice".


Logement / Urbanisme

La Fête des voisins : toujours un succès ! Depuis 2008, Géraldine Hamelin, maire adjointe aux services de proximité, travaille à développer la convivialité dans les quartiers. Pour l’édition 2012 de la Fête des voisins, dix fêtes étaient organisées. "Réunissant plus de 100 personnes ou une vingtaine, chaque fête a été placée sous le seul signe de la convivialité et de la bonne humeur. C'est l'occasion d'apprendre à connaître davantage les personnes qui habitent notre quartier, de laisser les griefs de côté et pourquoi pas de nouer des amitiés" explique Géraldine Hamelin. Si vous souhaitez en organiser une en 2013, n’hésitez pas à contacter Géraldine Hamelin, en mairie.

Restructuration de l'îlot du Pont-de-Pierre Un projet de renouvellement urbain est en cours d'étude pour la résidence du Pont-dePierre. Les travaux seront réalisés, à la demande de la commune, par Logis 62. Le quartier très enclavé va connaître une véritable ouverture avec la démolition de 5 logements et 14 garages et l'extension du quartier jusque l'arrière de l'ancien hôtel Angelika.Six logements et sept garages seront construits, 9 places de parkings seront aménagées. La voie intérieure sera reprise au domaine public. L'ancien hôtel a également été acquis par le bailleur social. Il sera réaménagé en appartements et le rez-de-chaussée abritera un local associatif et l'Office de Tourisme. Pour l'instant, l'heure est à la concertation avec les habitants de la résidence et les riverains. Une réunion publique a eu lieu le 15 juin. Le projet complet sera présenté dans le prochain numéro du Merville Infos.

Nouvelles dénominations de rues Merville a la particularité d'avoir plusieurs rues où figure le nom de famille Duhamel : rue Duhamel, rue Duhamel-Liard, Cottage d'Adhémar-Duhamel, rue Guy-Duhamel. Depuis la création de cette dernière rue aux Jardins de Flandre, les services postaux y perdent leur latin. Aussi la municipalité a-t-elle décidé de préciser la rue Robert-Duhamel à l'actuelle rue Duhamel, perpendiculaire à la rue du Général de Gaulle. Un lotissement est en cours de construction sur la friche des anciens Etablissements Laune (route de La Gorgue). Tout naturellement la voie publique qui desservira une dizaine de maisons est nommée rue Georges-Laune.

La rue Georges-Laune a été inaugurée le 30 juin.

13


Travaux Restructuration du groupe scolaire Victor-Hugo L'avant projet sommaire validé !

Le plan de réhabilitation du groupe scolaire Victor-Hugo a été travaillé par le cabinet Tronquoy à qui le marché a été attribué à l'automne dernier. Plusieurs réunions ont eu lieu avec l'inspection académique, les enseignants et les Délégués Départementaux de l'Education Nationale. La phase de concertation est aujourd'hui terminée. L'avant projet sommaire a été présenté aux élus fin mai. Si le projet et l'esquisse ont été validés, il reste toutefois à chiffrer précieusement l'opération. Voici en quelques points, le résumé du projet. Une exposition avec les plans détaillés est disponible à l'école et en mairie. Concentration sur un site Par soucis d'économie d'énergie et de cohérence, l'ensemble de l'école sera concentré sur le site de l'aile 2 (rue des Prêtres). Les bâtiments du boulevard Victor-Hugo seront démolis et reconstruits. La nouvelle école Construite sur 4 niveaux, la nouvelle école comprendra 15 salles de classes, 2 classes spécialisées (arts plastiques et sciences) et 5 salles mutualisables. La cour de récréation de 1 000 m² sera composée de 3 espaces distingués par des plantations. Deux préaux seront installés aux

14

entrées (côté rue des Prêtres et bd VictorHugo), l'un deux abritera le garage à vélos. La nature sera omniprésente dans l'agencement de l'espace extérieur. Un jardin sera aménagé et sera visible de l'entrée principale. Le hall d'entrée sera conçu afin de permettre une douce transition entre l'ancien bâtiment et ce nouveau bâtiment. Tout en transparence, il comportera une enseigne avec le portrait et une citation de Victor Hugo. L'accueil de loisirs Les centres de loisirs de la commune seront logés dans le bâtiment rue des Prêtres. Celuici sera rénové entièrement. Il comptera des bureaux, des salles d'activités courantes et spécifiques (informatique, arts plastiques), des salles de rangement, l'infirmerie et la garderie périscolaire. Un garage sera également construit pour le matériel du centre. Le restaurant scolaire Le bâtiment actuel sera préservé et destiné à la production des repas. Une extension sera construite pour accueillir le réfectoire. Les baies vitrées donnant sur un jardin permettront aux demi-

pensionnaires de déjeuner "pratiquement" sur l'herbe et plus paisiblement. La surface totale du restaurant scolaire aura ainsi plus que doublé. Sécurité et énergie L'ensemble des constructions et rénovations respecteront les réglementations en vigueur tant en terme de sécurité que d'énergie. Le bâtiment sera construit selon les normes BBC (Bâtiment Basse Consommation). La chaufferie sera implantée sur le toit du bâtiment. Le raccordement au réseau de chaleur envisagé par la commune sera possible ultérieurement en fonction des études.


Les services techniques au quotidien la consultation a été lancée et les subventions sollicitées

Travaux

Bientôt un terrain synthétique de football : le cahier des charges est en cours de rédaction. La sirène de la préfecture remise en service à l'hôtel de ville. L'engazonnement des espaces verts du complexe sportif du Sart a été effectué. L'assainissement des bâtiments publics est réalisé au coup par coup. Les travaux d'entretien dans les écoles se poursuivent…

En septembre 2011, les travaux de rénovation de façade, l'enlèvement de cheminées et la rénovation des chéneaux étaient entrepris en urgence. Devant les menaces d'effondrement, il était en effet urgent d'intervenir. Aujourd'hui, les travaux sont presque terminés. Ce sont les entreprises mervilloises "Racary" et "Les Toits de Merville" qui ont œuvré avec professionnalisme sur l'édifice. Construction d'un nouveau local Un local de rangement pour les Espaces verts est en cours de construction aux services techniques. Le bâtiment est entièrement réalisé en régie par les ouvriers communaux.

Réfection des vestiaires de football au stade Charles-Rattez Les vestiaires du stade Charles-Rattez, situés sous la tribune, sont l'objet d'une complète réfection. Les trois vestiaires (équipes et arbitres) ont complètement été ré agencés, isolés et mis aux normes. Les vestiaires de la salle Yann-Lapierre seront prochainement refaits.

Des cimetières bien entretenus Les quatre cimetières de la commune représentent une surface de plus d'un hectare. Deux employés communaux sont affectés à ce service. Il est courant que la commune reçoive des témoignages de satisfaction sur l'entretien des cimetières. Le service effectue plusieurs missions : entretien des espaces verts, des allées et des palissades, taille des haies, fossoyage, accueil et orientation sur place, recensement des concessions abandonnées, coordination avec les services administratifs et la police municipale… Prochainement, un local technique sera aménagé pour le service, ainsi que des sanitaires.

Durant tout le mois de mai, la rue Robert-Duhamel a été l'objet de travaux. L'entreprise Eurovia intervenait au nom de la commune pour la réfection complète de la voirie (route, trottoirs, borduration). Le chantier a été suivi par les services techniques communaux qui interviennent par ailleurs pour l'aménagement des espaces verts. Les services techniques à la loupe… Menuiseries "Maison" Composé de trois personnes, le service "Menuiserie" de la commune a récemment travaillé sur le renouvellement des portes de l'ensemble du complexe de la rue Gambetta. Grâce au savoir-faire du service, tout changement de fenêtres, portes, etc., des bâtiments communaux est réalisé en interne.

15


Finances BUDGET PRIMITIF 2012 Les dépenses et recettes de fonctionnement Le budget de la section de fonctionnement 2012 s’élève à 11 930 000 € soit une diminution de 2,13 % par rapport aux prévisions budgétaires de 2011 (budget primitif + décisions modificatives) : 12 189 938 € Il se décompose ainsi :

Ces dépenses sont couvertes par les recettes suivantes : - la TPU (ancienne taxe professionnelle) + impôts locaux : 8 304 482 € - Dotation et subventions de l’état et du département : 2 355 005 € - Remboursements sur rémunération du personnel : 260 000 € - Recettes communales (location d’immeuble, cantine scolaire) : 251 194,17 € - Reprise d’une partie de l’excédent 2010 : 759 318,83 €

Les dépenses et recettes d’investissement La section d’investissement s’élève à 8 465 000 € Les réalisations principales envisagées sont :

Le financement est assuré par :

- Achat de terrain : 75 542 € - Frais de modification du P.L.U. : 39 861 € - Frais d’études : 185 504 € - Aménagement des Prés de la ville : 800 000 € - Terrain de foot synthétique : 800 000 € - Salle des sports du Sart : 71 151 € - Avance à l’ECRH (cinéma numérique) : 80 000 € - Réalisation halte-garderie : 566 293 € - Travaux divers bâtiments : 576 627 € - Travaux réhabilitation école V.Hugo : 1 194 942 € - Travaux de voirie : 462 880 € - Aménagement de bi-cross : 300 000 € - Corridors biologiques (phase 2) : 487 305 € - Centre Social (AMO) et VEFA 1er acompte : 1 706 411 € - Remboursement capital des emprunts : 718 000 € - Installation vidéo protection : 72 000 € - Travaux d’éclairage public : 46 000 € - Divers (acquisitions, travaux divers) : 192 484 € - Réfection des courts de tennis : 30 000 €

- Solde d’exécution positif 2011 reporté : 1 287 559,18 € - Reprise de l’excédent 2011 : 2 000 000,00 € - Autofinancement : 1 070 000,00 € - Emprunts : 2 000 000,00 € - Récupération TVA sur les investissements 2011 : 490 000,00 € - Amortissements : 240 000,00 € - Subventions du Conseil Général salle de sports : 920 000,00 € - Remboursement de l’avance ECRH : 80 000,00 € - Subvention par le FEDER (corridors biologiques et redynamisation du centre-ville) : 290 334,00 € - Indemnité pour réfection de la salle Jean-Sohier : 65 583,82 € - Prêt sans intérêts par la CAF pour la salle de sport du Sart : 21 523,00 €

16

Webenchères est un site Internet réservé aux établissements publics et aux collectivités territoriales, leur permettant de mettre en vente leur matériel d’occasion aux enchères. La commune de Merville vient d'y adhérer. Le premier objectif est de vider les locaux communaux encombrés par du matériel qui n'est plus performant, sachant qu'il peut être utile à d'autres. Il s'agit également d'une démarche de développement durable, qui permet de recycler du matériel encore utilisable et de réduire les déchets. Le principe ? Simple comme un site d'enchères. Seules les collectivités peuvent vendre, et tout le monde peut acheter. Il suffit de se connecter au site de la ville qui possède un lien vers celui des enchères. Les produits s'affichent. Il n'y a plus qu'à s'inscrire gratuitement et enchérir. La collectivité se débarrasse de son matériel qui ne sert plus, tout en diversifiant ses sources de revenus tandis que les acheteurs (allant du simple particulier aux collectivités en passant par des professionnels) profitent de matériels, certes usés, mais de bonne qualité et à moindre coût ! Les prix de départ des articles sont fixés par la collectivité et dépendent principalement du prix d'achat de l'époque, de la décote et surtout de l'état.


Depuis 2008, le développement durable est l'un des principaux piliers de l'action de la municipalité de Merville. Dès son élection, la majorité actuelle a travaillé sur la rédaction de son agenda 21 et la mise en place d'actions concrètes en faveur du développement durable (gestion différenciée des espaces verts, cheval cantonnier, mobilité douce, économies d'énergies, rénovation des bâtiments, sensibilisation, intégration de la notion de développement durable dans la révision du Plan Local d'Urbanisme…). Le Merville Infos relate régulièrement ces différentes actions menées. La commune participe depuis quelques années à la Semaine Nationale du Développement Durable. Lors de cette édition 2012, la commune a eu l'honneur de recevoir le célèbre astrophysicien et président d'Humanité et Biodiversité, Hubert Reeves, le mercredi 4 avril dernier. Le défenseur de la biodiversité a inauguré, à Merville et à Lestrem, trois sites labellisés "Oasis Nature", avant de donner une conférence à l'Espace Culturel RobertHossein. Le samedi 7 avril, une visite collective de la phase 2 de l'opération Corridors Boisés a eu lieu.

Retour sur cet événement…


Le 4 avril après-midi, la visite d'Hubert Reeves a été consacrée à la visite d président d'Humanité et Biodiversité a dévoilé les panneaux correspondan CORRIDOR BIOLOGIQUE à LESTREM En premier lieu, en présence du maire de Lestrem, Jacques Hurlus, et du Président de la Communauté de communes Flandre Lys, Marc Delannoy, Hubert Reeves a découvert le corridor biologique boisé situé à Lestrem, conçu par l’association Lestrem Nature que préside Jean-Louis Wattez. Situé rue des Rivières, ce corridor biologique boisé s'étend sur 9 105 m², un terrain acquis par la municipalité qui a permis de répondre à l'appel à projet du Conseil Régional dans le cadre de la Trame Verte et Bleue. Sur cet espace propice aux échanges entre faune et flore, 22 espèces arbustives et arborées ont été plantées dont l'aulne glutineux, l'érable champêtre, le chêne pédonculé ou encore le cornouiller sanguin et la viorne obier, une bande de prairie fleurie séparant le site de l'espace agricole voisin. Une mare a aussi été creusée pour y accueillir les amphibiens. La convention avec l'association Humanité et Biodiversité a été signée aux serres de Paradis, locaux de l'association RéAgir. Le président de l'association, Daniel Dourlens, son directeur, Benoît Boulard et les chefs d'équipe, y ont expliqué, en préambule, l'activité de maraîchage bio de l'association et comment ils préservaient les variétés de légumes anciens.

LES PRéS DE LA VILLE à MERVILLE La deuxième halte s'est effectuée aux Prés de la Ville à Merville. Le parc urbain de 8 hectares, situé en centre-ville, est en pleine mutation. Il fait parti du projet d'éco-quartier destiné à dynamiser le coeur de ville. Des aménagements y ont été effectués dans le cadre des phases I et II du programme «corridor boisé et zone humide», financé par la Région et l'Europe. Une roselière, une mare et de nombreuses plantations d'essences locales y sont désormais présentes. La gestion différenciée des espaces est de mise pour l'entretien des espaces verts. Pour ces travaux, réalisés par Pinson Paysages Nord, une clause d'insertion a été incluse dans le marché. "Des salariés de l'Aireme ont pu participer aux chantiers de plantations aquatiques", a expliqué Nelly Lété, présidente de l'association IDEES. Jacques Parent, Maire, a signé la convention Oasis Nature avec Hubert Reeves, sur le site.

LE JARDIN PARTAGé DES BIO GARDINS L'association mervilloise est en train de créer un jardin partagé route d'Hazebrouck avec verger, mare pédagogique et plantations d'essences locales. Dans quelques semaines, les membres de l'association pourront y cultiver des légumes biologiques, aidés dans leur tâche par un cheval Trait du Nord (pour les travaux de la terre). L'association mervilloise et le président d'Humanité et Biodiversité ont signé la convention Oasis Nature, sur un banc fabriqué par les bénévoles de l'association.

Pour aller plus loin : le site de l'association Humanité et B l'association Lestrem Nature : http://www.lestrem-nature.org le site de la ville : www.ville-merville.fr


de plusieurs sites nouvellement inscrits dans le réseau Oasis Nature. Le nts et signé les conventions avec les différents partenaires concernés. DES ExPOSITIONS SUR LA BIODIVERSITé Avant de donner une conférence sur la biodiversité, Hubert Reeves a inauguré l'exposition des Ambassadeurs de la Biodiversité à l'Espace Culturel Robert Hossein et a dédicacé longuement ses ouvrages aux nombreux visiteurs. Le Marais du Livre d'Hazebrouck y tenait un stand. Les Ambassadeurs de la Biodiversité sont des acteurs locaux qui ont répondu à l'appel à projets de la Région sur le thème de "Citoyenneté et Environnement". Le groupe est composé de Lestrem Nature, La Base des Eclaireurs et Eclaireuses de France du Parc, IDEES, Sac au Dos, Nord Nature Environnement, RéAgir, le Foyer Socio Educatif du Collège Henri-Dunant, avec le soutien de la Communauté de communes Flandre Lys et la Ville de Merville. Ce fut également l'occasion de mettre en avant le travail d'Artisans du Monde Coeur de Flandre et de la «Cigales» des Ponts et Rivières.

L'AVENIR DE LA VIE SUR TERRE En préambule de la conférence, un diaporama visant à valoriser les acteurs et les actions du programme "Les Ambassadeurs de la Biodiversité"a été présenté. Hubert Reeves, passionné et passionnant, a captivé son public deux heures durant. "Réchauffement climatique, épuisement de nos ressources naturelles, pollutions des sols et de l’eau, disparité des richesses, malnutrition des hommes, taux d’extinction effarant des espèces vivantes… Il faut réagir, et vite, avant qu’il ne soit trop tard", écrit l’astrophysicien Hubert Reeves dans son livre Mal de Terre.

QU’EST-CE QU’UNE OASIS NATURE ? Une Oasis Nature est un espace favorable à la biodiversité, un lieu de vie où la faune et la flore vont se développer. C’est un refuge, un lieu d’accueil pour la biodiversité du quotidien, un maillon de la «trame» écologique si indispensable face aux menaces qui pèsent sur la nature. C’est enfin un lieu d’harmonie bénéfique à notre santé. Particuliers, mais aussi collectivités ou entreprises, chacun peut agir et créer son Oasis Nature.

HUMANITé ET BIODIVERSITé La Ligue ROC est devenue en 2011 "Humanité et Biodiversité". Il s'agit d'une association nationale (régie par la loi de 1901) reconnue d'utilité publique et agréée par le Ministère de l’Ecologie au titre de la loi du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature.Les objectifs prioritaires de la Ligue ROC étaient de préserver la faune sauvage, de faire reconnaître le statut "d'être sensible" à tout animal, et en premier lieu aux mammifères et aux oiseaux et de défendre les droits et intérêts des non-chasseurs. Ce changement de nom symbolise l'évolution de l'association avec la prise en compte large et complète des liens qui unissent l’humanité à l’ensemble du vivant.

Biodiversité : http://www.humanite-biodiversite.fr - le site de g - le blog des Bio Gardins : http://bio-gardins.over-blog.com


Corridors boisés et zones humides

La deuxième phase achevée Dans le cadre de la Semaine du Développement Durable, une vingtaine de personnes, élus, financeurs, membres d'associations… ont visité les aménagements réalisés au titre de la phase 2 du programme des Corridors Boisés, dans lequel Merville s'inscrit depuis 2009. Pour mémoire, ce programme financé à hauteur de 80 % par la Région et l'Europe (FEDER) consiste à favoriser la biodiversité de la faune de la flore, et à assurer une liaison naturelle entre les zones humides (Lys et Bourre) et la Forêt de Nieppe. Le système choisi par la commune, sur les conseils du consultant Alain Trédez, est celui dit "des pas japonais". Il s'agit de créer, ici et là, dans la ville des espaces naturels boisés et/ou humides, puis de les relier. La première phase a consisté à réserver 4,5 ha directement accessibles pour la nature en ville et la réserve naturelle des bras de Lys. Elle comprend la création de bandes boisées, l’implantation d’arbres en ville, la création d’une haie champêtre, d’îlot roselière et trois nouvelles mares, le tout implanté sur des terrains communaux (Prés de la ville, salles Pierre-Sizaire et Duhamel-Laforge, salle de sport du Sart…). La deuxième phase, qui vient de s'achever, comprend, entre autres, la réalisation d'une mare à la salle Pierre-Sizaire et d'une deuxième autre au complexe sportif du Sart, surmontée d'un ponton pour accueillir les classes en découverte de la nature. Mais aussi : une roselière sur le terrain appartenant à la CCFL, rue des Fondeurs ; de la plantation d'arbres et haies autour de l'usine Staub (rue de Fer, en particulier, où les cyprès ont été abattus) ; l'implantation de 5 000 plantes aquatiques ; des plantations de 500 arbres fruitiers dans les quartiers ; de haies au bord de trottoirs ou de prairies ; une frayère à brochets aux Crombions… et surtout d'asseoir la gestion différenciée comme unique mode d'entretien des espaces verts communaux. La prochaine phase s’étalera sur 13 ha et viendra parfaire le dispositif, renforcer les connexions, et verdir le paysage : plantation de bandes boisées le long des chemins ( 7km environ) et restauration de 5km de haies. Elle suppose des négociations avec les propriétaires notamment les agriculteurs dans le cadre des mesures agri-environnementales. L'entreprise Pinson Paysage Nord a réalisé les différents chantiers. Pour respecter la clause d'insertion incluse au marché, elle a fait au cours de cette seconde phase appel à quatre salariés de l'Aireme.


Sécurité / prévention Association Médiation Mervilloise

Des bénévoles pour la sécurité des manifestations Dans le Merville Infos 39, a été annoncée la création de l'association Médiation Mervilloise, présidée par Anthony Baert. L'association œuvre pour le bon déroulement des manifestations, communales ou associatives et compte douze bénévoles âgés de 18 à 44 ans. Depuis quelques années, ces bénévoles sont souvent sollicités pour la surveillance et la sécurité des événements locaux. En accord avec la municipalité et la police municipale, il a été décidé de structurer cette activité, notamment pour une question d'assurance et de formation à la médiation de ses membres. Issus pour la plupart d'autres associations mervilloises, les bénévoles connaissent bien la commune et instaurent un climat de confiance. Leur présence est un véritable atout pour le bon déroulement des événements communaux ou

associatifs. Ouverts, prompts au dialogue et volontaires, ils essaient de régler les conflits par la parole et la négociation. Si cela s'avère infructueux, ils sont en contact permanent avec la police municipale et la gendarmerie.

Vidéo-protection Souriez, vous êtes filmés ! Devant faire face à une recrudescence des incivilités et aux nombreuses dégradations sur les bâtiments publics, la commune envisage d'investir dans un système de vidéo protection à certains endroits stratégiques. Ce dispositif vient en complément des actions déjà menées dans le cadre du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD). Il permettra de lutter plus efficacement contre certaines formes de délinquance touchant directement la population et de sécuriser certains lieux particulièrement exposés à de tels phénomènes. Il faut bien distinguer vidéo-protection et vidéosurveillance. Dans le deuxième cas, les agents

assermentés peuvent surveiller les endroits en temps réel et verbaliser les infractions. La vidéoprotection, consiste à analyser des séquences sur réquisition du parquet, en cas d'infraction. "C’est un outil délicat mais indispensable, car la commune connaît trop de dégradations qui ont un coût en réparation et en assurance. Le projet n'est pas encore complètement arrêté, il est au stade de la réflexion, sur la pratique. La décision d'installer une vidéo-protection est, par contre, actée. La réflexion sera menée également avec le Conseil Municipal Seniors, les habitants, l’association Médiation Mervilloise", précise le maire, Jacques Parent. La commune va solliciter une subvention de principe au titre du FIPD (Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance) pour le financement de ce dispositif.

Opération Tranquillité Vacances Les vacances approchent. Vous vous préparez à partir en vacances et vous voulez garder l’esprit tranquille, alors n’hésitez pas : signalez à la gendarmerie et à la police municipale la période pendant laquelle votre habitation est inoccupée, même si ce n'est que quelques jours. Les gendarmes et les agents de la police municipale feront des passages réguliers, de jour comme de nuit et interviendront le cas échéant en cas de problèmes particuliers. Ce service est entièrement gratuit et actif toute l'année. Contacts : Gendarmerie composez le 17 - 1, rue Barra Police Municipale au 03 28 48 20 22 - Hôtel de ville – Rez-de-chaussée

Le bureau de l'association Médiation Mervilloise se compose d’Anthony Baert, président, d’Adolphe Baert, vice-président et de Loïc Demaretz, secrétaire-trésorier.

Partenariat gendarmerie / police municipale Une convention pour définir les rôles de chacun En 2011, une convention de coordination entre la gendarmerie et la police municipale a été signée entre la commune et la sous-préfecture. Cette convention précise les modalités de collaboration et d'intervention de chacun.Cette convention favorise l'échange, la communication et le partage de certaines informations entre les deux corps. Elle permet également à la gendarmerie nationale et à la police municipale une complémentarité et de mener des actions ensemble. La convention précise entre autres que : -En aucun cas, les missions de maintien de l'ordre incombent à la police municipale. Cette dernière a la charge de la surveillance des biens communaux, de la sécurité des établissements scolaires et des lieux sportifs. -Les agents communaux et les militaires assurent conjointement la surveillance des foires, marchés et manifestations locales. - La police municipale participe à la surveillance de la circulation routière et veille au respect des stationnements. - La gendarmerie s'associe et participe activement aux divers dispositifs visant à assurer la sécurité des biens et des personnes (CLSPD entre autres) engagés par la commune. Cette signature entérine une collaboration déjà effective entre les deux services. La convention est valide pour une durée 5 ans.

21


Culture

Festival Chakirock Une troisième édition énergique ! Jeunes talents, artistes confirmés et surtout... du rock bien sûr ! Le samedi 17 mars, la troisième édition du festival Chakirock, organisée par l'Espace Culturel Robert-Hossein et la municipalité, s'est déroulée au Centre Social Jacques-Brel. "Ce festival est une occasion de faire monter sur scène des groupes locaux qui n'ont pas forcément l'opportunité de le faire ailleurs, de mettre à l'honneur le rock sous toutes ses formes et de proposer un festival à

moindre coût pour les Mervillois", a expliqué Francis Campagne à la presse. Au menu de cette édition, cinq groupes, différents et dynamiques. En préambule, la scène a été confiée à Oldskull, groupe mervillois de métal/hard rock, et Disstrikt, groupe local tout juste né de la rencontre d'un ancien musicien de Heart of Ice et d'un passionné de guitare. Les textes engagés mais drôles et la musique en-

Du nouveau au cyber-centre !

Gratuité… Sur proposition des animateurs du cyber-centre et dans un souci de favoriser l'accès à la culture web, les élus ont décidé d'instaurer la gratuité au cyber-centre. Pour faire profiter un maximum d'internautes, l'accès est valable à raison d'une heure par jour et par personne. Pour toute heure supplémentaire, le tarif est fixé à 1€. Par contre, pour éviter le gâchis et les abus, les impressions sont désormais payantes (0,10€ la page noir et blanc ; 0,20€ la couleur). Durant les mois de juillet et août, le cyber-centre vous accueille du mardi au samedi de 10h à 12h et de 13h30 à 17h30.

22

traînante des Murmures de la rue ont ensuite laissé place à la fougue et au street-punk des Burning Lady. Le festival s'est terminé en beauté avec les Hot Chickens, leur rockabilly endiablé et leurs acrobaties sur fond de rock 'n' roll. Les bénéfices de la soirée ont été reversés à l'association Merville-Samaragou, dont les bénévoles ont pris part au bon déroulement de la soirée.

Le Label Art et Essai décerné à la salle mervilloise Initié par le Centre National de la Cinématographie, le classement Art et Essai a pour objectif de soutenir les salles de cinéma qui exposent une proportion conséquente de films recommandés Art et Essai et qui soutiennent ces films souvent difficiles par une politique d'animation adaptée. Le cinéma de l'Espace Culturel Robert-Hossein figure dans le classement 2012.Cette distinction vient récompenser le travail de l'équipe culturelle. De nombreuses animations viennent en marge des projections, dans un souci constant de favoriser la réflexion et rendre plus pertinent le cinéma dans toute sa diversité. Ainsi sont organisées des soirées ciné-débat, comme récemment avec la cinéaste mongole Byambasuren Davaa venue présenter son film "Les deux chevaux de Gengis Kahn", ou encore un débat autour des dangers de l'Internet soutenu par la compagnie de gendarmerie d'Hazebrouck. D'autres animations s'adressent aux plus jeunes voire même aux très très jeunes ! Des séances de cinéma sont accompagnées de contes ou d'ateliers à l'occasion des "ciné-baby" ou "ciné-goûters".


Culture

Fausto URRU : Exposition «Silences urbains» Cela faisait 4 mois que la Communauté de communes Flandre Lys était dans l’objectif de l’appareil photo de Fausto Urru, artiste en résidence à la Communauté de communes Flandre Lys. Tout a commencé lorsque la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) a proposé à la Commission Jeunesse de la CCFL d'accueillir un artiste en résidence. En septembre dernier, un appel à candidatures a donc été lancé et c'est Fausto Urru, un photographe sarde de 29 ans, qui a vu son dossier sélectionné et qui est arrivé en janvier à Merville. A travers les communes de la CCFL, il est intervenu dans cinq écoles, deux collèges et un EPADH. Passionné et passionnant, il a expliqué aux élèves toutes les spécificités de son art à partir de ses photographies.

des photographies dans un lieu défini et tous ont appris à appréhender l’espace et à optimiser la lumière, tout en veillant au cadrage. A l'école Bézegher de Merville, les enfants ont du être attentifs et se concentrer sur les petits détails de leur cour de récréation. Le photographe sarde a exposé ses photos à la médiathèque de Merville du 29 avril au 5 mai. Juste avant le vernissage, le travail photographique des collégiens avait été présenté au public, en galerie éphémère, dans le hall de l'espace cul-

turel Robert-Hossein. Le jeune artiste a présenté en quelques mots ses portraits, paysages ou créations plus graphiques aux gris puissants, réalisés au cours de six saisons dans les rues de villages. Pendant son séjour sur le territoire, Fausto Urru a partagé son professionnalisme, sa gentillesse, son talent et son amour de la photographie avec un public de tous âges, ce qui lui a valu d’être extrêmement apprécié par le public auprès duquel il est intervenu.

A chaque atelier correspondait un thème qui a permis à Fausto Urru d'initier les élèves à la photographie. Par exemple, les collégiens de l'établissement Henri-Dunant à Merville ont bénéficié d’une séance pratique. Chacun a pris

Merville a reçu Byambasuren Davaa Dans le cadre de la Semaine de la Mongolie, organisée par l’association Guillaume de Rubrouck, le cinéma Robert-Hossein de Merville a eu l’immense honneur de recevoir la cinéaste mongole Byambasuren Davaa pour son film «Les deux chevaux de Gengis Kahn».

Byambasuren Davaa a longuement et gentiment répondu aux questions d’un public passionné et conscient de la chance qui lui était offerte de rencontrer cette cinéaste délicate et militante.

Vacances : nouveaux horaires à la médiathèque Par souci d’un meilleur fonctionnement du service en été et à Noël, les horaires d’ouverture de la médiathèque sont modifiés comme suit : Mardi : 14h - 17h ; mercredi : 14h 17h30 ; jeudi : 16h - 19h ; vendredi : 12h - 14h ; samedi : 14h – 17h30.

Avec «Le chameau qui pleure» et «Le chien jaune de Mongolie», ce film clôt une trilogie qui dresse un constat attendri et inquiet sur une région du monde dont on parle peu, souvent réduite à une destination touristique branchée, et dont la situation politique est comparable à celle du Tibet. Entre l’étiolement de la vie traditionnelle mise à mal par l’influence mondialiste et le joug de l’Etat, et l’avancée des mines exploitées par la Chine, les peuplades mongoles perdent leur identité, ne peuvent plus laisser paître les troupeaux en liberté comme le veut la pratique ancestrale… Toute une civilisation est en train de disparaître, surtout que les relais avec les jeunes générations ne passent plus.

23


Agriculture durable

Zoom sur le Savoir Vert : l'association a 20 ans ! sont pleinement en contact avec la nature à travers l’activité agricole. Cela permet d'éveiller la curiosité et le sens de l’observation, mieux connaître les phénomènes de la vie, découvrir le métier d’agriculteur et la vie dans les campagnes, sensibiliser au respect de l’environnement, connaître l’origine des produits alimentaires.

Le 20 mars dernier, le Savoir Vert, association régionale de fermes pédagogiques, présidée par Emmanuelle Duchateau, a organisé son assemblée générale à l'Auberge de l'Oiseau Perdu. Cette association regroupe, dans la région, 113 exploitations agricoles et 136 agriculteurs formés. Elle s'est fixée pour mission l’accueil d’enfants de la maternelle au lycée, ainsi que les structures spécialisées (IME…) dans un but pédagogique. Ses adhérents accueillent des classes ou des groupes à la journée ou à la demi-journée, afin de leur faire découvrir la ferme et le milieu rural. Les visites sont conçues comme partie intégrante d’un "projet pédagogique". En 2011, 3 272 demi-journées ont été comptabilisées dans le réseau. Lors de ces séjours, les enfants

La Confédération paysanne veut défendre les petites exploitations La Confédération paysanne du Nord-Pasde-Calais a tenu son assemblée générale le 21 février dernier et les adhérents du syndicat sont venus de toute la région pour participer à cette journée d’échanges. Ce rassemblement a été l’occasion de traiter des problèmes rencontrés durant l’année mais aussi de sujets tels que les quotas laitiers ou encore de la préservation des petites fermes. La journée s’est terminée par la projection au cinéma du film «Tous au Larzac», suivie d’un débat en présence de Christian Roqueirol, secrétaire national de la Confédération.

24

Il s'agit également, pour l'association, d'encourager la diversification des exploitations agricoles et favoriser le maintien d’emploi en milieu rural. Ces activités sont possibles grâce au soutien de nombreux partenaires comme les Inspections académiques du Nord et du Pas-de-Calais, le Conseil Régional Nord-Pas de Calais, le Conseil Général du Nord, la profession agricole … Plus de renseignements sur :  www.savoir-vert.asso.fr

Une motion contre la loi sur le certificat d’obtention végétale Adoptée le 28 novembre 2011 par le Parlement, la loi sur les certificats d’obtention végétale encadre l’utilisation de semences de variétés protégées et la pratique dite "de semence de ferme", c'est-à-dire le fait que, d’une année sur l’autre, l’agriculteur récolte des graines à partir de variétés sélectionnées par l’industrie semencière, et les multiplie lui-même en vue de les semer. Cette pratique n’est désormais autorisée que pour 21 semences, en échange du paiement d’une contribution volontaire obligatoire (CVO). Cette loi est dénoncée par la Confédération paysanne, qui appelle à des actions de désobéissance civile. Le syndicat dénonce en outre "la précarisation de l’activité agricole dans une période de crise et de fragilité économique en sacrifiant les paysans et notamment les éleveurs dont les revenus sont les plus bas, au profit de l’agro-industrie". En accord avec la Confédération paysanne, les élus mervillois ont décidé, à la majorité, de voter une motion contre cette loi.


Agriculture Pour une agriculture durable, contre l’épandage de lisier… Lors du Conseil Municipal du 6 septembre 2011, une délibération a été prise à l’unanimité contre l’épandage de lisier issu d’exploitations agricoles à caractère industriel, en laissant la porte ouverte à la discussion. Voici pour mémoire la conclusion de cette délibération : «Toutefois, si ce projet ou d'autres projets comparables, venaient à évoluer dans le sens d'un recyclage des déchets par méthanisation ou d’une mixité des méthodes d'élevage (plein air, suivi vétérinaire alternatif, alimentation des animaux à base de produits locaux...), notre position serait bien évidemment reconsidérée». L'EARL Carlier est actuellement l'une des plus petites fermes de Merville. C’est la raison pour laquelle, à sa demande et à celle de la FDSEA, le maire de Merville a renoncé à installer route de Vieux-Berquin sur les terres appartenant à la ferme Carlier, une aire d’accueil des gens du voyage de 4 ha. «Il n’était pas question pour notre municipalité de mettre en péril l'installation agricole et de compromette l’installation de la fille de Monsieur Carlier», précise le maire de Merville. Son permis de construire a été refusé en 2010 : le risque inondation n'avait pas été pris en compte (absence de rehaussement du premier plancher, pas d'informations sur le stockage d'effluents, non transparence hydraulique du projet du bâtiment). Par contre, le PC a été accordé en 2011 car conforme à la législation en vigueur. Monsieur Bernard Carlier a suivi les réunions concernant la révision générale du PLU de Merville et a participé avec la Chambre d’Agriculture aux concertations relatives au programme de zones humides et de corridors boisés. Il a souhaité rencontrer les élus et leur a fait visiter son exploitation. Il exerce son activité agricole avec professionnalisme et son exploitation est bien tenue. Elle ne souffre d’aucune odeur particulière. Les animaux semblent bien soignés et les agriculteurs Carlier sont sincèrement désireux de bien faire. Une partie des aliments est produite sur place. Monsieur Carlier

souhaite vendre sa viande au plus près des lieux de consommation. L'Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) n'a enregistré, à ce jour, aucun rejet dans l'eau émanant de son exploitation. Elle est actuellement à taille humaine et son projet consiste à permettre à sa fille de 25 ans de reprendre la ferme. Malgré cette visite et les documents fournis, tant par Monsieur Carlier que par le Groupement des Producteurs de Porcs des Monts de Flandre (GGPPMF), des interrogations demeurent : - son exploitation sera multipliée par quatre ; - sa capacité de production passera de 750 équivalents animaux à 2 843 et de 133 truies à 200 avec engraissement sur place ; - elle produira 5 720 porcs par an (une donnée qui n’est pas clairement affichée dans le dossier d'enquête publique) ; - son plan d'épandage, représentant potentiellement 300 hectares sur Merville, Haverskerque et Neuf-Berquin, fait apparaître des terrains extérieurs, très éloignés de sa base (plus de 6 km) et impactés en partie par la Zone Naturelles d'Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF) de la forêt de Nieppe, le plan de prévention des risques d'inondation (PPRI), le Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la Lys. C’est pourquoi, par souci de cohérence, après avoir voté une motion intitulée «Développons l'agriculture biologique», le Conseil Municipal de Merville regrette que l'EARL Carlier s'engage dans la voie d'une production industrielle hors-sol, intensive et productiviste, de surcroît dangereuse pour l'environnement (qualité des eaux) et pour l'homme (qualité de la production). La majorité du Conseil Municipal de Merville s'oppose en outre fermement au plan d'épandage prévu et demande à Monsieur le Préfet que les terres en ZNIEFF, PPRI et SAGE de la Lys, soient retirées de l'autorisation d'exploiter.

25


Développement Durable Nouveau : Un Point Environnement Conseil (PEC) à la médiathèque de Merville L’association "RéAgir" de Lestrem s’est vue confier la mission d’animation du PEC MervilleFlandre Lys. Animé par Virginie Poiré, il est cofinancé par Merville et la Communauté de communes Flandre Lys. Le PEC est ouvert à Merville depuis le 2 mai à la médiathèque. Les horaires d’ouverture sont le mardi de 14h à 17h, le mercredi de 10h à 12h et le jeudi de 16h à 19h. N’hésitez pas à venir poser vos questions sur l’environnement, le PEC vous conseillera sans problème dans vos choix et vos démarches en mettant à votre disposition de la documentation, sans oublier que ce service est gratuit. A noter que d’autres permanences auront lieu sur le territoire. Pour les habitants de la région, il y a une préoccupation nouvelle : l’environnement. Les Points Environnement Conseil (PEC) de la région Nord-Pas-de-Calais ont été mis en place en réponse à deux préoccupations : la demande croissante d’informations sur l’environnement et la difficulté pour le grand public d’identifier les services compétents en environnement. Le PEC a pour fonction d’accueillir, d’informer

Gestion différenciée le désherbage mécanique La commune de Merville procède depuis 2010 au désherbage mécanique. Le principe est de déraciner les mauvaises herbes à l'aide de dents rotatives. Ainsi les adventices (mauvaises herbes) se retrouvent à l'air libre et se détruisent naturellement en séchant au soleil. Pour les allées piétonnes, la commune a acheté un désherbeur mécanique, subventionné par le conseil général du Nord. Par contre, pour les larges allées des Prés de la Ville, un désherbeur de plus grande amplitude est loué chaque année. Par ailleurs, le service Espaces Verts expérimente le désherbage au gaz et étudie un procédé de désherbage à l'eau chaude.

26

et d’orienter efficacement le public vers des organismes compétents. Il conseille les collectivités territoriales sur leurs actions en matière d’environnement et encourage la biodiversité sur le territoire. Concernant l’association "RéAgir" basée à Lestrem, elle s’occupe essentiellement du développement d’activités pour l’insertion sociale et professionnelle de public en situation d’exclusion. Des ateliers collectifs et entretiens individuels permettent, tout au long du parcours, de bâtir ou valider un projet professionnel et per-

sonnel. Ses activités se situent dans les domaines des métiers de l’environnement et du maraîchage biologique. Le maraîchage biologique étant la culture des fruits et légumes dans le respect de l'environnement (c'est-à-dire sans utiliser de produits chimiques). Pour vous accompagner dans vos démarches éco-citoyennes et pour vous aider à "passer à l’acte", le PEC propose une série de pistes d’actions individuelles et collectives à mettre en œuvre près de chez vous. Car le développement durable, c’est l’affaire de tous !

Succès de la foire bio à la médiathèque La médiathèque de Merville a organisé sa seconde foire bio, le 26 mai dernier. Toute la journée des animations ont eu lieu : vente de produits régionaux, de produits bio et issus du commerce équitable, de livres sur la région et sur le bio, dégustations, expositions, jeuconcours… La manifestation a connu un franc succès. Plus de 200 personnes ont fait le déplacement.

La commune économise les énergies ! Economiser l'énergie est un des soucis majeurs des élus et des services. Ainsi, dans les 24 bâtiments publics que compte la commune, l'accent est particulièrement mis sur ce point. Les services sont en constante recherche de solutions pour consommer moins d'eau, d'électricité et de chauffage. Cela passe par une phase de travaux et d'ajustements : robinets poussoirs, lampes basse consommation, isolation, vannes thermostatiques, réfection des menuiseries… L'éclairage public est également concerné. Un marché public est en cours pour la rénovation des lampadaires de la rue du Général de Gaulle et la rue Robert-Duhamel, les potences actuelles étant vétustes. C'est l'occasion d'installer un système bitension (l'intensité sera baissée une partie de la nuit).


Citoyenneté / Vie scolaire Concours "Collégiens, Citoyens" 13 Mervillois récompensés Chaque année, la Communauté de communes Flandres Lys met en place le concours "Collégiens, Citoyens" dédié aux jeunes élèves de troisième du secteur. Ce concours repose avant tout sur des valeurs de citoyenneté et permet de découvrir un pays nouveau par le biais d'épreuves culturelles et/ou citoyennes.

Parmi les 13 Mervillois récompensés, 6 sont impliqués dans le concours Initiative Civique et 4 actions citoyennes ont été réalisées. Rachel Janowczijk et Justine Warembourg ont eu l’idée originale d’offrir à différentes associations d’aide sociale un beau sapin de Noël pour 2012. Leur projet, cumulant l’aspect social et environnemental, a permis la récupération et la replantation de sapins de 2011, qu’elles iront réattribuer en décembre 2012. Hugo Pocholle et Antoine Brion ont entrepris une action utile et intéressante, celle de prévenir les accidents domestiques. Ils ont créé un livret d’information et sont allés expliquer en classe les premiers gestes de secours sous la forme de jeux de rôles et de situations concrètes.

Cette année, du 21 au 28 avril, les lauréats ont pu découvrir la Roumanie, son patrimoine, sa culture, son histoire, sa gastronomie et de magnifiques sites. Le séjour leur a permis de visiter la capitale, Bucarest, sous forme de jeu de piste ou encore les Carpates autour de Brasov, ville médiévale.

Anaïs Sere, accompagnée d’une camarade haverskerquoise, a mis en place une action intergénérationnelle auprès de la Maison de Retraite d’Haverskerque. Elles ont animé 4 mercredis après-midi avec diverses activités comme des chansons, de la danse, des jeux de société ou

encore avec la création d’albums photos souvenirs. Enfin, Alison Mignon et une amie lestremoise ont réalisé un projet collant parfaitement avec la destination 2012 en organisant une journée découverte de la Roumanie, autour de sa gastronomie et de son folklore. Elles ont réalisé une exposition et préparé un buffet avec quelques spécialités roumaines. Grâce à leur inspiration, leur originalité et leur implication, de beaux projets, pour la plupart innovants, ont vu le jour et ont permis à ces Mervillois de passer un très bon séjour en Roumanie. Encore félicitations à eux.

Une journée «Naturosens» pour l’école maternelle Louis-Pergaud Le mardi 10 avril, la moyenne section de l’école maternelle Louis Pergaud de Merville a eu la chance de passer une journée à la base des Prés du Hem à Armentières grâce à sa participation au projet «Objectif nature». Ce projet, financé par le Conseil Régional, a permis aux 32 élèves de la classe de Mme Mezzaluna de dé-

couvrir les joies de la nature. Au programme de la journée : découverte de l’environnement par le biais de ses sens ! Accompagnés d’un animateur, les enfants ont été, pour une journée, les « artistes de la nature » et ont pu, grâce à leurs sens, apprendre à regarder et à respecter la nature. Le toucher,

l’ouïe, l’odorat et la vue leur ont donc été bien utiles pour reconnaître les différentes matières présentes dans la nature, admirer la nature et ses couleurs, écouter les insectes ou encore sentir la sève circuler dans les arbres. En classe, les enfants continuent de travailler sur le rôle des insectes dans la nature.

27


Evénement sportif

Retour sur le 20ème Tournoi International "U11" Le week-end des 14 et 15 avril, Merville a vécu sous la bannière du football avec le déroulement du 20ème Tournoi International "U11" (poussins). Le Club a sorti le grand jeu à cette occasion. Ambiance brésilienne pour l'ouverture, soirée conviviale, parade et clubs prestigieux. A l'occasion de l'accueil des participants, Gérard Ducoin et Didier Rollin, créateurs de la manifestation, ont été mis à l'honneur par la municipalité. Jacques Parent, Maire, Jean-Luc Hue, Conseiller délégué aux sports, et Jean-Paul Pin-

chon, Maire adjoint délégué aux associations, leur ont remis le diplôme du citoyen actif. Francis Castelain, secrétaire du club et cheville ouvrière du tournoi, s'est également vu décerner le diplôme. Le tournoi a réuni seize équipes : Amiens SC, Bergues RC, Bordeaux Girondins FC, Calais RUFC, Cannes AS, Lens RC, LOSC Lille Métropole, Marck AS, Merville USM, AS Monaco FC, Nancy ASL, Royal Mouscron Peruwelz, Reims Stade, Olympique de Saint-Etienne,

Troyes ES AC, Valenciennes FC. Une cinquantaine de rencontres ont eu lieu sur la pelouse du Stade Charles-Rattez, sous une météo clémente. La finale a opposé Le Racing Club de Lens à Valenciennes FC. Les jeunes Lensois ont gagné 1-0. Mention spéciale aux nombreux bénévoles qui ont œuvré pour le bon déroulement de la manifestation, et aux familles qui ont accueilli les jeunes footballeurs.

L'école de l'USM Merville labellisée En février, l'USM Merville a reçu le label départemental des écoles de football du district Flandre. Quatre conditions sont à réunir pour obtenir ce label : la qualité de l'accueil et les infrastructures, l'encadrement et la disponibilité des dirigeants, la qualité des séances proposées et la charte du respect et enfin les valeurs citoyennes véhiculées à travers le sport. Le label est acquis pour trois ans.

Forte de 315 licenciés et 10 entraîneurs diplômés, le club local compte 116 enfants en apprentissage de la discipline. L'école de football est un gage de pérennisation du club. Ces enfants pourraient, en effet, venir renforcer un jour les équipes seniors. Le club mise sur la qualité des entraînements et de l'encadrement, dès le plus jeune âge des joueurs. Avant toute chose, les dirigeants veillent à ce que les jeunes ressentent le plaisir

de jouer. Cette remise de label est la concrétisation des efforts consentis par le président, Henri Defever, de son équipe de bénévoles, et du responsable de l'école de football Gwenaël Calibre, dont le poste est financé par la commune. Depuis fin 2009, ils se sont engagés dans la procédure de labellisation. Les conseillers techniques du District Flandre sont passés à quelques reprises lors des entraînements. Les critères étaient réunis et le label a donc été accordé. Lors de sa remise officielle en février dernier, Jacques Parent a félicité les dirigeants du club pour leur travail, leur engagement et leur dévouement pour la jeunesse mervilloise.

Le club a 90 ans ! L'USM Merville a fêté ses 90 ans, les 26 et 27 mai derniers. Au cœur des festivités, se trouvaient une exposition sur l'histoire du club (à partir de documents prêtés par les anciens), de nombreux matches et la rencontre entre plusieurs générations de footballeurs. Les anciens joueurs du club ont reçu un trophée des mains des débutants. Des moments émouvants pour tous !

28


Sports Formation des clubs sportifs Des arbitres formés au sein du Club de Basket-ball La philosophie des clubs sportifs locaux est à l'amélioration de la qualité de l'encadrement. En témoigne l'action du club de basket-ball, présidé par Jean-Pierre Blanchard, qui a proposé à neuf de ses membres une formation à l'arbitrage. Agés de 13 à 56 ans, les stagiaires ont suivi une formation théorique de 8 semaines au sein du club. En effet, la candidature d'Antoine Blanchard, en qualité de formateur, a été validée par le Comité du Nord.

nombre minimum d'arbitres à proposer. Merville était à la limite" explique Antoine Blanchard. Les stagiaires ont tous été reçus à l'examen théorique. Désormais, place à la pratique. La saison prochaine, ils arbitreront des matches poussins et benjamins et seront évalués par les membres du Comité du Nord.

Afin d'engager des équipes en championnat, le club recrute des joueurs pour les catégories benjamins et benjamines, principalement. Se renseigner auprès de Jean-Pierre Blanchard au 03 28 48 22 67.

Inauguration de la salle Yann-Lapierre

Traditionnellement le 1er mai, le Merville Sports Basket Ball organise un tournoi poussins à la

Après un titre de champion régional et une finale de championnat de France à Nantes en 2011, Naël Plé, 11 ans, a été convoqué début avril à Châteaudun, en compagnie des meilleurs pêcheurs de France de la catégorie "Minimes", à une présélection en équipe de France. Le jeune Mervillois a étonné toute l'équipe technique par son talent, aussi bien à la canne au coup qu'à la pêche à l'anglaise. C'est donc tout légitimement qu'il figure parmi les cinq jeunes sélectionnés. Il représentera la France en juillet prochain aux championnats du monde qui se dérouleront en Slovénie.

"Ce stage permet de former des jeunes à l'arbitrage mais également de permettre au club de respecter la charte d'arbitrage du comité. Pour pouvoir s'engager en championnat un club doit avoir un

A l'issue de la cérémonie de remise des médailles du travail, escortés par le Caou, l'Harmonie municipale et le corps des sapeurs pompiers, les élus et médaillés se sont rendus au stade Charles-Rattez pour rendre hommage à Yann Lapierre, jeune basketteur décédé accidentellement en 1991, à l'issue d'un match à l'extérieur.

Naël Plé en équipe de France

mémoire de Yann Lapierre. Pour la vingtième édition, le club et les élus ont voulu rendre un hommage particulier et baptiser la salle de basket-ball* du nom du jeune sportif. C'était également là, un hommage à la famille de Yann Lapierre, et en particulier à ses parents, Sylvie et Michel, bénévoles au sein du club.

L'annonce de la qualification du jeune Naël Plé en équipe de France, est une belle nouvelle pour l'association mervilloise. Depuis sa création, il y a 55 ans, jamais la Tanche Mervilloise n'avait atteint un tel niveau. "Naël a d'énormes possibilités pour la pêche", explique Bernard Coquerel : "Il s'entraîne beaucoup, il participe aux concours avec des adultes et ne craint personne. C'est spectaculaire quand on sait qu'il ne pratique que depuis un an et demi. Il a le sens de l'eau comme on dit dans le milieu". Cette qualification récompense également le travail de ses entraîneurs : Mathieu Plé, son père (2ème division nationale) et René Lornier (1ère division nationale).

La plaque, qui sera apposée prochainement à l'entrée de la salle , a été dévoilée par Sylvie et Michel Lapierre, accompagnés de leur famille et l'équipe poussins de Merville. Emu, Michel Lapierre a remercié l'ensemble des intervenants et les membres du club pour ce témoignage de sympathie. *Le complexe sportif Charles-Rattez compte plusieurs éléments : une piste d'athlétisme, un terrain de football, une salle de pétanque "Michel-Pétillon" et une salle de sports, communément appelée salle de basket.

Favoriser l'accès au sport ! Afin de favoriser l'accès des jeunes Mervillois aux activités sportives de la commune, l'Office Municipal des Sports et le CCAS travaillent à la mise en place de "coupons sport". Il s'agit d'une aide financière à l'inscription et à l'achat de matériel. Plus d'informations au CCAS et dans le prochain Merville Infos.

Recherche bénévoles Jean-Luc Hue, Conseiller municipal délégué aux sports, lance un appel aux bonnes volontés pour l'organisation et l'encadrement des manifestations sportives de la commune (courses pédestres, cyclistes…) et des projets d'animations sportives mis en place par la commune (parcours du cœur, par exemple). Les personnes intéressées sont invitées à prendre contact avec Jean-Luc Hue au 06 10 54 18 91 ou jl.hue@ville-merville.fr

29


Tribune libre Agir Ensemble POUR MERVILLE

Elections présidentielles et législatives : les masques sont tombés !

Durant les dernières élections municipales, la liste dite d'action démocratique et sociale a tenté de faire croire qu'elle n'était ni à droite ni à gauche ; son chef de file affirmant être indépendant de tout parti politique. Les élections présidentielles puis législatives ont clairement montré l'appartenance de Joël Duyck et de ses amis à la droite et à l'UMP. Elles ont permis de faire tomber les masques ! Ils ont tout d'abord fait la campagne de Nicolas Sarkozy, puis celle de Jean-Pierre Bataille et Bruno Ficheux qui, au deuxième tour des législatives, ont été soutenus par l'UMP, le Nouveau Centre et le Parti Radical. Passons sur les divisions internes : Françoise Hostalier, la candidate officiellement soutenue par l'UMP, n'a pas de mots assez durs pour qualifier l'attitude et la trahison de son camp. L'opposition mervilloise ne pourra plus se prétendre indépendante de tout parti poli-

tique. Elle devra clairement assumer son appartenance à la droite et à l'UMP. Nous dénonçons la façon dont la liste dite d'action démocratique et sociale trompe ses électeurs, en faisant croire qu'elle n'est ni à gauche, ni à droite ! De la même façon, Joël Duyck et ses amis tentent de faire croire que Merville est isolée au sein de la Communauté de Communes Flandre Lys, comme si l'établissement public de coopération intercommunale était en totalité sous l'emprise de l'UMP. Ils se croient en terrain conquis, n’hésitant pas à suggérer au Conseil Municipal que leurs amis politiques leur racontent tout ce qui se passe en réunion communautaire.

Joel Duyck et ses amis furent sous le mandat précédent à l’origine des querelles et des divisions. Aujourd’hui, l'opposition mervilloise politise de façon outrancière l'intercommunalité, au risque de la mettre en difficulté, une attitude qui manque de responsabilité, un piège dans lequel nombre d’élus communautaires ne tomberont pas.

La logique politicienne de notre opposition consiste à contester toutes nos initiatives au motif qu'elles doivent systématiquement recevoir l'aval de la CCFL. Le discours de notre opposition est de mettre les actions communautaires à son actif et non au notre car elle considère que la CCFL s'apparente à l'UMP.

INTERCOMMUNALITE Lors du conseil municipal du 14 Mai dernier, nous avons interpellé le premier magistrat dans la cadre des décisions du Maire prises au titre de ses délégations, au sujet d'un marché ''Etude Piscine'' en date du 9 Mars 2012, pour un montant de 7893,60 E TTC. Cette décision est d'autant plus surprenante qu'il revient à la Communauté de Communes Flandre Lys (CCFL) de piloter ce projet. La réaction ne s'est d'ailleurs pas faite attendre! Que penser de ce procédé qui ne respecte pas les institutions ? La commune de Merville, membre de la CCFL, a délégué un certain nombre de compétences obligatoires à cette collectivité, en particulier le développement économique avec la création de zones d'activités pour l'implantation d'entreprises afin de favoriser l'emploi, l'aménagement de l'espace communautaire avec récemment la suppression de la friche Engrais Nord France afin de constituer des réserves foncières. D'autres compétences, dites optionnelles, sont également du ressort de la CCFL, en particulier la piscine intercommunale et ses annexes, sujet de cette tribune.

30

En conséquence, il revient à la CCFL et son Président de mettre en oeuvre les projets en concertation avec toutes les communes. C'est au sein même de cet établissement public que le projet piscine devait être évoqué en tout premier lieu et présenté ensuite en conseil municipal et non l'inverse. La démarche en ''solo'' du Maire de Merville est contraire à l'esprit communautaire. Ce n'était pas à la commune de Merville d'engager une étude payée sur ses deniers, mais à la CCFL sur proposition de sa commission tourisme, sport, loisirs chargée d'étudier ce projet. Charge aux représentants des communes membres, dont les délégués communautaires de la majorité mervilloise, de proposer les orientations souhaitées afin d'opter pour le projet le plus pertinent, dans l'intérêt de nos populations. C'est de la démocratie participative dans le respect des règles de l'institution. Mais à Merville, le Maire est coutumier du fait et notamment des effets d'annonce à des fins politiques! Et, il n'est pas rare qu'en conseil municipal, nous soyons amenés à traiter des sujets du ressort de compétences transférées à la CCFL, tels que

conventions ou adhésions à des organismes ou agences divers, alors qu'elles devraient être discutées et financées au sein de l'intercommunalité. Une autre conséquence, non négligeable, concerne le coût de cette étude. Dans le contexte économique tendu que nous connaissons, il est important de ne pas engager des dépenses qui auraient pu être évitées. Les Mervillois doivent savoir que la CCFL, ayant compétence en matière de piscine, vient de lancer l'appel d'offre pour l'assistance à maîtrise d'ouvrage. Comment expliquer que les contribuables Mervillois auront à payer une étude alors que celle-ci ne relève pas des compétences de la commune? En conclusion, cette manière de procéder n'est pas notre conception du débat démocratique au sein d'un espace public de coopération intercommunal. Cette entorse à l'esprit communautaire risque d'être contreproductive et de porter préjudice au projet. Pour la LADS Joël Duyck joel.duyck@wanadoo.fr


Patrimoine L'église Saint-Pierre sous la loupe d'André Calmein Des petites énigmes du quotidien restent bien souvent irrésolues… André Calmein n'est pas de ceux qui abandonnent ces questionnements. Cet "Hercule Poirot" mervillois sollicite régulièrement ses "petites cellules grises" : "Je cherche toujours à comprendre. Puis, j'aime partager ce savoir…". Cette curiosité naturelle et intellectuelle a donné naissance à un ouvrage intitulé Eglise Saint-Pierre, Historique et Symbolique. Le coupable ? "Le Christ pantocrator que l'on peut voir dans le fond de l'église a attisé ma curiosité. En voyage en Sicile, j'ai eu l'occasion d'en découvrir un peu plus à ce sujet. Lors de la réouverture de l'église après sa rénovation, je l'ai redécouvert. Là a commencé mon travail de recherche…" explique André Calmein. De ce point de départ, l'auteur est arrivé à un ouvrage complet et structuré sur l'édifice. "Rien n'a été laissé au hasard dans la construction de Louis Marie Cordonnier. Tout a un sens : l'architecture romano-byzantine, les icônes, les symboles, les décorations, l'emploi des couleurs, les vitraux…" Des archives de l'architecte à celles du département ou de la commune, le travail d'investigation a été long et passionnant. Tout

autant que les heures passées sur place en repérage. Des journées de travail pour le simple plaisir de la découverte. "Une fois toute cette matière récoltée, il fallait bien que je la partage. L'idée d'un livre s'est alors imposée. J'ai eu le plaisir d'avoir le soutien de la commune et de l'Office de Tourisme de la Vallée de la Lys pour l'édition," explique l'auteur. L'enquête est aujourd'hui terminée mais d'autres curiosités locales ont suscité l'intérêt d'André Calmein. De nouveaux ouvrages se profilent… Affaire à suivre ! Le livre Eglise Saint-Pierre, Historique et Symbolique est un ouvrage de 188 pages. Il comporte 12 chapitres, des origines à la vie actuelle. La mise en page, colorée et moderne, est l'œuvre de Dorothée Delaval (par ailleurs infographiste de la ville de Merville). "Avant de l'avoir lu, beaucoup m'ont dit que c'était un beau livre. La mise en page est extrêmement importante. Ce mérite revient à Dorothée qui a travaillé bénévolement et que je remercie de tout cœur." déclare André Calmein. Le livre a été présenté le 26 mai dernier à la Maison Diocésaine d’Accueil. Il est disponible à la vente à l'Office de Tourisme, à la

médiathèque et à la Maison Diocésaine d'Accueil. André Calmein, l'auteur Cet ancien professeur d'anglais vit à Caudescure depuis près de 14 ans. Il est co-auteur (avec Claude Deremetz, Jean-Pierre Gamelin et Bernard Moffelein) de Merville dans la collection Mémoire en Images, aux éditions Alan Sutton en 2006, l’auteur de Caudescure, côté cœur en 2007 et d’Adrienne & Oscar Delache simplement exceptionnels en 2009, édités par les Amis du Vieux Merville.

31


Vie associative Association Nationale des Visiteurs de Prison Le nouveau président, Benoît Ballenghien, est mervillois ! Après Marseille en 2010, Merville a accueilli les 18 et 19 mai dernier, le congrès national et l'assemblée générale de l'Association Nationale des Visiteurs de Prison. Ce fut également l'occasion pour l'association de fêter ses quatre-vingts ans. "A l'occasion du dernier congrès, la région Nord s'est proposée pour organiser l'édition 2012. Aidé de bénévoles mervillois et béthunois, j'ai eu à cœur d'organiser cette manifestation dans ma ville de résidence. La Maison Diocésaine d'Accueil offrait toutes ces possibilités et la commune nous a soutenus au niveau de la logistique (prêt de salle, de matériel…)." explique Benoît Ballenghien, visiteur de prison depuis neuf ans et administrateur de l'association depuis 2006. Trois temps forts ont ponctué ces deux jours de réunion : un débat, l'assemblée générale et le congrès. Le vendredi le débat était engagé sur les textes fondamentaux de l'association, notamment la charte du visiteur de prison et le code de déontologie, sur lesquels un groupe de travail avait planché durant l'année. Le samedi matin, lors de l'assemblée générale, le tiers du conseil d'administration était renou-

velé. Dans la foulée, le conseil d'administration s'est réuni et Benoît Ballenghien a été élu président de l'association nationale. Le samedi après midi, le congrès s'est tenu à la salle des fêtes, en présence d'Alain Jugo, directeur interrégional de l'administration pénitentiaire et de Jean-René Lecerf, rapporteur de la loi pénitentiaire de 2009. Le Mervillois, fraîchement élu, veillera à l'application du rapport d'orientation voté lors de l'assemblée. Celui-ci se décline en 6 axes : optimiser le recrutement et la formation des visiteurs de prison, des dirigeants de sections et des équipes interrégionales ; veiller à l'application effective des droits des personnes détenues ; s'approprier le nouveau projet associatif ; dynamiser et soutenir le réseau des adhérents ; définir une politique de partenariats et les développer ; poursuivre et développer les contacts européens. Mais il envisage surtout une présidence de terrain qui se traduira par de nombreuses rencontres dans les différentes régions.

tion pour favoriser leur retour à la vie libre et prévenir la récidive. Le visiteur apporte ainsi aux détenus, signalés par le service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP) de l’établissement, une aide, un soutien, une écoute, des connaissances contribuant ainsi à atténuer les effets de l’incarcération. Il dispose de deux moyens de communication : la visite et la correspondance. Si vous souhaitez rejoindre l'ANVP ou avoir de plus amples renseignements contactez Benoît Ballenghien : benoitballenghien@yahoo.fr

Etre visiteur de prison Le visiteur de prison intervient auprès des détenus, tant individuellement que collectivement. Il accompagne les détenus pendant leur incarcéra-

LE JUMELAGE EVOLUE Le village de Samaragou (Togo) a reçu la visite de Francis Campagne, adjoint au maire et président de notre association de jumelage. Un élu hazebrouckois l’accompagnait pour développer les échanges avec la ville de Mango. Ce séjour a permis de constater les premiers achats faits pour la construction de mobilier scolaire et d’amener les dessins des enfants de l’école Notre-Dame.

Sur le terrain, le Mervillois a pu se rendre compte de l’avancée des travaux de passerelle (indispensable pour rejoindre l’école en saison des pluies) et de l’état très dégradé de l’école de Kpalgan : il y a urgence à agir. Contact : f.campagne@ville-merville.fr et 06.10.54.23.60

32


En images

Un week-end pascal animé !

Une lettre spéciale a décrit cette manifestation

Les traditionnelles fêtes communales ont vu leur point d'orgue se dérouler le week-end de Pâques avec trois jours d'animations hautes en couleur, concoctées par le Comité des Fêtes. Le vendredi soir, les industriels forains, élus et membres du comité ont donné le coup d'envoi des festivités avec l'inauguration du champ de foire. Le samedi, plus de 250 enfants ont bravé le vent pour une chasse gourmande à l'œuf en chocolat, dans le jardin du Château Arnould. Entre deux courses pour trouver les précieux œufs, les bambins ont pu s'en donner à cœur joie dans les structures gonflables. Le dimanche, l'Espace Culturel Robert-Hossein faisait salle comble pour un "Coup de soleil" bien agréable. Cette croisière musicale mêlant danses et chants a beaucoup plu, tant aux petits qu'aux aînés. Enfin le lundi, la pluie n'a pas eu raison de la bonne humeur du Comité des Fêtes, présidé par Alain Vitaux. Le cortège ne s'est pas déroulé sous les meilleures conditions atmosphériques mais le public était au rendez-vous, armé de parapluies. Quinze groupes locaux et internationaux ont déambulé dans les rues de la commune pour finir en parade, avenue Clemenceau.

Ducasse du Sart Le week-end de la Pentecôte voit traditionnellement se dérouler la ducasse du hameau du Sart. Alain Laversin et son équipe ont encore une fois préparé un programme dynamique pour les festivités du hameau. Le beau temps a également été de la partie.

33


En images

Concert de Gala

Salon de la Gastronomie à La Caudescure Fête 1er mai

Deux médaillés au Souvenir Français

Fleurissement

Top tendances : L'édition 2012 du Salon Top Tendances s'est tenue le dimanche 4 mars 2012. Etre tendance, c’est être à la pointe de la modernité et assurément ce salon porte bien son nom ! Les visiteurs ont pu découvrir ce qui se fait de plus innovant ou de dernier cri : que ce soit en matière de mode, d’esthétique ou encore du culinaire, de l’œnologie ou de la décoration..., rien n'a manqué !

Top tendances

Deux médaillés au Souvenir Français : Le 31 mars dernier, deux Mervillois ont été mis à l'honneur par l'association "Le Souvenir Français". Georges Rigaut et Bernard Duraisin, tous deux membres de l'association, sont également très impliqués dans les associations patriotiques de la commune. Salon de la Gastronomie à La Caudescure : La première édition du Salon de la gastronomie et des arts de la table au Clocher de la Caudescure a connu un vif succès, en mars dernier. Il y avait de quoi ravir toutes les papilles et pupilles ! Concert de Gala : Fin avril, lors de son concert de gala, l'Harmonie Municipale a fait revivre des airs célèbres des années 30 à 70, de Piaf à Abba en passant par Trénet.

Fête des Mères

Fête du 8 mai

1er mai : Comme chaque année au 1er mai, la municipalité a organisé une "vraie fête du travail". 19 travailleurs ont été médaillés à cette occasion. La parole a également été donnée aux syndicats Retraités CFDT et la CGT. Comme partout en France, la ville de Merville a commémoré l’anniversaire de l’Armistice du 8 Mai 1945. La traditionnelle cérémonie commémorative du 67e anniversaire s’est déroulée en présence des associations patriotiques, sapeurs-pompiers, habitants et élus de la ville. 8 mai : Comme partout en France, la ville de Merville a commémoré l’anniversaire de l’Armistice du 8 Mai 1945. La traditionnelle cérémonie commémorative du 67e anniversaire s’est déroulée en présence des associations patriotiques, sapeurs-pompiers, habitants et élus de la ville. Fête des Mères : La municipalité a mis les mamans à l'honneur à l'occasion de la Fête des Mères. Deux Mervilloises ont été décorées de la médaille d'or de la Famille Française. Il s'agit d'Alexandra Costenoble et Nathalie Vanthuyne. Fleurissement : La cérémonie de la Fête des Mères marque traditionnellement le début du fleurissement de la ville. Cette année, la campagne a commencé aux abords de l'église Saint-Pierre.

34


Justine Djelouah le 18 février 2012

Lebouazda Haouess et Malika Fruleux le 3 mars 2012

Jean-Baptiste Lenglart et Caroline Charles le 5 mai 2012

Christophe Dooze et Céline Woussen le 2 juin 2012

Laura Benmahammed le 2 juin 2012

Tom Morlighem le 3 mars 2012

Jean-Philippe Lebleu et Gaëlle Delautel le 24 mars 2012

Stéphane Paignat et Priscilla Delval le 12 mai 2012

Julien Traisnel et Ludivine Lassue le 2 juin 2012

Tony Assenato et Maïté Pouril le 30 mars 2012

Tanguy Kuylle et Hélène Grave le 12 mai 2012

Bruno Bercq et Sandrine Plouy le 9 juin 2012

Matthias Delsert et Angélique Qhévy le 28 avril 2012

Johan Duchène et Carine Martel le 19 mai 2012

Fabrice Polveche et Virginie Gonthier le 9 juin 2012

35



Journal municipal d’informations n°40