Issuu on Google+

l’univers du blog


SOMMAIRE Qu’est qu’un blog ?

l

points forts

l

points faibles

Comment créer son blog ? Blogsphère 1. Création d’un blog «prêt à l’emploi» 1.1 Choisir un hébergeur de blog 1.2 S’inscrire à un hébergeur de blog 1.3 Publier son blog 2. Création d’un blog «Seul maître à bord» 2.1 L’ hébergeur 2.2 Le principe 2.3 Les moteurs de blog 2.4 Oui, mais lequel choisir ? Bien référencer son blog sur les moteurs de recherches




Qu’est-ce qu’un blog ? La question mérite d’être posée pour ceux qui entendent ce mot pour la première fois. Le concept n’est pas nouveau. Les premiers blogs sont apparus au début des années 90 et leur généralisation au début des années 2000. Un « blog » (en français blogue, journal web ou carnet web) est un site internet personnel permettant à un internaute de publier facilement et simplement des informations en ligne sous forme de journal. Le terme « blog » est la contraction de « weblog » (au même titre, «blogue» est la contraction de «weblogue»). Le blog est donc une page web, s’appuyant généralement sur un outil dynamique permettant de gérer la mise en page du contenu, dans laquelle son auteur publie des actualités, des liens vers des sites web ou de courts textes de sa création. Sur un blog, les brêves, appelées notes ou billets, sont publiées dans un ordre antéchronologique, c’est-à-dire que les billets les plus récents sont affichés en haut de page, puis suivent les messages les plus anciens. Ce qui fait la particularité d’un blog par rapport à un site web, c’est la possibilité pour les lecteurs de réagir aux informations publiées, ce qui fournit aux blogs une grande réactivité et une grande richesse. Les Américains ne se sont pas foulés puisqu’à la base un blog regroupe une série de liens externes (ou log) trouvés au fur et à mesure de ses pérégrinations sur la toile.




Face à ce nouveau phénomène il y a quelques années, les défenseurs acharnés de la langue française se sont arraché les cheveux pour lui trouver chaussure à son pied :

carnet web l carnet virtuel l cybercarnet journal intime l journal web l joueb l chronique web l bloc-notes l l

Malgré ces tentatives, Belges et Français utilisent massivement le mot « blog » sans trop de complexe. Les Québécois, plus réticents, insistent pour une version francisée: « blogue ». Ils avaient fait pareil pour « bogue » (bug), terme ignoré du monde francophone. On vient de le voir, les blogs sont au départ un recueil de liens commentés ou non. Petit à petit, les auteurs vont en faire une sorte de journal personnel dans lequel on trouve des fragments de leur vie privée, leurs hobbies, leurs coups de gueule, etc. Cette nouvelle forme d’écriture connaît rapidement un succès.

Un «Blog»(ou Webblog) est site web personnel :

• composé essentiellement d’actualités (« billets » ou « posts ») • alimenté au fil de l’eau, sur une base régulière • présenté sous la forme d’un journal (les billets les plus récents en haut de page). En général, les « posts » sont également regroupés par catégories • publié à l’aide d’un outil dynamique conçu spécialement dans ce but. • le plus souvent créé et animé par un individu unique, anonyme ou non.

Les billets publiés sur un blog :

• sont le plus souvent composés de texte (et de liens externes), mais peuvent être enrichis d’images et, 


de plus en plus facilement, de son et de vidéo • sont susceptibles d’être commentés par les lecteurs • sont archivés sur le blog et accessibles à la même adresse sans limitation de durée.

Un blog n’est donc pas fondamentalement différent d’une simple page personnelle, à ceci près : • qu’il est plus simple à créer et à mettre à jour, donc beaucoup plus dynamique et plus fréquemment actualisé • qu’il incite à adopter un style et un point de vue plus personnel, caractérisé par une grande liberté de ton • qu’il favorise fortement les échanges avec les visiteurs ou d’autres bloggers • qu’il définit un format commun à tous les blogs de la planète, caractérisé par l’utilisation de procédés similaires (présentation en deux ou trois colonnes, commentaires des billets, fils RSS, etc.)

Points forts Gratuité :

La majorité des sites de blogging sont entièrement gratuits. Si vous n’êtes pas convaincu du système, il ne vous en coûtera qu’un peu de temps pour changer de service.

Simplicité :

De la création à l’administration, tout est intuitif et pensé pour être le plus simple possible. Cette simplicité permet à quiconque de créer son blog personnel sans connaissances techniques ni logiciels spécialisés comme un FTP. Il faut cependant avoir des connaissances élémentaires de l’utilisation d’un ordinateur. 


Rapidité :

Montre en mains, il ne faut pas plus de 5 minutes pour mettre en place un blog. L’inscription se fait pas à pas de manière linéaire en quelques clics.

Instantanéité :

Un article écrit est disponible directement sur internet dès qu’il a été envoyé. Il n’y de temps d’attente entre la rédaction et la publication. Cette immédiateté rend les blogs dynamiques et à la pointe des nouveautés.

Accessibilité :

Les blogs sont administrés et mis à jour via une interface en ligne. De cette manière, ils sont accessibles depuis n’importe quel ordinateur connecté à internet.

Interactivité :

La plupart des blogs offrent la possibilité aux visiteurs de commenter les billets via un formulaire. C’est d’ailleurs ce qui rend les blogs interactifs et dynamiques.

Liberté :

L’anonymat d’internet permet à des personnes issues de pays dictatoriaux de s’exprimer librement alors qu’elles ne pourraient pas le faire dans la vie de tous les jours. De manière plus générale, chacun à la possibilité d’écrire ce qu’il veut et comme l’entend du moment qu’il respecte les règles élémentaires du droit.

Archivage :

L’auteur alimente régulièrement le contenu. Au fil du temps, les pages s’additionnent et se rangent automatiquement dans un système 


d’archives. L’accès à ces documents se fait bien souvent via une recherche intégrée au blog et/ou en suivant des liens classés par mois. Les archives sont avantageuses pour l’auteur qui conserve toutes ces publications. De cette manière, il peut toujours revenir en arrière pour consulter une ancienne note ou simplement faire le point sur l’évolution de son bloc-notes. Le visiteur en profite également puisqu’il a accès à l’ensemble des billets s’il le souhaite. Le classement par mois, lui donne également une idée de l’expérience du blogueur.

Syndication :

Contrairement à un site web, le visiteur peut s’abonner librement à un blog en l’ajoutant dans un logiciel adapté appelé « agrégateur ». Ce dernier va scanner régulièrement les mises à jour disponibles. De cette manière, les internautes sont tenus au courant de l’évolution du blog en permanence.

Points faibles Abandon :

Il existe un nombre impressionnant de systèmes gratuits pour créer son blog. En fonction de ses attentes et de ses préférences, il est facile de passer de l’un à l’autre en quelques clics, laissant derrière soi des blogs abandonnés. Sur les grandes plates-formes, on estime à 70 % le nombre de blogs inactifs, c’est-à-dire un blog qui n’a plus été mis à jour au cours des trois derniers mois.

Image :

Les blogs souffrent d’une mauvaise image auprès d’un public mal informé ou ne retenant que les faiblesses du système. Une bonne partie des carnets web sont convoités par des jeunes dont le style d’écriture et la légèreté du contenu sont souvent vivement critiqués. 


Responsabilité :

L’auteur d’un blog, bien souvent néophyte dans la rédaction web, transgresse volontairement ou non les règles du droit. Il peut être question de responsabilité de contenu ou bien souvent des questions de droits d’auteur. Cette notion de responsabilité porte parfois problème lorsqu’il s’agit de mineurs ignorant tout de leurs droits et devoirs à partir du moment où ils mettent du contenu en ligne. Les parents, souvent largués par les nouvelles technologies, ont néanmoins un rôle éducatif important.

Un blog, pourquoi faire ?

Les motivations des blogueurs sont aussi diverses qu’il existe de blog. Il serait faux de croire que le blogging se réserve aux ados prépubères issus de la génération SMS. Tout le monde peut y trouver son compte à partir du moment où il prend plaisir à partager son savoir, son expérience, ses richesses... Ce nouveau système d’information intéresse de plus en plus les sociétés qui n’hésitent pas à l’utiliser. Les motivations peuvent être alors fort différentes du particulier: renseigner sur l’actualité de l’entreprise l créer un buzz avant le lancement d’un produit l établir un lien de confiance avec les lecteurs l cerner les envies et les craintes du consommateur grâce aux commentaires l renforcer l’image de la société en publiant des articles spécialisés l influencer l’opinion publique en cas de forte fréquentation l




Comment créer son blog ? Deux types de solution se présentent lorsque l’on souhaite ouvrir un blog, selon que l’on est expert ou néophyte en matière de gestion de site web. La première fait appel aux communautés de blogs dont la plupart sont gratuits (ex. HautetFort, Typepad). Après une inscription rapide, l’internaute personnalise son blog et commence l’ajout de contenu. Des gabarits prédéfinis sont installés par défaut. L’autre méthode est plus complexe et s’adresse souvent à des utilisateurs expérimentés (ex. WordPress et Dotclear, Webexpert, Dreamweaver, etc). Il faut avant toute chose posséder un hébergement qui gère les bases de données. Ensuite, l’utilisateur télécharge un dossier complet et le dépose sur son espace personnel. Reste à configurer les accès et ensuite à alimenter le contenu.

Pour le néophyte La solution la plus simple consiste à demander l’ouverture d’un blog personnel sur un site spécialisé dans l’hébergement de blogs. Il suffit, pour cela, de s’inscrire en ligne. On reçoit ensuite l’adresse du blog, des identifiants (nom d’utilisateur et mot de passe) et l’adresse de la page web sur laquelle il faut s’identifier pour écrire dans le blog. La gestion du contenu se fait en ligne, via des formulaires dans lesquels on écrit son texte (on peut aussi copier-coller celui-ci depuis son traitement de texte). Le blog est généralement paramétrable et personnalisable : on choisit son nom, un espace est prévu pour la présentation du blog et de l’auteur, on peut y créer des rubriques pour classer les articles, afficher des liens vers d’autres sites ou blogs, etc. 


On dispose également d’un fil RSS, qui permet à ceux qui s’y abonnent d’être avertis au jour le jour de la publication d’un nouveau billet.

Les avantages Cette solution est gratuite et simple à mettre en place, un blog peut être créé immédiatement. Elle ne suppose aucune connaissance technique particulière.

Les inconvénients L’auteur du blog est dépendant de la plate-forme qui l’héberge et de ses conditions d’utilisations, et notamment, bien souvent, la présence de publicité. Certains hébergeurs, par exemple, considèrent qu’ils ont un droit sur le contenu des blogs et peuvent le rediffuser. Par ailleurs, lorsque l’on veut migrer, changer de site ou d’hébergement, il est difficile de rapatrier les données déjà en ligne.

Les plates-formes existantes Si les adolescents se dirigent massivement vers Skyblog, il existe de nombreuses plates-formes de blogs pour les adultes (Blogs du Monde, Over-blog, Six-Appart…). Elles sont gratuites, mais imposent souvent de la publicité sur les blogs.

10


Blogosphère Une blogosphère désigne indifféremment un ensemble de blogs ou l’ensemble de ses rédacteurs. L’expression la blogosphère désigne ainsi l’ensemble de tous les blogs. C’est un sous-ensemble du World Wide Web. Le terme blogosphère peut être qualifié et on pourra parler de la blogosphère francophone, de la blogosphère sportive... On utilise aussi les termes blogobulle (synonyme ironique soulignant le caractère insulaire de la communauté), carnetosphère ou blogeoisie [1]. Plusieurs sites recensent et analysent les tendances de la communauté : Technorati, BlogArea, Blogolist, Weblogues et (en) Feedster, et évaluent même en direct et gratuitement la valeur marchande (en tant qu’espace publicitaire) des blogs [2]. La blogosphère semble suivre une loi de puissance, selon laquelle quelques éléments concentrent la majorité de la popularité [3]. Comme tout autre groupe social humain, des effets de groupe (sympathie, antipathie, leadership...) apparaissent avec régularité. « La liberté de choix rend le vedettariat inévitable ...Le modèle présuppose que les utilisateurs ultérieurs prennent place dans un environnement déformé par les utilisateurs précédents ; le mille et unième utilisateur ne plébiscitera pas de weblogs aléatoirement, mais sera plutôt influencé, même si c’est inconsciemment, par les préférences exprimées dans le système auparavant. Ce modèle est complètement muet quant à la raison pour laquelle un weblog peut être préféré à un autre. (...) Ce qui importe est que toute tendance vers le consensus dans un système libre, quelle que soit sa puissance et sa raison, peut créer une distribution en loi de puissances. Parce que cela advient naturellement, changer cette distribution signifierait forcer des centaines de milliers de blogueurs à créer des liens vers certains weblogs et supprimer ceux vers d’autres weblogs, ce qui nécessiterait à la fois une large organisation et l’utilisation de la force. Inverser le système du vedettariat signifierait détruire le village dans le but de le sauver. »

11


1. Création d’un blog «prêt à l’emploi» La création d’un blog ne demande pas de compétences particulières en informatique. En effet, le principe des blogs est basé sur l’utilisation d’un outil en ligne permettant d’insérer et de mettre en forme ses articles. Ainsi, pour créer un blog, il suffit, dans un premier temps, de trouver un hébergeur de blogs et d’y ouvrir un compte et dans un second temps, de publier le contenu grâce aux outils mis à disposition.

1.1. Choisir un hébergeur de blog La liste ci-dessous recense les principaux hébergeurs de blog. Le choix d’un hébergeur dépend du coût (certains sont gratuits), des fonctionnalités offertes et du look’n’feel de l’interface : AceBlog (gratuit)

http://www.aceblog.fr/

CanalBlog (gratuit)

http://www.canalblog.com/

Blogger (gratuit)

http://www.blogger.com/

Cigogne.net (gratuit) http://www.cigogne.net/

BlogSpirit (gratuit ou formule payante)

http://www.blogspirit.com/fr/

Faistonblog.com

(gratuit et options payantes)

http://www.faistonblog.com

Haut et Fort

Joueb

(gratuit ou formule payante)

(gratuit ou formule payante)

(gratuit et sans publicité)

Skyblog (gratuit)

Space-blogs (gratuit)

TooBlog

http://www.hautetfort.com/ http://www.skyblog.com/

http://www.joueb.com/

http://www.space-blogs.com/

Typepad (payant)

U-Blog

WordPress

ZeBlog (gratuit)

http://www.sixapart.com/typepad/ (gratuit ou formules payantes) http://www.u-blog.com (gratuit ou formules payantes)

http://fr.wordpress.com/

12

http://www.zeblog.fr/

Over-Blog

http://www.over-blog.com (gratuit ou formules payantes)

http://www.tooblog.fr/

ViaBloga (payant)

http://www.viabloga.com

20Six

(gratuit ou formule payante)

http://www.20six.fr/


1.2. S’inscrire à un hébergeur de blog La seconde étape consiste généralement à ouvrir un compte sur l’hébergeur de blog en remplissant le formulaire d’inscription.

1.3. Publier son blog La publication d’un blog se fait tout simplement à l’aide de formulaires. Un simple clic suffit pour poster une note, u n c o m m e n t a i r e , u n e i m a g e , v o i r e p a r f o i s u n e v i d é o. Toutefois, pour permettre au blog d’être lu par le plus grand nombre, il sera généralement nécessaire d’activer l’option «Syndication de contenu» ou «Fil RSS» afin de générer automatiquement un fil RSS, c’est-à-dire un fichier utilisable par les autres blogueurs pour publier vos notes sur leur blog ! Plus d’information sur les fils RSS : http://www.commentcamarche.net/www/rss.php3

Introduction au RSS Le standard RSS représente un moyen simple d’être tenu informé des nouveaux contenus d’un site web, sans avoir à le consulter. Le format « RSS » (traduisez « Really Simple Syndication ») permet ainsi de décrire de façon synthétique le contenu d’un site web, dans un fichier au format XML, afin de permettre son exploitation par des tiers. Le fichier RSS, appelé également flux RSS, canal RSS ou fil RSS, contenant les informations à diffuser, est maintenu à jour afin de constamment contenir les dernières informations à publier. Basiquement, un fil RSS est un fichier contenant le titre de l’information, une courte description et un lien vers une page décrivant plus en détail l’information. Cela permet à un site web de diffuser largement ses actualités tout en récupérant un grand nombre de visiteurs grâce au lien hypertexte permettant au lecteur de lire la suite de l’actualité en ligne.

13


2. Création d’un blog «Seul maître à bord» Si l’idée d’avoir un blog identique à tous les autres ne vous plaît pas, que vous souhaitez personnaliser ce dernier entièrement et que mettre les mains dans le cambouis ne vous fait pas peur (xhtml, css, php, installation de modules, ...), alors rien de tel que de passer à l’étape supérieure.

2.1. L’ hébergeur De nombreux hébergeurs vous offrent, gratuitement ou non, d’héberger votre site web. Cela signifie que vous pouvez aussi choisir d’utiliser cet espace pour y installer un blog. Choisir un hébergeur gratuit ou payant

2.2. Le principe Vous déposez sur votre serveur un ensemble de fichiers, très souvent, vous procédez à une installation en ligne, et c’est parti ! L’avantage, c’est que vous êtes le seul maître à bord. Un nouveau plugin vous intéresse ? Vous l’installez. Vous êtes graphiste et les thèmes proposés par défaut ne vous plaisent pas ? Vous faites le vôtre, unique. Cela signifie aussi que s’il y a un problème de fonctionnement, c’est votre faute... et que les mises à jour (indispensables pour la sécurité de votre blog) vous incombent.

2.3. Les moteurs de blog Il existe de très nombreux moteurs de blogs sur la toile. Les plus 14


connus sont sans doute Dotclear et WordPress, mais ce ne sont pas les seuls. En voici quelques-uns : BlogCMS

Dotclear

Serendipity

SimplePHPblog

http://blogcms.com/ http://www.s9y.org/

WordPress

http://www.dotclear.net/ http://www.simplephpblog.com/

http://fr.wordpress.org/

.

.

.

La liste n’est pas exhaustive. Par expérience, les communautés de Dotclear et Wordpress sont très actives et vous trouverez de l’aide pour tous vos soucis. De plus, de très nombreux plugins additionnels sont proposés pour ajouter des fonctionnalités à votre blog. Cherchez, vous trouverez sans doute la perle rare qui vous manque.

2.4. Oui, mais lequel choisir ? Dans toute cette liste, comment je fais pour savoir lequel répond le mieux à mes attentes ? Le plus simple, c’est d’essayer. Il n’est pas question de tous les télécharger et de les installer. Cela serait sans doute une perte de temps. Vous pouvez faire cela en ligne, sur le site : http://opensourcecms.com/ Vous pourrez les tester en visiteur ou en administrateur. Les options les plus courantes sont présentées, seules celles qui compromettent la sécurité ont été désactivées. Mais vous aurez une bonne vision du fonctionnement des différents moteurs de blog. 15


Bien référencer son blog sur les moteurs de recherches Les blogs étant des sites web à part entière, il est logique que l’on se pose à court terme la question de leur référencement sur les moteurs de recherche comme Google, Yahoo! Search ou MSN Search. En effet, un blog doit pouvoir obtenir une bonne visibilité sur ces moteurs pour les mots clés importants se rapportant à son contenu. Par chance, les weblogs (ou blogs) ont plusieurs caractéristiques, de par leur nature même, qui font qu’ils sont souvent « bien aimés » de ces moteurs et qu’ils sont bien indexés et bien positionnés dans leurs pages de résultats. En effet : • Les weblogs étant — au départ tout du moins des carnets de bord ou des journaux personnels, ils contiennent très souvent beaucoup de texte. Cela tombe bien, les moteurs adorent le contenu textuel. Google et ses acolytes n’apprécient que modérément les sites trop graphiques (ou proposant beaucoup d’animations au format Flash, par exemple) et comportant peu de texte. • Chaque article (ou « post ») fait la plupart du temps l’objet d’une page spécifique, accessible par le biais d’un « lien permanent » (ou « permalink »), ne parlant que d’un sujet précis, bien mieux prise en compte par les moteurs que de longues pages parlant de nombreuses thématiques différentes (comme les archives ou la page d’accueil du blog, par exemple). Ces « pages uniques » pour chaque « post », traitant d’un sujet à l a fois, seront pain béni pour les moteurs. • Le titre du « post » est le plus souvent repris dans le titre de la page et dans son url (adresse). Or, la présence de mots clés descriptifs dans le titre des pages (contenu 16


de la balise <TITLE> pour ceux qui connaissent le langage HTML) et dans l’url de ces mêmes documents sont des critères importants pour les moteurs de recherche. Nous verrons dans la suite de cet article qu’il est primordial de bien choisir les titres de ses « posts » pour obtenir une meilleure visibilité sur les moteurs ! • Les liens sont créés automatiquement, notamment pour les archives, et sont textuels. Là encore, c’est excellent pour le référencement puisque le contenu textuel des liens (que l’on appelle couramment « ancre » ou « texte offshore des liens ») est important pour la pertinence des pages vers lesquelles pointent ces liens dans les moteurs de recherche. (le texte cliquable est considéré comme une « mise en exergue » par les moteurs). ET la page pointée par eux seront considérées comme pertinentes.

Comment améliorer le référencement d’un blog : On le voit, les blogs rassemblent, de par leur nature même, de nombreux avantages pour un bon référencement. Logiquement, sans rien faire, une fois en tout cas que le moteur aura « trouvé » le blog, soit par soumission manuelle, soit par le suivi de liens de la part des « spiders » des moteurs, un blog aura certainement plus de chances qu’un site « classique » d’être bien positionné car il propose déjà une certaine « optimisation naturelle ». Mais ce n’est pas une raison pour ne pas essayer d’améliorer cette visibilité en allant un petit peu plus loin. Voici, pour ce faire, quelques conseils à suivre pour obtenir un meilleur référencement de votre weblog d’après les mots clés importants du thème traité dans votre site :

1. Privilégiez les technologies favorisant votre référencement Si votre site n’est pas encore en ligne, faites attention au choix de 17


la technologie utilisée (Blogger, Dotclear, BlogSpirit, Joueb ou bien d’autres) pour créer votre blog. Optez pour l’outil qui prend en compte le plus de spécificités en regard de votre référencement : • Le titre du « post » doit être repris en intégralité dans le titre de la page (balise <TITLE>) ainsi que dans son url (ce qui n’est pas toujours le cas, certains outils « coupant » dans l’adresse le titre du « post » au bout d’un certain nombre de caractères). • La création de « permalinks » (lien vers une page proposant le contenu d’un seul « post ») doit être possible. • La technologie adoptée doit vous permettre d’aller le plus loin possible dans la mise en pages et la personnalisation de votre site : utilisation de votre propre charte graphique, de vos feuilles de style personnelles, etc. Globalement, vous devez pouvoir maîtriser le plus de points techniques possible afin d’avoir « la main » sur le plus grand nombre de facteurs favorisant votre référencement. Pour vérifier tous ces points, allez sur des sites utilisant la technologie envisagée (vous en trouverez toujours un échantillon plus ou moins important sur les sites des prestataires en question) et regardez la façon dont ils sont affichés. Vous y apprendrez certainement pas mal de choses.

2. Choisissez au mieux les titres de vos « posts » Ce point est très important : le titre de votre « post » sera repris dans le titre des pages uniques affichant vos « posts », dans leur url ainsi que dans le texte des liens qui y mènent, bref, dans trois zones parmi les plus importantes actuellement pour les moteurs de recherche. Vos titres de « post » doivent donc contenir, en quelques mots, les termes les plus importants permettant de les trouver sur le Web. Evitez des titres comme « Bravo », « Bienvenue », « C’était super », etc. Idéalement, le titre du « post » doit décrire et résumer, en moins de 18


cinq mots, ce que l’on va trouver dans le texte correspondant, qui se trouve en dessous. Imaginez avec quels mots vous voudriez que l’on trouve votre « post » sur les moteurs... Et insérez-les dans le titre ! Pas si simple... Mais diablement efficace !

3. Fournissez du texte Les moteurs de recherche aiment le texte : il faut donc leur en donner... Vous pouvez, cependant, afficher toutes les photos que vous désirez, à partir du moment où elles sont accompagnées de texte. Idéalement, ne restez jamais en dessous de la barre des 200 mots pour chaque « post », afin qu’il soit bien pris en compte par les moteurs. Evitez également de traiter plusieurs points très différents dans un même « post ». Les moteurs n’aiment pas les contenus multithèmes... Ayez toujours en tête l’équation 1 thème = 1 « post » !

4. Soignez le premier paragraphe de vos « posts » La localisation des mots importants à l’intérieur du texte est également primordiale. Soignez tout particulièrement le premier paragraphe de votre « post ». Placez-les mots dans les 50 premiers termes de votre « post ». Il en sera de même pour tous les mots clés que vous estimez importants pour la page en question. Une page qui contient les termes de recherche en début de contenu est toujours mieux classée qu’une autre page contenant ces termes à la fin (toutes choses étant égales par ailleurs...). N’hésitez pas également à mettre en exergue ces mots, par exemple en gras. Toute mise en exergue indique aux moteurs que les mots ainsi désignés sont importants.

5. Ne proposez pas un titre trop long pour votre blog En règle générale, on a coutume de dire qu’un titre (contenu de la ba19


lise <TITLE>) optimisé pour les moteurs de recherche doit contenir entre 5 et 10 mots, en dehors des « mots vides » (ou « stop words » comme le, la, les, et, vos, etc.). Le plus souvent, le titre d’une page sur un blog est représenté par deux zones : • Le titre général du blog. • La reprise du titre du « post ». Pour ne pas dépasser le nombre de 10 mots dans le titre général des pages présentant chaque « post », il vous faudra donc diviser ce nombre par deux : pas plus de 5 mots descriptifs pour le titre général du blog et pas plus de 5 mots pour le titre de vos « posts ». Certes, c’est peu... Mais savoir être concis tout en restant précis est l’un des secrets du référencement.

6. Syndiquez votre site La plupart des technologies de création de blog vous donnent la possibilité de créer un« fil XML » ou « fil RSS » permettant aux internautes de récupérer vos « posts » dans un logiciel adéquat. N’hésitez pas à proposer cette possibilité (elle se met en place en quelquesminutes seulement) sur votre site. Non seulement vous gagnerez du trafic supplémentaire, mais en plus, sur le moteur Yahoo!, cette fonctionnalité sera affichée en exergue comme ceci : Pourquoi s’en priver ?

7. Soignez votre réseau de liens Les liens sont très importants pour les moteurs de recherche car ils leur permettent d’établir un « indice de popularité » (appelé « PageRank » chez Google) des pages web. N’hésitez pas à développer les liens vers votre blog : • En l’inscrivant dans des annuaires (voir ci-après). • En recherchant des « sites cousins » non concurrents mais 20


proposant de l’information dans la même thématique. Des échanges de liens entre divers blogs d’un même domaine sont donc à rechercher au plus vite (ils sont assez fréquents et bien vus dans la communauté des bloggers, c’est encore là un avantage de ce type de site). De plus, les blogs s’y prêtent bien, de la place dans la marge étant souvent libre pour les afficher.

Le référencement dans les annuaires thématiques : Si le référencement dans les moteurs de recherche (Google, MSN, Yahoo!, Exalead...) et les annuaires (Yahoo! Directory, Guide de Voila, Open Directory) généralistes est important et primordial, un référencement plus thématique n’est pas à négliger. Il a en effet plusieurs intérêts : • Il génère du trafic très qualifié. • Il multiplie les liens vers votre site, ce qui est toujours bon pour votre popularité. • Il permet de vous faire connaître auprès d’autres éditeur de blogs qui désireraient échanger des liens avec d’autres sites similaires au leur. Il existe en effet de nombreux outils de recherche (moteurs, annuaires) recensant les blogs de la planète web. En voici une première liste, qui est loin d’être exhaustive : Une liste plus complète peut être trouvée ici : http://moteurs.blogs.com/mon_weblog/2005/05/les_moteurs_de_.html

Outils Anglophones

21

Blogwise : Daypop : Feedster :

http://www.blogwise.com/ http://www.daypop.com/ http://www.feedster.com/


Technorati : Waypath : Blogarama : Syndic8 :

http://www.technorati.com/ http://www.waypath.com/ http://www.blogarama.com/ http://www.syndic8.com/

Outils Francophones

Blogonautes : http://www.blogonautes.com/ Blogolist : http://www.blogolist.com/ Weblogues : http://www.weblogues.com/ Blogarea : http://www.blogarea.net/Links/ Pointblog : http://www.pointblog.com/ Les Pages Joueb : http://pages.joueb.com/

A explorer également, les annuaires de chaque prestataire de technologies, comme : http://www.canalblog.com/cf/browseBlogs.cfm http://www.dotclear.net/users.html http://www.blogspirit.com/fr/communautes_blogspirit.html http://www.forumactif.com/ Etc. je vous invite à lire le pdf : http://www.guim.fr/blog/2005/09/reporters_sans_.html GUIDE PRATIQUE DU BLOGGER ET DU CYBERDISSIDENT REPORTERS SANS FRONTIÈRES (septembre 2005)

22


Univers blog2