Issuu on Google+

I

TEXTE DU PSAUME : rendu page 32

1


I

1 - Pourquoi, Seigneur, es-tu si loin? Pourquoi te cacher aux jours d’angoisse? 2 – L’impie dans son orgueil, poursuit le malheureux : ils se font prendre aux ruses qu’il invente. 3 – L’impie se glorifie du désir de son âme, l’arrogant blasphème, il brave le Seigneur ; 4 – plein de suffisance, l’impie ne cherche plus : « Dieu n’est rien », voilà toute sa ruse. 5 – À tout moment, ce qu’il fait réussit ; tes sentences le dominent de très-haut. (Tous ses adversaires, il les méprise.) 6 – Il s’est dit : « Rien ne peut m’ébranler, je suis pour longtemps à l’abri du malheur. » 7 – Sa bouche qui maudit n’est que fraude et violence, sa langue, mensonge et blessure. 8 – Il se tient à l’affût près des villages, il se cache pour tuer l’innocent. Des yeux, il épie le faible, 9 – il se cache à l’affût, comme un lion dans son fourré ; il se tient à l’affût pour surprendre le pauvre, il attire le pauvre, il le prend dans son filet. 10 – Il se baisse, il se tapit ; de tout son poids, il tombe sur le faible. 11 – Il dit en lui — même : « Dieu oublie ! Il couvre sa face, jamais il ne verra ! » 12 – Lève-toi, Seigneur ! Dieu, étends la main ! N’oublie pas le pauvre ! 13 – Pourquoi l’impie brave-t-il le Seigneur en lui disant : « Viendras-tu me chercher? » 14 – Mais tu as vu : tu regardes le mal et la souffrance, tu les prends dans ta main ; sur toi repose le faible, c’est toi qui viens en aide à l’orphelin.

2


I

15 – Brise le bras de l’impie, du méchant ; alors tu chercheras son impiété sans la trouver. 16 – À tout jamais, le Seigneur est roi : les païens ont péri sur la terre. 17 – Tu entends, Seigneur, le désir des pauvres, tu rassures leur cœur, tu les écoutes. 18 – Que justice soit rendue à l’orphelin, qu’il n’y ait plus d’opprimés, et que tremble le mortel né de la terre !

COMMENTAIRE DU PSAUME VERSET PAR VERSET. 1 - Pourquoi, Seigneur, es-tu si loin? Pourquoi te cacher aux jours d’angoisse? Pourquoi t'éloignes-tu de moi dans les épreuves? Explication : Le psalmiste angoissé crie vers le Seigneur. Il souffre de l’absence de Dieu. Il soupire après le jugement final de Dieu juste et fidèle. Il anéantira les projets des impies. Le désir d'un jugement final juste inspire les psaumes 9 et 10. Cette situation s’éternise. Le pauvre se lamente. Il ne comprend pas l’inaction de Dieu. Réflexion : Les victimes de viols répétés, d’injustices chroniques, de condamnations injustes, de longues maladies et de rejet de la société éprouvent des sentiments de révoltes. Ils n'acceptent pas leurs souffrances. 3


I

Dieu semble absent, mais, en réalité, il surveille la situation de près. Il se penche vers les victimes. Il inspire aux chrétiens les secours et le soutien nécessaires. Commentaire1 : Le Seigneur jugera les vivants et les morts. « Le Christ jugera avec la puissance qu’il s’est acquise comme rédempteur du monde, venu pour sauver les hommes. Les secrets des cœurs seront dévoilés, ainsi que la conduite de chacun envers Dieu et envers son prochain. Tout homme recevra la vie ou bien sera condamné pour la plénitude du Christ » (Ep 4,13), dans laquelle « Dieu sera tout en tous » (1 Co 15, 28). (Compendium de l'Église catholique, 135) et « Le roi leur répondra : “Je vous le déclare, c'est la vérité : toutes les fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait.” » C'est pourquoi nous servons le Seigneur dans la personne des pauvres. Les œuvres de miséricordes corporelles et spirituelles nous sollicitent de mille manières. Commentaire 2 : Le crime organisé pose un défi de taille. Comment pouvons-nous secourir la multitude de ses victimes? Cela semble impossible.

4


I

Le poids du nombre, l’influence des pétitions et la force des manifestations auprès des gouvernements ont une influence considérable sur les députés. Les petites actions, en faveur des misérables, concourent à établir une justice meilleure. Ces gouttes d’eau assainissent la situation. Une petite amélioration dans la vie des pauvres l'emporte sur les discours politiques. Les chrétiens engagés dans les œuvres de charité apportent une aide efficace pour rétablir la justice dans les milieux défavorisés. Le Seigneur espère notre engagement concret en faveur de la justice. Quand nous avons fourni notre effort maximum, le Seigneur prend la relève. 2-11 : Le psalmiste décrit ses ennemis, les impies. Il incite le Seigneur à le défendre et à éliminer les misérables. 2 – L’impie, dans son orgueil, poursuit le malheureux : ils se font prendre aux ruses qu’il invente.

5


I

Les stratagèmes des impies trompent les pauvres. Explication : Le psalmiste incite Dieu à agir en faveur des pauvres. C'est pourquoi il décrit longuement les impies. Ils ne respectent ni Dieu ni ses fidèles. Les pauvres tombent dans leurs pièges. Commentaire : Les fausses promesses des commerçants trompent les consommateurs. Les journaux, la télévision, et l’Internet foisonnent de leurres. Les sites pornographiques présentent, comme un grand bonheur, les pires perversités. Le mal, le luxe, le vice et les loteries coûtent cher. Les médias proposent ces mensonges comme vrais. La situation décrite par le psalmiste perdure. Méditation : Je résiste à tentation de faux bonheurs. J’ai acheté des gadgets inutiles. Les publicités mensongères excitent mes passions mal contrôlées. Le Seigneur me donne la grâce de renoncer à ces faux paradis. Je choisis d’acheter selon mes besoins et selon mes moyens. Je préfère les meilleures publications et les beaux sites sur Internet. Je regrette le site internet de Jules Beaulac. Je souhaite une reprise de ce site fermé après sa mort.

6


I

Seul Jésus me protège des sollicitations du mal. Avec lui, je choisis une consommation conforme à l’évangile. 3 – L’impie se glorifie du désir de son âme, l’arrogant blasphème, il brave le Seigneur ; Les impies provoquent Dieu, Explication : Le psalmiste décrit les impies de son entourage. Que le Seigneur les élimine ! Ces misérables gonflés d’orgueil méprisent Dieu et ils le provoquent. Je me rappelle la fable de la grenouille et du bœuf : http://www.la-fontaine-ch-thierry.net Les ennemis du juste se vantent de leurs succès. Ils ignorent la protection de Dieu pour ses fidèles. Ils errent : « Dieu ne s’occupe pas de cette affaire. » Quelle énormité ! Méditation : Qui suis-je devant l'immensité du cosmos? Qui suis-je au milieu du temps commencé depuis des millions d'années? J'occupe un point minuscule dans l'univers. Je dure un petit instant dans le temps. Je ne suis rien par moi-même devant Dieu. Il me donne l'existence et il me comble de bienfaits. 4 – plein de suffisance, l’impie ne cherche plus : « Dieu n’est rien », voilà toute sa ruse. Quelle niaiserie ! Dieu est tout en tout et en tous.

7


I

Explication : L’impie déclare le Seigneur impuissant, inefficace et incapable de le contredire. Cette bravade de quatre sous condamne les orgueilleux. Dieu ne supporte pas une pareille prétention ? Méditation : Mon Dieu se livre à moi. Je l'adore ému et reconnaissant. Il se donne à l'intérieure de mon âme. Je peux le chasser en péchant gravement. Il s’abandonne sous la forme du pain. Il risque l’injure du sacrilège. Il se déguise en pauvre. Je ne le regarde même pas. Il m'arrive de le mépriser. Oui, Dieu se livre à moi, sans condition. Et moi, pour lui? Oui, mais avec réticence. Que le Seigneur me donne de le reconnaître et de l'adorer partout où il se livre à moi. Commentaire : La faiblesse apparente de Dieu n'enlève rien à sa toute-puissance. 5 – À tout moment, ce qu’il fait réussit ; tes sentences le dominent de très-haut. (Tous ses adversaires, il les méprise.) Dieu domine l'adversaire qui réussit. Explication : Ce misérable fort de ses raisonnements insignifiants et attaché à ses succès immédiats se prend pour un petit dieu. Il ignore ses adversaires.

8


I

Il méconnaît sa réalité. Sa force lui vient du Seigneur. Il interprète le silence de son Créateur comme de l’impuissance. Tôt ou tard, il se courbera le nez dans la poussière devant son juge. Il ne vaut pas plus que ses idoles. 6 – Il s’est dit : « Rien ne peut m’ébranler, je suis pour longtemps à l’abri du malheur. » Mon avenir est garanti. Explication : Cet impie s’enfonce dans son erreur. Il pense : « Je suis solide comme le roc, personne ne peut me détruire. » Les malheurs, les déboires, les défaites, la maladie, la mort : toutes les misères humaines ne le touchent pas. Il s’estime invulnérable. Il ignore la fragilité de sa vie et de sa fortune. Il nie la réalité, Dieu seul est Dieu et lui n’est qu’un faux dieu. Le temps et l'expérience lui apprendront le contraire. Commentaire : « Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront et vous serez

9


I

comme des dieux, qui connaissent le bien et le mal. » (Gn 3,5). Les pécheurs, les blasphémateurs, les tyrans, les voleurs, les jouisseurs, les sadiques et les ivrognes s’estiment éternels, invulnérables et solides. Ils jouent aux faux dieux. Très fragiles, ils vivent un pied dans la tombe. Les chrétiens infidèles croupissent dans leurs péchés. Ils oublient l’échéance inévitable. Méditation : Où en suis-je face à mon Dieu? Suis-je conscient de la fragilité de ma vie et de mes avoirs? Je médite la grandeur infinie de mon créateur et sur ma petitesse dans le temps et l’espace. Je m’apprécie mieux comme créature humaine, comblée par son Père et enrichie de tant de qualités et de dons. Je développe cette médiation fondamentale. 7 – Sa bouche qui maudit n’est que fraude et violence, sa langue, mensonge et blessure. La bouche du méchant révèle son cœur. Explication : La violence et la fourberie de l'ennemi inspi-

10


I

rent ses paroles. Sa langue menteuse blesse comme une épée. Jésus expliquait : « Ce n'est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l'homme ; mais ce qui sort de sa bouche, voilà ce qui souille l'homme. » (Matthieu 15,11) Un proverbe populaire résume cet enseignement : « La bouche parle de l’abondance du cœur. » Méditation : Je m’écoute parler. Mes paroles de joie, de bénédiction, de pardon et de paix me rassurent. Mon cœur bat au rythme du Seigneur. Mes paroles négatives, violentes, méchantes, injustes et sévères dévoilent un cœur blessé. L’amour du Seigneur n’a pas bien pénétré mon cœur. Un regard vers Jésus doux et humble de cœur s’impose. 8 – Il se tient à l’affût près des villages, il se cache pour tuer l’innocent. Des yeux, il épie le faible, L'Impie caché cherche l'occasion de tuer. Explication : Le psalmiste décrit la stratégie de l'impie contre le pauvre fidèle. Il imite les bêtes sauvages. Il se dissimule dans les fourrés, près des villages. Il guette les proies. Il s'en empare au moment favorable. Commentaire : L'ennemi imagine, comme les bêtes sauvages, des stratégies contre les bons chrétiens pour les séparerez de Dieu.

11


I

Le tentateur surveille les paroisses, les familles, les groupes d’action pour s'emparer des fidèles tièdes. Il les éloigne de leur famille spirituelle. Il se dissimule derrière les sourires et les fausses promesses de bonheur. Il trompe ses victimes par des tentations surprises. Une image, une personne attrayante, une bonne occasion : voilà sa victime prise au piège. Elles s’empêtrent dans des erreurs, des divertissements païens, des programmes ou des sites corrompus. Le mauvais esprit utilise des tromperies plus subtiles avec les fidèles bien nourris de l’Eucharistie et fervents dans la prière. Il utilise des stratégies à long terme. Ils suggèrent aux naïfs des imprudences : des petits regards impurs, des idées moins chrétiennes et la paresse dans la prière. Il entraîne ses victimes dans des fautes de plus en plus graves. Au moment favorable, à l’improviste, il organise un plan pour faire basculer dans le péché grave, les fidèles imprudents. Ce verset du psaume décrit des stratégies semblables utilisées depuis fort longtemps. 9 – il se cache à l’affût, comme un lion dans son fourré ; il se tient à l'affût pour surprendre le pauvre, il attire le pauvre, il le prend dans son filet.

12


I

L'impie chasse comme les fauves. Il utilise les pièges des chasseurs. Explication : Le psalmiste précise la stratégie des impies. Ils imitent les approches des loups et des lions. Cachés dans les hautes herbes, patientes, ils s’emparent de ses victimes au moment favorable. Commentaire 1:Ce païens utilise les pièges des chasseurs de gazelles et d’antilopes. Il s’exerce aux astuces ces prédateurs. Il choisit sa victime et il la dirige vers ses filets tendus. La bête s’empêtre dans les mailles. Il l’achève sans pitié. L’impie utilise paroles, exemples, publications et conseils qui, comme des filets empêtrent les chrétiens inconscients du danger. Commentaire 2 : Les mauvais esprits séducteurs corrompent les justes. Ils les achèvent sans pitié. Semblables aux bourreaux de Jésus cruels, ils le frappent à mort. Ils se partagent allègrement les vêtements des victimes. Les proxénètes attirent une victime dans leur réseau. Ils la dépouillent de ses vêtements. Ils la droguent pour l’asservir. Ils la vendent à un proxénète. Commentaire 3 : La presse, la télévision et tous les médias nous exposent, chaque jour, le sort d’un

13


I

nombre effarant de victimes de la guerre, de la prostitution et des exploitants véreux. Nous regardons sans voir comme nous entendons sans écouter. Méditation : Le Seigneur me demande d'écouter et de réagir comme lui. Je m’unis, selon mes moyens, aux organisations capables d’en libérer un grand

nombre. Je surveille les occasions d’aider dans mon milieu immédiat. Je supplie Dieu, le Père, de sauver la multitude de ses enfants victimes d'injustice. Ne suis-je pas moi-même le bourreau de quelques personnes? Seigneur, prends pitié ! 10 – Il se baisse, il se tapit ; de tout son poids, il tombe sur le faible. Il tombe à l'improviste sur ses victimes. Explication : Le psalmiste décrit l’assaut de l’impie contre le fidèle. Il se cache invisible. Au moment favorable, il écrase sa victime. Il la tient et il la dévore. Les méchants s’emparent des pauvres : ils leur ravissent leur dignité et leur liberté.

14


I

Deuxième partie du psaume, la semaine prochaine. J’apprécie tes commentaires : ctaffet@hotmail.ca 15


Psaume 010 - Part 1