Issuu on Google+

Supplication ‌. 1


Supplication :

Appel du juste persécuté Claude Taffet.

TEXTE : 2 – Seigneur, qu’ils sont nombreux, mes adversaires, nombreux à se lever contre moi. 3 – nombreux à déclarer contre moi : « Pour lui, pas de salut auprès de notre Dieu! » 4 – Mais toi, Seigneur, mon bouclier, ma gloire tu tiens haute ma tête. 5 – À pleine voix je crie vers le Seigneur, il me répond de sa montagne sainte. 6 – Et moi, je me couche ou je dors; je m’éveille : le Seigneur est mon soutien. 7 – Je ne crains pas ce peuple nombreux qui me cerne et s’avance contre moi. 8 – Lève-toi, Seigneur! Sauve-moi, mon Dieu! Tous mes ennemis, tu les frappes à la mâchoire; les méchants, tu leur brises les dents. 9 – Du Seigneur vient le salut; vienne ta bénédiction sur ton peuple!

Présentation : David demande la protection du Seigneur, contre la coalition d’Absalon. Le psalmiste décrit les sentiments de David poursuivi par son fils. Il nous propose David comme modèle. (Voir : 2, S 15-19 et 22 et psaume 18) 1 - Titre : de David

2


Explication : Le titre « De David » ne signifie pas que David a composé ce psaume. Le psalmiste propose comme modèle aux fidèles, l'humilité et la patience du grand roi. 2 – Seigneur, qu’ils sont nombreux, mes adversaires, nombreux à se lever contre moi. David inquiet de la multitude des partisans d'Absalon crie vers le Seigneur. Explication : Absalon entraîne une majorité d'israélites dans son parti. Le roi entouré d’ennemis crie vers le Seigneur. Que faire contre tant d'ennemis? Dieu seul le protège. Commentaire : Le combat pour Dieu se continue. Nous affrontons de nombreux adversaires. Beaucoup de chrétiens attiédis réduisent l’Église à une société humaine adaptable aux passions du jour. Ils ébranlent les piliers de notre foi. Ils nient la présence réelle du Seigneur dans l’Eucharistie. Ils refusent la virginité de Marie. Ils

3


contredisent les lois chrétiennes sur le mariage, le divorce, l'avortement et l'euthanasie. Ils contestent l'autorité du pape et des évêques en matière de doctrine et de morale. Méditation : Je participe au mouvement de ferveur des nouvelles communautés et des communautés renouvelées. Je vois l'Église comme un arbre sec. Je découvre de nombreux bourgeons verts, indices de vie et d'espérance. Je souffre. Avec mon Église, du tort causé par des théologiens et par des pasteurs hostiles au pape et à la curie romaine. Je ne les juge pas. Je pense plus sur et plus sage de soutenir le pape et de suivre les enseignements de nos évêques. Les autres esprits réussissent le tour de force de diviser l'Église pour la détruire. Je travaille de toutes mes forces pour l'unité, la paix et la communion de toute l'Église. Commentaire : Beaucoup de baptisés excluent la croix de leur vie. Ils s’éloignent du Pape et des évêques. Ils espèrent une Église plus conforme à leurs idées et à leurs passions.

4


Réflexion : Nous avons confiance dans l'Église, car elle possède les trésors de la vie éternelle : la Parole de Dieu et les sacrements. Nous accueillons la motion de l’Esprit Saint qui la garde dans la vérité et dans l'unité. Nous souffrons des limites et des fautes de ses membres qui rendent difficiles la foi et l'espérance dans l'Église. Nous estimons meilleur de croire en la sainteté de l'Église et au soutien de l'Esprit Saint jusqu'à la fin du monde. « Pourquoi l'Église est-elle beaucoup plus qu'une institution? L'ÉGLISE est plus qu'une institution parce qu'elle est un MYSTÈRE aussi bien humain que divin. (Youcat, 124) Pourquoi

5


l'Église est-elle sainte? L’Église est sainte, non pas parce que tous ses membres sont saints, mais parce que Dieu est saint et qu'il agit en elle. Tous les membres de l'Église sont sanctifiés par le baptême. (Youcat, 132) 3 – nombreux à déclarer contre moi : «Pour lui, pas de salut auprès de notre Dieu!” Beaucoup affirment que Dieu ne s'occupe pas de moi. Explication : Les adversaires du psalmiste déclarent : “Dieu ne s’occupe pas de lui.” Ils leur victoire. Ils préparent leur victoire parmentent pour le décourager. Ces militaires prédisent une propagande mensongère. Ils démoralisent leurs adversaires. 4 – Mais toi, Seigneur, mon bouclier, ma gloire, tu tiens haute ma tête. Le psalmiste assuré de sa victoire ne craint plus ses ennemis. Explication : Le Seigneur protège le psalmiste comme un bouclier. Les flèches ennemies ne le percent pas.

6


Après la prophétie de l’oracle, David change d’attitude. Ses nombreux adversaires le décourageaient. Il relève la tête : il prend l’attitude du vainqueur. Inspiré par la gloire de son Dieu, il se redresse, il prend l’épée du vainqueur. David célèbre d’avance sa victoire annoncée par un oracle. David suit la coutume des suppliants d’Israël. Jésus prendra cette attitude au moment de l’action de grâce de l’Eucharistie. Jésus, ressuscité, a relevé la tête La tradition chrétienne a repris l’expression “La tête haute.”Après la réponse favorable de l’oracle, ils chantent leur délivrance ou leur victoire. Les chrétiens prient debout, la tête haute, comme le Seigneur ressuscité. 5 – À pleine voix je crie vers le Seigneur, il me répond de sa montagne sainte. Le Seigneur assis sur son trône répond aux cris de son fidèle. Explication : À pleine voix, il crie vers son Dieu; il exprime sa foi dans la victoire. Le Seigneur a répondu du temple de Jérusalem, sa rési-

7


dence. La prière du psalmiste persécuté s’exprime à très haute voix. Le malheureux se lamente, les mains désespérées tendues vers le ciel. Le livre de Samuel décrit David, la tête recouverte, longeant la montée des oliviers. Méditation : Dieu écoute les prières de mon cœur. Il comble mes espérances. Bon père, il choisit toujours le meilleur pour moi. Je pense à ce père qui donne des patins à son enfant. Celui-ci demande une bicyclette. Son père l’instruit : “C'est le temps de patiner. Je te donnerai une bicyclette au printemps.” 6 – Et moi, je me couche ou je dors; je m’éveille : le Seigneur est mon soutien. Notre suppliant gémit comme David à cause d'Absalon. Au matin, un oracle du Temple lui apporte la réponse du Seigneur. Il l’assure de la victoire. Toute la nuit, la puissance des ténèbres semblait l’emporter. À l’aurore, le Seigneur fait triompher la vie. Il délivre son ami de ses ennemis. Il le soutient dans ses projets.

8


Méditation : Dieu me protège, jour et nuit, de mes ennemis. Il me rassure et il m'encourage dans mes combats contre le mal. Je combats à côté du vainqueur. Le Seigneur me cache derrière son bouclier. Les traits des ennemis ne m’atteignent pas. Commentaire : Dieu exauce la prière de son oint. Il a été délivré : son fils Absalon périt transpercé et suspendu aux branches d’un chêne. Mieux encore, le Seigneur lui a donné à David un cœur de miséricorde. Il a pleuré la mort de son fils félon. Il devient l'image de notre Père du ciel qui nous aime malgré nos grands péchés. Méditation : Comme David, je combats des ennemis plus forts que moi. Je supplie mon Dieu tout-puissant de m’assurer la victoire. J’engage toutes mes forces dans ce combat. J’espère la protection de Jésus, notre Sauveur. Je combats pour lui et il me soutient.

9


7 – Je ne crains pas ce peuple nombreux qui me cerne et s’avance contre moi. Je n'ai pas peur de mes ennemis. Explication : Les ennemis du roi préparent l’assaut final. Le suppliant compte sur son Dieu protecteur, guerrier invincible. Que peuvent ses ennemis contre un tel allié? 8 – Lève-toi, Seigneur! Sauve-moi, mon Dieu! Tous mes ennemis, tu les frappes à la mâchoire; les méchants, tu leur brises les dents. Viens, Seigneur, punis sévèrement mes adversaires. Explication : Le psalmiste lance un cri guerrier en l’honneur de son roi divin, vers son protecteur : “Lève-toi Seigneur! » Dieu, son allié invincible, se lève. Il assure son allié de la victoire. Dieu frappe au visage ses ennemis vaincus, humiliés, misérables, coupables. 9 – Du Seigneur vient le salut; vient ta bénédiction sur ton peuple! Dieu bénit son peuple.

10


Explication : Ce verset a été ajouté pour adapter le psaume à la prière liturgique. Le Seigneur garantit la victoire pour son peuple d’Israël. Sa bénédiction nous rassure : elle nous assure de sa constante protection. Commentaire : Les combats spirituels de l’Église se poursuivent toujours. Elle rallie ses

forces autour du Pape et des Évêques. Elle gémit impuissante devant ses fils infidèles à l’enseignement sur la foi des apôtres et à la tradition de l’Église.

11


L’Église pleure en regardant la croix du Seigneur. Ces souffrances de l'Église n’empêchent pas les fidèles d’entrevoir l’avenir avec optimisme. Dans une Église mal en point germent une multitude de tiges pleines d’espérance. Toutes les communautés nouvelles rajeunissent l'Église. Autrefois, les chrétiens québécois remplissaient les églises. Le clergé exerçait une influence considérable sur la vie sociale. Aujourd’hui, les fidèles ont déserté les églises. Les évêques et les prêtres ont perdu leur emprise sur la population du Québec. Les pasteurs estiment les pertes moins importantes que les nouveaux acquis. Un nombre considérable de fidèles vivent une nouvelle Pentecôte. Les groupes d'étude de la bible se multiplient. Beaucoup de laïcs s'intéressent à la litur-

12


Les communautés nouvelles, en particulier Marie Jeunesse et Myriam Beth'léhem, rassemblent les jeunes chrétiens. Tous ces signes nous encouragent à vivre l’Évangile dans notre Église. Méditation : J'affirme ma foi en l’Église. J’adhère à ses enseignements et à ses lois sur les mœurs et la morale. Je combats avec l’Église, ma mère. Je me réjouis de ses victoires. Je souffre de ses faiblesses. J’aime mon Église. Réflexion finale : Notre combat avec l’Église se poursuit. Nous gardons l’espérance en elle. Nous continuons la supplication de David menacé par Absalon! 21mars 2012

13


Psaume 003