Page 20

Transport routier

Ta x i s e t concurrence déloyale La société UBER débarque à Bruxelles et se veut une alternative aux taxis. L a C S C-T R A NS COM dénonce cet te pr atique de concurrence déloyale qui non seulement va mettre les sociétés de taxis à l’agonie mais va aussi  mettre les travailleurs du secteur au chômage. Les chauffeurs de taxi sont payés au pourcentage de la recette, comme le prévoit la convention sectorielle. Nous négocions régulièrement des adaptions tarifaires permettant la rentabilité du secteur et par conséquent l’adaptation salariale des chauffeurs du secteur sur Bruxelles. Les travailleurs sont inquiets de cette situation mettant en péril leur avenir immédiat. Un Comité consultatif des exploitants, des associations des usagers, du cabinet de la Ministre et des organisations syndicales, existe sur Bruxelles et devra être vigilant sur ce dossier et sans doute s’unir pour défendre les acquis des exploitants et des chauffeurs. Il est tout aussi important que les exploitants des taxis de Bruxelles comprennent que la voie de la légalité vaut mieux que le système des forfaits qui est tout à fait illégal. En Belgique il y a des règles et chacun doit les respecter, cela vaut aussi pour la société UBER.

En Belgique, il y a 6.200 véhicules affectés à des services de taxis, de taxis collectifs et de location de voitures avec chauffeur. Au total 9.000 personnes sont directement actives dans le secteur (principalement comme chauffeur) dont 6.369 en tant que travailleur salarié. A Bruxelles, il y a 1.455 véhicules (taxis, services de location de voiture avec chauffeur et 3.000 personnes actives dans le secteur. Pourquoi UBER est illégal ? L’ordonnance de la Région de Bruxelles-Capitale oblige les transporteurs d’avoir une licence de taxi ou de limousine, et de respecter la réglementation stricte pour ces services, et ce pour garantir le prix, la qualité du service et la sécurité aux clients. Pourquoi UBER favorise le travail au noir et la fraude ? Quel sera le statut des chauffeurs d’UBER ? Ce ne sont pas de simples particuliers puisqu’ils exercent une activité lucrative. Dans ce cas, le chauffeur devrait s’inscrire comme indépendant à une Caisse d’assurance sociale pour indépendants et déclarer

Transcom-Info mars 2014  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you