Page 97

soit fier de moi. Tu sais, cet album est une renaissance. J’y interprète Sunny, le premier vinyle que je me suis acheté quand j’étais toute petite alors que j’étais en orphelinat… Faire de la musique c’est ta manière de panser les plaies, les tiennes et celles du monde ? Je crois que c’est une manière d’exprimer ce que j’ai sur le cœur. Cet album là, plus que les autres, parle du monde et de notre société. Les artistes ont une responsabilité. Je n’ai pas de télé mais quand je l’allume, dans les hôtels, que je regarde les JT et que je vois le monde et sa réalité, je me mets souvent à pleurer. On voudrait tous être des héros, mais on ne peut rien faire, on est dépassés. Alors je chante et j’écris. C’est ma façon de réagir, de panser les maux, de panser les plaies. Toi, moi, CRUMB, avons plus de

pouvoir que n’importe quel président si l’on décide de changer, d’opérer des changements, de travailler à un monde meilleur. Pour demain, pour nos enfants… Finalement, ton « Ticket To The World », c’est cet album ? Absolument. C’est marrant que tu dises cela, parce que j’en parlais il y a peu avec mon meilleur ami. Ma musique m’affranchit des frontières, c’est avec elle que je voyage, avec elle que je vis. C’est elle qui me porte… C’est mon passeport. Texte et propos recueillis par Thomas Carrié. Traduction : Guillaume Grégoris. Une version anglaise de cette interview est disponible sur le site du magazine : www.crumbmagazine.com

                                                                           

© Yann Orhan

Crumb magazine 2010 2015  

Le meilleur du fanzine CRUMB, 2010-2015 dans un book digital. Fil rouge de 5 années d'aventures en 300 pages et 70 interviews, riches en pho...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you