Page 251

                                                                               

ÉMILIE

SIMON Interview publiée le 23 mars 2014

C’est l’une des personnalités les plus atypiques de la scène française. Chanson ? Pop ? Électro ? Les mondes d’Émilie Simon sont imperméables à toute tentative de classification. Artiste indépendante dans son mode de production autant que dans son inspiration artistique, distinguée par plusieurs Césars du Cinéma et Victoires de la Musique, elle revient aujourd’hui avec un sixième album au titre explicite : Mue. Après le sombre Franky Knight, ce nouvel opus est un lumineux retour vers la France où nous lui avons donné rendez-vous.

La chanson d’ouverture de votre album Paris J’ai Pris Perpète est un hymne à la belle capitale française. Qu’est-ce qui vous a donné envie de revenir en France et plus particulièrement à Paris ? J’ai habité à New York pendant quatre ans. La découverte d’un autre pays, l’immersion dans une nouvelle culture, tout cela a été très important pour moi et a donné l’album Big machine. Mais cela m’a également permis de redécouvrir Paris sous un autre angle, au retour. En habitant à l’étranger, j’ai perçu des choses, une sorte de magie que je n’avais jamais eu, avant en étant étudiante à Paris. J’étais dans une autre réalité, une autre époque. Là, j’avais une sorte de distance sur la

France et sur Paris en particulier. J’ai pu voir des choses magnifiques qui prennent sens, se révèlent lorsque l’on est loin. Je crois que c’est ce qui m’a inspiré, j’ai écrit tout l’album ici, dans le Paris poétique, romantique. Comparé à vos précédents albums, dans celui-ci vous n’avez que deux chansons en anglais, c’était aussi important de revenir à la langue française ? Je crois que cela suit tout simplement ma vie. J’ai écrit Big machine alors que j’étais nourrie par une curiosité du pays, une envie de m’immerger dans la culture américaine, d’apprendre, d’absorber, d’avoir une meilleure compréhension de la langue et de la culture.

Crumb magazine 2010 2015  

Le meilleur du fanzine CRUMB, 2010-2015 dans un book digital. Fil rouge de 5 années d'aventures en 300 pages et 70 interviews, riches en pho...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you