Page 229

                                                 

CHARLOTTE OC Interview publiée le 6 mars 2015

Il y a quelques mois, on vous parlait de Charlotte OC, jeune anglaise de 24 ans, qui débute sa deuxième vie dans l’industrie musicale. Burning, son nouvel EP, sort aujourd’hui. Passée par Paris en novembre dernier pour le Pitchfork Music Festival, Charlotte OC est revenue dans la capitale française soutenir The Avener, lors d’un enregistrement pour la télévision. L’occasion pour nous de rencontrer cette artiste et d’en savoir plus sur elle et sur son univers, à quelques heures de son retour en Angleterre. Le dédale d’Universal, dans le Vème arrondissement de Paris. Il est bientôt l’heure de déjeuner et je n’ai que vingt minutes pour faire connaissance avec Charlotte OC. Alors que je parcours les nombreux couloirs et escaliers du label, j’ai les yeux rivés sur mes notes. Il faut être efficace et aller vite me dit-on. Frustrant. Lorsque j’entre dans la salle de réunion, Charlotte OC vient de terminer une interview. Assise autour d’une grande table ronde, entourée de sièges mais complètement seule, elle illumine la pièce. Sourire aux lèvres, elle accepte le café qu’on lui tend et me lance un « Salut ». Longs cheveux couleur corbeau parfaitement lissés, visage angélique, regard rieur, la jeune artiste impose par sa présence. Elle me tend une poignée de main délicate. “Je suis à Paris pour quelques jours. Je travaille avec The Avener. On a enregistré l’émission C à vous, explique t-elle.” Le DJ français et l’artiste anglaise ont été mis en relation par leur label. The Avener avait

besoin d’une chanteuse pour l’émission de France 5 – le morceau est, à l’origine, interprété par Phoebe Killdeer and The Short Straws – et le label a suggéré Charlotte. “On a fait quelques répétitions et puis on a filmé. C’était vraiment sympa comme moment, surtout que c’était ma première collaboration avec un autre artiste.” Le résultat : une interprétation habitée sur le plateau d’Anne-Sophie Lapix. The Avener et Charlotte OC se sont totalement approprié le morceau de Phoebe Killder, lui donnant une dimension plus électro, presque mystique. Flashback. Charlotte O’Connor est à peine majeure et vient de signer avec le label Columbia. Elle enregistre un premier album, For Kenny. Il ne sera jamais commercialisé. A l’évocation de ce premier essai, elle sourit. Elle garde une certaine bienveillance à l’égard de cette expérience musicale, sponsorisée par Quiksilver - On peut la voir sur des vidéos d’événements de la marque de surf interpréter. Elle a déjà cette voix, cette présence magnétique sur scène. Mais le style est différent. Alors que la Charlotte de ces vieilles vidéos adopte un style de plage, short en jean, tee-shirt loose et cheveux ondulés, la Charlotte 2.0 a grandi – au même titre que son style musical - le noir est devenu sa couleur préférée et un aura mystique émane d’elle. Une sorte de personnage entre l’univers de Tim Burton et la Famille Addams. Attention quand même, de ne pas me faire ensorceler.

Crumb magazine 2010 2015  

Le meilleur du fanzine CRUMB, 2010-2015 dans un book digital. Fil rouge de 5 années d'aventures en 300 pages et 70 interviews, riches en pho...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you