Page 220

                                                                               

FRANZ

FERDINAND Interview publiée le 3 septembre 2013

C’est à l’étage d’un troquet Parisien que notre rencontre avec les Franz Ferdinand prend place. Très vite, on a le sentiment de discuter avec des types qui sortent de leur tanière. Et pour cause, voilà plus de quatre longues années que la bande Ecossaise n’avait pas sorti un seul morceau sous ce nom. Après une période de doute avec l’album Tonight, electro et pessimiste, mais follement bon, il était temps pour les quatre garçons de retrouver le sourire en nous présentant “Right Thoughts, Right Words, Right Actions“, simple, direct et efficace. Quoi de mieux que de laisser la parole à Alex Kapranos, leader incontestablement doté d’un charisme explosif ? Là ou un Alex Turner se grime en un Elvis Presley de manière poussive, Kapranos reste lui même et attribue les bons et les mauvais points…

Que s’est-il passé pour les Franz Ferdinand ces quatre dernières années ? 
Nous avons sorti notre album Tonight en 2009, puis nous avons tourné ensuite jusqu’en 2011. Nous avons décidé de faire une pause, pour que chacun puisse se consacrer à ses projets personnels dans son coin pendant un petit moment. J’ai produit plusieurs albums, Nick a fait de la musique pour du théâtre par exemple et nous nous sommes retrouvés pour recommencer à écrire des chansons ensemble. Nous voici aujourd’hui, devant vous. A quel moment avez-vous décidé de travailler sur ce nouveau disque ?
 Il y a un an et demi. Nous voulions garder une véritable spontanéité dans notre travail, que ce qui

sorte du studio reste frais. On a alterné sessions en studio et tournées en festivals, pour un peu se changer d’air. Nous avions disparu ces dernières années, oui, mais c’était absolument voulu. On ne l’avait jamais fais auparavant. Nous avions envie de disparaître. On ne voulait pas se sentir scrutés par les gens ni que l’on parle trop de nous. Si tu parles de toimême, tu es conscient que tu es en train de créer quelque chose, et ça te fait justement perdre toute spontanéité. Moins on parle de vous, mieux vous travaillez ?
 Je pense, oui. Tu trouves toujours de meilleures idées quand on te laisse tranquille. Mais c’est surtout qu’il n’y a globalement rien à dire sur nous. Aujourd’hui, on a un nouveau disque, on a de la matière à défendre.

Crumb magazine 2010 2015  

Le meilleur du fanzine CRUMB, 2010-2015 dans un book digital. Fil rouge de 5 années d'aventures en 300 pages et 70 interviews, riches en pho...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you