Page 190

                                                  Interview publiée le 21 novembre 2014       Dans la lignée de Mac Demarco et Devendra Banhart, voici Mikhael Paskalev, débarque avec un   premier album en Europe et un premier EP aux Etats-Unis. Il sait que les amateurs de musique n’en   peuvent plus des machine-stars que l’on voit partout mais attendent des concerts intimes d’un mec qui   pourrait être et qui est, en fait, notre ami. Il nous regarde avec nostalgie : “Cela fait un mois que nous   sommes en tournée.” Juste avant de monter sur scène, il ajoute: “Je commence à avoir envie de   rentrer à la maison.”                  

MIKHAEL PASKALEV

Quel est le morceau de ton album, What’s Life Without Losers que tu préfères? J’aime beaucoup Jive Babe, je trouve qu’elle a une énergie particulière. I Remember You, aussi, je l’ai enregistrée et écrite avec mon producteur. C’est la première fois que je collaborais avec quelqu’un d’autre sur l’un de mes titres. Où l’as-tu enregistré ? Surtout à Liverpool. Au début, j’ai été deux semaines dans un studio en Norvège, mais cela me dérangeait de regarder l’horloge au dessus de moi qui me narguait en me rappelant tout l’argent que j’étais en train de dépenser. Du coup j’ai enregistré dans l’appartement de mon meilleur ami – qui est ingé-son

– et dans une salle de gym à Liverpool. Pas seulement pour avoir un son Lo-Fi mais aussi parce que c’était plutôt agréable, plus humain. L’album ressemble à un livre… Il y a plusieurs personnages : Jenny, Jonny, Susie, Brother, etc. En apprenant l’hsitoire de ces personnages, on apprend aussi des choses sur toi. C’était voulu ? Non (Il rit). Je pense que quand je serai plus âgé, que j’aurai plus d’expérience, je pourrais peut-être viser quelque chose de précis à travers mes créations. Pour l’instant, ce n’est pas assez spontané. Cela ne m’intéresse pas d’écrire une chanson en pensant déjà à la prochaine. Pour revenir sur l’idée du livre, j’ai justement toujours pensé que cet aspect était un

Crumb magazine 2010 2015  

Le meilleur du fanzine CRUMB, 2010-2015 dans un book digital. Fil rouge de 5 années d'aventures en 300 pages et 70 interviews, riches en pho...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you