Page 169

                                                    Interview publiée le 12 mai 2013     Fuzati m’observe du coin de l’œil quand j’arrive. Je m’installe à côté de lui. L’échange commence, il   semble sentir ma sensibilité pour sa musique et se détend.     Parsemé de chaleur et d’étrangetés attirantes, son dernier Last Days remet au goût du jour la musique   chambre. de     samples vocaux te susurrent à l’oreille et résonnent dans les coins, les bruitages cosmiques Les   imprègnent la tapisserie pour transformer l’acoustique, le beat masse ton esprit vide affalé dans un  fauteuil : Last Days s’introduit chez toi par la porte secrète…                

KLUB DES LOOSERS

Last Days avant quoi ? Avant la mort… (Rires). Last Days raconte l’histoire des derniers jours du personnage de l’album, un personnage obnubilé par le fait de faire de la musique et qui se drogue jusqu’au dernier morceau. Il meurt d’un arrêt cardiaque dans Goodbye qui finit juste avec le beat pour illustrer le rythme cardiaque décroissant. En même temps, ça va avec mon histoire. J’ai vraiment failli y passer à cette époque. Le truc c’est que je ne dormais pas, je bossais tout le temps, je prenais pas mal de “substances” donc à la fin ça a joué sur ma santé. Dans Last Days, je raconte mon histoire avec des samples et non en rappant. C’est ça

la différence avec les projets précédents. Au sujet des derniers albums tu dis que Fuzati c’est toi, poussé à l’extrême. Alors, sans les paroles saignantes, qui se cache derrière le son ? Est-ce que le masque et sa symbolique sont encore de vigueur sur cet album instrumental ? C’est moi. Quand j’écris, j’assume tout ce que dit Fuzati mais c’est simplement des émotions poussées à l’extrême parce que c’est là où se trouve le plus intéressant. Mais ici c’est vraiment moi, mes goûts musicaux. Je l’ai fait il y a super longtemps et je suis content quand je le réécoute aujourd’hui. Ce qui est

Crumb magazine 2010 2015  

Le meilleur du fanzine CRUMB, 2010-2015 dans un book digital. Fil rouge de 5 années d'aventures en 300 pages et 70 interviews, riches en pho...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you