Page 162

                                                                 

DISCLOSURE Interview publiée le 22 mai 2013

Entre la sortie de leur premier EP et aujourd’hui, la donne a changé pour Disclosure. Respectivement agés de 19 et 21 ans, les frères Guy & Howard Lawrence ont connu ensemble un succès fulgurant ces deux dernières années grâce à des titres tels que Latch ou encore White Noise en featuring avec AlunaGeorge (lire interview, page 36). Le second EP « The Face », sorti sur le label précurseur GrecoRoman en juin 2012, augmenté d’un irrésistible remix de Running par Jessie Ware, les propulse sur le devant de la scène .Ce succès leur permet de tourner aux cotés de SBTRKT, Annie Mac ou encore Hot Chip. Le duo s’apprête à sortir son prochain album, Settle, le 3 Juin prochain et partira ensuite faire une tournée mondiale.

Avant Disclosure, quelle a été votre formation musicale ? Guy : J’ai commencé à jouer de la batterie quand j’avais trois ou quatre ans, ensuite vers sept ans j’ai appris à jouer de la guitare. Je n’écoutais pas de genre en particulier mais vers seize ans je me suis intéressé au hip-hop américain. Il y a cinq ans j’ai commencé à sortir en club et j’ai découvert le Dubstep. J’en ai tout de suite parlé à Howard, c’est comme ça qu’on a commencé à “créer” de la musique. Howard : Oui, c’est un peu la première fois qu’on aimait la même musique au même moment. Nous n’avions pas du tout les mêmes goûts musicaux. Comme Burial ou Joy Orbison ? Guy : Oui totalement ! Du dubstep, mais pas du genre woa-woa-woa (rires), du bon dubstep ! Pas mal de House music aussi. Quand avez-vous décidé de former Disclosure ? Howard : Nous n’avons pas vraiment décidé. C’était un accident. Nous faisions des beats sur mon

ordinateur pour s’amuser et un jour, à l’école, un mec a vu ce que je faisais. C’était un prof de technologies. Il m’a demandé s’il pouvait produire et mixer certains morceaux qu’on avait fait. Nous en avons fait deux que l’on a publié sur Myspace. A partir de là, des labels se sont intéressés à nous… Votre morceau Latch est resté longtemps dans le UK Top Ten, de même pour White Noise, décrit comme « le single le plus hot au Monde ». Vous attendiez-vous à un tel succès ? Guy : Non. En fait on voulait faire de la House Music, un truc assez underground. Nos titres sont vraiment arrivés dans les charts par accident (rires). Howard : C’est une histoire assez incroyable. Et on est toujours dans le Top 40. Qu’avez-vous appris de votre tournée avec SBTRKT, Hot Chip ou encore Annie Mac ? Howard : Nous avons fait trois ou quatre shows avec Annie Mac, et à chaque fois c’était vraiment très cool parce qu’elle ramenait principalement des filles ! Les filles semblent plus apprécier notre musique que les

Crumb magazine 2010 2015  

Le meilleur du fanzine CRUMB, 2010-2015 dans un book digital. Fil rouge de 5 années d'aventures en 300 pages et 70 interviews, riches en pho...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you