Page 107

Tellement sincère qu’on est désormais d’accord avec lui, parce qu’un parking en Californie c’est sûrement un super décor pour un film de la dynastie Coppola. Les deux lads s’enferment même au Château Marmont pour terminer d’enregistrer leur album, célébrant le mythique L.A Sound. “Nous avions terminé toute la partie instrumentale de l’album et nous étions arrivés à un point où mon petit garage, sans fenêtre, ne nous inspirait plus. On voulait s’échapper et profiter du fait qu’il nous restait du budget pour la préparation de l’album. Louer des chambres d’hôtel hyper chères nous est apparu comme l’alternative la plus cool.” La saveur si spéciale qu’ont les disques des années 70 de la Cité des Anges exerce une fascination sur Rado. “Notre album prend ses racines à L.A, dans les histoires qu’il raconte. Mais il reflète plus l’atmosphère avant et après la décennie 80, celle-ci est vraiment immonde ! Si je devais remonter dans le temps, j’irais en 1976 où tous les groupes composaient des trucs super. J’ai l’impression qu’ils étaient tous sous la même substance bizarre cette année là. Ce devait être une bonne période pour écrire un album”. Rappelons alors que le célébrissime Rumours de Fleetwood Mac, sortait une année plus tard, après des sessions chaotiques de préparation. Le groupe fétiche de notre interlocuteur crevette (on lui donnerait bien dix-sept ans) nous fait dériver quelque temps, avant de faire à nouveau dévier la conversation sur l’album de Todd Rundgrenn, A Wizard, A True Star, sorti en 1973. “Beaucoup de gens le considère comme un album peu sérieux, anecdotique, mais il a vraiment bouleversé mon monde, je l’écoutais sur la route.” Cette épopée de rock progressif nous éclaire sur l’état d’esprit du compositeur. La clarté du propos n’est peut-être pas le premier objectif, mais les émotions s’entremêlent pour ne jamais nous ennuyer. “Certains groupes captent à la seconde où ils commencent à composer la direction qu’ils souhaitent prendre, analyse Rado. C’est un aspect merveilleux qui a le pouvoir de happer tout de suite l’auditeur

lorsque c’est bien fait. Les Smiths par exemple y parvenaient, mais nous ne sommes pas du genre à se dire aujourd’hui « Je me sens triste, alors je vais écrire une chanson triste ». Sam et moi mélangeons différentes émotions, il n’y a pas de titres en lignes droites.” Voilà pourquoi nos petits préférés ne nous sortirons probablement jamais un certain album de la maturité, préférant osciller entre désillusions, avec Cosmic Vibrations au refrain nonchalant If You Want Me/You Can Have Me/But I’m All Used Up et grande tornade 666 .“On a voulu terminer l’album sur une note positive avec Everyone needs love, pour conclure notre voyage”. Star Power est donc une épreuve initiatique, qui prend ses racines avec un projet de Sam. “Il faisait des concerts très punks qu’il nommait Star Power, explique Rado. Il y faisait pas mal de bruit et cela nous a amené à nous dire ‘Et si Foxygen était un groupe punk ?’ Nous avons pensé à nous créer des sortes de personnages pour nous renouveler.” Entouré par des choeurs sur scène, le duo promet au public de ne pas être déçu, en live. “Sam est hyper actif, il peut passer la moitié du concert dans la foule, les filles qui chantent avec lui donnent un côté très soul et vivant au live. C’est une tradition qui se perd alors que c’est un plaisir de tourner à neuf ! Certes ça nous coute très cher mais faire que le public puisse profiter d’un véritable show, avec des petits pas de danse, c’est quand même cool !”. On ne peut que vous souhaiter d’adhérer au concept, ne serait-ce simplement que pour Coulda Been My Love, le meilleur slow à ce jour, ôde d’un amour impossible, rappelant en toute modestie No Expectations des Rolling Stones. Si vous vous laissez tenter par l’album entier, vous entendrez des cris, des voix d’enfants et de femmes, du grisonnement de radio et de belles prières : du rock’n’roll, en somme. Du vrai.

Alice De Jode

                                   

Crumb magazine 2010 2015  

Le meilleur du fanzine CRUMB, 2010-2015 dans un book digital. Fil rouge de 5 années d'aventures en 300 pages et 70 interviews, riches en pho...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you