Issuu on Google+

Endirectprintemps2012newxp_Endirectquadrinov06 xp 02/04/12 17:39 Page1

E N I A T I U Q A ’ D T C E R I D EN ISSN 1279/7715

PRINTEmPS 2012

E D’AQU ITA IN E TÉ RÉ GI ON AL DE TO UR ISM MI CO DU N TIO MA OR NF BU LL ET IN D’I

obseRvAtoiRe obSERvAToIRE

p1 • Record de fréquentation en Aquitaine • Comparaison saison et hors saison p3

PRomoTIoN

• Campagne multimarchés en Inde • Les touristes Japonais, des repaeters • Campagne “monde” avec RailEurope • L’Aquitaine dans le dossier de presse national œnotourisme • Palmarès 2011 du fleurissement • Le Vakantiebeurs pour conquérir les seniors • Les Belges, interessés par les courts séjours • Cadillac fait des émules p8

CommuNICATIoN • Un site et une campagne pour les Néerlandais p9

PRESSE

• Emission télé Aquitaine “Les Belges du bout du monde” • “Douces Frances” : l’Aquitaine sur Arte • Dialogues sur Facebook • Le Daily Mirror inspire un TO • Pleins feux sur l’Aquitaine en Israël • Six reportages en Espagne • Un article dans Sobremesa • Les nouveautés au Prêt à partir 2012 • Les coups de cœur des journalistes indiens

L’INSEE vient de publier son "quatre pages" sur la saison touristique 2011. Préparée sur la base des études réalisées en collaboration avec le CRTA et les observatoires départementaux, cette note fait état des résultats 2011 de la fréquentation des hôtels et campings. L’INSEE indique une progression de 3,9% de la fréquentation, plutôt due à la clientèle française, en hausse (+6%), qu’à la clientèle étrangère, en baisse (-2%). Cette année 2011, en raison de la crise économique, a été peu favorable aux séjours lointains. La clientèle française représente 73% de la fréquentation des hôtels et campings. La fréquentation française atteint son plus haut niveau depuis l’an 2000.

A noter, enfin, la croissance du tourisme urbain, principalement à Bordeaux, Le document est consultable sur http://partenaires.tourisme-aquitaine.fr/.

Cette progression est remarquable dans tous les départements, avec une hausse plus marquée en Gironde et en Lot-et-Garonne.

excellentes avant et après saisons En ce qui concerne la saisonnalité, c’est l’exceptionnel mois de juin, avec sa météo estivale, qui a compensé la baisse des nuitées de mai et de juillet. L’arrière-saison a progressé tant dans les hôtels que dans les campings. Les clientèles étrangères sont en baisse dans le campings (-2,8%) mais pas dans les hôtels (+3,4%). Pour les campings, l’attractivité du littoral se confirme avec 2/3 des nuitées étrangères. Dans les campings, ce sont les Néerlandais qui sont les plus présents, dans l’hôtellerie, le Britanniques, les Espagnols progressent dans les deux types d’hébergements.

© Y. Le Toquin

Sommaire

Record de fréquentation en Aquitaine en 2011

1


Endirectprintemps2012newxp_Endirectquadrinov06 xp 02/04/12 17:39 Page2

BULLETIN D’INFORMATION DU COMITÉ RÉGIONAL DE TOURISME D’AQUITAINE

Comparaison des touristes en saison et hors saison : des enseignements nouveaux Dans la cadre de sa mission d’observation de l’activité touristique en région, le Comité régional de tourisme d’Aquitaine a souhaité réunir dans un hors-série, intitulé ''La fréquentation touristique de l'Aquitaine'', les résultats d'enquêtes réalisées précédemment et qui ont été actualisées et fusionnées, afin de disposer d'une vision du comportement touristique de nos clientèles sur une année entière. Nous apprenons ainsi que 95 millions de nuitées et 15 millions de séjours sont réalisés durant l’année (année de référence 2009). Cela permet d’injecter dans l’économie régionale 4,6 milliards d’euros. Les 3/4 de la fréquentation sont réalisés de mai à septembre.

La hiérarchie des clientèles étrangères modifiée Durant la saison 17% des touristes sont étrangers. Ce sont les Britanniques qui sont les plus nombreux, 25%, suivis des Néerlandais, 21%, et des Espagnols, 12%. Hors saison la proportion d’étrangers baisse à moins de 10%. Les Espagnols, qui représentent 39%, ravissent la première place aux Britanniques, 18%. Les Belges arrivent en 3ème position et représentent 7% des clientèles étrangères. Les Français constituent, tant en saison (83%) qu'hors saison (91%) l’essentiel de la clientèle. 60% des séjours des Français sont réalisés par des résidents d’Aquitaine de Midi-Pyrénées ou d’Ile de France.

8 4 € dépensés en moyenne en hébergement marchand en hiver contre 66€ en été

réalisé grâce au tourisme urbain (l’agglomération de Bordeaux génère près de 10% des séjours régionaux) et au tourisme vert thermal ou à la montagne. Hors saison la part du littoral reste de 30% et le tourisme urbain de la seule agglomération bordelaise passe à 20%.

vacances plus actives hors-saison Les motivations de séjours en saison sont plutôt le repos et la détente tandis qu’hors saison les vacances sont plus actives avec la découverte des villes ou affinitaires avec la visite de la famille ou d’amis. Comme toutes les études produites par le CRTA, ce hors-série est disponible en ligne, dans la rubrique études du site www.tourismeaquitaine.fr Accès direct : etudes.tourisme-aquitaine.fr

Si en saison l’hébergement marchand concerne plus de 50% des séjours, hors saison, il s’élève à 39%. C’est bien sûr dans ce type d’hébergement que réside la clientèle étrangère et que la dépense par jour et par personne est la plus élevée : 66€ en saison contre 84€ hors saison, grâce au tourisme d’affaires dans l’hôtellerie qui tire la dépense moyenne vers le haut. Avec en moyenne sept nuits en saison et 5 nuits hors saison l’Aquitaine conserve sa caractéristique de région plutôt de long séjours.

2

Le littoral constitue le marché le plus important en saison ; les 80 communes côtières concentrent 42% des séjours, le reste est

© CRTA

© CRTA

tourisme littoral prégnant été comme hiver


Endirectprintemps2012newxp_Endirectquadrinov06 xp 02/04/12 17:39 Page3

PRINTEMPS 2012

pRomotion Campagne de communication multi-supports en inde Dans le prolongement de la première campagne mise en œuvre sur ce marché avec le To Mercury Travel au printemps et à l'automne 2011, et pour compléter les nombreuses actions de prospection entreprises ensemble depuis 2010 sur ce marché prometteur (Cf. En Direct automne 2011), le CRT Aquitaine et la CCI de bordeaux ont joint leurs efforts en participant à une nouvelle campagne de communication avec le touropérateur indien Cox & Kings.

© Cox & Kings

Sur un marché où l'intermédiation est forte, il est intéressant de s'appuyer sur un partenariat avec des tour-opérateurs de renom. Cox & Kings est de ceux-là puisqu’il est le numéro 1 sur le marché indien (le numéro 2 est Kuoni).Touropérateur généraliste, qui dispose d’une centaine d’agences en Inde, il envoie 25 000 clients par an vers la France (tourisme d’affaires inclus) et produit différentes brochures en adéquation avec le profil de ses clients : individuels (famille, lune de miel, haut de gamme soit environ 60%) et affaires.

La participation financière du tour-opérateur à la campagne – décisive pour se lancer dans cette action - a été de 50% de son coût, soit 50 000 €, le reste étant financé à parts égales par Atout France Inde (25 000 euros) et CCIB / CRTA (25 000 euros).

Une campagne multi-supports Basée sur des principes similaires à celle mise en œuvre en 2011 avec le TO Mercury Travel (Cf. En Direct Automne 2011), la campagne s'est déroulée de fin décembre 2011 à mars 2012. Son plan média s’appuie sur différents supports : • Des titres de la presse écrite, qui continue de progresser à un rythme de 12% par an contre 2,3% en moyenne dans le reste du monde (World Press Trends 2009), permettant, comme en 2011, de cibler un lectorat à fort pouvoir d'achat dans les grands centres urbains : • La presse écrite quotidienne économique et politique, diffusée à New Dehli, Hindustan Times (1 050 000 ex.), Mint (65 000 ex.) - et à Bombay Economic Times Travel (200 000 ex.), Bombay Times Travel (700 000 ex.), Mumbai Mirror (400 000 ex.), Hindustan Times (400 000 ex.) et Mint (55 000 ex.). • La presse écrite magazine : The Week (237 000 ex.), Business India (189 000 ex.). • Une brochure de 12 pages dédiée à l’Aquitaine, où sont présentés des itinéraires mixant Bordeaux, le vignoble, la Dordogne, le Pays basque…, éditée à 100 000 exemplaires, diffusée auprès des agences de C&K et distribuée également avec Lonely Planet. • Un micro-site internet dédié qui reprend les informations de la brochure commerciale de C&K sur l’Aquitaine, en ligne pendant deux mois. Le site de C&K compte 1,33 million de visiteurs uniques, 7,15 millions de pages vues par mois. • Des campagnes sur internet à l’aide de bannières (Yahoo, Rediff, Business Standard…) puisque l’Inde se situe au 4ème rang des utilisateurs d’internet, avec 81 millions d’internautes. 55% des Indiens qui voyagent se servent d’internet comme média pour la recherche d’informations touristiques (Source Atout France).

• 4 e-mailings sur la base de données de C&K (1,2 million de clients qui consomment des vacances ''loisirs'' et 1 500 entreprises). Nous sommes aujourd'hui en attente des résultats chiffrés des actions sur internet et du nombre de séjours vendus par Cox and Kings.

visibilité supplémentaire en inde grâce à des insertions presse En plus de sa participation à la campagne avec Cox & Kings, Atout France Inde s’est associé à Air France pour mener à bien une action de promotion autour du shopping, de la gastronomie et du ski, dans la presse, durant la deuxième quinzaine de novembre en 2011. Ces insertions ont été réalisées dans les grands quotidiens Hindustan Times et Mint, appartenant à HT Media. Partenaire actif sur ce marché, l'Aquitaine a donc été gracieusement valorisée dans les deux-tiers des 33 insertions parues tout au long de la campagne, notamment sur les thèmes de la gastronomie et du shopping. Ces 33 annonces représentent une contrevaleur publicitaire de 312 667 Euros pour un minimum de 13 610 000 lecteurs.

3


Endirectprintemps2012newxp_Endirectquadrinov06 xp 02/04/12 17:39 Page4

BULLETIN D’INFORMATION DU COMITÉ RÉGIONAL DE TOURISME D’AQUITAINE

Le Japon, de plus en plus de touristes repeaters en France

Ces rendez-vous professionnels ont permis au CRT de rencontrer une trentaine de touropérateurs dont certains figurent parmi les plus gros pourvoyeurs de clients vers la France comme Nippon Travel Agency (80 000 pax/an) ou encore Kinki Nippon Tourist Co LTD (60 000 pax/an). De ces échanges très riches se dégagent des évolutions importantes de la demande car le touriste Japonais de 2012 n'est plus celui du début des années 2000. Nous aborderons ici à la fois le contexte économique du pays, les attentes de clients japonais, leurs centres d’intérêts et les produits qu’ils recherchent.

Dans une situation économique difficile, le tourisme résiste bien Quelques mois à peine après le violent séisme qui a frappé le Japon et après le tsunami qui a dévasté la côte nord du pays, l’économie japonaise relève la tête. Alors que cette catastrophe aurait coûté selon le gouvernement japonais 217 milliards de dollars (Le Figaro 23 mars 2011), le secteur des services a repris sa croissance, même si l’industrie reste affectée par des coupures d’électricité. Pour le tourisme, le recul a été inférieur à ce qui était envisagé. Si le tourisme réceptif au Japon a grandement été touché, les flux vers l'étranger ont connu une baisse de ''seulement'' 3,5% entre janvier et juin 2011 (source Atout France Japon). 4

© CRTA

Après une dizaine d'années d'actions menées au Japon, le CRTA a souhaité faire un point sur ce marché, en reprenant contact avec des professionnels, afin de mieux connaître cette clientèle, de bien appréhender la demande et d'identifier les tendances du marché. Le CRT a donc participé au workshop organisé par Atout France à Tokyo et a mené une tournée de démarchage dans deux villes, Tokyo et osaka. D’ailleurs, le secteur du tourisme a été classé par le gouvernement parmi les secteurs prioritaires de relance. Il bénéficie d’un contexte assez favorable grâce à un yen fort et à une multiplication des compagnies low cost (avec plutôt des vols vers l’Asie) et une augmentation des capacités aériennes entre le Japon et la France.

Les touristes japonais : des amateurs de la France qui veulent approfondir leur visite Environ 600 000 Japonais visitent la France chaque année et génèrent 3,6 millions de nuitées (source Atout France). Ils sont fidèles : presque 40% des visiteurs japonais en France sont déjà venus au moins 4 fois (source Atout France). Selon Ab-Road (site comparateur de prix au Japon), les Japonais dépenseraient environ 2 000 € par séjour et par personne en France (le montant du transport serait de 2 820 €). Ils connaissent de mieux en mieux la France. Ils ont déjà découvert les grands classiques, souvent lors d’un séjour de type La France en 10 jours. Ils souhaitent maintenant mieux découvrir les destinations régionales, faire l’expérience d’une France authentique en prenant le temps, à chaque étape, de s’immerger par de visites moins rapides et moins superficielles, des balades à pied pour découvrir les villes et villages… C’est une clientèle féminisée (2/3 des visiteurs sont des femmes), qui a recours à un intermédiaire pour préparer son séjour, puisque

presque 50% des voyageurs font appel à une agence (source Atout France). Le Japonais est hébergé à l’hôtel (75% en 3 ou 4 étoiles - source enquête hôtelière) avec une saisonnalité très marquée de juin à août (source Ab-Road). La France est en très forte concurrence avec l’Italie et de plus en plus avec l’Espagne, qui gagne des parts de marché. Cette progression de l’Espagne s’explique par des conditions météo meilleures qu’en France et des tarifs hôteliers plus raisonnables. Si le groupe reste largement prépondérant dans les clientèles des tour-opérateurs et agences, on note un développement de produits pour individuels (notamment au départ d’Osaka).

Leurs centres d'intérêt évoluent Il ressort des échanges avec les tour-opérateurs et agences rencontrés des demandes récurrentes autour de la découverte de Bordeaux et du vignoble auxquelles s’ajoutent un intérêt grandissant pour le Pays Basque et une attention particulière pour les sites UNESCO.

bordeaux et les vignobles, un grand classique Si les circuits organisés au départ de l’office de tourisme de Bordeaux sont très bien perçus, les tour-opérateurs recherchent des produits qui conjuguent l’originalité et les grands classiques. La visite d’un château est indispensable mais pas suffisante. Ainsi une balade à bord de la Sorellina,


Endirectprintemps2012newxp_Endirectquadrinov06 xp 02/04/12 17:39 Page5

PRINTEMPS 2012

l’atelier Be a winemaker ou une rencontre avec Les Médocaines séduisent les professionnels car ils peuvent satisfaire des clients qui souhaitent visiter un vignoble de référence, mais à travers des activités plus innovantes et surprenantes. Dans le même ordre d’idées, Bordeaux fête le vin est aussi un élément majeur d’attractivité de la ville et reçoit un accueil plus que chaleureux. Le contenu de l’événement, son formatage (le pass dégustation) et son commissionnement sont autant d’atouts pour les tour-opérateurs. Dans une moindre mesure, on retrouve aussi ce phénomène sur Le marathon du Médoc.

Les sites unesco, une référence Ces sites sont des références pour les touropérateurs et agences japonais. Ce label permet aux professionnels de sélectionner des sites qui s’imposent comme des garanties indiscutables pour leurs clients.

En revanche, la Dordogne, malgré son riche patrimoine, semble moins attractive pour les Japonais, sauf lorsqu’elle se situe sur un tour de France qui comprend aussi la région Midi-Pyrénées. La logique géographique permet alors, entre Bordeaux et Toulouse, de visiter la Dordogne.

Des clients pour l’hôtellerie haut de gamme Les tour-opérateurs et agences japonais sont exclusivement orientés vers l’hôtellerie, plutôt haut de gamme (4 ou 5* en général). Cependant on note un très grand changement par rapport à l’hébergement : les clients souhaitent séjourner plusieurs jours dans le même hôtel, et ce pour deux raisons principales. D'une part, parce que les Japonais connaissent de mieux en mieux la France et veulent disposer de plus de temps pour découvrir un lieu.

D'autre part, parce que les clients japonais qui se rendent en France sont souvent assez âgés (les tour-opérateurs font d’ailleurs une double voire une triple segmentation des seniors : les 50-60 ans, les 60-70 et les 70-80 ans). Les programmes sont donc organisés de façon à passer 2 ou 3 nuits dans le même établissement. En conclusion, même si le Japon demeure un “petit” marché pour l’Aquitaine, eu égard à la fréquentation globale de la région, cette clientèle présente l’intérêt de disposer d’un pouvoir d’achat élevé et donc de générer un haut niveau de dépense par client avec des hébergements haut de gamme, des activités assez nombreuses et ''sophistiquées''. Notre territoire dispose aussi, avec son patrimoine, ses vignobles et ses sites UNESCO, de points d’accroche adaptés au marché.

s'associer à Rail europe pour communiquer sur les marchés lointains

©Rail Europe

Le CRT Aquitaine, en partenariat et cofinancement avec la CCI de Bordeaux, a décidé de participer à une grande campagne de communication mise en place par le plus grand distributeur de produits ferroviaires européens, Rail Europe. Cette société, qui existe depuis 1930 et dont la SCNF est actionnaire, a pour vocation d'organiser les déplacements en train de ses clients à travers l’Europe en utilisant les services de plus de 35 chemins de fer européens.

présence dans 12 marchés La campagne de communication couvre douze marchés, l'Australie, le Brésil, le Japon, la Corée, la Chine, Hong Kong, Taïwan, l'Inde, l'Argentine, l'Afrique du Sud, les Emirats et la Thaïlande, en raison de la préférence des touristes de ces pays pour les déplacements en train plutôt qu’en voiture. Ainsi le CRT et la CCIB ont pu atteindre les publics de pays lointains, y compris ceux avec lesquels aucune action n’a jamais été engagée. Le dispositif de la campagne de communication s'est appuyé sur plusieurs actions.

Une page sur l’Aquitaine dans un magazine diffusé à 1,8 million d’exemplaires L’Aquitaine y est présentée (pour un budget d’environ 20 000 euros) via un itinéraire qui conduit le touriste à Bordeaux, sur la Côte basque, sur le bassin d’Arcachon et en Dordogne (des lieux assez facilement accessibles en train et susceptibles de plaire à ces touristes de marchés lointains). En dehors des itinéraires à effectuer en train, le magazine contient des informations plus générales sur les destinations touristiques. Tiré à plus de 1,8 million d’exemplaires et traduit dans 7 langues, l'anglais, le portugais, le japonais, le coréen, le chinois, l'espagnol et le thaïlandais, cette brochure a été diffusée avec des magazines choisis dans chaque pays pour atteindre une clientèle susceptible de voyager en Europe.

viser une clientèle haut de gamme Le magazine est en effet encarté, de février à avril 2012, dans des magazines haut de gamme aux thématiques variées : voyages, politique ou de consommation… A titre d'exemple, en Australie, il sera inséré dans le Gourmet Traveller (100 000 ex.) ainsi que dans Wine Selector (90 000 ex.). Au Japon, il sera distribué avec CREA Traveller (35 000 ex.), Figaro (90 000 ex.)…, tandis qu'en Inde il sera diffusé en même temps que Society (55 000 ex.), Travel + Leisure (90 000 ex.), Tehelka (62 800 ex.)

Des outils de communication complémentaires Un microsite, dans lequel figure notre destination, a été créé et enrichi de données touristiques complémentaires sur les destinations présentées dans le magazine ; il est ''lié'' aux sites web de Rail Europe. Quatre opérations de lancement organisées à Sydney, São Paulo, Hong Kong et Tokyo ainsi que des actions sur les réseaux sociaux au Brésil, en Argentine et en Australie, complètent le dispositif de la campagne, qui est aussi accompagné de voyages de presse, dont un devrait avoir lieu sur le circuit aquitain du magazine. C’est une opération intéressante qui, pour un budget maîtrisé, permet de toucher des clientèles issues de pays lointains, à hauts revenus et intéressées par la France.

5


Endirectprintemps2012newxp_Endirectquadrinov06 xp 02/04/12 17:40 Page6

BULLETIN D’INFORMATION DU COMITÉ RÉGIONAL DE TOURISME D’AQUITAINE

Le Comité régional de tourisme d’Aquitaine est membre du Club de promotion du Tourisme vitivinicole d’Atout France. A ce titre, il participe aux actions collectives menées sur les marchés définis dans le cadre de la stratégie. Pour entamer l’année 2012, le Club a réalisé un dossier de presse ''œnotourisme'' disponible en trois langues, l'anglais, l'allemand et le néerlandais. Il a pour objectif de montrer la grande diversité de l’offre œnotouristique, de mettre à

©Club œnotourisme Atout France

L'Aquitaine présente dans le dossier de presse d'Atout France dédié à l'œnotourisme la disposition de la presse l’ensemble des nouveautés et des thématiques proposées par les régions viticoles françaises. L’Aquitaine est présente sur quatre destinations, Armagnac, Bergerac, Bordeaux et le SudOuest, au travers de portraits de vigneron(ne)s et de courts articles sur les nouveautés et spécificités de l’offre de ces territoires. Le dossier est accessible aux journalistes depuis ''l’espace presse'' des sites Internet des bureaux Atout France concernés. Il est également diffusé par les partenaires lors de leurs actions avec la presse.

La cérémonie de remise des prix du concours régional des villes et villages fleuris d’Aquitaine 2011 a eu lieu à mouguerre, le 10 février 2012, en présence de 250 personnes venues de toute l'Aquitaine, accueillies notamment par Régine marchand, Présidente du Comité régional de tourisme d’Aquitaine. Ce fut l'occasion, pour cette commune du Pays basque, d'ajouter une deuxième fleur sur son panneau ville fleurie. D'après une étude réalisée par l’IPSOS en juin 2011, les Français connaissent le label villes et villages fleuris : 67% d’entre eux le citent spontanément en première place comme distinc-

6

tion attribuée à une ville ou un village de France. Plus la commune est fleurie plus la qualité de vie y est perçue comme bonne. Ainsi la qualité de vie est notée 5,3/10 dans les communes 1 fleur pour atteindre 6,7 dans les communes 4 fleurs. Les villes voient ainsi leurs efforts récompensés : quand elles gagnent une fleur, elles améliorent la satisfaction des habitants par rapport à leur cadre de vie. Aujourd’hui 20% des communes d’Aquitaine participent au concours des villes et villages fleuris quel que soit l’échelon. 34% d’entre elles affichent le label villes et villages fleuris de 1 à 4 fleurs.

La 2ème fleur a été attribuée à Trélissac en Dordogne et à Philondenx dans les Landes. C'est Charles Sorce et son équipe de Billère (Pyrénées-Atlantiques), qui ont reçu le prix spécial du jardinier tandis que Boé (Lot-et-Garonne) a reçu le prix spécial coup de cœur du Jury. Enfin, le Comité National des Villes et Villages a attribué une 4ème fleur à Blanquefort, permière commune de Gironde à recevoir cette distinction.

Le palmarès du fleurissement 2011 152 communes ont participé au concours régional et 9 à l’échelon national. Parmi les 10 nouvelles communes proposées à l’attribution de la 1ère fleur, 7 l’ont obtenue : • Laveyssière et Montpon-Ménestérol en Dordogne, • La Réole et Villegouge en Gironde, • Montsoué dans les Landes, • Meilhan-sur-Garonne et Pindères en Lot-etGaronne.

©CRTA / C. Fialeix

©CRTA

Améliorer la qualité de vie et “gagner” des fleurs


Endirectprintemps2012newxp_Endirectquadrinov06 xp 02/04/12 17:40 Page7

©CRTA

©CRTA

PRINTEMPS 2012

Le vakantiebeurs , un salon pour conquérir des seniors en avant et en arrière-saison

©CRTA

La clientèle néerlandaise est la seconde clientèle d’Aquitaine en volume de nuitées. Elle est particulièrement présente sur le littoral aquitain. Sur ce marché, le CRT Aquitaine souhaite conquérir de nouveaux clients en avant et arrière-saison. Le Vakantiebeurs, traditionnel salon d'Utrecht, qui connaît une constante augmentation des visiteurs depuis 2010 - 126 550 cette année -, est un bon moyen d'y parvenir.

Les belges sont très intéressés par les courts séjours Du 2 au 6 février, en compagnie de neuf autres partenaires, le CRTA était présent sur le pôle France du 54e Salon des vacances de bruxelles, un rendezvous incontournable en belgique pour aller à la rencontre du grand public. Avec un taux de croissance de 1,8% en 2011, la Belgique se distingue comme l'une des meilleures performances économiques de la zone euro. Le secteur du tourisme confirme la tendance avec un taux de départ en augmentation de 15% entre 2008 et 20111. Les courts séjours quant à eux gagnent en volume, plus 30% pour la même période. La fréquentation de cette édition 2012 du Salon des vacances enregistrera certainement une baisse en raison du froid et de la neige qui ont sévi pendant toute la durée de la manifestation. Cependant le public reste qualitatif et très intéressé par la France et l’Aquitaine.

Rappelons que la France est toujours la destination étrangère préférée des Belges. C'est aussi la 4ème clientèle étrangère de l'Aquitaine en nombre de nuitées2.

La fréquentation du salon : une majorité de seniors Les seniors étaient plus nombreux en semaine tandis que les familles étaient majoritaires lors du week-end. Le littoral reste une destination plébiscitée ainsi que les Pyrénées-Atlantiques, Bordeaux et la Dordogne. Les demandes d’hébergements pour les séjours itinérants en chambres d’hôtes et camping-cars sont aussi nombreuses. Le cyclotourisme et la randonnée sont les activités les plus recherchées. Ce salon permet au CRTA et à ses partenaires de rencontrer une clientèle senior intéressante pour le printemps et l’automne.

Cadillac fait des émules en Allemagne et en suisse En août 2011, le CRTA, le CDT Gironde et les offices de tourisme de l'Entre-deux-mers et de Cadillac, ont accueilli une journaliste allemande, Gundel Jakobi, qui souhaitait découvrir le festival ''balade en Cadillac''. Ce voyage de presse individuel a donné lieu à trois articles. Parus dans le Saarbrücker Zeitung (150 000 exemplaires), le Stuttgarter Zeitung (155 626 exemplaires) et le Nürtinger Zeitung (26 000 exemplaires), deux quotidiens et un hebdomadaire du sud-ouest de l'Allemagne, ils « font encore des vagues », et pas seulement en Allemagne ! En effet, un amateur de Cadillac allemand qui souhaite, en compagnie d'amis, participer au prochain festival en tenue rockabilly et au volant de sa Cadillac de 1959, s'est rapproché du CRT pour trouver un hébergement. L'association suisse des conducteurs de Cadillac nous a promis quant à elle de communiquer auprès de ses adhérents sur les « Portes ouvertes en Cadillac » des 25 et 26 mai 2012 et le festival des 25 et 26 août 2012. Le CRT s'est naturellement empressé d'apporter toutes les informations utiles à ses interlocuteurs.

©CRTA / L. Clavreul

1) Source : Atout France 2) Source : Hors série La fréquentation touristique en Aquitaine/Edition 2011/CRTA

Du 10 au 15 janvier, le CRT Aquitaine était donc présent sur ce salon avec le CDT Dordogne et le club « camping » des Landes. La demande varie très peu d’une année sur l’autre. Le visiteur type est un senior faisant du camping ou du camping-car avec une pratique du vélo, séjournant en Dordogne ou sur la côte, pendant les mois de mai-juin. A noter cependant cette année une demande plus importante pour les chambres d’hôtes. Les gîtes de France et la ville de Bordeaux gagnent aussi en popularité.

7


Endirectprintemps2012newxp_Endirectquadrinov06 xp 02/04/12 17:40 Page8

BULLETIN D’INFORMATION DU COMITÉ RÉGIONAL DE TOURISME D’AQUITAINE

CommUniCAtion Un site en néerlandais et une campagne de communication pour la deuxième clientèle étrangère de la région Les Néerlandais peuvent maintenant tout savoir sur l'Aquitaine touristique, dans leur propre langue, grâce à la version néerlandaise du site Internet du CRTA, qui a été mise en ligne en février, accompagnée d'une importante campagne de communication. Cette année, la campagne a pris une nouvelle dimension puisqu'elle oriente les internautes vers les pages littoral du site du CRTA, en plus de celles du site www.plusfrance.nl créé pour les besoins de la campagne.

premiers clients étrangers de l'hôtellerie de plein air

Financièrement, il s'agit d'une campagne qui a mobilisé une participation de 90 000 € de la part du CRT. Il devenait donc nécessaire, pour la destination Aquitaine, de disposer d'un site en néerlandais. La version néerlandaise de www.tourisme-aquitaine.fr a été enrichie de pages dédiées au littoral. Elle est en ligne depuis le 13 février 2012.

Les Néerlandais sont aussi les premiers clients étrangers de l'hôtellerie de plein air de la région. C'est l'hébergement préféré de 71% des Néerlandais qui viennent en Aquitaine. En 2009, ils y ont généré 38% de la fréquentation étrangère, soit 1,7 million de nuitées. C'est un des marchés européens sur lequel le Comité Régional de Tourisme d'Aquitaine entend développer la fréquentation touristique du littoral. En effet, 45% des Néerlandais en Aquitaine choisissent de séjourner sur le littoral.

Campagne de communication multimédia Présent sur ce marché porteur depuis de nombreuses années, le CRTA participe notamment, chaque année, à une campagne de communication multimédia (Internet, mini-guide papier, workshop presse), initiée par Atout France. Elle vise à consolider la clientèle traditionnelle néerlandaise, principalement des familles avec enfants ou des ''tribus'', en juillet et août, mais aussi à développer la fréquentation des ailes de saison, autour des thématiques, camping, littoral, cyclotourisme, culture et nature. 1Source : Hors série La fréquentation touristique de l’Aquitaine - Editions 2011/CRTA 8

Amélioration du référencement Par ailleurs, Atout France a confié une importante campagne de référencement à une agence néerlandaise et deux noms de domaine dans la langue du marché ont été achetés : www.zuid-west-frankrijk.fr et www.zuid-westfrankrijk.nl, qui redirigent vers les pages littoral du site du CRTA. La campagne a démarré la dernière semaine de février, au moment où les Néerlandais commencent à réserver leurs séjours de vacances estivales. CRTA / Atout France

Avec 2 650 0001 nuitées dont 92% sont estivales, soit 18% des nuitées étrangères de l'Aquitaine, le marché néerlandais est le second marché étranger de la région, après la Grande-Bretagne et devant l'Espagne et l'Allemagne.


Endirectprintemps2012newxp_Endirectquadrinov06 xp 02/04/12 17:40 Page9

PRINTEMPS 2012

pResse edition Aquitaine des belges du bout du monde sur la RtbF En partenariat avec le CDT Gironde, le CRT Aquitaine a accueilli l’équipe de la Radio-Télévision belge de la Communauté francophone (RTBF), du 15 au 17 août 2011, pour le tournage de l’émission animée depuis 22 ans par Adrien Joveneau Les Belges du bout du monde. Le concept de cette émission hebdomadaire est de présenter une destination touristique au travers des coups de cœur d’un Belge installé à l’étranger. Pour la région Aquitaine, le choix s'est porté sur Renaud Matgen, un sculpteur utilisant l’ardoise comme matière première. Installé à Parempuyre, une commune de Gironde, depuis plus de 15 ans, Renaud Matgen a fait découvrir son Aquitaine à travers son lieu de vie et de travail : Bordeaux, le Bassin d’Arcachon, le Médoc. L'émission a été diffusée le dimanche 6 novembre 2011 à 9h sur la radio PREMIERE (durée de 52

minutes) et à 22h15 sur la chaîne de télévision UNE (durée de 26 minutes - chaîne généraliste, familiale et populaire) et à nouveau le 3 janvier à 16h20. L’émission a également été diffusée sur TV5. Une interview du CRT Aquitaine pour l’émission de radio a permis de valoriser l’ensemble de la destination Aquitaine. La RTBF représente 15% de parts de marché en Belgique. Ces émissions ont généré, pour les diffusions du 6 novembre 2011, une contre-valeur publicitaire équivalente à 114 400 € pour le reportage télévisé et 35 000 € pour le reportage radio.

Dans la série Douces Frances sur Arte, demandez l'Aquitaine ! Du 3 au 10 avril 2011, le CRTA et ses partenaires, les CDT 24, 33, 40 et 64, ont accueilli une équipe de la société de production Gédéon-Programmes, chargée de réaliser un film documentaire sur l'Aquitaine pour l'émission Douces Frances, diffusée sur la chaîne de télévision Arte. Intitulé Aquitaine: saveurs et savoir-faire, ce documentaire s'inscrit dans le cadre d'une série de films sur les régions françaises. S'agissant de l'Aquitaine, le film brosse, en 43 minutes, un tableau de la région dans toute sa diversité et son originalité par rapport aux autres régions, sous la forme d'un itinéraire allant des Pyrénées à la Dordogne, en passant par les Landes et la Gironde. Il a été diffusé le vendredi 20 janvier à 19 heures. Douces Frances est également présente sur le site Internet d'Arte avec des images aériennes,

Des dialogues se nouent sur la page Facebook tourisme d’Aquitaine Depuis deux ans, le CRT a investi trois des principaux réseaux sociaux : Facebook, FlickR et Youtube. Le CRT y anime chaîne vidéo dédiée, des albums photos repris sur le site général et, pour Facebook, une animation quotidienne, qui connaît un succès modeste mais croissant. Sans recrutement offensif, le CRT totalise aujourd'hui 1 530 « fans ». Ce sont les publications avec photos qui recueillent généralement le plus grand nombre de réactions. Il est arrivé plusieurs fois que des internautes français et étrangers se renseignent via la page pour la préparation de leur prochain séjour dans la région, certains ont même dialogué ensemble via les commentaires des posts du CRT. Dernière anecdote en date, une trentenaire italienne qui voulait faire découvrir la région à ses copines cet été…

des car tes, accompagnant les différents modules des intervenants régionaux répondant à des questions sur la région. Par ailleurs, des DVD tirés de chaque série ont été mis en vente dès le 16 février. Chaque film a une durée de 52 minutes. Le DVD Aquitaine évoque aussi le Lot-et-Garonne, qui ne l'était pas dans le documentaire télé.

9


Endirectprintemps2012newxp_Endirectquadrinov06 xp 02/04/12 17:40 Page10

BULLETIN D’INFORMATION DU COMITÉ RÉGIONAL DE TOURISME D’AQUITAINE

Quand un reportage du Daily mirror inspire une agence de voyage britannique En septembre 2010, le CRT Aquitaine, en partenariat avec des prestataires aquitains (offices de tourisme et CDT), a accueilli quatre journalistes britanniques en voyage de presse pour leur faire découvrir l’offre œnotouristique de la région. L’article du journaliste Rod Chaytor, intitulé The juice of hazard, paru le 30 juillet 2011 dans le Daily Mirror, a directement inspiré l’agence de voyage britannique Carrick Travel Limited, qui a pris contact avec le CRT. Carrick Travel Limited souhaitait obtenir un devis pour un séjour de 3

nuits (incluant les transferts de l’aéroport de Bergerac) reprenant les sites présentés dans l’article de M. Chaytor. Le séjour doit être monté pour un groupe d’une cinquantaine de personnes qui viendraient découvrir le Bergeracois (Château Haut Garrigue, le CIVRB…) lors du week-end du 14 septembre 2012. The Daily Mirror est un quotidien d’audience nationale dont le tirage est évalué à 1 247 073 exemplaires. La contrevaleur publicitaire générée par l’article de Rod Chaytor est estimée à 217 500 euros.

pleins feux sur la destination Aquitaine en israël

Intitulé A table à Bordeaux, paru début décembre dans la rubrique tourisme Sur les routes du magazine Laisha, un hebdomadaire féminin très diffusé (tirage : 100 000 exemplaires, audience : 300 à 400 000 personnes). Cet article de 3 pages donne un bon échantillon de ce que Bordeaux compte comme bonnes adresses, pour manger, boire un verre, se loger, trouver une bonne bouteille ou acheter quelques gourmandises. Le journaliste, qui était déjà venu en Aquitaine il y a une dizaine d'années, ne manque pas de souligner le renouveau du centre-ville et d'en vanter la beauté. La contre-valeur publicitaire de ces 3 pages est de 12 000 €.

10

©Shutter Stock Israël

L'accueil à bordeaux, en mai 2011, d'Avi Ephrati, le plus célèbre critique gastronomique d'Israël, a donné lieu à un très bel article.


Endirectprintemps2012newxp_Endirectquadrinov06 xp 02/04/12 17:40 Page11

PRINTEMPS 2012

La thématique choisie avait pour objectif de valoriser la destination Bordeaux comme porte d’entrée pour de courts séjours en Gironde. Ce voyage de presse a déjà généré plusieurs articles. Javier Mazorra a publié trois reportages, deux sur Ocho Leguas, le site portail dédié aux voyages du quotidien El Mundo, l'un valorisant, Bordeaux, le vignoble et le Bassin d’Arcachon, l’autre dédié à l’hôtel Seeko’o et le troisième sur Bordeaux et les vignobles sur le site O2B.

Luis Cano a publié deux reportages sur le site de l’ABC dédiés à Bordeaux et au Bassin d’Arcachon. Carlos Vidal a publié un reportage dans le supplément Destinos du quotidien El Periódico, consacré à Bordeaux, au Bassin d’Arcachon et aux vignobles (CVP : 16 630€). En termes d'audience, le site ABC reçoit 27 752 visites mensuelles et Ocho Leguas 565 000. Ces chiffres témoignent de l’intérêt de la clientèle espagnole pour les supports internet.

©CRTA

A l’occasion de l’ouverture de la ligne directe madrid-bordeaux opérée par Easy Jet, le CRTA a organisé un voyage de presse avec ses partenaires, le CDT Gironde et l'office de tourisme de bordeaux. un groupe de cinq journalistes espagnols a ainsi été accueilli du 14 au 16 septembre 2011, en collaboration avec Atout France Espagne et la compagnie low cost.

© CRTA

voyage de presse groupe espagne : déjà six reportages

Les journalistes ont apprécié leur séjour tant en Dordogne qu’en Gironde. Ils ont souligné la qualité du programme ainsi que de l’accueil dans la région. Sans attendre le reportage sur la Dordogne, qui paraîtra au cours de ce printemps 2012, nous vous livrons ici un extrait du reportage sur la Gironde, publié au mois d’octobre 2011 et valorisant, Bordeaux, la gastronomie, SaintEmilion et les vins (CVP : 6 300 €).

Cette année encore, le CRT Aquitaine était présent à la rencontre presse du Prêt à Partir des Régions de France à Paris, le 6 décembre 2011. Le dossier de presse Nouveautés 2012, présenté à cette occasion, proposait 12 pages de sujets très variés : hébergements, produits œnotouristiques et gastronomiques, visites et séjours, fêtes et manifestations, futurs grands projets touristiques. Le CRT a reçu la visite de 51 journalistes sur les 168 présents, chiffre légèrement en hausse par rapport à l’opération de décembre 2010. Les informations rassemblées dans le dossier 2012 ont alimenté la majorité des discussions engagées avec nos visiteurs, mais aussi des demandes plus ciblées de la part des journalistes, comme celles sur les jardins, l’œnotourisme, de même que sur les hébergements.

©CRTA

Du 24 au 27 juin 2011, le CRTA et ses partenaires (CDT Dordogne, CDT Gironde, offices de tourisme de bordeaux et de Saint-Émilion) ont accueilli un journaliste et un photographe du mensuel espagnol haut de gamme Sobremesa (tirage : 35 000 exemplaires).

©Sobremesa

Un premier article publié dans sobremesa en octobre 2011

Les nouveautés 2012 au prêt à partir de décembre

11


Vos nouveautés nous intéressent. Communiquez-les à : veronique.ricklin@tourismeaquitaine.fr

Les coups de cœur aquitains des journalistes indiens Chacun des six journalistes indiens accueillis du 16 au 24 mai 2011 (Cf. En Direct Automne 2011) pour un séjour autour de l'art de vivre en Aquitaine, a publié un ou plusieurs articles. C'est ainsi que The Deccan Sunday Herald, un quotidien du sud de l'Inde (250 000 exemplaires) consacre un article très élogieux, Sensual feast : wine wonder, à Bordeaux, le Médoc et la Vinothérapie, pour une contre-valeur publicitaire de 15 772 €. The Telegraph, un quotidien de Calcutta, a fait paraître un article d'ambiance intitulé The French Connection - une pleine page couleurs - sur un séjour ayant comme point de départ Bordeaux capitale aquitaine, pour des excursions vers Saint-Emilion, Arcachon et le spa de vinothérapie Caudalie. Le quotidien Mail Today (176 440 copies) se fait l'écho d'un véritable coup de cœur pour SaintEmilion comme l'atteste l'article Tumble down a valley of vines de la journaliste Archana Khare, paru également sur le site du journal pour une contre-valeur publicitaire de 9 833 €.

Signalons enfin l'article de Magandeep Singh paru sur le site Wi-Not, unique site indien dédié aux vins et à l'œnotourisme. Journaliste spécialisé vin et art de vivre, également premier sommelier indien à avoir été diplômé en France, Magandeep Singh anime également un blog sur le vin et les opportunités de découvertes viti-vinicoles, très suivi par les amateurs de vins. Il connaissait déjà l'Aquitaine et Saint-Emilion, où il a effectué une année de stage.

Comité égional de Tourisme d’ Cité e 23 par trr 33074 Bordeaux rrdeaux Cedex Té él. 05 56 01 70 00 Fax.. 05 56 01 70 07 tourisme@ tourisme-aquitaine.fr www.tourisme-aquitaine w w.tourisme-aquitaine .fr f fr

12

Imprimé avec des encres à base végétale sur du papier issu de forêts gérées durablement certifié PEFC

BULLETIN D’INFORMATION DU COMITÉ RÉGIONAL DE TOURISME D’AQUITAINE

IL - 337 926 745 RCS.Bordeaux.

Endirectprintemps2012newxp_Endirectquadrinov06 xp 02/04/12 17:41 Page12


En direct d'Aquitaine - Printemps 2012