Issuu on Google+

Endirectprintemps2011newxp_Endirectquadrinov06 xp 24/03/11 10:10 Page1

photo

E N I A T I U Q A ’ D T C E R I D EN ISSN 1279/7715

printemps 2011

E D’AQU ITA IN E TÉ RÉ GI ON AL DE TO UR ISM MI CO DU N TIO MA OR NF BU LL ET IN D’I

Concours des villes et villages fleuris : vers un label environnemental

• Concours Villes et Villages Fleuris p2

promotion

• L’inde un marché prometteur • Une demande réelle en israël • Cmt stuttgart • salon de l’Agriculture • mahana Lyon • salon des Vacances de Bruxelles • Vakantiebeurs à Utrecht p7

CommUniCAtion • Le supplément Aquitaine dans le sunday telegraph • L’Aquitaine dans le Diario Vasco et Diario de navarra p8

oBserVAtion

• Fréquentation hôtelière et tourisme d’affaires • premier bilan de la saison hivernale p9

presse

• Un film chinois montre le vignoble • rencontre avec la presse pour le Cmt • Des Américains en train en Aquitaine • Collection France à Bruxelles • Le prêt à partir des nouveautés • nouveau dossier de presse : Vacances actives • retombées de l’accueil de presse Corée • excellent bilan de l’accueil de presse Brésil

11 nouvelles villes labellisées en 2010 Aujourd'hui 12 000 villes et villages en France, près d'un tiers du total des communes, présentent leurs réalisations au concours. En 2010, 152 communes aquitaines ont participé au concours régional, soit 4 de plus que l’année dernière, et huit au concours national. Concernant le palmarès, neuf “première fleur” et deux “deuxième fleur” ont été attribuées, portant à 142 le nombre de villes et villages aquitains labellisés répartis comme suit : 16 en Dordogne, 40 en Gironde, 47 dans les Landes, 18 en Lot-et-Garonne et 21 dans les Pyrénées-Atlantiques. Ayant reçu plus de la moitié des prix de cette année, les Landes conservent leur titre de département fleuri. De son côté, Blanquefort, en Gironde, sera proposée au jury national pour l’obtention de la 4ème fleur, après avoir reçu le premier prix de mise en valeur du Patrimoine l’année dernière.

Un label en mutation…

Pour participer à une prise de conscience environnementale croissante et pousser les municipalités à agir, le concours VVF a, au fil des ans, inclus des critères de gestion et de développement durable dans l’attribution du label. 30% de l’évaluation des villes par le jury concerne maintenant l’amélioration de l’environnement et les pratiques aboutissant à un développement durable (utilisation des eaux pluviales pour l’arrosage, réduction de l’usage de pesticides…). Les objectifs étant de veiller aussi à la protection et à la valorisation des patrimoines naturels, bâtis et végétaux en plus du fleurissement proprement dit.

… qui devient un enjeu touristique Intégré dans l’agenda 21 lancé par le Conseil Régional d’Aquitaine il y a trois ans, le développement du concours est un enjeu régional et touristique. Le label ambitionne en effet de devenir un élément d’attraction supplémentaire pour les touristes toujours plus soucieux de leur empreinte écologique. L’Aquitaine, reconnue comme une région à l’environnement respecté, a donc ici une carte à jouer pour sensibiliser les élus, les techniciens des communes, les partenaires, les acteurs locaux et les départements autour d’objectifs communs de valorisation de son territoire ; l’attribution des fleurs sur ces nouveaux critères environnementaux devenant, pour les visiteurs, une garantie de l’engagement écocitoyen des municipalités et de leurs habitants.

En présence de quelques 250 élus et techniciens et du président du Comité Départemental du Tourisme de Dordogne, Jean-Fred Droin, Régine Marchand, présidente du CRTA, a profité de son discours d’ouverture pour souligner l’évolution du concours qui donne désormais au label VVF une dimension environnementale.

© CRTA J.-J. Brochard

Sommaire

La remise des prix du concours régional des Villes et Villages Fleuris 2010 (VVF), organisée par le CrtA le 11 février 2011 au pôle international de la préhistoire aux eyzies-de-tayac-sireuil (24), a été l’occasion de revenir sur l’évolution du label VVF vers un label environnemental.

Autrefois dédié au fleurissement, il prend désormais en compte des stratégies territoriales plus globales concernant la qualité de vie, l’écologie, le lien social et l’attractivité (touristique, économique…). 1


Endirectprintemps2011newxp_Endirectquadrinov06 xp 24/03/11 10:10 Page2

Bulletin d’information du comité régional de tourisme d’aquitaine

promotion L’inde, un marché économiquement et touristiquement prometteur pour l’Aquitaine Du 28 novembre au 4 décembre 2010, le CrtA et la CCi de Bordeaux, avec l’aide d’Atout France, sont allés à la rencontre de professionnels indiens du tourisme, to et agents de voyages, ainsi que de journalistes, sur les deux principaux bassins émetteurs de clientèles : new Dehli, capitale administrative et Bombay, capitale économique. Le principal objectif de cette toute première mission de prospection était d’évaluer les potentialités de ce marché, résolument dynamique et tourné vers la modernité, au regard de l’offre touristique de notre région, avant de décider d’une éventuelle stratégie à mettre en œuvre. Cette mission a été riche d’enseignements. Les professionnels rencontrés, une vingtaine, se sont montrés très attentifs, très intéressés par l’offre régionale et parfois même très enthousiastes. Certains ont souhaité des informations

complémentaires pour pouvoir proposer l’Aquitaine à leurs clients.

Un marché économiquement solide Les principaux indicateurs économiques de la 4ème puissance mondiale sont au vert. L’Inde représente 7% du produit intérieur brut mondial. Elle connaît un taux de croissance annuel de + 8,5 à + 9,5%. Son inflation est stable et le chômage maîtrisé. Sa monnaie se renforce face à l’euro et le pays attire de plus en plus de capitaux étrangers (Source Atout France).

De bonnes perspectives pour le tourisme Il s’y développe une classe supérieure aisée, qui a de plus en plus les moyens de voyager. On compte, en Inde, 123 000 millionnaires en USD ; deux millions de ménages ont des revenus annuels supérieurs à 35 000 USD (Source BCG – Atout France).

La classe moyenne est quant à elle évaluée à 50 millions d’Indiens, ayant un revenu (converti en pouvoir d’achat local) compris entre 13 500 et 65 000 USD (Source McKinsey - Atout France). Selon Mercury Travel, l’un des TO rencontrés pendant la mission, 50 millions d’Indiens disposent d’un niveau de vie comparable à celui des Français. Sur 1,2 milliard d’habitants (18 fois la France), 28% d’Indiens possèdent un passeport et 11 millions d’entre eux ont voyagé à l’étranger, un chiffre multiplié par deux en moins de 10 ans. L’Europe accueille un million de touristes indiens, la France 200 000 (Source Atout France). Selon l’OMT, les dépenses des Indiens à l’étranger devraient être multipliées par 3 en 12 ans (passant de 8,2 milliard de dollars US en 2008 à 28 milliards USD en 2020). Le marché devrait croître de 10% par an dans les cinq prochaines années.

Les centres d’intérêt des touristes indiens Les voyageurs qui se déplacent pour les loisirs ont déjà découvert de nombreux pays : ce sont nos clients potentiels.

© CRTA C. Ha

En ce qui concerne les individuels, s’ils choisissent une seule destination, la durée du séjour en France est d’environ une semaine, ce qui permet la découverte de Paris et d’au moins une autre région française. S’ils choisissent plusieurs destinations, les séjours sont concentrés sur deux ou trois pays maximum, principalement la Suisse, la Grande-Bretagne et la France.

Rencontre d’un TO local 2

Les groupes, souvent des primo visiteurs, visitent deux à trois pays européens en 10 à 15 jours, il s’agit d’un segment de clientèle de moyenne gamme (certains TO vendent des séjours à partir de 2 500 € les 8 nuits transport aérien inclus).


Endirectprintemps2011newxp_Endirectquadrinov06 xp 24/03/11 10:10 Page3

printemps 2011

Parmi les voyageurs d’affaires, seul le segment incentive peut constituer une opportunité, mais c’est une niche trop étroite pour envisager de la développer à cette étape de défrichage du marché. Les Indiens voyagent en famille, (souvent élargie à deux ou trois générations), entre amis, en couple, (jeunes sans enfant aux revenus confortables, retraités, jeunes mariés) ou entre femmes (en petit groupe sur des circuits à dominante culturelle). La plupart des séjours se déroulent entre avril et juin ou en septembre.

S’ils connaissaient Paris et parfois la Côte d’Azur, aucun des TO rencontrés ne connaissait l’Aquitaine. Toutefois Bordeaux est une “marque” connue et tous ont manifesté un réel intérêt pour ce qui fait la renommée de la région : culture, patrimoine, art, gastronomie et qui rejoint une image de la France très forte. En cela, l’Aquitaine est une destination complémentaire à un séjour parisien. • Une clientèle sensible à la culture française Les Indiens sont sensibles à la culture française et à tout ce qui y participe : culture, patrimoine, art, gastronomie. Sur ce terrain, l’Aquitaine est tout particulièrement bien placée : Bordeaux, Saint-Emilion, Vallée de la Vézère, reconnaissance de l’Unesco, châteaux de la Dordogne, tables étoilées… • Une clientèle qui s’intéresse au vin Même si, de façon générale, la consommation de vin est faible en Inde, les clients potentiels de l’Aquitaine sont des voyageurs internationaux qui apprécient ce produit dont la connaissance est associée à la réussite sociale et à la culture. Aussi, pour séduire ces clients, Bordeaux est bien la référence mondiale. • Une clientèle à la recherche d’expériences à vivre Presque tous les TO ont insisté sur la nécessité de proposer une composante “expérience” dans le séjour. Les spécificités régionales comme les vendanges, les stages d’assemblage, les cours de cuisine… sont propices à satisfaire cette demande.

© CRTA C. Ha

Les atouts de l’Aquitaine sur le marché indien

La délégation aquitaine avec Catherine Oden, directrice d’Atout France Inde • Le shopping La présence de grandes marques françaises est un atout complémentaire à l’offre de notre destination.

Le plan d’actions 2011 De retour de cette mission de prospection et forts des échanges très constructifs avec les TO, agences et medias rencontrés, le CRTA et la CCI de Bordeaux ont décidé d’inscrire leur stratégie d’actions dans la durée, soit les trois à cinq ans à venir. Pour commencer, deux campagnes de communication seront menées cette année en partenariat avec Atout France Inde et deux des principaux TO rencontrés. • Une campagne avec Cox and Kings TO n°1 sur le marché indien, Cox and Kings dispose d’une centaine d’agences en Inde et envoie 25 000 clients (y compris clientèle d’affaires) par an vers la France, une clientèle en progression dans ses ventes. Ce TO, qui avait participé à l’éductour organisé à Bordeaux en 2009 (programme Bordeaux, Médoc, SaintEmilion, Arcachon) y avait apprécié l’aspect sécurité, le shopping, la culture, le bon niveau d’anglais des interlocuteurs. Il communique

beaucoup sur la France, notamment dans ses brochures. La campagne envisagée avec ce TO est une campagne multi-supports consacrée à l’Aquitaine. • Une campagne avec Mercury Travel Implanté dans 14 villes en Inde, ce TO possède également des bureaux dans le monde entier, à Londres, New York, Rio de Janeiro, Buenos Aires… Il envoie 8 000 clients vers la France chaque année. Pour les séjours d’individuels à l’étranger, il se positionne sur la cible haut de gamme. Ses clients recherchent des expériences à vivre, des séjours uniques. Ils sont logés dans des hôtels de 3 à 5 étoiles et choisissent de plus en plus de voyages mono destination. La campagne envisagée avec ce TO est une campagne France avec valorisation des partenaires via les visuels des annonces presse ainsi qu’une page dédiée Bordeaux-Aquitaine dans la brochure du TO. Il est également envisagé d’accueillir des journalistes et, après un bilan de ces premières actions, de prévoir une tournée de démarchage avec des partenaires aquitains. 3


Endirectprintemps2011newxp_Endirectquadrinov06 xp 24/03/11 10:10 Page4

Bulletin d’information du comité régional de tourisme d’aquitaine

israël, un marché en devenir pour l’Aquitaine Le CrtA a participé au salon French travel Workshop, qui s’est déroulé du 2 au 4 novembre 2010 à tel Aviv. Les 330 000 touristes israéliens qui viennent chaque année en France, la francophilie des visiteurs, la situation économique favorable du pays et la proximité relative, sont autant d’arguments qui ont décidé le CrtA à s’intéresser à ce marché. si après une première expérience d’israël, en 2005, le CrtA avait trouvé ce marché encore jeune pour notre destination, ce workshop nous a permis de constater que la situation a évolué : la demande pour l’Aquitaine est réelle, les professionnels connaissent la destination et souhaitent la programmer.

Les principaux enseignements sur le marché Les principaux indicateurs économiques sont bons. Israël n’a pas connu la crise économique 2008-2009, qui a frappé la plupart des pays industrialisés dans le monde. Le taux de croissance se maintient à 4% et le taux de chômage, 6%, reste faible. Une douzaine de TO et un peu plus de 500 agents de voyages se partagent le marché du tourisme, soit 4,2 millions de départs à l’étranger. Environ 320 000 visiteurs se rendent en France chaque année dont 40 000 dans les stations haut de gamme de Haute-Savoie, les autres se

répartissant entre Paris, la Côte d’Azur, la Provence et la Normandie. Ils y voyagent en famille et y séjournent en moyenne entre 7 et 10 jours (Source des données chiffrées : Atout France).

Des contacts encourageants Le CRTA a rencontré une vingtaine de professionnels, TO, agences de voyages et journalistes, qui se sont montrés très intéressés par l’Aquitaine, notamment la Dordogne (Sarlat, la vallée de la Vézère et Montignac sont bien connus), Bordeaux et les vins, la Côte Basque, (dont Biarritz très demandée par une clientèle “jet set”, celle qui fréquente les stations de Haute-Savoie). Les clients recherchent des hébergements haut de gamme, des locations à la semaine de villas/appartements, des hôtels 4 et 5 étoiles. Côté activités, ils sont sensibles aux circuits œnotouristiques dans des châteaux prestigieux, aux visites participatives, aux loisirs actifs (randonnée, vélo, parcs accro-branches) et à la découverte du patrimoine et de l’histoire. Les importants TO, affréteurs de charters, aimeraient pouvoir ouvrir des vols à bas coût vers de nouveaux aéroports autres que Paris, Marseille et Grenoble. L’aéroport de Toulouse, présent au salon, pourrait constituer à cet égard une bonne alternative, permettant d’irriguer la clientèle sur l’ensemble du Sud-Ouest. Les nombreux journalistes rencontrés ont également été séduits par la région. Un voyage de presse devrait être programmé pour faire suite à ces premiers contacts.

Le Cmt Stuttgart, une demande littorale avec des ouvertures sur l’intérieur du territoire

Les visiteurs, en majorité des familles et des retraités CSP+, d’Allemagne mais aussi de Suisse et d’Autriche, viennent y préparer leurs vacances estivales. Pour promouvoir son littoral, le CRTA était présent sur le stand d’Atout France avec ses partenaires habituels : Médoc Océan (regroupement des OT de Lacanau, Carcans-Maubuisson et Hourtin), le SIBA (Syndicat Intercommunal du Bassin d’Arcachon) et le camping Pavillon Royal de Bidart. Côté grand public, le CRTA a été fortement sollicité sur la thématique des vacances actives sur le littoral, des vacances en camping-car et sur les séjours thématiques. Les visiteurs ont été friands d’informations concernant le patrimoine, le vélo pour familles, sportifs et gourmets, les séjours oenotouristiques à Bordeaux, le tourisme itinérant avec les randonnées et les sentiers de Saint-Jacques, le golf et le bien-être, en Dordogne particulièrement. Au total, les représentants du CRTA ont distribué plus de 2 000 brochures et apporté une information personnalisée à de très nombreux visiteurs, connaisseurs et amateurs de la France. En parallèle, notre site Internet a reçu un pic de demandes de documentation fin janvier, en provenance d’Allemagne.

4

Le bilan de ce déplacement est encore une fois très positif. Les perspectives de fréquentation touristique pour l’été 2011 s’annoncent très bonnes. Le CMT s’impose définitivement comme un salon incontournable pour attirer les marchés germanophones sur le littoral, mais aussi de plus en plus sur des niches thématiques dans le reste du territoire.

© CRTA YDG

Cette année, du 15 au 23 janvier 2011, le Cmt de stuttgart, salon touristique grand public en Allemagne, a connu une fréquentation record avec 220 000 visiteurs (+ 7 % par rapport à 2010).


Endirectprintemps2011newxp_Endirectquadrinov06 xp 24/03/11 10:10 Page5

printemps 2011

Le Salon de l’Agriculture, un espace aquitain pour lier terroir et tourisme pour la 9ème année consécutive, le Comité régional du tourisme d’Aquitaine a participé à la 48ème édition du salon international de l’Agriculture qui s’est tenu au parc des expositions de paris du 19 au 27 février 2011. Après une légère baisse en 2010, l’édition 2011 a connu une hausse de fréquentation avec plus de 679 000 visiteurs contre 650 000 en 2010. Retraités, séniors actifs, familles et scolaires étaient présents pour découvrir l’élevage, l’agriculture, mais aussi la gastronomie et le tourisme vert.

Le terroir, un argument qui “parle” aux futurs touristes Pour un organisme de promotion touristique comme le CRTA, le Salon International de l’Agriculture est l’occasion de lier les produits des 70 exposants répartis sur 1400 m2 avec les richesses touristiques des terroirs d’où ils proviennent. Les visiteurs sont de plus en plus curieux de la découverte des richesses du patrimoine via le terroir. Ce salon est également un moyen d’évaluer la tendance touristique de la saison et l’évolution des demandes, des produits recherchés et du profil de la clientèle. Les connaître permet d’être réactif et de mieux répondre à la demande touristique.

Le goût du bonheur et de la découverte Le CRTA était présent sur le stand régional divisé en deux pôles : tourisme et terroir. Le comptoir des saveurs, placé sous le slogan “L’Aquitaine le goût du bonheur”, a proposé tous les jours de nombreuses dégustations de produits locaux. Sur le comptoir du tourisme, les questions concernaient principalement le littoral, la Dordogne, les hébergements en gîtes et chambres hôtes, les accueils à la ferme, les circuits gastronomiques et itinérants, à pied ou en vélo.

Des demandes touristiques souvent précises Les questions des visiteurs ont été très variées. Certains souhaitaient obtenir des informations afin de préparer leur séjour, d’autres étaient à la recherche d’une réservation… Devant la diversité des demandes, il n’est pas toujours facile pour le CRTA de répondre à toutes les attentes. Heureusement, il est toujours possible de donner aux visiteurs les coordonnées des endroits, virtuels ou réels, où ils peuvent obtenir les informations qu’ils souhaitent. Malgré la foule, le salon de l’agriculture reste un lieu d’échange convivial, qui associe la découverte des produits et des territoires, un moment d’évasion “près de chez soi” pour les Parisiens qui viennent y chercher un air de campagne et de vacances.

mahana Lyon 2011 : quel avenir pour la participation régionale ? pour la 31ème édition du salon du tourisme mahana, du 4 au 6 février 2011, le CrtA et ses partenaires (CDt Gironde, CDt Lot-et-Garonne, Clévacances 33 et Logis de France 33) étaient présents sur le stand Aquitaine, pour présenter leurs offres au public lyonnais.

Un salon en légère perte de vitesse, dans un contexte international tendu Malgré un rendez-vous organisé un mois plus tôt qu’en 2010 et une baisse ressentie de la fréquentation (27 026 visiteurs, contre 28 050 en 2010 soit - 3,6 %), une clientèle qualifiée - familles et séniors en tête - a fait le déplacement pour en savoir plus sur les Landes, les PyrénéesAtlantiques, le Pays Basque et les séjours actifs en famille notamment. Cette année, un grand nombre de demandes d’informations provenaient de touristes ayant déjà réservé leur hébergement et cherchant à organiser leur séjour sur place (activités, visites…). Ils manifestaient un fort intérêt pour des prestations moyen et haut de gamme.

sont moins présentes (seules trois régions participantes en 2011). De plus, des partenaires qui faisaient la richesse et l’intérêt du stand Aquitaine se sont récemment désengagés. Pour des raisons stratégiques, certains ont choisi de ne pas participer au Mahana 2011 ; d’autres ont fait le déplacement mais n’étaient pas présents sur le stand régional. Dans ce contexte, l’évolution des partenariats, la présence d’autres institutions touristiques comme le futur plan marketing seront déterminants quant à la participation du CRTA au salon Mahana en 2012.

Définir le bon niveau de représentation Tout d’abord, l’offre du salon est de plus en plus précise géographiquement, à l’échelle des départements voire des villes. Les régions françaises

© CRTA S. Thierry

A l’heure du bilan, le CRTA s’interroge sur la nécessité de sa participation à ce salon à l’avenir.

5


Endirectprintemps2011newxp_Endirectquadrinov06 xp 24/03/11 10:10 Page6

Bulletin d’information du comité régional de tourisme d’aquitaine

Deux rendez-vous incontournables pour cibler les seniors en Belgique et aux pays-Bas Du 3 au 7 janvier, en compagnie de cinq autres partenaires touristiques régionaux, le CrtA était présent sur le stand agrandi d’Atout France au salon des Vacances de Bruxelles. Ce salon, à la fréquentation en hausse constante depuis quelques années (+2% en 2011 par rapport à 2010 soit 112 000 visiteurs), est un rendez-vous important pour la clientèle senior belge qui bénéficie de revenus élevés. Ce segment de clientèle se déplace au Salon des Vacances pour obtenir de la documentation papier, sur une destination déjà préalablement identifiée. Le week-end a vu affluer une clientèle plus familiale avec aussi de nombreux couples sans enfants. Cette année, encore, les demandes étaient très ciblées, une majorité de visiteurs s’étant déjà renseignée sur la région avant de venir. Le littoral reste la destination la plus plébiscitée avec les Pyrénées-Atlantiques et Bordeaux.

2011 a aussi connu une forte demande pour les séjours itinérants avec hébergement en chambre d’hôtes et camping-car. Côté activités, le cyclotourisme est toujours très demandé. A noter cette année, la brochure Vignobles d’Aquitaine, les clés de la découverte a connu un franc succès et nos collaborateurs ont eu quelques demandes au sujet des nouvelles croisières CroisiEurope en Gironde et Dordogne. Pour le CRTA et ses partenaires aquitains, ce salon permet non seulement de connaître la tendance touristique belge pour la saison mais aussi de toucher une clientèle senior particulièrement intéressante pour les séjours au printemps et à l’automne.

Vakantiebeurs, une plateforme pour le tourisme nature Avec le CDt Dordogne et quelques campings, le CrtA s’est rendu au salon Vakantiebeurs à Utrecht aux pays-Bas du 12 au 17 janvier 2011. Après une année de fréquentation en baisse (117 000 visiteurs en 2010 contre 132 000 en 2009), le salon a connu une bonne reprise des visites en 2011 (+4%). Sur ce marché connaisseur de la destination et amateur de la France (deuxième destination favorite des Néerlandais), les thématiques du tourisme de nature et le camping sont très porteuses.

© CRTA S. Thierry

Sur le stand, les demandes pour les séjours en Dordogne ont été très nombreuses. Les recherches sur le littoral ont aussi été importantes, avec une certaine préférence pour le Sud de la côte (Landes et PyrénéesAtlantiques). Concernant le tourisme urbain, les Néerlandais ont montré un intérêt particulier pour Bordeaux et Biarritz.

6

Cette année encore, le camping a représenté 80% des demandes d’hébergements, suivi des locations en village de vacances, gîtes et chambres d’hôtes et des aires de camping-car.

© CDT Landes Sasha Heit

Une fréquentation en hausse au Salon des Vacances de Bruxelles

Le vélo reste l’activité favorite avec aussi un fort intérêt des adolescents pour le surf. Cette édition a été majoritairement fréquentée par les seniors. Cependant, à la différence du marché belge, les seniors néerlandais sont plus connectés à Internet et utilisent ce média pour préparer leurs vacances.

Le choix de l’itinérance une tendance qui se confirme sur ces deux salons, les collaborateurs du CrtA ont noté un fort intérêt pour le tourisme itinérant, en camping-car notamment. Aux Pays-Bas comme en Belgique, respectivement 2ème et 5ème marchés étrangers émetteurs de touristes en Aquitaine, les seniors voyagent beaucoup, en basse saison notamment et dans toute l’Europe. Lors de déplacements itinérants, d’après les témoignages, certains ont découvert la région et décidé d’y revenir et d’en faire une destination pour leurs vacances. L’itinérance apparaît donc comme une piste à approfondir pour la promotion sur ces marchés.


Endirectprintemps2011newxp_Endirectquadrinov06 xp 24/03/11 10:10 Page7

printemps 2011

n o i t A C i n U m m o C

Le supplément Aquitaine dans le Sunday telegraph : 1 500 000 lecteurs visés Le CrtA, en collaboration avec Atout France Grande-Bretagne, a mis en place un supplément Aquitaine de 16 pages diffusé par le quotidien britannique Sunday Telegraph (Cf. En Direct novembre 2010) afin de cibler la clientèle britannique, première clientèle étrangère de la région, qui a des accès directs aériens sur l’ensemble du territoire régional.

Un lectorat important

Une édition rendue possible grâce à un partenariat large

Une campagne de communication sur deux mois

Les deux tiers du projet ont été financés par le CRTA. Le tiers restant a été pris en charge par nos partenaires sur cette opération, Brittany Ferries et Pierre & Vacances. Des partenaires du tourisme régional (les OT d’Arcachon et de Bergerac, le CDT Dordogne et Terre et Côte Basques) ont aussi contribué à la réalisation du supplément en y achetant des espaces publicitaires.

Cette action, qui a nécessité l’accueil de deux journalistes anglais sur le territoire, intervient dans le cadre plus large de la campagne 2011 sur le marché britannique.

Publié à plus de 500 000 exemplaires et inséré dans l’édition du 30 janvier, le supplément Aquitaine touche un lectorat potentiel de 1,5 million de personnes, majoritairement CSP+, qui voyagent de façon régulière. Le supplément reprend les incontournables de la région sous forme de circuits thématisés et distille idées de visites et nouveautés autour des sites majeurs. Le guide a aussi été publié au format magazine pour être distribué dans les boîtes aux lettres de 2 000 contacts CSP+ sur le bassin de Londres qui représente à lui seul 30% de la clientèle anglaise en Aquitaine. Enfin, on trouve une version ebook du magazine sur le site du Sunday Telegraph : http://www.e-brochure.org/ TELEGRAPH/AQUITAINE.

Cette année, notre stratégie s’est construite autour de deux axes majeurs : une sélection de médias qualitatifs dont le lectorat est majoritairement composé de CSP+ et un planning d’insertion presse concentré sur le début d’année afin de bénéficier d’une bonne visibilité lors du pic de réservations au premier semestre. Le dispositif mis en place avec le Sunday Telegraph est complété par une campagne d’insertions presse dans The Traveller, le supplément voyage de The Independent. Tous les 15 jours entre le 5/02 et le 16/04, une page de publicité dédiée à la région sera publiée. Sur les thèmes du littoral, du séjour familial, du tourisme urbain, des activités de pleine nature et de la découverte de la gastronomie et du vin, le CRTA mettra en avant des courts séjours, des idées de visites et activités. Retrouvez ce supplément en téléchargement sur le site Internet anglais du CRTA : http://www.tourisme-aquitaine.fr/en/

Diario Vasco et Diario De navarra, des médias de proximité pour toucher le marché espagnol 2010 a été une année satisfaisante en ce qui concerne la présence des espagnols en Aquitaine, du fait de la proximité géographique du pays. C’est pour continuer à séduire cette clientèle de première importance pour l’économie touristique régionale que le CrtA a été à l’origine du supplément Aquitaine encarté, le 23 mars 2011, dans le Diario Vasco (120 000 exemplaires) et le Diario De Navarra (65 000). Bien que les Espagnols soient moins nombreux que les Anglais et les Allemands dans la région, c’est une clientèle de proximité qui voyage

aussi en avant et après saison, durant la semaine Sainte notamment, en plus des vacances estivales. La proximité permet aussi aux Espagnols de faire plus d’un séjour par an dans la région et de venir - le plus souvent en voiture - sur une large partie du territoire. Largement illustré, ce guide reprend, sur 68 pages, les thématiques touristiques régionales qui ont une forte capacité d’attraction sur le marché espagnol : les grands sites, le patrimoine, la gastronomie, l’œnotourisme et les escapades urbaines notamment. Pour financer cette opération, d’un montant total de 39 200 euros, le CRTA a pu compter sur la mobilisation et l’implication de 15 partenaires et prestataires touristiques.

7


Endirectprintemps2011newxp_Endirectquadrinov06 xp 24/03/11 10:10 Page8

Bulletin d’information du comité régional de tourisme d’aquitaine

oBSerVAtion Fréquentation hôtelière et tourisme d’affaires : une nette croissance entre 2005 et 2009 Dans le cadre de sa mission d’observation et de suivi de la demande touristique, le CrtA a réalisé une étude sur la fréquentation hôtelière et le tourisme d’affaires en Aquitaine entre 2005 et 2009, sur la base de l’enquête nationale réalisée chaque mois par l’insee. L’objectif de cette étude est de mieux connaître le poids des nuitées d’affaires dans la fréquentation hôtelière en Aquitaine et dans l’agglomération bordelaise. Il a été possible de suivre les évolutions depuis 2005 et d’analyser l’environnement concurrentiel français de l’hôtellerie bordelaise, grâce aux données fournies par les autres régions participant à cette enquête, Midi-Pyrénées, RhôneAlpes, PACA, Loire-Atlantique et Alsace.

43% des nuitées hôtelières d’Aquitaine sont liées au tourisme d’affaires En 2009, sur plus de 8,2 millions de nuitées générées par l’hôtellerie aquitaine (dont la

moitié pour le seul département de la Gironde), celles liées au tourisme d’affaires1 représentent 43% de la fréquentation totale des hôtels aquitains, soient 3,5 millions de nuitées. Les nuitées de tourisme d’affaires sont en baisse dans tous les départements aquitains depuis 2007, hormis dans les Landes. Cependant, la Gironde, le Lot-et-Garonne et les Pyrénées-Atlantiques avaient connu une forte hausse entre 2005 et 2007, respectivement + 15% pour la Gironde et + 12% pour les deux autres départements.

L’agglomération bordelaise génère 41% des nuitées d’affaires de la région L’agglomération de Bordeaux génère, à elle seule, 28% des nuitées hôtelières aquitaines (soient 2,3 millions de nuitées en 2009) et 41% des nuitées d’affaires de la région (soient 1,5 million de nuitées). Dans toutes les catégories d’hôtels de l’agglomération bordelaise, plus de 6 nuitées sur 10 sont liées au tourisme d’affaires, comme dans toutes les grandes villes comparables de cette étude.

La fréquentation des hôtels de Bordeaux a augmenté de 11% entre 2005 et 2009. Pendant la même période, le nombre de nuitées d’affaires dans les hôtels de Bordeaux a augmenté de 9%. Bordeaux possède la troisième capacité d’accueil des villes de province, derrière Lyon et Toulouse. La capacité d’accueil de toutes les grandes agglomérations est en hausse par rapport à 2005. Celle de l’agglomération bordelaise a augmenté de 13% en 5 ans.

Bordeaux bien placée auprès de la clientèle française La fréquentation hôtelière des grandes villes enregistre une forte baisse entre 2008 et 2009, mais reste supérieure à celle de 2005. L’agglomération bordelaise occupe : • La 3ème place pour sa fréquentation hôtelière, derrière Lyon et Toulouse, • La 2ème place pour le nombre de nuitées françaises en hôtellerie, derrière Lyon, • La 5ème place pour la fréquentation étrangère (elle est devancée par Strasbourg, Lyon, Marseille et Toulouse). • Bordeaux affiche la plus forte hausse de fréquentation française entre 2005 et 2009 (+14%).

© CRTA J.-J. Brochard

Toutes les villes, hormis Marseille, enregistrent une nette tendance à la baisse de leurs nuitées hôtelières étrangères (- 4% pour Bordeaux entre 2005 et 2009).

8

Ainsi, sur fond de baisse généralisée de la fréquentation hôtelière entre 2008 et 2009, Bordeaux occupe une position intéressante par rapport aux autres villes de cette étude sur le marché français. Cependant, le taux d’occupation annuel moyen de Bordeaux est le plus bas des villes étudiées et sa fréquentation étrangère reste à développer. La position de la ville et de la région sont donc à renforcer pour en assoir la renommée internationale et affronter sereinement la concurrence. 1) Il s’agit de la part estimée par l’hôtelier.


Endirectprintemps2011newxp_Endirectquadrinov06 xp 24/03/11 10:10 Page9

printemps 2011

Des professionnels peu enthousiasmés par cette saison hivernale © CRTA OT de Gourette

Après un début d’hiver satisfaisant pour le tourisme urbain, en hausse par rapport à novembre et décembre 2009, la fréquentation marque le pas depuis le début de l’année. Les responsables des villes de congrès du littoral et des grandes villes n’arrivent pas à atteindre leur niveau de fréquentation de l’an dernier, tant pour les clientèles françaises qu’étrangères. Les hébergements, les restaurants et l’œnotourisme souffrent également de ce recul d’activités. Les professionnels des stations de ski renvoient l’écho d’un début de saison inférieur à l’année dernière, malgré une bonne fréquentation française. La fréquentation étrangère, certes généralement très minoritaire en cette saison, est en baisse par rapport à la saison précédente. Globalement, quelles que soient les destinations, les touristes, les français comme les étrangers, sont économes et ont réduit leur budget vacances. Les hébergements ont particulièrement souffert de cette baisse du niveau des dépenses. Malgré ce contexte, les professionnels restent optimistes quant à la fréquentation des semaines à venir.

preSSe

eternal moment , un film chinois fait de Bordeaux et du Bordelais “la” destination des amoureux. Ce film, sorti en Chine pour la saint Valentin, fait découvrir notre région aux spectateurs chinois ; de quoi déclencher l’envie de découvrir sur place les richesses de la région.

romance + vignes = Aquitaine Dans l’imaginaire de la population chinoise, la France est « LA » destination romantique par excellence, le pays auquel rêvent tous les amoureux. C’est dire l’engouement que suscite le film Eternal Moment, sorti dans les salles pour la Saint-Valentin, dont une partie a été tournée, en septembre dernier, en Aquitaine, plus précisément dans le Bordelais. Les acteurs, jeunes premiers très célèbres en Chine, (lui : Li Yapeng, elle : Xu Jinglei) campent un couple d’amoureux. Propriétaire d’un château viticole en Bordelais, il invite sa bien-aimée à le rejoindre. Elle découvre avec lui le domaine, bien sûr, mais aussi Bordeaux, Saint-Emilion, la dune du Pilat… autant de lieux emblématiques de notre région.

Des retombées rapides et massives Même si la majorité du tournage s’est passée en Chine, les scènes tournées en Bordelais ont immédiatement conquis la presse et le grand public. La représentation d’Atout France en Chine a dû répondre à de nombreuses demandes d’informations et Camille QI, l’attachée de presse, a déjà été interviewée 10 minutes par Beijing Radio Station (le 16 février 2011 pour l’émission Joy FM, quotidienne diffusée de 18h à 19h aux 3 millions d’auditeurs de Pékin et sa région) et 45 minutes par China National Radio (le 17 février 2011 pour l’émission Voice of Economy, quotidienne nationale Géographie/Economie diffusée de 16h à 17h auprès de 300 millions d’auditeurs). Bien que le CRTA n’ait pas été sollicité pour l’organisation du tournage, l’Aquitaine devrait bénéficier de la diffusion et de la promotion du film, en termes de positionnement de la région auprès du grand public et d’intérêt des TO locaux pour la destination. 9


Endirectprintemps2011newxp_Endirectquadrinov06 xp 24/03/11 10:10 Page10

Bulletin d’information du comité régional de tourisme d’aquitaine

Dîner de presse à Stuttgart : profiter du Salon pour rencontrer des journalistes Le CrtA a profité de son déplacement au salon Cmt à stuttgart le 18 janvier 2011 pour organiser une rencontre avec des journalistes allemands, dans l’objectif de mettre en place des voyages de presse et de faire parler de la région. En collaboration avec Atout France, le CRTA a proposé de consacrer une soirée à la presse “Nouveautés d’Aquitaine - vacances durables en famille pour gourmets”, au cours d’un repas. Les plats français, cuisinés par un chef… autrichien, se mariaient avec les trois vins choisis pour illustrer la diversité de notre région : un bergerac pour l’entrée, un médoc rouge pour accompagner le plat principal et un sauternes pour le dessert, précédés d’un Lillet en apéritif.

9 journalistes présents La thématique a séduit 15 journalistes, locaux et régionaux, dont neuf étaient disponibles pour assister à la présentation et à la soirée : Pforzheimer Zeitung, Reutlinger Generalanzeiger, Stuttgarter Nachrichten, Promobil, Caravaning, ACE Lenkrad, Dentjournal et la télévision du SWR.

Les journalistes se sont intéressés aux vacances actives en famille, mais aussi au patrimoine historique et culturel, aux fêtes et coutumes, aux expériences viticoles... Les demandes d’informations sur ces thématiques complémentaires ont été recensées et traitées dès le retour en France.

4 accueils prévus A l’issue de ce dîner convivial, quatre accueils de journalistes s’inscrivant dans le cadre du plan marketing du CRTA ont été décidés. Monique Cantre, responsable du service culture du journal régional Reutlinger Generalanzeiger et Madame Plafflin du Pforzheimer Zeitung seront accueillies dans le cadre d’un voyage de presse individuel sur les thèmes du tourisme urbain entre Bordeaux et Biarritz et de l’oenotourisme. Thomas Breitling, rédacteur tourisme-loisirs pour ACE – Lenkrad, le club automobile, passera une semaine en Aquitaine pour préparer un dossier sur les séjours itinérants en famille en Dordogne et sur le littoral. Vera Krugel du magazine féminin Die Neue Frau s’est quant à elle déjà inscrite pour le voyage de presse groupe auquel participe-

ront quatre journalistes allemands sur le thème des vacances actives et en famille sur le littoral. Trois journalistes locaux ne pouvant assister à ce dîner de presse avaient pris rendez-vous sur le salon afin d’en savoir plus sur la région qui attire tant d’Allemands en été. Nos collaborateurs sur place les ont renseignés et ont assuré un suivi de ces contacts dès leur retour en envoyant des dossiers de presse et en programmant, le cas échéant, des voyages de presse.

Accueil presse etats-Unis: des Américains s’initient à l’Aquitaine à travers sa capitale Le CrtA a reçu sept journalistes américains du 12 au 14 janvier 2011, en collaboration avec l’office de tourisme de Bordeaux, sur le thème du “City break”. Ce voyage de presse du groupe a été préparé avec le concours d’Atout France USA, de RailEurope et du groupe Rezidor, groupe hôtelier international réunissant les marques Radisson Blu, Country Inn, Hotel Missoni, Park Inn by Radisson et Regent. Des sept journalistes, un seul connaissait déjà Bordeaux et son vignoble. Les autres, francophiles, découvraient l’Aquitaine pour la première fois à travers sa capitale dévoilée sous tous ses aspects (patrimoine, shopping, gastronomie et vins…). L’initiation à la dégustation des vins, offerte par le CIVB, fut très appréciée. Le partage des repas avec les représentants de l’OT de Bordeaux et du CRTA furent l’occasion

10

de discuter de la gastronomie aquitaine tout en évoquant les visites à organiser dans d’autres territoires et sur des thèmes différents. A l’issue du voyage, deux reporters ont fait part de leur souhait de revenir visiter la région en voyage de presse individuel. Deux autres ont déjà publié des articles sur Internet suite à ce voyage. “Bordeaux, so much more than

wine” de Susan James pour The Epoch Time raconte le coup de cœur de la journaliste pour la ville et “Bordeaux hotel’s Le Pressoir d’Argent at the Regent Grand Hotel” d’Eric Rosen pour Just Luxe revient sur l’hôtel et le restaurant de la Place de la Comédie. Les autres retombées sont prévues pour le premier semestre 2011.


Endirectprintemps2011newxp_Endirectquadrinov06 xp 24/03/11 10:10 Page11

printemps 2011

Collection France, un workshop belge pour défendre la destination Aquitaine

Connaissant les attentes des touristes belges en visite en Aquitaine (soleil, tourisme actif, tourisme culturel et découverte du vin), le CRTA avait sélectionné quatre produits récents pour illustrer la présentation d’Atout France : le Pôle International de la Préhistoire (PIP), l’atelier d’assemblage des vins organisé par les Médocaines, la Cité de l’Océan à Biarritz et les maisons éclusières du canal de Garonne. A la suite d’une présentation des régions sur place en français et en flamand, le CRTA a rencontré 14 des 81 journalistes participants. Les demandes concernaient principalement la Cité de l’Océan, les acti-

vités de randonnées pédestres et cyclotouristiques, le Pays Basque, Bordeaux et les jardins. En parallèle, le CRTA a réalisé une interview (pas encore diffusée) valorisant la Cité de l’Océan et le PIP sur la chaîne Liberty TV. Pour cette édition de Collection France, le CRTA a noté un nombre plus important de journalistes présents, ce qui semble encourageant compte tenu du contexte économique du pays. Suite à cette opération, le CRTA a aussi été sollicité pour trois articles de presse et une émission télévisée sur la principale chaine flamande pour 2012. Les dossiers sont en cours.

L’engouement croissant du public pour des vacances actives a créé une attente particulière des journalistes vis-à-vis de produits ou d’idées pouvant correspondre à ces nouveaux comportements. en réponse à ce besoin et après Les sites majeurs d’Aquitaine et Luxe, calme et volupté en Aquitaine, le CrtA a réalisé un nouveau dossier de presse thématique dédié aux vacances actives. En 36 pages, Vacances actives en Aquitaine présente 12 activités phares de la région, des plus tranquilles aux plus sensationnelles : •Naviguer au fil des eaux •Mitonner des plats du Sud-Ouest •Enfourcher son fier destrier

© Atout France

Le 27 janvier 2011, pour la 4ème année consécutive, Atout France a reconduit la journée de rencontre avec la presse belge. Avec 13 autres régions françaises, l’Aquitaine est venue promouvoir son offre sur ce marché, le 5ème en termes de fréquentation étrangère, malgré un contexte économique difficile et un secteur de la presse fragilisé.

Vacances actives en Aquitaine, le dossier de presse des vacances qui bougent

•Surfer sur des spots mondialement connus •Marcher sur le Chemin de St-Jacques-de-Compostelle •Célébrer le terroir dans les fêtes et foires gourmandes •S’enfoncer dans les entrailles de la terre

prêt à partir : les nouveautés 2011 présentées aux journalistes Le 7 décembre dernier, le CrtA avait rendez-vous à paris pour le workshop presse prêt-à-partir organisé par la FnCrt avec l’aide du cabinet Blin-Leteinturier sur le thème “Une année d’évènementsplaisir à découvrir… tour de France des meilleurs spots… ”.

© FNCRT

Les représentants du CRTA ont rencontré en entretien 47 journalistes sur les 156 participants à la journée. Ce workshop a été l’occasion de présenter les évènements et manifestations prévus en 2011 à l’aide du dossier de presse Nouveautés pour 2011. Les informations, rassemblées dans ce document,

ont alimenté la majorité des discussions engagées avec nos visiteurs, chacun souhaitant connaître “LA” nouveauté aquitaine pour 2011.

Les produits du terroir : un angle d’attaque pour parler des territoires Hormis les demandes généralistes, le CRTA a reçu un certain nombre de requêtes très précises sur des thématiques comme les vignobles, les terroirs, la gastronomie, soit pour un projet de reportage soit pour des projets d’émissions de télévision, mettant en scène un chef, une personnalité, une célébrité d’Aquitaine et/ou un produit. Ce rendez-vous de fin d’année avec la presse a aussi confirmé une tendance déjà apparue en septembre, un intérêt croissant pour la découverte des régions à travers leurs produits du terroir. Ainsi nous avons été sollicités, cette fois encore, autour de divers produits spécifiques tels que la truffe du Périgord, le caviar d’Aquitaine…Suite à cette manifestation, trois voyages de presse individuels sont d’ores et déjà programmés.

•Randonner sur les chemins et sentiers •Pratiquer le naturisme •Se donner des émotions fortes dans les parcs de loisirs •Prendre de la hauteur : l’Aquitaine vue du ciel •Pêcher dans les rivières, dans les lacs… et depuis les plages Ce document, créé sur-mesure pour les besoins des médias prescripteurs, recense une sélection d’adresses utiles pour la pratique de nombreuses activités, des idées de visites complémentaires et d’évènements. Comme tous nos autres dossiers de presse, celui-ci est disponible, en français et en anglais, sur le site Internet professionnel http://pro.tourisme-aquitaine.fr et auprès du service Promotion-Presse du CRTA.

11


Endirectprintemps2011newxp_Endirectquadrinov06 xp 24/03/11 10:10 Page12

Bulletin d’information du comité régional de tourisme d’aquitaine

Du 26 au 30 avril 2010, le CrtA a organisé un voyage de presse groupe en partenariat avec Atout France Corée pour inscrire l’Aquitaine dans la connaissance de la France par le grand public coréen. La Corée fait partie des “petits” marchés lointains (48,5 millions d'habitants) dont une partie de la population, très à l'aise, est avide de voyager en Europe. Comme pour de nombreux marchés éloignés, le vin et le patrimoine sont les sésames à mettre en avant pour intéresser les journalistes et le public coréens à notre destination. Pour le photographe et les quatre journalistes reçus, représentant deux mensuels touristiques, un mensuel “art de vivre” et un quotidien national, le CRTA avait mis au point un programme de découverte basé sur les incontournables de la région. Ainsi, nos hôtes ont visité Bordeaux mais aussi le vignoble bordelais (Médoc et Saint-Emilion) et le Bassin d'Arcachon.

Vos nouveautés nous intéressent. communiquez-les à : veronique.ricklin@touris me-aquitaine.fr

Des reportages dans des magazines bien ciblés Ce voyage de presse a été suivi d'un article et de six reportages parus au cours de l'année 2010. Ces reportages font la part belle à l'œnotourisme, tout en liant le vin à son environnement patrimonial. La ville de Bordeaux est une accroche qui a été largement utilisée et le Bassin d'Arcachon a quant à lui fait l’objet d’un reportage exclusif. La région a même été mentionnée sur trois couvertures. Ce contenu rédactionnel a été spécialement illustré par le photographe coréen qui accompagnait le groupe. L’ensemble des articles représente un tirage de plus de 710 000 exemplaires et une contre-valeur publicitaire de 134 550 €. Au-delà de cette performance très satisfaisante, la qualité du message passé est un réel point fort. En cohérence avec le travail du CRTA, les journalistes ont en effet repris la thématique du vignoble et son patrimoine comme accroche de tous leurs articles.

Accueil de presse Brésil : 5 reporters, 5 jours de voyage et 889 149 € de contre-valeur publicitaire Dans le cadre de l’axe 4 de son plan marketing, le CrtA s’applique à prospecter des marchés émergents. Dans le cas du Brésil, qui fait l’objet d’actions de promotion particulières depuis plus de cinq ans, le CrtA cible les Csp+ disposant des moyens de voyager. pour cette cible, les thématiques du luxe et de l’art de vivre sont mises en avant, car elles correspondent bien aux attentes des clients. Fin 2009, le CRTA avait organisé pour ce marché un voyage de presse pour un groupe de quatre journalistes et un photographe brésiliens en partenariat avec Atout France Brésil, sur la thématique “Luxe et excellence en Aquitaine, des détours inoubliables” (Cf. En Direct mars 2010). Durant quatre jours, le groupe avait découvert l’architecture, l’art de vivre, la gastronomie de la région et ses boutiques à Bordeaux, à Saint-Emilion et au Pays Basque. Ce voyage de presse a été suivi de sept reportages sur la région. Parus au cours de l’année 2010, ils représentent un tirage total de plus de 740 000 exemplaires et une contre-valeur publicitaire assez exceptionnelle de 889 149 €. 12

Comité égional de Tourisme d’ Cité e 23 par trr 33074 Bordeaux rrdeaux Cedex Té él. 05 56 01 70 00 Fax.. 05 56 01 70 07 tourisme@ tourisme-aquitaine.fr www.tourisme-aquitaine w w.tourisme-aquitaine .fr f fr

Imprimé avec des encres à base végétale sur du papier issu de forêts gérées durablement - IL - 337 926 745 RCS.Bordeaux.

Accueil de presse Corée : 134 550 € de contre-valeur publicitaire


En direct d'Aquitaine - Printemps 2011