Page 1

Formation à l’écriture audiovisuelle Option scénariste de fiction ou documentariste  Les

objectifs de la formation

La formation apporte une triple compétence :

Maîtriser les techniques de l’écriture quelle que soit l’orientation choisie par la suite : un tronc commun de 700 heures de cours pour l’ensemble des candidats à la formation.

Maîtriser les techniques et la pratique des deux métiers visés : l’écriture de fiction, ou l’écriture documentaire (210 heures de travaux pratiques pour chaque formation).

Intégrer le milieu professionnel de la télévision, du cinéma, de la radio ou de la presse, soit comme auteur, soit comme éditeur ou développeur (140 heures de stage).

 Le

– – –

public visé Les personnels de l’audiovisuel, de l’édition, de l’information et de la communication désireux d’intégrer les métiers de la création dans les médias en général. Les demandeurs d’emploi visant un secteur d’activité nécessitant la maîtrise de l’audiovisuel pour la préparation de tout support d’information ou de communication : film d’entreprise, court-métrage publicitaire, tout outil de communication ayant trait à l’audiovisuel. Les candidats à une qualification leur permettant de postuler à des emplois dans des services d’information et de documentation, où une connaissance professionnelle de l’audiovisuel est requise.

Motivation

– – –

– 

Scénaristes ou documentaristes désireux de se professionnaliser. Personnes ayant une expérience dans les médias, ou dans un secteur d’activité lié à l’audiovisuel. Par exemple : tourisme, commerce, publicité… Personnels ayant besoin de se qualifier pour adapter leur mission à l’évolution des techniques et des supports : enseignants, rédacteurs, journalistes d’entreprise, personnels municipaux, documentalistes, tous les personnels d’information et de documentation, éditeurs papier, etc. Artisans proches de l’audiovisuel ou des produits écrits : photographes, libraires, graphistes…

Pré-requis – – –

Les

– – – – – – – –

Niveau bac ou expérience professionnelle d’au moins deux ans. Intérêt marqué pour l’écriture sous toutes ses formes, notamment audiovisuelle. Sélection sur entretien.

débouchés professionnels scénaristes développeurs TV documentaristes journalistes responsables de services Information et Documentation responsables Communication chefs de projets audiovisuels éditeurs ou assistants d’édition TV


– négociateurs de droits audiovisuels… De façon générale toute fonction exigeant la maîtrise du produit audiovisuel soit pour sa réalisation, soit pour son contrôle, soit pour sa négociation commerciale. 

Évaluation – – –

Contrôle continu par les enseignants pour la partie Cours, avec une notation spécifique à chaque module (Culture audiovisuelle, Invention, Rédaction, Documentation, Production) : 50 % de la note finale. note de stage : 25% de la note finale dossier individuel : 25 % de la note finale

 Durée

– – – – – – –

de la formation : 1050 heures

Cours théoriques et pratiques “tronc commun” : 700 heures, du 14 mars 2005 au 31 juillet 2005 Stage pratique en entreprise : 140 heures, du 1er au 31 juillet 2005 Cours pratiques et tutorats “Option fiction” & “Option documentariste” : 2 jours par semaine, 210 heures, du 1er août au 15 décembre 2005. Congés et ponts en 2005 : 28 mars - 5 mai - 16 mai - 14 juillet et du 1er au 15 août 2005 Nombre maximum de participants : 20 Lieu de la formation : EICAR - 93, avenue d’Italie 75013 ARIS Horaires : 9h00 - 12h00 / 13h00 - 17h00

 Contenus

- A - Cours communs Le cursus se divise en six modules :

 Module 1 : Écriture audiovisuelle Les bases de la culture audiovisuelle Les grands genres L’écriture radiophonique L’écriture cinématographique L’écriture télévisuelle L’écriture audiovisuelle dans la fiction L’écriture audiovisuelle documentaire L’écriture audiovisuelle journalistique L’adaptation littéraire Etude d’extraits

 Module 2 : Invention Trouver un sujet Trouver une forme Inventer à partir du son Inventer à partir de l’image Marier son et image S’exercer à l’écriture Ecrire des dialogues Savoir décrire Mettre en scène un personnage Faire vivre une situation Jouer à écrire


Improviser Savoir raconter une histoire

 Module 3 : Rédaction L’organisation matérielle Les problèmes de langue (orthographe, vocabulaire) Les problèmes d’expression Les problèmes de style Les problèmes d’inspiration Gérer son temps Comment écrire une fiction Comment écrire un documentaire Comment écrire un court-métrage publicitaire Comment se corriger Le synopsis Les différentes méthodes de développement Présenter un manuscrit Préparer une maquette Se faire lire, écouter Trouver sa voie

 4. Module : Documentation Les sources documentaires Constituer une bibliographie, fréquenter une bibliothèque Consulter des archives sonores et audiovisuelles Faire une enquête de terrain La documentation historique La documentation journalistique La documentation spécialisée Gérer une documentation Préserver l’invention Faire vivre une documentation La documentation dans la fiction Les aspects du film documentaire Reportage et document La déontologie journalistique Le détournement d’image Le document de propagande Le document militant Se constituer des archives


 Module 5 : Production Les métiers de la production Auteurs et producteurs Les bases juridiques de la production audiovisuelle La propriété littéraire et artistique Le copyright Etude de jurisprudence Le plagiat, la contrefaçon, le parasitage Les formats Exemples de contrats Mettre au point un projet Proposer un projet à un producteur S’autoproduire Bâtir une équipe de production Construire un plan de financement Les aides à la création Créer une radio, une TV… Les bases de l’audiovisuel numérique

 Module 6 : Culture Cinéma Initiation aux principes de l’analyse filmique : description et interprétation, déconstruction et reconstruction Initiation à l’histoire des formes cinématographiques : la narration filmique classique et les cinémas de la modernité Analyses pratiques : description et analyse d’une séquence Analyse d’un générique de film Analyse de spots publicitaires Le court métrage Exemple d’analyse de film entier : savoir segmenter le film en grands actes, mettre en évidence, reconnaître le dispositif narratif… Analyse de la bande image : le cadre et le point de vue ; l’image et le montage dans le rapport champ/hors champ ; l’espace narratif ; la plastique et rhétorique de l’image ; la figure. Analyse de la bande son : musique, bruits, ambiance ; analyse de la voix et de la parole Analyse d’une adaptation d’œuvre littéraire Ecrire un compte rendu de film Analyse de textes de critique de cinéma Les grandes revues de cinéma Savoir vendre un projet de fiction ou un document Connaître la législation

- B - Option : Devenir scénariste de fiction S’initier aux principaux supports de l’audiovisuel : film, téléfilm, diaporama, vidéo, informatique. 

1 s’approprier les techniques de l’écriture scénaristique Le plan, la scène, la séquence La continuité dialoguée Le shooting script Apprendre la mise en page Lecture et analyse de scénario

2 apprendre à raconter une histoire L’intrigue : la tradition narrative : mythes, archétypes et structures narratives spécifiques : policier, western, mélodrame, film noir, comédie musicale, péplum, etc.


Le sujet de l’intrigue : lié à l’expérience personnelle ou étranger à l’expérience personnelle Le personnage : le modèle classique, le modèle moderne (personnage problématique, personnage opaque, le non-personnage), le modèle brechtien, le modèle collectif… Le conflit Les procédés narratifs 1 : les mécanismes syntaxiques tels que l’ellipse, le flash- back, la coupe franche, et le montage parallèle ou alternance… Les procédés narratifs 2 : les dispositifs spécifiques à l’intrigue scénarisée tels que progression dramatique, revirement, intrigue secondaire, suspense, gestion de la chronologie des événements… Les procédés narratifs 3 : le récit en actes : la structure ternaire (début-milieu-fin) ou paradigme hollywoodien (mise en place-confrontation-résolution) ; en deux actes pour courts métrages et sketchs… les procédés narratifs 4 : les procédés dramaturgiques traditionnels, tels que la crise, l’élément déclencheur, le climax, l’exposition et la résolution... L’écriture du synopsis, du traitement, de l’outline et du step-outline. La structure cachée d’un scénario 

3 apprendre à adapter une œuvre littéraire (nouvelle ou roman) La concentration de personnages et le raccourci dramatique : savoir couper, supprimer, concentrer, synthétiser et amalgamer des épisodes, des personnages, des descriptions et les intrusions d’auteur… Les trois méthodes : suivre le livre pas à pas ; ou dégager les scènes clés et bâtir le scénario sur cette base ; ou prélever des matériaux et élaborer un scénario original. Exercices pratiques : comment adapter un récit à la première personne ? Autres problèmes techniques rencontrés : emploi des temps du passé, emploi du style indirect, etc. Ensemble des choix esthétiques dans l’adaptation : d’un roman moderne à un film classique ; d’un texte moderne à un scénario moderne ; d’un texte classique à un scénario classique ; d’un texte classique au scénario moderne… L’adaptation comme processus d’appropriation : analyses de film et de texte.

4 savoir écrire des dialogues Fonctions du dialogue : donner et dissimuler de l’information, caractériser un personnage, dramatiser l’action, commenter… Dialogues de théâtre et dialogues de cinéma Les modèles de la conversation : l’interaction polémique, l’interaction didactique, l’interaction dialectique… Savoir analyser une œuvre audiovisuelle (film ou téléfilm) Savoir vendre un projet de fiction ou un document : écriture d’un synopsis et ciblage des producteurs… Connaître la législation (droits d’auteur, copyright, propriété intellectuelle et artistique) Initiation aux logiciels de scénario

- C - Option : Devenir documentariste 

1 S’approprier les techniques de l’écriture : dire, mais comment l’écrire ? Le choix des mots, le bon usage du vocabulaire, les mots qui parlent, la phrase, la place des mots, les mots ont un son, parler pour ne rien dire. Le bon plan : plan logique, les articulations, l’attaque, la conclusion, cohérence et pertinence. Préparer le contenu : la métonymie, la métaphore, écrire son texte. Traitement de l’information : phase préparatoire : les lois de proximité, le thème, l’angle, la collecte d’information, les sources d’information. L’interview : l’interview témoignage, l’interview d’opinion, l’interview récit, l’interview explication Technique de l’interview : préparation, questionnaire, dédramatiser, le comportement, gestes et positions, l’environnement

2 Le scénario de documentaire et de reportage : formats 13, 26, 52 minutes : adopte la forme du récit : situation avant événement, lieux, protagonistes, description du sujet, analyse des conséquences. Savoir associer le commentaire à l’image.


3 Le récit historique : Savoir utiliser les documents d’archives de l’INA pour restituer un contexte, expliquer les contradictions de leurs auteurs, révéler les intentions des propagandes… Adaptation d’un épisode historique à la télévision à partir de documents et de témoignages Adaptation d’un épisode historique à partir d’un ouvrage d’historien 4 Ecrire un scénario de reality-show : des héros de l’événement, devenus interprètes, rejouent le drame devant les caméras. Savoir vendre un projet de fiction ou un document. Connaître la législation…

- D - Stage Cette formation professionnelle, qui s’étale de mars à décembre 2005 permet une reconversion professionnelle dans les métiers de l’audiovisuel : cinéma, télévision, animation, journalisme, documentation, production et édition audiovisuelles. Chaque candidat participera, dans la seconde partie de son année de formation, à un stage de 140 heures dans l’audiovisuel, la presse ou un service de documentation ou d’information afin de se familiariser sur le terrain avec le milieu professionnel visé.  Suivi

et validation de la formation

Un quart de la note finale est acquise sur la présentation d’un dossier individuel constitué par une réalisation personnelle du candidat en rapport avec l’option choisie : maquette radio, numéro 0 de journal, scénario documentaire ou de fiction, court-métrage, spot publicitaire, recherche documentaire, dossier de presse… Un jury de professionnels attribuera la note sur dossier audiovisuel. L’insertion de la formation permettra aux candidats de bénéficier d’un environnement favorable à la réalisation de leurs projets audiovisuels son et image.  Directeur de la formation :

Bernard Lecherbonnier Professeur d’Université, agrégé de Lettres, docteur ès Lettres.  Responsables pédagogiques :

Bernard Lehembre, écrivain, docteur ès Lettres. Helen F. Monnet, scénariste, script doctor. Daniel Kupferstein, documentariste.  Cette formation aura lieu du 14 mars au 15 décembre 2005.

Ecriture  

texte a developper au fur et a mesure

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you