Issuu on Google+

Santé / Service du Sang

Don du sang Les réponses à vos questions


Qu’est-ce que le don du sang ? Tous les dons de sang sont utiles. Ils permettent d’assurer l’autosuffisance du pays en produits sanguins labiles et, pour partie, en médicaments dérivés du sang. Les critères de sélection des donneurs sont très stricts et les causes de suspensions temporaires ou d’évictions définitives nombreuses dans l’intérêt des donneurs et des receveurs. De ce fait, il est capital d’avoir une population de donneurs la plus importante possible. Donner son sang au Luxembourg est, comme dans la plupart des autres pays d’Europe, un geste bénévole, anonyme et gratuit. Cet engagement envers son prochain implique de trouver le moyen de se déplacer au Centre de Transfusion Sanguine (CTS) ou sur le lieu de collecte externe le plus proche, de trouver le temps nécessaire pour procéder au don et éventuellement de vaincre l’appréhension des piqûres.

La composition du sang Le sang est un liquide complexe, circulant dans les vaisseaux, composé à 55% de plasma (liquide contenant entre autres les protéines de la coagulation dont la demi-­ vie est brève) et à 45% de cellules (globules rouges à durée de vie de 120 jours transportant l’oxygène, globules blancs assurant l’immunité, plaquettes à durée de vie de 5 jours adhérant aux brèches vasculaires et supportant la coagulation).

Le don du sang en quelques chiffres 13 000 donneurs au Luxembourg (40% de femmes, 60% d’hommes), âgés de 18 à 65 ans (moyenne d’âge = 42 ans) donnent leur sang : • 91% sous forme de sang total • 9% en aphérèse (don de plasma ou de plaquettes)

2

36 minutes est le temps à prévoir pour un don de sang total, 60 minutes pour un don d’aphérèse.

Moins de 1% des donneurs se font prélever à la fréquence maximale annuelle : • pour le don de sang total : 3 dons pour les femmes, 4 dons pour les hommes • pour l’aphérèse : 12 dons Chaque année, environ 25 000 dons de sang sont nécessaires au Luxembourg. 3


Du donneur au receveur : une chaîne de solidarité La collecte Depuis 3 ans, les besoins transfusionnels luxembourgeois sont stables et requièrent une centaine de dons quotidiens (85 de sang total, 15 d’aphérèse). Les donneurs de sang peuvent choisir de donner leur sang au Centre de Transfusion Sanguine (CTS) à LuxembourgVille ou dans le lieu de collecte externe de leur choix. En fonction des besoins (types de produits, groupes sanguins) et des lieux de collectes externes, déterminés un mois à l’avance, un programme informatique fournit un listing des donneurs éligibles (que l’on peut inviter au don) pour les jours suivants. Ceux-ci sont contactés selon leur souhait par courrier ou par mail et en cas d’urgence par téléphone. Des collectes de sang sont assurées du lundi au vendredi au CTS et périodiquement à Clervaux, Wiltz, Ettelbrück, Echternach, Grevenmacher, Bettembourg, Dudelange, Esch/Alzette et Differdange.

La production Les produits sanguins nécessitent une préparation avant leur distribution aux hôpitaux : Un concentré de globules rouges (CGR) est issu d’un don de sang total centrifugé et filtré (élimination d’un maximum de globules blancs à l’origine de réactions d’intolérance chez les receveurs). Sa conservation se fait entre 2° et 6°C pendant une durée maximale de 42 jours.

4

Un concentré de plaquettes (CP) est issu soit d’un don d’aphérèse soit d’un mélange de plaquettes issues de 4 dons de sang total filtré. Sa conservation se fait entre 22° et 24°C pendant une durée maximale de 5 jours. Le plasma frais congelé (PFC) est issu d’un mélange de 380 litres de plasma traité par solvant détergent (destruction des virus enveloppés). Il se conserve 4 ans à -18°C. Les CGR et CP peuvent être irradiés (destruction des globules blancs pour les immunodéprimés), déplasma­ tisés (remplacement du plasma par un autre liquide de suspension en cas d’allergie grave), ou faire l’objet d’une réduction de volume (diminution de la quantité de plasma pour prévenir la surcharge volémique). Les CGR, CP et PFC peuvent être fractionnés pour des préparations pédiatriques (produits mono donneur). Le plasma permet aussi la fabrication de médicaments dérivés du sang : albumine, gammaglobulines et complexe prothrombinique.

La distribution Le département distribution du Centre de Transfusion Sanguine assure l’acheminement quotidien des produits sanguins finis vers les hôpitaux et cliniques du pays et répond en urgence à leurs demandes.

5


La sécurité Les conditions à respecter

La qualité

A l’exception des vrais jumeaux, chaque individu est unique et caractérisé par ses antigènes cellulaires et ses anticorps plasmatiques. La transfusion équivaut à une greffe temporaire qui nécessite de respecter certaines règles de compatibilité entre donneurs et receveurs pour l’obtention d’une efficacité maximale de la transfusion.

Une législation claire fixe les normes de qualité, de sécurité et les exigences techniques que le CTS se doit de mettre en œuvre pour assurer la protection des donneurs et des receveurs.

Pour limiter les conflits immunologiques entre donneurs et receveurs, le sang total n’est pas transfusé. Sont transfusés, soit des globules rouges, soit du plasma, soit des plaquettes.

Les risques encourus lors d’un don du sang sont peu nombreux, d’incidence faible et le plus souvent sans gravité : les hématomes après ponction, les contractures (spasmophilie) en cas d’excès d’anticoagulant lors d’une aphé­­rèse, les malaises immédiats d’origine vagale et/ou retardés dus à une hypotension orthostatique,

les atteintes du nerf médian (exceptionnelles (< 0,01%)). La législation en vigueur impose la notification au Ministère de la Santé de tout événement indésirable grave (hémovigilance).

Outre l’application stricte des Règles de Bonnes Pra­ti­ques de Fabrication pour la préparation des pro­duits sanguins, les précautions suivantes sont essentielles : Pré-don : le prélèvement de sang ne peut être envisagé que chez des donneurs en bonne santé satisfaisant à des critères de sélection cliniques (interrogatoire actualisé, prise de poids et de tension artérielle) et biologiques (composition du sang satisfaisante, absence de certains marqueurs d’infections virales, bactériennes, parasitaires). Post-don : les donneurs s’engagent à informer le CTS de tout symptôme survenant après le don. Des tests permettent de détecter le virus VIH, les hépatites A, B et C, la syphilis et les infections à parvovirus B19. Ils sont effectués au CTS sur le sang collecté et assurent ainsi la sécurité maximale des transfusions. Donner son sang ne présente ni danger, ni contraintes. Pour moi, c’est devenu un geste banal presque automatique. En donnant un peu de son temps, il est possible de faire une vraie bonne action qui peut sauver des vies. Finalement, ce n’est pas si compliqué d’aider ceux qui en ont besoin. Romain Thill, 49 ans

6

7


La sensibilisation pour continuer à sauver des vies Le taux annuel de renouvellement des 13 000 donneurs de sang, nombre qui gagnerait à augmenter, avoisine 7%. Faire franchir le pas du don du sang à un millier de citoyens chaque année pour assurer l’auto­suffisance du pays requiert énergie, imagination et persévérance de la part des Associations de Donneurs de Sang et de la Croix-Rouge luxembourgeoise. Les bénévoles des associations tiennent annuellement un stand d’information et de recrutement à la Foire de Printemps, à la Foire d’Automne, à la Foire de l’Etudiant, dans la ville de Luxembourg lors de la Journée Mondiale des Donneurs de sang, ainsi que lors d’autres événements et manifestations publiques. Des actions de sensibilisation (stands, conférences, etc.) sont également organisées dans des entreprises et associations et dans les établissements scolaires. J‘organise en collaboration avec la Croix-Rouge luxembourgeoise des conférences sur le don du sang dans notre lycée pour les classes de 10e et 11e paramédicales. Le sang faisant partie des sujets abordés dans leur programme scolaire, je trouve important de proposer des présentations, tenues par des intervenants extérieurs, en complément des cours. Cette approche pratique sensibilise davantage les élèves. Un stand d’information sur le don du sang permet ensuite à tous les élèves de s’informer sur le sujet et éventuellement de s’inscrire en vue d’effectuer les tests d’aptitude au don du sang. Madame Viviane Krack, professeur en biologie au Lycée Technique d’Ettelbrück

8

L’Entreprise : un partenaire dans la sensibilisation au don du sang Plus d’une vingtaine d’entreprises luxembourgeoises ont déjà rejoint des sociétés engagées comme Good Year, Electrique de l’Our, RBC Dexia, Dimension Data, Delphi, Foyer ou encore Deloitte pour s’impliquer activement dans le don du sang en : faisant sa promotion en interne (stands, conférence, etc.) permettant à leur personnel de se rendre seul ou en groupe au Centre de Transfusion Sanguine ou en collecte externe organisant des collectes au sein de leurs locaux si les conditions le permettent (situation géographique éloignée de la ville de Luxembourg ou d’un lieu de collecte externe, infrastructures suffisantes et nombre minimal de donneurs de sang). Le Groupe Foyer organise depuis 1995 une à deux fois par an des collectes de sang dans ses locaux. Après que la Croix-Rouge ait fixé une date de passage, nous informons nos employés pour qu’ils puissent s’inscrire. A la date prévue, nous mettons un local à disposition de la Croix-Rouge qui se charge d’amener le matériel nécessaire. L’entreprise s’engage elle-même de manière concrète en permettant à ses collaborateurs de donner leur sang sur leur lieu de travail. Penser qu’un simple don du sang peut sauver une vie, est une raison suffisante pour continuer à collaborer avec le Centre de Transfusion Sanguine de la Croix-Rouge luxembourgeoise. Monsieur Benoît Dourte, directeur des Ressources Humaines Foyer SA 9


Les acteurs du don du sang Le Centre de Transfusion Sanguine

L’Entente des Associations de Donneurs de Sang Bénévoles du Grand-Duché de Luxembourg

Dès les années 1930, la Croix-Rouge a organisé des transfusions de bras à bras. En 1950 elle a mis en place un véritable service du sang et constitué un stock de sang toujours disponible pour les malades et accidentés. Au fil des années, les progrès de la médecine ont rendu nécessaire une grande diversification de produits sanguins et dérivés plasmatiques, fabriqués à partir du sang collecté auprès des donneurs volontaires et bénévoles. Aujourd’hui, le Service du Sang de la Croix-Rouge luxembourgeoise emploie une cinquantaine de personnes pour collecter le sang, le préparer, le qualifier, le transformer et distribuer les produits sanguins et dérivés plasmatiques aux patients.

A partir des années 1950, des associations de donneurs de sang ont été fondées un peu partout au GrandDuché avec le but d’informer et de sensibiliser au don du sang. L’Entente des Associations de Donneurs de Sang regroupe les différentes associations et fédère les efforts de la communauté des donneurs. Par ailleurs, elle organise des stands d’information et des présentations dans les écoles, les entreprises, les foires et autres événements publics.

Wiltz-Clervaux

Les 10 Associations de Donneurs de Sang au Luxembourg

Ettelbrück

Plus de 13 000 personnes donnent leur sang bénévolement pour aider les malades et blessés du pays.

Donnez du sang, sauvez des vies !

Luxembourg Pétange

Amicale Association

RodangeLamadeleine Differdange Bettembourg

Esch/Alzette

Les Associations de Donneurs de Sang sont constamment à la recherche de nouveaux membres. Si vous souhaitez vous engager au-delà du don et promouvoir activement le don du sang auprès de la population, veuillez contacter auprès de l’Entente Madame Marianne Breuer-Kohnen au 691 950 940 ou breuerjm@pt.lu.

Schifflange

Contactez-nous au 27 55-4000 ou à transfusion@croix-rouge.lu pour fixer un premier rendez-vous. 10

11


Centre de Transfusion Sanguine (CTS) (Parking gratuit disponible) 42, bd Joseph II L-1840 Luxembourg B.P. 404 L-2014 Tél. : 27 55-4000 Fax : 27 55-4001 Email : transfusion@croix-rouge.lu helpline croix-rouge 2755 Internet : www.croix-rouge.lu

Heures d’ouverture : lundi, mardi, mercredi, vendredi: 08:00 - 16:00 jeudi: 08:00 - 18:00

Imprimé sur papier recyclé - 05/11 - Photos : Guy Hoffmann, Claude Welter et banque images

Contact


CTS Brochure FR