Page 1

LES CAHIERS DE L’AUTONOMIE N° 20 • avril 2011

CHAQUE JOUR SE PRÉSENTE BIEN Esch/Alzette Port payé PS/610


Edito John Castegnaro

EDITORIAL

.....................................

Les centres psycho-gériatriques Madame Marie-Josée Jacobs Ministre de la Famille et de l'Intégration

.............

Invitation à la journée « portes ouverte s » Les témoignages

3

......

4

...................................

5

.....................

14

.........................................

15

Fondation « I comme Icare » Kulturpass

2

Antenne mobile pour suivi des patients psychiatriques au CHEM Programme loisirs et vacances

...............

16

..................

18

Comité de rédaction: les collaborateurs du réseau Help Editeur responsable: José Luxen, coordinateur général du réseau Help Adresse de rédaction: 54, rue Emile Mayrisch • L-4240 Esch-sur-Alzette tél. 26 70 26 Graphisme: Paprika+ • Bascharage Imprimerie: Watgen • Luxembourg • tél. 43 84 86-1 Photos: Mme Marlene Soares - José Luxen Les cahiers de l’autonomie paraîtront 4 fois par an. les textes transmis sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs. Tirage: 9.000 exemplaires

Pour les réservations (repas, café, visites), transport ou informations, contactez-nous au

26 70 26 2

Photo © Lëtzebuerger Gemengen, Marlene Soares

SOMMAIRE

John Castegnaro Président et cofondateur de Help et d'Objectif Plein Emploi, membre du Conseil d'Administration de la Croix Rouge luxembourgeoise Voilà quasi 13 ans que le réseau Help a été créé et c'est avec plaisir que je rédige quelques éditos du cahier de l'autonomie. L'accompagnement de la personne au sein du réseau Help s'est voulu dès le départ personnalisé et ouvert dans la société, la relation humaine est privilégiée. L'accent a été mis sur l'information et voilà 5 ans que le cahier de l'autonomie, revue trimestrielle, est envoyé à plus de 6.000 foyers au Luxembourg. Le numéro 20 est dédié aux centres de jour et nous donnons la parole aux personnes concernées en premier lieu par les aides et soins à domicile: les patients, leurs proches et les soignants. Les informations pratiques concernant leur mode de fonctionnement sont jointes. Je remercie Madame La Ministre pour la rédaction de l'article. La capacité d'accueil journalière est de 250 personnes au sein des 9 centres de jour du réseau Help. Ce sont des espaces de vie qui accueillent les personnes qui, vivant à domicile, rencontrent des difficultés à participer à la vie sociale. Une journée «portes ouvertes» est organisée le mardi 7 juin 2011. Plusieurs formules d'accueil seront proposées: le repas de midi, les animations, ainsi que l'ouverture en soirée pour les visiteurs ne pouvant se libérer en journée. Vous trouverez le programme page 4. Je vous invite le 7 juin 2011 à participer à cette journée «portes ouvertes» des centres de jour. Venez nombreux découvrir ces espaces de vie. Au plaisir de vous y rencontrer. John Castegnaro Président


INVITEE

Les centres psycho-gériatriques Madame Marie-Josée JACOBS Ministre de la Famille et de l’Intégration

Depuis 2006, chaque édition constitue une source d’information utile pour tous vos lecteurs; les personnes concernées, leurs familles et vos collaborateurs. «Les Cahiers de l’autonomie» sont devenus un outil précieux qui renseigne sur les différentes possibilités d’accompagnements dans le cadre d’un «vivre chez soi» à son domicile. Au courant des dernières décennies, le gouvernement a déployé de nombreux moyens afin de permettre aux personnes âgées de réaliser leur vœu le plus cher: rester le plus longtemps possible indépendant et mener une vie dans un environnement familier. Actuellement la loi sur l’assurance dépendance permet à quelques 7.553 personnes, soit 67% de tous les bénéficiaires(1) de continuer à vivre à leur domicile. C’est grâce à l’assurance dépendance que les services du maintien à domicile ont pu se développer. Aujourd’hui HELP compte quelques 1.000 collaborateurs et garantit une prise en charge à toute personne habitant au Luxembourg. Les réseaux d’aides et de soins peuvent (1)

offrir des services de qualité qui sont le plus proche possible des demandes et besoins des personnes dépendantes et de leurs familles. Le Ministère de la Famille et de l’Intégration a largement soutenu le développement des services du maintien à domicile, tels que les services de proximité, l’appel assistance externe («TéléAlarme»), les repas-sur-roues, les équipes spécialisées en soins palliatifs des réseaux d’aides et de soins, les centres psycho-gériatriques et les services de guidance. Par ailleurs, les Clubs Senior qui promeuvent l’apprentissage à tout âge ou le bénévolat au niveau des personnes âgées ont été mis en place ensemble avec les communes. Dans le domaine de l’aide à la personne et aux familles, les centres psychogériatriques, parfois encore appelés centres de jour ou foyers de jour spécialisés, constituent un pilier important. Les centres psycho-gériatriques proposent un encadrement de jour, ainsi qu’un milieu de vie spécifique adapté aux besoins particuliers des personnes dépendantes. Ainsi, les prestations sont multiples et comprennent notamment les prestations d’aides et de soins, les activités de soutien individuel ou en groupe, des mesures thérapeutiques, ainsi que les repas et des activités de loisir. Prioritairement, les CPG (Centre

Rapport Général sur la Sécurité sociale, Novembre 2010, Ministère de la Sécurité sociale, IGSS

Psycho-Gériatrique) s’adressent aux personnes âgées en perte d’autonomie physique ou encore des personnes âgées présentant une maladie démentielle. L’objectif premier des prises en charges offertes consiste à améliorer l’autonomie de la personne concernée et/ou maintenir ses acquis afin de prévenir une plus grande détérioration. Si une majeure partie des frais est couverte par l’assurance dépendance, chaque personne doit néanmoins participer à raison de 23,19 € par journée de présence pour la prise en charge de frais comme le repas, les boissons et les collations. Depuis 2000, mon département vient en aide aux personnes nécessiteuses par le biais de la tarification sociale. Celle-ci constitue une aide financière qui est fonction des revenus de la personne âgée dépendante. Le Ministère de la Famille et de l’Intégration est également compétent pour l’agrément des structures pour personnes âgées et le respect des normes réglementaires en question par le gestionnaire. Concrètement, le règlement grand-ducal modifié du 8 décembre 1999 concernant l’agrément à accorder aux gestionnaires de services pour personnes âgées retient des obligations au niveau de l’infrastructure et du personnel engagé. Le règlement oblige le ges-

3

Les cahiers de l’autononomie - n° 20 - avril 2011

C’est avec plaisir que je vous écris ces quelques lignes sur les centres psychogériatriques et de pouvoir contribuer ainsi à ce nouveau numéro des «Cahiers de l’autonomie».


INVITEE

tionnaire à garantir une ouverture et une permanence d’accueil et de soins pendant au moins 46 semaines par an, ainsi que pendant au moins 4 jours par semaine et au moins 20 heures par semaine. Le centre psycho-gériatrique est aujourd’hui un maillon important du maintien à domicile. Pour les personnes

concernées, le centre psycho-gériatrique offre une prise en charge qui vise à maintenir un certain degré d’autonomie de la personne et à palier à l’isolement social. En même temps, il garantit aux familles qui encadrent une personne dépendante, des moments libres et de repos. Ainsi, il contribue activement à prévenir des situations d’épuisement et d’isolement social de l’aidant informel.

Il est dès lors nécessaire de continuer à promouvoir les centres psycho-gériatriques pour garantir une prise en charge de qualité aux personnes âgées dépendantes, mais aussi des moments de répit aux membres de la famille. Madame Marie-Josée JACOBS Ministre de la Famille et de l’Intégration

RÉSEAU HELP CROIX-ROUGE LUXEMBOURGEOISE

Centres de jour

AIDES ET SOINS À DOMICILE • CENTRES DE JOUR LOGEMENT ENCADRÉ (Kayl) 11, Place Dargent • L-1413 Luxembourg Tél.: 2755 • Fax: 2755 1001 info.croix-rouge@help.lu • www.croix-rouge.lu

SYRDALL HEEM AIDES ET SOINS À DOMICILE CENTRES DE JOUR • CLUB SENIOR Am Sand • L-6999 Oberanven • www.syrdallheem.lu Tél.: 34 86 72 • Fax: 34 01 45 • info@syrdallheem.lu

MUSELHEEM AIDES ET SOINS À DOMICILE CENTRE DE JOUR • CLUB SENIOR 12, rue St Martin • L-6635 Wasserbillig Tél.: 74 87 87 • Fax: 74 91 20 info@muselheem.lu • www.muselheem.lu

HÔPITAL STEINFORT CENTRE DE JOUR 1, rue de l'Hôpital • L-8423 Steinfort Tél: 39 94 91-1 • Fax: 39 82 73 info@his.lu • www.his.lu

SIÈGE: 54, rue Emile Mayrisch • L-4240 Esch-sur-Alzette Tél.: (+352) 26 70 26 • Fax : (+352) 26 70 26 70 info@help.lu • www.help.lu

INVITATION mardi 7 juin de 11 à 19 heures Pour les réservations (repas, café, visites), transport ou informations, contactez-nous au 26 70 26

4


TEMOIGNAGES

CPG Steinfort Madame Salvatore, 75 ans, Kleinbettingen

Nous sommes régulièrement invités lors des différentes fêtes et j'y vais accompagnée de mes enfants s'ils sont libres. Cela nous permet de rencontrer le personnel et de voir comment mon mari s'exprime dans cet environnement. Sa fête d'anniversaire en février a été très agréable pour toute la famille. Je souhaite bien évidemment rester avec lui et continuer à le soutenir. Mais c'est dommage que nous ne puissions plus retourner en vacances en Italie et retrouver nos proches et amis. “Si deve viverlo per credere”.

Madame Steinmetzer, 86 ans, Hobscheid

Madame Isabelle Salvatore

Nous étions mariés depuis 51 ans et tout s'est écroulé du jour au lendemain. Mon mari nécessite depuis lors une surveillance en permanence, ce qui me demande beaucoup de force et d'énergie. Au début, j'étais continuellement sur le «qui vive» car, j'avais peur qu'il fasse quelque chose de dangereux. J'avais besoin d'aide, mais vers qui me tourner? Je me suis adressée à Help. J'ai fait la connaissance de gens gentils qui m'ont aidée à franchir le cap. Aujourd'hui, j'accepte que mon mari passe les journées au centre de jour de Steinfort; mais au début, j'avais l'impression de l'abandonner. J'ai pu en parler régulièrement avec le personnel et aujourd'hui encore, nous nous téléphonons ou nous nous rencontrons si j'ai un souci. Grâce au centre de jour, je peux à présent faire mes courses calmement, mon ménage posément car je sais que mon mari est en de bonnes mains. Depuis qu'il fréquente le centre, il est plus calme et plus apaisé. D'ailleurs, il aime bien y aller!

Madame Marguerite Steinmetzer

Je vis à la maison avec ma sœur. Il y a 7 mois, j'ai fait un Accident Vasculaire Cérébral et depuis je me déplace en chaise roulante. Je ne peux malheureusement plus participer aux tâches ménagères. A domicile, nous avons les visites de mon frère, des voisins mais nous dépendons des autres pour certaines tâches quotidiennes. Les soignants du réseau Help passent à la maison 4 fois par jour et 2 fois par semaine, je vais au centre de jour de Steinfort où je retrouve 3 personnes de mon village. Nous avons plus ou moins le même âge. J'étais même à l'école primaire avec l'une d'entre elles. Il va sans dire que pour moi, c'est un

5

Les cahiers de l’autononomie - n° 20 - avril 2011

Mon mari et moi avons beaucoup travaillé toute notre vie. Malgré nos trois enfants, j'ai dû aller travailler pour que l'on puisse s'en sortir financièrement. Nous pensions avoir une retraite agréable et voici trois ans, la maladie de mon mari s'est déclarée.


TEMOIGNAGES

moment très agréable de converser avec des connaissances et de parler des souvenirs du bon vieux temps. Vous imaginez que maman est décédée à l'aube de ses 101 ans!

CENTRES DE JOUR: ESPACES DE VIE

En ce qui concerne l'ambiance au centre, je suis très satisfaite: le voyage en bus est confortable, le chauffeur sympathique, et ici au centre la nourriture est diversifiée. Je participe aux différentes activités; mes préférées: la danse assise, les jeux simples ou de mémoires et le lundi aprèsmidi les histoires anciennes*. Ce que j'apprécie par-dessus tout, c'est de sortir de chez moi et rencontrer des personnes avec qui j'ai plaisir à échanger. * Les histoires anciennes: activités basées sur la réminiscence.

Madame Linda Schaeffer, maîtresse de maison au centre de jour de Steinfort J'ai travaillé de nombreuses années à l'hôpital Intercommunal de Steinfort comme femme de ménage. Un jour, Madame Bernadette Theis m'a proposé de changer de poste de travail. C'est ainsi que j'ai contribué il y a 5 ans au lancement de cette nouvelle structure. Je définirais un centre de jour comme un lieu de quiétude, un espace sans énervement ou les patients réalisent ce qu'ils ont envie de faire en fonction de leurs capacités. J'accueille les personnes dès leur sortie du bus et nous venons ensemble dans cet espace d'accueil pour prendre une tasse de café et discuter les événements marquants de la journée écoulée. On peut appeler cela une “revue de presse”!

Madame Linda Schaeffer

6

Les activités sont adaptées à chaque personne durant la journée. Les animations, les sorties culturelles sont diversifiées.

Voici quelques ateliers auxquels je participe: •

Atelier réminiscence: les lundis avant midi, un groupe de 5 à 7 personnes se retrouvent pour discuter de différents thèmes concernant le passé. J'y participe avec l'infirmière.

Préparation de l'atelier cuisine: lors d'un groupe de parole, une recette est choisie et tous les lundis après-midi, je vais faire les courses avec une personne qui participera à l'atelier cuisine du lendemain. Cette sortie à deux se termine par une pause détente autour d'une tasse de café.

Atelier cuisine: le mardi, nous préparons le potage, 3 ou 4 personnes sont actives dans cet atelier. C'est un moment d'échange en cuisinant.

Atelier esthétique: aussi bien fréquenté par les hommes et par les femmes, c'est une activité privilégiée et très appréciée. Nous ne sommes ni coiffeurs ni esthéticiennes mais nous prenons le temps de bien coiffer les seniors après leur douche, de faire des massages des mains pour les relaxer et de mettre du vernis sur les ongles des dames qui le désirent,... Bref c'est un temps de bien-être et de relaxation.

Activités jardinage: la saison va bientôt débuter pour les semis et plantations. Nous allons prendre le temps de réveiller nos sens devant un parterre de fleurs ou des plan-


TEMOIGNAGES

tes aromatiques. Une personne m'accompagnera pour l'arrosage,... Quand je suis absente, une de mes collègues continue les activités et garantit ainsi l'accompagnement des personnes qui ont choisi ces ateliers. La fonction de «maîtresse de maison» est nouvelle et je pense qu'il est primordial de garder le sens de l'accueil et du bien-être des hôtes.

Syrdall Heem

LES JOURS D'OUVERTURE

Je suis fière de travailler ici, dans ce cadre de vie où la place de l'être humain et l'esprit d'équipe priment avant tout. Les réunions d'équipe ont lieu chaque jour de 13h30 à 14h15 et ces échanges nous permettent de mieux faire face à certaines situations.

• Du lundi au vendredi, les 9 centres de jour sont ouverts. • Le samedi, Muselheem, Syrdall Heem à Niederanven et les 4 centres de la Croix-Rouge luxembourgeoise. • Le dimanche, la Croix-Rouge luxembourgeoise vous accueille au centre de Junglinster.

assez de moi-même et je n'arrive pas à prendre assez de distance, ni quelques semaines de vacances. Lorsque j'élabore un projet, je me fais rattraper par la routine journalière: “Il est 17 heures, mon mari est de retour!”.

Son mari fréquente le centre de jour 5 jours par semaine à Nierderanven Mon mari est malade depuis 16 ans et il ne peut rester seul, sans aide. Il passe ses journées du lundi au vendredi au centre de jour. Je profite de ces moments privilégiés pour gérer mon emploi du temps: faire le ménage, les courses et m'offrir des petits plaisirs plus personnels comme aller au restaurant, par exemple. Mon rôle de grand-mère est passionnant: mes petits-enfants passent certains après-midis et parfois la soirée à la maison. Je vous avoue que je suis fatiguée. De plus, les priorités sont difficiles à gérer seule. Je ne m'occupe pas

Sanny Scheer

7

Les cahiers de l’autononomie - n° 20 - avril 2011

Madame Sanny Scheer, Niederanven


TEMOIGNAGES

maintien de l'autonomie. La pratique au quotidien, ce sont des choix, des décisions à prendre.

LA MOBILITÉ

Votre première personne de contact à domicile sera le chauffeur. • Les véhicules sont adaptés pour les personnes à mobilité réduite. • Le réseau Help dispose de 15 véhicules adaptés. • Lors des sorties culturelles ou de loisirs, les seniors et les accompagnateurs utilisent ce mode de transport.

Ces questions sont abordées avec les soignants, nous nous téléphonons régulièrement et chaque soir, je consulte le carnet du patient. Nous nous connaissons depuis de longues années et j'apprécie leur travail. A domicile, nous avons quelques fois rencontré des situations complexes, et à chaque fois, une réponse a été trouvée avec l'équipe du Syrdall Heem. Cela crée une confiance mutuelle sans quoi nous n'aurions pas pu rester autant d'années ensemble à domicile. Pour conclure, je regrette, en tant que conjoint, le manque de lit de vacances au Luxembourg: les offres sont rares et les attentes trop longues!

Madame Maria Kappenstein, responsable des centres de jour à Help Syrdall Heem

Nous partons d'une planification mais chaque jour il y a un changement: l'absence, la maladie ou l'hospitalisation d'un patient. Chaque matin, une réunion est organisée afin de définir les rôles de chaque collaborateur. L'accueil en centre de jour, c'est d'abord une équipe de soignants et d'éducateurs. Nous sommes dans la relation d'aide entre êtres humains. Aux questionnements des personnes qui séjournent au centre de jour s'ajoutent les commentaires des membres de l'entourage. Quelques fois le médecin généraliste nous contacte également. La communication est combien importante.

Madame Maria Kappenstein

Je peux compter sur une équipe stable, qui se remet en question. Nous parlons régulièrement du sens de notre travail et de la recherche du positif dans cet accompagnement. Les personnes changent de cadre, quittent leur famille et se retrouvent durant 8 heures dans un environnement qui leur était pour la plupart inconnu. La réponse sera professionnelle, réfléchie et structurée par toute l'équipe. Mon rôle est aussi de les motiver et de les encourager dans leur travail au quotidien.

L'encadrement des équipes de jour au quotidien, c'est un travail passionnant.

La dignité humaine est un sujet que nous abordons régulièrement. Il est plus courant de parler d'autonomie ou de dépendance.

Bien sûr, nous avons un concept qui aborde par exemple l'accueil individualisé, les activités en groupe, l'empathie, le

Je tiens à remercier les familles et les patients qui nous font confiance et un merci à tous nos collaborateurs.

8


TEMOIGNAGES

COÛT ET SERVICES

Un jour j'ai dit à ma fille «je ne veux plus rester seule à la maison, je n'en peux plus de cette solitude». C'est vrai mes enfants travaillent et de mes connaissances, combien sont en maison de retraite ou sont déjà décédés. Je me sentais assez souvent seule.

Dans le cadre de l'assurance dépendance, les frais sont pris en charge par la CNS en dehors de l'hôtellerie. Le montant demandé est de 23,19 € par jour. Il est possible de demander une tarification sociale (selon votre revenu). Ce montant couvre les frais du transport et du repas. Vous avez l'occasion de prendre le repas de midi et les collations.

Ma fille a pris contact avec le centre de jour. 15 jours plus tard, j'entrais dans ce bâtiment. Le regard des autres au début ce n'est pas évident. Les deux premiers jours ont été des moments plus difficiles. J'ai eu l'occasion d'en parler avec le personnel. Par la suite, j'ai lié connaissance et j'ai participé aux différentes activités. Ici je suis en sécurité, si nous sortons, je suis toujours accompagnée, cela me convient très bien. Le personnel est disponible, à votre écoute et donne le meilleur de lui-même. Le soir, je serai contente d'être chez moi et d'être seule. Comme les journées sont assez actives, je m'endormirai rapidement, cela est lié à la fatigue. Mes enfants sont rassurés et satisfaits que je passe mes journées au centre de jour.

Madame Marie Nittler, 79 ans, Contern

Pour les réservations (repas, café, visites), transport ou informations, contactez-nous au Madame Marie Nittler

26 70 26 9

Les cahiers de l’autononomie - n° 20 - avril 2011

Veuve depuis 20 ans, je me suis bien débrouillée concernant le ménage, la préparation des repas, l'entretien et les courses.


TEMOIGNAGES

Madame Marguerite Mannes, 83 ans, Wasserbillig

COMPÉTENCES ET VALEURS HUMAINES

Muselheem La dotation répond au cahier de charge de la CNS. Le responsable est diplômé et a suivi une formation en gérontologie. Au sein du réseau Help, c'est soit un psychologue, un infirmier, une assistante sociale ou un éducateur gradué. Les autres membres de l'équipe sont des infirmiers, des aides soignants, des aides socio-familiales, des maîtresses de maison et des femmes de ménage.

Madame Marguerite Mannes

9 ans au Muselheem..., eh oui le temps passe! J'ai connu le centre de jour dans la vieille école, le déménagement durant les travaux et notre entrée dans ces locaux rénovés, il y a 2 ans en juillet 2009. Comme je suis originaire de Wasserbillig, je connais la plupart des personnes au centre. Mon activité préférée est le bricolage et nous avons préparé différents montages pour Pâques. Je me sens bien et participe à quasi toutes les animations, l'ambiance est très bonne et nous sommes libres d'y participer ou non. Mon séjour est facilité par la présence de ma fille qui y travaille depuis avril 2009. J'ai choisi de venir 4 jours par semaine: les lundi, mercredi, vendredi et samedi. J'ai ainsi trouvé un équilibre entre ma vie privée à domicile et en centre de jour. J'aime le changement dans le rythme de la semaine et je me suis rarement levée en me disant «aujourd'hui je dois aller au centre de jour».

10

Côté transport, soit le personnel passe à la maison et nous y allons à pied, si le temps le permet; soit le bus passe me prendre. Les repas ne sont pas ceux que je préparais à la maison mais j'en suis satisfaite. J'ai vécu des moments plus difficiles lorsque j'étais seule à la maison. Mais aujourd'hui, je me dis qu'il faut se tourner vers l'avenir et réagir, sinon, nous risquons de tomber dans un piège que j'appelle «dépression». Mais je sais que je peux compter sur le personnel et en parler avec eux. Mes meilleures souvenirs: les vacances organisées par Muselheem. Cette année, nous allons tous ensemble une semaine à Ostende fin mai. Nous sommes au mois de mars..., nous y serons bientôt. C'est super!

Madame Romy Mannes, Wasserbillig Suite à un séjour hospitalier et à une convalescence, le retour à domicile de ma maman a été difficile. Elle a eu des difficultés à retrouver ses habitudes et les visites se sont faites plus rares. Elle était triste.


TEMOIGNAGES

SOINS D'HYGIÈNE

Je suis sa fille unique et j'essaie d'être présente le plus possible. Un centre de jour soulage les proches et nous donnent un peu de répit.

La sécurité est primordiale. Chaque centre de jour dispose d'une salle de bain confortable et équipée pour accueillir les personnes ayant des difficultés de locomotion. Un soignant vous aide durant ce soin.

Madame Nathalie Devick, aide socio-familiale en cours de formation J'ai découvert le milieu social voici quelques années grâce au CIGR (Centre d'Initiative et de Gestion Régional) de Grevenmacher. Durant un an, j'ai effectué des stages dans différents milieux dans le cadre de l'année préparatoire d'aide sociofamiliale et j'ai été attirée par l'accompagnement de la personne âgée. Le stage terminé, j'ai été embauchée par Muselheem et actuellement je suis la formation d'aide socio-familiale et je passe les examens dans quelques mois. Pour moi, la formation est indispensable: cela me permet de progresser et de trouver les réponses à mes questions. Durant les cours, nous avons l'occasion de rencontrer d'autres personnes qui travaillent pour la plupart auprès des personnes âgées. Les enseignants viennent de différents horizons et nous avons l'occasion d'aborder avec eux des thèmes qui nous interpellent au quotidien. Je suis heureuse d'avoir choisi cette profession et me sens valorisée dans ce métier social et humain. Je pense parfois suivre un jour la formation d'aide-soignant mais dans l'immédiat, ce n'est pas réalisable.

J'ai pris contact avec le centre de jour Muselheem et un rendez vous a été fixé. Ma mère avait une certaine crainte lors de ce premier contact mais l'accueil s'est bien déroulé et elle a décidé d'y aller 4 jours/semaine. Avec les soignants, elle a pu trouver un équilibre entre la vie au centre et à domicile. Elle souhaite y aller en alternance: elle apprécie les journées où elle peut rester tranquillement seule à la maison mais également celles rythmées d'animation et d'activités proposées par le centre. Elle ne me parle plus de solitude et je suis heureuse d'entendre ses projets.

Nathalie Devick - Muselheem

Elle me dit qu'elle s'épanouie au Muselheem: le programme d'activités est diversifié et adapté aux souhaits des personnes. Pour ma part, je suis rassurée car elle a trouvé sa place dans cet environnement et rencontre beaucoup de connaissances.

11

Les cahiers de l’autononomie - n° 20 - avril 2011

Madame Romy Mannes


TEMOIGNAGES

Madame Lotty

Madame et Monsieur Lotty

INFRASTRUCTURES

Mondorf Chaque centre de jour répond aux normes imposées par le ministère de tutelle.

M. Lotty séjourne un jour par semaine au centre de jour de Mondorf depuis le mois de mai 2010. Lorsque mon mari est au centre de jour, j'organise ma journée autrement. J'ai un peu de temps libre et je le consacre à m'occuper de moi-même. Cela me permet de prendre des rendez vous ou de sortir avec mes enfants. Ces derniers s'intéressent également à la vie en centre de jour et nous participons aux différentes fêtes.

Mon mari a d'abord été au centre de jour de Junglinster avant l'ouverture de celui de Mondorf. Il a participé aux ateliers peinture, et il apprécie ce mode d'expression. Nous avons une toile dans le hall d'entrée à notre domicile et j'en suis fière! Le centre est un espace ouvert au centre de Mondorf: les parcs et jardins sont à proximité. Je demande que mon mari sorte accompagné d'un soignant au premier rayon de soleil. Je téléphone souvent au responsable du centre ou au personnel. Ces moments d'échange sont importants et favorisent la confiance mutuelle entre nous. Si je suis satisfaite, je le dis mais également si certaines choses m'agacent: je m'exprime franchement. Il est à noter qu'ils sont toujours accessibles.

Pour les réservations (repas, café, visites), transport ou informations, contactez-nous au

26 70 26 12

Nous sommes satisfaits des services de Help et je tiens à souligner un événement qui me tient particulièrement à cœur: les vacances organisées par le réseau. Sans le cadre professionnel, nous ne pourrions pas partir. Mes meilleurs souvenirs sont: Rimini, le voyage sur le Danube et le concert d'André Rieu, et dire que je l'ai croisé dans la salle... Mon mari est différent en vacances: mon mari est plus épanoui et plus joyeux. Cela nous change du quotidien et de la routine, une certaine complicité se met en place avec les soignants. Merci Help!


TEMOIGNAGES

J'espère que nous passerons encore de longs moments ensemble et que nous pourrons rester à domicile le plus longtemps possible.

Pour info ou visite d'un centre de jour, un numéro unique:

CONTACT

Véronique Sindt, aide socio-familiale au centre de jour de Mondorf

Chaque personne accueillie a sa propre dimension et son état de santé peut varier d'un jour à l'autre. Ces personnes ont chacune un vécu différent, leurs propres valeurs et parfois sont de culture différente. Le centre de jour est un espace de vie, un espace de bienveillance. C'est aussi un endroit de liberté, l'accompagnement est personnalisé et individualisé. La personne y vient seule, elle s'exprime autrement que dans son cadre familial et peut exprimer ses émotions. C'est le tact du soignant qui est important. Nous proposons des activités en fonction d'un horaire car nous côtoyons des personnes qui n'ont pas le même regard sur le déroulement de la journée. Mais la notion du temps est différente. Chaque personne va vivre à son propre rythme. Et c'est bien là tout l'enjeu! Je pense que tous ont fait un choix: ils continuent à vivre à leur domicile et acceptent de fréquenter également le centre de jour. Ils affirment leur opinion assez facilement et nous nous devons d'adapter nos réponses.

ou les n°de téléphone des différents centres de jour, voir page 4

soins. Ils se font soit par téléphone soit en utilisant le carnet du patient. La satisfaction et la perception de la journée au centre de jour sont un retour d'informations fondamental pour nous. Tous les propos sont confidentiels.

Le premier contact avec le centre de jour est un moment particulier. Nous accueillons les visiteurs aux environs de 14 heures. La personne est accompagnée par son conjoint ou ses proches et ils peuvent à leur aise découvrir ce nouvel environnement. S'ils le souhaitent, un premier contact avec les autres patients est organisé par le personnel. L'écoute des premiers ressentis dans ce nouvel espace de vie va nous permettre de préparer un accompagnement personnalisé.

Pour terminer, je souhaiterais parler de la continuité des soins. Les soignants des antennes de soins passent le plus souvent le matin et le soir à domicile, ils connaissent l'environnement et parlent aussi avec les proches. Les échanges d'informations sont essentiels entre les deux structures de

13

Les cahiers de l’autononomie - n° 20 - avril 2011

Véronique Sindt

26 70 26


ICARE

La Fondation “I Comme ICARE” primée à l'Aéro-club de France suite de l’article paru dans le cahier n°15 - octobre 2009

L’Aéro-club de France avait organisé dans ses prestigieux locaux, rue de Galilée à Paris, la soirée annuelle lors de laquelle la Fondation luxembourgeoise «I Comme ICARE» fut distinguée. Ainsi le Président Jean-François GEORGES, assisté de Madame WEILLER, a remis à Monsieur Luciano FRATINI, premier pilote d'ICARE, le prestigieux prix Paul-Annik Weiller. S.A.R. Le Prince Guillaume de LUXEMBOURG rehaussa de sa présence la cérémonie. On a pu compter parmi les invités: Jean-François CLERVOY, astronaute, Léopold EYHARTS, cosmonaute, Patrick GANDIL, directeur général de l'Aviation Civile, le Général Jean-Paul PALOMEROS, Chef d'Etat-Major de l'Armée de l'Air

et Catherine MAUNORY, directrice du Musée de l'Air et de l'Espace. La Fondation «I Comme ICARE» a comme vocation de permettre aux candi-

dats pilote paraplégiques d'accéder à la formation d'aviateur. La Fondation compte 6 candidats handicapés aspirants pilote. Elle met à disposition un avion MORANE MS893A de 180cv spécialement équipé pour personnes handicapées des membres inférieurs. Pour toute information supplémentaire, vous pouvez contacter le secrétariat de la Fondation au (+352) 621161041.

Le lauréat, Luciano Fratini, avec Dorine Bourneton, pilote paraplégique et auteur du livre «La couleur préférée de ma mère» ainsi qu’une autre lauréate, Laetitia de Moroges, pilote à l’Aéro-club de Vichy.

14

Sites Web: www.aviasport.lu, sélectionnez «I comme Icare» www.aeroclub.com www.aeroclub-plweiller.fr www.aerodrome-gruyere.ch/blogs/ index.php?title=dorine


CULTUR’ALL

Le Kulturpass Le Kulturpass a été lancé en mars 2010 par l'asbl Cultur'all, avec le soutien du Ministère de la Culture et le Ministère de la Famille, l'idée étant de faire des lieux de culture des lieux de rencontre pour tous et en particulier de proposer aux personnes ayant droit à l'Allocation de Vie Chère de participer à l'offre culturelle du pays. Le Kulturpass offre ainsi l'accès gratuit aux musées partenaires et l'accès au prix de 1€50 aux spectacles des institutions culturelles associées à la démarche. A ce jour, une quarantaine de conventions culturelles et près de 20 conventions sociales ont été signées, et plus de 9.000 Kulturpass ont été édités sur demande des bénéficiaires. Cependant, bénéficiaires ne veut pas forcément dire utilisateurs: afin de faire connaître le Kulturpass auprès de tous ceux qui souhaitent se rencontrer avec, pour dénominateur commun, l'envie de culture, il est essentiel de développer une collaboration en réseau, réunissant acteurs sociaux, acteurs culturels, société civile et associations, dont HELP. L'objectif de ce réseau est de promouvoir le passeport culturel grâce à un accompagnement ciblé, la médiation étant ici un des principaux ressorts du projet.

La culture a une dimension sociale qu'il faut mettre en valeur et au Luxembourg, les autorités politiques semblent acquises à l'idée d'un Kulturpass depuis longtemps; certains acteurs sociaux ou culturels quant à eux n'ont pas attendus pour la transposer dans les faits, et de sporadiques, ces initiatives se sont généralisées, l'asbl Cultur'all servant de relais entre les uns et les autres. Pour en savoir plus sur le projet Kulturpass, il suffit de consulter le site internet de l'association: www.culturall.lu Véronique Gobert

15

Les cahiers de l’autononomie - n° 20 - avril 2011

Hormis un passeport individuel, un passeport associatif a également été mis en place afin de permettre aux associations qui le souhaitent d'organiser des sorties de groupes, que les participants soient ou non déjà bénéficiaires d'un Kulturpass à titre individuel.


Une antenne mobile pour le suivi des patients en psychiatrie au CHEM Madame Marie Odile Bach Chef de département psychiatrie

Assurer un suivi dans les soins en créant une continuité dans la relation soignant soigné, favoriser le partenariat avec les réseaux pour les patients sortant des services de psychiatrie du CHEM, telle était la volonté des soignants et du corps médical. Ce projet se concrétise aujourd’hui avec une équipe qui se rend à domicile. L’antenne mobile du Service de Psychiatrie du CHEM a essentiellement pour but de favoriser la sortie du patient des unités hospitalières en préparant au mieux le passage d’un milieu sécurisant avec une certaine dépendance vers une autonomie relative. Notre définition se résume ainsi: l’antenne mobile consiste a apporter soutien, un suivi, des conseils s’adressant à des personnes qui souffrent de troubles psychiatriques sévères et qui doivent être rencontrées dans leur milieu pour bénéficier de soins adaptés. Le suivi est souple, personnalisé et utilise les forces personnelles du patient.

16

La communication et l’autonomie demeurent des éléments essentiels de la notion d’équipe. Chaque membre de l’équipe participe aux processus de prise de décision.

Nos principaux objectifs sont • Diminuer la symptomatologie psychiatrique et prévenir les périodes de crise • Améliorer les conditions de vie et l’autonomie des personnes souffrant de troubles mentaux graves, en intervenant dans leur milieu de vie • Augmenter et maintenir chez la personne, la capacité de prendre en charge sa santé physique et mentale • Favoriser le maintien de la personne dans son milieu de vie • Réduire les ré-hospitalisations, la durée de séjour • Favoriser l’acquisition et le rétablissement d’habilités de la vie autonome, occupationnelles, récréationnelles, sociales • Assurer un soutien à l’entourage du patient, aux proches.

Fonctionnement de la structure clinico-administrative Le travail interdisciplinaire constitue un élément essentiel à l’actualisation de l’approche clientèle adoptée au CHEM. La participation d’une équipe interdisciplinaire implique que la totalité des services soit dispensés par les intervenants de cette équipe. De façon générale, chaque patient peut bénéficier du soutien et de l’expertise de chacun des membres de l’équipe. La durée et l’intensité des suivis sont fonction des besoins individuels et familiaux de la patientèle. Enfin, la prestation des services et des soins doit avoir lieu dans le milieu de vie du patient et non au CHEM ou dans un bureau. Comme certaines personnes soignées rencontrent des difficultés à transférer leurs apprentissages de l’hôpital à leur domicile, cet élément prend toute son importance.

Processus de référence et d’admission Le coordinateur Le coordinateur est le responsable de psychiatrie intensive qui travaille en étroite collaboration avec les 4 médecins psychiatres. De par ses fonctions, il remplit des tâches cliniques et administratives.

Toute demande de consultations est encadrée par un processus clinicoadministratif. Les demandes de consultation sont acheminées au coordinateur du programme de l’antenne mobile.


PSYCHIATRIE

Rencontres clinico-adminsiratives Une réunion hebdomadaire à contenu clinique et administratif est organisée pour analyser les consultations, réviser les plans de suivi, évaluer le fonctionnement de l’équipe, compiler les données statistiques à des fins administratives. La co-animation est assurée par le coordinateur et le médecin psychiatre. En début de chaque poste, le coordinateur rencontre les intervenants afin de réviser les plans de suivi et l’évolution de l’état des patients et de coordonner les services.

Mensuellement, des rencontres administratives sont tenues par le chef de département. Ces rencontres visent à:

référer la personne au centre de crise selon les critères établis par ce service.

• évaluer le programme de l’antenne mobile • revoir la gestion de processus • favoriser les mécanismes de liaison avec les partenaires, les réseaux existants • évaluer les indicateurs, les statistiques périodiques et toutes autres données cliniques et administratives.

Les résultats escomptés

Horaires et services L’équipe de l’antenne mobile assure les services 5 jours sur 7 pendant la phase test. A tour de rôle, les intervenants répondent aux situations de crise et si nécessaire rencontrent le patient. Après une évaluation, l’intervenant peut aussi

Par ce projet, nous souhaitons améliorer et assurer la continuité de la qualité de soins au patient ayant une pathologie psychiatrique. L’hospitalisation peut être vécue comme une rupture dans la continuité de vie. Garantir les soins psychiatriques, en essayant de minimiser les risques de rupture du lien avec le réseau familial et les champs d’investigation social et professionnel serait un plus indéniable pour le patient et sa famille. Cette prise en charge pourrait être la garante d’un meilleur résultat global d’évolution du patient avec moins de rechutes et moins de récidives dans les hospitalisations.

Conclusion L’antenne mobile pour le suivi à domicile a été développée dans une perspective de ressources alternatives à l’hospitalisation et suite à la désinstitutionalisation de la psychiatrie en 2005. Cette pratique rejoint principalement une clientèle atteinte de troubles mentaux graves se traduisant le plus souvent par des troubles psychotiques, par une mauvaise réponse aux services traditionnels et des hospitalisations répétées.

Le Centre Hospitalier Emile Mayrisch est membre du réseau Help

17

Les cahiers de l’autononomie - n° 20 - avril 2011

L’équipe procède à l’analyse de la préévaluation et détermine un intervenant pour «l’évaluation globale» du patient à son domicile, ainsi qu’un plan de suivi.


LOISIRS

Programme des séjours de vacances, excursions et activités pour juin 2011 Les détails concernant les prix, les thèmes et les lieux vous seront communiqués en temps utile à la Helpline au 26 70 26

Juin 16 juin 2011 - Kino a Kaffi De vrais mensonges est un film français réalisé par Pierre Salvadori, sorti en 2010, avec Audrey Tatou et Nathalie Baye. Un jour de printemps, Émilie reçoit

une lettre d'amour anonyme. Elle la jette, et y voit finalement le moyen de sauver sa mère, qui ne s'est jamais remise du départ de son père. - Le 14 heures au Kinosch, Kulturfabrik à Esch - 70 places disponibles - Inscriptions jusqu'au 15 juin 2011 à la Helpline 26 70 26

Jeu des erreurs

- à 15 heures au Glacis, Luxembourg - 20 places disponibles - Inscriptions jusqu’au 15 juin 2011 à la Helpline 26 70 26

Fälschung und Original

1

Das Bild N°1 unterscheidet sich von Bild N°2 durch 8 Fehler. Finden Sie sie heraus und kennzeichnen Sie dieselben durch ein -> oder X. Sie können die Lösung an «Help» schicken; die Auslosung erfolgt unter den richtigen Antworten. Die ersten Drei erhalten einen Preis.

2

La photo N° 1 diffère de la photo N°2 par 8 fautes. Trouvez-les et marquez-les par une flèche -> ou par X. Vous pouvez envoyer la solution à “Help”. Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses. Les trois premiers recevront un prix. Photo/Bilder: Maurice Gilson

18

25 juin - Comédie musicale CATS

Cahiers de l'autonomie n20 - Journée des portes ouvertes  

Les cahiers de l'autonomie de HELP (parution 4 fois par année) - Journée des portes ouvertes