Page 1


ÉDITO Ça bouge dans les musiques actuelles en Sarthe ! De nouveaux équipements, de nouveaux outils, des structures réorganisées, de nouvelles associations, d’autres qui disparaissent… Comment tout cela s’organise sur un territoire ? Quelle cohérence donner au développement d’un secteur marqué par un foisonnement d’initiatives sur un même territoire, et ce, de manière plus ou moins concertées, voire isolées ? Comment penser un développement local sans penser global ? Pour ce qui est des budgets alloués ça ne devrait pas aller en s’arrangeant…L’hiver sera rude pour certains. On ne peut déloger pendant cette période, mais rien n’empêche de délaisser et de laisser trimer ! Jonglage avec les CAE, réductions de budgets… Comment assumer les projets en cours et à venir dans ce contexte ? Rien de tel que « de bons cultureux A.O.C. » pour abattre et défendre tout le travail des entreprises culturelles. Travailler toujours autant, voire plus, pour gagner peu, voire pas assez… Comment ce travail culturel est alors organisé et valorisé à l’échelle d’un territoire local ? Le changement se fera-t-il par la concertation et la construction d’une réflexion commune des acteurs et des collectivités ? Les temps à venir feront peut-être émerger des prises de position… Ou alors le schéma classique de l’évolution par le privé primera…

L’équipe de BEBOP.

Tête de son n o 23 / Automne 2007. Journal gratuit d’informations sur les musiques actuelles en Sarthe édité par l’association Bebop. Le CRIM collecte l’ensemble des informations contenues dans ce magazine au titre de sa mission de centre ressources musiques actuelles. Tiré à 5 000 ex. Imprimerie : ITF. Photo de couv : Emmanuel Bois. Photo de l’intérrogatoire : Rpi. Création maquette & mise en page : Fudge - http://www.fudgegraphik.com / fudgegraphik@free.fr. Dir. de la publication : Bruno Le Roy. Rédacteurs en chef : Emmanuel Bois. Ont participé à ce numéro : Julien Martineau, Benoît Haran. Pour tout Renseignement, contactez le CRIM : Emmanuel Bois au 02 43 78 92 30. crim@bebop-music.com


NEWS DE GROUPES ET AUTRES SCOOP(S)

L’INDIC A DIT

LABEL MONOPSONE Fraîche sortie et nouvelle évolution pour le label sarthois, le 1er album du duo toulousain, Novö, avec pour la 1ère fois au catalogue un album chanté en français. Novö puise son inspiration dans un univers musical large (pop, post-rock, électro, punk, cinéma...). www.monopsone.com

DU NEUF A L’OASIS ! La salle de concert de l’Oasis dispose depuis peu de son propre système de sonorisation ! Ce qui signifie, plus de concerts, plus de résidences de travail pour les groupes locaux…Ce n’est pas tout, la ville du Mans et l’association Bebop édite un programme trimestriel spécifique à la programmation de l’Oasis et le www.oasislemans.fr

LE PÔLE ? Pôle de coopération des acteurs pour les musiques actuelles en Pays de Loire. C’est une structure d’acteurs et de coopération au profit du secteur ; un réseau de compétence au service de l’intérêt général et d’acteurs pour une co-construction avec les collectivités et les services de l’État. http://lepole.over-blog.fr REGGAE EN ACTION

TUE-LOUP À l'inverse du beaujolais, il est des groupes qui vieillissent bien... Tue-Loup fait partie de ceux-là et leur dernière production en date, "Le lac de Fish", en est la preuve absolue. Sorti il y a quelques jours, ce septième album vient confirmer le talent de la bande réunie par Xavier Plumas. Folk épurée et planante, poésie contrôlée, c'est sûr, le lac de Fish est ensorcelé... METALLIQUEMENT VOTRE L’actualité métallique et hardcore sarthoise, nationale et internationale, est dans “WELCOME TO HELL” sur les ondes de radio Alpa 107.3 FM. Vous y retrouverez actus et interviews (Pulsion, Yardblocks, Gojira, Slayer…), le jeudi 21h-22h, redif’ le dimanche 18h-19h. www.welcometohell72.canalblog.com LINOA R.I.P. Après 4 ans d'existence, 60 concerts et 4 passages en studio, les 5 membres du groupes annoncent leur séparation. 4 morceaux sont toujours en écoute sur www.myspace.com/linoa, dont 3 issus de leur dernière démo “[Live] the Shade”. 3 groupes devraient sortir prochainement de leur split.. À suivre !

“Down in Jamaïca”, nouveau riddim joué par le band Mafia & Fluxy (M&F) avec les voix de Perfect, Lutan Faya, Keefaz, Ras Mc Bean, Glen Washington, Cornell Campbell… sort sur des labels qui pèse dans la scène reggae actuelle, Irie Ites Records (Sarthe) et M&F Music. Déjà dans les bacs. www.irieites.net LE MAGNETO Dans la même démarche de développement du secteur des musiques actuelles que Le Pôle, Le Magneto est né au mois d’avril dernier suite à 3 années de rencontres, d’échanges et de réflexions sur l’évolution du secteur des musiques actuelles en Sarthe. Pour le numéro d’automne de Tête de

TOUTES LES ACTUS MUSIQUES ACTUELLES EN SARTHE SONT SUR WWW.TETEDESON.FR ET SUR RA


son nous avons rencontré le président du Magneto. Rendezvous en p. 6 et 7 : “Etat des lieux”. www.le-magneto.org

METAL & TECK

Le one-man-band Praeda, vient de sortir sa dernière autoproduction : Metaltek Piracy. Un homme, un PC et quelques instruments qui nous livrent un opus 9 titres issues d’un métal bien black et d’une techno hardcore. A retrouver sur : http://praeda.free.fr CYESM LABORATORY “Twelve code”, projet électro-dub de CYESM et de benjamin JUHEL, respectivement aux machines et au visuel, est sorti sur le label italien Musicaoltranza et dispo en ligne sur Beatport et Juno (sites de téléchargement légal spécialisés en électro…). À quand une tournée ?! www.gcfactory.org

RETROUVEZ TOUTES LA DIVERSITÉ DES MUSIQUES ACTUELLES EN SARTHE ET AU-DELÀ, SUR LES ONDES DE RADIO ALPA 107.3 FM LE MANS. LA GRILLE DÉTAILLÉE DES PROGRAMMES EST TÉLÉCHARGEABLE SUR WWW.TETEDESON.FR EN DÉBUT DE MOIS. • Club ou Sofa (musiques lounge, easylistenning, jazz) • En Concert (musiques actuelles) • Fausse-Piste (musiques actuelles) • La Carotte (rap) • Le Talk (talk show et sessions acoustiques de la scène musicale locale) • Les Instants Délirants (rock progressif) • Les Rillettes Sonores (musiques urbaines) • L’air Francophone (découvertes et nouveaux talents chanson et pop francophone) • L’air Pop/Rock (les classiques et les découvertes) • Musi’k’leurs (musiques actuelles) • Programme électro DJ Weed • Sourdoreille (musiques actuelles) • Superphoënix (rock et hard rock des 70’s) • Sur un air d’accordéon (diatonique, jazz, manouche, classique et guinguette) • Urban Mix - Hip Hop - Electro – Reggae (musiques actuelles) • Vertiges (cold wave, industrielle, expérimentale, folk, etc.) • Wa Do Dem (reggae et culture jamaïcaine) • Welcome to Hell (nouveautés métal-hardcore) • Yes Haya (musiques électroniques, jungle – drum & bass)

ADIO ALPA 107.3 FM LE MANS, DANS L'ÉMISSION “FOCUS" MARDI 23h, JEUDI 23h30 ET SAMEDI 13h30.


ÉTAT DES LIEUX

LE MAGNETO

COLLECTIF DEPARTEMENTAL MUSIQUES ACTUELLES SARTHE de soutien sur l'accompagnement, la diffusion (festivals) et la répétition. Il est aujourd'hui devenu nécessaire de se doter d'un cadre légitime pour fédérer l'ensemble des acteurs sarthois des musiques actuelles afin de poursuivre les réflexions des premières rencontres départementales et les travaux portés par la CDMA depuis 2 ans et demi.

Le Magneto, c’est le nom qui formalise l'existence de la Commission Départementale Musiques Actuelles (CDMA). Il est une phase dans l'évolution du secteur, réalisant un travail de concertation qui existe depuis la fin 2004 en Sarthe et intégrant le schéma de structuration nationale que connaît le secteur depuis quelques années. Pour mieux comprendre les objectifs de ce collectif, nous avons rencontré François Gabory, le président du Magneto. Pourquoi créer ce genre de collectif en Sarthe ? Depuis quelques années, le milieu des musiques actuelles a opéré en Sarthe un tournant décisif, à travers de nombreuses initiatives collectives : • La mise en place par Trempôle d'une commission départementale musiques actuelles (CDMA) ; • L'étude sur le développement des musiques actuelles au Mans et à Allonnes (décembre 2003) ; • Les premières rencontres départementales aux Saulnières (sept. 2004) ; • La création du Centre ressource-infos pour la musique (CRIM) par Bebop (octobre 2004) et la reconnaissance de celui-ci comme “Centre ressource départemental musiques actuelles” par le Conseil Général (sept. 2005) ; • La création du collectif “10 de +” pour le développement des locaux de répétition (mars 2005) • L'ouverture des 7 studios de répétition du Silo sur l'agglomération mancelle (nov. 2005) • La réunion des festivals sarthois (nov. 2005). Parallèlement, suite aux premières rencontres départementales, la CDMA a travaillé sur la mise en place de dispositifs

Après six mois de préparation, les acteurs réunis en Assemblée Générale constitutive créent aujourd'hui officiellement une association départementale pour le développement des musiques actuelles, dont la démarche est fondée sur l'échange des savoir-faire et des expériences, la mutualisation des moyens, la solidarité et l'action collective. L'objectif est également de mieux rendre lisibles les différentes actions de chacun et de mobiliser de la réflexion pour susciter la mise en œuvre d'une politique globale en direction des musiques actuelles. Cette initiative s'inscrit également dans le cadre d'une réflexion nationale sur les musiques actuelles, portée par le Ministère de la Culture, pilotée par le Conseil Supérieur des Musiques Actuelles et relayée par le Pôle Régional des Musiques Actuelles en Pays de la Loire, Le Pôle. Et plus localement il y a Le Magneto qui servira d'interface. Il sera une forme de chambre “consulaire” où l'information circule, où le débat politique peut naître quant à la structuration du secteur à l'échelle de la Sarthe. Sur notre territoire, les Musiques Actuelles ne se résument pas uniquement à la SMAC d'Allonnes (Scène de Musiques Actuelles) ou au Festival BeBop, c'est également une multitude de festivals, de petits lieux qui tous les week-end proposent des concerts dans toutes les esthétiques. C'est également la place des studios de répétitions pour les quelques 300 groupes existant sur la Sarthe. C'est aussi une réflexion sur l'accompagnement et l'apprentissage d'instruments, la place réservée à des esthétiques telles que le métal ou la musique traditionnelle etc… Avec qui se fait ce travail ? Cette association est une fédération d'acteurs oeuvrant dans les musiques actuelles : organisateurs de concerts et de

TOUTES LES ACTUS MUSIQUES ACTUELLES EN SARTHE SONT SUR WWW.TETEDESON.FR ET SUR RA


festivals, lieux de diffusion, artistes et groupes musiques actuelles, structures de production (studios, labels), structures de développement artistique (management, booking), structures d'accompagnement des pratiques amateurs, structures d'enseignement et d'apprentissage, lieux de répétition, structures de formation, médias associatifs (radios, fanzines, sites web), centre de ressource, structures de promotion. Elle s'adresse à toutes les esthétiques composantes des musiques actuelles : rock, hip-hop, électro, jazz, chanson, musiques du monde, etc… Et elle est bien entendue ouverte aux partenaires institutionnels (collectivités, sociétés civiles, etc) développant des actions en faveur des musiques actuelles.

Quelles sont les intentions du Magneto ? Nos objectifs sont multiples : • la structuration des musiques actuelles en Sarthe, avec la mise en réseau des acteurs de terrain ; • le relais de l'évolution du secteur en Sarthe à travers la sensibilisation, l'information et la représentation auprès des différents acteurs concernés par ce secteur ; • la reconnaissance du rôle des musiques actuelles dans l'aménagement culturel du territoire et la concertation avec les collectivités territoriales ; • la représentation au sein des différents dispositifs et réseaux des musiques actuelles à l'échelle régionale et nationale ; • le soutien au développement artistique des artistes et groupes sarthois ; • le support d'initiatives visant à développer la formation, la prévention, le conseil, la promotion, la pratique, et la diffusion dans le domaine des musiques actuelles en Sarthe pour élargir l'offre sur le territoire. Plus largement, notre volonté est de servir d'interface aux pouvoirs publics pour alimenter la réflexion sur une politique globale en direction des musiques actuelles. Nous n'avons pas vocation à produire des événements ou à faire du lobbying pour untel ou untel, mais plutôt d'échanger ensemble, de porter des analyses sur le développement et l'activité du secteur. Un exemple : quid de la futur Scène de Musiques Actuelles à Allonnes ? Quel va être le projet, qui vont être les partenaires, quelle place sera donnée à la création locale etc… Sur toutes ces questions nous n'avons à l'heure actuelle aucune information, notre rôle peut être de questionner et de faire remonter certaines préoccupations du secteur. Attention il ne s'agit pas de faire de l'ingérence mais bien d'accompagner certains projets. De la même manière comment va s'inscrire la future Cité de la Musique du Mans dans le schéma des Musiques Actuelles ? Sur ces questions nous souhaitons échanger et rencontrer les personnes et structures en charges de ces projets.

LES CHANTIERS ACTUELS DU MAGNETO Un travail répartie en commissions ouvertes à tous : • Création/production ; • Accompagnement/formation/répétition ; • Communication/Ressource ; • Diffusion. Infos pratiques : www.le-magneto.org Vous y retrouverez : • Les statuts

• •

Le bulletin d'adhésion Le document de présentation

Le MAGNETO Collectif Départemental des Musiques Actuelles c/o CRIM/BEBOP 28, Avenue Jean Jaurès 72100 Le Mans

ADIO ALPA 107.3 FM LE MANS, DANS L'ÉMISSION “FOCUS" MARDI 23h, JEUDI 23h30 ET SAMEDI 13h30.


INTERROGATOIRE / LE SOUND DYNAMIK

RAGGAMUFFIN EN ACTION Le Sound Dynamik, c'est une famille liée par le dénominateur commun de se faire plaisir dans le reggae en organisant des soirées, en jouant et en portant des projets. Dans les grandes lignes, c'est un show sound system avec 3 chanteurs ( le One Vibe Sound Dynamik) ; Un label (Le Sound Dynamik Records) ; Un groupe de reggae à part entière (le Sound Dynamik Live Band).

Avant d'aborder la trame de fond de ce collectif, faisons un tour d'horizon de chacune des forces vives du crew : • Rpi / Pierre Massé : conception graphique, webmaster • Mob High / Julien Maubert : administrateur, directeur artistique, selecta (Dj). • Don Pako / Xavier Dechamp : chanteur, directeur artistique • Singa / Laurent Dechamp : chanteur, producteur, directeur artistique • Puppa Nadem / Nadem Benhamed : chanteur, directeur artistique • Timan / Emmanuel Heurtebize : merchandising • Ptit Rouille / David Rouillard : batteur, tourneur/manageur • Seab / Sébastien Bizeray : clavier, producteur • Pedro / François Bouscault : bassiste • Aurélien Monnet : guitariste • Davy Appiano : percusionniste • Beber / Bertrand Thébault : saxophoniste

Synopsis de cette aventure fédératrice… À l'origine, Pako, Mob et Rpi créent en 1999 le sound system reggae, One Vibe. Arrivés en 2004, Singa et Nadem, amènent un nouveau souffle. Cette évolution véhicule une nouvelle manière de jouer, une identité collective créée et acceptée par tous. C'est à ce moment là que One Vibe, animé par une amitié forte, devient One Vibe Sound Dynamik, basé sur le jeu de scène et la dynamique de groupe, offrant ainsi de nouvelles perspectives. 2005 a été une année phare dans le développement du collectif : “on a commencé à s'engager dans une démarche promotionnelle plus conséquente quant au développement des artistes du label et de la formule sound system. Cette étape est marquée par l'arrivée de Ptit rouille, issu du label sarthois B612 Production. Il s'occupait de nous trouver et d'organiser des dates. Son travail sur d'autres réseaux nous a influencé dans nos démarches et nos phases d'évolutions vers la création du groupe. Nous tenions également à améliorer notre communication et peaufiner notre identité visuelle, grâce aux talents de Rpi. " En parallèle au sound system ils ont développé la production d'artistes, le Sound Dynamik Records - 3 projets pour une structure : • La musique de Don Pako est basée sur le reggae roots et sur une sensibilité soul/hip-hop. Il attache une attention particulière à l'écriture (réfléchie, poétique, émotive, littéraire). • Puppa Nadem a un style digital, rub a dub et hip-hop. C'est un toaster militant (lire chronique page 12). • Singa se situe à peu près sur le même créneau que Pako. Son projet s'affine au fur et à mesure. Il est essentiellement basé sur l'écriture et sur la conception des morceaux. "Singa, c'est le timbre, le coffre et la finesse", dixit Rpi.

TOUTES LES ACTUS MUSIQUES ACTUELLES EN SARTHE SONT SUR WWW.TETEDESON.FR ET SUR RA


La structure en elle-même ? Mob et Ptit rouille sont sur le management et l'administratif, avec une spécialité sur la recherche de concerts pour Pti rouille. La distribution des albums c'est Pako et Mob, soutenus par Timan, également en charge du merchandising. Sur le fond des choses, “chacun des artistes conduit son projet et lui donne sa direction artistique. Ce qui n'empêche pas les conseils et la participation, de plus ou moins loin, de chacun des membres du collectif.” Les contacts pour la réalisation et les arrangements des morceaux sont l'affaire des réseaux des artistes, enrichissant par la même occasion le label en producteurs et musiciens : Seab, Singa, Judi.K, Di-Waïse, Ouragan, BCD, Skalap, Pedro, Aurélien, Ptit Rouille, Davy, Béber… Chacun apporte sa couleur musicale, tout en gardant une certaine cohérence entre les projets. De ces diverses connexions et de l'envie de tous, est née l'intention d'interpréter en live les morceaux des chanteurs émergence du Sound Dynamik Live Band : Ce dernier s'est constitué naturellement suite à la rencontre des personnes citées en introduction, soit via le groupe Step Forward Band, par le travail sur les productions du label, par le désir de jouer en live ou par l'attirance de l'identité du collectif. L'ambition ? “Retrouver en live la couleur musicale développée en studio : du reggae roots, du hip-hop mélodique et un reggae plus agressif, plus guerrier, plus rentre dedans. Notre set c'est 50% de classiques jamaïcains et 50% d'autoproductions. L'arrivée de Nadem, va nous amener à jouer 70% de compositions originales.” Leur force ? le goût pour la même musique, enrichie de leur interprétation personnelle.

Le Résultat ? “Un répertoire explosif et varié, qui puisse plaire à tous. Le principe est d'emmener les gens du début à la fin dans le récit de notre histoire, par différentes atmosphères. Avec les affinités de chacun, on se positionne à un carrefour de divers styles en perpétuel évolution, ce qui permet de s'ouvrir et d'explorer de nouvelles choses.” Après tout ce travail abattu, les membres du Sound Dynamik ne se contentent pas du peu. La fraîche configuration live du collectif est une piste à approfondir. Il permet d'extérioriser l'énergie des chanteurs, de mettre en avant leur richesse musicale et d'ouvrir d'autres horizons scéniques (festivals…). Pour satisfaire les envies de chacun et conserver la chaleur des instruments dans les productions, “nous souhaiterions emmener le groupe en studio. L'objectif serait de produire un 4 titres où l'on retrouverait une chanson de chacun des chanteurs ainsi qu'un morceau collectif, tout cela joué par le Sound Dynamik Live Band. Le principe serait de créer un support de promotion, reflétant l'identité du collectif." Quant à la question : quelle serait l'Etape à franchir pour développer efficacement vos projets ? La réponse est unanime ! “Il nous faudrait une distribution plus officielle, plus identifiée que celle que nous avons fait par nos propres moyens. La seconde chose, serait d'avoir le soutien d'un label reconnu pour le travail de tourneur. Pour le moment ce sont nos réseaux et le soutien du B612 Prod. Le travail effectué pour l'album de Pako, qui commence à être reconnu, offre des opportunités pour mettre le projet de Nadem sur la même voie. L'album de Pako est une “carte de visite” pour les desseins du collectif.” Pour ce qui est de vivre de leur passion, c'est autre chose… “Le problème est de savoir comment nous pourrions en vivre. Avec la baisse des ventes de disques, n'est-ce pas trop aventureux de s'appuyer sur la seule vente de disques ? Estce qu'on ne devrait pas tout axer sur la scène ?” La finalité du collectif, c'est la rencontre de ces artistes qui aiment la scène, développer les projets des chanteurs et faire ressortir la couleur du band. Une chose est sûre, c'est qu'ils sont là et qu'ils sont prêts à faire bouger les choses ! “Ragga muffin en action.” www.soundynamik.com Emmanuel Bois

ADIO ALPA 107.3 FM LE MANS, DANS L'ÉMISSION “FOCUS" MARDI 23h, JEUDI 23h30 ET SAMEDI 13h30.


À LA LOUPE

ROCK ALL ACTIONS une asso au coeur du développement artistique, technique et administratif de groupes sarthois ! Rencontre avec Fabien Tardit, musicien et président de l’association. L’asso existe depuis plus d’un an maintenant, vous avez recentrés vos objectifs, quelles orientations prends Rock All Actions à présent ? Nous gérons principalement des groupes de musiques actuelles. Actuellement, trois groupes font partie de l'association (USLESS, HARI'JAM, le 3ème ne possède pas encore de nom). Nous leur proposons une structure administrative pour leurs concerts. Nous organisons aussi des Master Class. Les adhérents y ont accès gratuitement, des personnes extérieures peuvent aussi y participer. Ces rendez-vous font intervenir des professionnels (musiciens ou techniciens du son, SACEM...) proposant des ateliers. Nous n'acceptons pas les débutants, car nous sommes dans une dynamique de perfectionnement afin de travailler sur leur autonomie, technique, composition, droit administratif... Chaque Master Class se termine par un concert des bénéficiaires. Nous faisons aussi de l’évènementiel (Téléthon, Sidaction). Cela permet en début de soirée de faire jouer nos groupes. Comment vous est venue cette “vocation", ambition de soutenir et développer les groupes ? Tout a commencé lorsque j'étais moi-même confronté à certains problèmes. J'ai appris tout seul et j'ai eu quelques personnes pour m'orienter et développer mon groupe. Je suis de nature à aider facilement les gens et je trouvais naturel d'aider des personnes ayant une motivation. Comment s'effectue l'adhésion, le “recrutement” des groupes au sein de votre structure? Y a-t-il des critères établis par un collège de décision, une démarche précise ? À l'heure actuelle, nous souhaitons avoir que quelques groupes afin de leur proposer une aide efficace et adapter à leurs envies. Leur adhésion s’est faite naturellement lors de concerts ou par des connaissances. Nous sommes en train d'établir des critères qui seront axés principalement sur la motivation, le sérieux et les aptitudes à prendre des responsabilités.

Êtes-vous soutenus, accompagnés par des professionnels du secteur pour affiner votre réflexion sur ce développement de groupes ? Pour le moment, nous avons eu quelques conseils d'amis musiciens, mais nous nous débrouillons et nous faisons nos propres choix. Cependant, nous restons ouverts à toutes propositions extérieures et à toute l'aide possible. Différentes pistes de partenariats sont en cours… Quelles sont vos ambitions à court, moyen et long termes ? Nous sommes en préparation de nouvelles Master Class sur Sablé et Le Silo. Nous venons d’investir dans du matériel, qui est sous la gestion exclusive de l'association et sera en priorité mis à la disposition des adhérents. L'entraide est importante pour promouvoir les musiques actuelles, nous pourrons donc en faire profiter d’autres. Pour 2008, nous allons proposer des bilans de compétences pour évaluer et donner des pistes de travail d'un point de vue technique, sur le jeu de scène… Nous nous voyons comme un tremplin pour les groupes motivés et bosseurs. A long terme, nous souhaiterions nous faire reconnaître du plus grand nombre. Il faudrait arriver à une structure départementale, offrant les meilleurs possibilités de développement pour les groupes. C'est peut-être utopique, mais nous tenons à travailler dans le sens d'un réseau unique et interconnecté. Connaissez-vous Le Magneto - Collectif Départemental Musiques Actuelles Sarthe ? Oui, nous avons assisté à son Assemblée Générale constitutive en avril dernier et nous tenons à y adhérer pour être en relation avec une majorité de structures sur le département. fabien.tardit.mn@hotmail.fr Propos recueillis par Emmanuel Bois

TOUTES LES ACTUS MUSIQUES ACTUELLES EN SARTHE SONT SUR WWW.TETEDESON.FR ET SUR RA


COMPLICE :

CARAVANE

sur les routes des musiques du monde Caravanes, c’est le nom du tout nouveau collectif sarthois des musiques du monde et traditionnelles (trad.). Rencontre avec Aurélien Moreau, coordinateur du réseau. On entend beaucoup parler de “musiques du monde” sans trop savoir de quoi il s’agit… Le pluriel est important : dans les médias, on lit souvent “musique du monde”, traduction rapide et réductrice de world music. Or, ce genre est loin d’être bien défini et s’apparente plus à une “auberge espagnole”… Pour nous, les "musiques du monde" rassemblent aussi bien les musiques trad. d'ici et d'ailleurs que celles influencées par le jazz, le rock, le funk, le rap ou l’électro… Un peu comme un lecteur mp3 en mode shuffle : on peut passer de l’orgue à bouche du Laos au tango argentin, des traditions persanes au fest-noz, du flamenco au groove éthiopien… Bref, s’intéresser aux musiques du monde, c’est d’abord garder une oreille curieuse sur la planète sonore, sans frontières géographiques ou esthétiques. Pourquoi la création d’un collectif en Sarthe ? Les musiques du monde et trad. sont le dernier secteur non structuré des musiques actuelles, alors qu’elles représentent, par exemple, une part de plus en plus importante de la programmation des salles et des festivals du département. Caravanes répond d’abord à un besoin des acteurs de rendre plus lisible le travail mené à l’année chacun de son côté. Il y a donc à la fois un besoin de mieux faire connaître et reconnaître les musiques du monde et une nécessité de mutualiser les compétences et les moyens pour gagner en efficacité et en cohérence. C’est, en fait, une démarche d’intérêt général qui vise les acteurs, les publics et les décideurs.

s’est créé sur la base d’une charte d’objectifs qui met en avant le soutien à la création et la fonction particulière des musiques trad. et du monde. L’idée est de valoriser leur richesse, tant sur le plan artistique que social. Nous pensons que ces musiques ont beaucoup à apporter à tous… Elles tissent du lien dans les salles de concert mais aussi dans les communautés, à l’échelle du quartier… Garantes de la diversité culturelle, elles permettent aussi la rencontre de publics différents et sont donc un moteur pour la mixité sociale. Concrètement, comment s'organise votre réseau ? Quel est le rôle de chacun ? Et quels projets allez-vous mettre en place ? Le collectif va se déclarer en association pour défendre notamment l’idée d’un lieu structurant pour la mise en réseau des acteurs musiques trad. et du monde. Le présent, c’est une saison musiques du monde “labellisée” avec des concerts au Mans et à Changé. Ce qui implique une concertation en amont pour la programmation, avec des propositions artistiques présentées par les différents membres du collectif. Chaque lieu reste maître d’oeuvre de ses concerts mais le public est invité, à travers une communication commune, à aller découvrir ce qui se passe ailleurs. Parmi les autres projets, une création portée par le collectif avec résidence et ateliers, et, à plus long terme, un gros travail sur les pratiques amateurs. Car, entre le milieu trad. très actif et les artistes des communautés immigrées, la Sarthe possède un vivier artistique qui ne demande qu’à être développé ! Programmation & infos sur www.myspace.com/caravanes collectif.caravanes@gmail.com

Qui sont les membres de ce réseau ? Des lieux de diffusion (Les Saulnières, Le Rabelais, MJC Plaine du Ronceray), des structures d'accompagnement et de développement artistique (L’élastique à musique, Gamins de l’art-rue, Zutano Bazar) et des associations de promotion culturelle (Ekzeko, CPFI, Nomade).

Propos recueillis par Emmanuel Bois

Quel projet défendez-vous ? On ne veut pas dissocier la scène du quotidien. Le collectif

ADIO ALPA 107.3 FM LE MANS, DANS L'ÉMISSION “FOCUS" MARDI 23h, JEUDI 23h30 ET SAMEDI 13h30.


CHRONIQUE

MISE SUR ÉCOUTE PUPPA NADEM

photo / D.R.

‘’L’étau se reserre’’ Autoproduction / Sound Dynamik Records 1er maxi 7 titres d'une des valeurs sûres du collectif One Vibe Sound Dynamik. Imprégné du style raggamuffin, Puppa Nadem est un acharné du flow, s'inscrivant dans la veine des dignes représentant du “fast style". Sa particularité ? Sa faculté de poser sa couleur musicale aussi bien sur du reggae new roots, rub a dub, dancehall, que sur du hip-hop ou de la drum'n'bass. C'est donc une galette très dancefloor à l'image des sound system avec une succes-

sion de versions instrumentales dynamiques et posées. Les productions sont digitales, énergiques, claires, certaines simplistes et d'autres plus soutenues dans la mélodie, finement arrangées par la guitare d'Aurélien Monnet ou le saxophone de Bertrand Thébault (Sound Dynamik Live Band). Toaster militant, Puppa Nadem ne se prend pas la tête, il veut profiter de la vie et prouve que la motivation et la persévérance n'ont pas de couleurs. Il s'affranchit des a priori liés aux origines sociales, dénonce les abus du capitalisme ravageur et les déviances des politiques, mais affirme que chacun à sa place ici-bas et peut prendre sa “part du gâteau". Le live, son terrain de prédilection !

www.myspace.com/puppanadem Manu

photo / D.R.

CYESM ‘’Tricks & stuff’’ Autoproduction / Good Citizen Factory Co-fondateur du label “Good Citizen Factory”, CYESM poursuit son aventure avec “Tricks and Stuff”. Globalement, le 4eme disque du monsieur est très agréable à l’écoute : la production est impeccable et les morceaux sont bien construits, ça vaut le détour. Par contre les influences sont en cours de digestion et l’ album souffre d’ une nette coupure : du tubesque “hip-hop Tasty” au gimmick franchement entêtant à “Dunky Hop”, on tient les 4 premiers titres d’un abstract

hiphop frais, agrémenté de touches blues, jazz ou electro vraiment satisfaisantes qui donnent envie d’ aller plus loin. Mais l’ ami délaisse dès “Pass” ses claviers pour prendre la guitare et fournir un trip-hop sombre, dans la veine Portishead, Ezekiel, etc. Interressant aussi (on le connaissait d’ ailleurs pour son côté obscur), mais trop calqué sur ses idoles et surtout, sans grand rapport avec l’ introduction de l’ opus. Au final, on a un album moyennement cohérent qui, réduit à 5 ou 6 titres, aurait fait un très bon maxi. www.myspace.com/cyesm Marti

TOUTES LES ACTUS MUSIQUES ACTUELLES EN SARTHE SONT SUR WWW.TETEDESON.FR ET SUR RA


MEL-P ‘’Nouvelle de la jungle” Autoproduction / AMMD

photo / D.R.

3 ans après sa création voici le quatuor Mel-P qui débarque avec des “Nouvelles de la jungle”, son premier maxi enregistré l'année dernière. Ainsi le Combo nous présente 5 morceaux power metal tirés à quatres épingles entre des influences aussi bien dub, électro, jazzy par moment ou encore funk et ... Mel-P nous entraine dans un univers de sons bizarres où la voix n'a pas sa place mais

où les instruments nous délivrent une musique pleine de paradoxes. De multiples influences tissent leurs grandes toiles avec entre autres High Tone, Deftones, Le peuple de l'herbe, Rage against the Machine ou encore Psykup... Un grand délire musical qui plonge l'auditeur tout au fond d'une jungle créée de toute pièce par le groupe, le tout dans une atmosphère planante qui le ballote sans cesse dans cette musique résolument éclectique. Le rendez-vous est pris pour les prochaines scènes... www.myspace.com/melp2 http://melpmusic.websanslimit.net Benoît Haran

photo / D.R.

SIHKSHOT ‘’Sihkshot’’ Autoproduction Tout droit issu des cendres du combo Fun Addiction voici SIHKSHOT qui, après deux ans d'existence, vient nous présenter son maxi 6 titres. Ces quatres musiciens s'accordent tous à métisser leurs différentes visions de la musique avec de la funk, du rock et du metal, tout ça pour nous offrir un melting-pot fusion-rock bien de chez nous. Il s'agit là d'un maxi

clairement empreint de groove pour la forme et de rock'n roll pour le fond. Mélangez le tout et vous obtenez Sihkshot. Les Sihkshot ont déjà fait plusieurs concerts, préférant distiller leur musique dans nos oreilles via le live, avant d'enregistrer leurs titres. Ainsi, les membres de Sihkshot essaient à travers ce maxi de refléter au mieux leurs differentes personnalités et goûts musicaux, et ce, dans une dynamique commune sous la bannière d'un fusion-rock revendiqué. www.myspace.com/sihkshot Benoît Haran

photo / D.R.

SOLEXINE ‘’À ciel ouvert’’ Autoproduction Depuis 10 ans, le groupe Solexine ne cesse de travailler sa musique et c'est tout naturellement qu'il nous revient avec un deuxième album, “A ciel ouvert”, comme le soulignent les aurores boréales de leur visuel. Ce combo de 5 musiciens nous soumet une pop rock plutôt acoustique, mêlant des rythmes reggae à des riffs véritablement rock. Le tout

est composé avec un chant en français, teinté de textes remplis de questionnements sur notre société et ses malaises ou encore l'amour et la solitude, et ce, toujours avec un certain humour. Ce dernier opus a été entièrement enregistré en autoproduction dans leur studio créé par le groupe dans le garage d'un des musiciens. C'est donc une galette plus mature musicalement comme eux-mêmes le disent. Solexine revient à ciel ouvert et sans faux semblants pour s'ouvrir à nouveau au public sur scène avec ses nouveaux titres ! www.solexine.fr Benoît Haran

ADIO ALPA 107.3 FM LE MANS, DANS L'ÉMISSION “FOCUS" MARDI 23h, JEUDI 23h30 ET SAMEDI 13h30.


SCÈNE DE C.R.I.M CENTRE DE RESSOURCE ET D’INFOS POUR LA MUSIQUE Plus généralement, que vous soyez amateur ou professionnel, musicien, organisateur de concert ou manager, pas mal de questions peuvent se poser si vous voulez développer votre groupe ou organiser une soirée, un festival. Le CRIM est un centre d'informations et de ressource ouvert au public où l'on trouve une multitude de docs sur le spectacle vivant, le disque, les activités liées aux musiques actuelles ainsi que de nombreux contacts (studios, salles de concerts, etc …) Un espace bureau est à disposition : on s'installe, on consulte en toute liberté, on n'hésite pas à demander de l'aide si on ne trouve pas ce qu'on cherche. Pour des conseils, des projets spécifiques, un rendez-vous est préférable. Les horaires d'ouverture du CRIM : du lun au ven de 14h à 18h. CRIM - Centre Ressources Info pour la Musique 28, av. J. Jaurès 72100 Le Mans 2 43 78 92 30 02 43 75 19 09 (fax) http://crim.bebop.free.fr

QUELQUES ACTIONS RÉALISÉES COURANT 2007 : • En collaboration avec le CEAS de la Sarthe, porteur du DLA (Dispositif Local d'Accompagnement), le CRIM a participé à un dispositif d'accompagnements collectifs et individuels auprès des festivals sarthois. L'objet était de remettre au goût du jour l'organisation générale d'un festival, l'élaboration d'un budget, la communication sur un événement… • Le collectif Préven'Son, dont le CRIM fait partie, a mis en place une action de prévention et de protection liée aux risques auditifs dans les pratiques musicales. Après un recensement, une évaluation des besoins et le dégagement de financement pour une telle action, le collectif a pu équiper 50 personnes

(musiciens, techniciens, organisateurs de concerts…) d'une paire de protection auditive adéquat à leur pratique musicale. Compte tenu des retours et des besoins recensés, ce projet devrait de nouveau voir le jour courant 2008. Il se pourrait même que l'action soit reconduite d'année en année. • Le CRIM c'est également le soutien aux groupes locaux : enregistrement de compil' diffusées gratuitement auprès du grand public…

TOUTES LES ACTUS MUSIQUES ACTUELLES EN SARTHE SONT SUR WWW.TETEDESON.FR ET SUR RA


• “Portait caché”, son premier

disque paru en 1999, révélait un artiste singulier, un peu hors norme, qui prenait un sentier chanson rock minimaliste emprunté par les Dominique A, Bertrand Betsch ou encore Jérôme Minière, l’écurie du label Lithium à l’époque. Depuis, Hugues Pluviôse avance, continue à composer pour sa personne, pour d’autres aussi, et a su élargir son spectre, intégrer davantage d’orchestrations, et se recentrer vers la chanson. Nulle question de regretter ses débuts surprenants et réussis qui ont forgé l’identité et posé des caractéristiques encore d’actualité : une voix juste, ample et profonde, l’importance du piano joué “classique”, les textes poétiques et symboliques. Mais, Hugues Pluviôse étoffe sa musique ; il y intègre des cuivres, fait prendre la basse le relais de la contrebasse, multiplie les pianos et claviers, à tel point que ses chansons prennent une couleur plus extravertie, et folle à la manière d’un Arthur H. douze lumières sensibles et assumées ! Douze chansons-lucioles, AP 2007 www.huguespluviose.fr

• Un disque qui commence comme ceux de Gastr del Sol ou un disque de Jim O’Rourke, à grands coups d’arpège de guitares, “Confusion I” est un manifeste de sobriété et de recherche musicale. Simplement une guitare, une guitare qui fait presque tout, qui est triturée, caressée, qui offre son manche, ses cordes, sa caisse… Quelques percus brutes, extrêmement répétitives, des samples tout aussi répétés, Monsieur Erwan Co se complait dans la concision, une certaine modération musicale sur laquelle il appose des écrits réalistes et crus, des colères, des plaisirs, des ennuis, une prose laconique qui dénonce. Cette façon de se libérer nous renvoie directement à des auteurs comme Arnaud Michniak (ex Diabologum et Programme) ou Loïc Lantoine dans cette désinvolture, désinvolture à la fois dans les textes et dans la musique qui va piocher dans le folk, dans la chanson, dans le blues, dans l’émocore et dans l’expérimental. Un disque qui porte bien son nom. Confusion I, AP 2007 http://www.myspace.com/erwancomusique

• D’origine congolaise, Willy Loketo est chorégraphe et chanteur. C’est bien cette dernière expression artistique qui fait son actualité puisque sort “Surprise”, son premier disque, une galette qui puise dans la tradition et la modernité. Modernité car son répertoire s’appuie largement sur le soukouss, un genre musical qui mélange les rythmes kwassa kwassa avec le zouk et la rumba. Et, bien entendu, folklore ou tradition, car son univers repose sur des rythmes plutôt traditionnels via les tambours. Inutile de vous dire combien ce disque regorge d’énergie, d’ardeur, et d’un certain engagement, l’engagement d’un rescapé d’une époque difficile au Congo qui le pousse à fuir son pays. On y décèlera bien évidemment une certaine sensibilité, une osmose entre le leader Willy, ses choristes féminines et ses musiciens, au total une douzaine de personnes qui parlent d’une même voix et qui chantent ou jouent avec le sourire. Surprise, Africa Tambours 2007 www..myspace.com/loketoshow • Alain Rétif aura mis huit ans pour donner suite à son premier enregistrement “La tête dans les étoiles”, un temps peut-être nécessaire à l’élaboration d’un nouveau recueil, un temps passé à autre chose, un temps accordé davantage à la scène ? Peu importe. Ce qui est sûr, c’est que le trio est abandonné au profit de onze musiciens sur ce disque. Cordes, piano, contrebasse, piano, trompette, saxophone… Autant de sonorités différentes qui confèrent aux treize titres de cet opus des réminiscences jazz, bossa, cabaret, jazz manouche, chanson. Treize histoires cocasses, imagées, mises en mot de manière poétique et un soupçon d’humour sur une musique des plus arrangées. Les chansons sont profondes, une profondeur qui vient bien de la multiplicité des instruments et d’une prise de son méticuleuse. Insomniaque, AP 2007 www.alainretif.com

Cécile Arnoux

ADIO ALPA 107.3 FM LE MANS, DANS L'ÉMISSION “FOCUS" MARDI 23h, JEUDI 23h30 ET SAMEDI 13h30.


Tête de Son n°23  

CRIM - centre ressources infos pour la musique28, avenue Jean Jaurès 72100 Le Mans Ouverture au public : lun, jeu, ven de 14h à 18h. Permane...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you