Issuu on Google+

Charley Schmitt, 1990

N째 102 MARS 2009

Informations communales


VAISON LA ROMAINE 04 90 100 600

VĂŠhicules utilitaires et de tourisme - Voitures sans permis

Avenue Marcel Pagnol 84110 VAISON LA ROMAINE

2


Conseil municipal : séance du 15 décembre 2008 ..................................................... 2 Conseil municipal : séance du 13 janvier 2009 .......................................................... 3 Conseil municipal : séance du 3 mars 2009 .............................................................. 4 Copavo Info ............................................................................................................... 5 La fête votive ............................................................................................................. 7 Le Carnet ................................................................................................................... 8 L’école ....................................................................................................................... 9 Les journées du Patrimoine ....................................................................................... 9 Charley Schmitt ne nous a pas quittés ..................................................................... 13 Fabienne et Sophie, une rencontre pour initier les enfants à l’art ............................. 15 Les dictons............................................................................................................... 18 La page gourmande ................................................................................................. 19 Énigmes, logique et casse-tête ................................................................................ 20

Ce numéro de la Gazette est accompagné d’un courrier de la Copavo concernant la gestion des déchets. Malgré le nouveau contrat négocié avec l’entreprise chargée de la gestion des ordures ménagères qui permet de réaliser une économie de 14%, le traitement des déchets coûte cher à la collectivité ! Trier correctement nos déchets permettrait de réduire ce coût. Dans ce domaine nous avons des progrès à faire ! Mais je compte sur vous tous pour améliorer les résultats. Je profite de cette tribune pour vous annoncer la semaine de la parentalité organisée par la Copavo et la ville de Vaison en partenariat avec la CAF, la MSA, la DASS et le Conseil Général de Vaucluse du vendredi 27 mars au mercredi 8 avril. Il s’agit de favoriser le dialogue parents-enfantsadolescents. Cette opération débutera avec une conférence, au Village vacances le vendredi 27 mars, du docteur Bronsard, pédopsychiatre à Marseille sur le thème des changements de posture des parents face aux changements psychologiques et physiologiques de l’adolescent. Georgette Guintrand 3


La séance est ouverte à 20h30 Présents : tous les membres en exercice. M. Daniel Peyre a été nommé secrétaire. Lecture du compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal du 14 octobre 2008 Approuvée à l’unanimité Intervention de Melle Florence Bertrand Elle regrette que l’ensemble du conseil municipal n’ait pas été informé de la présence à la mairie de Crestet de Monsieur le Préfet, Madame le SousPréfet et de Monsieur le Président du Conseil Général, etc., à l’occasion de l’inauguration du portail Web des bibliothèques de la Copavo. Présentation du plan et du règlement de formation élaborés par le maire pour les années 2008 à 2010 pour l’ensemble des agents de la commune conformément à la loi du 19 décembre 2007 et au décret du 26 décembre 2007 relatif à la formation professionnelle tout au long de la vie des agents de la fonction publique territoriale. Devis pour réfection d’une partie du chemin de la Ribaude Trois devis sont présentés : Vallon : 8 104 € H.T. Missolin : 9 960 € H.T. Roberti : 7 650 € H.T. L’entreprise Roberti est retenue. Devis pour curage sous chemin des Condamines Trois devis sont présentés : Vallon : 1 690 € H.T. Roberti : 1 595 € H.T. SARL ETP : 7 136 € H.T. L’entreprise Roberti est retenue.

Contrat d’assurance des risques statutaires Adhésion de la commune au contrat groupe proposé par le centre de gestion à compter du 1er janvier 2009 pour une durée de cinq ans avec la compagnie d’assurance Générali Vie. Unanimité. Indemnité du Conseil au comptable du Trésor Refusée à l’unanimité. Indemnité aux adjoints Reformulation de la délibération n°17 du 31 mars 2008 fixant l’indemnité à 5.10% de l’indice 1015 et non 30% de l’indemnité du maire. Présentation de l’évaluation du service des Domaines pour la propriété Zannella. Présentation du rapport sur le prix et la qualité du service d’élimination des déchets. Présentation du rapport d’activité 2007 de la Copavo. Lecture d’un courrier de l’ AMIC Relatif à la restauration des peintures murales de la chapelle de l’Annonciade. Il est demandé à la commune de charger le service technique du nettoyage des végétaux autour de la chapelle. Accepté. Réfection de l’église L’architecte retenue est Mme Françoise Lefèvre d’Avignon. Distribution des colis de Noël pour 3eme age. La séance est levée à 22 heures 30.

Tractopelle Trois devis pour réparation des freins : Omnimat : 2 931 € H.T. Baud : 1 671 € H.T. Niel : 1 604 € H.T. Le devis de M. Baud est retenu.

Le Maire, Georgette Guintrand

4


La séance est ouverte à 18h30 Présents : tous les membres en exercice, excepté M. Antoine Abou excusé. Mme Odile Marie a été nommée secrétaire. Lecture du compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal du 15 décembre 2008 Approuvée à l’unanimité Virement de crédits pour la caution Lelong sur l’opération travaux à l’école (2313.84) au 165 en OFI Vote des subventions aux associations Comité des fêtes : 2 000€ A.P.E : 450€ Amicale du personnel : 1 800€ Amicale boule crestoise : 150€ Société de chasse : 150€ Tennis club : 150€ Amic : 150€ Association paroissiale : 150€ Comité de jumelage : 650€ École de cirque Badaboum : 25€ Amicale sapeurs pompiers : 40€ MODEF : 70€ FDSEA : 70€ Association les Condamines : 700€ Restaurant scolaires : 700€ ADIL : 58€ Anciens combattants Vaison : 25€ (Arrivée de M. Daniel Peyre) Travaux de Voirie 2009 Une réunion de travail est prévue le 22 Janvier 2009 à 18h30. Travaux d’assainissement Rendez vous avec le cabinet CEREG le 21 janvier 2009 à 9 heures. CLAE Melle Bertrand fait part de la demande de Madame Chassé de pouvoir faire sortir les enfants de l’enceinte de l’école après la cantine. Madame le Maire répond qu’elle n’est pas contre mais c’est sous la responsabilité de l’animatrice de CLAE. Voir s’il ne faut pas une autorisation parentale. La séance est levée à 20 heures. Le Maire, Georgette Guintrand

5


La séance est ouverte à 18h30 Présents : tous les membres en exercice, excepté M. Nicolas André excusé. Mme Odile Marie a été nommée secrétaire.. Lecture et approbation du compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal du 13 janvier 2009. Demande du Canal du Moulin d’obtenir le prêt du tractopelle avec chauffeur pour 700 à 800 m de curage. Le Conseil Municipal rappelle qu’à l’origine cette aide avait été demandée à titre exceptionnel. Il est accepté de prêter l’engin et son chauffeur pour une journée. Réforme des collectivités territoriales – Motion de soutien aux départements. Unanimité (Arrivée de M. Daniel Peyre). Commission des finances – Réunion le 17/03/2009. Commission d’appel d’offres le vendredi 13/03/2009 à 14h30. Indemnité représentative de logement aux instituteurs. Proposition de la Préfecture de fixer à 2250,81 € pour 2008. Acceptée à l’unanimité. (Départ de Mme Zannella) Vote des compte administratif et compte de gestion de la commune pour l’année 2008 Dépenses de fonctionnement : 306 240,27 € Recettes de fonctionnement : 366 656,27 € Excédent : 60 416,00 € Dépenses d’investissement : 111 118,53 € Recettes d’investissement : 266 403,44 € Excédent : 155 284,91 € Adopté à l’unanimité Vote des compte administratif et compte de gestion 2008 du budget Assainissement Dépenses de fonctionnement : 26 402,68 € Recettes de fonctionnement : 152 731,26 € Excédent : 126 328,58 € Dépenses d’investissement : 0€ Recettes d’investissement : 0€ Adopté à l’unanimité Présentation du compte administratif 2008 du Centre Communal d’Action Sociale Adopté par les membres du CCAS Dépenses : 1 672,93 € Recettes : 2 545,42 € Excédent : 872,49 €

6

Affectation de résultat des trois budgets : Budget de la commune : 60 416,00 € (art.002) Budget de l’assainissement : 116 328,00 € (art 001) 10 000,58 € (art.002) Budget du CCAS : 872,49 € (art.002) Monsieur Abou demande qu’avant les réunions sur les pièces comptables, un récapitulatif soit adressé aux conseillers municipaux. Monsieur Battestini propose de les envoyer en pdf par Internet. Urbanisme Mademoiselle Bertrand fait part de la demande de Madame Auvray de modifier la dénomination de la parcelle C339 afin de la rendre constructible pour elle même. Ce cas ne peut être étudié que lors d’une réunion du POS. Vote des taux des trois taxes locales Le Conseil Municipal décide de relever d’un point le montant des taxes compte tenu des nombreux investissements programmés. Les nouveaux taux sont donc : Taxe d’habitation : 6,60% Taxe foncière : 9,80% Taxe foncière du non bâti : 29% D’où un produit attendu pour l’année 2009 de 124.815 € Adopté à l’unanimité Programme de voirie 2009 Monsieur Peyre présente les dossiers qu’il a élaborés. Montant des travaux prévisionnels : 35.389 € H.T. Demande de subvention de 70% au Conseil Général. Adopté à l’unanimité Programme de voirie sinistrée suite aux pluies des 14 et 15 décembre 2009. Montant prévisionnel : 26.428 € H.T. L’Assemblée sollicite une aide du Conseil Général, du Conseil Régional et de l’État. Adopté à l’unanimité Contrat de Projet d’Aménagement Solidaire (C.P.A.S.). Le Conseil Municipal autorise Madame le Maire à faire une étude urbaine de définition et de faisabilité de l’aménagement du nouveau quartier et de demander une subvention auprès du Conseil Régional. Adopté à l’unanimité Melle Bertrand et M. Abou font part des informations transmises par Madame Auvray concernant la possibilité d’acquisition d’un défibrillateur. Pour l’ensemble des communes, un dossier est à l’étude à la Copavo où un agent est en charge de ce dossier. De ce fait, les informations seront transmises à la Copavo. La séance est levée à 21 heures 15. Le Maire, Georgette Guintrand


Être parent, être adolescent : on en parle, on se parle Du 27 mars au 8 avril 2009 A Vaison la Romaine Les temps forts Vendredi 27 mars 2009 : Village Vacances – Chemin de Saume Longue à Vaison, 18h30/22h : Soirée d’ouverture de la semaine : « Tu changes, je change, Eh ! Changeons ! L’adolescence, question d’adulte » conférence animée par le Docteur Bronsard (pédopsychiatre, directeur de la Maison Départementale de l’Adolescent de Marseille , ancien assistant chef de clinique du Professeur Rufo au service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent au CHU de Marseille la Timone) illustrée par du théâtre d’improvisation (Cie du Capitaine de Montpellier) et temps d’échanges et de réponses avec la salle. Le thème sera les changements de posture des parents face aux changements psychologiques et physiologiques de l’adolescence

Les objectifs de cette manifestation • Faciliter la relation et le dialogue parents et adoles• • • •

cents par des temps partagés interactifs sur des problématiques actuelles autour de l’adolescence Soutenir et accompagner les parents dans la fonction parentale Permettre aux parents et aux jeunes de repérer l’ensemble des interlocuteurs locaux Conduire un projet action « expérimental » qui mettra en réseau les différents partenaires et leur permettra d’être identifié par les parents et les jeunes Favoriser la création et/ ou la consolidation d’un réseau partenarial autour de la famille et de la jeunesse par l’implication des différents partenaires concernés (structures socio-éducatives, établissements scolaires, parents, associations sportives et culturelles, structures médico-sociales…) Mobiliser des parents et des partenaires en vue de la 3ème Conférence de la Famille qui doit se tenir durant le 2ème semestre 2009 sur le thème de l’adolescence.

Brantes Buisson Cairanne Crestet Entrechaux Faucon Puyméras Rasteau Roaix Sablet Saint Léger du Ventoux Saint Marcellin les Vaison Saint Romain en Viennois Savoillan Séguret Vaison la Romaine Villedieu

Vendredi 3 avril ,18h30 à 20h30 : Espace culturel à Vaison Temps d’amour, oh tant d’amours ! Les relations amoureuses à l’adolescence : Échanges autour d’un court métrage Samedi 4 avril, 13h30 – 18h30 : Espace culturel à Vaison Sur la route, tous concernés : voiture tonneaux de démonstration du Conseil Général, réflexomètre et animations autour de la sécurité routière, du code de la route et de l’éco-conduite. Autour des multimédias, entre peur et fascination (télévision, téléphone, console, internet…) : temps de jeux en réseaux et sur consoles partagés parents/ jeunes ponctués de temps d’échanges et d’informations : trouvons ensemble les limites pour que les N’TIC ne deviennent pas des tocs ! Dimanche 5 avril, 10h – 17h : Espace culturel à Vaison Temps libre partagé en famille entre Vaison et Villedieu à pieds ou à vélo avec un accueil au skate park et un repas tiré du sac / buvette tenue par les jeunes de Villedieu - temps de jeux partagés (Intervenant : Guide, la Guilde)

Le programme détaillé de la manifestation sur www.copavo.fr

Avenue Gabriel Péri – BP 90 – 84110 VaisonVaison-lala-Romaine Tél. 04 90 36 16 29 – Fax 04 90 28 74 30 – Courriel copavo@copavo.fr 7


Les déchets nous coûtent chers : maîtrisons leur coût !

Les déchets produits par les habitants de la communauté de communes représentent environ 10 000 tonnes à traiter chaque année, via le site de la déchetterie intercommunale de Vaison. La gestion des ordures ménagères est une compétence de la COPAVO dont les services assument la collecte dans vos quartiers. Cependant, le transport depuis la déchetterie et le traitement de nos déchets sont des missions assurées par un prestataire privé, dont l’intervention représente un coût important pour l’intercommunalité.

14% d’économie grâce au nouveau marché Le contrat avec l’entreprise chargée de ces prestations arrivant à terme, le lancement d’un nouvel appel d’offres a permis d’approfondir la recherche des techniques et obtenir ainsi des prix plus avantageux pour la Communauté de Communes. C’est ainsi que le nouveau marché, qui démarre en mars, permet de réaliser une économie d’environ 135 000€, soit 14% par rapport au marché initial, sur l’ensemble des prestations effectuées par le secteur privé : location, enlèvement et remplacement des bennes de la déchetterie, puis transport sur les différents sites de traitement, tri et conditionnement des emballages, journaux et magazines avant le recyclage.

Vers une gestion d’avenir La réduction de ces coûts est un des résultats concrets de la démarche engagée par les élus de la COPAVO afin d’optimiser la gestion du service intercommunal de collecte et traitement des déchets. Ces économies devraient notamment aider à compenser la hausse de la taxe générale sur les activités polluantes (enfouissement des déchets) dont la COPAVO doit s’acquitter. Elles faciliteront également le maintien du taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, stabilisé de-

Répartition des déchets en 2008 Cartons 3% Emballages 2% Végétaux 12%

Encombrants 30%

Ferraille 4%

Ordures ménagères 46% Papier 3%

puis 2006. Cette rationalisation du budget permettra également de programmer des travaux de rénovation et de mise aux normes de la déchetterie, pour une exploitation du site plus performante et un meilleur accueil du public. Enfin, une autre piste pour limiter le coût des déchets, c’est toujours le geste écocitoyen des habitants de la COPAVO : trier ses déchets, c’est diminuer le volume d’ordures ménagères envoyées au centre d’enfouissement, et donc… une facture moins élevée pour la collectivité ! 8

Une campagne de sensibilisation au tri des déchets à venir Pour faciliter et améliorer le tri de vos déchets ménagers, la communauté de communes vous propose un nouveau guide du tri dans lequel vous retrouverez les consignes de tri, le fonctionnement de la déchetterie et autres informations utiles, accompagné d’un sac de pré-collecte pour stocker et transporter les matériaux triés jusqu’aux conteneurs. Ces outils seront distribués dans les boites aux lettres par le biais des agents communaux.


SAMEDI

27

15 h 00 Concours de boules (montée 3 joueurs) 15 h 00 Concours de belote 20 h 00 Sardinade gratuite et Soirée dansante

JUIN

Vide grenier toute la journée Pour participer, vous pouvez vous inscrire en Mairie 04.90.36.06.72 avant le Jeudi 25 juin 2009

DIMANCHE

28 JUIN

15 h 00 Concours de boules (mêlée 2 joueurs) 15 h 00 Concours de belote 20 h 00 Paëlla et Soirée dansante

Comme toutes ces dernières années, la buvette sera tenue par l’APE (Association des Parents d’Elèves). Afin de réserver votre repas, merci de bien vouloir remplir le bulletin d’inscription ci-dessous  ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bulletin d’inscription Paella Nom Prénom

______________________________________________________

Nombre d’adultes

____________

x

16 € =

___________________

Nombres d’enfants

____________

x

8€ =

___________________

Total =

___________________

Espèces



Chèques

 Permanences en Mairie le mercredi 24 juin et le vendredi 26 juin 2009 de 11 à 12 h 00

9


Edmond Brun (1919-2008) Charley Schmitt (1922-2008)

Edmond Brun Entre Alpilles et Luberon, Edmond Brun est né le13 mai 1919 à Alleins, au cœur de la Provence. Aviateur mécanicien, il commença par une carrière militaire durant quinze ans. S'engageant dans l'armée de l'air pendant la dernière guerre mondiale, il rejoint les Forces françaises libres du général de Gaulle en Angleterre. Puis il combattra notamment en Indochine. Après avoir quitté l'armée, il se met aux études pour devenir professeur des lycées techniques à Strasbourg, puis en Allemagne, à Friedrichshafen et enfin à Baden-Baden. A la fin des années soixante, avec Joséphine son épouse, ils font connaissance de Crestet par un ami lyonnais qui préparait une exposition sur les campaniles de la région. Faisant étape au Troubadour, le couple est séduit par le village et décide d'y acheter une maison sur la route du château, celle qu'on appelait autrefois la maison Eydoux. Ils y sont installés de manière définitive depuis vingt ans. Viennent y séjourner leur fils Richard et leur petit-fils Gaylord. Edmond s'est éteint le 6 décembre 2008. Il laisse le souvenir d'un homme affable et discret."Dessinateur, poète, passionné par le monde céleste, tout l'intéressait", dit Joséphine. Ce que retiennent de lui ses amis peut s'exprimer dans les quelques vers écrits par l'un d'eux : "Aimer, arranger, s'accorder, étaient ses premières qualités. Jamais sur personne, je ne l'ai entendu déblatérer. Il avait pour principal souci de créer autour de lui Une ambiance de coeur, un climat de bonheur pour autrui". A .A.

10


Dans le cadre de la formation continue, Sabine Beau, la directrice de l'école de Crestet, est partie trois semaines à l'IUFM pour se perfectionner en histoire et géographie. Sa remplaçante, Gladis Sevlérian, est la jeune et dynamique étudiante de l'IUFM d'Avignon qui a été choisie pour faire son stage en responsabilité à Crestet. Une lourde tâche pour une enseignante de 24 ans qui, dans cette école du regroupement pédagogique intercommunal de Crestet - SaintMarcellin, doit faire la classe à des élèves de cycle 3 (CE2, CM1 et CM2). D'autant que c'est sa première expérience de classe unique à ces niveaux d'enseignement. Originaire d'Aubagne, Gladis a fait des études de psychologie à l'université d'Aix-Marseille, avant de choisir la profession enseignante. Elle vit à Saint-Romain et c'est à Sablet, à Vaison ou même peut-être à Crestet qu'elle fera ses vœux d'affectation à la rentrée prochaine.

Le jeudi 22 janvier, la classe de l'école de Crestet a effectué une sortie au musée Calvet à Avignon. Les élèves ont pu découvrir une rétrospective d'oeuvres allant du Moyen Age au XIXème siècle. L'après-midi, ils ont assisté à un ballet donné par les danseurs de l'opéra d'Avignon à l'Auditorium du Thor. Il s'agissait de la Belle au bois dormant; les enfants ont ainsi pu apprécier la musique de Tchaïkovski. Malgré la fraîcheur, la journée fut un régal pour les yeux et les oreilles.

L’ECOLE DU CRESTET 19001900-2008

- aux objets à « récolter » qui seraient porteurs de ces souvenirs : livres, cahiers d’élèves, recueil de chants et de poésies ; travaux d’élèves, photographies de classe (les élèves, mais aussi les aménagements des locaux), etc. - aux personnes à associer : les parents d’élèves, les élèves d’aujourd’hui et leur enseignante ; d’anciens enseignants de l’école, … - aux personnes à contacter : par principe tous ceux qui ont fréquenté l’école sur cette période (1900-2008) et leurs parents.

L’année 2008-2009 marque le cinquantième anniversaire du transfert de l’école publique du village à l’ancienne gare. Ce thème pourrait être l’occasion d’évoquer l’école sur la première moitié du XXème siècle et l’école sur la seconde moitié, et de réunir les souvenirs des uns et des autres autour de quelques manifestations. Il nous faudrait donc réfléchir : - à la nature des manifestations à organiser dans le cadre des journées du patrimoine (exposition de photographies, d’objets, etc. ; lecture de poèmes, démonstration de leçons, chants d’époques différentes ; repas des anciens, conférence sur l’histoire de l’école, etc.) ;

Pour en parler, nous vous proposons de nous réunir à la mairie, le jeudi 9 avril à 20h30. A bientôt. 11


12


13


qu'en 1998. Depuis cette date, il était président d'honneur de l'association. Une encyclopédie vivante Poète, chroniqueur, collectionneur (de roches, de monnaies, de papillons), dessinateur et peintre à ses heures, Charley était une encyclopédie vivante sur Crestet et sa région. Son idée première avait été de rechercher ce qui a avait été publié sur la commune, d'en faire la synthèse, d'en déceler les lacunes pour apporter des compléments. Archives publiques et privées, témoignages, relevés divers sont à la source d'un travail qui concourt au maintien de la mémoire locale. Il s'aide de son talent de dessinateur, pour mettre en images tout ce qui peut l'être : outils, bâti, plantes et animaux. Tout en creusant ce riche terroir provençal, il ne détestait pas s'en distancier parfois. Djibouti, les Nouvelles Hébrides, la Thaïlande firent partie de ses voyages qui contribuèrent à aiguiser ce qu'il appelait "sa curiosité intellectuelle".

C

harley Schmitt, une figure connue du tout Crestet, vient de rejoindre son épouse Simonne ce 28 décembre dernier au petit cimetière de Crestet, son village d'adoption comme il se plaisait à le dire. Profession : enseignant Né le 4 février 1922 à Bagneaux sur Loing près de Nemours, il était fils de verrier. Normalien à Melun entre 1938 et 1941, ancien instituteur et directeur d'école, il exerça toute sa vie ce métier d'enseignant en compagnie de sa femme. D'abord dans une école rurale près de Coulommiers puis dans une école à deux classes à Vosves, un hameau de Dammarie-lesLys. Trois mots résument les souvenirs scolaires d'une de ses anciennes élèves de Vosves, Sylvie Bouleau : "nature" (il ne se passait pas un jour sans en parler dans les leçons d'éveil), "théâtre" ("avec cette possibilité de révéler des talents autres que le calcul, la grammaire ou l'orthographe"), et "ambiance" ("cette étrange impression de tous nous connaître avec nos qualités et nos défauts"). Crestetois d'adoption Charley avait pris des responsabilités à la Fédération des Œuvres Laïques. Comme il n'avait pas demandé de décharge, l'inspecteur d'académie, pour le soulager, lui avait proposé une suppléante. C'est ainsi qu'il fit la connaissance de Josette Bernard, originaire de Mollans. En 1965, elle lui parle de son pays avec tant d'enthousiasme que le couple Schmitt décide d'y passer des vacances. Ils louent chez les Cardaire, d'abord la maison du puits, puis la propriété "Font Rayane". Leur maison est construite en 1972 et ils s'y installent définitivement à leur retraite, en 1977. Peu après, au début des années 80, il est l'un des membres fondateurs de l'Association des Amis du Crestet avec Jean Strasser, Marithey Faber, Jean-Paul Barth, Jacqueline Aubéry, puis ensuite Jacques Bout. Il commence à rédiger ses cahiers sur Crestet et afin d'alimenter le budget de l'association, il lui en verse le produit de la vente.

Une mémoire qui ne disparaît pas Après trente ans d'un travail sans relâche, il laisse une grande collection de plus d'un millier de dessins et une série complète d'ouvrages sur l'histoire de Crestet dont il a contribué à préserver le patrimoine local. D’un autre côté, ses deux enfants - Claudine et JeanMichel - et ses cinq petits enfants - Maxime, Peter, Guillaume, Nicolas et Benjamin - continuent, à leur façon, son œuvre. Charley a ainsi trouvé les manières de ne pas nous quitter.

Un membre actif du mouvement associatif A Vaison-la-Romaine, il présida l'Ascren en 1991, à la suite de Raymond Henriot, occupant cette fonction jus-

Antoine Abou 14


D'abord un premier ouvrage en 1982 édité par l'Association des Amis de l'ancien Crestet (AMAC) Mieux connaître Crestet, village vauclusien, guide pratique, Ed. Amac, 1982, 24 pages. Puis une série de publications dans les années 1990 Mieux connaître Crestet, village vauclusien, Première partie, 1992, 60 pages. Mieux connaître Crestet, village vauclusien, Volume 2, 1992, 62 pages. Mieux connaître Crestet, village vauclusien, Tome 3, 1992, 96 pages. Mieux connaître Crestet, village vauclusien, 4e partie, La vie au Crestet au XVIe siècle, suivi de chroniques villageoises, 1992, 73 pages. Mieux connaître le Crestet, village vauclusien, 5e partie, Autopsie d'un désastre, suivi des chroniques villageoises, 1994-1996, 74 pages (cf. Index thématique Pointe-à-Pitre. 73-74). Le Crestet, village vauclusien, N°6, 1997 Le Crestet, village vauclusien, 7e partie, 1999.

En préparation Charley préparait deux ouvrages dont les maquettes étaient prêtes. Des traits et des rimes, poèmes et illustrations, 132 pages (textes et illustrations de 1941 à 2008). Un siècle de la vie de Crestet (1900-2000), à partir de cartes postales d'époque.

Enfin, une synthèse et des mises à jour Le Crestet en Vaucluse, Livre 1, 2000 ans d'histoire, 2001, 140 pages. Le Crestet en Vaucluse, Livre 2, La vie et les activités des hommes, 2002, 247 pages. Le Crestet en Vaucluse, Livre 3, La nature, 109 pages Le Crestet en Vaucluse, Livre 4, Compléments, 75 pages Recueil Histoires des bêtes. Un guide de visite Le Crestet pas à pas : guide de visite en quatre langues, 1996. Une réflexion sur l'architecture Les constructions rurales de la vieille France (dessins), 50 pages.

15


16


F

Le projet de travailler avec des enfants

abienne Versé et Sophie Chansard, habitant Crestet, ont ouvert en septembre 2008 une école d’art pour enfants à Vaison-la-Romaine.

Sophie rappelle qu’elle a toujours pratiqué en privé avec ses enfants et leurs amis, et qu’elle y a pris beaucoup de plaisir : « le bonheur de travailler avec les enfants tient à ce qu’on les voit se développer au fur et à mesure des activités ». Fabienne a travaillé dans le cadre du Centre d’art de Crestet avec des enfants des écoles (Serres, l’Ile de la Barthelasse, Saint Martin de Crau), et des adolescents du lycée agricole de Gardane. Et elle en garde un souvenir intéressant. Leur rencontre autour d’un projet artistique est relative-

Des parcours personnels en activités artistiques Elles se sont rencontrées d’abord sur l’intérêt qu’elles portaient à l’art et à la création. L’une comme l’autre ont une formation dans ces domaines. Fabienne a obtenu un diplôme de sculpture à l’école des Beaux-Arts d’Avignon, formation qu’elle a approfondie par la participa-

ment récente ; et l’idée de faire quelque chose avec les enfants s’est imposée à elles deux. D’autant qu’elles avaient fait le constat que si dans le domaine des arts, Vaison offre un large choix en musique, danse, théâtre, arts du cirque, il est plus restreint dans le domaine des arts plastiques.

tion à des symposiums de pratique artistique; son expérience privilégie la sculpture monumentale : on se rappellera sa collaboration avec Serge Boyer à l’installation des Neuf Damoiselles à l’entrée de Vaison. Sophie a suivi une formation initiale à l’école des Arts décoratifs de Strasbourg, dans le domaine de l’illustration. Sa pratique l’a confrontée à la publicité, et plus récemment par exemple à la fabrication de décors : une vitrine pour l’Office du tourisme, des décors de théâtre avec la compagnie Pascale Vaillant à Vaison, en particulier sur le projet d’un spectacle itinérant autour de Peter Pan.

L’Ecole d’Art des Voconces L’idée de cette école a pris forme très rapidement : la municipalité de Vaison leur a fait confiance en fournissant un local et les démarches administratives ont vite 17


deux enseignantes ont été frappées par la « ressemblance » de l’image et de l’auteur, comme si les enfants s’étaient véritablement exprimés euxmêmes. Elles ont le souci de donner aux activités à la fois une dimension pratique (un apprentissage de techniques) et une dimension culturelle en lien avec des artistes dont les documents font découvrir les œuvres (par exemple Matisse, Picasso). Par la suite elles comptent travailler sur des contes, avec de la photographie ; travailler la terre et le modelage ; aller vers le volume en lien avec la sculpture ; inciter les enfants à s’intéresser au travail de leurs camarades, à avoir un regard critique.

abouti. « Il ne restait plus qu’à se mettre au travail et à se faire connaître ». Ce fut fait par le biais d’affichettes distribuées largement et d’une conférence de presse. L’école a démarré à la rentrée de septembre 2008. Elle propose ses activités le mercredi toute la journée. Le public est mélangé : une quinzaine d’enfants motivés ; des filles et des garçons de 6 à 10 ans, venant plutôt des communes avoisinantes (Puyméras, Entrechaux, Saint Marcellin, Faucon,…). Ils sont répartis en deux groupes hétérogènes : un le matin, un l’aprèsmidi. Les locaux sont satisfaisants : deux salles communicantes, des tables mobiles,… Et la cotisation demandée (80 euros par trimestre) correspond à la fourniture du matériel et de la documentation exploitée sur place. Courriel : ecole.art.voconce@free.fr

Les enfants ? Et les parents ? Il semble bien que pour les enfants, comme pour les parents, l’essentiel est d’apprendre quelque chose. Les enfants attachent de l’importance à leurs productions qui ont souvent des formats inhabituels pour eux. La réussite du résultat est nécessaire à leur satisfaction. Mais les enseignantes se refusent à intervenir sur les productions pour faire « plus joli ». Et quand les parents viennent les chercher en fin de séance, les enfants savent assez bien expliquer ce qu’ils ont produit. Peut-être est-ce aussi une façon pour eux de se valoriser, d’exister autrement qu’à l’école ou dans la famille. La fin du trimestre et de l’année est l’occasion de rencontrer les parents autour des productions des enfants.

Le projet pédagogique de l’école « Nos objectifs sont : • Développer la créativité, l’imaginaire, le rêve. • Sensibiliser l’enfant à son environnement en travaillant par thèmes au fil du temps et des saisons : utilisation de matériaux de récupération, d’éléments naturels, de textes, etc. • Approcher, étudier les différents courants artistiques. Tous les domaines seront abordés de façon ludique afin de laisser l’enfant se construire en s’exprimant pleinement et librement. »

Les perspectives

Une approche ouverte et une atmosphère sereine

Les deux enseignantes ont apprécié d’être sollicitées par le Centre de loisirs pour organiser un stage d’une semaine durant les congés de la Toussaint : elles ont fait fabriquer par les enfants un jeu de l’oie sur le patrimoine de Vaison. Cette expérience nouvelle les incite à envisager d’autres collaborations : travailler par exemple avec les enseignants d’école primaire sur le programme d’histoire de l’art ; ou bien participer à des activités culturelles sur le temps périscolaire.

Fabienne et Sophie avouent elles-mêmes être très différentes dans leur manière d’aborder les choses : l’une plus dans la démonstration, l’autre plus dans l’explication. Cette différence est un atout : l’échange mutuel d’idées, le retour critique sur les activités à partir des réalisations et des réactions des enfants les obligent à modifier leurs pratiques et à se transformer ellesmêmes. « C’est ce qui est passionnant dans cette aventure ». Les règles du jeu, des repères sont fournis aux enfants : « ils ont besoin d’être sécurisés, en particulier les plus timides ». Mais ces règles ne sont jamais un modèle à recopier, mais des indications de travail : par exemple si le format est imposé, l’œuvre est personnelle. Les deux enseignantes attachent de l’importance à la qualité de l’atmosphère qui règne durant les cours : ce doit être pour les enfants l’occasion de se poser, de prendre le temps de l’expression personnelle, de la créativité.

Mais pour elles, l’essentiel est bien sûr de continuer cette expérience. Emji Abou

Les activités et les progressions Au premier trimestre il s’est agi d’aborder différentes techniques (encre, gouache, papier collé, etc.), différents thèmes (silhouette, portait, arbre généalogique, les animaux, des symboles, etc.), à partir des couleurs primaires et secondaires, d’utiliser des supports différents par le format, la texture (papier, carton, etc.), de renvoyer à des styles différents. La première activité proposée a donné lieu à des résultats très intéressants : sur une feuille grand format les enfants devaient représenter leur propre silhouette. Les 18


Pour en savoir plus Les arts à l’école En 2000,J. Lang, Ministre de l’Education et C. Tasca, ministre de la Culture, affirmaient dans un livre d’entretien sur les arts à l’école que « 'éducation artistique et culturelle est devenue une urgence démocratique" en généralisant les pratiques artistiques et en organisant la rencontre de tous avec l’art. Depuis des programmes et une organisation ont été définis pour chaque cycle en termes de pratiques artistiques et d’histoire de l’art. On pourra se connecter au site du Ministère de l’Education nationale (education.gouv.fr) et y consulter le Bulletin officiel n° 32 du 28 août 2008, ainsi que le site Eduscol qui propose des ressources pour mettre en œuvre ces enseignements, ainsi que des listes d’œuvres à étudier, ou bien des documents pour approfondir la réflexion pédagogique (« Le regard et le geste – les arts visuels – document d’application des nouveaux programmes de l’école primaire ». Les six grands domaines artistiques sont : les « arts de l'espace, les « arts du langage » , les « arts du quotidien », les « arts du son », les « arts du spectacle vivant », les « arts du visuel ». Quelques pistes d’écoles privées ou de sites Un de ceux qui ont inspiré des ateliers d’art pour les enfants est Arno Stern qui a donné à son activité l’appellation « Education créatrice ». Il indiquait par là qu'il s'agit, à l'opposé du conditionnement à la dépendance, d'une initiation à l'autonomie de l'individu. (http://www.arnostern.com). L’Atelier de Charenton en région parisienne s’est inspiré de son travail. On pourra aussi aller voir http://www.curiosphere.tv/vinci/site/home.htm ou bien http://www.webmomes.com et l’Association Auberfabrik ; on pourra consulter la revue « le petit léonard ». Pour les parents, un article de Françoise Barbe-Gall, enseignante à l'École du Louvre qui vous donne des conseils pour intéresser vos enfants à l'art sans risquer d'obtenir l'inverse du but recherché(http://www.linternaute.com/ femmes/famille/conseils/0709-art-enfant.shtml). Enfin, la référence d’un livre abordable avec les enfants. Il se présente comme une sorte d’imagier où les images sont des détails d’œuvres picturales célèbres : A. Le Saux et G. Solotareff, Petit Musée, Éd. École des Loisirs, 2001

Co

ce n e r nfé

Invitation Guadeloupe : comprendre la crise Une conférence de Antoine et Emji Abou Espace culturel de Vaison la Romaine Mercredi 25 mars 2009 à 18 heures Entrée libre

19


Entre mai et avril Tout oiseau fait son nid Hormis caille et perdrix Et le rossignol joli

A la Sainte Croix (3 mai) On sème les pois Les Le trois saints au sang de navet Pancrace, Mamert et Servais Pa Sont So bien nommés les Saints de glace Mamert, Servais et Pancrace (11, 12 et 13 mai)

Au mois d’avril Le blé est en épis Au mois de mai Il est en lait A la Saint-Aubain Il fait le grain

S’il S’ pleut à la Sainte Pétronille (31 mai) Pendant quarante jours, Elle trempe ses guenilles

Mai frileux : an langoureux Mai fleuri : an réjoui Mai venteux : an douteux Mai froid n’enrichit personne Mais il est excellent quand il tonne

Quand il pleut à l ’Ascension Les cerises s’en vont en procession

20


Le

Botte de petites asperges aux morilles

ss

ug g La estio va nd ns d e e

Gigot farci à la tapenade

(recette pour 6 personnes)

(recette pour 6 personnes)

100 g de morilles séchées  36 asperges  2 cuil. à soupe de farine  60 cl de crème fraîche  une noix de beurre  ficelle de ménage  sel, poivre

1 gigot d’agneau (à faire désosser par votre boucher)  200 g d’olives noires dénoyautées  3 anchois à l’huile  3 gousses d’ail  1 poignée de « pebre d’ase » (sarriette)  1 petit verre de vin blanc  1 cuil à café d’herbes de Provence  huile d’olive

Lavez et grattez les asperges  Coupez leurs extrémités (il faut qu’elles mesurent 6 cm environ)  Faites des bottes de 6 asperges  Mettez les à cuire 15 mn à la vapeur  Laissez-les bien égoutter  Lavez les morilles dans plusieurs eaux  Laissez-les gonfler 15 mn dans l’eau froide ou tiède  Égouttez-les  Mettez les morilles dans une poêle avec la noix de beurre,laissez-les rendre un peu d’eau  Ajoutez 2 cuil. de farine  Remuez délicatement  Ensuite, ajoutez la crème fraîche  Toujours dans la poêle, posez les asperges sur les morilles et la crème  Laissez frémir quelques minutes  Versez dans un plat de service tiédi,avec les asperges sur le dessus.

Liqueur de verveine

50 feuilles de verveine ou 60 si elles sont petites) 1 l d’eau-de-vie à 40°  50 morceaux de sucre

Hachez les olives, les anchois, l’ail ensemble  Ajoutez la sarriettes, les herbes de Provence  Mélangez  Farcissez le gigot à la place de l’os  Recousez avec de la ficelle de cuisine et une grosse aiguille Arrosez le gigot avec le vin blanc et un filet d’huile d’olive  Salez  Poivrez  Préchauffez le four à 220° (th. 7-8)  Enfournez pendant 10 mn, puis réduisez à 200° (th.6)  Laissez cuire environ 50 mn selon la taille du gigot  Il va rendre un jus foncé délicieux

Mettez les feuilles de verveine dans 1 l d’eau-de-vie  Laissez infuser pendant 40 jours  Ensuite retirez les feuilles Faites fondre le sucre dans 1 L d’eau. Laissez bouillir pendant 10 mn pour obtenir un sirop  Lorsque le sirop est froid, mélangez-le à l’eau-de-vie  Filtrez Après un bon déjeuner, cette liqueur servira de pousse-café.

N’hésitez pas à nous faire partager vos recettes. Vous les adressez à « Gazette de Crestet », Mairie. 21


Les nombres fous

La formule et les baguettes

Un numérologue demande à quelques amis de résoudre le problème suivant: Si 1 est égal à 4, si 2 est égal à 8, si 3 est égal à 12, à combien est égal 4?

Un magicien a disposé ses baguettes de façon à composer la formule suivante : IX - VI = II x I Quelle baguette faut-il déplacer pour que la formule mathématique soit exacte ?

Le chauffeur du magicien Le chauffeur du magicien prend en sens interdit une petite ruelle pavée. En chemin, il rencontre un officier de police. Les deux hommes s’entretiennent durant quelques minutes, suite à quoi le chauffeur poursuit son chemin comme si de rien n’était. Pourquoi le policier ne l’a-t-il pas sanctionné ?

Solutions dans le prochain numéro

Solutions du N° 101. Les aventures de Sissi : Si six scies scient six cyprès, six cents scies scient six cents six cyprès. Affaire de famille : six, car chaque fille a le même frère. Le long dragon : la moitié de sa longueur est forcément égale à l’autre et donc à 60 mètres. Par conséquent, le dragon mesure 120 mètres

Directeur de publication : Georgette Guintrand Comité de rédaction : Antoine Abou, Florian Battestini, Eliane Baud, Florence Bertrand, Georgette Guintrand Maquette : Antoine Abou Diffusion : 300 exemplaires

22


Le Chêne Bleu Caveau de la Verrière 84110 Crestet 04 90 10 06 30

23


841

CUISINE PROVENCALE GIBIERS PIZZA GRILLADES

Fermé le lundi toute l’année

30 années d’expérience qui font la différence ! 24

10 C

RES T

ET


Gzt 102 complet