Issuu on Google+


Sommaire P 3 Editorial du Vice Président Délégué

Inauguration de koud Pous Gym

P. 4 Agenda Lancement de l’Observatoire de l’ESS : Conference du 15/2/12 Panorama de l’ESS, presente par Mr. Michel Monlouis

ZOOM sur nos associations martiniquaises

Association Mad’In Ekitab

Association Koud’Pouss

Association Mad’KB

Association Karisko

Association ALCES

La Fondation Macif

Association Martinique Recycl’Art

Appels a Projets 2012

Association La Goutte d’Eau Lorrinoise

Cooperative Maritime

Associative AGEFMA

Association Case Gran Moun

Association Tit Ans Action

Presentation de l’Atlas de l’ESS Groupe Caisse des Depots : Dynamiser l’ESS Lancement du dispositif regional « Immersion Jeunes 2012 »

P. 12 Financement

P. 14 Actualités Nationales Congres Regional des SCOP

Ecole Internationale des Jeunes Créateurs Coopératives

P. 18 Actualités Locales

P. 32 Nos partenaires financiers

Dossier du mois : Service Civique, on en parle... Et si on en parlait… Brunch de l’association Madin’Ekitab

2

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012


N umero

Editorial...

04 JUIN 2012

L’Economie Sociale et Solidaire, une étape dans la reconnaissance de ce secteur... Monsieur Benoit HAMON a été nommé ministre délégué à l’Economie Sociale et Solidaire. Dès sa nomination, il a indiqué sa volonté de s’appuyer sur le réseau des Cress pour profiter de leurs expertises, de leurs réseaux et de leurs savoirs faire pour mener à bien sa politique. Il est très intéressé par l’expérience des Cress et souhaite aller vers une plus forte contractualisation Etat-Région. D’ores et déjà au cours d’une réunion avec les acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire, il a défini ses priorités : 

Elaboration d’une loi sur l’économie sociale et solidaire qui pourrait être présenté au parlement au cours du premier trimestre 2013,

Créer un compartiment spécifique à l’économie sociale et solidaire dans la banque publique d’investissement (BPI) permettant un accès à l’ensemble des financements de la BPI,

Soutenir le développement de l’Insertion par l’Activité Economique (IAE) et augmenter le nombre de contrats,

Favoriser la transmission d’entreprises sous forme de coopérative et de SCOP,

Favoriser l’accès aux marchés publics.

A la Cress Martinique, nous nous réjouissons à la fois de cette reconnaissance politique mais aussi des priorités affichées. Gageons qu’il ne s’agit point d’effet d’annonce. En effet, il ne faut pas oublier que l’ESS représente à la Martinique :    

9 % de l’ensemble des emplois du département, 10.900 salariés, 263,5 millions d’euros de rémunérations brutes, 972 établissements employeurs.

Ces données ont été élaborées par l’Observatoire Régional de l’Economie Sociale et Solidaire mis en place en 2011, en partenariat avec l’INSEE, le Conseil Economique Social et Environnemental Régional, la Dieccte, la Caisse des Dépôts, des Enseignants et Chercheurs de l’Université des Antilles et de la Guyane, des acteurs de l’ESS et du Conseil National des Chambres Régionales de l’Economie Sociale et Solidaire. Son rôle est de produire et diffuser une connaissance de l’économie sociale et solidaire. Cet observatoire est composé de deux comités : 

Un comité de pilotage composé des représentants des familles de l’économie sociale et solidaire, des collectivités partenaires et de l’état

Un comité scientifique composé de statisticiens, de chercheurs de l’université des Antilles et de la Guyane et d’acteurs de terrain.

Alex Bonvent, Vice-Président Délégué de la Cress Martinique

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

3


Agenda Lancement de l’Observatoire de l’Economie Sociale et Solidaire Conférence de Presse du Mercredi 15 Février 2012, organisé par la Cress Martinique.

L

’Observatoire Regional de l’Economie Sociale et Solidaire a ete mis en place grace a un partenariat avec l’INSEE, le Conseil Economique Social et Environnemental Régional (CESER), la Direction des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIECCTE), le Conseil Régional, la Caisse des Dépôts et Consignations, des Enseignants et Chercheurs de l’Université des Antilles et de la Guyane, des acteurs de l’ESS et du Conseil National des Chambres Regionales de l’ Economie Sociale et Solidaire. Son role est de produire et diffuser une connaissance de l’Economie Sociale et Solidaire.

Ouverture de la conférence de presse par Mr Louis-Félix Ledoux, Président de la Cress Martinique

et les organismes publics ou prives qui les soutiennent. → Favoriser la cooperation entre les structures et les synergies au sein des reseaux d’acteurs de l’ESS → Participer a la consolidation des donnees au sein de l’observatoire national de l’Economie Sociale et Solidaire.

Etaient présents….

Sa composition ? Cet Observatoire est compose de deux comites:

Mr Yves Helenon (credit mutuel), Mr Pierre Gribias (president de la Federation Martiniquaise des Foyers Ruraux)

Un comité de pilotage compose des representants des familles de l’Economie Sociale et Solidaire, des Collectivites partenaires et de l’ Etat , Un Comité scientifique compose de statisticiens, de chercheurs de l’Universite des Antilles et de la Guyane et d’acteurs de terrain . Ses objectifs ?

Mme Patricia Lidar (Dieccte), Mr Michel Crispin (Président du Céser)

→ Faire connaître et rendre lisible l’Economie Sociale et Solidaire → Mesurer quantitativement et qualitativement la place et l’evolution de l’Economie Sociale et Solidaire a la Martinique. → Fournir une aide a la decision pour les acteurs de l’ESS

4

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

Mr Gérard Forgeot (cadre de l’Insee)

Mr Justin Pamphile (president de la Commission de l’Economie Sociale et Solidaire de la region)


Panorama de l’Economie Sociale et Solidaire en Martinique présenté par Michel Monlouis.

L

e perimetre de l’economie sociale et solidaire est defini au niveau national par la forme juridique des entreprises, et non par leur domaine d’intervention. Celle-ci participe activement au developpement des territoires.

Michel Monlouis, Maître de Conférence en Gestion à l’UAG

83 % des etablissements de l’economie sociale et solidaire Majoritaire dans toutes les familles de l’economie sociale et solidaire Particulierement presentes dans le domaine social et moins representees dans les services aux entreprises.

Un moteur pour l’emploi

Nombreuses au sein des cadres 62 % contre 48 % dans l’ensemble de l’economie

9.3 %de l’emploi avec 10 909 salariés dans 942 établissements employeurs.

Des professions intermédiaires surreprésentées 1/3 des salariés exercent des professions intermédiaires Soit 12 points de plus que dans l’ensemble de l’economie. Les secteurs de l’enseignement, de l’education, de la sante et du travail social regroupent 80 % de ces profes84 % de l’effectif salarie de l’eco- sions. nomie sociale et solidaire martiniquaise. Les ¾ des postes sont a Les professions intermediaires sont moins presentes dans les mutuelles temps complet. (15 %). 9200 salariés

Source : insee, clap 2009

Très présente dans les communes du centre. Un secteur féL’Economie Sociale et Solidaire minisé est une économie de services.

Les associations, secteur dominant dans l’économie sociale et 68 % des salariés sont des femmes solidaire 700 établissements employeurs

14 points de plus que dans l’ensemble de l’economie.

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

5


Agenda pendantes.

Poids de l’ess selon le secteur d’activité Autres activités de services

Faire face au renouvellement des salaries de ces structures

Activités financières et d'assurance

En conclusion,

Enseignement, santé et action sociale

L’Economie Sociale et Solidaire en Martinique, c’est :

Information et communication Agriculture, sylviculture et pêche

9 % de l’ensemble des emplois du département

Commerce, hébergement et…

10.900 salariés

Industrie et construction

263,5 millions d’euros de rémunérations brutes 0

20

40

60

80

100

Economie Sociale et Solidaire Hors Economie Sociale et Solidaire

Source : Insee, clap 2009

Des salariés un peu moins rémunérés

942 établissements employeurs La Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire remercie ses partenaires :

12,5 euros nets/heure contre 13,5 euros nets/heure dans l’ensemble de l’economie. Des disparités sectorielles importantes au sein de l’Economie Sociale et Solidaire. Des remunerations plus faibles dans les creches, les garderies et l’aide a domicile Des remunerations plus elevees dans les cooperatives de credit Les ecarts de salaires entre hommes et femmes sont moins eleves que dans l’ensemble de l’economie.

A savoir

Des départs à la retraite à anticiper

Nous vous invitons a visiter notre site www.cress-martinique.net

22 % des salariés sont âgés de plus de 50 ans. Soit un taux similaire a l’ensemble de l’economie 1 salarié sur 10 devrait prendre sa retraite d’ici à 2019. Les presidents de structures sont particulierement concernes par les departs a la retraite.

Et suivre les actualites du secteur sur notre page Facebook http://fr-fr.facebook.com/moisdeless972

Les pouvoirs publics devront faire face à un double défi. Adapter et developper des structures capables d’accueillir une part croissante de personnes agees de6

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012


« L’Economie Sociale et Solidaire au cœur de l’économie et de la société française » L’Observatoire National de l’economie sociale et solidaire porte par le Conseil National des Chambres Regionales de l’Economie Sociale et Solidaire (CNCRES) a publie avec Juris editions la nouvelle edition de l’Atlas National de l’économie sociale et solidaire. «

A

lors que l’economie sociale et solidaire paraît etre l’une des alternatives a un systeme economique et financier en pleine crise, cet Atlas permet d’apprehender de la maniere la plus pertinente ce qu’est l’economie sociale et solidaire et de dresser le panorama de son evolution.

dans les territoires, dans l’entrepreneuriat et dans l’economie. Realise grace au soutien de la DGCS de l’Association des Régions de France , de la Caisse des Dépôts, de la Mutuelle Chorum et la

2,3millions d’emplois représentant près de 14 % des salariés du privé , 2/3 des emplois de l’action sociale, du sport et des loisirs , 1/3 des emplois des activités bancaires et d’assurance et de la culture. Une implication et valorisation humaine incomparables (sociétariat, bénévolat, lien social, formation individuelle). L’Economie Sociale et Solidaire démontre qu’une autre économie est possible ! Analysee selon six grandes thématiques : «démographique d’entreprise », «acteurs», «poids économique», «activités», «implantation territoriale» et «enjeux et mutations». Cet ouvrage offre une analyse detaillee de l’implantation de l’economie sociale et solidaire dans les secteurs d’activite,

solidaire et alimenter avec perspicacite le debat. Communiqué de presse, contact : Elisa Braley 01.40.70.74.57 observatoire@cncres.org

Pour commander l’Atlas : http://www.juriseditions.frf/ livre_ressourceshumaines.htm

Sortie de l’Atlas National de l’Economie Sociale et Solidaire, le 15 février 2012 Matmut, ce nouvel Atlas est le fruit d’un partenariat entre le CNCRES, Juris éditions et un departement des editions Dalloz. Il constitue un outil indispensable pour tous ceux qui souhaitent connaitre et comprendre l’economie sociale et Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

7


Agenda Créateur de solutions durables, dynamiser l’économie sociale et solidaire. Cette action est geree et animee par des equipes specialisees de la Caisse des Depots, au siege et en region qui agit pour le compte de l’Etat. L’objectif est de renforcer selon une logique de cofinancement prive public les quasi fonds propres de 2000 entreprises du secteur et de creer ou consolider 60 000 emplois.

D

ans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’Investissement d’Avenir, la Caisse des Depots s’est vu confie par l’Etat la gestion d’une dotation de 100 millions d’euros en faveur de l’economie sociale et solidaire. Modalités de mise en œuvre ? Les porteurs de projet s’adressent a leurs financiers et/ou aux directions regionales de la Caisse des Depots qui les orientent vers les partenaires financiers deja retenus dans le cadre de l’appel a candidatures. Des partenaires financiers sont susceptibles d’etre retenus comme co-investisseurs des projets des entreprises dans le cadre de l’appel a candidature ouvert jusqu’en 2014. La liste des partenaires retenus est accessible sur les sites internet du commissariat general a l’investissement et de la Caisse des Depots (www.caissedesdepots.fr) Des appels à projets limites et cibles sur des filieres d’activite

jugees prioritaires et en coherence avec les orientations du Programme d’Investissement d’Avenir pourront etre mis en œuvre ulterieurement..

de l’économie sociale et solidaire (viabilite du projet economique, presence d’un co-investisseur, qualite du plan d’affaires a 5 ans, qualite du management du projet, innovation dans les modeles economiques des Modalités d’investissement ? projets ou plus value du projet mesuree en termes d’utilite sociale, possiLes partenaires financiers retenus bilite de repliquer le projet a plus dans le cadre de l’appel a candidature grande echelle. signent une convention avec la Caisse des Dépôts. Pour les partenaires financiers, co-investisseurs aux La Caisse de s Depots et le partenaire côtés de la Caisse des Dépôts financier investissent dans les projets (experience dans le financement et selon des modalités financières l’accompagnement de structures de identiques (duree, montant, condi- l’economie sociale et solidaire, goutions remunerations…). Les interven- vernance generale, expertise dans le tions se font en quasi fonds propres financement de l’economie sociale et en mettant en œuvre les modalites solidaire et capacite d’accompagner les plus adaptees aux modeles econo- les projets finances. miques et aux contraintes juridiques specifiques des beneficiaires finaux Les bénéficiaires finaux sont les (prets participatifs ou subordonnes, associations, coopératives, mucontrats d’apports associatif. La dutuelles dont la finalité centrale ree des financements est de 5 à 7 est sociale, sociétale ou environans. nementale ET aussi les entreprises qui répondent aux exiCritères de sélection ? gences des « entreprises solidaires ». Pour les porteurs de projets

Jusqu’a cette date malgre nos nombreuses interventions et les promesses qui nous ont ete faites par le Directeur National, ce dispositif n’est toujours pas mis en place a la Martinique. 8

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012


Lancement du dispositif régional Immersion «Emploi Jeunes 2012» Le Conseil Regional aide a l’emploi des jeunes 16-35 ans. Ce sont des contrats a duree determine conclus en vue du remplacement de conges annuels ou comme emploi saisonnier pour une duree maximale de 2 mois renouvellement compris. Ce dispositif regional Immersion « Emploi Jeunes 2012 », c’est 1500 contrats pour nos jeunes de 16 a 35 ans et un partenariat gagnant-gagnant.

U

ne volonte politique. Ce dispositif s’inscrit dans le cadre du « Plan Ambition Jeunes ».

Saisir une double opportunite, les periodes de vacances dues aux conges des salaries et les conges scolaires et universitaires pour mettre les jeunes en activite pendant les mois de juillet et aout. Objectifs du dispositif régional « Immersion Emploi Jeune » ? Ce dispositif doit permettre aux jeunes de decouvrir le monde de l’entreprise, d’exercer une activite et de contribuer au developpement de valeur ajoutee pour l’economie, permettre egalement de decouvrir les realites de l’entreprise, de developper et capitaliser un savoir-faire. Il vise egalement a mettre les jeunes en activite, a permettre aux jeunes scolarises et etudiants de preparer financierement la poursuite de leur cursus scolaire dans de meilleures conditions. Par ailleurs, il offre aux jeunes demandeurs d’emploi de faire decouvrir leurs talents en vue d’une eventuelle embauche.

Caractéristiques ? Le contrat Immersion Emploi Jeune sera d’une duree de 1 mois et pourra exceptionnellement durer 2 mois. Il pourra etre a temps plein ou a temps partiel. Il prevoit une journee d’information dite « Journée Civisme » qui contribuera a l’aide la decision pour la poursuite du parcours du jeune.

Intervention du conseil régional, 40 % du coût salarial du jeune sur la base du SMIC. La participation du conseil régional sera à hauteur de 50% pour les jeunes en situation de handicap et/ou d’exclusion.

1000 jeunes pour le dispositif ? Ils devront etre ages de 16 a 35 ans (scolarises, fin de parcours scolaire desirant entrer en apprentissage, etudiants, et demandeurs d’emploi inscrits dans le reseau des missions locales. Organismes concernés ? Les employeurs de tout secteur d’activite confondu (a l’exception du secteur public et assimile). Ils devront etre en regle vis-a-vis de leurs obligations sociales et fiscales. Les entreprises qui accueillaient des jeunes dans le cadre des emplois saisonniers et de remplacement ne pourront beneficier de ce dispositif

Pour tout renseignement Date de debut de l’operation : 15/06/12 Date de fin des contrat de travail : 30/09/12 Informations et formulaires disponibles sur le site : www.agefma.fr

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

9


Financement La Fondation MACIF Créée en 1993, la Fondation MACIF fait valoir la responsabilité sociale de ses fondateurs en prolongeant le dessein solidaire et sociétal du groupe Macif.

E

n 15 années d’existence, les domaines explores par la Fondation Macif ont tous eu pour socle commun la solidarite active et concrete entre les Hommes avec pour ciment la recherche permanente d’un necessaire accompagnement social. Depuis 1993, annee de sa creation, la Fondation Macif fait valoir la responsabilite sociale du Groupe Macif. A son origine, une philosophie humaniste, empreinte d’une dimension sociale, solidaire et altruiste en coherence avec l’esprit de son fondateur : la Macif, entreprise mutualiste.

mie sociale. Aujourd’hui, La Fondation Macif d’entreprise du Groupe Macif est entree dans une nouvelle ere avec pour objectif fondamental l’accompagnement des initiatives de transformation et d’innovation sociale. Elle entend porter des actions au service de l’interet general aussi bien en France qu’a l’international. Un desein qu’elle poursuit en s’inscrivant dans une relation de proximite avec les acteurs socioeconomiques des territoires, grace a ses delegations nationales et regionales et ses partenaires locaux, nationaux et internationaux.

deboucher a terme sur des creations d’emplois. Les domaines concernes sont l’action sociale, la creation d’entreprise, la culture, l’environnement.

Reconduite en 1998 et en 2003, elle poursuit son chemin, depuis 2009, pour cinq annees dans une toute nouvelle configuration. En effet, la Fondation Macif est devenue Fondation d’entreprise du groupe Macif a l’initiative de ses nouveaux fondateurs : Macifilia, Mutavie, MacifMutualité, Macif Gestion et la Macif. Cherchant a promouvoir les innovations sociales, politiques et culturelles, la Fondation Macif a fait le choix pendant ces quinze annees d’appuyer les initiatives visant a favoriser l’acces a l’autonomie, la responsabilite, la connaissance, la citoyennete des personnes et ce, tant en France qu’en Europe avec comme priorite le soutien à la création d’emplois durables dans l’écono-

La Fondation MACIF a decide de mener des actions concretes dans le champ de la solidarite. Sa priorite est l’inscription durable de l’economie sociale sur l’ensemble du territoire français et europeen.

En 2010, la Fondation Macif a decide de promouvoir l’innovation sociale pour identifier des reponses nouvelles aux grands enjeux societaux actuels. Desormais, cette orientation strategique se deploie par la participation active de la Fondation Macif et de ses delegations a des programmes structurants a fin de creer, accompagner, developper et soutenir en collaboration avec des partenaires prives et publics, toute nouvelle pratique innovante sur le plan social et en capacite d’apporter des reponses qui favorisent le mieux vivre des hommes et des femmes. L’emploi, l’environnement, la consommation, l’education, le logement, la culture, les transports, la sante ou le tourisme social font partie de ses

10

Elle apporte ainsi son soutien aux initiatives qui s’inscrivent dans une demarche d’economie sociale quel qu’en soit le porteur (groupe de jeunes, universite, association…). L’objectif est de demontrer que les differentes familles du secteur peuvent creer des nouveaux emplois pour les jeunes tant en France qu’en Europe. Pour avoir une chance d’etre retenu, le projet doit avoir une di mension collective s’inscrire dans une demarche d’economie sociale et

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

La Fondation intervient au moment du montage de projet et l’accompagne dans son developpement. Elle peut ainsi attribuer une subvention de demarrage aux projets et assurer un appui technique a travers la mobilisation de son reseau. Agir pour l’innovation sociale


champs d’intervention avec une attention particuliere portee aux problematiques environnementales. Pour assumer sa responsabilite sociale ayant pour ambition de servir l’interet general, la Fondation Macif met la relation de proximite au cœur de ses actions et travaille en etroite collaboration avec les acteurs socioeconomiques des territoires grace a ses delegations nationales et regionales et aussi a ses partenaires nationaux et internationaux. En 2009, la Fondation Macif a soutenu 273 projets pour un montant de 2 136 011 millions d’euros. Une gouvernance mutualiste La Macif se distingue par son systeme de gouvernance mutualiste. Les societaires au travers de leurs representants elus et les delegues sont au cœur du dispositif d’orientation et de controle de la gestion de la mutuelle d’assurance. Ces derniers sont ainsi appeles a elire par scrutins de listes, leurs delegues regionaux, elus pour trois ans et renouveles par tiers chaque annee. Lors des elections des delegues, le pluralisme se reflete dans la liste proposee parle conseil d’administration en integrant la diversite socioprofessionnelle. Les delegues sont, en effet issus des confederations syndicales representatives du milieu des professionnels independants et employeurs et des mouvements cooperatifs associatifs et mutualistes. Pour concretiser son engagement de proximite avec ses societaires, la Macif a créé 11 entités régionales en 1987, ainsi près de 2000 délégués représentent les sociétaires.

Son mode d’intervention La Fondation Macif s’implique activement dans la creation et le developpement de programmes socialement innovants. Ces derniers sont majoritairement issus de relations de proximite avec des acteurs de terrain et des partenaires prives ou publics. La Fondation Macif co-construit les programmes qu’elle soutient a differents stades de leur realisation. Periodiquement, la Fondation met en place des appels a projets regionaux, nationaux ou internationaux et concours nationaux, en lien avec l’environnement, son champ d’intervention privilegie, afin de reperer et de recompenser ou d’accompagner sur la duree le developpement d’un concept innovant. La Fondation accorde des subventions à des associations, SCOP, SCIC, lors du montage de projets dans le domaine de l’économie sociale. Pour sa sixième édition, le concours vidéo Macif met l’habitat solidaire sous les projecteurs. jusqu’au 10 octobre 2012, Le concours Vidéo Macif se décline en 2 catégories : le Grand Prix et le Prix du Film Web Films et vidéo sous formes de documentaires, reportages, fictions ou animations…)

le theme de l’habitat solidaire. Des lors, comment habiter solidaire ? Comment recreer le lien social et la solidarite au sein de nos lieux d’habitation ? Comment s’entraider pour la creation d’un logement ? Comment posseder collectivement son lieu d’habitation, imaginer des solutions de colocations innovantes, ponctuelles ou durables ? Au travers de cette action, le groupe Macif reaffirme plus que jamais sa volonte d’agir en faveur d’un mouvement auquel il est intrinsequement attache autrement en conciliant efficacite economique et utilite sociale. Des jeunes de plus en plus séduits par l’économie sociale 87 % des jeunes adherent massivement aux principes de l’Economie Sociale et Solidaire et souhaiteraient les voir adopter par l’ensemble des organisations et entreprises. Cette attractivite pour l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) a encourage la création du programme Jeun’ESS dont l’objectif est de mieux faire connaître l’Economie Sociale et Solidaire aupres des jeunes afin de renforcer leur implication dans ce secteur.

Bonne Chance!!

La Fondation Macif et son engagement pour l’Economie Sociale et Solidaire Depuis 6 ans, La Macif organise un concours ouvert a tous qui recompense les meilleurs films et videos illustrant les valeurs de l’economie sociale et solidaire. Cette annee, les participants devront mettre en image des initiatives existantes, des idees originales ou projections futures sur

Mme Roselyne Bachelot-Narquin a lance le 30 juin 2011, le programme Jeun’ESS, dans les locaux de l’association Voiture & co de la manufacture durable en présence d’Hugues Sibille, président de l’Avise (agence de valorisation des initiatives socio-économiques), opérateur du programme de Yann Dyèvre ,directeur de la jeunesse de l’éducation populaire et de la vie associative et d’Alain Philippe , Président de la Fondation Macif.

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

11


Financement Appels à Projets 2012

La Fondation MACIF

COMMENT REPONDRE ?

La Fondation de France

Concours Vidéo Macif 2012 : Lumière sur l’habitat solidaire

Le concours est ouvert du 2 /4/12 au 10/11/12 minuit heure de Paris. Les dossiers d’inscriptions pourront etre consultes et telecharges sur le site internet de la MACIF www.macif.fr

Initiatives solidaires, toires et emplois

La Macif organise le concours ouvert a tous. Elle recompense les meilleurs films et videos illustrant les valeurs de l’economie sociale et solidaire. OBJET DU CONCOURS

La Fondation de France

L’habitat est de plus en plus considere comme un lieu d’echange. Parmi les nombreux sujets qui peuvent etre evoques en faveur de l’habitat solidaire (le logement social, le mal logement, les eco-quartiers et la thematique «vivre ensemble», l’autoconstruction avec un accompagnement associatif mais egalement les modes de «logement ensemble» innovants (collocations, logements…)

Droit au choix et droit au risque des personnes âgées.

MONTANT DES PRIX Prix des internautes : il recompense 2 courts metrages ayant reçu le vote des internautes Grand Prix : films entre 10 et 90 minutes. Le grand prix recompense le film (reportage, documentaire ou fiction) qui aura su montrer avec un souci artistique, les histoires qui construisent un projet economique different. Le Grand prix est accompagne d’un prix « Coup de Coeur » qui recompense un second film ayant marque le jury. Le laureat de ce prix recevra une dotation de 2500€

12

OBJET DU CONCOURS L’evolution des mœurs et de la legislation a considerablement renforce le droit des personnes agees a choisir mode de vie et a prendre part aux decisions qui les concernent.

terri-

De nombreux besoins sociaux lies a la vie quotidienne ne trouvent pas de reponses ou se voient proposer des reponses peu adaptees (se deplacer lorsqu’un est une personne agee ou handicapee, pratiquer des activites socio-educatives, culturelles ou sportives en milieu rural,. OBJET DU CONCOURS L’objectif est de favoriser l’emergercence de nouvelles activites et services solidaires, qui contribuent a diminue les inegalites sociales et territoriales.

CRITERE DE SELECTION Les projets proposes devront partir d’une analyse de situations concretes jugees insatisfaisantes du point de vue du respect du droit au choix ou au risque des personnes agees, etc…)

COMMENT REPONDRE ? Le dossier de candidature est telechargeable sur www.fondationdefrance.org. Le dossier complet accompagne des annexes sera adresse avant le 30 août 2012 par mail à personnesagees@fdf.org.

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

CRITERE DE SELECTION Le projet devra repondre simultanément aux quatre criteres (utilite sociale, ancrage territorial, dynamique collective, dimension economique et creation d’emplois. COMMENT REPONDRE ? Le dossier de candidature est téléchargeable sur www.fondationdefrance.org. Date limite de dépôt des candidatures, le 07 septembre 2012.


CONSEIL REGIONAL MARTINIQUE

nelle de l’’IRCANTEC :

Concrétisons les idées de nos jeunes entrepreneurs Afin de favoriser le potentiel et la creativite de nos jeunes, la collectivite regionale a decide de lancer l’appel a projet « Jeunes Entrepreneurs » visant a accompagner les jeunes martiniquais en situation de creation de leur propre activite. OBJET DU CONCOURS L’appel a projets «Jeunes Entrepreneurs » est un dispositif regional mis en œuvre avec plusieurs partenaires. CRITERE DE SELECTION Cette appel a projet concerne tant les idees de creation que des projets deja crees. Jeunes de 16 a 35 ans pouvant candidater sous les formes suivantes (associations, entreprises toutes formes juridiques…) MONTANT DES PRIX

son concours de clips video Prix jeunesse pour l’égalité ouvert a tous les jeunes de 12 a 17 ans.

Toutes les informations sont disponible sur www.cr-martinique.fr Date limite de depot des candidatures, le 1er octobre 2012 à 17h . Attention, La Région Martinique lance un appel à projets pour faire aboutir vos 40 meilleures initiatives.

Association Mode d’Emploi

CRITERE DE SELECTION

OBJET DU CONCOURS Presentation de film de trois minutes maximum sur les inegalites sous une forme libre : fiction, documentaire, portrait, film d’animation, etc… CRITERE DE SELECTION Les films doivent etre presentes par equipe et les participants peuvent solliciter l’aide technique d’adultes pour la realisation de leurs films. Le jury compose de personnalites, de membres de l’Observatoire des inegalites et de la ligue des Droits de l’homme, Collegiens et de lyceens.

15 000 € par projets COMMENT REPONDRE ?

L’Ircantec, caisse de retraite complementaire des agents non titulaires de l’Etat et des collectivites publique a choisi de developper une politique de mecenat dans le domaine intergenerationnel. Elle s’engage donc sur la voie d’un mecenat au profit de projets solidaires .

COMMENT REPONDRE ? Trois prix seront decernes en cheque cadeaux (500, 300, 200 €) pour chacune de ces categories et les films seront mis en ligne sur le site de l’Observatoire des Inegalites. Une cérémonie de remise de prix aura lieu courant janvier 2013. Le dossier est telechargeable sur http://www.ingalites.fr/

Les projets se deroulent sur le territoire national de la France (metropole et outre-mer). Le public vise est un public d’etudiant (moins de 25 ans),. L’Ircantec soutient un projet precis, defini dans le temps et n’apporte pas d’aide au fonctionnement.

COMMENT REPONDRE ? Les dossiers retenus sont presentes en conseil d’administration. Ce dossier doit etre complete et envoye a ircantec.mecenat@caissedesdepots.fr Date limite des depots des candidatures, le 15 septembre 2012 Date de décision, le 1er novembre 2012.

Date limite de depot des candidatures, le 14 décembre 2012.

Lancement du concours « Prix jeunesse pour l’égalité

Association Mode d’Emploi

L’Observatoire des inegalites lance

Solidarité

intergénération-

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

13


Actualites nationales Le Dossier du Mois Congrès Régional des Scop, le 12 Avril 2012 à la Chesnaie du Roy, Bois de Vincennes

Vous l’aviez pressenti lors de l’Assemblée Régionale en 2010, l’équipe de votre Union Régionale a multiplié des initiatives au cours de ces quatre années. Et ça paye !

« Quatre années d’intenses activités ça paye » Marie-Genevieve Lentaigne, vice-presidente de l’Urscop

agence de presse a deja permis de multiplier les echos dans les medias , relayant la campagne nationale « la democratie nous reussit ». De quoi nous motiver plus que jamais pour faire de notre modele cooperatif un outil pour demain.

52

nouvelles coopératives pour la seule année 2011, avec une percee significative dans la region centre (l’accompagnement attentif des porteurs de projet se traduit malgre la crise, par des creations). Certes, un certain nombre de SCOP connaissent des difficultes mais d’autres sortent du rouge notamment dans l’industrie. Si la vie des SCOP n’est pas un long fleuve tranquille, elle est aussi riche en partenariats et echanges multiples. Le developpement des SCOP existantes est une des missions que l’Union Regionale mene avec dynamisme. Les partenariats avec les collectivites territoriales et autres acteurs economiques ont ete reconduits et elargis. L’accompagnement des dirigeants pour « le management cooperatif », le travail sur « la qualite de vie au travail » ou les debats publics sont des illustrations du travail de fond accompli. Le contrat passe avec une

14

ceux qui ont nous rejoint sur ces quatre dernieres annees, soutenus la encore par votre union regionale. Nous avons feter pour la premiere fois dans l’histoire le 350eme adherent regional. La crise n’est pas terminee, loin de la. Il reste encore a reflechir aux orientations a impulser pour assurer le developpement et la prosperite des cooperatives tout en confortant la place de l’humain dans les strategies. Journée conviviale placée sous le signe de l’échange. Au fil des débats…

Grand rendez-vous de la vie démocratique Pendant toute cette periode, l’union regionale a developpe de nombreuses actions d’accompagnement pour etre au plus pres de ceux qui en avaient besoin. Mais la crise a aussi tourne vers les Scop le regard des medias, des entrepreneurs et de la plupart des acteurs du developpement economique. Elle a a aussi su en tirer partie pour faire connaître et reconnaître nos entreprises, leurs valeurs et le mouvement qui les rassemble. Et bien plus nombreux sont

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

Rencontre des autres cooperatives, point et reflexion sur le reseau regional, construire ensemble le mouvement, election des nouveaux representants. Au fil de la journée… Exposition photo, marche des Scop et soiree musicale. Vous êtes coopérateur ? Donnez votre avis et vos idées pour construire le réseau Scop de demain ! www.scop-congres-regionaux.coop/ consultation/les-dates-de-reunionsreseau


La première école internationale des jeunes créateurs coopératives est arrivé en France ! L’ecole des jeunes createurs de cooperatives a deja une longue experience au Quebec. Le transfert de cette ecole en France est l’aboutissement d’une cooperation de long terme avec le mouvement cooperatif Quebecois. Cette premiere session de l’ecole internationale d’ete des jeunes createurs de cooperatives a ete elaboree avec l’appui des services du pole entrepreunariat de l’Universite de Poitiers Découvrez CAMPUS COOPERATIVE. CAMPUS COOPERATIVES s’inscrit dans le cadre de l’annee internationale des cooperatives proclamee par l’ONU. CAMPUS COOPERATIVES est la premiere ecole dediee aux jeunes createurs de cooperatives en France. Il s’agit d’une formation intensive de deux semaines. Intensive puisque chaque participant reuni en groupe de 4 a 6 personnes aura deux semaines pour collecter les outils pour la creation d’une Scop ou d’une Scic. Ce sont de longues journees de travail qui attendent les participants oxygenes par 6 seances sportives et ponctuees par des moments festifs et culturels. La programmation de CAMPUS COOPERATIVES reprend pour partie l’experience quebecoise de l’Ecole des Jeunes Createurs de Coo-

peratives (EJCC) Elle a toutefois ete « adaptee » pour etre au plus pres des pratiques françaises. Une formule complète La premiere session s’est deroulee du 2 au 14 juillet 2012. Elle a eu lieu sur un site unique, le campus de Poitiers au sein duquel une partie d’un batiment a ete mis a disposition .

hebergement, restauration, acces aux installations sportives, sorties culturelles et festives et certificat de participation. Venez vivre l’intensite du parcours de createurs de cooperatives aux cotes de jeunes francophones dans un cadre propice a l’echange et a la creativite. Venez défier votre potentiel de créateur.

Que permet CAMPUS COOPERATIVES ? Developper les savoir faire et savoir etre d’un createur de cooperative, mettre a l’epreuve sa creativite, ameliorer ses connaissances en Economie Sociale et Solidaire, developper ses aptitudes au leadership, apprehender toutes les etapes d’elaboration d’un plan d’affaires cooperatif, avoir confiance en soi, developper ses habiletes en communication, elargir son reseau de contacts (en France et dans les pays francophones). Qui peut participer ? Tout francophones ages de 18 a 35 ans quelle que soit la situation etudiant en activite ou demandeur d’emploi. La diversite des participants et la complementarite des competences fait la force de cette formation/action.

Vous souhaitez relever ce défi ?

Vous êtes animé par l’envie d’entreprendre ? Lancezvous , devenez créateur de scop !

A savoir , Decouvrez le programme detaille sur www.campuscooperative s.coop OU contactez contact@campuscooperative s.coop

Que comprend CAMPUS COOPERATIVES 2012 ? Formation, supports pedagogiques,

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

15


Actualites locales Le Dossier du Mois Service Civique, on en parle….. L’Agence pour le Volontariat et la Valorisation de l’Engagement (AVE) a etabli le bilan du service civique pour son premier anniversaire. Il affiche ainsi, avec plus de 10 000 jeunes engages, 1 000 structures d’accueil agreees et deja pres de 40 000 candidatures pour 2012, un bilan assez encourageant.

E

n offrant a tous, l’opportunite de s’engager au service de l’interet general, de developper et d’acquerir de nouvelles competences transposables dans l’entreprise, ce nouvel engagement pourrait se positionner comme la possibilité d’une meilleure insertion professionnelle mais également et à condition d’en respecter la diversité, comme le moyen de redynamiser le secteur associatif. Mis en place le 10 Mars 2010, le service civique a vocation à renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale. Pour sa mise œuvre, le dispositif a ete dote de l’Agence du service civique qui a principalement pour missions d’attribuer les agrements des structures d’accueil et de remunerer les volontaires. Avec un budget de 97 millions d’euros en 2011, cinq fois superieur a celui alloue a l’ancien service civil et une augmentation de 300 % prevue d’ici 3 ans, l’Agence du service civique se donne en effet les moyens d’atteindre ses objectifs, fixes a 75000 missions de service civique en 2014. Pour y parvenir, les associations avec les collectivites territoriales, le principal lieu de mise en œuvre avec

16

respectivement 84 % et 7 % des agrements delivres. Les chiffres avances par l’Agence du service civique indiquent que la majorite des structures d’accueil sont associatives. En effet , 13 % des 1000 agrements ont ete delivres a des reseaux associatifs nationaux et 87 % a des structures locales plus petites , associations ou collectivites. L’AVE regrette cependant que la répartition des volontaires par type de structures ne soit pas communiquée car il apparaît a la lecture des missions proposees sur le site de l’Agence du service civique, qu’une minorite de grandes structures nationales monopolisent la plupart des missions. Or, c’est aupres d’une multitude de petites structures que l’aide de jeunes volontaires prendra toute son importance et que secteur associatif beneficiera reellement de cette nouvelle dynamique. L’AVE appelle donc l’Agence de service civique à mieux prendre en compte la diversité associative en accompagnement davantage les petites structures dans leur demande d’agrément. Pourquoi s’investir ?

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

Le Service Civique permet de s’engager pour une periode de 6 a 12 mois dans une mission faveur de la collectivite. Le Service Civique c’est la possibilite de vivre de nouvelles experiences et vous ouvrir a d’autres horizons en effectuant une mission au service de la collectivite. En accomplissant une mission de service civique, vous aurez la possibilite de recevoir et de transmettre le sens des valeurs republicaines et de contribuer au renforcement du lien social. C’est egalement une opportunite de developper ou d’acquerir de nouvelles competences. Ainsi, toute mission de service civique est accompagnee d’un tutorat individualise et d’un accompagnement a la definition de votre projet d’avenir. Le service civique prend en compte vos attentes et constitue une etape importante de votre engagement dans la societe.

L’Agence du service civique et la plate forme inter associative a lancé le Rassemblement national des volontaires en service civique à Paris le 27 Juin 2012


Obtenir un agrément ?

partenaires . Vous beneficierez d’un apportees par la France a l’envie et a soutien pour votre projet d’avenir. l’engagement des jeunes. L’institut du service civique est une reponse origiL’Institut du Service Civique vous aide nale a plusieurs defis (valoriser l’enà développer vos talents, pour que gagement citoyen des jeunes et les vous puissiez accomplir votre pro- aider a developper les competences jet. qu’ils ont demontrees sur le terrain).

Un agrement est requis pour accueillir des personnes volontaires en service civique. L’agrement est delivre par l’Agence du service civique au niveau national ou ses delegues territoriaux au vu de la nature des missions proposees et de la capacite de L’orga- L’Institut est un vivier de jeunes qui nisme d’accueil a prendre en charge ont une experience concrete du terles volontaires. rain qui y ont fait la preuve de leurs motivation et de leur potentiel , qui Quel dossier compléter ? ont le sens de l’action collective et de l’engagement. Il existe deux formes de Service Civique avec deux dossiers de demande Etre partenaire de l’institut, c’est did’agrement distincts. Le dossier de versifier les recrutements et sortir demande d’agrément au titre de des filieres classiques en conservant l’engagement de service civique ses exigences de qualite. C’est aussi (jeunes de 16 à 25 ans) donne lieu mettre une action citoyenne au cœur au versement d’une indemnite prise de la vie de son entreprise. en charge par l’Etat ; le dossier de demande d’agrément au titre du Enfin, comme le demande toute polivolontariat de service civique tique publique experimentale, le con( plus de 25 ans ) donne lieu au ver- trole des accueils et l’evaluation de sement d’une indemnite prise en l’accompagnement des jeunes voloncharge par l’organisme d’accueil taires seront accentues et etendus a agrée. davantage d’organismes. Vous êtes un volon- Le Service Civique taire en chiffres… service civique ? Vous avez le potentiel ? l’envie ? l’engagement ? Vous avez un projet d’avenir ?

Devenez lauréat de l’Institut du service civique. En 2012, 150 jeunes volontaires seront laureats de l’institut du service civique. Si vous etes laureat, vous participerez a des seminaires de haut niveau, assures par des personnalites venues de differents horizons. Vous pourrez acceder a des parcours de formations, de creation de projets ou d’ emploi ouverts pour vous par des

Permettre aux jeunes d’accomplir leur projet ? L’Institut du Service Civique permet a des entreprises et des etablissements de formations d’identifier et d’accueillir des jeunes talentueux et motives qui ont revele sur le terrain des qualites telles que la responsabilite, l’ouverture, la fiabilite, la reactivite, l’esprit d’equipe… Il permet aux ecoles et aux entreprises d’enrichir leurs equipes et leurs recrutements sans renoncer a leur exigences d’excellence. Il les associe a une aventure humaine et sociale qui tiendra a ses promesses.

Il permet aux jeunes de developper avec le meilleur accompagnement en quelques possible.

6000 jeunes en 2010 14 000 jeunes en 2011 25 000 jeunes en 2012 75 000 jeunes par an (soit un jeune sur dix) à compter de 2014 du Service Attention, retrouver toutes les informations sur le site de l’institut : www.institut-servicecivique.fr La creation de l’instiut du service civique en 2012 est le prolongement de la creation du service civique en 2010. Le service civique est une reponse Pourquoi un Institut Civique ?

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

17


Actualites locales Le Service Civique … … EN MARTINIQUE En Martinique, le dispositif a ete mis en œuvre en aout 2010 dans le cadre de la lutte contre une grave epidemie de dengue. La mobilisation de tous les services a permis l’engagement de 195 jeunes qui ont ete deployes dans toutes les communes de l’île afin de porter les messages de prevention sanitaire de l’Agence Regionale de Sante (ARS) et eradiquer les foyers d’infection larvaire sur le territoire. Dans le meme temps, une quarantaine d’autres jeunes se sont engages pour effectuer d’autres missions prioritaires (solidarite, sport, culture-loisirs, education pour tous er environnement). En 2011, 40 nouveaux organismes (dont 21 associations) se sont rajoutes aux 12 structures deja agreees en 2010. Ils ont accueilli 270 nouveaux jeunes dans le dispositif. Pour ce qui est du profil de ces jeunes, il faut remarquer que 82% d’entre eux sont demandeurs d’emploi, à comparer au taux de 45% en moyenne nationale. Cela traduit la demarche regionale de privilegier un developpement du dispositif en etroite liaison avec les missions locales d’insertion. Le service civique en Martinique se situe donc dans un parcours d’insertion personnalise et donne tout son sens a son accessibilite au benefice des jeunes a plus faible niveau de qualification. Pour 2012, l’objectif est d’accueillir 311 nouveaux jeunes sur agrément régional. A la fin fevrier, 188 nouveaux jeunes se sont engages ou sont en cours de l’etre. Par ailleurs, une centaine d’autres jeunes sont presents sur le terrain suite a des agrements directement delivres par l’agence nationale du service civique, a des accueils dans le cadre du volontariat a l’outre-mer ou en raison de l’implication du RSMA dans le dispositif. Le dispositif mettra l’accent cette annee sur l’amelioration de la qualite de l’accueil et de l’accompagnement des jeunes. A cet effet, il procedera a l’organisation de sessions de formation des tuteurs et des responsables des organismes agrees ainsi qu’a la mise en œuvre de modules de formation aux premiers secours ou de formations civique et citoyenne auxquelles chaque jeune volontaire devra participer. Enfin, comme le demande toute politique publique experimentale, le controle des accueils et l’evaluation de l’accompagnement des jeunes volontaires seront accentues et etendus a davantage d’organismes . Attention, retrouver toutes les informations sur le service civique et profitez des differents outil mis à votre diposition : service-civique.gouv.fr

18

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

C’est son avis Rappelons, que ce dispositif a ete cree par Martin Hirsch, Haut Commissaire à la jeunesse. Le Service Civique a ete mis en place chez nous avant la metropole a l’occasion de la crise de la dengue il y a deux ans. Les seules organismes qui sont habilites a faire appel a eux sont des associations, des collectivites territoriales. Il y a encore un caractere experimental au dispositif qui doit etre accessible a tous les jeunes sans conditions de diplome. Notre difficulte est d’attirer des jeunes qui sont quelque peu invisibles. Il faut noter une grande predominance des jeunes filles dans le dispositif pour plus de 80 % de l’effectif et qui en moyenne sont agees de 22 a 23 ans. Elles sont souvent tres diplomees. On rencontre ainsi beaucoup de jeunes a Bac plus deux, BTS ou Licence. C’est une particularite du service civique dans les DOM a rapprocher de l’important taux de chomage des jeunes dans nos regions. C’est pourquoi, durant cette periode d’engagement citoyen, le jeune sera appele a suivre une formation obligatoire pour acquerir une attestation de prevention et secours civique de niveau1 (PSC 1) et devenir un acteur et non pas un spectateur en cas de catastrophe naturelle. Cette periode doit leur permettre de finaliser leur projet d’avenir. Le recrutement s’effectue toujours en lien avec les missions locales ou le Pole emploi. Cela doit etre un moment pour se prendre en main ou une jeune doit se dire, par mes efforts, je vais pouvoir demontrer mes competences et creer mon emploi. Paul Brunati, Référent du service civique, cadre à la jeunesse et aux sports et à la Cohesion Sociale


Zoom sur nos associations martiniquaises

Et si on en parlait... Le brunch equitable est une manifestation organisee dans 21 pays au cours de la Quinzaine du Commerce Equitable par les differentes associations acteurs du Commerce Equitable dont MADIN’EKITAB, pour la promotion du commerce équitable en Martinique. Cet evenement a ete a la fois l’ouverture du festival Marronage organise par la ville du Lorrain. L’association MADIN’EKITAB a saisi l’occasion d’informer le public sur les enjeux du commerce equitable lors de son «Grand brunch équitable et un marché équitable local et bio gratuit sur la place du Lorrain, le samedi 19 mai 2012 de 9h à 13 h. L'association MADIN'EKITAB a pour objectif, la generalisation du commerce equitable en Martinique . En realisant des actions de sensibilisation sur le commerce equitable, en favorisant une consommation plus responsable a travers l’achat de produits equitables, en sensibilisant aux derives du commerce international, en organisant des rencontres entre les differents acteurs du commerce equitable, en incitant les commerçants et les restaurateurs a proposer des produits du commerce equitable. Tout cela pour assurer un soutien aux petits producteurs du Sud. Pour cette grande occasion, cinq organisations d’agriculteurs martiniquais (La Bio des Antilles, l’AMAP du nord caraïbes, Gens de la Caraïbe) engages dans une agriculture respectueuse de l’environnement etaient presentes pour vendre leur production et expliquer leur demarche : pourquoi des regroupements ?, pourquoi une agriculture propre ? Une animation musicale a été assurée par un groupe de tambours et Mr. Kolo Barst. Découvrez des stands très intéressants...

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

19


Actualites locales Zoom sur nos associations martiniquaises

Et si on en parlait... Inauguration de Koud’ Pouss Gym par le président, Guy Annonay le jeudi 10 mai 2012 au Lorrain. Koud’ Pouss Gym Sante est un centre de remise en forme. Koud Pouss’ a été créé pour venir en aide aux familles qui rencontrent une difficulté passagère tout en préservant l’autonomie et la dignité des personnes. L’épicerie Koud’Pouss fait partie du reseau ANDES (Association Nationale de Developpement des Epiceries Solidaires) qui est le pilote du reseau regroupant l’ensemble des epiceries solidaires de France. A l’origine, l’idee est venue de la necessite de soutenir les familles dont le jardin (qui constituait un apport important pour satisfaire les besoins du foyer) etait contamine par la chlordecone. Depuis, considerant les difficultes que connaissent de nombreuses familles Martiniquaises, l’acces a l’epicerie solidaire a ete etendu a l’ensemble des publics en difficulte passagere L’epicerie solidaire situee au bourg du Lorrain se presente sous la forme d’un espace commercial classique ou tous les produits domestiques pourront etre mis a disposition mais avec un effort particulier pour les produits alimentaires notamment les legumes frais locaux. L’ouverture du centre de remise en forme, fut accueillis avec beaucoup de satisfaction par tous….

20

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012


Une journée au ranch de Trénelle Les 88 enfants de l’accueil de loisirs de l’association Mad’KB (Martinique animation, développement et innovation) ont passé une bien belle journée, l’autre mardi au ranche de Trénelle.

Dans la campagne saleenne, ils se sont , le temps d’une journee ,evades de leur quotidien et ont pratique une activite : le cheval . Le theme cette annee par le centre d’accueil de loisirs est « sport nature et decouverte ». Chaque semaine deux sorties sont organisees, le mardi et le jeudi afin de decouvrir un site et y faire des activites sportives, pour que les enfants profitent au maximum de leurs vacances. Cette journee au ranch s’inscrit dans la volonte des dirigeants de Madin’KB d’aider les enfants qui leur sont confies dans leur developpement et leur apprentissage, faire du cheval est une activite a la fois sportive et destressante. En Parallele aux balades a cheval, guides par le responsable de l’exploitation M Tiberinus, diverses animations ont ete proposees par l’Office Departemental de l’eau et l’association Eco-Civisme. Le desir commun est d’encourager les enfants a la protection de la nature, a la valorisation de leurs dechets par une incitation au tri selectif. Cet objectif pedagogique a ete atteint grace aux ateliers mis en place tels « roule ta boule » qui presente aux enfants des situations dans lesquelles ils peuvent se retrouver chaque jour et qui leur apprend la reaction adequate. Ces actions ont un reel impact car les enfants ne vont pas hesiter a relayer l’information aupres de leurs parents. Une journee bien remplie et enrichissante (detente, jeux et tests de connaissances etaient au programme; C’est un plaisir pour moi que d’accueillir de jeunes enfants afin de leur faire decouvrir la beaute de la nature et les animaux a declare en fin de journee M. Tiberinus. Article de R.M-L (FA du 19/7/12)

Le ranch de Trenelle, un vrai depaysement pour les enfants

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

21


Actualites locales Zoom sur nos associations martiniquaises La Kanawa Myel, un concept original Vendredi dernier, deux jeunes mariés ont réitéré leurs vœux de mariage sur une pirogue d’inspiration amérindienne En guise d’accueil, les maries ont ete invites a passer sous une haie de pagaies

Surprise, emotion, originalite, c’est le cadeau qui a ete offert aux nouveaux maries, Cyril et Laure sur la plage de Fond Banane a Sainte–Luce. Apres leur union en mairie, une replique de leur mariage s’est deroulee sur une eau turquoise a bord de la kanawa, reproduction d’une pirogue amerindienne. Les membres de Karisko ont surpris par l’originalite du concept, fruit de leurs recherches qui propose par la meme a des jeunes en insertion des alternatives economiques et d’emplois. En effet, ces jeunes ont appris a tailler la pirogue a la conduire et reflechissent a des concepts de developpement de la Kanawa. L’insertion est un des objectifs recherche par Karisko et le concept « Kanawa Myel » est une valeur sure qui sans nul doute va seduire bon nombre de futurs maries. Article (FA du 16/7/12)

L’equipe de la « Kanawa Myel » est notamment composee par des jeunes en insertion qui ne manquent pas d’idees

22

Louis Crusol, maire de Sainte-Luce, c’est un concept original. La municipalite a toujours aide Karisko et nous sommes fiers des idees visant a developper l’association et en plus qui offrent des opportunites pour la jeunesse.

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012


Réconcilier les familles avec l’écriture Identifié en début d’année scolaire comme des enfants en difficultés d’apprentissage de la lecture, près de 300 élèves des cours préparatoires de 15 écoles foyalaises.

Photo de famille avec les maîtresses d’ecole, les enfants et leurs taties

L’association de lutte contre l’échec scolaire (ALCES) propose, grace a ses cinquante intervenants de terrain, diverses activites de remediation en lecture, en ecriture et meme en calcul. Avec la ville de Fort-de-France et l’APFEE (Association pour favoriser l’egalite des chances a l’ecole, a mis en place pour la troisieme annee consecutive, l’operation «Coup de pouce cle». Il s’agit d’intervenir aupres des eleves de plusieurs etablissements scolaires afin de leur proposer apres les cours des ateliers tres ludiques et dynamiques autour de la lecture et de l’ecriture. « Cette action a aussi servi a impliquer les parents », confie Jean-François Palcy, le president d’ALCES. Il fallait reconcilier les familles avec l’ecriture, la lecture, mais aussi avec l’ecole pour donner plus d’envie d’apprendre aux enfants.

Des progrès constatés sur le vif En plus de leur difficulte en lecture, les jeunes eleves ont aussi eu a vaincre leur timidite mardi a la mairie de Fortde-France. Quelle meilleure preuve en effet des progres realises que la lecture en public de poemes, de textes ou meme de remerciements a l’attention des differents partenaires ? Les ecoliers ont ainsi presente aux personnes presentes mais aussi au maire de la ville et aux representants de la CAF et de l’etat egalement partenaires du projet, les divers travaux d’ecriture effectues pendant l’annee. Ces realisations ont d’ailleurs fait l’objet d’un petit recueil remis aux parents. En guise de recompense pour les efforts realises, les enfants se sont vu quant a eux remettre une attestation pour leur participation aux diverses activites. Article (FA du 4/07/12)

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

23


Actualites locales Zoom sur nos associations martiniquaises Bienvenue à la maison du Bambou

La Maison du Bambou est a decouvrir pendant ces vacances

Ouverte depuis quelques semaines, la maison du Bambou vous ouvre ses portes et vous propose de découvrir les créations d’artistes locaux tels que Pépé, Nadia, Nicole et Béatrice.

D’univers differents et evoluant dans des arts differents, la peinture, la confection de bijoux, la renovation de meubles, ces artistes ont un point commun, celui d’utiliser essentiellement des materiaux de recuperation et des matieres vegetales (le bambou, la calebasse, le bois-flot, les graines, les ecosses d’arbres…). Leur philosophie «moins acheter, renover, et recycler». Mise en place en partenariat avec l’association Promotion du Bambou (APB), la Maison du Bambou est gérée par les membres de l’association Martinique Recycl’Art.

Ateliers créatifs axés sur le recyclage La Maison du Bambou a mis en place des ateliers de loisirs creatifs pour adultes et enfants. On peut y decouvrir des techniques artistiques et de recyclage afin de redonner un second souffle a des objets usages. L’art est un moyen d’expression et de decouverte de soi inegale. Les ateliers sont divers et varies (peinture sur verre ou sur calebasse, collage, confection d’objets decoratifs et de bijoux…. La Maison du Bambou utilise essentiellement des matieres vegetales et des materiaux de recuperation. Ces ateliers sont possibles tous les mercredis ou a la demande. Situe dans les jardins du site de l’ecomusee au quartier Anse Figuier, la Maison du Bambou est en entree libre du mardi au dimanche de 9h a 12h et de 14h a 17h. Contact : 0696. 29 34 84 ou martinique.recyclart@yahoo.fr Article R.M (FA du 5/1/12)

24

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012


Et pourquoi pas une monnaie martiniquaise ? Les monnaies sociales et solidaires sont en plein développement dans le monde et permettent aux sociétés civiles et acteurs locaux de se réapproprier leur économie. Un séminaire récent a mis en lumière la possibilité d’adopter une monnaie dans le cadre du programme JAFA, pour les familles dont le jardin est pollué par le chlordécone. Pour ensuite aller plus loin.

G.Herard-Dubreuil(Mitadis), Carlos de Freitas (Institut Palmas Europe), G. Annonay (La Goutte d’eau Lorrinoise), M.Monlouis (UAG),

Cela vous coutera 10 madininos ! Grace aux 10 madininos que vous avez gagnes hier en cueillant des mangues chez la voisine, vous pouvez aujourd’hui prendre un cours d’anglais ! Votre professeur d’anglais les utilisera a son tour pour acheter des legumes racines garantis sans chlordecone. Et le producteur lui, utilisera ses madininos pour mettre sur un objet d’occasion retape. En fait, cette monnaie n’a pas encore de nom, ni meme d’existence mais elle a de beaux jours devant elle ! C’est ce que pensent tous ceux qui se sont reunis pendant deux jours lors du seminaire intitule : l’effet levier des monnaies sociales et complémentaires. Au premier abord, le concept n’est pas facile a saisir tant notre esprit est habitue a penser en euros dans notre societe de consommation. Pourtant dans le monde et en France, les monnaies locales se multiplient, modestement mais surement. En Martinique, l’idee de la mise en place d’une monnaie est venue de l’equipe qui gere le programme Jafa (jardins familiaux) : l’agence regionale de sante et l’association La Goutte d’eau Lorrinoise, presidee par Guy Annonay.

Solidarité, échange, partage Actuellement, l’association gere une epicerie solidaire, subventionnee pour les familles dont le terrain est chlordecone et qui ne peuvent plus y cultiver leurs legumes racines. Mais craignant que les subventions ne s’arretent un jour, l’ARS et la Goutte d’Eau Lorrinoise reflechissent a des moyens d’assurer le developpement d’une economie locale, sociale et solidaire. Le projet partirait donc du programme Jafa pour peut etre un jour s’etendre a toute la Martinique avec differents objectifs. La monnaie serait un outil au service de nos valeurs (solidarite, l’echange, le partage) explique Guy Annonay. Tout le monde a quelque chose a echanger, des produits locaux, de la disponibilite, un objet d’occasion, un reseau, une competence, etc. Bref des richesses qui sont parfois difficiles a monnayer de nos jours. La monnaie concernerait les particuliers, les producteurs de legumes sains mais aussi tous ceux qui se reconnaîtraient dans ce reseau et ses valeurs. Les participants au seminaire, motives ont decide de se retrouver des septembre. Ce projet entre aussi dans le cadre de l’action 36 du plan national d’action chlordecone 2011-2013 «developpement durable de la qualite de vie dans le contexte de la pollution au chlordecone en Martinique et en Guadeloupe». Article C.EVERARD (FA du 4/7/12)

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

25


Actualites locales Zoom sur nos associations martiniquaises Les élèves découvrent la pêche traditionnelle

La technique et la rapidite du marin pecheur pour ecailler et eviscer le poisson ont captive les eleves.

Des élèves d’écoles de Duchesne ont rencontré lors d’une sortie pédagogique, les marins pêcheurs du Vauclin. L ‘occasion également pour eux de visiter les installations du port de pêche.

Cette visite s’inscrivait dans le cadre du projet « La peche en Martinique » pour des eleves du CE1 au CM2. L’element declencheur a ete l’etude de l’album « Maman D’lo » d’Alex Godart. Les objectifs du projet sont multiples, entres autres sensibiliser et favoriser la transmission du patrimoine culturel martiniquais. Ce travail a permis aussi aux eleves d’etudier les especes vegetales permettant la fabrication des embarcations de peche. Raymond Lassource, adjoint au maire responsable des affaires maritimes au Vauclin a accueilli les enfants et a joue au guide. Le port de peche n’a pas de secret pour ce marin pecheur a la retraite. Les 28 eleves ont passe pratiquement une journee a decouvrir l’infrastructure. Ils ont pu rencontrer les marins pecheurs, voir l’arrivee des canots, le transport du poisson, la vente et decouvrir la coopérative maritime. Ils ont meme pu assister a une des taches quotidienne des pecheurs, qui consiste a ecailler, et eviscerer le poisson avant de le proposer a la vente. La curiosite des enfants n’avait pas de limite. « Comment le poisson penetre–t-il dans la nasse ». A chaque question posee, les enfants ont obtenu des explications de la part des professionnels. Cette visite devrait permettre aux eleves d’enrichir leur travail sur la peche en Martinique. D’autres visites sont prevues dans le cadre de ce projet. Article (FA du 12/06/12)

Cette sortie pedagogique a permis aux enfants de decouvrir le port de peche du Vauclin.

26

Les eleves ont observe la machine a glace, outil indispensable pour la conservation du poisson.

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012


L’illettrisme, un problème bien réel La Maison ducossaise du savoir, l’Association de gestion de l’environnement de la formation en Martinique (Agefma) et la ville de Ducos ont propose une conférence-débat sur le theme de l’illettrisme. Des témoignages et discussions pour faire tomber les tabous.

Christiane Le Vourch’ presidente de la Maison ducossaise du savoir.

-Afin de combattre les idees reçues, Myriam Saingre, de l’agence nationale de lutte contre l’illetrisme et chargee

de mission aupres du prefet a rappele les differentes situations qui existent : un illettre est une personne de plus de 16 ans qui est allee a l’ecole mais qui ne maîtrise pas la lecture ou rencontre des difficultes importantes avec l’ecriture et les mathematiques, a differencier d’un analphabete qui lui, n’a jamais appris ces fondamentaux. Elle a aussi donne des chiffres edifiants. En Martinique , il y a 17 % de jeunes scolarises qui sont en situation d’illettrisme, alors que le chiffre n’est que de 4,9 % en France et 3 % de jeunes a l’ecole rencontrent des difficultes en mathematiques et en Français. Une situation inquietante pour l’avenir de cette jeunesse. S’il est possible de reperer les jeunes en difficulte, grace notamment aux journees defense-citoyennete, il est beaucoup plus complique d’aider les adultes. Comme l’ont montre differents films projetes au cours de la soiree pour alimenter la discussion, bien souvent les adultes illetres cachent leur situation, parfois meme a leur entourage proche ou a leur employeur. Une situation difficile a assumer et vecue presque toujours comme honteuse. Un tabou a faire tomber pour les acteurs engages presents.

Les Mentalités évoluent La Maison ducossaise du savoir aide ces personnes a surmonter les difficultes et a acquerir de nouvelles competences. Certaines personnes en apprentissage ont temoigne avec emotion de leur experience : « je ne connaissais pas l’alphabet, maintenant je me debrouille et j’en suis fier ! », a pu dire un participant et tous reconnaissent la difficulte a assumer au grand jour . Cette formation ou plutot «aide a l’acquisition de competences», est accessible a tous, peu importe la situation sociale, chomeurs ou employes jeunes ou retraites. Elle peut faire partie d’un objectif professionnel ou simplement d’un acquis pour s’assumer au quotidien et gagner en autonomie. BrunoEmmanuel Sylvestre , adjoint au maire etait present pour rappeler que « malgre le contexte difficile, la mairie soutient et continuera a soutenir ces actions de prevention et de formation et souhaite que chaque personne en difficulte puisse etre accompagnee ». Creee il y a un an et demi avec seulement quatre eleves inscrits, la Maison Ducossaise du savoir compte desormais une quarantaine de personnes en apprentissage. Preuve que le probleme existe, mais aussi que les mentalites evoluent et que ces personnes osent desormais demander de l’aide. Les temoignages apportes tout au long du debat ont montre qu’il est possible avec de la volonte de surmonter ses difficultes pour ameliorer son avenir. Article M.T(FA du 16/5/12)

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

27


Actualites locales Zoom sur nos associations martiniquaises «Courir pour un emploi » édition 2012

Toute la journee, les coureurs des differentes compagnies du RSMA se sont relayes pour parcourir le maximum de kilometres

Le régiment du service militaire adapté (Rsma) attendait plus de 500 jeunes hier pour sa quatrième édition de « Courir pour un emploi ». Une manifestation placée sous le signe de la solidarité et de l’insertion professionnelle des jeunes.

Un grand nombre d’acteurs impliques dans l’insertion professionnelle des jeunes a repondu present pour cette quatrieme edition de l’operation « Courir pour un emploi », organisee par le regiment du service militaire adapte de Martinique. Ainsi les recruteurs de plus de 50 entreprises locales sont venus a la rencontre de jeunes demandeurs d’emploi. Parmi eux, des « pensionnaires » du regiment mais aussi d’autres envoyes par les mairies, les missions locales et le pole emploi. Plusieurs secteurs d’activites ont ete representes (mecanique, maintenance informatique, metiers du bois, grande distribution ou encore les metiers de l’agriculture et ceux de l’environnement). La plateforme de rencontres a pris la forme d’un « job dating » entretien d’embauche eclair ou les jeunes munis de leurs CV et lettres de motivation, obligatoires pour l’occasion ont ainsi pu tour a tour rencontrer des employeurs potentiels. « On a voulu principalement inviter des entreprises qui recrutent » confie le capitaine Laurent Kremer mais pas seulement. « Nous avons aussi fait appel a des entreprises qui veulent simplement s’investir pour les jeunes. Meme quand il n’y a pas de poste a la cle, c’est deja une experience positive pour le candidat. Il apprend a bien se comporter face a un recruteur ». Certains jeunes ont en effet beneficie au prealable d’une preparation aux entretiens afin de mettre toutes les chances de leur cote. Des enseignements qu’ils ont ensuite pu mettre en application toute la journee.

Un évènement placé sous le signe de la solidarité L’autre temps fort de la manifestation etait le fil rouge. Des 9h30 du matin et pendant toute la journee, les differences compagnies du regiment se sont alignees pour parcourir le maximum de kilometres sur une piste de 400 metres. Aux heures les plus chaudes de la journee , la difficulte s’est fait ressentir mais la chaleur n’a rien altere a la motivation des coureurs. Si la course etait ouverte a tous ce sont essentiellement les jeunes et les grades du regiment qui se sont pretes au jeu. L’objectif , parcourir 972 kilometres . Chaque kilometre sponsorise par des entreprises partenaires devait ainsi rapporter des fonds pour l’association « Case Gran Moun » qui œuvre pour la prise en charge de nos aînes notamment ceux atteints de la maladie d’Alzheimer. Un elan de solidarite intergenerationnelle a travers lequel le RSMA n’a pas manque de rappeler les valeurs de cohesion, de tenacite et de reussite par l’effort qui lui sont cheres. Cette formule s’est averee payante puisqu’en fin de journee, c’est un cheque de 16500 euros qui a ete remis a l’association en presence de Corine Blanchot-Solofo, sous-prefete a la Cohesion Sociale. Article S.FA (FA du 24/3/12) 28

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012


Anses-D’Arlet Entraide et Solidarité Dix Bénévoles d’associations Tit Ans Action ont prêté main-forte à la municipalité pour la reconstruction de la source thermal « Dlo Féré »? La municipalite et l’Office des forets souhaitent rehabiliter une source d’eau ferrugineuse connue pour ses proprietes curatives, qui se dissimule au pied du Morne Jacqueline. En Novembre dernier, une etude et une inspection d’amenagement ont ete realisees afin de faire de ce lieu un veritable tourisme vert. Il y a peu, l’association Tite en Action, qui promeut l’environnement ainsi que le patrimoine culturel et touristique de la commune, a prete main-forte pour la reconstruction du bassin. Une veritable chaîne de solidarite s’est instauree avec les soutien de Christian Larcher, charge de la commission de l’environnement. L’Association a fait don de nombreux materiaux de construction et d’une dizaine de benevoles pour reconstruire le bassin longtemps laisse a l’abandon.

Un Projet d’envergure Les marins pecheurs ont rejoint les troupes le transport du materiel sur la rive et tous esperent que le projet de rehabilitation et d’amenagement de ce secteur, actuellement classe patrimoine protege, permettra une nouvelle exploitation de cette source thermale en synergie avec les sources reputees du Precheur, de Didier ou encore d’Absalon. Un projet d’envergure qui n’en est qu’a ses premisses. Il s’agit d’instaurer un veritable dynamisme touristique dans ce secteur a l’abandon actuellement. Lui redonner ses lettres de noblesses en proposant un amenagement attractif facile d’acces pour les handicapes qui mettra en valeur le magnifique point de vue sur le morne Larcher et Sainte-Lucie. Au programme, un nettoyage complet de la zone des passerelles en bois, des tables d’orientation des panneaux explicatifs et des carbets. Un veritable atout naturel en reponse a un tourisme de plus en plus sensibilise a l’ecologie et au bien-etre. Ambiance et bonne humeur ont parseme cette rude journee de labeur. La municipalite a recompense leur labeur par une collation bien meritee. Un bel exemple de solidarite des Arlesiens pour la valorisation et l’essor des projets communaux. Article de M-C.V (F-A du 08/06/12)

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

29


Actualites locales Zoom sur nos associations martiniquaises Le salon Handi Valide se poursuivait hier sur le Malécon Apres l’ambiance feutree de l’Agora de la Region, le salon Handi Valide s’est installe dimanche sur le front de mer de la ville capitale.

L’association Afrop Hand à l’origine du projet invitait la population à rencontrer et partager avec les personnes avec les personnes à mobilité réduite sur le thème générique de l’insertion de ces dernières dans la société.

Il s’agissait par cette deuxieme operation grand public du genre, de promouvoir l’integration de la personne deficiente au sein de la cite par l’insertion professionnelle, sportive, culturelle et artistique. En partenariat avec la ville de Fort-de-France et le centre communal d’action social les associations Afrop Hand et Karisco ont ainsi propose au public present des defiles de mode pour personnes en situations de handicap de la formation avec ATHAMA fresque realisee sur place avec 2 etudiants en art visuel et plastique et une etudiante en situation de handicap. Le sport et l’art ont ete hier vecteur d’integration, une journee qui de l’avis des organisateurs aura porte les fruits , une operation qui sera suivie d’autres du meme type pour toucher le maximum de personnes valides ou non. Article C.CRATER (Mairie FDF du 25/6/12)

L’association Afrop Hand a été financée par la Mesure 3.3 du Fond Social Européen dont la Cress assure la gestion.

30

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012


La Chambre Regionale de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS) de la Region Martinique est une association loi 1901 qui regroupe les reseaux de cooperatives, mutuelles, associations, fondations et des grandes entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire. La CRESS represente, defend et anime l’Economie Sociale et Solidaire, en region, et met en place des programmes d’actions au service du secteur et des adherents.

Conseil d’Administration

Historique

Bureau

1983 Constitution sous forme d’association loi 1901 sous le nom G.R.C.M.A (Groupement Regional des Cooperatives, Mutuelles et Associations) ;

President : Louis-Felix LEDOUX Vice President Delegue : Alex BONVENT 2eme Vice - President : Gerard LACOM 3eme Vice - President : Felix MONTBRUN Secretaire : Arlette FLAUN Secretaire Adjointe : Michele KAAKIL Tresorier : Yves BERTE Tresoriere Adjointe : Francette BELLAME

1988 Changement de denomination : le G.R.C.M.A devient C.R.E.S. Martinique (Chambre Regionale de l’Economie Sociale) ; 2004 Nouvelle denomination : C.R.E.S.S. Martinique (Chambre Regionale de l’Economie Sociale et Solidaire de la Martinique.

Administrateurs Paul BIENCONTENT Jean Marc BUSSY Gilles DUPIN de MAJOUBERT Charles-Albert HELENON Julien GOUAIT Maryse JACQUES-GUSTAVE Roger RENARD Tony NARCISSE Bruno SOREL Colette TORIA

Vérificateurs aux comptes Fred JEAN-BART Jose DINTIMILLE

Expert Comptable

Pour tout renseignement contacter : CRESS Martinique 11, Avenue Frantz Fanon 1er etage—Bellevue 97200 Fort-de-France mail: cress.martinique@wanadoo.fr Tel : 0596. 60 27 63 OU 0696. 20 78 72 Site internet: www.cress-martinique.net Directeur de Publication : Louis-Felix LEDOUX Redacteur en Chef : Louise-Helene LEON

Sandra MARIE-JOSEPH

Revue de la Cress Martinique — Numéro 04/ Juin 2012

31


Nos partenaires financiers


Revue de la CRESS N°4