Page 1

Les métiers dans l’économie sociale en Languedoc-Roussillon

COOPéRATIVES

ASSOCIATIONS mutuelles fondations

Languedoc-Roussillon


Introduction L’économie sociale est le terme générique, reconnu officiellement par décret en 1981, qui désigne les groupements de personnes, et non de capitaux, jouant un rôle économique : les coopératives, les mutuelles, les associations et les fondations. Ces différents types d’entreprises, présents dans quasiment tous les secteurs d’activité, sont régis par des principes communs : {{ Liberté d’adhésion. {{ Double qualité : un acteur de l’économie sociale

est à la fois partie prenante à la gouvernance du groupement auquel il appartient et usager des biens ou services qu’il produit.

{{ Gestion démocratique : « 1 personne = 1 voix ». Non lucrativité ou lucrativité limitée : non distribution intégrale ou partielle aux membres des excédents réalisés, qui sont en tout ou partie réinvestis dans le projet collectif.

En Languedoc-Roussillon, cette forme d’économie privée représente, aux côtés de l’économie privée à but lucratif et de l’économie publique, près de 10 % des établissements employeurs et environ 12 % des effectifs, ce qui place notre région à la 4ème place, à l’échelle nationale, quant à la proportion des emplois relevant de l’économie sociale.

Sommaire

Introduction

2

Préambule

3

Les métiers les plus présents dans l’économie sociale

4

Des résultats proches de ceux observés pour la France entière Comparaison des salaires horaires nets

Les métiers exercés principalement dans l’économie sociale

6 6

Des résultats proches de ceux observés pour la France entière Comparaison des salaires horaires nets

Conclusion et perspectives

2

Les métiers de l'économie sociale en Languedoc-Roussillon

7 9 10

11


Préambule Economie sociale (ES)

Economie privée hors ES

Etablissements employeurs

10 546

88 232

7 232

9,9 %

Effectifs salariés au 31/12

94 843

436 706

235 209

12,4 %

Effectifs salariés en ETP*

80 926

400 933

212 076

11,7 %

Rémunérations brutes (K€)

2 122 709

11 295 440

6 038 589

10,9 %

Indicateurs

Economie publique

Part de l’ES dans le total (%)

* Équivalent Temps Plein.

Tableau n° 1 Ces résultats d’ordre général proviennent de la commande commune passée auprès de l’Insee par le réseau formé des Observatoires régionaux de l’économie sociale, portés par les Cres(s), et de l’Observatoire national de l’ESS, porté par le Conseil National des Cres (CN Cres). En 2011, un nouveau volet a été intégré, portant sur les métiers exercés dans les entreprises de l’économie sociale. Pour ce faire, le fichier des DADS 20091 a été utilisé et exploité sur la base de la nomenclature des Professions et Catégories Socioprofessionnelles des Emplois Salariés d’Entreprise (PCS-ESE)2. Cette nomenclature comporte 412 rubriques, qui correspondent à autant de métiers.

1 Déclarations Annuelles de Données Sociale ; l’année 2009 est la plus récente quant aux données disponibles. 2 Cette nomenclature est différente de celle des codes ROME ou des familles professionnelles (FAP), mais des tables de correspondance existent.

Source : Insee, Clap 2009 / Traitement Ores LR L’indicateur utilisé est celui des postes de travail rémunérés dans l’année. Un poste correspond à un salarié dans un établissement, d’où le fait qu’un même salarié travaillant dans deux établissements se traduit par la comptabilisation de deux postes. Ceci explique que les totaux obtenus à partir de ce fichier, pour le Languedoc-Roussillon, diffèrent de ceux présentés dans le tableau ci-dessus : {{ Nombre total de postes rémunérés en 2009 dans

l’économie sociale : 116 752 {{ Nombre total de postes rémunérés en 2009 hors économie sociale : 772 6543

3 Economie privée hors économie sociale et secteur public, hors fonction publique d’Etat.

Les métiers de l'économie sociale en Languedoc-Roussillon

3


Les métiers les plus présents dans l’économie sociale 373 des 412 métiers répertoriés dans la nomenclature PCS-ESE sont représentés dans l’économie sociale régionale, soit 90 % d’entre eux4.

Les postes recensés s’avèrent toutefois très concentrés, 15 métiers seulement représentant un peu plus de la moitié du total des emplois de l’économie sociale5 : 5 Dans le champ hors ES, 35 métiers permettent de franchir le seuil de 50 % du total des postes. On constate ainsi que même si le phénomène y est moins accentué que dans l’ES, la concentration des postes sur un nombre restreint de métiers est, dans ce champ aussi, une réalité.

4 Tous les métiers sont représentés dans le champ hors économie sociale.

Nbre de postes dans l’ES

Part dans le total ES

Salaire horaire net ES

Salaire horaire net hors ES

Aide à domicile, aideménagère, travailleuse familiale

16 639

14,3 %

7,5

8,4

Agent de service hospitalier

5 160

4,4 %

8,4

9,0

Animateur socioculturel et de loisirs

4 452

3,8 %

9,5

9,9

Secrétaire

4 104

3,5 %

9,3

9,6

Aide-soignant

3 770

3,2 %

9,9

10,9

Nettoyeur

3 342

2,9 %

7,2

8,3

Moniteur éducateur

2 942

2,5 %

10,7

10,6

Éducateur spécialisé

2 938

2,5 %

11,8

13,0

Employé des services commerciaux de la banque

2 793

2,4 %

12,9

11,1

Moniteur et éducateur sportif, sportif professionnel

2 670

2,3 %

10,6

18,8

Aide médico-psychologique

2 556

2,2 %

9,1

8,8

Infirmier en soins généraux

2 409

2,1 %

13,2

13,6

Ouvrier non qualifié divers de type industriel

2 148

1,8 %

4,6

8,9

Employé administratif qualifié des autres services des entreprises

1 945

1,7 %

10,2

10,8

Ouvrier du tri, de l’emballage, de l’expédition non qualifié

1 860

1,6 %

8,0

9,3

Ensemble

59 728

51,2 %

10,8

11,5

Métiers (PCS-ESE)

Tableau n° 2

4

Les métiers de l'économie sociale en Languedoc-Roussillon

Source : Insee, DADS 2009 / Traitement Ores LR


Dix de ces métiers sont propres à des secteurs d’activité dans lesquels les entreprises de l’économie sociale sont très présentes et développées :

D’une manière générale, les 15 métiers considérés se répartissent comme suit en termes de catégories socioprofessionnelles :

{{ Action sociale et médico-sociale : Aide à

{{ Employés : 7

domicile, aide-ménagère, travailleuse familiale (à elle seule, cette rubrique représente 14,3 % du total des postes de l’économie sociale régionale. Les emplois en question étant très souvent à temps partiel, le volume et le pourcentage correspondants seraient donc nettement plus réduits si l’on raisonnait en termes d’effectifs ETP) ; Moniteur éducateur ; éducateur spécialisé ; Aide médico-psychologique.

{{ Professions intermédiaires : 5 {{ Ouvriers : 3

Globalement, la répartition des effectifs de l’économie sociale régionale par catégorie socioprofessionnelle s’établit de la façon suivante :

{{ Santé : Agent de service hospitaliers ; Infirmier en soins généraux.

12,5%

{{ Jeunesse et éducation populaire : Animateur

14%

socioculturel et de loisirs. {{ Sport

: Moniteur sportif professionnel.

et

éducateur

44,5%

sportif,

30,3%

{{ Activités financières : Employé de services

39,7% 45,2%

commerciaux de la banque. Les 5 autres métiers concernés sont moins spécialisés. S’agissant de ceux relevant de la catégorie socioprofessionnelle des ouvriers, soit les ouvriers non qualifiés divers de type industriel et les ouvriers du tri, de l’emballage, de l’expédition, non qualifiés, on pourrait de prime abord s’étonner qu’ils soient relativement nombreux au sein de l’économie sociale. Ceci peut s’expliquer par le fait que ces métiers sont assez développés dans des structures spécialisées utilisant les activités industrielles ou de tri et d’emballage comme un levier d’intégration de personnes rencontrant des problèmes spécifiques d’accès à l’emploi (personnes handicapées, chômeurs connaissant des difficultés sociales ou professionnelles particulières) : Établissements et services d’aide par le travail (Esat, anciennement Centres d’aide par le travail), Entreprises Adaptées (EA, anciennement Ateliers protégés), Structures d’Insertion par l’Activité Économique (SIAE). Cet état de fait explique que les ouvriers concernés appartiennent exclusivement à la catégorie des ouvriers non qualifiés.

29% 61,1%

Employés Professions intermédiaires

Ouvriers Cadres, prof. intell. sup

Source : Insee, DADS 2009 / Traitement Ores LR Cette répartition diffère nettement de celle observée dans le reste de l’économie privée : {{ Les employés et les professions intermédiaires y occupent une place significativement plus importante : 44,5 % et 29 % contre, respectivement, 36 % et 16 %. {{ La

catégorie des cadres et professions intellectuelles supérieures y représente un poids légèrement plus élevé : 12,5 % contre 11 %. {{ Les ouvriers y occupent une place nettement moins grande : 14 % contre 37 %.

Les métiers de l'économie sociale en Languedoc-Roussillon

5


Cette répartition apparaît en revanche assez comparable à celle que l’on trouve dans l’économie publique, ce qui n’est guère étonnant, ces 2 champs économiques étant essentiellement composés d’activités de nature tertiaire.

Des résultats proches de ceux observés pour la France entière

{{ égal à 4,3 € pour les ouvriers non qualifiés divers

de type industriel, ce qui tend à confirmer que ce dernier métier est surtout exercé dans des structures de l’économie sociale s’adressant à des publics particuliers, telles que les Esat.

Il est à souligner que les résultats pour le LanguedocRoussillon sont très proches de ceux obtenus pour la France entière. Ainsi, sur les 17 métiers représentant 50 % des postes de l’économie sociale au niveau national, 14 sont communs avec la liste présentée dans le tableau n°2. Les 2 métiers arrivant en tête au niveau national sont d’ailleurs les mêmes qu’en région : Aide à domicile, aide-ménagère, travailleuse familiale et Agent de service hospitalier.

On ne trouve donc que 3 métiers pour lesquels le salaire horaire net est supérieur dans l’économie sociale à ce qu’il est dans le reste de l’économie régionale (inscription en bleu foncé) :

Trois métiers ne sont pas présents dans la liste relative au Languedoc-Roussillon, alors qu’ils le sont dans celle du niveau national : Chargé de clientèle bancaire ; Formateur et animateur de formation continue ; Employé qualifié des services comptables ou financiers. A contrario, un métier présent dans la liste régionale ne figure pas dans celle portant sur le niveau national : Ouvrier du tri, de l’emballage, de l’expédition, non qualifié.

Il ressort ainsi que le seul métier pour lequel le salaire horaire net dans l’économie sociale est significativement supérieur à ce qu’il est dans le reste de l’économie régionale est très spécifique au champ coopératif, plus particulièrement aux coopératives bancaires.

Comparaison des salaires horaires nets Pour 7 métiers sur les 15 regroupant un peu plus de la moitié des effectifs salariés de l’économie sociale en Languedoc-Roussillon, le salaire horaire net est légèrement inférieur dans ce dernier champ économique à ce qu’il est dans le reste de l’économie régionale (cf. ci-dessus tableau n° 2 - inscription en bleu clair). L’écart en défaveur de l’économie sociale est nettement plus marqué pour 5 métiers (inscription en gris), avec des différences particulièrement élevées s’agissant de 2 d’entre eux :

6

{{ égal à 8,2 € pour les moniteurs et éducateurs sportifs, sportifs professionnels, ce qui renvoie à la très grande hétérogénéité des structures appartenant au secteur du sport ;

Les métiers de l'économie sociale en Languedoc-Roussillon

{{ pour 2 d’entre eux, l’écart est réduit : Moniteur

éducateur et Aide médico-psychologique ; {{ l’écart est plus important, égal à 1,8 €, pour les employés des services commerciaux de la banque.

Les 14 autres métiers de la liste régionale sont propres, pour l’essentiel, au champ associatif de l’économie sociale6, avec dans la plupart des cas un salaire horaire net inférieur à ce qu’il est dans le reste de l’économie régionale. Ces résultats sont tout à fait conformes à ce que l’on observe d’une manière générale : l’Insee a ainsi montré que les rémunérations associatives, et dans une moindre mesure celles versées au sein des fondations, sont globalement inférieures aux rémunérations dans le reste de l’économie privée, mais que ces dernières sont elles-mêmes plus réduites que les rémunérations versées dans les coopératives et les mutuelles7 . 6 Ainsi qu’au champ mutualiste pour les métiers du secteur sanitaire et de la santé, mais les effectifs concernés sont relativement réduits par rapport au champ associatif. 7 Cf. Insee Première n° 1390 : « L’échelle des salaires est plus resserrée dans le secteur de l’économie sociale », février 2012.


Les métiers exercés principalement dans l’économie sociale Si l’on s’intéresse à présent aux métiers qui, en Languedoc-Roussillon, sont principalement exercés dans l’économie sociale, on constate que leur liste (cf. ci-dessous tableau n° 3) ne recoupe que partiellement celle des métiers les plus développés au sein de cette dernière (tableau n° 2). Ainsi, si l’on retient comme seuil, pour chacun des 373 métiers répertoriés, la proportion de 50 % des postes

relevant d’établissements de l’économie sociale, il apparaît que 27 d’entre eux sont concernés, dont 8 seulement sont communs avec la liste des 15 métiers regroupant un peu plus de 50 % des effectifs salariés de l’économie sociale régionale8. 8 On notera encore que l’économie sociale régionale représente de 40 % à moins de 50 % des postes pour 11 autres métiers, et de 30 % à moins de 40 % des postes pour 10 autres métiers.

Part relevant de l’ES

Salaire horaire net ES

Salaire horaire net hors ES

Directeur de centre socioculturel et de loisirs

93,5%

13,1

20,1

Educateur technique spécialisé, moniteur d'atelier

91,7%

11,5

11,9

Moniteur éducateur

87,3%

10,7

10,6

Conseiller principal d'éducation

85,4%

11,6

13,4

Chef d'établissement de l'enseignement secondaire et inspecteur

83,9%

21,0

24,8

Artiste dramatique

83,6%

14,3

16,8

Conseiller en économie sociale familiale

82,7%

10,9

12,8

Surveillant et aide-éducateur des établissements d'enseignement

81,9%

8,1

8,1

Technicien des opérations bancaires

80,2%

14,5

12,8

Artiste de la musique et du chant

74,8%

16,5

15,5

Cadre de l'intervention socio-éducative

73,8%

19,1

17,6

Aide à domicile, aide-ménagère, travailleuse familiale

72,6%

7,5

8,4

Artiste de la danse

71,9%

13,1

15,0

Aide médico-psychologique

71,1%

9,1

8,8

Ouvrier non qualifié divers de type artisanal

64,4%

5,1

8,1

Ouvrier non qualifié divers de type industriel

63,6%

4,6

8,9

Employé des services commerciaux de la banque

63,5%

12,9

11,1

Métiers (PCS-ESE)

Les métiers de l'économie sociale en Languedoc-Roussillon

7


Part relevant de l’ES

Salaire horaire net ES

Salaire horaire net hors ES

Artiste du cirque et des spectacles divers

63,3%

9,8

12,0

Directeur, responsable programme et production audiovisuelle

62,2%

16,3

20,0

Cadre spécialiste de la formation

61,9%

15,9

19,2

Animateur socioculturel et de loisirs

60,3%

9,5

9,9

Cadre des opérations bancaires

56,9%

18,5

17,0

Educateur spécialisé

55,7%

11,9

13,1

Cadre des marchés financiers

55,3%

23,1

32,8

Moniteur et éducateur sportif, sportif professionnel

53,7%

10,6

18,8

Chirurgien-dentiste (sous statut de salarié)

52,3%

32,1

25,4

Chef d'établissement et responsable de l'exploitation bancaire

50,2%

22,1

24,1

Métiers (PCS-ESE)

Tableau n° 3

Source : Insee, DADS 2009 / Traitement Ores LR

Les métiers inscrits en gras dans le tableau ci-dessus sont les métiers exercés principalement dans l'économie sociale, aussi bien au niveau régional que national

NB : le seul métier relevant du secteur de la santé figurant dans le tableau ci-dessus, celui de chirurgien-dentiste (exercé sous statut de salarié), correspond certainement à des emplois exercés dans les centres dentaires gérés par la Mutualité Française. Les métiers propres à ce secteur d’activité figurant dans la liste des métiers les plus développés dans l’économie sociale régionale (tableau n°2) n’apparaissent plus dans le cadre de cette approche, ce qui peut s’expliquer par le fait que la fonction publique hospitalière, dont la plupart des emplois correspondants relève, est ici prise en compte.

Si l’on fait abstraction de 3 métiers propres au secteur de l’enseignement, dont l’importance est ici artificiellement gonflée par le fait que les DADS, au titre de l’économie publique, portent sur le seul secteur semi-public hors fonction publique d'État (de sorte que les personnels de l'Éducation Nationale en sont exclus), on constate que la plupart des 24 autres métiers concernés relèvent, tout à fait logiquement, de secteurs d’activité dans lesquels l’économie sociale représente un poids élevé ou significatif :

8

Les métiers de l'économie sociale en Languedoc-Roussillon

{{ Action sociale et médico-sociale : Éducateur

technique spécialisé, moniteur d’atelier ; Moniteur éducateur ; Conseiller en économie sociale familiale ; Cadre de l’intervention socio-éducative ; Aide à domicile, aide-ménagère, travailleuse familiale ; Aide médico-psychologique ; Éducateur spécialisé. {{ Activités financières : Technicien des opérations bancaires ; Employé des services commerciaux de la banque ; Cadre des opérations bancaires ; Cadre des marchés financiers ; Chef d’établissement et responsable de l’exploitation bancaire.


{{ Arts et culture : Artistes dramatiques ; Artistes de

la musique et du chant ; Artistes de la danse ; Artistes du cirque et des spectacles divers. {{ Jeunesse et éducation populaire : Directeur

de centre socioculturel et de loisirs ; Animateur socioculturel et de loisirs. {{ Sport

: Moniteur sportif professionnel.

et

éducateur

sportif,

{{ Formation professionnelle : Cadre spécialiste de la formation.

En termes de catégories socioprofessionnelles, les 24 métiers considérés se répartissent comme suit : {{ Cadres et professions intellectuelles supérieures : 10 {{ Professions intermédiaires : 9 {{ Employés : 3 {{ Ouvriers : 2

Entre, d’une part, les cadres et professions intellectuelles supérieures et, d’autre part, les professions intermédiaires, on constate donc que la plupart des métiers majoritairement exercés dans l’économie sociale appartiennent aux catégories socioprofessionnelles supérieures et s’avèrent plutôt assez fortement qualifiés.

Des résultats proches de ceux observés pour la France entière Les résultats enregistrés en Languedoc-Roussillon présentent de nombreuses similitudes avec ceux portant sur la France entière. à ce dernier niveau, 27 métiers également sont exercés à plus de 50 % dans l’économie sociale, dont 17 sont communs avec ceux listés en région (inscrits en gras dans le tableau n° 3). Avec 92,6 % des postes relevant de l’économie sociale, c’est aussi le métier de directeur de centre socioculturel et de loisirs qui arrive en tête au niveau national au regard de ce critère. En outre, sur les 10 métiers présents dans la liste nationale que l’on ne retrouve pas au niveau régional,

9 sont spécifiques au secteur de l’enseignement et ne s’avèrent donc pas significatifs9. Le dernier métier concerné est celui de médecin salarié non hospitalier, exercé à hauteur de 51,6 % dans l’économie sociale au niveau national, contre une proportion égale à 47,2 % en région, soit un niveau tout de même assez conséquent. S’agissant des métiers figurant dans la liste régionale que l’on ne retrouve pas au niveau national (soit les métiers non inscrits en gras - tableau n°3), on constate que beaucoup d’entre eux appartiennent, d’une part, au secteur des arts et de la culture, d’autre part à celui des activités financières, plus particulièrement bancaires. Ce constat renvoie à l’importance qu’occupe l’économie sociale dans ces deux secteurs d’activité en Languedoc-Roussillon : {{ Arts et culture : l’économie sociale y représente

33,5 % de l’emploi en région, contre 29 % au niveau national. {{ Activités financières : l’économie sociale y

représente 46,5 % de l’emploi en région, contre 30 % au niveau national10. On notera encore que sur les 5 métiers propres à ce secteur d’activité figurant dans le tableau n°3, 4 correspondent à des métiers traditionnels de la banque. Ce constat est révélateur de ce que les coopératives bancaires sont surtout présentes dans la banque de dépôt, activité de proximité reposant sur l’existence de liens étroits et durables entre l’entreprise bancaire et les particuliers ou professionnels faisant appel à ses services11 .

9 Toujours en raison de la non prise en compte de la Fonction publique d'État, dont relèvent les personnels de l'Éducation Nationale, dans le champ traité des DADS. 10 Source : Insee, Clap 2008, effectifs ETP. 11 L’autre métier concerné, celui de cadre des marchés financiers, n’est pas forcément exercé, dans le champ de l’économie sociale, au sein des seules banques coopératives : il peut l’être aussi dans les mutuelles d’assurance.

Les métiers de l'économie sociale en Languedoc-Roussillon

9


Comparaison des salaires horaires nets L’examen comparatif du salaire horaire net dans l’économie sociale et en dehors de celle-ci peut être effectué pour les 19 métiers listés dans le tableau n°3 n’ayant pas fait l’objet d’une telle analyse précédemment12. {{ Pour 13 d’entre eux, le salaire horaire net dans

l’économie sociale est inférieur à ce qu’il est dans le reste de l’économie régionale. Dans 9 cas, le différentiel tourne autour de 2 à 3 €, soit un montant assez significatif. {{ Il est encore plus élevé pour 2 métiers : zzDirecteur de centre socioculturel et de loisirs : - 7 €. zzCadre des marchés financiers : - 9,7 €.

à l’exception de ce dernier métier et de celui de chef d’établissement et responsable de l’exploitation bancaire (pour lequel l’écart de salaire est d'un peu plus de -2 €), les 11 autres métiers concernés sont principalement exercés, s’agissant de l’économie sociale, dans le milieu associatif. On peut souligner que pour les 4 métiers de direction figurant dans le tableau n° 3 : Directeur de centre socioculturel et de loisirs ; Chef d’établissement de l’enseignement secondaire et inspecteur ; Directeur, responsable de programmation et de 12 Sachant qu’une telle analyse, pour être totalement objective, demanderait à être réalisée en neutralisant les effets liés à l’âge, au sexe, aux conditions de travail des salariés.

10

Les métiers de l'économie sociale en Languedoc-Roussillon

production de l’audiovisuel et Chef d’établissement et responsable de l’exploitation bancaire, le salaire horaire net est inférieur dans l’économie sociale à ce qu’il est dans le reste de l’économie régionale. Ceci correspond parfaitement au constat effectué par l’Insee dans son étude précitée (Insee Première n°1390, février 2012), selon lequel l’échelle des salaires est plus resserrée dans l’économie sociale. {{ Pour 5 métiers, le salaire horaire net est supérieur dans l’économie sociale à ce qu’il est en dehors de celle-ci. Pour 4 d’entre eux, 2 relevant du champ associatif et 2 des coopératives bancaires, le différentiel s’établit à un peu plus de 1 €. Il atteint en revanche 6,7 € pour les chirurgiensdentistes, métier essentiellement exercé, s’agissant de l’économie sociale, dans le champ mutualiste. {{ Pour le dernier métier concerné, celui de

surveillant et aide-éducateur des établissements d’enseignement, le salaire horaire net est identique au sein de l’économie sociale régionale et en dehors de celle-ci, s’élevant dans les deux cas à 8 €. Au final, la conclusion pouvant être tirée de cette comparaison ne diffère pas de celle avancée précédemment, à savoir que les rémunérations sont fréquemment plus réduites dans l’économie sociale que dans le reste de l’économie, notamment pour les postes directoriaux et particulièrement dans la composante associative.


Conclusion et perspectives Cette étude approfondie sur les métiers de l’économie sociale s’inscrit dans un contexte général qui voit les syndicats d’employeurs appartenant à ce champ économique (Usgeres, Unifed, Gema) s’organiser et revendiquer leurs spécificités. Il s’agit pour eux de répondre à de nombreux enjeux, notamment de recrutement, de qualification et de professionnalisation des salariés. Les résultats de la présente étude montrent que les métiers de l’économie sociale sont extrêmement divers et variés. Cette réalité n’est guère surprenante, les entreprises de l’économie sociale étant présentes dans quasiment tous les secteurs d’activité, dans des proportions certes extrêmement différentes. Une des questions pouvant dès lors se poser a trait à la définition d’un tronc commun de compétences que tous les salariés de l’économie sociale se devraient d'acquérir. Bien sûr, la grande majorité des effectifs considérés relèvent d’activités de nature tertiaire, celles-ci exigent souvent la possession de fortes aptitudes relationnelles. Cela étant, on ne peut nullement considérer que cette exigence est propre au champ de l’économie sociale. Par contre, ce qui est certainement spécifique à cette dernière tient en la nature et au contenu de la relation que les salariés ont à instaurer avec les usagers : loin d’être des clients traditionnels, ceux-ci, en vertu de leur statut de membre, d’adhérent ou de sociétaire, sont, en principe, parties prenantes de la gouvernance de l’entreprise. à ce titre, ils doivent participer à sa vie démocratique et contribuer, par l’expression de leur opinion, à en orienter la stratégie.

On sait bien néanmoins qu’une déconnexion existe fréquemment entre ce modèle idéal et la réalité. La nécessité de résorber cet écart constitue donc probablement un point commun à de nombreuses entreprises de l’économie sociale, à même de déterminer un ensemble de savoirs et savoir-faire spécifiques pour leurs salariés : {{ connaissance

de l’histoire et des valeurs de l’économie sociale ainsi que des modalités d’inscription de leur propre entreprise dans ce champ ; {{ connaissance des instances et des règles de participation à la vie démocratique de l’entreprise ; {{ aptitude à repérer et à faire naître le désir d’implication chez les usagers…

On notera que l’école de l’Entrepreneuriat en économie Sociale (EEES), qui a vu le jour à Montpellier et appartient au groupe Coeptis, a notamment vocation à apporter aux dirigeants associatifs, coopératifs et mutualistes un ensemble de compétences relatives à ces sujets. On notera aussi qu'une des actions du contrat d'objectifs pour le développement de l'ESS en LanguedocRoussillon, signé entre l'état, la Région et la Cres LR, constituera une réponse à cette problématique : il s'agit de concevoir un tronc commun aux démarches d'accueil des salariés dans les entreprises de l'ESS (cette action est portée par la CPCA LR 13).

13 Conférence Permanente des Coordinations Associatives Languedoc-Roussillon

Note méthodologique Champ : secteur privé et secteur semi-public, c’est-à-dire hors fonction publique d'État et hors salariés des particuliers employeurs. Sont retenus tous les postes non annexes de l’année hors intérimaires. Pour chaque ligne salariée déclarée sont indiquées les périodes d’emploi caractérisées chacune par leur date de début et leur date de fin. Dates et durée d’emploi sont consolidées aux niveaux postes et salariés. Un poste correspond au cumul des périodes d’un même salarié dans un même établissement. La Déclaration Annuelle des Données Sociales (DADS) est une formalité déclarative que doit accomplir toute entreprise employant des salariés. Ce caractère déclaratif pouvant être à l’origine de certaines imprécisions, les données chiffrées présentées dans ce document correspondent à des ordres de grandeur.

Les métiers de l'économie sociale en Languedoc-Roussillon

11


Ores LR

Cres LR

Observatoire régional de l’économie sociale

languedoc-Roussillon

Finalités  Observer et comprendre le fonctionnement de l’économie sociale régionale.  En anticiper les évolutions et transformations.  Contribuer à l’orientation des choix stratégiques et de développement du secteur.

Elle a pour but de rassembler, défendre, promouvoir et représenter ses membres (associations, mutuelles et coopératives) en favorisant l’émergence et le développement des structures du secteur.

Objectifs

Parmi ses missions figure l'Ores LR.

 Répertorier et qualifier les données statistiques portant sur l’économie sociale régionale  Mettre en oeuvre des procédures de capitalisation et d’actualisation des données  Produire des synthèses rendant compte des caractéristiques des l’économie sociale en Languedoc-Roussillon et ses évolutions.  Élaborer des indicateurs permettant d’en évaluer l’importance tant du point de vue quantitatif qu’en termes d’utilité sociale.

COOPéRATIVES

ASSOCIATIONS

Organisation  Comité de pilotage : composé de représentants des pouvoir publics et des têtes de réseaux de l’économie sociale régionale, sa mission est de définir et d’orienter le programme de travail de l’Ores LR.  Comité scientifique et technique : composé de chercheurs et des représentants des organismes fournisseurs de données, sa mission est de contrôler la validité des méthodologies de traitement, d’aider à l’interprétation des résultats et à leur mise en perspective, sur les plans à la fois de l’analyse et de la théorie économique.  Équipe opérationnelle : composée des permanents de la Cres LR, elle est chargée d’assurer l’animation et le fonctionnement de l’Observatoire.

mutuelles fondations

Languedoc-Roussillon 68 rue Pablo Casals - 34 000 Montpellier Tel : 04 67 60 20 28 - contact@creslr.org www.creslr.org

Cres LR - MMo - Octobre 2012

La Chambre Régionale de l'Économie Sociale Languedoc-Roussillon (Cres LR) regroupe un ensemble de réseaux coopératifs, mutualistes et associatifs qui se reconnaissent dans le concept d’économie sociale (ESS).

Les métiers dans l'économie sociale en Languedoc-Roussillon  

Etude sur les métiers dans l'économie sociale en Languedoc-Roussillon. Source : Insee - DADS 2009

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you