Page 1

l info La lettre d’information des clients qui ont choisi d’agir

osons Entreprendre  autrement * * Coopératives, mutuelles, associations, entreprises sociales et solidaires… ces formes d’entreprendre ont le vent en poupe ! ça vous intéresse _ P. 02

ça vous concerne _ p. 09

Bientôt un nouveau site Internet !

ça vous touche _ p. 10

Surfrider Foundation Europe Objectif : protéger l’océan N° 08 _ juin 2012


ça vous intéresse…

Entreprendre autrement :   de nouveaux modèles   économiques QUI RÉUSSISSENT !

288

milliards

C’est le chiffre d’affaires cumulé réalisé en 2010 par les  21 000 entreprises coopératives françaises. Elles emploient près d’un million de salariés dans tous les secteurs d’activité*.

L

’année 2012 a été déclarée Année internationale des coopératives par l’ONU. à travers cet acte symbolique, les Nations unies reconnaissent la nécessité d’une économie où les formes d’entreprendre sont multiples. De plus, cet événement témoigne de l’essor d’un modèle économique centré sur l’homme et ses besoins plutôt que sur le capital et sa rémunération : un grand pas pour l’économie sociale et solidaire !

Pour un développement durable et responsable

Les entreprises qui entreprennent autrement ont des statuts variés mais des valeurs communes. Associations, coopératives, mutuelles ou fondations ont une gouvernance démocratique : les décisions stratégiques sont prises en assemblée générale par les membres de la structure, qu’ils soient adhérents, clients, producteurs ou salariés. D’autres ont une gouvernance plus classique, mais leur activité a pour finalité la recherche

Crédit Coopératif _ juin 2012


3

d’une plus-value sociale ou environnementale. Pour ces acteurs, le profit est un outil et non une fin en soi. Cette manière de créer de la richesse sur le plan tant financier qu’humain trouve un écho favorable dans de nombreux pays. La preuve : leurs gouvernements se réuniront une nouvelle fois cette année dans le cadre du sommet de la Terre** pour réaffirmer l’importance d’un développement durable et responsable. Des modèles économiques innovants

Ces modèles alternatifs d’entreprises se développent dans des secteurs variés : agriculture, culture, artisanat, transport, commerce, services… et même banque ! Et elles ne font pas l’impasse sur la performance : nombre d’entre elles sont leaders * Source : Coop FR. ** Les sommets de la Terre sont des rencontres décennales entre dirigeants mondiaux organisées depuis 1972 par l’ONU avec pour but de définir les moyens de stimuler le développement durable au niveau mondial. 

p

“Le Crédit Coopératif a été créé au xixe siècle pour répondre aux besoins des

coopératives de production et de consommateurs. Ces acteurs sont toujours représentés au conseil d’administration de la banque. Les formes d’entreprendre autrement se sont aujourd’hui diversifiées. Leurs structures continuent de se renouveler sans cesse. Nous effectuons une veille permanente pour les identifier et leur apporter des réponses nouvelles, adaptées à leurs spécificités. L’objectif est de toujours faire mieux ensemble en favorisant les synergies. Et comme nous partageons les mêmes valeurs et le même fonctionnement participatif, nous croyons à la rentabilité et la pérennité du modèle économique de ces entreprises.”  Gérard Enault, responsable de marché entreprises participatives et éthiques

Crédit Coopératif _ juin 2012


ça vous intéresse…

p

4

sur leur marché, à l’instar de Système U, coopérative de commerçants, ou de Chèque Déjeuner, coopérative de production, qui font partie du top 100 des entreprises françaises*. Depuis 2008, le chiffre d’affaires et l’emploi salarié dans les entreprises coopératives ont également chacun augmenté de 4 %**, ce qui prouve leur dynamisme et leur résistance face à la crise économique. De plus, comme leurs activités

sont implantées localement et que les fonds propres restent propriété de l’entreprise, les emplois sont peu délocalisables. Rentables et utiles socialement, ces autres formes d’entreprendre ont le vent en poupe ! * Hors banques. ** Panorama sectoriel des entreprises coopératives et top 100, édition 2012, réalisé par Coop FR.

“Une coopérative d’activités et d’emploi (CAE) est une structure

qui permet à des entrepreneurs de créer leur propre emploi salarié en toute sécurité au sein d’une entreprise partagée. La CAE Clara regroupe des professionnels des métiers culturels et artistiques. En contrepartie d’une mutualisation financière, Clara leur offre un cadre juridique et un service administratif et comptable pour gérer au mieux leur activité. Enfin, en devenant

Crédit Coopératif _ juin 2012


5

Soutenez les autres   manières d’entreprendre   avec le Compte Agir Le compte Agir est un compte courant qui fonctionne comme les autres. Mais avec lui on peut choisir à quoi sert l’argent qui y est déposé, tout en le gardant toujours disponible. Vous pouvez choisir d’agir pour l’un des trois domaines suivants : pour la planète, pour une société plus juste ou pour entreprendre autrement. En choisissant Agir pour entreprendre autrement, vous soutenez les entreprises responsables, vous aidez à financer des projets d’insertion de personnes en situation de précarité, des coopératives ou encore des initiatives de commerce équitable.

+d’infos :

contactez votre chargé de clientèle.

salariés-sociétaires de la CAE, ils prennent part activement aux décisions et au développement de la coopérative. Ce modèle économique original, alliant liberté et encadrement, offre en prime aux professionnels de ce secteur un réseau propice aux synergies. Un concept innovant et créateur de richesse !”  Myriam Faivre, directrice et créatrice de la CAE Clara

+d’infos :

C

Les parts   se transforment !

P

à partir du 30 mai 2012, les parts sociales à intérêt prioritaire (parts C) du Crédit Coopératif, dont la souscription permet aux clients particuliers de s’associer au projet de leur banque, deviennent des parts de préférence (parts P). De nouvelles exigences réglementaires européennes impliquent en effet des modifications dans le statut juridique de ces parts sociales, pour préserver leur qualité de fonds propres. Détenir demain des parts P restera la marque de la volonté de construire une banque différente, celle de l’économie humaine. Pour en savoir plus, contactez votre chargé de clientèle.

www.cae-clara.fr Crédit Coopératif _ juin 2012


… AUSSI

6

Tarification  

des changements pour 2012

A

u 1er juillet 2012, les tarifs de vos services bancaires changent. À cette occasion, vous avez reçu début avril le guide des tarifs bancaires 2012. Conformément à nos principes coopératifs, les ajustements ont été effectués dans l’objectif de proposer le meilleur rapport qualité-prix à nos clients.

car elle présente un coût de revient moins élevé pour la banque. L’amélioration des services de banque en ligne explique que l’abonnement à ces services devient payant pour tous, y compris pour les clients de Coopabanque. Cependant, les économies qui résultent de l’envoi des relevés par Internet, et non plus par courrier, permettent de rembourser l’abonnement Des exemples ? La cotisation de à ces services en ligne (1,35 € la carte de paiement international par mois) en cas de souscription (Visa Classic ou Visa Classic au relevé dématérialisé*. Agir), qui coûtait 35,80 € en Une raison supplémentaire 2011, passe à 36,40 € du fait pour se simplifier la vie ! de la répercussion de l’inflation. En revanche, la carte Visa * Le montant de la cotisation de l’accès Premier à débit immédiat, Comptes et virements par Internet sera remboursé au client dans le même mois   qui était au même prix que sur une seconde ligne du relevé (si le client   celle à débit différé en 2011 a opté pour l’e-relevé), au prix de la cotisation. Les premiers remboursements s’effectueront   (124,40 € à titre indicatif), le 1  août 2012 sur la base de l’utilisation passe cette année à 90 € du service en juillet. er

Crédit Coopératif _ juin 2012


7

Vos relevés en   un clic sur votre banque en ligne Gratuits, à portée de clic, les relevés de compte mensuels en ligne sont pratiques ! Ces relevés dématérialisés sont mis à votre disposition et consultables à tout moment dans l’espace sécurisé de votre banque en ligne. Vous pouvez choisir d’être prévenu par mail à l’arrivée de chaque nouveau relevé. Ces documents, qui ont la même valeur juridique que les relevés papier, sont consultables, imprimables et téléchargeables pendant trois ans à partir du jour de leur mise en ligne. Près de 15 % des clients se sont déjà convertis à l’e-relevé depuis son lancement en mars 2011 : vous aussi, sautez le pas !

“Pour proposer les tarifs les plus justes possible, je vais

à la découverte de mes clients pour leur suggérer uniquement les services dont ils ont besoin : ont-ils une connexion Internet ? Voyagent-ils beaucoup ? Ont-ils vraiment besoin d’une carte à débit différé ? Nous proposons des services sur mesure plutôt que des packages qui facturent des services souvent non utilisés. Exception faite pour les jeunes, avec un forfait permettant l’accès aux produits solidaires et aux services essentiels à prix préférentiel.” Christian Arnoult, chargé de clientèle, agence Odéon, Paris (75)

Crédit Coopératif _ juin 2012


ça vous CONCERNE…

Une bonne note en écologie

8

La sérénité   à petit prix

L

Rénover ou construire   une maison écologique ?   C’est facile avec le prêt éco-habitat ! Le Crédit Coopératif évalue la valeur écologique de votre projet : plus votre note est élevée,   plus le taux du prêt baisse !     Un crédit vous engage et doit être remboursé, vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

’offre Securival vous protège des risques liés à l’utilisation de vos moyens de paiement. Pour 26 € par an, les frais engendrés par la perte ou le vol de votre carte bancaire ou de votre chéquier, mais aussi de vos clés d’habitation ou de véhicule et de vos papiers d’identité, sont pris en charge… Pour en savoir plus, contactez votre conseiller.

+d’infos

: détail des conditions en agence ou sur le site   www.credit-cooperatif.coop

La Fondation   du crédit Coopératif   récompensée pour son mécénat

L

e ministère de l’écologie a remis à la Fondation Crédit Coopératif le Trophée du mécénat d’entreprise pour l’environnement, le 28 février dernier. Ce geste salue le succès de Mécén’Act Atlantique, un programme de mécénat collectif mené avec la Surfrider Foundation pour la protection de l’océan Atlantique. Crédit Coopératif _ juin 2012


9

Votre site de banque en ligne fait peau neuve !

Dès l’été, Coopanet sera remplacé par un nouvel espace clients plus pratique et intuitif ! Il reste votre outil incontournable pour gérer vos comptes,   et vous pourrez aussi y trouver un tableau de bord   de vos engagements et des informations sur les projets financés grâce aux produits que vous détenez   au Crédit Coopératif.

15,50 %

La première loi de finances rectificative pour 2012, publiée en mars, augmente le taux global de cotisations sociales sur les revenus du capital.   Il passe de 13,50 % à 15,50 % à compter du 1er janvier 2012 pour les revenus du patrimoine (plus-values de cession de valeurs mobilières, revenus fonciers…) et du 1er juillet 2012 pour les produits de placement   à revenu fixe (dividendes,   livret bancaire, plus-values immobilières…).

c’est le   Printemps… mais bio !

D

u 1er au 15 juin, le Printemps bio fleurit dans l’Hexagone ! Le Crédit Coopératif est partenaire de cet événement unique, qui fait connaître un peu mieux chaque année l’agriculture biologique aux Français à travers des conférences, des expositions, des marchés ou encore des repas bio.

+d’infos :

Crédit Coopératif _ juin 2012

www.printempsbio.com


ça vous touche…

10

Surfrider   Foundation Europe

Proteger l’ocean

C

réée en 1990 par un surfer souhaitant sauvegarder et gérer durablement l’océan, le littoral et protéger la population qui en jouit, Surfrider est une ONG environnementale qui compte à ce jour plus de 70 000 sympathisants, 10 000 adhérents-donateurs ainsi que 1 700 bénévoles actifs.

Sensibiliser et s’engager

à travers ses 48 antennes européennes, Surfrider est sur tous les fronts : lobbying, actions juridiques ou médiatiques pour lutter contre les différentes pollutions signalées, recherche scientifique, journées de sensibilisation à destination de groupes scolaires ou d’entreprises… Un travail varié dont peut témoigner Laure Cérène, cliente du Crédit Coopératif, qui a suivi l’association pendant une journée ! Crédit Coopératif _ juin 2012

29 648  € C’est le montant

des dons perçus en 2011 par Surfrider via la carte Agir, le livret Agir et le livret jeune Agir.

“Le bilan 2011 de Surfrider, c’est 1 200 plages, rivières, lacs et autres fonds marins nettoyés, 8 procès intentés contre des navires pollueurs et 7 victoires de nos gardiens de la côte – citoyens qui nous alertent lorsqu’ils constatent une pollution du littoral – sur 8 dossiers traités !”

 Pénélope Giroud, responsable du service adhésions et partenariats

+d’infos :

découvrez le témoignage de Laure Cérène sur le site du Crédit Coopératif.


!

TM

*

à l’occasion du lancement de sa nouvelle campagne de communication,   le Crédit Coopératif a invité le dessinateur Artus à croquer la vie de ses AG !

La coopération en   actes et en images

Votre banque a lancé aux actes, ses assemblées une nouvelle campagne générales régionales de communication (AGR) avaient lieu mi-avril afin de réaffirmer les valeurs de coopération qui sont les siennes à un moment où ce thème est largement mis sur le devant de la scène. Afin d’associer les paroles

à la même période. Le dessinateur Artus s’est invité parmi les sociétaires pour l’occasion ! Il s’est rendu dans les AGR de cinq villes (Toulouse, Lyon, Reims, Aix et Le Havre) pour croquer les personnes et les situations rencontrées, et immortaliser ces moments d’échange et de décision collective. Vous pouvez retrouver tous ses dessins sur notre page Facebook. Ils sont le reflet vivant de nos pratiques coopératives : alors, tweetez et likez-les sans modération !

Crédit Coopératif _ juin 2012

Ils ont aimé  sur la toile

_GDM “J’aime vraiment ma banque…  et je ne suis   pas ironique !” R. B. “Être force vive de notre société, c’est être responsable de   sa consommation et donc de sa prise de conscience individuelle.” G. G. “C’est un choix de société que de confier la gestion de son argent   à une banque solidaire.”


Crédit Coopératif, société coopérative anonyme de Banque Populaire à capital variable - 33, rue des Trois-Fontanot 92000 Nanterre - 349 974 931 RCS Nanterre - N° ORIAS 07 005 463 - Le Crédit Coopératif est agréé par le CECEI pour fournir, notamment, les services d’investissement, de réception, de transmission et d’exécution d’ordres pour le compte de tiers. Photos : Fotolia, DR. Conception et réalisation : (INFO008). L’info est imprimé sur un papier Cyclus Print, 100 % recyclé.

L'Info n°8  

L'Info, la lettre des clients du Crédit Coopératif, juin 2012, Crédit Coopératif

Advertisement