Issuu on Google+

Actualités

Juillet 2010

N°65

DE LA PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE DES ORGANISMES PROFESSIONNELS AGRICOLES

Exercice 2009 : Des résultats satisfaisants

Tempête Xynthia : La solidarité en action

Dossier spécial

Préparer sa retraite


Actualités Actualités du Groupe Exercice 2009

Des résultats satisfaisants En 2009, le Groupe AGRICA poursuit son développement et confirme sa solidité financière. En 2009, le chiffre d’affaires du Groupe s’élève à 428,1 millions d’euros, soit une progression de 4,5 % par rapport à 2008. Cette croissance régulière, dans un contexte de crise économique, profite à l’ensemble des activités du Groupe, qui se développent essentiellement via la mise en place d’accords collectifs dans les entreprises du monde agricole : + 10,9 % en santé, + 2,1 % en prévoyance + 1,9 % en épargne. >>630,5 millions d’euros de fonds propres Le Groupe a continué de privilégier en 2009 une gestion prudentielle, inscrite dans la durée, comme le prouve le résultat net de l’exercice 2009 (+ 67,3 millions d’euros). Autre fait marquant : la société de gestion de portefeuille du Groupe, AGRICA ÉPARGNE a reçu en 2009 le prix de l’Investisseur responsable pour sa politique d’investissement socialement responsable. Parallèlement, le Groupe confirme sa solidité financière. Les fonds propres de ses institutions de prévoyance s’établissent à 630,5 millions d’euros (+ 11,9 % par rapport à 2008) et son ratio de solvabilité atteint 4,6 fois l’exigence de la marge réglementaire. En 2010, le Groupe se mobilisera pour déployer les accords de partenariats avec le Crédit Agricole Assurances et Groupama

Moment fort de la vie institutionnelle, l’assemblée générale de la CCPMA PRÉVOYANCE, l’institution de prévoyance du Groupe AGRICA dédiée aux organismes professionnels agricoles, a permis de dresser, le 23 juin dernier, le bilan de l’année 2009, avec administrateurs et délégués.

et assurer la gestion des accords dédiés aux salariés non cadres de la production agricole conclus en 2009. Retrouvez l’intégralité des résultats 2009 dans le rapport annuel du Groupe AGRICA et dans le rapport de gestion de CCPMA PRÉVOYANCE sur www.groupagrica.com

Focus sur les résultats 2009 de CCPMA PRÉVOYANCE

5 730 entreprises adhérentes aux régimes d’adhésion et contractuel

274 554 cotisants 253,5 millions d’euros de cotisations perçues

230,1 millions d’euros de prestations versées

Actualités de la protection sociale complémentaire des Organismes Professionnels Agricoles, Groupe AGRICA 21 rue de la Bienfaisance - 75 382 Paris cedex 08 Tél. : 01 71 21 00 00 - www.groupagrica.com Directeur de la publication : Marcel Jamet N°ISSN : 1283-6559 Conception rédaction : Sandrine Carrière, Cécile Curiel, Anne-Sophie Le Guiel, Estelle Le Moing Conception graphique et réalisation : Créatone Impression : Edips imprimeurs (certifié PEFC et imprim’vert) Photo de couverture : Ron Fehling, Masterfile Document non contractuel

Des services à la clientèle certifiés L’AFNOR (Association française de normalisation) a attribué la certification ISO 9001 à la Direction des Services à la Clientèle du Groupe AGRICA. Cette certification concerne la gestion des adhésions, des affiliations et des prestations pour l’ensemble des activités de prévoyance, santé et retraite supplémentaire. Elle vient consacrer la dynamique de progrès permanente engagée par le Groupe depuis plusieurs années.  « L’amélioration continue de la qualité de service guide notre action au quotidien et nous permet d’accroître régulièrement notre performance au service des clients du Groupe », rappelle Patrick Fleury, directeur délégué de la Direction des Services à la Clientèle.

8ème colloque AGRICA en ligne « De la finance à l’économie : crises et dépendances » : tel était le thème du débat organisé le 23 juin dernier par le Groupe AGRICA. Six experts de renom ont exploré les liens entre économie et finance. Retrouvez la synthèse du colloque sur le site internet www.groupagrica.com

Actualités - 2 - juillet 2010


Actualités du Groupe

Chiffres-clés

Tempête Xynthia

Valeur des points

La solidarité en action

>>Agir vite « Dans des situations exceptionnelles comme celle-ci, notre priorité est d’agir vite, explique Claudine Sardier, de la direction des Activités sociales. C’est pourquoi depuis plusieurs années, les commissions sociales de nos institutions de retraite complémentaire (CAMARCA et CRCCA) ont mis en place, en cas de catastrophe naturelle, une procédure simple : sous couvert d’une déclaration de sinistre validée par la mairie et du dernier avis d’imposition du foyer, le versement des aides est déclenché. » Près de 100 personnes ont ainsi pu bénéficier d’une aide d’un montant de 800 euros.

1,1884 e

• AGIRC :

0,4216 e

(CAMARCA)

Près de cent familles sinistrées après le passage de la tempête Xynthia ont pu bénéficier d’une aide d’urgence grâce à l’Action sociale du Groupe AGRICA.

au 01/04/10

(CRCCA)

au 01/04/10

• CCPMA

RETRAITE :

4,406 e

• AGRI

PRÉVOYANCE : 21,236 e (Rente orphelin)

CRÉDIT PHOTO AFP

C’est pour apporter un soutien immédiat à ses ressortissants sinistrés que le Groupe AGRICA a débloqué dans les jours qui ont suivi le passage de la tempête, une aide financière d’urgence. 7 000 courriers ont ainsi été envoyés pour inviter les retraités et les salariés des entreprises et organismes agricoles de Charente-Maritime, Vendée, Gironde et Loire-Atlantique, résidant dans les communes sinistrées et ayant subi des dommages, à se faire connaître.

• ARRCO :

Une mesure de solidarité très appréciée par les personnes sinistrées et, plus largement, par toutes celles qui, bien que non demandeuses, ont été touchées par l’initiative, comme en ont témoigné les nombreux courriers adressés spontanément au Groupe. Le même dispositif d’urgence a été mis en place fin juin pour les ressortissants du Groupe AGRICA résidant dans les communes du Var reconnues sinistrées. Pour en savoir plus, connectez-vous sur www.groupagrica.com

Chiffres-clés 7 000 courriers envoyés 80 000 e : montant des aides

accordées par le Groupe

Salaires de référence • ARRCO :

14,4047 e

• AGIRC :

5,0249 e

pour l’exercice 2010 pour l’exercice 2010

• Plafond mensuel de la

Sécurité sociale : au 01/01/10

2 885 e

SMIC • SMIC base horaire : 8,86 e

au 01/01/10

Garantie minimale de points (GMP) 62,81 e par mois pour 2010

C’est le montant de la cotisation GMP pour les cadres dont le salaire est inférieur ou égal au plafond de la Sécurité sociale.

100 bénéficiaires

Agenda Pour aider vos salariés non cadres ayant perdu leur conjoint Sessions Accompagnement du deuil > d u 06 au 11/09 à Messigny-et-Vantoux (21) > d u 27/09 au 02/10 à Métabief (25) > d u 04 au 09/10 au Croisic (44) Les sessions Accompagnement du deuil ont pour objectif d’expliquer les mécanismes du deuil et d’aider veuves et veufs à retrouver un équilibre de vie.

Pour vous informer sur les solutions de protection sociale du Groupe AGRICA Le Salon d’Automne Aquiflor, le rendez-vous annuel des professionnels de la pépinière, de l’horticulture, du paysage et de la fleur du grand Sud-Ouest > le 08/09, à Gradignan

Le SPACE, salon des productions animales > du 14 au 17/09, à Rennes

Actualités - 3 - juillet 2010

Le Sommet de l’élevage > d u 06 au 08/10, à Clermont-Ferrand

Le MIFFEL, salon de la filière fruits et légumes > du 12 au 14/10, à Avignon Profitez de ces évènements uniques pour venir rencontrer les conseillers du Groupe AGRICA. Retraite complémentaire, prévoyance, complémentaire santé, solutions d’épargne : ils répondront à toutes vos questions.


Dossier

Préparer Complexité du système, multiplicité des démarches, nombreux acteurs impliqués : à l’heure de préparer sa retraite, il est parfois difficile de s’y retrouver.

CRÉDIT PHOTO MICHAEL A. KELLER, MASTERFILE

La retraite comporte deux étages : le régime de base et le régime complémentaire, qui fonctionnent sur le principe de la répartition, les cotisations obligatoires des actifs servant à financer les pensions des retraités. À ce pacte intergénérationnel, s’ajoutent d’autres dispositifs qui peuvent permettent d’améliorer ses revenus à la retraite : épargne retraite, épargne salariale, … Le Groupe AGRICA décrypte pour vous les trois niveaux du système de retraite.

Actualités - 4 - juillet 2010


>>À quand la retraite ? Si l’âge de la retraite est - pour l’instant encore - fixé à 60 ans, tous les Français ne cessent pas leur activité au même moment. Une multiplicité de parcours qui se traduit par un écart important entre âge légal et âge effectif.

sa retraite Les Français prennent leur retraite de plus en plus tard. L’augmentation progressive de la durée de cotisation, associée au recul de l’entrée dans la vie active, rend en effet de plus en plus difficile l’obtention d’une pension à taux plein à 60 ans. Si l’on prend l’exemple du régime MSA « salariés », une personne née en 1942 liquiderait ainsi sa retraite à 61,2 ans, soit trois mois après son aînée de 1937. Toutefois, dans le secteur privé, la moitié de nos concitoyens touchent encore leur retraite à 60 ans. En 2007, ils étaient même de 13 à 33 % (selon les régimes) à partir avant, notamment grâce aux dispositifs de départ pour carrière longue ou handicap.

ns Les informatio s an d es contenu cernent ce dossier con on en ti la réglementa 7/2010. /0 01 au r eu u vig

>>Homme, femme : même combat ? Reste que la retraite à 60 ans concerne surtout les hommes. Nombreuses à quitter le marché du travail avant 50 ans, les femmes liquident plutôt leurs droits à 65 Actualités - 5 - juillet 2010

ans pour compenser une carrière plus courte. Car cessation d’activité et retraite effective ne vont pas forcément de pair. Éducation des enfants, périodes de chômage, préretraite, invalidité... les causes d’une sortie précoce sont variées. Ainsi, pour une personne née en 1938, la première liquidation d’un droit à la retraite (60,5 ans en moyenne) interviendrait plus d’un an et demi après la cessation définitive d’activité (58,8 ans). A l’inverse, 25 % des hommes et 21,4 % des femmes exercent encore une activité au-delà de 60 ans. >>Et chez nos voisins ? Au sein de l’Union européenne, l’âge légal de départ à la retraite s’étend d’environ 58 ans pour les femmes Slovaques et Polonaises à 67 ans pour tous en Allemagne. Mais l’âge effectif de sortie du marché du travail se situe souvent bien en deçà : la moitié des hommes partent en retraite avant 61 ans et la moitié des femmes avant 60 ans. En Allemagne - où l’âge légal de départ à la retraite est le plus tardif - hommes et femmes cessent respectivement leur activité à 62,1 et 61,4 ans en moyenne. Soit à un âge beaucoup plus proche de celui de leurs voisins français...

>>>

Qu’en pensent les Français ? En 2010, les Français évoquent toujours le souhait de prendre leur retraite à 59 ans et 8 mois en moyenne. Conscients des problèmes d’équilibre futurs du système, ils pensent cependant ne la prendre effectivement qu’à 61 ans et 4 mois, soit près de deux ans plus tard. Si 64 % jugent nécessaire le relèvement de l’âge légal à 62 ans, ils ne sont plus que 50 % à accepter de travailler jusqu’à cet âge... Source : Les Français et la retraite (enquête Cecop/CSA 2010)


CRÉDIT PHOTO ROMILLY LOCKYER, GETTYIMAGES

Chiffres-clés

>>La retraite pas à pas >>Quel est l’âge légal de départ à la retraite ? • Pour le régime de base, jusqu’au 31 décembre 2010, dans l’attente des nouveaux accords, il reste fixé à 60 ans. Ce droit n’implique pas le versement automatique d’une pension à taux plein : si la durée de cotisation est insuffisante, votre retraite subira une minoration appelée décote. • Pour la retraite complémentaire, il est de 65 ans. Jusqu’au 31 décembre 2010, date à laquelle les cotisations AGFF(1) devront être renégociées, il peut être ramené à 60 ans si la retraite de base a été accordée à taux plein. >>Quelle est la durée d’assurance ? Depuis le 1er janvier 2009, la durée d’assurance requise pour une retraite à taux plein augmente progressivement, à raison d’un trimestre par an jusqu’en 2012. Elle est de 164 trimestres pour les générations nées après 1951. Toute personne ayant atteint 65 ans bénéficie systématiquement d’une pension complète. Ces dispositions sont assorties de : • deux conditions de départ anticipé à taux plein (la longue carrière et le handicap) ; • la possibilité de partir avant ou après l’âge du taux plein, moyennant l’application d’une décote ou d’une surcote (la surcote concerne le régime de base uniquement).

>>Quand demander sa retraite ? La pension de retraite n’est pas accordée automatiquement. Pour garantir la continuité de vos ressources, vous devez en faire la demande trois mois avant la date prévue pour le régime de base, quatre mois avant pour le régime complémentaire. Après avoir vérifié et complété vos relevés de carrière, estimé le montant de votre retraite et choisi la date de votre départ, il ne vous reste plus qu’à : • demander la liquidation de votre retraite de base auprès de la MSA (via le dépôt d’une « demande unique de retraite ») ; • déposer une demande unique de retraite complémentaire auprès de n’importe quelle caisse de retraite complémentaire Agirc-Arrco ou du Cicas(2) de votre département. >>Comment est calculée la pension ? • Le montant de la retraite de base dépend à la fois du salaire annuel moyen (calculé sur les 25 meilleures années d’activité pour les assurés nés après 1947), du taux de liquidation (50 % maximum pour un taux plein) et de la durée d’assurance. • Le montant brut annuel de la retraite complémentaire est égal au nombre de points acquis, multiplié par la valeur du point en vigueur à la date du départ en retraite.

• 14 970 000 retraités de droit direct en 2008, dont 3 598 902 affiliés à la MSA (1 927 005 salariés et 1 671 897 exploitants)

•5  00 000 nouveaux retraités enregistrés chaque année depuis 2006

• Â ge légal : 60 ans • Â ge moyen de première liquidation des droits(*) : 60,5 ans • Â ge moyen de sortie du marché du travail en 2005 : 59,1 ans pour les femmes et 58,5 ans pour les hommes en France ; 60,4 ans pour les femmes et 61,4 ans pour les hommes dans les 25 pays de l’Union Européenne. (*) Pour les Français nés en 1938

Sources : Les retraites en 2006, études et résultats, DREES Les retraités et les retraites en 2008, DREES Âge de cessation d’emploi et de liquidation d’un droit à la retraite : le cas de la génération 1938, DREES (mai 2009) Insee, Prospective des départs en retraite pour les générations 1945 à 1975 (données sociales, la société française, éditions 2006) Insee, enquêtes Emploi

(1) Association pour la gestion du fonds de financement des départs à la retraite à 60 ans (2) Centre d’information sur la retraite complémentaire Arrco, Agirc et Ircantec

Actualités - 6 - juillet 2010

Transition des femmes et des hommes de la vie active vers la retraite, Eurostat (2007) Données MISSOC (Mutual Information System on SOCial protection) : situation au 1er juillet 2009


>>Le Groupe AGRICA à vos côtés Tout comme la qualité de service, l’information et l’écoute du client sont au cœur des préoccupations d’AGRICA. Du conseil téléphonique aux services en ligne, en passant par les campagnes d’information sur votre retraite, le Groupe vous accompagne en permanence. Un numéro de téléphone unique a été mis en place au Centre d’appels et d’information retraite (CAIR) : le 0 821 200 800. A l’autre bout de la ligne, des conseillers

formés spécifiquement aux métiers de la retraite répondent à vos questions et vous accompagnent dans vos démarches. Ayant accès à votre dossier personnel, ils sont à même de vous apporter une réponse personnalisée et rapide : 90 % des questions posées trouvent une réponse immédiate. >>Gérer sa future retraite en toute simplicité Le déploiement des services interactifs offre par ailleurs aux clients de nouveaux outils fiables et efficaces. Ainsi, la création d’un compte client sur le site internet du Groupe (www.groupagrica.com) permet en toute sécurité de consulter son relevé de points, de simuler le montant de sa future pension, de préparer sa demande de retraite, d’être informé en temps réel du versement de ses prestations... ou encore d’interroger un conseiller en ligne, avec l’assurance d’obtenir une réponse dans les 48 heures. Enfin, une newsletter vous propose chaque mois des informations simples et pratiques concernant la retraite mais aussi l’épargne, la santé et la prévoyance. Un éclairage utile pour faire le bon choix pour votre protection.

Focus sur la pension de retraite complémentaire >> Comment se calcule le montant de la pension de retraite complémentaire ? Pour obtenir le montant annuel brut de la pension de retraite complémentaire, il suffit de multiplier la valeur des points fixée par l’Agirc-Arrco par le nombre de points acquis au cours de la vie professionnelle. Montant de la retraite (brut annuel) nombre de points acquis valeur du point Point Arrco : 1,1884 € au 01/04/10 Point Agirc : 0,4216 € au 01/04/10 >> Comment les pensions de retraite complémentaire évoluent-elles ? Afin de maintenir le pouvoir d’achat des retraités, les pensions Agirc et Arrco sont indexées sur l’inflation. Chaque année, les partenaires sociaux de l’Agirc-Arrco fixent de nouvelles valeurs de point en fonction d’indicateurs de hausse des prix. Prenons l’exemple de l’année 2010. Pour décider des nouvelles valeurs de point, les

partenaires sociaux ont tenu compte : - de la hausse des prix prévue pour 2010, soit 1,2 % ; - de la hausse des prix constatée en 2009, soit 0,06 % qui, comparée à celle initialement prévue au début de l’année 2009 soit 0,4 %, s’est révélée inférieure de 0,34 % à la prévision. Le principe de maintien du pouvoir d’achat implique donc que les pensions Agirc et Arrco augmentent en moyenne en 2010, par rapport à 2009, de : 1,2 % - 0,34 % = 0,86 %. >> L’Agirc-Arrco, qu’est-ce que c’est ? L’Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés) et l’Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres) sont les fédérations qui réglementent et contrôlent le fonctionnement des institutions de retraite complémentaire du secteur privé, dont celles du Groupe AGRICA, la CAMARCA et la CRCCA. Ce sont les fédérations Agirc-Arrco qui fixent notamment la valeur des points de retraite complémentaire.

Actualités - 7 - juillet 2010

« La qualité du service

rendu à nos clients est au cœur de nos préoccupations.

Ainsi, nous nous engageons à servir les prestations dans les meilleurs délais, à apporter un conseil personnalisé pour chaque situation individuelle ou encore à simplifier les démarches de nos publics. À ce titre, nous avons développé une offre de services en ligne sur notre site internet, www.groupagrica.com, où chacun peut gérer ses contrats grâce à son compte client.

»

HERVÉ BACHELLERIE directeur général adjoint du Groupe AGRICA

Campagne d’information sur la retraite : la montée en charge se poursuit Entre septembre et décembre 2009, les personnes nées en 1959, 1964 et 1969 ont reçu un relevé individuel de situation (RIS) indiquant le nombre de trimestres et de points acquis. De leur côté, les personnes nées en 1952 et 1953 ont reçu une estimation indicative globale (EIG) de leur future pension, entre 60 et 65 ans. À compter de cette année, chaque salarié de plus de 35 ans se verra adresser un RIS tous les cinq ans, puis une EIG à partir de 55 ans. Accessible depuis le site internet du Groupe AGRICA, mis à jour en temps réel, www.groupagrica.com, le relevé actualisé de points (RAP) récapitule, pour chaque salarié, les points obtenus en Arrco - et en Agirc pour les cadres.

Pour en savoir plus : www.maretraitecomplementaire.fr www.info-retraite.fr

>>>


En complément de la retraite par répartition, divers dispositifs peuvent vous permettre d’accroître sensiblement vos revenus. Retraite supplémentaire, épargne salariale, poursuite d’activité... À vous de choisir la ou les solutions qui correspondent le plus à vos besoins. >>Épargne retraite : place à la capitalisation Contrat collectif à adhésion obligatoire, la retraite supplémentaire permet d’améliorer soi-même sa pension. Le taux de cotisation, fixé en pourcentage du salaire brut, est partagé entre l’employeur et le salarié (dont la cotisation est déductible du revenu imposable). Les sommes ainsi investies pendant la vie active alimentent un compte individuel et peuvent être reversées sous forme de capital ou de rente viagère au moment de la retraite. Le régime en euros de CCPMA PRÉVOYANCE propose à tout salarié justifiant de six mois d’ancienneté au sein d’un organisme professionnel agricole un taux de cotisation

CRÉDIT PHOTO MASTERFILE

>>Boostez votre future retraite

de 1,24 %, partagé à parts égales entre employeur et salarié. >>Épargne salariale : un choix personnel Le système d’épargne retraite facultative mis en place par la loi Fillon du 21 août 2003 comprend différents régimes, parmi lesquels le plan d’épargne retraite entreprise (PERE) ou encore le plan d’épargne pour la retraite collectif (PERCO) ouvert aux entreprises disposant déjà d’un plan d’épargne d’entreprise. Versements libres, abondement de l’entreprise, avantages fiscaux... ces plans s’avèrent très intéressants. Le Groupe AGRICA propose des offres PERE et PERCO adaptées à la taille des entreprises, avec un vaste choix d’investissements. Six supports de placement sont ainsi proposés, offrant une large gamme de rapport entre rendement et sécurité de l’investissement. >>Rester actif plus longtemps Poursuivre son activité au-delà de l’âge légal et de la durée d’assurance donne

droit à une surcote de 1,25 % par trimestre supplémentaire (en régime de base uniquement). Mais il existe également deux dispositifs permettant de travailler tout en percevant tout ou partie de sa retraite : • La retraite progressive autorise tout salarié âgé de 60 ans et justifiant d’une durée d’assurance de 150 trimestres à toucher une fraction de ses retraites obligatoires, tout en poursuivant une activité à temps partiel et en continuant à acquérir des points retraite ; • Le cumul emploi-retraite offre à tout assuré justifiant de la durée d’assurance nécessaire pour bénéficier de la retraite à taux plein, la possibilité de reprendre une activité professionnelle tout en touchant intégralement sa retraite (hors inaptitude et carrière longue). Mais il ne permet pas d’obtenir de droits supplémentaires.

0 821 200 800

le numéro utile pour préparer son dossier de retraite complémentaire Au 0 821 200 800 (0,09 €/mn), les lundi, mardi, mercredi et vendredi, de 8h30 à 17h et le jeudi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h, les conseillers du centre d’appels et d’information retraite du Groupe AGRICA (CAIR) informent les salariés, les entreprises et les retraités sur leur retraite complémentaire et les guident dans leurs démarches.

Courrier des lecteurs >> Notre centre d’économie rurale bénéficie du régime de complémentaire santé de CCPMA PRÉVOYANCE. J’ai entendu parler d’amélioration des garanties proposées dans ce cadre. Pourriez-vous m’en dire plus ? Depuis le 1er janvier 2010, les garanties du régime collectif de complémentaire santé de CCPMA PRÉVOYANCE ont effectivement été améliorées… sans augmentation du taux de cotisation pour les salariés ! En optique tout d’abord. Le niveau de remboursement de la monture adulte a été relevé, la prise en charge des verres est mieux adaptée à la correction prescrite et, nouveauté, la chirurgie de la myopie fait désormais l’objet d’un forfait. En dentaire, les couronnes sont mieux prises en charge et un forfait a été mis en place pour les actes d’implantologie. Concernant les frais médicaux, le remboursement des prothèses auditives et orthopédiques a été amélioré et les consultations de médecine naturelle sont dorénavant prises en charge. Pour consulter la notice d’information et la liste des garanties mises en place dans votre entreprise, rendez-vous sur votre espace client sur www.groupagrica.com


Actualités 65