Issuu on Google+

Etude

Musée de la Création Franche à Bègles THEME : l’accueil dans l’organisation Session juin 2010

Thibaud Darré – candidat libre


Introduction

Dans le cadre de mon année de redoublement de terminale STG option communication et gestion des ressources humaines, j'ai réalisé une étude concernant une organisation dédiée à la culture. J'ai ainsi évolué auprès du Musée de la Création Franche, situé à Bègles (33130). Cette organisation est dédiée à l'accueil du public autour d'évènements artistiques : expositions de peintures, sculptures, dessins, expression plastique. Cette étude a mobilisé mes connaissances scolaires autour du programme de terminale et de techniques mises en œuvre telles que : une enquête terrain, des interviews, des recherches documentaires, un reportage photographique. La première partie de mon étude précise le contexte d’intervention et les attendus du musée de la Création Franche à ma venue. Dans un deuxième temps, je procède à un état des lieux de l’entité « Le musée de la Création Franche » afin d’appréhender concrètement le fonctionnement de cette organisation. Dans un troisième temps final, j’examine le panorama des procédures d' accueil du public et je mets en exergue l’ensemble du processus actuel avec ses acquis et ses manques.

Bonne lecture

NOTA-BENE : Retrouvez cette étude en ligne sur un site internet dédié http://creationfranche.edicypages.com/ Sur ce site figurent tous les documents liés à l’étude.


SOMMAIRE

1 Le musée de la Création Franche.............................................................................................4 1.1 Le contexte....................................................................................................................................... 4 1.2 Les enjeux......................................................................................................................................... 4 1.3 Plus-values attendues par le client................................................................................................. 4 1.4 L’intervention.................................................................................................................................. 4

2 Etat des lieux de l ‘organisation............................................................................................... 5 2.1 La mission du musée....................................................................................................................... 5 2.2 Les ressources du musée................................................................................................................. 5 2.3 Les horaires de contact................................................................................................................. 11 2.4 Volumétrie des différents contacts............................................................................................... 11

3 Processus d' accueil ................................................................................................................13 3.1 Descriptif d’ une visite type.......................................................................................................... 13 3.2 L’accueil à la loupe........................................................................................................................ 13 3.3 Accueil du point de vue du public............................................................................................... 15 3.4 Accueil du point de vue de l’organisation................................................................................... 16 3.5 Mise en perspective de la procédure d’accueil........................................................................... 17

4 Conclusion............................................................................................................................... 18 5 Bibliographie, webographie et sources documentaires..........................................................20 6 Personnes interviewées............................................................................................................21 7 Annexes....................................................................................................................................22

3


1 Le musée de la Création Franche 1.1

Le contexte

Le musée de la Création Franche est un musée municipal implanté dans la commune de Bègles (33130) Afin d’assurer ses prestations, le musée de la Création Franche dispose d’un espace dédié pour accueillir le public et présenter ses expositions. Le musée souhaite aujourd’hui réfléchir sur l’efficience de l’organisation en place et plus particulièrement sur les procédures d’accueil dans l’éventualité d’un déménagement dans un nouveau site dédié à la culture à Bègles à l’horizon 2011. L’objectif est double : formaliser les fonctions d’accueil en place aujourd’hui pour mieux anticiper son évolution nécessaire demain.

1.2

Les enjeux dresser un état des lieux de l’accueil, fidéliser la « clientèle » d’assidus du musée, augmenter la fréquentation des groupes et institutionnels, mettre à plat les procédures d’accueil, réfléchir à des outils suceptibles d’être déployés pour améliorer l’accueil dans l’organisation.

    

1.3

Plus-values attendues par le client

Le musée de la Création Franche souhaite à terme professionnaliser les procédures d’accueil afin de :   

1.4

Disposer d’une fonction accueil intégrée à la communication de l’entité, Tisser des liens plus étroits avec le public, Mettre en place un dispositif d’accueil plus professionnel et légitime pour un musée à part entière du paysage culturel bordelais.

L’intervention

Les jours d’intervention, mis à disposition par le musée, ont été définis selon le planning suivant :     

8 décembre 2009, 17 décembre 2009, 4 mars 2010, 1er avril 2010, 5 mai 2010,

4


Nous avons mis à profit ces journées pour étudier l’organisation et l’accueil sous tous ses angles.

2 Etat des lieux de l ‘organisation 2.1

La mission du musée

Implanté au centre de Bègles, à proximité de différents établissements culturels de la commune , le musée de la Création Franche présente tout au long de l'année sa collection permanente, des expositions temporaires autour de l'Art Brut1. Créé en 1989 par Gérard Sendrey, autodidacte de l'Art, le musée de la Création Franche prend lieu et place dans une bastide bordelaise, anciennement vouée à la démolition. En 1996, le musée devient municipal, quitte son statut privé et bénéficie des financements de la commune. Le musée de la Création Franche s'intègre dans un réseau international qui lui permet de rayonner en dehors de Bègles, à l'étranger. Le musée de la Création Franche est donc un musée qui accueille du public : − − − −

pour des visites du public à l'occasion d'expositions, pour des rencontres pédagogiques avec des classes de la commune ou extérieures, pour des échanges culturels autour de l'Art Brut, pour des travaux scolaires ou universitaires.

A retenir : - Une organisation culturelle - une mission de service culturel et aussi de service public, - un point de contact avec des « clients »/public externes.

2.2

Les ressources du musée

Le musée de la Création Franche met en œuvre trois types de ressources : des ressources immobilières et mobilières, des ressources techniques, des ressources humaines. 2.2.1

Les ressources matérielles (immobilières et mobilières)

Le musée de la Création Franche est un espace de 300 m2 avec un parking extérieur, un hall d’accueil, un espace administratif, des salles d'expositions ,en rez-de-chaussée et à l'étage, une réserve, des toilettes.

L'Art brut regroupe des productions réalisées par des non-professionnels de l'art indemnes de culture artistique œuvrant en dehors des normes esthétiques convenues. 1

5


Le parking à ciel ouvert jouxte le bâtiment et peut accueillir une cinquantaine de véhicules.

le parking jouxtant le musée Le bâtiment est une bastide bordelaise du XVIIIème siècle du type maison bourgeoise en pierre à étage. Le bâtiment est dans son état d'origine, menuiseries bois, pierre apparente, parquet, moulures. Il a subi une rénovation partielle (électricité, carrelage) il y a quelques années.

les abords du musée Le hall d'accueil (12 m 2) met à disposition des visiteurs, affichettes, dépliants, tracts. Il y a 3 chaises, des vitrines, un grand présentoir pour la communication culturelle de la région, un panneau d'affichage avec l'historique du musée, des bornes avec des catalogues de collections passées à acheter, un bureau destiné à la personne d’accueil.

6


le hall d'accueil du public Les salles d'exposition sont situées en rez-de-chaussée et à l'étage ; un parcours de visite traverse le bâtiment.

une salle du musée Les ressources matérielles comportent aussi les oeuvres d'artistes permanentes ou temporaires regroupées en collections. Pour les oeuvres permanentes, les collections sont composées de dons ou de legs des artistes. Pour les présentations temporaires, il s'agit de prêts.

7


Un plan d’évacuation incendie Le musée de la Création Franche est un Etablissement Reçevant du Public (ERP) et à ce titre il doit répondre à des normes précises : sécurité des visiteurs, évacuation, sécurité incendie, panneaux de sortie éclairés. Accessibilité du bâtiment Le musée présente les caractéristiques suivantes : • • • • •

Un grand trottoir jouxte le musée en périphérie de la voie publique Une rampe d’ accés pour handicapés permet l’ accessibilité au musée des personnes à mobilité réduite, Un espace ouvert qui ne présente pas de cloture ; le bâtiment est bordé d’ un parc, Un garage à vélo est posté devant le bâtiment, Une œuvre d’ art placée sur le trottoir invite le passant à la visite, elle fait écho à la page d’ accueil du site internet.

A retenir : -

la communication à l’ extèrieur est assurée par des « totems », la zone d’accueil physique est très réduite, la signalétique visuelle est très discrète.

2.2.2

Les ressources techniques

Infrastructure Informatique et télécoms Il existe deux lignes téléphoniques, numéro d'appel 05.56.85.81.73 ou 05.56.49.34.72 mais pas de fonctionnalités de répondeur téléphonique. Il existe une ligne de Fax 05.56.85.65.49 Lorsque les lignes sont occupées, les appels en débordement ne sont pas traités. Les sonneries continuent et sont source de pollution sonore. 8


Il existe par ailleurs des postes de travail informatiques pour chaque agent administratif. Il s’agit d’un réseau interne limité avec un hub et un fonctionnement en étoile. Un pare-feu (firewall) assure la sécurité du réseau lors des connexions internet. Le site internet Le site www.musee-creationfranche.com présente l'activité du musée, les expositions et donne des informations pratiques. Il s'agit d'un site « vitrine », développé en interne il y a quelques années, créé plus par nécessité d'usage que fruit d'une vraie reflexion. Il n'est plus mis à jour actuellement. La forme L’aspect du site est austère : fond de page gris, pas d’animation, pas de bannière. La charte graphique existe mais sous sa plus simple expression : police type ARIAL, logo générique. La navigation est compliquée sous forme de boutons-logos rappelés sur chaque page. Les éléments mis en place sont peu descriptifs et manquent de clartés d’ expression. Les intitulés de rubriques revêtent une forme souvent poétique voire hermétique : ex. le chemin pour l’amateur pour S’Y RENDRE, l’instant d’un regard pour ACTUALITES. Le fond Le site présente l'activité du musée, les programmes d'exposition, des biographies d'artistes, indique les coordonnées de l’entreprise et un itinéraire pour aller jusqu'au musée sous forme de consignes de directions rédigées. Le référencement Quand nous lançons la recherche «Création Franche» dans un méta-moteur comme www.google.fr, le site apparaît en 1ère position. Le référencement d’un site internet est une étape primordiale pour s’assurer de sa visibilité au milieu de milliards de pages web. 90 % des internautes utilisent des outils de recherche pour trouver un site, 80 % ne vont pas au-delà des trois premières pages de résultats (source Médiamétrie sur www.01.net, consulté le 28 juillet 2005). Le positionnement dans les moteurs de recherche est conditionné par un système de classement établi selon la pertinence des sites web présents dans leur base. Il est à noter qu'un projet de refonte existe sous la tutelle d'un webmaster de la mairie de Bègles. Il devrait intervenir prochaînement tout comme le projet de numérisation des oeuvres du catalogue permanent. Les fonctions de contact Le site ne possède pas de formulaire de contact dédié. Il y a simplement la possibilité d'envoyer un mail via deux adresses e-mail : une adresse d'agent administratif Martine Lamy ou contact@musee-creationfranche.com .Chaque mail reçu doit faire l'objet d'une réponse individualisée.

9


A retenir : - l’organisation possède des canaux de contact différenciés (téléphone, internet), - l’organisation intègre des outils NTIC (le site internet) et de dialogue par mail, - le site internet ne présente aucune fonctionnalité « sociale » web 2.0 ou d’outils cartographiques tels que GOOGLE MAPS ©. 2.2.3

Les ressources humaines

Le musée de la Création Franche présente une structure simplifiée en terme d'organisation des ressources humaines (peu d’acteurs en présence).

Il s'agit d'une organisation verticale très réduite avec une concentration des pouvoirs à un seul échelon de direction. Pascal Rigeade, directeur, a la responsabilité du musée. Il pilote l’activité, et assure la communication, la promotion, la coordination des activités. Il travaille en collaboration avec le conseil artistique et consultatif, composé de membres siégeants liés à la question culturelle. Il ne travaille pas sur le site du musée mais auprès du service culturel de la mairie. Il assure le leadership de l’ activité. Anne Billon, Martine Lamy, Hélène Feros, agents administratifs, sont chargées d’accueillir, de renseigner les visiteurs et surtout d'assurer le « back-office » des expositions (relations avec les écoles, travail administratif). Elles composent le groupe de travail (groupe restreint et formel) . En accueil téléphonique et en accueil physique, elles renseignent les visiteurs qui entrent en contact avec le musée. Elles exploitent aussi les données provenant du site Internet www.musee-creationfranche.com par le biais des outils de messagerie. Les agents travaillent en autonomie. 10


Si elles occupent aujourd’hui des fonctions d’ accueil, elles sont avant tout agents administratifs fonctionnaires territoriaux, leur fiches de poste n’ a jamais été révisée, aucune formation spécifique n’a été délivrée. Elles exercent leurs compétences dans le domaine de l’ accueil de façon totalement empirique, sans guide et sans directives propres. Les fonctions d’accueil se sont agrégées à leur fonction initiale, sans référentiel de compétences préalables, uniquement par besoin d’usage aux heures ouvrables du musée. A ce titre, il n’existe pas de guide d’entretien avec les visiteurs au téléphone ou après les visites. A retenir : - Une structure RH verticale très réduite, - Aucune fiche de poste concernant l’accueil physique, - Des savoirs-faire empiriques sans cadre de référence, - Procédures de communication interpersonnelles floues et imformelles (pas de connaissance de la relation/accueil au téléphone). 2.2.4

Les ressources financières

Le musée de la Création Franche est sous la tutelle financière de la mairie de Bègles. Les crédits sont votés annuellement ; une enveloppe est dévolue au musée pour l'entretien, les frais de fonctionnements et de personnel. Le musée est gratuit pour les visiteurs; aucune participation n'est demandée. Le musée de la Création Franche est un musée municipal, intégré financièrement à la collectivité publique.

2.3

Les horaires de contact

Le temps d’ouverture du musée est de 28 heures par semaine. L’amplitude horaire est la suivante : ouverture au public tous les jours de 15 heures à 19 heures, de 9 heures à 12 heures pour les scolaires, le matin sur rendez-vous. En dehors de cette amplitude horaire, il n’y a pas d’accueil téléphonique propre ; aucune solution d’information et de prise de message n’existe. Tout appel dirigé vers le musée est pris en charge si une personne est présente, est perdu si personne n’est présent. Il n’existe pas de solution de relève d’appel.

2.4

Volumétrie des différents contacts

A plusieurs reprises, nous avons posé la question à nos interlocuteurs du musée de la Création Franche de connaître la volumétrie exacte du public accueilli: - Combien de passages au musée par jour ? - Combien d’appels entrants concernant les expositions? - Combien de mails réceptionnés? Nous n’avons obtenu aucune réponse à ces questions. Le musée de la Création Franche ne dispose pas d’indicateurs concernant les différents canaux de contact et la volumétrie du 11


public accueilli. Les agents d’accueil ne comptabilisent pas les contacts, les visiteurs…Les éléments, que nous avons pu recueillir, sont le fruit de l’observation : - saturation des lignes téléphoniques, - volume de visites par à coups, - capacité du hall très réduite. L’analyse qualitative et quantitative des différents canaux de communication utilisés est une priorité pour optimiser les moyens en présence.

12


3 Processus d' accueil J' ai choisi d' observer l' accueil dans l' organisation sous deux angles : • •

l' angle du public visiteur, l' angle de l' organisation accueillante.

Ce choix est justifié par le souhait d' avoir une vision à 360 degrés de l' accueil sans se limiter à l' un ou l' autre de ses acteurs.

3.1

Descriptif d’ une visite type

Préparation de la visite Avant de se déplacer sur le site de la Création Franche, le visiteur commence par rechercher des informations. Différentes solutions s’offrent à lui (internet, flyers, téléphone). Accés au musée De multiples modes d’accès sont possibles : -

par vélo (possibilité de garer son vélo dans le parking dévolu), par bus (n°11, 36, 43 arrêt « bibliothèque »), par voiture avec un parking gratuit, à pied

Des éléments de signalétique extérieure orientent le visiteur vers le bâtiment. La phase de visite Le visiteur pénètre dans le hall d’ accueil par une porte vitrée avec une inscription d’horaires pour y être accueilli par un agent (si présent) puis entreprend sa visite libre. La très faible présence de signalisation dans les differentes salles ne définit aucun parcours en particulier. Post-visite Le visiteur revient dans le hall d’ accueil soit pour sortir ou éventuellement s’ entretenir avec un agent au sujet de sa visite.

3.2

L’accueil à la loupe

3.2.1

Méthodologie.

Pour observer le processus d' accueil du public, j' ai choisi dans un premier temps d' identifier les différentes familles de visiteurs. Celle-ci sont les suivantes : • •

les enfants, public présentant un handicap, 13


• • • •

personnes agées, adultes, groupes, institutionnels.

Dans un deuxième temps, j'ai identifié quatre types de procédures d' accueil : • • • •

accueil téléphonique, accueil internet, accueil physique accueil courrier.

Enfin j' ai choisi de classer les informations sous la forme de deux tableaux/matrices présentés ci-dessous en présentant sur l’un (vision du public) les fonctionnalités d’accueil mises en place, les compétences déployées par les acteurs de l’accueil (du côté de l’organisation) sur l’autre.

14


3.3

Accueil du point de vue du public Public visiteur

ENFANTS

Accueil téléphonique

Sans objet

Accueil courrier

Sans objet

Accueil internet

Accueil physique

Très peu de fonctionnalités graphiques

Pas de catalogue spécifique Pas d'accueil individualisé par les agents Pas de parcours spécifique Pas d'accompagnement Pas de point jeu/repos

Pas de procédure Pas de possibilité de Rampe d'accès extérieure spécifique Réponse individualisée grossir la police de Pas de possibilité de visiter PUBLIC PRESENTANT Pas de répondeur avec Réponse systématique caractère les salles de l'étage UN HANDICAP message type pour tout courrier Pas de fonctionnalités Portes étroites Si horaire non ouvrable, entrant audio pour les déficients Pas d'accompagnement pas de réponse visuels Accessibilité réduite

PERSONNES AGEES

ADULTES

idem

idem

Idem plus haut

Idem plus haut

GROUPES

idem

Idem plus haut

INSTITUTIONNELS

idem

Idem plus haut

Idem plus haut

Pas de cartographie type GOOGLE MAPS Navigation non instinctive Très peu d'informations factuelles

Pas de point de repos Pas d'accompagnement spécifique Collections à l'étage Pas de point d'eau

Pas d'accompagnement Signalétique très réduite Pas de descriptif d'oeuvres

Pas de cartographie type GOOGLE MAPS Pas de prise en charge Navigation non spécifique pour les groupes instinctive Matinées réservées aux Très peu d'informations visites de groupes factuelles Idem plus haut

Pas d'accueil « VIP »

Source : observations terrains + interviews 15


3.4

Accueil du point de vue de l’organisation

Intervenant Pascal Rigeade

Accueil téléphonique

Accueil courrier

Accueil internet

Accueil physique

Communique avec les personnalités les institutionnels sur transfert d’ appel

Répond aux courriers officiels nécéssitant la signature d’ une autorité

Répond aux e-mails des autorités ou des non visiteurs

Prise de rendez-vous à la mairie ou accueil les vip au musée

Traitement des e-mails

Présence obligatoire de minimum une personne dans hall d’ accueil, pas de protocole de vistite, entretien libre avec visiteur sans cahier des charges et statistiques

Agents administratifs

Répond à tous les appels Reception et traitement du sur les differentes lignes courrier de première dans les heures ouvrables instance

Eléments de communication mis en place

Pas de signaletique propre au bâtiment, juste la présence d’ une borne de 2m-1m verticale avec l’ en Communication du Communication de l’ tête « ville de bègles » et l’ numéro de téléphone sur adresse courrier sur les Mise à jour d’ une page d’ inscription du titre du les flyers, documents flyers, documents officiels. actualités intitulée sur le musée. Manque de officiels. Pas de prise d’ Pas de réponse site « l’ instant d’ un signalisation sur les appel or heures ouvrables standardisée, utilisation de regard » panneaux de la voierie. ( pas de seveur vocal avec la chartre graphique du A l’ intèrieur du bâtiment message enregistré ) musée un balisage très discret qui laisse cours à un libre circuit

Source : observations terrains + interviews


3.5

Mise en perspective de la procédure d’accueil

L’étude des différentes composantes de la procédure d’accueil nous enseigne que des éléments de communication ont été mis en place pour accueillir le public de façon empirique sans vraie réflexion. L’accueil existe dans cette organisation. Nous en avons des preuves tangibles : site internet, signalétique, réponses au courrier, etc…Ces éléments ont été mis en place au fil du temps mais sans réelle analyse et sans souci couvrir le spectre des demandes du public. L’organisation qu’est le musée de la Création Franche , s’est donnée pour objectif de donner le maximum de liberté au visiteur et de centrer l’attention du public sur la découverte des œuvres sans mettre en place le « decorum » classique déployé dans un musée. L’accueil dans d’autres organisations (plate-forme industrielle du courrier à Cestas, arthotèque de Pessac) revêt des habits plus classiques et plus centrés sur le visiteur : entretien individualisé avec les visiteurs, procédures d’accueil écrites et normées, relève d’éléments statistiques (comptage des visiteurs), hall d’accueil avec mobilier, fontaine à eau, entretien systématique avec un membre de l’organisation. Ici, l’organisation s’affranchit des éléments factuels d’accueil, ou du moins ne s’y attarde pas, pour laisser le public aller à la rencontre des artistes et des œuvres.


4 Conclusion J’ ai été amené à réaliser une étude sur l’accueil dans l’organisation qu’est le musée de la Création Franche à Bègles. Quels étaient les attendus de l’organisation au début de notre travail ?   

Disposer d’une fonction accueil intégrée à la communication de l’entité, Tisser des liens plus étroits avec le public, Mettre en place un dispositif d’accueil plus professionnel et légitime pour un musée à part entière du paysage culturel bordelais

L’analyse de l’existant nous montre que Le musée de la Création Franche est une organisation singulière qui tend vers la formalisation de ses pratiques et plus particulièrement des techniques d’accueil. De sa création à aujourd’hui, le musée de la Création Franche est passé d’une structure empirique à une organisation à part entière. De l’idée initiale de Mr Gérard Sendrey de présenter des créations franches (des créations artistiques éloignées de tout dogme), elle est désormais devenue un opérateur reconnu du circuit d’exposition de l’Art Brut. Le musée de la Création Franche est entré dans l’âge adulte et se doit de considérer l’accueil au cœur de son organisation comme la pierre angulaire de sa relation avec le public. Mes observations dans le cadre de l’étude sont : - un accueil sur le site internet de l’organisation manquant de clarté et d’interactivité, - un accueil téléphonique sans procédure type et sans continuité dans le temps, - un accueil physique selon les disponibilités des agents et sans procédure type, - un accueil courrier avec le souci de réponse individualisée, - une organisation dotée de moyens professionnels lui permettant d’atteindre une qualité de service, - une organisation formelle réduite avec des pratiques de travail très autonomes, - une organisation qui assure une mission culturelle et de service public.

Le musée de la Création Franche a fait le choix stratégique de multiplier les canaux de contact avec le public (accueil physique, au téléphone, par courrier, par internet). Ces dispositifs sont complémentaires car ils correspondent à des habitudes et modes de contact différents vécus par les publics visiteurs. Toutefois, l’efficience de cette stratégie est conditionnée par l’organisation et les outils développés pour suivre chaque visiteur de façon individualisée et tout au long de sa relation avec le musée sans rupture de la relation. Pour atteindre son but, un tel choix ne peut souffrir une économie de moyens. Depuis janvier 2005, 1 650 services de l’État ont adopté la Charte Marianne (préfectures, mairies, établissements de service public). Quel en est l’objectif ? "Faciliter l’accès des usagers dans les services, accueillir de manière attentive et courtoise, répondre de manière compréhensive et dans un délai annoncé, traiter systématiquement la réclamation, et recueillir les propositions des usagers pour améliorer la qualité du service public".


Cette charte illustre bien le devenir possible de l’accueil au musée de la Création Franche, un accueil plus tourné vers l’usager, dans le respect des délais grâce à des procédures plus normalisées et interactives.


5 Bibliographie, webographie et sources documentaires Les ouvrages THEVENET, M. (2000), Le plaisir de travailler, favoriser l'implication des personnes, Editions d'ORGANISATION, 269 pages. DURIEUX, J-C, BESSER, H. (2005), Réussissez vos recrutements, de la définition du besoin à l'intégration du collaborateur, 220 pages. Les revues La revue de la Création Franche, consultée le 25 avril 2010. Les études publiées Fiche de poste agent d'accueil du public au musée Branly, consultée le 12 avril 2010 www.quaibranly.fr/.../user.../pdf/.../Charge_de_l_accueil_des_publics.pdf Observatoire permanent des musées, étude sur le public, consultée le 20 avril 2010 doc.ocim.fr/LO/LO026/LO26(3)-.PDF

Les sites internet www.mairie-begles.fr, consulté le 1er février 2010 www.musee-creationfranche.com, consulté le 1er janvier 2010 www.culture.gouv.fr, consulté le 1er avril 2010 www.rhinfo.com, consulté le 14 avril 2010 www.vie-publique.fr, consulté le 10 mai 2010


6 Personnes interviewées Gérard Sendrey

Créateur du musée

Pascal RIGEADE

Chargé de mission – Musée de la Création Franche

Elsa Delage

Stagiaire au musée

Martine Lamy

Agent administratif au musée

Thierry Barrera

Agent administratif – bibliothèque de Bordeaux

Christel Fossat

Responsable communication de la POSTE (PIC)


7 Annexes 1/ Carte heuristique de l’accueil dans l’organisation 2/ Flyers et articles de presse


étude création franche