Issuu on Google+

1


Enquête « Equipement, usages et perception des TIC dans les exploitations agricoles aquitaines » éditée par RAUDIN : Recherches Aquitaines sur les Usages pour le Développement des dIspositifs Numériques. © 2010 Domaine Universitaire 33607 Pessac Cedex tél: 05 57 12 62 07 http://raudin.u-bordeaux3.fr

Directeur de la publication : Didier Paquelin Coordination : Aurélie Laborde et Nadège Soubiale Edition : Karine Breton et Emilie Canton Poublet

Tous droits réservés. Toute reproduction ou transmission, même partielle, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisation écrite du détenteur des droits.

Impression : Pôle Production imprimée Université Michel de Montaigne Bordeaux 3. - Février 2011. to_ordinateu

to_ordinateurs_11.jpg

Réalisation graphique : Camille Devisme

Le projet RAUDIN est cofinancé par l’Union européenne. L’Europe s’engage en Aquitaine avec le Fonds européen de développement régional.

2


Enquête « Equipement, usages et perception des TIC dans les exploitations agricoles aquitaines »

SOMMAIRE 01

Présentation du projet

2.1 RAUDIN et l’axe « Mutations des organisations et intégration des dispositifs numériques dans l’agriculture aquitaine »

02

p. 4

Enquête régionale 2010

2.1 Contexte, objectifs et méthodologie

p. 5

2.2 Synthèse sur l’équipement en TIC

p. 6

2.3 Equipements et usages d’ordinateurs et Internet 2.4 Equipements et usages d’outils mobiles

p. 7 p. 9

2.5 Equipements et usages des dispositifs de gestion comptable et de la production

p. 10

2.6 Equipement et usages des outils de gestion de contrôle et de traçabilité et outils numériques de production

p. 12

2.7 Equipement et usages des outils de communication et commerce avec la clientèle et les professionnels 2.8 Eléments corrélés à la densité d’équipement

p. 14

2.9 Représentations et Perception : Changement / Autonomie / Contrainte

p. 18

2.10 Quelques affirmations en débat

p. 20

03

p. 16

Recherches en cours et à venir

3.1 Bilan des travaux 2009-2010

p. 21

3.2 Etudes et recherches à venir

p. 22

04

Coordonnées de l’équipe

3.2 Coordonnées de l’équipe

p. 23

3


PROJET

01

Présentation du projet

Le projet RAUDIN Le projet RAUDIN (Recherches Aquitaines sur les Usages pour le Développement des dIspositifs Numériques) est un programme de recherche européen qui s’inscrit dans l’axe 2 du programme FEDER « Développer les TIC au service de la société de l’information ». Ce projet est mené en partenariat avec l’Europe, la Préfecture de l’Aquitaine ainsi que le Conseil Régional d’Aquitaine. Il réunit 30 chercheurs autour de problématiques et actions visant à analyser et accompagner l’usage des TIC en Aquitaine. Le projet se découpe en 5 axes thématiques qui sont les suivants : - Axe 1 : Accès à l’information par des services numériques : discours et pratiques des utilisateurs. - Axe 2 : Atlas numérique de l’Arc Atlantique, un outil de gouvernance des territoires du web sur le web. - Axe 3 : Indicateurs de déploiement des services numériques de qualité : méthodes, instruments et corpus de l’observation du web. - Axe 4 : Mutations des organisations et Intégration des dispositifs numériques dans l’agriculture aquitaine. - Axe 5 : Dispositifs numériques de formation : analyse des pratiques sociales de mise en usage.

Site du projet RAUDIN : http://raudin.u-bordeaux3.fr

4

Site de l’Observatoire Agriculture et TIC : http://raudin.u-bordeaux3.fr/oat

Axe 4 : « Mutations des organisations et intégration des dispositifs numériques dans l’agriculture aquitaine » Cet axe de recherche souligne un grand nombre de questions suscitées par le développement des dispositifs numériques d’information, de communication et de gestion dans l’agriculture. Nous cherchons à éclairer certaines d’entre elles, à travers un ensemble d’études thématiques qualitatives et quantitatives. Ces études, associées à des recherches plus larges, à un suivi permanent de l’actualité du secteur et à des interactions fréquentes avec les acteurs et décideurs régionaux, permettent de traiter une question plus globale et centrale : Quelle place prennent les dispositifs numériques d’information, de communication et de gestion dans les mutations permanentes des métiers et des pratiques de l’agriculture contemporaine aquitaine ? Les chercheurs s’intéressent simultanément aux exploitations et aux agriculteurs aquitains, en les envisageant dans les réseaux sociaux, professionnels et institutionnels dans lesquels ils s’insèrent. L’objectif est d’analyser l’implantation et l’appropriation des dispositifs numériques dans les organisations agricoles régionales, et leur incidence sur l’évolution des formes organisationnelles et l’activité des exploitants. Une meilleure compréhension des mutations organisationnelles et de l’évolution des métiers des secteurs agricoles, liées aux TIC, permettra de développer de nouvelles pistes pour accompagner le changement et l’innovation dans ce secteur. L’équipe de recherche se compose de 5 chercheurs en Sciences Humaines et Sociales travaillant chacun sur des thématiques complémentaires : - Aurélie Laborde (responsable de l’axe) : Place des imaginaires des TIC et de l’entreprise agricole dans les processus d’appropriation. - Valérie Carayol et Nadège Soubiale : Contraintes et autonomie dans le travail autour de l’usage des TIC, « laisse électronique » et changements organisationnels. -Elizabeth Gardère et Gino Gramaccia : La modernisation des organisations vitivinicoles et les nouveaux usages du numérique – Le cas Aquitain.


02

Enquête régionale 2010 2.1 Contexte, objectifs et méthodologie

Contexte : Cette enquête régionale coordonnée par Aurélie Laborde et Nadège Soubiale s’intéresse à l’implantation et l’appropriation des dispositifs numériques dans l’agriculture aquitaine et leur(s) incidence(s) sur les formes organisationnelles et sur l’activité des exploitants. Il existe très peu d’études s’intéressant aux nouvelles technologies de l’information et de la communication dans l’agriculture. Un état des lieux chiffré, centré sur le territoire aquitain, était nécessaire pour alimenter les travaux de recherche en cours et à venir du programme RAUDIN.

Méthodologie : - Enquête téléphonique réalisée en Mars 2010. - Echantillonnage : 504 gérants d’exploitations divisés en 5 sous-populations définies selon la production agricole dominante de l’interviewé : Elevage – Fruits et Légumes – Céréales – Viticulture – Polyculture. Echantillonnage construit selon la méthode des quotas en prenant en considération deux critères principaux : le type de production (élaboré selon le code NAF)
et la taille de l’exploitation (en nombre de salariés – ETP). - Questionnaire de 12 à 20 minutes, le temps variant selon le profil et l’équipement de l’exploitant interrogé.

Les objectifs de l’enquête :

Un état des lieux sur les perceptions concernant : - l’intégration des TIC dans les pratiques professionnelles quotidiennes - l’évolution des métiers et des formes organisationnelles Des croisements et analyses comparées à venir, permettront de dégager : - des profils d’exploitants en fonction de leurs usages et de leurs perceptions du métier - des croisements entre usages des TIC et secteurs d’activité - des croisements entre représentations des TIC et des changements organisationnels

504

GERANTS

ENQUETE

Un état des lieux de l’équipement et des usages : - en fonction de 6 grandes familles de dispositifs - selon 5 grands secteurs d’activité

D’EXPLOITATIONS

Cette enquête permettra également aux décideurs régionaux d’avoir un état des lieux fiable du secteur pour impulser des projets en matière d’introduction et de développement des technologies dans le secteur agricole aquitain.

5


2.2 Synthèse sur l’équipement en TIC

I d Pr o

ell

14

e

on at i

ni c mu

Co m

% 3%

12

2%

2%

4%

6% 1 6%

7%

3%

8%

1 1%

nn

ex

I nt

er n

et

I

Outil d

14

%

16

9%

21%

2 4%

e g e s t i o n co m p t a b l e

9%

6%

1

co

1%

12% on

9%

13%

t

3 1%

nt

1 1%

2 0% ion

e

Sur 371 exploitants utilisant l’ordinateur chez eux : – 33% utilisent un outil de gestion comptable – 15% un outil de contrôle et traçabilité – 14% un outil de gestion de la production – 13% un outil de communication/ commerce avec les publics externes (clientèle) – 6% un outil de communication professionnelle

Co

7%

3 4%

ed rô l

– 74% sont équipés d’1 ou plusieurs ordinateurs chez eux – dans 91% des cas l’ordinateur est connecté à Internet – 68% utilisent un téléphone mobile – 14% ont un outil numérique de production

I

%

2%

8%

9%

Ou

67

6

u il d

ble

6

8%

7%

1 0% Out

O

r ta

% 70

ab t ra ç

%

i l i té

O

rd i n ate u r p o

6

ut

8%

9%

5%

Pyrénées-Atlantiques

19%

8%

1 0%

phone

Lot-et-Garonne

Gironde

il de

ges tio

nd

el

a

pr o

du

ct

i

1. Synthèse sur l’équipement en TIC

6

Smar t

Landes

3%

Dordogne

2%

ient èle

%

%

3%

on c l

70

5%

Commerce et communicati

72

%

%

2%

mériques u n i ls

65%

h

t mobile emen u ip 1 0% Eq 3%

D o rd o g n e

%

ép

%

ile

16

62

Té l

%

ob

1

6%

63

75%

G i ro n d e

68

Sur 504 exploitants interviewés dans tous les secteurs d’activité :

m

%

70

76%

Landes

I

rs

ie

14

teu

76%

Lo t - e t - G a r o n n e

3%

ina

77%

P y ré n é e s At l a n t i q u e s

% 1

O rd

74%

Total Aquitaine

%

10

pr of

nn

ion

on

e

io ss

uc t

6

ENQUETE

02

Enquête régionale 2010

= 20 personnes


Echanges données Messagerie

Images satellite Achats professionnels Cours et marchés

31%

2.3 Ordinateurs et Internet

Météo en ligne

36%

Actualité agricole

67%

Ordinateurs

47%

73,6 % des exploitants interviewés disent posséder un ou plusieurs ordinateurs chez eux, 57% 55% le secteur le mieux équipé étant le maraîchage (83%). Consultation des comptes

Services

61% admnistratifs Toutefois, ils se sont équipés56% de cet outil pour le travail et/ou la vie privée.

La majorité des exploitants interrogés se sont équipés par choix volontaire et ne peuvent aujourd’hui plus concevoir la gestion de Information l’exploitation sans cet outil. Information fournisseurs / produits d’exploitants

technique

Parmi les 26,4% non équipés, 81,3% disent ne jamais vouloir le faire (les céréaliers sont les plus nombreux) pour des raisons liées à l’absence de besoins, la complexité, le coût. Le support papier et l’externalisation restent donc des pratiques courantes.

100 80

34,6%

27,7%

40,9%

41,2%

24,7%

31,9%

60 40

65,4%

72,3% 59,1%

58,7%

75,3%

68,1%

74% possèdent

1 ou plusieurs

ordinateurs

Non Oui 65,4 % des exploitants équipés d’un ordinateur l’utilisent pour leur exploitation.

ENQUETE

02

28% 2010 Enquête régionale 68%

20 0

al

t To

es

al ré é C

e

es

El

ag ev

c

g ha

M

aî ar

re

l Po

yc

tu ul

re

tu ul

c

ti Vi

2. Utilisation de l’ordinateur dans un but professionnel par secteur d’activité

7


02

Enquête régionale 2010 2.3 Ordinateurs et Internet

Internet 91% des ordinateurs des exploitants sont connectés à Internet. Dans plus de 90% des cas, cette connexion se fait via une « box ADSL ». Tous les secteurs d’activités sont concernés par ces tendances. Concernant les non-connectés, seules 33 personnes interviewées possédant un ordinateur disent ne pas être connectées, et 50% d’entre elles disent ne jamais vouloir se connecter. Les motifs de ce refus de connexion sont multiples : absence perçue de besoins, absence de réseau haut débit à proximité, projets à venir essentiellement. La majorité des exploitants utilisent cette connexion pour le travail (65%). Leurs usages d’Internet sont multipes.

Messagerie

65% utilisent INTERNET pour leur

Echange données fournisseurs

100

Météo en ligne

80 60 40

Images satellite

Consultation des comptes

20

ENQUETE

TRAVAIL Achats professionnels Cours et marchés

Information technique

Information fournisseurs produits

Actualité agricole Services administratifs

3. Les différentes utilisations d’Internet

8


02

Enquête régionale 2010 2.4 Outils mobiles 100

100

Téléphone portable

Téléphone portable 80

PC Portable/Tablet PC

Concernant les ordinateurs portables, les Tablet PC et les ordiphones (Iphone, Blackberry…), le nombre d’utilisateurs est nettement moins important. 3% des interviewés utilisent un smartphone, 10% un PC portable ou un Tablet PC. TOT AL

age

utilisent un

TOT AL

re ultu Poly c

Elev age

Vitic u

lture

age Mar aîch

Céré ale

s

Céré a

0

Mar aîch

les

0

re

3%

20

ultu

20

En effet, 68% d’entre eux utilisent le téléphone mobile dans le cadre de leur travail, notamment de manière importante chez les maraîchers et les viticulteurs. Les non-utilisateurs sont surreprésentés chez les céréaliers..

Poly c

40

Elev age

40

lture

Smartphone

60

Smartphone

Les outils mobiles ne sont pas aujourd’hui très utilisés chez les exploitants agricoles aquitains, hormis le téléphone portable.

60

Vitic u

80

PC Portable/Tablet PC

Outils mobiles

smartphone

4. Equipement d’outils mobiles par secteur d’activité Usages Le téléphone mobile est considéré comme utile et/ou indispensable par 88% des utilisateurs. TéléphoneLes portable ordiphones

sont alors considérés à 47% comme indispensables, 47% comme utiles et 7% comme inutiles.

Téléphone portable

Inutile PC Portable / Tablet PC

Utile

Peu utile

Indispensable

Utile

PC Portable / Enfin, Tablet PC 88%

trouvent les PC Portables utiles ou indispensables, 8% peu utiles ou inutiles.

Smartphone 0

Indispensable

20

40

60

80

100

4. Utilité des outils mobiles

Smartphone 0

Peu utile

20

40

60

80

100

9

ENQUETE

Inutile


02

Enquête régionale 2010 2.5 Dispositifs de gestion comptable et de la production

Dispositifs de gestion comptable Il est évoqué ici les outils de type outil de facturation, de devis, de calcul de marge, de comptabilité analytique, de plan d’amortissement… 33% des exploitants équipés d’un ordinateur, utilisent un outil de ce type.

Pratique, souple et facile

Les utilisateurs sont une majorité à définir ce type d’outil comme pratique, souple et facile d’utilisation. 1 agriculteur sur 3 le considère adapté aux besoins voire indispensable au quotidien.

utilisent

52% des interrogés ne perçoivent pas d’inconvénient à l’intégration de ce dispositif.

un outil

de gestion

A savoir, les non équipés sont majoritairement des agriculteurs faisant appel à un cabinet comptable qui se charge de ces tâches ou alors, des personnes qui fonctionnent « comme avant » en gérant la comptabilité sur papier.

ENQUETE

50

VITICULTURE

41%

40 30

32%

30% 25%

40% 29%

20

10

MARAÎCHAGE ELEVAGE CEREALES

10 0

POLYCULTURE

Total

5. Utilisation de dispositifs de gestion comptable par secteur d’activité

33% COMPTABLE

PROFIL TYPE - Maraîcher - Exploitation de + de 3 salariés

- de 46 à 60 ans


02

Enquête régionale 2010 2.5 Dispositifs de gestion comptable et de la production

Dispositifs de gestion de la production Ces dispositifs renvoient aux outils de type logiciel de gestion de troupeau, logiciel de gestion de parcelles, logiciel de gestion de culture, logiciel de suivi de vinification... 14% des 50 personnes interrogées équipées d’un ordinateur disposent d’un outil de VITICULTURE gestion de la production. 41% 40% 40 POLYCULTURE Les outils les plus cités restent dans 83% des cas des logiciels propriétaires 32% MARAÎCHAGE « monoposte » et dans30% 17% des29% cas une application en ligne. 30 25%

PROFIL TYPE - Exploitation de 2 salariés et +

- Maraîcher, viticulteur, polyculteur

ELEVAGE

Les principaux avantages de ce type d’outils sont le gain de temps (36%), l’archi20 CEREALES vage des données (15%). 10

Total

A savoir que 86% des personnes interrogées équipées d’un ordinateur ne disposent pas de 0ces outils, et 74% d’entre elles ne souhaitent jamais s���en équiper, ne percevant pas l’utilité et les besoins.

15

18% 19% 15% 13%

11%

10

5

VITICULTURE

6%

POLYCULTURE MARAÎCHAGE ELEVAGE CEREALES Total

14%

ENQUETE

20

utilisent

un outil de GESTION de

PRODUCTION

0

6. Utilisation de dispositifs de gestion de la production par secteur d’activité

11


02

Enquête régionale 2010 2.6 Equipement et usages des outils de gestion de contrôle et de traçabilité et outils numériques de production

Un gain de temps

Outils de gestion de contrôle et de traçabilité

Ces outils ont été définis en donnant aux interviewés des exemples tels : la télédéclaration PAC, le contrôle des normes environnementales… 15% des exploitants équipés d’un ordinateur utilisent des outils de gestion de contrôle et de traçabilité.

100 86%

94%

86% 86%

80% 81%

Oui

Majoritairement, et ce dans tous les secteurs, le gain de temps est un des avantages perçus par les agriculteurs. Les autres avantages cités sont la facilité d’utilisation et le caractère indispensable notamment pour la déclaration PAC. Donc la plupart des usagers ne voient aucun inconvénient à l’intégration de ces outils.

60 40

ENQUETE

20 14%

6%

14%

15%

20%

19%

CUL TUR E

Parmi les non équipés, plus précisément 85% des exploitants possédant un ordinateur, 76% d’entre eux ne pensent jamais s’en équiper, trouvant ces outils inutiles.

VITI

E POL YCU LTU R

VAG E ELE

E HAG MAR AÎC

EAL ES CER

Tota l

0

7. Utilisation d’outils de gestion de contrôle et de traçabilité par secteur d’activité

80

12

60

- Ce sont plutôt les exploitations de 2 salariés et + qui sont le mieux équipées - Les secteurs de la viticulture et de la polyculture également. - Les céréaliers et les entreprises sans salariés sont moins bien équipés.

Non

80

100

PROFIL TYPE

NON OUI un seul OUI plusieurs


100 86%

02

94%

86% 86%

80% 81%

Non

80

Enquête régionale 2010

Oui

60

2.6 Equipement et usages des outils de gestion de contrôle et de traçabilité et outils numériques de production 40 20 14%

6%

14%

15%

20%

19%

VITI

CUL TUR

E

URE

POL YCU LT

VAG E

ELE

ÎCH

MAR A

CER

AGE

Parmi les non équipés, il est important de noter que 89% ne souhaitent jamais s’équiper de ce type d’outils.

EAL ES

13,7% des exploitants agricoles interviewés disposent d’au moins un outil de ce type.

100

NON OUI un seul

80 PROFIL TYPE

60

- Ce sont les éleveurs et les plus petites entreprises en nombre de salariés qui sont les moins équipés.

40 20

VITI

CUL TUR

E

E POL YCU LTU R

MAR AÎCH AGE

VAG E ELE

CER

EAL

ES

0 Tota l

- Il n’y a pas de profil type qui se dégage

OUI plusieurs

ENQUETE

Outils numériques de production

Tota l

Ces outils numériques de production englobent les outils de type : GPS, outils embarqués, réception d’images satellitaires, RFID.

0 fréquemment cité par les utilisateurs est le GPS à 87,5%. Cet ouL’outil le plus til se retrouve dans tous les secteurs d’activités, alors que la réception d’images satellitaires est plutôt présente en polyculture et viticulture. En ce qui concerne les dispositifs embarqués, ce sont les céréaliers et les maraîchers qui sont les plus utilisateurs.

8. Utilisation d’outils numériques de production par secteur d’activité

13


02

Enquête régionale 2010 2.7 Equipement et usages des outils de communication et commerce avec la clientèle et les professionnels

Outils de communication et commerce avec la clientèle Cette famille d’outils répertorie des outils de type site Internet, vente en ligne, blog, emailing, proximité clientèle. 13 % des personnes équipées d’un ordinateur utilisent ces outils. .

6,2%

CEREALES

9,1%

ELEVAGE

8,4%

MARAÎCHAGE

14,5%

POLYCULTURE

28,8%

VITICULTURE 13%

Total 0

5

10

15

20

25

30

9. Utilisation des outils de communication et commerce avec la clientèle, par secteur d’activité

Les outils de communication et de commerce les plus cités sont le site Internet (72%), l’e-mailing (10%), la vente en ligne (9%) et les blogs (3%).

Une meilleure communication

CEREALES

ENQUETE

Pour 66% des exploitants, les principaux avantages de ces outils sont une meilleure communication, une plus grande proximité avec les consommateurs.

ELEVAGE

87%

MARAÎCHAGE

Pour 44% d’entre eux ces outils ne présentent pas d’inconvénients. POLYCULTURE ne possèdent pas

d’outil

Parmi les non équipés de ce type d’outils qui possèdent de VITICULTURE COMMUNICATION un ordinateur (87%), 79% d’entre eux ne souhaitent et COMMERCE jamais s’équiper ne voyant pas le besoin, l’utilité acTotal avec la tuellement.

CLIENTELE 0 2

14

6,2% PROFIL TYPE 3%

- Des viticulteurs

8,4%taille - Des exploitations de grande 4,3% - Peu utilisés par les céréaliers 6,8% 5,7%

4

6

8

10


9,1%

ELEVAGE

8,4%

MARAÎCHAGE

14,5%

POLYCULTURE

28,8%

VITICULTURE

02

Enquête régionale 2010

13%

Total

0 2.7 Equipement et usages des outils de communication et commerce avec la clientèle et les professionnels

Outils de communication et commerce avec les professionnels

CEREALES

Ces outils concernent les visites de forum, les abonnements newsletter, le partage numérique de documents, l’Intranet, les blogs professionnels…

MARAÎCHAGE

94% des exploitations équipées d’un ordinateur n’ont pas recours à ces outils.

5

10

15

20

25

30

6,2%

ELEVAGE

3% 8,4%

POLYCULTURE

4,3%

VITICULTURE

6,8%

Total

5,7%

0

2

4

6

8

10

10. Utilisation des outils de communication et commerce avec les professionnels, par secteur d’activité

PROFIL TYPE

Ces outils permettent à l’exploitant un certain gain de temps pour environ 40% d’entre eux, viennent ensuite le renforcement des réseaux et le travail collaboratif.

- Il n’y a pas de profil type qui se dégage

Les 94% des exploitants équipés d’un ordinateur n’utilisent pas ces outils ne voyant pas de besoin, et 83% d’entre eux ne souhaitent jamais les utiliser.

- Les éleveurs et les 60 ans et + sont les moins équipés

ENQUETE

Les services les plus cités sont les visites de forum (44%), l’abonnement à des newsletters (22%), Intranet (17,9%).

15


02

Enquête régionale 2010 2.8 Eléments corrélés à la densité d’équipement

Dans le cadre des analyses statistiques réalisées pour l’étude approfondie des données récoltées suite à cette enquête régionale, nous avons décidé de recomposer une variable significative : la densité d’équipement en dispositifs numériques.

ENQUETE

Connaissant de quels outils TIC notre échantillon est équipé, il a été possible de quantifier cet équipement dans le but de créer 4 modalités : 12,7% de non équipés (aucun dispositif numérique) / 25,8% sont peu équipés (au moins un ordinateur) / 15,7% sont moyennement équipés (au moins un outil numérique de travail sur ordinateur) / 20% sont considérés comme suréquipés (au moins 2 outils numériques de travail sur ordinateur), avec 25,8% de non répondants.

Caractéristiques sociodémographiques de l’exploitant - Nombre d’enfants au foyer - Niveau de formation - Age de l’exploitant - Département.

Raisons d’utilisation des TIC - Raisons d’utilisation de l’ordinateur - Raisons d’utilisation d’internet

Imaginaire du métier et des TIC Type de structure agricole - Taille de l’exploitation - Appartenance à une organisation de producteurs - Situation de travail de l’exploitant (seul, en couple, en famille, avec des salariés).

Perceptions des TIC et du métier

Représentations des TIC en agriculture

- TIC et changement du métier - TIC et stress - TIC et autonomie dans le travail

- TIC et survie des exploitants - TIC et réglementation - TIC et organisation du travail

L’objectif ici est d’observer quelles variables covarient avec notre cœur d’étude, la densité d’équipement. Nous avons donc identifié 5 familles de variables corrélées. La corrélation s’explique ainsi : si « le nombre d’enfants au foyer » varie, la densité d’équipement de l’agriculteur varie également.

TYPE de STRUCTURE AGRICOLE

16

PERCEPTION DES TIC & ET DU METIER


2.8 Eléments corrélés à la densité d’équipement

TYPE de STRUCTURE AGRICOLE

PERCEPTION DES TIC & ET DU METIER

DENSITE D’EQUIPEMENT

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES

REPRESENTATIONS des TIC en AGRICULTURE

11. Les facteurs corrélés à la densité d’équipement (cf tableau ci-contre p.16)

ENQUETE

02

Enquête régionale 2010

Les facteurs sociodémographiques, le type de structure agricole et les imaginaires des TIC sont liés à l’équipement. En revanche, les secteurs d’activité agricoles ainsi que les attitudes générales à l’égard des TIC (66,5% d’attitude positive chez les utilisateurs) ne sont pas significativement liés à la densité d’équipement.

17


02

Enquête régionale 2010 2.9 Représentations et Perception – Changement / Autonomie / Contrainte

Perception du changement Après avoir analysé l’équipement en TIC des agriculteurs aquitains, il paraît essentiel de comprendre comment cette population perçoit les changements dans son métier. Il a donc été demandé aux personnes équipées d’au moins un ordinateur et d’une connexion à Internet si l’utilisation de ces outils a modifié leur pratique professionnelle au quotidien : Beaucoup (29%), Pas du tout ou Très peu (40%), Moyennement (27%).

Total

21,7%

CEREALES

21,1%

ENQUETE

ELEVAGE

19,5%

27,1%

23,7%

30,3%

23,7%

27,3%

A noter ici que la taille de l’entreprise (en nombre de salariés) semble être une variable discriminante. De plus, on peut remarquer que ces changements plaisent dans 66% des cas, et déplaisent pour seulement 5% des interrogés. Concernant les personnes non équipées ayant répondu à la question, seules 5% d’entre elles pensent que l’intégration de ces outils dans le métier d’agriculteur amèneraient beaucoup de changements.

Beaucoup

28,5%

Moyennement

28,9%

30,3%

Pas du tout

MARAÎCHAGE

17,8%

POLYCULTURE

14%

VITICULTURE

20%

20,9%

24,4%

0

20

6,7%

26,7%

35,6%

32,6%

27,9%

24,4%

40

40%

60

80

100

12. Modification des pratiques professionnelles, induites par les TIC, par secteur d’activité

18

Très peu

9,1%

120


2.9 Représentations et Perception – Changement / Autonomie / Contrainte

Perception de l’autonomie

Beaucoup

Total

28% des agriculteurs équipés d’un ordinateur connecté à Internet pensent que ces outils les ont rendus beaucoup plus autonomes dans Total leur travail. CEREALES En revanche, 34% ne sont pas du ELEVAGE tout d’accord avec cette pensée et MARAÎCHAGE affirment que l’utilisation de ces outils ne les a pas du tout rendus plus autoPOLYCULTURE nomes, ou très peu. VITICULTURE 0 20 40

Moyennement

CEREALES

Très peu

ELEVAGE Beaucoup

POLYCULTURE

Moyennement Très peu

VITICULTURE 0

20

tout 40 Pas du 60

CEREALES

Total 60 80 CEREALES

100

Beaucoup

POLYCULTURE

Moyennement

MARAÎCHAGE

20

POLYCULTURE VITICULTURE 0

20

40

60

80

14. Perception de la contrainte

Beaucoup Moyennement

MARAÎCHAGE

0

100

Très peu

VITICULTURE

ELEVAGE

80

13. Perception de l’autonomie

ELEVAGE Total

Pas du tout

MARAÎCHAGE

100

Très peu 40 60 Pas du tout

Pas du tout Perception de la contrainte

Ici, lorsque l’on parle de contrainte, on évoque l’ensemble des difficultés (ex. rencontrées par l’agriculteur dans 80 stress) 100 son métier, des difficultés, dans ce cas, dues à l’intégration des outils numériques. Seuls 7% des interrogés disent se sentir « stressés » par l’utilisation de l’ordinateur et d’Internet, contre 77% qui affirment qu’ils ne le sont pas du tout.

19

ENQUETE

02

Enquête régionale 2010


02

Enquête régionale 2010 2.10 Quelques affirmations en débat

« Avec les TIC en agriculture, la part du travail administratif ne cesse d’augmenter. »

« Les exploitants agricoles qui n’utilisent pas les TIC seront voués à disparaître. »

21% sont

84%

D’ACCORD

sont

« Les outils TIC innovants servent à répondre aux réglementations gouvernementales en vigueur. »

D’ACCORD

76%

« Les outils TIC innovants servent à mieux organiser, mieux structurer les activités de l’agriculteur. »

sont

ENQUETE

70% sont

D’ACCORD

20

D’ACCORD


03

Recherches en cours et à venir 3.1 Bilan des travaux 2009-2010

Les chercheurs de l’Axe 4 produisent depuis 2 ans des études différentes et complémentaires. Différentes parce qu’elles portent sur des objets différents (viticulture, élevage, vente en ligne, vendeurs d’informatique, décideurs…) et des méthodes différentes (entretiens qualitatifs, questionnaires quantitatifs, analyses de textes, cartographie…). Complémentaires parce qu’elles s’interrogent toutes sur la place, les opportunités et les contraintes des TIC dans les mutations contemporaines de l’agriculture. Ces études sont encadrées par les chercheurs de l’équipe et menées par les chercheurs eux-mêmes ou par des groupes d’étudiants.

Bilan des travaux 2009-2010

« Imaginaire des TIC dans l’agriculture : regards croisés sur les dispositifs numériques et les mutations des organisations agricoles » (article d’A. Laborde, colloque EUTIC, nov. 2009)

« TIC et Développement Durable en milieu agricole » (étude encadrée par C. Pascal, mai 2010)

« Analyse des sites aquitains de vente en ligne de produits agricoles » (étude encadrée par A. Laborde, janvier 2010)

« Entre innovation et tradition : les agriculteurs face aux mutations organisationnelles et technologiques dans leur métier » (étude encadrée par N. Soubiale, mai 2010)

« Quel imaginaire d’Internet dans la société française ? Représentations d’Internet dans la presse généraliste depuis 2000 » (étude encadrée par A. Laborde, janvier 2010)

« Analyse de notoriété et d’usages d’un logiciel de gestion agricole » (étude encadrée par A. Laborde, mai 2010)

« Modernisation du secteur vitivinicole en Aquitaine » (étude encadrée par G. Gramaccia, mai 2010)

Enquête régionale « Equipement, usages et perception des TIC dans les exploitations agricoles aquitaines » (enquête coordonnée par A. Laborde et N. Soubiale, Juin 2010)

RECHERCHES

Après une première année de recherches bibliographiques et d’entretiens exploratoires, l’année 2009-2010 a été consacrée à la mise en place du cadre théorique et méthodologique commun et à la réalisation de plusieurs études :

21


03

Recherches en cours et à venir 3.2 Etudes et recherches à venir

Etudes et Recherches à venir

RECHERCHES

La dernière année du programme sera consacrée à l’approfondissement des recherches des membres de l’équipe :

« La modernisation des organisations vitivinicoles et les nouveaux usages du numérique » (G. Gramaccia et E. Gardère)

« Analyse de l’identité territoriale du vignoble bordelais à partir de l’étude de sites internet d’exploitations viticoles » (étude encadrée par V. Kociemba)

« Place des imaginaires des TIC et de l’entreprise agricole dans les processus d’appropriation » (A. Laborde)

« Imaginaire de l’agriculture dans la presse française » et « Imaginaire des TIC dans la presse spécialisée agricole » (analyses encadrées par A. Laborde)

« Contraintes et autonomie dans le travail autour de l’usage des TIC, «laisse électronique» et changements organisationnels » (N. Soubiale et V. Carayol)

« Marketing des nouvelles tendances agricoles,TPE et PME viticoles » (étude encadrée par E.Gardère et G.Gramaccia)

Des études thématiques menées par des étudiants du Master Communication des Organisations, encadrées par des chercheurs de l’axe sont également prévues :

aux usages du

« Analyse de l’identité territoriale du vignoble bordelais à partir de l’étude de sites internet d’exploitations viticoles » (étude encadrée par V. Kociemba)

ns les processus

« Imaginaire de l’agriculture dans la presse française » et « Imaginaire des TIC dans la presse spécialisée agricole » (analyses encadrées par A. Laborde)

des TIC, «laisse

« Marketing des nouvelles tendances agricoles,TPE et PME viticoles » (étude encadrée par E.Gardère et G.Gramaccia)

22

Un ouvrage de recherche collectif et un document de synthèse destinés aux professionnels seront produits en fin de programme.


Valérie Carayol : Professeur des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Institut des Sciences de l’Information et de la Communication (ISIC) à l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3. Directrice de l’Equipe d’Accueil MICA – Médiation, Information, Communication, Art (EA 4426). valerie.carayol@u-bordeaux3.fr Elizabeth Gardère : Maître de Conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Bordeaux 4 et membre de l’Equipe d’Accueil MICA – Médiation, Information, Communication, Art (EA 4426). elizabeth.gardere@u-bordeaux4.fr Gino Gramaccia : Professeur des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication, enseignant à l’IUT de Bordeaux 1 et à l’ISIC, membre de l’Equipe d’Accueil MICA – Médiation, Information, Communication, Art (EA 4426). gino.gramaccia@u-bordeaux1.fr

Nos sites Internet : RAUDIN : http://raudin.u-bordeaux3.fr/ Observatoire Agriculture et TIC : http://raudin.u-bordeaux3.fr/oat/

Valérie Kociemba : Agrégée de Géographie, Enseignante à l’UFR de Géographie et d’Aménagement de l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, membre de l’équipe de recherche ADES (UMR 5185). valerie.kociemba@u-bordeaux3.fr Aurélie Laborde : Responsable de l’axe de recherche «Mutation des Organisations et Intégration des Dispositifs Numériques» et Maître de Conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’ISIC à l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, membre de l’Equipe d’Accueil MICA – Médiation, Information, Communication, Art (EA 4426). aurelie.laborde@u-bordeaux3.fr Nadège Soubiale : Maître de Conférences en Psychologie Sociale à l’ISIC à l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 et membre de l’Equipe d’Accueil MICA – Médiation, Information, Communication, Art (EA 4426). nadege.soubiale@u-bordeaux3.fr

Pour tout renseignement veuillez contacter : Karine Breton (Ingénieur d’études) : karine.breton@u-bordeaux3.fr Emilie Canton Poublet (Ingénieur d’études): emilie.canton-poublet@u-bordeaux3.fr

COORDONNEES

04

Coordonnées de l’équipe de recherche

Contact : Bureau RAUDIN – J005 Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 Domaine Universitaire
 Esplanade des Antilles 33607 Pessac Cedex Téléphone : 05 57 12 62 07

23


24


AgriTIC