Issuu on Google+

1

Alpes de Haute-Provence - Hautes-Alpes - Bouches-du-Rh么ne - Gard - Vaucluse

a c t i o n s rotariennes L E

[

M A G A Z I N E

-

objectifs

Les du District 2011-2012

]

2 0 1 1

-

2 0 1 2

District 1760


Les pôles

13 Fondation, Alain Moralès 14 Action professionnelle, Brigitte Obels 17 Jeunes générations, Fabien Vulpin, Micheline Bonnet 21 Intérêt public, Liliane Lefèvre 22 Formation, Philippe Jean 24 Essor du Rotary, Jacques di Costanzo 26 International, Gérard Deguignes C I P France Chypre, Monique Valesi et Pierre Aubert

Le cahier com.

28

Kathy Maisonneuve, Micheline Bonnet 35 Les outils informatiques, Jean-Pierre Coudert

La Conférence de district Les partenaires

36

40 Forum de l'Eau, Martine Vassal et Loic Fauchon 43 Inner Wheel, Marie Françoise Pignard et Gérard Canovaggio 45 Banque alimentaire, Hélène Taïoglou 46 Shelterbox, Daniel Vaslin 49 La carte Visa, Olivier Borrione 50

Les Clubs en action

Solidarité Japon, les Baux de Provence L’école hôtelière, Avignon Fontaine de Vaucluse Découvrir l’entreprise, Cavaillon St Jacques Les jardins du livre à Nîmes Pour Guillaume Mautz, Roquemaure Hannibal 8ème Grand prix de karting, Nîmes Patrimoine et petite enfance, Nîmes Mont Aigoual Pour les personnes agées avec Marseille St Victor

Directeur de publication : Jean VISTE Rédaction : Micheline BONNET - JARRIGE Direction artistique : Kathy MAISONNEUVE Couverture : "Hommage à Van Gogh !"©Claude DELMAS Ont collaboré Bernard GUYOT et Claude BELLEVILLE, Site Internet : www.rotary-d1760.org

La première revue de l’année rotarienne est consacrée aux objectifs du Gouverneur et des pôles. Le cahier central « com » met l’accent sur la promotion de notre marque, celui de la revue 2 sera consacré à l’eau, et le 3 à la Conférence de district. Vous trouverez quelques nouveautés de rédaction, des brèves et un témoignage rotarien. Si vous souhaitez faire part de votre expérience rotarienne personnelle, envoyez-nous un court texte et une photo. N’hésitez pas à nous faire remarques et commentaires, car nous souhaitons créer un courrier des lecteurs. Cette revue est la vôtre, faites la vivre ! En attendant, remercions ceux qui ont donné de leur temps et de leur art pour mener à bien cette revue, comme Claude Delmas par exemple, pour la photo de couv, ainsi que les photographes de la Conférence et de l’Assemblée de district, les rédacteurs et concepteurs. Bonne lecture et bonne année rotarienne ! Micheline Bonnet Rédactrice en Chef - micheline.bonnet@free.fr

Conception graphique et publicité : Agence 3MS Agence de Communication - Régie Publicitaire - Edition - Multimédia 40 Av. de Saint-Antoine - 13015 Marseille Mail : communication@agence3ms.fr - Tél. : 04 91 09 00 34 Responsable édition : Marc SALVADERO Service création : Eric PERRIN Imprimerie DELTA COLOR Cette revue est la seule publication officielle autorisée par le Rotary District 1760 et par son Gouverneur, Jean VISTE. Seule l'Agence 3MS est habilitée à recueillir vos insertions publicitaires au nom de la revue :"Actions rotariennes Le magazine". Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, des pages ou images publiées dans la présente publication, est illicite et constitue une contrefaçon (loi du 11 mars 1957, art. 40 et 41 et Code Pénal art. 425).

[le Sommaire.]

1 Édito du Gouverneur Jean Viste 4 Message du Président du Rotary International Kalyan Barnerjee 6 Les objectifs du Gouverneur 8 Assemblée de district 11 Brèves

1


a

Etre Gouverneur, c’est une belle charge, qui dure un an. Mais pour que cette année soit riche de projets et de réalisations, ce sont plusieurs années qu’il faut y consacrer.

D

’abord s’investir dans la vie du district, en connaître parfaitement tous les rouages et avoir gagné la confiance des clubs et surtout le soutien de son club.

Ensuite, être présenté par son club, être élu. Et là tout commence… 2 ans avant la prise de fonction ! Formation, élaboration d’un programme, constitution d’une équipe : les maîtres mots de ce long chemin préliminaire. Et maintenant, action ! Ainsi, depuis juillet déjà, Gouverneur en exercice, j’ai la mission de faire vivre la très riche devise du Président Banerjee :

Puisez en vous pour "embrasser l’humanité" Le retour à soi pour examiner et évaluer ses propres ressources, afin de les projeter dans l’action, n’est pas une idée nouvelle ni spécifiquement rotarienne, chacun d’entre nous le pratique aux moments clés de son existence affective ou professionnelle : c’est vraiment la condition d’une action réussie dans laquelle le cœur et la raison nous dictent le chemin à suivre. Ce cœur démultiplié et multicolore qui apparaît dans le logo se déploie à partir de la roue rotarienne, notre raison commune. On peut, au-delà de la dimension affective, comprendre que notre rôle est de soutenir, d’épauler l’humanité, et d’atteindre par là notre propre humanité. Mais comment est-il possible d’embrasser l’humanité si vaste, si diverse ? Il suffit, répond le Président Banerjee,

« de se consacrer à un être humain, ou à une cause pour avoir un impact sur l’humanité dans son ensemble ». Par bonheur, pour accomplir cette tâche titanesque, nous ne sommes pas seuls. L’équipe de district apporte à tout moment son soutien et sa compétence, les clubs visités donnent l’exemple du dynamisme et de la générosité, nos partenaires dans l’action nous enrichissent de leur spécificité. Une des priorités de notre année sera de donner au Rotary l’image qu’il mérite et pour cela je compte sur vous, les clubs, qui, par vos actions médiatisées, allez à la rencontre de l’humanité pour la soutenir dans l’adversité. Je compte aussi sur nos partenaires tels que la Banque alimentaire, la carte Visa, le Forum mondial de l’eau, le Rotaract et l'Inner Wheel pour manifester la multiplicité de nos champs d’intervention, nous faire reconnaître partout où les hommes innovent en se préoccupant du bien commun.

Mais si nous voulons réaliser des programmes de grande envergure, nous devons abonder significativement la Fondation, c’est notre fierté et surtout notre force d’action. Enfin, il nous faut penser à nous : d’une part, pérenniser le mouvement par la formation. J’ai pu relever la méconnaissance des

[l'Editorial.]

Et maintenant, ction !

Rotariens, parfois de manière très surprenante, de ce qu’est le Rotary. Il est vrai que nous vivons des évolutions conséquentes d’où la nécessité de mettre en place des programmes de formation au goût du jour sans négliger pour autant, le maintien de la connaissance de notre histoire commune. D’autre part, il nous faut recruter et amener du sang neuf si nous voulons être les acteurs du changement que nous demande le Président International.

Et surtout, n’oublions pas de cultiver le plaisir d’être ensemble, dans le montage des manifestations destinées à financer nos actions et renvoyons ainsi au public une image attractive. Suivons le conseil de Kalyan Banerjee : « faisons en sorte que notre année soit remplie de rires, de joies, et de bonheur !» Jean Viste Gouverneur D1760

3


1 2

priorité : la famille. Les objectifs sont fixés en fonction de cette priorité. Il nous a été recommandé de nous pencher sur les questions qui concernent • le logement • l’approvisionnement en eau • l’assainissement et les soins de santé • et tout ce qui concerne la mère et l’enfant

[le Message.]

ère

4

priorité : exploiter ce que nous faisons déjà bien. « La continuité est importante, car nous sommes compétents dans de nombreux domaines » a déclaré le Président Banerjee et il a cité : • l’eau salubre et potable • L’alphabétisation • Les jeunes qui sont désormais la cible de notre nouveau domaine d’action et qui seront les dirigeants de demain. • Et bien sûr, nous devons rester concentrés sur l’éradication de la polio. • Pour cela, nous devons continuer à travailler sur notre plan stratégique, le développer, le renforcer et passer à un niveau supérieur. • Nous devons également soutenir la Fondation Rotary et son plan Vision pour l’avenir ». ème

3

priorité, ce qui doit être amélioré ou changé. « Nous devons identifier ce que nous pourrions améliorer. Nous devons avoir le courage de faire ce constat et d’opérer les changements nécessaires. » Le Mahatma Gandhi a dit : « Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. » il nous faut donc être le vecteur de ce changement, l’incarner et « reconnaître que tout commence en chacun de nous ». ème

Priorités Kalyan Banerjee est né à Calcutta en 1942. Il est diplômé de l’Institut Indien de Technologie de KARAGPUR.

Ingénieur chimiste et directeur de 2 importantes sociétés agrochimiques indiennes, il réside à Vapi où il a contribué de manière significative au développement d’un des plus importants complexes industriels d’Inde et à la fourniture d’infrastructures médicales et éducatives. Rotarien depuis 1972, Président en 1975, Gouverneur en 1980, Administrateur du RI en 1995-97, de la Fondation 2001-2005, il a siégé à de multiples commissions internationales rotariennes et il est très actif au sein de plusieurs organisations, conseils d’administration. Son épouse Binota est assistante sociale, ils ont 2 enfants et 4 petits enfants.


anerjee

Puisez en vous pour embrasser l’humanité

Cette magnifique devise qui synthétise la sagesse indienne et le "connais toitoi-même" de la philosophie grecque nous indique une méthode : revenir à soi pour y examiner et évaluer ses propres ressources afin de les projeter dans l’action et embrasser l’humanité. C’est ce que symbolise ce cœur démultiplié qui se déploie à partir de la roue rotarienne dans le logo. Embrasser est à comprendre dans son sens étymologique,

prendre dans ses bras, entourer non seulement au sens affectif mais aussi au sens d’épauler, soutenir l’action des hommes pour un monde meilleur. Car nous sommes des professionnels qui offrent leur compétence pour aider les jeunes, encourager les hommes et les femmes à l’ouvrage, partout dans le monde. C’est cette variété des actions rotariennes qui est symbolisée par les bras multicolores qui sortent de

la roue, dans une flagrante ressemblance avec les représentations du Dieu Vishnu, protecteur de l’humanité et garant de la stabilité du monde. Comme le dit Kalyan Banerjee,

[le Message.]

B

"c’est en nous que nous trouverons ce que nous pouvons apporter aux autres" "nous prenons conscience de l’importance d’aider un être humain, et, ce faisant, nous prenons conscience de notre humanité".

5


o G

[les Objectifs.]

Les

6

du

b ou

2 priorités incontournables : Les actions en support

Fondation et formation

de ces objectifs :

Fondation.

• La fondation ne vit et n’agit que par les dons. la collecte est donc essentielle et mérite une cérémonie médiatisée de remise de chèque lors de la visite du Gouverneur. Mon challenge repose sur une donation par tous les clubs, car ce n’est pas encore le cas. • Priorité sera accordée aux subventions de district, afin que les clubs bénéficient grâce au système «Share»(partage) d’un juste retour de ce qu’ils ont déposé 3 ans auparavant.

• Fondation. L’objectif prioritaire, est que tous les clubs fassent un don au fond des programmes et à Polio+. Sans la Fondation, pas de Rotary puissant dans l’action. Et n’oublions pas que nous sommes Formation. District pilote. • La formation doit d’abord cibler les nouveaux Rota• Formation, la clé de la pérennité du Rotary.

Une priorité au niveau du district et des clubs :

riens mais elle s’adresse à tous. Le Rotary change, nous devons l’accompagner. Quelques innovations sont en cours de réflexion. • La connaissance des outils informatiques sera facilitée car elle est une clé essentielle du nouveau Rotary. C’est cette connaissance qui renforce le partage et accélère la communication • Les formateurs s’efforceront d’adapter la pédagogie à la personnalité des participants et de la rendre dynamique, interactive attrayante, si ce n’est festive…. • Formation des jeunes à l’IRL : 10 rotaractiens, 10 rotariens (1 par secteur) auront leur journée de formation prise en charge par le district.

• Festif. Nous devons travailler dans la joie et la camaraderie. Plus facile à dire qu’à faire mais il faut tendre vers cela. Monter avec Effectifs. Le recrutement est une priorité essentielle pour l’avenir plaisir des manifestations pour le du Rotary et j’attends : financement de nos actions • que chaque femme recrute au moins une femme pour les clubs mixtes. et ainsi renvoyer au grand public • que chacun des membres de l’équipe de D istrict une image attractive. recrute au moins un nouveau membre.


bjectifs uverneur • qu’un club et deux e-clubs soient créés ainsi qu’un club Rotaract, et peut-être un club Interact. • qu’on n’enregistre aucun départ de membre. D’où une vigilance accrue du président et du protocole, en ce qui concerne le suivi de l’assiduité aux réunions.

Pôle action professionnelle.

• Travail manuel : un prix « handicapés » sera décerné par les clubs en prolongement du RYLA, dont le thème sera « handicap et métiers du handicap ». • A l’étude, un prix « jeune créateur d’entreprise» ainsi qu’un prix du « jeune journaliste ».

Pôle relations publiques.

• Développer un réseau avec les journalistes et les institutionnels. • Organiser une projection du logo Polio+ sur un ou deux bâtiments de notre district. • Promouvoir la marque Rotary dans toutes nos réalisations

Manifestations.

• Espoir en tête (26-01-2012) avec des contre marques achetées par des entreprises au profit d’handicapés et par les collectivités territoriales pour les scolaires. • Participation aux collectes de la Banque alimentaire. • Projet de la semaine de la famille avec l’Inner Wheel et le D1730, du 3 au 10 décembre 2011 • Partenaires au Forum mondial de l’eau, du 12 au 17 mars 2012

Les dates importantes : • 1er octobre

Séminaires à Roquerousse

• 3 au 10 décembre

Semaine de la famille en partenariat avec le D1730 et l’Inner Wheel D73.

• 26 janvier 2012

Espoir en tête.

Après les 3 SFPE, je sais que je peux compter sur votre motivation pour réussir ensemble une bonne année rotarienne 2011-2012. Avec l’équipe de district, nous serons à votre écoute pour vous aider dans notre domaine de compétence. Jean Viste Gouverneur 2011-2012

[les Objectifs.]

o

7


[l' Assemblée.]

A

ssemblée de Dist 18 juin à A chez Ch

Accueil par le président d’Arles sur Rhône, Frederic Becha et le Maire d’Arles, Hervé Schiavetti.

Ouverture par Alain Morales et passage de collier à Jean Vistes.

8

Une action remarquable : Serge Sardella présente les éoliennes de production d’eau par condensation pour aider les villages isolés.

Le plan stratégique du Rotary : la continuité...

Le message du Président International Kalyan Banerjee par sa représentante Dominique Dubois.

Les référents site internet.

L'équipe 2011-2012... Patrick Nouaille Degorce

Pôle jeunesse Arlette Librini

Pôle formation Philippe Jean

Fondation Alain Morales

Pôle international Gérard Deguignes

Pôle intérêt public Liliane Lefevre

Pôle professionnel Brigitte Obels


trict rles ico

[l' Assemblée.]

F comme fiesta au Patio de Chico...

Christian Ludot Gouverneur élu. Le Rotary partenaire du 6ème Forum mondial de l’eau : Claudine Chilinski et Alain Genot.

Tirage au sort par Jean Claude Chauvin et Kathy Maisonneuve.

9

Un grand merci au Club d’Arles sur Rhône, club organisateur.

Les ADG : Claude Famechon Joseph Grimaud Edouard Alexander Pierre Weill, Jean Maizoue Louis Marie Savornin Bernard Cerveau, René Perrier, Christian Mauduit, Jean Pierre Bedou . Pôle communication, Micheline et Kathy

RYLA Jean Claude Leseney

La dynamique du club Jacques di Costanzo

Marie Francoise Pignard Gouverneur Inner Wheel D73

Semaine de la famille Anne Marie Chapuis et Gérard Canavaggio

Convention internationale de Bangkok Bernard Bonnes

Carte bancaire du Rotary Olivier Borrione


1300 candidatures, 200 places, le RC Gordes a été choisi pour le programme pilote Membre associé débutant le 1er juillet 2011 pour 3 ans « afin de favoriser la flexibilité et l’innovation »

La convention ADECCO-ROTARY n’est pas reconduite. En revanche, il a été proposé une collaboration entre les clubs du district et les agences ADECCO. Maintenant, nos correspondants directs sont les 10 Directeurs d’Agences Multisites (DAMS). Un partenariat a été entériné avec ADECCO dans le cadre du RYLA 2012 sur le thème « handicap et métiers du handicap » organisé par le RC Golfe de Fos Créations de clubs : Vitrolles-Etang, Isle-sur la Sorgue, Guillestre, Rotaract à Martigues ouest Etang de Berre

A compter du 1er juillet, le club de Pertuis-Durance-Cadenet a quitté le secteur 2 pour rejoindre le secteur 3.

Semaine de la communication : la campagne est programmée en mars 2012 avec un cœur de campagne du 12 au 17 mars 2012. Kathy Maisonneuve est désignée référent du District 1760 auprès du Rotarien.

Après ebay et le e-commerce, voici les e-clubs Rotary semblables en tous points aux autres clubs. La différence : des réunions on-line entre e-membres pour mener des actions bien réelles et cultiver le même esprit de service et de camaraderie. Les modalités de fonctionnement ont été approuvées par le conseil de législation d’avril 2010. Bientôt un e-club dans le district, peut-être deux !

3 étudiants en BTS ont conçu un système ingénieux pour apprendre le Braille. Le club de Vitrolles leur a décerné le prix du travail manuel.

[les Brèves.]

i1760 Les petites nfos du District

11


Plan pour


vision l’avenir

L’idée d’un fonds de dotation visant à « faire le bien dans le monde » date de 1917. En 1928, ce fonds fut rebaptisé « Fondation Rotary » et devint alors une entité distincte au sein du Rotary International, au service du But du Rotary International. Elle a permis alors de mettre en place un programme de bourses, d’échanges de groupes d’études, des subventions de contrepartie, des subventions 3H et de lancer, en 1984-1985, le programme Polio+. En 1987-1988, les premières rencontres sur le thème de la paix débouchent sur les programmes pour les études sur la paix et la résolution des conflits.

Aujourd’hui le plan stratégique a fixé un cap unique à la direction du Rotary et de la Fondation en s’appuyant sur les actions humanitaires ayant un fort impact dans les 6 domaines d’actions stratégiques (santé, eau, alphabétisation, développement économique, paix, maladies), toutes formulées par les Nations Unies. Dans notre nouveau champ d’action qu’est le monde aujourd’hui, quelles actions pourrions-nous mener sans le concours de la Fondation ? C’est en elle qu’il nous faut puiser l’énergie pour relever les 20 défis de demain pour l’humanité, parmi lesquels, l’éducation, la santé, la lutte contre la faim, l’eau…

Notre Fondation joue donc un rôle cardinal dans ce monde agité. - Soutenir financièrement notre Fondation permet à d’autres Rotariens d’entreprendre des actions internationales auxquelles nous participons de manière indirecte par solidarité. - S’unir dans le but de servir à travers des actions qui nous tiennent à cœur c’est bien, mais se surpasser pour mener des actions qui, a priori, ne nous atteignent pas directement, c’est encore mieux et C’EST ROTARIEN.

LA FONDATION C’EST VOUS. ELLE EST A VOTRE SERVICE, et c’est par elle que nous parviendrons, comme nous le demande Kalyan Banerjee, à embrasser l’humanité ! PDG Alain Moralès Responsable de la Fondation

[les Pôles.]

Pourquoi la Fondation ?

13


A ction

[les Pôles.]

Le pôle Action professionnelle aura à cœur cette année :

14

• De puiser dans la ressource des actions pérennes, reproductibles et souvent contractualisées, sous la responsabilité du Gouverneur (club des 40 avec l’université, actions de parrainage et d’information avec le Rectorat, le prix éthique, le prix du travail manuel, la valorisation d’Uni-cités qui permet de participer à des actions de parrainage de jeunes en insertion) et de les développer • D’impulser une présence forte de l’action professionnelle au niveau des clubs • D’apporter aux clubs toutes les informations et aides pour valoriser les actions et les personnes (prix travail manuel, prix éthique, conventions) • De donner de la force et de la matière, de la légitimité, aux conventions signées avec l’Université, avec le Rectorat, etc. • D’inciter des Rotariens à rejoindre le pôle du district dans certaines actions telles que des simulations d’entretiens d’embauche ou de parrainage des étudiants dans leur recherche de stages.

Il parait donc utile : • De mesurer ce qui se réalise déjà dans les clubs, • De mesurer pour l’année 2011-2012 les intentions des futurs présidents et leurs réalisations potentielles. • De donner des pistes d’action professionnelle via la formation-information. • De recueillir vos idées, vos initiatives pour en faire profiter les autres clubs. • Et peut-être de pérenniser et contractualiser des initiatives de portée générale.


p

rofessionnelle

[les Pôles.]

Pour ce faire, l’équipe du pôle professionnel a proposé aux présidents des clubs et leur responsable « action professionnelle »: • Un outil sous Excel permettant de recenser les actions réalisées et prévisionnelles. • Des rencontres, par secteur, entre ADG, responsable club et présidents qui, dès le mois de mai 2011 auront permis de préparer, sensibiliser, réactiver… l’action professionnelle.

La devise de Kalyan BANERJEE nous enjoint de puiser en nous pour embrasser l’humanité. Comprenons par là que nous avons à faire le point sur nos réalisations, évaluer nos ressources et notre détermination pour les projeter dans l’action. Le Rotary est d’abord une association de professionnels qui mettent leur compétence au service d’autrui, jeunes et moins jeunes. Faisons le savoir et valoir ! Dans ce cadre, les prix du travail manuel servent les lauréats comme l’image du Rotary. En 2010, le 1er prix, qualité du travail en équipe, a été remis aux élèves du CAP maçonnerie, 2ème année, du lycée des Métiers Louis Martin Bret de Manosque, pour une fontaine murale en mosaïque pour embellir le restaurant d’application.

15

La photo nous montre 2 élèves et leur maître, Monsieur Dombrowski, meilleur ouvrier de France, ainsi que le proviseur et le président du club de Manosque. le 1er prix du mérite personnel revient à Alban Gambotti, Compagnon, présenté par le Club de Gap, qui termine son tour de France et travaille dans une entreprise locale. Et le 2ème prix a été remis à Aurélien Girard, en CAP d’ébénisterie et de marquetterie au lycée Poinsot Chapuis, présenté par le RC Marseille St Michel. Brigitte Obels Responsable du pôle Action professionnelle


3

Une nouvelle année rotarienne commence avec une nouvelle devise : puisez en vous pour embrasser l’humanité. La jeunesse, à cet égard, constitue une ressource infinie que le Rotary doit promouvoir et aider dans la construction de son avenir car cet avenir, c’est celui de l’humanité, et du Rotary ... D’ailleurs chaque pôle s’en préoccupe peu ou prou, pensons à l’action intérieure avec coup de pouce clé, ou l’action professionnelle avec les parrainages, simulations d’entretien d’embauche, le coaching d’étudiants, etc. Au sein des clubs, il est donc souhaitable qu’un « référent jeunesse » seconde le président en supervisant toutes les actions réalisables en direction de la jeunesse et en assurant la liaison avec le district, si besoin est.

Le pôle jeunesse proprement dit développe trois programmes majeurs parmi ceux proposés par le ROTARY INTERNATIONAL : le Rotaract, le RYLA et le programme Youth Exchange. Ces programmes, grâce à votre soutien, vous, Rotary Clubs parrains, contribuent à former au leadership, à développer le sens du civisme et à contribuer à l’épanouissement personnel des jeunes générations.

LE ROTARACT Créé en 1968, aux Etats Unis par le Rotary International, le ROTARACT compte aujourd’hui 6 200 clubs regroupant 140 000 membres dans 127 pays du monde. Le mouvement doit son nom à la contraction de deux mots : Rotary et Action. Il a pour but de mettre en relation des jeunes du monde entier entre 18 et 30 ans afin de développer un réseau d’amitié et de service, pour embrasser l’humanité, selon le vœu de notre Président international. Notre district comprend 5 clubs Rotaract : Pays d'Aix, Aubagne, Avignon-Comtat, Gard et Marseille. Un des objectifs de cette année est de parrainer de nouveaux clubs et nous comptons sur votre mobilisation pour y contribuer !!!

>

[les Pôles.]

Jeunes générations programmes majeurs

17


LE PROGRAMME YOUTH EXCHANGE

[les Pôles.]

LE RYLA

18

Le programme RYLA (Rotary Youth Leadership Award) a été officiellement adopté par le Rotary en 1971. Chaque année, partout dans le monde, des milliers de jeunes participent à des séminaires de formation au leadership. Âgés de 14 à 30 ans, les candidats sont sélectionnés en fonction de leur potentiel de futurs décideurs. Les stagiaires RYLA participent à des séminaires, des camps et des ateliers où ils débattent sur le thème du leadership et acquièrent de nouvelles compétences par la pratique. Pour l’année 2011-2012, le RYLA aura lieu du 29 février au 04 mars 2012, sous la responsabilité de Jean Claude Leseney. Le thème : Handicap et métier du handicap. Le but est de montrer que les handicapés peuvent se prendre en charge et s’intégrer dans le monde du travail, et que les valides peuvent se consacrer aux métiers du handicap et s’y épanouir. Le Gouverneur Jean Viste, en cohérence avec ce programme a proposé la création d’un prix du travail manuel « handicapé ». Toute l’équipe du pôle jeunesse reste à votre disposition pour répondre à vos interrogations, vous épauler dans vos démarches tout au long de cette année 2011-2012. Et n’oubliez pas, n’hésitez pas à parrainer, aider, impliquer ces jeunes générations dans vos projets, vos manifestations car ce sont les leaders de demain !

Depuis plus de 75 ans, le programme Youth Exchange, administré localement par les districts et les clubs, permet à des jeunes et des familles d'accueil d'élargir leur vision du monde. Chaque année, plus de 8 000 participants étudient et séjournent dans près de 80 pays. En 2010, notre district a fait partir 8 jeunes à l’étranger, Japon, USA, Taïwan, Thaïlande, etc. et en a reçu 10, d’Australie, Japon, Canada, Taïwan… Cette année nous avons 8 étudiants français qui partent au mois d’août, vers les USA, l’Australie, la Corée du Sud, le Japon et le Canada. Nous recevons en contrepartie des étudiants américains, canadien et vénézuélien. Dates importantes : - décembre 2011 : réunion de sélection des échanges de jeunes. Et si autour de vous, des jeunes, entre 14 et 17 ans, souhaitent présenter leur candidature, faites la nous parvenir rapidement et nous étudierons la demande pour cette date. - printemps 2012 : les JRJ (Journées Rotariennes de la Jeunesse) qui se dérouleront à Annecy. C’est une manifestation nationale où se retrouvent tous les étudiants étrangers qui sont en France (environ 400 à 500 personnes) et qui a lieu tous les 3 ans.

Fabien VULFIN Responsable Pôle jeunesse 2011-2012 fabien.vulfin@gmail.com 06.75.06.30.78


"Je m’appelle Ivy, je suis une fille taiwanaise qui a 17 ans. J’étais en France il y a 9 mois 2 semaines et 5 jours. Au début quand je suis arrivée, je parle pas du tout le Français, et je ne connais pas du tout la France. Est-ce que la nourriture française est vraiment bonne comme j’imagine ? Est-ce que les Français n’aiment pas vraiment les étrangères? La France est un pays très différent de mon pays: Taiwan. La langue, les gens, le climat, l’école, les batiments, même les arbres dans la rue sont différents! Dans ma première famille d’accueil c’était dur pour moi ! On ne parlait pas beaucoup car je ne savais pas parler en Français, la famille n’aime pas trop les sorties, donc on restait à la maison beaucoup. Et au lycée, je fais toutes les matières, mais j’ai compris rien du tout. Mais j’ai fait des amis. Et je me suis perdue dans la rue le premier jour d’école. Tout ça, j’ai envie de rentrer chez moi… Ensuite, les 3 mois chez ma deuxième famille d’accueil, tout va meilleur! Ma famille d’accueil m’a aidée beaucoup, et puis je suis allée à l’opéra, j’ai visité la France, j’ai fait les voyages, j’ai fait l’équitation, j’ai joué les échecs, j’ai fait l’escalade, j’ai eu des cours de Français débutant au collège, c’était

meilleur pour moi d’apprendre la langue française Quand je ne comprends pas, mes parents d’accueil m’expliquaient toujours, à cause de ça, j’ai progressé vraiment beaucoup! Il reste 3 mois chez ma troisième famille, ma grande soeur d’accueil qui est partie à Taiwan est rentrée à la France! Donc elle me parle en Chinois et je lui réponds en Français, c’est drole. Et j’ai eu le bus trip avec Rotary, on a visité l’Europe! C’était magnifique! Voila, ma vie en France va bientôt finir, je vous remercie, qui a m’aidé, qui m’enseigne, qui s’occupe à moi, le Rotary, l’école, les prof, les familles d’accueil, les amis, merci beaucoup. J’ai eu la chance de vous connaître. C’était une super année en France! Et je vais être une prof de Français plus tard! J’ai encore une année au lycée à Taiwan, quand je finir, je vais revenir en France, car, excusez-moi, je ne maîtrise pas encore bien la langue. "

[Témoignages.]

Ma vie en France

Ivy Lin, youth exchange parrainée par le club d’Aubagne.

Expérience rotarienne : famille d’accueil pour 3 mois et demi S’il est un domaine où appliquer soi-même les devises présidentielles « … rapprocher les continents » toujours d’actualité et "puisez en vous pour embrasser l’humanité", c’est bien dans le cadre du programme Youth Exchange. J’en ai fait personnellement l’expérience cette année, puisque j’ai hébergé Ivy pendant 3 mois et demi. Ivy, parrainée par le club d’Aubagne, vient de Taïwan, elle a aujourd’hui 18 ans et un puissant désir de parler le Français, de s’initier à la culture de notre beau pays. Avec elle, j’ai beaucoup appris sur Taïwan, bien sûr, mais j’ai aussi appris à poser un regard neuf sur nos

coutumes, notre cuisine, nos terroirs ; j’ai pris plaisir à lui faire découvrir l’opéra, des musées, des villes comme Aix, limoges (à l’occasion de la remise du prix littéraire du Rotary) Toulouse, Albi… Mais j’ai surtout eu la joie de la voir progresser, s’intéresser, communiquer avec mes petits enfants et leur ouvrir de nouveaux horizons. Chacun a dû apprivoiser l’autre, tenter de le comprendre et s’efforcer de respecter son altérité. C’est donc une expérience humaine exceptionnelle qui, certes, nécessite un peu de disponibilité, mais qui est vraiment gratifiante et hyperrotarienne, si l’on peut dire, puisqu’elle réunit des actions en direction

de la jeunesse, de l’action internationale, et sert l’objectif central de notre mouvement, la paix et l’entente ente les peuples. Micheline BONNET, rédactrice en chef

19


PRIX SERVIR DU D 1760 Le principe est que chaque club propose au Pôle la candidature d’une personne méritante (non une association).

Ipublic ntérêt

[les Pôles.]

La commission d’Intérêt public a pour objectif d’améliorer les rapports entre les hommes, la vie dans la cité, donner l’exemple du dévouement et du civisme. En pratique, donner et collecter. Nous nous arrêterons sur deux moments importants de la vie des clubs et des districts.

Après examen détaillé des candidatures, les membres de l’équipe choisissent par vote, en présence du Gouverneur, le meilleur candidat estimé. Le lauréat de ce prix reçoit un chèque de 2500€. Les documents nécessaires seront fournis en temps utile. L’année dernière, le prix a été attribué à Agnès Colona d’Istria, jeune infirmière compétente, volontaire, et dévouée. En honorant Agnès, le club de Bagnols sur Cèze qui l’a présentée, a voulu récompenser les jeunes générations qui partagent et mettent en œuvre notre idéal de servir, sans le savoir, et les encourager à poursuivre.

21

Liliane Lefevre Responsable pôle Intérêt public

ESPOIR EN TETE C’est une action nationale exemplaire par l’unité qu’elle réalise. Unité de temps : une soirée, de lieu : le cinéma, d’action : réunir des fonds destinés à la FRC (Fédération de la Recherche sur le Cerveau) pour financer plusieurs projets de recherche choisis par le Conseil Scientifique de la FRC et l’AJNR (Association pour la Journée Nationale du Rotary), et, comme vous le savez, les projets des Centres de Recherche de Marseille ont été choisis 6 fois . Les résultats nationaux pour la saison 6 « Raiponce » sont remarquables : 93 000 places vendues pour 920 000€ net. Pour le D 1760, ce ne sont pas moins de 6 800 places qui ont été vendues.

Les fonds collectés ont été remis le 15 Juin 2011 au Centre de Neurosciences de Bordeaux, lors d’une cérémonie médiatisée. Pour la saison 7 2011-2012, la séance en avant-première rotarienne aura lieu, notez-le, le jeudi 26 janvier 2012, avec le film : « War Horse » (Cheval de guerre) de Spielberg, d’après un roman de Michael Morpurgo, paru en 1982. Ce film raconte « une formidable odyssée où s’entremêlent l’amitié, la découverte et le courage » valeurs universelles s’il en fut. Spielberg a d’ailleurs dit « Je suis sûr que le film et son message toucheront le public de tous les pays ». Notre objectif pour le D 1760 est de vendre 7200 places, soit + 5%, en développant les séances scolaires et la participation des entreprises.

Connexion au site www. espoir-en-tete.org pour plus de détails.


[les P么les.] 22

f

La ormation


Le Gouverneur Jean VISTE a placé la formation dans ses priorités et il souhaite que soit maintenue l’organisation des séances de formation, à l’échelon des clubs et des secteurs, sous la responsabilité des formateurs de secteur.

Cette année, un thème central, un « fil rouge », a été retenu : la mise en œuvre du Plan Stratégique.

[les Pôles.]

Indispensable dans toutes les professions, la formation concerne tous les Rotariens. Vous pratiquez le Rotary, et vous l’aimez depuis parfois de longues années, c’est pourquoi je gage que vous aurez plaisir à développer, améliorer et actualiser vos connaissances sur une organisation aux multiples facettes, aux innombrables possibilités et en pleine mutation !

A partir de ce thème, de nombreux sujets de travail peuvent être individualisés. Dans chaque club, un responsable de la formation constituera un ou des binômes associant un jeune Rotarien, et un Rotarien plus expérimenté. Chaque binôme sera chargé de préparer, avec l’aide des membres du club, le ou les sujets choisis, puis de les présenter lors des réunions de formation.Pour faciliter ce travail, une documentation sur le thème sera réunie et mise à disposition des formateurs et des clubs. En d’autres termes, nous comptons sur la participation active et interactive des Rotariens. Au formateur de secteur d’animer et de superviser la séance, en lien avec l’ADG et l’équipe de formation du district, composée de Christiane Bourquin, Olivier Borrione et Philippe Jean. Les réunions de formation seront au mieux assurées lors de réunions statutaires, et pendant leur durée. Selon la taille et le nombre de clubs d’un secteur, les formateurs de secteur pourront organiser une séance regroupant plusieurs clubs, comptant pour une réunion statutaire. Fixez les dates de réunion le plus tôt possible, en collaboration avec l’ADG et le formateur de secteur, intégrez-les dans le programme de l’année du club et vous les communiquerez, ainsi que les sujets retenus, à l’équipe de formation du district. Ainsi, en 2011-2012, la formation rotarienne est placée entre les mains des clubs et des Rotariens, car se former ce n’est pas subir des discours, mais apprendre en cherchant et en s’impliquant. « Puisez en vous.. » nous a dit le Président Banerjee…. PDG Philippe Jean, Responsable du pôle Formation

23


[les P么les.]

E

24


du

otary R

Au cours de cette nouvelle année rotarienne le pôle Essor du district 1760 poursuivra son action dans Dans cette optique, le pôle Essor s’attachera à : la direction qu’il s’est fixée depuis 1- Aider à dynamiser les clubs : 2009, soit : augmenter le potentiel - Un indicateur de fonctionnement du club, à disposition depuis 2010, permettra d’établir un plan des clubs afin de mieux répondre d’action en fonction de données objectives. à la demande en termes d’actions ; - Le laboratoire d’idées, dont les sessions seront dupliquées dans certains secteurs du district, devrait l’action étant la seule vraie finalité permettre de générer des idées nouvelles sources, à du Rotary. Il y a urgence, terme, de réactivation du club. en effet à ce que le Rotary mette - Les clubs à effectifs réduits feront l’objet de toute l’attention et du soutien du pôle Essor. Un plan d’action sa logistique en adéquation avec personnalisé devrait être proposé en 2011-2012. des besoins qui augmentent de manière exponentielles et des 2- Contribuer à amplifier l’impact effectifs qui régressent parfois, des actions : stagnent souvent ou augmentent - La « Fédération des clubs » du secteur V, inaugurée en 2010, devrait produire les effets escomptés sur la faiblement rarement. pérennité et la pertinence des actions lors de l’année rotarienne en cours. - Le projet « jeunes générations » destiné à mobiliser les Rotariens les plus récents autour d’un projet commun devrait également constituer un élément moteur essentiel dans la genèse des actions.

3- Tenter d’augmenter les effectifs : - par le biais des méthodes de recrutement classiques - par la création de nouveaux clubs

Augmenter le potentiel des clubs, pierres angulaires et cellules effectrices du Rotary, implique d’agir à deux niveaux : augmenter les effectifs d’une part et maintenir ou amplifier la dynamique des clubs d’autre part. La présence d’un leader qui sache motiver et entraîner à sa suite les membres du club vers un objectif valorisant est une condition indispensable au succès de l’entreprise. De la dynamique du club et de ses possibilités d’innovation, susceptibles de susciter l’intérêt de chacun, dépendent à la fois le recrutement et la fidélisation des membres.

L’essor du Rotary est un concept déjà ancien mais qui implique l’évolution continue des idées et des méthodes en fonction du changement rapide et continu de la société. S’il veut réellement remplir son rôle, le Rotary doit non seulement évoluer mais aussi innover en devenant ainsi un des acteurs du changement.

PDG Jacques di Costanzo Responsable du pôle Essor du Rotary District 1760

[les Pôles.]

ssor E

25


P

ôle

[les Pôles.]

puisez en vous pour embrasser l’humanité,

26

thème idéal pour les objectifs du pôle International !

Cinq axes majeurs orienteront notre action : • La promotion et l'information de la Convention internationale qui se déroulera à Bangkok du 6 au 9 mai 2012 . Cette convention s'annonce déjà comme un événement particulièrement marquant dans la vie du Rotary International.

• La participation des clubs de notre district au Forum Mondial de l'Eau qui se tiendra à Marseille du 12 au 17 mars 2012 . N'oublions pas que l'eau et l'assainissement font partie des six domaines stratégiques du Rotary International.

• Le développement des clubs contacts par l'assistance qui sera apportée aux clubs qui désirent se lancer dans cette action.

• Le soutien aux actions des clubs dans toutes leurs actions internationales et plus particulièrement en liaison avec la Fondation.

• L'information sur les Comités Inter Pays , auxquels tous les Rotariens peuvent adhérer afin de faire progresser l'entente entre les peuples. Les CIP sont un complément précieux à l'action des clubs et des districts .

Sawasdee (bonjour) C’est au pays des mille sourires que vous pourrez cette année rencontrer des Rotariens du monde entier. Oui, la 103ème convention se tiendra à Bangkok, du 6 au 9 mai 2012, dans l’un des plus grands centres de convention d’Asie : l’Impact center, situé à 3O minutes du centre de Bangkok . Cinq séances plénières, des ateliers, la traditionnelle maison de l’amitié, le troisième symposium du Rotary sur la paix et une variété de manifestations idéales pour rencontrer la culture thaïe, et renforcer l’amitié rotarienne. Le D1760 proposera un voyage rotarien avec une agence, mais chacun peut organiser son propre périple. Toujours est-il que si vous vous inscrivez avant le 1er décembre, vous bénéficierez de tarifs préférentiels ! Micheline Bonnet, Rédactrice en chef

Gérard Deguignes Responsable pôle action internationale


I

CIP FRANCE-CHYPRE

1er voyage à Chypre de la section française en juin 2011

Un « C.I.P » est un Comité Inter Pays (pour un chypriote, c'est un « I.C.C », c'est à dire un Inter-Country Committee). Véritable jumelage, non pas entre clubs rotariens, mais entre deux pays dans le cadre du Rotary International, il vise à développer des relations amicales entre les clubs des deux pays pour promouvoir des projets utiles au service des communautés de ces pays. Si, déjà, des relations notamment économiques existent depuis au moins le XIIIe siècle entre la France et Chypre, il est apparu nécessaire à Jean Viste, alors Gouverneur élu, d'aller plus loin, dans un autre domaine, pour travailler à la compréhension du monde et à la paix en créant un C.I.P France-Chypre. C'est en septembre 2010 qu'a eu lieu, parallèlement, en France et à Chypre, l'assemblée générale constitutive de ce nouveau C.I.P qui s'inscrit à la suite de nombreux C.I.P. déjà existants. Des membres fondateurs se sont regroupés autour de Jean Viste, Gouverneur du District 1760, Président de la section française du C.I.P et d'Hélène Taioglou, secrétaire, pour rencontrer, à Chypre, les membres de la section chypriote du C.I.P, dont notamment son Président George Papaleontiou (DDG D2450) et les membres du bureau : Christina Covotsou (AG D2450), Angelos Savvides (PP D2450), Christakis Papavassiliou, Consul Honoraire de France à Limassol, (AG D2450). Et c'est à Limassol (Chypre) le 4 juin 2011, qu'a été signée la charte de jumelage entre la France et Chypre, en présence de nombreuses personnalités, dont Monsieur le maire de Limassol et Monsieur Jean-Marc RIVES, ambassadeur de France à Chypre.

Les Rotariens français ont été reçus très chaleureusement et amicalement par les Rotariens chypriotes ; ils ont découvert, au cours des visites, un beau pays riche de son passé culturel, ils se sont rapprochés, tout au long de ce voyage, des problèmes, des besoins et des souffrances de cette île divisée, mis en évidence grâce aux commentaires de George Papaleontiou, très présent pendant ce périple et à Hélène Taioglou qui a été une interprète fidèle. Dès à présent, à la suite de cette rencontre constructive, de ce rapprochement rotarien entre la France et Chypre, des idées d'action commune ont commencé à s'ébaucher et vont se développer. Après la phase protocolaire, les Rotariens passent à l'action. Monique Valesi, RC Cassis Pierre Aubert, RC Golfe de Fos

[les Pôles.]

nternational

27


[le Cahier Com.]

Hu m a n iet én

L'

En mars 2011, le Rotarien a intitulé "L’humanité en action" la nouvelle campagne d’image pour renforcer notre marque.

28

MB "marque" : pourquoi employer ce mot ? KM Ce terme peut sembler impropre, voire choquer : le Rotary n’est pas une entreprise commerciale qui produit des biens de consommation. La « marque » désigne ici l’identifiant, ce qui nous différencie des autres, ce qui nous caractérise en propre.

MB On parle de l’image de marque d’une entreprise, d’une institution, d’un mouvement. Qu’en est-il ? KM L’image de marque d’une

Kathy MAISONNEUVE responsable du pôle Communication

entreprise correspond à la façon dont celle-ci est perçue par le public. Cette perception se construit sur des critères objectifs (qualités réelles) et des critères subjectifs largement influencés par l’opinion générale et la publicité. Elle fédère les représentations autour d’une image, d’un logo, bref d’un signe emblématique qui détermine des comportements (choix, achats,…) et des affects (appréciations positives ou négatives : image vieillotte, branchée…)

MB Quelle est la différence entre image de marque et notoriété ? KM L’image de marque, en tant que représentation mentale est différente de la ‘’notoriété’’ au sens où elle définit l’aspect qualitatif de la perception. La notoriété elle, renvoie à l’aptitude d’une marque à s’imposer en premier dans l’esprit (notoriété spontanée) et dans les choix du consommateur, du public, ce qui en situation de concurrence est salutaire. Il n’est pas évident de

changer une image de marque, encore moins de lui faire atteindre la notoriété.

MB Le Rotary n’est-il pas confronté à un déficit de son image de marque ? KM Certainement ! Il nous faut d’ailleurs l’analyser et le gérer pour regarder l’avenir avec confiance. Voistu, toute marque est confrontée à cinq enjeux clés, le Rotary n’y échappe pas !

MB Quels sont ces enjeux ? KM Je dirais d’abord l’appartenance, c’est à dire la fierté d’appartenir à un mouvement tel que le Rotary. Or l’homo rotaricus est partagé entre le désir d’agir pour le bien de la communauté, de partager des valeurs avec ses alter ego et une certaine discrétion, presque une pudeur à communiquer sur des réalisations pourtant remarquables. Est-ce le vestige d’une bonne éducation qui engageait à la modestie et qui est devenu une véritable culture, ou est-ce le signe d’un mouvement centenaire qui n’a pas pris la mesure des enjeux du XXIe siècle ? Toujours est-il que nous devons aujourd’hui nous faire connaître pour ce que nous sommes et ce que nous faisons, promouvoir le Rotary du futur, devenir, comme on dit en marketing, des « ambassadeurs de marque ». Un deuxième enjeu crucial me semble être la permanence : quand tout évolue à l’intérieur et à l’extérieur de l’entreprise, par exemple, la marque entreprise devient un point de repère essentiel. Pour le Rotary, c’est la roue qui porte ces valeurs de permanence. A nous de lui insuffler un nouveau dynamisme ! L’endurance, également. L’endurance des marques est toujours plus importante qu’on ne le croit.


Renault, Danone, Michelin, Perrier, Procter, l’Oréal… sont autant de marques qui se sont relevées de crises corporate graves. En des temps difficiles, la marque entreprise aide à mettre en perspective et surmonter les problèmes. De même notre mouvement qui est né d’une époque troublée prend tout son sens dans ce monde en mutation et nos valeurs, servir d’abord ou promouvoir la paix dans le monde… sont loin d’être obsolètes. A nous de les défendre et de les pérenniser ! La confiance qu’inspire la marque est aussi fondamentale. Ces dix dernières années ont vu fleurir de nombreuses associations caritatives, des ONG… Pour tout bénévole, tout donateur, dans tout pays, la question reste la même : celle de la confiance. Confiance dans la fiabilité de ceux qui gèrent les fonds, leur dévouement, leur éthique… La réponse rotarienne, c’est la Fondation, caution visible dans les actions menées par chaque Rotarien, partout dans le monde. Enfin, le dialogue. Travailler sur une marque, son évolution, ses codes, ne va pas de soi. Construite pour durer, la marque nécessite que tous les acteurs prennent le temps de se parler et de s’écouter. Autrement dit, c’est ensemble que nous ferons bouger les représentations et à cet égard, les actions qui ont été menées sur la période du lancement de la campagne de communication ont permis d’entrer en dialogue avec la cité.

MB Quel bilan dresses-tu de la deuxième édition de la semaine de la com ?

[le Cahier Com.]

n actio Micheline BONNET rédactrice en chef

29

KM Cette deuxième édition de la semaine de la com a remporté un vif succès puisque tous les secteurs de notre district ont réalisé des actions. Il est à souligner que sur les recommandations de l’équipe com et du Gouverneur, les clubs se sont réunis pour une meilleure efficacité et une meilleure visibilité; certains secteurs ont fait des actions communes. Par exemple, les clubs du secteur d’Aubagne et la mer, avec le Rotaract, ont organisé le 9ème festival de théâtre amateur du Rotary.

Festival de théâtre du Rotary Traditionnellement, chaque club est représenté par une troupe locale, et à l’issue de la représentation des 6 pièces d’une durée de 20 minutes chacune, le Molière (un buste doré de Molière) est remis à la troupe qui a gagné le concours. Cette année, prime à la créativité, à la spontanéité et à la jeunesse, c’est le Rotaract qui a remporté le trophée pour « scènes de ménage à Rotaract City », un ensemble de saynètes que les rotaractiens eux-mêmes ont écrites, interprétées et mises en scène.

>


[le Cahier Com.]

« Le médecin malgré lui » vient en aide aux plus démunis

30

le RC Manosque a proposé au public du théâtre Jean le Bleu, un « médecin malgré lui » relooké XXIème siècle, afin de récolter des fonds destinés à soutenir les épiceries sociales de Manosque et d’Oraison. Le Président Michel Chapuis en a profité pour présenter le Rotary et son action internationale urgente Haïti, Japon… et ses actions pérennes comme la lutte contre l’illettrisme, Polio+… Il a ainsi réalisé une belle opération de communication, et de soutien à la jeunesse en faisant appel à la jeune troupe « le pack » qui a dynamité le très classique Molière et enchanté les 100 scolaires invités ainsi qu’un public venu nombreux pour partager cette bonne soirée.

Peu de journées portes ouvertes dans les clubs. Il semblerait que ces manifestations de prestige n’aient pas fait la preuve de leur efficacité l’année dernière. Il ne faut pas demander au public de venir à nous, à nous d’aller vers lui ! En revanche, on a vu fleurir des actions de notoriété pure parmi lesquelles, notons les présentations du Rotary dans les lycées, dans les hôpitaux, des journées découvertes en entreprise, les journées « don du sang » des clubs d’Aix et des clubs de Nimes, une simulation ONU avec Euromed et le Rotary, des conférences annoncées par affichettes et panneaux municipaux et relayées par la presse. Citons le club de Cassis qui a reçu Maurice Taïeb, un des découvreurs de Lucie et de Toumaï. Ou encore le club de Salon de Provence qui a réuni plus de 170 personnes pour la conférence d’une « femme en or », Virginie Guyot, leader de la Patrouille de France, « ce fleuron de la France et de Salon, où règnent la passion et l’exaltation ».

5ème printemps de la mer Pour la 5ème année consécutive, le RC Martigues Canal Saint Sébastien a organisé son « Printemps de la mer » sur le quai Ste Anne de Jonquières. Pour l’occasion, ce sont 120 kg d’huîtres, 120 kg de moules et 80 kg d’oursins qui ont été ouverts par une vingtaine de Rotariens aidés de leurs conjoints et amis. Quel travail, mais aussi quelle dégustation et quelle satisfaction de savoir que cette convivialité ne va pas sans partage, et que les fonds récoltés sont destinés à « aider au déparasitage d’enfants en Bolivie » comme l’a déclaré la Présidente Maryse Roussat.

Parmi les actions destinées à récolter des fonds tout en valorisant l’image du Rotary, évoquons « le mur pour le cancer » de Marseille, « un printemps de la mer » du club Canal Saint Sébastien, le 8ème prix de karting du club de Nîmes , un concert avec les petits chanteurs d’Aix en Provence et un salon des orchidées pour les clubs d’Aix… Chaque club a bien compris la nécessité d’inviter la presse à ces manifestations afin de faire connaître l’action du Rotary, et de nombreux articles ont pu être envoyés en direct pour la base de données du Rotarien. Le club de Carnoux a même obtenu un article dans la Provence, intitulé « une semaine pour mieux connaître le Rotary et ses actions ».


[le Cahier Com.]

Pourtant, certains clubs ont découvert la campagne lors du premier SFPE. Que ce défaut soit pour nous une leçon : le manque de communication des présidents en poste vers les équipes entrantes doit nous inciter à développer au sein du club la fonction de responsable de la com interne, afin de rendre la transmission plus fluide et l’information plus transparente. Cette campagne est fort appréciée à l’inverse de celle de l’année dernière, grâce à trois atouts : - un meilleur support visuel de communication, moderne, coloré, dynamique : la roue génératrice de mouvement et d’actions en faveur de l’humanité. - un slogan plus pertinent qui positionne clairement la marque et ses fondamentaux : « des Hommes d’action qui mènent des actions pour l’Homme ». - et enfin un « kit medias » constitué d’outils numériques téléchargeables et de livrables non datés qui peuvent servir à toutes occasions de la vie et des actions des clubs.

31

L’image du Rotary ne coïncidera pas avec ce qu’il est en un jour, mais nous y travaillons ! et cette année, sous le gouvernorat de Jean Viste, le pôle Communication s’efforcera d’adhérer à la nouvelle devise du Président International Kalyan Banerjee :

puisez en vous pour embrasser l’humanité.

>


[le Cahier Com.] 32

KM Comment comprends-tu cette devise et son logo ? MB Cette magnifique devise qui synthétise la sagesse indienne et « le connais-toi toi-même » de la tradition grecque nous indique un chemin, une méthode pour agir : puiser en soi, comme à une fontaine l’eau salvatrice, donc revenir à soi pour y examiner et évaluer ses propres ressources, afin de se projeter dans l’action et embrasser l’humanité comme le symbolise ce cœur démultiplié qui se déploie à partir de la roue rotarienne dans le logo. Car il faut s’être interrogé sur soi-même, sur le sens de son engagement et sur les moyens d’atteindre une fin pour se donner les moyens d’agir rationnellement et efficacement. le cœur et la raison au service de l’action.

KM Mais que signifie embrasser l’humanité ? MB le mot embrasser signifie habituellement donner un baiser. Ici, nous devons lui donner son sens étymologique, prendre dans ses bras, entourer non seulement au sens affectif, mais aussi au sens d’épauler, de structurer le monde, de le transformer pour qu’il devienne humain au sens technique, comme au sens moral. Le mot humanité a donc plusieurs sens : D’une part, nous naissons génériquement humain, d’autre part nous avons à conquérir notre humanité morale dans le service qui exige que nous nous dépassions nous-même. Comme l’a déclaré le Président Banerjee, « nous prenons conscience de l’importance d’aider un être humain, et, ce faisant, nous prenons conscience de notre humanité ». Il y a dans la vocation du Rotary une dimension humanitaire, certes, pourtant, les Rotariens sont d’abord des responsables professionnels, des hommes et des femmes qui façonnent, entreprennent, et c’est à partir de cette expérience qu’ils peuvent aller vers l’ensemble de l’humanité.

Concert pour soutenir l'Association France Alzheimer Cette maladie rend ceux qui en souffrent peu à peu totalement dépendants de leur entourage et ils nécessitent une attention de tous les instants. Le placement en institution est souvent la dernière alternative quand la maladie est trop évoluée. Il y a cependant un stade intermédiaire où les patients sont encore à domicile, et ils doivent impérativement être stimulés pour ralentir cette évolution inéluctable. Le seul accueil thérapeutique de jour de la région se trouve à Aix-en-Provence, à la Villa Rambot. Sa vocation est de maintenir au maximum les capacités de ces patients particuliers et de réactiver leur vie sociale, en leur proposant des groupes de paroles, ateliers de mémoire, cinéma… Il s’agit également de soulager les familles tout en occupant les malades d’une manière pertinente. Les 14 000 euros récoltés permettrontnotamment d’agencer le jardin thérapeutique de la Villa Rambot afin de permettre aux patientsde se promener et se détendre en toute sécurité.


Pourquoi ce choix d’action phare parmi les nombreuses actions menées par le RC Carpentras ? Parce qu’elle est novatrice dans la démarche, et dans l’implication de tous les membres y compris les nouveaux. C’est une façon de creuser l’histoire du club, de la transmettre donc de se l’approprier. Parce qu’elle s’est faite dans un lieu stratégique de la ville de Carpentras : la Maison de Pays (plein centre - ville et lieu de passage important) avec une banderole d’information sur la voie principale de la villesans oublier l’inauguration avec des personnalités le mardi 15 au soir (jour de réunion statutaire)et qu’elle a été relayé par la presse. C’est aussi un moyen d’aiguiser la curiosité, d’interpeller et de recenser de futurs rotariens. Parce que la semaine s’est terminée par une action : la vente de roses au profit des sinistrés du Japon (Résultat 1000€). Et que les affiches réalisées peuvent resservir lors d’autres manifestations thématiques.

N’est-ce pas cela qui nous rend humains, nous-mêmes ? Revenir à soi, n’est pas donc pas une démarche égocentrée mais au contraire, la condition d’une pratique altruiste qui offre sa compétence, aide les jeunes en voie de professionnalisation, encourage les hommes à l’ouvrage partout dans le monde, et fédère les bonnes volontés. Cette variété des actions rotariennes est symbolisée dans le logo par les bras multicolores qui sortent de la roue dans une flagrante ressemblance avec les représentations du dieu Vishnu, protecteur de l’humanité et garant de la stabilité et de l’ordre du monde. (le Rotary un nouvel avatar du dieu ?)

[le Cahier Com.]

Exposition semaine de la communication

33

MB comment articules-tu les objectifs du pôle com à cette devise ? KM Le pôle com aura à cœur d’analyser le travail accompli et de pérenniser ce qui mérite de l’être. Ainsi, par exemple, cette année, nous maintenons une continuité dans la communication interne avec ses trois revues qui ont fait la preuve de leur qualité. Aux clubs d’envoyer articles et photos pour valoriser leurs actions et d’utiliser ces revues pour la promotion du Rotary. Nous souhaiterions que, comme dans toute revue, une rubrique « courrier des lecteurs » manifeste l’intérêt, les critiques et les propositions des Rotariens du district. Mais surtout nous allons dans chaque revue consacrer un cahier spécial à un thème particulier choisi dans l’actualité du Rotary, une sorte de zoom sur un sujet à valoriser ou à approfondir, comme ici, le pôle com. Concernant le site du district, vous avez apprécié sa nouveauté, il faut le faire vivre et le rendre encore plus dynamique.

>


[le Cahier Com.]

SEMAINE DE LA COMMUNICATION DU ROTARY Secteur de Nîmes Des dizaines de futurs Rotaractiens

Plus de 20 000€ levés

Des centaines de rotariables renseignés

Une mobilisation sans faille

Une communication dynamique

34

Des référents ont été nommés. Nous souhaitons qu’ils s’engagent et qu’ils mettent leur secteur à jour afin de valoriser notre esprit d’appartenance, notre marque et de donner des idées aux autres clubs : le dialogue entre clubs est aussi important. (liste des référents sur le site du district). Fort de cette nouvelle campagne "l’humanité en action", un des objectifs de cette année est de renforcer les relations avec l’extérieur, de travailler durablement nos relations publiques afin de mieux faire connaitre le Rotary. Changer une idée sur une marque est long et difficile mais tous ensemble nous pouvons y arriver et c’est peut être l’enjeu de cette année et des années à venir dans le cadre du plan stratégique du Rotary International.

Kathy MAISONNEUVE responsable du pôle Communication


Nul n’ignore à quel point, aujourd’hui, l’outil informatique a pris une place centrale dans la communication rotarienne, surtout quand le thème du Président Banerjee nous enjoint d’embrasser l’humanité.

du district

Aussi bien en ce qui concerne la gestion du district (réunions, événements), qu’en ce qui concerne l’accès à l’information, ou si vous souhaitez regrouper, classer, organiser, structurer, archiver, sauvegarder des documents, rien n’est plus pratique, accessible à tous et simple, puisqu’en un seul lien accessible partout, vous avez accès à ces outils :

http://d1760.fr

[le Cahier Com.]

O

utils informatiques

35

C’est rassurant, non ? Surtout pour ceux qui ne sont pas totalement familiarisés avec ce mode de communication !

Ce portail unique ouvre sur : • Le site Internet du district

• Le blog du Gouverneur, info hebdomadaire sur le RI et la vie du district • Le logiciel "Club Service" de Comunica, qui permet la gestion au niveau du district • Le site Internet spécifique des événements en cours, le site d’inscription aux événements accessible aux seuls secrétaires des clubs • La base de données des documents du RI • L’accès à l’annuaire du RI • L’accès à l’annuaire "Le Rotarien" • Le suivi d’assiduité des clubs • Les nouveaux médias comme Facebook, Twitter • Le blog du Conseil de législation 2013 (bientôt en service)

Jean Pierre Coudert secrétaire D1760


34

ème

[la Conférence.]

Conférence de D istric t L’Homme et sa planète 6 et 7 mai 2011 Salon de Provence

6

mai matin

Le Général Modéré présente la devise de la base : Faire face et la base aérienne 701 de Salon de Provence. Remerciement à Gilles Dumas grand organisateur de cette journée.

36

Après la présentation de l’Ecole : démonstration de la Patrouille de France, un spectacle impressionnant qui restera gravé dans nos mémoires

La Conférence de District est un moment fort de la vie rotarienne et une occasion de renforcer l’amitié.

Accueil par Jean Claude Chauvin : club organisateur Salon Craponne


6

mai après-midi Patrick GOURDIN « Un monde complexe »

Jacques ARNOULD « Nous ne pourrons plus dire que nous ne le savions pas. La révolution des satellites. » Hugues TOLOU « Maladies infectieuses émergences et pandémies : à quoi faut-il se préparer ? »

Table ronde animée par François-René CRISTIANIFASSIN, journaliste.

[la Conférence.]

Place à la conférence publique : l’Homme et sa planète.

37

Départ en bus pour les démonstrations aériennes

Démonstration de voltige époustouflante dans un ciel intensément bleu.

>


ageNce de ComMunicaTion L'

du

Rotary

. .. e x D istrict e1760 e l f é r n o z le b Ay

Communication Evénement Publicité Edition Multimédia 40, av. de Saint Antoine 13015 Marseille 04 91 09 00 34 communication@agence3ms.fr


7

mai

Alain MORALÈS et Dominique DUBOIS « Ensemble, nous pouvons faire du monde un endroit où il fait meilleur vivre en rendant nos clubs « bigger, better, bolder » (plus grands, plus efficaces et plus audacieux ). Alors allons-y ! »

Présentation du Gouverneur élu Christian LUDOT et son épouse Ghislaine

Le journal télévisé présenté par David et Alain. Les Clubs à l’honneur .

Place aux jeunes Prix du Travail manuel Prix Servir d’abord Les prix Ethique professionnelle

[la Conférence.]

Conférence rotarienne « Des amis parmi des amis »

Le Rotaract à l'honneur. les Echanges de jeunes « in et out ».

Kathy interviewe le Gouverneur.

Les boursières. Fondation Rotary. Jean Michel BECAVIN rappelle que nous sommes un district pilote qui peut mettre en œuvre des projets d’envergure internationale : exemple photo de Trévaresse…

Embrassade de Bernard et Kathy et remerciements

Le Global Grant revient au Club d’Aix Trévaresse Durance pour une action d’alphabétisation qui touche 5000 élèves de la caste des intouchables dans la région de Pondichéry.

Remerciement aux protocoles Anne Marie et Hugues De nombreux PHF et une standing ovation pour Mireille, secrétaire du district.

Alain et Renée, heureux et soulagés.

39


[les Partenaires.] 40

Le

6 le Forum temps ème

du partage

Organisé tous les 3 ans depuis 1997 par le Conseil Mondial de l’Eau, basé à Marseille, et par un pays et une ville hôte, le Forum Mondial de l’Eau mobilise les imaginations, les innovations, les compétences et les savoir-faire pour faire avancer la cause de l’eau - Ce pour apporter un accès à l’eau et à l’assainissement à tous, pour préserver et gérer au mieux cette précieuse ressource, et aussi pour lutter contre ces chiffres alarmants : • 3 900 enfants meurent chaque jour de maladies liées à l’eau dans le monde, • 50% des lits d’hôpitaux des pays en développement sont occupés par des patients atteints de maladies liées à l’eau, • 884 millions de personnes n’ont pas un accès correct à l’eau dans le monde, • 2,6 milliards n’ont pas accès à des toilettes ou des sanitaires de base, • 1/3 de la population mondiale vit aujourd’hui en situation de stress hydrique et ce chiffre risque d’augmenter fortement au vu de la consommation actuelle, de la croissance démographique et des changements climatiques. « Sur la longue route de l’accès à l’eau pour tous, nous voici maintenant à la croisée des chemins. Nous sommes en effet entrés dans un monde de ressources rares. Un monde dans lequel la survie des générations futures dépendra de la capacité qu’ensemble nous aurons à passer du pillage au partage. » Loïc Fauchon, Président du Conseil Mondial de l’Eau


L’eau est essentielle à la vie, à la santé, à l’éducation, au développement. En 2010, les Nations Unies ont enfin fait de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement un droit fondamental. Les problèmes sont connus, les enjeux reconnus. Maintenant est venu le temps des solutions et des engagements pour leur mise en œuvre Cela passe par la mobilisation de tous les acteurs y compris les citoyens. En effet, au côté des solutions techniques, règlementaires et politiques, les solutions citoyennes que chacun d’entre nous proposeront seront accueillies au 6eme Forum Mondial de l’Eau à Marseille. De plus, pour parvenir à cette mobilisation, des événements de sensibilisation aux enjeux de l’eau jalonneront les étapes de préparation du prochain forum. Ces événements seront encouragés au travers d’une labellisation de la commission

« Racines et Citoyenneté »

et portés par le Comité International du Forum. Martine Vassal Présidente de la Commission "Racines et Citoyenneté" du 6ème Forum Mondial de l’Eau, adjointe au Maire de Marseille en charge de la Qualité de Vie Le district 1760 est partenaire de cette manifestation. Alain Genot est responsable de la partie « eau ». Jean Marzuk pilotera la rencontre avec les CIP, et la coordination de l’ensemble sera assurée par Robert André, PDG.

[les Partenaires.]

Mondial de l’Eau : le temps des solutions

41


L’Inner Wheel a été créé en 1924 à Manchester. Ce nom nous a été donné par les Rotariens car il faut avoir un lien de parenté avec un Rotarien ou une Inner Wheel pour pouvoir nous rejoindre. Chaque club a la possibilité d’introniser jusqu’à quatre membres d’Honneur, des femmes, sans lien avec le Rotary, mais qui partagent nos valeurs d’amitié, service et entente internationale. De nos jours nous sommes environ 100 000 membres. Nous sommes présentes dans 103 pays, 170 districts et 3 789 clubs. Le premier club de France a été créé en 1950, nous comptons près de 4 000 membres pour dans 153 clubs regroupés en 10 districts. Nous avons six représentantes qui siègent à l’ONU où notre statut d’ONG nous donne un droit de vote. Elles participent aux comités sur les droits des enfants mineurs, les statuts des femmes, les droits de l’homme, les drogues et narcotiques. Notre district, le D 73, couvre les Districts Rotary 1760, 1730 et 9010. Nos 36 clubs et 850 membres sont

répartis sur quatre pays : France, Algérie, Tunisie et Maroc, ce qui nous donne une grande richesse culturelle. Nos trois Assemblées de District annuelles, ainsi que des interclubs, favorisent les échanges et resserrent les liens amicaux qui nous unissent. Nos actions sont : internationale (création d’écoles en Bolivie), nationale (soutien aux jeunes sportives handicapées de haut niveau) et locales. Les clubs organisent aussi des sorties culturelles (visites d’expositions, musées, sorties cinéma...) qui donnent lieu fréquemment à des interclubs.

[les Partenaires.]

L’International Inner Wheel

Marie Françoise Pignard Gouverneur Inner Wheel D73 2011-2012

Le Conseil de Législation du RI, qui s’est réuni à Chicago du 25 au 30 avril 2010, a approuvé une résolution reconnaissant l’Inner Wheel comme partenaire associé du Rotary. Je rappelle que l’Inner Wheel est une organisation internationale de femmes proche par sa nature et sa structure du Rotary, mais indépendant de celui-ci. Le même idéal de servir l’empêche toutefois d’avoir des objectifs divergents. Répondant aux préoccupations du Rotary International, notre Gouverneur Jean Viste a décidé de se rapprocher d’ores et déjà de ce mouvement et a proposé une manifestation commune de notre district avec le District 73 des Inner Wheel à l’occasion du mois rotarien de la famille en décembre intitulée « semaine de la famille » du 3 au 10 décembre 2011.

Le District 73 des Inner Wheel qui a répondu très favorablement à cette initiative, couvre les Districts 1730 et 1760 du Rotary International, et le Gouverneur de ce district voisin, Luigi Liuzzo, intéressé par le projet, a donné une suite favorable. Cette manifestation devrait déboucher sur une « action phare » dirigée vers la famille, en faveur d’associations concernant les enfants, la famille, les femmes, les personnes isolées, sachant que ce sont les clubs qui décident et organisent une manifestation de leur choix. Ce rapprochement centré sur la famille et ses relations internes, est en parfaite

cohérence avec les objectifs du Président du Rotary International : c’est en nous et au sein de nos familles que nous puiserons l’énergie et les ressources nécessaires pour tendre la main à nos semblables et embrasser l’humanité ! Gérard Canovaggio Coordinateur du projet avec Anne Marie Chapus

43


BA

Selon la définition de la charte de la Fédération Française des Banques Alimentaires : Les banques alimentaires collectent, gèrent et partagent des denrées alimentaires pour aider l'homme à se restaurer. Leur action se fonde sur la gratuité, le don, le partage, le bénévolat et le mécénat.

Association loi 1901, apolitique, non gouvernementale et non confessionnelle, la Banque alimentaire est principalement connue par sa collecte annuelle, en novembre, de denrées non périssables et de produits frais dans les grandes surfaces. Tout au long de l'année, son rôle est de stocker les marchandises dans les meilleures conditions d'hygiène, d’en assurer le triage, la gestion et la redistribution à des associations caritatives comme la Croix Rouge, le Secours catholique, Secours populaire, Armée du Salut, Équipes St Vincent... et organismes sociaux partenaires. Mais elle n'a pas pour rôle de préparer des repas ou des colis repas. C’est en 1960, aux États Unis, que Van Hengel crée les premières banques alimentaires américaines, partant du principe que la surproduction et le gaspillage des denrées doivent servir à nourrir ceux qui ont faim. Puis il parcourt l'Europe, afin d'inciter les associations caritatives à venir en aide aux plus démunis en s’inspirant du modèle américain. En France, la première BA est ainsi fondée en 1984. Elles sont aujourd’hui 79, réunies en une Fédération nationale à but humanitaire. Et en Europe, 240 BA nationales (17 pays) se sont regroupées pour former la Fédération Européenne des BA.

Tout le fonctionnement des BA en France repose sur les dons, le mécénat et le bénévolat : - Dons de denrées, pour assurer un flux régulier et cohérent de denrées alimentaires (pour adultes et enfants). Les sources d’approvisionnement sont multiples. Les surplus du monde agricole, les invendus auprès

des industriels de l'agro alimentaire et des grandes surfaces, les surplus agricoles de l'Union Européenne, l'Etat, la collecte nationale. - Dons financiers pour faire face aux frais de fonctionnement et d''équipement. Ces dons proviennent de subventions des collectivités, d'aide de différents ministères, de clubs service (Rotary, Lion's, Inner Wheel....), d'entreprises, de particuliers, de grandes sociétés nationales, de banques...etc. - Dons de matériels : il s'agit soit de matériel usagé mais en très bon état ou de matériel neuf offert par de grandes marques du secteur alimentaire, et des sociétés mécènes. - Dons de temps des bénévoles issus d'associations, de clubs service, ou du grand public. En 2010, les banques alimentaires européennes ont collecté et distribué 328 720 tonnes de produits, d'une « valeur » de 720 M€. En France, les 26 et 27 novembre 2010, 12 000 tonnes de denrées ont été offertes durant la collecte nationale. 97 200 bénévoles y ont participé.

2011 sera l’année européenne du volontariat.

Belle occasion pour les Rotariens de poursuivre leur engagement dans cette action. Pour ma part, sur une décision de notre Gouverneur Jean Viste et des past Gouverneurs, ma mission consistera à mesurer l’apport des Rotariens du District dans cette collecte. Hélène Taïoglou, responsable Banque Alimentaire

[les Partenaires.]

Faites votre

45


[les Partenaires.]

ShelterBox,

46

Abriboite, plus familière sous le nom de ShelterBox, notre District connaît bien puisque de nombreux clubs en ont envoyé à Haïti et au Japon. Mais savez-vous que ShelterBox France est une association loi 1901, créée en 2008, affiliée à ShelterBox International et que cette organisation humanitaire d’assistance d’urgence, s'est spécialisée dans l’envoi d’abris (nommés également ShelterBox) et de matériel de survie lors de catastrophes naturelles. « Fondée et menée par des Rotariens, ShelterBox défend l’éthique et les convictions du RI » et œuvre en partenariat avec les Nations Unies et d’autres associations caritatives, des entreprises, des écoles, le Global Rotary Network, etc. Chaque boite est un container vert d’une capacité de 185 litres et d’une cinquantaine de kilos, qui constitue une solution autonome pour 10 personnes, comprenant une tente, un équipement de purification d’eau, un réchaud, des couvertures, bref, tout un matériel de survie. Elle coûte 750 euros, stockage, acheminement et distribution inclus.


?

[les Partenaires.]

qu’es aquo

47

Parlons chiffres justement Lors des 10 dernières années, plus de 7 000 clubs dans le monde ont fait confiance à ShelterBox. En 2010, plus de 45 000 boites ont été acheminées dans 17 pays, ce qui équivaut à plus de 450 000 personnes mises à l’abri, l’objectif étant de distribuer 50 000 boites par an d’ici 2012. A Haïti, c’est plus de 8 000 boites qui ont été installées. Au Japon, dès le mois d’avril, plus de 2 000 boites avaient été distribuées. En Colombie, près 3 000 boites, en 6 mois, ont permis de secourir les victimes des inondations liées au phénomène El Niña.

La leçon de ShelterBox : ShelterBox apparaît comme une entreprise et une réalisation rotariennes exemplaires.

• Une prise en charge rapide et efficace des victimes de catastrophes grâce à un travail en amont : ShelterBox dispose de stocks de prépositionnement sous douane, financés par les dons rotariens ou autres sur tous les continents, en prévision des besoins à venir. • Un suivi direct des dons par les clubs grâce à un identifiant unique et donc une transparence financière et une caution éthique qui fait parfois défaut aux actions internationales. • Une collaboration sur place avec les clubs des districts concernés. Citons par exemple au Japon, l’exceptionnelle mobilisation des Rotariens du D2520 endeuillé par le tsunami (province de Myagi et Iwate) qui ont apporté une contribution essentielle au repérage des besoins et à l’acheminement de l’aide dans les zones dévastées. • L’image positive et dynamique véhiculée par ShelterBox constitue pour le Rotary, en plus de l'aide apportée, une « vitrine de recrutement » non négligeable et qui a déjà porté ses fruits. Daniel Vaslin, responsable Shelter Box


La carte bancaire de notre association a vu le jour début mars 2010. Après les quelques petits problèmes de fonctionnement de démarrage qui ont été résolus, quel bilan peut-on faire ? La carte bancaire du Rotary en tant que carte Visa premier Elle fonctionne parfaitement. Que ce soit en France ou à l’étranger, on l’utilise sans problème pour régler ses achats ou tirer des espèces dans un distributeur (quelle que soit la monnaie). Les comptes sont arrêtés le 20 de chaque mois et le débit sur le compte de la banque de votre choix est effectué le 5 du mois suivant. Les assurances habituelles des cartes Visa premier sont honorées par les agences de voyages, les compagnies de transport ou les loueurs de véhicule…C’est donc une carte Visa premier comme les autres…sauf que c’est notre carte bancaire.

La carte bancaire du Rotary en tant qu’action rotarienne en faveur de Polio+ Les dons générés automatiquement par la carte et payés par la banque SOFEMO (et

non par le Rotarien détenteur de la carte) représentent en arrondi 5 700€ directement versés à Polio+ et 14 000€ de rétrocession aux clubs (50€ la première année de souscription par un Rotarien). Ce qui fait donc un potentiel de 20 0000€ de dons à Polio + chaque année si on se base sur le nombre de cartes souscrites à ce jour. Ce chiffre sera largement supérieur l’année prochaine puisqu’on anticipe un doublement du nombre de souscriptions. Dans le District 1760, en moyenne un club sur deux comporte un membre possédant la carte. L’objectif est logiquement qu’au moins chaque club soit représenté. Ces 20 000€ sont sans doute peu de chose comparés aux 7 milliards de dollars de budget de l’action polio+, aux 1.2 milliards mis à disposition par la Fondation Rotary et à la participation française de 8.6 millions de $ mais cette contribution va dans le bon sens et elle est « gratuite » et reconductible. Elle permet en tous cas de vacciner environ 18 000 enfants (la taille d’une ville de moyenne importance). C’est donc un succès rotarien : la carte est bien implantée et l’action Polio+ n’attend qu’à augmenter. Tout renseignement complémentaire vous sera donné par votre référent carte du D1760. Olivier BORRIONE Tel 0622642291 Mel : borricomm@wanadoo.fr

[les Partenaires.]

b

La carte ancaire du Rotary, un an après

49


[les Clubs en action.] 50

Les Baux de Provence se mobilise pour le Japon

Ryo YAMAKAWA a les yeux noyés de chagrin lorsqu’il évoque « le cataclysme » qui a frappé son pays d’origine le 11 mars à 14H45. Installé depuis neuf ans dans les Alpilles avec son épouse, ce retraité d’un des plus importants conglomérats industriels Japonais, devenu aujourd’hui Rotarien et brillant protocole de notre club, n’a pas vécu le drame directement. ‘’Je suis originaire de Nigata, le long de la côte de la mer du Japon, à l’Est, à 600 km de Sendai où le tsunami d’une ampleur inimaginable a tout dévasté. Depuis j’ai du mal à dormir.

Le RC Cavaillon ST Jacques a organisé une journée découverte de l’entreprise OMYA, leader mondial de la fabrication de minéraux industriels pour les classes de Terminale S du lycée Ismael Dauphin. L’objectif était de faire prendre conscience aux jeunes qu’à côté de leur lycée existait une telle entreprise qui ne communiquait, en interne, qu’en Anglais ( toute la découverte s’est faite en Anglais), de leur faire appréhender les différents profils d’études pour les métiers que développe cette entreprise, de bien leur faire comprendre que la mobilité est essentielle pour assurer le succès du recrutement. Nous avons eu 40 élèves, accompagnés de 3 professeurs. Ceci s’inscrivait dans la continuité de la journée d’information professionnelle que nous avions organisée le 28 février dernier dans le même lycée.

Mais je reste très fier de mes compatriotes qui s’entraident et vivent ce drame avec dignité’’ a-t-il déclaré dans un article paru dans la Provence du 15 Mars 2011 Fidèles à la devise « Servir d’abord », ses amis Rotariens, sous la houlette de leur président, Bernard Cerveau ont organisé une soirée de soutien à l’Espace d’Art du Paradou, le 2 avril 2011. C’est ainsi qu’une centaine de personnes ont assisté à une soirée consacrée à la vie et à l’œuvre d’Edmond Rostand par Jean Paul Lucet, comédien et ancien directeur du Théâtre des Célestins à Lyon pendant 15 ans, aujourd’hui installé à Saint Rémy de Provence. La tombola a rapporté 2480 euros à elle seule. Il est vrai que le gros lot était attractif : un coffret de lithographies du célèbre peintre maussanais, Jean Claude Quilici qui a commencé en 1980 sa carrière au Japon : de Tokyo à Osaka en passant par Kobe, Shizuoka, Fukuoka , Nagano, Saporo…autant de villes où il a pu exposer. Grâce à ce bel élan de solidarité notre club a recueilli 7000 euros de dons qui vont être versés au RC de Tokyo Yamanote au profit des sinistrés du 11 mars dernier. La liste de tous les généreux donateurs que notre club remercie serait trop longue à établir, mais mentionnons spécialement Marc de Passorio chef étoilé de l’Hostellerie du Vallon de Valrugues, Jean Paul Lucet, Jean Claude Quilici , Mathieu Herzog du Quatuor Ebène, Jacques et Mieke Coerten propriétaires de l’Espace d’Art du Paradou, Jean Marc et Pascale Licari ainsi que Luis Perez Desoy, ancien gouverneur d’un district espagnol.

Cavaillon St Jacques fait découvrir le monde de l’entreprise à des lycéens


Seize jeunes représentant l'ensemble des filières dispensées par l'établissement qui compte plus de mille élèves, avaient été sélectionnés par leurs formateurs, en fonction notamment de la qualité de leur travail et de leur motivation. En présence des responsables de l'institution, de leur formateurs, mais aussi de Claude Lambert, maître cuisinier de France qui avait accepté de parrainer cette édition, chaque élève, recevant un diplôme accompagné d'un chèque, a été solennellement félicité. « Vous êtes l'avenir et un exemple pour les autres » a déclaré le Gouverneur en rappelant l'engagement du Rotary pour les jeunes. Vendredi 1er avril, à l'école hôtelière d'Avignon, le RC Avignon-Fontaine de Vaucluse, présidé par Philippe Gallo, récompensait les élèves méritants de cet établissement. Pour l'occasion, le Gouverneur Alain Moralès s'était déplacé, ainsi que des représentants de nombreux Rotary Clubs, d'associations, et leurs amis. La soirée était dédiée à ces jeunes qui apprennent un métier en alternance entre l'école et le monde du travail.

Sur la photo, les lauréats du prix Michel Pilla : Alicia Creunet, Aurélien Bonnet, Cyril Murcie, Timotey Desroches, Charley Gomez, Aurélien Egger, Jade Potier, David Santiago, Manon Chartrel, Aurélie Robbes, Jennifer Fourny, Camille Chabal, Loïc Linsolas, Tony Pouzol, Elsa Gressinger, Adeline Breysse.

Nîmes Arènes et les Jardins du Livre Ce week-end est devenu une manifestation culturelle reconnue dans le Gard. On y croise les libraires nîmois et des auteurs "en dédicace", on assiste à une énorme vente de livres d’occasion organisée par notre club et on y trouve à se restaurer et à échanger à l'ombre des micocouliers en attendant la remise des prix littéraires. Mais le clou de ces deux jours reste la remise du prix à la meilleure nouvelle lycéenne. Une très belle manifestation dans un cadre exceptionnel, au profit d'associations nîmoises.

[les Clubs en action.]

Seize élèves méritants de l'école hôtelière primés par le Club Avignon Fontaine de Vaucluse

51


[les Clubs en action.] 52

Roquemaure Hannibal et le district soutiennent Guillaume MAUTZ Guillaume, jeune homme attaché à la gendarmerie d'Orange, accidenté de la route, a perdu l'usage de ses membres inférieurs. Alors sportif de niveau européen en boxe thaï, il retrouve après son très grave accident le courage de reprendre le sport dans une discipline tout autre : l'aviron.

Il s'entraîne avec de faibles moyens et quelques amis du club d'aviron de la Société Nautique d'Avignon (SNA) l'aident pour l'aménagement d'un bateau avec flotteurs latéraux. Grâce à sa détermination, il trouve l'envie de persévérer dans cette discipline. Ses résultats sont vite très encourageants, mais il ne peut progresser, faute de matériel adapté. Le RC de Roquemaure Hannibal et le D 1760 se sont proposés de lui venir en aide, en organisant un repas omelette géant et ont recueilli un réel succès puisque 180 personnes étaient présentes à cette manifestation. Nous avons monté une subvention de district, sans laquelle ce projet n’aurait pu aboutir. Les bénéfices de cette recette et la subvention de district ont permis d'offrir à Guillaume un vélo "Bike", qui lui permet de se déplacer et de s'entraîner sur route, seulement avec ses bras, ainsi que sur un nouveau bateau. Depuis Guillaume s’entraîne et se prépare très activemement dans l'espoir d'une qualification, pour les jeux paralympiques de Londres en 2012. Le Rotary club de Roquemaure et le district 1760 se félicitent de cette initiative, et souhaitent bonne chance à Guillaume.

Le Club de Nîmes a organisé le 18 Mars ème son 8 Grand Prix de karting Depuis 2003 , le club organise chaque année une soirée conviviale et "sportive", réunissant 130 à 180 personnes, autour d’un buffet dînatoire. Il s’agit d’une "compétition" d’endurance de 2h entre 15 équipes sur des karts de loisirs. Parmi les sociétés fidèles on peut remarquer : TROISQUATORZE IMMO, PEUGEOT Nîmes, SMB, Clinique KENNEDY, Carrosserie MARTIN, et cette année des entreprises du Bâtiment: SUR MESURE, ECS/EMERGEANCE, AIELLO, DECORELEC, THOMAS, FACADES, BERNARDONI, CGED, LOXIMAT, ARKOLIA ENERGIES, et aussi Carrosserie GAUSSEN. C'est le promoteur immobilier "TROISQUATORZE IMMO" qui a gagné, devant PEUGEOT Nîmes et l'entreprise du BTP "BERNARDONI".

Le bénéfice de plus de 20 000€, permettra de financer une association régionale qui lutte contre l'illettrisme, et la FONDATION ROTARY.


Le jour de la Fête du Travail, les membres du club retroussaient leurs manches pour organiser, avec le Teuf-Club Vaunageol, une concentration de voitures anciennes autour de Sauve. Magnifique journée, une quarantaine d’équipages inscrits et, l’après-midi, baptêmes de route sur route fermée : succès sur toute la ligne, surtout grâce à quelques passionnés.

Le dimanche suivant, c’était la Fête de la Victoire, et le club avait mis sur pieds, avec le Tennis Club de Nîmes, une compétition originale et conviviale pour tous les âges qu’ils ont baptisée « 50 balles pour les Oursons ». Très belle journée et super ambiance avec une grande paëlla dégustée en commun le midi, sous les ombrages du club-house…et la victoire de deux frères rotariens en double messieurs vétérans !

La seconde était destinée à venir en aide à l’installation de la climatisation à la Maison des Oursons, association d’assistantes maternelles qui inaugurent un nouveau concept de garde des petits enfants sur Nîmes.

La première action a permis de financer, dans le cadre du soutien au patrimoine régional, des aménagements, dont un accès pour handicapés, au Conservatoire de la Fourche de Sauve.

L’ensemble des recettes de ces deux opérations a permis de dégager plus de 7000€ qui seront répartis par le président Domenge et son Comité entre les 2 causes concernées.

Marseille Saint Victor se mobilise pour les personnes âgées

Le RC Marseille Saint Victor mène différentes actions qui impliquent directement et concrètement les membres du club. L’une de ces actions consiste à apporter une aide matérielle à des personnes âgées et isolées.

Nous avons donc étudié le cas d’une personne âgée de 90 ans, handicapée et totalement isolée au 5ème étage d’un immeuble vétuste en plein centre de Marseille. Sans famille ni amis, elle ne reçoit la visite que des personnes du monde de la santé. Ses moyens ne lui permettent pas de

posséder un poste de télévision ce qui représente le minimum de confort indispensable pour les personnes dans cet état. Après un nettoyage général du logement réalisé par les membres du club, nous avons acheté et installé une télévision, un four à micro ondes, de la vaisselle et un téléphone pour malentendant. Ces quelques objets et surtout l’intérêt que lui ont porté 5 personnes du club l’ont comblée. Il nous a semblé que notre action modeste représentait la base des actions rotariennes, en particulier grâce à l’enga-

gement effectif des membres du club. Deux autres interventions semblables se feront au cours de l’année rotarienne.

[les Clubs en action.]

Nîmes Mont-Aigoual le patrimoine et la petite enfance

53


Le PASA :

une solution d’accueil pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer Le SYNERPA, Syndicat National des Etablissements et Résidences Privés pour Personnes Agées, met l'accent sur le plan Alzheimer. Selon la volonté présidentielle les pouvoirs publics ont mis en place, pour une meilleure prise en charge de la maladie, un plan Alzheimer 20082012 visant à mieux répondre aux besoins des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de leurs familles.

ERPA SSYYNN ERPA

55

Ce plan a été élaboré à partir d’un rapport qui insistait sur la nécessité d’organiser et de fédérer une prise en charge globale autour et pour le bénéfice de la personne malade et ses aidants.

Ainsi, le plan Alzheimer se décline en 44 mesures réparties en trois axes : • améliorer la qualité de vie des malades et des aidants tant à domicile qu’en établissement, • connaître pour agir en développant la recherche sur les causes de cette maladie et les différentes techniques pour atténuer ses effets, • se mobiliser pour un enjeu de société, au travers notamment de la sensibilisation du public. Une des mesures phares de ce plan concerne la création ou l’identification au sein des Etablisse-

>


ments d’Hébergements pour Personnes Agées Dépendantes, d’unités adaptées pour les patients souffrant de troubles du comportement ou de la maladie d’Alzheimer. C’est ainsi que sont nés les Pôles d’Activités et de Soins Adaptés (PASA) et les Unités d’Hébergements Renforcés (UHR).

Véritable lieu de vie, le PASA organise et propose durant la journée des activités sociales et thérapeutiques aux résidents de l’établissement ayant des troubles du comportement modérés, contrairement à l’UHR dont l’objet est d’accueillir de jour comme de nuit, des résidents ayant des troubles sévères du comportement.

56

Chaque jour, le PASA accueille au maximum un groupe de 14 résidents permettant l’accomplissement d’activités individuelles ou collectives s’intégrant dans l’accompagnement du projet de vie et de soins du résident. Ces activités doivent notamment maintenir le lien social, mobiliser les fonctions sensorielles, stimuler ou réhabiliter les fonctions cognitives restantes et retrouver les gestes de la vie quotidienne. Pour répondre à ces objectifs, les EHPAD ont notamment mis en place dans les PASA un éventail de thérapies non médicamenteuses telles que des ateliers mémoires, des thérapies par évocation du passé, de musico-thérapies, lumino-thérapies ainsi que des stimulations comportementales. L’équipe dédiée au PASA est obligatoirement composée de professionnels de santé spécifiquement formés à l’évaluation des techniques de soins et de communication, ainsi qu’aux traitements non médicamenteux de la maladie d’Alzheimer. Il s’agit notamment de psychomotriciens ou d’ergothérapeutes, d’assistants de soins en gérontologie et de psychologues. Ainsi, le PASA est à l’origine du développement d’une nouvelle fonction dans les établissements, celle d’Assistant de Soins en Gérontologie (ASG) qui intervient pour concourir à l’accomplissement des actes de bilan et de rééducation thérapeutique réalisés par un ergothérapeute et/ ou un psychomotricien.

Photo : Gilles Lougassi

La présence d’un environnement architectural adapté étant un gage d’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, le PASA répond à des normes architecturales très précises prévues dans un cahier des charges. Il doit disposer notamment d’un espace salon dédié au repos et à certaines activités collectives et d’au moins deux espaces d’activités adaptés ainsi que d’un jardin ou d’une terrasse. A terme, le plan Alzheimer prévoit la création de 25 000 places de PASA au sein des EHPAD à l’aune de l’année 2012.



Actions rotariennes N°1