Issuu on Google+

Patrimoines de l’esclavage et approches éducatives Les 10, 11, 12, 13 et 14 juin 2013

Programme des journées

Le projet de ce séminaire est le résultat d’une concertation étroite entre le Conseil général de Guadeloupe (Direction des affaires culturelles et du patrimoine), l’Institut national du patrimoine, le Ministère de la culture et de la communication (Direction générale des patrimoines et direction des affaires culturelles de Guadeloupe), le Rectorat de Guadeloupe et les délégations régionales des CNFPT.


OBJECTIFS

L’histoire de l’esclavage trouve désormais sa place dans l’enseignement de l’histoire de plusieurs classes des programmes du primaire et du secondaire. Quelle place et quel rôle tiennent les patrimoines – archives, musées, monuments, sites archéologiques, patrimoine immatériel – dans la transmission de cette histoire et dans l’éducation artistique et culturelle ? Quelles sont les ressources exploitables ? Quels liens se sont noués entre enseignants et professionnels du patrimoine ? Quels programmes éducatifs ont pu être organisés ? Comment s’effectue la médiation des multiples traces de cette histoire sur le territoire ? Le séminaire-atelier s’appuie sur l’existant en Guadeloupe – route de l’esclave, établissements, patrimoine immatériel – tout en favorisant la présentation des expériences des autres territoires d’Antilles Guyane Fondé sur l’échange entre enseignants et responsables patrimoniaux, ce séminaire est organisé en ateliers sur le terrain pour évaluer le rapport entre la demande de l’Education nationale et l’offre patrimoniale. Il doit permettre d’ouvrir des perspectives de collaboration et de réseaux, de création de ressources, de médiations innovantes et adaptés aux publics scolaires. Fondé sur l’échange entre enseignants et responsables patrimoniaux, ce séminaire-atelier se déroulera au fort Fleur d’Epée (Gosier) et comprendra des visites de sites patrimoniaux inscrits dans la « Route de l’esclave. Traces-mémoires en Guadeloupe ».

PUBLIC CONCERNE

Le séminaire est ouvert aux professionnels de la culture et du patrimoine de l’Etat, des collectivités territoriales et des associations ainsi qu’aux personnels de l’éducation nationale.

COORDONNATEURS

Véronique Chalcou, inspectrice d’académie, IPR d’histoire géographie. Matthieu Dussauge, attaché de conservation du patrimoine, Chef d'établissement, Musée Schoelcher, Pointe-à-Pitre Christian Hottin, conservateur du patrimoine, département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique, Ministère de la culture et de la communication Marie Hélène Joly, conservatrice générale du patrimoine, inspection générale des patrimoines, Ministère de la culture et de la communication.


INTERVENANTS

Danielle Bégot, professeur d’histoire, Université Antilles-Guyane Lyne Rose Beuze, conservatrice du patrimoine, Fort de France Franck Bigot, professeur d’histoire-géographie (Guadeloupe) Odile Broussillon, directrice des affaires culturelles et du patrimoine au conseil général Bernard Camier, professeur agrégé, Lycée de Baimbridge (Guadeloupe) Jeannette Cassubie, assistante de conservation, responsable de la bibliothèque de Petit-Bourg Christian Célestine, responsable de la valorisation des sites patrimoniaux, DACP Conseil général Marie Paule Cherdieu d’Alexis, animatrice au service éducatif au musée Schœlcher pour le niveau primaire Naïma Chomereau-Lamotte, animatrice au service éducatif au musée Schœlcher pour le niveau secondaire Claire Chovino, présidente de l’association Lanmou Ba Yo Arnaud Clermidy, professeur agrégé d’histoire Felix Cotellon, président du CMDI Repriz Dominique Cyrille, enseignant Marie-Line Dahomay, médiathèque Caraïbe (Basse-Terre) Pascale Forestier, responsable du service éducatif aux archives départementales de la Guadeloupe Anne-Marie Fourteau, chef du service régional de l’archéologie, DAC de Guadeloupe France-Lise Grand, conseillère pédagogique Elisabeth Granet enseignante secondaire Jean-Sébastien Guibert professeur certifié d’histoire-géographie (Guadeloupe), doctorant Brigitte Jean-Charles, conseillère pédagogique Marie-Paule Jean-Louis, directrice du musée des cultures guyanaise, Cayenne Jacques Kancel, conseiller général, président de la commission Développement culturel et gestion du patrimoine Anne Lebel, directrice des Archives départementales de Guadeloupe Thierry L’Etang, chef de projet scientifique et culturel du Mémorial Acte Aurélien Louzon Gamba, enseignant Ali Moussa Iye, chef de la Section Histoire et Mémoire pour le Dialogue et coordonnateur du projet « La Route de l’esclave », UNESCO Stéphane Martens, recteur de l’académie de Guadeloupe Gustav Michaux-Vignes, responsable de l’espace musique à la médiathèque Caraïbe (Basse-Terre) Anne Mistler directrice des affaires culturelles de Guadeloupe Dominique Mounien, directrice du CRDP de Guadeloupe Christelle Popote, enseignante secondaire Thomas Romon, archéologue Inrap Michel Rovelas, artiste plasticien Sibylle Samoyault, chef du service des monuments historiques, des archives et des musées, DAC de Guadeloupe Karine Sitcharn, enseignante Dominique Taffin, directrice des archives départementales de la Martinique Gennaro Toscano, professeur des universités, directeur des études du département des conservateurs, directeur de la recherche et des relations scientifiques Elie Toussaint, conseiller éducation artistique, politique de la Ville et des publics spécifiques, DAC de Guadeloupe Annette Viel, professeur de muséologie honoraire, consultante indépendante Tristan Yvon, archéologue, service régional de l’archéologie, Dac de Guadeloupe

PROGRAMMATION

Anouk Bassier, adjointe au directeur des études du département des conservateurs de l’Inp, responsable de la formation permanente Muriel Canarelli, chargée d’organisation, formation permanente des conservateurs, direction des études de l’Inp


Lundi 10 juin

Rendez-vous : Fort Fleur d’Epée (Gosier)

09h30 – 10h30

Accueil des participants, tour de table et introduction des journées Anouk Bassier, Véronique Chalcou, Matthieu Dussauge, Marie-Hélène Joly et Christian Hottin

10h30 – 11h30

Introduction Les enjeux politiques du travail de mémoire de l’esclavage : - Au niveau départemental Jacques Kancel - Au niveau international Ali Moussa Iye

11h30 – 12h00

La place de la mémoire de l’esclavage dans les déclinaisons des politiques culturelles et éducatives. Odile Broussillon, Anne Mistler et Stéphane Martens

12h00 – 12h30

Les patrimoines de l’esclavage en Guadeloupe Danielle Bégot

12h30 – 14h00

Déjeuner

14h00 – 14h30

Mémoire et histoire : quels enjeux pour l’éducation ? Marie-Hélène Joly L’enseignement de l’esclavage aux Antilles-Guyane et état des lieux des actions et collaborations

14H30 – 15h00

L’enseignement de l’esclavage aux Antilles : une délicate objectivation Véronique Chalcou

15h00 – 16H00

Patrimoines et vulgarisation scolaire : l’expérience de réalisation d’un manuel scolaire inter académique (niveau collège) Table ronde animée par Matthieu Dussauge, avec Elie Toussaint, Véronique Chalcou, Dominique Mounien, Christelle Popote, Elisabeth Granet -

Présentation du manuel et des sources utilisées en lien avec l’histoire de l’esclavage Témoignages des co-auteurs Témoignages d’utilisateurs Dialogues et débats avec les participants

16h00 – 16h15

Pause

16h15 – 17h15

Les dispositifs existants et les espaces d’enseignement possibles Table ronde animée par Marie-Hélène Joly, avec Aurélien Louzon Gamba, FranceLise Grand et Karine Sitcharn -

17h15 – 17h45

Les ateliers artistiques et culturels Une piste en histoire des arts : autour de Kréyol Factory La route de l’esclavage en classe préparatoire

Questions – Débat


Mardi 11 juin

Rendez-vous : Musée Schoelcher - 24, rue Peynier – 97110 Pointe-à-Pitre

Musées et archives : quelles ressources pour l’enseignement ? 08h30 - 11h30 L’histoire de l’esclavage et des abolitions dans le projet d’extension et de redéfinition muséographique du musée départemental Victor Schœlcher Matthieu Dussauge Le service éducatif du musée Schœlcher Marie-Paule Cherdieu-d’Alexis et Naïma Chomereau-Lamotte Une expérience originale : la création d’un DVD éducatif sur l’histoire de l’esclavage à partir des collections du musée Schœlcher et du patrimoine de la Guadeloupe Brigitte Jean-Charles, et Matthieu Dussauge Visite-atelier du musée Matthieu Dussauge, son équipe et les enseignants concernés

11h30 – 11h45 Pause et discussion animée par Annette Viel, Marie Hélène Joly 12h15 – 13h30 Déjeuner

Rendez-vous : Fort Fleur d’Epée (Gosier)

13h45 – 17h45 Présentation des projets et des actions liés à l’histoire de l’esclavage aux Antilles, en Guyane et dans l’hexagone : 

Un exemple venu d’ailleurs : Musée et éducation au Québec Annette Viel

Nantes, Bordeaux, La Rochelle : mise en perspective de trois regards : Marie-Hélène Joly

Le projet régional du Mémorial acte en Guadeloupe Thierry L’Etang

État des lieux et projets en Martinique et en Guyane : Lyne Rose Beuze, et Marie-Paule Jean louis

Discussion et synthèse de la journée Matthieu Dussauge


Mercredi 12 juin

Rendez-vous : Fort Fleur d’Epée (Gosier) à 08h00 et départ à 10h00 pour la Basse-Terre Déjeuner ou pique-nique sur place à organiser Retour envisagé à 19h

Les traces de l'histoire de l'esclavage sur le territoire : Archéologie, sites, itinéraires, archives, quelles ressources pour l’enseignement ?

08h00 – 10h00

La « Route de l’esclave » de l’UNESCO Ali Moussa Iye « La Route de l’esclave. Traces-mémoires en Guadeloupe », patrimonial sur l’histoire et la mémoire de l’esclavage en Guadeloupe Matthieu Dussauge et Sibylle Samoyault

circuit

L'apport de l'archéologie à la connaissance de l'histoire de l'esclavage Tristan Yvon Quand souffle l’esprit des lieux Annette Viel Présentation des consignes d’observation des lieux visités dans la journée Départ à 10h00 pour la Basse-Terre Visites-ateliers : visites de sites sur la Basse-Terre et discussion in situ des problématiques avec des enseignants usagers des lieux

11h00 – 12h00

L’indigoterie de l’anse à la Barque (Vieux-Habitants) Tristan Yvon

12h00 – 14h00

Déjeuner pique-nique

14h00 – 15h00

Le fort Louis Delgrès (Basse-Terre) Christian Célestine et Sibylle Samoyault

15h00 – 18h00

Les Archives départementales et les services éducatifs (Archives départementales, Gourbeyre) : -

-

A la Guadeloupe 

Présentation des sources et pistes d’utilisation des sources archivistiques et bibliographiques conservées aux Archives départementales Anne Lebel et Pascale Forestier

Présentation du DVD pédagogique « Esclavage et traite négrière en Guadeloupe au XIXème siècle » à partir des collections des Archives départementales Anne Lebel et Pascale Forestier

Les classes préparatoires et l’étude d’actes notariés relatifs à l’esclavage Arnaud Clermidy et ses élèves

Présentation des ateliers du service éducatif des Archives départementales Pascale Forestier

En Martinique Dominique Taffin


Jeudi 13 juin

Rendez-vous : Fort Fleur d’Epée (Gosier) à 08h00 et départ à 09h30 pour la Grande-Terre Retour envisagé à 18 h 30

Les traces de l'histoire de l'esclavage sur le territoire : Archéologie, sites, itinéraires, archives, quelles ressources pour l’enseignement ? (suite) 08h00 – 08h30

Synthèse de la journée de la veille Annette Viel

08h30 – 09h00

Les fouilles archéologiques de cimetières d’esclaves Thomas Romon

09h00 – 09h30

Parcours croisés : Etre enseignant et chercheur Franck Bigot et Jean-Sébastien Guibert

Départ à 10h00 pour la Grande-Terre – déjeuner ou pique-nique sur place à organiser Visites-ateliers : visites de sites sur la Grande-Terre et discussion in situ des problématiques avec des enseignants usagers des lieux. Déjeuner pique-nique en commun

10h30 – 17h30

L’habitation La Mahaudière (Anse-Bertrand) Anne-Marie Fourteau Le cimetière d’esclaves de l’anse Sainte-Marguerite (Le Moule) : Approches archéologiques et mémorielles Thomas Romon et Claire Chovino Rencontre-débat : projet muséographique sur l’histoire de l’esclavage avec le service culturel de la Ville du Moule (à confirmer)


Vendredi 14 juin

Rendez-vous : Fort Fleur d’Epée (Gosier) Patrimoines immatériels et pratiques artistiques : quelles ressources pour l’enseignement ?

08h30 – 09h00

La convention de l’Unesco pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (PCI) Christian Hottin

09h00 – 11h00

Les musiques caribéennes issues de l’esclavage dans la culture guadeloupéenne : collecte, éducation et médiation Table ronde animée par Gustav Michaux-Vignes avec Bernard Camier, MarieLine Dahomay et Félix Cottelon -

Musiques du 18e s en milieu servile Collecte et médiations autour du Gwo Ka Patrimoines immatériels et approches éducatives

11h00 – 11h15

Pause

11h15 – 12h30

La place de l’histoire de l’esclavage dans les arts plastiques et la littérature en Guadeloupe Table ronde animée par Matthieu Dussauge et Christian Hottin Avec Michel Rovelas Jeanette Cassubie et un intervenant à déterminer pour le roman antillais -

12h30 – 15h00

L’art contemporain Le roman antillais Le livre de jeunesse

Déjeuner Synthèse des journées et perspectives

15h00 – 16h30

Synthèse et Débat avec Matthieu Dussauge, Christian Hottin, Marie Hélène Joly et Annette Viel

16h30 – 17h00

Bilan et perspectives Gennaro Toscano, Anne Mistler et Anouk Bassier Soirée de clôture

20h00 – 22h00

Lewoz : concert de Gwo Ka avec le groupe Indestwas Ka au Fort Fleur d’Epée


Programme séminaire patrimoines de l'esclavage et approches éducatives